Truc de maquillage antigel

Antigel

Les bonnes idées sont souvent le résultat de l’erreur et du hasard. Je le confirme avec ma récente découverte beauté qu’il me fait trop plaisir de partager!

Cela fait plus d’une semaine que je ne sais plus comment me maquiller pour camoufler mes rougeurs du teint dues au froid. Je quitte la maison, teint tout beau, tout blanc, tout calme. Inspiration reine des neiges/pub Dior Snow 2014 (googlez-le, c’est sublime!). J’arrive dans l’auto: le froid a eu raison de mon éclat: plaques rouges autour du nez, sur le nez, yeux brillants. Bref, la reine des neiges a l’air d’avoir pleuré/mal dormi même si elle a la grande forme.

Mais l’autre matin, alors que je n’étais pas tout à fait réveillée, j’ai appliqué un échantillon de fond de teint nettement trop foncé. Dans le genre, ma teinte plus 2. Résultat? Un teint de latte, bien beige, que j’ai dû fondre dans mon cou pour qu’il n’y aie pas de démarcation (j’étais trop en retard pour tout recommencer). Dans le spectrum des teints, j’étais à l’opposé de mon teint d’hiver habituel plus Marie-Antoinnette que pub Michel Kors…Alors, histoire de me sentir tout de même moi-même j’ai rosi mes pommettes avec mon Lip2Cheek teinte Smile de RMS et j’ai ajouté une pointe de Living Luminizer RMS sur le haut de l’os et go, je suis sortie dans le froid.

Et il faisait froid! Un froid qui donne mal aux mains en 30 secondes, qui draîne la batterie d’IPhone, un froid qui fait que même la voix de mon GPS semblait enrhumée. Mais vous savez quoi? Mon teint lui, était parfait. Bien neutre. Bien beige. Un peu chaud, comme un teint d’hiver à peine bronzé, comme un teint de suédoise qui revient du ski. J’ai adoré! Le rose était aux bonnes places (sur mes joues uniquement), mon regard semblait plus clair, plus vif et surtout, je n’avais plus l’air d’avoir le nez gelé.

Alors voilà! Depuis, je me maquille en jouant avec les mélanges et en ressortant mes fonds de teint de vacances. Oui, il faut bien fondre et bien étendre (idéalement sur une crème anti-rougeurs en base…moi, j’aime celle-ci, d’Avène) mais croyez-moi, votre teint unifié un rien bronzé ne gagnera qu’en éclat sous le soleil froid.

Vous avez d’autres petits trucs maquillage anti-rougeurs pour les grands froids?

Bonjour Monde!

Bonjour monde

Allons, entrons dans le vif du sujet. Sans vouloir glorifier ou exagérer comment je me sens par rapport à mon récent Clean-Up cosmétique: je me sens comme… un nouveau-né qui découvre le monde. Oui oui.Tout est nouveau. J’apprends. Je suis une page blanche. Que deviendrais-je? (Regard mystérieux, naïf, tourné vers la lumière…) Who knows! Mais j’ai confiance en la vie et je m’émerveille à chaque pas. C’est très excitant, surtout pour une fille comme moi qui a vraiment vu neiger en matière de beauté. J’ai l’impression d’un nouveau début. D’une renaissance. Genre j’emprunte une route inconnue avec mon maigre baluchon, vers de nouvelles découvertes.

Bon, je vous ai fait sourire? Yes: c’était le but car je suis moi-même d’excellente humeur! Reste que je suis vraiment enthousiaste chaque matin et soir d’essayer autre chose et de voir comment ma peau s’accommode de ces changements. (Très bien jusqu’à présent).

Je voulais vous parler de mes produits pour le teint. Car bien que je vous ai dit que mes tiroirs étaient vides, il reste quand même des choses dedans, je vous rassure. Disons qu’il sont vides proportionnellement à avant, voilà tout. Mais de m’être débarrassée de ce trop-plein, de cette overdose douteuse de produits qui ne me convenaient pas toujours et compliquaient parfois même ma vie…ça me donne des ailes. I’m walking on sunshine, yeah! 

Bon, cela étant dit, je suis toujours aussi coquette. Et je me maquille, bien sûr…En fait, pour l’oeil non-averti d’une tierce-partie je suis sans doute assez semblable, voire, pareille à avant. Sauf que j’utilise des produits quelque peu différents. Allez, je vais vous parler de mes produits pour le teint!

D’abord, il y a le Un-Cover Up de RMS Beauty. J’en ai parlé mille fois, c’est mon agent de transformation, mon aide-chaméléon. En fait, ces jours-ci je l’utilise comme cache-cernes d’abord (en l’appliquant de l’extérieur de l’oeil vers l’intérieur, je trouve que le rendu est mieux comme ça) et aussi, en petites touches là où besoin est. Invisible, il hydrate bien et fait le teint hyper lumineux. C’est vraiment le petit pot qui fait tout très bien.

