Mes achats aux États-Unis, partie 2

US2Me revoici pour vous présenter le second volet de mes achats américains! D’abord, j’achète toujours, toujours un énorme paquet d’élastiques à cheveux noirs Ouchless de Goody. Le prix ici (moins de 4$, de mémoire) ne se compare même pas avec celui de Montréal (plus de 8$, de mémoire). Ces élastiques, que je partage avec Petite Ourse, sont parfaits pour les cheveux hyper épais. À noter, ils existent aussi en version plus fine. Je les achète en pharmacie ou chez Wal-Mart.

Raphaële, Juliette (et beaucoup d’autres d’entre vous, j’en suis certaine) l’aurez reconnue: j’ai pu mettre la main sur un flacon de Luna Sleeping Oil de Sunday Riley, la petite huile bleue plébiscitée par la blogosphère qui promet un nouveau départ dans la vie, épidermiquement parlant. Je vous en reparlerai, c’est promis! En attendant, après une seule nuit, je peux déjà vous dire que c’est dément. Je l’ai achetée chez Sephora.

Je vous en parlais il y a longtemps, il est toujours aussi excellent: le nettoyant en gel Purpose. Sans huile, neutre, tout doux, adoré d’Ivanka Trump (le petit détail qui convainc encore plus que le niveau de PH, avouez…), ce petit flacon est une merveille et ne coûte presque rien (moins de 6$). Je l’ai acheté chez Publix (à l’épicerie) mais vous le trouverez aussi en pharmacie.

Mieux que le Sèche Vite (il sent moins fort et ne rétrécit pas sur l’ongle), le vernis de finition Out The Door d’INM est une vraie merveille. Moins de 5$! Je l’ai pris chez Publix (à l’épicerie). Revlon vintage ad La mythique teinte de rouge à lèvres Revlon Cherries in the Snow (celle portée par les coquettes de 1953…et d’aujourd’hui) est davantage un rose-rouge qu’un rouge pur. C’est un rouge à lèvres qui a un petit côté vintage mais dans une teinte qui aujourd’hui, est résolument moderne. Comme certaines autres teintes de Revlon, elle est non-vendue au Canada. Et à 4,57$US chez Wal-Mart, on ne peut résister! Également sur mon radar, les autres teintes vintage de Revlon: Love that Red (lancée en 1951), Certainly Red (1951- ce fût une année riche en grands crus de rouges à lèvres) et Fire and Ice (1952). N’oublions pas non plus les vernis: la teinte Raven Red, sur les ongles des belles (mais sous les gants) dès 1945, et la teinte Cherries in the Snow, lancée en 1953, pour avoir des ongles parfaitement coordonnés pour aller boire un milkshake au drugstore.

Petite note au passage: les étampes aux États-Unis sont vraiment moins chères qu’au Canada! Mais surtout, la sélection est plus vaste! Celle-ci, à motif de lapin curieux, nous permettra de confectionner de jolies cartes de Pâques. My God, j’adore les papeteries presque autant que les pharmacies! (Chez Paper Source)

Mentionnons aussi que chez Whole Foods j’ai trouvé de la Waxelene en pot, en tube, mais aussi…en sympathique format “tube de baume à lèvres”. À 3,99$US, c’est un souvenir de voyage idéal à rapporter! (Chez Whole Foods, dans le panier à côté de la caisse).

Enfin, dernières trouvailles amusantes et raisonnables: un tube de NYX butter gloss teinte Vanilla Cream Pie (eh oui, je n’ai pu résister, après ma révélation d’hier!), deux tubes de Baby Lips Maybelline (version Crystal Pink et version édition limitée 175 Petal Rebel) et une ombre à paupières Milani, teinte 16, Bella Champagne). Je sais, je sais, les Baby Lips sont disponibles à Montréal, mais ici, ils sont 2,47$ et après avoir lu cet article d’Into the Gloss, j’ai eu envie de les essayer aussi. Pour ce qui est du fard à paupières Milani, la teinte est drôlement semblable au Kitten de Stila, mais en un rien plus mat et moins onctueux (un peu moins bien, donc, mais correct).

Voilà donc pour mes petits achats de voyage, partie 2! À bientôt pour de nouvelles trouvailles, sans doute! Allez, je retourne sous le soleil!

Peau de miel

Miel

“And remember: beeeeee yourself!”

–Le génie dans Aladdin de Disney (déguisé en abeille)

C’est la catastrophe : les abeilles ne vont pas bien; nous vivons l’effondrement des colonies d’abeilles. Voici donc un petit article pour leur faire honneur et pour leur dire merci pour tout leur travail : voici mes produits de beauté Made in Beeland préférés. (Avis aux abeilles toutefois : une expression plus concrète de ma gratitude vous attend dans ma cour où j’ai planté un mix apetissant de fleurs sauvages en vrac. Je vous attend.)

