La danse des flocons

Ballerina again

Je sais, ça fait super longtemps et vous m’en voyez désolée. J’ai changé d’emploi alors vous comprendrez que ma petite routine d’écriture s’en est trouvée toute bouleversée. Je me croise sincèrement les doigts pour que cette fois, j’arrive à reprendre le rythme et prendre le dessus en général. Merci, en tout cas, d’être toujours là !

On dirait que quand je vous reviens après une petite (ou longue) pause, je ne sais plus « par quel bout prendre le bébé ». Je me sens toute maladroite, un peu gauche, j’ai envie de vous faire un article-encyclopédie qui vous fera rire, pleurer puis, fermer votre ordi en exclamant : « Ma foi, je me déclare maintenant comblée par la vie!» Bref, je ne mets pas la barre haut du tout. Alors, à défaut de ne rien écrire du tout, je vous soumets cet article tout simple sur un sujet qui me tient à cœur : l’inspiration ballerine ! Un sujet tout neuf pour nous, donc. (Pour les nouvelles sur mon site, consultez les archives ici, ici, ici, ici, et ici : comme je disais, c’est un sujet dont je ne parle presque jamais).

L’inspiration ballerine est une constante dans ma vie, depuis toujours. C’est l’un de ces fils conducteurs qui a traversé presque tous mes styles, tous les contextes. Parfois de manière plus affirmée avec un tutu en bonne et due forme, parfois apparaissant en filigrane de mon image, avec un blush que je qualifie de teinte de « d’excercices à la barre». Sans compter les références mode, comme les chaussures ballerines qui font le pas léger (je suis une inconditionnelle des Pretty Ballerinas !), les jupes qui bougent, les chandails tous doux pastel et très souvent les chignons hauts ou bas, dans un esprit « danseuse entre deux pratiques». Bref, pour moi la ballerine saute et se transforme, elle s’adapte et virevolte pour se plier à la musique, à l’âge et aux goûts, aux exigences du bureau, aux modes qui changent et aux nouvelles envies. La ballerine, pour moi est plurielle, et elle sait s’inviter dans toutes les instances de la vie. Voilà, c’est dit.

Des chaussures Pretty Ballerina, dans la vitrine de la boutique de Westmount...

Des chaussures Pretty Ballerinas, dans la vitrine de la boutique de Westmount…

Parmi mes essentiels de ballerine, il y a plein de petits nouveaux que je me dois de partager car je sais que plusieurs d’entre vous aimez aussi cette inspiration (Coucou Irène! Hello Marie! Bonjour papillondejour!).

 

Mais, avant toutes choses : qui a vu la vidéo de Noël de Repetto ? Oh. La. La. Je n’en reviens pas. C’est magnifique et totalement mon inspiration du moment. D’abord, j’adore Repetto ! Mais aussi, c’est la Danse des Flocons, de Casse-Noisette, ma danse préférée  au monde! Cette musique joue dans ma tête TOUT le mois de décembre, c’est, sans exagération, la bande sonore de ma vie! Et, en visionnant la vidéo, on se rend compte que c’est aussi un peu ce qui se passe pour la danseuse (absolument magnifique) : elle sublime sa vie avec un ballet inventé, avec une musique dans sa tête…Et des chaussures très hautes absolument démentes et une jupe qui tourne parfaitement. Oui, ces deux items sont totalement sur mon (irréa)liste de Noël. Tout comme presque tout de chez Repetto d’ailleurs ! Une chance pour mon porte-monnaie que cette marque n’est pas vendue ici, oh la la, croyez moi.

Mais revenons à mes essentiels beauté ! Il y a d’abord et avant tout le nouveau parfum de Les Parfums de Rosine, le Ballerina no. 1 : quelle merveille ! Un flacon tout rose, en porcelaine opaque, une touche de tulle et un jus qui sent bon le lait, l’amande, la rose, le musc, la bergamote, les freesias, et pivoines… Un floral laiteux, donc, moussé et vaporeux, pétillant comme une bulle de champagne, à peine sucré. Je l’aimais avant de le sentir et il m’a ébloui encore plus! Excellente tenue malgré la légèreté, c’est un parfum de lumière, d’arabesques, un parfum pour se savoir unique flocon dans la tempête de neige. Avis donc à toutes les ballerines-wannabe qui se cherchaient un parfum : c’est le Ballerina no. 1 qu’il vous faut! À noter, il y a aussi le Ballerina no. 2, dans un flacon gris souris : plus rond, plus mûr, c’est un parfum de ballerine plus affirmée, moins aérien mais tout aussi charmant.

Il y a aussi le stylo ombre à paupières longue tenue de Bobbi Brown (Long Wear Cream Shadow Stick) teinte Golden Pink que j’ai acheté dans une tentative désespérée de trouver un équivalent au crayon fard Colour Chameleon de Charlotte Tilbury dans la teinte Champagne Diamonds. Une amie qui est allée à New York et a d’ailleurs vu le Champagne Diamonds en vrai m’indique que le match n’est pas exact du tout, puisque le produit de Charlotte Tilbury est beaucoup plus doré. (Soupir). Peu importe, ce stylo de Bobbi Brown fait des paupières vraiment féériques, un rien givrées qui contrastent bien avec la frange des cils : le parfait compagnon d’un regard plein de poésie.

Au rayon des produits à lèvres, j’affectionne un look « soin », hyper frais : un baume à lèvres teinté rose-doré qui sent (et goûte !) à peine le biscuit et hydrate de manière absolument olympique. Il s’agit du Agave Lip Mask de Bite Beauty, teinte Champagne Pearl, qui m’accompagne depuis l’été et présente une composition vraiment impeccable. Ce baume hyper lisse, presque fouetté, contient de la lanoline de grade pharmaceutique et des pigments colorés très fins, qui captent la lumière. Résultat ? Des lèvres comme des pétales de fleurs, toutes en fraîcheur.

Cela fait un bon moment que je veux vous parler de mon nouveau fond de teint, le Star de Dior. Je l’adore ! J’étais sceptique sur l’aspect « Lumière Spectaculaire, Perfection sans matière » mais comme souvent, Dior m’a étonnée et comblée. Ce que j’aime particulièrement ? Ce fond de teint couvre vraiment bien mes petites taches pigmentaires sans, pour autant, plaquer sur ma peau déshydratée ou avoir une apparence chargée. Ce que j’aime encore plus ? Le fait que le résultat dure vraiment toute la journée et que les «ombres» de mes taches ne remontent pas à la surface au fil des heures. Le teint reste parfait, naturel et hyper lumineux durant tout le ballet de la journée : de mes exercices d’échauffement matinal au comptoir (demi cafééééé, grand cafééééé), à l’après-représentation du soir, quand je me démaquille tranquillement (dans ma loge, of course, entourée de plein de bouquets de fleurs. Merci, merci, cher public!).

Toujours dans Dior, il y a la sublime poudre illuminatrice Lumière d’or Diorific Golden Shock 01, lancée avec la collection de Noël. Lovée dans un compact qui pèse lourd, comme un bijoux précieux, cette poudre scintillante dorée constitue ma petite touche «reine des neiges». Je l’applique sur le décolleté, les jambes ou même les paupières, pour ces soirs ou j’ai envie de briller. En plus, sur mon vanity, ce compact tout simple, aux airs anciens est d’un chic sans nom…(surtout à côté de tous ces bouquets de fleurs, comme vous l’imaginez!).

