Mon Plan d’automne

planfall2016

Nous voici en automne. Mon moment préféré de l’année! Le moment des vents frais, des feuilles qui bruissent, des joues roses, des potages et de toutes les possibilités. Au moment où je vous écris, je suis forcée d’interrompre la cuisine des repas de la semaine…par une panne d’électricité (tout était à la mi-cuisson- excellent timing. Une chance que j’aime les pâtes hyper al dente. ). Mais je me dis que c’était un signe de l’univers, comme une alarme qui sonne: c’est le temps du Plan!

Je n’explique pas ce que c’est le Plan car vous connaissez toutes le concept : vous êtes même des pros! Vous êtes plusieurs à m’écrire, à me demander le mien, à partager le vôtre…Mais si jamais vous aviez besoin d’un petit rappel, simplement voir ici, ici, ici, ici, ici et ici, …

J’entre donc dans le vif du sujet : cet automne, je me sens d’humeur slave. Je suis en pleine lecture des romans d’Andreï Kourkov qui enveloppent de froid, de givre et font rêver de villages en Ukraïne, de thé brûlant, de châles, et donnent envie de cuisiner pelminis et salades de betteraves. Je suis donc activement à la recherche d’un authentique foulard à motif floral à la russe («аутентичный русский шаль»), de bottes cuissardes à talons et de vestes de fourrures. J’ai aussi ressorti mon vieux livre Cuisine de Russie et des pays voisins et acheté de la vodka. Давай! (“Allons-y!”)

capture-decran-2016-09-25-a-16-45-12

Photo via Pinterest

L’automne, c’est aussi la pré-hibernation, le soleil qui se couche tôt et se lève tard et…la difficulté à se lever le matin. La lecture du livre Sleep Revolution d’Arianna Huffington m’a ouvert les yeux sur l’importance de les fermer alors cet automne je compte continuer à faire des efforts de ce côté. On est tellement mieux quand on dort suffisamment. Je ressortirai aussi ma lampe de luminothérapie bientôt, qui a, j’ai trouvé, boosté mon énergie et mon moral l’hiver dernier (20 minutes, tous les matins) et je recommencerai à prendre de la vitamine B (ça aide pour le stress). Ça et je boirai beaucoup d’eau car il faut s’hydrater de l’intérieur (c’est tellement important l’hydratation interne, les mannequins médecins le disent tous).

capture-decran-2016-09-25-a-17-00-55

Photo via Anthropologie

Au delà de l’inspiration slave et de ma résolution de boire plus d’eau, j’ai également envie de revisiter des tenues classiques de l’automne, mais avec une twist. J’ai l’œil sur une mini jupe en laine rose J. Crew (motif houndstooth, so Londres dans les années ’60) et sur un cardigan Karl Lagerfeld (chez LaBaie), tellement Chanel (mais pas sur le site web). Je rêve de chandails fuzzy et flous comme de la ouate, qui rappellent des robes de chambres roses de pin-up, je rêve de chemisiers soyeux et lustrés qui glissent sur la peau et d’une maxi robe florale style mariage dans un vieux château en Écosse. Ah oui, et j’adore ce kimono fleuri en velours.

Maxi dress

Photo via Anthropologie

J’ai une envie d’imprimés de fleurs sur fonds noirs, de cols roulés en cachemire (dont un blanc d’hiver à gros col) et aussi, de pendentifs simples et superposés, mystérieux, comme des talismans modernes (avec des cristaux clairs, comme du quartz rose et de l’opale), genre, hippie-fée-pastelle. Les cristaux, c’est plein de pouvoirs en plus, et ça donne de bonnes vibrations. Pour le quotidien, je pense à des robes ajustées de laine simples, col en V (pour qu’on voie les pendentifs), avec des manches super longues (mais pas des manches amples, hein, car sinon j’aurai l’air d’une magicienne qui brasse un chaudron). Confo et mystérieuse. Déesse moderne quoi. Lumineuse… (Moi j’ai une super image dans ma tête mais je suis consciente que décrit comme ça, c’est assez louche comme look).

Mais je pense aussi au côté pratique. Souvent les lundis matins, je n’ai pas envie d’être une déesse moderne, non. C’est plutôt de robes hyper corporatives, super classiques, dont j’ai envie (comme si je devais réaffirmer mon côté sérieux après un weekend de décrochage, je sais, n’importe quoi). Pour cela, je me tourne souvent vers J.Crew (hello la Monday Dress) ou vers Club Monaco– les coupes sont simples mais féminines à la fois.

Et bien sûr, je suis toujours d’humeur ballerine : du tulle, du pastel, des jupes qui tournent, je ne m’en lasse pas. Le site web Repetto est une source éternelle d’inspiration et de torture: j’adore tout mais rien n’est vendu ici et de toute façon, avec le taux de change, tout serait hors de portée. Il reste que j’utilise le site pour m’inspirer. J’imagine une vie entière  dans ce monde: de mon vanity à la pause thé, avec des scones et de la confiture à la rose, des leggings, des blushs délicats et une peau claire. Je rêve en pastel, en valse des flocons et en entrechats et, pour continuer à rêver, j’ai pris une passe de saison des Grands Ballets Canadiens pour Petite Ourse et moi! Nous irons voir Roméo et Juliette, Casse-Noisette et le Lac des Cygnes de l’Opéra de Perm (OMG, OMG!!). Je suis tellement excitée! J’adore comme aller voir un ballet nous fait discuter de nouveaux sujets, elle et moi. On parle de l’histoire derrière, de grandes questions, de l’auteur, de l’époque, des décors, de la musique. C’est tellement, tellement magique. Nous en profiterons pour aller au resto entre filles ou aller prendre le thé.

Le Lac des Cygnes de l'Opéra de Perm, aux Grands Ballets Canadiens cet hiver (Photo via Les Grands Ballets Canadiens)

Le Lac des Cygnes de l’Opéra de Perm, aux Grands Ballets Canadiens cet hiver (Photo via Les Grands Ballets Canadiens)

Côté projets, de la lecture (tout plein de romans, ça enrichit la vie intérieure je trouve et ça permet de déconnecter et de voyager), de la marche en montagne dans le Vermont (Petite Ourse est une excellente marcheuse!) et… du sport. Je sais, c’est tellement pas moi de faire du sport mais j’ai découvert que ça me faisait un bien fou (je vous raconterai un autre jour). J’ai aussi envie de mieux planifier les repas de la semaine pour éviter les qu’est-ce-qu’on-mange-sans-réponses, de simplifier ma vie (moins de tout, plus de rien) et de marcher plus en général. Je me sens aussi d’humeur Côte-Est-américaine: des couvertures épaisses dans les teintes de gris, des paniers plein de pommes pour faire des tartes et de la compote, des mouettes et des phares, des chemises de flanelle (mes préférées sont celles-ci), des bottes de marche à lacets rouges, une dinde à la sauge dans le four, des tapis douillets et des lampes d’appoints avec ampoules roses (c’est plus doux pour le teint et les yeux). En vrac: j’ai envie de faire du ménage, je veux arrêter de perdre patience au moment des devoirs, je veux être mieux organisée et aussi, être calme et pleine de gratitude tout le temps. Je veux être plus ensoleillée, gentille avec tout le monde, m’occuper des autres et aussi de moi, avoir la peau du dos hyper douce, écrire avec une plume fontaine et aussi, faire un pot-au-feu avec des haricots verts en petits paquets attachés avec de la ficelle. J’aimerais aller me faire masser au spa et m’acheter un nouveau pyjama. J’ai envie de lire des magazines dans un lit aux draps frais et repassés, de faire des brioches à la cannelle (une vraie recette de Suède), et aussi, c’est très important : je dois me rappeler ce qui est important, je dois mettre les choses en perspective et arrêter de m’en demander autant. J’ai aussi envie de faire plein de soirées cinéma maison avec toute la famille collée sur le canapé, avec les oursons qui m’expliquent, tout excités, QUI est Han Solo (so compliqué ces Star Wars).

