Le monde des ombres

world-of-shadows

“Our world is not more transparent now, it’s more opaque! It’s in the shadows. That’s where we must do battle.”

 

– M in James Bond, Skyfall

Comme M dans James Bond, ma bataille c’est l’ombre. Les taches pigmentaires finissent par s’estomper lorsque je les traite comme il faut et que je me tiens loin du soleil. Mais les ombres, elles, traquent mon éclat et minent mon teint. Les ombres sont impitoyables et résistantes. Dans le monde de la beauté, les ombres sont mes pires ennemies. Elles s’esquivent, m’échappent. Elles semblent parfois disparues, mais sous une autre lumière, elles se manifestent plus que jamais en me faisant sursauter, comme si elles avaient devinées que je n’étais pas armée (et par là, j’entends, sans cache-cernes).

Autour du nez, autour du sourire, dans les coins externes des yeux, la peau est comme plus mate, un rien plus foncée, opaque. Comme un trou noir, la peau absorbe la lumière et ne reflète rien. Bref, c’est une ombre. La plupart de mes ombres ont commencé à me coller à la peau après mes grossesses. Et elles me suivent depuis. (*Imaginer maintenant une musique de suspense*).

Aujourd’hui je ne parlerai pas de comment je traite mes ombres. En fait, je n’ai rien trouvé de miraculeux, je n’ai rien de magique à vous proposer. Le sérum Mission Perfection de Clarins a été, à ma connaissance, le premier produit à vraiment s’attaquer aux zones d’ombres. Par contre, je n’ai pas été véritablement encouragée par les résultats. Si vous avez des recommendations anti-ombres, donc, merci de me les faire parvenir!

Je livre donc mon combat au niveau du maquillage, en surface. Le problème avec les ombres, c’est qu’elles refont surface, même à travers le meilleur des fonds de teint. Voici donc les trois produits d’appoints, que j’utilise comme de vraies armes de précision. Je les utilise de manière ciblée, sur les ombres spécifiquement et, avec elle je réussis à garder mes ombres à distance, le temps d’une journée. C’est pas l’idéal mais on fait ce qu’on peut.

Laura Mercier Secret Camouflage (teinte SC-2): Un nom digne d’un film d’espionnage et deux fards crème, assez secs en texture, qui restent bien en place. Idéal pour camoufler les petites imperfections ou taches au pinceau fin (selon la technique du pinpoint concealing), moi, je l’utilise sur les ombres autour du nez. Comme il est assez sec, je ne l’applique pas autour du sourire car il marque les rides d’expression. Par contre, autour des ailes du nez (et même pour camoufler les rougeurs d’un rhume), ce camoufleur est à mon sens inégalé. Oui, il est assez cher. Mais il faut se rappeler qu’il dure des années.

MAC Pro Longwear Concealer (teinte NC20): J’en suis à mon second flacon-pompe de ce cache-cernes, que j’utilise partout sous les yeux, chaque matin (sauf en vacances- je n’en n’avais pas besoin!). Ce cache-cernes est vraiment longue-tenue et il ne s’oxyde pas (il ne vire pas au orange au fil de la journée). Effet seconde peau, lumineux mais très couvrant, j’insiste sur les coins externes de mes yeux avec la pointe de l’éponge Beauty Blender et voilà: l’ombre du coin externe de l’oeil disparait. Magique. En passant, j’ai lu quelque part que c’était le cache-cernes privilégié par Ariana Grande (pourquoi est-ce que mon cerveau stocke ce genre d’info au détriment du lait qu’il fallait que j’achète à l’épicerie et que j’ai oublié? Why?).

Urban Decay, Naked Skin, Color Correcting Fluid (teinte pink): Ma plus récente découverte! Ce correcteur avec embout-éponge vit dans mon sac à main de sorte que je me sens jamais sans ressources devant mes pires ombres: celles qui campent autour de mon sourire. J’en applique un petit trait, chaque matin, par-dessus le fond de teint, comme deux parenthèses de chaque côté de la bouche. Et, au besoin, au cours de la journée, j’effectue une petite retouche. Imperceptible, lumineux, essentiel: ce fard m’aide à redonner à ma peau l’effet vitrail tant convoité. J’adore.

Bien entendu, le combat n’est pas fini. Les ombres sont là quand je me réveille et quand je me couche, rien n’est parfait. Mais c’est produits m’aident à les oublier le temps d’une journée. Idées, ressources et produits (surtout un soin anti-ombre!): n’hésitez-pas à me faire vos recommendations!

