Pilote automatique

Cruise Control

(D’abord, toutes mes excuses pour mon absence- je pense toujours que le rythme va se calmer mais finalement, c’est un grand et sympathique tourbillon! Mais comme j’essaie de cultiver un équilibre tranquille et d’incarner l’équanimité, je ne ferai que dire: c’est bon de vous retrouver!)

Plongeons dans le sujet:

J’adore les crèmes, les rituels de beauté et les petites pauses à soi qui font du bien et remettent les choses en perspective. Mais parfois, je le concède, on a l’impression que notre routine beauté est un autre emploi avec une liste de choses à faire (avec des cases à cocher), des priorités (hello épilation!), un agenda (exfoliation mardi-jeudi), des video-conférences (tutoriels Youtube), des 5 à 7 qui nous tentent plus ou moins (5-7 produits à appliquer avant le dodo) et un boss impitoyable qui ne nous donne jamais de congé (soi-même). On la veut parenthèse plaisir mais notre routine beauté peut devenir une vraie corvée. Tous ces rituels devraient toujours être une option, un choix. Toujours. Il faut se le rappeler.

Mais parfois, on n’a pas le choix car on sait que l’on se sentira juste tellement, tellement mieux dans notre peau si on se lave les cheveux, si on change notre vieux vernis ou si on se fait les pieds tout doux. C’est juste un fait de la vie. Mais voilà, on manque de temps, on manque d’énergie, on n’a pas envie…Je suis la première qui l’admet, ça arrive et c’est normal. On voudrait tout : passer du temps en famille, lire un livre, avoir une maison propre, prendre de l’avance au bureau, cuisiner, faire du sport, se coucher tôt ET avoir l’air de Rosie Huntington-Whitleley dans Transformers. Il n’y a pas de solution pour y arriver, à part peut être faire des choix et prioriser. Heureusement, il y a des petits produits qui nous permettent de consacrer notre temps précieux à autre chose qu’à la beauté mais d’arriver tout de même à la finalité espérée. Je les appelle les produits « pilotes automatique»: des produits «intelligents» qui nous emmènent à destination pendant que nous consacrons notre attention à autre chose. Cruise control. Non, ce ne sont pas nécessairement des bulles de bonheur mais j’estime ce genre de produits (et services) sont parfois nécessaires à notre bonheur.

Cruise control

Pieds tout doux 

Il y a les chaussettes à laisser poser quelques heures, puis, qui après un peeling intense (lire apocalyptique) sur plusieurs jours, feront des pieds plus doux que tout. Il y a les lotions à laisser poser sur les pieds, puis à rincer avant de passer la pierre ponce pour aider à exfolier la peau plus dure sous les pieds. Les deux fonctionnent, les deux peuvent dépanner, sinon, l’usage répété d’une crème à base d’urée (on en avait parlé) peut également faire les pieds super satinés.

Peau de reine

Pour quand je n’ai pas l’énergie de m’exfolier le corps mais que j’ai envie d’une peau super douce, je m’enduis de lotion corporelle avec acide lactique. La lotion Amlactin, achetée aux Etats-Unis (chez Wal-Mart), est ma préférée: elle enraye vraiment l’effet «chair de poule» sur les bras et fait la peau ultra-lisse. Attention, ne pas appliquer sur la peau fraîchement épilée: ça brûle !

Masque minute

Les masques en feuilles sont désormais faciles à trouver : il y en a chez Sephora, il y en a à la pharmacie, même Estée Lauder en fait; c’est dire combien ils ont gagné en popularité! Et pour cause: ce sont les masques les plus faciles à utiliser. Souvent sans rinçage: il suffit d’ouvrir le sachet, de déplier le coton enduit de lotion et de l’appliquer sur le visage…et voilà. On peut lire, on peut écouter la télé, méditer, remplir le lave-vaisselle ou trier le linge pâle du foncé à laver…Un monde de possibilité s’offre à nous: c’est comme si on avait mandaté notre clône pour se faire un soin du visage pendant que l’on fait autre chose. J’adore. J’ai récemment fait une razzia chez It’s Skin dans ChinaTown : les prix sont bons et on a l’impression d’être en voyage tant tout a l’air exotique. (Mention spéciale pour le masque qui me donne l’air d’une loutre durant la pause: le préféré des oursons).

Nettoyage multi-tâche

Il y a l’huile corps sous la douche de Mixa que mon amie m’a rapportée de France (et que j’ai beaucoup aimée) mais toute bonne huile lavante fera l’affaire (sauf celle-ci en ce qui me concerne). Une huile lavante, ça permet de sauter l’étape hydratation lorsque l’on sort de la douche : un film hydratant fin et parfumé nous colle à la peau quand on est bien propre et hop-c’est fini. On passe à autre chose. (Comme par exemple aller mettre le linge dans la sécheuse).

Boucles de paresseuses

Vive les chouchous (autrement appelés “scrunchies” si vous avez grandi le West Island!). Plus ils sont gros et plein de tissu, plus je les adore ! J’applique une noisette de lotion coiffante (ou d’huile) sur les longueurs de mes cheveux, je les enroule en chignon lâche (ou en deux chignons, style princesse Leia), je sécurise la chose avec un chouchou et je vais me coucher. Au matin, le rendu est souvent assez bien pour que je puisse me passer de mise en pli et rester un peu plus au lit. Contrairement aux élastiques ou pinces, ce qu’il y a de bien avec les chouchous c’est qu’ils ne laissent pas de marque ou de plis dans les cheveux- et qu’ils sont doux comme tout (zéro cassure). En plus ils sont super chic, non?

Ongles miroirs sans avoir à lever le petit doigt

Oui, avoir une esthéticienne dans nos contacts, c’est l’idéal. Ou être capable de se faire les ongles impeccables soi-même, c’est génial aussi. Mais parfois, on a juste envie de quelque chose d’instantané: autant on sait se faire du café…il reste qu’on passe quand même chez Flocon Espresso. Parce que c’est un plaisir. Parce que c’est zéro-effort. Parce que le café est super bon (et aussi, les scones, n’oublions pas les scones!). C’est la même chose pour les ongles. Il m’arrive d’aller dans des salons d’ongles sans rendez-vous, j’entre, je vois s’ils ont deux minutes et si oui, je fais appliquer mon vernis. Pas de rendez-vous. Pas de coup de téléphone. Zéro-planning. Carpe Diem. Le truc? Avoir sur soi sa propre lime et son flacon de vernis (toujours dans le sac à main) et refuser tout ponçage (“buffing“) ou soin des cuticules. Bien sûr, ça ne peut se comparer à un vrai soin des mains avec mon esthéticienne adorée MAIS c’est quand même super bien. Ça me permet de me détendre. Ça me permet de regarder “Lip Sync Battle” en mute sur l’écran géant au fond du salon (ça sert à rien- je n’ai aucune idée de ce qu’ils chantent. Mais pourquoi on écoute ça? Why?). Mais surtout,  ça me permet de sortir du salon avec des ongles frais et brillants avec toute une soirée devant moi. Le bonheur. Il ne manque que des scones de chez Flocon!

Et comme je suis un peu dans un tourbillon, j’adorerais connaître vos trucs beauté de type pilote automatique qui me permettraient d’arriver aux résultats souhaités avec un minimum d’effort et d’investissement en temps.

Au bal masqué

Au bal masquéVous connaissez mon amour pour les masques de beauté ! Une manière facile de se faire belle tout en nous donnant l’occasion de se “déguiser” et de faire rigoler pour son entourage? J’adhère ! Voici quelques masques récemment découverts qui me plaisent beaucoup.

Le Goddess Skin Clay Mask de Charlotte Tilbury. Comme j’aime littéralement tout de Charlotte Tilbury (Tout, mais tout! Sauf l’étui à maquillage dont on reparlera…), j’ai craqué pour ce masque d’argile hydratant qui donne une vraie peau de bébé. Il est tout de suite devenu mon masque coup d’éclat assuré : idéal avant le maquillage, je l’applique souvent au réveil, le temps d’aller boire mon litre d’eau et de me faire un café. Au rinçage on a une vraie peau de nymphe : teint plus unifié, pores invisibles et peau douce comme du satin, totalement comme dans cette video. Le teint est visiblement plus clair. Grand luxe, il n’est pas donné, mais je me console en me disant qu’un petit peu suffit et que le tube devrait me durer un bon moment…quoique son usage rende vite accro aux résultats.

Le masque à ongles de Ciaté Knight in Shining Armor. Ce masque à ongles (oui, oui, vous avez bien lu) est ma réhabilitation obligée entre deux vernis Shellac, ou encore, pour les nuits où je ne porte pas de vernis et où j’ai envie de donner un petit plus d’énergie à mes ongles. À appliquer grossièrement au pinceau sur les ongles, j’en applique aussi sur mes cuticules et, bien que je ne sois pas certaine si c’est effectivement recommandé, ça me réussit. Le gel sèche quasi immédiatement ne tache pas. Au réveil, il suffira de laver ses mains avec du savon pour retirer le masque et de révéler des ongles qui semblent plus sains, plus blancs et plus lisses. L’idéal est de faire ensuite suivre d’une application Rejuvacote (ou autre durcisseur) et d’appliquer plein d’huile à cuticules (qui, semblerait-il, est le secret de l’univers selon toutes les esthéticiennes).

Le masque à lèvres Kaplan MD. Je ne croyais pas trop à ce masque à lèvres, pour lequel j’avais pourtant lu tout plein d’avis positifs. Il s’agit d’une petite crème à laisser poser sur les lèvres et le pourtour pour ensuite faire suivre avec le baume à lèvres de la même marque (les deux items sont vendus ensemble, dans les bacs près de la caisse chez Sephora aux Etats-Unis (voir ici)). Résultat ? Des lèvres hyper hydratées, bien lisses, douces et rosées. Ça marche ? Oui, ça marche- le masque semble vraiment agir en exfoliant-hydratant et le baume à la texture gel est très agréable à utiliser. J’en rachèterais? Non, je ne crois pas, car cela ne se révèle pas comme un essentiel absolu pour moi. Mais notons que la plus value est bien réelle. Et pour celles aux lèvres très sèches mais qui sont fan des rouges à lèvres hyper mats, je suis certaine que ce produit pourrait s’avérer être une révélation.

Le masque Caudalie Instant Detox. J’avais envie d’un masque nettoyant, coup de fouet et oxygénant et en choisissant celui-ci j’ai vraiment fait une superbe découverte. Depuis toujours j’aime les produits de cette jolie marque qui me rappelle un été de vacances in France avec ma maman quand on avait découvert Caudalie pour la première fois, dans une pharmacie du Lavandou, rue Charles Cazin. On avait l’impression d’avoir découvert la roue ou la poulie. On adorait tout. Ce serait notre souvenir pour toujours: les produits Caudalie! L’Eau de beauté, la Crème-sorbet, la Crème mains et ongles, le gel douche Fleur de Vigne, le gommage Crushed Cabernet…Caudalie rime désormais avec valeurs sûres qui sentent bon, bon, bon. Ce nouveau masque est vite venu s’ajouter à ma liste de chouchous ! J’en ai même mis dans un petit pot pour une collègue de bureau, histoire de partager la bonne nouvelle. Teint plus clair, peau lisse et rebondie : comment ne pas aimer ? D’ailleurs, au lendemain de son essai, ma collègue allait se le procurer aussi tant elle a été elle aussi séduite.

J’adorerais connaître vos masques du moment ! Masques de crème à couches (ça aussi, j’aime toujours autant, idem pour les masques de miel avec des fraises écrasées dedans: éclat garanti!), masques d’argile, masques grand luxe (j’ai vu qu’il y a un nouveau Glam Glow sur le marché : il est comment ?)…Lesquels apporterez-vous en vacances ? Lesquels sont vos alliés belle peau du moment ?

C’est parti!

C'est parti!Helloooooo! Ça fait trop longtemps, non? C’est parce que…je suis en vacances! Yes! Après deux jours de road trip (à travers la Pennsylvanie, l’état de New York, le Maryland, la Virginie, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, la Georgie, la Floride…) avec la famille ours et le chien incontinent et aussi tout plein de miettes de biscuits dans l’auto, nous voici loin très loin, way down South, où il fait mille degrés à l’ombre d’un palmier, bref, tout est parfait. Nous avons vu des dauphins, un lamantin, des lézards, des pélicans! Il fait soleil et l’eau est chaude. (Ah oui, et aussi, il y a eu un petit pépin avec internet, donc, mes excuses mais je n’avais accès à rien.)

Qu’à cela ne tienne! Me revoici avec un petit article sur mes “essentiels soins” de voyage. Bon, je vous préviens, moi et voyager léger ça ne va pas vraiment ensemble hein. Je suis  du genre scout-toujours-prête (y compris pour une séance d’aromathérapie sur la route ou un masque-éclat en paddleboard) vanity complet et routine compliquée à l’appui, c’est moi, même en vacances. C’est que, pour moi,  la routine beauté complexe fait partie intégrante de mon rituel vacances. Pour une fois que j’ai plus de temps! En plus, faire un masque pour moi, c’est limite faire la sieste: farniente. Je suis comme ça, je trouve ça reposant. Vous comprendrez donc que, pour moi, laisser ma brosse Clarisonic à la maison le temps de trois petites semaines, c’est juste si ça me cause de l’anxiété de séparation.

Bon, plongeons donc dans ma trousse! Je vais commencer par les produits de démaquillage! D’abord, après avoir lu sur Oh My Cream Magazine que le double nettoyage était LA meilleure manière de débarrasser la peau des produits solaires, je m’y suis mise aussi, surtout que Dermalogica propose des formats voyages parfaits. Je commence donc avec l’huile démaquillante Pre-Cleanse (j’adore! ma peau semble tellement en forme après!) qui se transforme en lait au contact de l’eau, puis, je fais suivre du Special Cleansing Gel, très bien aussi. Pour les yeux, je passe un petit coton imbibé d’Eau micellaire Bioderma, puis, je vaporise un peu de Maya Water (aux baies de goji!).

Avant le dodo, j’applique un peu de Sérum stimulant intensif Un Été à Hossegor d’Odacité, très efficace pour combattre les taches et prévenir/corriger le vieillissement (rappelez-vous, je vous avais parlé d’Odacité ici). La créatrice d’Odacité a d’ailleurs créé ce sérum pour sa maman, et lui a donné le nom de la ville où elles passaient leurs étés ensemble: j’adore. Mais ce que j’aime surtout, c’est l’éclat que l’huile de graine de carottes et de bleuets donnent à la peau et le fait que ce sérum estompe bel et bien les taches sans agresser la peau. Enfin, si je sens encore ma peau un peu serrée ou sèche en raison des éléments, j’applique aussi un peu de baume Skin Relief de CV Skin Labs, ça calme tout et on se sent tout de suite plus confortable. C’est aussi mon baume à lèvres!

Le matin, après avoir nettoyé ma peau à la Maya Water, j’applique quelques gouttes de sérum C E Ferulic de Skinceuticals. Ce sérum, recommandé par Sacha, ma gourou belle peau chez Victoria Park, contient de la vitamine C L-Ascorbique, de grade médical. Une fois appliqué, ce sérum offre une photoprotection huit fois supérieure à celle de la peau nue, qui dure jusqu’à 72 heures et ce, même si on lave ou frotte la peau. Mais surtout, il neutralise les radicaux libres des rayons UVA, UVB et infrarouges A, protège de la pollution, et repulpe et lisse la peau. On dit donc de ce sérum que c’est un complément essentiel à la protection solaire aussi, comme je suis sujette aux taches pigmentaires, je ne prends aucune chance. Le gros plus? L’éclat immédiat de la vitamine C, qui est indéniable (à preuve), mais aussi, le simple fait que depuis que je l’utilise, j’aime mieux ma peau avec que sans (elle a l’air plus fraîche!).

Au rayon des masques, j’ai été raisonnable: un seul m’accompagne! Mais attention, ce masque sais tout faire et surtout, il est vraiment très apaisant, ce qui est idéal quand on est en vacances! Il s’agit du Calendula Hydrating and Toning Mask de John Master Organics, une merveille qui est d’ailleurs parmi les meilleurs vendeurs de la marque. Autant il est apaisant au contact, la pose est également vraiment relaxante (rien ne tiraille, super combo, parfait devant la télé de fin de soirée). Et au rinçage? La peau est rebondie, rayonnante et sans rougeurs. Bref: c’est le best of everything. 

Enfin, il y a ma sublime et complètement mythique huile multi-usage Melchior et Balthazar. Dès que je me douche après la plage, je m’en enduis de la tête aux pieds, en passant par le visage et même jusqu’à la pointe des cheveux. Mes cheveux sont tout dorés, bien brillants, lustrés et sans frisottis, ma peau, elle, est sublimée, douce comme du satin et belle comme jamais. Cette huile d’argan vraiment inodore, soulignons-le, est devenue un vrai incontournable de vacances.

Si je sors, je m’enduis de lotion Prtty PeauShun (teinte dark), une lotion aux reflets dorés mais sans pigments visibles, que je suis vraiment contente d’avoir achetée! La peau semble lustrée, dorée, mais on ne voit vraiment pas de brillants. Seul bémol? Elle est un rien collante. Enfin, au rayon des produits un peu disparates, il y a aussi une mini brosse Widu, un scellant à rallonges de cils Mise-en-Cils (un must pour les protéger de l’humidité et de la crème solaire), mon déo Soapwalla, un gel douche Caudalie Pêche de Vigne (prendre une douche parfumée après la mer, c’est un grand plaisir de la vie), le parfum Beach de Bobbi Brown qui sent l’été et toujours, mon essentiel bonnet de douche Hello Kitty!

Ah oui, et pour les soins solaires visage j’applique le Anthélios Ultra-fluide (cette fois, je me suis trompée et j’ai pris le non-teinté, oups), la poudre ColorScience Sunforgettable et aussi, le gloss protecteur SPF 35 ColorScience (teinte Clear) qui est tout aussi géniallissime!

Voilà pour mes essentiels de vacances! Vous me dites ce qu’il y a/avait/aura dans votre trousse de vacances, que vous soyez minimaliste ou non? Au plaisir de vous lire!

See you soon,

Goldilocks in Florida!

D’un weekend à l’autre

Summer campC’est l’été et je ne vis que pour les fins de semaine. Pour partir et vivre en totale ambiance summer camp. Sauter dans le lac, observer des papillons, vivre sans internet because il n’y a pas d’internet là-bas, lire sur un quai et cuisiner des recettes d’été…rien ne vaut une fin de semaine en pleine nature pour remettre les idées en place et les priorités en perspective.

Le petit moins? Les sacs à faire et défaire chaque weekend et les essentiels que l’on oublie à force de les transférer d’un sac à l’autre. Ma solution? Un petit kit spécial chalet qui reste au fond de mon sac avec tous mes incontournables spécifiques beauté de camp d’été. Voici, voici ce qu’il contient:

Camp kit

D’abord, j’ai un nouveau coup de coeur bouteille d’eau. Et on sait toutes que l’eau c’est la solution #1 belle peau. J’adore toujours autant ma bouteille BKR (vue ici) mais celle-ci, la Klean Kanteen (teinte Pink Anemone), est en acier inoxydable plus résistante et mieux adapté à ma vie mouvementée. Ce que j’adore? Le bouchon en caoutchouc qui fait qu’elle ne fuit jamais, même à l’envers, à côté du MacBookAir, avec des dossiers (quoique, j’évite tout de même hein: ne jouons pas avec le feu). Mes oursons ont aussi les mini formats, pratiques pour boire beaucoup quand il fait chaud mais aussi, pour ne pas faire de dégâts dans l’auto.

Ensuite, une protection solaire visage: la Anthélios Minérale Teintée de La Roche-Posay (vue ici) est mon choix du moment, satisfaisante comme tout, excellent rapport qualité-prix.  Pour les retouches sur le quai ou en bateau, vive le pinceau SunForgettable de ColourScience, tellement pratique car on peut aisément l’appliquer à l’aveugle, no mirror necessary. Ce produit est mon grand coup de coeur de l’été, c’est mon essentiel de scout, mon plan B, mon filet de sécurité solaire. L’autobus tarde à arriver? Hop, de la poudre solaire. Pas de table à l’ombre? No worries. La météo a changé et j’ai envie d’en profiter? La poudre SunForgettable est là pour moi, invisible mais protectrice. Je viens d’ailleurs d’aller me procurer une recharge chez Victoria Park.

Kit 2

Si j’expérimente avec tout plein d’autre déodorants ces jours-ci (juste pour voir), pour l’instant, rien ne vaut celui de Soapwalla Kitchen (vu ici), et ce, surtout en milieu sauvage. En effet, non seulement il est absolument impeccable côté protection, mais au surplus, son parfum hyper neutre n’attire pas les moustiques. Et moustiques il y a, croyez-moi.

D’ailleurs, pour protéger la famille Ours des moustiques, nous utilisons le Anti-Bug Balm de Badger. Oui, il sent vraiment fort la citronnelle (“Ça sent Beurk!” dixit Bébé Ours), mais ce produit offre une protection assez efficace et naturelle contre les bibittes. Mais bon, comme ça n’est pas parfait, l’an prochain je compte bien essayer l’huile hydratante insectifuge Patio Oil de Jao ou encore, le Manitoba Mist, deux options naturelles qui récoltent tous les honneurs.

Pour les petites écorchures et égratignures j’ai aussi avec moi le First Aid Salve de MJ Herbals, une gelée antiseptique et antibactérienne cicatrisante et sans pétrole qui sent bon les herbes. Je l’utilise aussi sur mes lèvres et cuticules, c’est un super produit multi-usage, un peu comme la Waxelene (mais en version un peu parfumée). Et enfin, j’ai toujours avec moi l’huile De Mamiel Altitude Oil, une vraie merveille qui sent la forêt (merci l’huile de pin) avec laquelle je parfume mon oreiller histoire de bien dormir et de me sentir revigorée. Après plus d’un an d’utilisation assidue, je confirme: cette huile n’a pas son pareil pour désembrumer les esprits et nous faire sentir bien, juste vraiment très, très bien.

Vous, quels sont vos produits chéris de fin de semaine? Vous profitez des weekend comment?

Peau de miel

Miel

“And remember: beeeeee yourself!”

–Le génie dans Aladdin de Disney (déguisé en abeille)

C’est la catastrophe : les abeilles ne vont pas bien; nous vivons l’effondrement des colonies d’abeilles. Voici donc un petit article pour leur faire honneur et pour leur dire merci pour tout leur travail : voici mes produits de beauté Made in Beeland préférés. (Avis aux abeilles toutefois : une expression plus concrète de ma gratitude vous attend dans ma cour où j’ai planté un mix apetissant de fleurs sauvages en vrac. Je vous attend.)

D’abord, il y a le Honey Mud de May Lindstrom dont je vous ai souvent parlé; une soie nettoyante câline qui peut à la fois servir de nettoyant douceur, à la fois de masque éclat. Un régal pour la peau et sur le bout de langue (j’ai goûté, ça sent tellement bon!) ce produit polyvalent semble réveiller ma peau quand elle est en mode paresse et faire remonter le rosé vers la surface. Douceur inouïe (on a l’impression de se laver le visage avec un dessert fouetté) mais éclat garanti : the Honey Mud est travaillant comme une abeille, doux comme une fleur. Je l’utilise davantage en masque (pour économiser le produit car je l’aime beaucoup), à raison d’une à deux fois par semaine.

Ensuite, revoici mon substitut pour la gelée de pétrole, le produit que toute la famille utilise: j’ai nommé la Waxelene (plus amplement décrit ici). À base de cire d’abeille ce produit à la texture lisse vient à bout des pires plaques de peaux sèches, des lèvres gercées et des talons malmenés comme des sourcils rebelles. Prix vraiment correct, texture non-granuleuse, un rien collante mais non coulante (bref, juste comme j’aime), composition absolument impec et plusieurs formats disponibles – je ne saurais trop recommander la Waxelene. C’est le seul et unique substitut qui peut remplacer (et surpasser de milles lieues) la gelée de pétrole conventionnelle…sans pétrole. Merci les abeilles.

Voici un grand nouveau qui me faisait envie depuis longtemps : le masque Aura Manuka d’Antipodes, cette belle marque de Nouvelle Zélande maintenant disponible chez Crèmes Etc. Ce masque a un statut déjà culte; il est partout depuis un bon moment et, vous le comprendrez, la masqueholique en moi mourrait envie de l’essayer. Ultra-équilibrant, c’est un masque qui, je pense, saura plaire aux peaux mixtes. D’abord, il calme tout, les rougeurs comme les petites imperfections. Toutefois, il faut le préciser : le Aura Manuka n’est pas asséchant du tout, au contraire, je le trouve même très hydratant, sans être gras. En plus, le parfum de vanille-mandarine « rebalance notre aura ». Et qui n’a pas besoin de rebalancer son aura, hein? Texture crème, ingrédients antibactériens (merci, miel manuka, remède belle-peau des Maoris, mmm!), j’aime que ce masque, une fois appliqué, permette de vaquer à des occupations semi-sociales. En effet, pas de masque opaque avec le Aura Manuka, pas de masque de boue noire qui sèche en masque de Batman, non: le Aura Manuka s’apparente en texture au Baume Beauté Éclair de Clarins, clair comme un hydratant. Idéal pour un coup d’éclat (je le fais même le matin), idéal en masque hebdomadaire, cette merveille permet de sortir les poubelles, d’aller chercher le journal ou même d’aller consoler bébé dans son lit sans provoquer l’hystérie. To the BatBaby!

Petite note pour celles qui ont envie d’un masque de miel manuka mais n’ont pas accès aux masques précités, on peut très bien se faire notre propre masque avec un pot de miel, façon Winnie The Pooh. Pour ce faire, il suffit de se procurer un pot de miel manuka dont j’ai explicité les vertus ici (disponible en boutique d’aliments naturels) et de bien se tartiner le visage et le décolleté. On marque une pause et puis hop, on rince (en portant une attention particulière aux sourcils et à la racine des cheveux). Vous verrez: votre peau vous dira merci et votre compte bancaire aussi.

Enfin, histoire d’avoir les lèvres sucrées au miel également, il y a, bien sûr, le Baume Rêve de Miel de Nuxe (longtemps un chouchou), mais aussi, le Lip Shimmer Burts Bees (j’aime la teinte Peony, très naturelle). Enfin, je vous nomme à tout hasard un petit tube absolument miraculeux mais impossible à trouver (je l’ai acheté dans une mini boutique in Florida), le Oh la Zum! de Indigo Wild, un baume à lèvres miel-vanille absolument divin. Si jamais vous le croisez, ne vous posez pas de questions et faites-en des stocks! Vous ne le regretterez pas, c’est promis.

Bee chic

Au rayon des bijoux je ne peux passer sous silence la collection Bee Chic de Birks lancée cet été pour venir en aide à nos amies les abeilles : un pendentif à alvéole avec une mini “abeille” (une petite citrine) qui flotte sur la chaîne. Tout simplement parfait; c’est juste le « bijou de peau » comme j’aime, un rien abstrait, le bijou qui s’harmonise avec tout et qu’on n’enlève jamais. Un pourcentage des ventes est versé au Honey Bee Research Centre de l’Université de Guelph, qui cherche à améliorer la santé des abeilles et prévenir le dépérissement de leurs colonies.  Et pour celles qui ne l’ont pas vues, je vous invite à aller voir la magnifique ruche urbaine imaginée par l’artiste Laurent Lamarche, au magasin du Square Phillips qui me fait penser à une oeuvre Escher en 3D mais en version Litebrite. Ah oui, et je veux aussi installer une ruche urbaine sur ma terrasse…

Enfin, je vous laisse avec une petite phrase que j’aime bien et motive à être sympa : «On attrape davantage de mouches avec du miel que du vinaigre ». À nous le charme ensoleillé, donc, auquel tous se colleront.

La parfaite Etiket

EtiketIl y a quelques semaines, j’ai fait un soin du visage chez Etiket, la petite boutique beauté so luxe, ultra-spécialisée du Montreal chic. Vous vous souvenez? C’est là que j’avais interviewé Tata Harper! Si la vitrine et l’emplacement géographique impressionnent (Sherbrooke Ouest, un peu passé le Ritz, Tiffany’s et Holts, près des boutiques d’art inaccessibles), il suffit de passer la porte pour être bien accueillie, mise à son aise et reçue en toute simplicité. Mes oursons m’accompagnent même souvent durant mes escapades et appellent même Paule et Ariane, deux employées qui y sont souvent le samedi, par leur prénom. « On va voir Paule et Ariane? Encoooore? » Euhhh, oui. Mais cette fois, j’y suis allée toute seule, histoire de me détendre pour vrai et de ne pas stresser quand Bébé Ours me demande, un flacon d’Amouage entre ses petites pattes : « Peux sentirrrr? ».

Vous savez, on dit qu’il est recommandé de faire un soin du visage à tous les changements de saison. C’est ce que je m’étais motivée à faire…l’automne dernier. Mais avec Noël, le ski, la jambe cassée de Petite Ourse et juste la vie in general, voilà, finalement, j’ai remis ça au printemps. Et j’ai eu envie de vous raconter c’était comment.

Je sais, je sais, beaucoup d’entre vous habitez loin et n’ont sans doute pas accès à cette charmante boutique qui offre la crème des soins esthétiques. Mais comme j’ai appris plein de choses, je me suis dit que vous pourriez tout de même bénéficier de mon récit. Et puis, ça fait rêver, non? Sans compter que quand vous viendrez à Montréal, vous aurez déjà la bonne adresse pour avoir le teint frais et le sourire aux lèvres.

Etiket

D’abord, l’espace : une vaste pièce feutrée, ambiance petit salon – du blanc, de l’ivoire, des teintes neutres, un régal de douceur pour les yeux. Paule m’a tout de suite mise à l’aise avec son attitude charmante et positive lors du démaquillage (toujours mon moment gloups où je me sens ultra-vulnérable). Une conversation légère, qui laisse place à la détente si on en a envie, mais qui ouvre aussi la porte pour lui poser mille questions. Ce que j’ai fait, of course. Paule a une expertise hors pair : elle a la chance de travailler avec un large éventail de produits, les meilleurs appareils et d’évoluer dans l’univers de la fine pointe dermatologique. Bref, je veux trop devienne mon amie!

Paule et moi avons convenu de faire un soin personnalisé mais Etiket a tout plein d’options…Suite au constat que ma peau était sèche et déshydratée, Paule m’a demandée si je connaissais la Clarisonic. Je lui ai expliqué que oui, j’en avais une; le premier, premier modèle, acheté en 2007 qui n’existe même plus. Elle a vraiment l’air d’un téléphone, mais bon, elle fonctionne. J’ai expliqué à Paule que comme ma peau avait été très sèche récemment, j’avais cessé de l’utiliser de peur d’aggraver la situation. Au contraire, m’a expliquée Paule! Cette petite brosse sonique permet un meilleur démaquillage (et une légère exfoliation), ce qui permet à la peau de mieux absorber crèmes et sérum. Pourvu que j’utilise la tête de brosse pour peau sensible ou délicate, je devrais me remettre à l’utiliser afin d’aider un peu ma peau à prendre le dessus. Ah bon? Mais voilà, après 1 mois d’utilisation, je confirme : Paule avait raison!

Comme j’ai fait un soin personnalisé Paule a choisi des produits issus de la marque Skin Medica, une marque novatrice, ultra-efficace, qu’elle avait envie de me faire découvrir (dont le fameux Sérum Essential TNS). Paule m’a aussi présentée diverses options d’écran solaire. J’étais tentée par celui de Consonant, une crème soyeuse, naturelle, teintée FPS 30, malheureusement en rupture de stock à ce moment-là. Autre excellente alternative à ses yeux, surtout pour les peaux plus grasses : l’écran solaire de Skinceuticals, celui qu’elle-même affectionne pour protéger son teint, parfait, soit dit en passant. Enchaînement de masques, petit massage, repos…Une heure après, le soin terminé, le visage qui m’a souri dans le miroir n’avait plus la même peau. Joues roses, aucune rougeurs, rebondi retrouvé et lustre d’hydratation juste comme j’aime…Les résultats du soin étaient apparents et mon teint semblait ultra-reconnaissant.

Ah oui, j’en ai profité pour demander à Paule si ça valait le coup d’investir dans une machine à vapeur professionnelle (pour me faire des soins vapeur à domicile,  comme chez les esthéticiennes). Ça me chicotait depuis un bon moment, j’étais très tentée. Mais Paule a réprimé un petit fou rire : « Une machine à vapeur professionnelle? Non, vraiment, ça n’est pas nécessaire; la vapeur n’est utile que pour les extractions ». Papa Ours était tout heureux de cette dissuasion, inutile de vous le dire.

Enfin, en sortant, Ariane a effectué un petit maquillage avec les produits de la marque GloMinerals (coup de cœur! Je vous en reparle!), qui peuvent être appliqués immédiatement après le soin. En vrai pro Ariane devinait tout de suite ce qui m’irait, anticipait les produits et teintes que j’aimerais, puis, elle m’expliquait comment appliquer les produits selon ma morphologie à moi. Ariane donne d’ailleurs des cours aux acteurs du Théâtre d’Aujourd’hui pour leur apprendre à se maquiller pour la scène. Son talent pour simplifier et vulgariser est évident. J’ai déjà planifié de lui demander de m’apprendre à faire un smokey eye adapté à mes petits yeux très prochainement.

Enfin, quel bonheur de reprendre la rue Sherbrooke la tête haute, le teint parfait…avec une nouvelle wish list en tête. Alors, pour répondre à mes oursons : oui, oui, on retournera sans doute bientôt chez Etiket. Encore.

P.S. Vous avez fait un soin du visage au printemps? Vous avez une Clarisonic? Ou une machine à vapeur? (Si oui, je veux TOUT SAVOIR!).

Théorie de la relativité (de la beauté)

Boîte à beautéIl vous arrive de m’écrire, de me demander des conseils, des recommandations de produits et aussi, mes avis sur deux produits, entre lesquels vous hésitez. Vous me dites “Mais tu as aimé celui-ci et celui-là, lequel préfères-tu?” C’est bien normal. Je poserais la même question, à votre place. Le petit hic? C’est que parfois, et même souvent, ce qui fait un chouchou c’est une multiplicité de facteurs. Et que tout est relatif. Même les produits de beauté n’échappent pas à une relativité…

Le prix C’est tellement relatif un prix. Pour certaines il sera normal de débourser une mini-fortune sur un fond de teint alors que pour d’autres, elles préféreront l’investir sur un soin. Et pour d’autres, il n’y a pas de mini-fortune du tout à investir point, alors du coup, on cherche les solutions mini-prix. C’est normal. Idem pour le La Roche Posay et Avène, qui, ici sont tout de même des marques « de luxe » alors qu’en France, je comprends que c’est plus abordable. Et à l’inverse, un produit américain livré « free shipping » à Montreal sera hors de portée pour l’Europe en raison de ses frais de ports et de douanes…

Plus concrètement : C’est certain que j’ai adoré la Raw Coconut Cream de RMS. Certain. Mais en même temps, est-ce que je trouve que c’est cher payé pour de l’huile de coco? Ah oui, tout de même. En revanche, les produits fins et artisanaux de May Lindstrom et d’Annee DeMamiel me semblent justifiés dans leur prix, surtout vu leur efficacité.

La compatibilité Soin-Peau  On parle souvent du « type de peau » mais moi, je préfère parler de relation, de compatibilité. D’atomes-crochus! Par “type de peau” on entend que si la crème ne fonctionne pas, c’est la peau qui est à blâmer. Non, je n’aime pas : it takes two to tango! Je préfère plutôt imaginer un dialogue entre ma crème et mon épiderme. Oui, j’aime que les rencontres soient heureuses, mais bon, comme dans toutes les relations, il arrive que ça ne clique pas. Et alors, la seule solution est de repartir chacun de son côté. Oui, il reste que toutes les peaux ne sont pas pareilles… Ce qui fera le bonheur de l’une sera le cauchemar de l’autre. D’ailleurs, en bonne ambassadrice des peaux sèches et sensibles, il est certain que j’aime l’hydratation costaude, les textures crèmes et l’exfoliation en douceur. Il est donc plus rare que je propose des textures mattes ou asséchantes mais je compte travailler pour proposer des solutions aux autres problématiques épidermiques à plus court terme. Promis!

