Charmée d’avance: les Volumizing Cheek and Lip Tint de Tata Harper

Tata Harper Cheek Tints

Crédit photo: Tata Harper.com

Quand j’ai vu le courriel annonçant le lancement des Volumizing Cheek and Lip Tints Tata Harper hier, j’ai retenu mon souffle. Trois petits pots, trois teintes douces comme tout pour faire des joues de poupée de la manière la plus naturelle possible. Les teintes sont tellement parfaites que l’on croirait à des pétales écrasés mis en pots pour apporter le jardin à nos joues. C’est romantique. C’est charmant. Ça me fait rêver de la campagne du Vermont l’automne, des Bean Boots aux pieds, un gros foulard autour du cou. Bref, ça fait rêver.

Ces petits pots 100% naturels et non toxiques allient pigments naturels et technologie anti-vieillissement dans une formule qui, semblerait-il, est aussi bonne que belle. La marque dit que les Tints sont facile à fondre dans la peau, qu’ils rehaussent subtilement le volume des joues, minimisent les ridules et donne un bel éclat naturel longue tenue. Et of course, on peut aussi les utiliser sur les lèvres…

Je les ai essayés? Pas encore: pour l’instant ils ne sont disponibles que sur Tata Harper.com. Je compte craquer? Hmmm, je ne sais pas car en vacances je me suis achetée un autre produit un peu semblable vraiment génial (je vous en reparle cette semaine)…Mais, qu’est-ce que je dis: il y a fort à parier que je vais craquer pour ces petits pots colorés. En attendant, la première qui teste avise les autres, compris?

P.S. Pour mes articles antérieurs sur Tata Harper (y compris mon entrevue avec elle), c’est ici et ici!

Ça pousse dans ma trousse

Trousse verte

Vous le savez, il y a de cela un petit moment, j’ai fait un gros ménage dans mon inventaire beauté. Sans me départir officiellement de mes produits de beauté à la composition plus “chimique”, j’ai fait le pari de passer au vert, même avec moins. L’objectif? Voir comment je m’en sors, dans quel esprit je suis, repenser mon image pour qu’elle soit plus acceptante et aimante, mais surtout (et ça c’est la partie fun), peu à peu me trouver de nouveaux chouchous naturels.

Et, où en suis-je dans ma quête? À quoi ressemble ma trousse ces jours-ci? Sans pour autant vous montrer le contenu de mes tiroirs ou ma routine maquillage du matin (une autre histoire pour un autre jour), venez, je vais vous montrer ma trousse où les petits produits fleurissent comme dans un beau jardin.

D’abord, il y a mon Living Luminizer de RMS. Ne mettez pas vos mains sur vos oreilles, je ne me répéterai pas : je vous l’ai dit mille fois, il est extra! Je l’utilise sous mon cache-cernes Un” cover Up de la même marque et en touche illuminatrice. Mais surtout (et c’est pour cela qu’il est dans ma trousse), pour rafraichir mon maquillage tout au long de la journée. Hop, une petite touche sur le haut des joues et j’ai l’air fraîchement hydratée. En plus, je le constate, ce maquillage est vraiment bon pour la peau.

Ensuite, mon blush Kjaer Weis, teinte Lovely. Je vous en ai récemment parlé : ce blush crémeux tout doux fait des joues à croquer. Emballage au design scandinave et teint éclatant : je suis conquise cela va de soi. D’ailleurs, la marque vient de lancer un fond de teint qui m’intrigue au plus haut point!

J’ai aussi toujours avec moi ma poudre fond de teint Jane Iredale (à défaut d’avoir trouvé mieux), pour matifier et unifier au cours de la journée. Ayant malheureusement fini mon pot de Un-Powder, je dois vivre sans pour le moment (bouhou!). Pour l’appliquer, j’utilise mon éponge Beauty Blender ou encore, un gros pinceau comme celui-ci.

