Mes achats aux États-Unis (suite et fin)

Achats USAMe voici de retour depuis une semaine même si on dirait plutôt que je suis revenue il y en a cinq. Comme le temps passe vite! Avant de vous faire un petit aperçu plus détaillé de ma nouvelle pommade hyper ancestrale (indice: la grand-maman de Marie-Antoinnette l’adorait déjà), voici un dernier petit article sur mes achats américains. Bon, ces achats-ci sont différents de ceux précédemment exposés (ici et ici) car ce sont ceux que je fais en ligne avant mon départ et que je fais livrer à mon lieu de vacances. La logistique n’est pas énorme pour peu que l’on reste plus ou moins à la même place un petit moment mais elle permet souvent d’avoir accès à des marques nouvelles, rares et différentes sans payer des frais de douanes et d’expédition décourageants. Autre avantage? Cela allège l’horaire des vacances: imaginez la joie de la famille quand vous annoncerez qu’il n’est plus nécessaire de faire deux heures de route pour aller chez ChiChi La Crème, mignonne petite boutique confidentielle qui tient (semblerait-il) une mythique crème népalaise adorée des femmes sherpa pour protéger du froid, et aussi des thés de ballerines, juste au nord de la pittoresque ville fantôme de Nowhere. Yeah!! Tout le monde y gagne! Et puis, enfin, cela va de soi: un petit paquet quand on arrive, ça commence drôlement bien les vacances! (En plus, ça enlève aussi de la pression puisque l’on a exactement ce que l’on veut, dès le jour 1, sans avoir à faire plein de boutiques pour le petit “lipstick nude-pêche-rosé texture satin comme la fille dans cette découpe de magazine-là”.)

Comment je fais? Si je vais en vacances chez quelqu’un, je fais livrer tout simplement à l’adresse de mes hôtes. Petite précaution: je préviens mon destinataire (en l’occurrence, souvent mon beau-papa ou ma belle-maman) et je mets leurs noms à titre de destinataires. Ainsi, dans l’éventualité où mes hôtes devraient aller chercher le paquet à la poste, il leur suffirait de montrer leur pièce d’identité (et non la mienne, ce qui pourrait s’avérer compliqué). À cause de ce manège, plusieurs e-boutiques de beauté semblent penser que mes beaux-parents sont des consommateurs avertis de produits de beauté avec un penchant marqué pour les baumes à lèvres et soins éclat, certaines marques leur envoyant même des catalogues de produits de beauté! Ça nous fait bien rigoler.

Si je vais dans un hôtel, je communique toujours avec l’hôtel à l’avance, pour savoir comment m’y prendre et je conclue toujours l’appel téléphonique en disant d’un ton affirmé “et merci de mettre une note à cet effet dans mon dossier“. C’est très Éloïse comme processus. Je communique aussi avec la boutique de laquelle je commande pour leur demander d’inscrire dans l’adresse d’expédition “Guest of the (…) (nom de l’hôtel)  between (…)(dates)”. J’essaie de bien synchroniser les choses, quitte à ce que le paquet arrive un peu avant moi. Le paquet m’attend ensuite soit à la réception soit au “centre d’affaires” de l’hôtel, selon. À noter, certains hôtels chargent des frais (tout de même raisonnables) pour réceptionner un paquet. Bon, j’ai l’air d’une pro comme cela mais je n’ai fait cela qu’une fois dans ma vie. Et ce fût un succès, disons-le! Enfin, pour celles qui partent faire du backpacking ou du camping, je ne saurais comment m’y prendre…De toute manière je crois que vous ne voudrez pas vous alourdir d’un gros flacon de verre Sunday Riley ou d’une palette fragile: mieux vaudra attendre le retour. Oui, c’est plus sage. Ah oui, autre petite note: certaines compagnies n’acceptent que des cartes de crédit américaines quand on expédie aux États Unis (oui Sephora, je parle de toi). À moins d’effectivement avoir une carte de crédit US, rien à faire alors, on oublie ou on va en boutique.