D’abord, il y a le Honey Mud de May Lindstrom dont je vous ai souvent parlé; une soie nettoyante câline qui peut à la fois servir de nettoyant douceur, à la fois de masque éclat. Un régal pour la peau et sur le bout de langue (j’ai goûté, ça sent tellement bon!) ce produit polyvalent semble réveiller ma peau quand elle est en mode paresse et faire remonter le rosé vers la surface. Douceur inouïe (on a l’impression de se laver le visage avec un dessert fouetté) mais éclat garanti : the Honey Mud est travaillant comme une abeille, doux comme une fleur. Je l’utilise davantage en masque (pour économiser le produit car je l’aime beaucoup), à raison d’une à deux fois par semaine.

Ensuite, revoici mon substitut pour la gelée de pétrole, le produit que toute la famille utilise: j’ai nommé la Waxelene (plus amplement décrit ici). À base de cire d’abeille ce produit à la texture lisse vient à bout des pires plaques de peaux sèches, des lèvres gercées et des talons malmenés comme des sourcils rebelles. Prix vraiment correct, texture non-granuleuse, un rien collante mais non coulante (bref, juste comme j’aime), composition absolument impec et plusieurs formats disponibles – je ne saurais trop recommander la Waxelene. C’est le seul et unique substitut qui peut remplacer (et surpasser de milles lieues) la gelée de pétrole conventionnelle…sans pétrole. Merci les abeilles.

Voici un grand nouveau qui me faisait envie depuis longtemps : le masque Aura Manuka d’Antipodes, cette belle marque de Nouvelle Zélande maintenant disponible chez Crèmes Etc. Ce masque a un statut déjà culte; il est partout depuis un bon moment et, vous le comprendrez, la masqueholique en moi mourrait envie de l’essayer. Ultra-équilibrant, c’est un masque qui, je pense, saura plaire aux peaux mixtes. D’abord, il calme tout, les rougeurs comme les petites imperfections. Toutefois, il faut le préciser : le Aura Manuka n’est pas asséchant du tout, au contraire, je le trouve même très hydratant, sans être gras. En plus, le parfum de vanille-mandarine « rebalance notre aura ». Et qui n’a pas besoin de rebalancer son aura, hein? Texture crème, ingrédients antibactériens (merci, miel manuka, remède belle-peau des Maoris, mmm!), j’aime que ce masque, une fois appliqué, permette de vaquer à des occupations semi-sociales. En effet, pas de masque opaque avec le Aura Manuka, pas de masque de boue noire qui sèche en masque de Batman, non: le Aura Manuka s’apparente en texture au Baume Beauté Éclair de Clarins, clair comme un hydratant. Idéal pour un coup d’éclat (je le fais même le matin), idéal en masque hebdomadaire, cette merveille permet de sortir les poubelles, d’aller chercher le journal ou même d’aller consoler bébé dans son lit sans provoquer l’hystérie. To the BatBaby!

Petite note pour celles qui ont envie d’un masque de miel manuka mais n’ont pas accès aux masques précités, on peut très bien se faire notre propre masque avec un pot de miel, façon Winnie The Pooh. Pour ce faire, il suffit de se procurer un pot de miel manuka dont j’ai explicité les vertus ici (disponible en boutique d’aliments naturels) et de bien se tartiner le visage et le décolleté. On marque une pause et puis hop, on rince (en portant une attention particulière aux sourcils et à la racine des cheveux). Vous verrez: votre peau vous dira merci et votre compte bancaire aussi.

Enfin, histoire d’avoir les lèvres sucrées au miel également, il y a, bien sûr, le Baume Rêve de Miel de Nuxe (longtemps un chouchou), mais aussi, le Lip Shimmer Burts Bees (j’aime la teinte Peony, très naturelle). Enfin, je vous nomme à tout hasard un petit tube absolument miraculeux mais impossible à trouver (je l’ai acheté dans une mini boutique in Florida), le Oh la Zum! de Indigo Wild, un baume à lèvres miel-vanille absolument divin. Si jamais vous le croisez, ne vous posez pas de questions et faites-en des stocks! Vous ne le regretterez pas, c’est promis.