Comme mes yeux sont maquillés quand je quitte la maison, je ne m’encombre pas de fards ou de mascara. Par contre, j’ai tout un arsenal de produits à lèvres pour chaque moment, chaque humeur de ma journée. Seule à mon bureau (la plupart du temps), j’en profite pour donner à ma peau un bain d’hydratation. Je redécouvre mon pot de Love Balm de Jurlique, hyper soyeux au parfum qui calme, et aussi, j’ai mon plus chic et adoré baume Lip Whip Kari Gran qui, même seul se suffit en terme d’éclat. Quand j’ai envie de vraie couleur (quand je dois faire face au monde extérieur, notamment), je me tourne vers mon Lip Tint Kjaer Weis (teinte Romance), qui fait une moue mi-matte ultra-Bardot, so joli avec des cils épais bien noirs et le blush rosé. Moderne et frais, ce produit dépasse toutes mes attentes à mon plus grand bonheur. Comme la texture est assez « longue-tenue » (maman, prends des notes), j’aime bien appliquer mon baume Lip Whip Kari Gran au centre de la lèvre inférieure pour contrer l’effet déshydratant. Enfin, autre petite addition bon marché : le Lip Shimmer Burt’s Bees, teinte Rhubarb, qui, une fois estompé, laisse une teinte rosée pas trop irisée, mais surtout, une sensation d’hydratation confortable (merci huile de menthe poivrée). Oui et bon, il y a aussi, le Crayon à lèvres Soyeux d’Armani (teinte 12); sorry, je n’ai pas trouvé d’équivalent.  Ah oui, et le baume Figs and Rouge teinté (teinte cherry blossom), qui, si je ne vous l’ai pas dit, est une petite merveille aussi (et à bon prix!). Je le prends sur Crèmes Etc. d’habitude mais là je ne le vois pas, alors je crois qu’il est en rupture de stock.

Enfin, au rayon des autres produits disparates, il y a un mini-vaporisateur Inner Peace de Lotus Wei, un mini vaporisateur de parfum de mon parfum du moment (je suis retournée à Lann-Aël de Lostmarc’h, vu qu’il fait froid), de la soie dentaire à la canneberge Radius, des épingles à cheveux blondes Goody, un tube de crème Skin Food de Weleda (que j’utilise sur mes mains) et l’huile aromathérapeutique Irritability Treatment de Tata Harper. Cette huile, j’en rêve depuis plus d’un an! En plus de sentir le jardin d’herbes et le dépaysement, elle est réputée mettre un terme aux pensées circulaires négatives, aux pensées qui mettent de mauvais poil. En plus, cette huile a bien fait rire ma mère et ma soeur samedi dernier lors de notre après-midi de magasinage : je leur proposais à la moindre petite contrariété (pas la bonne taille de top, trop de monde à la caisse, monsieur pas sympathique au stationnement, etc…). Blagues à part, cette huile a un véritable parfum calmant, apaisant, et, sans vraiment pouvoir dire si je suis « moins irritable », je suis certainement plus zen après l’avoir respirée. En plus, c’est tout simple, tout pratique : un petit embout à bille à faire rouler dans la paume de ses mains (quelques gouttes suffisent). On respire quelques  fois et…ah. À noter, je l’applique également avant le dodo, et souvent, au bureau, je ne fais qu’ôter le bouchon pour respirer en comptant jusqu’à trois.

Voilà pour le contenu de ma trousse qui verdit peu à peu, au fil des jours et de mes nouveaux coup de coeurs. Je n’aurais jamais pensé pouvoir dire cela mais je suis bien heureuse de mon clean-up et pour le moment, je ne regrette absolument rien.

Dites-moi, verte ou pas: dans votre trousse, il y a quoi? Allez, je veux tout savoir. J’adore ce genre d’exercice d’inventaire.

Ma pause-dîner avec Tata Harper

Tata & me

Se faire vaporiser le visage d’Essence Florale par Tata Harper herself? Je rêve!

