Retour aux couches

ZincJe suis récemment tombée sur une recommandation beauté inhabituelle. Et vous savez combien j’aime les recommandations inhabituelles…(Enveloppement des mains et pieds crémés dans de la pellicule alimentaire Saran Wrap? J’ai testé. Le citron plein de sucre en exfoliant corporel? J’adore. Se rincer les dents au peroxyde? J’en ai encore des frissons-plus jamais!) Alors, quand j’ai lu qu’utiliser de la crème d’oxyde de zinc en crème de nuit ou en masque donnait des résultats hallucinants, je n’ai fait ni une ni deux et je suis revenue aux couches, épidermiquement parlant. Mais d’abord, je réponds aux questions anticipées de l’auditoire.

Pourquoi en crème de nuit ou en masque? Parce que c’est la nuit que les cellules se regén…Non, sérieusement: parce que c’est une crème blanche, hyper opaque, qu’elle donne l’air de Le Cri d’Edvard Munch et qu’à moins d’être un lifeguard motivé des années 80, il ne faut surtout pas être vue en publique avec du zinc partout sur le visage.

Et, le zinc, c’est gras? Bon, soyons honnêtes: c’est loin d’être mat, hein. C’est du beurre. MAIS, avant que les peaux plus grasses ou acnéiques passent outre, considérons  ceci: le zinc est recommandé par certaines études et professionnels pour traiter l’acné, justement. Puissant antibactérien, il prévient les lésions futures et traite les irruptions existantes. Il est même parfois recommandé pour celles qui cessent les traitement oraux de type Accutane. En fait, la crème Zincofax que j’utilise contient 19% d’oxyde de zinc dans une base de gelée de pétrole, rien de plus. C’est un peu dégoûtant comme mélange mais force est d’admettre que ça apaise les rougeurs et fait une super belle peau. Je compte toutefois rester à l’affût de d’autres crèmes contenant du zinc à peut-être plus haut pourcentage dans d’autres types de bases. Ceci n’était qu’une expérience…

Et, c’est confortable du zinc partout sur le visage? Bon, c’est pas du Darphin qui sent bon, c’est pas le look le plus glamour au monde et ça colle totalement. Bref, c’est zéro génial. Mais depuis quand on baisse les bras devant la promesse d’une peau de rêve, hein?

Et, quid du matin? On s’attend à quoi? Au matin, ma peau est étonnamment et nettement plus claire, le teint est très, très uniforme, la peau défripée. Je n’en revenais pas! Je me trouvais l’air drôlement reposée, bien que j’avais vraiment mal dormi. Ma peau était gorgée d’hydratation, encore grasse, aussi, je l’ai lavée à l’eau chaude et au nettoyant Purpose (ce que je ne fais jamais le matin). En fait, pour celles qui se maquillent vous n’aurez pas le choix de vous rincer le matin, sinon j’ai l’impression que tout maquillage appliqué subséquemment glissera et fondera. Pour le reste, je suis plus que convaincue! J’ai donc résolu de dormir en mode bébé deux fois semaines de minima tant les résultats sont bluffants. J’ai honte de l’admettre mais ça fonctionne mieux que certains masques et autres crèmes de luxe pour lesquels j’ai déjà craqués (alors qu’un pot de zinc ne coûte pas la peau des fesses, contrairement à d’autres options crèmes de nuit moins efficaces).

D’autres recommandations? Oui:  cherchez une crème qui détient un bon pourcentage d’oxyde de zinc. Et pour éviter de sentir la nursery, choisissez une version sans parfum “poudre de bébé”. Celle-ci de Zincofax est inodore. Et appliquez la quand la maisonnée sera couchée, idéalement (look Le Cri oblige).

Et, les cheveux, ils collent dedans? Oui, les cheveux ils collent dedans totalement. Il faut ABSOLUMENT dormir les cheveux attachés, une serviette sur l’oreiller. Enfin, pas besoin de bavoir ou de pyjama une-pièce, mais, je suggère une jolie couverture et un bon lait chaud avant le dodo pour une recette complète qui nous ramènera un peu en enfance et nous redonnera assurément notre peau de bébé. Ça je recommande chaudement!