Plus concrètement : les sérums en huiles font mon bonheur, comme l’huile Kahina Giving Beauty, l’huile Night Cell Repair d’Aurelia ou encore, carrément, du Egyptian Magic ou de la Waxelene en crème de nuit, en couche épaisse. Au cas où vous vous posiez la question : non, le rendu n’est pas mat, oh que non!

Le territoire et l’environnement : Je ne vous apprends rien encore une fois  mais les compositions diffèrent parfois selon les territoires et ce, par rapport aux normes règlementaires. Ainsi, le Effaclar Duo de la Roche-Posay ne sera pas pareil sur les deux rives de la Manche et aussi, le P50 de Biologique Recherche ne contiendra pas de phénol de ce côté de l’Atlantique contrairement à son homologue européen. Sans parler de divers produits qui ne sont carrément pas disponibles comme le Serozinc de la Roche Posay (introuvable ici mais adoré en France), la teinte Cherries in the Snow des rouges à lèvres Revlon (introuvable ici mais dispo aux Etats-Unis). Et ça, c’est sans parler de l’eau du robinet qui n’est pas la même partout, parfois plus calcaire et aussi de la météo, qui y est pour beaucoup!

Plus concrètement : Pour mon territoire et mon environnement à moi, le Blue Cocoon de May Lindstrom a su répondre à mes problème de peaux hivernaux, tout comme la Crème Jeunesse des Mains de Clarins (un miracle dans un tube!), l’huile d’avocat Melvita, le Lanolips et le masque hydratant Avène…Mais, qui dit nouvelle saison dit aussi, nouvelle routine…Le printemps est là et mes petits nouveaux produits aussi! Coming soon!

Les autres impondérables de la vie :  Il y a des semaines où, juste l’idée de me faire un masque est décourageante. Des semaines où la sécheuse brise alors que la laveuse est pleine de serviettes mouillées. Des semaines où l’envie de faire un pain-plat à la farine d’épautre nous semble plus urgente que tous les soins du monde. Des journées où les yeux ferment tout seul et où vous vous rendez compte que vous étiez sur le point de ranger le Windex dans le frigo. (Toute ressemblance à des cas vécus ne serait que fortuite). Il est donc normal que ces jours là, la routine en 25 étapes ou le masque en poudre à mélanger soi-même en chantant la chanson des Cités d’Or soit juste… too much. Et c’est normal. Ce soir là un humble démaquillage, une crème sans nom et un truc vert feront parfaitement l’affaire pour aller grignoter votre pain d’épautre.

Plus concrètement : Autant j’aime les soins, les démaquillages fancy et l’aspect ritualistique de certains produits, ces jours-ci (après les otites, fièvres virales, alouette et courtes nuits familiales), j’apprécie la simplicité toute prête du nettoyant Acure (le facial cleansing creme argan oil + mint) et de l’exfoliant de la même marque (le brightening facial scrub sea kelp + chlorella growth factor). Rien à mélanger, tout sort d’un tube, tout est bio, tout donne un beau glow. Ça me suffit ces jours-ci.

Le coup de cœur: On a toutes des coups de cœur, des élans du cœur pour certaines marques, ce qu’elles représentent, la promesse de certains produits ou leur statut mythique, culte. Je suis pareille. J’aime l’idée d’un basique simplissime comme la crème Nivéa, c’est plus fort que moi. Et j’aimerai toujours la crème de Huit Heures qui me rappelle ma grand-maman. Malgré nos envies plus naturelles, les modes, les pubs, il y aura toujours les coups de cœur et ça, même moi je n’y échappe pas.

Plus concrètement : L’eau de rose Santa Maria Novella, la Crème de Huit Heures, les Météorites Guerlain, la poudre Caron et sa houppette en duvet de cygne, un flacon de Chanel numéro 5, les parfums l’Artisan Parfumeur, les rouges à lèvres Chanel, les blush Bourjois et le Baume Beauté Éclair Clarins. Impossible pour moi de ne pas aimer.

La personnalité de la coquette:  Il y a toutes sorte de coquettes, il y en a axées sur les résultats, coûte que coûte, il y en a qui aiment les pots de verre et les parfums plein de souvenirs. Chacune a son style et chacune se cherche un peu dans les propositions des marques, petites ou grandes. Si oui, la belle peau est souvent le but ultime, il y a plusieurs chemins pour s’y rendre, et c’est très bien comme ça. Sans compter que l’alimentation, le sommeil, le plein air, le niveau de stress viendront toutes influer sur le parcours, imposer des détours… Autant de méchants loups qui menacent notre peau de taches, boutons, cernes ou sécheresse et peuvent nous empêcher d’arriver à destination.

Plus concrètement : De la crème à la bave d’escargot ou au venin de serpent? Hmmmm, très peu pour moi (je sais, je sais, il parait que c’est génial). Non, j’aime ce qui fonctionne, certes, mais aussi ce qui fait rêver, ce qui crée une petite bulle, qui ploc! quand elle éclate, me laisse reposée avec un teint vivifié. Autant j’aime l’idée romantique d’intégrer un ou deux produits “médicaux” dans ma routine (pour l’aspect apothicaire), autant une routine toute en tubes blancs pharmaceutiques me donne envie de pleurer.

Voilà pour ma théorie de la relativité de la beauté. Au final, comment faire pour se décider? Choisir selon « le facteur bonheur ». Oui, c’est un peu ça, ma règle d’or.

Vous, quels sont les facteurs qui influent sur vos achats beauté? Vous êtes attirées par la crème au venin?

Mes essentiels de pharmacie

PharmacieAhhh, la pharmacie. Pharmacy. Apoteke. Aптека. Farmacia. Musique à mes oreilles! J’adore les pharmacies. Je travaille en face d’une pharmacie. Limite, la pharmacie, c’est ma salle de dîner deux jours par semaine. Entre le Tempra pour les oursons, les mouchoirs pour mon bureau ou même, bien sûr, le dernier Bazaar magazine, je vous le confirme, quand j’entre dans la pharmacie, que ce soit à mon Jean Coutu chouchou (501 Mont-Royal Est) ou à ma pharmacie de bureau, j’ai toujours droit à des “Bonjour! Hello!“. Il y a toujours une bonne excuse pour aller à la pharmacie, non?

Alors, très bref survol de la distinction pharmacie/parapharmacie européenne. Ici, la très grande majorité des pharmacies font dans la cosmétique également, à des degrés différents, cela s’entend. Il y a bien sûr aussi, les super-pharmacies de type Gallerie Beauté, mais ça, allez, j’en parle même pas, c’est trop ambiance Sephora pour moi mais avec un degré de luminosité fois mille. Je ne serais pas étonnée d’ailleurs
que les Gallerie Beauté Pharmaprix soient visibles de l’espace tellement elles sont blanches et lumineuses, comme un intérieur de frigo à vaccins. Sinon, oui, il y a certes certaines pharmacies qui doivent bien ne vendre que des médicaments (des genres de petits comptoirs dans des cliniques) mais bon, aucune chance que vous m’y retrouviez en train de flâner, vraiment aucune.

Oui, je parle souvent de produits compliqués à se procurer, de produits à commander, à espérer, qui font rêver et qui coûtent la peau des fesses en frais de douanes et poste. Mais, cela étant dit, j’utilise aussi toute une série de produits qui proviennent de la pharmacie tout simplement, et que je rachète coup sur coup. Voici donc mes basiques de pharmacie:

-La Créaline Eau Micellaire de Bioderma: Vous la connaissez toutes, elle ne se présente plus. Quoique…ma belle-maman vienne de la découvrir avec bonheur (“Pas besoin de rincer? Elle ne pique pas les yeux? Ohhhh, mais c’est génial!“). J’utilise cette eau micellaire tous les soirs sous les yeux pour enlever mon maquillage, mais aussi, lorsque bavure d’eyeliner il y a… Ah oui, j’oubliais, je l’utilise aussi pour nettoyer mon pinceau à eye liner Bobbi Brown après utilisation. Très pratique.

-L’Eau Thermale Uriage: Je guette les promotions et hop, quand c’est deux pour un, je saute sur l’occasion! De toutes les eaux thermales que j’aie testées, c’est celle-ci que je préfère!

-Les faux-cils individuels Mesmereyes: Disponibles chez Jean Coutu uniquement, ces faux-cils sont largement supérieurs à ceux de la marque Personnelle de Pharmaprix et assez équivalents aux Ardell, plus difficiles à trouver. Je sais, je n’en n’ai pas vraiment besoin à cause de ma Mise-en-Cils, mais justement, ces petits faux-cils viennent souvent sauver la situation entre deux rendez-vous avec Denise si j’ai une grosse réunion.

-Le Gel Nettoyant Doux Marcelle: Un grand lait tout doux que j’utilise de mille manières: en lait de rasage pour les jambes, pour nettoyer mon visage en douceur, pour ramollir mes cuticules avant une manucure quand je suis dans le bain… Il sent bon, le prix est raisonnable, il est recommandé par l’Association Canadienne de Dermatologie…Que demander de plus?

-Les élastiques et bobby-pins Goody: (Chez Jean Coutu uniquement) Je ne jure que par les produits à cheveux de la marque Goody! J’aime les gros élastiques noirs Ouchless, les épingles à cheveux coordonnées à la couleur des cheveux, mais aussi bien sûr, les mini élastiques translucides, que j’utilise sur les tresses de Petite Ourse comme sur les miennes. Attention, les mini élastiques translucides gagnent à être rangés dans une boîte fermée: extrêmement volatiles, ils se dispersent en un rien de temps et très vite, vous aurez l’impression qu’ils ont fait des bébés et se multiplient sur votre plancher. Boîte fermée, donc, vous aurez été prévenues.

La poudre Cover Fx: Une poudre parfaite (avis détaillé ici), que j’avais un peu oubliée mais que j’ai ressortie de mon tiroir récemment à cause de sa composition bien clean (Indice de 2 sur Skin Deep = excellent!). Je l’ai en plusieurs teintes: pour les vacances (B60), pour les jours normaux (E40) et même pour les fins d’hiver ou autres moments de lubies-beauté “Je veux le teint de Cate Blanchett/Marie-Antoinette“(B20). Pour avoir essayé des poudres de très grandes marques comme d’autres plus inconnues qui promettaient la terre: il est quasi-impossible de faire mieux que la poudre Cover Fx. Im-pos-sible.

Sinon, quoi d’autre, il y a bien sûr les baumes à lèvres Burts Bees, les bandes blanchissantes Whitestrips de Crest, les petits cotons démaquillants, le baume d’allaitement Lansinoh, le dentifrice Tom’s of Maine, le Masque Hydratant Avène et aussi les sels de bains Dr. Teal lourds à rapporter dans le sac, certes, mais qui font des bains divins.

Voilà pour mes essentiels beauté de pharmacie à moi. Allez, faites moi voyager en me racontant les vôtres! D’ailleurs, un jour, je rêve de faire un voyage des pharmacies de tous les continents. J’en verrais des ancestrales, des modernes, des pleines de boiseries et d’armoires anciennes et des toutes blanches, modernes et vitrées. Et bien sûr, des pharmacies que l’on verrait de l’espace tant elles seraient lumineuses…ah oui, ça je connais déjà. Allez, j’attends vos listes pour rêver!

Maux d’hiver/ Maudit hiver

Maux d'hiverOui, je sais, aujourd’hui à midi ce sera officiellement le printemps. Officiellement seulement. Parce que ici, dehors, aucun doute, c’est encore l’hiver. Une cool bordée de neige est d’ailleurs annoncée pour fêter l’équinoxe. L’hiver a décidé de rester cette année, et plus il s’éternise, plus il laisse ses traces, sur le teint, sur les cheveux, sur les mains… Il y a en effet tout plein de petits maux qui sont bien propres à la fin d’un long hiver, qui se manifestent comme une usure face au temps froid et au manque de soleil, une résistance qui s’affaiblit. Qu’à cela ne tienne, Boucle d’Or a les bons remèdes pour y pallier rapidement, histoire de pouvoir passer, officiellement du moins, au printemps en beauté.

Le mal : Des petits boutons le long de la mâchoire et sur la partie inférieure du visage.

Les coupables : Foulards synthétiques, cols de manteaux qui accumulent fond de teint, crèmes et poudre, ni vu ni connu.

Les remèdes : Allez, on lave tous les accessoires de type foulards et écharpes avec un savon doux, on en profite pour nettoyer aussi les cols de manteaux soit avec un petit linge savonneux, soit en emmenant carrément le tout chez le nettoyeur. Le soir, on se démaquille bien en descendant jusque dans le cou afin de se débarasser de toutes impuretés de la journée et pour dormir, hop, on applique un petit gel asséchant sur les indésirables.

Les bons produits : Lessive Liquide Attitude, sans fragrance. Le Gel Nettoyant Ultra-Doux Marcelle (coup de coeur!). Gel Hyaluspot de Vichy.

Le mal : Les petits cheveux cassés autour du visage qui, pleins d’électricité statique, nous donnent une allure punkesque-électrique.

Les coupables : Le chauffage mais surtout, le fer plat et le fait de le repasser quotidiennement pour replacer les mèches frisottées par le vent, le chapeau et les flocons.

Les remèdes : D’abord, un masque hebdomadaire, que l’on laisse poser tel que prescrit. Une petite goutte d’huile pour lisser les mèches récalcitrantes au matin. Mais surtout, oui, oui, on fait une pause fer plat et on s’inspire de la coiffure de Kate Bosworth à son mariage, qui a attaché les petites mèches du pourtour du visage, pour le plus joli effet:

Kate Bosworth

Credit photo: John Dolan via Martha Stewart Wedding

Les bons produits: Le masque Rahua (je veux le tester!), le masque Pureology Perfect 4 Platinum (pour les blondes), de l’huile d’argan pure, pressée à froid (je vous parle de mon dernier coup de cœur bien vite), des petits élastiques (la marque Goody Ouchless, Blax sinon rien) et des jolies barrettes. J’adore les accessoires à cheveux des marques Jane Tran et Johnny loves Rosie.

Le mal : Les lèvres abîmées qui peluchent et chauffent juste à l’idée de manger une orange.

Les coupables : Le vent, le froid, la paresse (qui a envie d’enlever ses gants pour appliquer pour la millionième fois du baume à lèvres en marchant vers l’épicerie, qui?), les sports d’hiver…

Les remèdes : Une petite exfoliation en douceur, tous les matins, que ce soit avec un peu de sucre humide, avec un exfoliant spécifique ou encore, une débarbouillette de bébé. On se motive ensuite à traiter nos lèvres assidûment et, pourquoi pas, on fait une pause rouge à lèvres le temps d’une semaine au bureau pour miser plutôt sur un soin réparateur gourmand. La nuit on en profite pour appliquer en couche épaisse un baume-choc pour des lèvres douces comme de la soie au petit matin.

Les bons produits : Exfoliant Lip Scrub Sara Happ, Waxelene ou encore de la Lanoline Lansinoh (soin pour les mamans qui allaitent). Pour le jour: le Splendicious Lips Lip Gloss Natural de Green Beaver.

Le mal : des petites fissures autour des narines qui font plaquer le fond de teint.

Les coupables : nos 60 rhumes de l’hiver et les papiers mouchoirs rêches du bureau.

Les remèdes : D’abord, on met un humidificateur dans notre chambre, ça change tout. Ensuite, on évite les exfoliants mécaniques et chimiques sur cette petite peau fine déjà trop fragilisée de même que les nettoyants asséchants. Tous, tous les soirs, on opte plutôt pour un soin spécifique apaisant et hydratant, appliqué en couche épaisse autour du nez. Le jour, on essaie de ne pas trop maquiller la zone affectée pour lui donner une chance de se reconstruire sainement et on mise plutôt sur un maquillage qui met en valeur notre regard (histoire de distraire un peu).

Les bons produits : Le baume Cicaplast B5 de La Roche-Posay, le baume Egyptian Magic, la Waxelene. Le produit qui me fait rêver? La crème Spontaneous Recovery de Tammy Fender.

Le mal : Les cuticules qui lèvent et accrochent et la peau des pieds qui est toute sèche. Ah oui, j’oubliais…La peau du corps qui démange et a une superbe texture de jute artisanale.

Les coupables : Le froid, le chauffage sec, le gel aseptisant, les mitaines qui restent dans notre poche, bref, l’hiver in general.

Les remèdes : D’abord, on applique de l’huile à cuticules tous les soirs, TOUS les soirs, minimalement. En ce qui me concerne, je suis une inconditionnelle de l’huile d’églantier de La Mav avec laquelle j’ai vu une bonne différence. Crème à mains tout au long de la journée et aussi le soir en couche épaisse; on pensera aussi à éviter les gels aseptisants et les savons ravageurs des toilettes publiques. Pourquoi ne pas emporter un vrai bon pain dermatologique avec soi dans son sac (dans un petit sac Ziplock) ou encore, en laisser un sur son lieu de travail? Enfin, ne pas oublier de se poncer un peu les pieds au moins une fois par semaine et de bien les crémer tous les soirs avant le dodo.

Les bons produits : Huile d’églantier La Mav, Crème à mains l’Occitane au beurre de Karité, Savon Soapwalla à l’amande et à l’avoine et Crème pour les pieds Burt’s Bees à la noix de coco. Mon prochain achat? La crème à mains Deliverance d’Antipodes!

Voilà pour les grands maux de l’hiver, ceux qui se règleront sans doute d’eux-même avec les temps plus doux et les rayons. Mais non et non, pas question d’attendre jusque là quand il y a autant de solutions! À très vite pour un article officiel sur le printemps!

Vous avez des petites idées ou suggestions de produits pour pouvoir enfin mettre derrière soi les petits maux de l’hiver?

Le Baume d’Aiguebelle

Baume d'AiguebelleVous connaissiez déjà mon amour exalté pour les produits de Santa Maria Novella, fabriqués selon des recettes traditionnelles vieilles de plus de 400 ans… Aussi, il n’était pas étonnant que dès que j’entende parler du Baume d’Aiguebelle, ce dernier rejoigne de suite ma liste de produits à essayer. Baume bien-être formulé à base de cire d’abeilles et d’huiles essentielles, recette artisanale fabriquée par des moines cisterciens à l’Abbaye de Notre-Dame d’Aiguebelle, en Provence, on dit que cet onguent miraculeux favorise la santé respiratoire, assouplit les articulations et procure un sentiment de bien-être à la fois clair et vaporeux. Huiles essentielles de thym, d’eucalyptus, de sauge, de lavandin, de pin, de genièvre et de géranium entrent dans la composition de ce produit à la fois culte et clandestin parmi les initiés. En effet, une simple noisette massée sur les mains ou le plexus solaire rendrait calme comme un lac* et donnerait aux pèlerins le sentiment sacré d’être arrivés à bon port avant même la prière. En ce qui me concerne, le Baume d’Aiguebelle me serait utile avant de dormir, pour me réchauffer du froid de février, me recentrer sur l’important et me faire rêver de voyages et de pèlerinages beauté. Parlant de produits de beauté monastiques il y a aussi l’Eau d’Émeraude des soeurs bénédictines de Notre-Dame du Calvaire qui est dit-on « miraculeuse » et aussi, bien sûr, la Crème de nuit des sœurs bénédictines de l’Abbaye Chantelle Bousy la Forêt.

Vous connaissiez le Baume D’Aiguebelle? (Vous habiteriez pas tout près par hasard?)

*(j’adore trop cette expression dans le livre La Liste de Mes Envies de Grégoire Delacourt).

Froid et moi

FroidComment on se crème quand il fait -24 en plein soleil? SANS le vent? Dans une plaine enneigée où soufflent des rafales qui soulèvent une poudre de neige fine qui pince la peau? Bon, je sais, ça n’est pas mon lot quotidien ce genre de balades en plaines enneigées mais, sinon, comment habille-t-on notre peau alors que même notre manteau ne semble pas assez chaud? Et que, je ne sais pas, l’on doive marcher jusqu’au métro?

Voyez ci-après, mes crèmes protectrices et salvatrices du moment.

Froid

D’abord, le Baume Egyptian Magic! Il n’y a pas à dire, c’est vraiment devenu l’un de mes incontournables. Il sait tout faire! Il calme la peau échauffée! Il protège des éléments! Je l’utilise aussi sur mes lèvres et cuticules dès que j’entre dans la maison mais c’est surtout sur le visage que j’observe ses prodiges. Il va de soi que sous le maquillage, c’est probablement la pire base de teint possible (bonjour le manque de tenue!), mais aucun doute, si j’avais à me promener dans la plaine enneigée visage nu sans témoins, ce serait mon produit fétiche. C’est donc le produit idéal pour le ski et les balades, mais surtout, pour se démaquiller quand la peau a été trop exposée au froid craquant ou encore, pour aller dormir la peau bien confo par nuit de moins-trente-sous-zéro. (Parlant de moins trente, cette nuit on annonce -34!).

Il y a aussi le Sérum Apaisant Hydratant d’Avène, de même que le Masque Apaisant Hydratant Avène de la même marque. Pourquoi j’en parle dans le même souffle? Parce que, depuis que les utilise en tandem, ma vie a changé! D’abord, dès que je ressens le moindre tiraillement, j’applique le sérum sur ma peau parfaitement démaquillée, puis, je tartine mon visage en entier avec le masque hydratant en couche épaisse. J’entends presque ma peau gazouiller de bonheur! Elle reprend vie. Exit l’inconfort! Autant j’ai toujours aimé le masque Avène dans le passé (au point de le racheter plusieurs fois), autant le fait d’ajouter le sérum au préalable élève ce masque à un niveau rarement rencontré dans ma vie de masque-holique qui a vu neiger. La peau se repulpe, se libère de ses écailles desquamantes, elle rosit aux bons endroits… Que du bonheur! Bref, ce duo je le garde sous la main : il me suit au ski, comme dans l’avion, pour toujours revenir dans ma salle de bain.

Pour les mains et les plaques vraiment asséchées, mon nouvel ami c’est la crème Bariéderm d’Uriage, qui a des propriétés isolantes et réparatrices. Elle aide mes petites crevasses sur mes mains, elle protège le visage des oursons, elle isole mes plaques de peau sèche sur mes avants-bras…Non, ça n’est pas la crème la plus glamour qui soit  (elle colle même un peu) mais justement, je l’aime pour son côté un peu médical, inodore et sans surprises. Ce tube livre la marchandise coup sur coup, de manière infaillible.

Et enfin, mon dernier amour, le baume The Blue Cocoon de ma marraine beauté, May Lindstrom. Un baume câlin et enveloppant, qui sent bon le Earl Grey (je trouve) et le jardin d’hiver, un baume bleu givre comme une fenêtre glacée illuminée par un ciel de plomb…Je prélève un petit pois de ce baume précieux qui fond comme par magie entre les doigts et je le masse le soir sur ma peau bien propre. L’effet d’apaisement sur la peau est immédiat. Les propriétés anti-inflammatoires , nourissante et apaisantes, conjuguées à la douce sensation de chaleur enveloppante qui calme et reconstitue en font mon baume de prédilection contre la détresse hivernale. Je respire profondément (ce baume a des propriétés anti-anxiété). Et oui, c’est instantané : je me sens bien. D’ailleurs, le texte de la marque ne dit-il pas (traduction libre) : « Tranquilité…Calme profond. Le résultat : un teint qui est apaisé et un esprit qui est clair. » Je ne saurais mieux dire.

Parlez-moi de vos soins incontournables anti-éléments du moment? Il fait comment chez vous? Comment prenez-vous soin de votre peau, par cette météo?

Boucle d’Or vous souhaite Bonne Année! (Palmarès beauté 2013)

AwardD’abord, tous mes meilleurs voeux pour la nouvelle année! Que cette année qui arrive vous soit douce, pleine de paix, qu’elle sente bon et surtout, qu’elle vous apporte santé et bonheur! En plus de tous ces grands classiques des voeux (que je vous souhaite, cela va de soi), je vous souhaite aussi que…2014 soit l’année du teint “best of” niveau éclat (pour reprendre l’expression de l’une d’entre vous (Raphaele!)), que ce soit l’année où l’on apprenne à appliquer notre vernis parfaitement (même dans une voiture en mouvement!), que ce soit l’année où l’on trouve (enfin!) notre parfum et notre teinte de rouge à lèvre signature qui nous va comme un gant. Je nous souhaite que ce soit l’année où tout sera parfaitement rangé (mais où on n’aura pas l’impression de passer notre temps à ranger justement), que ce soit l’année où on vivra simplement, comme dans nos Plans (genre, nettoyant pur et bassine de porcelaine blanche pleine d’eau de torrent au milieu de la forêt- voilà le démaquillage!). Mais surtout, je nous souhaite aussi que 2014 soit l’année où l’on apprendra à décrocher un peu. Que 2014 soit l’année où l’on cessera de se comparer, où l’on sera un peu indulgente envers soit-même, où l’on aura plein de projets et de rêves à réaliser. Enfin, le plus important: je nous souhaite une année d‘équilibre. L’équilibre. É-QUI-LI-BRE. Ahhhh, je sens que ce sera totalement mon mantra pour 2014! En effet, conjuguer tous les impératifs de nos vies relève souvent d’un gros défi. Genre, Astérix et les 12 travaux. Enfin, je me souhaite aussi vivement d’avoir davantage de temps pour venir vous écrire, entre le travail, la famille, les ateliers de bricolage, la cuisine et co: le temps m’a manqué récemment et j’ai hâte de reprendre le rythme et de vous retrouver!

Bon, maintenant, passons aux choses sérieuses! 2013 est terminé, le moment est donc vraiment parfait pour tout débroussailler et vous parler de ces produits qui ont véritablement marqués mon année. J’en ai essayé tout plein, j’en ai aimé beaucoup, je vous en ai parlé, j’en ai aussi détesté encore davantage (et souvent, j’étais trop morte de rage pour vous en parler), mais il y a véritablement une poignée de petits pots, découverts en 2013, qui me suivront en 2014. Les voici.

Les produits May Lindstrom

May Lindstrom

Ma nouvelle obsession: les produits de ma marraine beauté verte, la fée du teint éclatant en harmonie avec la nature, axée sur les rituels, j’ai nommé la belle May Lindstrom. Tout, tout, tout, j’adore tout de sa ligne qui me donne des résultats comme jamais. Le masque Problem Solver, l’argile nettoyante Clean Dirt, le sérum Youth Dew; autant d’incontournables de ma routine beauté dont je ne saurais plus me passer. Ingrédients précieux et actifs, mélanges improbables et délicieux: les produits de May sont comme des recettes belle-peau toujours réussies qui font que tout le monde autour de soi essaie d’en percer le secret et de connaître la recette. Je viens d’ailleurs d’adopter ses deux petits nouveaux: la soie nettoyante câline Honey Mud et le concentré de baume de beauté Blue Cocoon, de pures merveilles dont je vous reparle très bientôt.

Les soins solaires Coola

Coola

Je sais, les soins solaires Coola, je vous l’ai répété mille fois: j’adore, j’adore, j’adore, surtout le Matte Tint pour le visage (idéal en base de teint, tous les jours) et la crème pour le corps parfum Plumeria (qui “sent le ciel” comme le disent toutes celles qui l’adoptent). Toute ma famille est en mode Coola, toute l’année, et, à voir le site de Crèmes Etc. qui affiche souvent rupture de stocks, je crois bien que nous ne sommes pas seuls!

L’encens Juniper Ridge

Encens

Cette année fût celle où j’ai (re)découvert l’encens, loin de tout l’encens que j’avais connu (et pas aimé) à ce jour. Un encens de forêt, précieux; un trésor d’écorces, de sèves et de résines, qui fait voyager, qui sent le feu de camps, comme si on était en expédition dans les montagnes de l’ouest. Ça sent bon, ça détend, ça m’aide à faire le vide durant mon bain; je viens d’ailleurs de m’en commander pour bien commencer la nouvelle année.

Le livre No More Dirty Looks, de Siobhan O’Connor et Alexandra Spunt

No more dirty looks

Je vous en ai parlé ici: j’avais pris le pari de nettoyer mes tiroirs pour au moins un mois, de purifier ma routine beauté. À ce jour, je ne suis toujours pas allée puiser dans mon contenant de produits “d’avant”. Manque de temps? Un peu…Mais surtout pas de manque du tout. Je n’ai manqué de rien durant ce mois et rien ne m’a spécialement manqué. Cette envie de nettoyer mes tiroirs de produits moins naturels m’est venue après la lecture de ce livre, un genre de lecture-choc qui m’apparaît toutefois comme nécessaire, surtout de ce côté de l’océan où la législation pour les ingrédients des produits de beauté n’est certainement pas ce qu’elle devrait être. Idéal pour les novices comme moi, qui, même si elles ne sentent pas nécessairement prêtes à faire le grand saut vers le naturel, souhaitent néanmoins en connaître davantage sur les ingrédients à éviter. Ce livre, je déplore qu’il ne soit pas (à ma connaissance) encore traduit. Je le fais lire à toutes celles que j’aime.

Les soins à cheveux Rahua

Rahua

Je vous en ai parlé davantage ici: ces soins à cheveux j’y suis vite devenue accro. Cheveux soyeux, brillants, zéro électricité statique… Non, il est vrai que le shampoing et le revitalisant ne moussent pas et ont une drôle d’odeur vaguement “menthe-herbes-rocaille” mais bon, comme le parfum ne perdure pas et que j’aime le résultat, croyez-moi, je passe outre.

La poudre Un-Powder de RMS et le Living Luminizer de RMS

RMS Living Luminizer

Vus ici (en ce qui concerne la poudre) et pour le Living Luminizer (un fard illuminateur trop génial), je crois bien en avoir parlé mille fois. Incomparables. Inégalés. Deux alliés teint parfait/éclat de fée dont je ne peux absolument plus me passer!

Les blush crème Kjaer Weis

Kjaer Weis

Mes petits nouveaux! Les teintes Lovely, Sun-Touched, Desired Glow, Blossoming… Je suis tellement chamboulée par ces blush que je ne porte presque plus que ça. Les teintes peuvent avoir l’air un peu moyennes dans les boîtiers mais sur la peau, la surprise est toujours des plus agréables. Ils donnent un éclat de rêve, comme inné, comme si une ampoule s’allumait sous notre peau. Composition impeccable, design d’enfer, rendu du tonnerre, boîtiers rechargeables…Kjaer Weis a tout bon! Sur ma liste en 2014: essayer leurs nouveaux fonds de teint!

Le déodorant Soapwalla

Soapwalla

Tel que vous le savez, 2013 a été l’année où j’ai réapprivoisé mes aisselles! Eh oui. Ça a commencé avec un pot de déo Soapwalla (vu ici), naturel, à appliquer du bout des doigts. Et depuis, plusieurs pots plus tard, je me tiens toujours loin des bâtons plein d’aluminium (et je sens toujours bon! Yesssss!)

Le baume Egyptian Magic

Egyptian Magic

J’adore ce baume du pharaon qui sait tout faire. Ma belle-maman vient d’ailleurs de m’en offrir deux pots pour Noël, à ma plus grande joie! Jambes, visage, cuticules, talons, cheveux, lèvres, soins aux petits…Toutes les femmes de mon entourage qui l’ont essayé l’ont adopté! Toutes! (Et avec toutes nous avons ri du contenant zéro-glamour un peu louche).

La poudre Beige de Chanel

Beige

Je sais, je sais. Cette poudre n’est peut être pas parfaite au niveau de la composition mais comme elle a fait un énorme bout de chemin avec moi au courant de l’année (mon boîtier est presque terminé), je me disais qu’elle méritait sa place ici. Entre poudre bronzante et poudre teintée, c’est véritablement une poudre belle-mine, jamais orange, jamais brune, elle fait un teint de belle à la peau matte, en vacances, soooo Gisèle (qui est d’ailleurs l’égérie du produit). Ce que je préfère? La texture fraîche sans effet de matière qui se fond à la peau.

La teinte Rouge 999 de Dior, en vernis et en rouge à lèvres

Dior Rouge 999

Les rouges parfait-parfait-parfait. Pour la bouche et les ongles. De nouveaux classiques qui attirent tous les compliments. Un rouge qui ne fait ni vieillot, ni madame. Juste du frais, du cool, du chic et du Dior. Que demander de plus? Mon it-rouge.

Les vernis Vinylux de CND

Vinylux

Ces vernis sont ma nouvelle coqueluche. Entre les vernis gel et les vernis conventionnels, on est dans la nouvelle génération, dans le futur du vernis (je dis ça avec ma voix de robot). Non mais pour vrai: ces vernis ont une tenue à tout casser. Pas de couche de base. Une couche de finition désignée. Des teintes de rêve. Un pinceau parfait (pas de pinceau trop large ici, no way).Mais surtout, surtout, une tenue irréprochable anti-éclat, une texture enveloppante qui protège et fait des ongles durs et brillants. Mon souhait pour 2014? Que les nouvelles teintes de la collection The Intimates de Shellac CND voient le jour en version Vinylux! (Je porte d’ailleurs Bare Chemise en ce moment). À noter, je les achète de mon esthéticienne Denise au Local B.

L’huile Cell Repair Night Oil d’Aurélia Probiotic Skincare

Huile Aurelia

Cette huile, je vous en avais parlé ici: elle sent bon, mais bon, ça n’a pas de sens. Elle répare, elle soigne, elle invite au sommeil et fait le teint éclatant en réparant les dégâts du jour sur son passage. Un gros flacon style “apothicaire”, une étiquette rose poudrée, des résultas qui se voient sur mon visage (et aucune trace de gras sur mon oreiller). Aucun doute: Aurélia is awesome! D’ailleurs, je suis la seule à regarder les petites vidéo du site web de la marque comme si c’était de grands films?

Le beurre de noix de coco Artisana

ArtisanaTous les matins, je commence ma journée avec une cuillerée de ce beurre de noix de coco (qui contient à la fois de la chair et de l’huile de coco). D’abord, c’est délicieux, mais ensuite, c’est tout plein de lipides aux propriétés antivirales, antimicrobiennes et antifongiques. On peut aussi l’étendre sur ses toasts ou l’utiliser en trempette à fruits…Parfait pour renforcer son système immunitaire, surtout pour les mois d’hiver. Pour ma part, il m’arrive souvent aussi d’en diluer une cuillère dans de l’eau chaude le soir: non seulement c’est légèrement sucré et apaisant, mais l’odeur de coco sent totalement les vacances. Je l’achète chez Rachel Bery.

Ah oui, et…quelques démaquillants en vrac, à mentionner…Le Lait Capital Onctueux de Joëlle Ciocco, qui est vraiment incomparable. Il y a aussi la crème nettoyante miracle (Miracle Cleanserd’Aurélia Probiotics et enfin, le Fleur de Lait Démaquillante de Sanoflore (love, love!) qui se classe vraiment parmi les grands démaquillants de ce monde!

Sanoflore

Voilà pour ma remise de prix! Bien sûr, il y a eu aussi les Shimmer Brick de Bobbi Brown, mon vieil ami le Lip Glow de Dior, le Shine On de John Master Organic, mon mascara Mise-en-Cils que je rachète systématiquement, mon savon Vellutina de Santa Maria Novella (qui, je confirme, dure une éternité!), le blush Vapour, plein de produits Rouge Bunny Rouge, mon baume à lèvres Kari Gran Lip Whip, mes huiles saisonnières De Mamiel, et mon rouge à lèvres Médiéval de Lipstick Queen. Autant de tubes, de petits pots, de bonheurs, de matins qui ont bien commencé grâce à ces produits, de soirées où je me suis sentie belle et bien et de bains bienfaisants qui ont lavé mes stress quotidiens! Au plaisir de vous retrouver en 2014, donc, qui devrait être riche en découvertes, en astuces, en papotages réconfortants et en soins enveloppants! Bonne année et bonne résolutions!

Allez, je vous laisse, je vais aller consoler le pot de crème qui pleure en mauvais perdant. J’adorerais connaître vos grands crus de l’année, vos découvertes, vous produits chouchous! Allez, dites-moi tout!

* Aucune des photos de produits n’est de moi, comme vous vous en doutez.

