Mon gentil petit fantôme

gentil-petit-fantome

L’heure vient de changer: novembre est bien là, avec son soleil pâle, sa pluie glacée et sa noirceur qui arrive quand je suis encore au bureau. Les vacances d’été me semblent à des millions d’année et mon teint pâle me le confirme. J’ai l’air d’un fantôme.

J’adore avoir une peau plus dorée durant l’été. Mais durant l’automne, l’hiver (et aussi une bonne partie du printemps, enfin, presque toute l’année donc), j’ai apprivoisé mon fantôme. Pas d’auto-bronzant pour moi, pas de poudre Terracotta à l’extrême et encore moins de spraytan ou de bronzage en cabine. Tout cela est beaucoup trop compliqué, trop dur à gérer et aussi, je ne suis jamais satisfaite du naturel des résultats, trop faux. En plus, un faux bronzage de vacances avec un manteau d’hiver à col de fourrure, quand on est blonde, c’est limite “Barbie Ski Fun in Aspen”. Just. Too. Much. Vivre avec sa pâleur fantomatique quand on est naturellement très pâle est beaucoup plus facile et le résultat plus naturel. Et, pourvu que l’on aie travaillé le teint adéquatement, le teint blanc d’hiver peut être super joli. Loin de la peau dorée sexy, ce teint est plus romantique, émotif et doux, avec des échos victoriens. Côté mood, c’est une dentelle vintage comparé à du latex. Plus Lovely Clémence Poésy, et moins Hot Emilie Ratajkowski.

Mais bon, ça n’est pas parce que j’ai décidé de vivre avec ma pâleur naturelle que je me lève le matin et que je sors de la maison, glorieuse, avec mes cernes et ma pâleur jaunâtre en exposition. Nooooon. J’optimise. J’illumine. J’embellis. J’ai apprivoisé mon fantôme! Voici comment:

Friendly ghost

D’abord, le teint. J’applique la base Le Blanc de Chanel sous le fond de teint. C’est un fluide embellisseur sans pigments irisés (ce qui est très rare), qui illumine sans blanchir et qui corrige les pigments trop jaunes ou rouges de mon teint. Pour celles qui parlent un langage techno, c’est comme si on corrigeait la peau avec un filtre à photo qui rend un peu plus flou, neutre et un peu plus lumineux. Et il n’y a pas de brillants. Jamais blanchâtre, le Blanc donne un effet hydraté juste parfait (lire perfectly dewy) et un rendu peau de perle vraiment naturel.

Pour un peu plus d’éclat, je mélange une part égale de fond de teint au Becca Shimmering Skin Perfector SPF 25+, teinte Pearl. Ce produit est irrisé, mais ça reste très subtil une fois sur la peau, même sous la lumière du jour. Le Shimmering Skin Perfector fait une vraie peau radieuse, très, très lumineuse et le flacon dure longtemps car le produit est très concentré. Pour continuer avec les références techno, j’avais lu quelque part que ce produit donne un effet semblable à quand on clique pour plus de luminosité (“brightness“) sur notre téléphone ou ordi. C’est exactement cela. Et c’est magique.

Ces jours-ci, pour un effet encore plus jeune fille scandinave, j’applique uniquement une poudre illuminatrice beige rosée sur le haut des hauts des joues. J’adore la DiorSkin Nude Air Dior Luminizer qui donne un petit peu de teint (à peine rosé doré, comme un coucher de soleil sur de la neige) mais qui ne fait pas un pop de couleur en soi. C’est parfait pour les jours où je n’ai pas envie de blush. Je trouve que la poudre illuminatrice et les gros chandails forment un duo parfait de la vie. Je ne sais pas pourquoi.

Enfin, pour que le tout reste glowy et garde son effet suprêmement hydraté, il m’arrive de faire des retouches au Skin Glossing Pencil de Nudestix, sur les os des joues, sur l’arc de cupidon. C’est un crayon sans brillants, sans couleur, qui crée un effet doucement patiné, un gloss translucide subtil pour la peau. Le résultat est un incontestable air de jeunesse et de fée des flocons (dans le meilleur sens possible). Je n’arrive plus à m’en passer. Mention spéciale pour le pratique taille-crayon intégré dans le capuchon.

Voilà comment j’ai apprivoisé ma pâleur fantomatique. Bien sûr, au cours de l’hiver, il y a des moments où je remets tout en question. Je google les autobronzants. Je ressors ma poudre Terracotta. Je rêve d’avoir des jambes dorées, les pommettes rosies de soleil en terrasse et je rêve d’avoir le décolleté café au lait de la belle Emilie Ratajkowski. Puis je me rappelle Barbie Ski Fun in Aspen. Pour moi, ça ne marche juste pas. Et je me réjouis de retrouver mon gentil petit fantôme. Qui est, au final, très glowy dans son genre à lui.

Le monde des ombres

world-of-shadows

“Our world is not more transparent now, it’s more opaque! It’s in the shadows. That’s where we must do battle.”

 

– M in James Bond, Skyfall

Comme M dans James Bond, ma bataille c’est l’ombre. Les taches pigmentaires finissent par s’estomper lorsque je les traite comme il faut et que je me tiens loin du soleil. Mais les ombres, elles, traquent mon éclat et minent mon teint. Les ombres sont impitoyables et résistantes. Dans le monde de la beauté, les ombres sont mes pires ennemies. Elles s’esquivent, m’échappent. Elles semblent parfois disparues, mais sous une autre lumière, elles se manifestent plus que jamais en me faisant sursauter, comme si elles avaient devinées que je n’étais pas armée (et par là, j’entends, sans cache-cernes).

Autour du nez, autour du sourire, dans les coins externes des yeux, la peau est comme plus mate, un rien plus foncée, opaque. Comme un trou noir, la peau absorbe la lumière et ne reflète rien. Bref, c’est une ombre. La plupart de mes ombres ont commencé à me coller à la peau après mes grossesses. Et elles me suivent depuis. (*Imaginer maintenant une musique de suspense*).

Aujourd’hui je ne parlerai pas de comment je traite mes ombres. En fait, je n’ai rien trouvé de miraculeux, je n’ai rien de magique à vous proposer. Le sérum Mission Perfection de Clarins a été, à ma connaissance, le premier produit à vraiment s’attaquer aux zones d’ombres. Par contre, je n’ai pas été véritablement encouragée par les résultats. Si vous avez des recommendations anti-ombres, donc, merci de me les faire parvenir!

Je livre donc mon combat au niveau du maquillage, en surface. Le problème avec les ombres, c’est qu’elles refont surface, même à travers le meilleur des fonds de teint. Voici donc les trois produits d’appoints, que j’utilise comme de vraies armes de précision. Je les utilise de manière ciblée, sur les ombres spécifiquement et, avec elle je réussis à garder mes ombres à distance, le temps d’une journée. C’est pas l’idéal mais on fait ce qu’on peut.

Laura Mercier Secret Camouflage (teinte SC-2): Un nom digne d’un film d’espionnage et deux fards crème, assez secs en texture, qui restent bien en place. Idéal pour camoufler les petites imperfections ou taches au pinceau fin (selon la technique du pinpoint concealing), moi, je l’utilise sur les ombres autour du nez. Comme il est assez sec, je ne l’applique pas autour du sourire car il marque les rides d’expression. Par contre, autour des ailes du nez (et même pour camoufler les rougeurs d’un rhume), ce camoufleur est à mon sens inégalé. Oui, il est assez cher. Mais il faut se rappeler qu’il dure des années.

MAC Pro Longwear Concealer (teinte NC20): J’en suis à mon second flacon-pompe de ce cache-cernes, que j’utilise partout sous les yeux, chaque matin (sauf en vacances- je n’en n’avais pas besoin!). Ce cache-cernes est vraiment longue-tenue et il ne s’oxyde pas (il ne vire pas au orange au fil de la journée). Effet seconde peau, lumineux mais très couvrant, j’insiste sur les coins externes de mes yeux avec la pointe de l’éponge Beauty Blender et voilà: l’ombre du coin externe de l’oeil disparait. Magique. En passant, j’ai lu quelque part que c’était le cache-cernes privilégié par Ariana Grande (pourquoi est-ce que mon cerveau stocke ce genre d’info au détriment du lait qu’il fallait que j’achète à l’épicerie et que j’ai oublié? Why?).

Urban Decay, Naked Skin, Color Correcting Fluid (teinte pink): Ma plus récente découverte! Ce correcteur avec embout-éponge vit dans mon sac à main de sorte que je me sens jamais sans ressources devant mes pires ombres: celles qui campent autour de mon sourire. J’en applique un petit trait, chaque matin, par-dessus le fond de teint, comme deux parenthèses de chaque côté de la bouche. Et, au besoin, au cours de la journée, j’effectue une petite retouche. Imperceptible, lumineux, essentiel: ce fard m’aide à redonner à ma peau l’effet vitrail tant convoité. J’adore.

Bien entendu, le combat n’est pas fini. Les ombres sont là quand je me réveille et quand je me couche, rien n’est parfait. Mais c’est produits m’aident à les oublier le temps d’une journée. Idées, ressources et produits (surtout un soin anti-ombre!): n’hésitez-pas à me faire vos recommendations!

Big in Japan


Big in Japan - the perfect blushDepuis toujours, je suis mystifiée par le je-ne-sais-quoi des mannequins J.Crew. Elles sont belles en ce qu’elles ont l’air reposées, super brillantes, pleines de personnalité et vraiment cool, mais surtout, elles ont l’air de s’amuser. Je voudrais totalement être leurs amies. Jenna Lyons a parfaitement articulé ce que j’aimais sans arriver à mettre le doigt dessus quand elle dit: “There has to be something that’s a bit undone” (pour que ce soit sexy). Et je suis totalement d’accord.

Capture d’écran 2016-05-13 à 22.56.07

Le sexy à la J. Crew: beaucoup de naturel et plein de couleurs (Crédit photo J. Crew)

Capture d’écran 2016-05-13 à 22.56.25

“…a little bit undone”. (le chic un peu défait). J’adore. (Crédit photo: J. Crew)

Alors quand Jenna Lyons donne LE secret du blush utilisé lors des photoshoots J.Crew, elle a toute mon attention. Et même si ce précieux produit n’est disponible qu’au Japon, je ne laisserai pas ce genre de détail m’arrêter. Il s’agit du Canmake Cheek Cream et, dans les mots de Jenna, c’est un trésor. Littéralement, elle dit: “It’s a treasure“. Et oui, j’ai totalement arrêté de respirer en lisant cela.

Capture d’écran 2016-05-13 à 22.59.36

Un éclat brillant…(Crédit photo: J. Crew)

The glow J.Crew

…avec un rouge à lèvres de pin-up. (Crédit photo: J.Crew)

Comme mon amie A-M partait faire du ski au Japon, je lui ai demandée de m’en rapporter un, if possible. Et comme je n’étais pas certaine du numéro de la teinte du blush dans la photo de Jenna (que j’ai indiquée par une flèche sur la photo textée à mon amie A-M), elle est revenue avec…4 blush! 四!!!

Canmake Cream Cheek

Canmake cream cheek (dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant à midi): teinte CL01, 14, 13 et 05.

Et, c’est vrai: ces blush sont de véritables merveilles. Ils restent lustrés sans être collants, font des joues glowy qui durent toutes la journée et on peut en mettre un petit rien sur les lèvres, sous le baume. Jamais plaqués, poudreux, ils ne mettent pas en relief les irrégularités de la peau et au contraire, semblent lisser. Mini-boîtiers de plastique légers, on dirait du maquillage d’enfant pour jouer à la princesse. J’utilise les miens pour les jours où j’ai envie de beauté hyper naturelle au bureau, pour ces samedis matins de t-shirt froissés et jeans ou pour aller faire du sport. C’est totalement le genre de produit bonne-mine qui donne un petit coup de fouet au teint quand on est fatiguée et qu’on n’a envie de rien. Ce qui est encore mieux: l’utiliser avec un fard illuminateur (hello RMS Living Luminizer) et un rouge à lèvres super pop.

Canmake Cheek Cream

Canmake Cream Cheek (de gauche à droite): 05, CL01, 14 et 13.

Parmi tous mes blush Canmake, mon favori est justement la teinte hyper vitaminée CL01, qui, j’en suis quasi-certaine, est la teinte chouchou de Jenna Lyons aussi. (On devrait totalement être amies). C’est un vrai rouge-rose de pomme de tire, de blush de fille dans une pub de Coca-Cola des années 50, une vraie teinte de punch aux fruits sans fruits dedans, complètement magique. C’est le blush parfait pour un look un rien sexy mais totalement undone. Exactement comme j’aime.

La palette parfaite

Charlotte Tilbury Instant Look in a PaletteVous savez combien j’aime les produits Charlotte Tilbury – entre les rouges à lèvres et les fards à paupières, je commence à avoir une vraie collection…au fond de mon sac à main. Il est super lourd même quand j’essaie de voyager léger! Une réunion (très probable), un party (possible mais rare) ou un voyage improvisé (je rêve)…peu importe, toujours prête est ma devise! Aussi, quand j’ai su que Charlotte allait lancer une palette tout-en-un (la Instant Look in a Palette) basée sur le look de Kate Moss lors de son mariage (*soupir*) pour être prête en moins de 5 minutes: je savais que c’était pour moi.

Encore une fois, Charlotte a réussi son pari. J’aime et j’utilise chacune des teintes de la palette et la qualité de chacun des produits est à la hauteur du standard Charlotte Tilbury. Ici, pas de formule quatuor avec 3 fards naturels mais un vert Hulk perdu qui fait de la poudre partout sur les autres teintes même si on n’y touchera jamais. Non, décidément, en ce qui concerne cette palette, aucun fard n’est laissé pour compte: I love everything!

D’abord, il y a trois teintes pour les yeux (le Eye Brighten (un rose mat clair), le Eye Enhance (un rose-beige irisé) et le Eye smoke (un beige chamois mat). Les fards sont soyeux, bien pigmentés et des merveilles à appliquer. Le truc qui manque à mon avis: une teinte plus foncée, comme un brun chocolat pour les soirées car le Eye Smoke reste assez pâle et sera loin de faire un regard enfumé au peaux le moindrement foncées ou bronzées…Pour creuser les joues ou agir à titre de poudre bronzante il y a le fard Face Bronze (mi-mat), et pour créer un point de lumière sur le haut des pommettes ou l’arc de cupidon, le Face Highlighter (irisé et magnifique, comme l’intérieur d’un coquillage). N’oublions pas les deux teintes de blush: le Cheek Swish (rose antique) et le Cheek Pop (rose guimauve), qui font des joues d’amoureuse romantique tout en transparence.

Comparaison Charlotte Tilbury

Et si, en fille raisonnable, vous vous demandez si vous avez vraiment besoin de la palette puisque vous avez déjà par exemple le Filmstar Bronze and Glow, le blush Love Glow ou le quatuor de fards à paupières The Sophisticate (les produits les plus similaires à mon avis), j’ai le regret de vous dire que la palette propose des produits qui diffèrent tout de même des autres produits de la marque. Par exemple, je préfère la teinte de contour (le Face Shape) dans la palette au Filmstar car le fard y est plus mat, la teinte moins dorée et donc plus naturelle pour créer un effet d’ombre. Pour le blush, les teintes de la palette sont moins corail que le Love Glow (c’est à dire moins Orgasm de Nars pour celles qui parlent ce langage) toute en restant chaudes, ce qui leur confère un petit côté plus chic. Et pour les yeux, la teinte Eye Brighten est beaucoup plus rosée, plus douce que la teinte claire dans The Sophisticate. En plus, tout avoir dans la même palette, c’est trop pratique, non? Enfin, pour dissiper les doutes voyez le tableau comparatif ci-haut que j’ai préparé pour illustrer mes propos.

À noter toutefois, les carrés de blush de la palette sont assez petits, ce qui fait qu’on a tout avantage à utiliser un pinceau plus fin que ceux habituellement recommandés pour le blush (celui-ci est too fluffy). Le pinceau powder and sculpt de Charlotte Tilbury serait à mon avis parfait…Par contre: mention spéciale pour le miroir pleine grandeur qui permet une vraie mise en beauté en action avec une vision d’ensemble du visage. Ça change des mini-mini poudrier où l’on ne voit, par exemple, qu’un oeil à la fois mais pas les deux en même temps. Comment savoir si notre eyeliner est symétrique, hein?

Charlotte Tilbury

En gros, c’est là la palette absolument parfaite qui me permet d’alléger mon sac ces jours-ci. Je ne fais qu’ajouter un (ou 10) rouges à lèvres, un baume à lèvres, un eyeliner, un mascara (le nouveau mascara Legendary Lashes est magique), des gouttes pour les yeux, un cache-cerne, une poudre, mon parfum, ma crème à main, une lime à ongles, trois pinceaux et un aiguisoir et tadaaaa! Je me sens très Kate Moss lors de son mariage mais surtout, prête à toutes les éventualités de la journée! (Bien que mon sac ne soit pas, au final, beaucoup plus léger)…

Dites-moi que je ne suis pas la seule dans cette situation? Vous avez milles produits dans votre sac? Avez-vous essayé cette palette? Elle fait rêver, non?

Les couleurs de l’été

Les couleurs de l'été

C’est en prenant la photo pour cet article que je me suis rendue compte que, tout de même, mon été se déroule sous le signe du rose-corail. Moi qui avait l’impression de “varier” mes maquillages chaque jour en choisissant tel blush ou tel rouge à lèvres, je me rends compte que les variations étaient tout de même assez subtiles…

D’abord, cela fait un bon moment que je voulais vous parler du Crème Fresh Tint for Lip and Cheek de la marque Le Métier de Beauté: mon produit chouchou pour faire des joues rosées lustrées dans un esprit ultra-hydraté. Bien que le produit ne soit pas idéal sur les lèvres (il file dans les craques et souligne la sécheresse), je lui pardonne car c’est sur les joues qu’il marque des points. Bien souvent le matin, quand j’ai envie d’éclat et de joues pétales, j’hésite, je regarde toutes mes options puis, inévitablement, c’est sur le Crème Fresh que je me rabats. J’ai la teinte Poppy, qui se trouve être le juste et idéal mélange de rose, de corail et de pêche, sans brillants ni sans pigments irisés. J’adore. Une copine me l’a rapporté de New York mais autrement, on peut commander Le Métier de Beauté de Neiman Marcus ou de Net-à-Porter.

Pour le teint, j’apprécie toujours autant la légèreté unifiante de mon Perfecting Skin Tint Glossier. Rapide, imperceptible et surtout, texture non-étouffante et non-coulante quand il fait chaud, ce petit flacon garantit un teint naturel sous tous les éclairages. Je viens d’ailleurs de me procurer la teinte Medium qui met davantage en valeur les couleurs que j’ai prises cet été. J’applique aussi un peu de poudre fond de teint Clinique Perfectly Real sur le front et autour du nez pour calmer la brillance et estomper les rougeurs. Cette poudre est une révélation pour moi: petit prix, facilement accessible et rendu vraiment naturel, elle ne reste pas “en surface” mais se fond véritablement de sorte qu’elle est absolument invisible tout en donnant l’illusion d’un teint parfait. Je la garde également dans mon sac/premier tiroir de bureau au cas où j’aurais besoin d’estomper la brillance en milieu de journée et sa petite éponge cachée rend les retouches aisées.

Pour les yeux, j’adore les nouveaux fards à paupières Charlotte Tilbury Eyes to Mesmerize.  Celle-ci est la première teinte que j’ai achetée (je vous en présenterai d’autres sous peu): Bette, un doré-cuivré qui fait ressortir l’ambré de mes yeux et est très chic avec une peau légèrement hâlée. La texture fouettée est vraiment magique et rend l’application absolument inratable…Et puis, notons que le produit ne s’installe pas dans les plis des paupières et reste bien en place toute la journée (oui, il est longue-tenue!). Ce que je préfère de ce type de produits pour les yeux avec pigments irisés? Leurs reflets accrochent la lumière et font en sorte de créer un résultat sophistiqué avec un seul produit, en quelques secondes. Parfait pour les matins pressés…

Enfin, parlons rouges à lèvres: mon nouveau rouge à lèvres chouchou s’appelle Colour Core Lipstick de la marque Le Métier de Beauté, teinte Marrakech. Irrisée, mi-rose, mi-pêche, mi-dorée, il s’agit en fait d’une “teinture à lèvres” veloutée et hydratante (elle contient même de la lanoline et vous savez combien j’aime la lanoline!) qui fait les dents blanches, donne l’illusion de lèvres pulpeuses et donne incroyablement bonne mine. Vous savez ce rouge à lèvres qui est beau avec une robe comme avec un t-shirt de sport, qui n’est jamais too-much, jamais plaqué, qui est juste incroyablement lumineux? C’est lui, c’est Marrakech. Je l’ai commandée de Neiman Marcus et depuis que je l’ai, j’ai reçu messages textes et demandes d’amies et d’amies d’amies me demandant le nom de mon rouge à lèvres…Je suis heureuse de répandre la bonne nouvelle mais me désole de son manque de disponibilité (Neiman Marcus uniquement à ce que je vois)… J’ai même entendu dire qu’il serait discontinué par une vendeuse chez Bergdorf (Omigod!). Inutile de vous le dire, à la première occasion, je repasse une commande de réserve car mon Marrakech est sans doute le plus sollicité de tous mes rouges à lèvres. Petite note: il est sublime avec le crayon Lip Cheat Pillow Talk de Charlotte Tilbury et avec le Crème Fresh teinte Poppy c’est le mix idéal grand-éclat.

Il faut aussi que je vous mentionne deux autres rouges à lèvres qui me plaisent bien aussi: le Nippon Pink (A35) Cremesheen de MAC et le Melon Pop (05) de Clinique dans sa gamme Clinique Pop (que j’adore!), deux autres tubes qui ne quittent plus ma trousse non plus…au cas où j’aurais envie de changer, comme vous pourrez le constater:

Couleurs de l'été swatches

(De gauche à droite: Crème Fresh Poppy (Le Métier de Beauté), Colour Core lipstick Marrakech (Le Metier de Beauté), Clinique Pop Melon pop lipstick (Clinique), Nippon Cremesheen (MAC)

Que dire? J’aime la subtilité…

Les bons mix

MIx and MatchJ’aime mélanger mes produits, jouer avec, essayer des mix et trouver des associations qui, à priori ne semblent pas évidentes mais, qui au final créent des partenariats gagnants. Voici mes derniers mélanges à succès qui sont devenus de vraies petites recettes que je reformule à chaque matin :

Le fond de teint Dior Nude Air + le stylo Magic Lumi de l’Oréal : Avec ma nouvelle perle des fonds de teint qui crée un effet léger-peau-nue-teint parfait (je vous en avais parlé ici), j’avais envie d’un cache-cernes qui soit lumineux et éclaircissant pour la zone du regard. Ainsi, après avoir visionné la vidéo de Lisa Eldridge sur le cache-cernes, j’ai décidé d’arrêter mon choix sur un stylo semblable à celui qu’elle utilise. Je me réjouis d’avoir fait ce saut : avec un fond de teint aussi nature, ce stylo illumine sans ajouter d’effet de matière pour me permettre de maintenir un rendu ultra-naturel. Le Magic Lumi dure toute la journée, illumine bien la zone regard et ne file pas dans les petites ridules. Je l’utilise parfois aussi autour de la bouche pour un teint encore plus éclatant et encore une fois, le stylo n’a rien d’alourdissant.

Le Filmstars on the Go de Charlotte Tilburyle fard à paupières Kitten de Stila : Tout l’hiver j’ai porté mon Filmstars on the Go, teinte All About Eve (qui semble être en rupture de stock partout!). J’avais toujours ce compact avec moi, comme un doudou belle peau, comme une solution garantie éclat. Ce produit est sublime, miraculeux. Facile d’utilisation, on l’applique en deux temps, trois mouvement. Hop, un peu de fard à paupières au doigt, hop, un peu de blush et de rose sur les lèvres…(Attention, il faut mettre une base de fard à paupières!). Maintenant arrivée au printemps, je l’aime toujours autant (surtout pour son facteur vitesse d’application), mais j’avais envie d’un peu plus de fraîcheur, d’encore plus de lumière…Une petite touche de fard à paupières Kitten de Stila sur les paupières est juste ce qu’il fallait, idem sur le haut des joues…c’est juste la petite touche de lumière nacrée qu’il me fallait pour rehausser mon look et le faire cheminer vers le printemps.

Le Rouge à lèvres Nude Kate de Charlotte Tilbury + le gloss SuperOrgasm de Nars: Vous vous rappelez combien j’aime le rouge à lèvres Nude Kate de Charlotte Tilbury ? (Voir ici)…Alors ces jours-ci, j’aime bien le laquer de gloss Nars teinte Super Orgasm, pour lui donner de la dimension, de la brillance, et oui, une petite touche rosée. Le rendu est plus frais, je trouve, un rien plus pétale et plus fragile. J’en ai vraiment pour mon argent avec ce gloss de Nars : la teinte est chic portée seule mais le produit me sert aussi de pivot pour transformer mes autres produits à lèvres…Teinte flatteuse, texture agréable, mini, mini éclats irisés (juste comme il faut)…J’adore ce gloss !

Parlons recettes, parlons mélanges : quels produits sont bien à mélanger ? Parlez-moi de vos mix et match favoris !

De l’air!

Nude AirJe ne sais pas comment Dior s’y prend, fond de teint parlant- chaque fois que j’en adore un, la marque en sort un encore mieux! Les mots me manquent pour vous décrire mon amour pour le sérum de teint Air Nude de Dior– le graal du teint mat, net, clair et parfait sans effet de matière.

Dans un massif flacon de verre avec un bouchon compte-gouttes, il y a une huile teintée sublimante que l’on applique et qui fond dans la peau. On s’attend à peu de couvrance mais on s’étonne – les imperfections disparaissent et pour peu que l’on en applique une goutte sur les lèvres on pourrait ensuite se demander ensuite où est notre bouche. Oui, ce fond de teint magique est couvrant, ce fond de teint en sérum est, étonnant : mat tout en étant très lumineux. Invisible tout en étant sublimant. La tenue est excellente, les teintes ne tournent pas et demeurent fidèles au fil de la journée: le teint est frais et velouté. Rien ne file, rien ne bouge, les compliments viennent et on a un véritable sentiment de peau nue. On se sent être cette fille au teint de porcelaine, parfait et perlé, sous un ciel clair avec des nuages qui défilent vite. On se sent belle et lumineuse, forte et conquérante, le vent dans les cheveux. À nous l’air frais.

Inspiration chandail nordique

Chandail nordiqueHellooooo après une très longue pause! Vous savez pourquoi je n’ai plus écrit? Eh bien, c’est ni plus ni moins parce que je ne me maquille plus et ne me crème plus. Du tout. Visage tout nu.

Je plaisante (je porte en ce moment même un masque rare de poudre volcanique de Californie trop bien).

Rassurées? Non, mais sérieusement, je ne sais pas ce qui s’est passé! Je n’avais pas une seule minute à moi. Et ça continue: à commencer par Petite Ourse qui a eu la bonne idée de me proposer, moi, sa maman, pour faire le Gâteau pour la fête des 100 jours d’école. “On est UN-CINQ amis“. Quinze, donc. Bon, pas de soucis: c’est rien quinze amis. Puis, la professeur m’écrit un message ultra-enthousiaste dans l’agenda: “Nous sommes ravis, merci beaucoup madame! Prévoir pour 51 amis.” Euh: ils sont Cinq-Un, donc. Et Petite Ourse, en vraie organisatrice de party, aimerait un gâteau à étages, avec “UN-ZÉRO-ZÉRO bonbons pour la fête des 100 jours et aussi du fondant et…” Bref, autant de projets super fun mais qui avalent les temps libres.

Mais maintenant que les gâteaux (oui, LES gâteaux: qui a un moule pour 51 amis, qui??) sont au four, entrons dans le vif du sujet: le motif chandail nordique. Y-a-il quelque chose de plus réjouissant dans la vie? Motifs fair isle, motifs scandinaves, flocons, points suisse, tricots autrichiens, caribous à la canadienne…peu importe le motif, pourvu qu’il évoque les soirées au coin du feu, la neige qui tombe et les voyages de ski. J’adoooore les chandails nordiques! Je suppose que ça va de pair avec mon amour des pays scandinaves. En plus, ça me force à me réconcilier avec la réalité, plutôt que de baver devant des pièces de Calypso St-Barth et pendentifs en coquillages, zéro adaptées aux tempêtes de neige quasi hebdomadaires. Bref, le motif nordique est parfait pour maintenant- d’où mon envie de vous présenter ma petite collection de produits dans cet esprit chandail de grosses mailles, joues rosies par le froid et flocons duveteux qui tombent en silence.

D’abord, le savon. Répondant à ma liste de cadeaux de Noël qui listait “Choses nordiques” entre “Maquillage Charlotte Tilbury” et “Marmelade fancy” ma maman m’a offert ce super savon pour Noël, de la marque portugaise Castelbel. J’ai longtemps hésité à l’ouvrir, avec son emballage tellement beau que l’on aimerait avoir une veste pareille, mais j’ai craqué la semaine dernière. Il sent tellement, tellement bon! Il ne mousse pas énormément mais se transforme plutôt en genre de crème lavante et soyeuse légèrement parfumée. Il sent quoi? ll sent l’hiver, vraiment et simplement. Magique. Un beau savon, c’est tellement réjouissant, non?

Autre coup de coeur pour le look joues roses de fille qui se promène en raquette? Le Lip and Cheek Glow de Dior. Vous connaissiez déjà mon amour pour le Lip Glow de Dior (sérieusement, s’il y avait un abonnement mensuel au Lip Glow, je serais la première à m’inscrire!), j’anticipais donc avec impatience ce petit nouveau censé faire des joues et lèvres de poupée…Je ne suis pas déçue! Bien qu’au début je trouvais qu’il faisait ressortir  le fait que je portais du fond de teint, quand j’ai omis la poudre au niveau des joues et me suis contentée d’une formule de fond de teint légère, le résultat a été parfait. Il s’agit d’un rouge un brin corail qui donne hyper bonne mine. Texture gel (pas comme une encre à la Benetint hein), le résultat est plus fondu, plus soyeux mais tout aussi délicat. Sur les lèvres, c’est super joli aussi, quoique, cela manque un peu d’hydratation à mon goût. Je sais, je sais: c’est la parfaite excuse pour ajouter un peu de Lip Glow par-dessus! C’est d’ailleurs exactement ce que je fais.

Parmi mes autres “cadeaux d’inspiration nordique” notons aussi la trop mignonne crème à mains Snow Drops de la marque The Soap and Paper Factory qui est hyper veloutée, sent bon (en fait, elle sent le frais hivernal tout doux, le Creamy Peppermint) et fait des mains de Reine Elsa qui a porté des gants toute sa vie. J’adore tout de cette marque nature: des emballages à la qualité des matières et produits. Vous noterez aussi ma trop jolie lime à ongles à motif chandail de ski: parfaite pour se faire un manucure dans les télésièges. Mais non, c’est une blague. Dans le télésiège, je préfère de loin les masques! C’est une blague aussi. Mon Dieu, je lâche mon fou: je suis trop contente de vous retrouver! Bon, continuons!

La prochaine marque, j’avais trop hâte de vous en parler. D’abord, c’est une marque bio mais aussi, c’est une marque d’ici. En plus, c’est une marque qui gagne plein de prix et qui a conquis mon coeur et surtout, ma peau! Il s’agit de la marque Corpa Flora, gorgée en ingrédients actifs naturels de qualité, la majorité étant certifiés Ecocert. J’adore, mais j’adore leur huile nettoyante Beauté Divine qui nettoie en profondeur avec son cocktail savant d’huiles et d’huiles essentielles. Totalement inspirée des rituels de beauté asiatiques, cette huile porte bien son nom, elle est absolument divine (elle sent un peu le citron). Elle est aussi idéale pour faire un massage éclat ou un petit drainage lymphatique. Je luis prédis un statut culte quasi-immédiat si j’en juge de l’enthousiasme autour de moi.

Autre coup de coeur de la marque Corpa Fleura: le Caviar Rouge qui est en fait un masque gelée aux super fruits rouges canadiens. Poudre fine à mélanger avec un peu d’eau chaude, ce masque légèrement exfoliant est mon antidote du moment au teint terne de l’hiver. Adaptée même aux peaux les plus sensibles, cette gelée toute douce fait la peau ultra-lumineuse, douce et rebondie comme tout. Coup de coeur absolu, donc pour cette jolie marque bio bien d’ici et sa ligne de produits performants. Et vive les superfruits canadiens!

Voilà pour mon petit retour parmi vous! Vous, dites-moi tout! Vous aimez les chandails nordiques? Les superfruits? Vous portez quoi quand il fait froid comme maintenant, d’un point de vue chandail comme d’un point de vue crème de soin? Vous êtes plutôt manucure ou masque, vous, dans les télésièges?

Charmée d’avance: les Volumizing Cheek and Lip Tint de Tata Harper

Tata Harper Cheek Tints

Crédit photo: Tata Harper.com

Quand j’ai vu le courriel annonçant le lancement des Volumizing Cheek and Lip Tints Tata Harper hier, j’ai retenu mon souffle. Trois petits pots, trois teintes douces comme tout pour faire des joues de poupée de la manière la plus naturelle possible. Les teintes sont tellement parfaites que l’on croirait à des pétales écrasés mis en pots pour apporter le jardin à nos joues. C’est romantique. C’est charmant. Ça me fait rêver de la campagne du Vermont l’automne, des Bean Boots aux pieds, un gros foulard autour du cou. Bref, ça fait rêver.

Ces petits pots 100% naturels et non toxiques allient pigments naturels et technologie anti-vieillissement dans une formule qui, semblerait-il, est aussi bonne que belle. La marque dit que les Tints sont facile à fondre dans la peau, qu’ils rehaussent subtilement le volume des joues, minimisent les ridules et donne un bel éclat naturel longue tenue. Et of course, on peut aussi les utiliser sur les lèvres…

Je les ai essayés? Pas encore: pour l’instant ils ne sont disponibles que sur Tata Harper.com. Je compte craquer? Hmmm, je ne sais pas car en vacances je me suis achetée un autre produit un peu semblable vraiment génial (je vous en reparle cette semaine)…Mais, qu’est-ce que je dis: il y a fort à parier que je vais craquer pour ces petits pots colorés. En attendant, la première qui teste avise les autres, compris?

P.S. Pour mes articles antérieurs sur Tata Harper (y compris mon entrevue avec elle), c’est ici et ici!

Soleil urbain

Soleil urbainSouvent, quand les magazines parlent de beauté d’été ils parlent de belle peau en maillot, de cheveux défaits dans le vent, de maquillage à l’épreuve du paddleboard. Mais on ne parle pas de la chaleur dans le métro, du fond de teint qui fond avant même que l’on soit rendue au coin de la rue ou du coup de soleil que l’on attrape le midi en terrasse. Et puis, tous ces casse-têtes : comment appliquer de la crème solaire quand on est maquillée pour la journée? Comment matifier sans ajouter trop de matière? Comment avoir bonne mine alors que même boire une limonade est trop énergivore? C’est bête: on nous parle du vanity parfait pour Ibiza alors que la plupart d’entre nous sont au bureau, maquillées plus ou moins comme d’habitude, un petit cardigan sans le sac à main. Mais il y a moyen de se mettre en mode estival en ville, d’apporter un peu d’été avec nous dans notre cubicule. Accueillons donc mes essentiels estivals pour le soleil urbain, testés et approuvés au bureau, dans le métro, au parc, à l’épicerie, chez le coiffeur, dans des taxis sans air climatisé, au pique-nique de fin d’année de la garderie, dans la maison et même sous la pluie. Non, Ibiza this is not. Mais mon vanity est tout aussi fun!

Le petit plus ensoleillé dont je ne suis pas prête de me désenchanter? Le Addition-Éclat de Clarins (je vous en avais parlé ici), que je mélange à ma crème de jour tous les matins. Après tout, c’est l’été et j’ai envie d’un éclat de vacances, très chic avec la chemise blanche. Je ne saurais assez vous recommander l’achat de ce produit : j’y ai converti tant de femmes de mon entourage que je ne compte même plus! Je devrais être porte-parole pour ce produit, sérieusement.

Ensuite, la protection solaire. Comme j’ai eu de la difficulté à trouver de la protection solaire bio et teintée récemment (Coola était en rupture de stock), je me suis rabattue sur la Anthélios teintée de la Roche Posay. Rien à redire, si ce n’est qu’une petite précision. La marque la dit « Ultra-fluide » et, en effet, oui, fluide elle est. On aurait même pu parler de super-ultra-totalement-fluide-coulante-qui-file-entre-les-doigts-fluide. En ce qui me concerne, je préfère les textures un peu plus satinées, un rien plus siliconées. Mais bon, je suis certaine que les peaux plus grasses, elles, aimeront la texture Ultra-fluide (oui, disons-le) et non grasse de cet excellent basique.

Pour le teint, après l’avoir testé en version échantillon, j’ai craqué pour le fond de teint Joli Teint de Guerlain. Très près d’une BB cream en texture, cette merveille fait une peau vraiment parfaite, parfaitement éclatante, mais surtout, un teint chaud un peu hâlé qui tient. Sous le soleil, avec l’humidité : rien ne bouge avec le Joli Teint, il ne nécessite pas vraiment de poudre pour bien tenir et je me passe même de cache-cernes (je sais : moi-raton-laveur se passe de cache-cernes!! C’est génial!). Enfin, comme il a vraiment un rendu et une texture seconde peau, c’est le produit tout indiqué pour ces jours où l’on n’a pas vraiment envie de se maquiller pour vrai.

Puisque le Joli Teint est censé travailler main dans la main avec la poudre Terracota de Guerlain, j’ai ressorti la mienne pour voir si le partenariat était vraiment à la hauteur de la promesse de la marque. Mon verdict? C’est le duo rêvé du moment : moi qui, depuis longtemps aimait bien cette poudre bronzante (j’ai la teinte 02 Blondes de la gamme Light Sheer), elle a pris les devants comme grand chouchou du moment. Et au cas où vous vous posiez la question : oui, le rendu est très, très semblable à la pub mettant en vedette Natalia Vodianova. Pour une fois, on ne peut pas parler de fausse présentation.

Sur le haut de l’os de mes joues, j’applique une pointe d’enlumineur Bobbi Brown Shimmer Brick teinte Pink Quartz. Je l’ai ressorti en lisant qu’Olivia Palermo en était fan. En effet, après ma phase Kate Bosworth, j’entre dans une phase Olivia Palermo de mon existence (version blonde hein), un peu comme Picasso a eu sa période rose ou sa période bleue. Je vous en reparlerai (d’Olivia, pas de Picasso)! Enfin, j’avais oublié combien ce fard fait du beau travail pour sculpter les joues et accrocher la lumière! La meilleure partie? Il est encore plus joli sur les paupières, qu’il rend comme lumineuses-transparentes, comme celles d’une sylphide. En plus, quel bonheur d’avoir un tel produit multi-usage sous la main, qui s’applique en moins de 20 secondes! Parfait pour ces jours chauds et humides! Parfait pour le sac quand on fait plein d’arrêts (maison, gym, chalet, zoo, piscine, etc.)!

Sur les ongles, depuis le début de l’été je suis obsédée avec le vernis Dior teinte Aventure, un rouge-orangé ultra-chic mais moderne-choc qui contraste bien avec la peau hâlée. Je le porte autant sur les mains que les pieds et on me fait tout plein de compliments.

Et puis, pour vraiment sentir la plage, je me vaporise du parfum Beach de Bobbi Brown qui sent… la crème solaire Coppertone. Vraiment, c’est un concentré de Coppertone. Ça sent les vacances, la plage, les cours de natation, la peau bien chaude, ensoleillée, le camp de vacances et les ballades en vélo. Ça sent le bonheur et le soleil. C’est mon parfum de l’été.

Sunforgettable

Ahh oui, j’oubliais : pour les petites retouches de milieu de journée, sur le maquillage, je ne me passe plus de la protection solaire en poudre Colorescience Sunforgettable SPF 50! En rupture de stock constamment (je l’achète chez Victoria Park), cette merveille s’applique sur le maquillage, par petits mouvements de style « Nike Swoosh » (c’est-à-dire en traçant le crochet du logo Nike). Cette poudre à pinceau intégré, rechargeable dépose un voile presque translucide de protection solaire sur le visage qui, ni vu ni connu, matifie  tout en faisant écran. Et puis, contrairement à la poudre Peter Thomas Roth semblable (que j’avais boudée ici) celle-ci n’a causée aucune réaction, aucune imperfection. À nous le lunch en terrasse, donc!

Vous, vous êtes en ville ces jours-ci? Quels produits vous aident à rêver à l’été? Et à rester fraîche quand il fait 40 degrés? … À moins que…vous soyez à Ibiza??? Si c’est le cas je veux tout savoir aussi, question de rêver un peu!

Marathon d’éclat, 5è volet: Tic-Tac-Glo

Glo Minerals

Voici mon 5è volet dans ma série de 60 articles sur l’éclat. Il n’en reste que 55, les choses avancent donc bon train, yay!

Mais nooon, c’est le der-nier volet, promis! (pour maintenant, du moins).

Entrons donc dans le vif du sujet, sans préambules. Je ne sais pas pour vous mais ces jours-ci, j’entre dans une phase « glow californien » de mon existence, point de vue maquillage. (J’ai eu des phases Marie-Antoinette, club de plein-air, yeux de chats…) En fait, c’est depuis un mois environ. Je suis OB-SÉ-DÉE. Je me maquille de la même manière tous les jours, matin comme soir. Zéro originalité. Zéro expérimentation. Je suis comme un enfant qui vient de découvrir les sandwiches au beurre d’arachide et qui ne veut que ça. Tout le temps.

Tous a commencé quand Ariane de chez Etiket a retouché mon maquillage après mon soin (vous vous souvenez? Je vous en avais glissé un mot ici.). J’ai adoré mon look. Et c’est ce qu’Ariane m’avait donné comme look, justement, avec les produits de la marque GloMinerals : un glow californien.

Voici donc les produits que j’ai découvert avec elle, lesquels j’ai eu tôt fait de me procurer, histoire de vivre avec l’éclat naturel et perpétuel de oh, je ne sais pas, l’enfant dermatologique de Jessica Alba/Kate Bosworth/Rosie Huntington Whiteley.

D’abord, je commence par le teint. De tous les produits GloMinerals, le fond de teint Luxe FPS 15 est celui dont j’aime le moins la composition mais dont le rendu me fait totalement fermer les yeux (il contient du silicone). À noter, je n’ai eu aucune imperfection: ma peau le tolère donc très bien. Mais surtout, il faut le dire, ce fond de teint fait un teint PAR-FAIT. Il lisse, il illumine, il défatigue, il tient bien, il comble les ridules et pores dilatés…Bref, je l’adore. Au départ, je m’étais dit que je le garderais pour les occasions spéciales, quand les circonstances (ou la lumière) demandent un épiderme grand luxe. Certes, j’essaie d’être raisonnable et de ne pas l’utiliser tous, tous, tous les jours, mais force est d’admettre que c’est vraiment très difficile. J’ai la teinte « Brûlée » qui est un peu plus foncée que ce que je prends habituellement (pour accommoder mon teint doré au Addition-Éclat Clarins) et pour les beaux jours j’estime que ce sera la teinte et texture parfaite.

Une fois que j’ai appliqué mon fond de teint, j’applique la poudre Perfection Powder, une poudre translucide à appliquer avant tout le reste, pour un teint qui ne semble pas maquillé mais qui est absolument perfect. Oui, je suis aussi restée étonnée : une poudre à appliquer avant les fards crème? Et oui, et après aussi, pour matifier un peu. Cette poudre translucide fait tout et c’est un produit très populaire, semblerait-il, chez Etiket. Ce que j’aime? Comme elle ne matifie pas entièrement, elle permet de garder le petit lustre d’hydratation, ce petit éclat qui donne bonne mine et accroche la lumière.

Je passe ensuite par la case cache-cerne, avec le camoufleur deux teintes (Golden). En fait, je me suis rendue compte que mon masque de grossesse avait laissé sous mes yeux une hyper-pigmentation, style masque de raton, qui, bien qu’à prime abord on puisse croire qu’il s’agisse de cernes creusés, sont plutôt des ombres de style melasma. Ce que cela a changé? Ma manière de me maquiller : un peu de produit sur un pinceau fin, que je passe sur les petites taches…et voilà, c’est loin d’être parfait mais c’est déjà beaucoup mieux. Enfin, j’applique une petite touche de la nuance plus claire vers le coin interne de l’œil, pour avoir l’air plus reposée et attirer le regard sur mes yeux, loin de mon masque de bandit. (Haut les mains!)

Je maquille ensuite mes yeux, avec la nuance Harvest, un bronze doré qui fait un regard chaud mais reste assez classique. J’adore la texture de ces fards poudre minéraux, vraiment très pigmentés, tellement soyeux qu’on a presque l’impression de fards crèmes. La teinte Harvest est vraiment polyvalente mais, je compte me procurer la teinte Banana sous peu, pour les jours où j’ai envie d’encore plus de subtilité.

Enfin, mes deux produits les plus chéris : le Bâton multi-usages (teinte Dollface) et le gloss teinte Rose Gold. Ce duo donne au maquillage cet éclat que prend le visage au bord de la mer, à l’heure du coucher de soleil, après une journée d’air frais. Simplement magique. J’applique au doigt le blush crème sur le haut des pommettes et le rendu est plus que naturel, complétement peau de pétale, très joue de bébé. Quant au gloss, j’adore la texture hydratante soyeuse et son parfum un rien mentholé. Mais ce que je préfère, c’est son côté rosé, rehaussé de juste dose de doré, comme un champagne rosé, avec de belles mini bulles. Je trouve ce gloss à son plus sublime quand on le porte très estompé, en petite touche de lumière. C’est un peu comme Prrr de MAC mais en plus doré et sans le bleuté et en moins collant, comme si on avait superposé Bombshell de MAC avec Foil mais en version gloss. C’est frais, c’est pétillant, c’est un look skincare : des lèvres rosées vraiment lumineuses sans aucun pigment visible. Love! J’en suis déjà à mon second tube d’ailleurs, cela vous donne une idée. Autre coup de cœur : la poudre bronzante SunKiss. Non, elle n’est pas sur la photo, en fait, je ne l’ai pas achetée. Pas encore. Ariane m’a montrée comment donner encore d’avantage d’éclat au teint en appliquant cette poudre vraiment dorée sous l’os des joues et j’ai été complètement bluffée du résultat. D’ailleurs, chaque fois que je vais chez Etiket, je demande aux employées ce qu’elles portent en terme de produit glowy (elles ont un éclat enviable) et, je l’ai constaté : elles portent toutes SunKiss, toutes! Inutile de vous le dire, cette poudre (parmi les meilleurs vendeurs de la marque) s’est vite retrouvée sur ma liste à très court terme.

Le point à améliorer pour cette belle marque très aimée des dermatologues? Les emballages trop légers et trop plastique-pas-fantastique bon marché. En moins d’une semaine le lettrage sur mon poudrier s’était complètement effacé et l’enveloppe intérieure du tube de blush s’était détachée. Rien de bien grave certes, mais ce sont des petits détails qui détonnent d’avec la qualité des produits qui eux, respirent le luxe et donnent un éclat so jet set, très Los Angeles. Mais bon, est-ce que c’est assez pour me dissuader d’utiliser les produits GloMinerals? No way! D’ailleurs, la Sunkiss m’attend.

Vous connaissiez les produits GloMinerals? Vous êtes dans une phase quoi, point de vue maquillage?

Look du jour: the transition

TransitionEn ce petit vendredi 11 avril, je suis officiellement passée en mode printemps. Proclamation. Pas de retour en arrière. Même s’il neige, peu importe, je porterai du lin et un imprimé fleuri, voilà, c’est dit.

Faire la transition en mode ensoleillé n’est pas facile, c’est même une tache délicate, comme marcher sur un fil. Bien souvent, on a envie de plus frais que la température le permet, et aussi, on n’a pas envie d’être la seule en petite robe quand tout le monde au bureau est toujours en lainages. Il faut que le « consensus-printemps » ait été adopté au conseil, ce qui, n’est pas encore le cas à mon bureau. Et puis, une jolie jupe légère avec des bottes c’est trop déprimant. Un constat s’impose toutefois : adopter une tenue de printemps rend toute légère, donne des ailes et apporte le rose aux joues. C’est comme si la jupe fleurie était le coup de pied pour sortir de son hibernation, comme si les chaussures sans collants étaient le feu vert pour marcher en sautillant.

Aujourd’hui j’ai articulé tout mon look autour d’une pièce flash et fleurie comme un centre de table à une garden party: une chemise Elsa en soie de chez Lilly Pulitzer. J’adoooore Lilly Pulitzer. Un  jour, je vous ferai un petit résumé de la marque floridienne (culte!), adorée de Jackie O. (que dire de plus?) et qui fait rêver de vacances et de bougainvilliers en fleurs. Mais pour aujourd’hui, je ne fais que vous montrer ma petite chemise Elsa, vraiment pratique car on peut la porter de mille manières. Cet été, d’ailleurs, je compte la porter au bureau avec un pantalon blanc mais je vous assure qu’avec un jean, le weekend, elle a un petit edge cool. Enfin, pour celles qui se posaient la question, c’est impossible d’être de mauvaise humeur quand on porte autant de couleurs, impossible!

Histoire de calmer un peu le party j’ai choisi des pantalons noirs GAP et, pour l’extérieur, mon manteau Zara de cet automne. Sac Mulberry Baywater noir et chaussures de cuir noires Aldo (pointues, pour couper un peu l’enthousiasme débridé du top), quelques bracelets en argent (Tiffany’s et vintage) and voilà, ça sent déjà un peu plus le printemps!

Printemps
Côté maquillage, j’ai vraiment préparé ma peau en faisant pénétrer une huile en massant. Je lis partout que c’est un must que les maquilleurs imposent aux mannequins avant les défilés alors je me l’impose aussi à moi-même. C’est un peu ma fixation du moment, je perds un temps fou à me masser le visage.  Je fais suivre avec quelques gouttes d’Addition Concentré-Éclat Clarins dans mon soin de jour (plus de détails à venir sur le soin de jour!) puis, j’applique le fond de teint par petites touches (W3ll People). Sous les yeux, c’est cache-cernes Instant Conceal Clarins, et, sur les taches, c’est la poudre minérale Cover FX (vue ici). Sur les joues, puisque mon top est very coloré je préfère jouer la carte du hâle plutôt que celle du rose, donc, j’ai appliqué le Buriti Bronzer RMS, et ensuite, un rien de RMS Lip2Cheek Smile sur les pommettes. Un fluff de Un-Powder RMS sur tout le visage (sauf sur les joues, pour ne pas couper l’éclat), un tracé de liner noir sur la paupière du haut (comme les mannequins Lilli Pulitzer), avec le Tightline cake eyeliner Laura Mercier et deux bonnes couches de mascara sur les cils du haut. Pour le mascara, je me suis remise au Dior Show Iconic Overcurl (la nouveauté waterproof, parfaite!). My gosh, j’avais complètement oublié combien je l’aimais celui-là. Il fait vraiment des cils courbés. Un peu de Kjaer Weis Romance Lip Tint sur les lèvres appliqué au doigt, un spritz de parfum (Leila Lou by Rosie Jane, qui sent trop bon la poire et l’herbe) and voilà! Me voici prête à aller au bureau, le vent d’avril dans les cheveux.

Je serais curieuse de savoir comment vous faites pour passer en mode printanier en douceur. Vous savez, sans avoir l’air d’une désespérée qui met le cap pour la plage…

Boucle d’Or parle fards

RMS eye shadow

Les fards à paupières RMS Beauty, ahhhh. Ces grands incompris du maquillage pour les yeux. Autant le fard illuminateur et les fards à joues de la marque RMS Beauty sont près de faire l’unanimité, autant les fards à paupières RMS eux, soulèvent la controverse. Personne ne s’entend. Certaines diront qu’ils filent dans les petits plis, d’autres diront que le rendu est ultra-sexy, certaines diront que la tenue est moyenne, d’autres dirons qu’ils sont les must de leur vie quotidienne… Bref, que penser? J’ai moi-même longtemps hésité à en commander un, m’abreuvant d’avis discordants dans tantôt dans le camp du pour, tantôt dans le camp du contre. Puis, je me suis lancée. Non que je me targue de pouvoir trancher la problématique posée par ces fards crèmes, je me suis dit, qu’à tout le moins, je pourrais donner mon avis sur le sujet pour, qui sait, peut être, en éclairer certaines.

Ce qu’il faut savoir! Les fards à paupière RMS Beauty sont formulés, pour la plupart, d’ingrédients certifiés biologiques. Leurs ingrédients principaux? De l’huile de coco, de la cire d’abeille, de l’huile de graine de jojoba, de l’huile de graine de cacao. Donc oui, ce sont des baumes formulés à base d’huile, ultra-crémeux, donc. Si vous aimez le mat, donc, oubliez tout de suite.

Les avantages! D’abord, le rendu; pour un regard intense en émotion, ultra-lumineux, presque trois dimension, il n’y a rien de mieux. Pourquoi? Parce que dans la teinte claire (Lunar), on a l’impression  d’un regard humide, d’une fraîcheur irrésistible et reposée, qui est le propre de la jeunesse. Le regard se pare d’innocence et de vulnérabilité douce et prend des airs de matins plein de promesse, devant une fenêtre ouverte. Et, dans les teintes plus sombres (Solar et Magnetic), la paupière se lustre et semble avoir un passé mystérieux. Pourquoi cet œil so luxe, un rien estompé? Pourquoi ce regard défait-parfait? La paupière accroche la lumière, on ne sait plus trop où le fard se termine et où la peau commence, les iris semblent presque changer de couleur, le maquillage est parfait sans qu’on ait l’air d’avoir même essayé…Pour celles qui ont besoin d’une image mentale: le rendu est semblable à celui  de Kate Moss dans cette pub Kerastase…Sans oublier : pour les épidermes plus secs ou les peaux réactives, ce fard est idéal car il agit presque en soin, contrairement aux fards poudres asséchants ou irritants. Et, pour les peaux plus matures, encore une fois, on parle d’un rendu très flatteur, ces fards adoucissent tout, ils estompent les rides et font briller les yeux tout en douceur et sans pigments apparent – j’ai rarement vu un maquillage yeux plus seyant pour les peaux plus matures qui bénéficient toujours d’un petit plus hydratant. Dernier détail: application inra-table. Impossible de se tromper, vraiment.