Devinez quoi? J’ai récemment rencontré Tata Harper pour vrai! Vous savez, cette grande prêteresse du soin bio établie au Vermont dont je vous ai déjà parlé ici, celle qui règne sur le jardin des merveilles avec ses flacons verts et jaunes précieux? Elle était de passage à la boutique Etiket (ma caverne d’Ali Baba à moi!) à l’occasion du lancement de sa dernière gamme de soins (The Supernaturals) et, je ne pouvais absolument pas manquer cela! Comme je ne peux pas m’absenter du bureau pour aller parler onguents et petits pots (I wish), j’ai pris ma pause lunch plus tard ce jour-là et j’ai foncé à l’autre bout de la ville pour aller au moins juste la rencontrer. Je suis arrivée sous la pluie, une moitié de carotte encore dans la bouche (j’ai mangé mon lunch dans l’auto), complètement essoufflée mais just so happy! L’image-type de la groupie sautillante qui n’arrive pas à y croire. Oh my God, Oh my God: j’allais rencontrer Tata Harper!!!!!!!!…..!!!!! Hiiiiiii!

Etiket

Tata Harper était bien là, installée dans le douillet décor de la boutique mais j’ai bien failli ne pas la reconnaître…Elle portait un leggings de cuirette et un coton ouaté à paillettes. Ça m’a fait un choc. Je suis bête: je m’attendais à quoi? À ce qu’elle porte une chemise de chanvre et une couronne de fleurs? Une chemise à carreaux et un chapeau d’agriculteur? Secrètement, oui. Mais finalement, de voir Tata comme ça, en fille normale au look urbain et même ultra-glam, c’est hyper rassurant. J’ai eu tout à coup l’impression que sa belle peau (sa peau est juste démente…tellement parfaite!) était à la portée de toutes- pas juste celles qui habitent dans des vastes plaines fleuries.

Revenons donc à la peau de Tata Harper. Si j’avais eu quelconque doute quant à l’efficacité de ses produits (cela dit, pour avoir testé, je n’en n’ai absolument AUCUN), tout cela aurait été dissipé en voyant la peau de Tata. Un grain serré, un éclat rosé, pores invisibles…La poster-child pour le bio, pour les grandes respirations, pour le plein-air. Une peau d’ange avec zéro maquillage apparent (elle avait maquillé ses yeux mais son teint semblait vraiment tout nu). Bref, j’étais vraiment convaincue. Mais je me suis secouée: j’avais des questions à lui poser!

Je lui ai d’abord demandé une question égoïste: si j’avais à m’acheter un seul (“just one!“) de ses produits, quel serait celui qu’elle recommanderait à une fille un peu fatiguée au teint gris asphalte? Sa réponse est venue sans attendre, comme une exclamation: “This one!“. Elle parlait bien sûr de son masque régénérant (Resurfacing Mask) qui donne un éclat souverain à tous les teints. “Même aux peaux les plus sensibles?” Oui, même aux peaux les plus sensibles. D’ailleurs, pour la première utilisation, elle suggère même de le laisser poser toute la nuit (j’ai essayé, c’est effectivement magique). Ou sinon, elle le recommande également avant une soirée mais aussi en faisant du sport, du yoga et en prenant son bain. En effet: la chaleur amplifie l’efficacité du soin.