Bee chic

Au rayon des bijoux je ne peux passer sous silence la collection Bee Chic de Birks lancée cet été pour venir en aide à nos amies les abeilles : un pendentif à alvéole avec une mini “abeille” (une petite citrine) qui flotte sur la chaîne. Tout simplement parfait; c’est juste le « bijou de peau » comme j’aime, un rien abstrait, le bijou qui s’harmonise avec tout et qu’on n’enlève jamais. Un pourcentage des ventes est versé au Honey Bee Research Centre de l’Université de Guelph, qui cherche à améliorer la santé des abeilles et prévenir le dépérissement de leurs colonies.  Et pour celles qui ne l’ont pas vues, je vous invite à aller voir la magnifique ruche urbaine imaginée par l’artiste Laurent Lamarche, au magasin du Square Phillips qui me fait penser à une oeuvre Escher en 3D mais en version Litebrite. Ah oui, et je veux aussi installer une ruche urbaine sur ma terrasse…

Enfin, je vous laisse avec une petite phrase que j’aime bien et motive à être sympa : «On attrape davantage de mouches avec du miel que du vinaigre ». À nous le charme ensoleillé, donc, auquel tous se colleront.

Peau-parfaite-pour-le-printemps: routine de soin du moment

Routine de soinsAlors que la neige fondait bon train une autre tempête vient de retomber! Entre le travail qui reprend après une semaine sous le soleil, le déneigement et mon objectif peau-parfaite-pour-le printemps, mon épiderme a besoin d’être dorloté. Enfin, c’est ce que je me dis, en voyant là l’excuse parfaite pour avoir routine beauté bien ficelée.

Le matin: Je mets maintenant cinq alarmes. Cinq! Une à 5h (premier avertissement), une à 5h12 (deuxième avertissement), une à 5h17 (bon, je me lève!), une à 5h21 (juste au cas où je me serais rendormie) et une à 5h26 (cas extrême de paresse qui laisse des traces visibles, du style cheveux en chignon « défait » (c’est pas une coiffure, il est vraiment défait), ou encore, le classique pshiit de fixatif dans le visage (note à moi-même, ne pas ranger la bouteille de hairspray à côté de celle d’eau thermale)).

Donc, oui, le matin je suis un peu endormie, un peu pressée : il me faut du simple, du revigorant, de l’énergisant pour vite, vite avoir un teint éclatant. Première étape, pshiiit d’eau thermale en insistant vraiment sur les yeux pour tout dégommer, défriper et surtout, me réveiller. Celle d’Uriage est mon eau de prédilection pour cet usage, elle zappe les rougeurs et assainit, bref, c’est une merveille.

Ensuite, j’applique quelques gouttes du sérum Morning Glory de One Love Organics. Déjà que j’adorais le nom du produit (j’adore les gloires-du-matin), je suis ravie de l’avoir commandé pour l’essayer. En fait, je cherchais quelque chose pour remplacer mon Élixir des Reines de Sanoflore. Ce dernier, bien qu’il sente trop bon et aie un petit effet tenseur agréable, peluche lors de l’application du maquillage et n’hydrate pas suffisamment. Le Morning Glory quant à lui est un super remplaçant : c’est un sérum soyeux, un rien huileux (mais non gras) et qui gagne vraiment à être massé dans la peau pour un éclat immédiat. Est-ce que je le rachèterais en plus grand format? Oui, absolument, la qualité et les résultats sont là. Son plus? Le maquillage s’applique merveilleusement bien par-dessus.

Sous les yeux? Hop, quelques gouttes de mon soin contour de l’œil du moment : un échantillon Isofill Uriage. En effet, autant je rêve de m’offrir un vrai soin contour de l’œil (comme le duo d’Aurelia), pour le moment je ne fais qu’user les échantillons que l’on me donne, histoire d’être un peu raisonnable. Je me dis que quand je les aurai tous terminés je pourrai alors foncer. Mais bon, il m’en reste tout plein et entre temps, je fais de jolies découvertes. Ceux que j’ai aimés? Celui de Skin Iceland, le Isofill Uriage et le contour des yeux de Crème de La Mer.

Enfin, touche finale, un écran solaire! J’arrive à la fin de mon tube de crème solaire matte Coola et, promis, après j’essaierai une autre marque pour comparer et tout vous raconter.

Voilà, pour le matin : c’est vite fait et ça me permet de passer rapidement à la case maquillage avec une peau plus dégourdie.