Et, enfin, la grande question: quand je commande en ligne, je commande quoi? À ce jour dans ma vie (lire: au fil des ans et pas d’un seul coup), j’ai commandé ainsi des produits Vapour Organics, RMS, des produits Paul & Joe et Rouge Bunny Rouge de Beauty Habit…En fait, j’ai commandé de tout et de rien chez Beauty Habit! J’adore Beauty Habit! J’ai commandé le parfum Leila Lou, de l’encens Juniper Ridge, des bracelets Pura Vida, ma bouteille d’eau BKR…  N’oublions pas Jouercosmetics.com, une charmante compagnie américaine non-vendue ici dont les produits de maquillage s’emboîtent comme des legos. Le rêve absolu de la fille organisée! J’ai ainsi pu tester l’enlumineur et le cheek tint qui sont absolument cultes (avec raison!). Ils figurent souvent dans les favoris d‘Into The Gloss. Idem pour la poudre bronzante qui est très aimée (mais qui malheureusement sur moi virait un peu orange). Notons aussi leur sublime rouge à lèvres nude-rosé-pêche satin parfait, la teinte Meredith! Et le Luminizing Cheek Tint, absolument sublime (mais qui est un peu collant au toucher, mentionnons-le). Quoi d’autre…? Je commande aussi les produits de Charlotte Tilbury, naturellement! Et tout récemment, les produits Glossier. Sur ma liste pour la prochaine fois? Certains basiques de Le Métier de Beauté, que l’on peut semblerait-il commander auprès de Neiman Marcus! Voili voilà! Vous, vous avez des astuces logistiques pour sauver la douane et les frais de port? Vous commandez quoi quand vous allez en vacances?

Look du jour: the transition

TransitionEn ce petit vendredi 11 avril, je suis officiellement passée en mode printemps. Proclamation. Pas de retour en arrière. Même s’il neige, peu importe, je porterai du lin et un imprimé fleuri, voilà, c’est dit.

Faire la transition en mode ensoleillé n’est pas facile, c’est même une tache délicate, comme marcher sur un fil. Bien souvent, on a envie de plus frais que la température le permet, et aussi, on n’a pas envie d’être la seule en petite robe quand tout le monde au bureau est toujours en lainages. Il faut que le « consensus-printemps » ait été adopté au conseil, ce qui, n’est pas encore le cas à mon bureau. Et puis, une jolie jupe légère avec des bottes c’est trop déprimant. Un constat s’impose toutefois : adopter une tenue de printemps rend toute légère, donne des ailes et apporte le rose aux joues. C’est comme si la jupe fleurie était le coup de pied pour sortir de son hibernation, comme si les chaussures sans collants étaient le feu vert pour marcher en sautillant.

Aujourd’hui j’ai articulé tout mon look autour d’une pièce flash et fleurie comme un centre de table à une garden party: une chemise Elsa en soie de chez Lilly Pulitzer. J’adoooore Lilly Pulitzer. Un  jour, je vous ferai un petit résumé de la marque floridienne (culte!), adorée de Jackie O. (que dire de plus?) et qui fait rêver de vacances et de bougainvilliers en fleurs. Mais pour aujourd’hui, je ne fais que vous montrer ma petite chemise Elsa, vraiment pratique car on peut la porter de mille manières. Cet été, d’ailleurs, je compte la porter au bureau avec un pantalon blanc mais je vous assure qu’avec un jean, le weekend, elle a un petit edge cool. Enfin, pour celles qui se posaient la question, c’est impossible d’être de mauvaise humeur quand on porte autant de couleurs, impossible!

Histoire de calmer un peu le party j’ai choisi des pantalons noirs GAP et, pour l’extérieur, mon manteau Zara de cet automne. Sac Mulberry Baywater noir et chaussures de cuir noires Aldo (pointues, pour couper un peu l’enthousiasme débridé du top), quelques bracelets en argent (Tiffany’s et vintage) and voilà, ça sent déjà un peu plus le printemps!