De nouveaux rituels

BainLes semaines qui viennent de passer ont cédé le pas à des nouveaux rituels, notamment, en matière de bain. Mon bain du soir, vous le savez, c’est mon petit moment sacré de la journée et ça, ça n’est pas près de changer. Maaaaais comme j’avais terminé beaucoup de mes produits (moins naturels) que j’ai pris la décision de ne pas les racheter, eh bien, j’ai dû m’adapter… Rassurez-vous, ma parenthèse beauté n’en n’est pas moins délicieuse et cajolante, au contraire!

D’abord, l’ambiance. Ces jours-ci, je suis en mode « ambiance monastère tibétain » quand je prends mon bain. Genre, sanctuaire du bien être. Ressourcement. Je suis une ninja qui refait sa santé dans un monastère construit à même la paroi rocheuse. Je reçois mon courrier par des aigles apprivoisés. Silence…

Je fais couler un bain bien chaud, donc, une fois que les enfants sont couchés et que la maison est calme. Aussitôt, j’allume un bâton d’encens Juniper Ridge histoire que la salle de bain s’enfume un peu, ambiance monastère tibétain. Je prépare aussi une tisane, mes derniers chouchou étant celles de la marque Pukka Herbs (achetée chez Rachel Béry), surtout Vanilla Chai (toujours pour l’ambiance monastère tibétain). En passant, j’ai un super savon de lait de yak rapporté des pentes de l’Everest par mon amie AM! Il sera IDÉAL pour mon ambiance monastère tibétain! Mais bon, pour le moment, il est sur mon bureau, comme un petit trésor que je garde pour plus tard. Soit dit en passant, j’ai un souvenir très clair de quand j’étais enfant, du bruit rassurant de l’eau du bain qui coulait chez ma mère et aussi chez ma grand-mère. Comme un bruit de maison bien confortable. J’aime l’idée de ce bruit endormant dans ma propre maison, un bruit qui prépare au sommeil. D’ailleurs, Petite Ourse me demande toujours « Tu prends ton bain? » une fois que je lui dis bonne nuit. À ma réponse affirmative, elle plonge sa tête dans l’oreiller, rassurée que la petite routine ne change pas, soir après soir. Mais bon, soyons honnête : le bain je le prendrais même si l’eau qui coule faisait un bruit de fanfare gitane!  Aucun doute : je le prends pour moi. (C’est n’importe quoi cette réflexion sur le bruit de l’eau qui coule dans une maison bien confortable.  Ah, vivement les vacances, avant que je vous fasse toutes sorte d’autres réflexions sans queue ni tête sur le bruit des éponges ou je ne sais quoi d’autre.)

Donc, je disais, ah oui : je fais couler un bain dans mon monastère tibétain. Comme ces jours-ci,  je suis en mode « paresse extrême » en sortant du bain, j’ai une nouvelle tactique d’hydratation « effort minimum ». Je mets dans l’eau de mon bain deux bonnes cuillères à table d’huile de coco (vierge pressée à froid, je l’achète au rayon alimentation) dans l’eau de mon bain, ou sinon, deux cuillérées à table d’huile d’amande douce. Un peu de sels de bains parfumés maison et hop, je plonge en remuant bien l’eau afin que l’huile se mélange bien.

J’en profite ensuite pour bien nettoyer mon visage. C’est l’étape uno car, je ne peux me détendre qu’une fois bien propre. Je prends alors une noisette d’huile de coco RMS, que je masse longuement dans mon visage pour déloger les saletés. J’aime beaucoup cette huile mais je suis en train de faire un test comparatif avec l’huile de coco alimentaire bio normale (qui coûte moins cher). Je vous dirai mes conclusions bien vite. Je rince ensuite avec une débarbouillette bien chaude que je laisse poser pour que la chaleur et la vapeur nettoient bien en profondeur. Rinçage en règle. Il m’arrive ensuite de me savonner le visage avec mon savon Vellutina de Santa Maria Novella (que j’aime toujours autant), et, deux à trois fois par semaine, je passe à l’étape Clean Dirt de May Lindstrom. Ma dernière obsession : mélanger le Clean Dirt à du miel Manuka de Wedderspoon. Complètement divin! Ça sent presque la pâtisserie orientale. Et puis, le teint au rinçage est tout beau tout frais. Souvent, les dimanche soir, je fais aussi une petite exfoliation apaisante Antonia Burrell, histoire de commencer la semaine avec le grain de peau bien fin. Mais mon sauveur, mon compagnon teint de vitrail est sans conteste le masque Problem Solver de May Lindstrom, que j’applique au pinceau. Il me fait un visage tout noir de ninja sur le coup mais au rinçage, bonjour l’éclat du soleil levant. Ce masque, c’est de la folie, je n’ai jamais rien vu de tel, je compte le racheter pronto dès que j’aurai terminé mon pot.

En passant, rayon démaquillage, je viens de terminer le démaquillant Fleur de Lait démaquillante de Sanoflore que j’ai absolument adoré. Vraiment, quel dommage qu’il ne soit pas disponible ici (comme tout Sanoflore d’ailleurs!). Sinon, pour les soirs où ma peau tiraille et est plus sensible, j’utilise le masque Rose Formula Antioxydant Face Mask de la marque anglaise Neal’s Yard Remedies, qui apaise bien et réhydrate. Le petite détail charmant que m’a fait remarquer l’une d’entre vous (Andrea!) : le souci de transparence de la marque qui pousse le zèle jusqu’à indiquer un pourcentage (avec décimales) d’ingrédients bio entrant dans la composition du produit. Mon masque est donc bio à 58%. Enfin, quand je suis trop fatiguée pour même faire un masque à rincer, je fais plutôt un masque d’eau de rose, en imbibant un masque de coton (acheté chez C&C) d’eau de rose sans alcool (Santa Maria Novella). Quinze minutes suffisent pôur faire un teint de pétale et après, il suffit d’éponger. On peut aussi trouver l’eau florale qui nous convient. Et faire nos propres masques avec un carré de coton…Vive les projets!

Une fois bien propre, bien rincée, je sors, je m’éponge et puis…pyjama! La peau est douce et satinée du fait de l’huile de bain (je peux zapper la crème corps!) et le cerveau est déjà à moitié endormi du fait des sels de bain et de l’ambiance monastère tibétain, of course. Vite, je passe par la case soin du visage et…hop, un kick, une culbute, un regard perçant dans la nuit. Allez, bonne nuit les ninja!

Vous, quelles sont vos dernières trouvailles du moment du bain ou de la douche?

Le Clean-Up

B-O bio

I saw the sign

I, I gotta new life
You would hardly recognize me I’m so glad
How could a person like me care for you?
(Why?)Why do I bother
When you’re not the one for me
Ooooo, is enough, enough?

I saw the sign and it opened up my eyes
I saw the sign
Life is demanding without understanding
I saw the sign and it opened up my eyes
I saw the sign
No one’s gonna drag you up to get into the light where you belong…
But where do you belong?

Under the clean moon
For so many years I’ve wondered who you are
How could a person like you bring me joy?
Under the pale moon
Where I see a lot of stars
Ooooo Is enough, enough

I saw the sign and it opened up my eyes
I saw the sign
Life is demanding without understanding
I saw the si-ign and it opened up my eyes
I saw the sign
No one’s gonna drag you up to get into the light where you belong…
But where do you belong?
Oh! Oh, oh, oh

I saw the sign and it opened up my mind!
And I am happy now living without you
I’ve left you, oh-oh-OH!
I saw the sign and it opened up my eyes I saw the sign
No one’s gonna drag you up to get into the light where you belong

(I saw the sign – I saw the si-i-ign) I saw the sign!
(I saw the sign – I saw the si-ig-i-ign)
(I saw the sign – I saw the si-ign) I saw the sign!

And it opened up my eyes, I saw the sign! (sign, sign, sign)

 

-Ace of Base

Histoire d’agrémenter mon mois de novembre, je me suis fixé un défi. Vous êtes prêtes? J’ai quelque chose d’ÉNORME à vous annoncer! J’ai même un peu peur de vos réactions… Boucle d’Or passe au vert l’espace d’un mois! Ouiiiiii! Venez, je vais tout vous raconter de A à Z. D’abord, mon cheminement mental. Mon plan cartésien. Mes analyses. Et mes coups de coeur. Oh, j’ai plein de choses à vous dire!

Cela faisait un moment que ça me chicotait. Depuis l’été en fait. Je pensais à tous ces produits chimiques dans les produits de beauté, à cette notion de cobaye (suis-je une cobaye du monde de la beauté?) et surtout, quels seront les prix à payer, par moi, les autres, la planète. Puis, cet été, j’ai lu No More Dirty Looks de Siobban O’Connor et Alexandra Spunt (dont je vous parlais ici). Ça n’a pas changé ma vie, ça m’a juste ouvert un peu l’esprit. Dans son livre, les auteurs racontent comment, quand elle a mis leur routine beauté au vert, leur peau, cheveux et santé ne s’en sont mieux portés. Intéressant… Mais bon, j’ai continué ma vie avec ma panoplie de produits, certains plus verts que d’autres, en essayant tout de même de faire des choix plus sains quand j’achetais de nouveaux produits. Certes, il y avait une part de curiosité mais aussi, je m’en rendais à peine compte, un réel dégoût naissait en moi en lisant les listes d’ingrédients chimiques et parfois même, inflammables (inquiétant!!). Bon, ensuite j’ai fait deux pneumonies coups sur coup (rien à voir avec les produits de beauté mais la maladie invite toujours au repli et à la réflexion en nous ramenant à l’essentiel n’est-ce pas?), puis, il y a eu la saga je-t’aime-moi-non-plus entre V. et le Maestro…J’ai ensuite rencontré Tata Harper (sa peau!)…Sans oublier que de manière plus générale je me suis émerveillée sur la condition humaine (n’est-ce pas un miracle: la vie? Je sais: ça fait bête. Mais c’est vrai. Il faut la protéger!) Puis, enfin, j’ai essayé Rahua et mes cheveux ont été transformés dès le premier shampoing. Bref, l’univers me parlait, les signes étaient là, à moi de les interpréter. I saw the sign, quoi.

Ça semble tout simple, hein?

Non, attendez, il y avait d’autres variables. Comme la variable “Souvenirs”. C’est le truc qui rend mes choix beauté si difficiles. Tous ces souvenirs rattachés à la beauté plus conventionnelle. Ma grand-mère a toujours utilisé la Crème de Huit Heures d’Elizabeth Arden, du coup, juste son parfum me ramène à elle… Puis, il y a les poudres Caron qui me lient d’une certaine manière aux coquettes du siècle passé…Les bisous parfumés des rouges à lèvres Bourjois que ma maman déposait sur nos joues…Les poudriers brillants qui font clac, les crèmes mythiques, les pubs glossy avec des égéries convaincantes… Comment rompre avec la tradition sans jeter nos souvenirs aux poubelles? Sans compter la petite voix dans ma tête qui se demande si je ne me trouve pas à faire une croix sur le progrès en quelque sorte. Genre, pourquoi ne pas revenir à l’ère pré-pasteurisation tant qu’à y être? Me promener en calèche? Me baigner en robe et culottes à frisons? Manger des racines et écrire mes articles sur des parois de cavernes? Les produits verts d’aujourd’hui reflètent-t-ils réellement les avancées technologiques de manière comparable aux produits plus conventionnels qui, je l’imagine, ont toute une équipe de recherche et développement? Mais justement, cette équipe en recherche et développement: elle m’offre les dernières avancées scientifiques ou simplement le produit moyen qui sera bon vendeur? Oui, labyrinthe dans ma tête, limite, dialogues parano-conspirationiste. Je m’effraie moi-même. Et puis, mes produits conventionnels, je les aime. Je les utilise depuis longtemps et je m’en porte très bien, merci. Je ne pourrai jamais faire une croix définitive sur les rouges à lèvres Chanel ou les blush Dior. Jamais.

Alors, j’ai dis Stop! Puisque je ne suis pas prête à renoncer à tout jamais à mes produits de beauté conventionnels, pourquoi ne pas simplement prendre une pause? L’idée n’est pas de les jeter carrément mais bien d’adopter des produits plus sains pour le quotidien. Je vais commencer avec ça, tiens. Et voir comment je peux m’arranger avec ce qui existe de clean niveau composition. Avec ce que j’ai déjà. Je suis curieuse aussi de voir si j’aimerai mon reflet dans le miroir, si je m’en porterai mieux et surtout, à plus long terme, de voir les découvertes et nouveaux favoris avec lesquels je pourrai créer de nouveaux souvenirs beauté, pour moi, mes enfants et arrière-petits-enfants.

Alors, comment j’ai fait? J’ai pris un gros contenant de plastique et j’y ai mis tous les produits de beauté dont la composition était un peu douteuse. J’ai rangé le contenant derrière mes gilets, dans ma messy garde-robe.  Le grand clean-up! Mes tiroirs sont quasiment vides! Et là, voici mon défi: pour un mois, je dois m’accommoder des produits que j’ai mais qui sont bien sains et voir comment je m’en porte. Il y a, of course, quelques exceptions: si j’ai une grande sortie, libre à moi d’aller piger dans mon “ancienne vie”. Les autres exceptions: les vernis et les rouges à lèvres Rouge de Dior. Just because, tout de même, je veux survivre. Mais sinon, c’est vert ou rien. Surtout pour le quotidien. Que ce soit au niveau des crèmes, soins cheveux, soins visages et maquillage. Go green or go home. Me reconnaitra-t-on? M’aimerais-je? Serai-je plus sereine? Mais surtout: une fois le mois écoulé, aurais-je oublié mon contenant derrière mes gilets ou l’ouvrirais-je telle une zombie assoiffée de gloss? À voir, à voir. Je vous raconterai.

Et, pour l’instant, j’en pense quoi? En fait, je me porte plutôt bien! En plus d’écouter du Ace of Base (ça fait trop sourire! Vive les 90’s!), mes cheveux continuent à me couper le souffle tant ils sont soyeux et attirent les compliments soudainement. Je m’accommode très bien de mes quelques éléments de maquillage Vapour Organics, RMS Beauty, de mes baumes Badger, Burt’s Bees, Tata Harper et d’un sublime soin traitant teinté La Mav. J’ai aussi mon déo Soapwalla, des produits Aurélia, d’huiles diversesM. Picaut, de Mamiel, de mon exfoliant Antonia Burrell et ma crème Coola. Mais surtout, je me sens libérée, légère d’avoir moins, de vivre une vie un peu plus simple. Comme un nouveau départ. J’espère aussi que cette voie sera celle d’une certaine acceptation de soi (exit la quête de la perfection, un teint santé et un sens de l’humour, c’est déjà beaucoup!) et qu’elle aura un peu un effet domino dans ma vie: un effet équilibrant, apaisant, m’entraînant vers une vie plus saine (plus de sommeil, plus de moment présent, de l’exercice, des grandes respirations). Sans compter que ce sera pour moi l’occasion de nouvelles explorations, de la découvertes de nouveaux filons et chouchous. Je n’en n’ai aucun doute! D’ailleurs, je vous parle très vite d’une marque qui a changé ma vie, rien de moins (je vous prépare un super topo!).

Tout cela c’est sans compter que l’offre de produits bio et glamour, hyper-performants et joliment emballés s’est multipliée de manière exponentielle au cours des dernières années. C’est une initiative que je choisis d’applaudir par mes choix, en l’encourageant avec mes achats.

Et pour mon blogue, ça donnera quoi? N’ayant jamais été puriste dans l’âme, je doute de pouvoir renoncer à 100% à mes produits de beauté chargés de souvenirs tant personnels que multi-générationnels. Mais l’idée est que, pour mon quotidien, je vais rechercher des produits plus verts, plus éco-responsables et sans produits chimiques. Je me mets donc en quête d’une beauté plus sereine, plus sage. Un équivalent-beauté de la quête de Siddhartha…Vous viendrez avec moi?

Je suis d’humeur…suédoise

D'humeur suédoiseAlors voilà, c’est dit: ces jours-ci je me sens d’humeur suédoise. Le temps froid qui revient? L’anticipation des premières neiges? Un peu de tout ça mais en fait, je crois que j’ai toujours adoré tout ce qui est nordique. Toujours! Montrez-moi des tresses, un lit-armoire avec des coeurs peints, des trémaäääs et des plaines enneigées parsemées de toits colorés…Je fonds. Un petit cahier avec des rennes dessus? Des bottes chaudes? Le soin hydratant des belles de Suède? Oh my…just too much pour moi. Je suis suédoise dans l’âme…comme ma maman d’ailleurs. C’est familial je crois.

C’est pourquoi, quand j’ai lu le spécial “beauté-Suéde” dans Town & Country (je crois bien que c’était dans T&C mais je n’arrive pas à retrouver l’article), j’ai littéralement sorti mon cahier avec des rennes dessus pour commencer une petite liste spécial-Suède en vue de mon éventuel (et lointain voyage). Qu’importe, ça fait du bien de rêver!

Rose Otto

Photo Credit: Estelle & Thild

D’abord, la petite marque qui me fait totalement envie: Estelle & Thild! J’adore le nom (Thild, c’est trop beau!), le visuel lumineux et épuré et surtout la philosophie de la marque. Et puis, tous les avis que j’ai lus ont eu tôt fait de me convaincre. La critique est unanime. Ce qui me fait le plus envie: la gamme Rose Otto (l’huile! la crème!) et aussi, le baume à lèvres teinté Raspberry Beige ( ou encore mieux, ce kit). À noter pour celles qui sont en France, la marque est maintenant disponible Au Bon Marché. Chanceuses!

Estelle & Thild

Photo Credit: Estelle & Thild

Il y a aussi, le baume Hudsalva, qui est, paraît-il le baume à lèvres original über-authentique en Suède. À l’origine créé pour prévenir les ampoules sur les pieds des soldats, on leurs donnait également instruction qu’en situation désespérée, le baume pouvait être utilisé comme huile pour faire cuire leur nourriture ou même faire une bougie. On dit que c’est un super baume pour protéger du froid, mais attention pour celles qui ont des allergies aux noix: il contient de l’huile d’arachides.

Hudsalva

Photo Credit: Hudsalva

Il y a aussi…Lilla Bruket, une petite marque qui nous vient d’un village de surf (oui oui) des côtes de Suède! Tout est bio, a l’air délicieux et pour ma part, c’est le gommage corporel au géranium qui me fait particulièrement envie. J’adore le géranium!

Lilla Bruket

Photo Credit: Lilla Bruket

Aussi, je suis totalement d’humeur “maquillage suédois” aussi ces jours-ci: j’obsède sur le blush 7-8 de Hakansson Beauty qui a l’air trop parfait. J’ai d’ailleurs lu (dans mon magazine que je ne trouve pas) que le petit truc “suédois” pour le teint éclatant nordique c’était d’appliquer quelques petites gouttes d’huile hydratante sur le haut des pommettes par-dessus le blush…Oui, ça affecte un peu la tenue mais le rendu vaut le coup. Pour les yeux, un peu d’ombre claire suffit et du mascara sur la pointe des cils uniquement. J’ai aussi envie d’un léger hâle d’hiver (c’est suédois, non?) et pour ça, le courriel d’Etiket tombait à point ce matin: le nouvel auto-bronzant de Pro-Derm Voile d’été, (bien que canadien et non suédois) a l’air juste génial pour les mois froids! On le dit vraiment sans odeur car sans DHA.

Hankasson

Photo Credit: Eleven.se

Photo Credit: Etiket

Photo Credit: Etiket

 

Parlant d’huile hydratante suédoise: j’en suis à mon troisième flacon d’huile Precious Oil M. Picaut! Troisième!! Cette huile incomparable c’est mon doudou, ma couverture de sécurité, mon baume à tout faire, surtout l’hiver.

M. Picaut

Photo credit: M. Picaut

Il y a aussi la jolie marque éco-luxe Björk&Berries qui a des jolis emballages qui me donnent vraiment envie de tester…

Photo Credit: Eleven.se

Photo Credit: Eleven.se

Tout ça c’est sans oublier la marque Face Stockholm dont je vous parlais hier (ce blush teinte Körsbar! Le blush crème teinte Stockholm! Le Nektar teinte Körsbars Blomma! (décidément, il semble que j’aime le Körsbar)), les savons Victoria que j’affectionne, la prise d’omégas 3 (à défaut de vivre dans un petit village de pêcheurs, je fais ce que je peux), des gros foulards, des cheveux tous doux (grâce à Rahua!), des roulés à la cannelle (je cherche d’ailleurs la recette parfaite pour ce weekend) et en fait, tout le site Eleven.se pour ces petites marques suédoises qui font voyager.

Photo Credit: Face Stockholm

Photo Credit: Face Stockholm

 

 

Photo Credit: Face Stockholm

Photo Credit: Face Stockholm

Voilà, aucun doute, je suis d’humeur suédoise! Vous avez testé certaines de ces marques? Sinon, vous êtes d’humeur quoi géographiquement parlant?

Ma pause-dîner avec Tata Harper

Tata & me

Se faire vaporiser le visage d’Essence Florale par Tata Harper herself? Je rêve!

Devinez quoi? J’ai récemment rencontré Tata Harper pour vrai! Vous savez, cette grande prêteresse du soin bio établie au Vermont dont je vous ai déjà parlé ici, celle qui règne sur le jardin des merveilles avec ses flacons verts et jaunes précieux? Elle était de passage à la boutique Etiket (ma caverne d’Ali Baba à moi!) à l’occasion du lancement de sa dernière gamme de soins (The Supernaturals) et, je ne pouvais absolument pas manquer cela! Comme je ne peux pas m’absenter du bureau pour aller parler onguents et petits pots (I wish), j’ai pris ma pause lunch plus tard ce jour-là et j’ai foncé à l’autre bout de la ville pour aller au moins juste la rencontrer. Je suis arrivée sous la pluie, une moitié de carotte encore dans la bouche (j’ai mangé mon lunch dans l’auto), complètement essoufflée mais just so happy! L’image-type de la groupie sautillante qui n’arrive pas à y croire. Oh my God, Oh my God: j’allais rencontrer Tata Harper!!!!!!!!…..!!!!! Hiiiiiii!

Etiket

Tata Harper était bien là, installée dans le douillet décor de la boutique mais j’ai bien failli ne pas la reconnaître…Elle portait un leggings de cuirette et un coton ouaté à paillettes. Ça m’a fait un choc. Je suis bête: je m’attendais à quoi? À ce qu’elle porte une chemise de chanvre et une couronne de fleurs? Une chemise à carreaux et un chapeau d’agriculteur? Secrètement, oui. Mais finalement, de voir Tata comme ça, en fille normale au look urbain et même ultra-glam, c’est hyper rassurant. J’ai eu tout à coup l’impression que sa belle peau (sa peau est juste démente…tellement parfaite!) était à la portée de toutes- pas juste celles qui habitent dans des vastes plaines fleuries.

Revenons donc à la peau de Tata Harper. Si j’avais eu quelconque doute quant à l’efficacité de ses produits (cela dit, pour avoir testé, je n’en n’ai absolument AUCUN), tout cela aurait été dissipé en voyant la peau de Tata. Un grain serré, un éclat rosé, pores invisibles…La poster-child pour le bio, pour les grandes respirations, pour le plein-air. Une peau d’ange avec zéro maquillage apparent (elle avait maquillé ses yeux mais son teint semblait vraiment tout nu). Bref, j’étais vraiment convaincue. Mais je me suis secouée: j’avais des questions à lui poser!

Je lui ai d’abord demandé une question égoïste: si j’avais à m’acheter un seul (“just one!“) de ses produits, quel serait celui qu’elle recommanderait à une fille un peu fatiguée au teint gris asphalte? Sa réponse est venue sans attendre, comme une exclamation: “This one!“. Elle parlait bien sûr de son masque régénérant (Resurfacing Mask) qui donne un éclat souverain à tous les teints. “Même aux peaux les plus sensibles?” Oui, même aux peaux les plus sensibles. D’ailleurs, pour la première utilisation, elle suggère même de le laisser poser toute la nuit (j’ai essayé, c’est effectivement magique). Ou sinon, elle le recommande également avant une soirée mais aussi en faisant du sport, du yoga et en prenant son bain. En effet: la chaleur amplifie l’efficacité du soin.

Resurfacing Mask

Et, Tata, quel est son produit préféré à elle? Sans hésiter, le Sérum Regénérant (Rejuvenating Serum) qui constitue une excellente base de teint (très aimée des maquilleurs, il aide à la tenue du maquillage) et a littéralement toutes les vertus. En plus, il sent juste trop bon la nature. (Tata m’en a d’ailleurs massé une goutte sur le dessus de la main et de retour au bureau j’ai passé mon après-midi à caresser ma main (so soft!) et à la sentir (mmmm!)).  Il ne se passe pas une seule journée depuis que Tata aie créé ce sérum sans qu’elle ne l’applique et, selon ses dires il a complètement transformé sa peau. Un soin de collagène qui ralentit le vieillissement et donne de l’éclat, cette merveille figure en effet parmi les meilleurs vendeurs de la marque. Et bien sûr, il y a l’Eau Florale Hydratante (Hydrating Foral Essence) qui regonfle littéralement la peau (gorgé d’acide hyaluronique, zéro huile, zéro alcool, bio à 92% et naturel à 100%) et permet de d’hydrater l’épiderme tout au long de la journée, même quand on est maquillée (plutôt que d’appliquer une crème sur son maquillage, ce qui en fait, est impossible…j’ai déjà essayé). C’est le petit truc anti-âge/éclat par excellence et à voir la peau de Tata, je le crois. Cette bruine c’est du bonbon! Vous vous souvenez combien je l’avais adorée avant de casser mon flacon?

Rejuvenating Serum

Une autre question: la protection solaire. Comme les produits de Tata Harper ne contiennent pas de facteur de protection solaire, que suggère-t-elle? Quelle est la meilleure manière de protéger sa peau sans jeter les bienfaits de ses soins à l’eau? D’abord, selon Tata, rien ne vaut une protection physique comme un chapeau (ha, ha, je savais bien qu’elle portait parfois un chapeau!). Mais aussi, mieux vaut rester dans le bio. Tata aime les écrans de Vivesana qui font vraiment office d’écran de type parasol.

Floral Hydrating Essence

D’autres conseils pour avoir une belle peau? Tata réitère qu’elle voit une énorme différence sur son teint quand elle ne boit pas ses huit verres d’eau quotidiens. Sans oublier que le teint se porte mieux quand on a une vie équilibrée, qu’on utilise des produits actifs (et non-toxiques, cela va de soi) et qu’on fait des traitements de gommage hebdomadaires pour enlever les cellules mortes…

Enfin, le temps passait et comme Cendrillon, je regardais l’heure, anxieuse: il fallait que je me dépêche de retourner au bureau. Alors j’ai posé mon ultime question à la belle Tata Harper: si je ne pouvais planter qu’une seule chose dans mon jardin, une seule, que me recommanderais-tu pour avoir une belle peau? Tata a réfléchi un peu puis a conclu : « de la bourrache ». Après l’avoir cueillie et fait sécher, la tête en bas, en remplir un pot Masson, bien serré en compactant bien la bourrache (utiliser feuilles, tiges et fleurs, même les graines). Couvrir le tout d’huile de jojoba (que Tata Harper prononce à l’espagnole « hro-hro-ba », j’adore!) qui convient à la majorité des types de peau. On referme le bocal, bien serré, et on met le pot à macérer sur le rebord d’une fenêtre, au soleil. Deux semaines plus tard, on passe au tamis en pressant bien les plantes et on verse notre huile dans un joli flacon. Et voilà, on a une « fabulous body oil », comme le dit Tata, c’est à dire un macérat huileux de bourrache aux vertus regénérantes et restructurantes. Cette véritable merveille fera la peau du corps douce mais aussi servira d’huile à cuticules et d’huile à cheveux.

Anti-Stress

J’ai remercié Tata et j’ai quitté Etiket avec une main qui sentait bon le Rejuvenating Serum Tata Harper, un visage bien hydraté à l’Essence Florale et surtout, le sentiment d’être riche des conseils obtenus lors de cette rencontre so inspirante. Et aussi, oui, bon, je l’avoue, avec la certitude que je reviendrais très vite acheter le Sérum et le Masque, et aussi, le traitement Aromatic Anti-Stress (il est sur ma liste depuis plus d’un an, souvenez-vous!). Parce que moi aussi je veux être une belle au glow bio en leggings de cuirette comme Tata. Le comble du cool, quoi!

Gouttelettes d’Or

Gouttes d'orQuand je repense à mes années d’université où je cassais mon cochon pour aller m’acheter une crème Vichy, je me dis que pour le prix, j’aurais vraiment pu faire mieux. Les huiles pures, bio, pressées à froid sont de puissants sérums qui coûtent moins cher que la dernière sensation marketing/gros pot de verre et qui contiennent moins d’agents de remplissage…Résultat: elles sont donc plus performantes. Même si j’ai maintenant des vrais sérums et crèmes de grande fille qui sentent bon et me donnent un vrai plaisir à l’utilisation, j’aime bien me tourner vers des huiles pures quand 1) je n’ai envie de rien ou, 2) ma peau est de mauvais poil ou 3) j’ai envie de simplicité plus que d’habitude (notez: j’ai toujours envie de simplicité et ce, malgré le fait que ça ne se reflète nullement sur ma coiffeuse ou dans le contenu de mon sac à main qui contient d’ailleurs en ce moment même…un sifflet pour faire des bruits d’oiseaux et une agraffeuse de bureau (why?)) 4) je me sens d’humeur “druide” ou 5) j’ai envie de “booster” mon soin, ma crème ou même, une autre huile pour qu’elle réponde encore plus à mes besoins épidermiques. C’est donc dire: j’utilise presque toujours de l’huile pure, d’une manière ou d’une autre.

Oui, j’adore ces huiles précieuses, ces gouttes d’or que j’utilise de mille manières dans un total esprit d’apothicaire (qui fait ses propres recettes secrètes en chantant des chants grégoriens). Vraiment, je suis persuadée que toutes les peaux peuvent trouver l’huile qui leur est adaptée, qui fera leur bonheur à prix raisonnable pour de la vraie qualité…Voici donc les miennes!

D’abord, ma préférée: l’huile d’églantier. Adaptée à toutes les peaux, elle est spécialement indiquée pour les peaux plus matures ou en manque d’éclat. Ultra-cicatrisante, elle m’aide  dans ma lutte contre les taches et fait le teint clair. Peu importe ce que je mets sur ma peau le soir, j’ajoute maintenant toujours quelques gouttes de cette huile (2-3 gouttes) qui semble tout calmer. De l’or pur. Ça n’est pas pour rien que Miranda Kerr et Rose Byrne y sont fidèles…

Mon huile d’été, mon huile pour les jours plus gras, pour les jours de tempête: l’huile de camélia, la merveille des peaux mixtes. Ultra-légère et non-comédogène, elle aide à combattre la sécheresse tout en gardant la peau saine. Riche en vitamine A, B et E et en divers acides gras, elle est rapidement absorbée (idéale donc sous le maquillage) par la peau. Cette huile calme littéralement tous les feux, toutes les explosions, toutes les irritations. Je l’applique notamment sur mes mains sous ma crème à main avant le dodo, sur mes plaques de peau sèche sur mes bras et j’en ajoute quelques gouttes à mon soin quand je sens ma peau plus échauffée ou plus fragile. Sans oublier que je l’utilise aussi en masque: j’en applique une couche épaisse sur mon visage quand je suis dans le bain et la vapeur de l’eau chaude l’aide à bien pénétrer. Au saut du bain, hop, j’éponge et tout va mieux, éclat en prime.

L’huile de coco: je vous en ai parlé ici…de ma recette pour une peau ultra-douce. J’utilise également cette huile en versant une petite quantité dans mon bain et aussi, en me faisant un masque capillaire pré-shampoing que je laisse poser avec un sac de plastique sur la tête attaché en élégant turban en faisant une chic tresse lâche très Diane Kruger. Ô vision poétique.

Voilà pour ma pluie d’or, pour ma richesse en flacon, plus pure que pure! Prochain achat: l’huile de tamanu qui dit-on, est spécialement indiquée pour les peaux abîmées par le soleil et marquées de taches…Je vous en donnerai des nouvelles, c’est promis!

Mon Action de grâce

Action de grâce

Ouf! Me voici me voili après une semaine juste intense au travail* puis, un départ en coup de vent pour aller fêter l’Action de grâce au fond d’une forêt de sapins avec une dinde, des canneberges, un peu de raclage de feuilles et juste du bonheur.

Bien que c’est sans doute loin du concept original de l’Action de grâce ou même de celle que fêtée par Champlain et les autochtones, je me suis amusée à faire une liste des dix produits pour lesquels je suis reconnaissante. Les dix produits que je suis contente d’avoir dans ma vie et qui méritent un “MERCI!” bien senti.

Vous pardonnerez la photo plus que moyenne: les journées raccourcissent et ça paraît! (De gauche à droite ci-haut).

La Crème Solaire Matte Tint Coola! Elle ne se présente plus, j’en ai assez parlé je crois (ici et ici, entre autres). Bio, soyeuse, longue tenue, c’est la base de teint idéale et la protection parfaite. Je ne saurais envisager une journée sans. Never! Je la commande de Crèmes Etc.: à coup de trois boîtes. Ma mère est aussi devenue accro.

L’éponge Beauty Blender! Petite éponge en forme d’oeuf, rien ne se compare à elle pour ce qui est de l’application de la poudre fond de teint ou du blush crème. Le produit se fond dans la peau, on ne voit plus rien, fusion totale. J’avais un peu grincé des dents au moment de l’achat (28$ de mémoire) mais voilà, cela fait près de 3 ans que je l’ai et je l’utilise quotidiennement. Un excellent investissement, donc! À noter, à l’achat je recommande de longuement la rincer avant de l’utiliser la première fois car elle est très, très colorée. La teinture avait dégorgé près de cinq minutes! Je rêve d’une version nature d’ailleurs.

Le rouge à lèvres Rouge Bunny Rouge teinte Tongue Tickles. Je constate que je ne vous en avais jamais parlé et j’ai peine à y croire. Il est toujours dans mon sac et, dès que je l’applique, je m’exclame: “Ouaip, j’adore ce rouge à lèvres!“, toute excitée. Ce qui me vaut un petit roulement de yeux de Papa Ours au volant, qui me trouve bien dynamique en ce mardi matin 7h30. Ne jamais surestimer le pouvoir du rouge à lèvres parfait. Jamais!

La Lotion Lactée Joëlle Ciocco! Je suis conquise par son parfum de fleur d’oranger, par la gestuelle apaisante du coton imbibé qui effleure la peau et surtout, le fait que depuis que je l’utilise, je vois une réelle différence sur mes petites rougeurs. À moi une peau de lait au réveil. Pour celles qui veulent en savoir plus, je vous en avais parlé davantage ici.

La Un-Powder de RMS Beauty! Telle que vue ici, cette poudre ultra-fine fait un teint de bébé qui dure toute la journée. Juste de m’imaginer vivre dans la non-présence de ce non-produit, j’angoisse pour vrai. C’est dire.

Les vernis Vinylux de CND! Ces vernis ont un peu changé ma vie, je vous en ai déjà parlé. Ils durent une semaine, ni plus ni moins! Même avec la vaisselle, le clavier, le triage des clous et vis dans le garage, le banc d’enfant impossible à déclipper dans l’auto…Tout! Et puis, les teintes sont juste trop tentantes: des bordeaux, des rouges chauds et bien sûr, les petits roses doux crémeux comme tout. Le plus? Pas besoin d’une couche de base, mais attention, il faut utiliser la couche de finition adaptée de la gamme Vinylux. J’achète mes flacons au Local B.

Le Bariéderm d’Uriage! Depuis qu’Uriage est disponible en pharmacies au Québec, je ne cesse de me trouver de nouveaux chouchous parmi cette marque! Le Bariéderme est un superbe onguent granuleux anti-glamour qui ressucite mes mains, mes cuticules, ma peau sèche en plaque et surtout, mes lèvres. J’en applique une couche épaisse sur mes lèvres avant le dodo et au matin, oh! mes lèvres sont hydratées, toutes douces et rosées! J’en ai même un mini pot dans mon sac à main!