Je suis la seule à dormir le visage plus blanc que blanc? Si vous testez, s’il vous plaît, faites moi part de vos impressions! Qui ira s’acheter de la crème d’oxyde de zinc aujourd’hui?

En 2015 je prends soin de ma peau

Crème Cera di CupraQuand on m’a demandée, en vacances, ma résolution pour 2015, c’est sorti tout seul: “je vais bien prendre soin de ma peau!” Juste voir le visage des gens autour de moi me faisait sourire intérieurement. Ils se demandaient si c’était pour vrai, si moi, la fille qui a une routine de soin digne d’une cérémonie de thé à la japonaise, moi, la fille dont le protocole épidermique est plus blindé que le Pentagone, si moi, j’allais en faire encore plus pour chouchouter ma peau. (L’inquiétude se lisait sur mon entourage, inutile de vous le dire). Bien sûr que c’est une blague! Prendre soin de ma peau ça ne prend pas de volonté du tout. C’est limite machinal: une seconde nature. La clé, toutefois, réside dans le plaisir qu’on y trouve et dans les résultats qui nous motivent à continuer. Sinon, on se demande vite pourquoi on fait tout ça (le classique pourquoi? de la philosophie épidermaliste, c’est bien connu). En ce qui me concerne, j’ai un nouvel allié qui m’accompagne dans ma routine beauté et m’évite ce genre de questionnements aliénants.

J’ai découvert cette crème, la Cera di Cupra, grâce à l’une d’entre vous (merci I.!) qui a gentiment portée à mon attention cet article. Le lendemain, j’étais déjà à la recherche de cette crème, la crème des jolies filles italiennes et de leur grand-mères et de leurs amies pas italiennes et de… Bref, d’une crème complètement culte dans certains cercles d’initiées. Il me la fallait! Coups de téléphone, recherche internet, j’y mets de l’énergie et ça porte fruit! Le lendemain soir, je me tartinais le visage d’une noisette de crème fondue entre deux doigts: un film assez gras qui sent trop bon la poudre et les tiroirs de robes de nuits. Ça sent le bébé, la crème quintessentielle, le classique, ça sent comme une cousine exotique de la Nivéa. Et le lendemain: la peau est douce, rebondie, regonflée: le rose aux joues est au rendez-vous, le maquillage devient minimal. J’adore, mais j’adore cette crème! Bon, à noter: mentionnons que c’est une crème qui vise davantage les peaux sèches ou encore, que c’est une crème qui protège bien les peaux des conditions extrêmes. Je l’utilise tous les soirs, après la lotion P50 de Biologique Recherche (on en a débattu ici), ou encore, le Tonique au Lotus et à la Fleur d’oranger de Paï (une merveille!). Je compte aussi l’utiliser pour le ski ou encore, dans les grands froids (comme aujourd’hui en fait- j’aurais dû y penser!). En tout état de cause, ma peau est à son meilleur ces jours-ci: de sorte que certains se demanderont si vraiment, ma résolution est de me mettre à bichonner ma peau pour changer. (Mais noooon.)

Alors, note de première importance: pour celles qui sont à Montréal, on peut se procurer cette crème pour environ 17.00$ (de mémoire) chez Milano (l’épicerie italienne sur St-Laurent). Mais attention! Il faut demander à voir Josie car cette crème n’est pas sur les tablettes (je sais, c’est plein de suspense, n’est-ce pas?). Je vous conseille de téléphoner à Josie avant pour vérifier son horaire (ou encore, lui parler pour vous assurer des stocks- j’ai pris les deux derniers tubes il y a deux semaines). Vous voyez comme je ne baisse jamais les bras: je nous ai trouvé un contact à Montréal pour de la crème Cera di Cupra!

P.S. Il est beau mon nouveau pyjama, non?

Comme les Islandaises

BioeffectIl faut que je vous parle d’un produit tout simplement miraculeux, un sérum qui, de bouche à oreille, s’est retrouvé dans la salle de bain de 20% des Islandaises en un rien de temps.