Les inconvénients! Certaines, à cause de la composition des fards (essentiellement de l’huile), sont d’avis que les fards filent et ont peu de tenue, qu’ils filent dans les petits plis des paupières. À cet égard, je crois que la forme des yeux de chacune changera la donne de sorte qu’il ne sera point aisé d’en arriver à une conclusion ferme. D’abord, il faut utiliser le fard avec parcimonie et il gagne à être travaillé au doigt, comme un hydratant. Ça n’est pas le moment de « sculpter la matière » au risque d’avoir l’air d’avoir travaillé une peinture à l’huile à la spatule, bonjour le Refus Global. Ma forme de yeux est telle que je savais d’avance que je serais sujette à la problématique du fard qui plisse sous l’os de la paupière. Je le savais d’avance et je me suis lancée malgré tout! Pourquoi? Un commentaire lu je ne sais plus trop où; une fan qui disait que certes, le fard plissait et migrait mais que ça n’était rien qu’un petit « smudge de son petit doigt ne pouvait pas arranger, en une seconde »… Et oui, pour celles qu’il choisissent ce produit pour tous ses ingrédients yummy-yummy, le petit coup de doigt de l’après-midi n’est presque rien dans la balance des inconvénients. Je suis moi-aussi de cet avis.

Les teintes! J’ai maintenant trois teintes : (dans la photo ci-haut, de gauche à droite : Lunar, Solar et Magnetic). Lunar est un champagne perlé, un rien un peu plus doré et rosé que le Living Luminizer. Solar est mon favori (comme c’est également le cas pour Tata Harper d’ailleurs), un doré-bronze habillé qui rehausse la couleur de mes yeux et fait des iris bien dorés. Magnetic est ma teinte de prédilection pour le soir, pour faire des yeux un peu charbonneux : un bronze-taupe, avec des reflets aubergine estompés…

D’autres questions? Je me demandais aussi si ces fards feraient tomber mes cils Mise-en-Cils, dont la colle est soluble à l’huile. Je fais attention à ne pas appliquer de produit au ras-ras des cils et, je ne sais pas si c’est pour cela mais je n’ai décidément rien remarqué de ce côté. Et est-ce que la tenue est bonne? Honnêtement, c’est un fard à la tenue excellente, mais au rendu évolutif. À 17h vos paupières ne seront pas les mêmes que le matin. Mon avis : elles seront encore mieux! Ce fard a définitivement le temps qui s’écoule de son côté, conférant au maquillage un bienheureux vécu, comme une patine de coolitude nonchalante. Love! Et est-ce que ces fards affectent la tenue du mascara ou du cache-cernes en créant un “micro-climat huileux autour des yeux”? Là encore, je n’ai rien remarqué. Je poudre toujours mes paupières (avant le fard) et mon contour de l’œil (après le cache-cerne) délicatement de poudre RMS et non, rien ne coule, rien ne luit. Je tiens à rappeler toutefois que mon type de peau est sec/désertique/reptile/vive les écailles.

Voilà pour mon opinion! Je le dis tout beau et fard : en ce qui me concerne, j’aime d’amour les fards RMS Beauty!

Et vous, vous les avez testés? Quels sont vos avis?

En toutes circonstances: la cabane à sucre

en toutes circonstances

Ça y est! C’est le temps des sucres! Un article sur le look « cabane à sucre » s’impose donc, cela va sans dire. Je sais que ça ne sera sans doute pas bien utile pour celles d’entre vous qui habitez la Belgique ou encore, l’Ile Maurice (peut être saurez-vous l’adapter à une activité qui vous est locale à vous?) mais pour toutes les Québécoises, je vous donne mon article « Look Cabane à Sucre »!  Car oui, il y a nettement une (sur) abondance d’articles beauté sur le look parfait pour l’entrevue d’embauche, ou encore pour séduire lors du premier rendez-vous. Mais il y a un net manque d’articles d’inspiration-look pour les autres moments plus atypiques de la vie comme l’anniversaire du neveu magicien, le pique-nique chez l’Oncle Ferdinand, le cours de gymnastique parent-enfant (mais QUEL blush? Lequel??) ou la journée magasinage de maillots de bains. Donc, dans le but de pallier à ce manque, un article à la fois, me voici, avec mon look pour aller se sucrer le bec en pleine forêt! Parce que même si vous êtes comme moi et n’aimez que la tire et la tarte au sucre, il reste que la cabane à sucre, surtout s’il y a une petite ferme, ça fait partie des rites qui annoncent le printemps. Remarquez, j’ai dit « annonce », hein. Comme dans « annonce de manière prophétique ». Pas factuelle. Eh non, le printemps n’est pas encore là, my God, c’est long, c’est long. Cabane 6

D’abord, le teint. Qui dit sortie en plein air, dit aussi maquillage teint naturel. Ça n’est pas le moment de faire du « contouring » qui, sous la lumière crue du jour, soulignera les défauts et donnera un air-surmaquillé de fille insécure. Nooon. On opte plutôt pour un teint tout transparent de fille qui s’accepte et qui a la forme.

Cabane 1

En ce qui me concerne, j’ai commencé par un petit massage avec mon huile de printemps De Mamiel, la Spring Oil (trop à propos) puis, j’ai fondu un rien de fond de teint Narcissist, teinte 02 W3ll People, pour camoufler rougeurs et taches brunes. Sous les yeux, un peu de cache-cernes défatiguant Instant Conceal Clarins, teinte 01 qui est une merveille pour une fille cernée comme moi! Il ne file pas, ne coule pas et camoufle vraiment et pour longtemps, tout en légèreté.

Cabane 4

Et, sur les joues, une touche de Multi-blush crème Clarins teinte Candy 02. Oui, après avoir vu que ce blush passait au statut de produit culte sur la blogsphère beauté, je me devais de percer le mystère. Je l’aime? Oui, énormément. En fait, c’est un blush hyper lumineux, très bonne mine, comme si un fard illuminateur avait été mélangé en part égale avec un fard crème rosé. Pretty!

Cabane 3

 Enfin, pour fixer mon maquillage sur le front et la partie inférieure du visage, j’ai appliqué au pinceau un peu de poudre Cover Fx, tout en légèreté. Sur mes lèvres? J’ai longuement hésité et bien failli porter un rouge bien rouge, canadien, le Crimson & Clover d’Ilia, que j’aime d’amour… Mais finalement, je me suis rappelée que pour manger de la tire sur un bâton, des lèvres natures seraient plus pratiques. Résultat? Le Nudist Lip Tint Poppy de W3ll People, rehaussé de mon gloss Green Beaver (également canadien) pour une brillance gourmande.

Cabane2

Au rayon des vêtements, s’il fait froid je recommande les sachets chauffants dans les bottes, ne serait-ce que pour couper l’humidité. Et bien sûr, c’est l’occasion de sortir vos imprimés à carreaux de bûcheron et vos jeans usés façon « J’ai dravé sur la rivière depuis Saguenay ». Oui, du rustique, du douillet, des grosses bottes, des mailles épaisses et une petite touche de fierté locale (canadiana à la Drake General Store) que l’on peut afficher avec un t-shirt tout doux de la marque Shared, ou encore, bien sûr, les classiques de chez Roots ou La Baie (collection HBC ou olympique) pour la touche « j’opère un poste de traite des fourrures » ou « j’étais aux Olympiques d’hiver de Calgary ». En ce qui me concerne, j’ai opté pour des jambières Roots sur des épais leggings de molleton, un foulard La Baie à carreaux et aussi, une grosse veste confo rouge et grise sur une camisole teinte sève d’érable (c’est-à-dire beige). Et oui, n’oubliez pas les petites lingettes pour les mains collantes et le chapeau, au cas où il commencerait à neiger (ce qui est entièrement possible, regardez mes photos de la semaine dernière).

Cabane 5

Bon weekend à toutes! À bientôt pour une recette à l’érable, saison oblige!

Patiente no more (le printemps, c’est maintenant)

Le printempsAprès des mois de conseils « spécial temps froid », nous voilà officiellement au printemps. Envie de fraîcheur, envie de couleur; que ce soit dans ma garde-robe, ma trousse de toilette et mes articles, je passe en mode ensoleillé et je ferme les yeux sur la neige dehors. Le printemps, j’ai décidé, c’est avant tout un état d’esprit. Bienvenue dans mon printemps psychologique!

À la demande de l’une d’entre vous (Papillondejour!) qui disait avoir besoin d’inspiration point de vue maquillage, je vous livre quelques coups de cœur, quelques envies et aussi, des petites sources d’inspiration pour que souffle sur nos vies un doux vent de printemps!

D’abord, le maquillage! Je vous ai récemment parlé de plusieurs coups de cœur roses à joues, que ce soit le stick blush Revolution Organics ou encore, le blush crème Kjaer Weis. Je les utilise comme pièces de résistances dans mon look, en visant un maquillage qui mise sur la fraîcheur du teint et l’éclat (oh oh, quelle surprise). En fait, pour être honnête, je copie totalement le maquillage de Kate Bosworth (l’obsession se poursuit) dans cette vidéo de Vogue. Pour les yeux, j’ai ressorti le fard Illusions d’Ombres de Chanel (teinte Émerveillée)… car j’ai lu quelque part que c’était aussi celui là même qu’elle utilisait (totale groupie je suis). Autre grand coup de cœur au rayon des blush? Le blush DiorBlush teinte Corail Bagatelle (Trianon Édition) de Dior. Je sais, je vous en parle un peu tard (surtout qu’il disparaîtra des comptoirs le 1er avril) mais, superposé à mon blush crème il donne un bienheureux pop de couleur sur les pommettes. Mon nouveau geste maquillage? J’ai incorporé le tightlining pour définir mes yeux de manière invisible. Pour celles qui ne connaissent pas, le tightlining consiste à appliquer une poudre foncée, comme si c’était un crayon à yeux, très, très près des cils (voire, en dessous, près de la muqueuse de l’oeil ou entre les cils) de sorte que le produit est quasi invisible, comme une ombre. Le rendu? Des yeux un rien plus grand, un peu plus félins, pile comme Kate dans la vidéo…je me demande d’ailleurs pourquoi je n’ai jamais essayé avant! À ce titre, un pinceau hyper fin et le Tightline cake liner de Laura Mercier (teinte Black Ebony) sont devenus mes nouveaux amis. Pour les lèvres, la plupart du temps, je mise sur une bouche signée Lip Glow 004 de Dior qui est facile d’entretien (pas de retouches aux deux minutes) et me vaut tous les compliments. Enfin, sur mes ongles, c’est couleur de fleur sinon rien. Exit les teintes de nuit, d’encre, de ciment ou de violine. Non, je veux du rose pivoine, du rouge coquelicot, du pêche amarylis. Il était donc prévisible que je sois attirée par la teinte 457 Bouquet de Dior, un rose un peu rétro oh so chic avec le Lip Glow 004. Je porte mes vernis Dior avec la couche de finition Gel Coat de Dior que j’aime pour la tenue à tout casser qu’elle confère au vernis. Mais surtout, j’aime la brillance miroir qu’elle donne aux ongles qui semblent laqués-lustrés et reflètent la lumière comme ça n’est pas possible.

Au rayon des coiffures, j’essaie de m’amuser davantage, en intégrant plus de tresses au quotidien pour zapper mes frisottis autour du visage (sans fer plat). Ma grande inspiration? Les coiffures des mannequins dans ces pub Kate Spade:

Credit photo: Kate Spade

Credit photo: Kate Spade

Credit photo: Kate Spade

Credit photo: Kate Spade

Voilà pour l’inspiration du moment! Matières diaphanes, imprimés et couleurs, jolis rubans et joues reposées, le sentez-vous? Il est enfin arrivé, le printemps!

Comment avez-vous adapté votre maquillage pour l’arrivée des beaux jours? Des idées fraîches pour Papillondejour?

(Lip)Stick en Stock

Lip Glow 004Je ne suis pas trop le genre à faire des stocks de produits. En fait, je fais plutôt confiance à la vie et je me dis que l’univers de la beauté aura sans doute quelque chose de mieux à me proposer. Rien ne sert de vivre dans la crainte d’un possible désastre-rouge-à-lèvres-discontinué, la vie est trop courte, cela va sans dire. Carpe Diem!

Mais attendez, il y a des exceptions!

Au rayon des stocks : Je fais des réserves de Crayon à lèvres soyeux teinte 12 de Georgio Armani, du stylo liner Chocolat de Marcelle (discontinué, d’ailleurs, une chance que j’avais fait des provisions! C’est le parfait crayon pour faire des taches de rousseur), du vernis de finition Vinylux (car on ne sait jamais quand le top coat en cours d’utilisation commencera à faire des bulles ou des grumeaux). Je fais aussi des réserves de déodorant Soapwalla et de poudre Un-Powder de RMS puisqu’il s’agit de deux produits que je dois commander et qui sont souvent en rupture de stock. Enfin, ah oui, il y a aussi le lait pour le corps Skin Trip de Mountain Ocean que je rapporte immanquablement de vacances, pour ma réserve personnelle et mes amies converties.

Au rayon des regrets éternels : Oui, il y a eu des moments où j’ai « trop fait confiance à l’univers » et où j’ai par la suite regretté, en cherchant frénétiquement des équivalents. D’abord, le parfum Jour de Fête, de l’Artisan Parfumeur, le parfum qui m’a échappé, the one that got away. J’économisais pour me l’offrir mais hop, il a été retiré du marché sans préavis. Depuis, on me propose avec enthousiasme Bois Farine de l’Artisan Parfumeur alors, que non, moi j’attends toujours et obstinément mon Jour de Fête. (Mais attendez: qu’est-ce que je vois là? Oh!)  Il y a aussi, le Freckle Pencil de Lancôme, qui faisait des taches de rousseurs parfaites et le blush éclat Russian Doll de Guerlain, un blush gel qui faisait des vraies joues de poupées russes. Sans oublier, le gloss Sirop Glossimer de Chanel, qui, bien que l’on devait se l’acheter aux États Unis, malheureusement ne se fait plus.

Swatch Lip Glow

Le grand stockage en cours : Le Lip Glow teinte 004 (corail, en exclusivité Sephora, édition limitée)! Je vous en avais glissé un mot ici, je suis absolument conquise par ce nouveau Lip Glow! J’ai peine à l’admettre (je ne peux pas le croire!) mais je dois me rendre à l’évidence : il a remplacé le Lip Glow original dans mon cœur. La teinte 004 est un doux rose macaron, un peu pêche, un rien rétro, qui fait des lèvres bien colorées comme des pétales, toutes douces et d’aspect très naturel. On me fait mille compliments (à commencer par Karine qui m’accueille avec un « Oh, my God : ton rouge à lèvres! Faut qu’on en parle. J’adoooore. »), on veut connaître son nom, ses points de vente, on veut le faire mettre de côté illico, oui, absolument, je garde la ligne…En ce qui me concerne, c’est devenu mon arme secrète, mon talisman et surtout mon lipstick porte-bonheur. Avec un petit rien estompé de crayon 12 Armani sur l’arc-de-Cupidon, le Lip Glow 004 fait des lèvres de poupées pour des bisous tout doux. Je le dégaine dès que mes lèvres sont un peu nues, dès que j’ai besoin d’un petit remontant. Il fait paraître mon teint plus frais, plus éclatant- aucun doute, c’est une teinte ultra-seyante qui donne bonne mine un point c’est tout. Ma mission? Le traquer dans tous les Sephora de la grande région de Montréal, afin de me constituer une petite réserve avant qu’il ne disparaisse complètement. À vos marques…

Vous, vous faites des stocks? Il y a des produits que vous avez regretté ne pas avoir achetés?

Le bon maquillage pour le ski

Ski

Depuis le début de l’année, vous avez dû remarquer que je n’ai pas souvent publié d’articles les lundis: c’est parce que je me suis remise au ski! Petite Ourse a commencé les cours et je suis trop contente de moi aussi retourner sur les pentes après avoir eu mes oursons. Parmi les questions existentielles qui se posent quand on se met au ski (est-ce que j’ai tout oublié? quel manteau mettre? comment faire pour Petite Ourse n’enlève pas constamment ses mitaines?), il y a bien sûr le everso-crucial: quel maquillage porter pour faire du ski? Nous voilà à la mi-saison et Boucle d’Or a testé plein de trucs et la voici enfin apte à répondre à cette interrogation!

Forêt Magique

D’abord, petite note préalable: il va de soi que tous les produits que je recommande pour le ski ne sont pas sur la photo. Noooon. Il était hors de question pour moi de skier toute une journée avec un pot d’Egyptien Magic dans la poche, ou encore, de laisser mon vanity dans le chalet de ski. D’ailleurs, c’est totalement contre ma police d’assurance. Je plaisante, bien sûr, mon vanity n’est pas assuré, quoique, ça ne serait pas une mauvaise idée. À voir…

Alors, sous le maquillage, d’abord, on se protège. En ce qui me concerne, j’applique un peu d’Egyptian Magic en couche mince, en faisant bien pénétrer le produit, puis, une bonne couche de crème solaire matte Coola, comme à chaque matin de ma vie (par contre, je rêve d’essayer la Crème Vivesana, Solar to Polar et la Véritable Crème de Laponie, de Polaar, mais bon, c’est non-disponible ici).

Creme de Laponie

Ensuite, histoire d’unifier mon teint un peu et de manière durable, j’applique la BB Cream Glow Time de Jane Iredale. Bien que bien épaisse et ultra-couvrante, le rendu est assez naturel et vraiment parfait. La tenue, quant à elle, est marathonienne, même sur le Egyptian Magic. Je ne suis pas autrement fan de Jane Iredale (en fait, j’ai horreur des emballages et du visuel, qui me rappelle celui des marques de maquillage vendues par porte-à-porte, un peu quétaine à la Mary Kay) mais, il reste que cette marque est parmi les premières à avoir voulu offrir une composition nature et ça, ça mérite une mention honorable. Surtout que tous les produits que j’ai essayés m’ont épatés, c’est le cas pour la BB Cream Glow Time, tout comme les fards à paupières et la poudre Pure Pressed Base.

Un feu

Un feu pour se réchauffer un peu au sommet

Pour les joues, je me tiens loin des teintes rosées puisque le vent et le froid se chargeront de me donner des rougeurs naturellement. J’opte plutôt pour mon fard bronzant Buriti Bronzer, de RMS sur le haut de l’os des pommettes, et d’un peu de bâton Narcissist de W3ll People sous les yeux. Hop, je fixe avec un peu de poudre Cover FX (j’y suis revenue quand j’ai constaté que la composition était assez clean). Sur mes cils déjà bien long (grâce à Mise-en-cils), je n’ai pas besoin de mascara mais j’ai des amies skieuses qui jurent par le Bad Gal Waterproof mascara de Benefit. Pour mes lèvres, une petite touche de couleur: je n’ai pas pu résister au Dior Lip Glow Corail (plus beau que l’ancienne version je trouve) qui fait des lèvres santé de la parfaite teinte pétales/pêche melba absolument parfaites pour les pentes (et dans la vie en général). Je l’adore: il m’accompagne dans ma poche, avec aussi le bâton de baume Coola, que j’utilise aussi sur Petite Ourse.

Lip Glow Coral

Cabane à sucre pour se sucrer le bec entre deux descentes

Cabane à sucre au sommet pour se sucrer le bec entre deux descentes

Enfin, touche finale: sur mes mains, j’applique une bonne couche de crème à mains Cutibase, une merveille que je viens de découvrir grâce à la recommandation de l’une d’entre vous (merci Stephanie!). Cette crème a littéralement sauvé mes mains brûlées par le gel anti-septique et craquées par la neige (quand j’aide Petite Ourse à mettre ses skis). Disponible en pharmacie, je ne la connaissais pas et pour cause: il faut la demander au comptoir. Je constate que la marque compte d’autres produits que j’ai très envie d’essayer, vu la qualité que j’ai constatée.

Cutibase

Mmmmm, de la tire! Attention, baissez votre cache-cou: sinon, il sera tout collé! (je parle d'expérience!)

Mmmmm, de la tire! Attention, baissez votre cache-cou: sinon, il sera tout collé! (je parle d’expérience!)

Voilà pour mes recommandations maquillage de ski, à très vite pour mes conseils et  produits pour l’après-ski! Enfin, pour celles qui se cherchent une géniale professeur de ski pour rafraîchir leur technique, n’hésitez pas à m’écrire; j’ai trouvé la perle! Profitez-bien de la fin de semaine qui s’annonce bien poudreuse et blanche comme un nuage!

Vous, au ski, vous vous maquillez un peu? Quels produits me recommandez-vous? Et…comment faire pour que Petite Ourse n’enlève pas constamment ses mitaines?

Camp nudiste

NudistesAllez, venez! L’invitation est lancée! Et vous verrez, pourvu que l’on sache où mettre l’accent, on s’habitue et très vite, ça n’est plus gênant. Oui, oui, je parle de maquillage. Je vais vous présenter mes produits de maquillage peau nue favoris du moment!

Je vous avais parlé du blush Kjaer Weis, teinte Lovely, vous vous en souvenez? Alors, bien sûr, pour faire comme May Lindstrom, j’ai commandé la teinte Desired Glow, un rose-pêche-nu-basané (bravo la description). Et vous savez quoi? Cette teinte est absolument canon! À mi chemin entre Penny Lane de Nars et Lillium de Stila, cette teinte me fait des joues à la Kate Moss, pleines de volume mais sans couleur apparente. Portée seule, la teinte Desired Glow donne un relief d’enfer, dessine des courbes et sculpte le visage. En superposition avec Lovely comme May, le résultat est un teint santé de fille qui a pris ET du soleil ET du bon air. J’adore. À noter aussi, Desired Glow est également mon blush de prédilection pour quand je m’amuse côté rouge à lèvres. Avec un lipstick bien rouge, j’opte donc pour ce blush peau nu délicat, un fard à paupières laiteux/évanescent (see below!) et beaucoup de mascara. (À noter: pour économiser, j’ai commandé uniquement les recharges Kjaer Weis sans les boîtiers, que je range dans les boîtes en carton qui viennent avec l’achat du boîtier).

Pour les lèvres j’ai récemment adopté le baume à lèvres teinté Nobody’s Baby, d’Ilia. Vous vous souviendrez que je vous avais présenté cette marque canadienne que j’adore ici. Les baumes teintés Ilia sont de la folie : hyper opaques (comme des rouges à lèvres vraiment pigmentés) mais en même temps, totalement hydratants, c’est à se demander pourquoi toutes les marques ne les imitent pas. Surtout que la composition est plus-que-parfaite et le choix de teintes, à l’avant-garde des tendances pour une fois. J’adore les tubes qui vissent bien et évitent que l’on se retrouve avec du rouge à lèvres écrasé sur la vitre de nos lunettes (et avec du sable et des miettes de biscuits collés au rouge à lèvres). Quoi, ça n’arrive qu’à moi? Quoi qu’il en soit, ma sœur et moi on est toutes deux vite devenues accro à nos tubes de Nobody’s Baby (LA teinte nude à la Bardot) qui fait des lèvres pétales (et non des lèvres de ciment comme c’est souvent le cas avec les rouges à lèvres nude). Love, love!

Dans la même veine, il y a la teinte Dream State, dans les Lip Tints de Kjaer Weis. Dream State c’est LA teinte que la fondatrice de la marque Kristin Kjaer Weis a créé pour elle, celle qu’elle porte à tous les jours. Une teinte de lèvres nude comme on imagine une belle Danoise au teint mat et aux joues rosées en porter. Plus chic que chic, rien que le porter me fait sentir…scandinave-cool. Surtout quand je porte du noir et beaucoup de mascara! Moins hydratant que l’Ilia, sa tenue est, quant à elle, de beaucoup supérieure! Il suffit de mettre une touche de baume au centre des lèvres et…voilà! Allons nous promener à Sønderborg! Au cas où je serais ambigüe dans mes propos : j’adore tout Kjaer Weis!

Au niveau du teint, quand j’ai envie de nudité, je me tourne vers ma dernière découverte, celle qui a remplacé le Un-Cover de RMS : le bâton Narcissist, de W3ll People (teinte 2)! Il s’agit d’un bâton de cache-cernes/camoufleur/fond-de-teint tout en un, que j’utilise en petites touches sous mes yeux et sur mon visage, pour une peau qui a l’air de ne rien porter (mais un moi qui ne se sent pas toute-nue côté teint). Habiller le teint d’un presque rien parfait, qui lisse les pores, satine, veloute et tient bien, voilà le propre de ce produit, qui fait un teint tout beau, tout propre, mais aussi, tout nu! C’est un peu la version fond de teint des habits de l’empereur, sauf que là, ce sont les autres qui sont dupes (de notre peau parfaite). (Oh la la, les références aujourd’hui!) Enfin le Narcissist est beaucoup moins gras que le Un-Cover de RMS, voilà pourquoi, à mon humble avis, il est idéal pour les épidermes plus gras.

Voilà, je reviens à mon fard à paupières laiteux/évanescent, vous savez ces paupières un peu perlées, comme si on était émues, comme si on avait une riche vie intérieure, comme si un peu de rosée s’était déposée sur nos paupières? En fait, c’est un peu des paupières comme Scarlett Johannsson. Des paupières de jeune fille. Alors, pour y arriver, j’utilise le fard crème Lunar de RMS, qui est juste parfait. Oui, il peut avoir un peu tendance à migrer vers le pli (à peine), mais il suffit de le tenir à l’œil (hé hé) et, de temps en temps, passer le petit doigt dessus et voilà : problème résolu!

Ah oui, j’oubliais: j’adore aussi les nouveaux gloss Naked d’Urban Decay. Les teintes sont parfaites! La mienne? Naked!

Parfum de peau, poudre pour le corps, vernis laiteux (j’adore la teinte Powder my Nose de Vinylux!), bijou délicat qui glisse sur le cou, cheveux lustrés: autant d’autres manières de jouer avec le concept de la peau nue alors que l’on est tout de même, bien habillée.

Vous, vos produits peau nue favoris?

Grand Soir

Grand SoirÇa a commencé avec le courriel de l’une d’entre vous samedi dernier, qui me disait qu’elle avait un grand souper et voulait connaître mes petites techniques beauté pour les grands soirs. Ça m’a fait réaliser que…finalement, je ne parle pas souvent de mes looks plus habillés ou de mes looks de sortie; je parle surtout de looks de bureau, de looks pour quand on est en retard, de looks pour quand on va à Disney World… Bref, que du super utile pour une chic soirée en ville.

Comme Papa Ours et moi avons une soirée samedi, je me suis dit que vous pourriez m’accompagner dans mon maquillage et la petite préparation! Et aussi comme ça, je compte sur vous pour des conseils de dernière minute (hé hé).

Alors, d’abord, parlons préparation préalable! Mes vêtements sont propres et sans plis. Mes bottes sont propres, nettoyées du calcium et protégées. Mes cheveux sont frais colorés (merci Karine!). Et aussi, Denise a fait mon vernis (le Dark Dahlia (un noir-pourpre) dans Shellac, histoire que ça dure jusqu’à samedi!).

Inutile de vous dire que je me suis hydratée la peau religieusement toute la semaine : en fait, je m’hydrate religieusement depuis que je suis née, grand soir ou pas. Oui, je compte bien faire une petite exfoliation en douceur (Antonia Burrell Luminous Skin) et un masque éclat (le Problem Solver de May Lindstroml’avant-veille et aussi, un masque hydratant la veille (le masque Hydratant Apaisant d’Avène), histoire d’avoir le teint au top samedi!

Plus globalement parlant, il faut aussi que je vous dise : j’ai aussi…une vision. 100% chic sleek. Un peu Angelina dans Mr. et Ms. Smith. Pas de jupe tutu pastelle ce weekend, nooooon. C’est l’hiver, il fait sombre. Et j’ai envie de coolitude un peu dark pour faire changement. Un rien destroy-espion. Du mystère… (dis-je en chuchotant)…

Bon, tout de même, on se calme avec la coolitude destroy parce que ma robe (marine) est tout de même classique comme tout (c’est celle-ci). Mais je compte la porter avec des collants opaques noirs, des cuissardes BCBGMAXAZRIA et mon sac 2.55 de Chanel. Ah oui, et mon vernis Dark Dahlia hyper glossy!

Zarita Dress Diane Von Furstenberg                       Zarita Dress de dos (noir)

Pour les cheveux, rien de spécial…Une mise en plis bien bouncy avec des boucles lâches, comme la plupart du temps. Juste avant de partir, je zapperai frisottis et cheveux cassés avec un peu de spray L’Oréal Professionnel Anti-Frizz, vaporisé le long de la séparation, que j’étendrai du plat des mains en lissant vers le bas. C’est mon petit truc infaillible pour avoir une bonne tenue et éviter l’électricité statique inévitable de l’hiver.

Pour les boucles d’oreilles, je ne sais pas : je n’ai pas encore décidé. Je sens que ce sera une décision de dernière minute, selon ce qui « illumine le regard » le plus. Et bien sûr, j’attends vos suggestions!

Ensuite, le plus important : le maquillage de samedi! Les Grands Soirs sont souvent l’occasion pour moi de m’amuser côté maquillage et aussi, de mettre un peu de côté mon stress pour les ingrédients et de juste profiter des produits que j’aime sans culpabilité.

D’abord, la base. Comme les pro, je vais « presser » une huile sur mon visage avant tout, en faisant un léger massage histoire de réveiller l’éclat. Mon huile de prédilection? La Precious Oil de M. Picaut, qui est vraiment inégalée en la matière et surtout, ne sent rien (personne ne souhaite donner des becs à des joues lavande-patchouli, personne!). Ensuite, hop, une petite noisette de crème Anti-Rougeurs Fort d’Avène, histoire que le maquillage s’applique facilement.  Cette crème est une excellente base de maquillage car elle n’est pas trop grasse et ne peluche pas.

En ce qui concerne la base cosmétique, j’utilise en ce moment (pour les grands soirs) la base Dream Skin de Dior qui fait une peau simplement divine. Ça lisse, ça repulpe, ça corrige les zones d’ombres…oui, il porte vraiment bien son nom. Pour le fond de teint, je mélange (un pour un) le fond de teint Dior Capture Totale Serum de Teint (teinte 30, pour faire mon astuce anti-gel) et la base Dior Glow Maximizer qui est nacrée et fait une vraie peau parfaite comme dans les pub Dior Snow que j’aime tant! Un peu de cache-cernes Bobbi Brown (toujours mon truc anti-yeux de panda) en touche finale et voilà : une bonne base de teint comme un beau canevas!

Ensuite, pour les joues : une touche de Blush Lip2Cheek Smile, de RMS sur les pommettes donne la juste dose de rose et aussi (toujours) un peu d’enlumineur Living Luminizer RMS le long de l’os des joues pour accrocher la lumière. Enfin, histoire de ne pas luire et d’avoir des pores invisibles, fluff, un petit nuage de non-poudre Un-powder de RMS, un autre incontournable pour moi.

C’est au niveau des yeux que je compte assombrir mon look sommes toutes, assez santé. Sur la paupière mobile, je fondrai mon nouveau favori : le fard crème Solar de RMS. C’est un fard bronze-ardoise (pas du tout comme sur la photo de la marque), facile à appliquer, qui donne un super effet yeux-glossy-sexy. Et il est inratable! On l’applique au doigt ou au pinceau, on fond un peu et voilà : plus la soirée avance plus le fard semble prendre vie, avoir un peu de vécu et faire le regard perçant. Et, contrairement aux fards poudre asséchants, le fard crème donne un vrai coup de jeune au visage, c’est étonnant. Deux bonnes couches de mascara sur mes cils bien fournis (merci Mise-en-Cils!) et voilà, il ne me reste plus qu’à définir mes sourcils avec la poudre à sourcils Cool Brown du Local B (recommandée par Pascale, la fée du sourcil de tout Montréal).

Enfin, vite, je trace l’arc de cupidon avec mon crayon de Megan Fox (no 12 d’Armani!) et slick, j’applique le nouveau rouge à lèvres shimmer Lip Colour de Bobbi Brown. La teinte? Ballerina Shimmer (12). Oui, je sais, c’est pas très destroy-chic comme nom mais… je suis comme je suis et il me faut bien ma petite touche rose poudré. Et oui, pour celles que ça intéresse (Irène!), je confirme : c’est LA teinte de ballerine la plus parfaite que j’aie jamais essayée!

Vite, vite, il est moins une (Papa Ours a déjà appelé le taxi!) alors, je passe à la touche finale : je glisse rouge à lèvres et gloss (lequel choisir? La teinte Insolence (57) de Chanel Extrait de Gloss, oui, je crois que ce sera celui-là) dans le sac, miroir de poche, téléphone, cartes, argent, mini brosse à dents et mini vaporisateur de parfum… Pshiit, un petit nuage de parfum sur moi en sortant (Lann-Aël de Lostmarc’h!), manteau, foulard et gants et voilà : en route vers le restaurant!

Bonne fin de semaine à toutes! Vous, dites-moi tout de vos looks des grands soirs! Et de la préparation! Et de vos produits chouchous pour y arriver!

P.S. Je sais, j’ai pris un retard énorme dans mes réponses aux commentaires…C’est très occupé au travail ces jours-ci. Je vous remercie toutefois de vos beaux commentaires qui me font sourire et m’inspirent. Je répondrai très bientôt aussi à celles qui m’ont posées des questions. À bientôt!

Ça pousse dans ma trousse

Trousse verte

Vous le savez, il y a de cela un petit moment, j’ai fait un gros ménage dans mon inventaire beauté. Sans me départir officiellement de mes produits de beauté à la composition plus “chimique”, j’ai fait le pari de passer au vert, même avec moins. L’objectif? Voir comment je m’en sors, dans quel esprit je suis, repenser mon image pour qu’elle soit plus acceptante et aimante, mais surtout (et ça c’est la partie fun), peu à peu me trouver de nouveaux chouchous naturels.

Et, où en suis-je dans ma quête? À quoi ressemble ma trousse ces jours-ci? Sans pour autant vous montrer le contenu de mes tiroirs ou ma routine maquillage du matin (une autre histoire pour un autre jour), venez, je vais vous montrer ma trousse où les petits produits fleurissent comme dans un beau jardin.

D’abord, il y a mon Living Luminizer de RMS. Ne mettez pas vos mains sur vos oreilles, je ne me répéterai pas : je vous l’ai dit mille fois, il est extra! Je l’utilise sous mon cache-cernes Un” cover Up de la même marque et en touche illuminatrice. Mais surtout (et c’est pour cela qu’il est dans ma trousse), pour rafraichir mon maquillage tout au long de la journée. Hop, une petite touche sur le haut des joues et j’ai l’air fraîchement hydratée. En plus, je le constate, ce maquillage est vraiment bon pour la peau.

Ensuite, mon blush Kjaer Weis, teinte Lovely. Je vous en ai récemment parlé : ce blush crémeux tout doux fait des joues à croquer. Emballage au design scandinave et teint éclatant : je suis conquise cela va de soi. D’ailleurs, la marque vient de lancer un fond de teint qui m’intrigue au plus haut point!

J’ai aussi toujours avec moi ma poudre fond de teint Jane Iredale (à défaut d’avoir trouvé mieux), pour matifier et unifier au cours de la journée. Ayant malheureusement fini mon pot de Un-Powder, je dois vivre sans pour le moment (bouhou!). Pour l’appliquer, j’utilise mon éponge Beauty Blender ou encore, un gros pinceau comme celui-ci.

Comme mes yeux sont maquillés quand je quitte la maison, je ne m’encombre pas de fards ou de mascara. Par contre, j’ai tout un arsenal de produits à lèvres pour chaque moment, chaque humeur de ma journée. Seule à mon bureau (la plupart du temps), j’en profite pour donner à ma peau un bain d’hydratation. Je redécouvre mon pot de Love Balm de Jurlique, hyper soyeux au parfum qui calme, et aussi, j’ai mon plus chic et adoré baume Lip Whip Kari Gran qui, même seul se suffit en terme d’éclat. Quand j’ai envie de vraie couleur (quand je dois faire face au monde extérieur, notamment), je me tourne vers mon Lip Tint Kjaer Weis (teinte Romance), qui fait une moue mi-matte ultra-Bardot, so joli avec des cils épais bien noirs et le blush rosé. Moderne et frais, ce produit dépasse toutes mes attentes à mon plus grand bonheur. Comme la texture est assez « longue-tenue » (maman, prends des notes), j’aime bien appliquer mon baume Lip Whip Kari Gran au centre de la lèvre inférieure pour contrer l’effet déshydratant. Enfin, autre petite addition bon marché : le Lip Shimmer Burt’s Bees, teinte Rhubarb, qui, une fois estompé, laisse une teinte rosée pas trop irisée, mais surtout, une sensation d’hydratation confortable (merci huile de menthe poivrée). Oui et bon, il y a aussi, le Crayon à lèvres Soyeux d’Armani (teinte 12); sorry, je n’ai pas trouvé d’équivalent.  Ah oui, et le baume Figs and Rouge teinté (teinte cherry blossom), qui, si je ne vous l’ai pas dit, est une petite merveille aussi (et à bon prix!). Je le prends sur Crèmes Etc. d’habitude mais là je ne le vois pas, alors je crois qu’il est en rupture de stock.

Enfin, au rayon des autres produits disparates, il y a un mini-vaporisateur Inner Peace de Lotus Wei, un mini vaporisateur de parfum de mon parfum du moment (je suis retournée à Lann-Aël de Lostmarc’h, vu qu’il fait froid), de la soie dentaire à la canneberge Radius, des épingles à cheveux blondes Goody, un tube de crème Skin Food de Weleda (que j’utilise sur mes mains) et l’huile aromathérapeutique Irritability Treatment de Tata Harper. Cette huile, j’en rêve depuis plus d’un an! En plus de sentir le jardin d’herbes et le dépaysement, elle est réputée mettre un terme aux pensées circulaires négatives, aux pensées qui mettent de mauvais poil. En plus, cette huile a bien fait rire ma mère et ma soeur samedi dernier lors de notre après-midi de magasinage : je leur proposais à la moindre petite contrariété (pas la bonne taille de top, trop de monde à la caisse, monsieur pas sympathique au stationnement, etc…). Blagues à part, cette huile a un véritable parfum calmant, apaisant, et, sans vraiment pouvoir dire si je suis « moins irritable », je suis certainement plus zen après l’avoir respirée. En plus, c’est tout simple, tout pratique : un petit embout à bille à faire rouler dans la paume de ses mains (quelques gouttes suffisent). On respire quelques  fois et…ah. À noter, je l’applique également avant le dodo, et souvent, au bureau, je ne fais qu’ôter le bouchon pour respirer en comptant jusqu’à trois.

Voilà pour le contenu de ma trousse qui verdit peu à peu, au fil des jours et de mes nouveaux coup de coeurs. Je n’aurais jamais pensé pouvoir dire cela mais je suis bien heureuse de mon clean-up et pour le moment, je ne regrette absolument rien.

Dites-moi, verte ou pas: dans votre trousse, il y a quoi? Allez, je veux tout savoir. J’adore ce genre d’exercice d’inventaire.

Flocons, mitaines et joues roses

Kjaer WeisJe suis obsédée par mon blush Kjaer Weis. Je l’aime d’amour. Pour la première fois de ma vie, je me dis que je n’ai besoin de rien d’autre pour me sentir belle. Rien. Je pourrais avoir que ça et genre, une miche de pain rassis dans mon baluchon sur le chemin de la vie et hop, les fleurs se retourneraient sur mon passage. (Bon, ça et quelques autres petites nécessités comme de la pâte à dents, du savon, une pince à épiler, du cache-cernes, du parfum, un gloss, un masque, une pierre-ponce, de l’huile à cuticules, un foulard, une Clarisonic, un couteau-suisse…enfin, bref, le minimum vital pour survivre en forêt)…Donc, oui, c’est dire : ce blush comble littéralement tous mes besoins beauté. Et puis, je n’aurais su rêver de meilleur produit pour recréer mon look favori de l’hiver: la trilogie classique flocons-mitaines-joues-roses (oui, oui, j’ai même un t-shirt avec ça d’écrit dessus!)…parfait avec mon baluchon sur le chemin de la vie!

J’ai fait la découverte de la marque Kjaer Weis grâce à May Lindstrom qui les affectionne également (mon article sur ses autres chouchous arrive bien vite, vous êtes d’ailleurs plusieurs à m’avoir écrit que vous trépigniez d’impatience!) et, of course, comme elle ne m’en disait que du bien…je me suis laissée tenter. Et oh, comme je suis contente.

Création de Kristen Kjaer Weis, une maquilleuse danoise (oui, je suis toujours d’humeur scandinave) établie à New York, cette marque rencontre tous les critères au niveau des cosmétiques sécuritaires, naturels et certifiés biologiques (plus de 95% des ingrédients de ses produits sont d’origine biologique). Qualité incomparable, boîtiers de métal lourds et chics (mais rechargeables!), textures fondantes et teintes ultra glam : aucun doute, on est dans le grand luxe. Parfait donc pour nos listes de Noël ou comme cadeau de soi à soi, pour briller en beauté sous le sapin…

Pour mon premier achat j’ai choisi la teinte Lovely, un rose laiteux hyper naturel. Ce qui m’a frappé d’abord en ouvrant mon blush, c’est la luminosité du produit. On le sent aqueux, diaphane, fondant, gélifié…C’est assez étonnant. Sous le doigt, c’est tout doux, lustré, non-gras, glissant et facile à appliquer. Pas de marques de doigts, pas de joues collantes, pas de couleur plaquée : juste des joues santé et hydratée, qui prennent un véritable coup de jeune. Et la tenue? Rien à redire : appliqué le matin il dure toute la journée en s’estompant tranquillement (ce qui est joli aussi). Mais oui, j’imagine qu’on aurait envie d’en réappliquer une petite touche avant une soirée, par plaisir, pour le joli boîtier et surtout, pour le facteur beauté fraîche immédiat. Juste l’appliquer, je me sens revenir d’une promenade, je me sens toute Angéline des Neiges (j’adore ce livre!), je me sens reculer le temps. L’effet « fraîcheur » est tellement plus grand qu’avec un blush poudre, ça n’a pas de sens! Sans parler du facteur confort: cette texture doudoune tombe à point pour cajoler ma peau sèche de l’hiver. D’ailleurs, la fille chez Pharmaprix m’a lâché un : « Your skin looks amazing today » le premier jour où je l’ai porté. Mon coeur s’est gonflé de joie, j’ai souri et j’ai serré mon blush Kjaer Weis dans ma poche. Amazing. Elle a dit amazing. Tusind tak Kjaer Weis! (« Mille mercis Kjaer Weis! »)

Enfin bref, en totale évangéliste beauté que je suis, je parle de mon nouveau blush à tout le monde, je répands la bonne nouvelle et j’essaie d’y convertir tous mes proches (Maman! Goglu!), c’est limite si je n’essaie pas de maquiller des étrangères dans le métro. Ce blush, c’est de l’éclat pur pour l’hiver, du rayonnement sous le soleil blanc. Prochain achat : la teinte Blossoming (un rose-corail) et Desired Glow (une touche de hâle), pour m’amuser à faire des mélanges et aussi, pour commencer l’année en beauté…Oh, oh, avec ces lourds boîtiers en métal, je sens que mon baluchon va vite peser une tonne…

Avez-vous essayé ces blush? Vos touches blush-éclat pour le mois plus froids, quels sont-ils?

P.S. La liste des points de vente de la marque Kjaer Weis est disponible iciD’emblée, je remarque que Eco Diva Beauty livre à l’international.

Bonjour Monde!

Bonjour monde

Allons, entrons dans le vif du sujet. Sans vouloir glorifier ou exagérer comment je me sens par rapport à mon récent Clean-Up cosmétique: je me sens comme… un nouveau-né qui découvre le monde. Oui oui.Tout est nouveau. J’apprends. Je suis une page blanche. Que deviendrais-je? (Regard mystérieux, naïf, tourné vers la lumière…) Who knows! Mais j’ai confiance en la vie et je m’émerveille à chaque pas. C’est très excitant, surtout pour une fille comme moi qui a vraiment vu neiger en matière de beauté. J’ai l’impression d’un nouveau début. D’une renaissance. Genre j’emprunte une route inconnue avec mon maigre baluchon, vers de nouvelles découvertes.

Bon, je vous ai fait sourire? Yes: c’était le but car je suis moi-même d’excellente humeur! Reste que je suis vraiment enthousiaste chaque matin et soir d’essayer autre chose et de voir comment ma peau s’accommode de ces changements. (Très bien jusqu’à présent).

Je voulais vous parler de mes produits pour le teint. Car bien que je vous ai dit que mes tiroirs étaient vides, il reste quand même des choses dedans, je vous rassure. Disons qu’il sont vides proportionnellement à avant, voilà tout. Mais de m’être débarrassée de ce trop-plein, de cette overdose douteuse de produits qui ne me convenaient pas toujours et compliquaient parfois même ma vie…ça me donne des ailes. I’m walking on sunshine, yeah! 

Bon, cela étant dit, je suis toujours aussi coquette. Et je me maquille, bien sûr…En fait, pour l’oeil non-averti d’une tierce-partie je suis sans doute assez semblable, voire, pareille à avant. Sauf que j’utilise des produits quelque peu différents. Allez, je vais vous parler de mes produits pour le teint!

D’abord, il y a le Un-Cover Up de RMS Beauty. J’en ai parlé mille fois, c’est mon agent de transformation, mon aide-chaméléon. En fait, ces jours-ci je l’utilise comme cache-cernes d’abord (en l’appliquant de l’extérieur de l’oeil vers l’intérieur, je trouve que le rendu est mieux comme ça) et aussi, en petites touches là où besoin est. Invisible, il hydrate bien et fait le teint hyper lumineux. C’est vraiment le petit pot qui fait tout très bien.

Ensuite, histoire d’unifier davantage mon teint, je poudre un peu avec le Pure Pressed Base de Jane Iredale (teinte Satin), un fond de teint poudre minérale absolument génial.  D’abord, il s’agit de pigments (sans agents qui diluent la formule), alors, inutile de le dire, un petit peu suffit à faire le teint parfait, tout en transparence. Pionnière en matière de maquillage minéral, Jane Iredale a bâti sa marque sur le principe que le maquillage devrait être bon pour la peau. C’est pari réussi car non seulement le confort de cette poudre est absolument incroyable (surtout que l’on est en novembre, mois de la peau qui tiraille par excellence) mais le rendu est irréprochable. Enfin, rien à dire sur la tenue qui elle aussi, m’épate au plus haut point. Idem pour la couvrance qui est modulable à l’infini: du presque-rien-unifiant-naturel au teint vraiment plus-que-parfait des grands soirs. Le petit plus? Le lourd poudrier doré qui est rechargeable à bon prix. Le gros moins: la présence du dimethicone qui m’inquiète dans les ingrédients. En fait, je viens de remarquer cet ingrédient et tout à coup, j’aime beaucoup moins mon fond de teint. Bon, voilà, je vais essayer de trouver une autre solution. Reste que la composition du produit est assez clean (note de 2 sur la base de donnée Skin Deep).

Comme je suis d’humeur un peu suédoise (je vous en avais parlé ici), j’ai envie d’un teint bien réchauffé de poudre bronzante; d’un hâle d’hiver. Mission accomplie avec la poudre bronzante minérale de la marque australienne Alexami Cosmetics (teinte Light) qui fait un teint de chaï réconfortant. Un peu comme la poudre Beige de Chanel, mais ici en version nature, cette poudre reste loin des teintes orange ou brunes et vient créer un teint tout doux, bien beige, caressé par le soleil par temps glacé. Idéal pour couper le rouge qui ressort sur la peau quand il fait frisquet, c’est totalement ma découverte favorite en ce moment!

Ensuite, histoire d’apporter une petite touche de lumière à mon visage deux options s’offrent alors à moi. La croisée des chemins disons, point de vue makeup. Alors, si je veux une lumière chic (lire, une lumière poudrée, diaphane): j’opte alors pour la poudre Pink Illuminating Powder d’Alexami Cosmetics, qui est sublissime. Elle a un peu remplacé ma poudre Kitten de Stila en ce sens que je l’utilise à la fois en illuminateur sur l’os des joues, à la fois en fard à paupière lumière. J’adore. Par contre, si j’ai envie d’une lumière hydratée (genre, après-ski à Aspen qui est, soit dit en passant, très rajeunissant comme look), alors, bien sûr, je me tourne vers mon mythique et irremplaçable Living Luminizer de RMS Beauty. Il est toujours dans mon sac à main. Toujours.

Voilà pour mes alliés teint du moment. Allez, je vous laisse, il y a tout un monde m’attend! Hello world! Bonjour monde!

P.S. Je suis très sincèrement désolée pour le retard que j’ai pris dans ma réponse de commentaires. Je manque totalement de temps. Mes excuses. Je vais essayer de me rattraper au fil des jours qui viendront…

Trop Bow, So Beau

BouclesVous le savez, j’étais complètement obsédée par la pub du Beau Bag de Kate Spade (c’était dans mon Plan!). La jupe, le top rouge, le petit look classique-with-a-twist… Et puis, j’adore les boucles. C’est normal, après tout: je suis BOUCLE d’Or…

Alors…Alors Papa Ours m’a offert le Beau Bag, dans les teintes noir et champagne. Ce sac est une véritable merveille! C’est totalement le sac idéal pour tous les jours. On peut y mettre tout, tout, tout et on ne cherche jamais rien, rien, rien : il a un don pour garder les choses à leur place! Il y a une grande pochette zippée (j’ai décidé que ce serait pour les factures), il y a deux petites pochettes (pour le rouges à lèvres, spray assainissant et pshiit visage format voyage) et aussi, une grande pochette avant aimantée pour le téléphone, le miroir  et le porte-cartes. Une merveille! L’intérieur est caramel-crème à picots dorés (j’adore les picots dorés…So Caron!) et il y a de la place pour y mettre un ordinateur portable (MacBook Air 13 pouces), un roman, tout le nécessaire habituel du sac et même, un magazine! Enfin, j’adore mais j’adore la boucle de la fermeture éclair pour fermer le sac, une jolie boucle plate un peu réminescente de Ferragamo mais avec un genre de stud carré au milieu.

Enfin, ce sac a vite su m’inspirer mille tenues vestimentaires dans l’esprit des pub Kate Spade (je sais, j’ai zéro imagination!)…Voici donc une tenue de cette semaine, toute en boucles.Look head to toe

D’abord, le top rouge à boucles (JACOB, je sais qu’il est encore en boutiques mais je ne le trouve pas sur le site! Peut être est-il en solde?). Le tricot est tout fin et il est assez doux. Le petit détail que j’aime (en plus des boucles)? Les manches sont un rien bouffantes au niveau des épaules. Ça fait le bras plus fin et la silhouette plus classique.

En manteau

Pour la jupe, après avoir cherché partout un équivalent à la jupe Kate Spade, j’ai finalement trouvé un remplacement acceptable dans ma propre garde-robe : une jupe BCBGMAXAZRIA noire d’il y a quelques années. L’important en fait, c’est que la jupe aie du mouvement, du swing! Ça donne un petit côté frais.  Bas collants opaques noirs (rien de spécial, achetés chez Costco), manteau de laine Zara (pour la petite touche collège) et écharpe infinity de maille crème (JACOB). Normalement, je porte mes escarpins Stuart Weitzman en cuir vernis avec ce look, mais comme je les ai oubliés au bureau, j’ai fait la photo avec mes bottes de pluie (Burberry). Au début j’ai fait des essais-photo en bas collants sur la pointe des pieds avec l’intention de vous demander de m’imaginer en talons mais…c’était juste bizarre comme rendu. Mes photos mode sont définitivement loin d’être au point!

Maquillage Boucles

Et puis, côté maquillage & cheveux, ça dit quoi? Des longueurs bien brillantes et soyeuses grâce à mon duo Rahua, un teint un peu unifié (je dis un peu car je suis enrhumée comme ça n’est pas possible et que j’essaie de m’accepter malgré tout) grâce à mon Un-Cover de RMS et du blush Vapour Organics (teinte Courtisane) sur les pommettes. J’ajoute une pointe de Living Luminizer de RMS, sur le haut des os de joues, le trio de fard à paupières teinte Sweet Spot de la marque Jane Iredale, du mascara, et, pour terminer, le Lip Shine de RMS (teinte Sacred, mon favori bonne-mine) avec mon crayon soyeux 12 Armani (dois-je même le mentionner?).

Enfin, Beau Bag de Kate Spade au bras, baume Green Beaver dans ma poche, me voilà prête pour braver la fraîcheur d’automne!

En ce petit vendredi, parlez-moi de votre look du jour. Allez, dites-moi tout!

Le Clean-Up

B-O bio

I saw the sign

I, I gotta new life
You would hardly recognize me I’m so glad
How could a person like me care for you?
(Why?)Why do I bother
When you’re not the one for me
Ooooo, is enough, enough?

I saw the sign and it opened up my eyes
I saw the sign
Life is demanding without understanding
I saw the sign and it opened up my eyes
I saw the sign
No one’s gonna drag you up to get into the light where you belong…
But where do you belong?

Under the clean moon
For so many years I’ve wondered who you are
How could a person like you bring me joy?
Under the pale moon
Where I see a lot of stars
Ooooo Is enough, enough

I saw the sign and it opened up my eyes
I saw the sign
Life is demanding without understanding
I saw the si-ign and it opened up my eyes
I saw the sign
No one’s gonna drag you up to get into the light where you belong…
But where do you belong?
Oh! Oh, oh, oh

I saw the sign and it opened up my mind!
And I am happy now living without you
I’ve left you, oh-oh-OH!
I saw the sign and it opened up my eyes I saw the sign
No one’s gonna drag you up to get into the light where you belong

(I saw the sign – I saw the si-i-ign) I saw the sign!
(I saw the sign – I saw the si-ig-i-ign)
(I saw the sign – I saw the si-ign) I saw the sign!