Au rayon des blush, j’ai eu un coup de cœur pour le Colour Soundtrack de The Face Shop, teinte 07 Pink Peach, dont l’emballage nous rappelle…une bonne vieille cassette ! Je sais, j’arrive mille ans après tout le monde : j’aime The Face Shop so very much! Mon goglu et moi on s’amuse comme des petites folles à la boutique du Centre Eaton. Et pour le mini prix (moins de 10$), ce blush soyeux est à adopter les yeux fermés. Je vous reparlerai de mes autres coups de cœur parmi les produits de la marque.

Enfin, dernière révélation : les épingles à chignon de ma joaillière préférée, bientôt disponibles sur sa e-boutique, pour l’instant, on peut les acheter au Local B. J’en mets une, j’en mets deux, j’en mets trois à la fois: ces épingles à cheveux égaient les chignons sobres et apportent un peu de chic aux coiffures improvisées. J’en ai toujours une ou deux dans mon étui à maquillage : ces épingles à cheveux me sauvent quotidiennement!

Kerastase Gamme Discipline

Kerastase Gamme Discipline

Enfin, n’oublions pas non plus toute la gamme de soins à cheveux Fluidaliste de Kerastase, qui hydrate tout en légèreté et confère aux cheveux un mouvement style « cascade de soie » (je le sais, c’est ce que j’utilise en ce moment). On comprendra que ça se vende comme des petits pains chauds en salon…

Steam Cream Les Sylphides

Steam Cream Les Sylphides

Il y a aussi la Steam Cream version Les Sylphides à l’imprimé chaussons de ballet (vous savez combien j’aime la Steam Cream!) et enfin, le baume à lèvres Andrea Garland dans un petit compact d’inspiration vintage ballerine…

Baume à lèvres Andrea Garland

Baume à lèvres Andrea Garland

Voilà pour mes derniers coups de cœur ballerine ! Vous, de quelle humeur êtes-vous en ce moment ? Quelle est la musique qui joue dans votre tête et inspire votre look en ce début d’hiver?

Soleil urbain

Soleil urbainSouvent, quand les magazines parlent de beauté d’été ils parlent de belle peau en maillot, de cheveux défaits dans le vent, de maquillage à l’épreuve du paddleboard. Mais on ne parle pas de la chaleur dans le métro, du fond de teint qui fond avant même que l’on soit rendue au coin de la rue ou du coup de soleil que l’on attrape le midi en terrasse. Et puis, tous ces casse-têtes : comment appliquer de la crème solaire quand on est maquillée pour la journée? Comment matifier sans ajouter trop de matière? Comment avoir bonne mine alors que même boire une limonade est trop énergivore? C’est bête: on nous parle du vanity parfait pour Ibiza alors que la plupart d’entre nous sont au bureau, maquillées plus ou moins comme d’habitude, un petit cardigan sans le sac à main. Mais il y a moyen de se mettre en mode estival en ville, d’apporter un peu d’été avec nous dans notre cubicule. Accueillons donc mes essentiels estivals pour le soleil urbain, testés et approuvés au bureau, dans le métro, au parc, à l’épicerie, chez le coiffeur, dans des taxis sans air climatisé, au pique-nique de fin d’année de la garderie, dans la maison et même sous la pluie. Non, Ibiza this is not. Mais mon vanity est tout aussi fun!

Le petit plus ensoleillé dont je ne suis pas prête de me désenchanter? Le Addition-Éclat de Clarins (je vous en avais parlé ici), que je mélange à ma crème de jour tous les matins. Après tout, c’est l’été et j’ai envie d’un éclat de vacances, très chic avec la chemise blanche. Je ne saurais assez vous recommander l’achat de ce produit : j’y ai converti tant de femmes de mon entourage que je ne compte même plus! Je devrais être porte-parole pour ce produit, sérieusement.

Ensuite, la protection solaire. Comme j’ai eu de la difficulté à trouver de la protection solaire bio et teintée récemment (Coola était en rupture de stock), je me suis rabattue sur la Anthélios teintée de la Roche Posay. Rien à redire, si ce n’est qu’une petite précision. La marque la dit « Ultra-fluide » et, en effet, oui, fluide elle est. On aurait même pu parler de super-ultra-totalement-fluide-coulante-qui-file-entre-les-doigts-fluide. En ce qui me concerne, je préfère les textures un peu plus satinées, un rien plus siliconées. Mais bon, je suis certaine que les peaux plus grasses, elles, aimeront la texture Ultra-fluide (oui, disons-le) et non grasse de cet excellent basique.

Pour le teint, après l’avoir testé en version échantillon, j’ai craqué pour le fond de teint Joli Teint de Guerlain. Très près d’une BB cream en texture, cette merveille fait une peau vraiment parfaite, parfaitement éclatante, mais surtout, un teint chaud un peu hâlé qui tient. Sous le soleil, avec l’humidité : rien ne bouge avec le Joli Teint, il ne nécessite pas vraiment de poudre pour bien tenir et je me passe même de cache-cernes (je sais : moi-raton-laveur se passe de cache-cernes!! C’est génial!). Enfin, comme il a vraiment un rendu et une texture seconde peau, c’est le produit tout indiqué pour ces jours où l’on n’a pas vraiment envie de se maquiller pour vrai.

Puisque le Joli Teint est censé travailler main dans la main avec la poudre Terracota de Guerlain, j’ai ressorti la mienne pour voir si le partenariat était vraiment à la hauteur de la promesse de la marque. Mon verdict? C’est le duo rêvé du moment : moi qui, depuis longtemps aimait bien cette poudre bronzante (j’ai la teinte 02 Blondes de la gamme Light Sheer), elle a pris les devants comme grand chouchou du moment. Et au cas où vous vous posiez la question : oui, le rendu est très, très semblable à la pub mettant en vedette Natalia Vodianova. Pour une fois, on ne peut pas parler de fausse présentation.

Sur le haut de l’os de mes joues, j’applique une pointe d’enlumineur Bobbi Brown Shimmer Brick teinte Pink Quartz. Je l’ai ressorti en lisant qu’Olivia Palermo en était fan. En effet, après ma phase Kate Bosworth, j’entre dans une phase Olivia Palermo de mon existence (version blonde hein), un peu comme Picasso a eu sa période rose ou sa période bleue. Je vous en reparlerai (d’Olivia, pas de Picasso)! Enfin, j’avais oublié combien ce fard fait du beau travail pour sculpter les joues et accrocher la lumière! La meilleure partie? Il est encore plus joli sur les paupières, qu’il rend comme lumineuses-transparentes, comme celles d’une sylphide. En plus, quel bonheur d’avoir un tel produit multi-usage sous la main, qui s’applique en moins de 20 secondes! Parfait pour ces jours chauds et humides! Parfait pour le sac quand on fait plein d’arrêts (maison, gym, chalet, zoo, piscine, etc.)!

Sur les ongles, depuis le début de l’été je suis obsédée avec le vernis Dior teinte Aventure, un rouge-orangé ultra-chic mais moderne-choc qui contraste bien avec la peau hâlée. Je le porte autant sur les mains que les pieds et on me fait tout plein de compliments.

Et puis, pour vraiment sentir la plage, je me vaporise du parfum Beach de Bobbi Brown qui sent… la crème solaire Coppertone. Vraiment, c’est un concentré de Coppertone. Ça sent les vacances, la plage, les cours de natation, la peau bien chaude, ensoleillée, le camp de vacances et les ballades en vélo. Ça sent le bonheur et le soleil. C’est mon parfum de l’été.