Le soir : Une fois les oursons couchés, je prends alors bien le temps pour me démaquiller sur le principe du double nettoyage. D’abord, je fais fondre une noisette d’huile de coco entre mes doigts, pour ensuite masser mon visage. Je ferme les yeux et j’en profite pour (essayer de) me défaire des tensions. Je prends bien garde de ne pas mettre d’huile sur mes yeux (pour ne pas abîmer ma Mise-en-Cils), je démaquillerai mes yeux plus tard à la solution micellaire Bioderma. Vous vous souviendrez que j’avais adoré la Raw Coconut Cream de RMS Beauty et que je cherchais une équivalence à moindre prix. J’ai enfin trouvé! Bon, c’est certain, la Raw Coconut Cream est divine. Outre le joli emballage, j’ai noté une nette différence sur ma peau point de vue « antiseptique ». Certaines autres huiles de coco étaient si grasses qu’elles ont réussi à obstruer les pores…de mes mollets! Passons. La RMS quant à elle me faisait une peau bien claire, aux pores invisibles, pure comme tout. J’ai bien cru ne jamais trouver aussi bien à moindre prix. Mais oui : c’est grâce à la recommandation de l’une d’entre vous (Laurence!) que j’ai achetée celle de la Maison Orphée, dans le rayon alimentation chez Rachel Bery. Pour un gros pot (12,99$), j’ai un démaquillant et un hydratant, bref, un produit magique qui sait tout faire et que je retrouve chaque soir, notamment, pour dissoudre mon maquillage sans culpabilité financière. Je fais ensuite suivre avec…le savon Vellutina de Santa Maria Novella pour me débarrasser des saletés hydrophiles (voir cet article très inspirant sur le sujet du double nettoyage). Un soir sur deux, ou quand j’ai envie de me gâter un peu, j’opte pour le Honey Mud de May Lindstrom, en lieu et place du double nettoyage. En fait, c’est un traitement de nettoyage. Texture pouding fouettée, parfum gourmand (en plus, c’est un vrai régal: j’ai goûté), hyper active mais câline à la fois, cette soie nettoyante purifie et hydrate en douceur même les peaux les plus fragiles. À preuve : on peut laisser le produit poser dix minutes pour une peau repulpée et rose comme celle d’un bébé.

En ce qui concerne l’exfoliation, je m’en tiens à une fois par semaine uniquement, puisque ma peau sèche et sensible est déjà suffisamment agressée par les éléments. Pour cette même raison, j’ai mis un peu ma brosse Clarisonic de côté pour le moment (GreenTurtle8, je ne t’oublie pas : mon article sur la fameuse brosse s’en vient). Pour exfolier ma peau, je mélange un peu de Clean Dirt de May Lindstrom, avec un peu de miel manuka Wedderspoon ou encore, un peu d’huile de coco. Pour les masques, toujours mon miraculeux Problem Solver de May Lindstrom (que je compte racheter une fois terminé, cela va sans dire car il a transformé ma peau ET ma vision de la beauté naturelle) et aussi, le Liquid Gold Alpha-H Smoothing and Perfecting Mask qui décongestionne et hydrate à la fois, et assure un éclat immédiat plus rapidement. C’est LE masque à faire avant une soirée, aucun doute. Finalement, je suis maintenant à la recherche d’un masque hydratant puisque j’ai terminé mon tube Avène…Je meurs d’envie d’essayer le masque à la rose Cell Revitalize Rose Face Mask d’Aurélia : vous me dites si vous l’avez testé, je serais contente d’avoir vos avis. Ah oui, j’ai aussi une petite éponge rose Konjac mais j’oublie toujours de l’utiliser.

Enfin, passons aux soins. Encore une fois, j’essaie de garder ma routine simple, pas trop chargée, dans un esprit « le mieux est souvent l’ennemi du bien ». Avec les bons produits, peu s’en faut, je suis portée à le croire. D’abord, j’applique sur mon contour de l’œil un soin contour de l’oeil (voir ci-haut), puis, mon moment préféré : le soin Blue Cocoon de May Lindstrom. C’est un soin bleu-gris, comme un ciel de plomb, qui sent bon le thé et qui apaise l’esprit et la peau. C’est vraiment mon grand amour : ce produit a tout bon! Texture fondante, parfum zen (qui s’estompe de manière à ne pas rivaliser avec notre parfum), résultats visibles; ce soin semble faire autant de bien à ma peau quand elle est assoiffée que quand elle est plus grasse… Comme une fée qui passe la nuit, le Blue Cocoon nous enveloppe d’un cocon de fumée bleue, puis, se met à l’œuvre : au réveil, la peau est lumineuse, les agressions réparées, les peaux sèches disparues, les cicatrices estompées. Même les petits boutons…pouf! Oui, il est dispendieux mais il en faut si peu que j’estime qu’il s’agit d’un investissement judicieux. Ah oui, j’oubliais! Je m’apprête à réintégrer la Spring Oil de DeMamiel dans ma routine, pour mon plus grand bonheur (j’attends le solstice, pas le temps chaud, thank goodness)!