Printemps
Côté maquillage, j’ai vraiment préparé ma peau en faisant pénétrer une huile en massant. Je lis partout que c’est un must que les maquilleurs imposent aux mannequins avant les défilés alors je me l’impose aussi à moi-même. C’est un peu ma fixation du moment, je perds un temps fou à me masser le visage.  Je fais suivre avec quelques gouttes d’Addition Concentré-Éclat Clarins dans mon soin de jour (plus de détails à venir sur le soin de jour!) puis, j’applique le fond de teint par petites touches (W3ll People). Sous les yeux, c’est cache-cernes Instant Conceal Clarins, et, sur les taches, c’est la poudre minérale Cover FX (vue ici). Sur les joues, puisque mon top est very coloré je préfère jouer la carte du hâle plutôt que celle du rose, donc, j’ai appliqué le Buriti Bronzer RMS, et ensuite, un rien de RMS Lip2Cheek Smile sur les pommettes. Un fluff de Un-Powder RMS sur tout le visage (sauf sur les joues, pour ne pas couper l’éclat), un tracé de liner noir sur la paupière du haut (comme les mannequins Lilli Pulitzer), avec le Tightline cake eyeliner Laura Mercier et deux bonnes couches de mascara sur les cils du haut. Pour le mascara, je me suis remise au Dior Show Iconic Overcurl (la nouveauté waterproof, parfaite!). My gosh, j’avais complètement oublié combien je l’aimais celui-là. Il fait vraiment des cils courbés. Un peu de Kjaer Weis Romance Lip Tint sur les lèvres appliqué au doigt, un spritz de parfum (Leila Lou by Rosie Jane, qui sent trop bon la poire et l’herbe) and voilà! Me voici prête à aller au bureau, le vent d’avril dans les cheveux.

Je serais curieuse de savoir comment vous faites pour passer en mode printanier en douceur. Vous savez, sans avoir l’air d’une désespérée qui met le cap pour la plage…

So Hemingway

Hemingway

Crédit photo: Vogue

Côté maquillage, ces jours-ci, j’ai été très inspirée par un magnifique photoshoot paru dans Vogue il y a quelques temps. On y voit Dree Hemingway recréant la vie (imaginée) de son arrière-grand-père, Ernest Hemingway. Lunettes yeux de chat, boucles parfaites et peau rayonnante, sous les palmiers, tout est parfait, hyper floridien. Je me suis donc amusée à recréer un look semblable le temps de mes vacances mais en version plus ensoleillée, dans des teintes corail. Au final, j’aime tellement que je compte bien continuer à le porter (en version lipstick rouge) une fois revenue à Montréal, avec mon rouge 999 de Dior, semblable au rouge à lèvres des photos de Dree.

En fait, le look est tout simple et résulte de la combinaison peau subtilement-hâlée-éclatante et rouge à lèvres mi-mat. Peu de maquillage sur les yeux, pas de blush et encore moins d’eyeliner : c’est un look facile pour sortir en coup de vent et aller prendre l’air frais à Key West comme à Québec.

Hemingway

Mon allié teint doré-hydraté-éclatant? Mon nouveau trésor : le Buriti Bronzer de RMS. Vous savez combien j’adore mon Living Luminizer, n’est-ce pas? Ce fard illuminateur hydratant qui figurait dans dans mon Palmares 2013? Alors, le Buriti Bronzer est son nouveau petit frère! (J’ai peine à contenir mon excitation et empêcher mes mains de trembler de bonheur!) Même texture et même rendu délicat complètement luxe (pas de pigments visibles, de brillants ou de paillettes), mais dans une version dorée-bronzée absolument magnifique. Le Buriti Bronzer tient son nom de l’huile de buriti sauvage qui entre dans sa composition et qui, selon les dires de la marque, contient un très haut pourcentage de vitamine A et de béta-carotène. Mais le plus beau? C’est l’éclat qu’il procure. C’est comme si on se regardait dans un miroir avec un filtre de vacances. Comme si le soleil nous suivait partout. Je l’applique sur le haut des os des joues et en petites touches sur l’arête du nez et voilà, c’est tout ce qu’il faut pour un teint des cités d’Or.