Sunforgettable

Ahh oui, j’oubliais : pour les petites retouches de milieu de journée, sur le maquillage, je ne me passe plus de la protection solaire en poudre Colorescience Sunforgettable SPF 50! En rupture de stock constamment (je l’achète chez Victoria Park), cette merveille s’applique sur le maquillage, par petits mouvements de style « Nike Swoosh » (c’est-à-dire en traçant le crochet du logo Nike). Cette poudre à pinceau intégré, rechargeable dépose un voile presque translucide de protection solaire sur le visage qui, ni vu ni connu, matifie  tout en faisant écran. Et puis, contrairement à la poudre Peter Thomas Roth semblable (que j’avais boudée ici) celle-ci n’a causée aucune réaction, aucune imperfection. À nous le lunch en terrasse, donc!

Vous, vous êtes en ville ces jours-ci? Quels produits vous aident à rêver à l’été? Et à rester fraîche quand il fait 40 degrés? … À moins que…vous soyez à Ibiza??? Si c’est le cas je veux tout savoir aussi, question de rêver un peu!

Les couleurs de l’automne

Couleurs

Un écureuil de branche en branche, saute et puis rebondit

Une jolie feuille verte, un peu fâchée

lui dit : “T´es pas dégourdi!”

Tu ne vois pas qu´tu m´as froissée et demain c´est samedi

Je voulais être la plus belle car j´veux danser

au bal jusqu´à minuit

Elle est froissée, lui est vexé, arrive le samedi

La feuille est toute contrariée : “J´peux plus danser…

ma robe est défraîchie”

Mais l´écureuil de branche en branche sauta et rebondit

“Petite feuille, le sais-tu? Ta robe d´or

est encore plus jolie!”

La jolie feuille a tant dansé, a tant tourbillonné

N´a pas vu la fin de l´été, toute étonnée, l´automne est arrivé!

N´a pas vu la fin de l´été, toute étonnée, l´automne est arrivé!*

*La feuille et l’écureuil (Henri Dès), une chanson de mon enfance que l’on peut écouter ici.

Je ne vous dis même pas combien c’était beau la fin de semaine dernière dans le nord! Les montagnes étaient comme une tapisserie byzantine : parsemées de feuilles d’or et complètement célestes sous le vent qui les faisait miroiter.

Feuilles

L’occasion était trop belle, donc, il fallait que je vous montre mon look maquillage de ces jours-ci, un vrai maquillage d’automne pour marcher dans les feuilles et accueillir les premiers frissons d’octobre dans l’éclat et la bonne humeur.

Depuis que j’ai trouvé cette formule maquillage (bon, je sais, cela ne fait que quatre jours  mais on ne compte pas quand on est heureuse, n’est-ce pas?), je n’en déroge plus. J’ai l’impression que mon look colle parfaitement à la saison, à mon humeur, à mes vêtements…C’est ma petite formule toute prête pour être prête en moins de deux! Bien sûr, je continue d’expérimenter avec mon rouge à lèvres, mon eyeliner, mon vernis… Mais ma sortie de secours, c’est ce look. Pour ces jours où je manque d’inspiration, de temps, d’énergie ou simplement, pour ces jours où je veux être certaine d’être à mon meilleur…je me tourne invariablement vers mes alliés ci-dessous…

D’abord, une fois mon teint unifié avec mon génial fond de teint Bobbi Brown Luminous Moisturizing Foundation (je vous en reparle bien vite mais je suis extrêmement satisfaite!), j’applique un peu de Un-Cover de RMS sous mes yeux (pour faire fuir mon panda). J’applique ensuite un petit fluff de Un-powder de RMS, une merveille sans laquelle je ne pourrai plus jamais envisager de me pomponner. Never!

Sur mes joues, je vous parle de ma dernière découverte : le Diorblush teinte Brown Milly (disponible chez Pharmaprix et Holts pour le moment puis, partout ailleurs en octobre). Moi qui suis toujours attirée vers des vrais roses, ce blush est la dernière teinte que j’aurais imaginée aimer. Un genre de vieux-rose-pantoufle. Mais sur les joues…révélation! Mon visage tout entier se trouve illuminé et j’ai ce teint que j’ai toujours recherché : un éclat qui semble venir de l’intérieur comme si j’étais coquine, en santé et que je revenais d’une promenade dans le sous-bois (la trilogie du teint éclatant). Vous savez comment on dit toujours que la meilleure teinte de blush est celle qui se rapproche de notre rougissement naturel? Alors, voilà, j’ai la confirmation que je rougis dans une teinte vieux-rose-pantoufle et ça ne me dérange pas le moins du monde.

Couleurs

Sur mes paupières, j’applique le fard mi-crème, mi-poudre de Dior Fusion Mono teinte Millénium, un fard ardoise scintillant tout translucide qui fait des paupières d’ange tant le rendu est subtil. S’ensuivent deux bonnes couches de mascara en insistant sur les cils du coin externe histoire d’avoir vraiment des yeux de chat.

Ces jours-ci je me parfume avec un petit échantillon de Peony & Blush Suede de Jo Malone (tranduction libre: pivoines et suède rose poudré= c’est pour moi!). Frais et pétillant comme une bulle de champagne, je résiste mais la tentation de l’acheter est grande. (J’attends de sentir le Iris Prima de Penhaligons pour me décider!)

Couleurs

Et, enfin, enfin, ma nouvelle merveille, mon grand amour : l’Extrait de gloss de Chanel teinte Réflexion. Un vrai rose pimpant qui fait les dents blanches, la bouche en coeur, qui protège du vent et me met de bonne humeur.

Blush vieux-rose-pantoufles, paupières d’ange, parfum champagne dans le jardin et bouche en coeur : autant de mots-clés pour un maquillage d’automne parfait pour une fille rêveuse. Feuilles en robes d’or, bal d’automne dans les arbres et de gros foulard doudou dans le soir qui tombe…bienvenue à octobre.

Vous, votre maquillage d’automne? Et, encore plus important : quels sont vos mots-clés?

Des nouveaux amis

Nouveaux amis La rentrée c’est aussi…l’occasion de se faire de nouveaux amis! Venez, je vais vous présenter les miens!

Nettoyant doux pour le corps NutriComfort de Cliniderm: J’ai eu la chance de tester ce produit en avant-première et oh! c’est une merveille (avec le baume corporel du prochain paragraphe). À eux seuls ces produits devraient nous donner hâte à novembre, date de leur disponibilité. Il s’agit en fait d’un nettoyant lacté hyper liquide et non moussant idéal pour les peaux atopiques. On ne fait pas plus doux, on ne fait pas plus adapté aux peaux sensibles. Rasage, nettoyage des zones délicates, peaux irrités, eczéma, peaux de crocro et oursons tout barbouillés, ce nettoyant fait tout et parfaitement. Bien d’ici et à bon prix, j’aime Cliniderm! D’ailleurs, en passant, c’était ma marque de choix quand j’étais étudiante au Barreau.

Baume apaisant pour le corps NutriConfort de Cliniderm: C’est LE produit qui a tout changé pour moi. Depuis mai, j’ai une plaque de peau sèche sur le biceps gauche (je sais, c’est précis). Rien de très grave mais c’est tout sec et rien n’en vient à bout. La peau est blanche et j’ai bronzé tout autour, en motif de vache… Pas très chic. Mon dermatologue m’avait prescrit une crème à la cortisone dans un petit pot mais… tout le contenu a coulé dans le fond de mon sac à main (oh non, le Chloé! Ne vous inquiétez pas, je l’ai bien nettoyé). Enfin, tout cela pour dire que c’est le Baume NutriConfort qui, en une seule nuit, a tout rétabli, comme de la magie! Je me tartine des pieds à la tête chaque soir après le bain. Non, ça n’est pas grand luxe côté parfum ou texture mais, quel confort! Ma peau est super protégée, bien hydratée (sans que j’aie pour autant l’horrible sentiment de m’habiller collante) et surtout, elle ne démange pas. Je l’ai donc adoptée d’ores et déjà pour l’hiver, histoire de rester bien dans ma peau. Comme je vous disais, ce baume sort en novembre, juste à temps pour les temps froids.