Il s’agit du sérum créé par un laboratoire d’Islande, le Bioeffect EGF, surnommé le “sérum du futur” car il contient pour la première fois un activateur cellulaire issu des plantes. Cet activateur cellulaire encourage donc la peau à se soigner et à se réparer d’elle-même, ce qui, au final, a un impact majeur sur la santé de la peau et son éclat. Attendez, “impact majeur” n’est pas le bon mot, non…Ce sérum, le temps d’un échantillon, a changé ma peau. Littéralement.

Mas qu’y a t-il donc dans ce concentré belle peau à composition naturelle issue de production écologique? En fait, il n’y a que 9 ingrédients (tous énumérés ici). Chouchou confidentiel des célébrités (Martha Stewart, Marion Cotillard, Kelly Preston et Uma Thurman l’adorent!), aucun doute, le Bioeffect sera bientôt partout, croyez-moi! Dans une fiole de verre à compte-goutte, un sérum translucide soyeux (limite un peu crémeux, si bien que je me passe d’hydratant ensuite) ultra- agréable à appliquer et qui laisse immédiatement la peau nette. Je l’applique avant d’aller dormir, seul, et au matin, quel bonheur de voir ma peau transformée, rebondie et éclatante. En fait, je n’en crois pas vraiment mes yeux. Fini les rougeurs, la déshydratation, les pores apparents, les ridules sur le côté de la bouche. En plus, depuis que l’utilise, je n’ai pas eu aucun petit bouton et ce, malgré la météo digne de la mousson. Je me passe aisément de maquillage de fond si j’en ai envie, ma peau est confortable, comme soignée, réhabilitée.  Au matin, bien que j’aie un peu l’impression d’un film gras sur le visage, un petit pshhiit d’eau thermale révèle jour après jour une peau qui me rapproche davantage de mes idéaux (impossibles). Je suis complètement sautillante de fébrilité à l’idée de l’existence de ce produit tout plein de promesses belle peau. Sérieusement, je me couche le soir presque fébrile à l’idée de ma peau du matin…Ça ensoleille totalement mes nuits trop courtes!

Pour le jour, j’utilise un mini échantillon de BioEffect Daytime, la version crème du produit. Je l’aime bien (en fait, c’est vraiment une excellente base pour le maquillage et j’aime l’idée d’avoir le complément au sérum) mais les résultats me semblent moins marqués qu’avec le sérum qui lui, tient tout simplement du prodige.

Numériser 131960004 - copie

Une carte postale de l’Islande où ma maman est déjà allée…Je rêve moi aussi d’y faire un petit voyage.

Enfin, oui ces produits sont très chers mais comme quelques gouttes suffisent et que l’on peut aisément se passer d’hydratant après le sérum ça peut valoir le coup… Surtout si l’on sait que pour une fois, le produit livrera les résultats. De mon côté, j’utilise mon petit échantillon depuis un bon moment mais c’est avec certitude que je compte m’offrir le plein format cet automne, histoire de bien commencer la rentrée.

Au Québec ces produits sont disponibles chez Victoria Park (à la petite boutique que j’adore) et en France, c’est la trop, trop parfaite boutique (et e-boutique) Oh my Cream! qui les tient. Je vous reparle d’ailleurs très vite de Oh my Cream! qui me fait rêver très fort d’un petit voyage à Paris, juste pour aller faire y flâner (et y magasiner, of course!). En attendant, je me régale de toute la littérature pointue et bien écrite du site, un genre d’Into the Gloss français vraiment classe, bien informé et chic comme tout. Oh my…

Gloire au pharaon

Egyptian Magic

Allez, je suis fatiguée alors je vais vous parler franchement.

Je suis comme ça moi, quand je suis fatiguée. Je dis tout ce qui me passe par la tête, comme si j’avais pris un verre de bulles. D’ailleurs, puisque je parle d’Égypte, j’ai très envie de vous chanter Le pouding à l’arsenic d’Astérix chez Cléopâtre (mon Goglu et moi, on fait toutes les voix!!), ça vous donne une idée de mon état d’esprit…

Donc…je disais…ah oui. Il y a des moments où je doute. (Bon, oui, je suis comme ça; je doute un peu constamment). Non, mais sérieusement, il y a des vrais moments où je me dis…hmmm, qu’est-ce que j’aurais envie de lire, si je lisais Boucle d’Or…Et il y a des moments où très franchement, j’hausse les épaules, le regard vague…et…je ne sais plus trop. Je me dis que l’on doit être toutes bien maquillées et pomponnées à l’heure qu’il est. Mais en même temps, j’ai toujours quelque chose à dire sur le sujet, voyez-vous. Mais il y a aussi une partie de moi qui ne veux pas encourager la surconsommation…Ahhh, dilemme. Alors, j’hésite et je reste un peu immobile devant mon écran.

