C’est parti!

C'est parti!Helloooooo! Ça fait trop longtemps, non? C’est parce que…je suis en vacances! Yes! Après deux jours de road trip (à travers la Pennsylvanie, l’état de New York, le Maryland, la Virginie, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, la Georgie, la Floride…) avec la famille ours et le chien incontinent et aussi tout plein de miettes de biscuits dans l’auto, nous voici loin très loin, way down South, où il fait mille degrés à l’ombre d’un palmier, bref, tout est parfait. Nous avons vu des dauphins, un lamantin, des lézards, des pélicans! Il fait soleil et l’eau est chaude. (Ah oui, et aussi, il y a eu un petit pépin avec internet, donc, mes excuses mais je n’avais accès à rien.)

Qu’à cela ne tienne! Me revoici avec un petit article sur mes “essentiels soins” de voyage. Bon, je vous préviens, moi et voyager léger ça ne va pas vraiment ensemble hein. Je suis  du genre scout-toujours-prête (y compris pour une séance d’aromathérapie sur la route ou un masque-éclat en paddleboard) vanity complet et routine compliquée à l’appui, c’est moi, même en vacances. C’est que, pour moi,  la routine beauté complexe fait partie intégrante de mon rituel vacances. Pour une fois que j’ai plus de temps! En plus, faire un masque pour moi, c’est limite faire la sieste: farniente. Je suis comme ça, je trouve ça reposant. Vous comprendrez donc que, pour moi, laisser ma brosse Clarisonic à la maison le temps de trois petites semaines, c’est juste si ça me cause de l’anxiété de séparation.

Bon, plongeons donc dans ma trousse! Je vais commencer par les produits de démaquillage! D’abord, après avoir lu sur Oh My Cream Magazine que le double nettoyage était LA meilleure manière de débarrasser la peau des produits solaires, je m’y suis mise aussi, surtout que Dermalogica propose des formats voyages parfaits. Je commence donc avec l’huile démaquillante Pre-Cleanse (j’adore! ma peau semble tellement en forme après!) qui se transforme en lait au contact de l’eau, puis, je fais suivre du Special Cleansing Gel, très bien aussi. Pour les yeux, je passe un petit coton imbibé d’Eau micellaire Bioderma, puis, je vaporise un peu de Maya Water (aux baies de goji!).

Avant le dodo, j’applique un peu de Sérum stimulant intensif Un Été à Hossegor d’Odacité, très efficace pour combattre les taches et prévenir/corriger le vieillissement (rappelez-vous, je vous avais parlé d’Odacité ici). La créatrice d’Odacité a d’ailleurs créé ce sérum pour sa maman, et lui a donné le nom de la ville où elles passaient leurs étés ensemble: j’adore. Mais ce que j’aime surtout, c’est l’éclat que l’huile de graine de carottes et de bleuets donnent à la peau et le fait que ce sérum estompe bel et bien les taches sans agresser la peau. Enfin, si je sens encore ma peau un peu serrée ou sèche en raison des éléments, j’applique aussi un peu de baume Skin Relief de CV Skin Labs, ça calme tout et on se sent tout de suite plus confortable. C’est aussi mon baume à lèvres!

Le matin, après avoir nettoyé ma peau à la Maya Water, j’applique quelques gouttes de sérum C E Ferulic de Skinceuticals. Ce sérum, recommandé par Sacha, ma gourou belle peau chez Victoria Park, contient de la vitamine C L-Ascorbique, de grade médical. Une fois appliqué, ce sérum offre une photoprotection huit fois supérieure à celle de la peau nue, qui dure jusqu’à 72 heures et ce, même si on lave ou frotte la peau. Mais surtout, il neutralise les radicaux libres des rayons UVA, UVB et infrarouges A, protège de la pollution, et repulpe et lisse la peau. On dit donc de ce sérum que c’est un complément essentiel à la protection solaire aussi, comme je suis sujette aux taches pigmentaires, je ne prends aucune chance. Le gros plus? L’éclat immédiat de la vitamine C, qui est indéniable (à preuve), mais aussi, le simple fait que depuis que je l’utilise, j’aime mieux ma peau avec que sans (elle a l’air plus fraîche!).

