Le monde des ombres

world-of-shadows

“Our world is not more transparent now, it’s more opaque! It’s in the shadows. That’s where we must do battle.”

 

– M in James Bond, Skyfall

Comme M dans James Bond, ma bataille c’est l’ombre. Les taches pigmentaires finissent par s’estomper lorsque je les traite comme il faut et que je me tiens loin du soleil. Mais les ombres, elles, traquent mon éclat et minent mon teint. Les ombres sont impitoyables et résistantes. Dans le monde de la beauté, les ombres sont mes pires ennemies. Elles s’esquivent, m’échappent. Elles semblent parfois disparues, mais sous une autre lumière, elles se manifestent plus que jamais en me faisant sursauter, comme si elles avaient devinées que je n’étais pas armée (et par là, j’entends, sans cache-cernes).

Autour du nez, autour du sourire, dans les coins externes des yeux, la peau est comme plus mate, un rien plus foncée, opaque. Comme un trou noir, la peau absorbe la lumière et ne reflète rien. Bref, c’est une ombre. La plupart de mes ombres ont commencé à me coller à la peau après mes grossesses. Et elles me suivent depuis. (*Imaginer maintenant une musique de suspense*).

Aujourd’hui je ne parlerai pas de comment je traite mes ombres. En fait, je n’ai rien trouvé de miraculeux, je n’ai rien de magique à vous proposer. Le sérum Mission Perfection de Clarins a été, à ma connaissance, le premier produit à vraiment s’attaquer aux zones d’ombres. Par contre, je n’ai pas été véritablement encouragée par les résultats. Si vous avez des recommendations anti-ombres, donc, merci de me les faire parvenir!

Je livre donc mon combat au niveau du maquillage, en surface. Le problème avec les ombres, c’est qu’elles refont surface, même à travers le meilleur des fonds de teint. Voici donc les trois produits d’appoints, que j’utilise comme de vraies armes de précision. Je les utilise de manière ciblée, sur les ombres spécifiquement et, avec elle je réussis à garder mes ombres à distance, le temps d’une journée. C’est pas l’idéal mais on fait ce qu’on peut.

Laura Mercier Secret Camouflage (teinte SC-2): Un nom digne d’un film d’espionnage et deux fards crème, assez secs en texture, qui restent bien en place. Idéal pour camoufler les petites imperfections ou taches au pinceau fin (selon la technique du pinpoint concealing), moi, je l’utilise sur les ombres autour du nez. Comme il est assez sec, je ne l’applique pas autour du sourire car il marque les rides d’expression. Par contre, autour des ailes du nez (et même pour camoufler les rougeurs d’un rhume), ce camoufleur est à mon sens inégalé. Oui, il est assez cher. Mais il faut se rappeler qu’il dure des années.

MAC Pro Longwear Concealer (teinte NC20): J’en suis à mon second flacon-pompe de ce cache-cernes, que j’utilise partout sous les yeux, chaque matin (sauf en vacances- je n’en n’avais pas besoin!). Ce cache-cernes est vraiment longue-tenue et il ne s’oxyde pas (il ne vire pas au orange au fil de la journée). Effet seconde peau, lumineux mais très couvrant, j’insiste sur les coins externes de mes yeux avec la pointe de l’éponge Beauty Blender et voilà: l’ombre du coin externe de l’oeil disparait. Magique. En passant, j’ai lu quelque part que c’était le cache-cernes privilégié par Ariana Grande (pourquoi est-ce que mon cerveau stocke ce genre d’info au détriment du lait qu’il fallait que j’achète à l’épicerie et que j’ai oublié? Why?).

Urban Decay, Naked Skin, Color Correcting Fluid (teinte pink): Ma plus récente découverte! Ce correcteur avec embout-éponge vit dans mon sac à main de sorte que je me sens jamais sans ressources devant mes pires ombres: celles qui campent autour de mon sourire. J’en applique un petit trait, chaque matin, par-dessus le fond de teint, comme deux parenthèses de chaque côté de la bouche. Et, au besoin, au cours de la journée, j’effectue une petite retouche. Imperceptible, lumineux, essentiel: ce fard m’aide à redonner à ma peau l’effet vitrail tant convoité. J’adore.