And it opened up my eyes, I saw the sign! (sign, sign, sign)

 

-Ace of Base

Histoire d’agrémenter mon mois de novembre, je me suis fixé un défi. Vous êtes prêtes? J’ai quelque chose d’ÉNORME à vous annoncer! J’ai même un peu peur de vos réactions… Boucle d’Or passe au vert l’espace d’un mois! Ouiiiiii! Venez, je vais tout vous raconter de A à Z. D’abord, mon cheminement mental. Mon plan cartésien. Mes analyses. Et mes coups de coeur. Oh, j’ai plein de choses à vous dire!

Cela faisait un moment que ça me chicotait. Depuis l’été en fait. Je pensais à tous ces produits chimiques dans les produits de beauté, à cette notion de cobaye (suis-je une cobaye du monde de la beauté?) et surtout, quels seront les prix à payer, par moi, les autres, la planète. Puis, cet été, j’ai lu No More Dirty Looks de Siobban O’Connor et Alexandra Spunt (dont je vous parlais ici). Ça n’a pas changé ma vie, ça m’a juste ouvert un peu l’esprit. Dans son livre, les auteurs racontent comment, quand elle a mis leur routine beauté au vert, leur peau, cheveux et santé ne s’en sont mieux portés. Intéressant… Mais bon, j’ai continué ma vie avec ma panoplie de produits, certains plus verts que d’autres, en essayant tout de même de faire des choix plus sains quand j’achetais de nouveaux produits. Certes, il y avait une part de curiosité mais aussi, je m’en rendais à peine compte, un réel dégoût naissait en moi en lisant les listes d’ingrédients chimiques et parfois même, inflammables (inquiétant!!). Bon, ensuite j’ai fait deux pneumonies coups sur coup (rien à voir avec les produits de beauté mais la maladie invite toujours au repli et à la réflexion en nous ramenant à l’essentiel n’est-ce pas?), puis, il y a eu la saga je-t’aime-moi-non-plus entre V. et le Maestro…J’ai ensuite rencontré Tata Harper (sa peau!)…Sans oublier que de manière plus générale je me suis émerveillée sur la condition humaine (n’est-ce pas un miracle: la vie? Je sais: ça fait bête. Mais c’est vrai. Il faut la protéger!) Puis, enfin, j’ai essayé Rahua et mes cheveux ont été transformés dès le premier shampoing. Bref, l’univers me parlait, les signes étaient là, à moi de les interpréter. I saw the sign, quoi.

Ça semble tout simple, hein?

Non, attendez, il y avait d’autres variables. Comme la variable “Souvenirs”. C’est le truc qui rend mes choix beauté si difficiles. Tous ces souvenirs rattachés à la beauté plus conventionnelle. Ma grand-mère a toujours utilisé la Crème de Huit Heures d’Elizabeth Arden, du coup, juste son parfum me ramène à elle… Puis, il y a les poudres Caron qui me lient d’une certaine manière aux coquettes du siècle passé…Les bisous parfumés des rouges à lèvres Bourjois que ma maman déposait sur nos joues…Les poudriers brillants qui font clac, les crèmes mythiques, les pubs glossy avec des égéries convaincantes… Comment rompre avec la tradition sans jeter nos souvenirs aux poubelles? Sans compter la petite voix dans ma tête qui se demande si je ne me trouve pas à faire une croix sur le progrès en quelque sorte. Genre, pourquoi ne pas revenir à l’ère pré-pasteurisation tant qu’à y être? Me promener en calèche? Me baigner en robe et culottes à frisons? Manger des racines et écrire mes articles sur des parois de cavernes? Les produits verts d’aujourd’hui reflètent-t-ils réellement les avancées technologiques de manière comparable aux produits plus conventionnels qui, je l’imagine, ont toute une équipe de recherche et développement? Mais justement, cette équipe en recherche et développement: elle m’offre les dernières avancées scientifiques ou simplement le produit moyen qui sera bon vendeur? Oui, labyrinthe dans ma tête, limite, dialogues parano-conspirationiste. Je m’effraie moi-même. Et puis, mes produits conventionnels, je les aime. Je les utilise depuis longtemps et je m’en porte très bien, merci. Je ne pourrai jamais faire une croix définitive sur les rouges à lèvres Chanel ou les blush Dior. Jamais.

Alors, j’ai dis Stop! Puisque je ne suis pas prête à renoncer à tout jamais à mes produits de beauté conventionnels, pourquoi ne pas simplement prendre une pause? L’idée n’est pas de les jeter carrément mais bien d’adopter des produits plus sains pour le quotidien. Je vais commencer avec ça, tiens. Et voir comment je peux m’arranger avec ce qui existe de clean niveau composition. Avec ce que j’ai déjà. Je suis curieuse aussi de voir si j’aimerai mon reflet dans le miroir, si je m’en porterai mieux et surtout, à plus long terme, de voir les découvertes et nouveaux favoris avec lesquels je pourrai créer de nouveaux souvenirs beauté, pour moi, mes enfants et arrière-petits-enfants.

Alors, comment j’ai fait? J’ai pris un gros contenant de plastique et j’y ai mis tous les produits de beauté dont la composition était un peu douteuse. J’ai rangé le contenant derrière mes gilets, dans ma messy garde-robe.  Le grand clean-up! Mes tiroirs sont quasiment vides! Et là, voici mon défi: pour un mois, je dois m’accommoder des produits que j’ai mais qui sont bien sains et voir comment je m’en porte. Il y a, of course, quelques exceptions: si j’ai une grande sortie, libre à moi d’aller piger dans mon “ancienne vie”. Les autres exceptions: les vernis et les rouges à lèvres Rouge de Dior. Just because, tout de même, je veux survivre. Mais sinon, c’est vert ou rien. Surtout pour le quotidien. Que ce soit au niveau des crèmes, soins cheveux, soins visages et maquillage. Go green or go home. Me reconnaitra-t-on? M’aimerais-je? Serai-je plus sereine? Mais surtout: une fois le mois écoulé, aurais-je oublié mon contenant derrière mes gilets ou l’ouvrirais-je telle une zombie assoiffée de gloss? À voir, à voir. Je vous raconterai.

Et, pour l’instant, j’en pense quoi? En fait, je me porte plutôt bien! En plus d’écouter du Ace of Base (ça fait trop sourire! Vive les 90’s!), mes cheveux continuent à me couper le souffle tant ils sont soyeux et attirent les compliments soudainement. Je m’accommode très bien de mes quelques éléments de maquillage Vapour Organics, RMS Beauty, de mes baumes Badger, Burt’s Bees, Tata Harper et d’un sublime soin traitant teinté La Mav. J’ai aussi mon déo Soapwalla, des produits Aurélia, d’huiles diversesM. Picaut, de Mamiel, de mon exfoliant Antonia Burrell et ma crème Coola. Mais surtout, je me sens libérée, légère d’avoir moins, de vivre une vie un peu plus simple. Comme un nouveau départ. J’espère aussi que cette voie sera celle d’une certaine acceptation de soi (exit la quête de la perfection, un teint santé et un sens de l’humour, c’est déjà beaucoup!) et qu’elle aura un peu un effet domino dans ma vie: un effet équilibrant, apaisant, m’entraînant vers une vie plus saine (plus de sommeil, plus de moment présent, de l’exercice, des grandes respirations). Sans compter que ce sera pour moi l’occasion de nouvelles explorations, de la découvertes de nouveaux filons et chouchous. Je n’en n’ai aucun doute! D’ailleurs, je vous parle très vite d’une marque qui a changé ma vie, rien de moins (je vous prépare un super topo!).

Tout cela c’est sans compter que l’offre de produits bio et glamour, hyper-performants et joliment emballés s’est multipliée de manière exponentielle au cours des dernières années. C’est une initiative que je choisis d’applaudir par mes choix, en l’encourageant avec mes achats.

Et pour mon blogue, ça donnera quoi? N’ayant jamais été puriste dans l’âme, je doute de pouvoir renoncer à 100% à mes produits de beauté chargés de souvenirs tant personnels que multi-générationnels. Mais l’idée est que, pour mon quotidien, je vais rechercher des produits plus verts, plus éco-responsables et sans produits chimiques. Je me mets donc en quête d’une beauté plus sereine, plus sage. Un équivalent-beauté de la quête de Siddhartha…Vous viendrez avec moi?

Mon Action de grâce

Action de grâce

Ouf! Me voici me voili après une semaine juste intense au travail* puis, un départ en coup de vent pour aller fêter l’Action de grâce au fond d’une forêt de sapins avec une dinde, des canneberges, un peu de raclage de feuilles et juste du bonheur.

Bien que c’est sans doute loin du concept original de l’Action de grâce ou même de celle que fêtée par Champlain et les autochtones, je me suis amusée à faire une liste des dix produits pour lesquels je suis reconnaissante. Les dix produits que je suis contente d’avoir dans ma vie et qui méritent un “MERCI!” bien senti.

Vous pardonnerez la photo plus que moyenne: les journées raccourcissent et ça paraît! (De gauche à droite ci-haut).

La Crème Solaire Matte Tint Coola! Elle ne se présente plus, j’en ai assez parlé je crois (ici et ici, entre autres). Bio, soyeuse, longue tenue, c’est la base de teint idéale et la protection parfaite. Je ne saurais envisager une journée sans. Never! Je la commande de Crèmes Etc.: à coup de trois boîtes. Ma mère est aussi devenue accro.

L’éponge Beauty Blender! Petite éponge en forme d’oeuf, rien ne se compare à elle pour ce qui est de l’application de la poudre fond de teint ou du blush crème. Le produit se fond dans la peau, on ne voit plus rien, fusion totale. J’avais un peu grincé des dents au moment de l’achat (28$ de mémoire) mais voilà, cela fait près de 3 ans que je l’ai et je l’utilise quotidiennement. Un excellent investissement, donc! À noter, à l’achat je recommande de longuement la rincer avant de l’utiliser la première fois car elle est très, très colorée. La teinture avait dégorgé près de cinq minutes! Je rêve d’une version nature d’ailleurs.

Le rouge à lèvres Rouge Bunny Rouge teinte Tongue Tickles. Je constate que je ne vous en avais jamais parlé et j’ai peine à y croire. Il est toujours dans mon sac et, dès que je l’applique, je m’exclame: “Ouaip, j’adore ce rouge à lèvres!“, toute excitée. Ce qui me vaut un petit roulement de yeux de Papa Ours au volant, qui me trouve bien dynamique en ce mardi matin 7h30. Ne jamais surestimer le pouvoir du rouge à lèvres parfait. Jamais!

La Lotion Lactée Joëlle Ciocco! Je suis conquise par son parfum de fleur d’oranger, par la gestuelle apaisante du coton imbibé qui effleure la peau et surtout, le fait que depuis que je l’utilise, je vois une réelle différence sur mes petites rougeurs. À moi une peau de lait au réveil. Pour celles qui veulent en savoir plus, je vous en avais parlé davantage ici.

La Un-Powder de RMS Beauty! Telle que vue ici, cette poudre ultra-fine fait un teint de bébé qui dure toute la journée. Juste de m’imaginer vivre dans la non-présence de ce non-produit, j’angoisse pour vrai. C’est dire.

Les vernis Vinylux de CND! Ces vernis ont un peu changé ma vie, je vous en ai déjà parlé. Ils durent une semaine, ni plus ni moins! Même avec la vaisselle, le clavier, le triage des clous et vis dans le garage, le banc d’enfant impossible à déclipper dans l’auto…Tout! Et puis, les teintes sont juste trop tentantes: des bordeaux, des rouges chauds et bien sûr, les petits roses doux crémeux comme tout. Le plus? Pas besoin d’une couche de base, mais attention, il faut utiliser la couche de finition adaptée de la gamme Vinylux. J’achète mes flacons au Local B.

Le Bariéderm d’Uriage! Depuis qu’Uriage est disponible en pharmacies au Québec, je ne cesse de me trouver de nouveaux chouchous parmi cette marque! Le Bariéderme est un superbe onguent granuleux anti-glamour qui ressucite mes mains, mes cuticules, ma peau sèche en plaque et surtout, mes lèvres. J’en applique une couche épaisse sur mes lèvres avant le dodo et au matin, oh! mes lèvres sont hydratées, toutes douces et rosées! J’en ai même un mini pot dans mon sac à main!

Le Problem Solver de May Lindstrom Skin! Vous vous souvenez de l’éclat incontestable post-Glam-Glow? Alors, sachez que ça ne se compare même pas avec les résultats de ce masque! Le Problem Solver est une masque à mélanger soi-même qui fait une peau complètement divine, translucide en 45 minutes de traitement. Bio, pure et pleine de poésie, n’ayez crainte, je vous prépare très vite un article sur cette marque coup de coeur nature plus grand que nature!

Les bâtons d’encens Juniper Ridge! Je vous en avais parlé ici. J’aime toujours autant ces bâtons d’encens qui sentent bon la forêt et le feu de camp!

Le crayon à lèvres soyeux Armani no. 12! C’est THE crayon à lèvres de Megan Fox. Ça dit tout, non? Je le porte tous les jours. Tous les jours.

Voilà en cette Action de grâce, je suis particulièrement reconnaissante pour ces dix produits! Et vous, lesquels méritent un gros merci?

* Parlant de merci…Un énorme merci pour vos commentaires, mots d’encouragements et compréhension la semaine dernière. J’ai pris un léger retard sur le blogue mais je compte bien me rattraper. Et comme toujours, c’est un réel plaisir de vous retrouver!

Rouge: le chiffre chanceux

Rouge 999Vous savez combien je l’attendais, je le cherchais partout, bavais dessus en lisant les revues, rêvais d’oufits tout simples (jeans et chandail de laine douce, oversize) agrémentés de ce rouge que j’appréhendais parfait: le Rouge 999 de Dior. J’ai écrit à la marque, croisé mes doigts en allant chez Pharmaprix, attendu, espéré et voilà il est arrivé et je ne suis pas déçue!

Un vrai rouge à lèvres crémeux et hydratant (avec le trop chic tube motif cannelage signature à Dior) dans la mythique teinte Rouge 999 de Dior, un rouge d’héroïnes de film et de danseuses de claquettes, un rouge-de-rouge brillant et assez mythique pour chanter « happy birthday » au président. La teinte est absolument parfaite : elle fait les dents blanches et les lèvres pulpeuses, elle réchauffe le teint et donne un éclat de fée du papier glacé. Vraiment, la perfection faite lipstick. Totalement dans la veine de Kate Upton sur la couverture de Vanity Fair, peau de lait et bouche de baies : le vrai rouge hollywoodien. Aucun doute : 999 est le chiffre chanceux ce celles qui croient en tout et attendent l’impossible de leur journée comme de leur rouge à lèvres.

Alors, je n’ai pas pu résister non plus : il me faillait le vernis assorti aussi…Voilà mon petit combo parfait pour les soirées, les soupers, le bureau (les jours où je me sens brave uniquement) sans oublier que…c’est la teinte parfaite aussi pour aller voir le Canadien de Montréal (je sais; j’ai testé!). À porter donc avec un t-shirt tout simple, des jeans skinny foncé,  un joli chemisier bien pressé, un blazer noir bien coupé ou encore, une petite jupe qui a du corps, dans le style poupée. So Dior. J’adore.

P.S. Malheureusement, comme j’ai un gros dossier cette semaine, ma présence risque de se faire plus rare et mes retours et commentaires, plus espacés. Il faut ce qu’il faut: je dois préparer cet énorme projet. Je m’en excuse et surtout,  je vous le promets; c’est passager.

Les couleurs de l’automne

Couleurs

Un écureuil de branche en branche, saute et puis rebondit

Une jolie feuille verte, un peu fâchée

lui dit : “T´es pas dégourdi!”

Tu ne vois pas qu´tu m´as froissée et demain c´est samedi

Je voulais être la plus belle car j´veux danser

au bal jusqu´à minuit

Elle est froissée, lui est vexé, arrive le samedi

La feuille est toute contrariée : “J´peux plus danser…

ma robe est défraîchie”

Mais l´écureuil de branche en branche sauta et rebondit

“Petite feuille, le sais-tu? Ta robe d´or

est encore plus jolie!”

La jolie feuille a tant dansé, a tant tourbillonné

N´a pas vu la fin de l´été, toute étonnée, l´automne est arrivé!

N´a pas vu la fin de l´été, toute étonnée, l´automne est arrivé!*

*La feuille et l’écureuil (Henri Dès), une chanson de mon enfance que l’on peut écouter ici.

Je ne vous dis même pas combien c’était beau la fin de semaine dernière dans le nord! Les montagnes étaient comme une tapisserie byzantine : parsemées de feuilles d’or et complètement célestes sous le vent qui les faisait miroiter.

Feuilles

L’occasion était trop belle, donc, il fallait que je vous montre mon look maquillage de ces jours-ci, un vrai maquillage d’automne pour marcher dans les feuilles et accueillir les premiers frissons d’octobre dans l’éclat et la bonne humeur.

Depuis que j’ai trouvé cette formule maquillage (bon, je sais, cela ne fait que quatre jours  mais on ne compte pas quand on est heureuse, n’est-ce pas?), je n’en déroge plus. J’ai l’impression que mon look colle parfaitement à la saison, à mon humeur, à mes vêtements…C’est ma petite formule toute prête pour être prête en moins de deux! Bien sûr, je continue d’expérimenter avec mon rouge à lèvres, mon eyeliner, mon vernis… Mais ma sortie de secours, c’est ce look. Pour ces jours où je manque d’inspiration, de temps, d’énergie ou simplement, pour ces jours où je veux être certaine d’être à mon meilleur…je me tourne invariablement vers mes alliés ci-dessous…

D’abord, une fois mon teint unifié avec mon génial fond de teint Bobbi Brown Luminous Moisturizing Foundation (je vous en reparle bien vite mais je suis extrêmement satisfaite!), j’applique un peu de Un-Cover de RMS sous mes yeux (pour faire fuir mon panda). J’applique ensuite un petit fluff de Un-powder de RMS, une merveille sans laquelle je ne pourrai plus jamais envisager de me pomponner. Never!

Sur mes joues, je vous parle de ma dernière découverte : le Diorblush teinte Brown Milly (disponible chez Pharmaprix et Holts pour le moment puis, partout ailleurs en octobre). Moi qui suis toujours attirée vers des vrais roses, ce blush est la dernière teinte que j’aurais imaginée aimer. Un genre de vieux-rose-pantoufle. Mais sur les joues…révélation! Mon visage tout entier se trouve illuminé et j’ai ce teint que j’ai toujours recherché : un éclat qui semble venir de l’intérieur comme si j’étais coquine, en santé et que je revenais d’une promenade dans le sous-bois (la trilogie du teint éclatant). Vous savez comment on dit toujours que la meilleure teinte de blush est celle qui se rapproche de notre rougissement naturel? Alors, voilà, j’ai la confirmation que je rougis dans une teinte vieux-rose-pantoufle et ça ne me dérange pas le moins du monde.

Couleurs

Sur mes paupières, j’applique le fard mi-crème, mi-poudre de Dior Fusion Mono teinte Millénium, un fard ardoise scintillant tout translucide qui fait des paupières d’ange tant le rendu est subtil. S’ensuivent deux bonnes couches de mascara en insistant sur les cils du coin externe histoire d’avoir vraiment des yeux de chat.

Ces jours-ci je me parfume avec un petit échantillon de Peony & Blush Suede de Jo Malone (tranduction libre: pivoines et suède rose poudré= c’est pour moi!). Frais et pétillant comme une bulle de champagne, je résiste mais la tentation de l’acheter est grande. (J’attends de sentir le Iris Prima de Penhaligons pour me décider!)

Couleurs

Et, enfin, enfin, ma nouvelle merveille, mon grand amour : l’Extrait de gloss de Chanel teinte Réflexion. Un vrai rose pimpant qui fait les dents blanches, la bouche en coeur, qui protège du vent et me met de bonne humeur.

Blush vieux-rose-pantoufles, paupières d’ange, parfum champagne dans le jardin et bouche en coeur : autant de mots-clés pour un maquillage d’automne parfait pour une fille rêveuse. Feuilles en robes d’or, bal d’automne dans les arbres et de gros foulard doudou dans le soir qui tombe…bienvenue à octobre.

Vous, votre maquillage d’automne? Et, encore plus important : quels sont vos mots-clés?

La Cour en septembre

PalaisNon, non, je ne vous parlerai pas de mon jardin cet automne, mais bien de mon look de la semaine dernière quand j’ai dû aller devant la Cour, au palais de justice de Montréal. La cour, c’est chose rare pour moi; je suis le plus souvent, derrière un ordinateur. Alors, of course, la veille j’ai eu un petit moment de stress lié au look: “mais qu’est-ce que je vais mettre?” et, “dans quoi je vais mettre mes dossiers?” et aussi “quel maquillage serait le plus approprié pour représenter la dignité de la profession?“… Genre, le questionnement d’une avocate hors de son élément. Un bref brainstorm plus tard, j’avais agencé un look tout noir mais rassurant comme une armure et un maquillage chic mais facile à réaliser quand on est sur le pilote automatique. Voici voici, je vous présente mon petit look very black, tout simple, réalisé avec les moyens à ma disposition (en tenant compte de l’humidité accablante de ce jour-là!), parfait pour aller à la cour durant les mois d’automne! Entre autres.

D’abord, la petite robe. Encore une petite robe JACOB! Je sais, je deviens obsédée! Je n’arrête pas d’y retourner (il y a une boutique à deux pas de chez moi) et je trouve toujours de jolies tenues bien coupées dans des matières de qualité. Mais surtout, à bon prix. Comme je vous l’expliquais récemment, j’ai longtemps boudé JACOB mais j’y retourne depuis cet été car la direction artistique semble vraiment avoir changé. Quel bonheur de bien s’habiller à bon prix! Et puis, il y a une nouvelle collection de tenues confo-chic (la collection JERSEY et oh…, je veux tout! J’adore le chic-douillet.) Donc, je disais…Ah oui, ma petite robe JACOB issue de la collection CHIC. Telle que vous la voyez sur la photo, ma robe (celle-ci) a passé à la machine à laver TOUT l’été. Et elle est restée bien noire, bien nette. C’est totalement ma robe de travail favorite pour quand je doute/suis fatiguée/ne sais pas trop quoi porter. Ici, je l’ai agencée à mon blazer BCBGMAXAZRIA (disons qu’il est “vintage” car il ne date pas d’hier) que j’aime beaucoup quand il fait chaud car la matière respire bien.

Histoire d’égayer un peu ma tenue sobrement j’ai choisi des chaussures peep-toe en satin perlées ardoise et noires (BCBGMAXAZRIA) et j’ai pris mon sac Chloé (Paraty) que je n’avais pas encore vidé au retour de mes vacances (ce qui explique pourquoi j’ai trouvé un petit Thomas le Train en cherchant un crayon, le matin même). Sous ma robe, bien caché, un pendentif Tiffany’s porte-bonheur (avec des photos de la famille ours dedans) dans un esprit gri-gri de la femme moderne (n’importe quoi). Et finalement, mes dossiers, je les ai mis dans mon fidèle sac Lululemon. Oui, je sais, c’est un peu sport pour l’occasion mais au final, c’était vraiment parfait. J’ai ainsi pu aussi y glisser mes ballerines (Pretty Ballerina), mon ordinateur (dans la pochette du sac matelassée prévue à cette fin, j’adore!), mon lunch (y compris mon Thermos!), mon parapluie, un imper plié et un magazine! Vous en conviendrez que cela n’aurait pas tenu dans une simple serviette, non?

Maquillage cour

Côté coiffure et maquillage, j’ai joué la carte de la coquette effacée. Mes cheveux (pas fraîchement lavés car je préparais mon dossier) ont été lissés grossièrement et tirés en queue de cheval un peu basse. J’ai ensuite enroulé une mèche autour de l’élastique pour cacher celui-ci, truc que j’ai appris très jeune en observant la coiffure de ma Barbie! Sur des ongles bien soignés et limés courts, j’ai appliqué le vernis Vinylux teinte Wildfire (dont je vous ai parlé ici). Idem pour les orteils.

Après avoir unifié mon teint avec un restant de fond de teint Ko Gen Doh, j’ai appliqué un peu de Un-Cover de RMS sous mes yeux de panda et sur mes taches post-vacances, puis, le blush Courtisan de Vapour Organics, sur le haut de la pommette en remontant vers les tempes. Un fluff de non-poudre RMS plus tard, j’ai ajouté une pointe d’enlumineur Bobbi Brown (Pink Quartz) sur le haut de l’os de la joue, mais vraiment à peine car je ne voulais pas avoir l’air d’être en sueur. J’ai peigné mes sourcils et je les ai un peu aidé avec un crayon MAC (teinte Fling) puis, pour mes yeux, j’ai réalisé le maquillage de base des yeux conseillé par Bobbi Brown dans son livre (teintes de fard Bone et Taupe et eyeliner gel noir). Une fine couche de mascara plus tard ( “pas trop épais, tout de même”; c’est la voix de ma mère dans ma tête…), j’avais l’air bien réveillée, davantage d’attaque. Et enfin, après avoir appliqué mon liner à la Megan Fox, j’ai dégainé mon rouge à lèvres Boots No. 7 Sheer Temptation Lipstick (teinte Entice). Oh, joy! Ce rouge à lèvres est totalement ma teinte favorite absolue du moment (je sais, je dis ça tout le temps), un rose-nude un peu mauve ultra-seyant  parfait pour les journées qui raccourcissent. On me fait mille compliments quand je le porte et (stress!), je ne réussis pas encore à le trouver au Canada. C’est ma consoeur et amie Andrea qui me l’a rapporté de Londres et depuis, il ne me quitte plus. Je me sens toute londonienne à le porter, du style, look-at-me, je suis une barrister et je travaille au 10 Upper Bank Street à Canary Wharf (un énorme building qui peut se suffire à lui-même advenant la fin du monde!) et, of course, je porte un costume de tweed Henry Rose..Enfin, avis à celles qui se cherchent LA teinte de rouge à lèvres idéale pour s’acquitter de leurs charges professionnelles avec aplomb cet automne; ce rouge à lèvres (ou une teinte semblable) est pour vous!

Voilà pour mon look d’avocate devant la Cour en ce mois de septembre! Rien de super parfait, mais tout de même la preuve que l’on peut souvent s’arranger avec ce que l’on a dans sa garde-robe et dans son tiroir de maquillage! Et que le sac de yoga peut totalement faire office de fantastique porte-document!

Une bouffée d’air frais

Vapour BeautyCet été, en vacances, j’ai lu le déprimant (mais nécessaire) No More Dirty Looks (de Siobhan O’Connor et Alexandra Spunt, qui ont aussi un blogue, ici), un livre à la fois éclairant et inquiétant sur les ingrédients à surveiller dans les produits de beauté.

Non, je n’ai pas fait le total saut vers le bio, tout nettoyé mes fonds de tiroirs (ça, c’est un sujet pour un autre jour: mon débat intérieur) mais tout de même, je suis drôlement plus sensible à ce que je mets sur ma peau.

Le timing était donc tout indiqué pour que je teste les produits de Vapour Beauty, une marque so chic, so glam et née dans les altitudes du Nouveau-Mexique (là, c’est sûr, je rêve d’aller au Nouveau Mexique!). Plébiscitée par les stars (Olivia Wilde, Jessica Biel, Jessica Alba, Gwyneth Paltrow…), adorée par celles qui ont testé tous les produits verts, aimée par les peoples et la planète…j’avais envie de comprendre l’engouement. Mais aussi, j’avais envie d’air frais.

Car c’est véritablement ce que Vapour apporte: de la fraîcheur toute glam pour les peaux les plus éco-conscientes. Il s’agit en fait de pigments minéraux suspendus dans des bases biologiques certifiées. Voilà, rien de plus. Même pas d’eau pour ne pas abuser de cette ressource précieuse de l’écosystème du désert du Nouveau Mexique! Et pour une fois, pas de rouge à lèvres dans genre, trois choix de couleurs (dont deux rouges brique) comme c’est souvent le cas avec le bio. Non, ici, que du beau, du glowy, du simple et du trendy. Et mille choix quant aux textures, aux finis, aux tenues. Bref, on est à des années-lumières du maquillage bio-rétro-déprimant comme on le voit trop souvent.

Donc, parmi mes petits achats (achetés sur le site de la marque lors de la promotion anniversaire): (de gauche à droite sur la photo ci-haut)) le blush en crème Aura Multi-Use Blush Classic (teinte Courtisan), le Aura Multi-Use Blush Radiant (teinte Starlet), le fond de teint Mini Atmosphere Foundation, le Stratus Instant Skin Perfector, le Replenish Cuticle Oil et le gloss Elixir Plumping Lip Gloss (teinte Honor).

Swatches Vapour Beauty

De gauche à droite: Aura Blush (Courtisan), Aura Blush Radiant (Starlet), Fond de teint Atmosphère Luminous (teinte 120), Base Stratus, Elixir Plumping Gloss (Honor)

De tous ces produits, sans conteste, mon coup de coeur est le bâton de blush Courtisan (qui est le produit-phare de la marque, avec son fond de teint et la base Stratus). C’est le plus beau blush crème que je n’aie jamais utilisé! Fondant et longue tenue, pratique et chic, bien toléré par la peau, zéro pigments irisés…Ce blush est une comète brillante dans le ciel sombre des blush crèmes souvent moyens, apparents et granuleux. Et puis, que dire de la teinte on ne peut plus romantique…C’est le petit rose-promenade-campagne-anglaise parfait! Un vrai rose de rougissement de compliment. Et…sur les lèvres, Courtisan est juste…soupir, trop, trop parfait. Seule petite déception: l’odeur un peu patchouli-citron du produit (why? why? J’ai écrit à la marque mes vues sur le sujet!) mais sinon, le produit est tellement excellent que l’on s’habitue vite au parfum qui ne perdure pas passé l’application.

Courtisan

Crédit photo: Photo tirée du site Vapour Beauty

Mon autre coup de coeur: l’huile à cuticules! Vous me connaissez, je suis une fervente adepte de l’hydratation de cuticules (et j’en ai bien besoin)! Et puis, la photo avant-après et les avis sur le site a eu vite fait de me convaincre… Alors oui, je confirme, c’est une merveille! Mes cuticules n’ont jamais été aussi belles (au point où j’ai envoyé une photo de mes cuticules lisses et hydratées à mon esthéticienne adorée Denise!). Parfum subtil de citron, joli petit flacon, j’applique cette huile à mon bureau et aussi, avant le dodo.

Enfin, le fond de teint est lui-aussi, très bien (je garde le petit bâton pratique pour les retouches dans mon sac à main et l’utilise en cache-cernes, camoufleur, fond de teint, bref, pour tout!). Pour la base Stratus, je ne sais pas, je ne suis pas entièrement convaincue car j’ai un peu le sentiment que ça plaque…Je compte lui redonner une autre chance bien vite, un fois que ma peau sera moins déshydratée. En ce qui concerne le gloss, bien qu’il soit hyper joli (cette teinte! So lovely!), je ne le trouve pas assez hydratant/collant à mon goût (j’aime quand ça colle comme de la lanoline!) et il sent un peu les fruits, ce que je trouve dommage (je n’aime pas les parfums sucrés pour les produits à lèvres, ça me donne mal au coeur). Par contre, j’aime aussi beaucoup le blush Starlet (la parfaite teinte ski-à-Gstaad!) et, le vernis (cadeau avec achat) Virtue, un rose ballet très Ballet Slippers d’Essie.

Enfin, je me réjouis d’utiliser chaque matin cette jolie marque toute pure qui vient de loin, qui me fait rêver de montagnes, de cactus, de désert et de joues parfaitement rosées. Aucun doute, pour moi, l’inspiration est une composante du produit lui-même, au même titre qu’un ingrédient. Et c’est toujours une joie infinie quand le rêve rencontre la qualité dans un blush où une huile à cuticules.  Oui, Vapeur rime avec bonheur.

Vous connaissiez cette marque de maquillage bio? Et aussi, je me demandais, vous avez fait le saut vers le bio pour le maquillage? Et puis, (dernière question, promis!), vous avez d’autres marques de maquillage bio à me recommander?

P.S. Pour celles en Amérique, on peut commander directement du site Vapour Beauty. Ils ont élaboré tout un super système pour vous conseiller sur la bonne teinte de fond de teint!

P.S. Pour celles en Europe, je vois que Content tient la marque!

Métaphysique de la poudre libre

RMSQu’est-ce que le non-être? La non-existence et le néant, ça s’équivaut?  Autant de questions que l’on se pose spontanément en se maquillant le matin, n’est-ce pas? J’ai moi-même poussé mon questionnement si loin que…je me DEVAIS d’essayer la Un-Powder de RMS. Pur essai empirique, voyez-vous. Sérieusement : de la non-poudre qui a tous les attributs d’une poudre mais dit-on, n’en n’est rien. Hmmm…ça méritait examen. Moi qui a depuis longtemps vendu mon âme à la poudre Caron, vous vous imaginez la quantité de critiques et d’avis favorables que j’ai dû lire avant de faire le saut? Pfff, je ne vous dis même pas!

Mais à force de lire que la non-poudre RMS, «the only powder you’ll ever need » (dixit la marque) est si parfaite, si miraculeuse et si pure (silice pure à 100%, sans nano-particules), j’ai succombé.

Et…? Oh mon dieu, je sautille juste à l’idée de vous en parler, je trépigne. Les mots me manquent. Je suis TROP contente! Pour la première fois de ma vie, je suis comme la fusion épidermique de Clémence Poésy et Cate Blanchett for real! Une peau claire, zéro pores, unifiée, matte de l’aube au crépuscule. Une peau de poupée de porcelaine, un teint frais invisible, même en plein jour, sous la lumière la plus crue et la plus blanche. Et, au toucher? La peau est douce, douce et si soyeuse qu’elle en est presque cireuse. J’ai même mis mon teint à l’épreuve avec les émotions fortes du good-bye à l’éducatrice chérie et merveilleuse de la garderie (Petite Ourse quitte pour commencer la pré-maternelle. Oh la la, les petites larmes). Résultat? Coeur toujours gros mais teint clair, quasi-Victorien, complètement victorieux.

Alors, comment je l’utilise? Bien que la marque recommande de l’utiliser avec le petit pompon inclus, je n’ai pas obtenu de résultat satisfaisant de cette manière (la blogosphère beauté me confirme que je ne suis pas seule dans cette situation). Non, le mieux, c’est d’appliquer la poudre en finition ultime, une fois que l’on est maquillée, avec un gros pinceau de type kabuki. Un fluff de poudre et…magie!

Bien que la poudre soit très blanche dans le pot (une seule teinte convient à toutes), je vous rassure, cette dernière se fond sur la peau et devient véritablement indétectable. La créatrice de la marque, Rosemary Swift, très soucieuse de la santé et de l’environnement, assure même que les particules de silice (bien que microscopiques) sont taillées en forme sphériques de sorte qu’elles sont moins irritantes que les particules cristallines de minéraux. Sans talc, sans parabènes, sans silicones, sans parfums, cette poudre, voilà, c’est dit, je ne saurais imaginer mon existence sans.

Voilà mon dernier secret pour un teint vitrail tout en transparence et en lumière, zéro-tiraillements, zéro-ridules ou zéro-marques de fatigue. Je n’en reviens pas. C’est effectivement comme rien que je aie essayé auparavant. De la non-poudre peut-être, mais le teint parfait en est une résultante certaine. Vive la métaphysique du maquillage le mardi matin!

P.S. Vous trouverez les points de vente RMS ici. Pour ma part, j’ai commandé la mienne chez Beauty Habit (34$).

Mon vanity des vacances

Vanity

Après quelques jours passés à Disney World, la famille ours se repose depuis un petit moment au calme, sur la côte ouest de la Floride. De la chaleur, des baignades, du soleil et du repos,  de la lecture, du cocooning en plein-air, des ballades de vélo et avec le chien; voilà le programme. Quel bonheur de faire un truc aussi aléatoire et non-nécessaire que…de regarder à la télé un documentaire sur le naufrage du Titanic par un après-midi pluvieux! Voici voici donc, mon vanity des vacances! Je me trouvais totalement minimaliste quand je suis partie mais, une fois le séjour à Disney passé, j’ai vécu assez naturellement et minimalement. En somme, comme d’habitude, j’ai emporté trop de choses!

D’abord, les soins solaires. Toujours fidèle à la gamme bio Coola, cette fois j’avais passé une petite commande Crèmes Etc. pile en prévision de mes vacances. La Crème Matte pour le visage (au concombre), la crème parfum Plumeria pour le corps (pas sur la photo car il n’en reste plus, snif) et le spray Pina Colada pour le corps. Pour mes oursons, c’était le Mineral Baby. De toutes ces crèmes Coola qui ne m’ont pas déçues, c’est celle mate pour le visage et celle pour le corps Plumeria que j’ai préférées (la famille ours aussi). Plumeria, c’est un parfum de ciel de mer, d’air fleuri, un parfum de vacances absolument inégalé. Moi qui avait commandé en hésitant pour “faire un essai”, voilà, je ne commanderai plus que ça!

Pour les soins, j’ai été ultra-minimaliste: deux produits ultra-performants mais réconfortants qui font partie d’une oh-so-géniale routine de soins plus élaborée et pointue qui fait le bonheur de ma peau depuis un moment (suspense intenable, je sais, je vous en reparle au retour des vacances!). Donc, au programme, mon nettoyant Aurelia Probiotics Miracle Cleanser qui en plus d’être bio, fait une peau étincelante de propreté, en douceur (d’ailleurs, Into the gloss l’a aimé aussi). Je l’applique, je masse, je rince à l’eau en utilisant la mousseline de bambou anti-bactérienne…effet fraîcheur, peau rebondie et éclatante. En guise d’hydratant, toujours dans la même marque, j’applique soir et matin quelques gouttes d’Huile de Nuit Cell Repair qui fleure bon le neroli, la rose et la lavande. Véritable merveille en flacon, cette huile donne un véritable coup fouet à ma peau autrement beaucoup sollicitée et malmenée- un vrai baume éclat qui, dit-on, est un soin complet en un flacon. C’est également totalement mon opinion.

Rayon maquillage, j’ai emporté mon correcteur Bobbi Brown (polyvalent car je l’utilise sous les yeux et pour camoufler les imperfections). Pour les yeux, le fard Beach Bronze de Bobbi Brown (porté à Disney uniquement), la poudre Beige de Chanel, le fard crème à joues Dior Bikini pour les pommettes et la poudre fond de teint Bobbi Brown également. J’avais aussi mon mascara Mise-en-Cils (également somme toute assez inutile), le gloss Bellini de Bobbi Brown (so chic, so easy) et ma brosse à dents clandestine (dont je vous ai parlée ici). Pour mes ongles, j’avais pris la couche de finition Vinylux et le vernis teinte Tropix. Enfin, inspirée par le vanity de Fleur, j’ai succombé au baume à lèvres rosé de Tata Harper, le Be Adored (acheté chez Etiket, pour celles au Canada). Je vous en reparle davantage bien vite mais autant vous dire tout de suite que je l’adore!

Enfin, en guise de parfum, j’avais pris avec moi l’Eau Délice de Dior que finalement, je n’ai pas porté tant que ça. Autant j’adore son parfum à l’application, il me semble qu’après évaporation je trouve cette eau un peu entêtante. Mais bon, c’est peut être circonstanciel (j’ai envie de simplicité, je sais, quoi de neuf, hein?) ou à cause de la chaleur… Quoiqu’il en soit, je retenterai l’expérience à mon retour à Montréal…Peut être qu’avec une mise en pli et des talons, ça collera mieux…

Absents de la photo: les soins à cheveux (qui se mériteront un article) et aussi, mon savon (celui-ci tout doux au lait d’ânesse, une merveille), rapporté par ma maman et son amie J. d’une petite escapade à la boutique de Québec. Tellement doux, tellement neutre qu’il convient à tous les usages et à toute la famille (même le lavage des cheveux des oursons).

Enfin, vous l’aurez remarqué, je n’ai pas emporté de soin hydratant pour le corps. Ça prend de la place et puis, je me connais: je savais que j’aurais la flemme de me crémer… J’ai donc fait confiance à la vie et je me suis dit que si besoin criant de crème-corps se manifestait soudainement, je saurais alors bien trouver crème à mon épiderme dans les boutiques du coin. J’ai vu juste: voilà plus d’une semaine que je ne m’hydrate pas le corps (vive les vacances!) et ça me rassure de voir que je me porte plutôt bien malgré tout.

Vanity 2Voilà donc pour mon vanity des vacances! Je me régale de vos commentaires, comme toujours, même si je réponds moins assidûment à chacune, vacances obligent. D’ailleurs, j’adorerais connaître votre destination vacances et le contenu de votre vanity! À très vite!

Cendrillon & moi

Comme BelleToujours en vacances, je poursuis dans ma lancée de “looks hyper basiques et essentiels pour la vie de tous les jours” en vous montrant mon look…pour aller souper avec Cendrillon, son prince et les méchantes belles-soeurs! Je sais, c’est super utile en ce mardi matin.

D’abord, pour la robe, je me suis inspirée d’une autre princesse: de Belle dans la Belle et la Bête. La robe jaune s’est donc imposée comme une évidence, of course. J’aime beaucoup les robes jaunes, soit dit en passant. Pour moi, la robe jaune est un peu la petite robe noire de l’été. Celle-ci vient de chez Zara (Collection Trafaluc, environ 59$, de mémoire) et j’adore la forme de sa jupe ample, un peu style new look. Tongs GAP, pendentif et bracelets d’argent, boucles d’oreilles de perles et sac Chloé (modèle Paraty)…Il faisait tellement chaud mes amies; j’avais envie de garder mon look tout simple.

Belle

Pour le maquillage, je n’ai fait que rafraîchir mon maquillage du jour: un peu de spray d’eau de roses, un peu de poudre Bobbi Brown… J’ai appliqué sur l’ensemble de la paupière mobile mon fard à paupières préféré de l’été, le fard longue tenue Bobbi Brown, teinte Beach Bronze (le bronze parfait qui fait des yeux de chats et donne l’illusion que les yeux bruns sont plus pâles, sont presque caramels). Une autre petite couche de mascara…Sur mes lèvres, gloss Bellini de Bobbi Brown et voilà, j’étais prête en moins de deux, sans même avoir reçu l’aide d’une bonne fée!

En espérant que vous passez toutes un magnifique été!

Minnie & me

MInnie Je vous l’avais promis: mon look de ma journée à Disney! Car, s’il y a un truc de super utile dans la vie, c’est de savoir comment s’habiller pour rencontrer Minnie Mouse, non?

Blagues à part, j’avais un peu planifié mon look pour ma journée à Disney malgré tout. Pourquoi? Parce que je me doutais que l’on prendrait mille photos et aussi, qu’il ferait hyper chaud. Bien sûr, j’avais aussi googlé le look de Gisele à Disney (minishorts/t-shirt blanc/grand chapeau) histoire de m’inspirer un peu…Mais finalement, je n’ai retenu que…le grand chapeau. Non, une robe, quand il fait chaud, c’est mieux. Une robe de coton, à larges bretelles, une robe pas trop collante, avec laquelle on peut porter le bon soutien-gorge. Ça semble simple, mais croyez-moi, j’ai cherché longtemps. Et finalement, j’ai trouvé mon modèle idéal chez Urban Outfitters (à 39.00$). C’est la petite robe d’été idéale. J’ai choisie la mienne en rouge (Minnie oblige) mais il y avait tout plein d’autres teintes.

Dans mes pieds, j’ai opté pour mes tongs nude de chez Gap et un grand chapeau de paille tout mou. Deux bracelets d’argent Tiffany’s au bras, des lunettes de soleil Tiffany’s et…voilà, le minimum pour braver la foule, le manège Dumbo, les mains post-popsicle (vraiment Gisèle, comment tu fais avec un t-shirt BLANC?) et être tout de même un peu chic en photos.

Sac à main

Pour le sac à main, j’avais mon adoré sac de toile Lululemon (Sand to savasana), tellement pratique. Il a absolument mille poches (y compris une poche pour les trucs mouillés, la bouteille d’eau, le téléphone)…une merveille. Le petit plus? Sa courroie extra-large est assez longue pour que l’on puisse accrocher le sac sur une poussette double. Résultat? J’avais les mains libres pour serrer dans mes bras Winnie The Pooh et Tigrou! Wouhou!

Pour le maquillage, j’avais gardé le look simple (oursons impatients oblige). Mon cache-cernes Bobbi Brown, mon nouveau et adoré blush crème Color Flash Dior (teinte Bikini, je vous en reparle très vite), un peu de mascara (Mise-en-Cils) et un peu de poudre fond de teint Bobbi Brown pour fixer le tout. Sur mes lèvres, une touche de Lip Glow Dior le matin avant de partir, mais au fil de la journée, je n’ai fait que protéger mes lèvres avec mon baume à lèvres/protection solaire Coola (le chouchou de Megan Fox, pour celles que ça interpelle). Et voilà! Un maquillage facile, subtil et à l’épreuve de tout.

Enfin, comme on dit ici: “Have a magical day!”  (Je trouve cette salutation tellement réjouissante que j’ai envie de l’adopter dans la vie de tous les jours!)

Favoris de pharmacie

Pharmacie
Autant j’aime les petites marques niches et shhhh-secrète, j’adore aussi les classiques de pharmacie. J’ai plusieurs essentiels (tous pays confondus, ha ha) et j’ai envie de vous les faire découvrir aujourd’hui.

(Canada) D’abord, la marque NeoStrata mais plus particulièrement, le Sérum Hydra-Infusion 24h de la marque qui fait une peau toute gorgée d’eau, rebondie et éclatante! Adapté à toutes les peaux, c’est mon remède rapide pour mettre un terme à la déshydratation illico. Formulations de pointe, prix raisonnables, effets qui ne se font pas attendre, vraiment, dans le doute, avec NeoStrata on ne se trompe pas.

(Canada et Royaume Uni) Découverte toute récente, grâce à l’une d’entre vous (Andrea!), le Revitalizing Kind to Eyes Roller de Simple. Andrea me l’a offert le mardi soir (car ce produit était parmi ses favoris) et le lendemain, je m’en achetais un second tube pour ma trousse de maquillage et réappliquer au cours de la journée. Un soin pour le contour de l’oeil tout frais, que j’applique autant sous que sur le maquillage et qui lisse et retend la peau pour un effet sieste immédiat. Je me transforme peu à peu en panda inversé, yay!

IMG_7609(Canada) La crème à mains Glysomed qui, dans son petit tube vert est loin d’être glamour mais qui fait des merveilles pour les mains et pieds désséchés par les éléments. Le petit plus? Les minis tubes dans la section voyage que l’on peut laisser traîner dans le fond de son sac à main. Idéal.

(France) Le Serozinc de la Roche-Posay. En fait, il s’agit d’un soluté de sulfate de zinc (ah, voilà, tout est dit) et donc aux propriétés assainissantes et anti-irritations. Feu du rasoir, hyper-sensibilités, rougeurs et imperfection, j’ai l’impression que ce pshiit vient à bout de tout et je suis en mode stress prévisionnel car le produit n’est pas disponible ici. Comment ferais-je? À voir, à voir, mais en attendant, j’en suis vraiment ravie.

(Amérique) Vous le savez, j’aime les bandes à dents blanchissantes White Strips de Crest. En cure d’une semaine deux fois par année et parfois une bande ici ou là avant une fête, une vacance ou un événement, je surveille ces bandes à la pharmacie et dès qu’elles sont en solde, j’en profite.

IMG_7613

(Canada, France et Royaume Unis) Parmi mes autres essentiels de pharmacie il y a ce classique rendu célèbre par les mannequins et maquilleurs qui revenaient de Paris: la solution micellaire Créaline Bioderma. En fait, en France on l’appelle la Créaline alors qu’ici, on dit simplement l’Eau Micellaire Bioderma. Peu importe le nom, dès que je finis un flacon, j’en rachète un autre. Idéale pour parfaire le démaquillage (surtout sous les yeux) et corriger un trait de liner ou une bavure de fard, cette solution est pour moi un incontournable, sur un coton, sur de la gaze, sur un coton-tige, tous les jours, l’Eau Bioderma est avec moi.

(Canada et États-Unis) Parmi les rouges à lèvres de pharmacie, mes préférés sont les Revlon sans contredit. Tenue, teintes (surtout dans les rouges) et parfum un peu plein de souvenirs, les rouges Revlon pourraient avoir l’air d’un grand rouge de grand magasin alors qu’en réalité, on l’a déniché à 7.99$ chez Pharmaprix. J’aime aller aux États-Unis et faire le plein de rouges à lèvres Revlon car il y a tout plein de jolies teintes qui ne sont pas vendues ici, dont le fameux et mythique Cherries in the Snow. Parmi d’autres favoris, il y a le joli Kiss me Coral et la teinte Wine with everything, tellement chic.

IMG_7621

(Canada et Etats Unis, au meilleur de ma connaissance) Au rayon des accessoires à cheveux, je prends toujours mes mini-élastiques transparents (que j’utilise aussi pour les tresses de Petite Ourse, idéals car anti-dérapants, je préfère nettement ceux de la marque Goody), des bobby-pins or de toutes les tailles (préférence pour la marque Goody) et, mon nouvel amour, le pic à chignon de la marque Stylize, chez Pharmaprix (dans une boîte mauve). Depuis que je l’ai découvert, j’ai toujours ce gros pic double dans mon étui : un outil pratique en plastique noir que je pique dans mes cheveux (et cache avec quelques mèches) pour le parfait chignon défait à la catalogue de J.Crew (je croyais être la seule à adorer les chignons J.Crew, je vois maintenant que ça n’est pas le cas).

(Canada et États-Unis) J’adore mais j’adore ma crème pour les jambes teintée Sally Hansen (dont je vous avais plus amplement parlée ici). J’y ai rendu accro presque toutes les femmes de mon entourage et je l’applique moi-même tous les matins de ce monde où je suis en jupe. D’ailleurs, pour reprendre les mots de mon amie K. : « Tous les matins, j’applique ma crème Sally Hansen et je me dis : « Aïe Aïe Aïe, je plains les femmes qui doivent s’en passer. » Voilà, je ne saurais mieux dire.

(Royaume-Unis) Voilà, c’est fait, je peux cocher un truc de plus sur ma liste de produits à essayer avant de mourir (quoi, je suis la seule à avoir cette liste?). Le Rosy Lips de Vaseline, j’en rêvais, ça n’avait pas de sens. Alors, la trop gentille Andrea m’en a rapporté de Londres et…c’est tout ce que j’espérais et plus encore. D’abord, l’élément culturel. Soooo british! Ça sent…l’Angleterre. Dans un petit pot en métal, un baume rosé parfait qui fait des lèvres glossy-santé. Ça sent la rose. Ça hydrate. Ça fait des lèvres à croquer…Andrea me racontait qu’elle a déjà eu une mini-crise d’anxiété dans un aéroport quand elle s’est rendue compte qu’elle n’avait pas son Rosy Lips. Et moi, je souscris à son opinion: it’s that awesome!

IMG_7617

(Canada et, au meilleur de ma connaissance, France et Royaume Uni) Le soin Effaclar H, de la Roche-Posay. Vous savez ce moment où suite à une phase où la peau était un peu plus grasse/hormonale, on a usé/abusé des soins asséchants? Le Effaclar H rétablit l’équilibre en une nuit. En fait, il s’agit d’un soin compensateur d’hydratation adapté aux peaux grasses et à problème sensibilisées par les soins asséchants. Une merveille. Je l’utilise même en masque éclat la nuit, en couche épaisse, pour une peau parfaite (mais non-grasse) au réveil. À noter, j’adore aussi le nettoyant moussant apaisant de la même gamme, le Effaclar H (comme un nuage!) et encore et toujours, on ne peut pas se tromper avec le Soin Derm AHA qui semble par contre lui, non-commercialisé en France. Quant au Cicaplast Baume B5, lui, n’est pas commercialisé au Québec, quelle tristesse.

(Canada et États-Unis) Les petits blush Cheekers de Cover Girl. Pour ces moments où j’ai envie de valeur sûres ou où je me sens inspirée par mes souvenirs des pubs CoverGirl de mes années Seventeen (celles avec Nicky et Krissy Taylor et Christie Brinkley et que je découpais et conservais dans un classeur Hello Kitty), ces petits blush sont parfaits. J’aime la teinte 105 Rose de Soie (qui fait des joues d’automne).

(France) Pour les petits boutons, rien de vaut de la solution Hexomédine, que l’on tapotte sur l’indésirable avec un coton-tige. Et puis, ô, merveille des merveilles, l’acide salicylique en poudre pur (découvert grâce à l’une d’entre vous, Juliette!). Pour ces jours où la peau est grasse ou congestionnée, on en ajoute simplement une petite pincée à notre nettoyant. Ça picote un peu mais après le rinçage…bonjour la peau saine! À noter, quand on demande au pharmacien, il faut dire ces mots spécifiquement: “Bonjour, je voudrais de l’acide salicylique pur en poudre, pour des préparations magistrales.” C’est très important car sinon, il vous donnera de l’aspirine.

(Partout…)…du gel assainissant pour les mains Purell! J’ai toujours du Purell avec moi. Toujours. Et je me Purell-ise toujours les mains avant de toucher à mon visage, c’est devenu un petit rituel.

(Canada et Etats Unis) C’est un concept un peu plus Anglo-Saxon, j’imagine, cette idée de vendre tout et n’importe quoi à la pharmacie. Comme par exemple…des magazines! Mon dernier achat magazine très très inspirant que je compte conserver dans mes archives : le Châtelaine du mois d’août 2013 avec Gwyneth en couverture pour le spécial nutrition. De belles recettes, des bons petits trucs et des témoignages inspirants, ce magazine est sur ma table de chevet ces jours-ci.

Enfin, voilà pour mes produits favoris de la pharmacie. Sans oublier le mascara Voluminous de L’Oréal, le pot d’hydratant corporel Cetaphil, la crème Glaxal Base et le dentifrice Tom of Maine. Il y a aussi les vernis Essie, les limes à ongles Revlon (surtout les minis à motifs de pingouins), les pansements anti-ampoules Band-Aid, les rasoirs Venus de Gilette, les produits SNAP (ici et ici) et le gel anti-cuticules Cuticle Remover de Sally Hansen pour des ongles bien nets.