Au rayon des masques, j’ai été raisonnable: un seul m’accompagne! Mais attention, ce masque sais tout faire et surtout, il est vraiment très apaisant, ce qui est idéal quand on est en vacances! Il s’agit du Calendula Hydrating and Toning Mask de John Master Organics, une merveille qui est d’ailleurs parmi les meilleurs vendeurs de la marque. Autant il est apaisant au contact, la pose est également vraiment relaxante (rien ne tiraille, super combo, parfait devant la télé de fin de soirée). Et au rinçage? La peau est rebondie, rayonnante et sans rougeurs. Bref: c’est le best of everything. 

Enfin, il y a ma sublime et complètement mythique huile multi-usage Melchior et Balthazar. Dès que je me douche après la plage, je m’en enduis de la tête aux pieds, en passant par le visage et même jusqu’à la pointe des cheveux. Mes cheveux sont tout dorés, bien brillants, lustrés et sans frisottis, ma peau, elle, est sublimée, douce comme du satin et belle comme jamais. Cette huile d’argan vraiment inodore, soulignons-le, est devenue un vrai incontournable de vacances.

Si je sors, je m’enduis de lotion Prtty PeauShun (teinte dark), une lotion aux reflets dorés mais sans pigments visibles, que je suis vraiment contente d’avoir achetée! La peau semble lustrée, dorée, mais on ne voit vraiment pas de brillants. Seul bémol? Elle est un rien collante. Enfin, au rayon des produits un peu disparates, il y a aussi une mini brosse Widu, un scellant à rallonges de cils Mise-en-Cils (un must pour les protéger de l’humidité et de la crème solaire), mon déo Soapwalla, un gel douche Caudalie Pêche de Vigne (prendre une douche parfumée après la mer, c’est un grand plaisir de la vie), le parfum Beach de Bobbi Brown qui sent l’été et toujours, mon essentiel bonnet de douche Hello Kitty!

Ah oui, et pour les soins solaires visage j’applique le Anthélios Ultra-fluide (cette fois, je me suis trompée et j’ai pris le non-teinté, oups), la poudre ColorScience Sunforgettable et aussi, le gloss protecteur SPF 35 ColorScience (teinte Clear) qui est tout aussi géniallissime!

Voilà pour mes essentiels de vacances! Vous me dites ce qu’il y a/avait/aura dans votre trousse de vacances, que vous soyez minimaliste ou non? Au plaisir de vous lire!

See you soon,

Goldilocks in Florida!

Ça pousse dans ma trousse

Trousse verte

Vous le savez, il y a de cela un petit moment, j’ai fait un gros ménage dans mon inventaire beauté. Sans me départir officiellement de mes produits de beauté à la composition plus “chimique”, j’ai fait le pari de passer au vert, même avec moins. L’objectif? Voir comment je m’en sors, dans quel esprit je suis, repenser mon image pour qu’elle soit plus acceptante et aimante, mais surtout (et ça c’est la partie fun), peu à peu me trouver de nouveaux chouchous naturels.

Et, où en suis-je dans ma quête? À quoi ressemble ma trousse ces jours-ci? Sans pour autant vous montrer le contenu de mes tiroirs ou ma routine maquillage du matin (une autre histoire pour un autre jour), venez, je vais vous montrer ma trousse où les petits produits fleurissent comme dans un beau jardin.

D’abord, il y a mon Living Luminizer de RMS. Ne mettez pas vos mains sur vos oreilles, je ne me répéterai pas : je vous l’ai dit mille fois, il est extra! Je l’utilise sous mon cache-cernes Un” cover Up de la même marque et en touche illuminatrice. Mais surtout (et c’est pour cela qu’il est dans ma trousse), pour rafraichir mon maquillage tout au long de la journée. Hop, une petite touche sur le haut des joues et j’ai l’air fraîchement hydratée. En plus, je le constate, ce maquillage est vraiment bon pour la peau.

Ensuite, mon blush Kjaer Weis, teinte Lovely. Je vous en ai récemment parlé : ce blush crémeux tout doux fait des joues à croquer. Emballage au design scandinave et teint éclatant : je suis conquise cela va de soi. D’ailleurs, la marque vient de lancer un fond de teint qui m’intrigue au plus haut point!

