Pretty Patineuse

PatinageOui, je sais, on a toutes terriblement hâte au printemps. On en rêve. On veut du corail et des petites jupes. On veut se promener sans bottes ni gants. Mais dans un esprit que je veux carpe diem au possible j’ai décidé de profiter des joies du moment présent, de me délecter de l’hiver. Cette semaine, je vous présenterai donc des articles en lien avec l’hiver, des idées pour le maintenant. En effet, à force de voir des articles sur les looks de printemps qui font rêver (mais ont l’air totalement incongrus avec la pelle et le foulard), moi je dis, pourquoi ne pas rêver de cils très longs sous un ciel de plomb et de joues à croquer sous les flocons. C’est l’hiver, profitons-en.

Mon inspiration du moment: la jolie patineuse. En fait, je sais que vous n’êtes pas dupes: la patineuse est un peu la ballerine de l’hiver… C’est donc une variation un peu plus glacée du look de la danseuse, où les superpositions de lainages fins sont à l’honneur et où le maquillage bonne mine est éclatant sous le soleil blanc.

Voici donc mes indispensables pour parfaire mon look du moment: le look de jolie patineuse!

Come skating!

À noter d’abord, le maquillage de la belle patineuse n’est pas à réserver pour les après-midi de patinage à Central Park ou au Parc Lafontaine. Nooooon. C’est un maquillage idéal pour les mois plus froids, pour le bureau comme pour le resto, car en fait c’est un maquillage qui se marie bien aux accessoires de l’hiver. Les lainages, les foulards, les cols roulés…autant de pièces qui gagnent à être jumelées à un maquillage qui évoque aussi le fait qu’il fait frisquet dehors. Mais surtout, quand il fait froid, je préfère toujours me ranger du côté d’un maquillage qui sera sublimé par les éléments et non affecté par le froid et le vent. Je m’explique: quand il fait froid, la peau rougit dès que l’on va dehors. Il y a des maquillages qui accentuent malheureusement cette réalité, comme de la poudre bronzante partout sur le visage, comme de l’ombre à paupière rosée ou givrée, comme du rouge à lèvres très rouge . Il vaut mieux jouer sur la lumière et notre teint pâle d’hiver et justement, nous accommoder des pommettes roses mordues par le froid.

Voici donc les produits que j’utilise pour arriver à mon look de patineuse…

Patineuse makeupD’abord, il faut bien s’hydrater, ça, tout le monde le sait. On en a parlé ici et ici, c’est une question à la fois de confort mais aussi pour éviter que le maquillage ne craque. Une récente découverte: la Steam Cream, une crème très pure (obtenue par un procédé de vapeur d’eau) qui a gagné plein prix et est utilisée derrière les défilés. Elle sent bon la lavande et le propre. Sa texture et son parfum est non sans rappeler la crème Hope in a Jar de Philosophy, seulement, je préfère de loin la Steam Cream qui est plus hydratante et davantage multi-usage (et bien sûr, j’adore aussi tous les jolis petits pots et poèmes). La Steam Cream est décidément vite devenue l’un de mes essentiels beauté!

Ensuite, (pas sur la photo), n’oublions pas la protection solaire. Je sais, il fait froid mais le soleil frappe toujours fort et les rayons se réfléchissent sur la neige. La crème solaire l’hiver est aussi essentielle que la crème hydratante, c’est mon avis.

Après avoir travaillé le teint (j’utilise toujours mon fond de teint Touche Éclat YSL et mon cache-cernes Clé de Peau), j’applique le Shimmer Brick de Bobbi Brown, teinte Rose, sur mes pommettes en remontant un peu vers les cheveux. C’est le blush le plus rosé-doux-lumineux-au-monde qui soit. Jamais granuleux, toujours naturel, ce produit est mon nouvel amour pour des joues plus-que-parfaites, pour un teint de fée quasi-irréel tant il est éclatant. Sérieusement, depuis que j’ai cette poudre, je reçois, genre trois compliments par jour du style: “Your skin looks amazing today.” Je sais. Ça tient de la magie. Thank you Bobbi.

Pour rehausser encore davantage l’aspect lumineux de mon visage, j’applique la géniale poudre champagne DiorSKin Nude Shimmer teinte 001 (une exclusivité Holt Renfrew) sur l’os des pommettes avec le petit applicateur éponge bien pensé. Les particules irisées sont si fines que le résultat en est toujours un de reflet discret ultra-élégant et non de maquillage “brillant”.

