Rose pétale: soins à lèvres rosés

Autant j’essaie de varier, autant je reviens régulièrement vers mes produits à lèvres préférés : des baumes rosés qui maquillent à peine, s’appliquent sans miroir et donne une pointe de couleur hydratée. C’est ce vers quoi je reviens toujours: l’hiver à cause du froid et pour porter un foulard sans le tacher. L’été pour avoir un look très naturel. Et aussi tout le temps pour pouvoir donner plein de becs sans laisser trop de marques de bisous.

Vous savez combien j’aime le Dior Lip Glow d’amour- je ne dois pas être la seule d’ailleurs la marque vient de multiplier les versions (trop hâte de toutes les essayer!). C’est le genre de produit vers lequel je reviens toujours, version baume, glossy, matte ou pommade, si c’est hydratant, transparent et rosé, il y a des chances que ça me plaise. Et si cela est vrai toute l’année, ça l’est d’autant plus l’hiver; mes lèvres s’assèchent, s’irritent, font mal après un coup de vent – bref, elles ont besoin d’être soignées, cajolées et enveloppées pour être confortables. Voici quelques produits qui me sauvent ces jours-ci: des soins à lèvres hyper-cocons qui font des lèvres fini pétale de rose malgré le froid hyper-craquant.

Le Baume pour les lèvres repulpeur Powerplump de Buxom (teinte Big O) : j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce produit, commandé sur un coup de tête lors de la vente Sephora. D’abord, la teinte : un rose tout doux, comme si on avait dilué du Lip Glow 001 dans un baume à lèvres. Le rendu est donc plus naturel, mais aussi plus hydratant. Facile à appliquer avec son gros tube et son bout rond, il me suit en ski, en sortie et se glisse dans toutes mes poches de manteau. Sa texture est très apaisante et bien mentholée, de sorte que le produit apporte un confort immédiat aux lèvres échauffées. Jumelé à un peu de crayon à lèvres (le Pillow Talk de Charlotte Tilbury, notamment), il devient plus habillé, prêt pour une soirée. J’adore.

Le Baume à lèvres à la lanoline teinté Lano, teinte Rhubarb: vous vous rappelez quand je disais qu’il n’y avait rien de tel qu’un baume d’allaitement (de la lanoline pure !) pour les lèvres craquées. Ceci est, essentiellement, la version teintée de l’idée, pour mon plus grand bonheur. La formulation est clean, sans fragrances, huiles minérales, parabènes, gelée de pétrole, PEGs ou sulfates et la texture, assez épaisse, apporte un vrai sentiment de confort et de protection contre les éléments. Et comme il a la juste dose de rose, cela en fait un soin de jour idéal. Attention toutefois : la lanoline durcit au froid, ce je le déconseille pour toutes les activités hivernales.

Le Lip Glow Pommade de Dior : un autre grand classique. Bien que je préfère le Lip Glow classique à sa version pommade (parce qu’il est plus longue tenue et sa couleur plus concentrée), il n’en demeure pas moins que je me tourne régulièrement vers ce petit tube pour un peu de gloss-soin. Comme c’est un produit à texture gel-huile, la pommade fond au contact de la peu et enveloppe les lèvres d’un film léger, un peu flou, translucide et sur moi incolore, parfait pour quand j’ai envie de presque rien mais quand même, d’un peu de soin. Accompagne t-shirts, leggings et habits de joggings à merveille.

Enfin, dernier détail  plusieurs de vous l’avez remarqué et m’avez posé des questions à son sujet sur Instagram- je confirme, le Sleeping Lip Balm Mask de La Neige change des vies. C’est un soin épais, comme du beurre rosé, que l’on applique le soir (ou le jour- vraiment, on peut totalement) sur les lèvres et qui fait de la magie (magie !) pour réparer, adoucir, renforcer et repulper les lèvres durant la nuit. Le pot, assez gros, coûte une vingtaine de dollars mais durera une éternité, ce qui se révèle une solution assez économique pour un baume aussi luxueux que performant. Le produit se prélève avec une mini spatule incluse dans la boîte, hygiène oblige, et au réveil on se demande vraiment comment on a pu s’en passer. De mon côté, je le rachèterai sans hésiter car il redonne véritablement une teinte rosée et un fini soyeux à mes lèvres qui, trop souvent durant l’hiver, affichent une ambiance ciment craqué.