J’ai aussi toujours avec moi ma poudre fond de teint Jane Iredale (à défaut d’avoir trouvé mieux), pour matifier et unifier au cours de la journée. Ayant malheureusement fini mon pot de Un-Powder, je dois vivre sans pour le moment (bouhou!). Pour l’appliquer, j’utilise mon éponge Beauty Blender ou encore, un gros pinceau comme celui-ci.

Comme mes yeux sont maquillés quand je quitte la maison, je ne m’encombre pas de fards ou de mascara. Par contre, j’ai tout un arsenal de produits à lèvres pour chaque moment, chaque humeur de ma journée. Seule à mon bureau (la plupart du temps), j’en profite pour donner à ma peau un bain d’hydratation. Je redécouvre mon pot de Love Balm de Jurlique, hyper soyeux au parfum qui calme, et aussi, j’ai mon plus chic et adoré baume Lip Whip Kari Gran qui, même seul se suffit en terme d’éclat. Quand j’ai envie de vraie couleur (quand je dois faire face au monde extérieur, notamment), je me tourne vers mon Lip Tint Kjaer Weis (teinte Romance), qui fait une moue mi-matte ultra-Bardot, so joli avec des cils épais bien noirs et le blush rosé. Moderne et frais, ce produit dépasse toutes mes attentes à mon plus grand bonheur. Comme la texture est assez « longue-tenue » (maman, prends des notes), j’aime bien appliquer mon baume Lip Whip Kari Gran au centre de la lèvre inférieure pour contrer l’effet déshydratant. Enfin, autre petite addition bon marché : le Lip Shimmer Burt’s Bees, teinte Rhubarb, qui, une fois estompé, laisse une teinte rosée pas trop irisée, mais surtout, une sensation d’hydratation confortable (merci huile de menthe poivrée). Oui et bon, il y a aussi, le Crayon à lèvres Soyeux d’Armani (teinte 12); sorry, je n’ai pas trouvé d’équivalent.  Ah oui, et le baume Figs and Rouge teinté (teinte cherry blossom), qui, si je ne vous l’ai pas dit, est une petite merveille aussi (et à bon prix!). Je le prends sur Crèmes Etc. d’habitude mais là je ne le vois pas, alors je crois qu’il est en rupture de stock.

Enfin, au rayon des autres produits disparates, il y a un mini-vaporisateur Inner Peace de Lotus Wei, un mini vaporisateur de parfum de mon parfum du moment (je suis retournée à Lann-Aël de Lostmarc’h, vu qu’il fait froid), de la soie dentaire à la canneberge Radius, des épingles à cheveux blondes Goody, un tube de crème Skin Food de Weleda (que j’utilise sur mes mains) et l’huile aromathérapeutique Irritability Treatment de Tata Harper. Cette huile, j’en rêve depuis plus d’un an! En plus de sentir le jardin d’herbes et le dépaysement, elle est réputée mettre un terme aux pensées circulaires négatives, aux pensées qui mettent de mauvais poil. En plus, cette huile a bien fait rire ma mère et ma soeur samedi dernier lors de notre après-midi de magasinage : je leur proposais à la moindre petite contrariété (pas la bonne taille de top, trop de monde à la caisse, monsieur pas sympathique au stationnement, etc…). Blagues à part, cette huile a un véritable parfum calmant, apaisant, et, sans vraiment pouvoir dire si je suis « moins irritable », je suis certainement plus zen après l’avoir respirée. En plus, c’est tout simple, tout pratique : un petit embout à bille à faire rouler dans la paume de ses mains (quelques gouttes suffisent). On respire quelques  fois et…ah. À noter, je l’applique également avant le dodo, et souvent, au bureau, je ne fais qu’ôter le bouchon pour respirer en comptant jusqu’à trois.

Voilà pour le contenu de ma trousse qui verdit peu à peu, au fil des jours et de mes nouveaux coup de coeurs. Je n’aurais jamais pensé pouvoir dire cela mais je suis bien heureuse de mon clean-up et pour le moment, je ne regrette absolument rien.