Très souvent, dans ces temps-là, je demande à mon fidèle Goglu adoré. C’est ce que j’ai fait hier… “Hey Gogs, tu préfère que demain je parle de ma liste de produits from France, de ma sortie au spa ou d’un baume égyptien secret préparé par un pharaon?

Mon Goglu s’est emballée raide à ces mots. “Un pharaon? Je veux la recette du pharaon!”  Alors je lui ai expliqué qu’en plus, il s’agissait d’un pharaon qui était honoré de nous servir selon le site web de la marque. Mon Goglu n’en pouvait plus, elle trépignait: “Je veux lire ça, le truc du pharaon honoré! Je veux son baume millénaire!

Alors, voici voici, je vous présente mon super baume multi-usage Egyptian Magic!

La crème Egyptian Magic est une recette reconstituée dit-on, à partir d’un onguent retrouvé dans les tombeaux de l’Égypte ancienne. Dur, dur de faire plus ancestral! Je lui étais prédestinée, cela va sans dire. Il fallait que je teste. Surtout que cette crème est partout: derrière les défilés, sur les plateaux de cinéma, dans la valise de Madonna, dans l’étui d’Emily Blunt…Chouchou de Kate Hudson, de Rashida Jones, Karolina Kurkova, Lydia Hearst, Lizzy Jagger, Gucci Westman…Toutes sont unanimes: elles ne peuvent vivre sans cette crème. Sans oublier que la marque propose un abonnement: livraison du baume au 5 semaines pour s’assurer de ne jamais manquer de cette magie…

Recette toute simple, entièrement naturelle, elle contient de l’huile d’olive, de la cire d’abeille, du pollen, de la gelée royale, du miel et du propolis. Six ingrédients au total, sept si on compte aussi “l’amour divin” également énuméré par la marque comme un ingrédient…Quel épiderme n’a pas besoin d’amour divin, je vous le demande!

Et, quoi sert cette crème? Il s’agit en fait d’une crème ultra-apaisante, réparatrice, cicatrisante et hydratante. Texture baume lisse, à l’application la crème fond pour devenir un peu comme une huile, comme un onguent miraculeux, quasi-inodore, que je me plais à imaginer sorti tout droit du grenier d’un apothicaire (je sais, ça frôle l’obsession) d’Alexandrie. Ambiance Mille et unes nuits/Tintin et les Cigares du Pharaon. J’adore!

Enfin, je l’applique partout sur le corps après le bain (exit la peau sèche, les démangeaisons), sur le visage (éclat garanti), après l’épilation, dans mes cheveux (en masque et en soin anti-frisottis), sur mes pieds, mes mains, mes coudes, mes cuticules et mes lèvres…On peut l’utiliser en baume massage et aussi en soin après-soleil et même en point de lumière pour des joues à la Carrie. Je suis aussi convaincue qu’il ferait un super baume démaquillant, je me suis promise de tester…Une égratignure? Un bouton qui tarde à s’en aller? Ce baume mille fois multi qui agit très vite est comme une potion magique je vous dis.

Crédit: Extrait de l'"Égypte" de Jean-François Champollion

Crédit: Extrait de l'”Égypte” de Jean-François Champollion

Le plus intéressant dans ce produit est sans conteste, le propolis qui, bien présent dans la formule, est un puissant anti-bactérien. C’est pourquoi plusieurs personnes qui souffrent d’acné remarqueront que cette crème améliore de manière marquée la condition de leur peau. Idem pour celles qui ont tendance à faire des poils incarnés, de l’eczéma ou du psoriasis . Mais il reste que cette crème, gorgée de super-ingrédients, est une arme redoutable contre les signes de l’âge, un bouclier contre les éléments, une intervention divine pour les peaux dévitalisées…Bref, je suis moi aussi conquise.