Pour les lèvres, comme je porte beaucoup de rouge-rouge l’hiver à la maison (c’est réconfortant, je trouve, au même titre qu’un lait chaud, un bon roman ou une couverture de laine La Baie, oui oui), j’ai opté plutôt pour une chic teinte corail: le gros crayon Ilia, teinte Karma Kameleon. Je n’ai pas le mérite de l’avoir découvert toute seule, c’est May Lindstrom qui m’en a parlé et elle a raison : il n’y a pas mieux pour réveiller le sourire et donner bonne mine. D’ailleurs, petite note en passant, ce crayon rend magnifiquement en photo! Toutes mes photos de vacances où je le porte, il n’y a pas à dire : j’ai l’air en pleine forme! Texture assez longue tenue (toutefois, petite note pour ma mère qui adore les longues tenues : ça reste un rouge à lèvres, pas un tatouage), il laisse sur les lèvres une jolie teinte à l’estompe. Pas excessivement hydratant mais très confortable, ce crayon fait des lèvres résolument modernes, mais avec ce je ne sais quoi de petite poésie rétro. Comme des lèvres de velours. Enfin, ce qui ne gâche rien : Ilia est une super marque fondée par une Canadienne (d’ailleurs, j’ai adoré tout ce que j’ai essayé), non-toxique, gorgé d’ingrédients bioactifs et résolument sans compromis. Je vous reparle d’ailleurs très vite de mes dernières trouvailles Ilia, c’est promis.

À très vite, de retour dans le froid saisissant!

Ça pousse dans ma trousse

Trousse verte

Vous le savez, il y a de cela un petit moment, j’ai fait un gros ménage dans mon inventaire beauté. Sans me départir officiellement de mes produits de beauté à la composition plus “chimique”, j’ai fait le pari de passer au vert, même avec moins. L’objectif? Voir comment je m’en sors, dans quel esprit je suis, repenser mon image pour qu’elle soit plus acceptante et aimante, mais surtout (et ça c’est la partie fun), peu à peu me trouver de nouveaux chouchous naturels.

Et, où en suis-je dans ma quête? À quoi ressemble ma trousse ces jours-ci? Sans pour autant vous montrer le contenu de mes tiroirs ou ma routine maquillage du matin (une autre histoire pour un autre jour), venez, je vais vous montrer ma trousse où les petits produits fleurissent comme dans un beau jardin.

D’abord, il y a mon Living Luminizer de RMS. Ne mettez pas vos mains sur vos oreilles, je ne me répéterai pas : je vous l’ai dit mille fois, il est extra! Je l’utilise sous mon cache-cernes Un” cover Up de la même marque et en touche illuminatrice. Mais surtout (et c’est pour cela qu’il est dans ma trousse), pour rafraichir mon maquillage tout au long de la journée. Hop, une petite touche sur le haut des joues et j’ai l’air fraîchement hydratée. En plus, je le constate, ce maquillage est vraiment bon pour la peau.

Ensuite, mon blush Kjaer Weis, teinte Lovely. Je vous en ai récemment parlé : ce blush crémeux tout doux fait des joues à croquer. Emballage au design scandinave et teint éclatant : je suis conquise cela va de soi. D’ailleurs, la marque vient de lancer un fond de teint qui m’intrigue au plus haut point!

J’ai aussi toujours avec moi ma poudre fond de teint Jane Iredale (à défaut d’avoir trouvé mieux), pour matifier et unifier au cours de la journée. Ayant malheureusement fini mon pot de Un-Powder, je dois vivre sans pour le moment (bouhou!). Pour l’appliquer, j’utilise mon éponge Beauty Blender ou encore, un gros pinceau comme celui-ci.

Comme mes yeux sont maquillés quand je quitte la maison, je ne m’encombre pas de fards ou de mascara. Par contre, j’ai tout un arsenal de produits à lèvres pour chaque moment, chaque humeur de ma journée. Seule à mon bureau (la plupart du temps), j’en profite pour donner à ma peau un bain d’hydratation. Je redécouvre mon pot de Love Balm de Jurlique, hyper soyeux au parfum qui calme, et aussi, j’ai mon plus chic et adoré baume Lip Whip Kari Gran qui, même seul se suffit en terme d’éclat. Quand j’ai envie de vraie couleur (quand je dois faire face au monde extérieur, notamment), je me tourne vers mon Lip Tint Kjaer Weis (teinte Romance), qui fait une moue mi-matte ultra-Bardot, so joli avec des cils épais bien noirs et le blush rosé. Moderne et frais, ce produit dépasse toutes mes attentes à mon plus grand bonheur. Comme la texture est assez « longue-tenue » (maman, prends des notes), j’aime bien appliquer mon baume Lip Whip Kari Gran au centre de la lèvre inférieure pour contrer l’effet déshydratant. Enfin, autre petite addition bon marché : le Lip Shimmer Burt’s Bees, teinte Rhubarb, qui, une fois estompé, laisse une teinte rosée pas trop irisée, mais surtout, une sensation d’hydratation confortable (merci huile de menthe poivrée). Oui et bon, il y a aussi, le Crayon à lèvres Soyeux d’Armani (teinte 12); sorry, je n’ai pas trouvé d’équivalent.  Ah oui, et le baume Figs and Rouge teinté (teinte cherry blossom), qui, si je ne vous l’ai pas dit, est une petite merveille aussi (et à bon prix!). Je le prends sur Crèmes Etc. d’habitude mais là je ne le vois pas, alors je crois qu’il est en rupture de stock.