Crème Cicalfate d’Avène, version Mains (“Crème réparatrice isolante”): Pour une fille comme moi qui fait la vie dure à ses mains et qui a la peau plus sèche que sèche (toujours un peu sableuses et rouges et ça va en empirant au fil de l’hiver), cette crème est mon salut! Véritable crème barrière mais zéro sensation collante, elle sublime mes mains et leur confère un “toucher velours apaisant” (cette expression est de moi!). Mais surtout, cette crème ne fait pas que protéger: elle hydrate aussi en grand, de sorte que je l’utilise de jour comme de nuit! Un seul produit qui fait tout: j’adore!

Les produits Uriage: Grande nouvelles pour les Canadiennes! Je retiens mon souffle! Je sautille! J’organise un bal masqué! (Mais non…) Les produits Uriage que j’aime tant, que j’ai tant vantés sont arrivés au pays! Merci à l’une d’entre vous, d’ailleurs, pour le petit courriel (Brigitte!). Découverts grâce à mon amie Marie H. dont la dermato en avait recommandé l’utilisation, puis, testés et adorés par moi…cette marque m’obsédait! J’en voulais plus! Alors, quelle joie de voir que l’Eau Thermale que j’aime tant et certains autres produits de la marque sont désormais disponibles chez Jean Coutu et Pharmaprix! Il y a du Aquaprécis (gamme hydratante), du Hyséac (gamme pour les peaux à imperfections) et des super coffrets découvertes et aussi, semble-t-il, les vendeuses ont reçu instruction d’être “généreuses sur les échantillons” pour faire connaître la marque. On aime ça! Of course, j’attends avec impatience la gamme Isofill (une merveille, n’est-ce pas Marie H.?), la ligne pour bébé (oh, la première senteur!) et le baume à lèvres! Je ne sais pas ce que le Canada recevra mais je souhaite vivement que TOUTE la ligne devienne dispo sans attendre! Uriage, tu m’entends?

Blush Bobbi Brown (Teinte Pink Coral 8) – Collection Rich Chocolate– Tellement pretty! Je vous en reparlerai davantage en détails car j’en ai loooooong à dire sur le sujet mais c’est mon blush joues-de-promenades pour l’automne. Il est parfait! Oui, il y a des petites particules irisées mais je vous promets que c’est du plus bel effet. Vous verrez!

Pink Coral

Dior Air Flash CC Primer (teinte 001)- Base éclat correction couleur: Encore un super produit de la part de Dior! Il s’agit d’une base de teint correctrice invisible qui fait un teint éclatant et unifié avant même le fond de teint. Un teint vraiment radieux, hyper rosé et en santé, une peau défatiguée et toute regonflée, sans zones d’ombre, pores ou imperfections. Un teint de Lac des Cygnes! Je ne peux plus m’en passer! Un petit pshiit le matin sous le fond de teint et…voilà: teint parfait jusqu’au bain du soir! À noter, il m’arrive également de porter le Airflash CC Primer seul, les fins de semaines, pour une peau un peu mieux que la réalité sans avoir l’air nécessairement maquillée…

Voilà pour mes nouveaux amis de la rentrée qui devraient faire un bout de chemin avec moi cette année! Vous, vous avez aussi de nouveaux amis? Vous me les présentez aussi?

Cendrillon & moi

Comme BelleToujours en vacances, je poursuis dans ma lancée de “looks hyper basiques et essentiels pour la vie de tous les jours” en vous montrant mon look…pour aller souper avec Cendrillon, son prince et les méchantes belles-soeurs! Je sais, c’est super utile en ce mardi matin.

D’abord, pour la robe, je me suis inspirée d’une autre princesse: de Belle dans la Belle et la Bête. La robe jaune s’est donc imposée comme une évidence, of course. J’aime beaucoup les robes jaunes, soit dit en passant. Pour moi, la robe jaune est un peu la petite robe noire de l’été. Celle-ci vient de chez Zara (Collection Trafaluc, environ 59$, de mémoire) et j’adore la forme de sa jupe ample, un peu style new look. Tongs GAP, pendentif et bracelets d’argent, boucles d’oreilles de perles et sac Chloé (modèle Paraty)…Il faisait tellement chaud mes amies; j’avais envie de garder mon look tout simple.

Belle

Pour le maquillage, je n’ai fait que rafraîchir mon maquillage du jour: un peu de spray d’eau de roses, un peu de poudre Bobbi Brown… J’ai appliqué sur l’ensemble de la paupière mobile mon fard à paupières préféré de l’été, le fard longue tenue Bobbi Brown, teinte Beach Bronze (le bronze parfait qui fait des yeux de chats et donne l’illusion que les yeux bruns sont plus pâles, sont presque caramels). Une autre petite couche de mascara…Sur mes lèvres, gloss Bellini de Bobbi Brown et voilà, j’étais prête en moins de deux, sans même avoir reçu l’aide d’une bonne fée!

En espérant que vous passez toutes un magnifique été!

Summer in the city…mon étui!

Mon étui d'étéQu’est-ce qu’il y a dans mon étui ces jours-ci? Entre des journées longues et stressantes au bureau, la chaleur caniculaire du métro et le bonheur de voir le soleil briller (enfin!) mon étui à maquillage s’est lui aussi adapté. Envie de fraîcheur perpétuelle, nécessité de retouches plus fréquentes et aussi, plaisir d’avoir plusieurs options intéressantes à portée de main…aucun doute, c’est l’été dans mon étui!

Oui, mon étui n’est pas petit. En fait, j’attribue cela à la chaleur et à la fonte inévitable de fond de teint qui nécessite une petite retouche quand le soleil est au zénith.

(De gauche à droite, passons en revue mon petit fouillis!)

Dans ma trousse moyenne Henri Bendel (géniale car plastifiée), j’ai, mon rouge à lèvres Bobbi Brown Rich Lip Color (teinte Uber Pink), un nude-rosé parfait qui donne bonne mine style Clémence Poésy (ça veut tout dire, non?). En fait, j’adorais déjà ce tube depuis un bon moment puis, j’ai vu que c’était la teinte de Katie dans les pubs Bobbi Brown et depuis, il va sans dire, je l’aime encore plus!

Il y a ensuite, mon petit baume à lèvres teinté Burt’s Bees (teinte Pink Blossom), mon crayon Marcelle (teinte chocolat) pour me faire des taches de rousseur (trop romantique lorsque l’on a un teint ensoleillé), mon pinceau à poil roses Dior, des papiers matifiants Boscia au thé vert et une lime à ongles Tweezerman dans son petit étui protecteur.

Dans un flacon voyage Travelo (chez Pharmaprix), j’ai transvasé mon parfum du moment, Angels of Florence, de Santa Maria Novella (je vous en reparle davantage très bientôt!). Il y a aussi, mon sympathique nouvel ami, le Petite Bunny Gloss Bar, teinte 09, de Tony Moly, un baume rose électrique vraiment estival et totalement magnifique (on me fait mille compliments dès que je le porte)!