Et puis, que dire du contenant tellement trash (je cache mon pot) qu’il est limite beau et surtout, de l’ambiance un peu bizarre mais drôle comme tout qui règne sur le site (avec ce pharaon qui s’improvise coach de vie en nous souhaitant “paix et ordre divin“)… I love it.

Vous connaissez le Egyptian Magic? Ou les paroles du pouding à l’Arsenic?

P.S. J’ai acheté mon pot chez Whole Foods. Pour celles en Europe, je vois que c’est disponible sur Oh my cream! (découvert hier grâce à l’une d’entre vous, Raphaele!)

Un rouge-gorge m’a dit…

Dr. Robin

C’est l’histoire de tous mes hivers : il fait froid, la peau du corps démange, elle est sèche, un peu irritée (ou du moins irritable) et ce, de la tête aux pieds. Depuis peu, je constate que l’histoire se répète, fois trois : mes Petits Ours ont eux aussi une peau de crocro que leur crème habituelle ne semble pas soigner. Que faire? Qui appeler?

C’est un sympathique docteur rouge-gorge qui est venu à notre secours avec sa crème corps naturelle pour enfants, formulée spécialement pour la peau sensible et eczémateuse des tous-petits, mais qui fait le bonheur de ma peau sensible aussi.

Il s’agit de la Crème Dr. Robin («robin » signifie rouge-gorge en anglais), que j’ai commandée en prenant une chance, en mal d’un soin « nid douillet » pour notre peau d’hiver à toute la famille. Il va sans dire que j’ai été séduite à première vue, bien entendu, par… l’emballage. Non, mais sérieusement : un rouge-gorge déguisé en docteur? Je fonds, c’est trop, trop mignon. (Après mes baumes Badgers et mon kit Paul & Joe (dont je vous reparle très bientôt), avis aux marques: montrez-moi un mignon animal déguisé et…je craque.)

La crème Dr. Robin est un soin pour enfants naturel, sans produits chimiques à prix raisonnable (12$ pour 6 oz.). Élaborée par une dermatologue pédiatrique de la Californie, Dr. Robin, cette crème deviendra vite populaire, j’en suis convaincue. L’histoire veut le Dr. Robin était découragée lorsque lui venait le temps de recommander des produits pour les tous-petits (surtout des soins solaires, c’est ce qui a fait sa renommée); en effet, la majorité des produits sur le marché contiennent des agents irritants comme des phthalates, des colorants, des fragrances et autres produits chimiques. Elle s’est donc associée à un fabricant de la Californie pour créer un soin solaire à base minérale ainsi qu’un nettoyant et une crème. Tout simple, tout pur: trois produits d’hygiène. La ligne serait à la fois naturelle et respecterait l’épiderme des plus sensibles et eczémateux petits tout en restant sympathique pour les portefeuilles des grands. Moi je dis : pari réussi. Pour ma part, je suis absolument conquise par cette crème bonne conscience qui calme l’inconfort, ne colle pas et ne sent presque rien mais fait la peau bien douce, que ce soit la mienne et celle de mes petits ours.

Je commanderai très vite la crème nettoyante et le soin solaire (vous me connaissez, je suis une accro des soins solaires dont je tartine toute ma famille peu importe la saison) dont je vous donnerai des nouvelles très vite. En attendant, j’avais trop envie de vous présenter le docteur rouge-gorge, qui nous a tous redonné notre peau de printemps avant le temps…

P.S. À titre indicatif, j’ai acheté ma crème ici: Beauty Habit

Chic-nordique: bien dans sa peau malgré -45°C

Mal dans sa peauDur, dur par temps froid d’être bien dans sa peau. Elle tiraille, elle est sèche, elle rougit par plaques et elle manque d’éclat, sans compter que le maquillage se met vite à accrocher dans les petites écailles. Pas super pour le look zéro makeup: on a maintenant l’air d’un poisson qui s’est amusé avec une palette Laura Mercier. En plus, la peau sèche, ça vieillit de, je ne sais pas, trente mille ans style momie Toutankhamon! Oui, on s’hydrate à fond, mais en même temps, on ne veut pas tout débalancer l’épiderme ou luire avant même de se maquiller. Ou vivre le syndrôme-cheveux-qui-collent-dans-le-gloss au moindre coup de vent mais avec (horreur), notre visage.