Dites-moi, verte ou pas: dans votre trousse, il y a quoi? Allez, je veux tout savoir. J’adore ce genre d’exercice d’inventaire.

Dans la trousse de maquillage de Boucle d’Or

Il s’en sont passées des choses depuis mon ancien article sur ma trousse: le printemps et l’été ont passé, je suis retournée au travail après mon congé de maternité, j’ai fait le ménage de mon sac à main (ça a duré 30 secondes) et j’ai un petit coin à moi, pour ne nommer que ceux-là…

Autant j’essaie d’en faire le maximum à la maison avant de partir (entre mon café-préparation de mon lunch/réveiller et habiller une Petite Ourse molle et endormie qui veut mettre un maillot de bain et une cape de Batman ou rien/changer mes bas collants car je viens de faire une maille en mettant les chaussures de Bébé Ours, essuyer le pipi de mon chien incontinent mais adorable), il m’arrive des trucs que je n’aurais jamais cru possible.

Par exemple.

Mon réveil sonne, je le prends dans mes mains et je dis: “Oui, allô!“, complètement paniquée. Sauf que ça n’est pas un téléphone, mon réveil. C’est un cadran. Branché dans le mur.

Prendre mon déjeuner tellement endormie que je n’allume pas la lumière. Je mange dans le noir total. En silence. Le temps de me réveiller.

Arriver au coin de la rue et me rendre compte que j’ai oublié de mettre du cache-cernes. Oublié. Une coquette comme moi. Pas possible. Ça doit être parce que je me suis aussi maquillée dans le noir. Le temps de me réveiller.

Sortir de la garderie et me rendre compte que j’ai oublié mes clés sur la chaise-haute. Dans le local. Re-crise pour les Petits Ours qui pensent que la journée est finie et qu’on retourne à la maison.

Bon, inutile de vous le dire, j’arrive au travail à la seconde près. En entrant, j’affiche mon sourire serein du style “Bonjour chère équipe, je viens de lire les dernières jurisprudence en matière de baux commerciaux. Oui, pour le plaisir des yeux et de l’âme.” Jeune perle du monde professionnel que je suis, hein.

J’entre dans mon bureau. Je ferme la porte. J’enlève mon manteau. Je m’assois. Et là, je prends une gorgée de café.

Je sors mon miroir. Et là, j’attaque la finition. Un peu de poudre, du rouge à lèvres. Oui, du cache-cernes (maintenant qu’il fait clair, cela s’impose). Je peigne mes sourcils. Mes cheveux. Grande respiration. Ça y est! Ma journée peut commencer.

Alors, cela va de soi, mon petit kit est plus rempli qu’avant. Voici, voici!

D’abord, mon rouge à lèvres du moment, la teinte Sunday Morning, d’Aerin, un petit nude tout doux, soyeux comme tout. Ensuite, ma palette Aerin (j’ai celle de Weekend mais rêve de celle pour la semaine de travail, la Weekday), qui contient deux ombres, un fard illumineur doré et le plus joli blush au monde, un pêche rosé. C’est vraiment tout (enfin, presque tout ce dont j’ai besoin). Un petit pinceau style kabuki (celui-ci venait avec la poudre solaire Dior), mon élixir de Fleurs de Bach Rescue Remedy (pour les moments de stress), un petit tube de crème à mains l’Occitane au Karité (la meilleure, sans contredit). Sans oublier aussi: un format voyage de la BB Cream Erborian, mon génial gloss Aerin teinte Perfect nude (j’adore la texture et la teinte), le Lip Slip de Sara Happ, le fond de teint poudre Dior (acheté selon vos recommandations) et…oui, un cache-cernes! Comme vous le voyez, mon Clé de Peau (qui m’a coûté la peau des fesses) dure longtemps, quel soulagement! Enfin, un échantillon de mon Eau de Bonpoint et un contenant où j’ai mis un peu de Mûre et Musc de l’Artisan Parfumeur (pour ma retouche parfum, après le lunch). Un mascara noir (le Misencils fait durer mes extensions et fait un regard de velours), mon fameux crayon Armani (pour une bouche comme celle de Megan Fox!), et un crayon à sourcils MAC (pour mes sourcils et aussi, des fausses taches de rousseurs, si j’en ressentais le besoin)… Enfin, il y a aussi mon nouveau baume à lèvres (pas sur la photo, une merveille dont je vous parle bientôt). Et voilà, j’ai tout ce qu’il me faut pour me sentir bien dans ma peau. Dans ma jolie trousse Aerin, dont le format est ultra-pratique.