J’ai aussi, l’Acqua di S.M.Novella, un genre d’élixir médicinal autrefois appelé “Acqua antisterica” (L’Eau de anti-hystérie) un genre de remède que l’on administrait aux femmes saisies d’angoisse ou de stress dû aux corsets trop serrés. Je n’ai pas de corsets mais j’adore l’idée de me recentrer en buvant un élixir de plantes médicinales ancestrales (dilué dans un verre d’eau). Juste l’idée me calme. En plus, ça a assez bon goût!

J’ai aussi dans mon étui mon adoré gloss Bobbi Brown High Shimmer Lip Gloss (teinte Bellini), très chic seul, et simplement sublime sur mon Petite Bunny de Tony Moly. Peigne Mason Pearson, dentifrice Marvis, brosse à dents, mon fidèle Lip Glow Dior et baume à lèvres Figs and Rouge teinte Cherry Blossom. 100% naturel, ce baume répond à toutes mes envies de lèvres “moi en mieux”, style, je suis jeune, je reviens d’un camp de vacances dans les Adirondacks et j’ai bonne mine comme tout alors je ne porte que ce baume.

Ah oui, il y a aussi la Altitude Oil de DeMamiel, un remède aromathérapeutique hyper polyvalent de cette marque que j’aime d’amour. Il s’agit en fait d’un mélange d’huiles essentielles qui protège et dope le système immunitaire. Idéal donc en voyage ou lors des voyages en transport en commun: on en met sous les narines ou dans un mouchoir, on respire à fond et…voilà! Esprit clair et l’énergie sautillante retrouvée.

Enfin, j’ai aussi mon nécessaire “coiffure d’urgence”, c’est à dire, des barrettes, élastiques, bobby pins et un pic à chignon génial (pas dans la photo car dans mes cheveux) acheté chez Pharmaprix, de la marque Stylize. Sans oublier mon miroir de sac, mon cache-cernes Creamy Concealer Kit Bobbi Brown (teinte Beige), la poudre Bonne Mine Beige de Chanel (omondieu, comme j’aime cette poudre!) et aussi, la poudre fond de teint Illuminating Finish Powder Compact Foundation de Bobbi Brown (teinte Beige 3, un peu trop foncée mais bon…c’est l’été.) pour camoufler les rougeurs et matifier.

Enfin, je sais que ça fait beaucoup de produits mais tout ça, c’est pour rester fraîche, classique et de bonne humeur dans la chaleur…Mon inspiration du moment est d’ailleurs Daphné Groeneveld dans le petit film Dior Addict Eau Délice qui incarne à la perfection mon look rêvé pour l’été. D’ailleurs, je compte essayer de me coiffer comme elle demain matin (séparation au milieu, boucles défaites)! Et puis…j’adore son chapeau! Je parle du chat bien sûr.

Dior Eau Délice

Crédit: Dior

Voilà! Vous savez tout du contenu de mon étui pour rester pretty in the city! Et vous, dites moi tout! Vous êtes dans quelle ville et vous portez quoi?

Parti le panda

PandaDepuis quelques années, un panda m’accompagnait partout. Partout! Il faut dire qu’avec deux bébés, une vie bien remplie, un blogue et milles intérêts, les journées manquent d’heures et l’aube arrive souvent trop tôt. Il était donc inévitable qu’un panda emménage avec moi. J’aime bien les animaux mais…

Si j’ai toujours eu un certaine propension à avoir les yeux cernés dès que je dors un peu moins, là, mon panda ne me quittait plus. On ne parle pas d’une simple ombre sous les yeux, mais bien de cernes un peu creusés bien foncés. Des vrais yeux de panda, un regard smoky extra-large témoignage de ma vie occupée. Un super masque de Zorro. Bien sûr, au niveau des soins, je chouchoute mon contour de l’oeil et au niveau du style de vie, d’essaie d’accrocher ce que je peux de sommeil. Mais tout de même, rien à faire; le panda a élu domicile chez moi et a décidé de rester.

En optimiste que je suis, plutôt que de déprimer, j’ai appris à apprivoiser mon panda. Après tout, avoir un panda, c’est exotique, limite, mystérieux. Genre, je reviens peut être d’un voyage lointain (ouh, ce décalage horaire!)…Ou peut être suis-je membre d’une société secrète de poésie nocturne? À moins que j’aie fait la fête en terrasse avec d’autres pandas…Sérieusement, vous avez essayé de porter une veste de jean et de promener votre panda…ouah…le comble du killer-party-chic!

Mais voilà, malgré toute la coolitude qui va avec le fait d’avoir un panda, je rêvais tout de même d’un regard reposé. De yeux clairs. D’un contour de l’oeil de sieste. Oui, j’adore toujours mon cache-cernes Clé de Peau, mais ces jours-ci, je le trouvais un peu trop “glissant” sous la chaleur. Tous les matins, je quittais la maison seule mais à midi mon panda était toujours revenu me faire un clin d’oeil.

Puis, j’ai appris un truc énorme. ÉNORME. La plupart des marques, quand elles commercialisent un cache-cernes, vendent un produit “unique”. Un bâton, une teinte, une solution. Alors que pour véritablement camoufler l’ombre foncée du panda, il faut d’abord appliquer un correcteur couleur chair (un poil rosé ou pêche, pour neutraliser le bleu), puis, un cache-cernes plus clair un peu jaune, pour éclairer le regard. Deux étapes, oui, comme les maquilleurs des défilés. Au début, ça peut sembler compliqué mais en même temps, pour se débarrasser d’un panda le temps d’une journée, pourquoi pas… Je ne suis pas à deux minutes près. Alors, j’ai tenté le coup.

J’ai opté pour le Correcteur (teinte Bisque) de Bobbi Brown (non gras et donc, génial aussi pour camoufler les imperfections et boutons, hyper pratique en fait), que je fais suivre du Cache-cernes Creamy Concealer Kit (teinte Beige) de Bobbi Brown également. Si j’avais acheté ce second produit après la naissance de Bébé Ours (quand mon problème de panda était à son pire), je l’avais immédiatement détesté car il me semblait que je devais utiliser trop de produit et que ça plaquait grave. Mais, oh, comme je suis contente de l’avoir revisité!  D’ailleurs, je ne semble pas à être la seule à aimer cette merveille (parmi les meilleurs vendeurs de la marque- on dit qu’il se vend un tel cache-cernes dans le monde toutes les 2 minutes et demie). En fait, je pense que je ne savais pas bien l’appliquer, que je surchargeais de produit. Maintenant, comme j’applique le correcteur au préalable, il ne faut que presque pas de cache-cernes (que j’applique au doigt) et le rendu est encore plus naturel qu’avec mon Clé de Peau. Sérieusement! Et puis, grâce à la petite poudre pressée teinte sorbet au citron, je fixe mon beau travail qui dure jusqu’au démaquillage du soir. Résultat? Il est parti le panda! Parti! À moi de choisir quand j’ai envie de me promener avec lui!

Je suis la seule à vivre avec un panda? À moins que vous viviez avec un raton-laveur ou une chouette…? Vous avez des petits trucs pour apprivoiser ces petites bêtes qui font désormais partie de notre quotidien?

Vendredi: Départ en mer

Départ en merC’est vendredi! Yay! Enfin!! (Une chance, hein, car je n’ai plus rien à me mettre! Non, c’est une blague!).