Mon rêve? C’est qu’on se retrouve toutes à une pharmacie près de chez vous pour que vous me fassiez découvrir vos essentiels pharmacie à vous. (Oui, bon, pas hyper réaliste.) En attendant…vous me dites?

Summer in the city…mon étui!

Mon étui d'étéQu’est-ce qu’il y a dans mon étui ces jours-ci? Entre des journées longues et stressantes au bureau, la chaleur caniculaire du métro et le bonheur de voir le soleil briller (enfin!) mon étui à maquillage s’est lui aussi adapté. Envie de fraîcheur perpétuelle, nécessité de retouches plus fréquentes et aussi, plaisir d’avoir plusieurs options intéressantes à portée de main…aucun doute, c’est l’été dans mon étui!

Oui, mon étui n’est pas petit. En fait, j’attribue cela à la chaleur et à la fonte inévitable de fond de teint qui nécessite une petite retouche quand le soleil est au zénith.

(De gauche à droite, passons en revue mon petit fouillis!)

Dans ma trousse moyenne Henri Bendel (géniale car plastifiée), j’ai, mon rouge à lèvres Bobbi Brown Rich Lip Color (teinte Uber Pink), un nude-rosé parfait qui donne bonne mine style Clémence Poésy (ça veut tout dire, non?). En fait, j’adorais déjà ce tube depuis un bon moment puis, j’ai vu que c’était la teinte de Katie dans les pubs Bobbi Brown et depuis, il va sans dire, je l’aime encore plus!

Il y a ensuite, mon petit baume à lèvres teinté Burt’s Bees (teinte Pink Blossom), mon crayon Marcelle (teinte chocolat) pour me faire des taches de rousseur (trop romantique lorsque l’on a un teint ensoleillé), mon pinceau à poil roses Dior, des papiers matifiants Boscia au thé vert et une lime à ongles Tweezerman dans son petit étui protecteur.

Dans un flacon voyage Travelo (chez Pharmaprix), j’ai transvasé mon parfum du moment, Angels of Florence, de Santa Maria Novella (je vous en reparle davantage très bientôt!). Il y a aussi, mon sympathique nouvel ami, le Petite Bunny Gloss Bar, teinte 09, de Tony Moly, un baume rose électrique vraiment estival et totalement magnifique (on me fait mille compliments dès que je le porte)!

J’ai aussi, l’Acqua di S.M.Novella, un genre d’élixir médicinal autrefois appelé “Acqua antisterica” (L’Eau de anti-hystérie) un genre de remède que l’on administrait aux femmes saisies d’angoisse ou de stress dû aux corsets trop serrés. Je n’ai pas de corsets mais j’adore l’idée de me recentrer en buvant un élixir de plantes médicinales ancestrales (dilué dans un verre d’eau). Juste l’idée me calme. En plus, ça a assez bon goût!

J’ai aussi dans mon étui mon adoré gloss Bobbi Brown High Shimmer Lip Gloss (teinte Bellini), très chic seul, et simplement sublime sur mon Petite Bunny de Tony Moly. Peigne Mason Pearson, dentifrice Marvis, brosse à dents, mon fidèle Lip Glow Dior et baume à lèvres Figs and Rouge teinte Cherry Blossom. 100% naturel, ce baume répond à toutes mes envies de lèvres “moi en mieux”, style, je suis jeune, je reviens d’un camp de vacances dans les Adirondacks et j’ai bonne mine comme tout alors je ne porte que ce baume.

Ah oui, il y a aussi la Altitude Oil de DeMamiel, un remède aromathérapeutique hyper polyvalent de cette marque que j’aime d’amour. Il s’agit en fait d’un mélange d’huiles essentielles qui protège et dope le système immunitaire. Idéal donc en voyage ou lors des voyages en transport en commun: on en met sous les narines ou dans un mouchoir, on respire à fond et…voilà! Esprit clair et l’énergie sautillante retrouvée.

Enfin, j’ai aussi mon nécessaire “coiffure d’urgence”, c’est à dire, des barrettes, élastiques, bobby pins et un pic à chignon génial (pas dans la photo car dans mes cheveux) acheté chez Pharmaprix, de la marque Stylize. Sans oublier mon miroir de sac, mon cache-cernes Creamy Concealer Kit Bobbi Brown (teinte Beige), la poudre Bonne Mine Beige de Chanel (omondieu, comme j’aime cette poudre!) et aussi, la poudre fond de teint Illuminating Finish Powder Compact Foundation de Bobbi Brown (teinte Beige 3, un peu trop foncée mais bon…c’est l’été.) pour camoufler les rougeurs et matifier.

Enfin, je sais que ça fait beaucoup de produits mais tout ça, c’est pour rester fraîche, classique et de bonne humeur dans la chaleur…Mon inspiration du moment est d’ailleurs Daphné Groeneveld dans le petit film Dior Addict Eau Délice qui incarne à la perfection mon look rêvé pour l’été. D’ailleurs, je compte essayer de me coiffer comme elle demain matin (séparation au milieu, boucles défaites)! Et puis…j’adore son chapeau! Je parle du chat bien sûr.

Dior Eau Délice

Crédit: Dior

Voilà! Vous savez tout du contenu de mon étui pour rester pretty in the city! Et vous, dites moi tout! Vous êtes dans quelle ville et vous portez quoi?

Vendredi: Départ en mer

Départ en merC’est vendredi! Yay! Enfin!! (Une chance, hein, car je n’ai plus rien à me mettre! Non, c’est une blague!).

Je sais que plusieurs d’entre vous aviez bien hâte de voir ce que j’allais porter car souvent, on en permet davantage en entreprise le vendredi mais…mais, ça reste hyper conservateur là où je travaille. Pas de jeans, pas de leggings, pas de shorts, a fortiori pas de robes à bretelles fines, de combi-short ou de mini jupe en gingham…Mais qu’importe, il y a quand même moyen de s’amuser! J’ai donc opté pour un look davantage “vacances”, une combinaison toute simple jupe-gilet sans veston. L’inspiration?  Voyage au long cours sur un bateau. Que du crème, marine et du rouge! Je ne sais pas si c’est juste moi mais je trouve ce look très Gwyneth (roulement de yeux de Papa Ours), très country club du “Massachusetts”, non?

Départ en mer

Alors concrètement, Massachusetts à part, pour le haut, j’ai choisi mon chandail en coton J.Crew à motifs d’encres de bateau. Ce top est à manches longues, certes, mais il en coton très fin et parfois quand il fait chaud, on gagne à se couvrir un peu (la preuve: les bédouins). Ensuite, j’ai opté à nouveau pour ma jupe blanche BCBGMAXAZRIA. D’ailleurs, petite note sur la jupe blanche: la jupe blanche est un essentiel de l’été. C’est elle qui ensoleille tout. Le même look avec une jupe noire ou marine aurait tout de suite eu une connotation plus “hiver”. Oui, c’est la jupe blanche qui donne le vent dans les voiles aux petits tops plus foncés, qui évoque les cordes à linges au soleil et Jackie Kennedy en robe blanche à Capri. Bref, la jupe blanche est essentielle quand il fait beau. Essentielle.

Côté accessoires, j’ai pris mon sac Mulberry Bayswater (so pratique avec ses petites pochettes intérieures, le sac de tous les jours parfait, j’y met même mon ordinateur!), la même équipe de bracelets qu’hier (c’est vendredi, je suis fatiguée et donc moins créative) et mes chaussures Christian Louboutin de suède géranium. Levez l’encre!Départ

En ce qui concerne le maquillage, j’ai eu envie d’un teint doré de fille qui a passé la journée sur l’eau. Vous savez, cet éclat de fin de journée où les pommettes sont un peu lustrées, rosées-hâlées. Cet éclat d'”apéro de vacances“? À Martha’s Vineyard? Alors, pour y arriver, j’ai appliqué ma poudre Belle Mine Beige de Chanel (je vous ai dit que j’aime cette poudre?) un peu partout sur mon visage (en insistant sur le haut des pommettes et l’arrête du nez; là où le soleil frappe naturellement), puis, j’ai posé en touche lumière le chouchou d’Ivanka Trump, le Shimmer Brick Bronze de Bobbi Brown sur le haut de l’os des joues. Sur mes yeux, toujours mon Eye Gloss Dior bronze-doré de l’année dernière (facile comme tout et pratique quand on veut aller vite), deux bonnes couches de mascara et, sur mes lèvres, le Rouge Édition Bourjois 11 Fraise Remix, un rose-corail-coucher-de-soleil trop parfait.

Voilà qui conclut ma semaine de look de bureau, mon marathon d’inspiration! Ce fût un plaisir de partager avec vous mes tenues de la semaine et de connaître les vôtres (amazones, athlètes de la Grèce antique, secrétaire des années 50, que d’inspiration!). Enfin, dès ce soir vous pourrez me trouver…en pyjama de coton, queue de cheval, huile réparatrice-visage et pantoufles, à manger une crème glacée de chez Léo le Glacier avec mon Papa Ours dès que les oursons seront couchés. Totale ambiance Thank God it’s Friday! 

Votre look du jour à vous? Vous pouvez porter ce que vous voulez au travail? Même des shorts? Des gougounes? Une barbotteuse? Des bretelles fines? Un chapeau de pêche?

Jeudi: Pretty Ballerina

Pretty BallerinaVous croyiez vraiment que j’allais passer la semaine sans faire un look de ballerine? Un look tout pâle, délicat comme un nuage, inspiré de tutus et d’arabesques?

Mais comme le tutu, est absolument too-much pour mon lieu de travail, même avec un veston, je réfléchis constamment sur comment incorporer l’esprit “ballet” sans tulle ni chaussons. Je suis certaine que vous partagez le même questionnement existentiel, je me trompe? Alors, vous serez heureuses de savoir que j’ai enfin trouvé La Clé pour avoir un look Ballerine Corporatif (yay!).  Je sais, il était grand temps que quelqu’un se penche sur la question.

Ballerina

Donc, la Clé c’est de mélanger les teintes de rose, blush et chair, sans trop assortir. L’idée est de créer un camaïeu approximatif de teintes rose/nude doux. Idem pour les matières, lainages, volants de soie, lycra…c’est ce mix dépareillé un peu “artistique” qui donne le vrai look “échauffement à la barre”.

Ballerina

De mon côté, pour réaliser mon look Pretty Ballerina, je me suis tournée vers mon top Bedo (oui, le même que lundi mais en rose ballet), et vers une jupe à bandes BCBGMAXAZRIA teinte crème. J’ai ajouté un cardi-wrap douillet de cachemire rose bébé (également BCBGMAXAZRIA) et des chaussures Aldo en cuir vernis chair (semblables aux L.K. Bennett de Kate Middleton). Enfin, côté accessoires, j’ai ajouté quelques bracelets Henri Bendel et Tiffany & Co. pour la petite touche scintillante style Lac des Cygnes. Et, pour finir, j’ai pris mon sac à main Louis Vuitton Speedy rose (édition limitée Lin Croisette d’il y a longtemps) pour transporter tous mes essentiels (y compris mes souliers de pointe imaginaires!).

BallerinaEn ce qui concerne mon maquillage, après avoir unifié mon teint (assise dans ma loge, bouquets et cartes de fans à mes côtés, hé hé), j’ai poudré légèrement mon visage avec la poudre illuminatrice Brightening Nudes de Bobbi Brown, une poudre éclat qui rappelle les Météorites de Guerlain et fait vraiment un teint de porcelaine. Sur mes pommettes, avec un petit pinceau, j’ai appliqué le blush Orphelina de Rouge Bunny Rouge puis, j’ai ajouté une pointe de Living Luminizer de RMS le long de l’os de la joue pour la touche lumière style ambiance peinture de Degas. Sur mes paupières, j’ai appliqué le fard 3 Ballet de Bobbi Brown, dans la ligne Sparkle Eye Shadow (tellement, tellement joli, dommage que la photo ne lui rende pas justice) et deux couches de mascara. En fait, c’est cette vidéo qui m’inspirait mais j’avais envie de créer un rendu moins bonbon. Je crois bien avoir réussi. J’ai peigné mes sourcils vers le haut et j’ai opté pour le vernis Ballet Slippers d’Essie, of course. Enfin, sur mes lèvres, petite touche de Petite Bunny Gloss Bar de Tony Moly, teinte Dew. Il s’agit d’un de mes produits préférés du moment…comme un baume à lèvres soyeux teinté rose popsicle. Le seul hic? Petite Ourse est absolument convaincue qu’il est à elle. (“Ze veux jusss en mettre un ti-peu. Un ti-peu.“)

Le petit truc qui me manque? Un parfum de ballerine comme le Iris Prima de Penhaligon qui sort en septembre ou encore, le parfum de Repetto dont l’une d’entre vous m’a parlé (MacaronPistache!). L’avez-vous senti? Juste la vidéo de la pub avec la danseuse étoile Dorothée Gilbert me fait tellement, tellement rêver. Soupir.

Vous pouvez voir l’Acte 1 ici: Instants Précieux le Premier Parfum de la Maison Repetto

Voilà, je file. Fonds de musique classique en tête, pirouette au coin de la rue.

Je me régale de vos looks du jour et des petites histoires qui vont avec! Alors, aujourd’hui, vous portez quoi?

Mardi: Ciao bella!

Mardi

Buongiorno! Aujourd’hui, comme il fait toujours très chaud, j’ai inspiré mon look de l’Italie; un look hyper-féminin, intemporel dans ses teintes de crème et de noir. Un look pour faire de la Vespa la jupe au vent et aller flâner au musée. Un look pour boire un café en terrasse et aussi, manger une crème glacée. Pas exactement mon programme pour la journée en réalité mais j’aime bien rêver. C’est mon parfum Angels of Florence de Santa Maria Novella (qui sent juste trop bon le pamplemousse!) qui a été le point de départ de mon cheminement créatif. Perfecto!

Bella

Y-a-t-il quelque chose de plus réjouissant qu’une jupe qui a du mouvement ? Je ne crois pas, non; quand il fait chaud et qu’il y a un petit vent, on ne peut que se sentir belle dans le sens classique du terme. Alors, j’ai jumelé ma robe en soie Betsey Johnson (dont j’adore le petit jupon crème intégré) à un petit cardigan noir BCBGMAXAZRIA. Et…j’ai mis la ceinture de la robe par-dessus le cardigan. En fait, c’est véritablement le détail qui change tout; le look prend tout à coup une unité et la taille devient plus fine. Chaussures Christian Louboutin en satin noir et sac Neverfull Louis Vuitton qui, disons-le est juste trop pratique. On dit qu’il peut supporter quelque chose comme 90 livres (c’est pour cela que Papa Ours me l’a offert) et soyez-en assurées, je le mets à l’épreuve quotidiennement. Attention, je ne porte pas mes talons dans le metro, non, j’ai des petits tongs GAP en “cuir” noir qui ne prennent pas de place dans mon sac. Enfin, histoire de “casser” le look et d’éviter de tomber dans le style trop “madame”, j’ai opté pour une chaîne gourmette surdimentionnée Agatha (qui pèse une tonne mais c’est pas grave car j’estime que c’est mon workout!).

Mardi

Finalement, côté maquillage, j’avais en tête un look un peu Bianca Balti/Monica Bellucci. Du liner noir et le reste du maquillage doré et solaire. C’est pourquoi sur des paupières nues, j’ai tracé ma ligne à la Bobbi Brown avec mon gel liner noir pour ensuite appliquer deux bonnes couches de mascara. Sur un teint préalablement unifié j’ai rehaussé mon teint avec la poudre Beige Belle Mine de Chanel puis, j’ai mis l’accent sur l’os de mes joues avec le Shimmer Brick Pink Quartz de Bobbi Brown. Voilà! L’ensemble est lumineux comme l’intérieur d’un coquillage, à la fois mystérieux, solaire et chic… Aucun doute, ça sent l’été. Une petite touche de gloss High Shimmer Lip Gloss teinte Bellini de Bobbi Brown (ma teinte préférée de l’été, un rose-pêche parfait), un pshiit d’Angels of Florence, un pic à chignon noir pour me faire un chignon french twist imparfait si j’ai trop chaud dans le métro et d’énormes lunettes de soleil noires (Chanel bouton)…And voilà. Prochaine station…Florence!

Vous, votre look du jour?

Une semaine de looks de travail- Lundi

LundiVoilà un peu plus d’un an que me voilà retournée au bureau après mon congé de maternité et pour souligner l’occasion je me suis dit qu’il pourrait être sympathique de faire une semaine de looks de bureau, un genre de marathon d’inspiration.

Bien souvent, la première chose qui est mise côté dans l’acte créatif qu’est l’habillement matinal (oui, oui, acte créatif), c’est la créativité justement. On va à l’essentiel, on reprend un peu notre “uniforme” de la semaine d’avant sans trop réfléchir et, sans qu’on s’en rende compte, il n’y a plus vraiment de plaisir. Et pourtant, il en faut si peu pour que le vent souffle à nouveau dans nos cheveux, pour que notre démarche retrouve son enthousiasme, que le métro qui passe accroche les plis de notre jupe et nous fasse sourire. Il peut suffire de porter une jupe plus haute sur la taille, d’ajouter une ceinture, de cumuler les bracelets ou de miser sur une teinte de rouge à lèvres différente. Mes petits trucs à moi pour réveiller mon inspiration quand je sens que mon style tombe dans la routine? Je regarde des pages de marques que j’aime pour me donner des idées sur comment porter des pièces semblables à celles que j’ai déjà (souvent J.Crew (j’adore ce look!), Kate Spade, et Saks) je feuillette des magazines, bien sûr, et je fais des Plans où j’élabore des looks basés sur des égéries imaginaires, totalement issues du rêve. Genre, la voleuse de banque qui vit incognito dans un petit village d’Italie. La perle des affaires qui débarque de son jet à Teterborough pour aller brasser des deals à New York. Une employée dans une ambassade en Amérique Latine dans les années soixante et of course, mon classique haute pression, une coordonnatrice MI6 dans l’esprit total Miss Moneypenny dans James Bond. Oui, ça va très bien, merci. En fait, j’aime que mon look raconte une histoire; ça ajoute de l’intrigue!

IMG_7213

Parlant d’intrigue, mes looks du lundi sont souvent ceux qui ont le moins d’intrigue. C’est le jour où j’ai tout plein de réunions et où je veux faire le moins de vague possible. Je veux du corporatif-strict. Un look qui a un petit côté glacial, all-business qui agit comme une armure qui me donne confiance et me donne l’air brillante.

Cette semaine, comme il fait hyper chaud et collant, j’ai opté pour un petit top en soie Bedo que j’ai déniché en solde à 29.99$. Avec son petit frison sur le devant (clin d’oeil au rabat de la magistrature, je me plais à imaginer…pfff, n’importe quoi), je me sens très “moi” puisque ça reste féminin. J’ai pris ce top en blanc, en rose ballet et en noir tant il est pratique quand il fait chaud! Je l’ai jumelé à une jupe très droite Jacob qui est juste trop pratique (au genou, elle fait la taille fine comme tout) et un veston BCBGMAXAZRIA dont j’ai roulé les manches dans un esprit “au travail!“. Sac Neverfull Louis Vuitton (pour accomoder mon Macbook, des dossiers, une énorme pochette de maquillage et plus encore!) chaussures BCBGMAXAZRIA, collier de perles et bracelet Hermès, ce look est zéro-controverse, 100% bureau.

 

Lundi

Pour les cheveux, comme ils sont fraîchement lavés, je les ai raidis au fer, après avoir passé une noisette de Garrett Markenson MILK Rêverie. Et puis, pour le maquillage, j’ai gardé le tout simple, très conservateur, limite, royal (genre, un comité a passé mon look en revue pour prévenir les faux-pas). Après avoir unifié mon teint avec le fond de teint Koh Gen Do Moisture Foundation, teinte 013 et du cache-cernes, j’ai maquillé mes yeux selon la technique du “Classic Eye” de Bobbi Brown (vidéo ici) en utilisant les teintes 2 Bone (sur toute la paupière), 4 Taupe (sur la paupière mobile) et en traçant la ligne avec la teinte 11 Rich Brown (avec mon pinceau à liner mouillé). Un peu de Diorskin Nude Tan Pink Glow sur mes joues, deux bonnes couches de mascara (je suis revenue à celui de Misencils) et pour finir, mon fidèle crayon soyeux à la Megan Fox et le rouge à lèvres Jean Queen de Lipstick Queen. Cette teinte est le summum du chic – un rose framboise translucide et naturel qui réveille le teint pour un total look “mes lèvres en mieux”.

Lundi

Voilà pour mon look du lundi! Rendez-vous demain pour un ensemble (et une intrigue) beaucoup plus fun, promis! Et vous, votre look du lundi? Quelle histoire il raconte?

American Beauty

American Beauty

Non, je ne parle pas ici de produits nécessairement américains mais plutôt, des produits que j’ai remarqué qui étaient populaires à Las Vegas; de ces petits tubes qui nous aident à avoir ce petit look ensoleillé à l’américaine, cet air de vacances.

D’abord, les produits Coola! Je sais, j’y reviens encore mais j’ai remarqué avec bonheur que cette ligne de soins solaires bio est vendue partout ici…même à côté des bouteilles d’eau à la boutique de la piscine. Cette ligne gagne en popularité et je m’en réjouis au plus haut point. La résistance à l’eau est vraiment extrême et après deux journées bien crémée sous le soleil du désert c’est juste si j’ai simplement l’air oxygénée. Efficacité redoutable, donc.

Ici, le look qui a la cote c’est bien sûr, une belle mine abricotée et des lèvres rosées en douceur. Mes alliés: encore et toujours la poudre Belle-Mine de Chanel (qui nous garde loin du look cheap plaqué-bronzé-orange) et que j’applique avec mon coloré et trop beau pinceau Dior à poils rose (collection de cet été Bird of Paradise). So very Vegas! Et puis, il y a cette très belle découverte: le gel à lèvres Perfekt teinte Paramount qui fait des lèvres hyper lisses sans être trop lustrées; un bisou rosé tout doux très Hollywood. Parmi les meilleurs vendeurs de la boutique de l’hôtel, aucun doute: ce petit tube pratique semble être sur toutes les lèvres.

Autre découverte sympathique comme tout qui fonctionne à merveille: les masques en sachet Maskeraide aux petits dessins naïfs qui adressent diverses problématiques bien spécifiques comme le vieillissement (“I don’t wanna grow up“), le manque de sommeil (“All nighter“), l’envie de se dorlotter (“Beauty Restore“) et le coup d’éclat avant un événement (“Party Prep“).  J’ai essayé un soir dans ma chambre et ma peau était rebondie comme tout!

Sur les ongles, trois lettres à retenir: “P.Y.T. (Pretty Young Thing)” de Deborah Lippmann– un rose corail sorbet absolument parfait qui semble faire l’unanimité ici. À la boutique de l’hôtel, les flacons de cette teinte étaient placés à côté de la caisse, ça vous donne une idée.

DLippmann PYT

Enfin, sandales TKees, robe soleil et lunettes de soleil…Je n’ai qu’un seul regret: j’aurais dû apporter un chapeau. Le soleil est fort et je n’ai pas l’habitude!

P.S. Quand je prenais mes photos (très tôt le matin), la sauveteur est venue me voir, intriguée. Je lui ai expliqué que ça pouvait sembler bizarre, mon photoshoot de baumes à lèvres au bord d’une piscine, mais que bon, c’était “for my blog“. Elle m’a fait un sourire: “Trust me, that’s not weird. And I’ve seen weird. This is Vegas after all…” Ah, bon, ça me rassure alors!

Le look de Pepper Potts dans Iron Man 3

Pepper Potts

Je ne sais pas si c’est Cannes mais je me sens d’humeur...cinématographique! Après le Great Gatsby hier, je poursuis en vous parlant d’un autre look de cinéma hyper différent qui m’a totalement inspiré : le maquillage de Pepper Potts dans Iron Man 3. Voilà près d’une semaine que je suis allée voir le film et j’obsède encore sur la fraîcheur du maquillage de Pepper, campé par la trop belle Gwyneth Paltrow. D’ailleurs, c’est un maquillage idéal pour la fille qui travaille, idéalement en veston crème dans un bureau à fenestration imposante. Avec une queue de cheval et une petite frange sur le côté. Pas la fenestration qui a une queue de cheval et une petite frange, je parle de Pepper. Ce look respire la professionnelle qui croît en ses idées et capacités; ce look respire la fille intelligente et élégante. Il fallait que j’essaie, cela va sans dire.

Pepper Potts dans bureau à fenestration imposante

Donc, après moults essais, je crois avoir enfin trouvé ma formule Pepper Potts parfaite. D’abord, tout est dans l’hydratation préalable. Il faut une peau hydratée au maximum, une peau glowy qui semble dire « bonjour… je baigne dans l’hydratation ». Voilà qui ne laisse place à aucun doute. Alors, j’applique un sérum hydratant (je termine mon échantillon de sérum Clarins Anti-Soif; il est bien mais j’ai envie d’autre chose de plus poétique je crois. Donc je ne l’achèterai pas. Mais il fonctionne bien, poésie à part.) que je fais suivre de ma crème Multi-Active Clarins rides précoces (on en a déjà parlé, la dame de chez Pharmaprix trouve que j’ai des rides précoces- sujet pour un autre jour sans grande poésie. Mais j’adore cette crème.). Ensuite, un peu de fond de teint mélangé à l’hydratant (toujours pour le look “bonjour, je baigne dans l’hydratation“) et cache-cernes. Un peu de poudre belle-mine Chanel (j’adooooore cette poudre plus que naturelle qui fait un teint de fille qui baigne dans l’hydr…non, dans la lumière de St-Barth) que j’applique partout puis, la poudre Shimmer Brick Bobbi Brown (teinte Bronze) le long de l’os des joues. Recourbe-cils…et… pas de mascara. Oui, vous avez bien lu. Là réside la fraîcheur de ce maquillage. Bon, s’il le faut, un peu de mascara brun, appliqué avec légèreté. Mais c’est tout!

Ensuite viennent les lèvres. J’adore mais j’adore la teinte du rouge à lèvres de Gwyneth quand elle est au bureau de Stark Industries dans le film. Je fais présentement enquête (j’ai sorti ma loupe de Sherlock Holmes et envoyé des télégrammes de par le monde) pour connaître la marque et la teinte exacte du rouge à lèvres appliqué. En attendant, je me rabats sur le Rouge Coco Shine de Chanel teinte Fiction (trop parfait ce nom!) qui est assez similaire et surtout, super joli. C’est ma maman qui me l’a refilé car la vendeuse lui a vendu comme étant « longue tenue », quel mensonge, pffff. J’en conviens que ma maman a une conception assez « absolue » de ce que devrait être un rouge à lèvres longue tenue (genre, totale obligation de résultat, il devrait rester impeccable un minimum d’un trimestre fiscal) mais tout de même…celui-ci est de texture « évaporante ». Avis donc à celles qui croiseront cette vendeuse Chanel qui raconte n’importe quoi : les Rouges Coco Shine sont crémeux, translucides, aériens mais ne sont PAS longue tenue; il s’agit de rouges à lèvres glossy, entendons-nous. Limite, c’est le Houdini du lipstick.

Bon, vous voyez comme je crois en mes idées et capacités en totale professionnelle aguerrie….Ça doit être mon maquillage à la Pepper Potts qui parle (et bien sûr, il dit : «bonjour…je baigne dans l’hydratation», cela va sans dire).

Sinon, fidèles agents de par le monde…vous avez des pistes sur le rouge à lèvres de Pepper Potts?

P.S: Pas de photo sur moi, mes essais étaient ratés.

Folie Gatsby

Great GatsbyLe Great Gatsby est un peu partout ces jours-ci, avec la sortie du film de Baz Lurhmann…il y a comme une folie Gatsby. Oui, c’est le”great American novel” par excellence et oui, on peut y voir une réinterprétation de la tragédie grècque version années 20 mais…non, aujourd’hui, c’est uniquement d’imaginer le contenu de l’étui à maquillage de Daisy Buchanan qui nous intéresse. Choses sérieuses, en somme. Zéro superficielles…

Daisy 1

D’abord, il nous faut un teint laiteux. On évite le soleil, on applique une base illuminatrice. D’ailleurs, j’ai lu que l’actrice qui incarne Daisy Buchanan (Carey Mulligan) avait reçu l’ordre très strict d’éviter le soleil lors des tournages en Australie. Lors du maquillage, une fois le teint de pêche parfait créé (en ajoutant un peu de fond de teint rosé à notre fond de teint habituel, c’est l’astuce), on fixe et veloute avec un petit nuage de poudre libre (qui en plus, empêchera la fonte du fond de teint). Sur les joues, on accentue les pommettes tout en délicatesse avec un blush rosé doux, comme le Dandelion de Benefit.

Pour les yeux, on se fait des yeux tous doux et un peu flous, avec des teintes d’ardoise et de gris enfumé. Pour ma part, j’ai opté pour les ombres Everlasting Eyeshadows de Bobbi Brown dans la teinte Slate sur l’ensemble de la paupière, en accentuant le coin externe de l’oeil avec la teinte très irrisée Galaxy qui me fait des yeux rêveurs. Le long des cils, je trace une fine ligne avec mon liner Bobbi Brown noir puis, je fais suivre de deux couches généreuses de mascara noir Dior (j’adore, mais j’adore le DiorShow Iconic Overcurl! J’y ai converti à peu près tout le monde que je connais.)

Enfin, pour les lèvres, j’aime bien garder le rendu lumineux avec le gloss Iconic de Dior, teinte Princess, mon préféré absolu de la collection, qui fait des lèvres rose-doré, dans un total esprit de jeune fille fraîche et romantique. Des vraies lèvres de princesse, il n’y a pas à dire. Sinon, j’ai lu que lors du tournage la teinte Séduisante de Chanel avait été pressée sur les lèvres mais je n’ai pas encore essayé…Dans tous les cas, on accentuera l’arc de cupidon avec le crayon Cupidon de Guerlain, pour avoir des lèvres un peu plus définies. Enfin, on termine le tout en brossant les sourcils vers le haut et, si on a un grain de beauté ou une tache de rousseur, on peut rehausser celui-ci avec un peu de crayon (tel qu’expliqué ici)…

Pour les cheveux, comme je ne suis pas du genre à nouer de gros foulards sur mon front, j’opte plutôt pour la jolie barrette placée sur le côté, et je me rabats sur les peignes-bijoux et serre-têtes perlés.

CheveuxEnfin, pour compléter le look, je reste dans le vaporeux, la dentelle, le féminin et le perlé. Tout ce qui a un motif art-déco retient mon attention (comme le top sur la photo, déniché chez Forever 21). Les pendentifs “lockets” pour garder ceux qu’on aime près de son coeur, les perles en un seul rang, longueur opéra, les motifs anciens, les bijoux à pampilles (j’adore les bijoux à pampilles!)…D’ailleurs, vous avez dû voir la magnifique collection de bijoux Tiffany & Co. lancée en l’honneur du film et créée à partir des archives Tiffany’s, avec son pendentif Daisy et ses boucles d’oreilles Ziegfeld…

Daisy Heart Locket

Ziegfeld

                   Bijou à pampille Tiffany

Sur les ongles, le Nail Foundation de Butter London, fait les ongles bien lisses et lustrés, dans un total esprit de lingerie non sans rappeler les robes-jupon de l’après-guerre.

Dans notre jolie pochette, un peigne, un poudrier de sac (avec une houppette s’il vous plaît), notre rouge à lèvres et une miniature de parfum (j’ai senti et adoré le Juniper Sling de Penhaligon’s chez Etiket samedi dernier, soooo années 20)…

Juniper Sling

J’imagine que Daisy serait également attirée par des classiques étincelants comme le parfum No. 5 de Chanel et son parfum pour les cheveux et aussi, la poudre fine translucide d’Estée Lauder parce qu’elle aime encourager les marques américaines (buy American!). Je l’imagine bien se démaquiller le visage très simplement avec le nettoyant au Cold Cream Pond’s, dégainer sortir son rouge à lèvres Revlon Cherries in the Snow (le classique des classiques mais pour celles qui n’y ont pas accès le Tom Ford Cherry Lush est très semblable) et prendre son bain avec du savon en pain Dove, placé dans une assiette d’argent en écoutant du jazz. Et bien sur, si elle avait le choix aujourd’hui, je suis absolument convaincue qu’elle adorerait le rouge à lèvres gloss-mat Oxymoron de Lipstick Queen! I just know it!

Enfin, que l’on aille prendre une coupe de champagne (une coupe, hein) dans un salon ou que l’on soit attendue au bureau… les bonnes manières, un peu de mystère, des perles et un peu de poudre; ça demeure toujours d’à propos, non?

Des chouchous malgré tout…

ChouchousJe considère avoir une obligation quasi-morale de ne pas racheter le même produit de beauté. Je m’imagine, en éclaireuse, une lanterne à la main, allant résolument vers l’inconnu (chez Sephora, par exemple), pour ensuite revenir et tout vous raconter (Des dragons! Il y avait des dragons!).

Mais malgré tout, j’ai des chouchous. Au delà de simples essentiels, de produits qui font partie de ma vie, j’ai de ces chouchous que je ne vois même plus, qui sont un peu le roc immuable de ma routine beauté. Si je vous parle souvent de nouveautés et découvertes, je me suis dit que ces vieux amis (et d’autres plus nouveaux) qui m’accompagnent depuis longtemps, longtemps méritaient eux-aussi une mention. Juste retour de l’ascenseur voyez-vous après tant d’année de loyaux services.

D’abord, il y a mon assez nouveau déodorant Soapwalla dont je vous avais parlé ici, lors de ma dissertation complète sur mes aisselles. Je l’aime toujours autant, il est ultra-performant, tout bio, tout beau…J’en suis à mon second pot (et je n’ai pas l’intention de m’arrêter).

Ensuite, il y a les épingles à cheveux Hairpins 2″1/2 de la marque Bunheads, que j’achète chez Rosetti. Elles durent forever (pourvu que l’on ne les perde pas) et elles tiennent tellement bien (sans donner la migraine) que l’on n’a besoin que d’une ou deux épingles. Parfaites pour les chevelures longues et épaisses, ces épingles sont inégalées. J’en ai d’ailleurs toujours une ou deux au fond de mon sac à main, au cas où…

Sans transition…la crème à mains au beurre de karité l’Occitane! D’abord, elle sent tout doux, un peu le savon, mais surtout, elle fait les mains douces, elle répare et traite véritablement. Pour les filles qui, comme moi, ont les mains si sèches et abîmées, pour ces filles qui, comme moi ont toujours l’air de faire du travail de menuiserie dehors, par temps glacial, en travaillant avec des solvants, au son d’un marteau piqueur…Ne cherchez plus. Cette crème est pour vous.

Ensuite, il y a la crème solaire visage Coola, la Matte Tint Unscented. Vous vous en souvenez? Je vous en avais parlé ici. Une pure merveille de protection solaire bio, pour toutes les circonstances, la ville, la plage, comme la montagne. Comme un baume mat, soyeux et légèrement unifiant qui sublime la peau… Celles qui sont sceptiques sur l’efficacité et le plaisir d’utilisation des produits bio peuvent aller se rhabiller (par dessus leur coup de soleil).

Sans oublier… mon cache-cernes Clé de Peau, teinte Beige. Je pense que je vous en ai déjà suffisamment parlé ici…. Et aussi, mon crayon à lèvres soyeux Armani teinte 12, mon vernis de finition à séchage rapide Out the Door (une merveille!) et mon Traceur liquide pour les yeux Marcelle, teinte chocolat, parfait pour faire de fausses taches de rousseur!

Et puis, il y a aussi, ma poudre libre Caron qui me donne une joie immense chaque matin, ma brosse Clarisonic, de l’Hexomédine (souveraine contre les boutons), la crème Ictyane de Ducray (je l’applique tous les soirs hein) et bien sûr, mon Lip Scrub Sara Happ.

Et enfin, je l’ai gardé pour la fin et ça n’est pas une coincidence…vous l’avez deviné: mon fidèle, mon merveilleux, mon inégalé amour de Lip Glow de Dior! De tous les produits du monde, si je ne pouvais en garder qu’un seul, ce serait celui-là. Et, c’est avec beaucoup de bonheur et une fierté (quasi-maternelle) que je vous confirme que le Lip Glow a eu des petits! Ouiiiiii! Il y a maintenant un gloss (le Lip Glow Color Reviver Gloss) et aussi un vernis, le Nail Glow. J’ai eu peur de ne pas aimer ces derniers autant que l’original mais…non, je les adore également! J’utilise le Nail Glow de mille façons: seul en manucure bonne-mine express ou en top coat pour raviver un vernis nude qui vire au blanc-jaune (comme c’est souvent et tristement le cas). E que dire de la brillance duveteuse et profonde de ces produits au rose étudié et chic absolument parfait… Bon, comme toujours, Dior, j’adore.

Voilà voilà pour mes chouchous, qui ont tous vu: les jours de frisous et grise mine aux moments glamissimes où il me semblait m’être pomponnée sous une bonne étoile.

Vous, vous avez des chouchous?

Mitto tibi navem prora puppique carentem

MedievalOui, une petite salutation en latin pour commencer la journée ce matin, rien de moins. Mon très érudit et poète de papa (qui lit avidement mes articles mais ne commente jamais car il ne sait pas comment faire (se qualifiant lui-même d’ « ordinosaure ») ah oui, et aussi, il n’est pas très coquet) me saluait avec cette petite phrase au déjeuner, dès mon plus jeune âge. J’adorais. Je me sentais brillante à la première heure, avant même de boire mon chocolat chaud le matin.

Donc, je disais : oui du latin ce matin pour vous présenter ma dernière découverte digne d’une recette secrète monastique (oui, je suis toujours dans ma phase « beauté d’apothicaire »)…le rouge à lèvres Medieval de Lipstick Queen.

Medieval

Il s’agit d’un produit très, très différent de ce que j’ai l’habitude d’acheter. Une véritable texture de rouge à lèvres (qui semble, ma foi assez foncée dans le tube) mais qui glisse sur les lèvres pour leur donner un léger voile rouge-rose, teinte sublime de pétales de roses écrasés (dans un mortier of course, selon une recette ancienne il va sans dire). Trop, trop romantique, ça donne un éclat au visage qui semble hors du temps, qui confère au maquillage une patine qui évoque les idéaux de beauté classique (genre, la Vierge à l’Enfant agenouillé de Simon Vouet...). Ça me fait rêver de vitraux, de grimoires, ça me penser aux petits escaliers de la bibliothèque dans le Nom de la Rose, et aussi, aux rituels de beauté d’Aliénor d’Aquitaine. Bref, un petit tube qui fait rêver de temps anciens malgré son rendu tout à fait moderne et dans l’air du temps avec son effet « lèvres mordues ». Totale teinte de purée de framboises. Genre, j’ai mangé un popsicle. Mais un popsicle ancestral!

Medieval swatch

Alors, la salutation latine de mon père…elle signifie… « Je t’envoie un navire, sans proue ni sans poupe ». En latin navire, c’est navem. Si on enlève la proue et la poupe (la première et la dernière lettre de navem) il ne reste qu’ « ave ». Donc, je t’envoie un… « bonjour! »…Bonjour!  Papa…tu es là? Bonne journée mon ordinosaure!

P.S. Je crois que la salutation latine nous vient, à l’origine, de Cicéron…

Teintinophile

Teintinophile

Comme la plupart d’entre vous, je suis Teintinophile. Oui, les produits pour le teint, je m’y connais. On me dit NC20 et j’ai immédiatement une image en teinte…euh…je veux dire en tête (un beige froid, assez pâle, genre, ma sœur au secondaire).  Ouaip, sans vouloir me vanter, je sais de quoi je parle.

Bon, je n’ai pas de mérite. Ma connaissance découle de ma quête personnelle. J’adore les produits pour le teint. Le teint parfait-diaphane-lumineux-travaillé-mais-naturel-zéro-défaut-invisible-moi-en-mieux-que-dis-je-moi-version-peau-parfaite…c’est le chemin que je tente d’emprunter chaque matin quand je m’assois à ma coiffeuse. Beaucoup de petites choses peuvent mal aller dans ma vie (une tache sur une robe, un petit retard, une connexion internet capricieuse, un dossier qui se complique, une tempête de neige…) mais, si j’ai le teint parfait, c’est déjà ça.  J’ai l’impression que l’univers est malgré tout un peu de mon côté. Oui, le teint parfait fait partie intégrante de tous mes Plans, c’est évideint. Le  teint, c’est la base, on le dit tout le teimps. Voici donc mes produits teint du momeint. (J’adore les rimes).

Ces jours-ci, je commence tous mes rituels peau parfaite avec la base pour le teint Sunday Riley, le Effortless Breathable Tinted Primer (disponible chez Sephora), une base soyeuse et lumineuse qui fait une peau toute parfaite, gorgée d’hydratation. Légèrement teintée mais quasi-translucide une fois appliquée (disponible en trois teintes), j’ai la teinte Light. Si la marque prétend que la base « oxygène » la peau, je n’ai rien remarqué de spécial au niveau de la respiration cellulaire de mon épiderme (sans blague): tout ce que je sais c’est que l’application subséquente du fond de teint se fait comme dans un rêve, sur une peau sans ridules, sans peaux sèches, sur une peau revitalisée et défatiguée. Bref, je suis contente comme tout de mon achat qui dure bien longtemps…vraiment, un tout petit peu de produit suffit. Enfin, je compte éventuellement essayer d’autres produits de cette belle marque souvent utilisée par les maquilleurs professionnels pour les défilés mais qui évoque pour moi surtout le teint parfait des belles californiennes en maxi-robe colorée qui vont choisir leurs légumes bio au farmers’ market. Si vous avez la même image mentale que moi vous saurez que ces filles ont vraiment un teint parfait sous la lumière crue de midi…D’ailleurs, toutes les teintes de la marque me font penser à Blake Lively…Je suis normale?

Côté fond de teint, M., la sœur de mon amie M. a été ultra-charmante et a offert de me rapporter des produits pour le teint Koh Gen Do (disponible chez Sephora) lors de son dernier voyage à San Francisco (merciiii!). Ah, Koh Gen Do…Connus en très grande partie grace à Emily Weiss d’Into the Gloss, ces fonds de teint asiatiques ont vite acquis le statut de produit culte dans la beautésphère. Et maintenant, enfin, je comprends pourquoi. D’abord, le Aqua Foundation.  Absolument impossible à décrire. Fluide mais couvrant, translucide mais unifiant. Toujours ultra-naturel, on a l’impression de ne rien porter du tout tant il est léger. S’il est davantage adapté aux peaux qui nécessitent une couvrance moindre, il suffit de venir ensuite camoufler les petites taches au correcteur si besoin est, de manière localisée. C’est ce que je fais et le résultat est toujours frais et rayonnant. Genre, la fille qui regarde au loin, sous des cerisiers en fleurs, sous une pluie de pétales au vent. Si vous avez la même image mentale que moi vous saurez que cette fille a le teint vraiment parfait.

Sinon, pour les jours où je suis vêtue de manière plus classique, où j’ai besoin de davantage de couvrance ou encore pour les grands soirs, j’ai le Moisture Maifanshi Foundation de Koh Gen Do également, qui lui, fait une peau parfaite grand luxe sans le moindre pore, sans la moindre ridule. J’apprécie le fait que malgré son opacité, il demeure naturel et donne l’illusion de translucidité. Excellente tenue, il m’arrive de l’utiliser également sous les yeux, sur une imperfection en camoufleur, ou encore, pour estomper l’apparence de rougeurs diffuses autour du nez… Mais entre vous et moi, je ménage mon tube car je ne sais pas comment je pourrai à nouveau m’approvisionner et que j’adore trop ce produit qui me fait un teint vraiment, vraiment de poupée. Un teint à la Diane Kruger qui va souper avec ses amies dans le Marais. Si vous avez la même image mentale que moi vous saurez que Diane Kruger a un teint trop sublime quand elle va souper avec ses amies dans le Marais. Que dis-je. Elle a un teint sublime tout le temps.

Bon, ensuite, il y a mon fidèle allié dont je vous ai parlé plusieurs fois déjà, mon intrépide Milou qui m’accompagne dans toutes mes aventures beauté…j’ai nommé, le cache-cernes Clé de Peau! Il est incomparable, il est merveilleux, il a le pouvoir de transformer un panda en ours polaire en moins de deux…Si vous avez la même image mentale que moi vous saurez que le panda/ours polaire a vraiment un contour de l’œil lumineux dont le rendu final est tout à fait bluffant de naturel.

Enfin, voilà pour mes essentiels du teint du moment! Vous êtes teintinopohiles aussi? Et…dites-moi, on a les mêmes images mentales en ce qui concerne le teint parfait?

Mon sac à main à l’aéroport

Snapshot: sac à main à l'aéroportUn mini-mini article puisque j’ai pris la ferme décision de me reposer cette semaine. Et aussi c’est parce que ma maman surveille affectueusement les heures d’envoi de mes courriels et co. (“Bonjour ma belle. Je suis contente que tu m’aies écrit pour me dire que vous étiez bien arrivés. Profites de ton séjour là-bas pour te coucher plus tôt et faire de bonnes nuits…Car je note que tu as envoyé ce message à une heure du matin…”).

Donc, je voulais juste vous montrer mon sac à main à l’aéroport. Un modèle de simplicité. Presque rien. Je voyage les mains dans les poche. Avec un baluchon, en sifflotant. Là où le vent m’amène. Ou, là où mon coutelas me pointe (je suis la seule à me souvenir de Rahan?). Donc, non, je n’ai pas voyagé super léger. Comme prévu. Mais en même temps, je crois que le sac à main bien plein, c’est inévitable pour les mamans. Bon, les 7 magazines, ça l’est moins, j’en conviens mais j’adore la sélection de magazines dans les aéroports. Donc, il y avait, 7 magazines, des livres pour Bébé Ours, une mini couverture en mousseline pour Bébé Ours (celle-ci: j’adore cette marque), des mouchoirs, mon ordinateur, mon porte-monnaie, mon mini agenda, du gel purifiant, un assortiment de médicaments d’urgence pour la famille, de la gomme, un stylo anti-taches, un top de coton de rechange (au cas où les oursons seraient malades sur moi ou advenant dégât extrême), lunettes de soleil, un sachet de tisane éclat pour l’avion, des stylos et bien sûr, mini trousse de maquillage sans gel ni liquides. Donc, que des poudres et mini formats. Ma sélection pour avoir bonne mine dans l’avion: mon Shimmer Brick Bobbi Brown, mon Lip Glow Dior et aussi, mon baume à lèvres Aerin. Ah oui, et ma poudre Sensai!

Voilà, vous savez tout de mon sac d’avion. Et sur ce, je vais vite me coucher tôt…Promis maman!

Un teint post-yoga (sans yoga)

Un teint yogaToujours en pleine phase d’actualisation de mon Nouveau Plan, j’attaque maintenant l’étape “Teint Post-Yoga”… sans yoga. Je sais, moi non plus je n’aime pas les raccourcis dans la vie. Comme: un “corps de rêve en mangeant de la cochonnerie” ou le fameux “un cheveu d’apparence saine“. Non, idéalement, le corps de rêve on l’obtient en faisant du sport et en mangeant santé et le cheveu il est sain, point. Idem pour le teint de yoga qu’il faudrait obtenir par du yoga. Sauf que, présentement, pour moi, c’est tout simplement impossible et puis, tout le monde sait bien que Ad impossibilia nemo tenetur (à l’impossible nul n’est tenu“; je trouve qu’en latin ça fait plus “apothicaire”, genre, “j’ai lu ça dans mon grimoire”…petite référence à mon article d’hier donc).

Tarte Awakening & Energy

Donc, nous disions, motivée à actualiser mon Plan dès que possible, j’ai succombé au blush en bâton Tarte en crème teinte Awakening (ce qui signifie plus ou moins “illumination” ou « éveil »). Mon blush de yogi! La marque décrit d’ailleurs cette teinte comme un nude rosé-glowy, ce  qui ne saurait être plus juste. Je vous avais déjà parlé de la teinte de blush en bâton True Love de Tarte ici, mais celle-ci est vraiment très différente. Pas de couleur punchy passionnée cette fois, que de la douceur-neutre-parfaite pour le matelas de yoga (ou la salle de conférence). Des pommettes rosées-lustrées toutes douces, comme si j’avais eu un peu chaud et que j’avais oxygéné mon organisme par de bonnes respirations et de vivifiants mouvements d’étirement. Des joues de cette teinte parfaite de santé qui dénotent une certaine sérénité intérieure et d’une harmonie avec la nature. Genre je suis zen. Mais forte. Je sais! Les joues d’Uma Thurman dans Kill Bill 2 quand elle s’entraîne à  l’épée japonaise avec le maître Hattori Hanzo!  C’est exactement ça! Lumineux de santé. Genre, j’ai un style de vie ultra sain, ultra épuré. Genre, je croque dans une betterave plutôt que dans une pomme, voilà; c’est ma collation. Mais pas n’importe quelle betterave, hein, une betterave que je viens de cueillir à l’instant dans mon office-garden. Mais oui : mon office-garden; mon jardin de bureau…Quoi, vous n’avez pas de jardin de bureau??? Donc, tout ça pour dire que j’ai enfin trouvé mon blush teint de yoga et que juste ça, dans la vie, ça me détend follement.

Imaginez-vous combien j’étais contente donc,  quand j’ai aussi trouvé mon… rouge à lèvres de yogi. Oui, vous avez bien lu. Rouge à lèvres de yogi. Totale transcendance, je sais. Tarte a également lancé le gros crayon à lèvres Energy (juste le nom m’interpelle personnellement!) de la collection LipSurgence. Il s’agit d’une teinte rosée translucide mais intuitive dont le rendu est beaucoup plus soutenu que mon LipGlow de Dior adoré. Un vrai rose plein d’entrain, un rose vivifiant et oxygéné d’athlète. Il fait les dents super blanches et tient vraiment très longtemps. Enfin, avec mon blush yoga plus neutre, c’est la combinaison parfaite.

Tous les produits Tarte sont naturels. Formulation zéro-culpabilité bien zen, parfaite pour en paix avec soi-même, que dis-je, avec l’univers. En plus, le matin, mon maquillage est devenu hyper rapide : un petit coup de Awaken (appliqué à même le bâton) et d’Energy sur mes lèvres. Un petit fluff de fard Kitten de Stila sur les paupières et du mascara. Et voilà! J’ai l’air réveillée. J’ai l’air en pleine forme. J’ai le teint d’Uma Thurman dans Kill Bill. Une collègue m’a d’ailleurs demandé si j’avais changé un truc dans la manière de me maquiller. Bien sûr, l’espace d’un instant j’ai été tentée de lui dire que je m’étais simplement mise au yoga en lui offrant une betterave de mon jardin de bureau imaginaire. Mais je me suis bien vite rappelé mon mantra à moi («les filles cool partagent ») en lui montrant mes nouvelles acquisitions maquillage, histoire d’être sereine avec moi-même. À défaut de faire du yoga, je me dois bien ça.

Vous, vous avez un teint de yoga? Ou un jardin de bureau?

L’École de la Beauté

High School Cool

L’inspiration pour cet article m’est venue en lisant mon Town & Country, le seul magazine auquel je suis abonnée. Gosh, j’adore cette revue!

Il y avait un article sur les rites de passages mais plus précisément, sur ce que l’on apprend en beauté au moment où l’on est à l’école. Vous savez, ces petits trucs que l’on se file entre collègues de classe, ces produits qui deviennent complètement cultes dans un groupe d’amies, ces trucs, recettes ou formules que l’on adopte alors que l’on est au secondaire et qui finalement restent avec nous toute notre vie?

T&C

Bon, bien sûr, dans Town & Country, par “école” on entendait des “prep boarding schools” (pensionnats privés ultra-exclusifs) sur la Côte-Est américaine où les filles jouent au lacrosse en blazer brodé aux armoiries de l’école. Pas vraiment ce que j’ai vécu…Par contre, le moment où l’on commence à se maquiller et à en discuter entre amies demeure universel. Et nous influencera longtemps.

Au secondaire aucune fille ne voulait admettre qu’elle se maquillait. C’était le moment de gloire de “Maybe she’s born with it (Maybe it’s Maybelline)“. D’ailleurs, mon article préféré à l’époque (celui que j’avais recopié à la bibliothèque dans mon journal intime) était sur le No-Makeup look, dans YM (Young and Modern) Magazine. Mes icônes du moment étaient Niki et Krissy Taylor, Cyndi Crawford, Drew Barrymore et Christy Brinkley. Je rêvais d’une robe Zum-Zum et d’une crème Biotherm. Et, comme à l’école toutes les filles avaient un esprit anti-partage (vraiment pas cool), il n’y avait que ma très bonne amie V. et mon Goglu qui savaient que je me maquillais.

YM

Par contre, j’avais la chance de faire partie d’une équipe de synchro où là, toutes les filles partageaient tout: des conseils de mise en pli aux tubes de mascara. Il y avait des filles plus âgées, que nous prenions comme modèles et il y avait les plus jeunes qui se joignaient à nous et que nous conseillions. J’y ai beaucoup appris, sur la vie, mais aussi en beauté. De Cindy j’ai adopté le recourbe-cils. De Tasha le shampoing à la banane The Body Shop qui faisait les cheveux tous doux. De Valérie le rouge à lèvres Toasted Almond de Cover Girl. Et bien sûr, je suis devenue super amie avec A-M qui m’a bien appris comment tout ranger mes produits et bobby-pins dans des petits sacs zip-lock quand on voyage.

Banana Shampoo

Le fait que mes amies de synchro et moi nous voyions chaque jour créait ce que j’imagine, est l’ambiance d’un pensionnat (sur la Côte Est-américaine, tiens!). Mais en même temps, chaque soir après la piscine, nous retournions à la maison où nous pouvions lire un magazine avec nos mère et piquer le rouge à lèvres de nos soeurs (sorry Gogs!). Bref, c’était idéal pour forger sa coquetterie!

Toasted Almond

Parmi les produits classiques de ma jeunesse, il y a eu longtemps le déodorant Dove (que je n’utilise plus maintenant que je suis passée au bio au grand bonheur de mes aisselles), le Sun-In que j’appliquais dans mes longueurs l’été, histoire de blondir un peu plus et de le mettre ensuite en valeur avec le Shampoing Klorane à la camomille et bien sûr, le système de soins basique 3-temps de Clinique que m’offrait ma grand-maman à mes anniversaires, avec la Crème de Huit Heures Elizabeth Arden.