Ensuite, histoire d’unifier davantage mon teint, je poudre un peu avec le Pure Pressed Base de Jane Iredale (teinte Satin), un fond de teint poudre minérale absolument génial.  D’abord, il s’agit de pigments (sans agents qui diluent la formule), alors, inutile de le dire, un petit peu suffit à faire le teint parfait, tout en transparence. Pionnière en matière de maquillage minéral, Jane Iredale a bâti sa marque sur le principe que le maquillage devrait être bon pour la peau. C’est pari réussi car non seulement le confort de cette poudre est absolument incroyable (surtout que l’on est en novembre, mois de la peau qui tiraille par excellence) mais le rendu est irréprochable. Enfin, rien à dire sur la tenue qui elle aussi, m’épate au plus haut point. Idem pour la couvrance qui est modulable à l’infini: du presque-rien-unifiant-naturel au teint vraiment plus-que-parfait des grands soirs. Le petit plus? Le lourd poudrier doré qui est rechargeable à bon prix. Le gros moins: la présence du dimethicone qui m’inquiète dans les ingrédients. En fait, je viens de remarquer cet ingrédient et tout à coup, j’aime beaucoup moins mon fond de teint. Bon, voilà, je vais essayer de trouver une autre solution. Reste que la composition du produit est assez clean (note de 2 sur la base de donnée Skin Deep).

Comme je suis d’humeur un peu suédoise (je vous en avais parlé ici), j’ai envie d’un teint bien réchauffé de poudre bronzante; d’un hâle d’hiver. Mission accomplie avec la poudre bronzante minérale de la marque australienne Alexami Cosmetics (teinte Light) qui fait un teint de chaï réconfortant. Un peu comme la poudre Beige de Chanel, mais ici en version nature, cette poudre reste loin des teintes orange ou brunes et vient créer un teint tout doux, bien beige, caressé par le soleil par temps glacé. Idéal pour couper le rouge qui ressort sur la peau quand il fait frisquet, c’est totalement ma découverte favorite en ce moment!

Ensuite, histoire d’apporter une petite touche de lumière à mon visage deux options s’offrent alors à moi. La croisée des chemins disons, point de vue makeup. Alors, si je veux une lumière chic (lire, une lumière poudrée, diaphane): j’opte alors pour la poudre Pink Illuminating Powder d’Alexami Cosmetics, qui est sublissime. Elle a un peu remplacé ma poudre Kitten de Stila en ce sens que je l’utilise à la fois en illuminateur sur l’os des joues, à la fois en fard à paupière lumière. J’adore. Par contre, si j’ai envie d’une lumière hydratée (genre, après-ski à Aspen qui est, soit dit en passant, très rajeunissant comme look), alors, bien sûr, je me tourne vers mon mythique et irremplaçable Living Luminizer de RMS Beauty. Il est toujours dans mon sac à main. Toujours.

Voilà pour mes alliés teint du moment. Allez, je vous laisse, il y a tout un monde m’attend! Hello world! Bonjour monde!

P.S. Je suis très sincèrement désolée pour le retard que j’ai pris dans ma réponse de commentaires. Je manque totalement de temps. Mes excuses. Je vais essayer de me rattraper au fil des jours qui viendront…

Teintinophile

Teintinophile

Comme la plupart d’entre vous, je suis Teintinophile. Oui, les produits pour le teint, je m’y connais. On me dit NC20 et j’ai immédiatement une image en teinte…euh…je veux dire en tête (un beige froid, assez pâle, genre, ma sœur au secondaire).  Ouaip, sans vouloir me vanter, je sais de quoi je parle.

Bon, je n’ai pas de mérite. Ma connaissance découle de ma quête personnelle. J’adore les produits pour le teint. Le teint parfait-diaphane-lumineux-travaillé-mais-naturel-zéro-défaut-invisible-moi-en-mieux-que-dis-je-moi-version-peau-parfaite…c’est le chemin que je tente d’emprunter chaque matin quand je m’assois à ma coiffeuse. Beaucoup de petites choses peuvent mal aller dans ma vie (une tache sur une robe, un petit retard, une connexion internet capricieuse, un dossier qui se complique, une tempête de neige…) mais, si j’ai le teint parfait, c’est déjà ça.  J’ai l’impression que l’univers est malgré tout un peu de mon côté. Oui, le teint parfait fait partie intégrante de tous mes Plans, c’est évideint. Le  teint, c’est la base, on le dit tout le teimps. Voici donc mes produits teint du momeint. (J’adore les rimes).