Patineuse

Vu que mes joues sont bien lumineuses, je joue la carte du mat pour les yeux: sur ma base de fard à paupières, j’applique la palette Urban Decay Basics* (exclusivement chez Sephora) qui contient des fards mats. Plus spécifiquement, j’applique la teinte W.O.S sur l’ensemble de la paupière puis, je définis le creux de la paupière et le coin externe avec la teinte Faint. Deux bonnes couches de mascara s’imposent ensuite, cela va de soi.

Enfin, sur mes lèvres, j’applique en base la teinture à lèvres Yum Berry Crush de Stila, un rosé bien mat et longue tenue, que je sublime ensuite du gloss Pink Oyster de Bobbi Brown, un rose givré romantique parfait pour l’hiver. Sur mes ongles, vernis Prelude to a Kiss de Deborah Lippmann, and voilà, je suis prête pour mes pirouettes!

Lips Patineuse

Swatches Patineuse

De gauche à droite: Palette Shimmer Brick Rose Bobbi Brown, DiorSkin Nude Shimmer 001, Yum Berry Crush Stila, Gloss Pink Oyster Bobbi Brown

Enfin, côté look, l’idée est d’être bien au chaud dans des matières douces et câlines, le tout, dans des teintes froides d’hiver…Rose chaton, Winter white, Crème vanille, Bleu glacé et gris minou, oui au blanc autour du visage, que ce soit un col sur dimensionné, un foulard ou un châle bien enroulé. J’aime bien les looks monochrome intégral, très Michael Kors (par exemple, un pantalon crème et un col roulé de la même teinte). Des boucles d’oreilles en petit brillants, des caches-oreilles (sur la photo, mes caches-oreilles Burberry) et des gants de laine (sur la photo, mes gants Chanel), autant de petits détails qui donnent le ton.Patins

Sans oublier, les petites touches de fourrures, qui évoquent le luxe et les promenades en calèche, que ce soit le manchon, les mitaines… ou des pompons de poil pour attacher les cheveux (je sais, c’est limite cliché mais sur une jolie queue de cheval, j’adore- j’en ai des blancs et des noirs).

Pour celles qui iront patiner pour vrai, j’adore l’idée de replier les chaussettes duveteuses sur les patins pour des pieds au chaud et un look old-school (voir photo ci-dessus), mais aussi, des leggings noirs avec des jambières de danse. Enfin, à défaut de porter une jupette qui a du swing je vous recommande un chandail de laine un peu long, qui couvre les fesses et saura donner du mouvement à vos arabesques.

Bon petit lundi d’hiver!

Patin au Parc LafontaineP.S. Comme vous pouvez le constater, Boucle d’Or est maintenant sur Facebook! Je ne m’y connais pas trop mais il semblerait que c’est tout simple et je vais vite apprendre (let’s hope!). En attendant, je vous invite à “Aimer” ma page. Pourquoi? Je n’en suis pas encore bien sûre…À bientôt, Votre amie (Facebook), Boucle d’Or

P.P.S: Vous avez d’autres idées pour un look de belle patineuse?

En toutes circonstances: la petite fête au resto

Samedi soir, Papa Ours et moi étions invités à une petite fête pour une amie au resto. Je me suis dit que ce serait l’occasion parfaite donc de partager mon look avec vous, d’autant que les fêtes de fin d’année approchent que les soirées se multiplient. C’est toujours le moment de l’année où l’on est divisée: autant on aurait envie de s’acheter une nouvelle tenue pour la fête de vendredi, autant on comprend qu’il vaut mieux être raisonnable et garder nos sous pour les cadeaux. C’est également pourquoi j’ai eu envie de faire avec ce que j’ai, mais d’apprêter le tout différemment.

Alors, comme j’étais un peu fatiguée, j’avais envie de noir (une valeur sûre, qui rehausse le blond), d’un vêtement qui a fait ses preuves et d’un minimum d’accessoires. Non, ce soir, je n’essaierais pas de jouer les Olivia Palermo avec mille bijoux dépareillés. J’ai donc opté pour une petit robe noire sans bretelles à décolleté en coeur (BCBGMAXAZRIA, d’il y a 1000 années-mode, ce qui est encore pire que les années-lumière!) et de bas-collants opaques Secret. En rétrospective, j’aurais dû mettre un bas plus fin…Je note pour la prochaine fois.