Enfin, au rayon des autres produits disparates, il y a un mini-vaporisateur Inner Peace de Lotus Wei, un mini vaporisateur de parfum de mon parfum du moment (je suis retournée à Lann-Aël de Lostmarc’h, vu qu’il fait froid), de la soie dentaire à la canneberge Radius, des épingles à cheveux blondes Goody, un tube de crème Skin Food de Weleda (que j’utilise sur mes mains) et l’huile aromathérapeutique Irritability Treatment de Tata Harper. Cette huile, j’en rêve depuis plus d’un an! En plus de sentir le jardin d’herbes et le dépaysement, elle est réputée mettre un terme aux pensées circulaires négatives, aux pensées qui mettent de mauvais poil. En plus, cette huile a bien fait rire ma mère et ma soeur samedi dernier lors de notre après-midi de magasinage : je leur proposais à la moindre petite contrariété (pas la bonne taille de top, trop de monde à la caisse, monsieur pas sympathique au stationnement, etc…). Blagues à part, cette huile a un véritable parfum calmant, apaisant, et, sans vraiment pouvoir dire si je suis « moins irritable », je suis certainement plus zen après l’avoir respirée. En plus, c’est tout simple, tout pratique : un petit embout à bille à faire rouler dans la paume de ses mains (quelques gouttes suffisent). On respire quelques  fois et…ah. À noter, je l’applique également avant le dodo, et souvent, au bureau, je ne fais qu’ôter le bouchon pour respirer en comptant jusqu’à trois.

Voilà pour le contenu de ma trousse qui verdit peu à peu, au fil des jours et de mes nouveaux coup de coeurs. Je n’aurais jamais pensé pouvoir dire cela mais je suis bien heureuse de mon clean-up et pour le moment, je ne regrette absolument rien.

Dites-moi, verte ou pas: dans votre trousse, il y a quoi? Allez, je veux tout savoir. J’adore ce genre d’exercice d’inventaire.

Les couleurs de l’automne

Couleurs

Un écureuil de branche en branche, saute et puis rebondit

Une jolie feuille verte, un peu fâchée

lui dit : “T´es pas dégourdi!”

Tu ne vois pas qu´tu m´as froissée et demain c´est samedi

Je voulais être la plus belle car j´veux danser

au bal jusqu´à minuit

Elle est froissée, lui est vexé, arrive le samedi

La feuille est toute contrariée : “J´peux plus danser…

ma robe est défraîchie”

Mais l´écureuil de branche en branche sauta et rebondit

“Petite feuille, le sais-tu? Ta robe d´or

est encore plus jolie!”

La jolie feuille a tant dansé, a tant tourbillonné

N´a pas vu la fin de l´été, toute étonnée, l´automne est arrivé!

N´a pas vu la fin de l´été, toute étonnée, l´automne est arrivé!*

*La feuille et l’écureuil (Henri Dès), une chanson de mon enfance que l’on peut écouter ici.

Je ne vous dis même pas combien c’était beau la fin de semaine dernière dans le nord! Les montagnes étaient comme une tapisserie byzantine : parsemées de feuilles d’or et complètement célestes sous le vent qui les faisait miroiter.

Feuilles

L’occasion était trop belle, donc, il fallait que je vous montre mon look maquillage de ces jours-ci, un vrai maquillage d’automne pour marcher dans les feuilles et accueillir les premiers frissons d’octobre dans l’éclat et la bonne humeur.