Glossier The Supers (Photo Via Glossier)

Glossier The Supers (Photo Via Glossier)

Point de vue beauté, je me sens à la croisée des chemins: de vraies premières rides apparaissent (alors que je me sens plus jeune que jamais) et j’ai envie de moins (alors que peut être que j’aurais besoin de plus? Je ne sais pas.). Je choisis d’avoir moins et je préfère désirer longtemps (et lire 181 reviews) plutôt que de craquer sans réfléchir chez Sephora. Conséquemment, les visites en boutiques sont plus rares: je me fais des listes mentales, je finis mes flacons et je reviens toujours au Lip Glow de Dior et au Bronze and Glow de Charlotte Tilbury (que je viens de terminer!). Du reste, je rêve en texture gel-crème et glossy shimmer et je visite les sites pour rêver davantage que pour acheter. J’ai très envie des teintes dorées de la Legendary Palette de Charlotte Tilbury pour les yeux, du bâton lumineux Haloscope Glossier teinte Quartz (j’ai le Topaz et j’adore), de rouge à lèvres nude (Super Cindy de Charlotte Tilbury) et framboise (Secret Selma de Charlotte Tilbury). Et j’adore la nouvelle teinte The Queen, un rouge cerise adouci par une pointe de rose. Côté soins, l’automne c’est le moment de faire des bains thérapeutiques maison: au lait, à l’huile…Des gommages au sucre et au sel, des trempages aux huiles essentielles et des bains de vapeur qui décongestionnent la peau et les sinus. L’automne, c’est aussi le temps des masques (vous avez une recommandation? Je cherche un nouveau masque…), des huiles et des crèmes. Je rêve de l’huile visage Vintner’s Daughter (trop chère, ça n’est pas réaliste), des nouveaux sérums The Supers de Glossier et du baume à lèvres Tatcha, celui qui a une feuille d’or dedans.

capture-decran-2016-09-25-a-17-38-32

Enfin, côté parfum, je suis totalement sous l’hypnose de la pub Scent of a Dream de Charlotte Tilbury avec Kate Moss même si je n’aime pas du tout ce parfum. Kate Moss dans cette pub est une parfaite inspiration «look de sortie» (boucles défaites, maquillage cool, robe scintillante). Oh my God, robe scintillante!! J’ai envie de robes de sorties, de velours, de brocade, de hauts à paillettes, de robes qui brillent un peu et sont presque inappropriées pour la vraie vie. Vous savez, ces robes qui font que les monsieurs de quatre-vingt ans s’inclinent en vous donnant un baise-main à la blague dans la rue, ces robes qui font que les serveurs vous apportent du champagne en vous souhaitant bon anniversaire. C’est tellement plus fun que la petite robe noire classique- ça donne le goût de s’inventer des sorties, de mettre des date nights à l’agenda, de commander un Uber et une gardienne et de sortir dans la ville avec chéri ou ses amies… Ma soirée de prédilection ces jours-ci: prendre un verre au Cloakroom (un bar secret, avec une porte secrète cachée derrière un miroir, soooooo cool ! Et tellement Roger Rabbit! ) avant un souper au resto. Mais avec une robe scintillante, tout ça, c’est encore mieux ! (Et c’est encore plus dans l’esprit de Roger Rabbit (style, Jessica Rabbit!).

capture-decran-2016-09-25-a-17-04-46

Photo Via Anthropologie

Enfin, côté sac à main, la mode est aux mini sacs, ce qui est parfait pour aller marcher longtemps et avoir le pas léger et les mains dans les poches. J’adore l’idée, même si ça veut dire qu’on ne sort qu’avec un rouge à lèvres sur soi. Je crois bien que je vais finir par craquer.

Enfin, c’est ce que je veux le plus pour cet automne : plus que les tartes, plus que le vernis Pirate de Chanel impeccable, plus que les cheveux brillants de Ouai Finishing Creme et plus le manteau de laine avec du mouton retourné dans le col, ce que je veux le plus-plus-plus, c’est du temps pour moi, pour respirer, marcher, pour aller sentir le vent frais sur mes joues et dans mon cou, entrer dans un café avec mon mini sac à main et un roman dans ma poche (parce qu’il n’entrera pas dans mon mini sac à main, snif), prendre un café toute seule, dans ma ville aux feuilles tombées. Rêver. Me rappeler qui je suis, ce que j’aime, mon bonheur, prendre le temps de le savourer et de le vivre dans ma bulle à moi…avant de retourner à la maison, manger des pâtes à moitié cuites (avec un mini verre de vodka) dans un peu de désordre, avec mes ours excités que j’aime. Bon automne et surtout, bon Plan à toutes !

P.S. N’hésitez pas à partager vos Plans ici, ils sont toujours inspirants!

De bonnes idées pour commencer la nouvelle année

Bonnes idéesEn attendant le Plan de début d’année en bonne et due forme (V. et moi on se voit bientôt pour en parler), voici quelques petites idées que j’ai adoptées, histoire de bien commencer la nouvelle année.

D’abord, les bandes blanchissantes pour les dents Whitestrips de Crest! Je vous en ai déjà parlé, ça n’est pas nouveau. Comme je compte sourire, rire et bien m’amuser en 2014, c’est le moment de m’assurer que mon sourire sera blanc-blanc-blanc. Attention : je ne fais que trois traitements trois jours consécutifs, puis, je conserve le reste des bandes dans la boîte pour le reste de l’année, en coup d’éclat.

Des compléments alimentaires pour la beauté!  À cet égard, l’Amérique a tout à envier à l’Europe côté sélection, vraiment…Pour ma part, j’ai teste les capsules Nutricap, qui bénéficient aux cheveux et aux ongles, je vous dirai. Je rêve toutefois d’essayer les capsules de la marque Imedeen (c’est génial dit-on).

On va dehors! Allez, on s’équipe pour aller dehors malgré le froid. Je crois qu’il n’y a rien au monde qui remette plus les choses en perspective qu’une promenade surtout si l’air est un peu saisissant et le sol crisse sous nos pas. Que celles qui se sentent la forme pour courir s’en donnent à coeur joie. Mais pour les autres, pas de culpabilité. Que ce soit de marcher pour aller chez Sephora, pour aller à la garderie, pour aller skier, aller jouer dehors avec les petits ou même juste de profiter de la petite marche vers le dépanneur quand on va acheter du lait, profitons de l’air frais, aussi froid soit-il. Pour y arriver, une seule solution : s’habiller convenablement. Un polar, des mitaines, une tuque et un gros foulard; les bonnes pièces font toutes la différence. Mes incontournables à moi? Les combines Helly Hansen (motifs scandinaves, yeah!!) et mon polar Lululemon so génial! (Bon, le mien ne semble plus y être mais les gilets ils sont tous trop beau).