Le Problem Solver de May Lindstrom Skin! Vous vous souvenez de l’éclat incontestable post-Glam-Glow? Alors, sachez que ça ne se compare même pas avec les résultats de ce masque! Le Problem Solver est une masque à mélanger soi-même qui fait une peau complètement divine, translucide en 45 minutes de traitement. Bio, pure et pleine de poésie, n’ayez crainte, je vous prépare très vite un article sur cette marque coup de coeur nature plus grand que nature!

Les bâtons d’encens Juniper Ridge! Je vous en avais parlé ici. J’aime toujours autant ces bâtons d’encens qui sentent bon la forêt et le feu de camp!

Le crayon à lèvres soyeux Armani no. 12! C’est THE crayon à lèvres de Megan Fox. Ça dit tout, non? Je le porte tous les jours. Tous les jours.

Voilà en cette Action de grâce, je suis particulièrement reconnaissante pour ces dix produits! Et vous, lesquels méritent un gros merci?

* Parlant de merci…Un énorme merci pour vos commentaires, mots d’encouragements et compréhension la semaine dernière. J’ai pris un léger retard sur le blogue mais je compte bien me rattraper. Et comme toujours, c’est un réel plaisir de vous retrouver!

Logistique d’une relaxation

Relax, baby!

Dans une vieille boîte de carton, mes essentiels détente…à portée de main!

Bon, je sais, je ne suis pas vraiment the référence anti-stress (écris-je en mordillant mes lèvres) mais…j’y travaille. Pour régler le stress, l’anxiété et les petits soucis, rien ne vaut une bonne routine relaxante avant d’aller au lit. Bon, cela étant dit, la relaxation, surtout avant le dodo, c’est toute une logistique! Parce que une fois les pieds crémés, on ne veut pas avoir à se relever pour aller voir si on a bien éteint le four. Et une fois que les cuticules sont hydratées, on ne veut pas soudainement avoir à mettre le système d’alarme (quoique, en même temps, ça permet une hydratation expresse des mains le matin en sortant de la maison- je l’ai testé!). Nooon, il y a un ordre à respecter pour la relaxation pré-dodo. Une organisation. Voici la mienne, avec au passage la présentation de certains produits adaptés et favoris.

D’abord, la tisane. Je ne sais pas mais boire un breuvage chaud avant le dodo, ça me détend terriblement. Et puis, boire une tisane dans le bain c’est encore mieux! C’est comme la version spa-santé du cocktail dans la piscine. J’adore. Parmi mes cocktails de prédilection il y a le « À la rescousse de Maman » de David’s Tea et aussi, la tisane du sommeil de Provence d’Antan.

Roques O'Neil Detox Himalayan Salts

Crédit photo: Roques O’Neil Thérapie

Ensuite, on se détend mieux quand on est propre. Il importera à chacune de déterminer si le bain ou la douche lui convient davantage (perso, je souscris totalement à la philosophie japonaise à l’effet de laquelle  “la douche prépare à l’action et le bain à la relaxation” (je paraphrase) c’est pourquoi, moi, je préfère le bain). Parmi les avantages du bain, il y a celui de pouvoir y diluer des huiles essentielles et des sels, notamment. Ces jours-ci j’utilise le mélange Anti-Stress de Divine Essence qui sent assez citronné (bof, il est bien mais sans plus). Mais…sur ma liste il y a les huiles de bain de l’expert autrichien Kneipp (qui sont utilisées dans la célèbre et austère clinique santé Mayr, en Autriche (vue dans Vogue!) et les sels himalayens (Roques O’Neil Therapie Himalayan Detox Salts, pour le nom exact!) qui, dit-on, vous endorment quasiment sur le champ. Et puis, j’aime bien l’idée de prendre mon bain en rêvant à l’Himalaya! Alors, dans le bain, on barbotte, on ferme les yeux. Mais surtout, pas de masque ou de rasage ou de gommage, rien. On ne fait rien. On prend des grandes respirations en essayant de ne penser à rien. Comme au yoga (c’est à peu près tout ce que j’ai retenu de mes 4 cours, d’ailleurs, il faut vraiment que j’y retourne!), quand l’esprit se met à vagabonder, on se recentre sur la respiration. Encore et toujours.

Sinon, pour les jours où j’ai trop la flemme de prendre un bain intégral, le bain de pieds est une excellente alternative! Dans un fond de bain, je fait couler un peu d’eau chaude et j’y dissous un peu de poudre Gehwol à bain de pieds. Divin! On lit un roman en même temps et puis après, les pieds sont hyper détendus et tous doux! Mais bon, le sel de mer fait aussi totalement l’affaire!

Ghewol

Crédit photo: Gehwol Canada

Une fois bien épongée, à la sortie du bain, on se crème, en prenant soin d’avoir son pyjama à proximité (pour ne pas avoir froid). Pour cette étape, personnellement, mon chouchou à vie a été la crème Concentré de Lait de l’Occitane, mais comme elle coûte vraiment la peau des fesses, je me tourne vers d’autres options plus abordables. Cliniderm, Avène, Avril et  l’huile de coco bio Adara (je met le flacon dans mon bain le temps de mon trempage comme ça, le produit a le temps de se liquéfier). Je compte aussi essayer le lait d’Uriage une fois que j’aurai terminé ces flacons.

Bon, une fois en pyjama, bien au chaud, on applique une huile aur le visage (ou un soin adapté mais personnellement, je trouve les huiles délassantes). J’adore la gestuelle de l’huile De Mamiel (bien parfumée, on la met dans ses mains avant de l’appliquer et on prend de grandes respirations, d’ailleurs, je commence l’huile d’automne ce soir!) mais, peu importe le produit, je trouve important de bien masser le produit sur le visage pour activer l’éclat. J’ai aussi lu que d’exercer une bonne pression entre les sourcils (sur notre «3ème oeil») serait hyper bénéfique pour activer la circulation sanguine (et donc, stimuler l’éclat, oh, oh!). Comme c’est un geste vraiment relaxant (on dirait que tous les noeuds se dénouent), je l’ai adopté dans ma routine du soir. Parmi mes huiles spécifiques de nuit, je vous ai présentée mon huile Aurélia qui sent bon la rose et la lavande. Il y a aussi mon Essence Prodigieuse Sanoflore (j’arrive au bout du flacon), que j’ai beaucoup aimée… Et puis, récente découverte, l’huile Mun Skin No. 1 Akrani qui contient de l’huile de figue de barbarie et a de grands pouvoirs hydratants. Je vous en reparlerai davantage une fois que je l’aurai utilisée à plus long terme. Enfin, pour celles qui veulent économiser ou ont la peau hyper-sensibilisée, l’huile d’églantier bio est toujours une excellente option.

Mun Skin No. 1 Akrani

Crédit photo: Mun Skin

Une fois hydratée de la tête aux pieds, je vous suggère de faire la dernière ronde nocturne: pipi, ronde de sécurité (alarme activée, four éteint, sonnerie de cellulaire fermée, bougies parfumées éteintes, portes barrées, etc…), dernier bisous aux petits endormis s’il y a lieu. On s’assoit sur le côté du lit et, on met son appareil dentaire (avant de se crémer les doigts- je l’ai appris à mes dépends!). On se crème les pieds (tellement relaxant!) en se massant bien la voûte plantaire malmenée. J’adore la crème Laufwunder Callus Cream qui, à elle seule si elle est appliquée tous les soirs, fait les pieds super doux et ce, sans pédicure. J’applique mon baume à lèvres (ces jours-ci c’est l’onguent Bariéderm d’Uriage, qui en fait, en une crème pour les fissures mais qui est juste excellente en baume de nuit), un petit spray relaxant ou une touche de baume de nuit (Badger Night Night ou Sleep Balm) puis, huile à cuticules (Vapor Organics) et crème à mains (Crema per el Mani de Santa Maria Novella– la crème de la crème). Grande respiration. Ahhhh, so détendue. Alors, on se glisse dans les draps frais en fermant les yeux et…AAHHHHH! Mais qu’est-ce que c’est que ça???! Mais, pourquoi il est là ce cochon en plastique? Qu’il est laid en plus! Alors, voilà, je vous recommande aussi de bien inspecter votre lit avant de vous y glisser pour éviter de vous coucher sur des petites voitures ou un pot de colle mal fermé, histoire de bien préserver votre état de détente.

Cochon de plastique

Bonne relaxation!

 

Des nouveaux amis

Nouveaux amis La rentrée c’est aussi…l’occasion de se faire de nouveaux amis! Venez, je vais vous présenter les miens!

Nettoyant doux pour le corps NutriComfort de Cliniderm: J’ai eu la chance de tester ce produit en avant-première et oh! c’est une merveille (avec le baume corporel du prochain paragraphe). À eux seuls ces produits devraient nous donner hâte à novembre, date de leur disponibilité. Il s’agit en fait d’un nettoyant lacté hyper liquide et non moussant idéal pour les peaux atopiques. On ne fait pas plus doux, on ne fait pas plus adapté aux peaux sensibles. Rasage, nettoyage des zones délicates, peaux irrités, eczéma, peaux de crocro et oursons tout barbouillés, ce nettoyant fait tout et parfaitement. Bien d’ici et à bon prix, j’aime Cliniderm! D’ailleurs, en passant, c’était ma marque de choix quand j’étais étudiante au Barreau.

Baume apaisant pour le corps NutriConfort de Cliniderm: C’est LE produit qui a tout changé pour moi. Depuis mai, j’ai une plaque de peau sèche sur le biceps gauche (je sais, c’est précis). Rien de très grave mais c’est tout sec et rien n’en vient à bout. La peau est blanche et j’ai bronzé tout autour, en motif de vache… Pas très chic. Mon dermatologue m’avait prescrit une crème à la cortisone dans un petit pot mais… tout le contenu a coulé dans le fond de mon sac à main (oh non, le Chloé! Ne vous inquiétez pas, je l’ai bien nettoyé). Enfin, tout cela pour dire que c’est le Baume NutriConfort qui, en une seule nuit, a tout rétabli, comme de la magie! Je me tartine des pieds à la tête chaque soir après le bain. Non, ça n’est pas grand luxe côté parfum ou texture mais, quel confort! Ma peau est super protégée, bien hydratée (sans que j’aie pour autant l’horrible sentiment de m’habiller collante) et surtout, elle ne démange pas. Je l’ai donc adoptée d’ores et déjà pour l’hiver, histoire de rester bien dans ma peau. Comme je vous disais, ce baume sort en novembre, juste à temps pour les temps froids.

Crème Cicalfate d’Avène, version Mains (“Crème réparatrice isolante”): Pour une fille comme moi qui fait la vie dure à ses mains et qui a la peau plus sèche que sèche (toujours un peu sableuses et rouges et ça va en empirant au fil de l’hiver), cette crème est mon salut! Véritable crème barrière mais zéro sensation collante, elle sublime mes mains et leur confère un “toucher velours apaisant” (cette expression est de moi!). Mais surtout, cette crème ne fait pas que protéger: elle hydrate aussi en grand, de sorte que je l’utilise de jour comme de nuit! Un seul produit qui fait tout: j’adore!

Les produits Uriage: Grande nouvelles pour les Canadiennes! Je retiens mon souffle! Je sautille! J’organise un bal masqué! (Mais non…) Les produits Uriage que j’aime tant, que j’ai tant vantés sont arrivés au pays! Merci à l’une d’entre vous, d’ailleurs, pour le petit courriel (Brigitte!). Découverts grâce à mon amie Marie H. dont la dermato en avait recommandé l’utilisation, puis, testés et adorés par moi…cette marque m’obsédait! J’en voulais plus! Alors, quelle joie de voir que l’Eau Thermale que j’aime tant et certains autres produits de la marque sont désormais disponibles chez Jean Coutu et Pharmaprix! Il y a du Aquaprécis (gamme hydratante), du Hyséac (gamme pour les peaux à imperfections) et des super coffrets découvertes et aussi, semble-t-il, les vendeuses ont reçu instruction d’être “généreuses sur les échantillons” pour faire connaître la marque. On aime ça! Of course, j’attends avec impatience la gamme Isofill (une merveille, n’est-ce pas Marie H.?), la ligne pour bébé (oh, la première senteur!) et le baume à lèvres! Je ne sais pas ce que le Canada recevra mais je souhaite vivement que TOUTE la ligne devienne dispo sans attendre! Uriage, tu m’entends?

Blush Bobbi Brown (Teinte Pink Coral 8) – Collection Rich Chocolate– Tellement pretty! Je vous en reparlerai davantage en détails car j’en ai loooooong à dire sur le sujet mais c’est mon blush joues-de-promenades pour l’automne. Il est parfait! Oui, il y a des petites particules irisées mais je vous promets que c’est du plus bel effet. Vous verrez!

Pink Coral

Dior Air Flash CC Primer (teinte 001)- Base éclat correction couleur: Encore un super produit de la part de Dior! Il s’agit d’une base de teint correctrice invisible qui fait un teint éclatant et unifié avant même le fond de teint. Un teint vraiment radieux, hyper rosé et en santé, une peau défatiguée et toute regonflée, sans zones d’ombre, pores ou imperfections. Un teint de Lac des Cygnes! Je ne peux plus m’en passer! Un petit pshiit le matin sous le fond de teint et…voilà: teint parfait jusqu’au bain du soir! À noter, il m’arrive également de porter le Airflash CC Primer seul, les fins de semaines, pour une peau un peu mieux que la réalité sans avoir l’air nécessairement maquillée…

Voilà pour mes nouveaux amis de la rentrée qui devraient faire un bout de chemin avec moi cette année! Vous, vous avez aussi de nouveaux amis? Vous me les présentez aussi?

Oh my! Ma routine de soins so chic

Routine Oh my CreamJe vous en avais glissé un mot: depuis un bon moment, j’ai une routine de soins plus chic que chic, une routine so French, une routine-gâterie. Mais surtout, une routine qui me vaut une peau best of comme le dirait l’une d’entre vous (Raphaële!).

Je vous en ai parlé souvent, je suis complètement obsédée avec la boutique en-ligne Oh my Cream. Bien sûr, c’est aussi une vraie boutique physique mais bon, c’est à Paris alors pour le moment, c’est sur ma liste d’endroits à visiter absolument. Avec la maison de Dostoïevsky, Versailles et la Laponie… Une boutique de rêves pour moi! Que de l’ultra-pointu, que des secrets d’initiées. Des produits rares et exotiques que je n’ai jamais vu (crème Antipodes…je pense à toi!). Enfin, enfin: un lieu de rencontre et de découverte pour les vraies de vraies coquettes mais aussi un endroit pour celles qui s’y connaissent moins et ont envie de se faire vraiment bien conseiller, bien écouter. C’est totalement le genre de boutique que j’aurais aimé avoir eu l’idée d’ouvrir. Bon, mais en même temps, je suis trop contente que quelqu’un d’autre l’aie fait car comme ça, je peux en profiter plus à fond. J’ai, of course, le total sentiment que la fondatrice de la boutique est mon âme-soeur, genre, ma soeur cosmique de la beauté (bien que je ne la connaisse absolument pas). J’aime ses choix, le visuel de la boutique en ligne (oh, ce petit rose-poudré), les vanity OMC (on en reparlera, j’ai trop hâte!) et bien sûr, le magazine OMC que je dévore comme si c’était un roman policier. Et puis, toutes les filles qui travaillent là sont tellement gentilles (je rêve d’aller prendre le thé avec elles!), tellement attentionnées…tellement pro-de-la-beauté. Sérieusement, je leur ai envoyé ô-combien de courriels (du style à la fin c’était simplement: “Hello; encore moi, votre nouvelle amie qui vous écrit toutes les 30 secondes. Eh oui, encore une petite question existentielle…etc...”) Et vous savez quoi? Elles prennent mon épiderme PLUS au sérieux que moi. Une prise en charge totale. On cherche des solutions ensemble. De par delà les continents et océans. Trop magique! Conclusion: à défaut de pouvoir passer à la boutique rue de Tournon, je me suis laissée tentée par la boutique en ligne. Le résultat: j’ai adopté une totale routine Oh my Cream. See below!

Alors, mon épiderme signé Oh my Cream, il dit quoi?

Suspense, hein?

Alors, il faut que je vous dise: ma peau a retrouvé sa forme olympique! Ma peau me semble défroissée, éclatante et son grain fin-fin-fin; une peau aux ridules et traces de fatigue estompées. Un teint clair comme un ciel d’aube, comme la belle au bois dormant qui se réveille. Mais surtout, ce sont mes taches que j’ai oubliées. Jour après jour, elles m’ont semblé s’effacer…Enfin, je crois que le témoignage le plus criant que j’aime ma peau ces jours-ci se manifeste dans ma quasi-absence de maquillage. J’y vois là, pour la première fois, la preuve tangible que quand on investit dans des soins vraiment adaptés, on pourra ensuite économiser sur le maquillage…Yay!

Mais plus concrètement, ma routine, c’est quoi?

Le soir

D’abord, tout commence avec le Lait Onctueux Capital de Joëlle Ciocco, un concentré démaquillant. Si, au départ, j’était vraiment réticente à payer autant pour un démaquillant, me voilà totalement convertie à celui-ci. Peau rebondie, claire, pure…Mais surtout, soignée. Car oui, j’insiste, c’est un soin. Et puis, comme je l’ai dit à ma mère, en sautillant, toute excitée: “C’est du Joëlle Ciocco, tu te rends compte??” (Elle m’a répondu, pince-sans-rire: “Tu plaisantes? Quelle coïcidence;  justement, ma bonne amie Joëlle est venue souper hier.” De toute évidence, ma mère ne mesure pas QUI est Joëlle Ciocco: la marraine-la-fée qui soigne l’épiderme des stars qui ont accès à tout, mais n’ont choisi qu’elle.) C’est totalement mythique pour moi de me démaquiller avec son lait. Sans parler de sa texture fouettée qui, avec l’action massage, fait littéralement fondre toute la saleté et le maquillage pour donner un éclat sans pareil. Et puis, que dire de son parfum fleuri tout doux de fleurs d’oranger? Le bonheur! Je stresse totalement à la simple idée de terminer mon flacon (qui, je tiens à le mentionner, dure longtemps, thank goodness!). J’utilise donc le Lait Onctueux Capital tous les soirs, mais, deux fois par semaine je l’associe à ma brosse Clarisonic (brosse pour peau délicate), histoire de nettoyer en profondeur.

J’applique ensuite la Lotion lactée Joëlle Ciocco, qui, elle aussi sent le paradis en flacon. À quoi ça sert? D’abord, ça parfait le démaquillage sans assécher la peau, ça oxygène l’épiderme mais surtout, ça apaise d’ores et déjà les sensibilités. Le résultat? La peau est claire et soignée, jamais rouge ou irritée comme ça peut être le cas après un démaquillage (surtout à l’eau).
 
Et après? J’applique la crème Alpha H Liquid Gold Rejuvenating Cream, une merveille que je rêvais de tester depuis longtemps. Toute indiquée pour les peaux en manque d’éclat, pour les peaux aux prise avec de l’hyperpigmentation, cette crème est pour moi. Oui, ça picote un peu, on sent l’éclat qui s’active, on sent que les cellules mortes s’envoleront avec la nuit. Et au matin? On n’en revient pas : les joues sont rosées, les ombres estompées, le canvas semble plus net et retendu. Mais surtout, on a l’impression que la toile a été changée.  
Oh my Cream Routine
Le matin
En ce qui concerne la routine du matin, je commence avec une brume de Sérozinc de la Roche-Posay (pour me réveiller), que je fais suivre de la Lotion lactée Joëlle Ciocco.
 
Avant d’appliquer une noisette de ma Crème Liquid Gold Alpha H, j’applique quelques gouttes de sérum Liquid Gold Vitamine C d’Alpha H, un concentré antioxydant qui préserve mon teint des attaques urbaines tout en effaçant les taches. Et comme il contient de l’acide hyaluronique, à moi la peau hydratée et repulpée! Enfin, comme chaque matin depuis que je l’ai découverte, j’applique ma crème solaire Coola Matte Tint, en parasol ultime.
Soins ciblés
 
Au niveau des soins spéciaux, deux ou trois fois semaines (ou quand j’en ai trop envie car c’est une joie immense), j’utilise le Miracle Cleanser d’Aurélia Probiotiques et sa petite mousseline de bambou antibactérienne, dont je vous ai parlé brièvement ici. Non seulement je sens ma peau vraiment purifiée après (et ça se voit), mais surtout, j’ai encore une fois l’impression d’un soin purifiant très apaisant. Et que dire de son parfum un peu mentholé qui évoque pour moi l’adolescence et les premiers achats de pharmacie comme la Cold Cream de Pond’s? J’aime quand on retrouve ses souvenirs dans les pots mais j’aime encore plus quand le résultat est lui, tout nouveau, tout pro. Et, c’est totalement le cas ici, avec cette merveille bio.
 
Enfin, parlant de merveille, le chouchou incontestable de ma routine beauté s’est révélé être…l’Huile Cell Night Repair d’Aurélia qui fait un teint de fée. Je l’applique 2-3 fois semaines (après mon nettoyant Aurélia) et il n’y a rien de mieux pour calmer, satiner et sublimer mon épiderme autrement très sollicité. Et aussi, disons-le, il n’y a rien de mieux pour sombrer dans les bras de Morphée (“mélange de senteurs incroyablement relaxant“- je valide!).
 
Enfin, mon traitement-choc: le Liquid Gold Smoothing and Perfecting Masque d’Alpha-H qui sent bon la lavande. Je l’applique une seule fois semaine et le laisse poser une dizaine de minutes (pas plus). Ultra-ultra performant (il s’agit du produit le plus concentré de la gamme Alpha H avec15% d’acide glycolique) pour exfolier et révéler un teint clair, il est aussi (et cela est extrêmement rare de voir une telle combinaison), très hydratant. Peau claire donc, mais repulpée, exfoliée, sans être agressée. La ligne est toujours fine entre ces enjeux et ce masque se révèle être un funambule professionnel.
 
Voilà pour ma petite routine beauté Oh my Cream! Bien sûr, il y a aussi un baume à lèvres (Sara Happ, comme toujours…d’ailleurs, il est vendu sur Oh My Cream), un soin contour des yeux (Simple le jour, Macérat de Kamouraska la nuit), et de l’Hexomédine suivi du Terminator 10 (acheté aux États Unis) quand j’ai une petite imperfection.

Enfin, quand toute excitée j’ai dit à Oh my Cream que je comptais faire un article sur ma petite routine signée on m’a généreusement proposé d’offrir un code promotionnel exclusif à mes lectrices. Il suffit donc d’entrer le code WIACCZ pour avoir droit à 15€ offerts pour toute commande supérieure ou égale à 90€. Il suffit d’inscrire ce code promotionnel sur le site Oh My Cream au moment de la validation du panier*. À noter, ce code est valable jusqu’au 15 octobre 2013 inclusivement. N’hésitez pas à faire appel à l’expertise de l’équipe (que dis-je, de mes soeurs cosmiques!) pour exposer d’abord vos problématiques beauté. Il suffit d’envoyer un petit courriel à contact@ohmycream.com et Juliette, Marion ou Fleur se feront une joie de vous répondre. À noter pour celles qui, comme moi, êtes de l’autre côté de l’océan, Oh my Cream livre partout dans le monde (les frais de port sont à la charge du client et varient en fonction du lieu d’expédition.) Pour la France, les frais de port sont gratuits au delà de 60€ d’achat.

Comme toujours, j’ai soif de tout connaître de vos soins du moment. Vous, votre routine beauté, vous la partagez?

* À noter, ce code est valide uniquement dans la boutique en ligne et non dans la boutique rue de Tournon.

Mon vanity des vacances

Vanity

Après quelques jours passés à Disney World, la famille ours se repose depuis un petit moment au calme, sur la côte ouest de la Floride. De la chaleur, des baignades, du soleil et du repos,  de la lecture, du cocooning en plein-air, des ballades de vélo et avec le chien; voilà le programme. Quel bonheur de faire un truc aussi aléatoire et non-nécessaire que…de regarder à la télé un documentaire sur le naufrage du Titanic par un après-midi pluvieux! Voici voici donc, mon vanity des vacances! Je me trouvais totalement minimaliste quand je suis partie mais, une fois le séjour à Disney passé, j’ai vécu assez naturellement et minimalement. En somme, comme d’habitude, j’ai emporté trop de choses!

D’abord, les soins solaires. Toujours fidèle à la gamme bio Coola, cette fois j’avais passé une petite commande Crèmes Etc. pile en prévision de mes vacances. La Crème Matte pour le visage (au concombre), la crème parfum Plumeria pour le corps (pas sur la photo car il n’en reste plus, snif) et le spray Pina Colada pour le corps. Pour mes oursons, c’était le Mineral Baby. De toutes ces crèmes Coola qui ne m’ont pas déçues, c’est celle mate pour le visage et celle pour le corps Plumeria que j’ai préférées (la famille ours aussi). Plumeria, c’est un parfum de ciel de mer, d’air fleuri, un parfum de vacances absolument inégalé. Moi qui avait commandé en hésitant pour “faire un essai”, voilà, je ne commanderai plus que ça!

Pour les soins, j’ai été ultra-minimaliste: deux produits ultra-performants mais réconfortants qui font partie d’une oh-so-géniale routine de soins plus élaborée et pointue qui fait le bonheur de ma peau depuis un moment (suspense intenable, je sais, je vous en reparle au retour des vacances!). Donc, au programme, mon nettoyant Aurelia Probiotics Miracle Cleanser qui en plus d’être bio, fait une peau étincelante de propreté, en douceur (d’ailleurs, Into the gloss l’a aimé aussi). Je l’applique, je masse, je rince à l’eau en utilisant la mousseline de bambou anti-bactérienne…effet fraîcheur, peau rebondie et éclatante. En guise d’hydratant, toujours dans la même marque, j’applique soir et matin quelques gouttes d’Huile de Nuit Cell Repair qui fleure bon le neroli, la rose et la lavande. Véritable merveille en flacon, cette huile donne un véritable coup fouet à ma peau autrement beaucoup sollicitée et malmenée- un vrai baume éclat qui, dit-on, est un soin complet en un flacon. C’est également totalement mon opinion.

Rayon maquillage, j’ai emporté mon correcteur Bobbi Brown (polyvalent car je l’utilise sous les yeux et pour camoufler les imperfections). Pour les yeux, le fard Beach Bronze de Bobbi Brown (porté à Disney uniquement), la poudre Beige de Chanel, le fard crème à joues Dior Bikini pour les pommettes et la poudre fond de teint Bobbi Brown également. J’avais aussi mon mascara Mise-en-Cils (également somme toute assez inutile), le gloss Bellini de Bobbi Brown (so chic, so easy) et ma brosse à dents clandestine (dont je vous ai parlée ici). Pour mes ongles, j’avais pris la couche de finition Vinylux et le vernis teinte Tropix. Enfin, inspirée par le vanity de Fleur, j’ai succombé au baume à lèvres rosé de Tata Harper, le Be Adored (acheté chez Etiket, pour celles au Canada). Je vous en reparle davantage bien vite mais autant vous dire tout de suite que je l’adore!

Enfin, en guise de parfum, j’avais pris avec moi l’Eau Délice de Dior que finalement, je n’ai pas porté tant que ça. Autant j’adore son parfum à l’application, il me semble qu’après évaporation je trouve cette eau un peu entêtante. Mais bon, c’est peut être circonstanciel (j’ai envie de simplicité, je sais, quoi de neuf, hein?) ou à cause de la chaleur… Quoiqu’il en soit, je retenterai l’expérience à mon retour à Montréal…Peut être qu’avec une mise en pli et des talons, ça collera mieux…

Absents de la photo: les soins à cheveux (qui se mériteront un article) et aussi, mon savon (celui-ci tout doux au lait d’ânesse, une merveille), rapporté par ma maman et son amie J. d’une petite escapade à la boutique de Québec. Tellement doux, tellement neutre qu’il convient à tous les usages et à toute la famille (même le lavage des cheveux des oursons).

Enfin, vous l’aurez remarqué, je n’ai pas emporté de soin hydratant pour le corps. Ça prend de la place et puis, je me connais: je savais que j’aurais la flemme de me crémer… J’ai donc fait confiance à la vie et je me suis dit que si besoin criant de crème-corps se manifestait soudainement, je saurais alors bien trouver crème à mon épiderme dans les boutiques du coin. J’ai vu juste: voilà plus d’une semaine que je ne m’hydrate pas le corps (vive les vacances!) et ça me rassure de voir que je me porte plutôt bien malgré tout.

Vanity 2Voilà donc pour mon vanity des vacances! Je me régale de vos commentaires, comme toujours, même si je réponds moins assidûment à chacune, vacances obligent. D’ailleurs, j’adorerais connaître votre destination vacances et le contenu de votre vanity! À très vite!

Mmm Manuka!

ManukaDepuis quelques mois, j’ai réintégré le miel Manuka dans mes petits rituels beauté-santé; quel bonheur! Tous les soirs, avant d’aller dormir, je laisse fondre une cuillérée à thé de cet élixir rare et précieux dans ma tisane. Pourquoi? D’abord, parce que c’est délicieux.  Mais surtout, parce que le miel Manuka a des vertus médicinales importantes qui font désormais l’unanimité chez les scientifiques.

Le miel Manuka nous vient de la Nouvelle-Zélande exclusivement et est le fruit du labeur des abeilles qui y butinent les petits buissons de Manuka. Il est d’ailleurs très prisé par les Maoris pour guérir et soigner. On retrouve le Manuka sous forme de miel et sous forme d’huile essentielle. Si le miel tel qu’on le connait ici a déjà maintes belles qualités (j’adore les Miels d’Anicet, pour mes toasts et recettes), le miel Manuka est 10 fois plus actif que les autres miels. Complètement spectaculaire, en somme.

Il a été également noté que le miel Manuka, en plus de guérir les plaies, permettait de réduire la résistance aux antibiotiques, fait notable en cette ère de bactéries multi-résistantes et complètement alarmantes. En effet, le miel Manuka, utilisé dans plusieurs hôpitaux dans le monde, a des propriétés anti-bactériennes naturelles, anti-oxydantes, anti-microbiennes, antivirales, antifongiques, antiseptiques et même anti-inflammatoires. Mais attention, tous les miels ne sont pas égaux : il faut choisir un miel Manuka « actif » dont l’indice UMF (« Unique Manuka Factor » ; c’est l’unité de mesure) dépasse 10+. Pour ma part, j’achète celui 12+ de la marque Wedderspoon, chez Rachel Berry.

J’ai aussi un pot de ce miel précieux à côté de mon bain, histoire de me faire un masque dès que je sens ma peau échauffée, irritée ou sujette à des rougeurs ou imperfections, plusieurs fois par semaine. J’en applique simplement une bonne couche sur mon visage, le temps de barboter dans mon bain, puis, je rince. On peut également l’appliquer sur un bouton la nuit, j’ai entendu dire que c’était très efficace. Et puis, quand j’ai envie d’éclat-express, j’en masse une noisette sur ma peau nettoyée, puis, je rince immédiatement. Pores serrés, grain unifié, teint de porcelaine; le miel Manuka me donne des airs de retour du spa. Mais attention, il faut toujours, toujours mettre un bandeau…au risque d’avoir la racine des cheveux qui colle et d’attirer guêpes et colibris. Bzz-bzz bzzonne journée!

P.S. Le miel Manuka est déconseillé pour celles qui souffrent de certaines allergies. Dans le doute, renseignez-vous.

Favoris de pharmacie

Pharmacie
Autant j’aime les petites marques niches et shhhh-secrète, j’adore aussi les classiques de pharmacie. J’ai plusieurs essentiels (tous pays confondus, ha ha) et j’ai envie de vous les faire découvrir aujourd’hui.

(Canada) D’abord, la marque NeoStrata mais plus particulièrement, le Sérum Hydra-Infusion 24h de la marque qui fait une peau toute gorgée d’eau, rebondie et éclatante! Adapté à toutes les peaux, c’est mon remède rapide pour mettre un terme à la déshydratation illico. Formulations de pointe, prix raisonnables, effets qui ne se font pas attendre, vraiment, dans le doute, avec NeoStrata on ne se trompe pas.

(Canada et Royaume Uni) Découverte toute récente, grâce à l’une d’entre vous (Andrea!), le Revitalizing Kind to Eyes Roller de Simple. Andrea me l’a offert le mardi soir (car ce produit était parmi ses favoris) et le lendemain, je m’en achetais un second tube pour ma trousse de maquillage et réappliquer au cours de la journée. Un soin pour le contour de l’oeil tout frais, que j’applique autant sous que sur le maquillage et qui lisse et retend la peau pour un effet sieste immédiat. Je me transforme peu à peu en panda inversé, yay!

IMG_7609(Canada) La crème à mains Glysomed qui, dans son petit tube vert est loin d’être glamour mais qui fait des merveilles pour les mains et pieds désséchés par les éléments. Le petit plus? Les minis tubes dans la section voyage que l’on peut laisser traîner dans le fond de son sac à main. Idéal.

(France) Le Serozinc de la Roche-Posay. En fait, il s’agit d’un soluté de sulfate de zinc (ah, voilà, tout est dit) et donc aux propriétés assainissantes et anti-irritations. Feu du rasoir, hyper-sensibilités, rougeurs et imperfection, j’ai l’impression que ce pshiit vient à bout de tout et je suis en mode stress prévisionnel car le produit n’est pas disponible ici. Comment ferais-je? À voir, à voir, mais en attendant, j’en suis vraiment ravie.

(Amérique) Vous le savez, j’aime les bandes à dents blanchissantes White Strips de Crest. En cure d’une semaine deux fois par année et parfois une bande ici ou là avant une fête, une vacance ou un événement, je surveille ces bandes à la pharmacie et dès qu’elles sont en solde, j’en profite.

IMG_7613

(Canada, France et Royaume Unis) Parmi mes autres essentiels de pharmacie il y a ce classique rendu célèbre par les mannequins et maquilleurs qui revenaient de Paris: la solution micellaire Créaline Bioderma. En fait, en France on l’appelle la Créaline alors qu’ici, on dit simplement l’Eau Micellaire Bioderma. Peu importe le nom, dès que je finis un flacon, j’en rachète un autre. Idéale pour parfaire le démaquillage (surtout sous les yeux) et corriger un trait de liner ou une bavure de fard, cette solution est pour moi un incontournable, sur un coton, sur de la gaze, sur un coton-tige, tous les jours, l’Eau Bioderma est avec moi.

(Canada et États-Unis) Parmi les rouges à lèvres de pharmacie, mes préférés sont les Revlon sans contredit. Tenue, teintes (surtout dans les rouges) et parfum un peu plein de souvenirs, les rouges Revlon pourraient avoir l’air d’un grand rouge de grand magasin alors qu’en réalité, on l’a déniché à 7.99$ chez Pharmaprix. J’aime aller aux États-Unis et faire le plein de rouges à lèvres Revlon car il y a tout plein de jolies teintes qui ne sont pas vendues ici, dont le fameux et mythique Cherries in the Snow. Parmi d’autres favoris, il y a le joli Kiss me Coral et la teinte Wine with everything, tellement chic.

IMG_7621

(Canada et Etats Unis, au meilleur de ma connaissance) Au rayon des accessoires à cheveux, je prends toujours mes mini-élastiques transparents (que j’utilise aussi pour les tresses de Petite Ourse, idéals car anti-dérapants, je préfère nettement ceux de la marque Goody), des bobby-pins or de toutes les tailles (préférence pour la marque Goody) et, mon nouvel amour, le pic à chignon de la marque Stylize, chez Pharmaprix (dans une boîte mauve). Depuis que je l’ai découvert, j’ai toujours ce gros pic double dans mon étui : un outil pratique en plastique noir que je pique dans mes cheveux (et cache avec quelques mèches) pour le parfait chignon défait à la catalogue de J.Crew (je croyais être la seule à adorer les chignons J.Crew, je vois maintenant que ça n’est pas le cas).