Lac gelé

J’ai reçu cette semaine un courriel de ma bonne amie V. Vous vous rappelez de V., mon amie du Plan?

Hi BFF!

How are you surviving this cold cold week? C’est ma semaine “Ernest Shackleton, explorateur de l’Antarctique”, à chaque fois que je sors dehors, je suis en mode survie avec 4 paires de legging et mon look Agaguk. Le reste de l’hiver devrait être facile après ça…Au fait, aurais-tu une bonne crème à me conseiller?

Parce que oui, puisqu’il fait ici environ, oh, je ne sais pas, -60 000 degrés (non, je plaisante, il ne fait que -25°C et, comparé au -45°C de la semaine dernière (où ma voiture ne démarrait même pas), ça me semble tout à fait tropical), je me considère un peu une experte des crèmes “temps froid”. J’ai donc décidé de vous présenter mes crèmes cocon favorites et par la même occasion, de répondre à mon amie V. et tous les autres Ernest Shackleton de ce monde.
Moulin de la Pointe

D’abord, il y a ma fidèle et tant aimée Glaxal Base, une crème très neutre qui sent un peu la colle (mais on vient vite à s’y habituer et même à aimer et on finit par dire comme moi, “vive la colle!”), qui apaise les peaux les plus rouges, les plus irritées. C’est un peu l’onguent par défaut par excellence (elle est même la crème la plus recommandée pour les gens qui suivent des traitements de radiation): texture crème qui devient vite aqueuse, elle pénètre rapidement, ne colle pas et peut être utilisée sur le visage comme sur le corps. Mais surtout, elle a un effet calmant instantané. C’est la crème de nuit idéale après une journée de ski, la crème à appliquer sur les plaques rouges sur lesquelles tout chauffe, la crème que l’on peut mettre sur un nouveau-né comme sur des lèvres qui font mal. En plus, elle ne coûte pas très cher: moins de 15$. Dans toute ma famille, c’est vraiment une crème que l’on a dans sa pharmacie en tout temps, un grand classique de chez nous bien adapté au climat.

So cold

Une très récente découverte: mon amie M. (qui sait à quel point je suis fascinée par all things routine de soin Garance Doré-Dr. Planté) m’a envoyé la crème Ictyane HD de Ducray, qui ne se trouve pas ici, malheureusement. D’ailleurs, c’est à n’y rien comprendre puisqu’elle est hyper parfaite pour l’hiver montréalais! Texture très fine qui s’étend bien, elle gagne à être un peu travaillée par un massage du bout des doigts avant le maquillage. Oui, elle brille mais ça n’est rien qu’une touche de fond de teint ne peut pas maîtriser. En plus, c’est vraiment dur de faire mieux pour un look après-ski lumineux, suffit d’ajouter une touche de blush crème et du gloss et voilà, on revient d’Aspen (ce qui est parfait pour mon Plan). C’est vraiment une belle découverte pour l’hiver puisqu’elle peut être portée en crème de jour comme de nuit pour une hydratation optimisée around-the-clock. C’est d’ailleurs ce que je fais ces jours-ci et ma peau est, de toute évidence, en meilleur état que d’autres années. Merci Garance!

Il y a aussi le Baume Protecteur Druide, que j’adore depuis longtemps. À la base, c’est un baume pour protéger les fesses de bébé contre l’érythème. Mais sa composition naturelle neutre et la richesse de ses ingrédients en font un produit parfait pour toutes les parties délicates ou sensibilisées, pour tout le monde. En apparence, ce baume ressemble à de la gelée de pétrole (texture claire gélifiée) mais il n’en n’est rien: 100% des ingrédients sont d’origine naturelle et 60% issus d’agriculture biologique. Beurre de mangue et fleur de souci, parfum subtil tout doux, apparence glossy-silky, je l’utilise sur le visage de mes petits ours, sur mes jambes et aussi en gloss traitant. J’ai en effet toujours un mini-pot dans mon étui à maquillage: cuticules, lèvres, haut des pommettes en point de lumière rajeunissant (anti-peau de momie égyptienne), c’est mon baume multi-usage favori. Pas étonnant qu’il soit le meilleur vendeur de cette marque et soit aimé du Saguenay au Danemark!