Dernière petite note, sur les prochains que je rêve d’essayer : le nouveau soin Lip Fetish de Pat McGrath, ou encore, les fameux soins de la marque française La Bouche Rouge, où tout (tout, omigod, tout!) me fait rêver.

En cette période de vents froids, d’alertes météorologiques, de tempêtes hivernales et de lèvres gercées qui perdent leur rosé et leur douceur : qu’est-ce que vous me recommandez ? Quels sont vos soins lèvres chouchous ou rouges à lèvres hydratants ?

Sugar rush

Pétales et RoséAu rayon des supers produits de soins teintés pour les lèvres, il y a, encore et toujours, les tubes Sugar de Fresh. Chouchou des célébrités américaines (Rachel Bilson ne peut vivre sans son Rosé et Whitney Port sans la version transparente), chez Sephora, ce petit baume a même sa section à lui tout seul tant il est aimé. Décliné en tout plein de jolies teintes (dont un sublime corail) moi, c’est le Rosé et le Petal qui sont mes préférés.

Sugar

Petal

Fresh Lip Sugar Petal

Rosé

Fresh Lip Sugar Rosé

Hydratants bien comme il faut, j’aime ces baumes non-collants au parfum ultra-citronné qui déposent un voile de couleur soyeuse sur les lèvres. Intensité modulable (surtout pour le Petal), tube bien pensé qui visse, accélération de la cicatrisation en cas de gerçures…pas étonnant que j’aie toujours un petit tube Fresh dans mon sac, pour le bureau comme pour les vacances. Mais ce que je remarque surtout, c’est l’effet lissant sur les lèvres qui ont l’air douces, sont visiblement repulpées et hydratées instantanément sur application (oui oui, instantanément j’insiste). Et puis, mon maquillage semble globalement rafraîchi dès que je sors mon petit baume. Oui, c’est exactement cela: c’est un produit frais et gourmand comme un sorbet. Fresh à fond, donc. Un petit tube facile pour avoir bonne mine et avoir une bouche de collégienne de bonne humeur. Seul petit hic: le prix (26$…) et le petit goût un peu amer de zeste d’orange qui persiste. Mais bon, comme j’aime tout le reste, je passe outre. D’ailleurs, je remarque que la marque a lancé un gloss Sugar Shine, qui mérite investigation…Que voulez-vous; j’aime le sucre.

La perle rose

Mes perlesComme ma grand-maman et aussi toutes les femmes de ma famille je crois bien, j’adore les perles.

Ma grand-maman, elle, avait un faible pour les perles roses. C’est d’ailleurs elle qui a fait elle-même le collier sur la photo (avec des petits noeuds entre chaque perles), et me l’a offert à un anniversaire. Le collier de perles roses, à son sens, était tout aussi indispensable que le blanc. D’ailleurs, c’est souvent celui-là qu’elle avait dans le cou. Et les grands soirs, une jolie superposition de ses colliers de perles blanches et les roses aussi, d’un plus joli effet.

Mon collier de perles roses, j’ai mis du temps à le découvrir. Il est longtemps resté dans mon tiroir, dans son sachet de soie. Mais maintenant, je comprends l’intérêt et il ne me quitte que rarement. Il est un peu plus décontracté on dirait, un peu plus doux. Il est encore plus flatteur pour le teint; comme une ampoule rosée dans un salon. La peau semble plus lisse, les traits plus reposés. Mon collier de perles roses est beau avec des jeans comme un chemisier en soie. Il a ce petit côté “pétale”, cette teinte antique de rose ballerine, qui lui donne un air moins Park Avenue et est parfois bienvenu. D’ailleurs, parmi mes rêves de coquettes, il y a ce collier, aux teintes de roses mélangées…Chut, je rêve.

