Un Plan sans argent

Le Plan- Printemps 2016

Vous êtes toute maintenant familières avec mes Plans, vous avez été nombreuses à m’écrire pour me demander de faire un Plan de Printemps…(Pour celles qui sont nouvelles et ne connaissent pas les Plans, voir ici, ici, ici, ici, ici

Mais c’est quoi un Plan? Un Plan c’est une mini-réinvention de soi, tout en restant soi-même of course, teintée de nos inspirations du moment et de nos envies sur le long terme. Les Plans sont toujours les bienvenus dans la vie, surtout après un changement majeur comme un nouvel emploi, un amour, une maladie, une rupture, un bébé, etc. Mais vous remarquerez que les Plans plus spontanés coïncident souvent avec les changements de saison. Les Plans les plus majeurs, eux, sont ceux des équinoxes: l’automne (hello, September issues des magazine et nouveaux stylos pour la rentrée), et le printemps (par ici les jupes teintes bonbon pour revivre après un hiver de jeans et de chandails de laine merino).

Attention, il ne faudrait surtout pas confondre un Plan avec (*frisson*) un makeover. Si le makeover s’attaque uniquement au superficiel, le Plan commence au plus creux de son coeur avec plein de questions: “Qui voudrais-je être?”, “Qu’est-ce qui me touche?”, “Quelle poème je veux vivre?”, “Qu’est-ce qui fait mon bonheur?”, “Comment revenir à l’essentiel?”, “Qu’est-ce que j’admire?” ou “Qu’est-ce qui me ferait plaisir?” Le Plan c’est l’exercice nécessaire de tresser nos rêves à la réalité et de chercher ce point unique de rencontre entre qui on est et toutes les possibilités infinies de ce qu’on pourrait et souhaiterait être. My God, je pourrais écrire un livre sur le sujet: j’adore les Plans!

Ce printemps, je vous propose un Plan différent: un Plan sans argent! Mais attention, il n’est pas pour autant étranger à l’investissement…Parce que oui, les Plans, même s’ils sont loin d’être frivoles, impliquent souvent de petits achats. Parce que quand on décide qu’on sera la fille mystérieuse au manteau rouge qui lit Anna Karénine sur un banc de parc et qu’on n’a pas de manteau rouge…enfin, vous voyez où je veux en venir. Puis il y a un nouveau juge à lèvres ou des chaussures…Souvent un Plan commence avec des petits achats, ce qui est très bien comme ça.

Mais les grandes lignes d’un Plan peuvent ne rien coûter et créer tout autant de changement. À preuve: voici mon Plan sans argent! No money, no problem!

-On ne touche plus à nos sourcils: C’est ce que je fais présentement (ma mère adore!): je n’épile que les poils complètement off-track. Oui, c’est un peu la broussaille mais c’est totalement la mode les sourcils fournis. Je les brosse vers le haut et je les définis un peau au crayon. Les quelques nouveaux-venus m’aident à transitionner vers des sourcils plus épais durant la repousse. Se laisser pousser les sourcils ne coûte rien mais l’impact est majeur. Parlez-en à Natalia Vodianova.

-On range nos tiroirs (et on fait des découvertes): Sortons tout, tout, tout, pour trier, ranger et…oh, mais c’est quoi ce blush trop parfait! Et ce rouge à lèvres oublié…Soyons honnêtes: on a de l’overstock. Allez, on finit nos tubes.

-On écrit des lettres, des vraies: Le plaisir de recevoir une vraie lettre, par la poste, est amplifié par la rareté de la chose, non? Prendre le temps d’écrire chaque semaine à quelqu’un dans notre vie, de près ou loin, prendre et donner des nouvelles, coller un timbre et regarder notre lettre être avalée par la boîte aux lettres…Je veux être une fille qui écrit des lettres.

-On mise sur les détails: Changer de côté la séparation de nos cheveux, apprendre de nouvelles tresses, superposer les colliers qu’on possède déjà ou les porter comme bracelets- tant de possibilités!

-On porte nos vêtements différemment: J’ai longtemps porté un cardigan à l’envers parce que j’avais vu une pub Hermès d’un chandail boutonné dans le dos. J’avais totalement l’impression d’avoir une nouvelle tenue! (Mais attention, ne pas essayer avec les chaussures ou culottes.)

-On n’oublie pas les rubans: En bracelets, en ceinture, tressés dans les cheveux, noués sur la courroie d’un sac…les rubans sont magiques!

-On se met totalement en forme: Pour soi, pour les endorphines, pour bien dormir, pour défouler… Aller courir avec de la bonne musique dans les oreilles, on peut toutes se le permettre.

-On fait pousser quelque chose: un noyau d’avocat, un bulbe de fenouil, des graines de fleurs sauvages, des plans de tomates, c’est tellement réjouissant et ça invite le printemps.

-On mise sur une hygiène spartiate: Imaginons la peau de notre corps si on l’exfoliait vraiment, si on l’hydratait vraiment avec diligence? Si on crémait nos pieds et mains chaque soir, si on en massait nos jambes comme dans les feuillets Clarins, après quelques coups de brosse dans les cheveux, si on prenait des bains d’huiles (d’olive) et de lait 3,25%, si on se frictionnait au sucre et au citron? Oui, on n’a vraiment besoin de rien…

-On boit de l’eau: Because l’eau = glow. L’eau, c’est la recette universelle teint clair. Ça tombe bien, ça coûte rien.

-On cultive une vertu à fond: Imaginons les trois fées de La Belle au Bois Dormant. Si on pouvait choisir une vertu pour soi, qu’elle serait-elle? Gardons cette vertu en tête, cultivons-la, laissons-la guider nos actions.

-On nourrit son âme: Lire (des livres en papier), écouter des podcasts (j’adore mais j’adore Mystery Show et aussi Stuff you missed in History Class), aller au musée, aller marcher, écouter de la musique, faire du ménage, cuisiner et épurer…

-On fait semblant: Quand la routine est un peu trop grise, faire semblant c’est tout ce qu’il me faut pour remettre de la poésie dans ma vie. Faire le souper un mardi soir alors que les oursons se chamaillent dans le salon? Je mets un tablier, j’écoute de l’opéra (je n’aime même pas l’opéra) et j’imagine que je suis une belle mama de Venise (genre, Monica Bellucci) qui prépare la pasta de ses bambinis – déjà c’est plus cool. Ça me fait rêver de voyages, de paysages, ça me sort de mon quotidien- je suis dans ma bulle. Faire semblant, je recommande chaudement.

D’autres idées pour des Plans qui ne coûtent presque rien?