Je sais que plusieurs d’entre vous aviez bien hâte de voir ce que j’allais porter car souvent, on en permet davantage en entreprise le vendredi mais…mais, ça reste hyper conservateur là où je travaille. Pas de jeans, pas de leggings, pas de shorts, a fortiori pas de robes à bretelles fines, de combi-short ou de mini jupe en gingham…Mais qu’importe, il y a quand même moyen de s’amuser! J’ai donc opté pour un look davantage “vacances”, une combinaison toute simple jupe-gilet sans veston. L’inspiration?  Voyage au long cours sur un bateau. Que du crème, marine et du rouge! Je ne sais pas si c’est juste moi mais je trouve ce look très Gwyneth (roulement de yeux de Papa Ours), très country club du “Massachusetts”, non?

Départ en mer

Alors concrètement, Massachusetts à part, pour le haut, j’ai choisi mon chandail en coton J.Crew à motifs d’encres de bateau. Ce top est à manches longues, certes, mais il en coton très fin et parfois quand il fait chaud, on gagne à se couvrir un peu (la preuve: les bédouins). Ensuite, j’ai opté à nouveau pour ma jupe blanche BCBGMAXAZRIA. D’ailleurs, petite note sur la jupe blanche: la jupe blanche est un essentiel de l’été. C’est elle qui ensoleille tout. Le même look avec une jupe noire ou marine aurait tout de suite eu une connotation plus “hiver”. Oui, c’est la jupe blanche qui donne le vent dans les voiles aux petits tops plus foncés, qui évoque les cordes à linges au soleil et Jackie Kennedy en robe blanche à Capri. Bref, la jupe blanche est essentielle quand il fait beau. Essentielle.

Côté accessoires, j’ai pris mon sac Mulberry Bayswater (so pratique avec ses petites pochettes intérieures, le sac de tous les jours parfait, j’y met même mon ordinateur!), la même équipe de bracelets qu’hier (c’est vendredi, je suis fatiguée et donc moins créative) et mes chaussures Christian Louboutin de suède géranium. Levez l’encre!Départ

En ce qui concerne le maquillage, j’ai eu envie d’un teint doré de fille qui a passé la journée sur l’eau. Vous savez, cet éclat de fin de journée où les pommettes sont un peu lustrées, rosées-hâlées. Cet éclat d'”apéro de vacances“? À Martha’s Vineyard? Alors, pour y arriver, j’ai appliqué ma poudre Belle Mine Beige de Chanel (je vous ai dit que j’aime cette poudre?) un peu partout sur mon visage (en insistant sur le haut des pommettes et l’arrête du nez; là où le soleil frappe naturellement), puis, j’ai posé en touche lumière le chouchou d’Ivanka Trump, le Shimmer Brick Bronze de Bobbi Brown sur le haut de l’os des joues. Sur mes yeux, toujours mon Eye Gloss Dior bronze-doré de l’année dernière (facile comme tout et pratique quand on veut aller vite), deux bonnes couches de mascara et, sur mes lèvres, le Rouge Édition Bourjois 11 Fraise Remix, un rose-corail-coucher-de-soleil trop parfait.

Voilà qui conclut ma semaine de look de bureau, mon marathon d’inspiration! Ce fût un plaisir de partager avec vous mes tenues de la semaine et de connaître les vôtres (amazones, athlètes de la Grèce antique, secrétaire des années 50, que d’inspiration!). Enfin, dès ce soir vous pourrez me trouver…en pyjama de coton, queue de cheval, huile réparatrice-visage et pantoufles, à manger une crème glacée de chez Léo le Glacier avec mon Papa Ours dès que les oursons seront couchés. Totale ambiance Thank God it’s Friday! 

Votre look du jour à vous? Vous pouvez porter ce que vous voulez au travail? Même des shorts? Des gougounes? Une barbotteuse? Des bretelles fines? Un chapeau de pêche?

Jeudi: Pretty Ballerina

Pretty BallerinaVous croyiez vraiment que j’allais passer la semaine sans faire un look de ballerine? Un look tout pâle, délicat comme un nuage, inspiré de tutus et d’arabesques?

Mais comme le tutu, est absolument too-much pour mon lieu de travail, même avec un veston, je réfléchis constamment sur comment incorporer l’esprit “ballet” sans tulle ni chaussons. Je suis certaine que vous partagez le même questionnement existentiel, je me trompe? Alors, vous serez heureuses de savoir que j’ai enfin trouvé La Clé pour avoir un look Ballerine Corporatif (yay!).  Je sais, il était grand temps que quelqu’un se penche sur la question.

Ballerina

Donc, la Clé c’est de mélanger les teintes de rose, blush et chair, sans trop assortir. L’idée est de créer un camaïeu approximatif de teintes rose/nude doux. Idem pour les matières, lainages, volants de soie, lycra…c’est ce mix dépareillé un peu “artistique” qui donne le vrai look “échauffement à la barre”.

Ballerina

De mon côté, pour réaliser mon look Pretty Ballerina, je me suis tournée vers mon top Bedo (oui, le même que lundi mais en rose ballet), et vers une jupe à bandes BCBGMAXAZRIA teinte crème. J’ai ajouté un cardi-wrap douillet de cachemire rose bébé (également BCBGMAXAZRIA) et des chaussures Aldo en cuir vernis chair (semblables aux L.K. Bennett de Kate Middleton). Enfin, côté accessoires, j’ai ajouté quelques bracelets Henri Bendel et Tiffany & Co. pour la petite touche scintillante style Lac des Cygnes. Et, pour finir, j’ai pris mon sac à main Louis Vuitton Speedy rose (édition limitée Lin Croisette d’il y a longtemps) pour transporter tous mes essentiels (y compris mes souliers de pointe imaginaires!).

BallerinaEn ce qui concerne mon maquillage, après avoir unifié mon teint (assise dans ma loge, bouquets et cartes de fans à mes côtés, hé hé), j’ai poudré légèrement mon visage avec la poudre illuminatrice Brightening Nudes de Bobbi Brown, une poudre éclat qui rappelle les Météorites de Guerlain et fait vraiment un teint de porcelaine. Sur mes pommettes, avec un petit pinceau, j’ai appliqué le blush Orphelina de Rouge Bunny Rouge puis, j’ai ajouté une pointe de Living Luminizer de RMS le long de l’os de la joue pour la touche lumière style ambiance peinture de Degas. Sur mes paupières, j’ai appliqué le fard 3 Ballet de Bobbi Brown, dans la ligne Sparkle Eye Shadow (tellement, tellement joli, dommage que la photo ne lui rende pas justice) et deux couches de mascara. En fait, c’est cette vidéo qui m’inspirait mais j’avais envie de créer un rendu moins bonbon. Je crois bien avoir réussi. J’ai peigné mes sourcils vers le haut et j’ai opté pour le vernis Ballet Slippers d’Essie, of course. Enfin, sur mes lèvres, petite touche de Petite Bunny Gloss Bar de Tony Moly, teinte Dew. Il s’agit d’un de mes produits préférés du moment…comme un baume à lèvres soyeux teinté rose popsicle. Le seul hic? Petite Ourse est absolument convaincue qu’il est à elle. (“Ze veux jusss en mettre un ti-peu. Un ti-peu.“)

Le petit truc qui me manque? Un parfum de ballerine comme le Iris Prima de Penhaligon qui sort en septembre ou encore, le parfum de Repetto dont l’une d’entre vous m’a parlé (MacaronPistache!). L’avez-vous senti? Juste la vidéo de la pub avec la danseuse étoile Dorothée Gilbert me fait tellement, tellement rêver. Soupir.

Vous pouvez voir l’Acte 1 ici: Instants Précieux le Premier Parfum de la Maison Repetto

Voilà, je file. Fonds de musique classique en tête, pirouette au coin de la rue.

Je me régale de vos looks du jour et des petites histoires qui vont avec! Alors, aujourd’hui, vous portez quoi?