Bon, allez, je vais aller réviser les dernières jurisprudences en matière de baux commerciaux. Oh, mais j’allais oublier, juste avant: il me faut un petit coup de Dior Lip Glow! And voilà!

Vous, dans votre étui, il y a quoi?

Gloss Perfect Nude Aerin

Rouge à lèvres Sunday Morning Aerin

Blush Aerin

De gauche à droite, rouge à lèvres Sunday Morning, Gloss Perfect Nude, blush Aerin (Innocence), illuminateur (Innuendo)- de la palette Weekend

Les trousses de voyage de Boucle d’Or

J’ai un petit faible pour les trousses de voyage. Si j’ai horreur de faire mes valises, j’adore remplir mes trousses de toilette de mes petits produits en rêvant à ma destination, que ce soit un voyage dans le Maine ou une fin de semaine chez ma maman, à 20 minutes de chez moi.

Lors de mon dernier voyage à New York, j’ai découvert les trousses de chez Henri Bendel cette enseigne ultra chic et mythique de New York (fondée en 1895) qui fait battre mon coeur vite et fort lorsque j’y mets les pieds. C’est le paradis d’une coquette comme Boucle d’Or; maquillage, parfums, petites marques, accessoires (les serre-têtes de Blair Waldorf dans Gossip Girl viennent de là!), bijoux et barrettes, il y a de quoi s’amuser longtemps… Je m’y sens comme une jeune débutante, comme une petite bulle de champagne dans l’effervescence de la ville qui ne dort pas et où tout est possible. (D’ailleurs, j’y suis tombée nez-à-nez avec Kim Kardashian et, entre nous, j’ai pu constater qu’elle portait énormément de maquillage…Son fond de teint a un fini plâtre pas très naturel. C’est anecdotique, certes, mais oh combien réjouissant, n’est-ce pas?)

Une des choses que j’adore particulièrement chez Henri Bendel, ce sont les trousses.  Il y en a de toutes sortes; pour le maquillage, le fer plat, pour les pinceaux et les bijoux… Elles ont toutes les formes et tailles; on peut les suspendre, les plier, les rouler… Certaines arborent un motif imprimé iconique alors que d’autres mettent la rayure de la marque (“Centennial Stripe”) à l’honneur. Elles sont plastifiées à l’intérieur et hyper résistantes (mon huile Multi-Fix Nip and Fab y a déversé son intégral contenu et rien n’y paraît!). Ce que j’aime: le vaste choix permet de trouver celle (ou celles) qui nous convient, pour rester chic quand on voyage. J’aime en avoir plusieurs pour organiser mes produits et j’aime qu’elles soient assorties, pour un petit côté hôtesse de l’air d’une époque révolue.

Pour ma part, j’ai choisi la large trousse à suspendre pour les plus longs séjours ainsi que la grosse trousse rectangulaire à maquillage. J’utilise la trousse à suspendre pour mes soins et la trousse rectangulaire pour le maquillage que j’emporte en voyage. Si je ne pars que deux jours, alors je n’emporte que la trousse rectangulaire où je mets pêle-mêle mon essentiel en soins et maquillage.

À celles qui planifient une petite escapade new-yorkaise, il ne faut absolument pas passer à côté de ce magnifique magasin, à deux pas de Tiffany’s, sans y entrer. Et qui sait, vous y croiserez peut être Kim Kardashian…

PS: Oui, Henri Bendel a un site web mais tout n’y apparaît malheureusement pas. Et oui, il y a d’autres boutiques Henri Bendel mais pour être allée à celle de Miami, ces boutiques ne se comparent en rien à l’adresse de la 5ème avenue. Il faudra donc se préparer un petit voyage dans la grosse pomme pour vraiment vivre l’expérience…