Comme j’ai toujours tendance au frisson dans les restos l’hiver, j’ai ajouté un petit cardigan  de tricot de coton fin (Forever XXI), lequel j’ai cintré avec un foulard Hermès (modèle Cliquetis) avec un gros noeud sur le devant. J’adore faire ça! Ça donne une véritable unité au look et, quand on ne porte que u noir, ça permet d’injecter dans le look la petite dose de couleur. Voyez ma styliste personnelle qui arrange mon look pour ma séance photo:

Encore une fois, petites bottes BCBGMAXAZRIA à clous, bracelet Tiffany Locks et boucles d’oreilles en grosses perles (pour rehausser le blanc de mes yeux). Pour l’extérieur, petite veste de laine à manches bouffantes (il ne faisait pas assez froid pour le manteau de fourrure de castor recyclée) (BCBGMAXAXRIA), foulard de laine à col de lapin (Holt Renfrew) et sac noir Mulberry (modèle Baywater). Sur mes ongles: mon adoré vernis Diorific teinte Diva de Dior, pour mettre en relief mon petit côté existentiel-glamour (genre “moi, je lis Heidegger sur mon Ipad en écoutant Florence and the Machine” même si, en vérité, c’est plus “Moi je lis Flare avec de l’huile à cuticules et des gants de coton en regardant Up all Night“).

En ce qui concerne le maquillage, j’avais envie de facilité et de simplicité. Exit donc le maquillage à grand déploiement (liner Bardot ou rouge à lèvres précis, qui demande une surveillance de tous les instants et la main stable d’une neurochirurgienne). J’ai plutôt été dans le flou-flatteur, disons. Donc, j’ai travaillé mon teint avec mon fond de teint Flower Perfection de Bourjois et du cache-cernes sous les yeux (Clé de Peau). J’ai défini mes joues avecle blush crème Penny Lane de Nars, sur lequel j’ai posé en touches-lumière le Smudge Pot Stila, teinte Kitten, lequel j’ai également appliqué dans le coin interne de l’oeil pour réveiller mon regard.

Sur mes yeux, j’ai appliqué la pallette Fairy Gold de Dior qui a officiellement remplacé ma palette Naked d’Urban Decay ces jours-ci. Sur la paupière entière j’ai appliqué l’ombre du coin bas gauche, puis, j’ai défini le coin externe de l’oeil avec l’ombre du coin bas droit de la palette. Puis, comme c’était le soir, j’ai appliqué sur toute la paupière mobile l’ombre blanche irisée du centre pour un effet poudre d’étoiles filantes. Über-chic.

Sur mes lèvres, j’ai été au plus simple: mon fidèle Lip Glow Dior qui est devenu un peu une partie de moi-même, mais lequel j’ai ajouté le Ultra-Gloss Dior teinte 424, Flash, un doré-lamé étincelant qui fait la lèvre pulpeuse et festive-urbaine. Petit pshiit de Mûre et Musc de l’Artisan Parfumeur et voilà, la nuit était à moi.

Besoin de vitamines

Boucle d’Or a bien besoin de vitamines ces jours-ci. Entre la grisaille, le froid, la pluie glacée et le manteau d’hiver que l’on n’en peut plus de voir, le printemps se fait vraiment trop attendre. J’essaie toutes sortes de variantes: manteau d’hiver et foulard vaporeux printanier (j’ai froid au cou), chaussures ballerines et trench (j’ai froid de partout), manteau d’hiver et vraies bottes (je déprime mais je suis comfo)… Heureusement, je fais le plein coup d’éclat avec un bon jus frais le matin et des teintes ensoleillées au menu maquillage; me voilà rassasiée en vitamines en attendant les premiers rayons.

Voici les petits produits qui me permettent de patienter ces jours-ci:

La poudre Healthy Balance de Bourjois

Une petite merveille qui unifie et matifie le teint parfaitement et promet hydratation grâce aux extraits de fruits d’Asie (je n’ai rien remarqué à ce point de vue mais je garde espoir). J’aime le boîtier rouge tout mince qui ne prend pas de place et est facile à repérer dans mon sac à main. Malheureusement non-disponible au Canada, cette belle découverte m’a été envoyée par ma correspondante beauté. Vivement que cette poudre traverse l’Atlantique!