High school

Parmi mes grands chouchous de l’époque qui en disent long sur le style et la beauté telle qu’elle était conçue dans l’ouest de l’île de Montréal dans les années 90,  il y avait les gloss BonneBell, dans des teinte de rouge brique, que j’estompais à outrance pour que ça devienne un « stain », les Almost Lipstick de Clinique (teintes Black Honey et la (défunte) Fruit Ice) et l’Ombre à paupière Taupe de Cover Girl qui était la teinte parfaite de « ma paupière mais en mieux » si telle chose existe. Il y a aussi eu au début le mascara transparent Great Lash que j’appliquais comme mascara, puis, un mascara Cil-à-Cil de Bourjois brun (rapporté de Paris par ma tante), puis, enfin, le mascara Marathon de CoverGirl qui était absolument inlavable et donc, idéal pour les entraînements de synchro. J’ai vite découvert la poudre, pressé puis libre- c’était devenu un peu mon secret de beauté numéro 1. Pour mes cheveux frisottés j’adorais le Serum Citré Shine (que j’achetais aux États Unis) et j’économisais constamment pour m’acheter du Pantène Pro-V et du gel douche Dew Berry au Body Shop pour rincer le chlore (je faisais une consommation industrielle de produits de douche vu que je…partageais tous mes produits avec mes amies!) Sinon, j’adorais aussi quand ma maman m’emmenait chez Madame Bellefontaine, sur la rue Bleury, une vielle boutique un peu bizarre spécialisée en produits à cheveux mais qui n’existe plus…

CitréShine

Il y avait aussi le rouge à lèvres teinte Rosewood de Body Shop et le parfum White Musk aussi. J’ai aussi porté le parfum Sunflowers d’Elizabeth Arden (avec une salopette en jeans, yeah!) et finalement, Paris d’Yves Saint-Laurent et Champs Elysée de Guerlain alors que les filles autour de moi trippaient Calvin Klein, Cool Water et Perry Ellis 360.

Sunflowers

En matière de rouge à lèvres, j’étais insatiable. J’ai longtemps eu une préférence pour le Toasted Almond de Cover Girl (à cause de Valérie), le Sable de l’Oreal, le Twig de MAC, le Cola de Lancôme, le All Heart de Clinique et le Skinlight de Revlon (j’avais tellement hâte qu’il arrive enfin dans mon Uniprix; je l’avais vu dans une revue et téléphonais constamment pour savoir s’ils l’avaient reçu). Il y avait aussi le complètement culte Lip Smakers de BonneBell teinte Dr. Pepper que j’utilise encore à l’occasion ; sa teinte de rouge-rose-collège est absolument inimitable et légendaire. Enfin, rayon blush, c’était le Prism de MAC ou le Pinch Your Cheeks d’Origins; mes deux chouchous jusqu’à ce que ma maman m’achète la poudre bronzante Dior (la dernière année de mon secondaire) suite à une grippe qui avait traîné trop longtemps…C’était mon tout premier produit Dior…le premier d’une longue liste.

Capture d’écran 2013-03-07 à 23.40.39

Finalement, rayon manucure, c’était ma Grand-maman qui m’approvisionnait : crème et durcisseurs Sally Hansen pour ensuite appliquer mon vernis Real Raisin de L’Oréal, que j’avais acheté pour copier A-M.

Et maintenant, parmi ces produits, y en a-t-il que j’utilise encore? La poudre bronzante Dior, bien entendu, toujours ma préférée pour les vacances, le Lip Smackers Dr. Pepper, of course, et bien sûr, le Black Honey Clinique n’a pas pris une ride au point où il en existe désormais une collection complète… J’ai récemment eu très envie de redécouvrir la teinte All Heart de Clinique et le gloss Air Kiss également de Clinique (comme une vague de nostalgie).

Black Honey

Et si j’étais au secondaire aujourd’hui, j’utiliserais quoi? Sans doute une BB Cream invisible (comme les nouvelles BB Cream Naked d’Urban Decay), je collectionnerais les teintures à joues comme le Tarte Cheek Stain, le BeneTint de BeneFit et le Aura de Hourglass. Je n’aurais d’yeux que pour la palette Naked d’Urban Decay (parfaite pour mon no-makeup look) et rangerais le tout dans une pochette à motifs de chatons Forever 21.  Pour mes cheveux, je serais tentée par le Hot Toddy de DryBar (qui zappe les frisottis) et bien sûr, les barrettes Hello Kitty. Ça, ma poudre bronzante Dior, mon Lip Glow et le mascara DiorShowDior toujours;  j’adore. Au rayon des fragrances, je pencherais sans doute vers l’anti-parfum Juliette has a gun Not a Perfume, ou encore, vers le très léger Petit Ange de Les Parfums de Nicolaï, doux comme tout. Ou peut être encore un parfum bien français, un grand classique comme l’Heure Bleue de Guerlain, pour bien marquer mon entrée dans le monde de la coquetterie. Oui, finalement, je crois que ce serait ce dernier. Que voulez-vous, on ne se refait pas, même à 15 ans…

Hot Toddy

Petit Ange

Vous, au secondaire, vos essentiels beauté? Ou, si vous y étiez aujourd’hui, vous porteriez quoi?

Le (Nouveau) Plan

Le (Nouveau) PlanVous vous souvenez de notre dernier Plan, à V. et à moi? C’était à l’occasion de la rentrée…Bon, alors, depuis le 1er janvier, V. et moi on se promet d’élaborer un Nouveau Plan, chose que nous n’avons pu faire…qu’hier. C’est pourquoi, tel que vous le constaterez, j’ai revêtu mon chandail “Better late than Never” pour l’occasion. Poussette, biberons, magazines et maquillage, nous nous sommes retrouvées au Café Neve pour quelques heures et nous avons élaboré un (Nouveau) Plan tout réjouissant.

Le Plan (before)

Notre set-up avant notre Plan

V: Bon, alors, ce Plan, c’est un Plan pour… le printemps?

Moi: Hmm…Ou un Plan pour le Jour de l’An? On n’a jamais fait de Plan pour le Jour de l’An…

V: Oh oui! Pourquoi on ne ferait pas le point sur nos résolutions de début d’année? On pourrait en profiter pour se fixer de nouveaux objectifs?

Moi: Résolutions? Quelles résolutions? Attends, moi, je t’attendais, pour prendre mes résolutions. En plus, j’ai eu un début d’année tellement rock-n-roll que je serais portée à dire que de janvier à maintenant, ça ne comptait pas. Genre de limbo inter-résolutions.

V: En plus, le 1er de l’An c’est hyper aléatoire comme moment pour prendre des résolutions. Moi je dis que c’est maintenant, à l’aube du printemps, le bon moment pour repartir du bon pied. Le parfait timing, quoi.

M: Tellement vrai! Le premier de l’an, pfff, n’importe quoi. Le vrai premier de l’an, c’est quand on le sent, c’est viscéral. Tu as raison. Alors…Bonne année, donc! (On trinque avec nos lattes).

V: Oh oui, bonne année! Que cette nouvelle année te comble!

M: Bon, alors, en ce premier de l’an personnel, nous sommes réunies pour faire un Nouveau Plan! Boooon. Commençons. Nouveau Plan, nous voici, nous voili! La séance est ouverte.

(…)

M: Bon. Donc. Commençons.

V: Tu as des idées, pour commencer? Des genres de notes préliminaires? Une annonce inspirante à faire avant qu’on commence pour vrai?

M: Non, ça va. Je te laisse la parole. Allez, je suis à l’écoute.

V: (…) (Soupir en feuilletant un magazine.) Bon, moi, j’ai l’impression d’être à la croisée des chemins dans ma vie. Genre, c’est maintenant ou jamais.

M: (Sentiment de panique intérieur) Maintenant ou jamais que quoi?

V: Maintenant que je dois commencer à vraiment bien prendre soin de moi, sinon, j’ai l’impression que ça va se gâter. Bien manger, bien me crémer, bien dormir… Les bonnes habitudes de vie, si je ne les adopte pas maintenant, je sens que je serai super ridée et mal dans ma peau genre, demain! Je veux adopter les bons gestes aujourd’hui. For now and forever.

M: Oui, bonne idée. Bons gestes. Habitudes saines. Je note. Mais je serais aussi portée vers l’idée de “ne pas en faire trop”. Je suis trop fatiguée pour tout réinventer. Je veux juste…

V: (toute illuminée d’inspiration)…Tu veux juste…”ÊTRE”?

M: Ouiiii! C’est ça. Être. Je veux être moi, je veux de la simplicité. Je note: Juste être.

V: De la simplicité, oui, mais raffinée. Pas la simplicité “je m’en fous”. Non, la simplicité qui émane d’un art de vivre bien choisi. Simplicité raffinée.

M: Un nom me vient en tête, là… Gwyneth Paltrow??

V: Non, moi elle ne m’inspire plus.

M: Bon, moi non plus en fait.

V: Jessica Alba! Ou encore les belles actrices québécoises…

M: Oui, et Gisèle dans la pub Les Beige de Chanel! Genre look hyper naturel mais recherché…Un teint abricoté! Ou…Garance Doré! Ouiiiiii. L’apogée du chic français construit sur les bonnes bases…Allez, je note. Chic français.

V: Le chic français, on ne se trompe jamais avec ça…Mais tu sais, autant j’aime le chic français-ballerines-Repetto-et-t-shirt-bien-coupé-visage-frais, etc… J’aime aussi le look très dramatique des yeux smoky un peu hautains de New Yorkaise dans la nuit. Genre aristocrate urbaine qui finit ses pots de liner en deux mois. Mais que veux-tu, nous sommes des êtres de contradiction.

M: Je note: être de contradiction. Oui. Très inspirant. C’est super mystérieux. Pour moi, je veux plutôt un look frais post-yoga. Je sais, je ne fais pas de yoga, je n’ai pas le temps, ça me stresserait trop d’essayer de mettre ça à mon horaire.  Mais en même temps, si j’avais un look teint post-yoga, je suis certaine que ça me détendrait aussi. En fait, ça serait sûrement le meilleur moyen pour moi de m’initier au yoga. Des jus de fruits fraîchement pressés. De l’eau de coco. De la douceur. Je veux être plus cool avec moi-même. Je veux servir de bon exemple pour Petite Ourse. Juste prendre soin de moi pour être bien. Je veux revenir à la simplicité. Aux jouets classiques en bois pour les petits, par exemple.

Stila Convertible Color Sweet Pea

Stila Convertible Color dans la nouvelle teinte Sweet Pea

(Petite Ourse, en train de colorier, nous regarde d’un air méfiant, pas convaincue de l’idée de jouets en bois.)

Le Plan (après)

(…) Après l’élaboration du Plan

V: Bon, allez, assez sur la “Genèse de notre état d’esprit”…Concrètement, ça donne quoi tout ça?

M: D’abord, j’ai envie de cheveux un peu défaits tout doux. Je crois que je vais investir dans le Semi Sumo de Bumble Bumble. Les nouveaux rouges à lèvres Chanel Velvet ne me disent rien: déprime. Je veux de la lumière. Je veux avoir l’air reposée. J’ai très envie du nouveau Lip Sugar de Fresh, teinte pétale. Oui, moi, je veux du nude rosé glowy pour le printemps.

Fresh lip Sugar

Fresh Lip Sugar teinte Petal

V: Moi, je veux investir dans des pièces aux teintes d’aquarelle. De la dentelle, du champagne (comme une couleur, comme un breuvage). J’ai envie de poésie. De fleurs de cerisiers. Un petit look Twiggy pour donner du style à ma nouvelle coupe Pixie. Des robes trapèze bien courtes, le mascara Cils d’Enfer de Guerlain. Ah oui, et une robe jaune et le courage pour enfin aller me faire percer les oreilles.

Capture d’écran 2013-03-03 à 16.37.57

Cils d’enfer de Guerlain

Moi: Pour ma part, j’ai envie d’un manteau qui a du mouvement (comme celui-ci de Burberry Brit). Avec le Prep School Shirt de Current Elliot, des jeans skinny foncés et des lunettes Aviators Ray-Bans. Et pour les robes, j’ai envie de blanc, de crème, de trucs très “ladylike“. De l’élégance. J’adore celle-ci d’Alice and Olivia, et celle-ci aussi… Ouais, j’adore Alice and Olivia en général.

Robe RED Valentino

Robe Red Valentino

Oui, les robes, dans la vie, ça m’inspire plus que les pantalons cargo. J’adore cette robe aussi, et encore celle-ci.  Disons que je vais essayer de trouver des versions plus abordables, ce sera mon petit projet. Je pense à des sacs à main en cuir vernis comme dans la pub Gucci, avec un vernis assorti. Je pense à de jolis cardigans dans des teintes de jaune pâle, de vert d’eau, de corail-sorbet (j’en ai vu plein hier soir chez Forever 21, tous à moins de 25$). De l’incandescence (comme couleur, comme breuvage; mais non, c’est une blague!). Un teint ensoleillé de fin d’hiver (une teinte de mocha bien mat) et une bouche à peine rose givrée. Genre ski de printemps. Un truc qui dit: Ice Queen mais sympathique

Robe vert d'eau Club Monaco sur Shopbop.com

Robe vert d’eau Club Monaco sur Shopbop.com

V: Ouiiiii. Et un parfum de printemps que j’aurai choisi pour l’occasion. Des roses anglaises. De la porcelaine (pour boire le thé, comme objectif pour mon teint). Je veux être plus audacieuse pour mon look. Miser sur la culture. Avoir un chien. Tu crois que “Pastel” ça serait assez quatre-saisons comme nom pour mon futur chien?

Pub Joie Apparel

Pub Joie Apparel

Moi: Pourquoi pas… De la réorganisation! J’ai une vision de mes draps et nappes tous bien repassés, dans une armoire ancienne avec des petits sachets parfumés brodés à mes initiales. Un vanity qui a l’air sorti d’un poème anglais (avec de vieux flacons d’apothicaires), un bouquet de roses qui perd ses pétales… De gros nuages noirs dans la campagne anglaise. De la dentelle comme dans les pubs Joie. Le teint parfait de Katie Holmes dans les nouvelles pub Bobbi Brown. Et des bijoux délicats et sentimentaux superposés. L’Eau de l’Hermine Lostmarc’h. Sac à main bien organisé en tout tempsVernis Chanel teinte emprise. Cheveux bouncy défaits super doux. Look féminin au possible.

Robe Shellyanne Alice et Olivia sur Saks.com

Robe Shellyanne Alice et Olivia sur Saks.com

Pub Bobbi Brown avec Katie Holmes

Pub Bobbi Brown avec Katie Holmes

V: On se calme avec les nappes, draps et le sac à main parfaits… Je croyais que tu avais envie de t’en demander moins…Moi j’ai envie d’investir dans la ligne Algenist pour avoir un teint vraiment parfait. Je ne lis que du bien de ces produits. J’ai envie de cuisiner le dimanche et d’avoir de bons petits biscuits maison à déguster avec mon thé mardi après-midi. J’ai envie d’aller au musée, de porter cette jupe magnifique de Calypso St-Barth et d’aller me promener dans de grands espaces…Avec mon chien Pastel…

Calypso St-Barth

Calypso St-Barth

Moi: Un petit verre d’incandescence?

V: (Rires) Non, mais sérieusement, je suis toute inspirée.  I think this is really going somewhere!

Moi: Oui, ce que j’aime avec notre Plan, c’est qu’il est simple. Simplicité choisie. Pas besoin de se réinventer. Enfin, on pourra juste ÊTREÊTRE!

V: Que veux-tu, je t’avais bien dit que nous étions des êtres de contradictions…

P.S. Votre nouveau Plan, vous le partagez avec nous? 

P.P.S Un petit mot pour m’excuser de mon retard à répondre aux commentaires ces jours-ci. C’est toujours avec autant de joie (et un crayon et papier pour prendre des notes; vous avez de super idées) que je vous lis. Malheureusement, je manque un peu de temps et dois parfois choisir entre rédiger un nouvel article ou répondre aux commentaires. Mais je me promets de me rattraper bien vite. Merci d’être toujours là!

L’Anti-Lundi

Anti-LundiPréparez-vous, cet article c’est n’importe quoi. Cet article, je l’écris parce que je me dis que si j’étais vous (tout en restant moi), je voudrais exactement ça: un article pour m’encourager le lundi matin. Pourquoi? Parce que j’ai horreur des lundis matin. Le dimanche soir, d’ailleurs, j’ai vraiment les bleus, c’est l’angoisse. Tenez, au moment même où j’écris ces lignes (toujours dimanche) j’ai limite des palpitations et je bois une infusion ancestrale (menthe poivrée) dans l’espoir d’avoir l’esprit clair et aguerri du yogi. D’ailleurs, je me demande si le yogi est stressé le dimanche soir…

Une solution que j’ai trouvée consiste à faire durer les petits plaisirs du weekend durant la semaine, histoire d’égayer les longues journées, histoire d’avoir hâte à quelque chose. Voici donc, en vrac, ce qui m’encourage en ce dimanchôsoir (si vous me voyiez, vous verriez mon expression faciale dramatique digne d’une peinture de Munch).

Alors, d’abord, je vous mets à jour! Ma semaine “Gloire à l’Hiver” est loin derrière moi! Là, c’est décidé, j’ai hâte à printemps et je transitionne en phase “Comment survivre à la fin de l’hiver/Omondieu, comme j’ai hâte au printemps!

Donc, pour me mettre un esprit ensoleillé, je me tartine d’auto-bronzant. Une envie soudaine m’a pris, comme ça. Une évidence spontanée et impérative de la vie ça ne se discute pas, hein. Je me suis donc tournée vers celui de Clarins qui est reconnu pour son hâle super naturel et, que dire: j’ai l’impression de revenir de vacances ou d’avoir fait une cure de luminothérapie ( coïncidence? I think not!). Un petit teint abricoté de belle Californienne, il n’y a pas à dire, c’est tellement remontant…J’applique la Gelée Auto-bronzante Express (vraiment non-grasse) sur mon visage et le Lait Auto-bronzant sur mon corps. C’était vraiment ce dont j’avais besoin.

Clarins Autobronzant

Ensuite, il faut que je vous dise, je suis totalement éprise de mon nouveau vernis Chanel teinte Éprise, un nude-rosé à peine irisé qui fait des ongles so-sixties, tellement flatteur. Dès que je le porte on me fait mille compliments. C’est mon vernis nude parfait du moment, celui qui va avec tout et me permet de me réinventer, version simple, pure, ballerines et trench et Eau de l’Hermine… Il me fait des doigts longs et fins (un peu comme ceux des anciennes Barbie, pour celles que ça peut éclairer…Quoi, ça n’éclaire personne?) et est idéal pour me mettre dans l’esprit de printemps.

Éprise de ChanelEnsuite, je viens de terminer une lecture absolument délicieuse, totalement touchante et vraiment réconfortante. Il s’agit du roman Ernest et Célestine -de Daniel Pennac. Enfant, j’adorais les histoires d’Ernest et Célestine de Gabrielle Vincent, que nous empruntions à la bibliothèque de Pointe-Claire. Quel bonheur de retrouver à nouveau ces personnages dans un vrai roman (où il nous appartient d’imaginer les aquarelles), une histoire d’amitié et d’amour, sur les attentes extérieures et les passions, pour les petites-grandes filles, pour les souris et aussi les ours. Ici, le film sera en salles le 1er mars et je sautille littéralement d’impatience.

Ernest et Célestine

Enfin, la grande petite-fille en moi a également eu le coup de foudre pour les magnifiques livres de la collection Belle et Boo (et tout le reste d’ailleurs, à découvrir sur le site web de Belle et Boo), une jolie petite fille et son lapin, dont les illustrations à l’ambiance oh-so-vintage me font totalement rêver. Vraiment, je ne me lasse pas de lire des (bons) livres d’enfant. C’est léger et on avec nos yeux d’adultes on y voit autre chose, une autre sagesse. Il y a certains soirs où c’est juste ce dont j’ai besoin.

Belle et BooParlant de plaisirs légers, j’adore la boutique en ligne Mélijoe qui propose tous les plus beaux vêtements pour enfants. Toujours le bon tissu, le bon motif, le bon jupon pour faire tourner les petites filles modèles et le pantalon parfait pour faire courir les petits capitaines adorables, on rêve de retourner en enfance pour avoir nous aussi la robe Chloé vert verre-d’eau. Oui, c’est en quelque sorte le Net-à-Porter de nos petits; juste ce qu’on aime, avec un vaste éventail de prix et que des pièces de qualité. Je ne vous dis même pas ce que je passe en temps sur ce site à rêvasser et à imaginer mes petits ours bien habillés et à leur créer des outfits et des look “en toute circonstances“. Je passerai une commande bien vite, je le sens.

Mélijoe

Voilà pour mes plaisirs de la semaine; ajoutons à cela des lunchs santé et savoureux (la recette de mes rouleaux de légumes arrive bien vite!), un nouveau démaquillant étonnant et merveilleux (je vous en reparle aussi), une routine éclat (du visage) et hydratation intense-intense (des pieds que je veux absolument doux-doux-doux) et…un ménage de sac à main pour bien commencer la semaine. Allez, grande respiration et courage! Bon lundi à toutes!

(Tous les conseils pour commencer la semaine de manière sereine et positive seront accueillis à bras ouverts. Des conseils? Des idées? Please???)

En toutes circonstances: date night

en toutes circonstances

Papa Ours et moi avons récemment eu une soirée en amoureux au resto. Oui, oui. Une soirée juste pour nous deux, sans chaise haute, ni bavettes, ni lingettes. Pas Petite Ourse qui nous indique par un mime ce qu’elle veut manger (« du poulet que je mange comme ça »- comprendre: une cuisse de poulet) et pas besoin de cacher les salières et poivrières parce que Bébé Ours les utilise comme des maracas. Ou en shampoing sec. Sur moi. Ahhh. Une vraie soirée d’amoureux, donc. Juste nous deux, à une table un peu à l’écart devant une grande fenêtre enneigée, pour se retrouver enfin. Le bonheur!

Voici donc mon choix de tenue pour cette belle soirée, histoire d’inspirer vos look pour ces moments qui réchauffent le cœur alors qu’il fait moins vingt dehors. Parce que oui, si idéalement, les petites robes, les jambes nues et les chaussures peep-toe vont droit au cœur (du moins, moi, c’est ce que je préfère porter! Surtout s’il y a du tulle. Et des paillettes…), il y a des soirs d’hiver où il faut faire un véritable brainstorm créatif. Mais surtout, où il faut prendre son courage à deux mains pour quitter le legging doudou et le gros chandail. (Ou pire, le Truc Vert.)

D’abord, le maquillage! J’ai opté pour un maquillage que j’appelle «Princesse Russe-Monica Bellucci-Fusion ». Bon, pas besoin d’entrer dans les détails, hein, le nom dit tout. C’est super évident. Teint parfait, yeux biens ombrés de Monica Belluci et une lourde frange de cils MAIS avec un éclat davantage hivernal que méditéranéen. D’abord parce que je ne suis pas bronzée. Ensuite parce que j’utilise des couleurs froides.

Yeux Date night

Paul & Joe

En premier lieu, précisons que j’ai travaillé mon teint comme décrit ici (je suis en train de terminer mes produits teint). Ensuite, sur mes yeux j’ai utilisé les fards de la collection Winter Wonderland de Paul & Joe. J’ai appliqué la teinte rosée-champagne sur l’ensemble de la paupière, puis, j’ai creusé le pli avec la teinte foncée (pot rouge de l’écureuil). J’adore cette teinte foncée un peu universelle et facile comme tout à estomper. Une révélation pour moi (la première ombre à paupières Paul & Joe que j’utilise.) J’ai appliqué beaucoup de mascara (mon Twist-Push-Up Marcelle) et j’ai donné à mes joues un éclat « Palais des Glaces » avec le Shimmer Brick Bobbi Brown dont je vous ai parlé ici.

Lips Date night

Sur mes lèvres, en vraie Monica Bellucci, j’ai opté pour un nude froid (mon Rouge Bunny Rouge Nothing Unknown), subtilement défini par mon crayon Armani 12. Puis, pour la petite touche glacée, j’ai estompé une goutte de gloss Pink Oyster Bobbi Brown au centre de la lèvre inférieure. Un petit pshiit de mon Lann-Ael Lostmarch…Voilà donc mes amies, comment on réalise le look Monica Bellucci-Princesse-Russe-Fusion!

Alice and OliviaIMG_2462

Rayon vêtements, étant souvent en noir, j’ai eu envie de couleurs pour changer. Ma petite robe Alice & Olivia! Absolument parfaite dans sa délicieuse teinte de lipstick punchy; je l’aime d’amour. Stretch, bien coupée, féminine, c’est tout ce que j’aime dans une robe et j’adore que je peux la porter hiver comme été, au bureau comme à une soirée. Ma conclusion est donc à l’effet qu’il s’agit d’un excellent investissement (encore une note marginale pour mon comptable) . Bas collants opaques, cuissardes (BCBGMAXAZRIA), sac Chanel 2.55 et boucles d’oreilles d’inspiration vintage complètent le look qui, au final, est assez classique. Les bottes sont le seul point en suspension, l’élément déstabilisant. Ah oui, le bracelet, lui, est de chez Henri Bendel (un endroit que j’adore mais ça, vous le saviez déjà!).

Date night 2

Maintenant, le manteau. Mon manteau. Mon premier manteau de fourrure. D’abord, précision : c’est de la fourrure recyclée! Une merveille- complètement sublime. Il est doux, mais doux… Entièrement fait de castor fantôme (le nom donné à de la fourrure de castor teinte brun chocolat, super riche, plein de reflets), il a une grosse capuche bordée de renard et des pompons. Le manteau appartenait à ma belle-maman, qui me l’a offert pour mon anniversaire. J’en ai été très touchée. Comme il ne m’allait pas et qu’il n’était plus au goût du jour, pour Noël, Papa Ours m’a offert de le faire “remodeler”. C’est une tâche énorme pour le tanneur qui doit démonter les peaux, les faire nettoyer, les retendre, faire un patron, les couper puis remonter le manteau. Ça a pris des semaines! Je suis tellement contente du résultat, tellement heureuse d’être autant au chaud, tellement fière de pouvoir jouer les belles de Dr. Zhivago (comme dans mon Plan); il fallait absolument que je vous en parle! Je le porte avec des gants de mouton retourné Uggs dans la meme teinte de chocolat chaud. Voilà, je suis bien dans la tempête et plus douce qu’un ewok. Un énorme merci à Papa Ours et sa maman pour ce cadeau inspiré! À toutes celles qui me lisent, Boucle d’Or dit : demandez autour de vous s’il y a des manteaux de fourrure qui traînent dans les greniers ou qui ne sont plus portés. Il peut suffire de peu pour les transformer et en faire la pièce phare de notre garde-robe l’hiver. Que ce soit en manteau ou en accessoire…La fourrure, ça reste un classique super chic et on ne peut plus chaud.

Mon manteau tout chaudDans mon sac j’ai apporté un petit cardigan de laine très fine noire, que j’ai roulé (pour les courants d’air) et aussi, bien sûr, gloss et mini poudrier de sac Caron. Mes cartes, mes clés, des menthes, une miniature de mon parfum…j’ai laissé les crayons de couleur et le verre à bec sur le comptoir (yay!) et suis partie le pas très, très léger. Nous avons pris un taxi. Mon cœur battait fort dans la nuit. Oh, vive les date nights!

Je suis la seule à adopter le look Monica-Bellucci-Princesse-Russe-Fusion pour ses date nights?

La Clé de la Beauté

Clé de PeauQuand j’étais plus jeune, je regardais les filles plus âgées (celles qui avaient l’age que j’ai maintenant, ah, ah) et je me demandais d’où venait ce look classe, flou chic, luxueux et effacé. Appelons cela le Flou-Chic-Luxe-Effacé, voulez-vous? Parce que du haut de mes seize ans, avec ma peau parfaite, mon gloss trop collant, mon sac d’école et tout le temps du monde pour me préparer le matin, je recherchais justement ce petit je ne sais quoi de «magnifique avec un minimum d’efforts ». Mais je n’arrivais pas à mettre le doigt sur quoi ou le comment.

Puis, il y a un peu plus d’un an, j’ai craqué et je me suis offert le fameux cache-cernes Clé de Peau, porté par les stars et encensé par les médias. Ce cache-cernes tient de la légende, c’est la chasse-gallerie de la beauté, le bonhomme sept heures de celles qui en dorment moins de cinq. On n’y croit qu’à moitié. Mais, en même temps, comme le Père Noël et les ventes privées de sacs Hermès, dans un total esprit d’aveuglement volontaire optimiste et rêveur on espère que ça existe vraiment.

(Vous croyez que je peux étirer encore plus l’histoire de moi qui achète un tube de cache-cernes?? Attendez, vous n’avez encore rien vu). Donc, je disais, j’ai succombé au Cache-cernes Clé de Peau, un peu dans un état second, vaguement optimiste. En payant (glurp!), l’espace d’un instant, j’ai eu un petit frisson d’effroi: la peur d’être déçue. Mais je vous rassure, le sentiment s’est évaporé (pouf!) instantanément quand des yeux inconnus et reposés m’ont fait un clin d’oeil dans le miroir. Les yeux brillants c’était les miens. J’avais l’air d’avoir rajeuni, dormi, fait une cure d’herbe de blé, fait du sport, être partie en vacances, appliqué un soin contour de l’oeil, prié le dieu du contour de l’oeil, vécu ma vie avec des lunettes de concombres. Oui, finalement, c’était l’achat de l’année.

Comment vous le décrire? Il est soyeux mais a une excellente tenue, il ne file pas, ne fond pas, ne plaque pas et n’accroche pas. Il est super hydratant, semble « repulper » les creux sous mes yeux, il couvre même les cernes les plus foncés (j’ai des yeux de panda insomniaque-junkie) et enfin, ce qui est essentiel, il dure toute la journée. Il a véritablement un effet lissant sublimant. Il éclaire. Il se fond parfaitement à la peau, se travaille comme un charme et il est toujours naturel. On peut aussi bien sûr, l’utiliser ailleurs sur le visage (sauf sur les boutons, à mon avis, il n’aura pas une adhérence suffisante pour cette utilisation). Enfin, le meilleur : c’est que le tube dure vraiment longtemps (je veux dire, point de vue amortissement budgétaire, c’est une note pour mon comptable). Oui, il est cher donc, mais il dure longtemps. Mais surtout (et c’est l’essentiel) c’est le cache-cernes de tous les temps. Enfin, à titre indicatif, j’ai la teinte 02, Beige.

Mais, ça n’est pas terminé! Vous vous rappelez ce fameux voyage où j’ai oublié mon Lip Glow et j’ai tenté de me sevrer? Je me suis dit, pour y parvenir, il te faut un tube qui t’emballe vraiment, un truc hyper spécial. Alors, j’ai craqué pour le Stylomine Rouge Éclat Confort de la marque Clé de Peau, teinte 209. Il s’agit d’un rouge à lèvres un peu translucide car hyper hydratant, dans une teinte gourmande de pivoine, à peine rehaussé de très fins pigments lustrés. Très, très lumineux, tout confort, il donne volume et couleur à mes lèvres, leur donne cet aspect jeune et gourmand. Non sans rappeler le Sérum de Rouge de Dior, le Stylomine Clé de Peau est un produit tout indiqué à celles qui ont envie de couleur, d’une beauté très fraîche et chic (du style, à porter avec l’Eau de l’Hermine, le trench et le t-shirt blanc, les cheveux défaits). Je l’adore, mon Lip Glow a de la sérieuse compétition. Enfin, le petit plus qui change tout : j’adore le tube très fin et long (et l’applicateur bien précis); un vrai étui de type stylo qui rappelle les Mont-Blanc et rend le geste on ne peut plus élégant. D’ailleurs, comme un stylo, on y glisse une recharge une fois la cartouche de rouge terminée. Par contre, une mise-en-garde s’impose : on ne peut tourner le tube que dans un sens, une fois que le rouge à lèvre est sorti (par « clics ») on ne peut le remettre dans le tube. Il faut donc procéder vraiment un clic à la fois (et le garder très, très loin des pattes des petits ours!)

Enfin, voilà, en vieillissant je me rends compte que j’ai enfin saisi le comment du flou-chic-luxe-effacé tant convoité durant ma jeunesse: des produits hors pair, véritable secrets d’initiées pour le teint et les lèvres. Des produits qui donnent une patine de qualité à notre image, comme un beau vernis sur un plancher un peu fatigué. En ce qui a trait à l’essence même de ce flou-chic-luxe-effacé, je pense que je commence à enfin mettre le doigt dessus : à avoir moins de temps pour se préparer, on va à l’essentiel, on estompe, on assume. La clé de la sagesse j’imagine; la clé de la beauté.

Allez, je suis la seule à aimer d’amour fou son cache-cernes?

Les joues de Coco

Coco Rochas

Depuis que je suis ado, je rêve d’os de joues angulaires, genre des cheekbones acérés comme des lames de ciseaux. Des joues hyper creusées en fait. Limite, des joues de fille malade. Et ma maman, elle, depuis que je suis ado, me répète que des belles joues rondes, c’est beaucoup mieux, c’est synonyme de santé, ça vieillit mieux, c’est beaucoup plus joli, tu es belle comme ça et en plus tu es intelligente et une belle personne et puis, c’est ce qui compte dans la vie et tu es une championne, je suis fière de toi et tout ce que les mamans disent toujours pour que l’on se sente bien. Même si elle a raison sur certain points (comme l’aspect jeunesse), ça ne me donne envie que d’une chose: des joues creusées. Eh oui, c’est comme ça.

Parmi les joues creusées de ce monde que j’adore, il y a celles de Kate Moss, celles d’Amber Valetta et celles de Coco Rocha, cette belle mannequin canadienne que j’ai d’ailleurs déjà rencontrée en vrai (ne lui posez pas de questions, il est absolument impossible qu’elle se souvienne de moi). Des pommettes bien hautes en saillie, un visage facetté comme un diamant et des cheekbones qui pourraient couper du verre: tout ce que j’aime dans la vie (et que je n’ai pas naturellement).  C’est pour ça que quand j’ai lu ses petits trucs pour des joues bien définies dans le In Style du mois de mars, j’ai essayé le tout le midi même sur mon heure de lunch dans la salle de bain. Et vous savez quoi? Je suis retournée m’installer à mon bureau avec des joues dignes d’une pub de sacs Longchamp! Oui. Oui. Pub de sacs Longchamp, moi.

Je suis bien ronde des joues et, avec le temps, j’ai fini par l’accepter. Je le sublime, je le met en valeur avec des blush Rose Romance, Pêche Promenade ou Bronze Biarritz et j’ai appris à en tirer profit. Et puis, c’est vrai que ça rajeunit drôlement, un visage rond. Par contre, il y a des moments dans la vie où j’ai besoin de « power cheekbones » comme on peut avoir besoin de talons YSL Tribute ou d’un veston bien structuré à épaulettes, je suis la seule?  Et la petite recette de Coco Rocha, peaufinée par moi-même au cours de la dernière semaine est tellement inratable que… mine de rien, j’attends mon appel téléphonique de Longchamp pour m’offrir ma propre campagne publicitaire. À moi, Boucle d’Or aux joues creusées.

Alors, pour le jour: comme Coco, j’applique un fond de teint mousse dans une teinte beaucoup plus foncé que le reste du visage, dans le creux de la joue, sous l’os, en veillant à bien l’estomper. Si Coco dit utiliser le fond de teint mousse de la marque l’Oréal, j’ai opté pour celui de Maybelline qui était en solde (teinte Honey Beige). Le fond de teint mousse est idéal pour créer ce jeu d’ombre le jour car il se fond parfaitement à la peau et on peu vraiment jouer avec les degrés d’estompe. Une belle découverte pour moi.

Quand vient le soir, je superpose une poudre beige-neutre matte toujours sous l’os, en estompant avec un pinceau propre. Si le Bone Beige de MAC a longtemps été mon favori en la matière, j’aime beaucoup la teinte Exposed de Tarte Amazonian Clay, qui a une tenue à tout casser et qui est moins froid (davantage comme sur la photo de Coco de gauche).

Enfin, de jour comme de soir, j’applique sur le haut de l’os mon nouveau fard illuminateur Diorskin dont je vous ai parlé ici: de la lumière crue en poudre. Tellement fine, tellement luxe: c’est le concentré de lumière inimitable qui nous donne l’air d’avoir une peau de groupie de dermato.

Alors voilà: maintenant on a le choix…Il y a des jours pour avoir les joues plus rebondies de  Scarlett Johansson et il y a des jours pour les joues de Coco Rocha. À nous de choisir. Sauf pour Petite Ourse: défendu de te creuser les joues! (Petite Ourse a un visage hyper rond adorable.) J’espère qu’elle ne voudra jamais les joues de la Coco Rocha du futur, oh non! Des belles joues rondes, c’est beaucoup mieux, c’est synonyme de santé, ça vieillit mieux, c’est beaucoup plus joli, elle est belle comme ça et en plus elle est intelligente et une belle personne et puis, c’est ce qui compte dans la vie et c’est une championne, je suis super fière d’elle… Ça me rappelle un truc…mais quoi?

Je suis la seule à avoir des besoins de power cheekbones?

Pretty Patineuse

PatinageOui, je sais, on a toutes terriblement hâte au printemps. On en rêve. On veut du corail et des petites jupes. On veut se promener sans bottes ni gants. Mais dans un esprit que je veux carpe diem au possible j’ai décidé de profiter des joies du moment présent, de me délecter de l’hiver. Cette semaine, je vous présenterai donc des articles en lien avec l’hiver, des idées pour le maintenant. En effet, à force de voir des articles sur les looks de printemps qui font rêver (mais ont l’air totalement incongrus avec la pelle et le foulard), moi je dis, pourquoi ne pas rêver de cils très longs sous un ciel de plomb et de joues à croquer sous les flocons. C’est l’hiver, profitons-en.

Mon inspiration du moment: la jolie patineuse. En fait, je sais que vous n’êtes pas dupes: la patineuse est un peu la ballerine de l’hiver… C’est donc une variation un peu plus glacée du look de la danseuse, où les superpositions de lainages fins sont à l’honneur et où le maquillage bonne mine est éclatant sous le soleil blanc.

Voici donc mes indispensables pour parfaire mon look du moment: le look de jolie patineuse!

Come skating!

À noter d’abord, le maquillage de la belle patineuse n’est pas à réserver pour les après-midi de patinage à Central Park ou au Parc Lafontaine. Nooooon. C’est un maquillage idéal pour les mois plus froids, pour le bureau comme pour le resto, car en fait c’est un maquillage qui se marie bien aux accessoires de l’hiver. Les lainages, les foulards, les cols roulés…autant de pièces qui gagnent à être jumelées à un maquillage qui évoque aussi le fait qu’il fait frisquet dehors. Mais surtout, quand il fait froid, je préfère toujours me ranger du côté d’un maquillage qui sera sublimé par les éléments et non affecté par le froid et le vent. Je m’explique: quand il fait froid, la peau rougit dès que l’on va dehors. Il y a des maquillages qui accentuent malheureusement cette réalité, comme de la poudre bronzante partout sur le visage, comme de l’ombre à paupière rosée ou givrée, comme du rouge à lèvres très rouge . Il vaut mieux jouer sur la lumière et notre teint pâle d’hiver et justement, nous accommoder des pommettes roses mordues par le froid.

Voici donc les produits que j’utilise pour arriver à mon look de patineuse…

Patineuse makeupD’abord, il faut bien s’hydrater, ça, tout le monde le sait. On en a parlé ici et ici, c’est une question à la fois de confort mais aussi pour éviter que le maquillage ne craque. Une récente découverte: la Steam Cream, une crème très pure (obtenue par un procédé de vapeur d’eau) qui a gagné plein prix et est utilisée derrière les défilés. Elle sent bon la lavande et le propre. Sa texture et son parfum est non sans rappeler la crème Hope in a Jar de Philosophy, seulement, je préfère de loin la Steam Cream qui est plus hydratante et davantage multi-usage (et bien sûr, j’adore aussi tous les jolis petits pots et poèmes). La Steam Cream est décidément vite devenue l’un de mes essentiels beauté!

Ensuite, (pas sur la photo), n’oublions pas la protection solaire. Je sais, il fait froid mais le soleil frappe toujours fort et les rayons se réfléchissent sur la neige. La crème solaire l’hiver est aussi essentielle que la crème hydratante, c’est mon avis.

Après avoir travaillé le teint (j’utilise toujours mon fond de teint Touche Éclat YSL et mon cache-cernes Clé de Peau), j’applique le Shimmer Brick de Bobbi Brown, teinte Rose, sur mes pommettes en remontant un peu vers les cheveux. C’est le blush le plus rosé-doux-lumineux-au-monde qui soit. Jamais granuleux, toujours naturel, ce produit est mon nouvel amour pour des joues plus-que-parfaites, pour un teint de fée quasi-irréel tant il est éclatant. Sérieusement, depuis que j’ai cette poudre, je reçois, genre trois compliments par jour du style: “Your skin looks amazing today.” Je sais. Ça tient de la magie. Thank you Bobbi.

Pour rehausser encore davantage l’aspect lumineux de mon visage, j’applique la géniale poudre champagne DiorSKin Nude Shimmer teinte 001 (une exclusivité Holt Renfrew) sur l’os des pommettes avec le petit applicateur éponge bien pensé. Les particules irisées sont si fines que le résultat en est toujours un de reflet discret ultra-élégant et non de maquillage “brillant”.

Patineuse

Vu que mes joues sont bien lumineuses, je joue la carte du mat pour les yeux: sur ma base de fard à paupières, j’applique la palette Urban Decay Basics* (exclusivement chez Sephora) qui contient des fards mats. Plus spécifiquement, j’applique la teinte W.O.S sur l’ensemble de la paupière puis, je définis le creux de la paupière et le coin externe avec la teinte Faint. Deux bonnes couches de mascara s’imposent ensuite, cela va de soi.

Enfin, sur mes lèvres, j’applique en base la teinture à lèvres Yum Berry Crush de Stila, un rosé bien mat et longue tenue, que je sublime ensuite du gloss Pink Oyster de Bobbi Brown, un rose givré romantique parfait pour l’hiver. Sur mes ongles, vernis Prelude to a Kiss de Deborah Lippmann, and voilà, je suis prête pour mes pirouettes!

Lips Patineuse

Swatches Patineuse

De gauche à droite: Palette Shimmer Brick Rose Bobbi Brown, DiorSkin Nude Shimmer 001, Yum Berry Crush Stila, Gloss Pink Oyster Bobbi Brown

Enfin, côté look, l’idée est d’être bien au chaud dans des matières douces et câlines, le tout, dans des teintes froides d’hiver…Rose chaton, Winter white, Crème vanille, Bleu glacé et gris minou, oui au blanc autour du visage, que ce soit un col sur dimensionné, un foulard ou un châle bien enroulé. J’aime bien les looks monochrome intégral, très Michael Kors (par exemple, un pantalon crème et un col roulé de la même teinte). Des boucles d’oreilles en petit brillants, des caches-oreilles (sur la photo, mes caches-oreilles Burberry) et des gants de laine (sur la photo, mes gants Chanel), autant de petits détails qui donnent le ton.Patins

Sans oublier, les petites touches de fourrures, qui évoquent le luxe et les promenades en calèche, que ce soit le manchon, les mitaines… ou des pompons de poil pour attacher les cheveux (je sais, c’est limite cliché mais sur une jolie queue de cheval, j’adore- j’en ai des blancs et des noirs).

Pour celles qui iront patiner pour vrai, j’adore l’idée de replier les chaussettes duveteuses sur les patins pour des pieds au chaud et un look old-school (voir photo ci-dessus), mais aussi, des leggings noirs avec des jambières de danse. Enfin, à défaut de porter une jupette qui a du swing je vous recommande un chandail de laine un peu long, qui couvre les fesses et saura donner du mouvement à vos arabesques.

Bon petit lundi d’hiver!

Patin au Parc LafontaineP.S. Comme vous pouvez le constater, Boucle d’Or est maintenant sur Facebook! Je ne m’y connais pas trop mais il semblerait que c’est tout simple et je vais vite apprendre (let’s hope!). En attendant, je vous invite à “Aimer” ma page. Pourquoi? Je n’en suis pas encore bien sûre…À bientôt, Votre amie (Facebook), Boucle d’Or

P.P.S: Vous avez d’autres idées pour un look de belle patineuse?

En toutes circonstances: le match à la télé

en toutes circonstances

Cette fin de semaine, c’est le Superbowl. L’an dernier, je vous présentais mon look inspiré des cheerleaders, vous vous en souvenez? Cette année, j’ai eu envie de vous présenter mes looks de soirée match télé.

Parce que c’est inévitable: on est invitée à une soirée pour regarder un match de sport ou mieux, on organise une soirée pour regarder le match en famille ou entre amis. Football américain, soccer (football européen), hockey, basketball, même les Olympiques…autant avoir un mini plan de match pour la tenue et le maquillage.

Personellement, j’aime le football. Je ne le regarde pas à la télé (pas vraiment le temps…), mais je ne refuse jamais une occasion d’aller voir un match des Carabins (l’équipe de football de l’Université de Montréal, mon alma mater), les Alouettes (l’équipe de football de Montréal nommée en l’honneur du régiment de mon grand-papa) ou un équipe américaine (les Miami Dolphins, yeah!).

L’an dernier, j’ai eu la chance d’aller voir un match des Dolphins à Miami et c’est tellement over-the-top, tellement réjouissant; j’ai adoré! Sans parler de la géniale et oh-so-vintage chanson de ralliement de l’équipe (banjo et tout) qui évoque le sud des États-Unis et me met trop de bonne humeur. D’ailleurs, je l’écoute parfois en déjeunant histoire de commencer la journée bien motivée (pas une blague). Vous pouvez l’écouter ci-dessous (je vous suggère d’ailleurs de l’écouter en lisant mon article ou mieux, en vous préparant pour votre soirée):

En anglais il y a l’expression: “be a good sport” qui, signifie plus ou moins “sois cool, joue le jeu” et c’est l’attitude que j’essaie d’adopter lors de ces soirées match de sports. Oui, j’aime boire des bulles en jupe tutu mais je passerai aussi une excellente soirée entre amis, sur le divan, à grignoter et encourager l’équipe du jour. Be a good sport.

D’abord, rayon vêtements, il y a toujours l’excellente option du chandail d’équipe. On devrait toutes avoir un t-shirt de nos équipes chouchous, ça finit toujours par servir. On peut tout à fait mettre le chandail de n’importe quelle équipe (pourquoi pas…), pourvu que ce soit une équipe du même sport que le match (par exemple, on évite le t-shirt de hockey au match de football, sinon on a l’air confuse). Par contre, évitons de mettre le t-shirt de l’équipe rivale si on sait que cela créera une situation de controverse ou de confrontation. Be a good sport.

T-shirt d'équipe

T-shirt des Canadiens de Montréal, Jeans J-Brand

Sinon, il y a aussi l’option du t-shirt sympathique, du t-shirt qui fait sourire et initie les conversations. Super-héros (SpiderMan, Batman, Catwoman), jouets d’enfance (Fraisinette, Rainbow Brite, Sesame Street), émissions du passé (Petit Castor, Jem et les Hologrammes!) look vintage et usé, tout doux, l’idée, c’est de montrer qu’on ne se prend pas trop au sérieux. Jeans, grosses chaussettes, coton ouaté roulé aux manches mais vrai bijou: un look confo tout simple, sans prétention.

Captain America

Cookie Monster

Sinon, il y a aussi l’option toute simple du t-shirt blanc bien coupé avec des jeans avec un petit ruban dans les cheveux à la couleur de l’équipe favorite. On fait une joli boucle: voilà un look 100% fun et so cheerleader (surtout sur une queue de cheval rebondie et dynamique).

Superbowl

En ce qui concerne le maquillage et les cheveux, j’opte pour un look simple, très “beauté classique”. Ça n’est pas le moment pour tenter l’expérience du Rouge Velvet ou du Color Block…Des boucles bien rebondies (inspirées du look des mannequins Victoria’s Secret), une belle peau et des yeux bien définis. Comme  je ne veux surtout pas avoir l’air de la fille qui se maquille pendant des heures avant d’aller voir un match de football, je joue la carte du naturel sublimé en deux temps trois mouvements. Je réchauffe donc mon teint avec une poudre bronzante (histoire d’avoir un joli teint abricoté qui respire la santé) et j’utilise pour ce faire ma poudre bronzante Nude Tan de Dior (une merveille à laquelle je suis fidèle depuis un an), mais accentue mes pommettes avec un blush rosé lumineux (Paul & Joe Face Colour Teinte 10). J’illumine subtilement mes yeux avec le fard Kitten de Stila et crée de la définition en dessinant une ligne, au ras des cils supérieurs au pinceau avec le fard Black Cat de Stila également. Je viens ensuite estomper la ligne noire du Black Cat avec un pinceau propre afin de donner du flou au trait. Deux bonnes couches de mascara (love le nouveau Twist Push Up de Marcelle dont je vous reparle bientôt) et enfin, une petite touche de rouge à lèvres rose-pêche Colour Whisper de Maybelline qui n’a pas d’effet de matière (teinte Pin-Up Peach). Pour des ongles naturels, joli et girly juste ce qu’il faut: vernis Tutu de Dior.

En ce qui concerne l’inspiration, je me tourne vers les photos de Kate Upton dans Cosmopolitan (très all-american pretty):

Kate Upton CosmoKate Upton in Cosmo

Et aussi les photos des filles dans les pub Victoria’s Secret Pink qui ont l’air en pleine forme mais en même temps, pas trop maquillées non plus:

VS Pink

VS Pink

Enfin, je glisse toujours quelques magazines dans mon sac (pour les temps morts), j’apporte aussi un assortiment de jujubes et M&M (ou autres bonbons classiques) pour l’hôtesse…and voilà…Bon match mes amies!

P.S: Ma recette de guacamole géniale: 3 avocats bien mûrs pressés avec le jus d’une lime, sel et poivre et…(mon ingrédient secret!): une demie pomme verte coupée finement. On peut ajouter aussi un peu de coriandre fraîche au goût ou de la sauce piquante de piment (style Tabasco). Yum! À manger avec des chips de maïs…

P.P.S: Je vous laisse avec une vidéo maison de l’ambiance 100% awesome qui règnait lors du match de Miami… Préparez-vous, c’est vraiment maison comme vidéo mais on voit très bien la mascotte qui est sympathique comme tout.

P.P.P.S: Papa Ours (qui adooore le football) vient de me faire remarquer que nulle dans mon article part je mentionne les équipes qui jouent effectivement dans le Superbowl de demain. Il a bien raison…Donc, il m’informe que ce sont les San Francisco 49ers et les Baltimore Ravens. C’est tout de même bon à savoir. Merci Papa Ours!

Nu Habillé

Nothing Unknown

J’ai remarqué que bien souvent, dans la vie, tout ce qui a un double nom du même nom, c’est souvent génial. Je pense bien sûr à Duran Duran, au film Cours Lola Cours, à notre Tro Tro familial et aussi… à la géniale (et encore mi-clandestine) marque de maquillage Rouge Bunny Rouge que je viens de découvrir par l’entremise du parfait rouge à lèvres nude.

Les rouges à lèvres nude. Parlons-en. J’adore les rouges à lèvres nude. Je les adore sur tout le monde. Sauf sur moi. Chaque fois que dans la rue je croise une fille aux yeux enfumés et à la lèvre nude effacée, je me dis : « Ahh, Bingo! C’est ton look de demain! ». Mais le lendemain, une fois assise à mon bureau je me regarde dans le miroir, lèvres nude à souhait, et…j’ai l’air toute nue. Pas nue-nue. Juste nue genre, je n’ai pas fini de me maquiller. Genre, j’ai quitté en coup de vent et oublié mes 25 rouges à lèvres malgré les cinquante sacs que je trimballe. Nue genre mon nouveau slogan c’est « L’important c’est le dedans » et vraiment, le reste, c’est zéro important. D’ailleurs, tiens, un vieux tapis : génial ce sera ma jupe de demain tellement je me fous de mon look. Et, ça te dérange si je m’attache les cheveux avec la ficelle de ton rôti? Oui, vous avez tout compris. Ce nu là: le nu qui manque de finition. Le nu du n’importe quoi.

Oui, au cours de mon existence, j’ai trouvé des rouges à lèvres nude que j’aimais (tout plein, quand même), que j’ai adoptés au passage (souvent plus glossy, plus rosés, plus rose-pêche), mais le vrai nu, celui de la fille aux yeux enfumés qui vient de me croiser, il m’échappait. Vous savez, le nu parfait qui ne donne pas des lèvres appétissantes comme du ciment. Le nu pulpeux, sensuel, boudeur. Le nu chic, classique, cool, plein de contradictions. Genre Rock n’ Roll et Chanel. Le nu de façon Brigitte Bardot et Belle de Jour. Le nu habillé.

Nothing Unknown

Ce nu habillé, je l’ai enfin trouvé. Il est le mélange rêvé et improbable de beige, rose, pêche et mauve (oui, mauve). Les particules sont si fines que le rouge n’a pas l’air irisé du tout alors que malgré tout, il semble changer de couleur au gré de la lumière, comme animé de reflets subtils, vaguement incandescents. Hydratant, bonne tenue, tube chic, tout est là. Mais surtout, c’est mon nu habillé qui me va. À moi. Enfin.  Le nu de toutes les contradictions, le nu à porter avec des yeux enfumés et une robe plus chic que chic alors que Duran Duran joue à tue tête dans nos écouteurs. Vous savez, la fille aux yeux enfumés et à la lèvre nude-so-chic que vous venez de croiser? C’est moi maintenant.

P.S. : Je prédis un statut de produit totalement culte à ce rouge à lèvres dans…oh, je ne sais pas, 30 secondes? Comme le caches-cernes Clé de Peau, comme le blush Orgasm de Nars, comme le Baume de Rose de By Terry. Oui, c’est de ce calibre.