On se fait des « soins maison » qui ne coûtent rien! Je sais, sur mon blog je parle souvent de produits hyper compliqués à se procurer dans le style expédition à dos de mule dans la steppe en Mongolie, création d’une adresse postale en République du Congo, cours de hongrois, puis récupération des produits au postkontor à Uppsala avec une fausse identité et voilà : à nous les pores invisibles!! Mais il reste que, si l’on revient aux sources (et j’adoooore revenir aux sources quand je ne suis pas dispo pour aller au postkontor!), tout cela, c’est de l’extra. On peut très bien se faire un super soin du visage avec de l’eau bouillante (bain de vapeur) et son nettoyant visage habituel, que l’on laisse poser en masque. Même avec un bon savon, ça fonctionne. Je lisais que c’est d’ailleurs ce qu’a fait Sunday Riley herself aux mannequins lors du défilé Stella McCartney (avec le Ceramic Slip Cleanser). À condition de s’hydrater convenablement après le rinçage, c’est un soin facile et efficace qui ne demande presque rien. Et pour celles qui ont milles produits (et rêvent d’une routine toute simple) : pourquoi ne pas essayer ce soin malgré tout? On se sent toute minimaliste, épurée, lavée de l’overdose cosmétique déferlante. Comme en cure dans un monastère. C’est tout à fait relaxant. Et rassurant de se rappeler que finalement, on a besoin de peu pour être heureux.

On s’hydrate de l’intérieur! Oui, je sais, ça semble si cliché. Mais à ce sujet, un récent courriel de mon amie V. me vient à l’esprit. « Hey mon amie! Je ne sais pas ce qui se passe : j’ai le teint gris et brouillé. As-tu des suggestions de produits? » Une minute après, pendant que j’étais en train de rédiger une prescription exfoliant-masque-soin, ping, un autre courriel. « Hey mon amie! Oublie mon précédent courriel. Je viens de me rappeler que je n’ai pas bu une goutte d’eau en 4 jours, chameau que je suis. Mon Dieu, comme j’aime les solutions toutes simples! Vive la vie! Que cela nous serve de leçon! ». Donc, morale de cette histoire : ne soyons pas chameau , buvons de l’eau, consciemment et consciencieusement chaque jour. Ça change tout, les études et témoignages le prouvent! Ensuite, histoire de pimenter un peu notre consommation, il y a toujours les infusions. Celle qui m’accompagne en ce début d’année? Le Skin Detox de Yogi Tea (qui propose même une pose de yoga pour un « teint éclatant » (bon, ça, je ne l’ai pas essayée)). Pour celles qui n’auraient pas accès à ce thé mais chercheraient dans leur contrée un équivalent, je vous donne la liste des principaux ingrédients : thé vert bio, pétales de rose, honeybush et fleur d’hibiscus…

On commence l’année avec quelque chose de neuf et d’inspirant! Un nouveau rouge à lèvres, une belle barrette, un blush…Pensez à qui vous voulez être en 2014, quelle histoire vous souhaitez raconter puis, achetez une petite pièce qui agira comme tremplin pour vous propulser dans votre inspiration. En ce qui me concerne, je suis totalement en mode ranch/époque victorienne alors, je pense que je recherche… un parfum (n’essayez pas de comprendre).

On essaie d’être un peu plus soignée au quotidien! Petite brosse et peigne, mini crème à mains, brosse à dents de voyage et mini-parfum pour le sac…allez, le pas allègre, le sourire aux lèvres et le regard au loin : 2014 nous appartient!

J’adorerais savoir ce que vous ferez pour bien commencer la nouvelle année, ça me donne toujours plein d’idées!!

C’est le temps du Plan!

Bonheur(Préambule: Vous connaissez toutes le concept du Plan je crois! Pour celles qui ne connaissent pas, je vous invitent à consulter l’Historique des Plans (ici et ici). Le Plan a été repris et connait des échos un peu partout dans le monde mais en fait, l’idée est vieille comme le monde: se réinventer un peu de temps en temps. Tout en restant soi-même, cela va de soi.)

Mercredi midi. Je suis devant mon ordinateur portable. J’ai une heure pour rédiger mon article sur le Plan. Je mange ma salade en même temps, écouteurs sur les oreilles, porte de bureau fermée. Je sors mes notes de ma rencontre de vendredi dernier avec mon amie V. Elle est venue souper chez moi, on a couché les oursons, puis, on a mangé une petite pizza-salade, de la Maison des Pâtes Fraîches entourées de découpes de magazines, de produits et de crayons et cahiers. C’était le temps de faire le Plan. Un super Plan! À moi maintenant de vous le raconter. Je sors donc mon cahier, histoire de ne rien oublier. Il est écrit:

  • Maestro foundation = toxique
  • Au début c’était génial…mais après…
  • L’horreur;
  • Tout est spécial;
  • Bonheurs locaux;
  • Cuir;
  • Découvertes;
  • Vestiges d’une civilization passée.

Ouais. J’ai comme un petit blanc de mémoire. Il me manque le lien… Vestiges d’une civilisation passée?? C’est un Plan ou le journal intime d’un archéologue? Hmmmm.

Allez, venez avec moi, on va repasser toute la soirée au peigne fin.

Moi: Bonsoir V! Tu sais comment ça marche. On va parler de notre Plan et moi, je vais prendre quelques notes de parcours, ça te va?

V: Ça me va! Allez, je commence. D’abord, je tiens à dire que je suis vraiment contente que ce soit l’automne. L’automne, c’est le moment de toutes les possibilités.

M: Tellement! Trop vrai!

V: Donc, je disais. C’est le moment pour profiter de ce que la vie nous offre. Récolter. Récolter des bonheurs locaux. Vivre simplement. Mais surtout, s’accepter comme on est.

M: J’adore le “récolter des bonheurs locaux”. Genre, aller lire au parc. Aller se promener dans son quartier. Se satisfaire de ce que l’on a…Tout en réfléchissant à ce que l’on peut améliorer…

V: Cela va de soi! D’ailleurs, parlant de choses que l’on peut améliorer…Ma peau. Le fond de teint Maestro d’Armani s’est révélé hyper toxique pour elle. Au début, je n’y croyais pas tant ma peau était sublime mais, au bout d’une semaine, ma peau s’est vengée! L’horreur! C’est à cause de tout ce silicone!

M: Ouiiii, c’est si important de lire la liste des ingrédients. D’ailleurs, ça fait partie de mon Plan de mieux m’informer sur ce que je mange, ce que je mets sur ma peau, ce que j’utilise pour nettoyer la maison (ou pire…ce qui est utilisé pour le nettoyage à sec!). Sans être pour autant transformée par ma lecture de No more Dirty Looks, je suis vigilante. Ça fait partie de mon Plan!

V: Oh oui, une vie moins toxique!

M: Ce que j’ai préféré dans No More Dirty Looks c’est le chapitre de la fin sur le Lifestyle, un genre de manuel de la santé basique (sommeil, exercice, nutrition, etc…) qui nous rappelle à l’ordre! Je veux intégrer ça dans mon Plan. Dormir plus surtout.