Ces jours-ci, je commence tous mes rituels peau parfaite avec la base pour le teint Sunday Riley, le Effortless Breathable Tinted Primer (disponible chez Sephora), une base soyeuse et lumineuse qui fait une peau toute parfaite, gorgée d’hydratation. Légèrement teintée mais quasi-translucide une fois appliquée (disponible en trois teintes), j’ai la teinte Light. Si la marque prétend que la base « oxygène » la peau, je n’ai rien remarqué de spécial au niveau de la respiration cellulaire de mon épiderme (sans blague): tout ce que je sais c’est que l’application subséquente du fond de teint se fait comme dans un rêve, sur une peau sans ridules, sans peaux sèches, sur une peau revitalisée et défatiguée. Bref, je suis contente comme tout de mon achat qui dure bien longtemps…vraiment, un tout petit peu de produit suffit. Enfin, je compte éventuellement essayer d’autres produits de cette belle marque souvent utilisée par les maquilleurs professionnels pour les défilés mais qui évoque pour moi surtout le teint parfait des belles californiennes en maxi-robe colorée qui vont choisir leurs légumes bio au farmers’ market. Si vous avez la même image mentale que moi vous saurez que ces filles ont vraiment un teint parfait sous la lumière crue de midi…D’ailleurs, toutes les teintes de la marque me font penser à Blake Lively…Je suis normale?

Côté fond de teint, M., la sœur de mon amie M. a été ultra-charmante et a offert de me rapporter des produits pour le teint Koh Gen Do (disponible chez Sephora) lors de son dernier voyage à San Francisco (merciiii!). Ah, Koh Gen Do…Connus en très grande partie grace à Emily Weiss d’Into the Gloss, ces fonds de teint asiatiques ont vite acquis le statut de produit culte dans la beautésphère. Et maintenant, enfin, je comprends pourquoi. D’abord, le Aqua Foundation.  Absolument impossible à décrire. Fluide mais couvrant, translucide mais unifiant. Toujours ultra-naturel, on a l’impression de ne rien porter du tout tant il est léger. S’il est davantage adapté aux peaux qui nécessitent une couvrance moindre, il suffit de venir ensuite camoufler les petites taches au correcteur si besoin est, de manière localisée. C’est ce que je fais et le résultat est toujours frais et rayonnant. Genre, la fille qui regarde au loin, sous des cerisiers en fleurs, sous une pluie de pétales au vent. Si vous avez la même image mentale que moi vous saurez que cette fille a le teint vraiment parfait.

Sinon, pour les jours où je suis vêtue de manière plus classique, où j’ai besoin de davantage de couvrance ou encore pour les grands soirs, j’ai le Moisture Maifanshi Foundation de Koh Gen Do également, qui lui, fait une peau parfaite grand luxe sans le moindre pore, sans la moindre ridule. J’apprécie le fait que malgré son opacité, il demeure naturel et donne l’illusion de translucidité. Excellente tenue, il m’arrive de l’utiliser également sous les yeux, sur une imperfection en camoufleur, ou encore, pour estomper l’apparence de rougeurs diffuses autour du nez… Mais entre vous et moi, je ménage mon tube car je ne sais pas comment je pourrai à nouveau m’approvisionner et que j’adore trop ce produit qui me fait un teint vraiment, vraiment de poupée. Un teint à la Diane Kruger qui va souper avec ses amies dans le Marais. Si vous avez la même image mentale que moi vous saurez que Diane Kruger a un teint trop sublime quand elle va souper avec ses amies dans le Marais. Que dis-je. Elle a un teint sublime tout le temps.

Bon, ensuite, il y a mon fidèle allié dont je vous ai parlé plusieurs fois déjà, mon intrépide Milou qui m’accompagne dans toutes mes aventures beauté…j’ai nommé, le cache-cernes Clé de Peau! Il est incomparable, il est merveilleux, il a le pouvoir de transformer un panda en ours polaire en moins de deux…Si vous avez la même image mentale que moi vous saurez que le panda/ours polaire a vraiment un contour de l’œil lumineux dont le rendu final est tout à fait bluffant de naturel.

Enfin, voilà pour mes essentiels du teint du moment! Vous êtes teintinopohiles aussi? Et…dites-moi, on a les mêmes images mentales en ce qui concerne le teint parfait?

Un teint post-yoga (sans yoga)

Un teint yogaToujours en pleine phase d’actualisation de mon Nouveau Plan, j’attaque maintenant l’étape “Teint Post-Yoga”… sans yoga. Je sais, moi non plus je n’aime pas les raccourcis dans la vie. Comme: un “corps de rêve en mangeant de la cochonnerie” ou le fameux “un cheveu d’apparence saine“. Non, idéalement, le corps de rêve on l’obtient en faisant du sport et en mangeant santé et le cheveu il est sain, point. Idem pour le teint de yoga qu’il faudrait obtenir par du yoga. Sauf que, présentement, pour moi, c’est tout simplement impossible et puis, tout le monde sait bien que Ad impossibilia nemo tenetur (à l’impossible nul n’est tenu“; je trouve qu’en latin ça fait plus “apothicaire”, genre, “j’ai lu ça dans mon grimoire”…petite référence à mon article d’hier donc).