Depuis que j’ai trouvé cette formule maquillage (bon, je sais, cela ne fait que quatre jours  mais on ne compte pas quand on est heureuse, n’est-ce pas?), je n’en déroge plus. J’ai l’impression que mon look colle parfaitement à la saison, à mon humeur, à mes vêtements…C’est ma petite formule toute prête pour être prête en moins de deux! Bien sûr, je continue d’expérimenter avec mon rouge à lèvres, mon eyeliner, mon vernis… Mais ma sortie de secours, c’est ce look. Pour ces jours où je manque d’inspiration, de temps, d’énergie ou simplement, pour ces jours où je veux être certaine d’être à mon meilleur…je me tourne invariablement vers mes alliés ci-dessous…

D’abord, une fois mon teint unifié avec mon génial fond de teint Bobbi Brown Luminous Moisturizing Foundation (je vous en reparle bien vite mais je suis extrêmement satisfaite!), j’applique un peu de Un-Cover de RMS sous mes yeux (pour faire fuir mon panda). J’applique ensuite un petit fluff de Un-powder de RMS, une merveille sans laquelle je ne pourrai plus jamais envisager de me pomponner. Never!

Sur mes joues, je vous parle de ma dernière découverte : le Diorblush teinte Brown Milly (disponible chez Pharmaprix et Holts pour le moment puis, partout ailleurs en octobre). Moi qui suis toujours attirée vers des vrais roses, ce blush est la dernière teinte que j’aurais imaginée aimer. Un genre de vieux-rose-pantoufle. Mais sur les joues…révélation! Mon visage tout entier se trouve illuminé et j’ai ce teint que j’ai toujours recherché : un éclat qui semble venir de l’intérieur comme si j’étais coquine, en santé et que je revenais d’une promenade dans le sous-bois (la trilogie du teint éclatant). Vous savez comment on dit toujours que la meilleure teinte de blush est celle qui se rapproche de notre rougissement naturel? Alors, voilà, j’ai la confirmation que je rougis dans une teinte vieux-rose-pantoufle et ça ne me dérange pas le moins du monde.

Couleurs

Sur mes paupières, j’applique le fard mi-crème, mi-poudre de Dior Fusion Mono teinte Millénium, un fard ardoise scintillant tout translucide qui fait des paupières d’ange tant le rendu est subtil. S’ensuivent deux bonnes couches de mascara en insistant sur les cils du coin externe histoire d’avoir vraiment des yeux de chat.

Ces jours-ci je me parfume avec un petit échantillon de Peony & Blush Suede de Jo Malone (tranduction libre: pivoines et suède rose poudré= c’est pour moi!). Frais et pétillant comme une bulle de champagne, je résiste mais la tentation de l’acheter est grande. (J’attends de sentir le Iris Prima de Penhaligons pour me décider!)

Couleurs

Et, enfin, enfin, ma nouvelle merveille, mon grand amour : l’Extrait de gloss de Chanel teinte Réflexion. Un vrai rose pimpant qui fait les dents blanches, la bouche en coeur, qui protège du vent et me met de bonne humeur.

Blush vieux-rose-pantoufles, paupières d’ange, parfum champagne dans le jardin et bouche en coeur : autant de mots-clés pour un maquillage d’automne parfait pour une fille rêveuse. Feuilles en robes d’or, bal d’automne dans les arbres et de gros foulard doudou dans le soir qui tombe…bienvenue à octobre.

Vous, votre maquillage d’automne? Et, encore plus important : quels sont vos mots-clés?

Le temps des pommes

Temps des pommesCette fin de semaine, ça sentait le frais, ça sentait le début de l’automne, mais surtout, ça sentait les pommes! Comme il faisait beau dimanche, j’en ai profité pour aller au verger Labonté avec la famille! Ça m’a totalement inspiré, ce look “belle du verger”…Du rouge aux ongles, des lèvres à croquer et ma petite crème “peau parfaite en pique-nique”, j’ai eu envie de partager le fruit de mon auto-cuillette beauté…

Pomme en coeur

D’abord, ma petite crème Steam Cream…Oui, c’est exact, je suis toujours accro à cette crème de vapeur d’eau. Vous vous en souvenez, je vous en avais parlé cet hiver? Alors, c’est la petite crème parfaite (je la commande ici) sous le maquillage, une crème simple qui rend ma peau hydratée et rebondie mais aussi une crème idéale pour ces soirs ou matins où, il nous semble que l’on a envie de rien (et notre peau non plus d’ailleurs). Pour celles qui aiment Hope in a Jar de Philosophy, cette crème a un parfum assez semblable mais une texture infiniment plus nuage. Où s’insère-t-elle dans ma routine beauté? En fait, cette crème est un peu mon plan B, mon filet de sûreté pour ces jours où je suis obsédée par mon idéal de simplicité. Mains, corps, ongles, visage…Cette crème soigne tout aussi, j’en ai toujours un (joli) pot sur ma coiffeuse.