V: Oui, ça me fait penser aux Iles de la Madeleine. Une vie pure, près de la mer. On lit, on mange du poisson frais, on respire l’air salin et on fait des siestes…

Iles de la Madeleine

Credit photo: Iles de la Madeleine.com

M:…et on porte genre, la chemise blanche bien repassée (mais pas nettoyée à sec, hein!) et un jeans bleu foncé…

V: On a les cheveux dans le vent…

M: Oui, mais moi, je suis dans un autre vibe aussi…

V: Allez, raconte.

M: Je me sens un peu…teen angst. D’ailleurs, j’ai changé ma sonnerie d’Iphone pour “I fought the Law and the Law won” de The Clash pour être un peu rebelle! Il ne faudrait pas que ça sonne au Palais de Justice! Je me sens d’humeur adolescente! Allez, je t’explique. Tu te rappelles quand on était ado. Tout ce qui nous importait, c’est qu’on soit ensemble. Genre, il y avait une fête. Les questions n’étaient pas: “C’est où? Qu’est-ce qu’on mange, Il y a du stationnement? Qui y sera? Je mets quoi? etc…” C’était plutôt: “Tu y vas toi? Moi aussi!! Ohmondieu ça va être GÉNIAL!!!” La simplicité! Notre bonheur était contenu dans nos relations. Je m’ennuie de ça. Et d’écouter la chanson Ruby Soho

V: Ouiiii, la simplicité de quand on était jeunes. On avait un sac à dos, notre walk-man, on prenait l’autobus en rêvassant… Aller manger une pizza chez Gigi’s au coin de la rue était so fun! Ça suffit le blazé de maintenant!

M: Exactement!! Je ne dis pas que je veux nécessairement aller chez Gigi’s mais, je veux apprécier ce que j’ai, je veux me contenter de peu, de moins. J’ai envie de porter des jeans avec un t-shirt élimé de Weezer. J’ai envie de feuilles lignées et de lire les classiques. Genre, Hiroshima mon Amour, L’Énéide et Le Sous-Sol …De prendre l’autobus de la ligne 211 Bord du Lac…

V: Aller à la bibliothèque!! C’est génial d’aller à la bibliothèque! En plus, ça coûte rien et puis, ça sent bon les livres…Avoir un regard neuf sur le monde. De la fraîcheur. Exaltation…Tout est spécial!

M: (Ton sérieux) Bon, cela étant dit. J’ai envie aussi de nouveaux vêtements, tout de même. Des bottes de moto pour aller avec mon vibe d’ado des années 90 mais aussi, de belles bottes bien chic pour le bureau (comme celles de Tory Burch). Et des robes! Des jupes! J’adore trop cette jupe du Club Monaco. Ça et la robe Valentino RED que j’ai vue en vacances chez Saks, celle avec la boucle.

Valentino RED

Credit photo: Saks.com

V : De mon côté j’ai envie d’une mode très « back-to-school » : du tartan, du tweed, un cardigan un peu collégien et un sac de cuir naturel…

M : Ooooh! Parlant de cuir : tu as vu les nouvelles pub Kate Spade pour le Beau Bag? D’abord, j’adooore ce sac. Mais aussi, j’adore TOUT du look (à part que la mannequin aurait dû être en talons)! Je veux être cette fille! Je veux une jupe noire comme elle, un brushing rebondi-négligé comme elle et un manteau rouge qui a du swing comme elle. Et un Beau Bag, naturellement. Mais regarde cette pub!

Kate Spade Beau Bag

Crédit photo: Kate Spade

V : Ça me fait penser à Martine, les livres pour enfant. Tellement inspirant aussi. Elle est tellement parfaite, Martine. Elle recrée le jardin botanique dans sa cour (avec un étang pour y mettre des poissons) toute seule en trois semaines avec un râteau et quelques semis!

M : Parlant de se contenter de peu, j’ai aussi très envie du School Boy Blazer de J.Crew, de petites camisoles laine-coton Aubade (à porter sous une veste tricotée), celles avec la dentelle mais qui tiennent au chaud. Genre, lingerie et laine. Ah oui, et des beaux bas collants. Les bas collants beaux et de qualité c’est le secret de l’élégance en hiver je trouve.

J.Crew School Boy Blazer

Crédit photo: J.Crew

: Avec les petites laines fines, il faut des leggings bien confo. Ceux de Lululemon sont incomparables, à porter avec des tops doudous-chic. Comme cette veste de VINCE

Vince vest

Crédit photo: Vince

M : On va prendre des vitamines, on sera en pleine forme, on sera positives…

V : Ouiiiiii, on sera rayonnantes! On va RÉPANDRE LA JOIE! On sera un rayon de soleil!

M : Oui, mais on restera naturelles et on vivra malgré tout nos émotions sainement. Et on aura un blush/un baume à lèvres rose-sérénité parfait. J’ai testé le nouveau Lip2Cheek teinte Demure de RMS et il est parfait! J’en veux un pot! Ça et un chignon un peu défait c’est un super look tout prêt! La recette de la jeunesse!

Lip2Cheek Demure RMS

Crédit photo: Spirit Beauty Lounge

V : Ah oui, et on mangera un l’arc-en-ciel à chaque repas, genre, de toutes les couleurs dans notre assiette. Un festin pour le corps et les yeux.

M : Totalement! Nourrissons notre âme! Ça paraîtra sur notre peau en plus. Je veux passer à l’huile d’automne De Mamiel! Je veux un teint vraiment zéro défaut que je vais porter avec la nouvelle collection Rouge Dior. So chic! Ce sera parfait pour mon look de pub Kate Spade. Mais avec des talons, hein!

De Mamiel

Crédit photo: De Mamiel

V : Parlant d’état d’esprit, moi, je me sens très…hippie. Ce qui m’amène à dire…rétro…ce qui me fait penser à disco

M : Disco?? Tu veux vraiment que j’écrive ça : «disco »? Je ne me sens pas disco DU TOUT! C’est quoi le fil conducteur dans tout ça?

V : (Elle réfléchit, puis, le plus sérieusement du monde) Hmmm… je dirais, le brun. Des teintes riches de marron, de caramel, de chameau et de chocolat….Le Far West, le Sud des États Unis. Southern Hospitality!… On invite les gens à venir prendre du sweet tea…Mais aussi, on porte des bottes style Durango le weekend…avec des jeans et de la poudre bronzante…

M : Mouais. Pas sûre. Je me sens plutôt très Kate. Kate Moss, Kate Upton, Kate Middleton… Un mélange des trois…Et Caroline Bessett Kennedy, pour le rouge à lèvres rouge!

V: Et moi, je veux m’inspirer de Jennifer Lawrence! Et porter des bijoux anciens! Au fait, est-ce que c’est vraiment la chanson Good de Better than Ezra qui joue? Pour vrai? Oh my God! Retour au secondaire!!

M: Ouiiii, trop cool, non? Bon, alors, voilà, je crois que  ça boucle notre super Plan de la rentrée. J’ai tout noté. Tout est très clair. Point par point. Merci chère amie.

Bon, et les vestiges de la civilisation ancienne dans tout ça? C’est en écrivant un courriel à V. qu’elle m’a éclairée sur le cheminement de notre pensée…voici  sa réponse à mon courriel :

_________________________________________________________________________

De: M

Objet: Les minutes de notre dernière rencontre

Hey V! Je ne comprends plus mes notes! J’ai :

  • Maestro foundation = toxique
  • Au début c’était génial…mais après…
  • L’horreur;
  • Tout est spécial;
  • Bonheurs locaux;
  • Cuir;
  • Découvertes;
  • Vestiges d’une civilization passée?????????????