Recette vite faite pour des gambettes parfaites

Boucle d’Or est (très) loin d’avoir des jambes parfaites! Depuis que je suis toute petite, je suis maladroite, trébuche et tombe partout. Je n’ai peur de rien, enfant, je jouais à fond, structure de jeu, vélo, patin à roulette et carré de sable, sans crainte de me faire bobo…Adulte, je me coupe régulièrement en me rasant, les moustiques m’adorent (et même récemment, des fourmis rouges m’ont trouvé délicieuse!) et j’ai la peau à tendance sèche, ce qui n’aide pas le portrait. Tout cela, conjugué au fait que j’ai un taux de plaquettes basses, fait que le moindre accro laisse sa marque et pour longtemps. Aussi, quand vient le temps d’abandonner les bas collants, je suis toujours un peu appréhensive. Mais je ne suis pas la seule…Combien de femmes m’ont demandé conseil pour ce moment où on se décide à sortir sans bas: varices, ecchymoses, éraflures, vergetures. Nos jambes racontent souvent un peu l’histoire de nos vies comme les tatouages des géants dans Les Derniers Géants, un livre que j’adorais quand j’étais enfant (et même plus vieille, c’est une histoire hyper touchante).

Sauf que cet été, car j’ai trouvé la formule pour avoir des jambes parfaites! Vraiment, des jambes de rêve en deux minutes, pour oublier les bas collants en toute confiance.

D’abord, j’applique la nouvelle BB Crème Dior Hydralife de Dior, sur toute la demi-jambe (pour moi, c’est la principale zone à problème), en étirant un peu sur le dessus du pied. Cette BB Crème est une merveille, sauf pour la teinte qui est un peu trop foncée pour mon visage (je la mélange donc à un fond de teint plus clair). Mais pour les jambes, elle est idéale comme telle: elle me fait des jambes sans défaut aucun, qui ont pris ce petit rien de soleil tout naturel. Et puis, la texture est vraiment géniale pour le corps: pas graisseuse, quasi sans-transfert, longue tenue…Idéale pour les journées chaudes et collantes!

Ensuite, j’applique l’Huile Corporelle To the beach de MAC, teinte Seaside le long du tibia. J’adore cette huile qui sèche vite, aux petites particules irisées en suspension. J’aime le fait que cette huile est non-parfumée et que les petits brillants sont très, très, fins et pas trop dorés. Cette teinte, un peu rose ballet, comme le nacre d’un coquillage, est idéale pour les peaux claires mais à noter, cette huile existe également dans la teinte Man Rays, un vrai bronze, pour les peaux plus mates. C’est la touche finale qui me fait des jambes lustrées et interminables, comme on en rêve toutes. Cette huile est l’un de mes coups de coeur (dont je vous reparlerai bientôt) de la collection Hey Sailor! de MAC et comme c’est une édition limitée, je crois que je vais faire des réserves. Elle est absolument magnifique sur les jambes, les épaules et le décolleté. Toujours chic, vraiment discrète, parfaite en milieu urbain comme à la plage, elle ne laisse sur la peau aucun film gras ou collant.

Alors, voilà, vous savez tout de ma recette pour des jambes parfaites! Si vous avez d’autres astuces, mes jambes pleines de vécu et moi adoreraient les connaître!

 

Freckle up!

Rien ne fait plus jeune, plus frais et plus printanier que des taches de rousseur sur le haut du nez, comme si on avait pris un peu de soleil. Quand on est fatiguée, c’est le petit truc idéal: les cernes disparaissent, on ne voit que les petites taches coquines qui donnent bonne mine (pourquoi pensez-vous que Lindsay Lohan et Kate Moss, deux party girls notoires ont toutes deux des taches de rousseurs? Coincidence? Hmm…I think not). C’est un look facile que j’adore, qui évoque Charlie’s Angels (Farrah Fawcett et Lucy Liu), mais aussi Elle Fanning et Brigitte Bardot. Sans oublier Bar Rafaeli (d’ailleurs, voir la photo ci-dessous: elle est un peu cernée mais on le remarque à peine: on ne voit que ses belles taches de rousseur…), Julianne Moore, Christina Hendricks, Kate Moss et les magnifiques pub Laura Mercier…C’est tellement joli des taches de rousseur, tellement mutin, tellement vrai! Enfin bref, j’adore! Si elles apparaissent sur moi naturellement dès les premier rayons de soleil, depuis quelques années, j’aide un peu la nature de ce côté, histoire de me donner un petit look de vacances même quand je suis devant mon ordi. Avec un beau blush rosé-corail (style Orgasm de Nars) et de la poudre bronzante, on a l’air de descendre d’un yacht amarré dans un petit port de la côte Amalfitaine.