Tarte Awakening & Energy

Donc, nous disions, motivée à actualiser mon Plan dès que possible, j’ai succombé au blush en bâton Tarte en crème teinte Awakening (ce qui signifie plus ou moins “illumination” ou « éveil »). Mon blush de yogi! La marque décrit d’ailleurs cette teinte comme un nude rosé-glowy, ce  qui ne saurait être plus juste. Je vous avais déjà parlé de la teinte de blush en bâton True Love de Tarte ici, mais celle-ci est vraiment très différente. Pas de couleur punchy passionnée cette fois, que de la douceur-neutre-parfaite pour le matelas de yoga (ou la salle de conférence). Des pommettes rosées-lustrées toutes douces, comme si j’avais eu un peu chaud et que j’avais oxygéné mon organisme par de bonnes respirations et de vivifiants mouvements d’étirement. Des joues de cette teinte parfaite de santé qui dénotent une certaine sérénité intérieure et d’une harmonie avec la nature. Genre je suis zen. Mais forte. Je sais! Les joues d’Uma Thurman dans Kill Bill 2 quand elle s’entraîne à  l’épée japonaise avec le maître Hattori Hanzo!  C’est exactement ça! Lumineux de santé. Genre, j’ai un style de vie ultra sain, ultra épuré. Genre, je croque dans une betterave plutôt que dans une pomme, voilà; c’est ma collation. Mais pas n’importe quelle betterave, hein, une betterave que je viens de cueillir à l’instant dans mon office-garden. Mais oui : mon office-garden; mon jardin de bureau…Quoi, vous n’avez pas de jardin de bureau??? Donc, tout ça pour dire que j’ai enfin trouvé mon blush teint de yoga et que juste ça, dans la vie, ça me détend follement.

Imaginez-vous combien j’étais contente donc,  quand j’ai aussi trouvé mon… rouge à lèvres de yogi. Oui, vous avez bien lu. Rouge à lèvres de yogi. Totale transcendance, je sais. Tarte a également lancé le gros crayon à lèvres Energy (juste le nom m’interpelle personnellement!) de la collection LipSurgence. Il s’agit d’une teinte rosée translucide mais intuitive dont le rendu est beaucoup plus soutenu que mon LipGlow de Dior adoré. Un vrai rose plein d’entrain, un rose vivifiant et oxygéné d’athlète. Il fait les dents super blanches et tient vraiment très longtemps. Enfin, avec mon blush yoga plus neutre, c’est la combinaison parfaite.

Tous les produits Tarte sont naturels. Formulation zéro-culpabilité bien zen, parfaite pour en paix avec soi-même, que dis-je, avec l’univers. En plus, le matin, mon maquillage est devenu hyper rapide : un petit coup de Awaken (appliqué à même le bâton) et d’Energy sur mes lèvres. Un petit fluff de fard Kitten de Stila sur les paupières et du mascara. Et voilà! J’ai l’air réveillée. J’ai l’air en pleine forme. J’ai le teint d’Uma Thurman dans Kill Bill. Une collègue m’a d’ailleurs demandé si j’avais changé un truc dans la manière de me maquiller. Bien sûr, l’espace d’un instant j’ai été tentée de lui dire que je m’étais simplement mise au yoga en lui offrant une betterave de mon jardin de bureau imaginaire. Mais je me suis bien vite rappelé mon mantra à moi («les filles cool partagent ») en lui montrant mes nouvelles acquisitions maquillage, histoire d’être sereine avec moi-même. À défaut de faire du yoga, je me dois bien ça.

Vous, vous avez un teint de yoga? Ou un jardin de bureau?

Boucle d’Or boude: le Temptu!

On entend beaucoup parler du maquillage à l’aérographe (“airbrush“) Temptu (prononcer “Tempt-you“) depuis 2010 qui soit-disant, permet de se faire un teint de star à domicile avec une machine qui pshiite finement fond de teint, blush, illuminateur, fard bronzant et même auto-bronzant.  Pour ma part, j’ai vu cette machine en vrai pour la première fois à la semaine de la mode à New York en septembre 2010.  Dans les coulisses, elle était très populaire auprès des maquilleurs et les mannequins qui défilaient devant moi avaient une peau au grain si fin, à l’éclat si parfait, aux pores si invisibles que tout de suite j’ai commencé à obséder.  Il me fallait ce Temptu! Le hic: elle n’est pas donnée cette machine (225$US)!  Mais peut-on mettre un prix sur un teint parfait de mannequin photoshoppé? Un mois plus tard, à ma plus grande joie, je recevais cette machine pour mon anniversaire.