Help me!

_________________________________________________________________________

De: V

Objet: Super Secrétaire corporative tu es!

Les vestiges d’une autre civilisation c’était quand on parlait de passer plus de temps dehors, de communier avec/ d’explorer la nature, d’être plus proche de ses racines. Évidemment, quand on est en forêt,  il est tout à fait possible de tomber sur des vestiges d’anciennes civilisations, genre statues, temples et autre. C’est super inspirant ça, ça motive! (Bon, je ne suis jamais vraiment tombée sur un vestige en me promenant en forêt jusqu’à maintenant, mais l’idée est là. Ça relève du possible.) En fait, maintenant que j’y pense, ça me rappelle un peu Ernest Shackleton. On avait parlé de lui et d’explorateurs je crois, non? Bref, je pense que l’idée, c’est de profiter des espaces verts, de continuer à s’émerveiller, de sortir de la routine et de surmonter toute cette anxiété autour de la routine travail/obligations/perfection et tout. Donc s’évader. Ou qqch du genre. Et puis, oui, je confirme, malheureusement, le fond de teint Maestro est toxique. C’est vraiment une relation amour/haine pour moi. Comme si j’étais tombée pour un bad boy qui est tellement beau sur le coup, mais tellement wrong pour moi. Je le sais, mais c’est dur d’arrêter (dit la fille qui porte ledit fond de teint toxique en ce moment, parce que je l’aiiiiiiiime!)

Bon, je te laisse avec mes mots clés, au cas où tu ne les aurais pas tous notés :

  • Sourire, dormir
  • Lever du soleil, coucher du soleil, lune, océan, vagues
  • Paix, tranquillité, simplicité, exaltation, équilibre, harmonie
  • Yoga, natation, capoeira, jogging, push-ups, danse, gym, plongée
  • Kate Moss dans les années 90 (oui, oui, je sais, elle était un peu en mode désastre mais elle est quand même super jolie, et c’était une ado alors ça marche pour ton look « teen angst »…C’est parfait pour toi qui écoute du Blink 182 en allant travailler au bureau!!)
  • Jennifer Lawrence (pour moi)
  • Roquette
  • Le nord, la nature, les ancêtres…
  • Cabine de paquebot, lambris blancs, villa bord de mer, teepee.

Une chance que je suis là, hein?

_______________________________________________________________________

Voilà pour notre Plan qui, je l’admets, est tellement tout-fou-fou que je suis moi-même un peu perdue. Mais inspirée, ça, je le suis! Et je sais que j’aime la pub Kate Spade et puis, j’ai déjà téléchargé la chanson Ruby Soho. Voilà, c’est déjà un bon début, non?

Et vous, votre Plan? Dites-moi tout!

La pharmacie romantique

Pharmacie romantiqueUn petit article tout court, tout mini puisque, parlant de pharmacie…Boucle d’Or est enrhumée. Oh, rien de grave, bien sûr, mais des frissons et la gorge qui chatouille. Juste l’envie de rester au lit, alors que bien sûr, c’est impossible en ce mardi qui m’attend de pied ferme.

Sur la dernière page de mon Town & Country du mois d’avril (je sais, ça frôle l’obsession), il y a cette photo: une pharmacie à la patine ancienne, bien garnie de produits très chic qui semblent complètement hors du temps. J’ai passé genre, trente minutes à me délecter de chaque détail, à me perdre dans la photo. À imaginer que ce sont mes trucs et que oh, je suis super cool et bien reposée et que j’ai mille heures pour me préparer le matin… D’ailleurs, tiens, maintenant que je suis maquillée (en fait, mon teint de Clémence Poésy a besoin de presque rien, juste d’une noisette de crème Nivéa) je me dirige vers ma garde-robe super bien rangée et j’y choisis, oh, j’hésite… oui, finalement ce sera une robe de cocktail à crinoline de tulle parce que c’est parfaitement acceptable pour moi de porter ça au bureau. C’est bon pour ma crédibilité. Bon, vous voyez, je rêve complètement.

N’empêche, cette photo a intégré mon Nouveau Plan de suite! Oui: des produits au style “apothicaire ancien”. Genre, officine secrète et mythique. Des produits qui ont fait leur preuves, des flacons de verre, limite, sur une tablette, on pourrait aussi trouver la clé d’un jardin secret. Ooooh: jardin secret. J’adore. Oui, un joli désordre qui a malgré tout l’harmonie poétique des grands classiques. Le temps suspendu. Un pot de fleurs de printemps (des bulbes plantés par nous, jardinières urbaines que nous sommes) qui fleurissent nos jours. Quelque part, une radio qui craque joue un concerto en sourdine. Un bon café attend sur la table. Je vais travailler en robe de tulle. Oui, c’est parfait. Voilà, c’était une Boucle d’Or enrhumée qui vous présentait le plus récent volet de son Plan: la pharmacie romantique qui ouvre sur mille possibilités.

Madame Range-Tout

Boucle d’Or n’est pas la fille la plus ordonnée au monde en ce qui a trait à ses choses à elle. Pas que je sois vraiment messy-messy, je suis juste comme happée par le tourbillon qu’est ma vie. Mais j’ai un vrai besoin d’ordre, de rangement. Psychologiquement parlant, disons. Mais aussi, le matin, j’ai besoin de trouver ma deuxième chaussure. Et le soir, mon pyjama.

En août, mon amie A-M, la reine de l’organisation en ce bas-monde (qui, je le répète, devrait avoir son talk-show sur le sujet), m’a aidée à faire un beau ménage de garde-robe. Mais…nous avons manqué de cintres, de paniers, de pochettes… Résultat? Une bonne partie de mes vêtements sont restés dans un panier à linge, plié (et un peu moins plié au fil des jours).

Pour mon anniversaire, mon amie A-M a donc eu la bonne idée de m’offrir (oh, soupir d’excitation!), tous ses essentiels de rangement pour la garde-robe (et ses conseils de surcroît). Des paniers, des cintres avec des pinces, des plateaux en plexi, vides-poches, des crochets, des conseils…sans oublier le petit livre Madame Range-Tout pour m’inspirer.

Comme mon amie A-M quittait ensuite pour Winnipeg, je lui ai promis de tout bien mettre ses trucs en application et de lui faire des photos avant/après. J’ai ensuite sollicité ma maman pour venir amuser Petite Ourse (et aussi m’aider à plier du linge/m’encourager dans mon projet d’envergure). Parce que honnêtement, ça n’était pas une mince affaire. Tenez, il était déjà 21h, nous avions bu un verre de porto, fait les costumes d’Halloween des oursons et essayé de coucher Petite Ourse deux fois (zero success). J’ai ouvert la porte de ma garde-robe et elle a eu un mouvement de recul en disant (très sérieuse): “Oh-mon-Dieu-je-pense-que-je-n’ai-pas-la-force“. Mais, malgré tout…on s’y est mises et on s’est bien amusées.