P.P.S: Oh mon dieu: une amie m’a fait remarquer que j’ai complètement omis de mentionner la teinte de mon rouge à lèvres. Il s’agit de la teinte Nothing Unknown de la gamme Colour Burst Lipstick de la marque Rouge Bunny Rouge. Mes excuses…

Chérie d’amour

Dior Cherie BowLa collection de printemps Dior Chérie Bow. Vous l’avez toutes vues, oui. Je suis en retard de genre, mille ans. Vous avez même été nombreuses à m’écrire, à me dire : « Quand j’ai vu cette collection j’ai tout de suite pensé à toi, Boucle d’Or! » Et à chaque fois j’avais ce sentiment d’être entourée d’amies qui me connaissent bien, qui savent ce que j’aime et ce qui me va, un peu comme quand une copine m’envoie la photo d’une robe (tutu) dans une vitrine parce qu’elle sait que c’est juste trop mon style.

Oui, la Collection Cherie Bow de Dior c’est tout ce que j’aime dans la vie (au point où je me suis même demandée (dans un total moment de théorie de la conspiration), si Dior avait implanté une puce dans mon cerveau à mon insu pour lire dans mes pensées…Ça en expliquerait tant sur ma ruineuse addiction au Lip Glow…Enfin, je n’ai pas d’excuses, hein, vu que je n’ai pas de puce.) Donc, où en étais-je…? Oui, la collection parfaite pour moi. Une collection toute de rose poudré, de rose punché, de ruban de satin, boucles, tulle, ballerine, gris souris et palettes coquettes. Une collection pour se promener dans une roseraie dans une robe vaporeuse. Une collection à porter avec le trench du printemps ouvert pour qu’on sente bien le petit vent doux avec, en dessous, juste un simple t-shirt blanc tout pur (et un jeans, c’est sûr). Une collection pour attendre les beaux jours avec le visage frais et serein d’une danseuse de ballet en audition.

So chic, so perfect, so lovely, voici-voici mes éléments préférés de cette collection chérie.

D’abord, la palette Chérie Bow! J’aime que tous les essentiels (y compris le cake liner) soient rassemblés dans un seul et même étui qui contient à lui seul un look complet (hormis le blush) qui se suffit à lui-même, un look très poupée des années 60. Limite Valley of the Dolls. J’adore le petit rabat protecteur qui protège le gloss de particules de poudre. Tout est bien pensé, on le voit bien. En ce qui concerne les teintes de fard à paupières, elles sont ultra-flatteuses pour les peaux plus pâles, ultra-faciles à appliquer et porter : du rose et du gris tout doux, à rehausser d’un bon trait de liner noir et de gloss couleur chair-rosé. C’est simple, c’est frais et ça se glisse facilement dans un sac le temps d’une journée ou d’une weekend- tout est là pour être jolie et faire battre les coeurs.

Ensuite, le fameux crayon Twin Set; un crayon estompable à un bout, et à l’autre, un embout-éponge de fard à paupière lumineux (lequel est situé dans le bouchon). J’ai la teinte Gris Soupir (un anthracite enfumé) pour se faire des yeux mystérieux (je dois encore me pratiquer à trouver la bonne technique puisque je n’ai pas des grands yeux et que les fards foncés ont tendance à accentuer ce trait) et le Rose Cache-Coeur, un rose bonbon assez soutenu. Sur les yeux, je n’ai pas testé ce rose qui me semble vraiment trop intense (en plus le rose sur les yeux, ça n’est rien pour me donner l’air reposé moi qui ai déjà les yeux rouges). Par contre, ce crayon est sublime, sur…les lèvres et les joues. Ça n’a vraiment pas de sens comme c’est joli. J’applique le fard à paupières sur mes lèvres pour un look velouté-poudré-flou-romantique ma foi très victorien, ou encore, j’applique le crayon carrément en rouge à lèvres… et je me prépare à recevoir mille compliments. Enfin, j’applique également le fard à paupières sur le haut des pommettes en blush lumineux et là encore, c’est très beau, j’ai l’air de revenir d’une promenade. C’est vraiment mon nouveau produit multi-fonctions favori! Oubliez le Multiple de Nars, mon printemps s’inscrira sous le signe du Twin Set (le crayon et les cardigans…so chic, so Jackie!)

Le Twin Set sur les joues et les lèvres

Le Twin Set sur les joues et les lèvres

J’aime bien le blush Rose Bonheur, un rose franc, un rien fushia qui est parfait ces jours-ci pour me donner des looks de Winter Wonderland (idéal encore une fois sur les peaux claires) et surtout, j’adore, mais j’adore la palette de fards à paupières Rose Ballerine (c’est si rare que ça m’arrive mais j’utilise vraiment toutes les couleurs de cette palette). Enfin, il y a aussi les rouges à lèvres; j’ai jeté mon dévolu sur la teinte Charmante, un doux corail-rosé qui me donne bonne mine et fait les dents blanches. Love!

Espiègle

Espiègle

Candide

Candide

Dior  Charmante

Charmante

Enfin, j’ai hâte aux beaux jours pour pouvoir enfin porter le vernis Rosy Bow qui a l’air vraiment décalé avec mon manteau de fourrure et mes gants. C’est un vernis d’été pour quand on est bronzée, pour quand on est en petite robe, idéal pour les orteils je trouve. Surtout si on porte des lunettes yeux de chats et qu’on magasine les macarons… Juste y penser et je me couperais une frange années 60, style Françoise Hardy tiens, comme ça, à froid…

En attendant les beaux jours, je porterai donc cette collection dans un esprit ballerine au repos (oui, encore et toujours) ou encore jolie patineuse à Central Park (ma dernière inspiration du moment…d’ailleurs il me faut un manchon!!), des teintes douces, froides et classiques pour être féminine sous les arbres gelés, pour être pomponnée comme une jolie poupée.

Un message pour Dior: Ceci est un test. Je pense à votre prochaine collection. Alors, ce thème? Tik, tok. Vous lisez dans mes pensées?

(…) J’attends.

L’Aura de l’enchantement

Aura
Parmi mes multiples et très variées quêtes dans la vie (certaines plus superficielles que d’autres, j’en conviens) il y a …ce petit point de lustre bienheureux sur le haut de l’os de la joue: comme si la lumière m’avait choisie personnellement comme chouchou. Vous savez, comme une marque d’enchantement. Comme des ailes d’anges pliées sous ma camisole. Un signe extérieur de mon éclat intérieur. Ce que l’on appelle souvent the Glow.

Le Glow en question, j’y travaille à chaque jour, chaque nuit. À chaque heure, non, à chaque minute! Je bois de la tisane, je mange des légumes colorés, je traite ma peau, je fais des peeling, j’utilise un fond de teint lumineux, j’éclaire ma maison aux chandelles…La quête du Glow fait partie de mon existence comme je respire; je ne me rends même plus compte. Parfois j’ai un Glow, parfois il n’est pas au rendez-vous… Le Glow est évasif, voyez-vous, il est conditionnel. Il est capricieux.

Aura pas estompé

Aura pas estompé

Sauf que là, j’ai enfin du Glow…en pot. Un Glow à appliquer au doigt, sur le haut de ma joue ou sur l’os du sourcil à la fin de mon maquillage. Un Glow magnifique et parfait, jour après jour. Un Glow sur qui je peux compter quand j’ai pris l’avion, pas dormi, mangé n’importe quoi, bu deux verres de champagne et me retrouve peau nue sous l’éclairage des produits laitiers à l’épicerie.

Aura estompé

Aura estompé

Ce Glow, c’est ma nouvelle Aura, de Belmacz : une crème illuminatrice multi-usage qui contient de la poudre de vraies perles et de la feuille d’or 24 carat qui donne un éclat souverain. Je l’applique tant sur mes lèvres que mes joues ou mes paupières : le résultat est toujours mieux que dans mes rêves tout en restant naturel. Comme une patine lumineuse. Comme le petit coup de pinceau plus pâle qui change tout dans une peinture impressionniste. J’adore tout de mon Aura : la texture (crémeuse-baume qui hydrate et protège), le parfum délicat (Paris au printemps, je me plais à penser), la teinte parfaite de lingerie rose poudrée-neutre. Sans oublier le mignon petit pot (qui s’ouvre comme un écrin mais le mien m’a glissé des mains en le sortant de la boîte- typical me) et la tenue parfaite qui fait que je suis toujours aussi enchantée de mon éclat à 19h30 que quand j’entre au bureau. Bien sûr, mon petit pot me suit partout, je l’aime trop.

Donc, au plaisir de vous retrouver sous l’éclairage du rayon des produits laitiers à l’épicerie : vous penserez que la lumière m’a choisie comme chouchou. Puis vous me reconnaitrez à mon Aura. Aucun doute, c’est bien moi.

Vous connaissiez ce produit?

En toutes circonstances: la nuit de Noël

en toutes circonstancesLa nuit de Noël est une nuit magique et chargée d’anticipation. En revanche elle est également souvent trop courte; on y arrive exténuée du rush d’avant les fêtes, d’avoir tout préparé la veille. Et puis… tout le monde est là! Et on prend des photos! On immortalise notre semblant de (dé)coiffure et notre no-makeup look qui pour une fois est un vrai no-makeup look. Comment se réveiller fraîche pour ce grand jour sans faire impatienter les petits qui trépignent et les grands qui ont hâte de vous retrouver pour le café? Voici, voici, les petits trucs de Boucle d’Or.

Produits Nuit de NoëlD’abord, la veille on prépare notre peau, on maximise l’hydratation. De mon côté, ces jours-ci, je poursuis avec mon protocole de soins Karin Herzog: Crème Vita-A-Kombi 1, suivie 5 minutes plus tard de l’huile Vita-Kombi-Oil. Ma peau aime, de toute évidence: grain de peau serré, peau plus éclatante, éclat, je comprends que Kate Middleton ait succombé.

Au matin, brossage de dents, d’abord et avant tout, puis, pshiit d’eau de rose (en ce moment, celle de Sanoflore) pour réveiller le teint et enlever l’excédent de produits de soins.

Un peu de touche éclat sous les yeux et les contours du nez, une touche du lumineux Blush Bourjois teinte Rose d’Or 34, rehaussé de la Touche illuminatrice Bourjois Rose Essentiel 97 (sur le haut de l’os des joues et les paupières). Hop, un peu de mascara, hop, une touche de Gloss d’Armani, teinte pink 502 (LE gloss que Megan Fox porte dans cette pub – je tiens ça de source sûre!) et enfin, avant de sortir de sa chambre: un petit pshiit de parfum de peau, un parfum tout doux qui sent bon le réveil et encore un peu les rêves. Mon nouvel amour absolu en la matière: l’Huile parfumée Fleur de Riz Dot & Lil, une petite marque de Montréal que j’adore. Cette huile fait le décolleté hydraté et sent bon le lait chaud et le linge doux. Papa Ours en est fou.

Point de vue mode, c’est du sérieux. C’est la journée de l’année ou le vêtement de nuit est élevé au rang d’outfit proprement dit. On veut être bien et se sentir jolie, on veut être classe et festive…tout en étant en pyjama. C’est pourquoi j’aime bien mettre une jolie camisole (ici Calvin Klein), sur laquelle je superpose un cardigan fin (Forever XXI) et des pantalons de coton dans la même palette (Victoria’s Secret). J’ajoute à cela de vrais bijoux que j’aime significatifs pour ce grand jour (ici, collier de perles roses fait par ma grand-maman, photos de Marcel et Marguerite montées en mini pendentifs et collier Tiffany’s offert par Papa Ours à Noël il y a deux ans. L’idée? C’est une façon pour moi de me sentir près de tous ceux que j’aime.

Pyj & cardiBjoux

Version plus…Noël, j’ai également un vrai pyjama de Noël en tissu gaufré thermal, rayé dans les teintes de rouge (Victoria’s Secret). Oui, c’est un peu too much. Mais il est super confo et me met totalement dans l’esprit des fêtes. Ça aussi, ça compte. Avec des grosses chaussettes, (ici GAP), et une veste de laine à grosses mailles pour boire un chocolat chaud, difficile de faire mieux. (La petite tache blanche sur mon pyjama n’est pas de la peinture, c’est l’usure du miroir ancien).

Pyj de Noël!Enfin, version plus lounge, dans des teintes de rose et gris, pantalons de coton Forever XXI  (mes pantalons d’intérieur favoris au monde -il sont tous doux et font un beau derrière…pour moins de 15$), haut thermal Victoria’s Secret et grosses chaussettes La Baie. Les chaussettes c’est en attendant d’avoir…des pantoufles pour Noël (enfin, je me croise les doigts).

Rose et grisVoilà qui met fin à mon marathon de circonstances des fêtes: Boucle d’Or en pyjama. Et j’ai bien l’intention de ne pas m’habiller sous aucun prétexte et de simplement changer de pyjamas pour quelques jours, histoire de bien me reposer. Je suis d’ailleurs chez ma maman avec mes ours et c’est un pur bonheur que de retrouver sa maison d’enfance. Bon allez, je vous laisse: je suis en pyjama, il est 1 heure du matin et ma maman m’a fait une toast pour m’aider à dormir. Et vous savez quoi: elle porte du rouge à lèvres. Ça vous étonne?

D’autres petits trucs pour être la plus belle la nuit de Noël?

En toutes circonstances: les fêtes en famille ou avec les amis

en toutes circonstancesToujours dans mon marathon des circonstances des fêtes, je vous présente aujourd’hui version article tout mini (cadeaux à envelopper obligent), mes looks pour les fêtes de famille ou soirées entre amis.

Famille-Amis

Gloss-Liner

D’abord, coté maquillage, toujours la même base du moment, laquelle vous trouverez décrite ici, laquelle je rehausse comme suit: j’apporte de la définition à mon regard avec la palette Fairy Golds Dior (j’adore les deux teintes du bas), puis, je trace un trait de liner longue tenue Maybelline Eye Studio le long des cils du haut, avec le pinceau fin qui est vendu avec. Deux bonnes couches de mascara (toujours mon échantillon Shocking Yves St-Laurent), puis, j’applique sur le haut des os des joues le fard Kitten Smudge Pot Stila de manière plus marquée en fondant bien, pour cet éclat de visage éclairé aux chandelles. La touche finale: au centre des lèvres, une goutte de gloss Lamé Gold de Dior, qui fait des lèvres pulpeuses et à peine étoilées. Enfin, pour être belle jusqu’au bout des ongles, je me tourne vers mon vernis rubis parfait Leading Lady d’Essie ou encore, mon vernis Diorific Diva, dont je vous ai parlé ici.

Eu égards à mon look pour mon souper de famille, j’opte cette année pour du rouge et du noir (moins salissant pour les petites mains qui se régalent de bûche)… Ici, top basique en coton cap-sleeves noir (le même qu’ici), jupe à bandes rouge BCBGMAXAZRIA et bas collants en molleton Secret (love, love!). J’ajoute mes chaussures teinte géranium Christian Louboutin et un serre-tête acheté chez Henri Bendel à New York…voilà, un petit look simple, confo (jupe stretch!) et ludique. Blair Waldorf rencontre Minnie Mouse. Enfin, j’assume.

FamilleSerre tête

Pour une fête entre amis, c’est là qu’on sort le grand jeu, qu’on s’amuse, superpose les accessoires, mélange les genres, qu’on raconte une véritable histoire avec notre look! J’adore réfléchir à mes outfits pour ce genre d’événements. Je fais un brainstorm une semaine d’avance. J’essaie mes robes, je feuillette des revues. J’en fais un véritable acte créatif. Donc, voici mes deux looks version sortie entre amis (sans les accessoires car au moment où j’ai fait les photos, Petite Ourse s’était endormie dans mon lit et je n’ai pas osé entrer dans ma chambre). Donc…Version LBDD’abord, la version Petite Robe Noire…Une robe Forever 21 (29$!) que j’ai depuis trois ans (à noter, la marque propose souvent des modèles similaires) et qui me vaut tout plein de compliments chaque fois que je la porte. Jupe style tutu, elle est entièrement en tulle et parfaite pour danser. Autre point que j’aime: elle a des bretelles assez larges pour cacher convenablement les bretelles d’un soutien-gorge. L’idéal. Je la porte avec des sandales Christian Louboutin et des jambes nues (rehaussées de BB Cream et d’un peu de poudre irisée au centre, recette ici), des boucles d’oreilles qui brillent et une grosse bague Swarovski et voilà: princesse jusqu’à minuit.

Version plus douce, une robe nude de tulle gaufré BCBGMAXAZRIA (encore une fois: bretelles larges pour cacher un soutien-gorge digne de ce nom, un bon point), chaussures en cuir vernis chair Bakers et boucles d’oreilles grosses perles. J’ajoute une pochette couleur neige et je décoiffe un peu mes boucles: voilà, je suis dans le flou, dans le doux, je m’imagine que je suis dans une pub Tiffany style la fille unique au monde avec sa beauté bien à elle, qui sait jouer du piano et décore son sapin l’air tout calme, avec sa robe nude vous l’avez deviné…DouceEt maintenant, passons aux choses sérieuses: Boucle d’Or en pyjama et crème de nuit a des cadeaux à envelopper. Vous, comment vont vos préparatifs? Quelles sont vos tenues pour vos sorties entre amis ou vos soupers de famille?

En toutes circonstances: les fêtes au bureau

en toutes circonstances

Le temps des fêtes est une véritable enfilade de circonstances, un belle brochette de party, d’opportunités et de moments pour lesquels il vaut mieux être prête. Sérieusement.

À preuve, jeudi dernier, je me préparais pour la fête du bureau. Un lunch. Dans un resto méditéranéen. Avec mes collègues et mes patrons. Je voulais être chic mais sans prétention, moi-même mais en mieux, tout en étant humble et respectueuse (c’était durant Hanukkah et plusieurs collègues et clients sont de confession juive)… Hmmm…Que mettre? Comment se maquiller? J’ai fait mille brainstorm, j’ai essayé toute ma garde-robe (et laissé en pile au fond) et puis…rien. Je ne savais pas trop. Puis, ça a cliqué d’un coup: Professionnel-rencontre-Festif. Voilà! J’avais trouvé mon mantra! Et une fois que j’ai mon mantra, tout va.

Voici donc comment recréer cette rencontre entre Professionnel et Festif! J’en profite pour vous présenter les produits qui me suivront tout le temps des fêtes, mes chouchous du moment.

Maquillage base fêtes 2012 D’abord, inutile de vous le dire, le jour J, je me suis levée 15 minutes plus tôt (vers deux heures du matin, donc…non, j’exagère mais je me lève vraiment trop tôt dans la vie, c’est terrible) et j’ai fait ma petite routine pré-party, décrite ici.

Ensuite, hop, le teint: un teint lumineux et léger pour gérer la lumière naturelle ambiante du resto (n’oubliez pas que c’était un lunch!). Ça n’est plus un secret: j’ai craqué pour le Teint Touche Éclat d’Yves Saint-Laurent qui m’attire plein de compliments (de ma maman). Sous les yeux j’applique le Cache-cernes Smashbox High Definition, suivi de la Touche Éclat d’Yves St-Laurent, qui ouvre le regard de manière impressionnante. Beaucoup de filles pourront utiliser la Touche Éclat seule sous les yeux, en revanche, mes yeux de panda à moi ont besoin de davantage, c’est pourquoi je l’utilise uniquement pour son apport lumière. Toujours dans un esprit de luminosité (pour un look après-ski subtil…mes patrons aiment le ski, je me suis dit que ça parlerait à leur subconscient), j’ai appliqué sur le haut de l’os des joues le High Beam de Benefit, puis, sur les pommettes, mon fameux blush Paul & Joe tout doux.

Sur les paupières, un peu de ma base Urban Decay Primer Potion, suivie du Smudge Pot teinte Kitten de Stila, la version crème de mon fard tant adoré. Deux bonnes couches de mascara Yves Saint-Laurent Shocking (échantillon reçu avec mon Touche Éclat…j’aime bien) et bien sûr, je ne sors jamais sans un peu de Prime Pot Stila (teinte Putty) sur la muqueuse interne de l’oeil.

Enfin, j’ai donné de la définition à mes lèvres avec le crayon de Megan Fox (what else?) et…je les ai colorées avec le gros crayon Nars teinte New Lover, une véritable révélation pour moi. Ce crayon, c’est vraiment l’amour à la Platon style le Phèdre: la réminiscence de la beauté véritable. (Pffff. N’importe quoi!) Sinon, en langage plus simple: c’est une teinte qui me va super bien.

Sur mes ongles, j’ai longuement hésité entre Like a Virgin de Deborah Lippmann et Marilyn Diorific de Dior…pour opter pour le second, un rouge parfait pour égayer ma tenue toute noire.

Enfin, à noter, j’ai glissé dans mon sac mon poudrier à picots Caron qui contient un peu de poudre libre Caron (translucide) sous un tamis et une mini-houppette en duvet de cygne, histoire d’estomper la brillance du front vers midi. Cette poudre est parfaite pour ne pas étouffer la luminosité du teint Yves-St-Laurent. En plus, elle sent la femme mythique. So Platon.

photo 1-4En ce qui concerne ma tenue, j’ai opté pour des paillettes (c’est Noël, tout de même!) sur le top (vu que je serais assise toute la durée du repas, je voulais que mes paillettes se voient). Ici donc, top Joe Fresh, jupe crayon Zara et veston BCBGMAXAZRIA… Sans oublier, boucles d’oreilles Chanel.BO OfficeSi j’avais eu un cocktail ou un souper, j’aurais plutôt porté les festivités sur ma jupe et mes chaussures, comme ceci…Avec un top simple tout noir sous le veston (et jamais de décolleté au bureau, never-ever), au cas où il ferait soudainement chaud. Dans ce look, jupe intégralement en paillettes (j’adore l’effet mouillé), t-shirt “cap-sleeves”, veston et chaussures de paillettes, tout BCBGMAXAZRIA. Et  boucles d’oreilles Chanel.

More festiveJe sais ce que vous en pensez…c’est trop coloré! Enfin, j’étais super à l’aise avec mon look faux-après ski Professionnel-rencontre-Festif et mon rouge à lèvres style la beauté selon Platon.

À très bientôt pour d’autres En toutes circonstances version fêtes!

En attendant, j’ai un vin et fromage au bureau vendredi (midi)…Vous avez un autre mantra pour moi? Diane Kruger-version-avocate-de-louage-commercial-qui-mange-du-fromage? Hmm…un autre brainstorm s’impose. Vous, vous vous habillez comment pour les fêtes du bureau?

Comment se maquiller quand on porte des lunettes

Comme vous commencez à connaître un peu tout mon arbre généalogique, j’ai quelque chose à vous dire: aujourd’hui, c’est l’anniversaire de ma maman! Oui, l’anniversaire de ma maman adorée, la maman de Boucle d’Or, une maman d’Or. La fête de celle qui me fait toujours pouffer de rire quand je lis ses courriels, avec qui je flâne sur des sites beauté à plus finir, avec qui je partage un amour de tout ce qui est look chalet, scandinave et ski vintage, mais aussi des journées intenses de ménage, de popotte, de magasinage et de lire des revues ensemble dans son lit en encerclant ce qu’on aime. Celle qui cherche sans cesse “des projets, vu qu’on n’a rien que ça à faire, hein?“, comme faire un coussin pour ma coiffeuse, faire un foulard à grosse maille (type snood), faire une recette de piperade basquaise, aller acheter des volailles bio à la ferme d’Angèle, aller se promener au Vermont et j’en passe, il y en a trop. Celle qui est toujours sur mon équipe et ne tarit jamais en encouragements. Je fais un dessin: “Mais! Tu devrais illustrer des livres!“. Je fais un gâteau: “Mais, on dirait qu’on est dans un grand restaurant!“. Je magasine: “Mais, je voudrais que tu m’aides me choisir un sac à main, tu t’y connais, toi!“. Toujours le bon mot pour me faire rire, sourire, reprendre confiance en moi, refaire confiance à la vie. Dès qu’elle me voit, elle me prend par le bras et me dit: “allez, viens, on va se créer un beau moment!” Il n’y a pas plus merveilleux que ça, je vous dis.

En guise de cadeau de fête anticipé, je réponds à l’une de ses interrogations beauté les plus importantes dans la vie, celle qui revient constamment dans ma rubrique courrier des lecteurs (signé Ta maman), j’ai nommé, comme se maquiller quand on a des lunettes.

C’est une excellente question, d’ailleurs. Je porte moi-même des lunettes pour lire très longtemps, seulement, je ne me suis jamais interrogée sur comment me maquiller en conséquence puisque je ne peux pas avoir deux maquillages par jour, cela va de soi.

Par contre, comme ma maman porte des lunettes tout le temps, pour elle, ça devient une véritable considération, un accessoire-signature. Comment en jouer? Comment rehausser notre look globalement et trouver le juste équilibre? Voici, voici, Mom, donc, des petits conseils pour t’aider.

Les règles générales

D’abord, on lave les lunettes. Ça aide à voir clair dans tout cela et, des traces de doigts, ça n’est jamais flatteur ni très chic.

Ensuite, on soigne nos sourcils. Idéalement, on prend rendez-vous avec une professionnelle du sourcil (je ne saurais trop recommander une petite visite à Pascale du Local B) pour aider à déterminer l’arche et jouer de la pince et du ciseau. Si on fait tout soi-même, je vous conseille de vous inspirer de ceci, ceci et de cela, mais surtout, d’éviter la sur-épilation. L’essentiel est de surtout “nettoyer” en enlevant les petits poils égarés puis de bien brosser les sourcils vers le haut.

Enfin, on recourbe les cils, ça ouvre le regard, ça fait des yeux de biche. Le petit plus qui change tout? Un peu de Prime Pot Stila sur la muqueuse, au ras des cils inférieurs. Vous vous en souvenez?

Quand on est myope

Comme les verres qui traitent la myopie donnent l’illusion de yeux légèrement plus petits, on mise sur tout ce qui donnera l’illusion du contraire. Un peu de cache-cernes bien estompé sous les yeux (je recommande une formule légère et lumineuse comme celui de Smashbox) et une petite touche de fard enlumineur ou d’ombre claire (comme l’ombre à paupières teinte 90 Blanc Diaphane de Bourjois, mythique)  dans le coin interne de l’oeil. En ce qui concerne le fard à paupières, Maman, je ne saurais trop recommander le petit kit Big Beautiful Eyes de BeneFit qui explique tout très bien, l’alternative la plus rapprochée de moi qui te maquille. De jolis fards neutres et discrets, pas de pigments qui se logent dans les ridules, juste tout ce qu’il te faut dans une jolie-mini palette. Enfin, pour les grands soirs, on pourra toujours ajouter un trait de crayon sur la paupière du haut uniquement ou encore plus facile pour les novices, on trace le trait sous les cils de la paupière du haut (entre l’oeil et les cils) avec un liner gel-crème et un pinceau (comme ceci). Enfin, on termine le tout avec deux bonnes couches de mascara recourbant ou volumisant comme le Fairy Drops Scandal Queen (chez Sephora) qui maintient vraiment la courbure des cils (formulé pour les cils raides asiatiques).

Quand on est presbyte ou hypermétrope

Comme les verres peuvent avoir un effet loupe, on mise sur un maquillage tout en transparence, sans surcharge ou lourdeur. On oublie donc le mascara à la Twiggy (qui aura l’air d’une frange d’araignées mortes au ras des cils- pretty!) et on préconise plutôt les brosses comme celle du DiorShow New Look que j’adore, ou encore celle du Lash Blast de Cover Girl, un super tube à petit prix. Pour les fards, le plus flatteur est d’aller vers un maquillage lumineux, à la fois naturel mais chic comme tout. Toujours chez BeneFit, je recommande le petit kit Peek-a-Bright Eyes, qui contient tout ce qu’il faut pour sublimer et définir les yeux sans trop de matière.

Ensuite

Enfin, ensuite, on définit les joues comme on veut et on se maquille les lèvres, en teintes de lingerie, en rouge qui claque ou même en bois de rose. En fait, on s’amuse, on fait comme on en a envie, on oublie nos lunettes.

Parions que ma maman ira, elle, vers les teintes de prune-bordeau version tenue jusqu’en 2025, juste au cas où on irait sonner à sa porte tôt le matin lui souhaiter joyeux anniversaire. Je me trompe maman?

Je t’aime! Bonne fête!

En cadeau de fête pour ma maman, appel à tous: vous avez d’autres recommandations pour celles qui portent des lunettes?

En toutes circonstances: la petite fête au resto

Samedi soir, Papa Ours et moi étions invités à une petite fête pour une amie au resto. Je me suis dit que ce serait l’occasion parfaite donc de partager mon look avec vous, d’autant que les fêtes de fin d’année approchent que les soirées se multiplient. C’est toujours le moment de l’année où l’on est divisée: autant on aurait envie de s’acheter une nouvelle tenue pour la fête de vendredi, autant on comprend qu’il vaut mieux être raisonnable et garder nos sous pour les cadeaux. C’est également pourquoi j’ai eu envie de faire avec ce que j’ai, mais d’apprêter le tout différemment.

Alors, comme j’étais un peu fatiguée, j’avais envie de noir (une valeur sûre, qui rehausse le blond), d’un vêtement qui a fait ses preuves et d’un minimum d’accessoires. Non, ce soir, je n’essaierais pas de jouer les Olivia Palermo avec mille bijoux dépareillés. J’ai donc opté pour une petit robe noire sans bretelles à décolleté en coeur (BCBGMAXAZRIA, d’il y a 1000 années-mode, ce qui est encore pire que les années-lumière!) et de bas-collants opaques Secret. En rétrospective, j’aurais dû mettre un bas plus fin…Je note pour la prochaine fois.

Comme j’ai toujours tendance au frisson dans les restos l’hiver, j’ai ajouté un petit cardigan  de tricot de coton fin (Forever XXI), lequel j’ai cintré avec un foulard Hermès (modèle Cliquetis) avec un gros noeud sur le devant. J’adore faire ça! Ça donne une véritable unité au look et, quand on ne porte que u noir, ça permet d’injecter dans le look la petite dose de couleur. Voyez ma styliste personnelle qui arrange mon look pour ma séance photo:

Encore une fois, petites bottes BCBGMAXAZRIA à clous, bracelet Tiffany Locks et boucles d’oreilles en grosses perles (pour rehausser le blanc de mes yeux). Pour l’extérieur, petite veste de laine à manches bouffantes (il ne faisait pas assez froid pour le manteau de fourrure de castor recyclée) (BCBGMAXAXRIA), foulard de laine à col de lapin (Holt Renfrew) et sac noir Mulberry (modèle Baywater). Sur mes ongles: mon adoré vernis Diorific teinte Diva de Dior, pour mettre en relief mon petit côté existentiel-glamour (genre “moi, je lis Heidegger sur mon Ipad en écoutant Florence and the Machine” même si, en vérité, c’est plus “Moi je lis Flare avec de l’huile à cuticules et des gants de coton en regardant Up all Night“).

En ce qui concerne le maquillage, j’avais envie de facilité et de simplicité. Exit donc le maquillage à grand déploiement (liner Bardot ou rouge à lèvres précis, qui demande une surveillance de tous les instants et la main stable d’une neurochirurgienne). J’ai plutôt été dans le flou-flatteur, disons. Donc, j’ai travaillé mon teint avec mon fond de teint Flower Perfection de Bourjois et du cache-cernes sous les yeux (Clé de Peau). J’ai défini mes joues avecle blush crème Penny Lane de Nars, sur lequel j’ai posé en touches-lumière le Smudge Pot Stila, teinte Kitten, lequel j’ai également appliqué dans le coin interne de l’oeil pour réveiller mon regard.

Sur mes yeux, j’ai appliqué la pallette Fairy Gold de Dior qui a officiellement remplacé ma palette Naked d’Urban Decay ces jours-ci. Sur la paupière entière j’ai appliqué l’ombre du coin bas gauche, puis, j’ai défini le coin externe de l’oeil avec l’ombre du coin bas droit de la palette. Puis, comme c’était le soir, j’ai appliqué sur toute la paupière mobile l’ombre blanche irisée du centre pour un effet poudre d’étoiles filantes. Über-chic.

Sur mes lèvres, j’ai été au plus simple: mon fidèle Lip Glow Dior qui est devenu un peu une partie de moi-même, mais lequel j’ai ajouté le Ultra-Gloss Dior teinte 424, Flash, un doré-lamé étincelant qui fait la lèvre pulpeuse et festive-urbaine. Petit pshiit de Mûre et Musc de l’Artisan Parfumeur et voilà, la nuit était à moi.

Des Obligations (de la beauté)

Petit cours de droit, application beauté en ce lundi matin! Donc, en droit (du moins, en droit québécois, mais mon amie M. me confirme que ça existe aussi en droit français), il y a deux types d’obligations: les obligations de moyens et les obligations de résultat.

Eu égard à l’obligation de moyens, il suffira pour le prestataire de l’obligation de démontrer qu’il a agit avec diligence, qu’il a déployé les efforts nécessaires. Même si l’objectif visé n’est pas atteint, si les efforts y étaient, il sera relevé de son obligation. Il aura “réussi”.

Par contre, en ce qui concerne l’obligation de résultat, la simple constatation que l’objectif visé n’a pas été rencontré constituera son défaut. Peu importent les efforts. Peu importent la diligence, si l’objectif visé n’est pas rencontré, c’est la catastrophe, “l’échec”.

Et…je me faisais la réflexion ce weekend (en me tartinant un masque n’importe comment…oui, j’ai des réflexions juridiques en me faisant des masques) que la beauté, c’est un peu comme ça. Bien sûr, on aimerait toutes toujours rencontrer tous les objectifs beauté que l’on se fixe, c’est à dire, être toujours parfaites, sous tous les angles et tous les éclairages mais que ça ne prenne pas de temps du tout parce que, holà, on a une vie, tout de même. Évidemment, si c’était le cas, on serait toutes des robots-Barbie-zombies, malades de pression alors, ça serait vraiment terrible. Enfin. Vous êtes perdues dans ce que je vous raconte?

Allez, venez, Professeur Boucle d’Or vous a inscrit à son cours de droit. Pas besoin de code civil, ni de cahier. Aujourd’hui je vous explique les obligations de la beauté!

Les obligations de moyens:

J’ai remarqué que souvent, les obligations de moyen de la beauté sont connexes au maquillage, au paraître, donc, au superficiel. Il subsiste tout de même quelques exceptions que nous verrons plus loin (notamment, mais non limitativement, le teint!)… Donc, je disais…Ah oui, les obligations de moyen.

D’abord, les soins: Oui, il faut choisir un soin bien adapté à sa peau. Oui il faut l’utiliser régulièrement. Mais non, on n’est pas tenue d’absolument faire le petit massage indiqué dans le feuillet à chaque fois. Et oui, notre peau s’en remettra si on saute une journée de sérum. À preuve: elle se porte même très bien lorsque l’on fait la jachère. À titre d’exemple, ces jours-ci, mon soin adapté est la Crème Vita-A Kombi de Karin Herzog le soir et le matin, mon sérum Uriage Isofill suivi de la Crème Nutri compensatrice d’Avène (recommandée par l’une d’entre vous, Juliette!).

Les masques. On peut appliquer un masque hydratant en crème de nuit, on peut appliquer un masque purifiant de manière localisée sur un bouton. On peut faire une soirée des masques ou encore, faire un mini-masque le temps de son bain. Les masques s’adaptent, les masques sont des points bonis à notre routine, le petit coup de pouce dont notre peau peut avoir besoin. Par contre, quand on a une bonne routine de soins, on ne sera coupable de rien du tout si on laisse un peu les masques de côté. Tout est une affaire de bon sens et d’équité. En l’espèce, ces jours-ci, crevée comme je suis, je fais le masque Sugar Face Polish de Fresh de temps en temps dans mon bain quand j’ai besoin d’un peu d’éclat et, une fois semaine, je laisse poser le Masque Hydratant Apaisant d’Avène.

Les cheveux. On ne peut pas être coiffées comme à la sortie du salon quand on sort d’une pluie horizontale. Impossible. Non. Il suffit d’avoir un élastique dans sa trousse pour faire une belle couette un peu messy-messy, ou encore un chic chignon n’importe quoi à la Garance Doré et voilà! Le strict minimum pour voir devant soi et donner l’apparence d’une tentative de coiffure. Je ne vous dis pas d’aller faire votre photo de passeport ce jour là mais au moins, ça passe côté effort. Personnellement, mes alliés dans ma démonstration d’une certaine diligence sont: des bobby-pins (pour dégager le visage, style Olivia Palermo), un élastique noir (pour faire un chignon lâche style mannequin à son casting (en un peu moins glam, j’en conviens)) et quand tout va très mal, mon beignet pour faire un gros chignon avec de la laque. Ça récupère tous les dossiers (cheveux) épineux.

Enfin, le maquillage. À l’impossible, nul n’est tenu (Ad impossibilia nemo tenetur). C’est aussi vrai en beauté. Oui, on veut toutes des joues rebondies et rosées, ou les lèvres rebondies d’Angelina Jolie…mais on va faire ce que l’on peut avec les ressources disponibles. À titre d’exemple: mon cache-cernes ne cache pas tous mes cernes. C’est impossible. Il me faudrait de la peinture à l’huile avec un agent comblant, style, pour les clôtures extérieures. Non, peu importe la marque ou le produit, mes cernes sont plus ou moins là, une zone d’ombre, un sillon un peu creusé sous mes yeux, témoin de ma vie de busy-bee. Oui, je cherche le produit qui saura améliorer mon état. Non, je n’abandonne pas la cause. Mais en attendant, je me contente de mon cache-cernes Clé de Peau et d’un peu de poudre fond de teint Dior: voilà mon effort! Idem pour l’ombre à paupières ou le liner. Oui, en théorie, on prend bien le temps de se maquiller le matin. Mais en même temps, règle générale, il importe surtout de démontrer qu’un certain effort a été fait entre le lit et l’ordi. Un peu de blush (ces jours-ci j’adore mon Tarte True Love, qui m’apporte le look frais que je n’ai tout simplement pas), une touche de fard en crème appliquée au doigt sur les paupières (j’adore mon Eye Gloss Dior teinte 560, collection été 2012 et prie pour ne jamais le terminer) ou encore, du baume teinté à lèvres (Dior Lip Glow ou encore, Éclat Minute Embellisseur Lèvres Clarins…) Et voilà, les efforts déployés sont ceux d’une personne raisonnable: on n’a rien à se reprocher! Après, le reste du chemin on le fait au niveau de la coolitude avec soi-même.

Et maintenant, passons aux obligations de résultat. Là, c’est du sérieux. Pression totale.

Le teint. Nul besoin qu’il soit parfait, nul besoin qu’il soit zéro-défaut. Par contre, si on choisi de se maquiller le teint, il faut absolument que les produits soient de la bonne teinte. Pas d’approximation possible. Et estompons, estompons, estompons. Enfin, pas de surcharge de produit. À trop vouloir en faire, finalement, on gâche tout. Dernier conseil: toujours faire une inspection finale dans une lumière crue, naturelle de préférence. Bien sûr, on oublie si c’est la nuit. Comme je disais: À l’impossible nul n’est tenu.

Le rouge à lèvres rouge. Eu égard au maquillage, c’est la seconde exception qui ne souffre pas la moindre irrégularité. Le rouge à lèvres rouge se doit d’être parfait. On doit constamment faire le suivi de notre rouge à lèvres, on en est le gardien légal, on en est responsable. Sans nous, notre rouge à lèvres rouge est capable de tout et n’importe quoi, y compris des pires crimes. Une seule solution, après avoir mangé, bu, embrassé ou même simplement papotté, on en vérifie l’état dans un miroir de poche, on prend le pouls de sa délinquance. Advenant l’éventualité (inévitable) où ce dernier se serait estompé: on se retire promptement et on y remédie sans attendre, avec un peu de crayon à lèvres, un mouchoir et une nouvelle application minutieuse. Nous voilà repartie. Mes outils essentiels pour m’acquitter de mon obligation avec succès lorsque je porte du rouge à lèvres rouge: mon crayon Dior Universel qui empêche le rouge de filer et une touche de poudre libre translucide Caron sur mes lèvres (en dessous) qui font que le produit tient plus longtemps.

La propreté et l’hygiène. Cela va de soi: c’est la base de tout. Il suffit d’un bon savon pour le corps, d’un démaquillant, d’un shampoing, d’un déodorant, d’un coupe-ongles et de la méthode d’épilation de notre choix. C’est tout. Une bonne douche ou un bain quotidien, un savonnage vigoureux. On soigne nos extrémités en coupant les ongles droits-arrondis. Ensuite, oui, on peut faire un gommage, mettre du vernis, faire pénétrer une huile parfumée, pour le plaisir, pour le bien-être et pour la plus-value ajoutée (peau satinée, sillage de princesse, ongles laqués chic)… Mais pour les jours de grande fatigue il importe de se rappeler la base de notre obligation pour aller à l’essentiel et se satisfaire de son simple accomplissement. En l’espèce, mes essentiels hygiène ces jours-ci sont constitués du savon Savonnia de la Société Parisienne de Savons, de mon déodorant Hugo, mon génial Professionnal Cleanser Karin Herzog (je vous en reparle très bientôt!) mon Shampoing Pureology Essential Repair, mon rasoir Venus Embrace, de la poudre parfumée Talco Profumato Santa Maria Novella et une lime à ongles Revlon. C’est tout.

Voilà, mesdames, le cours est terminé! Prochain cours: Preuve et Procédure (du démaquillage). Allez, je plaisante. Avis à celles qui sont au Barreau: n’utilisez surtout pas mon article pour vous préparer à l’examen (sauf pour vous faire un masque pendant que vous étudiez). Et bien sûr, n’hésitez pas à me soumettre d’autres exemples d’obligations de moyen et de résultats pour mon futur Code de la Beauté annoté. En attendant, j’ai confiance que vous graduerez toutes Summa Cum Laude.

En toutes circonstances: premières neiges

Aujourd’hui on attend les premières neiges. Même s’il ne d’agira sans doute que de petits flocons qui virevoltent, c’est toujours un moment un peu magique.

Mon look pour cette grande journée au ciel gris souris et à l’air glacé? Le voici: legging American Apparel (j’aime la taille ultra-haute style pantalon de yoga qui fait que les culottes (aujourd’hui à petits motifs de flocons!) ne pas exposées dès que l’on se penche pour ramasser quelque chose) et haut en tricot de coton noir à manches longues super doux GAP en combine doudou, agréable contre la peau. J’adore ces petits hauts super pratiques! Gros chandail Michael Kors à col surdimensionné amovible (mon nouvel amour), bas Wig Wam, en dessous de mes Chaussettes Hunters, Bottes d’équitation Burberry et gants Chanel! J’aime mélanger les lainages et les teintes de gris, crème et grège pour un effet vraiment tout doux, style total look de lapin des neiges.

Enfin, pour le maquillage, j’ai opté pour mon fond de teint Flower Perfection Bourjois, posé sur ma Cold Cream Avène (pour protéger ma peau à tendance sèche). Sur les joues, un peu de poudre bronzante Dior Nude Tan 002 et enfin, sur mes lèvres, le Rouge Caresse de l’Oréal teinte 172, Blushing Sequin, le petit rose parfait.

Sur mes yeux, j’ai estompé un peu au doigt mon Smudge Pot Kitten de Stila, redécouvert hier à mon plus grand bonheur (je vous en reparle très bientôt!) et deux bonnes couches de mascara Mise-en-Cils.

Alors voilà, mes petits ours et moi sommes tout prêts, tout bien habillés (tuque Rudsak!) pour notre trilogie du samedi: déjeuner-parc-courses. À conclure avec un bon chocolat chaud avant la sieste et des biscuits…de chez Café Neve of course!

En espérant que la prochaine fois où Boucle d’Or vous écrira Montréal sera tout blanc!

Dites-moi, chez vous, quel temps il fait? Vous êtes habillées comment?

Opération Saumon Enjoué


Suite à ma conversation imaginaire avec une espionne, l’une d’entre vous, Coralista, m’a envoyé ce message dans les commentaires de la Section Demande Spéciale:

Bonjour super agent !
Votre nouvelle mission si vous l’acceptez : Recherche désespérément blush couleur abricot stop.
Ce message s’auto détruira dans 30 secondes !

Ce à quoi j’ai répondu:

Bonjour Coralista! Mission acceptée. Cette conversation n’a jamais eu lieu. Je te reviens sous peu. Nom de code: saumon enjoué. Roger that!

Donc, aujourd’hui, entre deux dossiers à terminer, je vous présente mon rapport de mission d’agent secret. (Notez, il va de soi qu’avec le pseudo Coralista, je n’allais pas proposer à mon interlocutrice le blush du même nom de BeneFit, même si cela reste, dans les faits, une excellente option. Ça serait comme suggérer un martini à James Bond – zéro original.)

De gauche à droite: Bourjois Rose Coup de Foudre, Tony Moly Petite Coral, Too faced Who’s your poppy?, Something Special de MAC, Petunia Convertible Colour de Stila

Blush Rose Coup de Foudre Bourjois: Une merveille que j’adore, qui sent bon la violette et qui a une excellente tenue. Je ne m’en lasse pas. Ce blush donne un réel éclat de joues rosies par l’amour ou l’émotion. Culte, à mon sens.

Blush Petite Coral 03 de Tony Moly: Ce blush pêche-rosé conviendra aux teints plus clairs, pour un effet joues “pétales de fleurs”, style fée du sous-bois. Je l’applique réellement avec la petite houppette pompon qui donne un très joli effet poupée, tout en se fondant de naturel. Très frais.

Blush Who’s your Poppy de Too Faced: Ce blush est vendu à l’unité également, bien qu’il soit ici présenté dans la palette Dream que j’avais achetée l’hiver dernier. Ce fard à joue a été pour moi la plus belle découverte du coffret: il ressemble beaucoup au blush Orgasm de Nars mais en moins granuleux et moins orangé, donc en mieux. Dès que je suis un peu bronzée, c’est mon blush fétiche pour avoir des joues de mannequin brésilienne.

Blush Crème Something Special de MAC: J’apprécie ce blush pour le fait qu’il ne contient aucun pigment irisé mais confère malgré tout aux joues un aspect “glowy” du fait de son lustre crémeux qui, malgré tout, ne colle pas. Il a une excellente tenue et sa texture fondante et facile à travailler fait de lui mon allié pour les événements en plein air ou en lumière crue. Mariages, promenades, pique-niques: ce blush a vu beaucoup d’après-midi ensoleillés et ça ne fait que commencer.

Convertible Color Stila, teinte Petunia: J’en suis à mon second blush Petunia, ce qui, pour moi, en dit très long. Que dire: ce blush est une légende confirmée. Je l’avais découvert dans la revue Seventeen adolescente et depuis que je l’ai enfin, j’ai compris l’engouement général. Pop et bonne mine, naturel et oxygéné: c’est vraiment la teinte post petit jogging, la teinte grand bonheur, la teinte des premières fleurs. Je l’utilise également sur mes lèvres, avec une peu de baume.

Enfin, il y a le Orange Blossom de Laura Mercier, qui, au moment de la photo était dans mon sac à main et que j’adore aussi pour sa teinte et sa texture poudrée douce. J’aime aussi son petit boîtier tout plat. Souvent, quand je suis trop fatiguée pour réfléchir, c’est le blush que je prends, sans me poser de question. Il livre toujours la marchandise.

Voilà, pour mon compte-rendu de mission. Je file avant d’être repérée! Opération Saumon enjoué complétée avec succès.

Vous avez d’autres suggestions “Saumon Enjoué” pour Coralista?

Dans la trousse de maquillage de Boucle d’Or

Il s’en sont passées des choses depuis mon ancien article sur ma trousse: le printemps et l’été ont passé, je suis retournée au travail après mon congé de maternité, j’ai fait le ménage de mon sac à main (ça a duré 30 secondes) et j’ai un petit coin à moi, pour ne nommer que ceux-là…

Autant j’essaie d’en faire le maximum à la maison avant de partir (entre mon café-préparation de mon lunch/réveiller et habiller une Petite Ourse molle et endormie qui veut mettre un maillot de bain et une cape de Batman ou rien/changer mes bas collants car je viens de faire une maille en mettant les chaussures de Bébé Ours, essuyer le pipi de mon chien incontinent mais adorable), il m’arrive des trucs que je n’aurais jamais cru possible.

Par exemple.

Mon réveil sonne, je le prends dans mes mains et je dis: “Oui, allô!“, complètement paniquée. Sauf que ça n’est pas un téléphone, mon réveil. C’est un cadran. Branché dans le mur.

Prendre mon déjeuner tellement endormie que je n’allume pas la lumière. Je mange dans le noir total. En silence. Le temps de me réveiller.

Arriver au coin de la rue et me rendre compte que j’ai oublié de mettre du cache-cernes. Oublié. Une coquette comme moi. Pas possible. Ça doit être parce que je me suis aussi maquillée dans le noir. Le temps de me réveiller.

Sortir de la garderie et me rendre compte que j’ai oublié mes clés sur la chaise-haute. Dans le local. Re-crise pour les Petits Ours qui pensent que la journée est finie et qu’on retourne à la maison.

Bon, inutile de vous le dire, j’arrive au travail à la seconde près. En entrant, j’affiche mon sourire serein du style “Bonjour chère équipe, je viens de lire les dernières jurisprudence en matière de baux commerciaux. Oui, pour le plaisir des yeux et de l’âme.” Jeune perle du monde professionnel que je suis, hein.

J’entre dans mon bureau. Je ferme la porte. J’enlève mon manteau. Je m’assois. Et là, je prends une gorgée de café.

Je sors mon miroir. Et là, j’attaque la finition. Un peu de poudre, du rouge à lèvres. Oui, du cache-cernes (maintenant qu’il fait clair, cela s’impose). Je peigne mes sourcils. Mes cheveux. Grande respiration. Ça y est! Ma journée peut commencer.

Alors, cela va de soi, mon petit kit est plus rempli qu’avant. Voici, voici!

D’abord, mon rouge à lèvres du moment, la teinte Sunday Morning, d’Aerin, un petit nude tout doux, soyeux comme tout. Ensuite, ma palette Aerin (j’ai celle de Weekend mais rêve de celle pour la semaine de travail, la Weekday), qui contient deux ombres, un fard illumineur doré et le plus joli blush au monde, un pêche rosé. C’est vraiment tout (enfin, presque tout ce dont j’ai besoin). Un petit pinceau style kabuki (celui-ci venait avec la poudre solaire Dior), mon élixir de Fleurs de Bach Rescue Remedy (pour les moments de stress), un petit tube de crème à mains l’Occitane au Karité (la meilleure, sans contredit). Sans oublier aussi: un format voyage de la BB Cream Erborian, mon génial gloss Aerin teinte Perfect nude (j’adore la texture et la teinte), le Lip Slip de Sara Happ, le fond de teint poudre Dior (acheté selon vos recommandations) et…oui, un cache-cernes! Comme vous le voyez, mon Clé de Peau (qui m’a coûté la peau des fesses) dure longtemps, quel soulagement! Enfin, un échantillon de mon Eau de Bonpoint et un contenant où j’ai mis un peu de Mûre et Musc de l’Artisan Parfumeur (pour ma retouche parfum, après le lunch). Un mascara noir (le Misencils fait durer mes extensions et fait un regard de velours), mon fameux crayon Armani (pour une bouche comme celle de Megan Fox!), et un crayon à sourcils MAC (pour mes sourcils et aussi, des fausses taches de rousseurs, si j’en ressentais le besoin)… Enfin, il y a aussi mon nouveau baume à lèvres (pas sur la photo, une merveille dont je vous parle bientôt). Et voilà, j’ai tout ce qu’il me faut pour me sentir bien dans ma peau. Dans ma jolie trousse Aerin, dont le format est ultra-pratique.

Bon, allez, je vais aller réviser les dernières jurisprudences en matière de baux commerciaux. Oh, mais j’allais oublier, juste avant: il me faut un petit coup de Dior Lip Glow! And voilà!

Vous, dans votre étui, il y a quoi?

Gloss Perfect Nude Aerin

Rouge à lèvres Sunday Morning Aerin

Blush Aerin

De gauche à droite, rouge à lèvres Sunday Morning, Gloss Perfect Nude, blush Aerin (Innocence), illuminateur (Innuendo)- de la palette Weekend

Conversation imaginaire avec Kate Middleton

Cet article inaugure une nouvelle catégorie: Conversation Imaginaire! Il s’agit d’une catégorie où Boucle d’Or imagine une rencontre beauté avec une femme inspirante, que celle-ci soit une héroïne de livre, une princesse, une actrice connue ou même une fée. Si certains des produits mentionnés ici sont le fruit de recherches (Google: produit teint parfait Kate Middleton), d’autres ne sauraient être que purement spéculatifs. Libre à la principale intéressée, donc, de communiquer avec moi pour rétablir les faits. (Kate, j’attends ton appel!).

Ah, Kate Middleton.

On aime toutes Kate Middleton!  Elle est radieuse, pleine de grâce, elle a un sourire sincère et semble vraiment sympathique. Sans oublier sa garde-robe chic, summum de l’élégance, ses belles boucles brunes rebondies et son teint parfait qui redonnent à la royauté anglaise ses lettres de noblesse. C’est un plaisir toujours renouvelé pour moi que de m’imaginer ce que peuvent être les produits et la routine beauté de Kate Middleton histoire de m’inspirer de son style très anglais, oh so royal, mais aussi de la grâce et de la sérénité qu’elle affiche en toutes circonstances.

“Oui, Kate est vraiment parfaite! Je l’adore. C’est une vraie princesse moderne, un conte de fée devenu réalité. Je la déteste aussi un peu pour ça. Mais dès que je vois un mauvais cliché d’elle et ça fait fondre mon coeur. Elle est tellement vraie. Alors je l’adore à nouveau.”

-Extrait d’un message texte envoyé par mon amie V.

Moi:- Greetings!

Kate: -Why hello, Goldilocks! 

Moi: -Alors, Duchesse…

Kate: -Oh, s’il-te-plaît, appelles-moi Kate! Sandwich au concombre?

Moi: -Mais, bien volontiers! Donc, Kate. Tu as une peau superbe! Parles-moi de ta routine de soins…

Kate: -Il y a de cela quelques années, j’ai découvert la marque helvétique Karin Herzog, qui a littéralement sauvé ma peau. J’utilise la crème Vita A Kombi*, ainsi que la crème à l’oxygène*, deux merveilles avec lesquelles j’ai vu immédiatement des résultats.