Sans oublier le fameux Cicaplast Baume B5 de la Roche-Posay (qui n’est malheureusement pas disponible ici). Un baume bien gras que j’applique dans les moments de crise, les soirs de grand vents ou encore, en masque apaisant (je retire l’excédent avec un coton). Sinon, pour toutes les petites plaques qui tiraillent, les patch de peau de croco ou même les boutons qui mettent trop de temps à cicatriser, appliquez généreusement et hop, au lit.

Enfin, une belle découverte de cet hiver que je dois à la recommandation de l’une d’entre vous (merci Juliette!); j’aime toujours autant la Crème Nutritive compensatrice Riche d’Avène dont je vous ai abondamment déjà parlé ici… J’achève mon pot et, bien que j’aie plusieurs autres crèmes qui m’attendent, je trouverai difficile de ne pas la racheter tant elle m’a sauvée cet hiver.

Brrr

Voilà, pour mes crèmes spécial temps froid. Comme le dit mon amie V., ça devrait être moins pire maintenant; aucun doute, les beaux jours reviendront vite. Couvrez-vous bien et courage. C’était Boucle d’Or qui vous parle en direct de Montréal, en buvant un café dehors, le visage on-ne-peut-mieux hydraté. Courage.

OMG, so cold!

P.S.: Vous, vos crèmes Ernest Shackleton Explorateur de l’Antartique?

P.S.2: Les photos ont été prises dans mon village natal de Pointe-Claire (à 30 minutes de Montréal, je sais, mais “village natal” ça fait tellement plus exotique je trouve.)

P.S.3: Vous vous rappelez des dentelles fabriquées par mon arrière-arrière-Grand-Maman? C’est aussi elle qui a fabriqué cette magnifique couverture! Très chic-nordique, non?

Un manteau pour ma peau

Je vous en ai glissé un petit mot hier: je viens de découvrir la Crème Nutritive Compensatrice Riche d’Avène, laquelle m’a été recommandée par l’une d’entre vous qui est pharmacienne, Juliette. En effet, maintenant que j’ai officiellement terminé mon tube de Crème des Saisons Sanoflore, je me cherchais une crème doudoune, une crème qui tiendrait ma peau au chaud et en préviendrait la déshydratation qui la guette tous les hivers. Et quel bonheur: j’ai découvert une crème riche et onctueuse que ma peau boit d’une trait et qui a un effet apaisant visible. Pas de promesses infinies ici, pas de grandes déclaration: cette crème hydrate au possible, cette crème me redonne une belle peau de printemps, elle est non-comédongène, hypo-allergène, elle est recommandée aux peaux sensibles et ne coûte pas trop cher. Je l’applique tous les matins, avant d’aller travailler et malgré les intervalles chaud-froid, le maquillage et les moments de stress, ma peau reste belle et je me sens bien dans ma peau qui ne tiraille pas du tout.

Par contre, les fins de semaine de grand froid, quand je sais que je serai à l’extérieur plus longtemps, je protège ma peau avec la Cold Cream d’Avène, qui elle, est bien collante et bien luisante mais qui, une fois maquillée, est vraiment superbe. Elle me donne le parfait éclat de peau de plein air, elle me donne mon look après-ski tant recherché (avec un blush crème, je suis l’incarnation même de mon Plan)! C’est vraiment un petit tube pratique à avoir chez soi; plaques de peau sèches, cuticules, point de lumière sur les pommettes…ses applications sont multiples et son parfum, vraiment tout doux et enveloppant, comme un lait chaud. D’ailleurs, tous les matins, j’en tartine le visage de mes Petits Ours en prévision de la promenade. Un gros bisou qui sent bon et off you go!

Vous, vous vos manteaux pour la peau?