Bien entendu, le combat n’est pas fini. Les ombres sont là quand je me réveille et quand je me couche, rien n’est parfait. Mais c’est produits m’aident à les oublier le temps d’une journée. Idées, ressources et produits (surtout un soin anti-ombre!): n’hésitez-pas à me faire vos recommendations!

Pretty Patineuse

PatinageOui, je sais, on a toutes terriblement hâte au printemps. On en rêve. On veut du corail et des petites jupes. On veut se promener sans bottes ni gants. Mais dans un esprit que je veux carpe diem au possible j’ai décidé de profiter des joies du moment présent, de me délecter de l’hiver. Cette semaine, je vous présenterai donc des articles en lien avec l’hiver, des idées pour le maintenant. En effet, à force de voir des articles sur les looks de printemps qui font rêver (mais ont l’air totalement incongrus avec la pelle et le foulard), moi je dis, pourquoi ne pas rêver de cils très longs sous un ciel de plomb et de joues à croquer sous les flocons. C’est l’hiver, profitons-en.

Mon inspiration du moment: la jolie patineuse. En fait, je sais que vous n’êtes pas dupes: la patineuse est un peu la ballerine de l’hiver… C’est donc une variation un peu plus glacée du look de la danseuse, où les superpositions de lainages fins sont à l’honneur et où le maquillage bonne mine est éclatant sous le soleil blanc.

Voici donc mes indispensables pour parfaire mon look du moment: le look de jolie patineuse!

Come skating!

À noter d’abord, le maquillage de la belle patineuse n’est pas à réserver pour les après-midi de patinage à Central Park ou au Parc Lafontaine. Nooooon. C’est un maquillage idéal pour les mois plus froids, pour le bureau comme pour le resto, car en fait c’est un maquillage qui se marie bien aux accessoires de l’hiver. Les lainages, les foulards, les cols roulés…autant de pièces qui gagnent à être jumelées à un maquillage qui évoque aussi le fait qu’il fait frisquet dehors. Mais surtout, quand il fait froid, je préfère toujours me ranger du côté d’un maquillage qui sera sublimé par les éléments et non affecté par le froid et le vent. Je m’explique: quand il fait froid, la peau rougit dès que l’on va dehors. Il y a des maquillages qui accentuent malheureusement cette réalité, comme de la poudre bronzante partout sur le visage, comme de l’ombre à paupière rosée ou givrée, comme du rouge à lèvres très rouge . Il vaut mieux jouer sur la lumière et notre teint pâle d’hiver et justement, nous accommoder des pommettes roses mordues par le froid.

Voici donc les produits que j’utilise pour arriver à mon look de patineuse…

Patineuse makeupD’abord, il faut bien s’hydrater, ça, tout le monde le sait. On en a parlé ici et ici, c’est une question à la fois de confort mais aussi pour éviter que le maquillage ne craque. Une récente découverte: la Steam Cream, une crème très pure (obtenue par un procédé de vapeur d’eau) qui a gagné plein prix et est utilisée derrière les défilés. Elle sent bon la lavande et le propre. Sa texture et son parfum est non sans rappeler la crème Hope in a Jar de Philosophy, seulement, je préfère de loin la Steam Cream qui est plus hydratante et davantage multi-usage (et bien sûr, j’adore aussi tous les jolis petits pots et poèmes). La Steam Cream est décidément vite devenue l’un de mes essentiels beauté!

Ensuite, (pas sur la photo), n’oublions pas la protection solaire. Je sais, il fait froid mais le soleil frappe toujours fort et les rayons se réfléchissent sur la neige. La crème solaire l’hiver est aussi essentielle que la crème hydratante, c’est mon avis.