Pour nettoyer ma peau, j’utilise les traitements de nettoyages cultes Liz Earle Cleanse & Polish Hot Cloth ou Eve Lom, deux produits anglais. Je tonifie ensuite avec le spray au thé blanc de Neal’s Yard Remedies, avant de passer à l’étape soin. Enfin, une fois semaine, j’aime bien de faire le ExfoliKate, de Kate Somerville (oui, on a le même prénom!), qui donne un éclat étonnant.

Moi: Et, pour le corps?

Kate: -J’aime bien les produits parfumés pour le bain de belles marques anglaises, comme Jo Malone (les huiles de bain!) et Miller Harris (les bougies parfumées!).

Sinon, je me savonne avec un savon en pain qui est plus écologique qu’un gel douche et mousse davantage. Mon coeur appartient au savon Fleurissimo de Creed, qui est le parfum qui a été créé pour une autre princesse, Grace Kelly, l’une de mes idoles. 

Lorsque je sors du bain, je me tartine d’un lait ou d’une huile. J’aime bien This Works Dry Leg Oil, qui satine et lustre au possible. Une fois par semaine je fais un gommage, histoire de me faire la peau douce et aussi d’activer la circulation…en ce moment j’utilise le gommage aux sels chauds de Bliss.

Enfin, je poudre toujours un peu mes pieds avant d’enfiler mes escarpins (poudre Yardley Lily of the Valley– un classique).  

Moi: -Ton maquillage semble tout simple, mais en même temps, parfait en toutes circonstances. Ton secret?

Kate: -J’ai perfectionné ma routine maquillage au fil des jours, en m’exerçant. Certes, mon look est toujours un peu le même, mais en même temps, mon maquillage s’harmonise avec toutes les tenues et met en valeur mes traits, tout en restant naturel. C’est l’avantage de la constance; je suis devenue confiante…je me suis même maquillée le jour de mon mariage! 

Donc, d’abord, une bonne base. Je suis vendue à celle de Burberry qui est en rupture de stock partout et en tout temps et qui donne un éclat vraiment royal sans paillettes ni brillants.

 

Ensuite, j’applique la Crème Teintée Laura Mercier* et un cache-cernes (en pinceau, comme le Touche Éclat Yves St-Laurent*). Un peu de blush rose doux…comme le Rose Pompon de Bourjois sur mes pommettes, puis je recourbe mes cils pour réveiller le regard. Je me fais ensuite un regard un peu charbonneux (mais doux) avec des fards Chanel, dans des teintes de terre, feuilles et aubergines (palette Enigma), en traçant un “V” horizontal qui pointe vers l’extérieur de l’oeil avec une teinte plus soutenue. J’applique toujours un crayon* (parfois brun, parfois noir) sur la paupière supérieure, pour définir l’oeil, mais aussi dessous, au ras des cils (pour celles qui ont de moins grands yeux, s’en tenir au trait sur la paupière supérieure uniquement). Deux bonnes couches de mascara (mon chouchou: le mascara Hypnôse de Lancôme*) puis un peu de rouge à lèvres rose-neutre doux, comme le Tulip Pink de Burberry ou encore, le Sweet Kiss Rose Innocence de Bourjois. 

Enfin, pour me faire le sourire un peu brillant, j’aime bien ajouter une pointe de baume au centre des lèvres (plus classe que du gloss, je trouve). Ma préférence: le baume Vaseline Rosy Lips, une merveille vendue uniquement en Angleterre qui coûte presque rien et est commercialisé dans un mignon contenant en métal rose.

En ce qui concerne mes sourcils, j’essaie de laisser un peu tranquille, car avant ils étaient trop minces. Je suis en réhabilitation pour sur-épilation, disons.

Moi: -Mais, on est des jumelles séparées à la naissance ou quoi?

Kate: -(Rires…) Peut-être! Enfin, toutes les princesses (Grace Kelly la première) avaient de beaux sourcils bien épais. J’y travaille, donc, mais ça n’est pas facile. En attendant, je fais la transition avec le kit à sourcils Anastasia Beverly Hills Beauty Express

Ah, oui, j’allais oublier! Avant de sortir, je me poudre toujours un peu le visage histoire de ne pas briller dans les photos. Ma poudre? La Loose Setting powder de Laura Mercier*, toute fine.

Moi: -Tes belles boucles brunes sont devenues ta carte de visite. Comment fais-tu pour avoir d’aussi sublimes cheveux?

Kate:-Oh, thank you so much. (Elle rougit). En fait, j’en prends soin avec de bons produits, d’abord et avant tout. Kerastase* est vraiment ma marque chouchou sur ce point: Bain Satin* et Masquintense* sont mes produits de prédilection, sans oublier le Nectar Thermique* et le Lait Vital*. Ensuite, j’applique un produit qui me permet de faire durer ma mise en plis plus longtemps: le Prime Style Extender de Living Proof. Souvent, si je sais que je me ferai photographier, j’ai recours à ma coiffeuse qui me fait ma mise en plis signature en étirant mes cheveux avec une grosse brosse de poils de sanglier ronde, puis, en repassant sur quelques mèches avec un fer à friser pour donner davantage de définition. Pour éviter les frisottis malgré la pluie d’Angleterre, je vaporise dans mes mains un peu de fixatif anti-humidité, que je distribue sur mes longueurs uniquement. Zéro effet collant. Enfin, dans le doute, vive les chapeaux!

Moi: -Ton essentiel beauté ultime?

Kate:- Mon parfum, le Illuminum Gardenia Petals* que je portais le jour de mon mariage et qui sent le bonheur pur. Il m’arrive d’en changer, souvent quand il pleut, pour porter le très anglais Bluebell de Penhaligon’s, qui sent le sous-bois étincelant de pluie, un peu humide, magique, quasi-métallique.

Moi:-Parlons de tes ongles…Comment prends-tu soin de tes mains?

Kate:- J’aime le look des mains au naturel qui met en valeur les bijoux (et ma belle bague!) et supporte davantage les éclats. Ma préférence va donc au vernis naturel; des petits roses-crèmes translucides qui font le doigt long et la main délicate, comme le Rose Lounge de Bourjois* que je portais le jour de mon mariage. J’hydrate également mes cuticules assidûment avec la Love Me Oil aux canneberges de Ciaté, une petite marque niche de produits à ongles britannique que j’adore.

Tout cela sans oublier la crème hydratante au moins trois fois par jour, pour avoir toujours les mains impec quand j’enlève mes gants histoire de couper un ruban avec des ciseaux d’argent. Ma chouchou? La crème à mains Royal Apothic, parfum Holland Park, qui sent le magnolia, jasmin et citron, avec des notes de muguet, orange et musc blanc. Love!

Moi: -Et…qu’y a t-il dans ton étui à maquillage?

Kate: (qui mange un scone à la confiture) – Des papiers matifiants, toujours, de la poudre pressée, un peigne gravé aux armoiries de ma famille, un rouge à lèvres et un baume à lèvres (mon baume Jo Malone, souvent), une brosse à dent de voyage et un tube de dentifrice Marvis, qui fait la bouche fraîche. Sans oublier une miniature de mon parfum. Ah, oui, et des épingles à chapeau!

 

Moi:-Et, mon sujet de prédilection: qu’y-a-t-il dans ton sac à mains?

Kate:Attends, je vide tout. (Elle vide son sac sur la table, trop sympathique!). Bon, alors, mouchoirs de tissus (tellement plus chic que des mouchoirs en papier), mon étui à maquillage (le Beauty Pouch de Smythson aubergine), des lunettes solaires, des élastiques à cheveux, mon téléphone, un mini-parapluie, une paire de bas collants de rechange (couleur chair, je ne porte que cela, je remets ça au goût du jour, c’est un défi personnel!), des épingles à couche, mon porte-monnaie et un petit tube de crème à mains. Mais aussi des stylos, un cahier Smythson (Joie de Vivre, aubergine), un miroir de sac/poudrier Estée Lauder (à motif de capricorne, mon signe du Zodiac) et des pastilles Grether’s. Ah oui, et un bon roman!

En fait, l’intérieur de mon sac à mains est un peu comme un jardin anglais: un joyeux fouillis dans lequel on se perd facilement!

 Moi:-Oh, la, la, Kate! Je t’adore! On est trop pareilles! Mais soyons sérieuses: parlons mode. Tes essentiels?

Kate: -Pour mes apparitions officielles, j’aime le style classique, très lady; j’adore les robes  à la taille cintrée et aux plis graciles qui font une jolie silhouette. J’aime aussi les manteaux de laine de couleurs bien coupés et les sacs Mulberry, très chics! 

J’aime aussi les bijoux: mon bracelet à breloques (offert par Camilla), mon bracelet Love de Cartier, mais aussi mon bracelet Diamonds by the Yard de Tiffany’s. Sans oublier mes boucles d’oreilles Hope de Links of London et mon bijou préféré: ma bague de fiançailles.

         

 

Dans mes moments off, je superpose les tricots Pringle of Scotland (les plus doux) et les jeans qui font un beau derrière. Pour promener mes chiens dans la campagne anglaise, c’est bottes Le Chameau et manteau Barbour, qui allient confort, style et fonctionnalité. Enfin, le soir c’est pyjama de soie Rigby & Peller (les corsetiers officiels de Sa Majesté la Reine) et pantoufles toutes douces pour boire une bonne tisane devant la télé.

Moi:- Enfin, tu as des derniers conseils pour celles qui t’admirent?

Kate:-Un sourire sincère, une grande respiration, la tête haute, de l’émerveillement. Le conte de fée, c’est à nous de se le fabriquer, il suffit d’y croire. La grâce vient d’elle-même quand on s’efforce à être posée et plaisante.

À défaut d’un chapeau, un joli serre-tête donne de la prestance, surtout avec un manteau ligne A.

Être princesse c’est avant tout une question d’attitude. On l’a toutes en nous, vous êtes autant princesses que moi. Et on apprend. Moi-même, j’en suis à mes débuts. Qu’est-ce que vous diriez qu’on fasse nos premiers pas de princesse ensemble?

Au fait, Boucle d’Or, tu passes au Palais samedi? On se fera des masques et il y aura des cupcakes?

Un énorme merci à Kate Middleton (pour cette entrevue imaginaire)!

Enfin, je vous laisse avec cette photo de Kate Middleton prise par mon papa cet été en Écosse. Oui, oui. Il a croisé Kate il y a de cela 3 mois, comme ça, dans la rue. Et il vient de me le dire! Oh, Dad!

* Produit dont l’utilisation par Kate Middleton a été confirmée (par un magazine ou internet, source plus fiable que fiable, donc).
 

Pas de chat, plié

Vous  le savez, j’adore tout ce qui est ballet (je vous en avais déjà parlé lors de mon tuto chignon). Ça a commencé en lisant Martine Petit Rat de l’Opéra et Angelina Ballerina, puis ça a continué lors de mes cours avec Madame Simpson au Stewart Hall et ça continue encore…J’aime tout, l’ambiance, le son du piano et bien sûr, le look. En commençant par la palette de teintes, qui est celle que je préfère dans la vie, tant pour la déco que pour mes vêtements; des blancs bien froids, des beiges lumineux, des roses doux et pêches discrets. La ballerine est une source d’inspiration constante pour moi; sa grâce, l’intemporalité de son look mais aussi sa simplicité… Aussi, je suis toujours à la recherche d’éléments pour m’aider à m’amuser avec les notions du look de la ballerine (joli blush, bandeaux, gloss frais rose tutu) tout en restant moderne. Je ne veux pas avoir l’air de sortir tout droit du Lac des Cygnes. Non, je dirais plutôt que je recherche le look “Ballerine qui sort de sa répétition à Moscou” (oui, si j’étais ballerine je danserais pour les ballets Bolchoï). Des jeans skinny et des ballerines, un joli chignon et un haut en jersey, ou encore, un cache-coeur et des joues bien pimpantes. Tout est dans le dosage, dans la mesure. Oui, et dans le port de tête aussi.

Chignon de ballerine pour Kate Middleton (Credit: via Le Boudoir de Marie-Antoinette)

J’ai d’ailleurs cru comprendre que je n’étais pas la seule à penser comme ça. Le commentaire de l’une d’entre vous, Irène, a résonné dans mon coeur avec une grande justesse, je ne saurais mieux dire:

“Pour moi aussi, la seule présence d’un mot de la famille du “ballet” me pousserait presque à l’achat, pour peu qu’il y ait d’autres adjectifs précieux comme “tendre”, “éclat”, “crème”… c’est le drame !”

Alors aujourd’hui, toutes à la barre pour répéter ensemble et revoir ces classiques tendres du monde de la danse. Un, deux et trois!

Gros chignon et ruban gros grain- tout ce que j’adore!

Première Position: Le Teint

Il me faut un teint parfait, parfait, parfait, mais en même temps, frais, frais, frais! La fraîcheur de la jeunesse mais la perfection de l’initiée. Deux options que j’adore: Le Fond de Teint Flower Perfection de Bourjois Paris (“Grain de peau lissé sublimé 16 heures!”) et  le Fond de Teint Nude de Dior (“Teint Éclat Effet Peau Nue”). Mes deux très grands chouchous du moment. Enfin, on termine avec un peu de poudre, pour fixer mais aussi pour donner cet éclat velouté à la peau: les Météorites de Guerlain (qui sentent bon la violette) sont un excellent choix. Sinon, difficile pour moi de faire plus ballet que la poudre Caron et sa houppette rose en duvet de cygne.

Look de ballerine chez Zac Posen 2010

Deuxième Position: Les Yeux

Pour les yeux, je privilégie les ombres un peu irisées qui font écho aux paillettes et aux flocons de neige de la valse des flocons de neige dans Casse-Noisette (ma scène préférée au monde je crois, voir à 18 secondes) :


J’adore l’Illusion d’Ombre teinte 81 Fantasme de Chanel, bien blanche, qui donne un aspect mouillé lumineux à la paupière. J’aime aussi les Extraits d’Ombre Intense de Bourjois, Teinte 01 et 03, selon mon envie du jour. Sinon, autre alternative: j’applique un fard nu mat sur la paupière entière, puis, je trace une belle ligne avec mon crayon Super Liner de l’Oréal, que j’adore. Enfin, je recourbe les cils et j’applique deux bonnes couches de mascara. Pour encore davantage de mystère on peut s’amuser avec des faux-cils (pour un look très Louis Vuitton)!

Louis Vuitton P/E 2012

Troisième Position: Les joues et les lèvres

Oui, j’étais bien excitée à l’idée du bâton Nars multi-usage teinte Undress me (“the perfect ballerina pink with shimmer!”), mais il est beaucoup trop pailletté, donc on oublie de ce côté. Ainsi, je suggère plutôt de se tourner vers le bâton multi-usage Nars teinte Copacabana (pour le haut des pommettes), ou encore, la Touche illuminatrice de Bourjois, teinte Rose Essentiel, qui avait été lancée dans le cadre de la Collection Ballerine, ô coïncidence. Pour des joues roses comme des chaussons de pointe, je recommande le blush Dandelion de Benefit mais rêve du blush longue tenue Rosy Outlook de MAC.

 

Pour les lèvres, je me tourne vers mon Lip Sugar Rosé de Fresh, sur lequel j’applique une touche de Lip Slip, ou encore, la teinte Paper Lantern de MAC, qui est l’équivalent le plus semblable à un défunt gloss MAC, teinte En Pointe (Collection Danse, 2006) et que j’adorais.

Miranda Kerr a tout bon

Quatrième Position: Les Ongles

Pour des ongles brillants et jolis juste ce qu’il faut, j’adore mon dernier achat, le 167 Ballerina de Chanel, le légendaire Ballet Slippers d’Essie, mais aussi, le Barre my Soul et le You Callin’ me a Lyre d’OPI, tous deux issus de la Collection NYC Ballet du printemps dernier. Enfin, la teinte Sarah Smile de Deborah Lippmann, créée avec Sarah Jessica Parker, est vraiment un rose ballet parfait ce qui n’a rien d’étonnant quand on sait que SJP est une ancienne ballerine.

La campagne Bourjois Ballerine (Printemps 2011)

Cinquième position: Tout le reste!

Enfin, pour finir, on s’amuse à combiner d’autres petits éléments du look ballerine: une jupe style tutu pour sortir (avec un haut tout simple et un minimum de bijoux, pas de chignon mais des talons), des jeans skinny et des ballerines (j’adore celles de Repetto mais surtout, celles de Pretty Ballerina. Sinon, je trouve aussi chez Zara. À noter, on peut également faire semeller par un cordonnier des vrais chaussons, ce que j’ai déjà fait, une fois où je ne trouvais pas ma taille dans le joli rose), des lainages minces en superposition sur le haut du corps pour un look confortable et câlin idéal pour les journées de weekend plus fraîches (et pour rester au chaud lors de l’échauffement). À noter, j’aime bien m’approvisionner directement dans les boutiques de danse. J’adore aussi les bandeaux de ballet, que j’utilise de mille et une façons, avec une nette préférence pour ceux de chez Lululemon (le Skinny Satin Pirouette, le Prettiest Pirouette et le Slipless), qui ont toutes une petite bande de silicone à l’intérieur pour maintenir le bandeau en place. J’aime également m’amuser avec une jolie fleur en tissu, un ruban gros grain ou un serre-tête bijou, histoire de référencer un peu la danse autrement, mais de les mélanger avec d’autres élément plus neutres. Mon parfum de ballerine: Ellenisia de la maison anglaise Penhaligon’s: avec la jolie boucle rose de son flacon et son odeur magique de pluie d’automne et de répétitions.

Enfin, petites camisoles (style haut de maillot) et vestes douces un peu déboutonnées, camaïeu de lainages gris souris sur t-shirt blanc mince et leggings noirs…sans oublier…de porter des chaussons de ballet en guise de pantoufles. Ajoutez des jambières et de la musique et vous ferez des arabesques en moins de deux.

Sinon, vous avez d’autres idées ou suggestions pour m’aider à perfectionner mon look de ballerine au repos?

Soie et satin: la lingerie de peau Dior Nude

Une peau nue et parfaite, resplendissante et d’apparence naturelle sous tous les éclairages, voilà ce que je recherche toujours un peu dans la vie, mine de rien. Je rêve du grain de peau de Clémence Poésy, de l’éclat des mannequins dans les pubs Chloé (oui, je sais, je parle encore de Clémence Poésy) et…bon, vous avez compris je pense. Oui, je veux une peau parfaite, même dans lumière crue d’un matin glacé d’automne, je veux des lèvres teinte pétales de gloire-du-matin, même dans l’éclairage peu glorieux d’une salle de conférence.

C’est pourquoi quand j’ai entendu parler de la nouvelle Collection Nude de Dior aux teintes toutes douces de dentelles anciennes, de ruban de satin et de tulle de crinoline j’ai arrêté de respirer tant j’ai cru à la télépathie entre mon for intérieur et le Groupe LVMH! C’était exactement ce dont j’avais envie pour la rentrée! On avait lu dans mes pensées!

D’abord, le Fond de teint Éclat Peau Nue. Juste le nom…je fonds. Il s’agit d’un produit conditionné en pompe sans-air dans un joli flacon en verre, donc vraiment hygiénique et davantage longue durée. Et sur la peau? Une texture mi-fluide, mi-crème, qui se fond à la peau comme par enchantement et lui confère une luminosité étonnante. On a l’impression d’une couvrance légère tant la texture est douce mais on remarque vite que tous nos petits défauts ont disparu, comme voilés d’un filtre avantageux, comme sur des photos anciennes. Il reste que le rendu est résolument moderne dans la manière où le visage réfléchit la lumière une fois le produit appliqué: le visage semble facetté, le haut de l’os des joues est hydraté et éclatant et la peau se fait parfaite mais transparente et ce, des aurores au crépuscule. J’adore. À noter, j’applique le produit au pinceau plat à fond de teint qui fait vraiment un teint sublime, zéro pores et zéro produit apparent. Pour terminer, j’applique un petit fluff de poudre Caron (à la houppette), ou encore, un peu de ma poudre BB Annabelle avec le pinceau Dior à fond de teint poudre. À moi le teint de rêve.

Mon autre coup de coeur de la collection: les Dior Rouge Nude -teintes Twill, Charnelle et Indiscrète (de gauche à droite sur la photo). Il s’agit de rouges à lèvres tout doux, à la texture baume mais à l’effet de matière tout de même quasi inexistant, qui fondent sur les lèvres en y déposant un léger film de couleur crème. Ici, la palette est naturelle, grand luxe, comme une écharpe de laine, comme les chaussures caramel de la duchesse Kate. On ne peut pas se tromper, on ne peut qu’aimer; j’ai moi-même jeté mon dévolu sur Charnelle (le petit rose santé et timide parfait) et Indiscrète (le beige Brigitte Bardot par excellence). Ces deux tubes merveilleux ne quittent plus mon sac à main; j’alterne entre eux. Sinon, j’ai aussi le Twill, qui, bien que fort joli (un caramel riche) me rappelle trop le Sable de l’Oréal, que je portais à l’école secondaire et réveille mes angoisses d’ado. Par contre, la teinte Swan me tente énormément…un joli rose tutu qui évoque pour moi le ballet du Lac des Cygnes. Vous vous imaginez!

Teinte Indiscrète

Enfin, puisque je n’avais pas suffisamment de vernis teinte lingerie j’ai également succombé au joli 413- Grège, un petit beige neutre qui me fait des longs doigts de pianistes et est non sans évoquer le Malaysian Mist d’OPI que j’adore, mais en moins rosé. Sans oublier mon fameux 715-Dune, un beige-gris crémeux qui, je le parie, sera sur toutes les mains cette saison. Difficile de faire plus chic, difficile de faire plus chaud; ce vernis a tout d’une veste de laine confortable, il va avec tout et réchauffe le look.

Teinte Charnelle

Voilà pour mon compte-rendu de cette nouvelle collection; Hanna, je sais que tu attendais cet article avec impatience! Ah, et au fait; appelez-moi Clémence. Oui, oui, mon teint est si parfait que ça. Oh, Dior. J’adore.

Teinte Twill

Sinon, vos produits peau nue chouchou?
*Les dentelles des robes (sous les produits) ont été faites par mon arrière-arrière grand-mère. Magnifique, non?
**Je me cherche une poudre fond de teint, en compact. Des suggestions pour Boucle d’Or?

L’ABC de la rentrée

Si certaines profitent de la nouvelle année pour prendre leurs résolutions, moi, je considère que la rentrée est le vrai bon moment pour se réinventer: au retour des vacances, au changement de saison, au moment où les magazines sortent leur version maxi, où les marquent lancent les nouveautés…on a envie de neuf mais surtout d’une version de soi un peu renouvelée.

Même si Boucle d’Or n’est plus étudiante depuis longtemps, septembre rime toujours avec quelques nouveaux stylos, un beau cahier et, oui, un nouveau rouge à lèvres. Je veux partir du bon pied, bien faire les choses mais aussi, me remonter un peu le moral à la veille de l’automne.

Aujourd’hui, je vous présente donc mon abécédaire abrégé de la rentrée, avec au programme certains produits testés et d’autres nouveautés qui me font rêver, histoire que l’on mette en commun notre savoir et que l’on soient toutes premières de classe.

Toutes les marques s’y mettent à la rentrée: les collections de l’automne nous attendent dans les grands magasins, on met de côté les teintes ensoleillées de corail et rose pop pour les substituer à des teintes plus soutenues ou sophistiquées. Voici celles qui m’inspirent:

Dior Lip Blush teinte Charnelle: un petit rose un brin années 60 à la texture vraiment toute douce dont je vous reparlerai davantage très bientôt. Je l’adore.

Rouge G, L’Extrait de Guerlain, teinte Colère– le rouge pomme de tire parfait pour des lèvres de pin-up…

Sephora Pantone Universe Lip Luster teinte Claret Red– Les photos sur le site de Sephora m’inspirent, mais reste à voir le rendu sur les lèvres…Enfin, je suis bien curieuse.

Brillant à lèvres à la rose Dot & Lil, un petit baume à la rose tout naturel d’une marque montréalaise que j’adore… la touche de finition idéale pour les petits matins où j’ai envie de fraîcheur, de naturel…et de beaucoup bisous de mes Ours.

C’est la folie des fonds de teint ces jours-ci, j’ai envie d’essayer toutes ces nouveautés prometteuses proposées par des marques que j’aime. Comme…

-Le Naked d’Urban Decay, qui promet un effet peau nue;

-Le teint Touche Éclat d’Yves St-Laurent: sera-t-il aussi mythique que son stylo correcteur? La vidéo de Ruth me porte à croire que oui…

-Le Nude de Dior: essayé et adoré! Je vous en reparle davantage très bientôt mais j’adore ce fond de teint que j’applique au pinceau et me fait une peau de jeune collégienne.

Enfin, pas une nouveauté du tout mais j’ai reçu d’une amie voyageuse le Flower Perfection de Bourjois et je ne peux qu’être d’accord avec vous toutes qui me l’avez chaudement  recommandé- c’est un génie en bouteille.

Le hâle de l’été qui s’estompe, j’ai envie de joues fraîches, de joues de plein air, qui jouent tantôt la carte de la santé, tantôt celle de la sophistication… Voici donc les blushs qui sont sur ma liste:

-Le blush crème Aerin, tellement, tellement chic.

-Le blush Terre de Sienne de Dior (dont je raffole et vous ai déjà parlé ici);

NARS The Multiple teinte Undress Me: un gros bâton crème multi-usage à utiliser surtout sur les points de lumière et décrit comme “the perfect ballerina pink with silver shimmer“. Vous avez deviné: j’étais conquise au mot “ballerina“.

Exit les teintes pop aux teintes de popsicle: j’ai envie d’ongles laqués de chair, de grège, de rouge et de bourgogne…Voici donc mes vernis de prédilection:

So Laque Ultra Shine de Bourjois (teinte 29, Dangereusement Rouge)- un rouge noir everso chic sur des ongles courts qui me donnent l’impression d’être un espion;

Chanel, teinte Ballerine: ce petit rose bébé qui va avec tout dont je ne saurais me passer…Vous avez deviné: j’étais conquise au mot ballerine” “Chanel”.

Dior, teinte Dune: un grège doux comme une écharpe en cachemire, chic comme un manteau Max Mara. Je suis convaincue que c’est LA teinte de l’automne.

Deborah Lippmann, teinte Lady is a Vamp: le rouge crème sanguin porté par Anne V. sur la couverture de Vanity Fair. On ne fait pas pluc chic…ni plus fatal.

L’air plus frais nous permet de porter à nouveau de vraies fragrances, moins aqueuses, moins aériennes. Si certaines retrouveront avec bonheur leur parfum signature, d’autres en profiteront pour partir à la découverte de leur nouveau sillage.

Pour ma part, ma maman m’a offert le Concentré d’Eau de Bonpoint, qui sera ma fragrance des coup de vents et des pluies d’automne; un parfum frais comme j’aime qui sent le blanc, le propre et la peau. Parfait sous le foulard.

Sinon, dans parmi les nouveautés, je suis bien curieuse d’aller sentir L’Eau Rose de Diptyque et le Parfum d’Extase de Marchesa (dont j’adore les robes et admire la grande beauté et le style princesse-rock de la fondatrice et co-designer Georgina Chapman. Enfin, en vraie Garanceophile que je suis, je veux maintenant aller essayer le Mûre et Musc de l’Artisan Parfumeur. Comme je n’habite pas à Paris, je me dis que je peux me permettre de le porter.

Le changement de saison signifie aussi souvent qu’il devient nécessaire d’adapter un peu sa routine de soin au climat changeant, souvent en dopant l’hydratation. Pour ma part, je profite de l’automne pour booster ma routine anti-taches, en continuant avec mes masques chouchous: le Glam Glow Mud Mask et le Tomatox deux fois semaine. Sinon, le Mela D Pigment Control de la Roche-Posay, fraîchement arrivé à Montréal est sur ma liste d’achats éventuels. Pour l’instant, question d’être raisonnable (et exhaustive dans mes tests), je termine mes flacons et les sachets d’échantillons avant de commencer des petites merveilles reçues en cadeau. Sinon, la gamme Isofill d’Uriage, recommandée par le dermato de ma bonne copine M. en France (qui a une peau comme on en veut toutes) me tente terriblement.

Bon, je parle en terme d’objectif, bien sûr, je suis loin d’avoir des cheveux parfaits. Mais j’y travaille, croyez-moi. Au retour des vacances, les pointes sont souvent cassées, les longueurs déshydratées et mon blond, jaune poussin. C’est devenu ma petite routine de la rentrée: tous les ans, en septembre, je prends une grande respiration et me fais couper les cheveux pour vrai (pas juste un millimètre des pointes pour ensuite demander à Papa Ours s’il remarque quelque chose, je parle d’une vraie coupe). Je prends également rendez-vous pour un soin en salon (comme le Fusio-Dose de Kerastase qui donne des résultats vraiment épatants) et me fais un masque à la maison un lavage sur deux. J’adore la nouvelle ligne Precious Oil de Pureology (dont je vous reparlerai bientôt) et j’ai eu un échantillon de la Crème Lavante au Citron de Christophe Robin qui est absolument démente. Pour corriger mon blond, je fais confiance à Karine et, à la maison, à mon Kromask Silver. Je rêve bien sûr du soin nuanceur Blond Pur de Christophe Robin. Enfin, au moment de ma mise en pli, à la maison, je vaporise sur les mèches du contour du visage un peu de spray éclaircissant Go Blonder de John Frieda qui réveille très subtilement la lumière dans mes cheveux. Sans oublier mes produits Phyto, auxquels je suis fidèle: ceux-ci et ceux-là.

Voici des petites idées en vrac pour redonner de l’enthousiasme à votre démarche:

-on prépare une nouvelle liste de lecture pour le Ipod;

-on organise son sac à main

-on fait le ménage de notre garde-robe en faisant l’inventaire de nos besoins (hein maman, tu es fière?);

-on fait aussi le ménage de nos trousses de maquillage pour éviter la surcharge: j’ai très envie de palettes pour avoir tout les essentiels sur moi – celles d’AERIN auxquelles je rêve la nuit, bien sûr (Papa, si tu me lis, c’est ce que j’aimerais pour mon anniversaire mais il faut les commander du site web alors si tu veux on le fera ensemble vu que je doute fort que tu aies un code d’utilisateur Estée Lauder…), celle de Dior Au Naturel a l’air très bien également et j’aime aussi beaucoup la Golden Fall Jungle de Dior (surtout pour son gloss teinte sucre d’orge vraiment parfait).

-on prépare notre petit déjeuner la veille (bon, pas les toasts quand même) et on le mange la veille pour prendre de l’avance. Je parle ici de gruau, fruits (on les lave et coupe), portion de yogourt ou fromage préparée, café dans la cafetière… On sort les assiettes. Rien de tel le matin quand on n’est pas réveillée que de n’avoir qu’à appuyer sur un bouton ou mélanger les ingrédients. J’ai essayé hier la recette de poires pochées à la gousse de vanille de Victoria Beckham (Glamour US de Septembre) et c’est facile, santé et délicieux!

-on réorganise notre agenda et cahier de numéros de téléphones. J’adore mon MomAgenda pour gérer les obligations familiales;

-on réorganise la maison par petite zone: durant mon bain, je fais le tri des produits à côté de moi, pendant que je fais chauffer la soupe, je fais le ménage des épices et huiles à côté du poêle. Pas de ménage éléphantesque et décourageant à entreprendre: on fait ce qu’on peut quand on a le temps et l’envie. Déjà, ça nous semble moins gros.

-on imprime des photos des vacances pour égayer notre bureau et garder les beaux moments près de nous quand on se sent loin de tout ce qui est vraiment important;

-on s’achète une boîte à lunch et des contenants- histoire d’être écologique (exit les sacs en plastiques jetables), économe et surtout, de manger santé. Sur ma liste d’achats: un Thermos afin de pouvoir me régaler de mon potage et de mes fruits dans un parc et pouvoir vraiment faire le vide, loin du bureau.

Avoir un plan, ça change tout, ça donne de l’inspiration, une orientation, ça donne, oui, de l’espoir. Je vous reparlerai davantage de ce sujet très bientôt. En attendant, voici quelques petites idées, pour être au mieux de sa forme en cette période difficile, souvent propice aux rhumes et petits malaises mais surtout, aux bleus post-vacances:

-On prend des vitamines: une multi-vitamine adaptée à nos besoins, de la vitamine D, pour compenser le peu d’exposition solaire et fixer le calcium sur les os, mais aussi, des Omega 3 EPA pour le moral.

-On se couche à une heure raisonnable. Je sais, plus facile à dire qu’à faire mais un petit rituel pré-sommeil, une bruine d’oreiller, un carnet sur la table de nuit (pour faire une liste puis mettre le cerveau à off). On limite les écrans avant le dodo (dit par la blogueuse ça a une super crédibilité) et on se rabat plutôt sur un bon livre pour atteindre notre objectif. Et puis, l’argument ultime: le sommeil est le meilleur ami de la beauté.

-On s’inscrit à un cours ou une activité: n’importe quoi, pourvu qu’on aie hâte d’y aller. Moi, le cours qui me fait envie ces jours-ci: ballet classique avec un vrai piano. Je sais, quelle surprise.

-On réfléchit à notre image, à la fille que l’on voudrait être. Pas juste côté look mais aussi, globalement. Le Petit Traité des Grandes Vertus d’André Comte-Sponville peut être une belle lecture à faire parallèlement à cet exercice.

-On fait des petits changements: j’aime bien changer la couleur de l’encre avec laquelle j’écris (passer de bleu à mauve ou encore de noir au “bleu des mers du sud” pour se croire encore en vacances), adopter la plume fontaine ou le crayon à mine, changer de sorte de confiture, de sorte de crème à mains…Des petits riens qui changent tout le quotidien.

Enfin, voilà pour mes petits conseils. Bien sûr, le retour des vacances est un moment difficile. Il faut se donner du temps, mettre à notre agenda des items agréables auxquels on a hâte et sur lesquels on peut garder le cap quand tout dérape.

Mais il faut aussi se rappeler que la rentrée c’est un nouveau début et donc une belle occasion.

Et sinon, pour ces matins vraiment trop insupportables, je fais semblant d’être la CEO d’une multi-nationale. Je mets mes talons les plus hauts. Je lève la tête. je prends une grande respiration. Je souris. Et je me dis avec conviction: “Allez, au travail. Le monde moderne a besoin de mon cerveau.” Comme ça, bien humblement.

Courage…Et bonne rentrée!

Le lipstick de Rosie

Ça faisait un moment que ça m’obsédait: la couleur des lèvres de la belle actrice anglaise, Rosie Huntington-Whiteley. J’ai cherché, cherché, je ne vous dis même pas. Je suis complètement fixée sur la jolie teinte bois de rose que Rosie affiche comme une signature: en robe du soir, relax dehors, avec des yeux de chats, dans la pub du maquillage Burberry pour lequel elle est l’égérie… Romantique et naturel, bonne mine et ultra-chic, il me fallait absolument le même.

C’est avec bonheur que je vous annonce que j’ai finalement trouvé, lors de mon voyage à Toronto, au comptoir de maquillage Burberry chez Holt Renfrew! Il s’agit du Lip Cover de Burberry, teinte Dusty Rose. Un peu plus rosé que le Rouge COCO teinte Mademoiselle de Chanel, texture un rien gélifiée très agréable et ultra adoucissante, ce rouge a une tenue étonnante et hydrate véritablement mes lèvres. Il me fait les dents blanches, le teint clair, la démarche légère. Il est parfait. C’est mon rouge lovely, mon rouge Rosie.

Cheveux tirés, ou même en jogging, ce rouge me va. Je l’aime. Il devient ma signature. C’est comme ça quand on trouve le bon rouge à lèvres – il fait soudainement soleil dans notre coeur, on sent le tube un peu lourd et précieux dans notre poche, la semaine de travail qui passe nous semble moins moche. On sent qu’on a un puissant allié de notre côté; un vrai Transformer. Et maintenant, c’est mon tour- on me demande aussi la teinte de mon lipstick.

Et vous, votre Optimus Prime en tube, votre rouge à lèvres chouchou du moment: c’est quoi?

Je rêve

Vous le savez, j’adore les histoires de coquetterie entre les grand-mamans et petites filles. C’est la parfaite exemplification du fait qu’il s’agit d’un sujet de conversation indémodable et inépuisable, qui transcende les différences d’âge et les générations. Toutes les grand-mamans n’auront peut être pas envie de parler de la nouvelle génération d’Ipad mais d’un produit de soin ou d’un rouge à lèvres qu’elles aiment, oui. En fait, c’était comme ça pour ma grand-maman adorée et moi, je vous en avais déjà parlé.

C’est pourquoi quand j’ai su qu’ Aerin Lauder, grande icône du chic sobre et petite-fille d’Estée, lançait cet automne sa ligne de produits essentiels (surtout du maquillage mais également deux soins), je me suis mise à chercher davantage d’information. Au fur et à mesure que j’en apprenais plus et trouvais des photos, je devenais comme une petite fille dans un magasin de bonbons tant tout me faisait envie. Je trépignais littéralement! Alors je me suis dit qu’il fallait absolument que je vous en parle, malgré le fait que je n’ai rien essayé de cette ligne et que pour l’instant je ne fais que rêver.

En fait, l’idée de créer sa propre ligne est venue à Aerin (qui travaillait comme Creative Director chez Estée Lauder et est, de toute évidence, tombée dans le pot de crème quand elle était petite) quand elle a vu combien il y avait un intérêt pour le contenu de sa trousse personnelle de maquillage. Ses essentiels beauté? Ses chouchous? On lui posait toujours la question. Elle a donc entrepris de créer sa propre ligne, AERIN, savamment éditée et bien pensée comme tout.

Et ça donne quoi? À l’image de sa créatrice, tout respire le bon goût (les logos sont effacés), le bien pensé (le fini des poudriers est conçu pour éviter d’y laisser les empreintes) et la simplicité chic. Mais surtout, c’est féminin, joli et romantique tout en restant résolument moderne. Vraiment, Estée serait bien fière de sa petite-fille.

Ce que j’aime de la ligne c’est que l’on sent qu’elle a été crée pour la femme qui travaille, pas trop jeune, celle qui a envie de se simplifier la vie tout en restant la plus belle. Les teintes subliment notre naturel, nous donnent ce teint de weekend de ski à Aspen (la signature beauté d’Aerin, à mon sens), le soin à lèvres permettra les bisous aux petites joues et les emballages, dignes du boudoir d’une belle New Yorkaise, nous donnent envie de tout laisser sorti dans la salle de bain.

D’abord, il y a le Soin à lèvres, un “Lip Conditionner” délicatement parfumé à la rose, ainsi qu’une Crème à mains et corps au même parfum. D’après ce que j’ai pu lire sur internet, ces produits ont vraiment tout pour eux. Difficile d’ailleurs pour moi de résister à un produit à lèvres parfumé à la rose…

Mais il y a aussi, le Fond de Teint Fresh Skin, dans son boîtier doré, qui peut être utilisé comme camoufleur ou fond de teint. Sans oublier la parfaite Poudre bronzante, deux rouges à lèvres, deux gloss et deux palettes tout en un, une pour les jours de la semaine (aux teintes plus soutenues) et une pour la fin de semaine (aux teintes plus douces et fraîches). Ces palettes contiennent quatre teintes en format poudre, pour les yeux et les lèvres.

Sans oublier les délicieuses petites trousses à imprimé ikat rose et les pinceaux. Tous les produits sont emballés dans des pochettes de suède rose délicat que l’on pourra ensuite utiliser pour emporter nos bijoux le temps d’une escapade de quelques jours.

Sebastian Kim, Vogue, August 2012

Inutile de vous dire que tous les produits de la ligne me laissent rêveuse et si je comprends bien, ça n’est qu’un début. Aerin complètera cette dernière au fil du temps, en venant y ajouter d’autres charmants items comme une brosse à cheveux dorée et un peigne à grosses dents (ma grand-maman en avait un identique). Enfin, j’ajoute ces produits à ma liste de rêve pour la rentrée: j’avais justement envie de simplicité, de sensibilité et de lumière. D’un trench, de bottes d’équitation, de teintes douces comme le rose ballet, le crème et le chameau. D’un sac Mulberry (le Baywater dans la teinte Oak), rien de moins. Je pourrai y mettre mes petites trousses Aerin et mon sac à mains serait toujours parfaitement rangé (et lumineux, bien sûr!). Oui, ma liste de la rentrée prend forme tranquillement et aucun doute, cette ligne aux teintes nues et dorées sera le point de départ de mon look d’automne. Bon, ça y est, Boucle d’Or rêve.

Et vous, vous avez commencé votre liste d’envies beauté pour la rentrée? Vous me dites ce qu’il y a dessus?

*La ligne AERIN sera disponible à certains comptoirs Estée Lauder d’après ce que j’ai lu. Mais je vous reviens dès que j’ai des informations additionnelles. Sans oublier ce lien: World of Aerin.

Greetings from Toronto: ma trousse de toilette

Carte Postale circa 1954. Credit: Canadian Culture Thing

Boucle d’Or vous avait promis un article sur sa trousse de toilette et de maquillage lors de son escapade à Toronto: le voici!

Alors que d’habitude je n’emporte avec moi que les formats réguliers de mes produits de peur de manquer de mon démaquillant préféré (vous vous imaginez le drame!), pour la première fois, j’ai fait confiance à la vie. Oui, oui. Donc, en adulte responsable, en véritable scout de la trousse, j’ai transvidé mes chouchous absolus dans des minis contenants vides et emporté les échantillons accumulés au cours de la dernière année. Au diable la routine de soins bien établie, carpe diem durant les vacances, c’était pour ma peau aussi.

Alors voici donc le contenu de mes trousses, un peu bric-à-brac, en liste un peu style n’importe quoi. C’est les vacances hein.

Les Soins

(de gauche à droite)

Secret de Nuit Phyto (transvidé): J’arrive à la fin de mon flacon (très lourd), j’ai donc vidé les quelques gouttes qui me restaient dans ce petit pot…J’ai été plus que satisfaite de ce soin qui me fait les cheveux vraiment très doux au réveil et qui maintient ma mise en plis. Vais-je le racheter? Entre nous, c’est déjà fait.

Sara Happ Lip Polish et Lip Slip (format régulier): Ça vous étonne? Pour des bisous plus doux que doux: essentiel.

-Crème Solaire La Roche Posay FPS 45 (mini format): appliquée tous les jours sous ma BB Cream. Un classique rassurant pour la parano des rayons UV que je suis.

-Lait Collosol (transvidé): J’utilise ce lait parfumé à la fleur d’oranger en tonique, mais également en lait fraîcheur, dans le cou, derrière les oreilles et sur le décolleté avant de ma coucher. Idéal quand il fait trop chaud pour se parfumer.

-Huile M. Picaut (transvidé): Il ne me faut que quelques gouttes de cette huile miraculeuse que j’applique en guise de soin soit seul ou sous ma crème, selon le degré de sècheresse. Idéale d’ailleurs avant, durant et après un vol.
-Eudermine de Shiseido (transvidé): Une fois la peau bien propre, j’applique quelques gouttes de cette lotion japonaise en guise de sérum. Je crois bien y être convertie pour la vie.
-Eau Thermale Vichy (mini format, reçu lors d’une prime pour les soins solaires): J’ai emporté cette eau thermale en raison de son petit format en me disant “de l’eau, c’est de l’eau.” Grave erreur. D’abord, les gouttes sont beaucoup, beaucoup trop fines, je dois pshitter une heure durant juste pour me réveiller. Mais surtout, le spectre du jet est si large que je dois quasiment me mettre un bonnet de bain et peux ensuite laver mon miroir à l’eau thermale (qui y a atterri de manière collatérale). Nul. Enfin, je trouve l’eau thermale d’Avène beaucoup plus active pour traiter mes rougeurs.
-Eau de Toilette Yves St-Laurent Paris Premières Roses (transvidé);
-Lait Démaquillant Hydrabio Bioderma (format régulier): en fait, malgré tout, je ne suis pas vraiment prête à manquer de mon démaquillant chouchou, j’ai donc apporté le plein format, just in case;
-Mini savon Roger & Gallet à la rose: pour la douche et le lavage de main, je me méfie généralement des savons d’hôtels. Finalement, je n’ai pas utilisé celui-ci car mon hôtel offrait les produits Malin + Goetz (j’ai beaucoup aimé le gel douche à la bergamote) mais mon petit savon a néanmoins parfumé mes vêtements dans ma valise.
-Crème à main Karité L’Occitane (mini-format): La reine des crèmes à mains. Il me la faut, partout et tout le temps. Complètement inégalée.
-Crème Super Lisseur Rides Yeux Sephora (pour la nuit) et Roll-On Yeux Défatiguant Sephora (pour le jour): mon duo de choc around the clock. Efficace et raisonnable.
-Baby Balm de Badger: Un soin multi-usage tout doux de cette marque que j’adore (je vous en reparlerai davantage bientôt), que j’utilise de mille manières: fondu dans les mains, ce baume devient ma crème corporelle (aucun risque de couler dans la valise, contrairement à une lotion ou une huile, ce format est donc à privilégier pour le voyage), sur le haut des pommettes, il accroche la lumière, mais aussi, en baume à lèvres, en crème à mains et en pommade à cheveux.
Et enfin… des échantillons. Du Fresh, Ole Henriksen, Clé de Peau, 3 Lab, Nuxe, Clarins, Aesop, Shiseido
Le maquillage

(de gauche à droite)

-La poudre BB d’Annabelle: une super surprise. On la dit trop nacrée un peu partout sur internet, pourtant, appliquée avec mon éponge Beauty Blender, le rendu est éclatant et naturel. Un achat que je ne regrette absolument pas.

-Le Prime Pot de Stila (Taffy): pour des yeux reposés;

-Le fard Kitten de Stila (ces jours-ci, je l’utilise surtout en point de lumière sur le haut de l’os de la joue, pour un effet des plus lumineux, tout naturel).

Palette Naked II d’Urban Decay, ainsi que le Primer Potion Original d’Urban Decay;

Blush Dior 849 Terre de Sienne: mon blush absolu du moment, mais aussi, mon blush de demain et sûrement aussi celui de l’an prochain, je le sens. Ce blush me suit partout, il est simplement magnifique.

-Mascara translucide Great Lash de Maybelline: pour fixer mes sourcils un peu punky.

Rouge Coco (teinte Mademoiselle) de Chanel: je viens de le redécouvrir grâce à l’une d’entre vous. Et c’est le bonheur;

-Palette bronzante lumineuse Santorini de Korres: Pour un teint baigné d’une lumière digne du film Le Grand Bleu (les scènes à Santorini, bien sûr), je ne pense pas qu’il existe meilleur produit. Seul hic: le boîtier qui ne “clique” pas et s’ouvre parfois dans ma trousse. Mais c’est le prix à payer pour avoir l’éclat d’une monégasque en vacances, non?

Lip Glow de Dior, Lip Slip Gloss Sara Happ;

Crayon à sourcils de MAC (teinte Stud): pour me faire des taches de rousseur;

-Crayon Perfect Slim L’Oreal (noir): envoyé par une amie de France, j’adore ce liner pour faire le tracé yeux de chats.

Cache-cernes Clé de Peau;

BB Cream Dr.Jart;

Mascara Prestige My Blackest Lashes;

Poudre à sourcils Golden Brown Local B;

Soin à ongles Rejuvacote, Vernis Prelude to a Kiss de Deborah Lippmann et Vernis de finition INM Out the Door.

Billie Hallam, Miss Toronto 1937, portant l’uniforme de baseball des Toronto Maple Leaf (Credit: Canadian Culture Thing)

Voilà donc pour le contenu de mes trousses qui m’ont accompagnées à Toronto lors de ma petite escapade de trois jours. Bien sûr, je vous reviendrai sous peu pour vous parler davantage des produits que je vous présente ici pour la première fois. Mais en attendant, Boucle d’Or est encore en vacances. D’ailleurs, il  a une terrasse, des popsicle et des petits ours qui m’attendent avec un projet de Lego…Alors je vous reviens très bientôt!

Mais en attendant, dites-moi, vous, vous êtes allées où en vacances et surtout, vous avez emporté quoi?

Dormir? Pourquoi faire?

Il y a des jours où, malgré ma routine de soin bien établie, ma tisane teint éclatant et mes quelques heures de sommeil, comment dire…la fraîcheur n’est pas au rendez-vous. Je le sens dès que mon réveil sonne et ça se confirme quand je sors du lit: un frisson m’envahit. Je me traîne jusqu’à la cuisine, j’attends mon gruau et mon café. Puis, je vais me préparer, maintenant que je suis suffisamment réveillée.

Avant le Prime Pot (mais après le cache-cernes, mascara et fard à paupières…tout de même!)

Trop souvent, les ravages du manque de sommeil se lisent sur mon visage…Mais qu’importe, j’ai depuis peu un truc génial qui efface tout et me donne une deuxième chance.

Vous vous rappelez, Mosha nous avait confié qu’elle appliquait le Prime Pot de Stila sur la muqueuse interne de l’oeil? Influençable comme je suis, je me suis complètement convertie à cette technique (dès le lendemain) qui me fait le regard d’une Belle au bois dormant qui se réveille.

Après le Prime Pot

Le Prime Pot est en fait d’une base d’ombre à paupière (pas aussi géniale que celle d’Urban Decay pour la paupière car je la trouve trop pâteuse et opaque), qui a un peu la texture d’un cache-cernes longue tenue. Je l’applique donc le long de la muqueuse interne, avec un mini pinceau, et le résultat est vraiment à couper le souffle. Très naturel et surtout, vraiment longue tenue; ce produit tient jusqu’à mon démaquillage du soir, malgré la chaleur, l’humidité et mes clins d’oeil. Alors que mon crayon Chanel ou le Eye Bright de Benefit (trop rosé de toute façon, il me donne l’air d’un lapin) nécessitaient maintes applications au cours de la journée, le Prime Pot s’applique en quelques secondes, bien uniformément et pour longtemps.

Alors, voilà, le sommeil devient purement facultatif…Me voilà libre de vaquer à mes activités nocturnes, sans me soucier des dégâts du lendemain. Je peux désormais vivre ma vie de Batman, Banksy, ou Blogueuse, qui sait…Mais en fait, malgré tout, j’essaie de tout de même choisir une vie de Belle au Bois Dormant. Histoire de mettre vraiment toutes les chances de mon côté!

Bien sûr, si vous avez d’autres astuces pour avoir l’air reposée alors que vous êtes crevées, soyez assurées que ça m’intéresse!

 * À noter, j’utilise la teinte de Prime PotTaffy“.

En toutes circonstances: le bureau!

Aujourd’hui, Boucle d’Or inaugure un nouveau segment: en toutes circonstances! Dans cette rubrique, je vous parlerai d’idées maquillage ou outfit, pour des circonstances bien spécifiques…Si vous saviez le nombre de fois où j’ai googlé “idée maquillage entretien d’embauche” ou encore “looks BBQ”…Après être tombée sur divers sites de grillades et des photos de poulets grillés, je me suis dit… tiens tiens…il faudrait y remédier.

Pour inaugurer ce segment, je vous présente donc un look assez universel (on n’est pas encore dans le très spécifique du style “maquillage pour cuisiner comme Gwyneth Paltrow” ou “maquillage pour faire de l’arrangement floral japonais” mais je vous rassure tout de suite: ça viendra!): un maquillage pour aller au bureau.

Alors, première parenthèse: il va de cela que ces looks ne sont que des idées et ne sauraient prétendre à être l’unique possibilité, la seule option universelle. Non, c’est simplement une option parmi d’autres qui a pour but de donner des idées et d’orienter un peu.

Ensuite, mise en contexte: je travaille dans un environnement assez conservateur (pas politiquement parlant, je veux simplement dire, “sobre”). Conséquemment, mon maquillage se veut feutré et chic et non révolutionnaire. Bien sûr, si vous travaillez dans une boîte de pub ou encore pour un magazine, vous pourrez vous en permettre davantage, il vous appartient de trouver l’équilibre qui vous va. Et puis, il va sans dire que ce qui est bon pour le bureau peut aussi être bon le mariage de votre cousine mais enfin…on se comprend, j’en suis sûre.

Alors, pour le bureau, comme je porte des lunettes pour lire (et comme je lis quasiment tout le temps au travail…), je veux que mes yeux soient bien définis pour ne pas qu’ils “disparaissent”. C’est pourquoi j’applique toujours du mascara et aussi, que je définis  mes sourcils avec soin, comme me l’a apprise Pascale.

Pour ce maquillage j’opte donc d’abord (comme toujours d’ailleurs) pour un teint lumineux: c’est pourquoi j’applique le soin Capture Totale Soin Finition Lumière de Dior en base (en plus, il a l’avantage de bien faire tenir le teint), sous mon fond de teint ou, si j’opte pour une BB cream, je l’applique après, sur l’os des joues pour capter la lumière. Pour les yeux, je me tourne récemment vers, attention, du violet (j’adore la nouvelle palette 3 Couleurs Smoky de Dior (teinte Smoky Violet)) qui rehausse le doré de mes yeux et donne une vraie incandescence au regard! Sur mes joues: le blush Amazonian Clay 12 heures de Tarte, teinte Doll Face, un excellent classique qui fait de vraies joues de poupée et tient bien sous les néons et le soleil de mon heure de lunch. Enfin, sur mes lèvres, j’applique toujours mon Rouge Pur Couture Vernis d’Yves St-Laurent (teinte Beige Aquarelle), que je rend plus glossy au fil des heures avec mon fidèle Lip Slip de Sara Happ, toujours dans la poche de mon veston.

J’applique toujours une bonne couche de mascara très noir (en ce moment, c’est le Prestige My Darkest Lashes), toujours, toujours, du caches cernes et un fluff de ma poudre Caron et voilà!