Pour ce qui est du matériel, j’utilise une poudre pressée d’abord (ma Cover Fx ou la Healthy Balance de Bourjois) pour créer une surface bien mate, absolument sans huile. Côté crayon, j’utilise un crayon à sourcils: le Strut de MAC ou le Skinny brow liner teinte Universal Dark d’Annabelle (c’est celui là que j’ai utilisé sur les photos). Il y a de cela plusieurs années, Lancôme avait lancé en édition limitée le “Freckle Pencil” qui était la parfaite combinaison de brun-roux pour faire de fausses taches de rousseur et que je viens malheureusement de terminer. Un excellent équivalent est d’ailleurs le crayon à sourcils de MAC teinte Strut, ci-haut mentionné.  Sinon, le crayon à lèvres teinte Hodgepodge de MAC (recommandé par la célèbre maquilleuse Charlotte Tilbury) ou le liner Stubborn de MAC sont également d’excellents choix, selon la couleur du teint. À noter toutefois, si vous utilisez un crayon à lèvres ou liner, il faudra vraiment très bien poudrer après l’application, puisque ceux-ci sont plus gras qu’un crayon à sourcils. Enfin, après avoir fait mes petites taches, je poudre le tout avec ma poudre Caron, teinte translucide, avec ma houppette en duvet de cygne (également de Caron) que j’adore et qui permet de bien “presser” la poudre dans la peau pour rendre les petites taches plus indélébiles, tout en restant invisible. À noter toutefois que n’importe quelle poudre utlra-fine de finition fera l’affaire, idem pour la poudre pressée du début.


Mode d’emploi en photos

Étape 1: Je poudre le haut du nez avec une poudre pressée (ici, ma Cover FX Powder FX)

Étape 2: Je trace des petits points sur le haut du nez, là où frappe le soleil naturellement. Je les dispose pas trop également mais plutôt d’une manière aléatoire pour garder le tout naturel.

Étape 4: J’estompe au doigt sur le milieu du nez pour effacer un peu afin que les points soient plus marqués sur les côtés du nez (c’est plus naturel et ça évite un look trop “poupée).

Étape 5: Je presse un peu de poudre libre sur les taches avec ma houppette pour leur assurer davantage de tenue et leur conférer un rendu plus naturel. Pour ajouter un peu de vécu il m’arrive de vaporiser un peu d’Eau de Beauté Caudalie sur mon maquillage, pour lui donner du vivant et de l’éclat.

Résultat final: Des petites taches de rousseur ensoleillées et coquines. À noter, bien appliquée, elles durent sans problème du matin au soir. J’apporte toujours mon crayon avec moi au cas où je devrais en ajouter quelques-une mais ça n’est jamais le cas finalement…Le petit plus de ce maquillage: si vous avez le teint assez maquillé, ces petites taches vont donner à votre look final une petite touche naturelle, à votre peau une allure translucide: on va être porté à penser que vous n’êtes pas tant maquillée que ça finalement, puisqu’on voit vos taches de rousseur…Subterfuge!

Ces petites taches sont idéales avec un brin de poudre de soleil (poudre bronzante Terracotta de Guerlain ou autre), des cils très noirs et épais et du liner liquide, style pin-up, que l’on étire passé le coin externe de l’oeil (pour ce petit côté rétro). Petite note sur le blush: j’adore le duo de Too Faced Sun Bunny/Who’s your Poppy (issu de la collection Beautiful Dreamer)*, qui ressemble beaucoup au duo de Nars Laguna/Orgasm mais en mieux, à mon avis (le blush Too Faced ne vire pas orange, du moins, sur mes joues)…Ajoutez à cela une bouche assez naturelle (gloss  Nars (teinte Turkish Delight), Baume CouleurRiche Le Balm L’Oréal (teinte Pink Satin) ou encore Clinique Butter Shine Lipstick (teinte Pink-a-Boo)-mon dernier chouchou…) et voilà!

Je vous mets au défi d’essayer cela en ce petit lundi matin, vous verrez, ça change tout: vous aurez devant vous une version de vous-même à la mine reposée, illuminée et fraîche. Vous en vacances. Tout le monde au bureau vous demandera où vous avez passé la fin de semaine (sur la côte Amalfitaine, of course). Vous m’en donnerez des nouvelles!