Enfin, hop, si vraiment j’ai un bouton, je nettoie avec un coton-tige trempé dans l’Hexomédine (disponible en France) puis, je fais suivre d’une touche de Hyaluspot de Vichy que j’aime beaucoup car il ne laisse pas de vilaines marques. Une fois l’imperfection apaisée, je traite au Celsus Scar Cream, afin de m’assurer d’une cicatrisation impeccable.

Avant de me coucher, je me tartine généreusement les lèvres de Waxelene (ma dernière révélation en matière de baume-choc) et aussi, j’applique de l’Egyptian Magic autour de mon nez qui se remet de deux rhumes et d’autant de voyages en avion. Enfin, quand je vois ressurgir mes petites rides d’expression, je dégaine mon Line Eraser d’Acure Organics, qui promet de tout gommer (mais il est encore trop tôt pour me prononcer).

Voilà, vous savez tout de ma routine de soin du moment! Bien sûr, je n’exclue pas la possibilité de vous surprendre bien vite avec d’autres jolies découvertes (après tout, là est mon mandat, n’est-ce pas!) mais vous avez là une liste assez complète des produits qui me suivent chaque jour et ce, pour la grande majorité, depuis plusieurs mois.

Vous me dites votre routine beauté; ça me permet toujours de faire de belles découvertes!. Vous avez une recommandation masque hydratant?

Le buzz: l’anti gelée de pétrole

WaxeleneÇa faisait un long moment que je cherchais, j’étais en quête, mais vraiment, sans succès: je cherchais un substitut naturel à la Vaseline et à l’Aquaphor, quelque chose qui ne contienne pas de gelée de pétrole. Tout ce que je trouvais était soit trop liquide, soit trop granuleux, soit trop épais. Bref, je commençais à sérieusement désespérer.

J’en ai même parlé à mon Goglu, qui m’a demandée, perplexe: “Mais voyons, tu utilises la gelée de pétrole pour quoi, toi?” Tout plein de choses! Pour protéger ma peau environnante lors de séances d’épilation, pour empêcher le frottement et les ampoules dans les chaussures neuves, pour lisser mes sourcils, pour…Bon, pour l’hydratation, la gelée de pétrole je n’ai jamais trouvé que c’était miraculeux, mais tout de même, pour les irritations des petits ou encore, pour protéger du froid, pour créer une barrière hydrofuge protectrice, la gelée de pétrole, c’est un excellent basique de toutes les maisons, non?

Puis, je suis tombée sur Waxelene. Ahhh, Waxelene. Comment ai-je pu vivre sans jusqu’à ce jour? Alors, Waxelene, the petroleum jelly alternative, c’est exactement cela: une alternative, mais en mieux. Waxelene créée la même barrière hydrofuge protectrice que la gelée de pétrole, mais avec le facteur hydratant en plus! Toute naturelle, sans dérivés de pétrole, sans OGM, non testée sur les animaux et biodégradable, une texture crémeuse toute lisse: on ne peut demander mieux. Formulée à base de quatre ingrédients uniquement (huile de soya, cire d’abeille, huile de vitamine E naturelle et huile de romarin), quasi sans odeur, ce qui m’impressionne le plus c’est le pouvoir hydratant du produit. En une seule nuit, mes cuticules étaient transformées, mes narines (toutes rouges et sèches) apaisées, mes lèvres plus douces, mes talons comme du satin… Sur application, mes lèvres en feu étaient juste…mieux, confortables. C’est totalement le produit que je recommanderais pour la saison froide, sans compter les multiples usages que l’on pourrait faire du produit, comme par exemple, l’utiliser en démaquillant ou baume anti-frisottis pour les cheveux. Bref, attention, côté baume hydratant-apaisant-protecteur, le Egyptian Magic a de la sérieuse compétition! Enfin, un autre petit plus que j’adore? Le fait que le produit soit disponible en tube et en divers formats de pots en verre (parfaits pour une pharmacie d’apothicaire mais aussi léger dans le sac à main). Les témoignages et avis à son sujet sont d’ailleurs unanimes, la gelée Waxelene crée un vrai buzz chez les initiées de la beauté verte. En ce qui me concerne, aucun doute, le mini tube me suivra partout et le gros pot restera sur ma table de nuit…en attendant ma prochaine commande où je ferai des stocks, c’est clair. Parfait pour toute la famille, y compris les bébés, je prédis à la gelée Waxelene un brillant avenir dans toutes nos salles de bains.

Vous avez des recommandations sur des alternatives à la gelée de pétrole?

P.S. La Waxelene est disponible ici (y compris pour la livraison à l’international)!