Des masques et moi

Boucle d’Or adore les masques. En fait, je suis même un peu “masqu-oholique”! Fatiguée? Un masque (éclat) ! Stressée? Un masque (purifiant)! Je veux fêter ça? Un masque (hydratant)! Du travail? Un masque (éclaircissant) pendant que je suis à l’ordi! Je vais vers mon tiroir à masques comme certains vont vers le mini-bar: je sais que la solution m’attend dans le flacon. Pour tous les maux, de la grise mine aux bleus du dimanches, la solution pour moi passe presque toujours par un masque (brun) et un teint rosé.

Si je me contente très souvent de masques assez bon marchés (j’adore par exemple le Snap, les masques St-Yves (depuis que ma soeur et moi on a 12 ans, c’est notre marque de masques), le masque de Cattier mais aussi, le Destress de Lise Watier, le masque hydratant d’Avène et le purifiant de Ducray), j’ai craqué depuis peu pour deux masques de luxe (c’est à dire, à plus de 50$) et il fallait absolument que je vous en parle.

Il s’agit de deux masques de la marque Fresh*: le Masque de Vie à la Rose (“Rose Face Mask”), dont je vous ai déjà parlé brièvement, et le Masque Doux Polissant au Sucre (“Sugar face Polish“). Ces deux masques tiennent de la magie en pot, du miracle sous forme de gommage. Ils me font le teint transparent de Cate Blanchett et la joue rebondie de Natalia Vodianova (sans maquillage, juste hydratée) en dix minutes chacun. Allez venez, je vous parle de mes masques!

D’abord, le Sugar Face Polish (à droite sur la photo ci-haut): C’est le masque que je fais en premier, pour débarrasser la peau de ses cellules mortes. Il s’agit d’une crème brune granuleuse qui sent bon le sucre brun et le citron. Je l’applique en exerçant des mouvements circulaires sur le visage, puis, je le laisse poser dix minutes. Ce masque contient des fraises, dont la vitamine C est reconnue pour ses vertus exfoliantes et éclat, en plus de diverses huiles et cires. Au rinçage, véritable moment de plaisir: le sucre fond et révèle une peau est douce, oxygénée, éclatante. On sortirait comme ça, sans maquillage tant le teint est à son meilleur (c’est d’ailleurs pourquoi je fais désormais ce masque avant une sortie). Je l’utilise deux fois semaines. Et j’aime le faire suivre de…

…mon Rose Face Mask! Pour un éclat qui fait fait croire à des vacances ou une nuit de sommeil de Belle au Bois Dormant, c’est le produit qu’il vous faut. Ce masque, je le voulais depuis des lustres. Toujours rebutée par son prix, je n’osais pas. Par contre, en manque d’éclat (et petite déprime), j’avais spontanément craqué pour le masque de la gamme Éclat Originel de Chanel, puis pour le masque hydratant de Dior, et puis pour le masque Vinoperfect de Caudalie, pour n’en nommer que trois (parmi une trentaine). Autant de masques qui ont fait mon bonheur, mais qui ne se comparent, malheureusement pour eux, en rien au fameux Rose Face Mask. Côté texture, on dirait vraiment une confiture de roses avec des pétales concassés au mortier, façon vieil apothicaire qui recréée la recette de son grimoire ancestral, style Les Visiteurs. Le parfum en est un de roses, bien sûr, mais assez fort, tout de même, il faut le souligner. Peu importe, on passe vite outre, puisque le teint devient vite lui aussi rosé comme tout. Ce masque fait tout: il hydrate, apaise mon épiderme sensible, lisse mes ridules et rosit mes joues. C’est un véritable coup d’éclat, que j’utilise au minimum deux fois semaines mais aussi quand j’ai besoin d’un petit remontant.