Mais Boucle d’Or a vite été désenchantée. Récit d’une déception:

L’équipement:  La machine opère avec des capsules de maquillage (dites “Air Pod“) que l’on clippe à la machine airbrush.  Ces capsules sont vendues séparément et sont chères (55$US pour le fond de teint, 30$US pour le blush et 35$US pour l’illuminateur).  Autre déception, elles ne contiennent pas beaucoup de produit (pour moi, environ un mois et demi d’utilisations quotidiennes) et le choix de couleur est sérieusement limité.  J’avais la teinte de fond de teint 002 Ivory mais la correspondance avec ma peau n’était pas exacte. Les autres teintes ne convenaient pas non plus. Côté blush, j’avais Sheer Berry, un rose un peu trop vieillot, faute d’une couleur plus adaptée à mes goûts et à mon teint. Bref une couleur que je n’aurais jamais porté si javais eu un blush normal. Enfin, j’avais l’illuminateur teinte Champagne, qui elle, était correcte mais beaucoup trop subtile à mon goût.

La machine:  Un autre point négatif, la machine fait un véritable bruit de fournaise.  Un vrombissement subtil, certes, mais assez pour réveiller petite ourse qui a le sommeil léger. Alors je devais maintenant me maquiller avec petite ourse à côté de moi, dans sa chaise haute dans la salle de bain, qui mangeait une toast. Moins relax. De plus, la machine doit être branchée, comme mon fer plat, mon fer à friser, mon séchoir, ma Clarisonic, ma brosse à dents…ma salle de bain commençait à avoir l’air d’une centrale électrique!  Enfin, la machine est assez encombrante et fragile (le moindre coup peut bloquer le tube de l’aérographe en créant une bulle d’air, c’est pourquoi, “il faut acheter l’étui jet-set“, m’a-t-on dit chez Sephora.  De mon côté, je ne l’ai pas acheté, sachant que je ne voyagerais pas avec mon Temptu (eh non, pas de Temptu au chalet pour Boucle d’Or!).

L’application et le rendu final: Quand j’ai eu ma machine, j’étais excitée comme une puce et je voulais l’essayer sur tout le monde.  Ma belle-maman et ma belle soeur se sont prêtées au jeu et ont beaucoup aimé.  Sur elles le résultat était sublime, un peu comme ces mannequins que j’avais vues à New York.  Mais sur moi…Le désastre. Je pensais que que faisais tout bien puis je m’examinais à la lumière du jour dans le stationnement du bureau pour constater que j’étais complètement rayée, comme un zèbre couleur chair.  Et ça n’est pas parce que je manque de dextérité… Je n’ai aucun problème à graver une citrouille avec un motif feuille de vigne à l’Halloween comme Martha Stewart, à faire des petites rosettes en glaçage sur des cupcakes, à me faire un trait d’eyeliner yeux de chats parfaits. Alors pourquoi, mais pourquoi ne suis-je point capable d’utiliser sur moi-même cette machine que l’on nous présente comme facile et au résultat parfait à tout coup? En fait, l’application est très, très difficile: on nous dit de maintenir 4 à 6 pouces de distance entre le visage et la poire aérographe, puis, d’appuyer sur le bouton de la poire en faisant des mouvements circulaires continus.  Assez tricky. Comme on ne ressent qu’un jet d’air frais sur la peau, il est quasi impossible d’appliquer le tout uniformément.  La couvrance est si légère qu’il faut beaucoup de produit (c’est long!).  On repasse plusieurs fois avec nos “mouvements circulaires” en ne voyant pas de réelle différence sur nos imperfections. L’illuminateur, lui, n’illumine pas suffisament.  Et enfin, comme on brille (non, on luit) de partout après l’application, on doit poudrer beaucoup (donc camoufler tout notre beau travail airbrush).  Résultat: on a finalement un maquillage tout bête, comme d’habitude, sauf que notre fond de teint n’est pas bien appliqué en dessous de la poudre. Finalement, comble de la déception, rien ne tient, le maquillage “fond” progressivement au cours de la journée.  Ce qui fait qu’on entame le 5 à 7 avec un visage gras et défait, comme si on sortait d’un cours de yoga chaud, le look zen en moins.

Enfin, comme la machine est encombrante, on doit tout de même s’équipper en maquillage traditionnel pour les voyages et les retouches.  Conclusion: on doit avoir deux kits maquillage.  Si on fait le calcul, pour avoir un teint moins que bien, c’est vraiment nul.