Dessine-moi une peau hydratée

brush

À force de voir des photos de Bobbi Brown qui appliquait de l’hydratant aux mannequins avec un pinceau il était devenu absolument ÉVIDENT que j’allais essayer aussi.

Écoutez, je verrais Bobbi appliquer de l’ombre à paupières avec un tournevis que j’irais m’acheter des outils chez Réno Dépôt illico… Elle boirait son fluide hydratant (histoire de s’hydrater from the inside-out), je lui dirais chin-chin en prenant une gorgée. Je suis une vraie bobette après tout!

Bon, cela étant dit, j’étais tout de même un peu sceptique sur l’opportunité de l’application de hydratant au pinceau. Je me disais : « c’est pour faire pro dans les photos ». Genre, si elle était médecin, elle tiendrait un stéthoscope et ferait semblant d’écouter le cœur d’un enfant qui a le scorbut. Et si elle était capitaine, elle tiendrait le gouvernail et regarderait l’horizon en fumant la pipe. C’est normal de se montrer en pleine action dans son domaine professionnel. Elle est maquilleuse alors elle applique tout au pinceau, même le Nutella sur ses toasts le matin si ça se trouve. Simple déformation professionnelle.

Mais un bon matin de vulnérabilité devant mon miroir, j’ai essayé le truc de l’hydratant au pinceau. J’ai prélevé une noisette de crème avec une petite spatule et, avec un pinceau à fond de teint bien lavé, j’ai appliqué mon hydratant au pinceau en étirant vers l’extérieur, tout doucement. From the inside-out.  Premier constat: c’est agréable comme tout!

Mais ça n’est qu’une fois maquillée que la différence est devenue indéniable : traits lissés, pores invisibles, illusion peau nue. C’est comme si le film d’hydratant était devenu si fin et si uniforme que le maquillage devenait vraiment fusionnel avec l’épiderme.  Je n’en revenais pas! J’avais une peau de défilé (parfaite-lumineuse-naturelle– SANS base de teint). Et puis, au milieu de la journée, force est de constater que mon maquillage tenait vraiment bien. Incroyable! Ça changeait tout pour vrai.

Alors, depuis, si je continue à appliquer mon sérum avec mes doigts, mon hydratant matinal, lui (ces jours-ci j’alterne entre ma Steam Cream et ma crème Multi-Active Clarins), est désormais appliqué au pinceau. Prochaine étape probable pour moi: signer mes chèques au crayon à lèvres. Mais non, je blague. Le gel liner c’est beaucoup plus élégant pour les chèques.

Allez, je vous mets au défi d’essayer ce matin puis, vous me racontez tout! (Le défi c’est pour l’hydratant au pinceau hein, pas pour les chèques au gel liner). Bon vendredi les bobettes, euh, les coquettes!

Le look de Pepper Potts dans Iron Man 3

Pepper Potts

Je ne sais pas si c’est Cannes mais je me sens d’humeur...cinématographique! Après le Great Gatsby hier, je poursuis en vous parlant d’un autre look de cinéma hyper différent qui m’a totalement inspiré : le maquillage de Pepper Potts dans Iron Man 3. Voilà près d’une semaine que je suis allée voir le film et j’obsède encore sur la fraîcheur du maquillage de Pepper, campé par la trop belle Gwyneth Paltrow. D’ailleurs, c’est un maquillage idéal pour la fille qui travaille, idéalement en veston crème dans un bureau à fenestration imposante. Avec une queue de cheval et une petite frange sur le côté. Pas la fenestration qui a une queue de cheval et une petite frange, je parle de Pepper. Ce look respire la professionnelle qui croît en ses idées et capacités; ce look respire la fille intelligente et élégante. Il fallait que j’essaie, cela va sans dire.

Pepper Potts dans bureau à fenestration imposante

Donc, après moults essais, je crois avoir enfin trouvé ma formule Pepper Potts parfaite. D’abord, tout est dans l’hydratation préalable. Il faut une peau hydratée au maximum, une peau glowy qui semble dire « bonjour… je baigne dans l’hydratation ». Voilà qui ne laisse place à aucun doute. Alors, j’applique un sérum hydratant (je termine mon échantillon de sérum Clarins Anti-Soif; il est bien mais j’ai envie d’autre chose de plus poétique je crois. Donc je ne l’achèterai pas. Mais il fonctionne bien, poésie à part.) que je fais suivre de ma crème Multi-Active Clarins rides précoces (on en a déjà parlé, la dame de chez Pharmaprix trouve que j’ai des rides précoces- sujet pour un autre jour sans grande poésie. Mais j’adore cette crème.). Ensuite, un peu de fond de teint mélangé à l’hydratant (toujours pour le look “bonjour, je baigne dans l’hydratation“) et cache-cernes. Un peu de poudre belle-mine Chanel (j’adooooore cette poudre plus que naturelle qui fait un teint de fille qui baigne dans l’hydr…non, dans la lumière de St-Barth) que j’applique partout puis, la poudre Shimmer Brick Bobbi Brown (teinte Bronze) le long de l’os des joues. Recourbe-cils…et… pas de mascara. Oui, vous avez bien lu. Là réside la fraîcheur de ce maquillage. Bon, s’il le faut, un peu de mascara brun, appliqué avec légèreté. Mais c’est tout!

Ensuite viennent les lèvres. J’adore mais j’adore la teinte du rouge à lèvres de Gwyneth quand elle est au bureau de Stark Industries dans le film. Je fais présentement enquête (j’ai sorti ma loupe de Sherlock Holmes et envoyé des télégrammes de par le monde) pour connaître la marque et la teinte exacte du rouge à lèvres appliqué. En attendant, je me rabats sur le Rouge Coco Shine de Chanel teinte Fiction (trop parfait ce nom!) qui est assez similaire et surtout, super joli. C’est ma maman qui me l’a refilé car la vendeuse lui a vendu comme étant « longue tenue », quel mensonge, pffff. J’en conviens que ma maman a une conception assez « absolue » de ce que devrait être un rouge à lèvres longue tenue (genre, totale obligation de résultat, il devrait rester impeccable un minimum d’un trimestre fiscal) mais tout de même…celui-ci est de texture « évaporante ». Avis donc à celles qui croiseront cette vendeuse Chanel qui raconte n’importe quoi : les Rouges Coco Shine sont crémeux, translucides, aériens mais ne sont PAS longue tenue; il s’agit de rouges à lèvres glossy, entendons-nous. Limite, c’est le Houdini du lipstick.

Bon, vous voyez comme je crois en mes idées et capacités en totale professionnelle aguerrie….Ça doit être mon maquillage à la Pepper Potts qui parle (et bien sûr, il dit : «bonjour…je baigne dans l’hydratation», cela va sans dire).

Sinon, fidèles agents de par le monde…vous avez des pistes sur le rouge à lèvres de Pepper Potts?

P.S: Pas de photo sur moi, mes essais étaient ratés.