Duo Who’s your Poppy /Sun Bunny de Too Faced

*(Exclusivement chez Sephora)

Gloire du matin: Un maquillage frais pour le printemps

Aujourd’hui je partage avec vous ma routine maquillage pour ces premiers matins de printemps où l’on a envie de fraîcheur mais où le teint est toujours en hibernation… Une peau réchauffée de teintes douces mais vivifiantes: comme cette première brise dans le cou quand on peut enfin enlever son foulard. Un maquillage tout simple pour ces petits matins de semaine où l’on veut avoir l’air au top mais où l’on aurait préféré dormir juste un peu plus.

D’abord, le matériel utilisé:

(De gauche à droite):

1- Le blush crème Something Special de MAC. Un joli corail doux qui fait des joues de fille amoureuse et romantique.

2-Le Bottom Lash Mascara de Clinique. Un mini tube de mascara avec une toute petite brosse pour maquiller les cils du bas tout en délicatesse. C’est un incontournable pour ajouter de la sensibilité au maquillage et pour se faire des yeux un peu années soixante.

3- Le mascara Volume Glamour Max de Bourjois, en noir, que j’adore. Il fait de véritables cils de poupée!

4-Le gloss Effet 3D de Bourjois, dans sa nouvelle teinte du printemps (Collection Paris Sucré), teinte 52, Corail Idyllic;

5- Le fard à paupières Stila, teinte Kitten*, que j’utilise aujourd’hui en fard illuminateur sur les pommettes; puis enfin

6- La palette Naked 2 d’Urban Decay* (j’ai mis des petits collants en forme de coeur pour identifier les teintes que j’ai utilisées aujourd’hui; de gauche à droite, les teintes identifiées sont Foxy (Beige mat), Booty Call (Beige irisé) et Tease (Taupe-brun mat)).

Avant de commencer, voici un échantillonnage (“swatch“) du blush Something Special de MAC (à gauche) et du Gloss Bourjois, Corail Idyllic, 52 (à droite), à la lumière du jour:

À noter également, sur mes ongles je porte ma dernière teinte coup de coeur: le vernis 10 jours teinte 25 de Bourjois.

Alors, mode d’emploi:

(Ci-dessus) Étape 1: J’applique la teinte Foxy de la Palette Naked 2, sur l’ensemble de la paupière mobile pour l’unifier et zapper les signes de la courte nuit que j’ai eu la veille.


Étape 2: Je creuse la paupière, sous l’os, en appliquant la teinte Tease. Je prends bien soin de l’estomper.

Étape 3: J’applique la teinte Booty Call juste sous le sourcil, en subtil point de lumière.

Étape 4: Deux bonnes couches de mascara Volume Glamour Max de Bourjois sur les cils du haut que j’ai préalablement recourbés. Pour les cils du bas: une petite touche de Bottom Lash Mascara de Clinique en tenant la brosse à la verticale pour éviter d’en mettre sur la peau.

Étape 5: J’applique le fard à joues en crème sur la pommette au moyen de mon éponge Beauty Blender.

Étape 6: J’applique le fard Kitten de Stila en haut des pommettes, le long de l’os pour un rendu hyper radieux.

Étape 7: Je laque mes lèvres du Gloss Effet 3D Bourjois. Et voilà!

Le résultat final: Un maquillage naturel et facile à réaliser, printanier comme tout!

Et vous, votre routine maquillage du printemps?

(*Disponible chez Sephora)

Sense and Sensibility

Je vous avais promis de vous en parler dès que j’aurais mis la main dessus, le blush Rosy Glow de Dior (teinte Pétale), issu de la collection Garden Party, un blush poudre rosé qui s’adapte à l’humidité de la peau de chacune pour créer une teinte rose bonne mine sur mesure. Oh, comme j’ai eu raison d’attendre! Entre mon nouveau blush et moi, c’est l’amour!

Si le fard peut paraître un peu mat et rose froid (teinte bleutée) dans son écrin, sur les joues, il se réchauffe rapidement pour se transformer en la plus élégante couleur de pétales de roses. Dior nous dit: “Grâce à la technologie Fresh Color Reveal qui réagit à l’humidité de la peau, le rose monte graduellement, comme une émotion“, et c’est exactement cela. Je cherche depuis quelques jours comment vous décrire le look final que me donne ce blush et j’ai finalement trouvé aujourd’hui: il fait des joues victoriennes! Vous vous rappelez Lady Marianne Dashwood (jouée par Kate Winslet) dans le film Sense and Sensibility? Ses petites pommettes de jeune fille sensible dans la campagne anglaise chargée de rosée? Alors vous aurez une idée du look romantique que confère ce blush.

