Rose pétale: soins à lèvres rosés

Autant j’essaie de varier, autant je reviens régulièrement vers mes produits à lèvres préférés : des baumes rosés qui maquillent à peine, s’appliquent sans miroir et donne une pointe de couleur hydratée. C’est ce vers quoi je reviens toujours: l’hiver à cause du froid et pour porter un foulard sans le tacher. L’été pour avoir un look très naturel. Et aussi tout le temps pour pouvoir donner plein de becs sans laisser trop de marques de bisous.

Vous savez combien j’aime le Dior Lip Glow d’amour- je ne dois pas être la seule d’ailleurs la marque vient de multiplier les versions (trop hâte de toutes les essayer!). C’est le genre de produit vers lequel je reviens toujours, version baume, glossy, matte ou pommade, si c’est hydratant, transparent et rosé, il y a des chances que ça me plaise. Et si cela est vrai toute l’année, ça l’est d’autant plus l’hiver; mes lèvres s’assèchent, s’irritent, font mal après un coup de vent – bref, elles ont besoin d’être soignées, cajolées et enveloppées pour être confortables. Voici quelques produits qui me sauvent ces jours-ci: des soins à lèvres hyper-cocons qui font des lèvres fini pétale de rose malgré le froid hyper-craquant.

Le Baume pour les lèvres repulpeur Powerplump de Buxom (teinte Big O) : j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce produit, commandé sur un coup de tête lors de la vente Sephora. D’abord, la teinte : un rose tout doux, comme si on avait dilué du Lip Glow 001 dans un baume à lèvres. Le rendu est donc plus naturel, mais aussi plus hydratant. Facile à appliquer avec son gros tube et son bout rond, il me suit en ski, en sortie et se glisse dans toutes mes poches de manteau. Sa texture est très apaisante et bien mentholée, de sorte que le produit apporte un confort immédiat aux lèvres échauffées. Jumelé à un peu de crayon à lèvres (le Pillow Talk de Charlotte Tilbury, notamment), il devient plus habillé, prêt pour une soirée. J’adore.

Le Baume à lèvres à la lanoline teinté Lano, teinte Rhubarb: vous vous rappelez quand je disais qu’il n’y avait rien de tel qu’un baume d’allaitement (de la lanoline pure !) pour les lèvres craquées. Ceci est, essentiellement, la version teintée de l’idée, pour mon plus grand bonheur. La formulation est clean, sans fragrances, huiles minérales, parabènes, gelée de pétrole, PEGs ou sulfates et la texture, assez épaisse, apporte un vrai sentiment de confort et de protection contre les éléments. Et comme il a la juste dose de rose, cela en fait un soin de jour idéal. Attention toutefois : la lanoline durcit au froid, ce je le déconseille pour toutes les activités hivernales.

Le Lip Glow Pommade de Dior : un autre grand classique. Bien que je préfère le Lip Glow classique à sa version pommade (parce qu’il est plus longue tenue et sa couleur plus concentrée), il n’en demeure pas moins que je me tourne régulièrement vers ce petit tube pour un peu de gloss-soin. Comme c’est un produit à texture gel-huile, la pommade fond au contact de la peu et enveloppe les lèvres d’un film léger, un peu flou, translucide et sur moi incolore, parfait pour quand j’ai envie de presque rien mais quand même, d’un peu de soin. Accompagne t-shirts, leggings et habits de joggings à merveille.

Enfin, dernier détail  plusieurs de vous l’avez remarqué et m’avez posé des questions à son sujet sur Instagram- je confirme, le Sleeping Lip Balm Mask de La Neige change des vies. C’est un soin épais, comme du beurre rosé, que l’on applique le soir (ou le jour- vraiment, on peut totalement) sur les lèvres et qui fait de la magie (magie !) pour réparer, adoucir, renforcer et repulper les lèvres durant la nuit. Le pot, assez gros, coûte une vingtaine de dollars mais durera une éternité, ce qui se révèle une solution assez économique pour un baume aussi luxueux que performant. Le produit se prélève avec une mini spatule incluse dans la boîte, hygiène oblige, et au réveil on se demande vraiment comment on a pu s’en passer. De mon côté, je le rachèterai sans hésiter car il redonne véritablement une teinte rosée et un fini soyeux à mes lèvres qui, trop souvent durant l’hiver, affichent une ambiance ciment craqué.

Dernière petite note, sur les prochains que je rêve d’essayer : le nouveau soin Lip Fetish de Pat McGrath, ou encore, les fameux soins de la marque française La Bouche Rouge, où tout (tout, omigod, tout!) me fait rêver.

En cette période de vents froids, d’alertes météorologiques, de tempêtes hivernales et de lèvres gercées qui perdent leur rosé et leur douceur : qu’est-ce que vous me recommandez ? Quels sont vos soins lèvres chouchous ou rouges à lèvres hydratants ?

Le meilleur baume à lèvres au monde (coûte moins de 5$)

Celles qui me connaissent savent que les baumes à lèvres occupent une très grande place dans ma vie et mes tiroirs.  Ma vie est une étude comparative des baumes à lèvres de ce monde. J’en ai un dans chaque poche. Un numéro de téléphone à noter? Oups, pas de crayon mais j’ai un baume à lèvre dans mon sac. Ou 7. C’est d’ailleurs LE souvenir de voyage à me rapporter, oubliez le chocolat suisse ou le foulard en laine néo-zélandaise authentique, rapportez-moi plutôt un baume à lèvres local, de préférence, écrit dans une langue que je ne comprends pas (il est donc entièrement possible que je me sois déjà tartinée les lèvres avec un cirage à chaussure suédois ou un crayon pastel gras japonais, qui sait…). Donc, c’est dire si je m’y connais en baumes à lèvres. Je suis LA référence. J’ai tout essayé. Enfin, je croyais…

Avant Noël je suis tombée sur ce petit tube, chez Thuy, sur la rue Bernard: Green Beaver Après-ski Ultra Moisturizing Boreal Lip Balm. Hmmm…Une petit marque canadienne bio qui utilise des produits locaux (thé du Labrador apaisant) conjugués à des grands classiques (beurre de karité), ça m’inspire. Ça me porte à croire que mes besoins de lèvres locales asséchées par les durs hivers locaux seront compris. Le prix? Moins de 5$. Alors je lui ai donné une chance à ce tube.

Depuis, je ne saurais m’en passer. Il est inodore et ne goûte rien (je déteste les baumes qui goûtent quoi que ce soit, ça me donne mal au coeur, ça fait fille de secondaire 2), son petit tube est sobre et hygiénique. Enfin, côté hydratation, c’est vraiment là où j’ai été impressionnée. Je me tartine les lèvres avant de me mettre au lit et me réveille les lèvres soyeuses et encore humides de baume.  Il ne colle pas, ne laisse pas de fini blanc, n’est pas “cireux” comme les autres baumes naturels que j’ai testé et procure un réel soulagement immédiat aux lèvres échauffées. De plus, il est sans gluten pour celles que ça intéresse et sans pétrole. J’en ai offert un à ma mère et ma soeur pour Noël et elles me sont vite revenues avec plein de questions: “tu l’as pris où?” “Green Beaver, ils ont d’autres produits?“.  Pour répondre, on peut trouver ce baume dans les boutiques d’aliments naturels (Rachelle-Bery, Thuy, pour n’en nommer que deux ) et oui, ils ont tout plein d’autres produits dans cette ligne, lesquels j’ai très hâte de tester, of course.

Avec son petit prix et son maxi-effet, il n’y a vraiment plus d’excuses pour avoir mal aux lèvres cet hiver.

Et vous, vos tubes de l’hiver?