(Canada et États-Unis) J’adore mais j’adore ma crème pour les jambes teintée Sally Hansen (dont je vous avais plus amplement parlée ici). J’y ai rendu accro presque toutes les femmes de mon entourage et je l’applique moi-même tous les matins de ce monde où je suis en jupe. D’ailleurs, pour reprendre les mots de mon amie K. : « Tous les matins, j’applique ma crème Sally Hansen et je me dis : « Aïe Aïe Aïe, je plains les femmes qui doivent s’en passer. » Voilà, je ne saurais mieux dire.

(Royaume-Unis) Voilà, c’est fait, je peux cocher un truc de plus sur ma liste de produits à essayer avant de mourir (quoi, je suis la seule à avoir cette liste?). Le Rosy Lips de Vaseline, j’en rêvais, ça n’avait pas de sens. Alors, la trop gentille Andrea m’en a rapporté de Londres et…c’est tout ce que j’espérais et plus encore. D’abord, l’élément culturel. Soooo british! Ça sent…l’Angleterre. Dans un petit pot en métal, un baume rosé parfait qui fait des lèvres glossy-santé. Ça sent la rose. Ça hydrate. Ça fait des lèvres à croquer…Andrea me racontait qu’elle a déjà eu une mini-crise d’anxiété dans un aéroport quand elle s’est rendue compte qu’elle n’avait pas son Rosy Lips. Et moi, je souscris à son opinion: it’s that awesome!

IMG_7617

(Canada et, au meilleur de ma connaissance, France et Royaume Uni) Le soin Effaclar H, de la Roche-Posay. Vous savez ce moment où suite à une phase où la peau était un peu plus grasse/hormonale, on a usé/abusé des soins asséchants? Le Effaclar H rétablit l’équilibre en une nuit. En fait, il s’agit d’un soin compensateur d’hydratation adapté aux peaux grasses et à problème sensibilisées par les soins asséchants. Une merveille. Je l’utilise même en masque éclat la nuit, en couche épaisse, pour une peau parfaite (mais non-grasse) au réveil. À noter, j’adore aussi le nettoyant moussant apaisant de la même gamme, le Effaclar H (comme un nuage!) et encore et toujours, on ne peut pas se tromper avec le Soin Derm AHA qui semble par contre lui, non-commercialisé en France. Quant au Cicaplast Baume B5, lui, n’est pas commercialisé au Québec, quelle tristesse.

(Canada et États-Unis) Les petits blush Cheekers de Cover Girl. Pour ces moments où j’ai envie de valeur sûres ou où je me sens inspirée par mes souvenirs des pubs CoverGirl de mes années Seventeen (celles avec Nicky et Krissy Taylor et Christie Brinkley et que je découpais et conservais dans un classeur Hello Kitty), ces petits blush sont parfaits. J’aime la teinte 105 Rose de Soie (qui fait des joues d’automne).

(France) Pour les petits boutons, rien de vaut de la solution Hexomédine, que l’on tapotte sur l’indésirable avec un coton-tige. Et puis, ô, merveille des merveilles, l’acide salicylique en poudre pur (découvert grâce à l’une d’entre vous, Juliette!). Pour ces jours où la peau est grasse ou congestionnée, on en ajoute simplement une petite pincée à notre nettoyant. Ça picote un peu mais après le rinçage…bonjour la peau saine! À noter, quand on demande au pharmacien, il faut dire ces mots spécifiquement: “Bonjour, je voudrais de l’acide salicylique pur en poudre, pour des préparations magistrales.” C’est très important car sinon, il vous donnera de l’aspirine.

(Partout…)…du gel assainissant pour les mains Purell! J’ai toujours du Purell avec moi. Toujours. Et je me Purell-ise toujours les mains avant de toucher à mon visage, c’est devenu un petit rituel.

(Canada et Etats Unis) C’est un concept un peu plus Anglo-Saxon, j’imagine, cette idée de vendre tout et n’importe quoi à la pharmacie. Comme par exemple…des magazines! Mon dernier achat magazine très très inspirant que je compte conserver dans mes archives : le Châtelaine du mois d’août 2013 avec Gwyneth en couverture pour le spécial nutrition. De belles recettes, des bons petits trucs et des témoignages inspirants, ce magazine est sur ma table de chevet ces jours-ci.

Enfin, voilà pour mes produits favoris de la pharmacie. Sans oublier le mascara Voluminous de L’Oréal, le pot d’hydratant corporel Cetaphil, la crème Glaxal Base et le dentifrice Tom of Maine. Il y a aussi les vernis Essie, les limes à ongles Revlon (surtout les minis à motifs de pingouins), les pansements anti-ampoules Band-Aid, les rasoirs Venus de Gilette, les produits SNAP (ici et ici) et le gel anti-cuticules Cuticle Remover de Sally Hansen pour des ongles bien nets.

Mon rêve? C’est qu’on se retrouve toutes à une pharmacie près de chez vous pour que vous me fassiez découvrir vos essentiels pharmacie à vous. (Oui, bon, pas hyper réaliste.) En attendant…vous me dites?

Ma routine de soins- Solstice d’été

RoutineDepuis que j’ai découvert De Mamiel, je suis comme ça: j’ai décidé de vivre au rythme des saisons! En plus, je trouve que cela s’inscrit tout à fait dans mon esprit de beauté d’apothicaire, cette idée d’écouter la nature et de suivre le rythme du cosmos. D’acheter un manteau parce que c’est l’équinoxe et pas parce que je l’ai vu dans Flare. Cela m’aide à injecter un peu de poésie dans une vie dont calendrier est davantage Apple que solaire. Non, mais sérieusement, si je pouvais blogguer par pigeon voyageur je le ferais totalement, soyez-en certaine. Vous pourriez me laisser des commentaires en faisant des signaux de fumée. On se dirait des trucs comme “Comme Pocahontas et je m’hydrate avec les larmes d’un saule pleureur en chantant dans la langue du vent“…Enfin, trêve de n’importe quoi en ce vendredi matin (léger manque de sommeil)…voici ma routine de soins du solstice d’été!

Le matin, je commence ma journée avec une petite vaporisation d’Eau Thermale Avène (pas sur la photo, ça commence bien!). C’est rapide, c’est frais, ça défroisse, ça ne met pas de l’eau partout. Perfect for me!

Ensuite, sur la recommandation de ma gourou de la peau Sacha de Victoria Park (non, mais sérieusement, vous avez vu sa peau sublime?), j’utilise le C E Peptides de Vivier Skin

Vivier Skin est une marque canadienne familiale de produits dermatologiques médicaux qui a vu le jour autour du succès inattendu d’un sérum dont la concentration la plus élevée de vitamine C L-ascorbique USP a étonné le marché. Plus stable que dans les formules de ses compétiteurs, les produits Vivier sont tournés vers les résultats concrets, vers la satisfaction du avant-après. Emballages à image médicale, noms zéro poétiques (en fait, on croirait à des formules chimiques), site web blanc-blanc zéro glamour, il n’en demeure pas moins que le nom Vivier est chuchoté dans les médispa et boutiques branchées avec le mysticisme et l’adoration que l’on pourrait vouer à de l’art ou de la haute couture. Le nombre de fois cette année où j’ai entendu « You know, it’s Vivier... » entre deux souffles, comme on aurait dit « C’est un Van Gogh »? Je ne les compte même plus. Enfin, tout ça pour dire que j’applique le sérum C E Peptides tous les matins pour protéger ma peau des taches et du vieillissement et lui donner de l’éclat. Et…? Et… « It’s Vivier… »  Voilà. Adoration totale. Le nom dit tout.

Ensuite, petite dose d’hydratation avec ma Crème Multi-Active Clarins (appliquée au pinceau comme Bobbi Brown!) et, crème Coola Matte Tint, qui agit comme base de teint tout en me donnant la protection solaire dont ma peau sujette à hyperpigmentation a besoin.

Le soir, je nettoie ma peau avec mon Amla Cleanser de Tracie Martyn (qui a un slogan percutant), deux fois par semaine, j’ajoute la Clarisonic. Si besoin est, je termine le nettoyage du contour de l’oeil avec la solution micellaire de Bioderma.

En soin du soir, toujours sur les conseils de ma gourou de la peau Sacha de Victoria Park, je passe un coton pré-impregné de Swift Solution Blanchisse du famous Dr. Swift, qui aide beaucoup mes petites taches sans rougir ou sensibiliser (le produt est tellement, tellement puissant que l’on ne peut faire qu’un cycle, ensuite, on doit maintenir avec les Brightening Pads). Et, il n’y a pas à dire, je vois une réelle différence. Puis, histoire de dormir en harmonie avec la nature, j’applique mon huile De Mamiel Spring Facial Oil (oui, je sais, on est l’été mais je ne le « ressens » pas) que j’aime toujours autant.

Sur le contour de mon oeil, pour le moment, j’utilise les petits tubes d’échantillons reçus (ce que j’ai sous la main, je m’amuse!) et sur mes lèvres, une fois bien exfoliées au Sara Happ, j’applique mon Extra Balm Bobbi Brown.

Finalement, une fois semaine, c’est le Enzyme Exfoliant de Tracie Martyn, le bain de vapeur Steam Bath de Dr. Haushka ou une poudre exfoliante géniale dont je vous reparle very soon. Sans oublier le Control Gel d’Aesop advenant imperfection.

Voilà pour ma routine de soin du solstice d’été! J’espère que vous avez bien reçu mon pigeon voyageur! Et bien sûr, dites-moi tout sur votre routine beauté, que ce soit par signaux de fumée ou commentaire sur écorce de bouleau.

Les soins de Gwyneth (pour ne nommer qu’elle)

Soins de Gwyneth

Voilà depuis longtemps que je rêvais d’essayer les produits de soin Tracie Martyn, la spécialiste de l’épiderme des stars, dont celui de Gwyneth Paltrow, Liv Tyler, Madonna, Liz Hurley, Kate Winslet et co. Connue de Hollywood à Londres pour son “Red Carpet Facial”, un traitement en profondeur qui donne, semblerait-il un éclat inouï et une peau hyper rebondie, Tracie Martyn n’est plus vraiment à présenter dans les cercles d’initiées que ce soit pour ses potions naturelles inspirées de l’āyurveda ou pour ses doigts de fée.

Sa gamme de produits est assez limitée. En fait, il y a un nettoyant, le Amla Purifying Cleanser, un traitement en profondeur, le Enzyme Exfoliant, le Firming Serum, et finalement, un soin des yeux, le Lotus Sculpt.

En fait, Tracie Martyn est surtout connue pour son Amla Cleanser, qu’on peut repérer sur quasiment toutes les tablettes des articles Top Shelf” d’Into the Gloss. D’ailleurs, je me suis amusée à jouer à “Où est Charlie?” avec ce nettoyant: il est toujours présent, toujours. Je me devais donc de le tester, surtout que ma peau était un peu débalancée ces jours-ci et que j’avais lu que c’était ce qui avait sauvé Emily et Stevie. Et puis, le slogan du produit: “Absolute Purity, Visible Results” m’inspirait au plus haut point, cela va sans dire (j’aime les petits slogans percutants!).

Et, finalement, ça dit quoi, ce Amla? Une pure merveille: ma peau est redevenue claire mais surtout, j’ai l’impression d’avoir moins de rougeurs, moins d’inflammation, moins de taches et, en ces mois d’été, c’est une bénédiction! J’aime le fait qu’il ne faut que très peu de produit pour bien nettoyer le visage en entier, de sorte que le produit a une excellente expectative de longévité (note comptable). Et puis, que dire du jaune ensoleillé du nettoyant et du parfum “grand jardin en Indes” parfait pour mon esprit “bracelet qui font click-click“? Oui, comme Gwyneth (dis-je en mangeant une tartine de végénaise et avocat), j’adore.

J’ai aussi craqué pour le Enzyme Exfoliant, une genre de boue fine verte et granuleuse, qui picote et me rappelle vaguement le Exfolikate, mais à la puissance 10. Un soin éclat que je laisse poser 10-15 minutes, puis, que je masse en humectant mes doigts, pour rincer ensuite. Je suis sur un nuage: à moi une peau de bébé sans décaper! Seul hic: je dois maintenant le cacher car dès que je pose les yeux dessus, j’ai une rage de me faire un masque. Oui, attention, la dépendance est dans le pot (qui n’est d’ailleurs pas très gros…Stress en perspective!).

J’ai acheté mes produits Tracie Martyn chez Barneys, mais j’ai vu qu’ils sont disponibles sur BeautyHabit  et sur SkinStore. Ah, et au fait, j’ai eu un échantillon du Firming Serum et…je crois que je vais commencer un fond d’épargnes pour me l’offrir (genre, dans 3 ans).

Plaisirs de chalet

Popsicles

Des popsicles maison! La prochaine fois j’essaie la recette de Gwyneth Paltrow avec du lait de coco, des fruits et du sirop d’érable.

Souvenirs d'enfance

Même les lits des enfants ont leurs petits animaux

Soins de chalet

Des soins bien-être dont je vous reparle davantage très bientôt. De gauche à droite, le baume corporel en barre Coola, le Miracle Cleanser Nettoyant d’Aurelia Probiotics, des patchs pour les yeux au concombre (en forme de concombre, so fun!) de Purederm et l’huile De-Stress de 21 Drops.

Lunch

Lunch tout frais: tarte aux tomates et gruyère et Pimms Cup, à boire dans un pot de style Mason ou Ball.

La forêt

Serviettes

Des serviettes à protection UV, pour les enfants (Pottery Barn).

Welcome to fabulous Las Vegas! (Les Soins)

Vegas SoinsBoucle d’Or est en vacances! Ouiiiiiii, une longue fin de semaine sous le soleil désertique du Nevada, à Las Vegas!  Un weekend d’amoureux avec mon Papa Ours adoré!

Cette fois, je vous écris enfin arrivée et je peux le confirmer: j’ai réussi l’exploit de voyager léger. Je sais, j’en suis moi-même toute renversée! Est-ce que c’était parce que ma garde-robe était tellement sans dessus-dessous que j’étais découragée à la simple idée d’ouvrir la porte (et que tout s’effondre sur moi)? Est-ce que c’est parce que j’ai re-visionné mon petit-documentaire choc sur mon over-packing et enregistré tous vos judicieux conseils? Ou est-ce juste une envie d’être bien organisée et de vivre simplement? Hmmm, un mélange de tout ça sans doute. Enfin, je crois avoir assez bien réussi et je vous écris vraiment très fière de moi. Il n’en demeure pas moins que j’ai apporté tout ce que j’ai de brillant (shorts à paillettes! Robe porte-feuille dorée en lurex! (je vous assure, elle est magnifique même si décrite comme ça, ça craint), chaussures plus hautes que hautes ultra-strappy!), j’ai vraiment pris mes tenues les plus fun et glam.

Vegas

Mais c’est surtout au rayon des produits de beauté que je suis le plus contente de moi. Là, pour la première fois de ma vie, j’ai vraiment excellé! Je me suis limitée, j’ai choisi judicieusement  et surtout, j’ai beaucoup transvasé. Parce que, mine de rien, les petits pots de verre de fard à paupières Bobbi Brown pèsent une tonne…Et aussi parce que oui, je compte faire quelques petits achats là-bas (ômondieu, il y a une boutique géniale qui s’appelle Skin 6/2 dans mon hôtel; que des petites marques niches!) Cette fois, j’ai acheté des petits contenants de voyage chez Pharmaprix (ceux de la marque Quo) et aussi, j’ai prélevé un peu des produit crémeux-solides (comme pour lesdits fards à paupières Bobbi Brown) que j’ai mis dans du papier ciré alimentaire et plié pour bien préserver le produit. C’est un petit truc génial qui ne coûte rien, ne pèse rien et, quand on dose parfaitement pour la durée du voyage, on n’a rien à rapporter. Mine de rien, c’est de cette façon qu’Estée Lauder herself envoyait ses échantillons à ses clientes dans ses débuts. Si ça fonctionnait pour Estée…il va de soi que c’est parfait pour moi!

Produits d'hotel

Vegas by night

Alors, voici voici ce qu’il y a dans ma trousse Henri Bendel cette fois (d’ailleurs, il y a un Henri Bendel à Vegas, ô joie!).

D’abord, commençons par les soins! J’ai transvasé un peu de nettoyant Purpose dans un contenant (eh oui, je suis momentanément retournée à l’eau, par paresse et aussi par désorientation. Allez, on s’en reparle). Par contre, histoire d’apaiser ma peau, de l’hydrater et aussi, de me rafraîchir durant la journée sous le soleil ou au bord de la piscine, j’ai pris mon mini-brumisateur d’Eau Thermale Avène. Ça, c’était non-négociable. Pour ma crème de soir et de jour, j’ai emporté des échantillons de Crème de la Mer Soft Cream (qui est vraiment géniale, rien à voir avec la crème originale que je n’avais pas trop aimée) et aussi un échantillon de crème contour des yeux The Rejuvenating Eye Cream de La Mer également. J’ai aussi transvasé dans un petit pot un peu d’Eau Démaquillante Uriage et j’ai pris des cotons Shiseido et des cotons tiges. J’utilise cette eau démaquillante (qui sent trop, trop bon les fleurs) pour peaufiner le démaquillage de mes yeux et aussi, pour corriger ma ligne de liner s’il y a catastrophe, avec un coton tige. Pour mon corps, j’ai un mini savon Roger Gallet à la rose (mais l’hôtel m’a surpris agréablement avec sa sélection C.O Bigelow alors je ne l’ouvrirai pas), la nouvelle Huile Vichy Nutriextra qui est mon nouveau chouchou soin corps (elle fait la peau douce comme ça n’est pas possible, ne contient pas de silicones et sent juste trop bon…Une merveille!) et un mini-atomisateur de parfum qui contient un peu de mon parfum Lann-Ael Lostmarc’h (l’odeur se marie vraiment bien au parfum de l’huile Nutriextra). J’ai aussi mon écran solaire visage bio Matte Tint Coola (dont je ne peux me passer) et ma crème solaire corps à la Mangue de Coola également, mon déo, mon Baume du dodo Miss Ferling pour mes lèvres et un mini-tube de Crème à mains au karité l’Occitane. Enfin,  rayon coup d’éclat, j’ai deux masque de la marque coréenne Leaders (le Vita Bright et le Mela-Tox). Ces masques font un vrai malheur; ils partent comme de vrais petits pains chauds chez C&C Cosmetics. Il ne restait presque rien de l’énorme commande qu’ils venaient de recevoir lorsque je suis passée. Enfin, j’ai aussi trois ampoules Coup d’Éclat pour mes pré-soirées, histoire d’afficher un teint vraiment parfait!

Voilà pour les soins apportés! Qu’en dites-vous? Pas si mal, n’est-ce pas? Allez, je vous reviens très vite. Les vacances m’attendent et le soleil aussi! À très vite!

Des chouchous malgré tout…

ChouchousJe considère avoir une obligation quasi-morale de ne pas racheter le même produit de beauté. Je m’imagine, en éclaireuse, une lanterne à la main, allant résolument vers l’inconnu (chez Sephora, par exemple), pour ensuite revenir et tout vous raconter (Des dragons! Il y avait des dragons!).

Mais malgré tout, j’ai des chouchous. Au delà de simples essentiels, de produits qui font partie de ma vie, j’ai de ces chouchous que je ne vois même plus, qui sont un peu le roc immuable de ma routine beauté. Si je vous parle souvent de nouveautés et découvertes, je me suis dit que ces vieux amis (et d’autres plus nouveaux) qui m’accompagnent depuis longtemps, longtemps méritaient eux-aussi une mention. Juste retour de l’ascenseur voyez-vous après tant d’année de loyaux services.

D’abord, il y a mon assez nouveau déodorant Soapwalla dont je vous avais parlé ici, lors de ma dissertation complète sur mes aisselles. Je l’aime toujours autant, il est ultra-performant, tout bio, tout beau…J’en suis à mon second pot (et je n’ai pas l’intention de m’arrêter).

Ensuite, il y a les épingles à cheveux Hairpins 2″1/2 de la marque Bunheads, que j’achète chez Rosetti. Elles durent forever (pourvu que l’on ne les perde pas) et elles tiennent tellement bien (sans donner la migraine) que l’on n’a besoin que d’une ou deux épingles. Parfaites pour les chevelures longues et épaisses, ces épingles sont inégalées. J’en ai d’ailleurs toujours une ou deux au fond de mon sac à main, au cas où…

Sans transition…la crème à mains au beurre de karité l’Occitane! D’abord, elle sent tout doux, un peu le savon, mais surtout, elle fait les mains douces, elle répare et traite véritablement. Pour les filles qui, comme moi, ont les mains si sèches et abîmées, pour ces filles qui, comme moi ont toujours l’air de faire du travail de menuiserie dehors, par temps glacial, en travaillant avec des solvants, au son d’un marteau piqueur…Ne cherchez plus. Cette crème est pour vous.

Ensuite, il y a la crème solaire visage Coola, la Matte Tint Unscented. Vous vous en souvenez? Je vous en avais parlé ici. Une pure merveille de protection solaire bio, pour toutes les circonstances, la ville, la plage, comme la montagne. Comme un baume mat, soyeux et légèrement unifiant qui sublime la peau… Celles qui sont sceptiques sur l’efficacité et le plaisir d’utilisation des produits bio peuvent aller se rhabiller (par dessus leur coup de soleil).

Sans oublier… mon cache-cernes Clé de Peau, teinte Beige. Je pense que je vous en ai déjà suffisamment parlé ici…. Et aussi, mon crayon à lèvres soyeux Armani teinte 12, mon vernis de finition à séchage rapide Out the Door (une merveille!) et mon Traceur liquide pour les yeux Marcelle, teinte chocolat, parfait pour faire de fausses taches de rousseur!

Et puis, il y a aussi, ma poudre libre Caron qui me donne une joie immense chaque matin, ma brosse Clarisonic, de l’Hexomédine (souveraine contre les boutons), la crème Ictyane de Ducray (je l’applique tous les soirs hein) et bien sûr, mon Lip Scrub Sara Happ.

Et enfin, je l’ai gardé pour la fin et ça n’est pas une coincidence…vous l’avez deviné: mon fidèle, mon merveilleux, mon inégalé amour de Lip Glow de Dior! De tous les produits du monde, si je ne pouvais en garder qu’un seul, ce serait celui-là. Et, c’est avec beaucoup de bonheur et une fierté (quasi-maternelle) que je vous confirme que le Lip Glow a eu des petits! Ouiiiiii! Il y a maintenant un gloss (le Lip Glow Color Reviver Gloss) et aussi un vernis, le Nail Glow. J’ai eu peur de ne pas aimer ces derniers autant que l’original mais…non, je les adore également! J’utilise le Nail Glow de mille façons: seul en manucure bonne-mine express ou en top coat pour raviver un vernis nude qui vire au blanc-jaune (comme c’est souvent et tristement le cas). E que dire de la brillance duveteuse et profonde de ces produits au rose étudié et chic absolument parfait… Bon, comme toujours, Dior, j’adore.

Voilà voilà pour mes chouchous, qui ont tous vu: les jours de frisous et grise mine aux moments glamissimes où il me semblait m’être pomponnée sous une bonne étoile.

Vous, vous avez des chouchous?

Sweet Romance

So pretty

Faisant suite à mon article d’hier sur mon Truc Vert (vêtement confo mais 100% anti-séduction par excellence), poursuivons dans notre lancée plus ou moins glamour en causant d’un sujet un peu connexe: les rituels beauté qui ne sont pas romantiques.

Oui, oui, en ce jour de St-Valentin, quoi de plus approprié comme sujet de conversation que…mon appareil dentaire, mes rituels d’hydratation collante et mon bonnet de douche Hello Kitty? N’est-ce pas?

Glam-Glam

Paradoxales nous sommes: nous voulons paraître à notre meilleur en tout temps mais on voudrait aussi que ça semble naturel et instantané. Genre, mes belles boucles style mannequin Victoria’s Secret? Le résultat d’un passage devant une bouche d’aération dans le métro. Mon grain de peau fin? Des grandes respirations abdominales. N’importe quoi! C’est une illusion absolument impossible à maintenir à longue haleine.

Éventuellement, au fil du temps, notre chéri deviendra un peu complice de nos secrets de beauté. Et, c’est parfaitement normal. Il n’en demeure pas moins qu’il y a aussi certains rituels que l’on préfère garder un peu pour soi, par réserve et aussi pour garder notre aura de mystique.

Voici les miens:

  • Des chaussettes chauffantes: une merveille pour mes pieds glacés! Je les ai trouvées aux États-Unis: il s’agit de chaussettes de polar doublées et contiennent divers grains et herbes dans une pochette sous la plante des pieds. On peut les mettre à chauffer au micro-onde (un peu comme un sac magique) et elles libèrent un parfum “apaisant” (c’est à dire, ça sent le chaï dans toute la maison). À mettre avant le dodo parce que marcher avec est quasi impossible. Not so romantico comme look  et donc à conserver pour les soirées vraiment glacées.
  • Une bouillotte: Une belle bouillotte, même recouverte de laine bouillie, fait un peu grand-maman. Mais comme ça aide à faire chauffer les draps et que ça détend, c’est vite oublié.
  • Des rouleaux chauffants: J’adore mes rouleaux chauffants Rusk! Je les ai commandés à Karine après la naissance de Petite Ourse alors que j’avais peur d’avoir moins de temps pour mon fer à friser et, oh, comme j’avais bien anticipé! C’est mon outil de multitâche par excellence: souvent, je déjeune, me maquille et fais mon lunch avec mes rouleaux chauffants. Résultat: de belles boucles de mannequin Victoria’s Secret! Bien sûr, Papa Ours n’est pas dupe: ça n’est pas le résultat d’un passage devant une bouche d’aération dans le métro.
  • Mes gants d’hydratation en minou: Il s’agit de gants doublés de gel qui permettent à la crème et à l’huile de cuticule de bien pénétrer. Je les porte parfois pour m’endormir quand la peau de mes mains est très sèche, mais je finis toujours par les enlever au milieu de la nuit parce que j’ai trop chaud aux mains. Penser à appliquer son soin visage de nuit avant de mettre les gants.
  • Mes bandes White Strips pour blanchir les dents: Vous me connaissez, j’aime beaucoup ces bandes qui font les dents blanches à prix accessible. J’adore que l’on peut les porter devant un film, ni vu, ni connu, en lisant un livre ou en préparant le souper. Ça paraît un peu certes, et ça n’est pas confortable pour avoir une grande conversation mais parmi tous mes rituels beauté anti-romance, c’est sans doute le moins effrayant. Surtout qu’après, quand on se brosse les dents elles sont douces comme tout.
  • La Crème de Huit Heures d’Elizabeth Arden: Un grand classique auquel j’ai été initiée par ma grand-maman qui l’a utilisée toute sa vie sur son visage et ses mains. J’étais donc prédestinée à l’utiliser aussi. Elle est miraculeuse dixit Boucle d’or, elle est mythique. Mais elle sent la sorcière, dixit Papa Ours, elle sent le médicament. Le compromis est venu quand la marque a enfin lancé sa version non-parfumée. Je crois que nous n’étions pas le seul couple à avoir eu cette discussion.
  • La Pâte Grise Payot: Comme son nom l’indique, il s’agit d’une pâte grise opaque qui sent le souffre et assèche vraiment les imperfections dans la nuit, tout en donnant un super look picotté d’enfant qui a la varicelle et a appliqué de la calamine. J’attends que Papa Ours aie enlevé ses lunettes pour l’appliquer.
  • Les masques: En authentique masque-holique que je suis, la famille Ours ne remarque presque plus quand j’en porte un. Les masques, on s’y fait vite et, au rinçage, la peau est tellement belle que tout est excusé. Par contre, le combo masque-rouleaux-pédicure-blanchiment de dents, lui, est beaucoup plus violent pour les yeux. J’ai l’air d’une mascotte de carnaval ou d’un musicien multi-instrumentiste. J’attends donc d’être seule à la maison ou encore, que tout le monde dorme pour me transformer en beautysta totale (et jouer de l’harmonica et de la cymbale!).
  • La Clarisonic: Ma brosse pour le nettoyage en profondeur, à première vue, n’est pas anti-romance. Si je la mentionne ici c’est simplement que les bip-bip signalant de changer de zone à nettoyer énervent Papa Ours au plus haut point. C’est vrai que quand je m’arrête pour y penser, c’est très loin de l’image idéalisée de la fille qui se nettoie le visage devant une fenêtre, caressée des premiers rayon de soleil de la journée. Mais comme j’ai vu un changement énorme point de vue éclat grâce à ma Clarisonic, je me contente de faire un clin d’oeil dans le miroir ou de dire, “Oh, ma pagette!” quand ça sonne, en direction de Papa Ours. Tout ça, c’est sans mentionner mon fer FHI qui fait twi-twiiit quand il est chaud, et ma brosse à dents qui fait bzz-bzz.  Oubliez le musicien multi-instrumentiste: il y a une fanfare dans la salle de bain!
  • Mon appareil dentaire: il s’agit d’un appareil de type “plaque occlusive” qui empêche le grincement de dents la nuit, un genre de moulage de mes dents du bas qui me donne un drôle d’accent. Après tous les soins orthodontiques que mes parents m’ont offerts dans ma jeunesse, mes dents j’en prends soin autant que je peux, c’est non-négociable. En ce qui concerne la mise-en-bouche dudit appareil dentaire j’attends jusqu’à la dernière seconde, bien certaine que Papa Ours et moi avons terminé toutes nos conversations. Mais inévitablement, je conclus avec un “Che t’aime” vers minuit. En passant, c’est ma dentiste qui utilise le mot mise-en-bouche pour parler de mon appareil dentaire. Et ça me fait mourir de rire à chaque fois: ça ne rend absolument pas la chose plus glamour.

Et tout ça, c’est sans parler de mes petits expériences beauté ponctuelles, parfois fructueuses, d’autres moins… Comme la fois où j’avais eu la bonne idée de m’hydrater les mains et les pieds avec de l’huile de jojoba et de les envelopper de pellicule plastique alimentaire. Pour être ensuite surprise glissant les pieds comme un cosmonaute, dans le couloir, en chemin la salle de bain: eh oui, j’avais soudainement envie de pipi. Pas capable d’enlever la pellicule plastique sur mes mains. Help please? Ou de la fois où après une épilation à la cire, j’avais eu l’idée de remplacer l’huile d’azulène avec du diluant à peinture (l’important, c’est que ce soit “oil-based” je m’étais dit… Grave erreur, tel qu’en a témoigné mon bord du maillot irrité durant un mois). Ou de la fois où j’avais acheté le système de blanchiment de dents GLO, et portais un dentier bleu lumineux en allaitant. Ou la fois où je me suis couchée les cheveux oints d’huile d’olive, enveloppés d’un sac de plastique. Ou de la fois où une coiffeuse motivée a essayé de me donner une coupe Longueuil sans mon consentement…(Et où je l’ai menacée de poursuites intérieurement.)

Si chéri nous aime aussi naturelle qu’avec un maquillage élaboré, il nous aime surtout comme on est, nous. Parce que malgré les masques, les tiroirs qui débordent de produits et la tablette beauté dans frigo, vivre avec une coquette est plein de rebondissements. Même si nos rituels beauté sont parfois glamour et que parfois ils le sont moins. Et puis, une fois que l’on est bien propre, qu’on sent bon et qu’on est bien, le processus beauté semble bien loin, non?

Et chur che, che vous chouhaite une très bonne Chaint-Valentin!  (Oui, vous avez deviné qu’à l’heure tardive où je rédige ces lignes, j’ai déjà procédé à la mise-en-bouche de mon appareil dentaire. Oui, oui, mise-en-bouche.)

Vous, vos rituels beauté anti-romance ou moins glamour?

P.S. Vous avez remarqué que sur le génial dessin de mon Goglu je porte mon génial Truc Vert??

Bienvenue dans mon bureau

WelcomeMais oui, vous pouvez entrer. Je vais vous montrer tous mes produits qui me permettent de passer à travers ma journée et de maximiser mon temps. Bien sûr, pour la photo, j’ai tout sorti…Aussi, sachez que si vous venez me rencontrer demain vous ne serez pas accueillie par un flocon d’huile à cuticules. Non, je range la plupart de mon matériel de beauté dans mes tiroirs. Personne, hormis la blogospère entière, n’a besoin de savoir que j’ai deux baumes à lèvres avec moi, un mat et un glossy. J’ai d’ailleurs un premier tiroir mi-vanity, mi-bureau-en-gros. C’est mon tiroir favori, inutile de vous le dire.

Alors, voici, voici, mon matériel de beauté, version The Office.

D’abord, mon Baume Stress Soother de Badger, qui sent bon la tangerine et le romarin. Je l’applique sur mes tempes ou mes mains quand je sens le stress qui monte ou encore, j’ouvre simplement le pot et j’inspire profondément. Ça me calme toujours. En plus le mignon blaireau méditatif au doux regard contemplatif sur le contenant me fait toujours sourire.

Ensuite, la crème Baume du Jardinier du Couvent des Minimes. Une merveille. Elle fait mes mains plus douces que douce et son parfum d’agrumes sent le propre et a un effet énergisant. Cette crème est sans aucun doute la meilleure que je n’aie jamais essayé, ex aequo avec celle de l’Occitane au karité. C’est ma gâterie de milieu d’après-midi.

Il y a aussi des huiles à cuticules. Oui, si j’étais sur Facebook mon statut dirait immanquablement au moins 6 fois par jour: “Boucle d’Or hydrate ses cuticules“. C’est un engagement que j’ai pris envers mon esthéticienne Denise. J’alterne entre celle de CND Solar Oil et celle de Butter London, Handbag Holiday (qui sent beaucoup trop fort le salon de bronzage à mon goût).

Enfin, il y a aussi des menthes X-Pur (qui enrayent la nocive acidité de la bouche qui affecte l’émail), le Baume à lèvres Dr. Hauschka, le Baume à lèvres Aerin (selon que j’aie envie de mat ou de lustré, respectivement), une lime à ongles, mes rouges à lèvres du jour et enfin, des compléments alimentaire du célèbre Dr. Crisafi, incluant une teinture d’herbes que je mélange à l’eau que je bois au fil de la journée, dans ma géniale bouteille Tayeka.

Vous, dites-moi, quels produits de beauté avez-vous avec vous au bureau?

En toutes circonstances: la nuit de Noël

en toutes circonstancesLa nuit de Noël est une nuit magique et chargée d’anticipation. En revanche elle est également souvent trop courte; on y arrive exténuée du rush d’avant les fêtes, d’avoir tout préparé la veille. Et puis… tout le monde est là! Et on prend des photos! On immortalise notre semblant de (dé)coiffure et notre no-makeup look qui pour une fois est un vrai no-makeup look. Comment se réveiller fraîche pour ce grand jour sans faire impatienter les petits qui trépignent et les grands qui ont hâte de vous retrouver pour le café? Voici, voici, les petits trucs de Boucle d’Or.

Produits Nuit de NoëlD’abord, la veille on prépare notre peau, on maximise l’hydratation. De mon côté, ces jours-ci, je poursuis avec mon protocole de soins Karin Herzog: Crème Vita-A-Kombi 1, suivie 5 minutes plus tard de l’huile Vita-Kombi-Oil. Ma peau aime, de toute évidence: grain de peau serré, peau plus éclatante, éclat, je comprends que Kate Middleton ait succombé.

Au matin, brossage de dents, d’abord et avant tout, puis, pshiit d’eau de rose (en ce moment, celle de Sanoflore) pour réveiller le teint et enlever l’excédent de produits de soins.

Un peu de touche éclat sous les yeux et les contours du nez, une touche du lumineux Blush Bourjois teinte Rose d’Or 34, rehaussé de la Touche illuminatrice Bourjois Rose Essentiel 97 (sur le haut de l’os des joues et les paupières). Hop, un peu de mascara, hop, une touche de Gloss d’Armani, teinte pink 502 (LE gloss que Megan Fox porte dans cette pub – je tiens ça de source sûre!) et enfin, avant de sortir de sa chambre: un petit pshiit de parfum de peau, un parfum tout doux qui sent bon le réveil et encore un peu les rêves. Mon nouvel amour absolu en la matière: l’Huile parfumée Fleur de Riz Dot & Lil, une petite marque de Montréal que j’adore. Cette huile fait le décolleté hydraté et sent bon le lait chaud et le linge doux. Papa Ours en est fou.