Le Dior Addict Lip Balm, teinte Crystal Coral

Je vous en ai déjà parlé ici. Pour moi qui étais déjà une incontestable fan du Lip Glow, ce petit tube vient injecter de la nouveauté dans ma trousse et ma routine – j’adore la texture baume et la petite teinte peau de pêche qui fait des lèvres de bébé. Ce sera le tube de l’été, je le sens. Une exclusivité Sephora (au Canada, du moins).

Convertible Colour, teinte Petunia, de Stila*

Un fard crème à utiliser sur les joues et les lèvres, au gré des envies. Pour ma part, je l’utilise surtout sur mes joues en l’appliquant avec ma Beauty Blender, pour  des joues de poupée, rosées et lustrées. Vous savez, les joues de Carrie dans Sex and the City, dernière saison? Ce fard me rapproche de cet idéal. Avis à celles qui n’ont pas accès à ce produit: le rouge à lèvres Riviera de Dior, appliqué sur les pommettes, a à peu près le même rendu. J’ai testé suite à la recommandation de Ricky Wilson, maquilleur-vedette Dior et c’est magnifique.

Vernis Riviera de Dior, Vernis 10 jours Bourjois teinte 25, Vernis Essie Camera et Vernis June de Chanel

Tous mes vernis du moment, pour des ongles qui me donnent le sourire rien qu’à les regarder. Le Riviera de Dior a déjà atteint un statut culte, je l’adore et il me vaut tout plein de compliments (même dans un hôpital on m’a arrêtée pour me demander la teinte!). Le Bourjois 25 est magnifique: un corail-rosé un brin rétro. Cet été, je sens que ce sera ma couleur de prédilection sur les orteils. Enfin, le Essie Camera est un genre de coquelicot atomique, 100% néon, 100% canon. Pour ce qui est du June de Chanel, ce vernis couleur melon doux est hyper joli sur les mains de mes amies mais par contre, sur moi, il me fait des doigts jaunes de fumeuse, ce qui est bien dommage. Enfin, je l’ai tout de même inclus à ma sélection car je crois bien être la seule qui a ce problème.

Mascara Bottom Lash, de Clinique

C’est la petite touche qui change tout, qui fait des yeux émotifs de poupée, un peu année soixante, non sans rappeler le maquillage d’Elle Fanning ici, que j’adore. Parfait pour compléter mon maquillage de fille patiente qui attend le printemps sans se découvrir d’un fil!

Et vous, quels sont les petits produits qui vous permettent d’attendre les beaux jours?

Gloire du matin: Un maquillage frais pour le printemps

Aujourd’hui je partage avec vous ma routine maquillage pour ces premiers matins de printemps où l’on a envie de fraîcheur mais où le teint est toujours en hibernation… Une peau réchauffée de teintes douces mais vivifiantes: comme cette première brise dans le cou quand on peut enfin enlever son foulard. Un maquillage tout simple pour ces petits matins de semaine où l’on veut avoir l’air au top mais où l’on aurait préféré dormir juste un peu plus.

D’abord, le matériel utilisé:

(De gauche à droite):

1- Le blush crème Something Special de MAC. Un joli corail doux qui fait des joues de fille amoureuse et romantique.

2-Le Bottom Lash Mascara de Clinique. Un mini tube de mascara avec une toute petite brosse pour maquiller les cils du bas tout en délicatesse. C’est un incontournable pour ajouter de la sensibilité au maquillage et pour se faire des yeux un peu années soixante.

3- Le mascara Volume Glamour Max de Bourjois, en noir, que j’adore. Il fait de véritables cils de poupée!

4-Le gloss Effet 3D de Bourjois, dans sa nouvelle teinte du printemps (Collection Paris Sucré), teinte 52, Corail Idyllic;

5- Le fard à paupières Stila, teinte Kitten*, que j’utilise aujourd’hui en fard illuminateur sur les pommettes; puis enfin

6- La palette Naked 2 d’Urban Decay* (j’ai mis des petits collants en forme de coeur pour identifier les teintes que j’ai utilisées aujourd’hui; de gauche à droite, les teintes identifiées sont Foxy (Beige mat), Booty Call (Beige irisé) et Tease (Taupe-brun mat)).

Avant de commencer, voici un échantillonnage (“swatch“) du blush Something Special de MAC (à gauche) et du Gloss Bourjois, Corail Idyllic, 52 (à droite), à la lumière du jour:

À noter également, sur mes ongles je porte ma dernière teinte coup de coeur: le vernis 10 jours teinte 25 de Bourjois.