Pour finir, je dirais que c’est surtout vite devenu déprimant de devoir acheter toujours la même marque et de se priver des nouvelles collections qui elles, suivent les tendances et les saisons.  Quand mes amies parlaient nouveautés maquillage, j’étais complètement out: “le nouveau fond de teint Chanel? Moi, non, j’utilise le Temptu. Oui, je suis un martien.” Fin de la discussion. Fini les beaux poudriers, les palettes illuminatrices embossées de motifs fleuris, les nouveaux petits blush qui remontent le moral.  Lire les pages beauté des magazines était devenu pure torture car je voulais essayer les nouveaux produits mais j’étais otage de mon Temptu. Et puis mon maquillage était devenu… technologique. C’est là que j’ai réalisé à quel point il y a une dimension poétique essentielle au maquillage. Un petit rituel. Clic clac, on ouvre les boîtes, ftuff, un coup de pinceau, mmm, une poudre qui sent bon et évoque des souvenirs.  On se sent belle.  La journée commence bien.  Mais c’était fini tout ça. Plus de plaisir des sens, pas de joie à l’application.  Me maquiller était devenu aussi sympathique que de trier mes courriels en arrivant au bureau. Bof. Une case à cocher dans ma liste de tâches.

Enfin, j’ai vu récemment que Sephora ne tenait plus cette machine et je dois dire que cela ne m’étonne pas. Boucle d’Or y a d’ailleurs rapporté la sienne et obtenu un remboursement complet (merci Sephora!) La morale de cette histoire? Un (beau) teint c’est bien.  Mais un beau teint et un beau moment le matin, c’est encore mieux! Ça m’apprendra à tout vouloir tester…

P.S. La gagnante du concours Reine des Neiges sera annoncée demain vendredi!

Soirée des Masques

En ce petit lundi, parlons masques.  Car au-delà des soins en instituts qui demandent une certaine organisation (transport, gardienne, budget…) les masques à effectuer à la maison sont efficaces, faciles et financièrement accessibles.  On peut s’improviser une soirée des masques n’importe quand, en faisant presque n’importe quoi (par exemple: répondre à ses courriels en se faisant un masque éclat, plier du linge en se faisant un masque d’argile, regarder la télé avec chéri tout en profitant des bienfaits d’un masque hydratant). Oui, à quelques exceptions près, le masque de beauté se conjugue à presque toutes les activités.  Bien sûr, il est agréable et recommandé de profiter de la pose du masque pour faire soi-même une pause, mais parfois, et Boucle d’Or en sait quelque chose, ça n’est tout simplement pas possible. Mais, peu importe que les conditions de détente soient ou non réunies, les masques font toujours du bien, ne serait-ce qu’au teint. Allez, venez, je vais vous présenter mes masques:

1- SNAP- Exfoliant Facial Pierre Ponce Peau nette

Pas vraiment un masque mais plutôt un exfoliant bon marché (moins de 10$) que j’adore. Anecdote: j’aime le savon à main SNAP (le savon des garagistes qui est vendu en contenant style “tupperware” chez Canadian Tire) depuis que je suis toute petite.  En authentique mini-coquette de 4 ans, j’étais revenue de la garderie en parlant à ma mère d’un savon avec “du sable dedans qui rend la peau douce-douce et enlève la gouache et il y en a à la garderie, est-ce qu’on peut aller en acheter?“. L’exfoliant SNAP est bien loin du savon des garagistes, il sent bon l’arbre à thé et les particules de pierre ponce sont hyper fines.  Tout de même, il grattouille bien et me fait le teint rose. C’est le préambule parfait pour enlever les peaux mortes, donner de l’éclat et augmenter les effets du masque qui s’ensuivra.  Une à deux fois par semaine, peaux très sensibles s’abstenir.

2- Queen Helene- Mint Julep Mask

Un grand classique américain depuis 75 ans, c’est le masque le plus vendu aux États-Unis!  À moins de 5$ pour le gros tube, il méritait d’être essayé.  En fait c’est un masque d’argile qui sent la menthe.  Il fait la peau mate et nette et en ce sens, il est assez asséchant.  Idéal donc pour les peaux plus grasses et/ou  jeunes. J’ai souvent lu que des éditrices beauté utilisaient ce masque en remède miracle pour assécher leurs petits boutons la nuit.  Bien que je n’aie jamais testé cette utilisation spécifique, je trouve ce masque correct pour le prix. Idéal pour des soirées spa entre amies ou pour les jeunes filles qui aiment se faire des masques à leur pyjama party.  C’est LE masque classique qui fait le visage vert, à utiliser idéalement avec bigoudis et tranches de concombres sur les yeux pour l’expérience totale.