Point de vue mode, c’est du sérieux. C’est la journée de l’année ou le vêtement de nuit est élevé au rang d’outfit proprement dit. On veut être bien et se sentir jolie, on veut être classe et festive…tout en étant en pyjama. C’est pourquoi j’aime bien mettre une jolie camisole (ici Calvin Klein), sur laquelle je superpose un cardigan fin (Forever XXI) et des pantalons de coton dans la même palette (Victoria’s Secret). J’ajoute à cela de vrais bijoux que j’aime significatifs pour ce grand jour (ici, collier de perles roses fait par ma grand-maman, photos de Marcel et Marguerite montées en mini pendentifs et collier Tiffany’s offert par Papa Ours à Noël il y a deux ans. L’idée? C’est une façon pour moi de me sentir près de tous ceux que j’aime.

Pyj & cardiBjoux

Version plus…Noël, j’ai également un vrai pyjama de Noël en tissu gaufré thermal, rayé dans les teintes de rouge (Victoria’s Secret). Oui, c’est un peu too much. Mais il est super confo et me met totalement dans l’esprit des fêtes. Ça aussi, ça compte. Avec des grosses chaussettes, (ici GAP), et une veste de laine à grosses mailles pour boire un chocolat chaud, difficile de faire mieux. (La petite tache blanche sur mon pyjama n’est pas de la peinture, c’est l’usure du miroir ancien).

Pyj de Noël!Enfin, version plus lounge, dans des teintes de rose et gris, pantalons de coton Forever XXI  (mes pantalons d’intérieur favoris au monde -il sont tous doux et font un beau derrière…pour moins de 15$), haut thermal Victoria’s Secret et grosses chaussettes La Baie. Les chaussettes c’est en attendant d’avoir…des pantoufles pour Noël (enfin, je me croise les doigts).

Rose et grisVoilà qui met fin à mon marathon de circonstances des fêtes: Boucle d’Or en pyjama. Et j’ai bien l’intention de ne pas m’habiller sous aucun prétexte et de simplement changer de pyjamas pour quelques jours, histoire de bien me reposer. Je suis d’ailleurs chez ma maman avec mes ours et c’est un pur bonheur que de retrouver sa maison d’enfance. Bon allez, je vous laisse: je suis en pyjama, il est 1 heure du matin et ma maman m’a fait une toast pour m’aider à dormir. Et vous savez quoi: elle porte du rouge à lèvres. Ça vous étonne?

D’autres petits trucs pour être la plus belle la nuit de Noël?

Des Obligations (de la beauté)

Petit cours de droit, application beauté en ce lundi matin! Donc, en droit (du moins, en droit québécois, mais mon amie M. me confirme que ça existe aussi en droit français), il y a deux types d’obligations: les obligations de moyens et les obligations de résultat.

Eu égard à l’obligation de moyens, il suffira pour le prestataire de l’obligation de démontrer qu’il a agit avec diligence, qu’il a déployé les efforts nécessaires. Même si l’objectif visé n’est pas atteint, si les efforts y étaient, il sera relevé de son obligation. Il aura “réussi”.

Par contre, en ce qui concerne l’obligation de résultat, la simple constatation que l’objectif visé n’a pas été rencontré constituera son défaut. Peu importent les efforts. Peu importent la diligence, si l’objectif visé n’est pas rencontré, c’est la catastrophe, “l’échec”.

Et…je me faisais la réflexion ce weekend (en me tartinant un masque n’importe comment…oui, j’ai des réflexions juridiques en me faisant des masques) que la beauté, c’est un peu comme ça. Bien sûr, on aimerait toutes toujours rencontrer tous les objectifs beauté que l’on se fixe, c’est à dire, être toujours parfaites, sous tous les angles et tous les éclairages mais que ça ne prenne pas de temps du tout parce que, holà, on a une vie, tout de même. Évidemment, si c’était le cas, on serait toutes des robots-Barbie-zombies, malades de pression alors, ça serait vraiment terrible. Enfin. Vous êtes perdues dans ce que je vous raconte?

Allez, venez, Professeur Boucle d’Or vous a inscrit à son cours de droit. Pas besoin de code civil, ni de cahier. Aujourd’hui je vous explique les obligations de la beauté!

Les obligations de moyens:

J’ai remarqué que souvent, les obligations de moyen de la beauté sont connexes au maquillage, au paraître, donc, au superficiel. Il subsiste tout de même quelques exceptions que nous verrons plus loin (notamment, mais non limitativement, le teint!)… Donc, je disais…Ah oui, les obligations de moyen.

D’abord, les soins: Oui, il faut choisir un soin bien adapté à sa peau. Oui il faut l’utiliser régulièrement. Mais non, on n’est pas tenue d’absolument faire le petit massage indiqué dans le feuillet à chaque fois. Et oui, notre peau s’en remettra si on saute une journée de sérum. À preuve: elle se porte même très bien lorsque l’on fait la jachère. À titre d’exemple, ces jours-ci, mon soin adapté est la Crème Vita-A Kombi de Karin Herzog le soir et le matin, mon sérum Uriage Isofill suivi de la Crème Nutri compensatrice d’Avène (recommandée par l’une d’entre vous, Juliette!).

Les masques. On peut appliquer un masque hydratant en crème de nuit, on peut appliquer un masque purifiant de manière localisée sur un bouton. On peut faire une soirée des masques ou encore, faire un mini-masque le temps de son bain. Les masques s’adaptent, les masques sont des points bonis à notre routine, le petit coup de pouce dont notre peau peut avoir besoin. Par contre, quand on a une bonne routine de soins, on ne sera coupable de rien du tout si on laisse un peu les masques de côté. Tout est une affaire de bon sens et d’équité. En l’espèce, ces jours-ci, crevée comme je suis, je fais le masque Sugar Face Polish de Fresh de temps en temps dans mon bain quand j’ai besoin d’un peu d’éclat et, une fois semaine, je laisse poser le Masque Hydratant Apaisant d’Avène.

Les cheveux. On ne peut pas être coiffées comme à la sortie du salon quand on sort d’une pluie horizontale. Impossible. Non. Il suffit d’avoir un élastique dans sa trousse pour faire une belle couette un peu messy-messy, ou encore un chic chignon n’importe quoi à la Garance Doré et voilà! Le strict minimum pour voir devant soi et donner l’apparence d’une tentative de coiffure. Je ne vous dis pas d’aller faire votre photo de passeport ce jour là mais au moins, ça passe côté effort. Personnellement, mes alliés dans ma démonstration d’une certaine diligence sont: des bobby-pins (pour dégager le visage, style Olivia Palermo), un élastique noir (pour faire un chignon lâche style mannequin à son casting (en un peu moins glam, j’en conviens)) et quand tout va très mal, mon beignet pour faire un gros chignon avec de la laque. Ça récupère tous les dossiers (cheveux) épineux.

Enfin, le maquillage. À l’impossible, nul n’est tenu (Ad impossibilia nemo tenetur). C’est aussi vrai en beauté. Oui, on veut toutes des joues rebondies et rosées, ou les lèvres rebondies d’Angelina Jolie…mais on va faire ce que l’on peut avec les ressources disponibles. À titre d’exemple: mon cache-cernes ne cache pas tous mes cernes. C’est impossible. Il me faudrait de la peinture à l’huile avec un agent comblant, style, pour les clôtures extérieures. Non, peu importe la marque ou le produit, mes cernes sont plus ou moins là, une zone d’ombre, un sillon un peu creusé sous mes yeux, témoin de ma vie de busy-bee. Oui, je cherche le produit qui saura améliorer mon état. Non, je n’abandonne pas la cause. Mais en attendant, je me contente de mon cache-cernes Clé de Peau et d’un peu de poudre fond de teint Dior: voilà mon effort! Idem pour l’ombre à paupières ou le liner. Oui, en théorie, on prend bien le temps de se maquiller le matin. Mais en même temps, règle générale, il importe surtout de démontrer qu’un certain effort a été fait entre le lit et l’ordi. Un peu de blush (ces jours-ci j’adore mon Tarte True Love, qui m’apporte le look frais que je n’ai tout simplement pas), une touche de fard en crème appliquée au doigt sur les paupières (j’adore mon Eye Gloss Dior teinte 560, collection été 2012 et prie pour ne jamais le terminer) ou encore, du baume teinté à lèvres (Dior Lip Glow ou encore, Éclat Minute Embellisseur Lèvres Clarins…) Et voilà, les efforts déployés sont ceux d’une personne raisonnable: on n’a rien à se reprocher! Après, le reste du chemin on le fait au niveau de la coolitude avec soi-même.

Et maintenant, passons aux obligations de résultat. Là, c’est du sérieux. Pression totale.

Le teint. Nul besoin qu’il soit parfait, nul besoin qu’il soit zéro-défaut. Par contre, si on choisi de se maquiller le teint, il faut absolument que les produits soient de la bonne teinte. Pas d’approximation possible. Et estompons, estompons, estompons. Enfin, pas de surcharge de produit. À trop vouloir en faire, finalement, on gâche tout. Dernier conseil: toujours faire une inspection finale dans une lumière crue, naturelle de préférence. Bien sûr, on oublie si c’est la nuit. Comme je disais: À l’impossible nul n’est tenu.

Le rouge à lèvres rouge. Eu égard au maquillage, c’est la seconde exception qui ne souffre pas la moindre irrégularité. Le rouge à lèvres rouge se doit d’être parfait. On doit constamment faire le suivi de notre rouge à lèvres, on en est le gardien légal, on en est responsable. Sans nous, notre rouge à lèvres rouge est capable de tout et n’importe quoi, y compris des pires crimes. Une seule solution, après avoir mangé, bu, embrassé ou même simplement papotté, on en vérifie l’état dans un miroir de poche, on prend le pouls de sa délinquance. Advenant l’éventualité (inévitable) où ce dernier se serait estompé: on se retire promptement et on y remédie sans attendre, avec un peu de crayon à lèvres, un mouchoir et une nouvelle application minutieuse. Nous voilà repartie. Mes outils essentiels pour m’acquitter de mon obligation avec succès lorsque je porte du rouge à lèvres rouge: mon crayon Dior Universel qui empêche le rouge de filer et une touche de poudre libre translucide Caron sur mes lèvres (en dessous) qui font que le produit tient plus longtemps.

La propreté et l’hygiène. Cela va de soi: c’est la base de tout. Il suffit d’un bon savon pour le corps, d’un démaquillant, d’un shampoing, d’un déodorant, d’un coupe-ongles et de la méthode d’épilation de notre choix. C’est tout. Une bonne douche ou un bain quotidien, un savonnage vigoureux. On soigne nos extrémités en coupant les ongles droits-arrondis. Ensuite, oui, on peut faire un gommage, mettre du vernis, faire pénétrer une huile parfumée, pour le plaisir, pour le bien-être et pour la plus-value ajoutée (peau satinée, sillage de princesse, ongles laqués chic)… Mais pour les jours de grande fatigue il importe de se rappeler la base de notre obligation pour aller à l’essentiel et se satisfaire de son simple accomplissement. En l’espèce, mes essentiels hygiène ces jours-ci sont constitués du savon Savonnia de la Société Parisienne de Savons, de mon déodorant Hugo, mon génial Professionnal Cleanser Karin Herzog (je vous en reparle très bientôt!) mon Shampoing Pureology Essential Repair, mon rasoir Venus Embrace, de la poudre parfumée Talco Profumato Santa Maria Novella et une lime à ongles Revlon. C’est tout.

Voilà, mesdames, le cours est terminé! Prochain cours: Preuve et Procédure (du démaquillage). Allez, je plaisante. Avis à celles qui sont au Barreau: n’utilisez surtout pas mon article pour vous préparer à l’examen (sauf pour vous faire un masque pendant que vous étudiez). Et bien sûr, n’hésitez pas à me soumettre d’autres exemples d’obligations de moyen et de résultats pour mon futur Code de la Beauté annoté. En attendant, j’ai confiance que vous graduerez toutes Summa Cum Laude.

Bonheur Boréal

Parmi mes odeurs de la vie favorite, il y a celle des plants de tomates, celle du linge lavé qui sèche sur la corde à linge, celle de mes oursons endormis, celle des madeleines au four, celle de la crème solaire et…celle des conifères.

J’adore tout ce qui sent le sapin, la sève de pin, le cèdre, la forêt…Ça sent l’hiver, ça sent le chalet, le ski, et aussi, un peu Noël, en bref, tout ce que j’aime. D’ailleurs, dans le temps des fêtes, j’adore me promener près des marchés de sapins pour humer l’odeur et aussi acheter plein de branches pour les mettre dans de l’eau, en bouquet pour parfumer la maison.

En ce qui concerne mes soins, les verts conifères intègrent également ma routine puisque l’hiver, j’apprécie spécialement leur vertu délassante et enveloppante. Voici donc mes aurore boréales, mes bonheurs boréals.

D’abord, le Fantastic Face Wash d’Ursa Major, une marque du Vermont que j’adore (j’aime la marque et le Vermont). Vous vous en souviendrez, je vous en avais parlé ici: il s’agit d’un merveilleux nettoyant légèrement exfoliant qui sent bon la forêt des Green Mountains. Comme j’ai fait le switch et n’utilise plus d’eau pour laver mon visage, j’utilise désormais mon Fantastic Face Wash uniquement en traitement coup d’éclat, une fois de temps en temps. Par contre, je l’utilise en gel douche et croyez-moi, ma peau est plus douce qu’une peau d’ours.

J’ai ressorti mon Huile de Bain d’hiver Green Beaver, un mélange d’huiles de sapin baumier du Canada, d’épinette noire et de bouleau bio, qui me détend, me décongestionne et m’apaise quand je suis congelée et fatiguée à la fin de la journée. J’adore ce produit et n’en déplore que la petitesse du flacon, bien qu’il ne faille quelques gouttes de produit pour que toute la salle de bain sente bon la forêt de sapins.

Il y a aussi la crème pour les pieds Gehwol Fusskraft red à la sève de pin qui réchauffe et fait des pieds tout doux. Avoir des pieds hydratés l’hiver n’est pas une mince affaire mais j’y arrive sans peine avec cette crème que j’applique tous les soirs au coucher.

Enfin, ça n’est pas un produit de beauté mais…j’adore la bière d’épinette, que je buvais avec mon Grand-papa qui aimait aussi bien ça. Malgré le nom, ce breuvage ne contient  pas d’alcool et s’apparente davantage à un soda gingembre mais à la gomme et aux aiguilles d’épinette. C’est une recette ancestrale crée par les amérindiens. Au lunch un dimanche midi avec un petit sandwich: difficile de faire mieux. J’ai essayé plusieurs marques mais ma favorite demeure la bière d’épinette Marco, que j’achète chez Frite alors!

Enfin, pour parfumer ma maison, j’adore aussi les bougies de chez Bath & Body Works, comme la Winter et la Evergreen

En attendant Noël et les promenades glacées, je rêve de forêts de givres et de premiers flocons avec mes produits de forêt boréale.

Je suis la seule à aimer l’odeur d’une ballade dans une forêt de sapins?

Dites BOO aux boutons!

En ce jour de l’Halloween, je vais vous parler de mes tactiques pour faire peur aux indésirables.

On a toutes parfois des boutons. C’est normal. Eh oui. (Même Garance Doré.)

Même si en vieillissant, j’en ai de moins en moins (je considère que ça fait partie de la justice naturelle de la vie) j’ai, au fil des ans, développé un véritable protocole pour traiter avec les intraitables.

D’abord, précisons que les peaux qui sont aux prises avec des irruptions cutanées fréquentes devraient prendre rendez-vous avec un dermatologue sans attendre. Pas parce que c’est grave. Juste pour avoir l’heure juste, avoir le sentiment d’être prise en charge et surtout, arrêter de dépenser sur n’importe quoi. En fait, nous devrions toutes voir un dermatologue, histoire d’en finir avec les auto-diagnostics qui coûtent cher, décapent le grain de peau et minent la confiance en soi. En plus, souvent, même si les produits prescrits sont zéro glamour, ils ont l’avantage d’être couverts par les assurances. Dans l’intervalle, on peut toujours s’amuser avec un beau blush, un lait corps parfumé ou des chaussures démentes. Et puis, un beau teint, c’est un beau teint, peu importe le contenant de la crème de soin qui l’a facilité (j’essaie de me convaincre moi-même hein).

Aussi: pas touche au bouton! On traite en surface. On pense à autre chose. On passe à autre chose. Pas facile, je sais. Mais les extractions maisons laissent parfois des marques qui prennent des années à s’estomper.

Alors, on camoufle, on sourit, on met un collier ultra-intense. Il n’y a en fait que nous qui y accordons une importance si major. Qu’on se le dise: nobody cares.

Enfin, en ce qui concerne ma trousse de secours, mon arsenal de produits pour faire peur aux boutons, voici:

-La Solution Hexomedine: Je demande à toutes mes amies qui vont en France de m’en rapporter un flacon (disponible en pharmacie)- c’est magique! J’imbibe le bout d’un coton-tige et tapote le bouton plusieurs fois par jour avant de le traiter. Ici, l’équivalent le plus proche est Baxedin je crois. Mon truc ultime: imbiber un peu de coton et le “coller” sur le bouton où il sèchera toute la nuit (sexy!). Au matin, souvent il ne reste plus rien. C’est un miracle.

-La Crème anti-boutons Neo-Strata: Elle n’abîme pas l’épiderme en surface mais fait dégonfler même les boutons les plus costauds presque immédiatement après l’application. J’aime que ce soin soit entièrement translucide.

-Le Masque triple action Keracnyl de Ducray: Quand je sens que des fantômes de boutons rôdent (une fois par mois, fatigue extrême, stress ou démaquillage bâclé), je fais ce masque ultra-purifiant. Et si un bouton est bien installé, je pose le masque sur lui toute la nuit (re-sexy!). J’adore toute la gamme Keracnyl de Ducray, qui est, à mon sens la meilleure marque anti-acné. J’ai d’ailleurs très souvent été sauvée par le Keracnyl Stop-Boutons. Enfin, avis aux Québécoises, j’ai appris aujourd’hui que les produits Ducray sont désormais parfois cachés derrière le laboratoire. Il suffit de les demander.

-Enfin, une fois que le bouton en tant que tel est parti, j’applique toujours un onguent d’hydro-cortisone 0.5% (une très, très fine couche), qui, j’ai remarqué, aide à la cicatrisation. Je ne suis pas médecin et je ne saurais dire si, médicalement c’est recommandé, par contre, j’ai remarqué qu’avec cet onguent les petites peaux sèches et la rougeur (et même l’enflure résiduelle) disparaîssent comme par enchantement. (Bravo à moi qui vient de dire que l’auto-diagnostic est à proscrire).

Enfin  il y a aussi le EradiKate de Kate Somerville et deux autres produits dont j’ai entendu le plus grand bien (mais que je n’ai pas testés): la Pâte Grise Payot et le Control Gel d’Aesop.

Vous avez d’autres solutions à partager pour faire peur aux boutons?

Joyeuse Halloween à toutes!

*Celles de ma génération auront reconnu Slimer de Ghostbusters! J’adore les années 80!

Ma peau comme un champ

Ça a commencé avec deux d’entre vous (dînette23 et laparisienne) qui me mentionniez que vous laissiez votre peau se reposer de temps en temps: un bon démaquillage mais pas de soins. Puis, Dr. Planté, la dermato de Garance Doré lui conseillait de laisser un peu sa peau tranquille, de la respecter. Comme vous vous en doutez, la dermato de Garance Doré pourrait me convaincre de me tartiner le visage avec de la confiture, je serais à l’écoute. Je bois littéralement les conseils de cette parfaite inconnue, que dire, je suis comme ça: saine.

Donc, laisser un peu sa peau tranquille. En langage dermato-agriculteur on dit: “laisser sa peau en jachère“. Oui, comme pour les champs. Alors j’ai essayé (pas la confiture, la jachère).

Au début, je me sentais un peu coupable de ne pas dorloter ma peau à gouttes d’huile précieuse ou de petite crème. J’ai donc décidé de faire coïncider ma jachère avec le soir de la semaine où j’étais le plus crevée (souvent le jeudi) ou encore, le soir de ma mise en plis pour ne pas graisser mes cheveux fraîchement lavés (souvent le dimanche). Et vous savez quoi? Ma peau me dit merci. Pas de tiraillements, pas de gras luisant. Juste une belle peau au réveil. Un peau normale. Équilibrée. Et ça, sans rien, sans effort.

Je suis la seule à laisser la nature à elle-même de temps en temps?

* Si mon beau-père me lit, je sais qu’il se demande: mais pourquoi ne pas faire coïncider cette fameuse jachère avec, oh, je ne sais pas, quand elle vient nous rendre visite au chalet (au lieu d’apporter un sac de sport rempli de produits)??? Ma réponse: j’adore profiter de la nature pour me refaire une beauté. Je suis comme ça: paradoxale. Mais saine.

Le Jardin des Merveilles

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais j’adore le Vermont. Aussi, si je ne connaissais les produits Tata Harper que de nom, quand j’ai su qu’ils étaient fabriqués dans une ferme laitière convertie en laboratoire et fabrique, tout près de Middlebury dans le Vermont, avec des ingrédients du jardin de Tata herself…Il fallait absolument que j’en sache plus. Et, plus j’en ai appris, plus j’étais fascinée. Par sa passion, par sa conviction mais aussi par son idée romantique de la beauté et son style de vie qui semble si sain. Tata cite souvent sa maman en disant “la beauté est un style de vie et non une corvée” et je ne peux que souscrire à cette vision englobante de la beauté et de la coquetterie. En fait, je trouve sa marque tellement inspirante qu’elle me donne vraiment envie d’être une meilleure version de moi-même: j’ai envie de bien m’alimenter, d’aller faire du canot, de mettre un chapeau de paille et de jardiner loin des écrans et des magasins…Mais qui est Tata Harper? C’est une (très, très belle) jeune femme (à la beauté naturelle comme j’en rêve) qui, après avoir vu son beau-père lutter contre un cancer, s’est questionnée sur les produits chimiques de notre vie quotidienne et plus précisément, de nos produits de soin. Après maintes années de recherches et d’études, elle a créé sa propre ligne de produits, qu’elle fabrique dans la ferme qu’elle partage avec son mari, leurs trois enfants et des animaux trouvés qu’elle a soignés. (J’adore.) Certains ingrédients sont importés de loin (Afrique, forêt tropicale…), alors que d’autres proviennent du magnifique jardin de sa ferme de 12,000 acres. Tous les produits de sa gamme sont 100% naturels, non-toxiques et organiques, sans produits chimiques de synthèse et ont des vertus aromathérapeutiques. Tata Harper encourage d’ailleurs les consommateurs à s’informer auprès de la base de donnée Skin Deep, un chien de garde qui répertorie les ingrédients toxiques ou “à risque” dans les produits de beauté. Les huiles essentielles utilsées par la marque sont les meilleures sur le marché, dit-on. La marque est écologique à toutes les étapes de la fabrication du produit (pas de “greenwashing“), même la ferme fonctionne à l’électricité du Vermont, laquelle est produite par…des vaches! Les très chic et luxueux emballages sont recyclables et fabriqués de matières recyclées et la marque vise la carbo-neutralité. Oui, on est dans l’écologique de luxe, aucun doute: cette marque est d’ailleurs la marque chouchou de Gwyneth Paltrow et de Julianne Moore, on ne s’en étonne pas. Mais c’est maintenant…la mienne aussi.

J’ai donc succombé d’abord au produit phare de la marque: La Floral Hydrating Water.  Un petit pshit léger, gorgé d’acide hyaluronique de qualité médicale et de vitamine C anti-oxydante et sans alcool, à appliquer comme premier geste le matin et dernier geste le soir. Il sent bon, bon, bon (mais rien d’entêtant) et me fait un teint de folie. Je m’étais dit: “Allez, tu l’essaies juste une fois puis, tu termine ton flacon de lotion en cours...”, sauf que je suis complètement accro à mon eau Tata Harper. J’ai eu aussi la chance d’avoir tout plein d’échantillons ce qui m’a permis de tester plusieurs produits à court terme. Récit.Le Rejuvenating Serum: il s’agit d’un sérum anti-âge riche en collagène à appliquer sous le soin, avant la nuit, pour des joues rosées et rebondies au réveil. Il sent bon (absolument indescriptible), comme la Floral Hydrating Water mais en plus soutenu et la peau l’absorbe d’un trait. Au matin, quel bonheur de se trouver le teint clair comme si on avait pris l’air la veille. Vraiment, complètement hallucinant. À noter, ce sérum a gagné une myriade de prix et récompenses et c’était vraiment mérité, je le confirme.Resurfacing Mask: La très critique masquoholique en moi a adoré – un masque dont la texture est semblable à celle d’un sérum tenseur ou d’un masque à peler très fin qui contient de l’argile rose, des extraits de betterave (pour l’hydratation) mais aussi des enzymes de pomme grenade (pour l’exfoliation) et du saule blanc (pour contrer la rougeur). On l’applique et on laisse poser 20 minutes. Puis, on rince et…on ne peut qu’aimer.Replenishing Nutrient Oil: On dit de cette huile que c’est la multivitamine quotidienne de la peau – protection ultime contre les éléments, on l’applique après tout, tout, tout (c’est à dire l’eau, le sérum et la crème), pour un éclat marqué et cette petite touche lumineuse sur le haut des pommettes.Rebuilding Moisturizer: Encore un produit au parfum divin de champs et d’air pur, j’ai apprécié cet hydratant pour sa texture soyeuse et non-grasse, qui, force est d’admettre, est sans doute la meilleure crème que j’aie jamais eu la chance d’essayer de toute ma vie. Résultats vraiment très marqués dès le premier jour: la peau semble respirer et dire merci. Vraiment.Enfin, à la boutique où j’ai découvert ces produits (lors de mon voyage à Toronto, je vous en reparlerai), j’ai pu essayer un autre produit de la marque que je n’aurais jamais cru qui pourrait me plaire. J’ai été raisonnable sur le coup, j’ai résisté l’achat, mais depuis, il hante mes nuit et je regrette vivement de ne pas l’avoir acheté: le Stress Treatment, un flacon à bille contenant une huile parfumée (aux huiles essentielles ) à garder sur soi et rouler dans le creux de ses mains dans les moments d’angoisse. On respire cinq fois et… on se calme. La préposée de la boutique me l’a fait essayer dans la boutique et j’ai vraiment ressenti un délassement général intense, comme une bouffée de calme m’envahir. Et puis, ça sentait tellement, tellement bon. Depuis, j’y pense souvent et je cherche des équivalents ça et là mais en vain…

Bon, mais le hic dans tout ça, le (petit) nuage qui plane près de ce merveilleux jardin? Le hic pour moi, c’est le prix. C’est vraiment très cher- entre 45$ et 150$ environ. De magnifiques produits que je compte bien m’offrir lors d’une occasion spéciale, mais qui malgré tout, restent bien dispendieux pour la vie de tous les jours. Entre les achats de la rentrée, le phare avant de l’auto à changer, l’envie d’un nouveau manteau et aussi…la vie en général. Par contre, sur le blog de Tata Harper on prend le temps d’adresser pourquoi les prix sont ce qu’ils sont (formulations exclusives, aucun agent de “remplissage” (“filler”) mais plutôt que des agents actifs, produits frais, processus de fabrication écologique, etc.), ce que j’ai apprécié et m’a vraiment éclairé et fait aimer encore plus les produits.Mais bon, en attendant mon anniversaire ou une petite visite à la ferme de Tata Harper au Vermont, je me contente d’utiliser avec parcimonie mon eau hydratante en rêvant à ce mode de vie plus pur, plus doux. Une ambiance de vacances tous les jours de l’année, du grand air pour toute la famille, oui, un mini-cheval, mais aussi cette acceptation de soi qui ne vient souvent qu’avec la réalisation personnelle. Parce que vous savez, je pense que c’est aussi ça le secret du teint absolument parfait de Tata Harper; elle s’investit dans un projet qui lui tient à coeur. Et ça je trouve ça tellement, tellement beau.

*Les photos (sauf celles de la Floral Hydrating Water, qui sont de moi) proviennent de Vanity Fair et du site de Tata Harper, qui a aussi un blogue que j’adore). 

** Petite mise-à-jour: En terminant mon article mon flacon m’a glissé des mains pour se fracasser sur le plancher. Ô tristesse. Bon, un petit voyage au Vermont s’impose.

Pst! C’est magique!

Vous le savez, l’éclat du teint c’est mon Graal, ma croisade… Aussi, quand j’ai entendu parler des produits Garancia au marketing vaguement à la Harry Potter, j’ai été intriguée. Tous les noms des produits, non, des potions, semblent tout droit sortis du grimoire d’un druide ou d’un apothicaire et sont empreints d’un certain mysticisme, mais aussi, d’un humour qui est bienvenu (comme par exemple la Pâte du Marabout pour les peaux impures) dans le monde des cosmétiques qui se prend parfois un petit peu trop au sérieux. Il y a un petit quelque chose chez cette marque qui me fait penser au film Les Visiteurs, me donne le fou rire et l’envie de dire: “allez, Messire Papa Ours et chère descendance: je vais à la fontaine me lavailler et m’oindre en lisant le manuscrit de St-Augustin! Je vous prierais donc de faire régner la tranquillité dans la chaumière!”  Oui, j’ai beaucoup d’imagination.

Donc, j’étais d’emblée bien intriguée…surtout que la marque récoltait une myriade de prix et était complètement encensée par les médias. Alors j’ai demandé à une amie en France de  m’envoyer l’un des produits phares de la marque, le Pschiit Magique Nouvelle Peau, “un micro-peeling nouvelle génération sans grain à action biologique”. Et que dire…c’est magique!

On applique deux pompes de produit (moussant) sur le visage humide, le matin ou le soir, et on laisse poser 30 secondes en procédant à quelques effleurages. Abracadabra, on rince. Et là, Bibidi Babidi Boo: la peau est douce, éclatante, vraiment d’une texture pétale de rose. Même le mythique Exfolikate de Kate Sommerville ne se compare pas à cette merveille qui convient, et j’insiste, même aux peaux sensibles. À noter toutefois, comme dans Cendrillon, il faut garder un oeil sur l’horloge: après 30 secondes, il faut vraiment rincer, sinon, la peau démange un peu et est inconfortable.

Alors, je compte bientôt demander à une amie de me faire parvenir le démaquillant Deux coup de Baguette Magique, ainsi que le Philtre Légendaire (pour l’éclat du teint) et la fameuse Pâte de Marabout qui en enchantée plusieurs d’entre vous…

Et vous, vous connaissez Garancia? Vous me recommandez quoi?

Fraxel Dazzle

Je vous en parle souvent, mon problème de peau numéro un, mon ennemi juré dans la vie, point de vue épidermique bien sûr, ce sont mes taches pigmentaires qui sont sorties à la suite de mes grossesses…Mon dermatologue que j’adore et qui me suit depuis longtemps m’avait parlé de différentes options qui s’offraient à moi, dont la lumière intense pulsée (“IPL”) que j’avais déjà essayée et bien aimée, mais surtout du nouveau laser hyper performant, le Fraxel. Ce laser est très aimé avec des résultats à couper le souffle après une seule séance, par contre, il faut prévoir une semaine de convalescence. Comme j’étais en mode recherche d’emploi et entrevues, je ne voulais pas prendre de chances au cas ou une belle opportunité de rencontre professionnelle se présenterait (“Bonjour, c’est moi, la candidate de vos rêves et au fait, j’ai des croûtes brunes en motif de Batsignal sur le visage“). Aussi, quand j’ai accepté l’offre d’emploi et que j’ai su que j’allais officiellement retourner travailler, je me suis empressée de prendre rendez-vous pour le Fraxel afin de pouvoir commencer mon emploi avec, je l’espérais, un teint plus que parfait.

Mais qu’est-ce que le Fraxel? Il s’agit d’un micro laser qui est “roulé” sur l’épiderme et perce celui-ci (de manière microscopique) pour pénétrer le derme. Ceci stimule le processus de cicatrisation naturel de l’organisme qui tente alors de “réparer” les tissus en produisant davantage de collagène. Ainsi, une fois la cicatrisation initiale complétée, si on peut déjà constater les résultats, la qualité de la peau continue à s’améliorer au cours des six mois subséquents et on se trouve en fait à “rajeunir”, à avoir arrêté puis, retourné le temps en quelque sorte. Oui, c’est cela donc, voyez comme je m’exprime comme un médecin. Ce traitement est spécialement indiqué dans les cas de taches pigmentaires, de rides et ridules mais aussi de cicatrices d’acné ou juste pour rajeunir l’apparence générale de la peau. C’est le remède de choix pour une peau plus jeune, plus rayonnante, d’ailleurs, c’est le laser chouchou des stars hollywoodiennes.

Après avoir rencontré mon médecin, j’ai pris rendez-vous au Medispa Victoria Park, qu’il recommande. D’abord, il faut que je vous le dise, j’adore cet endroit depuis son ouverture il y a de cela environ trois ans: ce spa est magnifique, j’y déménagerais volontiers et tout le personnel y est vraiment adorable. En plus, la boutique offre tout plein de marques que l’on ne trouve pas ailleurs: Skinceuticals, Glam Glow, G.M Collin…Et il y a un gym et un petit café santé.

J’y ai rencontré Sacha, la technicienne qui allait faire mon traitement. Si j’avais quelconque appréhension, Sacha les a vite dissipées par sa voix douce, son souci de répondre à toutes mes questions et sa diligence dans son traitement de mon dossier. Et puis…autre facteur convaincant: sa peau! Sacha a la plus parfaite peau que j’aie jamais vu. Une vraie peau de Cate Blanchett, absolument aucun pore visible, aucune ride, pas de cernes et surtout, pas l’ombre d’une tache à l’horizon. Juste la regarder me donnait envie de me prendre en main et de faire le nécessaire pour me débarrasser de mes taches une bonne fois pour toute. Alors, je me suis abandonnée en toute confiance à ses bons soins et son laser magique.

En ce qui concerne le facteur douleur, il est à noter que la technicienne nous gèle le visage avec une crème durant 45 minutes au préalable alors lors du traitement, je n’ai vraiment rien senti. Quand je suis sortie de la cabine, ma peau semblait simplement un peu trop bronzée, rien de trop gênant. J’ai alors suivi à la lettre les recommandations de Sacha (zéro exposition solaire, compresses d’eau froide, sommeil en position assise la première nuit et applications des produits Skinceuticals de mon “kit de convalescence” (dont je vous parlerai bientôt dans le cadre de ma routine beauté)) dans les jours qui ont suivi. Le lendemain du traitement ma peau était couverte de petites croûtes, grosses comme des têtes d’épingles et ma peau avait une texture “velcro”. En temps normal, j’aurais sans doute paniqué mais Sacha m’avait vraiment bien expliqué toutes les étapes de ma cicatrisation. J’ai continué avec ma routine beauté “Victoria Park“, Sacha faisant le suivi régulièrement avec moi par téléphone pour m’encourager. Et puis, le quatrième jour, comme par enchantement, la peau a commencé à peler pour révéler une nouvelle peau plus lisse, plus rebondie et plus parfaite. Ma peau tiraillait certes, elle était sèche, mais je pouvais facilement la maquiller et rien n’y paraissait. Elle était plus rosée, comme “repulpée” de l’intérieur.

Et surtout: mes taches s’étaient pour la plupart estompées. Certaines avaient complètement disparu alors que d’autres étaient remontées “à la surface” comme si elles allaient disparaître lors d’une bonne exfoliation.

Le verdict, trois semaines après mon traitement? Ma peau est dramatiquement plus belle à la suite de ce traitement initial mais surtout, je vois une différence positive et cumulative au fil des jours. On m’a fait tout plein de compliments sur la texture et mon grain de peau et je reprends goût à me maquiller le teint en transparence. Non, côté taches ça n’est pas encore parfait mais j’ai vu une telle amélioration que je suis vraiment convertie au Fraxel et compte refaire un traitement dès que j’aurai une petite fenêtre de journées de congé pour améliorer encore l’uniformité de mon teint et aussi maintenir les progrès réalisés.