Enfin, on m’a demandé des petites idées pour les vêtements…Alors, j’adore les carrés de soie (Hermes ou pas, pourvu qu’ils soient bien colorés, j’adore particulièrement ceux de chez Henri Bendel, so New York!). Je les porte en ceinture large (“obi”), en cravate, en collier, dans mes cheveux (j’ai les petites cartes à nouer Hermes qui donnent plein d’idées…). Toujours un veston bien structuré de préférence, ou encore un cardigan (surtout les vendredi ou si je n’ai pas de grosse réunion) et des vrais talons (que je troque pour des ballerines sur mon heure de lunch pour être plus “productive”). Par contre, sous le veston, je m’autorise davantage de touches féminines: des robes, jupes crayon (de toutes les couleurs, même fushia pouvu qu’elles ne soient pas trop courtes!), blouses de soie, jolis bijoux tout simples (comme des boucles d’oreille en grosses perles, ou un  bracelet bien personnel). Côté vêtements, beaucoup de Zara, du Forever XXII et H&M mais aussi, du Pink Tartan, Michael Kors, du Fillippa K. et ici et là, la petite pièce un peu plus chère, que j’ai ajoutée à ma garde-robe au fil des ans, comme la jupe Cacharel, la robe Hervé Léger ou le trench Burberry rose ballet. L’hiver, j’aime les robes de laine noires sous toutes leurs formes, auxquelles j’ajoute des bas collants de fantaisie (j’adorais ceux de chez Betsey Johnson). Sinon, je suis également fidèle aux vrais bas avec la couture derrière, qui font de longues jambes et, pour les journées très froides, rien de vaut les bas Wolford opaques ou encore ces bas “thermal” que l’on vend chez La Baie. On ajoute à cela un sac main en cuir, selon les envies du jour (pas du tout ordonné, malgré toutes mes bonnes intentions, vous vous en doutez) et des lunettes de soleil bien noires (Chanel, mi-chat, mi-mouche), on prend une grande respiration et au travail Canada, comme dirait ma mère!

Bien sûr, je rêve d’une veste Chanel, d’un sac bleu de prusse Vetvik (pour mettre tout mon équipement informatique d’avocate/blogueuse), d’un tricot Pringle of Scotland, de tout, tout, tout Mulberry et de…enfin. J’essaie d’être raisonnable.

Et vous, votre look de bureau?

Sweet Tarte

Boucle d’Or a un faible pour les joues roses de fille amoureuse, d’ingénue à la Dangerous Liaisons, de poupée aux joues rosies par l’émotion. À cet égard, ma référence est, comme la plupart des filles d’ailleurs, Carrie lorsqu’elle est à Paris dans la dernière saison de Sex and the City et qu’elle se meurt d’amour pour Petrovski. Pour ma part, ça n’est pas l’émotion de fille in love qui manque mais le stress, le manque de sommeil et le temps gris ont raison de mon teint qui finalement, est gris lui aussi. J’ai essayé toutes sortes de produits, de poudres, de fards, de bâtons, de crèmes, de rouge à lèvres estompés sur les joues… J’ai aimé plusieurs de ces résultats, certes, mais mon produit auquel je reviens toujours (surtout l’été) est le Cheek Stain de Tarte*, dans la teinte True Love, une belle teinte melon d’eau facile à porter, qui me vaut invariablement tout plein de compliments. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette “teinture à joues” n’accentue pas les défauts comme certains produits similaires qui accrochent et magnifient la moindre imperfection. Non, ici, ça n’est pas le cas – au contraire, la gelée laisse sur la peau un lustre qui sublime l’épiderme mais reste naturel. Avec les beaux jours, c’est mon produit facile du matin que je traîne avec moi dans le sac à main comme dans le sac de plage: absolument inratable, c’est le seul produit qu’il me faut pour avoir un look adorable. Il tient bien et il faut très peu de produit (sinon, attention, ça colle!) pour avoir un joli teint de valentine.

Démonstration en photos

1- J’applique le produit à même le bâton (ci-haut)… sur le haut de la pommette (voir ci-dessous);

2-J’estompe au doigt en étirant vers la tempe…

And voilà! Des joues comme j’aime: fraîches et pimpantes comme celles d’une jeune fille qui a les émotions à fleur de peau, des papillons dans l’estomac et qui soupire à son balcon.

Bien sûr, si vous avez des petits trucs pour des joues d’amour, allez, confiez-vous!

 

*(Disponible chez Sephora)

Boucle d’Or retourne au travail

Ça y est! Boucle d’Or retourne au travail! Je vous avais parlé un peu de ma grande déception quand mon poste a été aboli… C’est donc avec beaucoup de bonheur que je vous annonce aujourd’hui que je me suis trouvé un autre emploi. Bien sûr, cela signifie également un changement de rythme pour mon blogue adoré (et pour moi-même: je me lève à 5h30…), mes plages de disponibilités n’étant plus nécessairement les même qu’avant. Aussi, ne vous étonnez pas s’il vous semble que je tarde à répondre à vos commentaires ou si vous trouvez mes articles un rien plus courts… Soyez assurés que mon blogue demeure une énorme joie pour moi et que j’y consacre mes temps libres, mes pauses de dîner et mes fins de semaine…Enfin, ce retour au travail m’inspire une multitude de sujets d’articles (le teint qui fond sous les néons, le vernis parfait pour la salle de conférence, une routine beauté simplifiée…) alors finalement, je n’ai que des bonnes nouvelles à vous annoncer!

Un retour au travail comme un nouveau travail, ou même un lundi matin, ça se prépare un peu comme une rentrée des classes. Nouveaux crayons, vêtements choisis et repassés soigneusement, chaussures cirées, bas collants neufs, lunch santé fait la veille qui nous attend dans un petit sac dans le frigo…Et puis, il y a tous ces « extras » d’adulte : mise en pli, café dans la cafetière (on n’a qu’à appuyer sur le bouton le matin), manucure, ménage du contenu du sac à main (eh oui, encore et toujours) et… préparer son « look du jour ».  C’est d’ailleurs de ça dont je vous parle aujourd’hui : de mes produits pour le grand jour, pour ce look de jeune professionnelle en santé et vive d’esprit.  Histoire de me remettre dans le bain de la pratique du droit, je vous explique mon maquillage comme je rédigerais un contrat.

Inventaire des pièces:

Attendus & Préambules – Attendu que Boucle d’Or sera stressée, attendu qu’il fait vraiment très chaud à l’extérieur, attendu que Boucle d’Or veut un teint impeccable en toute circonstance, alors, il est convenu de ce qui suit :  BeneFit The Pore-fessionnal sera appliqué sur tout le visage à titre de base de teint.

En effet, j’ai reçu récemment un échantillon de la base The Pore-fesionnal de Benefit. D’abord, son nom mignon en fait le compagnon idéal de ma réinsertion professionnelle (oui, même ce genre de considération m’importe… “To leave no stone unturned” dit le proverbe gravé sur le mur de la bibliothèque de la fac de droit de l’Université McGill, n’est-ce pas?), ensuite, il est vraiment génial.  À moi le teint parfait à durée déterminée (toute la journée) qui tient et reste mat.

Assurance – Boucle d’Or s’engage par la présente à maintenir en tout temps pertinent une assurance teint zéro défaut, lumineux et transparent. Oui, bon, c’est une obligation de moyens et non de résultat mais je vous assure que je déploie tous les moyens à ma disposition pour y arriver. Je termine présentement mon tube de Crème Hydratante teintée Laura Mercierque j’aime bien. Je compte toutefois passer à la Soin hydratant teinté pure radiance de NARS dès que je l’aurai terminé: ma consoeur française Marie en est fan et ça m’a convaincu puisqu’on a vraiment les même goûts!

Cas de défaut – Advenant l’éventualité où un ou des défauts, selon le cas, seraient constatés par la soussignée (inévitable) ou une tierce partie, le cache-cernes Clé de Peau sera appliqué sur ladite imperfection, puis fondu au doigt.

Oui, je vous avais parlé de ce cache-cernes miracle ici. Je vous confirme aujourd’hui que quatre (4) mois plus tard, il rencontre toujours ma satisfaction et, qui plus est, il est absolument inusable. Du sommeil en tube.

Sûreté – Une poudre libre sera appliquée sur l’ensemble du visage, en guise de sûreté.

Voici mon poudrier de voyage pour ma poudre libre Caron (il contient une mini houppette en duvet de cygne de la même marque) que je recharge moi-même. Ce geste de recharge est à la fois écologique et classique, une parenthèse dans ma vie mouvementée. Un peu comme celui de mon ancien mentor qui changeait la cartouche de sa plume Waterman avant de réviser un gros contrat, qu’il gribouillait de son encre mauve ou de mon grand-père qui remplissait son briquet avant de sortir. Cette poudre est si fine que je l’applique partout pour préserver un teint frais – elle est vraiment invisible et sent la coquette, la vraie. Et puis, quand j’arrête de la porter un moment puis que je m’y remets, Papa Ours me demande toujours si j’ai changé quelque chose. C’est vraiment le seul argument dont j’ai besoin pour me justifier cette extravagance.

Altérations, Additions et Améliorations – La soussignée appliquera un blush rosé sur ses pommettes, lequel sera sujet aux émotions et fluctuations de température de la journée et, sous réserve de force majeure, devra être retouché en tout temps pertinent. Un fard à paupière neutre (appliquée sur une base de fard) unifiera l’ensemble de la paupière, une teinte plus foncée creusera cette dernière, puis, deux bonnes couches de mascara viendront éveiller le regard juste à temps pour l’inspection et la vérification diligente.

Oubliez le blush brun pour “sculpter” vos joues à la Angelina Jolie. Oui, c’est plus hard, ça vous donne du mordant quand “avec égard”, vous exprimez que vous ne souscrivez pas à l’opinion de votre confrère en complet 13 pièces. Mais ce que tout le bureau veut savoir c’est si vous êtes en pleine forme, d’attaque pour le prochain projet. Le blush rosé lumineux Dandelion de Benefit est mon petit coup de pouce pour des joues moins anémiques.

Pour les yeux, mon Primer Potion d’Urban Decay* (ça n’est plus un secret, j’ai les paupières grasses) est un incontournable absolu de tous les jours. Pour mon grand retour au travail j’ai choisi le trio d’ombres Smashbox Eyelight, teinte Beam (offert par mon amie A-M pour mon anniversaire il y a un an et demi, depuis, ce trio semble malheureusement discontinué), puis, le mascara Volume Glamour Max de Bourjois, qui a une grosse brosse comme j’aime et me fait des cils bien épais et denses. Je travaille ensuite mes sourcils avec le crayon et la brosse du stylo Universal Brow Power de IT Cosmetics, une marque que je viens de découvrir et que j’adore. Je ne me sens jamais bien compétente en quoi que ce soit si j’ai les sourcils en bataille, cette étape est donc essentielle pour moi.

Dispositions finales – La soussignée appliquera un rouge à lèvres longue tenue dans une teinte neutre et en aucun cas ne devra se soustraire à son obligation de soigner ses lèvres et d’en optimiser l’hydratation. Concurremment à ladite hydratation, la soussignée affichera des mains impeccables aux ongles brillants, sublimés par un vernis de teinte chic et discrète.

Grâce à vous, j’ai récemment découvert le Rouge Pur Couture d’Yves St-Laurent (ma mère et ma soeur aussi s’y sont converties), que j’adore dans la très classe teinte Beige Aquarelle. Je superpose dessus mon nouveau et adoré Lip Slip de Sara Happ. Vous savez, quand on se réveille le matin et qu’on a hâte de mettre sa nouvelle robe? J’ai ce sentiment, mais pour un baume à lèvres. Dingue mais vrai. Enfin, sur mes ongles, j’adore la teinte Prelude to a Kiss de Deborah Lippman, un petit rose laiteux qui me fait des ongles de fille intelligente.

Interprétation – Dans le doute, le maquillage ci-haut décrit devra être interprété de la manière suivante pour en assurer la correcte application: un peu Pepper Pots dans Iron Man pour sa sobriété, un peu Elle Woods dans Legally Blonde pour sa bonne mine et son enthousiasme et une touche d’Ivanka Trump dans The Apprentice pour sa classe et son assurance.

Elle Woods

Pepper Pots


Ivanka Trump

Dépenses d’opération – Je vous fais grâce de ce que ça me coûte en maquillage…

Délai de rigueur – Nonobstant le rendu final très étoffé, le maquillage ci-haut décrit se réalise en Quinze (15) minutes top chrono, sous réserve du vernis, lequel est à appliquer la veille, cela va sans dire.

Juridiction – Et voilà, vous voilà belle peu importe votre emploi, peu importe la juridiction: du parquet de Paris au district judiciaire de St-François, de Montréal à New York, en passant par Oslo et Nouméa, un maquillage discret et santé qui laisse toute la place aux bonnes idées et initiatives est toujours de rigueur dans les contextes professionnels.

Signature – (s) Boucle d’Or

Annexes – Allez, souhaitez-moi bonne chance!

 

* Disponible chez Sephora

Lingerie à lèvres

Ces jours-ci je n’ai qu’une obsession: un teint parfait, un oeil de chat et une bouche comme un jupon: soyeuse et un peu lustrée. Pour le teint (im)parfait et le liner, je reviendrai sur le sujet un autre jour. Non, aujourd’hui, c’est de mes produits à lèvres dont je veux vous parler. D’abord, je tiens à le préciser: il me faut de l’hydratation. Je n’ai pas envie d’un simple gloss. J’ai envie de douceur, de cocooning, de soin mais aussi, d’une bouche à la Kate Moss qui va prendre le thé, c’est à dire naturellement en beauté. Comme on le serait en camisole Vannina Vesperini teinte crème, avec un cardigan d’homme en cachemire par dessus, les cheveux vaporeux, à lire un roman un dimanche matin ensoleillé (j’ai une image là, en tête…) dans un grand lit d’hotel. Je vous présente donc mon top trois de ma lingerie à lèvres, qui me rapproche dudit idéal de flâneuse en camisole dans un décor camaïeu de beiges. Voici donc:

Love Balm – Jurlique: Un baume transparent, véritable soin multi-usage fondant, qui sent bon la tangerine et hydrate vraiment bien malgré sa texture assez légère. Il me fait des lèvres soignées, pas trop brillantes et douces comme tout. À noter, je l’utilise également sur mes cuticules au cours de la journée. Love the Love Balm!

The Lip Slip – Sara Happ: OMG, I die!, comme le dirait Rachel Zoe (qui est d’ailleurs fan, tout comme Gwyneth et Reese, pour ne nommer qu’elles). C’est LE baume que je cherchais, LE vrai, LE bon. Vous savez, comme dans les grandes histoires d’amour du style “on s’est reconnu, on a tout de suite su“, c’est le sentiment que j’ai eu quand j’ai essayé cette merveille. Le Lip Slip se traduit littéralement comme “jupon à lèvres” et c’est vraiment ça: des lèvres d’une douceur inouïe, confortables, qui sentent bon comme des sachets de lingerie délicatement parfumés. Et surtout, qui me donnent des airs de mannequin le weekend. Oui, oui. Même mon t-shirt Forever XXI prend des airs de Fillipa K. avec ce baume. C’est fou. Les mots me manquent. Tout y est: texture non-collante qui reste en place, emballage craquant (j’adore les rubans gros grain) et qualité exceptionnelle. Je serais prête à renoncer à tous mes baumes à lèvres pour celui-ci. Vraiment. J’en applique le soir, le matin, la nuit, 70 fois par jour, par pur plaisir. Certes, je suis accro mais j’assume. Ce produit est la huitième merveille du monde. Je vous reparlerai bientôt aussi du Lip Scrub et de Lip Slip Gloss. (À noter: je l’achète chez Murale mais je vois que le site B Glowing livre partout dans le monde!)

Lip Maximizer -Dior : Un classique, qui ne me quitte plus depuis des années car il n’a absolument pas d’équivalent. Pour des lèvres pulpeuses, une belle brillance et ce délicieux petit coup de fouet vanille-menthe, c’est le produit que je n’hésite jamais à acheter. Je fais d’ailleurs toujours des réserves de ce produit dans les boutiques hors-taxes des aéroports, tout comme mon Lip Glow, d’ailleurs. Je porte mon Lip Maximizer seul pour des lèvres nude à la Charlize Theron, sur mon Lip Glow pour en rehausser la couleur et la brillance et aussi, en traitement avant une soirée (en couche épaisse) ou en traitement de nuit quand je me sens les lèvres dégonflées. D’ailleurs, j’adore aussi la Crème de Rose de la marque, qui est elle, un véritable soin, mais comme j’ai terminé mon pot, elle n’est pas sur la photo. Dès que mon budget beauté me le permettra, je le rachèterai sans hésiter toutefois, cette Crème de Rose est également exceptionnelle.

Alors voilà pour mes produits de soins à lèvres teinte lingerie. Bien sûr, je suis toute ouïe à vos recommendations.

Pop goes the world!

Le look du jour pour Boucle d’Or: le vernis Dior teinte Calypso et le Dior Addict Ultra-Gloss Glow teinte 854. Pour une version douce du rouge pop iconique, j’ai craqué pour ce duo grand luxe. Ce gloss, que vous dire: toutes mes amies qui le voient dans ma trousse veulent l’essayer puis, me demandent de leur écrire la référence: il est parfait. N’est-ce pas V., M., A., A-M? Sirupeux, non-collant, lumineux…Avec ma chemise blanche et ma jupe crayon, c’est Marilyn juste ce qu’il faut, sans en faire trop. Et vous, votre duo gloss-vernis du jour?

Les produits à rapporter d’un voyage au Québec: Vendus ici!/Sold here! (partie 3)

Enfin, voici la dernière partie de ma trilogie des produits à rapporter d’un voyage au Québec. Aujourd’hui sont mis à l’honneur les produits non-canadiens que mes amies d’Europe me demandent souvent et qui sont, heureusement pour nous, vendus ici.

(de gauche à droite sur la photo)

Hydrasense Mouche bébé: Non, ça ne concerne pas tout le monde, en fait, juste les mamans de petits qui ne savent pas encore se moucher. Si je l’ai mis ici c’est que j’emporte le mien partout depuis que j’en ai désespérément cherché un sans succès aux États Unis avec un Bébé Ours bien congestionné dans mon porte-bébé. Depuis, comme je ne sais pas dans quel pays il est vendu (je n’aurais jamais pensé que c’était non-disponible aux États-Unis), j’emporte le mien partout. Très recommandé par les pédiatres, ce petit appareil évite bien des voyages à l’hôpital. Disponible en pharmacie.

Burt’s Bees: Une gamme naturelle bien aimée. Pour ma part, j’aime surtout (et presque uniquement) les produits Baby Bee (le lait corps et le Buttermilk Bath Soak, plus spécifiquement). Disponible en pharmacie.

Fresh: Disponible chez Sephora j’adore le Rose Face Mask, le Sugar Face Polish, comme vous le savez. Mais aussi le Lip Sugar Rosé et le nouveau Lip Sugar Coral. Et enfin, je rêve d’essayer d’autres produits de cette marque qui ne m’a jamais déçue. Disponible chez Sephora exclusivement.

CLEAN: Un produit lancé par Fusion Brands Inc. (les Lip Fusion, c’est eux mais je n’aime pas trop), ce parfum est né du besoin personnel de la jolie fondatrice de la marque, Randi Shinder, de sentir le propre, le savon. C’est très réussi et maintenant, les parfums CLEAN sont déclinés en versions Shower Fresh, Skin, Ultimate, Warm Cotton, etc…Pour ma part, j’aime le classique. Disponible chez Sephora et Ogilvy’s.

Aveeno Baby: Je vous avais parlé de combien j’aime l’odeur du Nettoyant et Shampoing 2 en 1 ici. Disponible en pharmacie et grandes surfaces.

Johnson&Johnson: Des excellents produits pour petits et aussi pour plus grandes. Je vous conseille l’Huile pour Bébé (dont je vous ai parlée ici), le nettoyant Head to Toe (flacon jaune, plus doux que doux), et le Creamy Baby Wash (flacon rose, pour l’odeur). Enfin, la Creamy Lotion est également un incontournable, tout comme la poudre pour bébé (idéale l’été dans les chaussures pour avoir les pieds au sec). À noter, j’utilise aussi le Bain moussant Soothing Vapor (flacon vert) quand la famille est grippée et nous sommes toujours impressionnés de constater combien on se sent mieux après. Disponible en pharmacie et grande surface.

Maybelline New York: Oui, en Europe, il y a Gemey-Maybelline, mais il semblerait que tous les produits de Maybelline ne soient pas disponibles. C’est le cas pour les Dream Bouncy Blush, qui ont fait beaucoup jaser cette année, en raison de leur texture un peu irréelle, comme élastique. Sur les joues? Le rendu est tout doux, comme dans un rêve. Enfin, j’aime aussi les nouveaux baumes clairs et teintés de la marque, les Baby Lips. Disponible en pharmacie.

Hello Kitty: Je vous ai parlé des produits Hello Kitty ici, qui m’ont vraiment étonnés. Le petit Apple Balm ne prend pas de place dans les valises, coûte 12$ et fait des lèvres yummy-yummy. Disponible exclusivement chez Sephora.

Beauty Blender: Utilisée par les plus grands maquilleurs, l’éponge rose fluo en forme de goutte d’eau est très convoitée et parfois difficile à trouver. Idéale pour le fond de teint, le cache-cerne et le blush crème, elle fond la matière dans le teint comme ça n’est pas possible. Malgré son prix, je vous la recommande. Disponible chez Sephora et Ogilvy’s.

Revlon: J’aime beaucoup plusieurs produits de la marque qui, semble-t-il n’est pas entièrement distribuée ou parfois difficilement accessible en Europe. Revlon pour les Lip Butters, les petits outils (la pince à épiler avec une lumière LED intégrée est géniale pour les filles obsédées par le sourcil comme moi) et la mythique teinte Cherries In the Snow (vernis et rouge à lèvres) que l’on ne trouve pas partout. Disponible en pharmacie.

Stila: Je vous parle souvent de Stila car c’est une marque que j’aime bien (mais que j’aimais encore plus quand elle appartenait à Jeanine Lobell, les produits étaient étaient plus classes et les emballages plus verts, mais bon). Chez Stila il y a la fameuse teinte de fard à paupières champagne lumineuse (Kitten), mais aussi les teintures Crush (j’adore le Mango Crush et le Yumberry Crush) et les Smudge Pots (en eyeliner, teinte Black, en base d’ombre ou illuminateur, la teinte Kitten). Et enfin, le mythique fard Convertible Color, que j’aime en Petunia et Lillium) et le Lip Glaze teinte Grapefruit. Disponible chez Sephora et Murale.

Pureology Perfect4Platinum: Vous vous souvenez, je vous avais parlé ici de combien ce produit fait des miracles. Plusieurs d’entre vous en France m’avaient demandé de m’informer de sa disponibilité en France mais mes courriels à la marque sont demeurés sans réponse. Vous êtes blonde? Ne prenez pas de chance: rapportez-vous ce produit. Disponible en salon (je l’achète au Local B).

Essie: Les vernis Essie sont maintenant disponibles en France mais les nouvelles collections sortent d’abord ici, avis à celles qui aiment impressionner leurs amies avec la dernière teinte de vernis. Et puis, à noter: ici les pinceaux sont beaucoup plus fins que ceux de leur compatriotes européens, pour une application de précision. Disponible chez Trade Secrets (pour la gamme complète) et en pharmacie pour une sélection restreinte.

Aquaphor: Ce baume, il fait tout, j’en ai toujours un tube avec moi. Pour des lèvres échauffées, une peau irritée, un petit bobo, des pommettes lumineuses et même les changements de couches de Bébé Ours, Aquaphor est mon essentiel. Disponible en pharmacie.

Pearl Drops Whitening Tooth Polish: C’est mon secret dents blanches et bouche fraîche, depuis très longtemps. Disponible en pharmacie.

CoverGirl: Le mascara Lash Blast Fusion ne se présente plus (sur la photo, en emballage édition limitée pour les Jeux Olympiques), ainsi que les feutres à lèvres Outlast. Pour ma part, j’aime les Gloss WetSlicks teintes Patently Pink et Tutu. Enfin, dans les rouges à lèvres, j’ai la teinte Temptress, que j’aime bien en vacances, bien blonde avec des joues un peu bronzées. Disponible en pharmacie.

Tarte: Chez Tarte, il y a bien sûr les fameux Cheeks Stains, de gros tubes qui déposent sur les joues une gelée colorée, toute en transparence. Spécialement pratiques l’été, toutes les teintes sont jolies mais j’ai un faible pour Flushed, Tickled et Tipsy. Les blush Amazonian Clay (teinte Exposed, teinte Amused, teinte Dollface), qui durent vraiment 12 heures, ainsi que le Mineral Powder Bronzer (teinte Park Avenue Princess). Exclusivement chez Sephora.

Physicians’ Formula: Une super marque de pharmacie, surtout pour les blush et poudres bronzantes! J’aime la poudre Translucent Happy Booster, qui est un genre de dupe des Météorites de Guerlain (sans la délicieuse odeur, oui, mais pour un tiers du prix et un emballage plus…portatif). Le blush Happy Booster (le collant avec la teinte est décollé) me fait aussi de jolies joues de fille heureuse. La marque est bien connue pour ses poudres bronzantes qui conviennent même aux peaux les plus claires. Disponible dans certaines pharmacies.

Mais ça n’est pas tout: Je vous recommande aussi la Crème Regenerist Night Recovery d’Olay pour la nuit et la crème Total Effects, pour le jour (en pharmacie), la Clarisonic, les élastiques et bobby pins Goody (dont les fameuses épingles spéciales vues ici et ici, en pharmacie), les bandes blanchissantes pour les dents Crest White Strips Advanced Seal, le déodorant Tom of Maine (très efficace, sans sels d’aluminium), les gouttes Visine pour les yeux et les produits de bain Aveeno (collectivement, en pharmacie). Sans oublier les produits suivants:

-l’exfoliant ExfoliKate, de Kate Somerville (chez Sephora);

-les blush All-in-One de The Balm: j’aime particulièrement Frat Boy et Down Boy. Sans oublier le classique Hot Mama (dans certains Jean Coutu, notamment au 501 Mont-Royal Est).

Origins: j’adore le masque Drink Up Intensive (un masque à laisser poser toute la nuit) et le gel Peace of Mind que j’applique sur mes tempes, mes poignets et dans mon cou dans les moments de stress ou avant de me coucher. Je rêve du Mega-Bright. Oui, vraiment, j’en rêve, j’en rêve, j’en rêve. Très aimée aussi (mais pas encore testée: le Vitazing (A Model recommends aime beaucoup mais je ne l’ai pas essayé) et la Collection A Perfect World. Petite anecdote: ma soeur et moi rapportions des États Unis le Pinch Your Cheeks, avant que la marque arrive au Canada. C’est la première teinture à joues que nous avons utilisée. Disponible chez La Baie.

Deborah Lippmann: La manucure des célébrités américaines a une ligne de vernis: la teinte Sarah Smile (créée avec Sarah Jessica Parker), la teinte Supermodel (avec Dree Hemingway) et la teinte Tiny Dancer sont mes préférées. Il y a aussi le très connu Au Naturel (un peu trop beige pour moi). Par contre, je rêve du coffret sorti à l’occasion du lancement du film Snow White and the Huntsmen. (Chex Holt Renfrew, entre autres)

Jurlique: Une marque qui vient d’arriver en partie chez Sephora Centre-Ville (au moment de ma visite, ils ne semblaient pas tout avoir). Je n’ai testé que le Love Balm, par contre, sur ma liste, il y a: le Fruit Enzyme Exfoliator, le Rosewater Balancing Mist et les produits de la gamme Herbal Recovery. (Chez Sephora Centre-Ville)

Dr. Dennis Gross Skincare: Pionnier dans les “peels“, le masque Alpha-Beta Peel reste pour moi LA référence. On dit beaucoup de bien également de son sérum de Vitamine D active, le Active Vitamin D Serum-Oil. Disponible exclusivement chez Sephora.

-Bath & Body Works: Une boutique où l’on peut vraiment s’amuser à sentir les savons petits-prix, les bougies parfumées et les produits de bain. À noter, on peut y acheter les baumes à lèvres de la marque C.O Bigelow, ainsi que la gamme de soins visage Wexler. Ma mère et moi avions été conquises par le sérum rose à la texture agréable.

On me demande aussi souvent le nettoyant Cetaphil (quoique je ne l’aime pas particulièrement), les faux-cils Ardell, le durcisseur à ongles Diamond Strength ainsi que tous les petits outils de manucure Sally Hansen (le tout, en pharmacie). Il y a aussi le Derm AHA de la Roche -Posay: certaines de vous l’ont trouvé en France, d’autre non. Le site web de la marque ne l’affiche pas pour ce pays non plus…mystérieux tout cela. Enfin, à vous rapporter absolument, tout comme le Lip Medex de Blistex qui est venu à bout des petites coupures persistantes que j’avais dans la commissure des lèvres au bout de quelques heures seulement; un miracle! Sans oublier, les bonbons M&Ms, les biscuits Oreo, les Reese, le beurre d’arachide (mon préféré est celui de Nuts to You, une compagnie de l’Ontario), le Jell-O à la framboise (pour faire ma recette de gâteau rose), le sirop de maïs (pour faire la recette de caramel de ma grand-mère) et les agendas Mom Agenda (je vous conseille de vous rapporter ce produit car mes courriels à la marque concernant la disponibilité à l’international sont restés sans réponse. Chez Ogilvy’s, donc, dans la section Essence du Papier). Pour les mamans, il y a aussi les merveilleux biberons Dr. Brown, pour éviter bien des maux de ventres à vos petits (chez Babies r’ Us). Sans oublier le magazine New Beauty et la revue Town & Country (Maison de la Presse), deux autres de mes lectures chouchou…

Bon, je pense que ça y est! Alors voilà donc qui conclut ma série de trois articles sur les produits à rapporter du Québec! Bien sûr, ma liste ne saurait prétendre à l’exhaustivité et j’ai sûrement oublié bien des petites choses. N’hésitez pas à venir la compléter par vos commentaires afin qu’elle évolue avec les nouveautés et puisse nous servir de guide à toutes.

Et enfin, bon voyage chères amies!


Recette vite faite pour des gambettes parfaites

Boucle d’Or est (très) loin d’avoir des jambes parfaites! Depuis que je suis toute petite, je suis maladroite, trébuche et tombe partout. Je n’ai peur de rien, enfant, je jouais à fond, structure de jeu, vélo, patin à roulette et carré de sable, sans crainte de me faire bobo…Adulte, je me coupe régulièrement en me rasant, les moustiques m’adorent (et même récemment, des fourmis rouges m’ont trouvé délicieuse!) et j’ai la peau à tendance sèche, ce qui n’aide pas le portrait. Tout cela, conjugué au fait que j’ai un taux de plaquettes basses, fait que le moindre accro laisse sa marque et pour longtemps. Aussi, quand vient le temps d’abandonner les bas collants, je suis toujours un peu appréhensive. Mais je ne suis pas la seule…Combien de femmes m’ont demandé conseil pour ce moment où on se décide à sortir sans bas: varices, ecchymoses, éraflures, vergetures. Nos jambes racontent souvent un peu l’histoire de nos vies comme les tatouages des géants dans Les Derniers Géants, un livre que j’adorais quand j’étais enfant (et même plus vieille, c’est une histoire hyper touchante).

Sauf que cet été, car j’ai trouvé la formule pour avoir des jambes parfaites! Vraiment, des jambes de rêve en deux minutes, pour oublier les bas collants en toute confiance.

D’abord, j’applique la nouvelle BB Crème Dior Hydralife de Dior, sur toute la demi-jambe (pour moi, c’est la principale zone à problème), en étirant un peu sur le dessus du pied. Cette BB Crème est une merveille, sauf pour la teinte qui est un peu trop foncée pour mon visage (je la mélange donc à un fond de teint plus clair). Mais pour les jambes, elle est idéale comme telle: elle me fait des jambes sans défaut aucun, qui ont pris ce petit rien de soleil tout naturel. Et puis, la texture est vraiment géniale pour le corps: pas graisseuse, quasi sans-transfert, longue tenue…Idéale pour les journées chaudes et collantes!

Ensuite, j’applique l’Huile Corporelle To the beach de MAC, teinte Seaside le long du tibia. J’adore cette huile qui sèche vite, aux petites particules irisées en suspension. J’aime le fait que cette huile est non-parfumée et que les petits brillants sont très, très, fins et pas trop dorés. Cette teinte, un peu rose ballet, comme le nacre d’un coquillage, est idéale pour les peaux claires mais à noter, cette huile existe également dans la teinte Man Rays, un vrai bronze, pour les peaux plus mates. C’est la touche finale qui me fait des jambes lustrées et interminables, comme on en rêve toutes. Cette huile est l’un de mes coups de coeur (dont je vous reparlerai bientôt) de la collection Hey Sailor! de MAC et comme c’est une édition limitée, je crois que je vais faire des réserves. Elle est absolument magnifique sur les jambes, les épaules et le décolleté. Toujours chic, vraiment discrète, parfaite en milieu urbain comme à la plage, elle ne laisse sur la peau aucun film gras ou collant.

Alors, voilà, vous savez tout de ma recette pour des jambes parfaites! Si vous avez d’autres astuces, mes jambes pleines de vécu et moi adoreraient les connaître!

 

Boucle d’Or à la Clinique

Récemment, ayant terminé mes divers tubes de BB cream et, un peu découragée de mes taches pigmentaires qui refont surface depuis que j’ai cessé l’allaitement (je vous en avais glissé un mot ici), je suis partie à la recherche d’une solution belle peau. Plusieurs d’entre vous m’ayant vanté les mérites de la BB Cream Clinique, je me suis donc dirigée vers ce comptoir, chez La Baie Centre-Ville. C’est là que l’on m’a informée que cette dernière n’est malheureusement pas disponible au Canada. Bon. C’est nul.

Mais là, j’ai fait un truc que je fais rarement: j’ai ouvert mon coeur à la conseillère Clinique  (d’habitude je suis hyper discrète et je dis juste que “non, non, je fais juste regarder, merci“). Je lui ai donc dit que je cherchais une manière de camoufler mes taches qui minaient vraiment ma confiance en moi et rendaient l’opération maquillage du matin pénible (genre peinture à numéro). Et, chose rare, la conseillère (Sara, de son prénom), m’a vraiment écoutée. C’est là qu’elle m’a conseillé ce fond de teint, le Even Better, qui non seulement unifie tout en gardant le rendu naturel, mais aussi, traite les taches, resserre les pores et protège avec un facteur de protection solaire (FPS 15). Elle me l’a essayé et j’ai tout de suite été conquise: voilà, ça changeait tout. J’avais à nouveau une belle peau, mes taches avaient disparu, en un geste. Depuis que je l’utilise, depuis deux semaines, je crois voir une (très) légère diminution de mes taches, certes, mais je constate surtout que j’ai repris goût à me maquiller. Ce fond de teint me fait une réelle peau de jeune fille (éclatante, parfaite, mais d’apparence naturelle), la teinte reste fidèle à elle-même au fil de la journée et le produit est abordable. Que demander de plus?

Et puis, tant qu’à être au comptoir Clinique, je me suis laissée tenter pas le Butter Shine Lipstick, dans la teinte Pink-a-Boo, un rouge à lèvres à la texture gel, qui hydrate comme un baume mais fait des lèvres glossy, délicieuses comme une tartine. Depuis que je l’ai, c’est mon nouveau favori (avec mon Lip Glow de Dior) qui me vaut tout plein de compliments. Cette teinte est parfaite, un joli rose assez neutre, aux accents un peu dorés, pour des lèvres de belle Californienne, tellement agréable à porter. J’avais d’ailleurs lu quelque part (je lis trop de magazines, je sais) que c’était la teinte de rouge à lèvres utilisée pour les retouches de maquillage aux Academy Awards. Enfin, je le crois: juste un petit coup de ce rouge à lèvres et hop, j’ai les lèvres de Kate Bosworth aux Oscars.

Et vous, vos derniers coups de coeurs qui vous redonnent confiance en vous?

Freckle up!

Rien ne fait plus jeune, plus frais et plus printanier que des taches de rousseur sur le haut du nez, comme si on avait pris un peu de soleil. Quand on est fatiguée, c’est le petit truc idéal: les cernes disparaissent, on ne voit que les petites taches coquines qui donnent bonne mine (pourquoi pensez-vous que Lindsay Lohan et Kate Moss, deux party girls notoires ont toutes deux des taches de rousseurs? Coincidence? Hmm…I think not). C’est un look facile que j’adore, qui évoque Charlie’s Angels (Farrah Fawcett et Lucy Liu), mais aussi Elle Fanning et Brigitte Bardot. Sans oublier Bar Rafaeli (d’ailleurs, voir la photo ci-dessous: elle est un peu cernée mais on le remarque à peine: on ne voit que ses belles taches de rousseur…), Julianne Moore, Christina Hendricks, Kate Moss et les magnifiques pub Laura Mercier…C’est tellement joli des taches de rousseur, tellement mutin, tellement vrai! Enfin bref, j’adore! Si elles apparaissent sur moi naturellement dès les premier rayons de soleil, depuis quelques années, j’aide un peu la nature de ce côté, histoire de me donner un petit look de vacances même quand je suis devant mon ordi. Avec un beau blush rosé-corail (style Orgasm de Nars) et de la poudre bronzante, on a l’air de descendre d’un yacht amarré dans un petit port de la côte Amalfitaine.

Pour ce qui est du matériel, j’utilise une poudre pressée d’abord (ma Cover Fx ou la Healthy Balance de Bourjois) pour créer une surface bien mate, absolument sans huile. Côté crayon, j’utilise un crayon à sourcils: le Strut de MAC ou le Skinny brow liner teinte Universal Dark d’Annabelle (c’est celui là que j’ai utilisé sur les photos). Il y a de cela plusieurs années, Lancôme avait lancé en édition limitée le “Freckle Pencil” qui était la parfaite combinaison de brun-roux pour faire de fausses taches de rousseur et que je viens malheureusement de terminer. Un excellent équivalent est d’ailleurs le crayon à sourcils de MAC teinte Strut, ci-haut mentionné.  Sinon, le crayon à lèvres teinte Hodgepodge de MAC (recommandé par la célèbre maquilleuse Charlotte Tilbury) ou le liner Stubborn de MAC sont également d’excellents choix, selon la couleur du teint. À noter toutefois, si vous utilisez un crayon à lèvres ou liner, il faudra vraiment très bien poudrer après l’application, puisque ceux-ci sont plus gras qu’un crayon à sourcils. Enfin, après avoir fait mes petites taches, je poudre le tout avec ma poudre Caron, teinte translucide, avec ma houppette en duvet de cygne (également de Caron) que j’adore et qui permet de bien “presser” la poudre dans la peau pour rendre les petites taches plus indélébiles, tout en restant invisible. À noter toutefois que n’importe quelle poudre utlra-fine de finition fera l’affaire, idem pour la poudre pressée du début.


Mode d’emploi en photos

Étape 1: Je poudre le haut du nez avec une poudre pressée (ici, ma Cover FX Powder FX)

Étape 2: Je trace des petits points sur le haut du nez, là où frappe le soleil naturellement. Je les dispose pas trop également mais plutôt d’une manière aléatoire pour garder le tout naturel.

Étape 4: J’estompe au doigt sur le milieu du nez pour effacer un peu afin que les points soient plus marqués sur les côtés du nez (c’est plus naturel et ça évite un look trop “poupée).

Étape 5: Je presse un peu de poudre libre sur les taches avec ma houppette pour leur assurer davantage de tenue et leur conférer un rendu plus naturel. Pour ajouter un peu de vécu il m’arrive de vaporiser un peu d’Eau de Beauté Caudalie sur mon maquillage, pour lui donner du vivant et de l’éclat.

Résultat final: Des petites taches de rousseur ensoleillées et coquines. À noter, bien appliquée, elles durent sans problème du matin au soir. J’apporte toujours mon crayon avec moi au cas où je devrais en ajouter quelques-une mais ça n’est jamais le cas finalement…Le petit plus de ce maquillage: si vous avez le teint assez maquillé, ces petites taches vont donner à votre look final une petite touche naturelle, à votre peau une allure translucide: on va être porté à penser que vous n’êtes pas tant maquillée que ça finalement, puisqu’on voit vos taches de rousseur…Subterfuge!

Ces petites taches sont idéales avec un brin de poudre de soleil (poudre bronzante Terracotta de Guerlain ou autre), des cils très noirs et épais et du liner liquide, style pin-up, que l’on étire passé le coin externe de l’oeil (pour ce petit côté rétro). Petite note sur le blush: j’adore le duo de Too Faced Sun Bunny/Who’s your Poppy (issu de la collection Beautiful Dreamer)*, qui ressemble beaucoup au duo de Nars Laguna/Orgasm mais en mieux, à mon avis (le blush Too Faced ne vire pas orange, du moins, sur mes joues)…Ajoutez à cela une bouche assez naturelle (gloss  Nars (teinte Turkish Delight), Baume CouleurRiche Le Balm L’Oréal (teinte Pink Satin) ou encore Clinique Butter Shine Lipstick (teinte Pink-a-Boo)-mon dernier chouchou…) et voilà!

Je vous mets au défi d’essayer cela en ce petit lundi matin, vous verrez, ça change tout: vous aurez devant vous une version de vous-même à la mine reposée, illuminée et fraîche. Vous en vacances. Tout le monde au bureau vous demandera où vous avez passé la fin de semaine (sur la côte Amalfitaine, of course). Vous m’en donnerez des nouvelles!

Duo Who’s your Poppy /Sun Bunny de Too Faced

*(Exclusivement chez Sephora)

Fraîchement Pressée!

Boucle d’Or déteste être en retard. Elle devient comme le Lapin de Mars: grognon et stressée, elle ne fait que répéter qu’elle est en retard, en retard, en retard…

On aimerait toutes se dire que quand on est en retard, c’est qu’on a pu dormir plus longtemps, donc, on a un teint tout frais qui nécessite le minimum. Mais la réalité fait plutôt en sorte que c’est votre chien qui vomit de la pâte à modeler quand vous avez le talon dans la porte, votre café qui se renverse sur votre haut en soie bleu pâle ou, peut-être, je dis ça comme ça, que vous avez oublié l’heure en flânant en pyjama devant l’ordinateur.

Qu’importe, j’ai développé au fil des ans une petite routine express pour ces matins où rien ne va comme on voudrait. Vous verrez, c’est tout simple, tout beau, et surtout, testé par une pro des imprévus matinaux!

À noter pour ces matins où l’on est franchement pressée: on vise un look frais et joli sans plus. Ça n’est pas la bonne journée pour tester le maquillage avec l’eyeliner turquoise précis ou la bouche de geisha qui nécessite une application chirurgicale au pinceau à poil unique. Non, aujourd’hui, on va à l’essentiel!

Étape 1- Les basiques devant le miroir

1- Avant toute chose, brancher le fer plat ou à friser;

2-Brossage de dents;

3-Pshiit d’eau pour se réveiller, défroisser le visage et enlever l’excédent des soins de la veille. Un brumisateur, en plus d’être plus doux pour la peau, évite les splash de jeune otarie excitée qui mettent de l’eau partout. Vous êtes en retard, la dernière chose dont vous avez besoin c’est de devoir éponger le plancher, n’est-ce pas? Pour ma part, ces jours-ci, j’utilise l’Eau de Raisin de Caudalie, que j’adore.

4-Une ampoule coup d’éclat, ça me donne un coup de fouet beauté pour ces matins difficiles. J’adore celles-ci, que Peter Phillips utlise sur les mannequins lors des défilés Chanel;

5-Déodorant, brossage de cheveux;

6-Lissage des mèches autour du visage uniquement, avec le fer, pour éliminer les frisottis. Si vous utilisez un fer à friser, faire quelques boucles aléatoires. Ce geste, qui ne devrait prendre que quelques secondes, donne instantanément à la chevelure une apparence plus soignée, même si on l’attache par la suite.

Étape 2- Au lavabo: les gestes salissants et les travaux de précision

1- C’est le moment de sortir votre BB crème! Appliquez-la avec les doigts;

2- Cache-cerne sous les yeux et/ou sur les imperfections. Un produit en bâton est ce qu’il y a de plus rapide et facile à estomper. Je suis absolument obsédée par mon cache-cerne Clé de Peau qui s’utilise tant sous les yeux que les rougeurs et devient invisible. Sa texture fondante est absolument incomparable. Il ne me quitte plus et je me demande pourquoi j’ai attendu aussi longtemps avant de l’acheter. Non, attendez, je sais pourquoi: il est hors de prix.

3- Appliquez une base à paupières irisée pour faire tenir votre fard à paupières et donner de l’éclat au regard. Le Primer Potion d’Urban Decay, teinte Sin fait partie de mes incontournables.*

4-Un petit coup de recourbe-cils;

5-On sublime les sourcils avec un crayon. La teinte Fling de chez MAC me convient parfaitement;

Voilà, vous pouvez maintenant sortir de votre maison la tête haute, vous avez un teint parfait.

Étape 3- Dans la voiture, l’autobus ou le métro: la couleur

1- À la lumière du jour, vérifiez d’abord que les produits de teint sont bien estompés. Appliquez un peu de poudre là où c’est nécessaire;

2-Une touche de blush sur les pommettes: le Sugarbomb de Benefit est parfait pour ces matins où on ne peut se permettre de sculpter/rosir/illuminer avec trois produits différents: il fait tout d’un coup! S’il n’est pas idéal pour les grands maquillages professionnels le petit pinceau inclus dans la boîte est parfait pour ce genre de circonstances.

3- Une touche d’ombre à paupière “éclat”. Pour moi, c’est la teinte Kitten de Stila*, que j’applique au doigt, au centre de la paupière mobile, ou encore la teinte Bombshell, de Nars.

4- Deux bonnes couches de mascara sur les cils (attendre d’être stationnée ou à un arrêt d”autobus).  Je viens de découvrir le Lash Queen d’Helena Rubinstein, Fatal Blacks, lequel m’a été envoyé par ma correspondante beauté et je confirme: il fait des cils bien étoffés. Dommage qu’il ne soit pas disponible ici…

5- Enfin, un rouge à lèvres rosé bonne mine. Je redécouvre la teinte Magnolia de Chanel depuis que j’ai vu les publicités Rouge Coco mettant en vedette Sigrid Agren qui constituent à elles seules, mon inspiration du moment:

Pour finir, une touche de baume coloré au centre des lèvres pour le facteur fraîcheur: le French Rose de Khiel’s est parfait.

Et voilà, au fil des intersections, vous terminez votre maquillage. Et vous entamez votre journée jolie et fraîche, malgré le fait que vous être en retard, en retard, en retard… C’est là l’art d’être fraîchement pressée!

Allez, je vous laisse: je suis en retard, en retard, en retard…

*(Disponible en exclusivité chez Sephora)

Pourquoi j’aime (encore) Hello Kitty

(de gauche à droite) Eau de parfum Hello Kitty, Limes à Ongles et Apple Balm Hello Kitty

Depuis que je suis toute petite, j’adore ce petit chat blanc japonais. Bien sur, il n’a pas toujours été autant populaire: il fût un temps où il fallait aller dans des petites boutique du quartier chinois ou des magasins de cadeaux huppés et chers… D’ailleurs, au secondaire, mes amies et moi, c’était un peu la marque de commerce de notre petit groupe: des coffres à crayons remplis de stylos Hello Kitty et My Melody pour s’écrire des messages colorés et plein de brillants… Comme le disait mon père: “Il va bientôt falloir faire assurer ton coffre à crayons!” (il n’avait pas tort: à 4$ le crayon…)

Je me rappelle mes premiers trucs Hello Kitty: une petite valise en métal et un porte-monnaie (voir la photo ci-dessous) que j’ai reçus à la naissance de ma soeur (pour ne pas que je sois trop “jalouse” du nouveau bébé)… C’était il y a 30 ans! Puis, j’ai eu la gourde, le parapluie, le verre et la brosse à dents…

Puis, j’ai grandi et Hello Kitty s’est fait plus discret dans ma vie (je suis avocate, tout de même!), je gardais ça pour moi: bonnet de douche, chaussettes de fin de semaine, miroir de sac… Et puis, récemment: le maquillage! Au début, j’ai résisté: Hello Kitty étant devenu si accessible car présent dans tous les magasins (H&M, Old Navy, GAP, etc…) et dans la vie de ma Petite Ourse (barrettes, mitaines, chaussures, t-shirts…), j’étais un peu en overdose du chat blanc, ça avait perdu son petit côté exclusif. Jusqu’au jour où j’ai essayé quelques produits de la marque chez Sephora*, juste pour voir. Et là, coup de foudre pour la qualité de certains produits et l’emballage qui me rappelle de joyeux souvenirs d’enfance! C’est donc pour ça que je vous en parle aujourd’hui.

Mon produit favori: le Apple Balm (teinte Apple)! Un petit pot de baume à lèvres coloré d’une teinte rouge-rose bonne mine, qui fait des lèvres soyeuses et hydratées bonbon à la fraise. C’est un petit coup de jeune pour le visage qui me fait sourire et, à 10$ le pot, pourquoi s’en priver? Pour celles qui ne sont pas au Canada ni aux États-Unis, ce baume fait partie de ma liste des produits à rapporter des États-Unis.

Apple Balm de Hello Kitty (teinte Apple)

J’adore aussi leurs limes à ongles et leur Eau de Parfum qui, étonnamment, sent super bon et pas du tout fille du secondaire (un petit floral tout doux avec juste ce qu’il faut de pétillant, parfait pour le printemps). Sans compter les étuis à maquillage et brosses à cheveux dont la qualité est excellente. Et puis, j’ai très envie d’essayer le Sweet Gloss de la marque aussi. À noter, tous les produits de la marque ne sont pas disponibles en magasin, comme le Apple Cheeks (un genre de Multiple de Nars) qui a l’air génial et que je rêve d’essayer. Il faudra donc que je le commande en ligne… Bien sûr,  certains produits visent une clientèle plus jeune (collants à ongles? non merci), mais il en demeure que la qualité de certains produits réjouiront même la beautysta la plus avertie et ultra-critique qui prendra plaisir à garder une petit touche de Hello Kitty dans sa vie (ou sur ses lèvres). Voilà, c’est dit! I still love Hello Kitty!

Boucle d'Or porte le Apple Balm Hello Kitty, appliqué au doigt

*(Une exclusivité Sephora)

Gloire du matin: Un maquillage frais pour le printemps

Aujourd’hui je partage avec vous ma routine maquillage pour ces premiers matins de printemps où l’on a envie de fraîcheur mais où le teint est toujours en hibernation… Une peau réchauffée de teintes douces mais vivifiantes: comme cette première brise dans le cou quand on peut enfin enlever son foulard. Un maquillage tout simple pour ces petits matins de semaine où l’on veut avoir l’air au top mais où l’on aurait préféré dormir juste un peu plus.

D’abord, le matériel utilisé:

(De gauche à droite):

1- Le blush crème Something Special de MAC. Un joli corail doux qui fait des joues de fille amoureuse et romantique.

2-Le Bottom Lash Mascara de Clinique. Un mini tube de mascara avec une toute petite brosse pour maquiller les cils du bas tout en délicatesse. C’est un incontournable pour ajouter de la sensibilité au maquillage et pour se faire des yeux un peu années soixante.

3- Le mascara Volume Glamour Max de Bourjois, en noir, que j’adore. Il fait de véritables cils de poupée!

4-Le gloss Effet 3D de Bourjois, dans sa nouvelle teinte du printemps (Collection Paris Sucré), teinte 52, Corail Idyllic;

5- Le fard à paupières Stila, teinte Kitten*, que j’utilise aujourd’hui en fard illuminateur sur les pommettes; puis enfin

6- La palette Naked 2 d’Urban Decay* (j’ai mis des petits collants en forme de coeur pour identifier les teintes que j’ai utilisées aujourd’hui; de gauche à droite, les teintes identifiées sont Foxy (Beige mat), Booty Call (Beige irisé) et Tease (Taupe-brun mat)).

Avant de commencer, voici un échantillonnage (“swatch“) du blush Something Special de MAC (à gauche) et du Gloss Bourjois, Corail Idyllic, 52 (à droite), à la lumière du jour:

À noter également, sur mes ongles je porte ma dernière teinte coup de coeur: le vernis 10 jours teinte 25 de Bourjois.

Alors, mode d’emploi:

(Ci-dessus) Étape 1: J’applique la teinte Foxy de la Palette Naked 2, sur l’ensemble de la paupière mobile pour l’unifier et zapper les signes de la courte nuit que j’ai eu la veille.


Étape 2: Je creuse la paupière, sous l’os, en appliquant la teinte Tease. Je prends bien soin de l’estomper.

Étape 3: J’applique la teinte Booty Call juste sous le sourcil, en subtil point de lumière.

Étape 4: Deux bonnes couches de mascara Volume Glamour Max de Bourjois sur les cils du haut que j’ai préalablement recourbés. Pour les cils du bas: une petite touche de Bottom Lash Mascara de Clinique en tenant la brosse à la verticale pour éviter d’en mettre sur la peau.

Étape 5: J’applique le fard à joues en crème sur la pommette au moyen de mon éponge Beauty Blender.

Étape 6: J’applique le fard Kitten de Stila en haut des pommettes, le long de l’os pour un rendu hyper radieux.

Étape 7: Je laque mes lèvres du Gloss Effet 3D Bourjois. Et voilà!

Le résultat final: Un maquillage naturel et facile à réaliser, printanier comme tout!

Et vous, votre routine maquillage du printemps?

(*Disponible chez Sephora)

Dans les rêves de Boucle d’Or

On a toutes une petite liste qui nous fait rêver, une liste des trucs qu’on aimerait s’acheter, de ces petits tubes qui, nous semblent-on, transformeraient nos vies…Bien sûr, cette liste change au gré des saisons, de la mode, de nos envies et des nouveautés. Voici ma liste du moment…

La nouvelle collection OPI New York City Ballet

De jolis vernis tous doux qui s’harmonisent avec tout, comme je les aime. Vous connaissez désormais mon obsession de tout ce qui est ballet. Quand j’ai entendu parler de cette collection pour la première fois, j’ai pratiquement cessé de respirer tant j’étais contente. Je sens que je vais avoir de la difficulté à choisir…

Le nouveau Lip Glow de Dior, teinte Crystal Coral

Je vous ai amplement parlé de mon fidèle tube de Lip Glow qui me suit partout depuis son lancement en 2009 (ici,