Alors, mode d’emploi:

(Ci-dessus) Étape 1: J’applique la teinte Foxy de la Palette Naked 2, sur l’ensemble de la paupière mobile pour l’unifier et zapper les signes de la courte nuit que j’ai eu la veille.


Étape 2: Je creuse la paupière, sous l’os, en appliquant la teinte Tease. Je prends bien soin de l’estomper.

Étape 3: J’applique la teinte Booty Call juste sous le sourcil, en subtil point de lumière.

Étape 4: Deux bonnes couches de mascara Volume Glamour Max de Bourjois sur les cils du haut que j’ai préalablement recourbés. Pour les cils du bas: une petite touche de Bottom Lash Mascara de Clinique en tenant la brosse à la verticale pour éviter d’en mettre sur la peau.

Étape 5: J’applique le fard à joues en crème sur la pommette au moyen de mon éponge Beauty Blender.

Étape 6: J’applique le fard Kitten de Stila en haut des pommettes, le long de l’os pour un rendu hyper radieux.

Étape 7: Je laque mes lèvres du Gloss Effet 3D Bourjois. Et voilà!

Le résultat final: Un maquillage naturel et facile à réaliser, printanier comme tout!

Et vous, votre routine maquillage du printemps?

(*Disponible chez Sephora)

Sense and Sensibility

Je vous avais promis de vous en parler dès que j’aurais mis la main dessus, le blush Rosy Glow de Dior (teinte Pétale), issu de la collection Garden Party, un blush poudre rosé qui s’adapte à l’humidité de la peau de chacune pour créer une teinte rose bonne mine sur mesure. Oh, comme j’ai eu raison d’attendre! Entre mon nouveau blush et moi, c’est l’amour!

Si le fard peut paraître un peu mat et rose froid (teinte bleutée) dans son écrin, sur les joues, il se réchauffe rapidement pour se transformer en la plus élégante couleur de pétales de roses. Dior nous dit: “Grâce à la technologie Fresh Color Reveal qui réagit à l’humidité de la peau, le rose monte graduellement, comme une émotion“, et c’est exactement cela. Je cherche depuis quelques jours comment vous décrire le look final que me donne ce blush et j’ai finalement trouvé aujourd’hui: il fait des joues victoriennes! Vous vous rappelez Lady Marianne Dashwood (jouée par Kate Winslet) dans le film Sense and Sensibility? Ses petites pommettes de jeune fille sensible dans la campagne anglaise chargée de rosée? Alors vous aurez une idée du look romantique que confère ce blush.

Le Rosy Glow est vendu dans le poudrier compact signature des items de la collection Diorskin: d’un côté la poudre embossée du logo Dior, de l’autre un petit pinceau. La poudre est fine, parfumée d’un (très) discret parfum de roses et bien pigmentée.  Il en faut à peine et à ce titre, j’estime que mon blush me durera très longtemps. Bien que le pinceau dans le boîtier ne soit pas de mauvaise qualité, j’utilise un pinceau à blush MAC pour appliquer le produit, lequel je fonds uniquement sur les pommettes.  Le voile de couleur se dépose en transparence et on peut parvenir à un look ultra-naturel comme un à look très maquillé. L’hiver étant dans son mois le plus sombre, ma peau est, quant à elle, à son plus pâle et je dois dire que ce blush semble mettre ma pâleur en valeur en conférant une certaine émotivité à mon visage. Toutefois, j’imagine que ce fard pourrait me donner des joues de Charlie’s Angels avec un teint un peu hâlé en vacances, du style la fille en super forme (un autre look que j’adore!), j’ai donc bien hâte de tester sous le soleil. D’une manière ou d’une autre, je préfère le naturel alors je garde le geste léger et le reste de mon maquillage frais.

Pour compléter mon look de Lady Marianne, je me fais une paupière “émotive” avec l’ombre à paupière Kitten de Stila, un champagne irisé (mais sans paillettes) que j’applique également sur l’os en haut de mes joues pour éclairer mon visage.  J’applique ensuite plusieurs couches de mascara; le nouveau mascara Diorshow New Look en noir est ma dernière découverte, il me fait des cils lourds de mystère. Je complète le tout avec une teinte rosée sur les lèvres (pour l’instant je suis fidèle à mon Lip Glow de Dior mais les produits pour les lèvres de la collection Garden Party me font sérieusement de l’oeil).  Et voilà, le look le plus fleuri du printemps est chez Dior cette saison et il fait sérieusement rêver en attendant les beaux jours…