3- REN- Glycolactic- Masque Peeling Peau Neuve

Découvert l’été dernier aux États Unis, je suis fan de ce masque désormais disponible chez Sephora au Canada. On applique la gelée orange sur la peau, puis on laisse poser durant 10 minutes. La légère sensation de picotement est normale, donc ne pas s’alarmer de l’inconfort passager.  Puis on utilise le carré de mousseline REN inclus pour retirer la gelée en rinçant bien.  La peau est toute chaude, rayonnante.  Attention, il n’est pas donné (66$!) et vous serez vite accro. Produit culte donc, à effectuer une fois semaine.  À noter, il fait un peu penser au ExfoliKate de Kate Sommerville (un autre exfoliant que j’adore)*, mais sans les petits grains et sans la forte odeur épicée.

4- Boscia- Masque Noir Teint Lumineux

OK, alors, je vous recommande vraiment de prévenir votre entourage lorsque vous vous faites ce masque, c’est vraiment un look masque de fer qui peut donner des crises cardiaques, et ce, même si vous êtes en train de plier du linge! Il s’agit d’une pâte élastique noire à la texture vinyle que l’on applique uniformément sur le visage. On attend que le masque soit bien sec, environ 20 minutes, puis, on le fait peler, en le décollant des bords extérieurs.  Il laisse des petits résidus noirs autour du nez et de la bouche alors je rince le visage à l’eau chaude et je frotte avec un gant de toilette là où c’est nécessaire. Ce masque rend ma peau rose, lisse et pimpante, je l’adore pour ses bienfaits incontestablement visibles.  Par contre, il est aussi assez cher (55$)*, et il demande un peu de pratique: si on en applique en couche trop mince, le masque se déchire et on ne peut pas le peler, s’il est trop épais, il ne sèche pas, donc on ne peut pas le peler non plus. Aussi, faites attention à ne pas en avoir dans les cheveux ou les sourcils…ça colle!

5- Lise Watier- Skin Destress- Masque Hydratation

J’ai reçu ce masque en cadeau de Noël de ma mère et je suis absolument conquise. Pour ces jours ou la peau est fatiguée ou échauffée par les éléments, je l’applique en couche épaisse durant mon bain ou pour lire. Je le laisse poser dix minutes, puis je retire l’excédent avec un coton.  Un bon point? Je n’ai pas l’air de porter un masque mais plutôt de m’être mis une bonne crème alors je n’effraie personne dans mon entourage.  Si je suis particulièrement fatiguée ou que ma peau tiraille, je l’applique en crème de nuit.  Au réveil, ma peau est douce et réhydratée.  Je ne connaissais pas bien les produits Lise Watier, je l’admets, j’avais un blocage.  J’ai toujours pensé que la marque s’adressait à des madames trop maquillées, genre pub pour le Collège de Secrétariat Moderne ou qui portaient des manteaux en fausse fourrure mauve.  À tort, je sais.  Il m’aura fallu ce coup de coeur majeur pour réaliser qu’il serait vraiment temps que j’essaie d’autres produits de cette marque reconnue mondialement et bien de chez nous. Ce masque, il me suit partout.  Je me tartine avec 2 à 3 fois semaine.  L’essayer, c’est l’adopter. Point final.

Alors, voilà pour mes masques du moment! Boucle d’Or vous laisse, elle doit aller rincer son masque…et aller mettre son manteau de fausse fourrure mauve.

D’ailleurs, si vous avez des recommandations de produits Lise Watier à me faire, j’adorerais savoir quels produits vous utilisez!

* (Disponibles exclusivement chez Sephora)

Cup o’ Glow

J’en ai beaucoup parlé autour de moi, mes amies, ma coiffeuse, ma manucure, ma correspondante beauté, toutes y sont maintenant accro: le thé qui donne de l’éclat au teint et met le rose aux joues tout en prévenant les petits boutons! Il s’agit de la tisane The Glow-La Rayonnante de David’s Tea.

Absolument délicieux, il fleure bon la rose, la cannelle et les petits fruits acidulés. Une fois infusé, son jus rose et réconfortant est un régal pour le teint et l’âme. Il contient des feuilles d’orties toutes indiquées pour la prévention de l’acné et du rooibos, reconnu pour ses vertus anti-oxydantes.

Quand j’ai des invités, j’aime bien en offir après le repas.  Ça fait toujours jaser, les hommes rigolent, puis tous se laissent tenter. Et finalement, la conclusion est toujours la même: “en tout cas, je ne sais pas si ça marche mais il est super bon ce thé.”

Et ça marche? Absolument. J’en bois tous les soirs depuis le mois de juin mais j’ai vu une différence après quelques jours seulement.  Mon teint de maman en manque de sommeil était moins brouillé, mes joues plus roses. Désormais, ça fait partie de mon rituel beauté, le soir, quand les petits ours dorment, Papa Ours et moi on écoute nos séries télé pendant que je sirote une grosse tasse de “La Rayonnante”.  Avec un petit biscuit, c’est le bonheur. Et le bonheur, c’est bien connu, il n’y a rien de mieux pour l’éclat du teint!