Enfin, avec ces deux masques, ma peau est fraîche et éclatante et moi, je suis moins portée à la cacher sous une couche de BB Crème ou de fond de teint. Je n’ai plus qu’une envie: la mettre de l’avant avec un beau rouge à lèvres cerise et un teint nu, à la Kate Bosworth:

Photo telle que vue sur le site de Loulou Magazine, (Photo: PR Photos/David Gabber)

Bien sûr, en bonne masqu-oholique que je suis, il m’en faut toujours plus! Forte de ma bienheureuse expérience des masques Fresh, j’économise donc pour le Black Tea Instant Perfecting Mask de la marque qui promet une peau parfaitement hydratée…Et vous, vous avez une dépendance à des produits de beauté? (svp, dites moi que je ne suis pas la seule!)

*(Disponibles en exclusivité chez Sephora)

Petit projet pour une peau de princesse

Ma grand-maman Marguerite avait la plus belle peau que j’aie jamais vue.  Tant sur les photos d’elle en robe de bal dans les années 30, qu’à la fin de ses jours dans sa maison qui sentait bon la soupe sur la rue Jeanne d’Arc; elle rayonnait. C’est à peine si elle avait une ride ou une tache, ce qui faisait bien des jalouses, vous pouvez vous imaginez. En grande coquette, elle avait toutes sortes de recettes de beauté (que je partagerai avec vous un de ces jours) mais l’une de mes préférées était celle-ci: une potion de glycérine et d’eau de rose à appliquer matin et soir au coton en guise de tonique et à vaporiser sur le maquillage pour un effet coup d’éclat.

Ce mélange coûte trop fois rien à réaliser mais, vous verrez, il fait une peau fraîche et des joues rosées, un visage légèrement hydraté. Une peau de princesse pour le printemps, “dewy” comme disent les anglais, pour déambuler dans les jardins, un diadème de rosée sur la tête en attendant les premiers rayons. (Oui, oui, c’est le genre de conversations que j’ai avec moi-même quand je me prépare le matin!)

On peut facilement préparer cette recette pour moins de 10$, toutefois, je vous recommande fortement d’utiliser de l’eau de rose bio, qui est un peu plus chère. Oui, Boucle d’Or mange des frites et du chocolat mais elle vous vante les mérites de l’eau de rose bio avec laquelle elle a constaté une différence plus marquée sur la fraîcheur de son teint. Cherchez l’erreur.

On peut trouver de la glycérine et de l’eau de rose pré-mélangée à la pharmacie dans la section avec le péroxyde, l’alcool à friction et l’huile d’amande douce. Vous trouverez l’eau de rose bio dans les magasins d’aliments naturels.  Pour ma part, j’aime celle de Melvita mais je meurs d’envie d’essayer celle de Sanoflore (non-disponible au Canada). Ou on peut faire son mélange soi-même, ce que je préfère bien sûr.  Cela permet de doser la glycérine comme on veut, selon les saisons et les besoins de notre peau (plus la peau est grasse, moins on met de glycérine) mais aussi, de s’assurer de la qualité de l’eau de rose. Et puis, c’est tellement plus poétique…

Voici donc la recette que m’a enseignée ma grand-mère: mélanger 1/2 tasse d’eau de rose pour 1/4 de tasse de glycérine. Verser ensuite dans une jolie bouteille de verre teinté (dans les boutiques d’aliments naturels) et utiliser sur un visage propre, avec un coton ou en vaporisant pour fixer le maquillage et lui donner un aspect plus naturel. Sur la photo ci-haut, vous verrez, la bouteille avec la belle étiquette, c’est celle de ma grand-mère.

Boucle d’Or utilise cette préparation depuis des années de manière intermittente et elle y revient toujours. D’abord parce que c’est économique. Ensuite parce qu’il n’y a rien d’équivalent pour avoir un teint de pétales de roses. Enfin parce que l’on a toutes parfois envie de commencer la journée avec un diadème de rosée imaginaire sur la tête…

À vous maintenant le teint frais de Marguerite!

Les grand-parents de Boucle d'Or, Marguerite et Marcel

Suis-je la seule à aimer cette préparation légendaire?