Pour ce qui est des tarifs, je vous conseille vivement d’aller consulter: comme le Fraxel est vraiment un outil de précision, la technicienne peut traiter des zones localisées, selon vos besoins et cela fait varier les prix. Et puis, ça vous donnera l’occasion d’admirer le magnifique spa Victoria Park et la boutique. Et qui sait, on se croisera peut être dans la salle d’attente: je serai celle dans la salle d’attente qui sautille d’excitation à la vue de la peau de Sacha, la technicienne et qui rêve tout haut: “oui, un jour, moi aussi j’aurai cette peau là et ici, c’est possible.”

Les produits à rapporter d’un voyage au Québec: Vendus ici!/Sold here! (partie 3)

Enfin, voici la dernière partie de ma trilogie des produits à rapporter d’un voyage au Québec. Aujourd’hui sont mis à l’honneur les produits non-canadiens que mes amies d’Europe me demandent souvent et qui sont, heureusement pour nous, vendus ici.

(de gauche à droite sur la photo)

Hydrasense Mouche bébé: Non, ça ne concerne pas tout le monde, en fait, juste les mamans de petits qui ne savent pas encore se moucher. Si je l’ai mis ici c’est que j’emporte le mien partout depuis que j’en ai désespérément cherché un sans succès aux États Unis avec un Bébé Ours bien congestionné dans mon porte-bébé. Depuis, comme je ne sais pas dans quel pays il est vendu (je n’aurais jamais pensé que c’était non-disponible aux États-Unis), j’emporte le mien partout. Très recommandé par les pédiatres, ce petit appareil évite bien des voyages à l’hôpital. Disponible en pharmacie.

Burt’s Bees: Une gamme naturelle bien aimée. Pour ma part, j’aime surtout (et presque uniquement) les produits Baby Bee (le lait corps et le Buttermilk Bath Soak, plus spécifiquement). Disponible en pharmacie.

Fresh: Disponible chez Sephora j’adore le Rose Face Mask, le Sugar Face Polish, comme vous le savez. Mais aussi le Lip Sugar Rosé et le nouveau Lip Sugar Coral. Et enfin, je rêve d’essayer d’autres produits de cette marque qui ne m’a jamais déçue. Disponible chez Sephora exclusivement.

CLEAN: Un produit lancé par Fusion Brands Inc. (les Lip Fusion, c’est eux mais je n’aime pas trop), ce parfum est né du besoin personnel de la jolie fondatrice de la marque, Randi Shinder, de sentir le propre, le savon. C’est très réussi et maintenant, les parfums CLEAN sont déclinés en versions Shower Fresh, Skin, Ultimate, Warm Cotton, etc…Pour ma part, j’aime le classique. Disponible chez Sephora et Ogilvy’s.

Aveeno Baby: Je vous avais parlé de combien j’aime l’odeur du Nettoyant et Shampoing 2 en 1 ici. Disponible en pharmacie et grandes surfaces.

Johnson&Johnson: Des excellents produits pour petits et aussi pour plus grandes. Je vous conseille l’Huile pour Bébé (dont je vous ai parlée ici), le nettoyant Head to Toe (flacon jaune, plus doux que doux), et le Creamy Baby Wash (flacon rose, pour l’odeur). Enfin, la Creamy Lotion est également un incontournable, tout comme la poudre pour bébé (idéale l’été dans les chaussures pour avoir les pieds au sec). À noter, j’utilise aussi le Bain moussant Soothing Vapor (flacon vert) quand la famille est grippée et nous sommes toujours impressionnés de constater combien on se sent mieux après. Disponible en pharmacie et grande surface.

Maybelline New York: Oui, en Europe, il y a Gemey-Maybelline, mais il semblerait que tous les produits de Maybelline ne soient pas disponibles. C’est le cas pour les Dream Bouncy Blush, qui ont fait beaucoup jaser cette année, en raison de leur texture un peu irréelle, comme élastique. Sur les joues? Le rendu est tout doux, comme dans un rêve. Enfin, j’aime aussi les nouveaux baumes clairs et teintés de la marque, les Baby Lips. Disponible en pharmacie.

Hello Kitty: Je vous ai parlé des produits Hello Kitty ici, qui m’ont vraiment étonnés. Le petit Apple Balm ne prend pas de place dans les valises, coûte 12$ et fait des lèvres yummy-yummy. Disponible exclusivement chez Sephora.

Beauty Blender: Utilisée par les plus grands maquilleurs, l’éponge rose fluo en forme de goutte d’eau est très convoitée et parfois difficile à trouver. Idéale pour le fond de teint, le cache-cerne et le blush crème, elle fond la matière dans le teint comme ça n’est pas possible. Malgré son prix, je vous la recommande. Disponible chez Sephora et Ogilvy’s.

Revlon: J’aime beaucoup plusieurs produits de la marque qui, semble-t-il n’est pas entièrement distribuée ou parfois difficilement accessible en Europe. Revlon pour les Lip Butters, les petits outils (la pince à épiler avec une lumière LED intégrée est géniale pour les filles obsédées par le sourcil comme moi) et la mythique teinte Cherries In the Snow (vernis et rouge à lèvres) que l’on ne trouve pas partout. Disponible en pharmacie.

Stila: Je vous parle souvent de Stila car c’est une marque que j’aime bien (mais que j’aimais encore plus quand elle appartenait à Jeanine Lobell, les produits étaient étaient plus classes et les emballages plus verts, mais bon). Chez Stila il y a la fameuse teinte de fard à paupières champagne lumineuse (Kitten), mais aussi les teintures Crush (j’adore le Mango Crush et le Yumberry Crush) et les Smudge Pots (en eyeliner, teinte Black, en base d’ombre ou illuminateur, la teinte Kitten). Et enfin, le mythique fard Convertible Color, que j’aime en Petunia et Lillium) et le Lip Glaze teinte Grapefruit. Disponible chez Sephora et Murale.

Pureology Perfect4Platinum: Vous vous souvenez, je vous avais parlé ici de combien ce produit fait des miracles. Plusieurs d’entre vous en France m’avaient demandé de m’informer de sa disponibilité en France mais mes courriels à la marque sont demeurés sans réponse. Vous êtes blonde? Ne prenez pas de chance: rapportez-vous ce produit. Disponible en salon (je l’achète au Local B).

Essie: Les vernis Essie sont maintenant disponibles en France mais les nouvelles collections sortent d’abord ici, avis à celles qui aiment impressionner leurs amies avec la dernière teinte de vernis. Et puis, à noter: ici les pinceaux sont beaucoup plus fins que ceux de leur compatriotes européens, pour une application de précision. Disponible chez Trade Secrets (pour la gamme complète) et en pharmacie pour une sélection restreinte.

Aquaphor: Ce baume, il fait tout, j’en ai toujours un tube avec moi. Pour des lèvres échauffées, une peau irritée, un petit bobo, des pommettes lumineuses et même les changements de couches de Bébé Ours, Aquaphor est mon essentiel. Disponible en pharmacie.

Pearl Drops Whitening Tooth Polish: C’est mon secret dents blanches et bouche fraîche, depuis très longtemps. Disponible en pharmacie.

CoverGirl: Le mascara Lash Blast Fusion ne se présente plus (sur la photo, en emballage édition limitée pour les Jeux Olympiques), ainsi que les feutres à lèvres Outlast. Pour ma part, j’aime les Gloss WetSlicks teintes Patently Pink et Tutu. Enfin, dans les rouges à lèvres, j’ai la teinte Temptress, que j’aime bien en vacances, bien blonde avec des joues un peu bronzées. Disponible en pharmacie.

Tarte: Chez Tarte, il y a bien sûr les fameux Cheeks Stains, de gros tubes qui déposent sur les joues une gelée colorée, toute en transparence. Spécialement pratiques l’été, toutes les teintes sont jolies mais j’ai un faible pour Flushed, Tickled et Tipsy. Les blush Amazonian Clay (teinte Exposed, teinte Amused, teinte Dollface), qui durent vraiment 12 heures, ainsi que le Mineral Powder Bronzer (teinte Park Avenue Princess). Exclusivement chez Sephora.

Physicians’ Formula: Une super marque de pharmacie, surtout pour les blush et poudres bronzantes! J’aime la poudre Translucent Happy Booster, qui est un genre de dupe des Météorites de Guerlain (sans la délicieuse odeur, oui, mais pour un tiers du prix et un emballage plus…portatif). Le blush Happy Booster (le collant avec la teinte est décollé) me fait aussi de jolies joues de fille heureuse. La marque est bien connue pour ses poudres bronzantes qui conviennent même aux peaux les plus claires. Disponible dans certaines pharmacies.

Mais ça n’est pas tout: Je vous recommande aussi la Crème Regenerist Night Recovery d’Olay pour la nuit et la crème Total Effects, pour le jour (en pharmacie), la Clarisonic, les élastiques et bobby pins Goody (dont les fameuses épingles spéciales vues ici et ici, en pharmacie), les bandes blanchissantes pour les dents Crest White Strips Advanced Seal, le déodorant Tom of Maine (très efficace, sans sels d’aluminium), les gouttes Visine pour les yeux et les produits de bain Aveeno (collectivement, en pharmacie). Sans oublier les produits suivants:

-l’exfoliant ExfoliKate, de Kate Somerville (chez Sephora);

-les blush All-in-One de The Balm: j’aime particulièrement Frat Boy et Down Boy. Sans oublier le classique Hot Mama (dans certains Jean Coutu, notamment au 501 Mont-Royal Est).

Origins: j’adore le masque Drink Up Intensive (un masque à laisser poser toute la nuit) et le gel Peace of Mind que j’applique sur mes tempes, mes poignets et dans mon cou dans les moments de stress ou avant de me coucher. Je rêve du Mega-Bright. Oui, vraiment, j’en rêve, j’en rêve, j’en rêve. Très aimée aussi (mais pas encore testée: le Vitazing (A Model recommends aime beaucoup mais je ne l’ai pas essayé) et la Collection A Perfect World. Petite anecdote: ma soeur et moi rapportions des États Unis le Pinch Your Cheeks, avant que la marque arrive au Canada. C’est la première teinture à joues que nous avons utilisée. Disponible chez La Baie.

Deborah Lippmann: La manucure des célébrités américaines a une ligne de vernis: la teinte Sarah Smile (créée avec Sarah Jessica Parker), la teinte Supermodel (avec Dree Hemingway) et la teinte Tiny Dancer sont mes préférées. Il y a aussi le très connu Au Naturel (un peu trop beige pour moi). Par contre, je rêve du coffret sorti à l’occasion du lancement du film Snow White and the Huntsmen. (Chex Holt Renfrew, entre autres)

Jurlique: Une marque qui vient d’arriver en partie chez Sephora Centre-Ville (au moment de ma visite, ils ne semblaient pas tout avoir). Je n’ai testé que le Love Balm, par contre, sur ma liste, il y a: le Fruit Enzyme Exfoliator, le Rosewater Balancing Mist et les produits de la gamme Herbal Recovery. (Chez Sephora Centre-Ville)

Dr. Dennis Gross Skincare: Pionnier dans les “peels“, le masque Alpha-Beta Peel reste pour moi LA référence. On dit beaucoup de bien également de son sérum de Vitamine D active, le Active Vitamin D Serum-Oil. Disponible exclusivement chez Sephora.

-Bath & Body Works: Une boutique où l’on peut vraiment s’amuser à sentir les savons petits-prix, les bougies parfumées et les produits de bain. À noter, on peut y acheter les baumes à lèvres de la marque C.O Bigelow, ainsi que la gamme de soins visage Wexler. Ma mère et moi avions été conquises par le sérum rose à la texture agréable.

On me demande aussi souvent le nettoyant Cetaphil (quoique je ne l’aime pas particulièrement), les faux-cils Ardell, le durcisseur à ongles Diamond Strength ainsi que tous les petits outils de manucure Sally Hansen (le tout, en pharmacie). Il y a aussi le Derm AHA de la Roche -Posay: certaines de vous l’ont trouvé en France, d’autre non. Le site web de la marque ne l’affiche pas pour ce pays non plus…mystérieux tout cela. Enfin, à vous rapporter absolument, tout comme le Lip Medex de Blistex qui est venu à bout des petites coupures persistantes que j’avais dans la commissure des lèvres au bout de quelques heures seulement; un miracle! Sans oublier, les bonbons M&Ms, les biscuits Oreo, les Reese, le beurre d’arachide (mon préféré est celui de Nuts to You, une compagnie de l’Ontario), le Jell-O à la framboise (pour faire ma recette de gâteau rose), le sirop de maïs (pour faire la recette de caramel de ma grand-mère) et les agendas Mom Agenda (je vous conseille de vous rapporter ce produit car mes courriels à la marque concernant la disponibilité à l’international sont restés sans réponse. Chez Ogilvy’s, donc, dans la section Essence du Papier). Pour les mamans, il y a aussi les merveilleux biberons Dr. Brown, pour éviter bien des maux de ventres à vos petits (chez Babies r’ Us). Sans oublier le magazine New Beauty et la revue Town & Country (Maison de la Presse), deux autres de mes lectures chouchou…

Bon, je pense que ça y est! Alors voilà donc qui conclut ma série de trois articles sur les produits à rapporter du Québec! Bien sûr, ma liste ne saurait prétendre à l’exhaustivité et j’ai sûrement oublié bien des petites choses. N’hésitez pas à venir la compléter par vos commentaires afin qu’elle évolue avec les nouveautés et puisse nous servir de guide à toutes.

Et enfin, bon voyage chères amies!


Des masques et moi

Boucle d’Or adore les masques. En fait, je suis même un peu “masqu-oholique”! Fatiguée? Un masque (éclat) ! Stressée? Un masque (purifiant)! Je veux fêter ça? Un masque (hydratant)! Du travail? Un masque (éclaircissant) pendant que je suis à l’ordi! Je vais vers mon tiroir à masques comme certains vont vers le mini-bar: je sais que la solution m’attend dans le flacon. Pour tous les maux, de la grise mine aux bleus du dimanches, la solution pour moi passe presque toujours par un masque (brun) et un teint rosé.

Si je me contente très souvent de masques assez bon marchés (j’adore par exemple le Snap, les masques St-Yves (depuis que ma soeur et moi on a 12 ans, c’est notre marque de masques), le masque de Cattier mais aussi, le Destress de Lise Watier, le masque hydratant d’Avène et le purifiant de Ducray), j’ai craqué depuis peu pour deux masques de luxe (c’est à dire, à plus de 50$) et il fallait absolument que je vous en parle.

Il s’agit de deux masques de la marque Fresh*: le Masque de Vie à la Rose (“Rose Face Mask”), dont je vous ai déjà parlé brièvement, et le Masque Doux Polissant au Sucre (“Sugar face Polish“). Ces deux masques tiennent de la magie en pot, du miracle sous forme de gommage. Ils me font le teint transparent de Cate Blanchett et la joue rebondie de Natalia Vodianova (sans maquillage, juste hydratée) en dix minutes chacun. Allez venez, je vous parle de mes masques!

D’abord, le Sugar Face Polish (à droite sur la photo ci-haut): C’est le masque que je fais en premier, pour débarrasser la peau de ses cellules mortes. Il s’agit d’une crème brune granuleuse qui sent bon le sucre brun et le citron. Je l’applique en exerçant des mouvements circulaires sur le visage, puis, je le laisse poser dix minutes. Ce masque contient des fraises, dont la vitamine C est reconnue pour ses vertus exfoliantes et éclat, en plus de diverses huiles et cires. Au rinçage, véritable moment de plaisir: le sucre fond et révèle une peau est douce, oxygénée, éclatante. On sortirait comme ça, sans maquillage tant le teint est à son meilleur (c’est d’ailleurs pourquoi je fais désormais ce masque avant une sortie). Je l’utilise deux fois semaines. Et j’aime le faire suivre de…

…mon Rose Face Mask! Pour un éclat qui fait fait croire à des vacances ou une nuit de sommeil de Belle au Bois Dormant, c’est le produit qu’il vous faut. Ce masque, je le voulais depuis des lustres. Toujours rebutée par son prix, je n’osais pas. Par contre, en manque d’éclat (et petite déprime), j’avais spontanément craqué pour le masque de la gamme Éclat Originel de Chanel, puis pour le masque hydratant de Dior, et puis pour le masque Vinoperfect de Caudalie, pour n’en nommer que trois (parmi une trentaine). Autant de masques qui ont fait mon bonheur, mais qui ne se comparent, malheureusement pour eux, en rien au fameux Rose Face Mask. Côté texture, on dirait vraiment une confiture de roses avec des pétales concassés au mortier, façon vieil apothicaire qui recréée la recette de son grimoire ancestral, style Les Visiteurs. Le parfum en est un de roses, bien sûr, mais assez fort, tout de même, il faut le souligner. Peu importe, on passe vite outre, puisque le teint devient vite lui aussi rosé comme tout. Ce masque fait tout: il hydrate, apaise mon épiderme sensible, lisse mes ridules et rosit mes joues. C’est un véritable coup d’éclat, que j’utilise au minimum deux fois semaines mais aussi quand j’ai besoin d’un petit remontant.

Enfin, avec ces deux masques, ma peau est fraîche et éclatante et moi, je suis moins portée à la cacher sous une couche de BB Crème ou de fond de teint. Je n’ai plus qu’une envie: la mettre de l’avant avec un beau rouge à lèvres cerise et un teint nu, à la Kate Bosworth:

Photo telle que vue sur le site de Loulou Magazine, (Photo: PR Photos/David Gabber)

Bien sûr, en bonne masqu-oholique que je suis, il m’en faut toujours plus! Forte de ma bienheureuse expérience des masques Fresh, j’économise donc pour le Black Tea Instant Perfecting Mask de la marque qui promet une peau parfaitement hydratée…Et vous, vous avez une dépendance à des produits de beauté? (svp, dites moi que je ne suis pas la seule!)

*(Disponibles en exclusivité chez Sephora)

Res Judicata

Res judicata: en droit c’est l’autorité de la chose jugée, le dossier de cour qu’on n’ouvre plus parce que jugement a déjà été rendu.

Pour les produits de beauté, au delà du j’aime/j’aime pas, ça m’a donné des boutons, etc…le véritable verdict pour les marques c’est: vais-je racheter le produit? Parce que c’est là que se joue le test véritable: est-ce que les effets bénéfiques dudit produit pèsent plus lourds que le prix que j’ai dû débourser pour me le procurer. Une fois que l’on a terminé un tube ou un flacon, c’est une décision qui se prend en toute connaissance de cause: on est maintenant une consommatrice avertie.

Aujourd’hui Boucle d’Or passe donc en revue les produits qu’elle a terminés et rend jugement.

(de gauche à droite sur la photo) 

Crème Accept Haute Tolérance-Phytomer

J’ai adoré cette crème reçue en cadeau de fête de mon amie A-M. J’ai remarqué que ma peau réactive était apaisée et que je n’avais pas eu de plaques de peau sèches comme c’est pour moi l’habitude chaque hiver. Je l’aime pour son parfum subtil et sa texture onctueuse. Le verdict: c’est la crème idéale pour les mois plus froids. Je la rachète assurément à l’automne prochain. Avec les beaux jours qui arrivent je compte me tourner plutôt vers une texture gel pour le moment: la nouvelle gamme Vinosource de Caudalie (j’adorais déjà la Crème Sorbet) me fait trépigner d’impatience, tout comme la crème Idealia de Vichy (dont je viens de voir la pub dans le Marie-Claire français – je suis à peine influençable!) qui me fait rêver d’une peau parfaite pour le printemps.

Derm AHA – Sérum resurfaçant Intensif LaRoche-Posay

Je vous en avais déjà parlé, je ne peux pas vivre sans ce sérum. Juste le fait de sauter quelques jours me donne l’impression que ma peau s’encrasse, que mon teint se brouille. Le verdict: une autre bouteille m’attend déjà dans mon tiroir.

Precious Oil – M. Picaut**

Je viens de terminer ma bouteille, la mort dans l’âme. Cette huile, c’est de l’or, c’est un miracle qui vous attend, une promesse. Elle a mis un baume sur mes soirées d’hiver et sur ma peau malmenée. Elle a été ma police d’assurance teint éclatant durant tous les mois froids. Juste l’ouvrir me réjouissait au plus haut point. Je la préfère mille fois à l’Olio Lusso de Rodin, trop parfumée et prétentieuse à mon goût. Le verdict: si elle était vendue ici, je la rachèterais sans hésiter. Je rêve d’un voyage en Suède pour aller me l’acheter “à la source” et serrer Mette Picaut dans mes bras (et aussi lui demander de vite vendre ses produits ici).

Pour celles que cela intéressent on peut se la procurer sur eleven.se, ou encore sur slowfashionhouse.com

Eau de Beauté – Caudalie

Cette eau, je l’utilise depuis des années tous les soirs et l’été, elle ne quitte plus mon sac. Elle me rafraîchit et me donne de l’éclat. Quand je la vaporise sur mon maquillage la tenue de ce dernier est toujours meilleure, avec ce petit plus de “rebondi-éclatant“, que j’adore. Le verdict: Je la rachète en grand format, plus économique pour la maison. Et aussi en petit format, pour mon sac. Et aussi…

Huile Regénérante à la Grenade de Weleda

J’ai craqué quand j’ai lu que ma correspondante beauté était fan de cette huile et c’est une autre de ces belles découvertes que je lui dois. Cette marque, avec ses emballages année 70 avec l’écriture vaguement style Inca ne m’a jamais inspirée. Mais le petit parfum citronné de cette huile et le fini peau de satin de ma peau ont eu raison de moi. Le verdict: Cette huile n’est pas donnée et le produit coule vite. Résultat? Difficile d’y aller avec parcimonie, du coup, il y a de l’huile partout et on a l’impression de porter pour une quinzaine de dollars d’hydratation à chaque fois. C’est un beau luxe à s’offrir ou se faire offrir. Pour l’été, j’ai envie d’une huile au parfum plus solaire, peut être l’Huile Prodigieuse de Nuxe ou encore l’Huile Protectrice de Druide, qui sent l’été.

Glycolactic Skin Renewal Peel Mask- REN

Je vous en avais parlé ici, ce masque est très efficace. Toutefois, au fil des utilisations je me rends compte que je supporte mal le temps de pose: mon visage s’échauffe et picotte, au point où je redoute ma fameuse Soirée des Masques. Le verdict: Je ne le rachèterai pas. Ça a tout pris pour que je finisse mon tube- les résultats sont bien au rendez-vous mais côté plaisir et détente, c’est zéro pour ma peau sensible. Pour le prix, je me dis que je pourrai certainement trouver plus adapté. D’ailleurs, le Sugar Face Polish de Fresh me fait sérieusement rêver depuis que j’ai été conquise par le Rose Face Mask de la marque. (REN et Fresh sont toutes deux disponibles en exclusivité chez Sephora).

Parfum Amazing Grace de Philosophy

J’adore ce parfum tout doux, peut-être parce que c’est celui que porte ma mère et que ça me rassure. J’aime m’en mettre avant de me coucher, quand je sens que mon cerveau fait des heures supplémentaires, côté stress. Au risque d’avoir l’air d’un dinosaure, l’odeur me fait beaucoup penser au défunt parfum de chez GAP “Heaven“, pour celles qui s’en rappellent (tellement 1994!). Le verdict: Pour des raisons de non-conformité aux exigences linguistiques, semble-t-il, Philosophy n’est plus disponible au Québec, ce qui est bien dommage. J’aime beaucoup ce parfum, mais pas au point de passer une commande sur le site de Sephora. Je vais donc attendre mon prochain périple aux États-Unis pour m’en racheter. En attendant, maman, cache ta bouteille!

Alors, voilà, la séance est levée.

N’hésitez pas à me faire part de vos suggestions de produits qui pourraient intégrer ma routine maintenant que ceux-ci sont terminés. Ou à me formuler vos objections sur mes commentaires ci-haut mentionnés, que je prendrai en délibéré, of course.

Audi alteram partem*, n’est-ce pas?

*Règle de justice fondamentale qui signifie “entendre l’autre partie“.

 

Je ne sais pas comment elle fait

Récemment, j’ai reçu un courriel de mon amie M. qui m’a fait vraiment chaud au coeur. M. me disait qu’elle aimait mon blogue et que j’étais un peu son inspiration pour ces jours où elle est trop fatiguée pour se mettre de la crème, elle m’écrivais: “je me dis si ELLE elle peut le faire (ndlr: avec ses deux petits ours) alors moi aussi.” J’ai été hyper touchée (surtout qu’elle aime mon blogue, of course…) mais ça m’a fait sérieusement réfléchir. À mon image et à l’image de mon image. Vous me suivez? À lire ce blogue on pourrait s’imaginer que j’ai un teint radieux de fille reposée et que j’étiquette tranquillement mes pots de confiture dont la couleur est assortie à mon vernis, en buvant une tasse de thé antioxydante bonne pour ma peau. Détrompez-vous. On a toutes nos heures glam et nos heures “moyennes”, Boucle d’Or pareil: les miettes de biscuits de dentition au fond de son sac Chloé, la barrette au motifs de melon d’eau piquée à Petite Ourse parce que mèche trop rebelle et rien sous la main, le rouge à lèvre que l’on veut “pub Chanel” mais qui fait “trailer park au Nevada” quand on arrive dans l’auto et que l’on estompe avec un reçu Petro-Canada? C’est moi, mes amies le confirmeront. Bien sûr, quand je sors ou je travaille, je prends bien le temps de me faire belle mais je suis la première à l’admettre, la beauté a besoin de moment “off“, sinon, c’est vite malsain.

D’abord, que les choses soient claires: chacune utilise son temps à elle comme elle en a envie, pour se faire plaisir. Moi, mon temps à moi (rien qu’à moi, quand tout le monde dort), va pour écrire mes articles, pour prendre mon bain, me mettre du vernis, lire… C’est ma manière de me recentrer, de décompresser, de me faire plaisir. De me sentir moi à nouveau. Mon temps perso ne va jamais vers un cours de gym (je suis zéro sportive pour l’instant dans ma vie), jamais pour du yoga, jamais pour organiser mes sous-vêtements par dégradé de couleurs. On ne peut pas tout faire! Pour se sentir bien, certaines préféreront aller lire chez Starbucks, aller faire de la marche en montagne, d’autres, un vigoureux gommage corporel. Je ne dis pas que je n’aime pas la marche en montagnes, sauf qu’à choisir entre toutes ces options, je prends le gommage. Surtout que quand on n’a que 30 minutes à soi dans une journée, on va plus loin avec le gommage, c’est ce que je pense.

Et puis, même si idéalement je suis vraiment pour l’idée de prendre son temps et de faire une chose à la fois (idéalement), ça n’est pas ce que je fais moi, dans ma petite journée typique. Non, ma routine beauté ressemble plutôt à un horaire serré de powerwoman du bain qui a des rendez-vous qui se chevauchent avec son masque hydratant et sa pierre ponce. Alors ça m’a donné l’idée de vous montrer vraiment comment je fais:

Prêtes?

Le matin (temps total: 20 minutes):

-Splash d’eau froide sur le visage pour défroisser le teint;

-(Si j’ai 5 minutes) Douche savonneuse avec gel douche du moment, soit, l’huile de douche Shower Fix Nip+Fab ces jours-ci.

-Je me poudre le corps (avec ça). Non, pas de crème hydratante le jour pour moi, ça me donne froid.

-Pshiit d’Eau de Raisin Caudalie, puis BB cream (Dr. Jart Premium+)

-Pshiit de parfum, déodorant, maquillage;

-Je mets mon fer plat ou à friser à chauffer, pendant ce temps, brossage de dents, puis je lisse mes frisottis ou me fais quelques belles boucles. Une noisette de ma Crème de Jour Phyto 9;

-Je glisse mon produit à lèvres du jour dans ma trousse de maquillage et voilà!

Le soir (temps total 30 minutes):

-Je fais couler mon bain (très chaud, je sais, c’est mauvais pour la peau mais moi, je n’adore que les bains bouillants) et j’ajoute du bain moussant au jet pour parfumer la pièce;

-Pendant ce temps, je me brosse le corps à sec (“dry-brush“) en faisant des mouvements vers le coeur (je vous en avais parlé ici);

-Je me fais un gommage corporel rapido (deux fois semaine), debout dans le bain, dès qu’il y a un petit fond d’eau (présentement, j’adore le gommage Caudalie, envoyé par ma correspondante beauté);

-Puis, je m’assois dans le bain et je me lave le visage deux fois (une première fois avec mon Purpose, que j’adore, puis, une seconde fois avec ma Clarisonic et mon nouveau coup de coeur nettoyant: le Démaquillant Pureté de Lierac, une petite merveille qui sent le frais.

-Deux fois semaine, exfoliant visage (Vive le Snap! Ou le sucre!);

-Pendant que je trempe, je me mets un masque hydratant (j’alterne entre le Skin Destress de Lise Watier et le Rose Face Mask de Fresh*- bonne nouvelle, ce dernier est maintenant disponible au Canada);

-Pendant la pause du masque, rasage des jambes s’il y a lieu (avec une huile pour bébé ou l’huile Nip+Fab, ça fait des jambes hyper douces), puis, frottage vigoureux des pieds avec ma pierre-ponce de pédicure (une vraie râpe de pro que j’ai commandée par mon esthéticienne Denise, et qui ressemble à ça), pour garder les pieds tous doux;

-S’il reste du temps de pause à mon masque, je feuillette une revue quelques minutes (histoire de me détendre, tout de même);

-Je sors du bain, puis, hydratation intégrale rapide avec une huile. Dernier coup de coeur: l’huile Mother’s Special Blend qui a des vertus tonifiantes et est recommandée après la grossesse. Pshiit d’eau de toilette de bébé.

-Pshiit d’Eau de Beauté Caudalie sur le visage, puis, sérum, crème visage, crème contour de l’oeil, baume à lèvres;

-Brossage de cheveux vigoureux (pour stimuler la circulation sanguine et favoriser la pousse des cheveux), puis une noisette de Secret de Nuit Phyto sur mes longueurs;

-Crème pour les pieds Ghewol (la meilleure, à mon avis), chaussettes de coton;

-Huile pour cuticules (just do it!), crème à mains (j’adore celle de l’Occitane).

Et voilà, bonne nuit!

(Pour ce qui est des ongles, j’aime me faire une pause vernis en écoutant la télé avec Papa Ours, comme ça, j’ai l’impression d’être ultra-productive)

(Pour ce qui est du lavage de cheveux, je ne les lave pas tous les jours, Dieu soit loué: avec ma longueur et mon épaisseur, c’est un projet de 45 minutes (que j’accomplis en lisant, on se reparlera de ma technique “mains-libres“));

Et vous, vous faites comment?

*(Disponible exclusivement chez Sephora)

Dans les rêves de Boucle d’Or

On a toutes une petite liste qui nous fait rêver, une liste des trucs qu’on aimerait s’acheter, de ces petits tubes qui, nous semblent-on, transformeraient nos vies…Bien sûr, cette liste change au gré des saisons, de la mode, de nos envies et des nouveautés. Voici ma liste du moment…

La nouvelle collection OPI New York City Ballet

De jolis vernis tous doux qui s’harmonisent avec tout, comme je les aime. Vous connaissez désormais mon obsession de tout ce qui est ballet. Quand j’ai entendu parler de cette collection pour la première fois, j’ai pratiquement cessé de respirer tant j’étais contente. Je sens que je vais avoir de la difficulté à choisir…

Le nouveau Lip Glow de Dior, teinte Crystal Coral

Je vous ai amplement parlé de mon fidèle tube de Lip Glow qui me suit partout depuis son lancement en 2009 (ici, et encore …). Cette année, Dior nous gâte avec un nouveau tube tout frais, un Lip Glow dans une jolie teinte corail qui devrait donner bonne mine. J’ai tellement hâte! (une exclusivité Sephora)

Eau de Senteur Jacadi Toute Petite

Une petit flacon rempli d’une eau toute câline pour accueillir le printemps. J’ai envie de douceur et de légèreté ces jours-ci et cette eau de senteur que l’on décrit comme un floral-fruité me semble parfaite: “…légères notes de fruits rouges. Elle mélange ensuite le litchi, la pêche et le muguet pour laisser enfin apparaître un fond de notes musquées et de santal pour le bonheur de nos petites chéries.” En plus, elle est disponible à Montréal, pour mon plus grand bonheur.

Mais aussi…

-Un Soin visage à la Rosée de Bambou au magnifique spa flottant Bota Bota (un spa créé dans un ancien traversier amarré dans le fleuve St-Laurent!) qui est sensé donner un éclat de folie au teint;

-Les produits pour le teint de Laura Mercier (Secret Camouflage, Tinted Moisturizer et Invisible Loose Powder). Depuis que j’ai vu les photos de la belle du Secret des Coquettes, je suis vraiment tentée…J’ai toujours su résister à la folie “Flawless Face” de Laura Mercier mais là, ça y est.  Je vais craquer, je le sens. Moi aussi je veux un teint tout en transparence.

-Un gant de toilette tricoté à la main à Terre-Neuve, trop joli, tout doux et excellent pour la peau. Un petit luxe poétique pour mon teint.

-Une cure de complément alimentaire Booster Divin Peau et Cheveux D-Lab, que je meurs d’envie d’essayer mais qui n’est pas disponible ici, malheureusement…

-Les nouveaux produits Vinosource de Caudalie, qui devraient arriver d’ici la fin du mois à Montréal, selon les cosméticiennes de chez Jean Coutu sur Mont-Royal. Je suis déjà conquise par la Crème Sorbet, dont j’adore l’odeur;

Et vous, vos rêves beauté, il y a quoi de dedans?

Double article: Les produits à rapporter des États-Unis (quand on habite en France)

Aujourd’hui, un article très attendu: quels produits de beauté rapporter d’un voyage aux États-Unis! Mon beau-frère A. me taquine souvent que la chanson “9 Piece Luggage Set” du groupe des Maritimes, Radio Radio lui fait penser à moi (allez l’écouter, vous comprendrez (ne vous étonnez pas, ils chantent en acadien)) et quand je vois tous les produits avec lesquels je pars et reviens je me dis qu’il n’a peut être pas tort. Enfin, il me fait plaisir de partager avec vous ce que j’aime rapporter dans mon “9 Piece Luggage Set“! Vous avez été nombreuses à me demander mes recommandations, les voici enfin dans un article dyptique: un billet pour la France et un billet pour le Canada (pour le Canada, voir l’article ci-dessous). Bien sûr, je suis consciente que certaines d’entre vous habitez ailleurs que dans ces deux pays mais malheureusement, c’est le mieux que je puisse faire pour rester suffisamment spécifique. Toutefois, n’hésitez pas à me faire parvenir vos questions, il me fera plaisir d’y répondre au mieux de ma connaissance. Où que vous soyez, n’hésitez-pas à lire mes deux articles, j’élabore parfois davantage sur un produit dans un article, ce qui peut aider à clarifier les choses.

Côté organisation, je vous conseille de maintenir une petite liste en tout temps, ce que je fais dans mon agenda, tant pour la France que pour les États-Unis.  Quand je lis ou j’entends parler d’un produit non disponible chez moi, je l’ajoute à ma petite liste. De cette manière, je suis toujours bien préparée lorsque je pars ou lorsqu’une amie part en voyage et me propose de me rapporter quelque chose.

Le Corps

Vous le savez, j’adore les produits pour bébé que j’utilise tant pour moi que sur mes Petits Ours. Voici donc mes recommandations:

Johnson’s Baby Creamy Baby Oil: Une merveille totale que je viens de découvrir, je regrette de ne pas m’en être rapporté davantage de tubes. Ma peau n’a jamais, jamais été aussi douce. Le crème sent super bon, ne colle pas et pénètre rapidement. Papa Ours lui-même n’en revenait pas de la douceur de ma peau. Mini prix*. Dans les pharmacies et grandes surfaces.