Enfin, pour celles de vous qui sont vraiment pressées d’avoir un teint lumineux, il y a la nouvelle collection Naturally de MAC, qui rehausse la beauté naturelle pour un look plein air santé. Sont offerts blush, poudres illuminatrices, gloss, rouges à lèvres, ombres à paupières et crayons yeux, pour un rendu candide et frais.  J’ai moi-même succombé à la poudre Mineralize Skinfinish nuance Blonde (comment Boucle d’Or aurait-elle pu résister avec un nom pareil!) et au gloss Lipglass teinte Fresh Air. Ce sont mes deux gros coups de coeur du moment! J’utilise la poudre Blonde, un camaïeu de roses irisés, sur le haut des pommettes et le gloss vient d’entrer dans mon temple de la renommée des gloss roses ballet. Dommage que ça soit une édition limitée…

À votre tour de partager vos secrets éclat du teint, je suis trop curieuse!

Les Invasions des BB creams

Préparez-vous, elles arrivent à nos frontières! Les BB creams sont officiellement parmi nous et c’est tant mieux!

Garnier et Smashbox sont les premiers à rendre leur BB cream disponibles au Canada, lesquelles je n’ai pas encore eu le plaisir de tester.  Par contre, je suis complètement accro au concept depuis l’été dernier, lorsque j’en ai acheté de d’autres marques aux États-Unis. Le produit qui a révolutionné ma vie? La BB cream! Le produit que j’emporte sur l’île déserte? La BB cream! Vraiment, ça peut avoir l’air un brin dramatique mais j’insiste: courez vous acheter une BB cream d’urgence, ça va changer votre vie!

Mais d’abord, qu’est-ce qu’une BB cream? On parle de “Blemish Balms” qui ont été popularisés en Asie où la quête du teint zéro défaut a moussé l’engouement de ces crèmes couvrantes multi-fonctions, déjà bien connues en Europe et chez nos voisins du sud. Il s’agit en fait de sortes de crèmes hydratantes teintées qui unifient le teint de manière spectaculaire. Elles contiennent souvent aussi une base de teint, un indice de protection solaire élevé, des hydratants, des agents matifiants, anti-imperfection, anti-ride.  Bref, un seul produit vient de tout remplacer les multiples flacons de votre routine beauté du matin. Et le meilleur? Vous affichez un teint d’apparence peau-nue, zéro-défaut, du matin au soir.

Elles représentent donc une solution économique, tant financièrement qu’en temps.  Ainsi, depuis que j’utilise une BB cream, je me lève le matin, un petit splash d’eau froide sur le visage pour me défroisser les traits, puis j’applique une pompe de BB cream avec mes doigts. Pas de crème de jour, pas de base de teint, ni de crème solaire, de fond de teint, ou de cache-cerne. Juste un petit peu de correcteur si j’ai une rougeur ou une imperfection. Ça me donne tout de suite un teint impeccable, mais le maquillage est invisible.

Personnellement, je n’utilise que ça, moi qui avant cherchait parmi les fonds de teint haut de gamme celui qui changerait ma vie. Je la porte vraiment en toute circonstance, en pyjama comme en robe cocktail.  Mais il y a aussi des circonstances où la BB cream est, j’estime, encore plus essentielle: pour la plage, le ski, en voyage, le matin quand on déjeune au chalet avec des amis ou ses beaux-parents, pour le gym, quand on est fatiguée, quand on n’a pas l’énergie de se maquiller “pour vrai”. Sans oublier ces jeunes filles qui commencent à se maquiller et les nouvelles maman exténuées qui veulent resplendir quand on les prend en photo avec bébé.

Plusieurs marques proposent des teintes “universelles” (dont Garnier qui a deux teintes, déjà en vente dans les pharmacies). Elles conviennent à la plupart des types de peau et offrent une couvrance légère à moyenne. Ma mère a testé celle de Boscia et elle s’y est convertie sur le champ.

Pour ma part, j’ai testé la BB cream de Boscia et celle de Dr. Jart+, version Premium que j’ai acheté chez Sephora aux États Unis. Je préfère la Dr. Jart+, laquelle est plus soyeuse. Toutefois, pour l’été, ma préférence ira à la Boscia qui est un brin plus hâlée. Elles peuvent être commandées sur le site de Sephora tout comme celle de Clinique. Sinon, celle de Garnier est vendue en pharmacie dès maintenant et celle de Smashbox, chez Sephora. Et sous peu, toutes les marques sortiront leur version de la BB cream. Vous verrez, côté teint, on n’y échappera pas, cette année sera celle des BB cream!

Et vous, avez vous déjà essayé les BB cream?