Pommes

Paula Red, McIntosh, Délicieuse ou HoneyCrisp (ma pomme préférée au monde!), autant de teintes de rouges qui ne se comparent même pas à mon Lip Shine RMS teinte Sacred. Chouchou de Miranda Kerr, je compte bien vous en reparler. C’est le rouge le plus gourmand et le plus chic que je n’aie jamais essayé.

Pommes

Sur mes ongles depuis le retour de vacances: la teinte Wildfire dans la collection Vinylux de CND (une fois que l’on essaie Vinylux, on ne peut plus retourner en arrière!). Un vrai rouge de rouge ultra-miroir qui, sur des ongles courts, est du plus chic effet. Parfait avec des mains plus pâles pour des mains de Blanche-Neige moderne.

Bébé Ours auto-cuillette de cailloux

Enfin, la récolte a été excellente! Of course, si j’avais écouté Bébé Ours, nous n’aurions ramassé que des cailloux dans le stationnement (il a fallu un bon moment pour le convaincre que nous étions plutôt là pour ramasser des pommes!). Et maintenant que j’ai autant de pommes, c’est certain, plus le choix: je vais devoir trouver une bonne recette de gelée! D’ailleurs, j’ai pu constater que ma maman avait une bonne avance sur moi côté confitures-maison aux mélanges gourmands (baies de sureau, prunes et noix, pamplemousse-poires…pour ne nommer que ceux-là!)! D’ailleurs, si vous avez des idées de recettes à faire avec genre, 3 livres de pommes (et une livre de cailloux!), je suis preneuse!

Confitures de ma maman

Ça commence à sentir un peu l’automne chez vous? Quels sont les fruits ou légumes qui sont de saison?

Citrouilles et maïs

100% Pretty

En beauté, je ne suis pas aussi verte que j’aimerais. J’ai essayé plusieurs fois de me lancer, pleine de bonnes intentions. Mais j’ai été vite rebutée par les odeurs (un mix de temple de méditation et bouquet de fleurs séchées: glam!), les points de vente (un petit magasin qui vend de la viande de grison bio à côté de mon futur gloss…j’aime ma planète mais non merci), le manque de choix de teintes et aussi, je l’admets, les cadeaux avec achats (du yogourt probiotique en cadeau? Hmmm…ça me fait juste rêver davantage à la prime Clinique). Mais, heureusement, petit à petit, j’ai été charmée par des produits naturels vraiment efficaces, glamour et agréables. La Precious Oil M. Picaut, les produits Green Beaver, les produits Caudalie, ceux de Mountain Ocean, Clark’s Botanicals, Weleda et Ren sont de ceux-là. Et puis, j’ai découvert Pretty et le coup de foudre a été total.

Mais qu’est-ce que Pretty? Pretty, c’est un comptoir beauté canadien et une e-boutique, spécialisés en produits “clean and green“.  Leur comptoir est situé dans une mignonne petite boutique à Toronto, Coal Miner’s Daughter, qui tient des vêtements et bijoux canadiens; si vous passez dans le coin, il faut absolument y aller! La propriétaire du comptoir beauté et maman de ce beau projet, Andrea Victory-Lacasse, est une vraie pro de la beauté éco-responsable. Elle offre des produits vraiment très niches et plein de charme, mais qui se révèlent absolument géniaux. Comme ma fameuse débarbouillette tricottée à la main à Terre-Neuve qui me fait un teint éclatant comme c’est pas possible. (Petite note: la femme (une blogueuse-tricot) qui tricote ces débarbouillettes a même tricoté la très jolie robe de mariée de la fondatrice, Andrea! )

Aujourd’hui, c’est toute excitée que je vous présente mes plus récentes découvertes dénichées sur Pretty.ca!