Alors, voici, je vous raconte comment j’y suis arrivée. Avant tout, je vous explique. J’ai une garde-robe à moi toute seule. J’y conserve tous-tous-tous mes vêtements (hiver, été, plage, sport (oui, vous avez raison, je ne fais pas de sport), travail, lounge, robe de mariée, robes soleil et vestes de laine à col de fourrure. J’y ai aussi toutes mes chaussures, mes accessoires à cheveux, mes sacs, mes chaussettes, mes sous-vêtements, mais aussi, des souvenirs (ma collection de coquillage) et des parfums que je ne porte pas tous les jours. Sans oublier le matériel de bricolage réservé à mon usage exclusif (loin des petites pattes). Et… les jupes style tutu. Il y a beaucoup, beaucoup de tulle dans ma garde-robe. Du style, le matin, quand je ne sais pas quoi mettre, il n’y a que ça qui me saute aux yeux. Enfin, tout ce préambule pour vous donner un peu l’historique…je n’ai pas d’excuse valable pour l’état de désorganisation qui régnait dans ma garde-robe jusqu’à samedi. Mais c’est fini tout ça.

D’abord, étape 1: j’ai tout, tout, tout sorti de ma garde-robe. Les vêtements de maternité, le contenu des sacs vidé en vitesse avant une sortie familiale, chaussettes solitaires, les cintres en métal qui viennent du nettoyeur (et ne servent à rien finalement)…Puis, j’ai fait le tri. J’ai tout replié. J’ai fait des piles. J’ai essuyé les tablettes. Avis à celles qui prévoient se lancer: c’est l’étape la plus décourageante de l’entreprise.

Puis, j’ai mis les robes avec les robes, sur les cintres de bois IKEA, le tulle ensemble, loin des tenues plus sobres de travail. J’ai mis les jupes sur les cintres à pinces (IKEA)- j’adore! Puis, ça a commencé à prendre forme.

J’ai aussi organisé mes chaussures de tous les jours dans un système suspendu, offert par mon amie A-M. Plus de course folle le matin. Les tongs, chaussures à paillettes et semelles compensées d’été sont restées dans la tablette du bas, en attendant la bonne occasion ou la belle saison.

J’ai ensuite plié tous mes chandails, t-shirts et autres hauts, bien comme il faut. Sur la photo ci-dessus: pile de gauche, hauts sports, pile du milieu, t-shirts à manches longues, au centre, t-shirts de fin de semaine, autre pile, chandails noirs divers et enfin, une pile de shorts et tuniques de plage. Ça n’est pas parfait, mais c’est une énorme amélioration. Comme vous pourrez le constater, j’ai un chandail de Noël. Tout le monde devrait avoir un chandail de Noël, c’est mon opinion. Pour décorer le sapin, faire des biscuits, lancer des boules de neige et faire des photos digne du catalogue des fêtes de J.Crew.

Ensuite, j’ai mis dans un bac (IKEA), accessible, mes vêtements d’intérieur avec dessus, ma fantastique robe de chambre du Drake Hotel de Toronto. Pas ultra-élégante mais so-so confo, c’est ma robe de chambre pour déjeuner tranquille à 5h45, avec le capuchon, style Rocky qui se prépare au combat. À gauche, un bac de vrais pyjamas cette fois, puis, des bacs de foulards et de serre-têtes. J’aime les accessoires.

Au dessus, un bac pour mes chaussettes, un pour mes bas-collants, un pour mes leggings, mais un aussi pour mes culottes et soutiens-gorge. Et, tablette au dessus, un bac pour mes pochettes de soirée, mon vanity de produits de beauté dont je me sers moins souvent, puis, mes sacs à main.

Sur le mur du fond, j’ai posé les crochets, sur lesquels j’accroche mes ceintures, les courroies de sacs et aussi, les camisoles à bretelles fines (je cherche toujours mes camisoles le matin, je suis la seule?).

Sur un système à crochets (en fait, fait pour accrocher les clés), j’ai organisé tous mes bandeaux. 

Enfin, sur le meuble du fond (qui contient des foulards de laine, des souvenirs…un peu n’importe quoi en fait…c’est mon prochain projet…mon courage a ses limites), j’ai organisé mes parfums, mes barrettes et quelques accessoires que j’aime. Sans oublier ces trucs que j’attrape toujours à la dernière minute avant de sortir: des mouchoirs, des crayons, des cartes d’affaires, de la crème à mains pour le sac.

Dans une boîte de bottes j’ai classé tout mon papier à lettres et mon matériel de bricolage, que j’ai glissé sous mes vêtements…

Puis, comme j’avais trop hâte d’utiliser mes plateaux en plexi IKEA, j’ai aussi organisé le tiroir de ma coiffeuse pour n’y garder que le maquillage.

     

Dans une ancienne vanity Samsonite à ma grand-maman, j’ai mis mes soins, que je garde sous ma coiffeuse, contre le mur. C’est plus pratique ainsi.

Enfin, sur le crochet du mur du fonds, j’accroche mon outfit du lendemain ou encore, ces vêtements qui froissent à rien. 

Je me suis couchée épuisée, mais heureuse. Tout était tellement à l’ordre…Je me suis même posée la question…mais où est donc mon pyjama?

Cet article je l’ai fait pour encourager celles qui sont un peu comme moi, qui manquent de méthode. À titre indicatif, quand j’ai dit à Papa Ours que j’allais écrire un article sur comment ranger sa garde-robe il a roulé les yeux, exaspéré: “Pfff, toi?“. Il a raison, ça n’est vraiment pas mon domaine de prédilection. Mais vous voyez, dans mon Plan je suis hyper organisée…Je suis même un peu Madame Range-Tout.

Dites-moi (svp, rassurez-moi!), je suis la seule à avoir besoin de conseils dans ce département? Si vous avez d’autres conseils, je suis preneuse!

* Un énorme merci à mon amie A-M pour ce super cadeau ô-si-inspirant. Et aussi à ma maman qui participe toujours mes projets les plus fous, dans la bonne humeur (et apporte ses outils).

Des nouvelles de mon Plan: Phase 1

Je me suis dit que vous mourriez sans doute d’envie de savoir comment allait la mise en application de mon dernier Plan…Bon, allez, j’admets: j’avais besoin d’un incitatif, d’un coup de pied dans le derrière. Ça manquait d’imputabilité mon histoire… Alors voici-voili, aujourd’hui un rapport sur l’exécution de mon Plan à ce jour.

Phase 1Objectif général: Belle New-Yorkaise bien organisée au style de vie sain et au look impeccable. Les cheveux brillants, mise en valeur des yeux et joues sculptées. Un rien Mad Men, je pense à des longues journées, des bloc-notes, mais aussi à des lunch de chez Prêt-à-Manger, à des réunions derrière des portes vitrées. Avec un bar à eau (dont une au concombre!) dans un joli pichet.

Inspiration: Olivia Palermo (moins les soirées) et Gwyneth Paltrow dans son livre de recette (moins le yoga, plus le chocolat). Un peu d’Ivanka Trump mais aussi Holly Golightly, c’est évident, c’est New York. Sans oublier que je veux rester moi dans tout ça…

Alors, alors: un look de bureau digne de ce nom a besoin d’un Veston Productif. Avec des poches. Qui cache un peu les fesses. C’est plus chic. Celui-ci est de Zara et il était vraiment abordable. Pratique comme tout, j’aime le tissu un peu coton. Par contre, seul bémol, je trouve qu’il manque de corps au niveau des épaules. Enfin, ça reste un super veston, que je porte avec jeans comme avec une jupe. Si on roule les manches on se sent encore plus efficace.