Aveeno Baby Wash & Shampoo Lightly Scented: Je vous en avait parlé ici. Mini-prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Johnson’s Baby Oil: Un grand classique indispensable pour adoucir la peau. Mini-prix. Pharmacies et grandes surfaces. Les autres bons produits de la marque: la Baby Lotion (bouteille rose) et la Baby Cologne (honnêtement, si vous la trouvez, ne vous posez pas de question, achetez-la. Je ne l’ai vue qu’une seule fois dans ma vie, elle est absolument introuvable. Pour 2.89$, on sent le petit bébé savonné comme on aime. Magique!).

Aquaphor Healing Ointment Baby: Une gelée hydratante à tout faire que j’adore. Pour les cuticules, les lèvres, la peau sèche…Mais aussi sur les pommettes pour créer un point de lumière à la Carrie Bradshaw SATC Saison 5. Tous les maquilleurs ont ce baume dans leur trousse à la New York Fashion Week, je vous le confirme. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Le Visage:

Purpose Gentle Cleansing Wash, Johnson & Johnson: Je vous en avais déjà parlé. Le meilleur nettoyant au monde. J’y suis accro depuis plusieurs années. J’en ai rapporté huit bouteilles de mon dernier voyage, je ne plaisante même pas. Je ne veux absolument pas me retrouver sans. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Baume à lèvres Neosporin Lip Health, FPS 20: Vous connaissez mon obsession du baume à lèvres en général. J’ai donné une chance à celui-ci après avoir lu que Rachel Zoe, styliste des stars hollywoodiennes ne voyageait jamais sans son tube de Neosporin. Le verdict? Je suis fan. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Produits de le marque finlandaise Lumene: Une marque que j’adore, disponible aux Etats Unis originalement en raison d’une entente avec les pharmacies CVS. Mais on la retrouve aussi désormais chez Wal-Mart, Target, Ulta et Walgreen’s. Les crèmes sont performantes, sentent hyper bon et les prix ne dépassent pas 20$. À essayer: le Bright Skin Radiance Nectar, le Energy Cocktail Intensive Care (en cure), le Arctic Aqua 2 in 1 Skin-Perfecting Moisture Booster, le Vitamin C+ Nourishing Night Care (ma mère y est accro), le Vitamin C+ Pure Radiance Beauty Drops (chouchou des médias) et le Pure Radiance Day Cream FPS 15 (en mini-format sur la photo).

Baumes à lèvres EOS, Evolution of Smooth: Des petits baumes à lèvres ludiques dans des emballages comme des cocos de Pâques, qui font les lèvres douces. Parfaits sous le rouge à lèvre car pas trop gras. Mini-prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Rose Face Mask, Fresh: Un masque frais qui ressemble à une confiture à la rose côté texture, avec des pétales écrasés. On l’applique, on laisse poser 10 minutes, puis, on a la peau hydratée, éclatante, rebondie et douce. C’est mon dernier bébé côté masque et je l’aime d’amour. Chez Sephora. Les autres produits de la marque à rapporter: le Lip Sugar Rosé (décrit plus en détails, ci-après), le nouveau Lip Sugar Coral (qui est sur ma liste), le Brown Sugar Body Polish (qui est sur ma liste également mais jamais essayé car cher mais on dit qu’il est dément) et le Soy Face Cleanser.

24 hour Pimple Punisher Kate Somerville: Un ingénieux stylo à doubles embouts, pour traiter les imperfections, le jour (de manière imperceptible sous le maquillage, avec un gel) et le soir (de manière imperceptible aussi mais plus intensément, cette fois avec une argile purifiante). J’aime aussi le ExfoliKate, l’exfoliant signature de cette esthéticienne de Californie qui l’a rendu célèbre (autrefois appelé “Kate in a Jar“) et son ErradiKate (un soin asséchant anti-imperfections) est également très apprécié (mais jamais testé par moi). Chez Sephora.

Le Maquillage:

Poudres Powder Fx et Setting Fx de Cover Fx: Je reviendrai sur la poudre Powder Fx de Cover Fx (cette belle marque canadienne) bientôt car c’est MA poudre. J’en ai essayé toutes sortes dans ma vie et c’est celle qui détrône toutes les autres, de loin. Fine, invisible en plein jour, longue tenue, couvrante juste ce qu’il faut et offerte dans tant de teintes qu’on trouve vraiment la bonne (j’ai la teinte E20 (pour quand je suis pâle comme Marie-Antoinnette), la E40 (pour quand je suis normale, côté teint) et la E60 (pour quand j’ai mis mon Lisse-Minute Autobronzant de Clarins), ça vous donne une idée… Je ne saurais trop vous la recommander. La Setting Fx, elle, sert à fixer l’ensemble du maquillage. Excellente, également. Chez Sephora.

Le Crayon Khôl Chanel, teinte Clair: On me dit que cette teinte est introuvable en France, tout comme, je confirme, au Canada. C’est le beige parfait pour éclairer la muqueuse interne de l’oeil. Dans les grands magasins comme Saks, Neiman Marcus, Bloomingdales…

Mango Crush Cheek and Lip Stain de Stila: Vu ici. J’adore aussi le Yum Berry Crush (joli rose poudré). Chez Sephora. Les autres produits de Stila à rapporter: le fameux fard Kitten (version fard à paupière et ombre crème) et les Convertible Colors (blush crème) (ma teinte favorite du printemps est le très joli “Petunia“. Sinon, le “Lillium” est un classique de toutes les saisons.)

12 hour Amazonian Clay Blush de Tarte: La teinte “Exposed“, un blush que j’adore, le neutre parfait. J’aime aussi la teinte “Amused“, pour l’été. Chez Sephora. Ne passez pas non plus à côté des gros bâtons Cheek Stain qui font la renommée de la marque. Sans oublier les gloss Marakuja. Et passez aussi voir le tout nouveau kit: “Gifts from the Lipstick Tree, Achiote Colour Collection” qui me fait tellement envie.

Mascara Lash Blast fusion, CoverGirl: Un excellent mascara, à mini-prix. En pharmacies et grandes surfaces.

Faux-cils Ardell: Faciles à trouver et pas chers. Pharmacies et grandes surfaces.

Dream Bouncy Blush, Maybelline: des petits blush crèmes rebondis qui fond la joue douce et rose. Mon coup de coeur de l’année, à ce jour. J’aime les teintes 05 Fresh Pink et 15 Rose Petal. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces. À rapporter aussi: les baumes Baby Lips (en versions claires et teintées)

L’éponge Beauty Blender: Si vous la trouvez, achetez-là, elle se fait hyper rare. En grand magasin?

Lip Sugar Rosé, Fresh: Un petit baume rosé et merveilleux, que j’ai hâte de tester dans sa nouvelle version corail. Sephora.

Oxymoron, Lipstick Queen: Un produit exceptionnel, qui est très difficile à décrire. Comme un gloss mat, qui fait des lèvres romantiques et victoriennes, rosies tout en restant neutres. Parfait pour les mariées. La teinte “Minor Crisis” est celle que je préfère. Chez Space NK, Space NK @ Bloomingdales, Barneys et autres petites boutiques.

Produits Physicians’ Formula: Une excellente marque de maquillage, abordable. Leurs blush et poudres camouflantes et bronzantes sont très aimées. Pharmacies et grandes surfaces.

Apple Balm, Hello Kitty: Un petit pot de baume à lèvres qui sent bon mon enfance et me fait des lèvres à croquer qui me rajeunissent. La teinte “Apple” est celle que j’aime. Sephora.

Divers

Polissoir et Crème de Polissage, Winning Nails: Une crème à appliquer sur le polissoir que l’on frote ensuite sur les ongles pour des ongles naturels hyper roses, lisses et brillants. Tellement chic, quand on a envie de faire une pause vernis. Mini-prix. Sally’s Beauty Supplies.

Gouttes Rohto, Redness Relief: Pour des yeux clairs. Jessica Simpson est fan. En pharmacie.

Miracle Filler Treatment, Perfect 4 Platinum, Pureology: Je vous en avais parlé ici. La marque ne m’a pas confirmé si le produit était disponible en France. Je conseille aux blondes de se le rapporter, au cas où. En salons et dans certaines pharmacies.

Nail Magic Nail Hardener (durcisseur à ongles): Depuis que j’ai ce produit, moi qui ai les ongles mous et cassants, j’ai des mains de reine! Je suis tellement impressionnée que je regrette de n’en n’avoir qu’une bouteille. Ce produit fait ses preuves depuis plus de 50 ans et vous garantit des ongles parfaits. Sally’s Beauty Supplies et pharmacies Rite-Aid.

Top Coat Out the Door, d’INM: Selon moi, la meilleure couche de finition en ce monde. Elle fait des ongles brillants qui ne s’écaillent pas pour plusieurs jours, elle ne fait pas “rétrécir” le vernis sur l’ongle et ne sent pas la peinture toxique. Pour ma part, je le préfère de loin au Sèche-Vite, dont l’odeur me donne mal à la tête et me rend nerveuse pour les Petits Ours. En plus, il est moins cher. En pharmacies et grandes surfaces.

Hand Lotion EOS Evolution of Smooth: Un petit tube, parfait pour le sac, ici en parfum “Fleur de baies” qui fait des mains tellement douces qu’on ne peut arrêter de les toucher. On peut résumer ses activités immédiatement tant elle est non-grasse. Pharmacies et grandes surfaces.

Emergen-C, Vitamin C: Pas juste une vitamine C en poudre à dissoudre dans de l’eau mais un véritable cocktail de vitamines et minéraux qui donne un coup de fouet et agit en véritable casse-grippe aux premiers symptômes. J’en ai toujours un sachet avec moi. Bien que vendue au Canada, ici elle est trois fois le prix. En pharmacies et grandes surfaces.

Sans oublier…

Alors, je n’ai pas tout photographié mais il y a aussi:

-la brosse Clarisonic (Sephora, Ulta et Saks, entre autres). Pensez à acheter les rechanges de têtes de brosses;

-les accessoires et trousses chez Henri Bendel;

-les élastiques à cheveux Goody;

-les parfums Clean (Sephora);

-le maquillage Neutrogena et Sula (pharmacies et Ulta pour Neutrogena et Ulta uniquement pour Sula);

-les baumes Lip Butters de Revlon, en toutes les couleurs possibles (pharmacies);

-l’exfoliant SNAP et le masque Mint Julep (pharmacies):

Et puis, petite parenthèse: si vous allez à New York, allez souper bien tard à la Brasserie La Esquina (réservations requises). So much fun! 

Bon voyage et n’oubliez pas votre “9 piece luggage set” pour tout rapporter!

(*À noter: par “mini-prix” j’entends moins de 10$US)

Double article: Les produits à rapporter des États-Unis (quand on habite au Canada)

Aujourd’hui, un article très attendu: quels produits de beauté rapporter d’un voyage aux États-Unis! Mon beau-frère A. me taquine souvent que la chanson “9 Piece Luggage Set” du groupe des Maritimes, Radio Radio lui fait penser à moi (allez l’écouter, vous comprendrez (ne vous étonnez pas, ils chantent en acadien)) et quand je vois tous les produits avec lesquels je pars et reviens je me dis qu’il n’a peut être pas tort. Enfin, il me fait plaisir de partager avec vous ce que j’aime rapporter dans mon “9 Piece Luggage Set“! Vous avez été nombreuses à me demander mes recommandations, les voici enfin dans un article dyptique: un billet pour la France et un billet pour le Canada (pour la France, voir l’article ci-dessus). Bien sûr, je suis consciente que certaines d’entre vous habitez ailleurs que dans ces deux pays mais malheureusement, c’est le mieux que je puisse faire pour rester suffisamment spécifique. Toutefois, n’hésitez pas à me faire parvenir vos questions, il me fera plaisir d’y répondre au mieux de ma connaissance. Où que vous soyez, n’hésitez-pas à lire mes deux articles, j’élabore parfois davantage sur un produit dans un article, ce qui peut aider à clarifier les choses.

Côté organisation, je vous conseille de maintenir une petite liste en tout temps, ce que je fais dans mon agenda, tant pour la France que pour les États-Unis.  Quand je lis ou j’entends parler d’un produit non disponible chez moi, je l’ajoute à ma petite liste. De cette manière, je suis toujours bien préparée lorsque je pars ou lorsqu’une amie part en voyage et me propose de me rapporter quelque chose.

Le Corps

Voici donc mes recommandations:

Johnson’s Baby Cologne: Honnêtement, si vous la trouvez, ne vous posez pas de question, achetez-la. Je ne l’ai vue qu’une seule fois dans ma vie, elle est absolument introuvable. Pour 2.89$, on sent le petit bébé savonné comme on aime. Magique!

Skin Trip Coconut de Mountain Ocean: Depuis que j’ai vu la bouteille dans la salle de bain de Daphne, j’obsédais sérieusement. Je l’ai trouvée chez Whole Foods, une épicerie d’aliments naturels. Elle fait la peau tellement douce et satinée, c’est à peine croyable. Et surtout, elle sent divinement bon. Moi qui ne suis pas habituellement fan de l’odeur du coconut (ça me fait penser au salon de bronzage et aux filles oranges), ici, ça n’a rien à voir et je succombe. 11$US, Whole Foods.

Johnson’s Baby Creamy Baby Oil: Une merveille totale que je viens de découvrir, je regrette de ne pas m’en être rapporté davantage de tubes. Ma peau n’a jamais, jamais été aussi douce. Le crème sent super bon, ne colle pas et pénètre rapidement. Papa Ours lui-même n’en revenait pas de la douceur de ma peau. Mini prix*. Dans les pharmacies et grandes surfaces.

Le Visage:

Purpose Gentle Cleansing Wash, Johnson & Johnson: Je vous en avais déjà parlé. Le meilleur nettoyant au monde. J’y suis accro depuis plusieurs années. J’en ai rapporté huit bouteilles de mon dernier voyage, je ne plaisante même pas. Je ne veux absolument pas me retrouver sans. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Baume à lèvres Neosporin Lip Health, FPS 20: Vous connaissez mon obsession du baume à lèvres en général. J’ai donné une chance à celui-ci après avoir lu que Rachel Zoe, styliste des stars hollywoodiennes ne voyageait jamais sans son tube de Neosporin. Le verdict? Je suis fan. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Produits de le marque finlandaise Lumene: Une marque que j’adore, disponible aux Etats Unis originalement en raison d’une entente avec les pharmacies CVS. Mais on la retrouve aussi désormais chez Wal-Mart, Target, Ulta et Walgreen’s. Les crèmes sont performantes, sentent hyper bon et les prix ne dépassent pas 20$. À essayer: le Bright Skin Radiance Nectar, le Energy Cocktail Intensive Care (en cure), le Arctic Aqua 2 in 1 Skin-Perfecting Moisture Booster, le Vitamin C+ Nourishing Night Care (ma mère y est accro), le Vitamin C+ Pure Radiance Beauty Drops (chouchou des médias) et le Pure Radiance Day Cream FPS 15 (en mini-format sur la photo).

Rose Face Mask, Fresh: Un masque frais qui ressemble à une confiture à la rose côté texture, avec des pétales écrasés. On l’applique, on laisse poser 10 minutes, puis, on a la peau hydratée, éclatante, rebondie et douce. C’est mon dernier bébé côté masque et je l’aime d’amour. Nous avons la marque Fresh chez Sephora ici, mais pas toute la gamme. Ce masque n’est donc pas disponible ici, malheureusement. Chez Sephora.

24 hour Pimple Punisher Kate Somerville: Un ingénieux stylo à doubles embouts, pour traiter les imperfections, le jour (de manière imperceptible sous le maquillage, avec un gel) et le soir (de manière imperceptible aussi mais plus intensément, cette fois avec une argile purifiante). J’aime aussi le ExfoliKate, l’exfoliant signature de cette esthéticienne de Californie qui l’a rendu célèbre (autrefois appelé “Kate in a Jar“) et son ErradiKate (un soin asséchant anti-imperfections) est également très apprécié (mais jamais testé par moi). Chez Sephora.

Le Maquillage:

BB Cream Dr. Jart Premium: Ma BB cream du moment, avec celle de Boscia, lesquelles je vous avais présentées ici.

Parfum Amazing Grace de Philosophy: On ne trouve plus Philosophy au Québec, malheureusement, alors je fais des stocks. Dommage, c’est une marque que j’aime beaucoup. Celui-ci est le parfum de ma mère, lequel je porte avant de me coucher pour m’envelopper d’une odeur réconfortante.

Le Crayon Khôl Chanel, teinte Clair: On me dit que cette teinte est introuvable en France, tout comme, je confirme, au Canada. C’est le beige parfait pour éclairer la muqueuse interne de l’oeil. Dans les grands magasins comme Saks, Neiman Marcus, Bloomingdales…

Polissoir et Crème de Polissage, Winning Nails: Une crème à appliquer sur le polissoir que l’on frote ensuite sur les ongles pour des ongles naturels hyper roses, lisses et brillants. Tellement chic, quand on a envie de faire une pause vernis. Mini-prix. Sally’s Beauty Supplies.

Healthy Skin Custom Glow, blush & bronzer, Neutrogena: un beau duo blush et poudre bronzante style Nars Laguna/Orgasm, pour une fraction du prix. Ici, en Posie Glow. Mini-prix. Pharmacies, Ulta et grandes surfaces.

Natural Blush Sula: J’adore cette teinte “Almost Famous” qui me fait un teint de sportive (ce que je suis loin d’être). Mini-prix. Ulta.

Nail Magic Nail Hardener (durcisseur à ongles): Depuis que j’ai ce produit, moi qui ai les ongles mous et cassants, j’ai des mains de reine! Je suis tellement impressionnée que je regrette de n’en n’avoir qu’une bouteille. Ce produit fait ses preuves depuis plus de 50 ans et vous garantit des ongles parfaits. Sally’s Beauty Supplies et pharmacies Rite-Aid.

Oxymoron, Lipstick Queen: Un produit exceptionnel, qui est très difficile à décrire. Comme un gloss mat, qui fait des lèvres romantiques et victoriennes, rosies tout en restant neutres. Parfait pour les mariées. La teinte “Minor Crisis” est celle que je préfère. Chez Space NK, Space NK @ Bloomingdales, Barneys et autres petites boutiques.

Top Coat Out the Door, d’INM: Selon moi, la meilleure couche de finition en ce monde. Elle fait des ongles brillants qui ne s’écaillent pas pour plusieurs jours, elle ne fait pas “rétrécir” le vernis sur l’ongle et ne sent pas la peinture toxique. Pour ma part, je le préfère de loin au Sèche-Vite, dont l’odeur me donne mal à la tête et me rend nerveuse pour les Petits Ours. En plus, il est moins cher. En pharmacies et grandes surfaces.

Divers

Gouttes Rohto, Redness Relief: Pour des yeux clairs. Jessica Simpson est fan. En pharmacie.

Baumes à lèvres EOS, Evolution of Smooth: Des petits baumes à lèvres ludiques dans des emballages comme des cocos de Pâques, qui font les lèvres douces. Parfaits sous le rouge à lèvre car pas trop gras. Mini-prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Bun Maker kit, Conair: Un kit avec beignet pour réaliser le fameux chignon de ballerine. Seul bémol: le beignet du kit est brun foncé. Par contre, on peut trouver des beignets blonds et noirs vendus séparément chez Sally’s Beauty Supplies. Le kit Conair, lui, est disponible chez Ulta, Wal-Mart et en pharmacies.

Hand Food hand cream, Soap & Glory: Je n’ai pas encore testé mais mon amie J. y est accro et m’a demandé de lui en rapporter deux tubes. Selon elle, il s’agit de la meilleure crème à main et elle n’a pas réussi à la trouver au Canada (ici nous avons la “Hand Shakes” de Soap & Glory). Sephora.

Hand Lotion EOS Evolution of Smooth: Un petit tube, parfait pour le sac, ici en parfum “Fleur de baies” qui fait des mains tellement douces qu’on ne peut arrêter de les toucher. On peut résumer ses activités immédiatement tant elle est non-grasse. Pharmacies et grandes surfaces.

Emergen-C, Vitamin C: Pas juste une vitamine C en poudre à dissoudre dans de l’eau mais un véritable cocktail de vitamines et minéraux qui donne un coup de fouet et agit en véritable casse-grippe aux premiers symptômes. J’en ai toujours un sachet avec moi. Bien que vendue au Canada, ici elle est trois fois le prix. En pharmacies et grandes surfaces.

Sans oublier…

Alors, je n’ai pas tout photographié mais il y a aussi:

-les accessoires et trousses chez Henri Bendel;

-les vernis Essie (il y a des teintes qu’on ne peut pas trouver ici (Ulta);

-Le masque Mint Julep (pharmacies):

-Les produits de Santa Maria Novella, chez Lafco, à New York;

-Le maquillage Dolce & Gabanna (grands magasins);

Et puis, petite parenthèse: si vous allez à New York, allez souper bien tard à la Brasserie La Esquina (réservations requises). So much fun! 

Bon voyage et n’oubliez pas votre “9 piece luggage set” pour tout rapporter!

(*À noter: par “mini-prix” j’entends moins de 10$US)

Dans le sac de plage de Boucle d’Or

Ahhh, le contenu du sac de plage…Juste ressortir mes produits pleins de sable des dernières vacances me fait rêver. Ça n’est pas pour rien que l’odeur de la crème solaire a un effet relaxant sur tant de personnes; ça sent le soleil, la farniente, le bonheur. Aujourd’hui je partage avec vous les produits de beauté que j’ai emportés avec moi à la plage lors de cette dernière escapade.

D’abord, mon sac de plage. J’utilise un sac Boat and Tote Extra-large monogrammé de chez L.L. Bean depuis des années, que j’adore. Pas cher, mais classe comme tout, c’est un classique “que toutes les femmes devraient avoir” comme l’a dit Michael Kors lui-même dans une entrevue que j’avais lue il y a de cela quelques années (je me rappelle m’être alors félicitée d’un sourire philosophique d’en avoir déjà un et d’avoir dépensé mon argent aussi judicieusement). Ce sac est parfait pour les serviettes, revues, roman, appareil photo, collations, bouteilles d’eau, quelques jouets et mon petit kit beauté. Ça peut sembler bizarre, mais j’adore L.L. Bean! On peut commander en ligne même à l’international mais je vais souvent en vacances dans le Maine près du magasin de Freeport alors j’aime bien y faire une petite escale! C’était parmi les premiers magasins à être ouverts 24h/24h, 7 jours sur 7 (je ne sais pas trop pourquoi en fait; qui a besoin d’une canne à pêche à 4 heures du matin la veille de Noël?).  Mais mon aventureuse grand-mère avait voulu vérifier tout ça et s’y était rendue au milieu de la nuit “pour voir si c’était vrai”. Elle en avait conclu que c’était bien agréable de magasiner à trois heures du matin!

Pour ce qui est de mon petit kit beauté, c’est le strict minimum pour se protéger du soleil tout en étant belle sur les photos de vacances. De gauche à droite:

Lotion Ultra-Fluide Anthelios, FPS 60, La Roche-Posay

Pour le visage, rien de tel pour ne pas avoir l’air trop luisante ou “crémée”. Idéal sous le maquillage à la ville, comme à la plage ou la montagne, c’est vraiment ma crème solaire préférée pour le visage. Elle n’obstrue pas les pores, elle est parfaite pour les peaux sensibles, elle ne m’a jamais laissée tomber. Bref, je la recommande à toutes mes amies qui sont à la recherche d’une bonne protection solaire pour leur visage.

Crème Coppertone Waterbabies, FPS 50

Pour le corps, je ne suis moins difficile; pourvu que la crème offre une protection à indice élevé et à large spectre… Celle-ci, je la choisi à cause de son odeur classique de vacances et d’étés d’enfance à la piscine, pour son prix qui ne fait pas grincer des dents et pour son respect des épidermes délicats des petits comme des grands. Elle pénètre rapidement, ne colle pas et un seul tube convient à toute la famille. À noter: c’est la crème solaire la plus recommandée par les pédiatres aux États-Unis.

Surf Baby Sun Tints, MAC, FPS 20, Teinte Full of Grace (édition 2011)

J’ai découvert les Sun Tints de MAC l’été dernier et celui-ci est dans ma trousse de vacances depuis. Vous ne trouverez pas cette couleur exacte car elle faisait partie de la collection de l’été dernier mais je vous en parle simplement pour que vous soyez, comme moi, à l’affût des Sun Tints que MAC sortira cet été. Voyez comme ils ont l’air beaux; j’ai tellement, tellement hâte! (Plusieurs items de la collection me font de l’oeil, d’ailleurs…) Ce que j’aime de ces baumes à lèvres teintés, c’est d’abord leur texture gel non collante, très loin du Lip Glass de MAC. Il donnent aux lèvres une couleur juteuse translucide qui protège du soleil et hydrate véritablement. Il ne faut pas s’attendre à une grosse dose de couleur, juste à une belle brillance hydratante. C’est mon produit de prédilection pour les lèvres l’été! Mon amie A-M qui l’a essayé en vacances a elle aussi été immédiatement conquise.

Water Babies, Sunblock Stick FPS 30, Coppertone

Un gros bâton de crème non-parfumée cette fois, pour les lèvres, les pommettes, les oreilles, les zones sensibles et le bout du nez.  J’aime qu’il est mat et qu’il ne laisse pas de résidus blancs.

Poudre couleur éclat bonne mine naturelle, Diorskin NudeTan, Dior, teinte 002 Sunlight

Une petite merveille que j’ai pu tester en avant première et dont je vous reparlerai bien vite. La plus jolie et naturelle poudre bronzante que j’aie essayée à ce jour! Elle fait une peau de star, dorée, lissée, comme si on venait de descendre d’un yacht à Miami. Sans parler de son écrin (au motif de cannage signature à Dior) qui pèse une tonne mais est si chic qu’on s’en fout. Vous n’avez pas fini d’en entendre parler…

Voile Protecteur Solaire Kerastase

Karine m’a recommandée ce produit il y a de cela plusieurs années et je l’applique religieusement sur mes cheveux depuis lorsque je m’expose au soleil. (Petite note: quand Karine (qui a risqué sa vie pour mon blond, je vous le rappelle) recommande un soin, on l’écoute, croyez-moi. Elle sait de quoi elle parle et elle est contre la consommation inutile, ce qui est extrêmement rare dans le monde de la coiffure. Je parle d’expérience, hein… ) Il sent bon, me fait des cheveux brillants de surfeuse et surtout, il préserve l’intégrité de mon blond des effets jaunissants du soleil. Ce produit n’existe plus mais semble avoir été remplacé par l’Huile Céleste Soleil de Kerastase qui est un “soin miroitant protecteur pour cheveux photo-exposés.  Nourrit, protège et lustre la fibre pour une brillance étincelante. Contient de fines paillettes dorées.” Hmmm… Cette Huile Céleste me fait vraiment rêver, je sens que je succomberai dès que je terminerai ma bouteille de Voile Protecteur.

Et vous, qu’est-ce qu’il y a dans votre sac de plage?

Dans la trousse de voyage de Boucle d’Or- Les soins

J’ai décidé de partager avec vous ce que j’avais emporté dans ma grande trousse Henri Bendel, celle qui contient mes produits de soin. Il s’agit plus d’une liste exhaustive que d’un exposé sur pourquoi j’aime tel ou tel produit mais dites-vous que si ledit produit s’est classé pour m’accompagner en vacances alors c’est un coup de coeur majeur. Bref, si j’étais un produit de soin, ce serait tout un honneur pour moi que d’accompagner Boucle d’Or en vacances car la compétition est vraiment féroce. Bon, allez, je cesse d’attribuer des émotions à mes crèmes et je partage avec vous. Voici:

Visage

Masque Hydratation Skin Destress Lise Watier (idéal pour remplumer ma peau sèche après l’avion ou une journée à la mer);

-Derm AHA, Serum resurfaçant intensif, La Roche-Posay (je vous en avais déjà vanté les mérites ici. Je l’applique uniquement le soir et je prends bien soin de rincer le matin. Bien sûr, une protection solaire élevée s’impose);

-Triple Oxygen+C Energizing Cream, Bliss*;

-Roll-on yeux défatiguant, Sephora*;

-Gel pour boutons NeoStrata (sait-on jamais, je suis toujours prête à attaquer les indésirables petits boutons. J’applique ce gel de manière localisée la nuit. Il agit très bien sur le bouton sans irriter ou brûler la peau.)

-Stylo Absolu Pureté SAMPAR (pour traiter un petit bouton le jour, il ne paraît pas sous ou sur le maquillage et ne prend pas de place dans le sac.  Découvert grâce à ma correspondante beauté!)

-Eau de Beauté Caudalie (pour rafraichir le teint, en coup d’éclat, pour fixer le maquillage, pour l’odeur divine…Je ne peux m’en passer!)

Nip+Fab Lip + Nip Fix (un petit baume multi-usage pratique que j’aime utiliser en baume à lèvres. Il contient de la lanoline qui est toute indiquée pour calmer l’irritation et les gerçures dues au soleil et au sel);

Cheveux

-Secret de Nuit Phyto (enfin arrivé au Canada, c’est une pure merveille! Je vous en dirai plus long bientôt…)

Corps

-Baume Gourmand Corps Caudalie;

-Tummy Fix Nip + Fab (j’ai eu Bébé Ours il y a 10 mois et j’utilise cette crème depuis l’été. Est-ce que ça marche? Je ne suis pas sûre. Est-ce que ça donne un peu plus confiance en soi pour le maillot? Oui, du fait que j’ai l’impression de prendre les choses en main. Est-ce que ça sent hyper bon et fait la peau toute douce? Oh Oui! Oui! Oui!)

-Crème Gourmande Mains et Ongles Caudalie;

-Huile pour les ongles et cuticules Solar Oil de CND (oui, je continue avec mon mantra et mes cuticules se portent de mieux en mieux);

-Fragrance Solide Pacifica*, parfum Tahitian Gardenia, parfait pour la plage, un petit floral tout doux à peine sucré, un peu acidulé, hyper solaire qui sent vraiment les vacances.

Les grands absents de la photo:

-Crème pour les pieds Ghewol Med, qui était encore sur ma table de nuit au moment du cliché de groupe (essentielle pour maintenir mon pédicure et avoir de beaux talons dans mes sandales.  Idéalement, je l’applique le soir puis chausse des petits bas en coton pour la nuit…);

-Nettoyant facial Purpose Gentle Cleansing Wash de Johnson&Johnson que j’achète aux États Unis en quantité industrielle pour rapporter ensuite chez moi car il n’est pas vendu au Canada. Je ne jure que par lui et y ai converti au moins 20 personnes. Fait divers: c’est le nettoyant d’Ivanka Trump et pour l’avoir vue en personne, elle a une peau de rêve (mon 2ème choix de peau de rêve sur mon palmarès personnel, juste après Cate Blanchett pour les curieuses);

-Gommage corporel (j’utilise un demi citron trempé dans du sucre pour m’exfolier sous la douche en faisant des mouvements circulaires. Comme ça, ça fait un tube de moins dans mes valises, tant à l’aller qu’au retour. Ce remède fait la peau exceptionnellement douce et ne coûte presque rien. Personnellement, je vous recommande les citrons bio, du nord de la Californie, avec eux je vois une réelle différence (allez, je plaisante, n’importe quel agrume fera l’affaire)! L’exfoliation du corps est essentielle, surtout en vacances (pour avoir un hâle égal et pour avoir une peau de satin en robe soleil));

-Exfoliant visage (j’ai préparé un petit pot de mon exfoliant SNAP);

-Gel Douche (je l’achète une fois à destination pour essayer quelque chose de nouveau);

-Mon fameux beignet (pour me faire un chignon bas de sirène décoiffée).

Voilà pour les produits de soin qui m’ont accompagnés en vacances. Bien sûr, je vous ai épargné shampoing, masque capillaire, produits solaires, brosses, peignes, épingles à cheveux, déodorant et produits à dents qui vont de soi. À très bientôt, cette fois pour un survol rapide des produits de maquillage que j’ai emportés en vacances!

*(Disponible chez Sephora)

C’est l’histoire du petit castor

Si vous êtes comme moi, vous avez (très) hâte au printemps et n’en pouvez plus de toute cette neige. Cela dit, le printemps n’est pas encore tout à fait à nos portes si je me fie à l’énorme banc de neige devant la mienne… C’est pourquoi je nous propose aujourd’hui de prendre notre mal en patience et d’essayer de profiter de la fin des jours de gel et de givre. Toutefois, notez avec bonheur que ceci est mon dernier billet de l’hiver. Après on passe en mode beaux jours, c’est promis. Plus de photos de quoi que ce soit dans la neige!

De toute manière, comme cette semaine est la semaine de relâche, je me suis dit qu’un article sur des produits après-ski pourrait en intéresser plus d’une.  Vous vous rappelez: je vous ai parlé de l’ultime baume à lèvres à petit prix.  Le meilleur à mon sens, mais je ne dois pas être la seule à penser ainsi puisque lors de ma dernière escapade chez Rachel-Béry j’ai constaté que son prix avait augmenté (à 7.99$).

Je vous présente aujourd’hui deux autres produits de la ligne “Boréale” de Green Beaver, cette marque canadienne que j’adore: la Lotion pour le Corps Boréale ainsi que l’Huile de Bain Forêt Boréale.

Il s’agit de deux excellents produits que j’aime bien mais qui, à mon sens n’égalent en rien le baume à lèvres qui est dans mon Top 5 toutes catégories.  Mais surtout, contrairement au baume à lèvres qui est idéal toute l’année, il s’agit ici de produits qui sont extrêmement saisonniers, parfaits uniquement pour les mois froids.

La Lotion pour le Corps Boréale est un soin bio (et sans gluten) pour la peau sèche qui est extrêmement hydratant.  Enrichie de thé du Labrador apaisant (ce nouveau super ingrédient qui a la cote des chercheurs) et de beurre de karité hyper émollient, nous sommes en présence d’un poids lourd de l’hydratation. Elle soulage les démangeaisons causées par la peau sèche, c’est vrai. Mais on la dit non-grasse sur l’emballage et, avec égards, je me fais dissidente sur ce point. On l’applique et la peau n’est pas douce ou satinée mais un peu collante. Peu importe, on passe par dessus rapidement tant elle a une action hydratation enveloppante. Côté texture, cette crème me fait un peu penser à la crème Lipikar Baume de La Roche-Posay. Je trouve toutefois celle de Green Beaver plus performante. J’apprécie le fait qu’elle n’est pas parfumée et qu’elle a véritablement une action apaisante sur les démangeaisons. Je l’utilise le soir, sur mes jambes et les zones sèches (genoux, coudes, pieds, mains).  Elle est idéale pour toute la famille: Petite Ourse me demande toujours la “crème avec le castor” lorsqu’elle sort du bain.

L’Huile de Bain Forêt Boréale permet de “Profiter de l’arôme envoûtant et apaisant de la forêt boréale canadienne” (tel que stipulé sur la bouteille). Cette huile, j’ai voulu l’essayer tout l’hiver mais on m’avait mis en garde qu’il était préférable de ne pas l’utiliser durant l’allaitement car elle contient des huiles essentielles. Il s’agit d’un mélange relaxant et réconfortant d’huiles essentielles biologiques de sapin baumier, d’épinette noire et de bouleau merisier dans une base d’huile de tournesol, à diluer dans l’eau du bain. Oui, ça sent vraiment le sapin, certains iraient même jusqu’à dire le baume décongestionnant. De mon côté, j’aime bien les odeurs de conifères l’hiver. Et puis, cette huile est vraiment relaxante.  Elle fait chaud au corps, délasse les muscles, satine la peau et elle prépare au sommeil. Deux petits bouchons suffisent et toute la salle de bain sent vraiment la forêt. Idéale après une longue journée ou même en cas de congestion nasale ou de douleurs musculaires associées à une grippe. Si cette huile a récemment intégré mon rituel de détente du soir, il est évident que dès que la neige fondra j’aurai envie de passer à autre chose. Par contre je la garde en tête comme idée de cadeau pour les bas de Noël l’an prochain et pour ces amies qui habitent loin et ont envie d’un produit vraiment canadien. Et puis, dès les premières neiges l’an prochain, c’est avec bonheur que je la ressortirai et me ferai couler un bain bien chaud.

Et-vous, quels produits d’hiver mettrez-vous de côté dès que le soleil pointera le bout de nez?