Goé Oil

Ok, ce produit, c’est de la folie. Il s’agit d’un genre de baume huileux qui est en fait un mélange de 28 herbes, fruits, fleurs et beurres. Il est très, très légèrement parfumé au Monoï de Tahiti et peut être appliqué sur tout le corps et même dans les cheveux.  Il fait la peau douce comme c’est pas possible. Pas possible je vous dis! Je ne m’en passe plus. End of story.

Baume à lèvres Hurraw! au Thé Earl Grey

Moi, résister à un nouveau baume à lèvres? Mais attendez, je m’y connais en baumes. Toutefois, je suis la première à admettre que j’ai été surprise de voir à quel point j’ai été conquise par celui-ci. Ce baume, il est tout naturel, végétalien (“vegan“), fabriqué avec des ingrédients organiques, crus, et issus de commerce équitable. Toutes les huiles sont pressées à froid et les baumes sont versés dans les tubes à la main. À la main! Ce baume est tout soyeux, pas granuleux du tout (j’en ai connu des baumes à lèvres naturels granuleux!), pas cireux (hello Burt’s Bees!), il a une excellente tenue et hydrate comme si sa vie en dépendait. C’est le parfait baume pour faire des bisous, pour faire du sport, comme base de rouge à lèvres…mais aussi, pour les hommes. J’adore aussi le petit tube ovale bien pensé qui est discret dans la poche du jeans skinny. Et puis, que dire de son parfum: moi qui déteste tout ce qui a une saveur, je suis devenue complètement accro à ce baume qui a l’odeur très subtile mais complexe d’une réconfortante tasse de thé anglais. Je n’ai qu’une envie: tester toutes les saveurs, mais surtout, celui à la Cerise Noire qui a une subtile teinte rouge.

Les produits de maquillage de la marque RMS Beauty

Cette marque est une véritable découverte pour moi, une révélation. Plus que ça: trois de leurs produits sont maintenant devenus ma recette teint radieux. La marque est en fait une marque de maquillage qui vend des soins pigmentés par des minéraux. Et le résultat est là.  Ma peau est en forme, pimpante et moi aussi j’ai cet éclat de fille en santé. Et ça perdure même après le démaquillage. Et puis, j’adore le petit côté facile, peinture à doigts des produits crémeux-fondants: on ne peut pas se tromper!  Voyez le résultat:

D’abord, le Lip2Cheek teinte Smile: Mon indispensable! Une crème rose-corail que j’applique sur mes joues et mes lèvres. Si, dans la vie, j’ai souvent j’ai remarqué que les blush crèmes faisaient ressortir toutes les imperfections de ma peau, celui-ci, au contraire, la sublime et la fait sembler parfaite. Sur mes lèvres, c’est une base de couleur qui me donne bonne mine et me fait les dents blanches. Tellement pratique, tellement joli.

RMS Beauty Lip2Cheek (teinte Smile)

Le Living Luminizer: Oh la la-je ne pensais pas que c’était possible mais voilà, c’est dit: mon Watt’s Up de Benefit est au fond de mon tiroir depuis que j’ai cette crème magique. Pour des joues de mannequin suédoise qui revient d’une promenade dans la toundra… Cet enlumineur a d’ailleurs gagné un prix de la beauté ELLE. Enfin, à moi le teint über-éclatant des mannequins de la campagne GAP Be Bright!

Le Lip Shine, teinte Bloom: un gloss/baume teinté dans la parfaite couleur “mes lèvres en mieux.” Texture et tenue irréprochable. Je l’applique sur mon Lip2Cheek, pour une brillance pulpeuse.

Alors voilà pour mes plus récentes découvertes. D’autres produits de Pretty me tentent sérieusement: les vernis à ongles SCOTCH (qui renforcent l’ongle, en plus d’être non-toxiques et d’avoir un super choix de teintes), le Lotus Wei Joy Mist pour le teint, et les produits de la marque Ilia Beauty.

Ah, la la, dur, dur d’être verte. Mais bon, tout ça, ça reste moins cher qu’une Prius

Pretty.ca assure la livraison partout dans le monde! Et puis, sa fondatrice a un super blogue beauté naturelle, que j’adore: I feel Pretty.