Resurfacing Mask

Et, Tata, quel est son produit préféré à elle? Sans hésiter, le Sérum Regénérant (Rejuvenating Serum) qui constitue une excellente base de teint (très aimée des maquilleurs, il aide à la tenue du maquillage) et a littéralement toutes les vertus. En plus, il sent juste trop bon la nature. (Tata m’en a d’ailleurs massé une goutte sur le dessus de la main et de retour au bureau j’ai passé mon après-midi à caresser ma main (so soft!) et à la sentir (mmmm!)).  Il ne se passe pas une seule journée depuis que Tata aie créé ce sérum sans qu’elle ne l’applique et, selon ses dires il a complètement transformé sa peau. Un soin de collagène qui ralentit le vieillissement et donne de l’éclat, cette merveille figure en effet parmi les meilleurs vendeurs de la marque. Et bien sûr, il y a l’Eau Florale Hydratante (Hydrating Foral Essence) qui regonfle littéralement la peau (gorgé d’acide hyaluronique, zéro huile, zéro alcool, bio à 92% et naturel à 100%) et permet de d’hydrater l’épiderme tout au long de la journée, même quand on est maquillée (plutôt que d’appliquer une crème sur son maquillage, ce qui en fait, est impossible…j’ai déjà essayé). C’est le petit truc anti-âge/éclat par excellence et à voir la peau de Tata, je le crois. Cette bruine c’est du bonbon! Vous vous souvenez combien je l’avais adorée avant de casser mon flacon?

Rejuvenating Serum

Une autre question: la protection solaire. Comme les produits de Tata Harper ne contiennent pas de facteur de protection solaire, que suggère-t-elle? Quelle est la meilleure manière de protéger sa peau sans jeter les bienfaits de ses soins à l’eau? D’abord, selon Tata, rien ne vaut une protection physique comme un chapeau (ha, ha, je savais bien qu’elle portait parfois un chapeau!). Mais aussi, mieux vaut rester dans le bio. Tata aime les écrans de Vivesana qui font vraiment office d’écran de type parasol.

Floral Hydrating Essence

D’autres conseils pour avoir une belle peau? Tata réitère qu’elle voit une énorme différence sur son teint quand elle ne boit pas ses huit verres d’eau quotidiens. Sans oublier que le teint se porte mieux quand on a une vie équilibrée, qu’on utilise des produits actifs (et non-toxiques, cela va de soi) et qu’on fait des traitements de gommage hebdomadaires pour enlever les cellules mortes…

Enfin, le temps passait et comme Cendrillon, je regardais l’heure, anxieuse: il fallait que je me dépêche de retourner au bureau. Alors j’ai posé mon ultime question à la belle Tata Harper: si je ne pouvais planter qu’une seule chose dans mon jardin, une seule, que me recommanderais-tu pour avoir une belle peau? Tata a réfléchi un peu puis a conclu : « de la bourrache ». Après l’avoir cueillie et fait sécher, la tête en bas, en remplir un pot Masson, bien serré en compactant bien la bourrache (utiliser feuilles, tiges et fleurs, même les graines). Couvrir le tout d’huile de jojoba (que Tata Harper prononce à l’espagnole « hro-hro-ba », j’adore!) qui convient à la majorité des types de peau. On referme le bocal, bien serré, et on met le pot à macérer sur le rebord d’une fenêtre, au soleil. Deux semaines plus tard, on passe au tamis en pressant bien les plantes et on verse notre huile dans un joli flacon. Et voilà, on a une « fabulous body oil », comme le dit Tata, c’est à dire un macérat huileux de bourrache aux vertus regénérantes et restructurantes. Cette véritable merveille fera la peau du corps douce mais aussi servira d’huile à cuticules et d’huile à cheveux.

Anti-Stress

J’ai remercié Tata et j’ai quitté Etiket avec une main qui sentait bon le Rejuvenating Serum Tata Harper, un visage bien hydraté à l’Essence Florale et surtout, le sentiment d’être riche des conseils obtenus lors de cette rencontre so inspirante. Et aussi, oui, bon, je l’avoue, avec la certitude que je reviendrais très vite acheter le Sérum et le Masque, et aussi, le traitement Aromatic Anti-Stress (il est sur ma liste depuis plus d’un an, souvenez-vous!). Parce que moi aussi je veux être une belle au glow bio en leggings de cuirette comme Tata. Le comble du cool, quoi!