Sous le veston, un petit haut sympathique. Un haut qui dit: “le veston est ultra-productif mais moi je fais la fête“. C’est contradictoire, on adore. En fait, il suffit d’un petit détail: un frison, un liseré de paillettes, des boutons…Ou même, à défaut, un collier un peu spectaculaire. Ce top est de Wilfred, une marque que j’adore. À noter, le top, on le rentre dans la jupe pour avoir la taille bien fine et une silhouette un peu lady.

La jupe: longueur respectable mais pas non plus chaperon. Suffit qu’on l’aime et qu’elle soit assez confortable pour notre longue journée de fille occupée qui boit de l’eau au concombre entre ses infusions. Personnellement, je n’aime pas trop les jupes doublées dont le tissu glacé me donne froid. Je préfère les jupes de laine, à bandes ou encore en jersey. Celle-ci est de Zara (soldée), un bon basique.

Ne pas oublier les bas collants bien opaques (et ainsi plus chauds); j’ai eu un récent coup de coeur pour ceux de la marque Secret au fini Suède qui durent longtemps. Enfin, pour brouiller un peu les cartes et donner une petite touche cool-dark à la Leigh Lezark, j’ai ajouté des bottillons cloutés (BCBGMAXAZRIA).

Pour aller dehors, manteau surdimensionné à la Olivia Palermo, bien classique avec son col rond. J’ai ce manteau rouge cerise depuis des années (BCBGMAXAZRIA) et c’est toujours un plaisir de le ressortir dès qu’il fait un peu frais. Très Mad Men avec sa manche bouffante; on peut ajouter de longs gants pour conduire (en écoutant Xavier Cugat, why not!).

Puis, il y a mon sac: ladylike et porté dans la saignée du coude (Mulberry), sur lequel j’ai ajouté une petite touche ethnique pour l’aspect “ouverture sur le monde“. Non, je plaisante, bien sûr, j’aime surtout la petite touche de couleur qu’apporte cette jolie pièce russe vintage. Touche finale, do not forget: des lunettes de soleil énormes et noires qui font des yeux de chat (Chanel).

Mais, nous n’avons pas parlé de la base, de la fondation sur lequel tout le Plan est érigé: le teint parfait! Toujours le fond de teint Dior Nude pour moi, que j’applique avec le pinceau plat de la marque – le teint est instantanément sublimé, photoshoppé, même sous la lumière la plus crue. Je sculpte ensuite mon visage avec le blush teinte Nude de Chanel, une merveille introuvable au Canada achetée aux Etats Unis (avis à celles qui écoutaient The OC il y a mille ans: c’était la teinte de blush très California girl de Marissa Cooper).

Pour les yeux, j’applique la teinte Sin de la palette Naked 1 d’Urban Decay (sur toute la paupière mobile), pour ensuite apporter de la définition avec le fard Shale de MAC (un mauve-gris) qui fait paraître mes yeux plus noisette. Beaucoup de cils (ici, les faux-cils Flirty de Quo) et de mascara, puis mon classique Lip Glow Dior rehaussé de mon nouvel amour, le Baume de Ferté Guerlain. On n’oublie pas les ongles: c’était à prévoir j’ai aussi la version vernis de mon rouge à lèvres Diorific teinte Marilyn. Trois mots: Oh, my goodness! Ce vernis est sans doute mon rouge favori à vie. C’est le rouge laqué poupée russe parfait.

Enfin, côté coiffure, j’ai opté pour la coiffure signature d’Olivia Palermo, expliquée ici.

Enfin, en ce qui concerne mon style de vie sain et pur, j’ai fait le riz de Gwyneth au chou frisé pour accompagner ma ratatouille, j’ai bu maintes infusions ancestrales (l’effet est visible sur mon teint, je vous assure) et j’essaie toujours de me coucher plus tôt en ayant une bonne pensée pour l’humanité. Vous savez, plus de sommeil c’est ultra-important si je veux être en forme pour aller boire de l’eau de concombre à ma réunion derrière des portes vitrées.

Et vous, dites-moi, comment va l’application de votre Plan?

Le Plan


Mon amie V. et moi on se connaît depuis presque toujours. À 11 ans, on était dans la même équipe au camp de survie en forêt de l’Arboretum Morgan, puis, on ne s’est plus lâchées. En septembre elle était dans ma classe au primaire, puis, on est allées à la même école secondaire, ensuite à John Abbott College, toutes deux en Liberal Arts, puis à la même université. Entretemps, on est aussi devenues voisines, on a pris l’autobus ensemble mille fois, on a étudié encore plus (en lisant des magazines aussi), on a fait ô combien d’exposés oraux (sur Montségur, la tragédie cathare (en costumes, s’il vous plaît), sur Guernica (aussi en costumes…), sur Heidegger, (oui, en fait, on était toujours déguisées pour les exposés, on adorait les costumes!).

Une autre constante dans notre amitié qui dure depuis 20 ans: les Plans. Dès que ça ne va pas mais aussi quand ça va très bien, aux changements de saison ou simplement quand on est fatiguées, lasses ou en manque d’inspiration, on fait des “Plans”! Vous vous souvenez, je vous avais déjà parlé de mon amour pour les Plans.

Mais un Plan, c’est quoi? C’est d’abord et avant tout l’occasion d’une rencontre. Un Plan ne se prépare pas au téléphone. Non. On prend un café, une bonne soupe ou un verre de  vin. Et puis, on apporte tout ce qui nous inspire, un peu sur le principe du Show and Tell des écoles anglophones. Enfin, on prend des notes et on conserve le Plan, comme un mantra, pour nous rappeler les grandes lignes de notre inspiration du moment, comme les minutes d’un conseil d’administration: on veut se rappeler les grandes décisions. C’est aussi l’occasion de fous rires, de conversations un peu décousues et superficielles qui n’avancent à rien (en apparence hein, parce qu’intérieurement il y a tout un cheminement!) et de grandes envolées inspirationnelles.

Depuis la rentrée, mon amie V. et moi on se dit qu’il faudrait vraiment s’y mettre et faire un Nouveau Plan. Je me suis donc dit que ça serait sympathique de vous inclure dans le processus…Donc, samedi soir dernier, mon amie V. et moi nous sommes attelées à la tâche. Dialogue de notre rencontre, donc.

V: Bon, c’est parti mon kiki!

Moi: Oui, Nouveau Plan, nous voici, nous voili!

V: J’ai apporté plusieurs Plans passés, histoire qu’on se remémore nos grandes lignes. J’ai aussi rechargés tous mes anciens téléphones portables où on avait sauvegardé des notes. Comme ça, on a une bonne base!

Moi: Super! Bon, alors, numéro un, j’ai une image dans ma tête. Une image d’un moi qui a un style de vie ultra sain et pur. Dans cette optique, je nous ai donc fait une soupe claire de feuillage. Que de l’eau et des feuilles.

V: (moyennement enthousiaste): Mmmm… Génial! Bon, allez, on s’y met. Champagne avec la soupe de feuillage? 

Moi: Volontiers. Alors, pour l’automne, j’ai vraiment envie d’un teint parfait abricoté. Oui, le teint parfait, ce sera la base de mon moi réinventé. Je veux le Touche Éclat et le Fond de Teint Touche Éclat d’Yves St-Laurent. 

V: Moi aussi! Alors, je note: Teint parfait, abricoté. OK. Quoi d’autre? Moi, j’ai envie d’être davantage ouverte sur les enjeux de la société et de boire plein d’infusions. Des infusions, c’est vieux comme le monde, ça a fait ses preuves, non?