Après avoir travaillé le teint (j’utilise toujours mon fond de teint Touche Éclat YSL et mon cache-cernes Clé de Peau), j’applique le Shimmer Brick de Bobbi Brown, teinte Rose, sur mes pommettes en remontant un peu vers les cheveux. C’est le blush le plus rosé-doux-lumineux-au-monde qui soit. Jamais granuleux, toujours naturel, ce produit est mon nouvel amour pour des joues plus-que-parfaites, pour un teint de fée quasi-irréel tant il est éclatant. Sérieusement, depuis que j’ai cette poudre, je reçois, genre trois compliments par jour du style: “Your skin looks amazing today.” Je sais. Ça tient de la magie. Thank you Bobbi.

Pour rehausser encore davantage l’aspect lumineux de mon visage, j’applique la géniale poudre champagne DiorSKin Nude Shimmer teinte 001 (une exclusivité Holt Renfrew) sur l’os des pommettes avec le petit applicateur éponge bien pensé. Les particules irisées sont si fines que le résultat en est toujours un de reflet discret ultra-élégant et non de maquillage “brillant”.

Patineuse

Vu que mes joues sont bien lumineuses, je joue la carte du mat pour les yeux: sur ma base de fard à paupières, j’applique la palette Urban Decay Basics* (exclusivement chez Sephora) qui contient des fards mats. Plus spécifiquement, j’applique la teinte W.O.S sur l’ensemble de la paupière puis, je définis le creux de la paupière et le coin externe avec la teinte Faint. Deux bonnes couches de mascara s’imposent ensuite, cela va de soi.

Enfin, sur mes lèvres, j’applique en base la teinture à lèvres Yum Berry Crush de Stila, un rosé bien mat et longue tenue, que je sublime ensuite du gloss Pink Oyster de Bobbi Brown, un rose givré romantique parfait pour l’hiver. Sur mes ongles, vernis Prelude to a Kiss de Deborah Lippmann, and voilà, je suis prête pour mes pirouettes!

Lips Patineuse

Swatches Patineuse

De gauche à droite: Palette Shimmer Brick Rose Bobbi Brown, DiorSkin Nude Shimmer 001, Yum Berry Crush Stila, Gloss Pink Oyster Bobbi Brown

Enfin, côté look, l’idée est d’être bien au chaud dans des matières douces et câlines, le tout, dans des teintes froides d’hiver…Rose chaton, Winter white, Crème vanille, Bleu glacé et gris minou, oui au blanc autour du visage, que ce soit un col sur dimensionné, un foulard ou un châle bien enroulé. J’aime bien les looks monochrome intégral, très Michael Kors (par exemple, un pantalon crème et un col roulé de la même teinte). Des boucles d’oreilles en petit brillants, des caches-oreilles (sur la photo, mes caches-oreilles Burberry) et des gants de laine (sur la photo, mes gants Chanel), autant de petits détails qui donnent le ton.Patins

Sans oublier, les petites touches de fourrures, qui évoquent le luxe et les promenades en calèche, que ce soit le manchon, les mitaines… ou des pompons de poil pour attacher les cheveux (je sais, c’est limite cliché mais sur une jolie queue de cheval, j’adore- j’en ai des blancs et des noirs).

Pour celles qui iront patiner pour vrai, j’adore l’idée de replier les chaussettes duveteuses sur les patins pour des pieds au chaud et un look old-school (voir photo ci-dessus), mais aussi, des leggings noirs avec des jambières de danse. Enfin, à défaut de porter une jupette qui a du swing je vous recommande un chandail de laine un peu long, qui couvre les fesses et saura donner du mouvement à vos arabesques.

Bon petit lundi d’hiver!

Patin au Parc LafontaineP.S. Comme vous pouvez le constater, Boucle d’Or est maintenant sur Facebook! Je ne m’y connais pas trop mais il semblerait que c’est tout simple et je vais vite apprendre (let’s hope!). En attendant, je vous invite à “Aimer” ma page. Pourquoi? Je n’en suis pas encore bien sûre…À bientôt, Votre amie (Facebook), Boucle d’Or

P.P.S: Vous avez d’autres idées pour un look de belle patineuse?