Le Jardin des Merveilles

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais j’adore le Vermont. Aussi, si je ne connaissais les produits Tata Harper que de nom, quand j’ai su qu’ils étaient fabriqués dans une ferme laitière convertie en laboratoire et fabrique, tout près de Middlebury dans le Vermont, avec des ingrédients du jardin de Tata herself…Il fallait absolument que j’en sache plus. Et, plus j’en ai appris, plus j’étais fascinée. Par sa passion, par sa conviction mais aussi par son idée romantique de la beauté et son style de vie qui semble si sain. Tata cite souvent sa maman en disant “la beauté est un style de vie et non une corvée” et je ne peux que souscrire à cette vision englobante de la beauté et de la coquetterie. En fait, je trouve sa marque tellement inspirante qu’elle me donne vraiment envie d’être une meilleure version de moi-même: j’ai envie de bien m’alimenter, d’aller faire du canot, de mettre un chapeau de paille et de jardiner loin des écrans et des magasins…Mais qui est Tata Harper? C’est une (très, très belle) jeune femme (à la beauté naturelle comme j’en rêve) qui, après avoir vu son beau-père lutter contre un cancer, s’est questionnée sur les produits chimiques de notre vie quotidienne et plus précisément, de nos produits de soin. Après maintes années de recherches et d’études, elle a créé sa propre ligne de produits, qu’elle fabrique dans la ferme qu’elle partage avec son mari, leurs trois enfants et des animaux trouvés qu’elle a soignés. (J’adore.) Certains ingrédients sont importés de loin (Afrique, forêt tropicale…), alors que d’autres proviennent du magnifique jardin de sa ferme de 12,000 acres. Tous les produits de sa gamme sont 100% naturels, non-toxiques et organiques, sans produits chimiques de synthèse et ont des vertus aromathérapeutiques. Tata Harper encourage d’ailleurs les consommateurs à s’informer auprès de la base de donnée Skin Deep, un chien de garde qui répertorie les ingrédients toxiques ou “à risque” dans les produits de beauté. Les huiles essentielles utilsées par la marque sont les meilleures sur le marché, dit-on. La marque est écologique à toutes les étapes de la fabrication du produit (pas de “greenwashing“), même la ferme fonctionne à l’électricité du Vermont, laquelle est produite par…des vaches! Les très chic et luxueux emballages sont recyclables et fabriqués de matières recyclées et la marque vise la carbo-neutralité. Oui, on est dans l’écologique de luxe, aucun doute: cette marque est d’ailleurs la marque chouchou de Gwyneth Paltrow et de Julianne Moore, on ne s’en étonne pas. Mais c’est maintenant…la mienne aussi.