Moi: Oh, oui, des infusions ancestrales. Je note. Quoi de mieux pour mon teint parfait! Mais sinon, quoi d’autre?

V: (Soupir…Grand moment de réflexion sans grande révélation) Et si on repassait en revue nos plans antérieurs pour nous inspirer? Alors:

Janvier 2011: 

-Vie pure et simple (comme Gwyneth dans son livre de recette);

-Profiter des bonheurs simples de la vie;

-Boire du thé; (tiens, ça n’est pas nouveau cette idée des infusions)

-Un teint abricoté; (ah, tiens, ça aussi, ça revient…)

Ensuite, printemps 2012, j’ai:

-S’accepter telle qu’elle et miser sur un mode de vie sain (comme les filles dans Shape magazine);

-Être posée et pleine de grâce. Avant de réagir impulsivement, se demander si Audrey (Hepburn) ou Grace (Kelly) agirait comme on s’apprête à le faire. Ça peut nous guider à être une grande dame.

-Ne pas laisser le stress ou l’anxiété prendre racine en notre jardin intérieur. Jamais. (Oh, comme c’est bien dit. On était en forme ce jour là, dis donc!)

-Avoir un style chic mais pas trop réfléchi; 

-Après, on avait noté des mots en vrac comme ça: équilibre, confort, Diane Kruger, Lauren Conrad, épanouissement, lectures qui nourrissent l’âme, émerveillement, country club chic, rose anglaise et teint abricoté. (Bon, ça semble vraiment être un élément clé on dirait.)

Moi: Oh, j’aime rose anglaise. Je me vois, petites blouses un peu dentelle, grosses mailles dans des teintes pastelles, un teint pâle, des lèvres bois de rose et un parfum de peau. Un peu Rachel Weisz dans cet ancien cover de Vogue et de Bella Heathcote sur le Vogue Australie. Ça pourrait être un bon look de weekend, non? Avec des jeans. Trop romantique. Genre Kate Moss à son mariage version hiver sans le mariage mais avec un foulard.

V: Ouiiii!…et la semaine on pourrait être ultra-new-yorkaises avec les cheveux bien lisses, le sac à main dans la saignée du coude (pas sur l’épaule) et un maquillage joues-creusées et yeux définis. Avec un grand latte Starbucks, de belles lunettes de soleil et des gants de cuir. Un mot, un nom: Olivia Palermo. 

Moi: J’adoooore! Et pour l’hiver, je pense aussi à Lara dans Docteur Zhivago, beauté glaciale, bien emmitoufflée (d’ailleurs, ça me fait penser: il me faut le rouge à lèvres Hue de MAC). Un snood à grosse maille, de la fourrure. De belles mitaines.  Des robes courtes avec de gros bas collants en laine (comme sur le site de Hush).

V: Oui! Genre belle moscovite intemporelle qui sait comment s’habiller pour les températures glaciaires. Un mix de la belle Katia au teint parfait (abricoté) de BOP (Le Voleur et l’Enfant) et de Natalia Vodianova en général.

Moi: …Des joues bien roses de poupée russe et un peu de lustre sur l’os de la joue comme après le ski. Ça donne bonne mine. Oh, après-ski!!! Trop inspirant le look après-ski! Genre “je fais du ski à Kitzbühel en manteau Montcler, et j’ai un teint abricoté.”

V:et tu bois une infusion ancestrale, peut être? Attend, mon téléphone sonne.

Moi: Ton téléphone du passé?

V: Non, mon téléphone du présent. Bon, je ne réponds pas parce qu’on est en plein flux inspirationnel, là.

Moi: Comme tu dis, oui.

V: Alors on disait…après ski! Je pense à du vin chaud avec de l’anis étoilé. Je pense à  cuisiner des scones avec de la farine bio. Ce qui me ramène un peu à Gwyneth Paltrow, j’en conviens, c’est circulaire…Mais c’est pas tout: je veux bien dormir pour…

Moi: …pour être plus productive au bureau?

V: Mais non! Je veux bien dormir pour avoir un beau teint. Pour avoir un mode de vie sain, pour être en forme. Je regarde ma petite soeur C. (qui est à John Abbott College) et qui est toute belle, toute naturelle, une jolie tresse, un peu de baume à lèvres…j’adore ce look d’étudiante!  Je veux aussi mettre mes limites au travail, je veux avoir les pieds au chaud; des nouvelles bottes peut être?

M: Des nouvelles bottes ou un nouveau manteau, ça donne le goût de l’hiver. Un truc dans  les teintes de brun chocolat ou de chameau-caramel, un peu surdimensionné à la Max Mara mais avec de la fourrure. Oui…j’adore.

V: Avec un maquillage un peu féérie d’hiver pour accueillir les premiers flocons. Comme quand Carrie se promène à Paris. Tu te rappelles, cette scène-clé où elle retrouve son collier? Les joues bien roses et beaucoup de mascara? 

Moi: Oh, oui, oh oui. Merveilleux! Avec la Belle et le Bad Boy de McSolaar qui joue en bande sonore et la Tour Eiffel. D’ailleurs, je trouve la nouvelle collection de Paul & Joe ultra-inspirante, genre bal des flocons de neige, genre pique-nique avec les animaux de la forêt enchantée! Alors…

V: Alors je pense que c’est bon pour l’instant. Je te fais une photocopie et t’envoie le Plan demain par courriel. Vite, il faut aller se coucher, histoire de vraiment mettre en pratique notre nouveau plan.

Moi: Trop d’accord! Mais, attends…Tu as un peu faim toi?

V: Affamée! Mais t’inquiète pas, je savais que tu me ferais le coup de la soupe au feuillage: j’ai des biscuits aux chocolate chips de Café Neve. Bon, super le Plan, je suis vraiment inspirée!

Moi: (sautillante) Moi aussi! Moi aussi!

(…)

Lundi matin. Je suis au bureau, look total Olivia Palermo et teint abricoté à souhait. Je texte V., histoire de voir comment va la mise en application de notre nouveau Plan.

Texte de Moi: Hey, V! Comment va ton style de vie ultra sain de New Yorkaise qui met des limites au bureau avec des joues d’après-ski? Moi, ça va très bien…Tiens, là, justement,  je bois une infusion.

Texte de V.: Ça va très bien pour moi aussi! Mais dis-moi, ton infusion? Est-ce qu’elle est ancestrale? Parce que ça, c’est vraiment le détail super important.

Je pouffe de rire et résiste une envie de lui texter que justement, je viens de déterrer ma tasse d’argile en chantant un hymne aux castors. Les cheveux aux vents. Des bottes Mukluks aux pieds. Style la belle amérindienne, Isabel 2, de Legends of the Fall. Totalement Canadian Chic, un peu coureuse des bois…Oh la la, je suis trop inspirée!

Une chance que mes amies sont là pour me rappeler que d’être bien inspirée, c’est bien, mais que d’être bien entourée, c’est encore mieux! Mi-poupée russe, mi-ballerine au repos, pas trop superficielle, bien dans ma peau, des fous rires et une bonne dose d’humour, des tisanes ancestrales entre amies et des bisous à Papa Ours…sans oublier un teint abricoté, voilà mon Plan pour l’automne.

Et vous, votre Plan à vous?