Le Rosy Glow est vendu dans le poudrier compact signature des items de la collection Diorskin: d’un côté la poudre embossée du logo Dior, de l’autre un petit pinceau. La poudre est fine, parfumée d’un (très) discret parfum de roses et bien pigmentée.  Il en faut à peine et à ce titre, j’estime que mon blush me durera très longtemps. Bien que le pinceau dans le boîtier ne soit pas de mauvaise qualité, j’utilise un pinceau à blush MAC pour appliquer le produit, lequel je fonds uniquement sur les pommettes.  Le voile de couleur se dépose en transparence et on peut parvenir à un look ultra-naturel comme un à look très maquillé. L’hiver étant dans son mois le plus sombre, ma peau est, quant à elle, à son plus pâle et je dois dire que ce blush semble mettre ma pâleur en valeur en conférant une certaine émotivité à mon visage. Toutefois, j’imagine que ce fard pourrait me donner des joues de Charlie’s Angels avec un teint un peu hâlé en vacances, du style la fille en super forme (un autre look que j’adore!), j’ai donc bien hâte de tester sous le soleil. D’une manière ou d’une autre, je préfère le naturel alors je garde le geste léger et le reste de mon maquillage frais.

Pour compléter mon look de Lady Marianne, je me fais une paupière “émotive” avec l’ombre à paupière Kitten de Stila, un champagne irisé (mais sans paillettes) que j’applique également sur l’os en haut de mes joues pour éclairer mon visage.  J’applique ensuite plusieurs couches de mascara; le nouveau mascara Diorshow New Look en noir est ma dernière découverte, il me fait des cils lourds de mystère. Je complète le tout avec une teinte rosée sur les lèvres (pour l’instant je suis fidèle à mon Lip Glow de Dior mais les produits pour les lèvres de la collection Garden Party me font sérieusement de l’oeil).  Et voilà, le look le plus fleuri du printemps est chez Dior cette saison et il fait sérieusement rêver en attendant les beaux jours…

Cup o’ Glow

J’en ai beaucoup parlé autour de moi, mes amies, ma coiffeuse, ma manucure, ma correspondante beauté, toutes y sont maintenant accro: le thé qui donne de l’éclat au teint et met le rose aux joues tout en prévenant les petits boutons! Il s’agit de la tisane The Glow-La Rayonnante de David’s Tea.

Absolument délicieux, il fleure bon la rose, la cannelle et les petits fruits acidulés. Une fois infusé, son jus rose et réconfortant est un régal pour le teint et l’âme. Il contient des feuilles d’orties toutes indiquées pour la prévention de l’acné et du rooibos, reconnu pour ses vertus anti-oxydantes.

Quand j’ai des invités, j’aime bien en offir après le repas.  Ça fait toujours jaser, les hommes rigolent, puis tous se laissent tenter. Et finalement, la conclusion est toujours la même: “en tout cas, je ne sais pas si ça marche mais il est super bon ce thé.”

Et ça marche? Absolument. J’en bois tous les soirs depuis le mois de juin mais j’ai vu une différence après quelques jours seulement.  Mon teint de maman en manque de sommeil était moins brouillé, mes joues plus roses. Désormais, ça fait partie de mon rituel beauté, le soir, quand les petits ours dorment, Papa Ours et moi on écoute nos séries télé pendant que je sirote une grosse tasse de “La Rayonnante”.  Avec un petit biscuit, c’est le bonheur. Et le bonheur, c’est bien connu, il n’y a rien de mieux pour l’éclat du teint!

Enfin, pour celles de vous qui sont vraiment pressées d’avoir un teint lumineux, il y a la nouvelle collection Naturally de MAC, qui rehausse la beauté naturelle pour un look plein air santé. Sont offerts blush, poudres illuminatrices, gloss, rouges à lèvres, ombres à paupières et crayons yeux, pour un rendu candide et frais.  J’ai moi-même succombé à la poudre Mineralize Skinfinish nuance Blonde (comment Boucle d’Or aurait-elle pu résister avec un nom pareil!) et au gloss Lipglass teinte Fresh Air. Ce sont mes deux gros coups de coeur du moment! J’utilise la poudre Blonde, un camaïeu de roses irisés, sur le haut des pommettes et le gloss vient d’entrer dans mon temple de la renommée des gloss roses ballet. Dommage que ça soit une édition limitée…

À votre tour de partager vos secrets éclat du teint, je suis trop curieuse!