J’ai donc succombé d’abord au produit phare de la marque: La Floral Hydrating Water.  Un petit pshit léger, gorgé d’acide hyaluronique de qualité médicale et de vitamine C anti-oxydante et sans alcool, à appliquer comme premier geste le matin et dernier geste le soir. Il sent bon, bon, bon (mais rien d’entêtant) et me fait un teint de folie. Je m’étais dit: “Allez, tu l’essaies juste une fois puis, tu termine ton flacon de lotion en cours...”, sauf que je suis complètement accro à mon eau Tata Harper. J’ai eu aussi la chance d’avoir tout plein d’échantillons ce qui m’a permis de tester plusieurs produits à court terme. Récit.Le Rejuvenating Serum: il s’agit d’un sérum anti-âge riche en collagène à appliquer sous le soin, avant la nuit, pour des joues rosées et rebondies au réveil. Il sent bon (absolument indescriptible), comme la Floral Hydrating Water mais en plus soutenu et la peau l’absorbe d’un trait. Au matin, quel bonheur de se trouver le teint clair comme si on avait pris l’air la veille. Vraiment, complètement hallucinant. À noter, ce sérum a gagné une myriade de prix et récompenses et c’était vraiment mérité, je le confirme.Resurfacing Mask: La très critique masquoholique en moi a adoré – un masque dont la texture est semblable à celle d’un sérum tenseur ou d’un masque à peler très fin qui contient de l’argile rose, des extraits de betterave (pour l’hydratation) mais aussi des enzymes de pomme grenade (pour l’exfoliation) et du saule blanc (pour contrer la rougeur). On l’applique et on laisse poser 20 minutes. Puis, on rince et…on ne peut qu’aimer.Replenishing Nutrient Oil: On dit de cette huile que c’est la multivitamine quotidienne de la peau – protection ultime contre les éléments, on l’applique après tout, tout, tout (c’est à dire l’eau, le sérum et la crème), pour un éclat marqué et cette petite touche lumineuse sur le haut des pommettes.Rebuilding Moisturizer: Encore un produit au parfum divin de champs et d’air pur, j’ai apprécié cet hydratant pour sa texture soyeuse et non-grasse, qui, force est d’admettre, est sans doute la meilleure crème que j’aie jamais eu la chance d’essayer de toute ma vie. Résultats vraiment très marqués dès le premier jour: la peau semble respirer et dire merci. Vraiment.Enfin, à la boutique où j’ai découvert ces produits (lors de mon voyage à Toronto, je vous en reparlerai), j’ai pu essayer un autre produit de la marque que je n’aurais jamais cru qui pourrait me plaire. J’ai été raisonnable sur le coup, j’ai résisté l’achat, mais depuis, il hante mes nuit et je regrette vivement de ne pas l’avoir acheté: le Stress Treatment, un flacon à bille contenant une huile parfumée (aux huiles essentielles ) à garder sur soi et rouler dans le creux de ses mains dans les moments d’angoisse. On respire cinq fois et… on se calme. La préposée de la boutique me l’a fait essayer dans la boutique et j’ai vraiment ressenti un délassement général intense, comme une bouffée de calme m’envahir. Et puis, ça sentait tellement, tellement bon. Depuis, j’y pense souvent et je cherche des équivalents ça et là mais en vain…

Bon, mais le hic dans tout ça, le (petit) nuage qui plane près de ce merveilleux jardin? Le hic pour moi, c’est le prix. C’est vraiment très cher- entre 45$ et 150$ environ. De magnifiques produits que je compte bien m’offrir lors d’une occasion spéciale, mais qui malgré tout, restent bien dispendieux pour la vie de tous les jours. Entre les achats de la rentrée, le phare avant de l’auto à changer, l’envie d’un nouveau manteau et aussi…la vie en général. Par contre, sur le blog de Tata Harper on prend le temps d’adresser pourquoi les prix sont ce qu’ils sont (formulations exclusives, aucun agent de “remplissage” (“filler”) mais plutôt que des agents actifs, produits frais, processus de fabrication écologique, etc.), ce que j’ai apprécié et m’a vraiment éclairé et fait aimer encore plus les produits.Mais bon, en attendant mon anniversaire ou une petite visite à la ferme de Tata Harper au Vermont, je me contente d’utiliser avec parcimonie mon eau hydratante en rêvant à ce mode de vie plus pur, plus doux. Une ambiance de vacances tous les jours de l’année, du grand air pour toute la famille, oui, un mini-cheval, mais aussi cette acceptation de soi qui ne vient souvent qu’avec la réalisation personnelle. Parce que vous savez, je pense que c’est aussi ça le secret du teint absolument parfait de Tata Harper; elle s’investit dans un projet qui lui tient à coeur. Et ça je trouve ça tellement, tellement beau.

*Les photos (sauf celles de la Floral Hydrating Water, qui sont de moi) proviennent de Vanity Fair et du site de Tata Harper, qui a aussi un blogue que j’adore). 

** Petite mise-à-jour: En terminant mon article mon flacon m’a glissé des mains pour se fracasser sur le plancher. Ô tristesse. Bon, un petit voyage au Vermont s’impose.