Une fine ligne

Fine ligne

À l’occasion de la fête des mères, ma maman m’a offert le livre Pretty Powerful de Bobbi Brown. Un livre plein de belles photos glacées, de femmes de tous les âges, toutes sublimées par le pinceau de Bobbi. Ultra-inspirant, je me suis offert un après-midi de lecture-tisane (avec mon dernier chouchou, le thé « À la rescousse de maman » de David’s Tea) durant la sieste des oursons. D’abord, j’adore Bobbi Brown. Elle a ce petit côté «vrai» de la fille qui a le cœur à la bonne place et aussi une tête sur les épaules. Si, il y a longtemps, j’avais essayé son maquillage et avais été totalement déçue (comme ce pinceau de gloss qui devenait « punky » à force de le remettre dans le tube et ce blush un peu crayeux tant il était mat), j’ai récemment redonné une chance à la marque et…je suis devenue une totale « bobette ». Ça n’a rien à voir avec Katie Holmes qui est sa nouvelle égérie. Non, je tiens plutôt à le préciser: le pinceau de gloss a été amélioré et les formules aussi.  J’ai maintenant la vive impression que chaque produit est pensé en fonction de moi personnellement. Bon, je plaisante mais en fait, il reste qu’en terme de maquillage adapté à la femme normale qui travaille, n’a pas 3 heures le matin et a d’autres qualités que son joli teint (comme…son sens de l’humouuur!)…dur, dur de faire mieux que Bobbi! D’ailleurs; vous avez vu sa vidéo de maquillage dans un taxi? J’adore. Oui, je suis une totale Bobbi-groupie, une bobette!

Le petit truc qui a retenu mon attention dans presque toutes les photos du livre : ce petit trait de Gel liner, souvent noir, parfois brun, sur la paupière supérieure. Le visage en est transformé à chaque fois. Il fallait absolument que j’essaie. Malgré ma sous-compétence en matière de trait de crayon (ma bête noire absolue), il le fallait.

Donc, armée du pinceau Bobbi et du Gel Liner, ce matin, j’ai tenté. Et…que dire. Comment mettre cela en mots pour que ce soit le plus réaliste possible…? Sans exagération ni euphémisme trop enthousiaste?… Alors voilà : aujourd’hui j’ai l’impression de commencer une nouvelle phase de ma vie. Une phase où j’ai des grands yeux chics et expressifs, une phase où je peux tout communiquer d’un unique battement de paupières. Que dis-je : je peux limite écrire un roman-fleuve d’un battement de paupières significatif! (So pratique!) C’est magnifique. Je suis trop contente! D’abord, le Gel liner est très facile à appliquer (plus que les autres, comme celui de MAC notamment)…il glisse tout seul et n’est pas freiné par mes petits « plis » le long des cils (mon « excès de paupières »). C’est le liner idéal pour les peaux plus matures ou déshydratées! Ensuite, il fait une ligne bien nette, dont on peut aisément moduler l’intensité. Fine, foncée…tout est possible! Mais surtout,  il tient, il tient…tenez, il est tard et j’ai l’impression que mon liner pourrait durer encore une semaine dans un sauna dans la forêt amazonienne en faisant du yoga chaud. Le bonheur!

Voilà…tant de mots pour dire que je suis convertie au Gel Liner Bobbi Brown alors qu’un simple battement de paupières significatif aurait suffit…Pff, quel gaspillage!

Vous avez essayé ce liner? Commentaires ou battements de paupières significatifs sont les bienvenus!

P.S. Bobbi Brown est dans ma ville. OuiiiiI! À Montréal mes amies pour la conférence C2-MTL portant sur le commerce et la créativité qui promet d’être trop intéressante. Aussi, Bobbi assurera la mise en beauté des mannequins avec son équipe lors de l’événement Twelve ID où les designers d’ici révéleront leur création…Mon dieu, comme j’aimerais y assister/l’interviewer/l’emmener prendre un café! Oh, un jour… En attendant, Bobbi, welcome to Montreal!

Le duo d’Ivanka

Le duo d'IvankaJ’aime beaucoup Ivanka Trump. Non que je la connaisse personnellement, mais plutôt, j’aime son look. Toujours élégante, elle sait se mettre en valeur, soigner ses cheveux et son maquillage. En plus, avec ses bonnes joues et ses yeux foncés, elle est une inspiration beauté “réaliste” (plus, disons que Beyonce ou Kate Moss). Sans compter qu’elle est maman et qu’elle travaille dans un bureau, comme moi. Ouaaah, y’a pas à dire, on en a des choses en commun Ivanka et moi! Joues rondes+enfants+bureau…comment se fait-il qu’on ne soient pas meilleures amies, right? Cela dit, je l’ai déjà vue en vrai, Ivanka. Eh oui…À une fête à New York, durant la Fashion Week. Dans un mega-loft fleuri, sur Mercer Street.. Tu te souviens Ivanka, je portais une robe blanche? Bon, pas grave.*

Enfin, tant de préambules pour dire que:

1) Ivanka est magnifique en vrai. Elle a une peau parfaite, dorée, lumineuse. Et un sourire éclatant. Elle est mille fois plus belle en vrai!

2) Tous les produits de beauté qu’aime Ivanka…je les ai toujours adorés. Vous vous rappelez le gel nettoyant Purpose? Ça aussi c’était une découverte faite grâce à Ivanka.

Donc, quand j’ai lu qu’Ivanka ne pouvait se passer du Shimmer Brick Bronze de Bobbi Brown (ma nouvelle obsession) et des baumes à lèvres teinté Burt’s Bees (elle dit avoir toutes les couleurs), ça a piqué ma curiosité. Si c’était ça la recette du teint caramel lumineux et du sourire sans chichi d’Ivanka, j’étais tentée d’essayer. Et je confirme: après essais, ce combo est tout ce qu’il faut pour réaliser le look de la belle New Yorkaise. Et comme j’ai milles points en commun avec Ivanka, ce duo est tout adapté à ma vie aussi. La preuve par trois:

  • Parfait pour mes joues rondes, le Shimmer Brick apporte une certaine définition à mon visage, tout en lumière et en transparence. Mon ossature se structure, se sublime. J’ai instantanément l’air un peu plus sophistiquée. Comme si j’avais joué avec les ombres et la lumière.
  • Parfait pour faire des bisous aux enfants, le Baume Burt’s Bees me fait des lèvres douces, non-collantes et naturelles. La teinte Pink Blossom est tendre, caline, juste la petite touche de rose doux qui donne bonne mine.
  • Enfin, deux produits à maxi-effet, faciles à appliquer (même pas besoin de miroir, pff!), voilà tout ce qu’il me faut pour aller au bureau. Yeah!

Enfin, petite note ancillaire, mon Shimmer Brick est aussi plus chic que chic avec mon smoky à la Katie. Et avec mon crayon de Megan et la poudre de Gisèle et avec… Comme vous voyez, je ne me tiens pas avec n’importe qui!

Vous avez un produit que vous avez découvert grâce à une célébrité qui vous inspire?

*N’allez pas penser que je sois une habituée de ce genre d’événements…c’est à peu près le seul de ma vie où je suis déjà allée dans une soirée de ce genre.

Le smoky de Katie

Smoky de KatieVous le savez, je vous ai rabattu les oreilles avec ça depuis des mois; j’ai envie de fraîcheur, de printemps, de pastel, de rose oeillet, de jardins fleuris, d’herbier et de blanc camélia. Alors, ça y est! Enfin, enfin il fait beau à Montréal. J’ai enfin porté des ballerines et un trench, avec mon Eau de L’Hermine, comme je le rêvais depuis un moment. J’ai senti le vent dans mon cou. Le printemps est là. Les terrasses sont remplies. Enfin!

Mais là, revirement total, j’ai tout à coup envie de…smoky. Oui. Je veux le smoky de Katie Holmes dans la campagne Bobbi Brown pour les nouveaux crayons fard à paupière longue tenue. Inexplicable. Pourquoi pas un manteau de fourrure, du velours et une tempête de neige tant qu’à y être? Une petite raclette? Mais bon, que voulez-vous, je suis un être de contradiction

Crédit: Bobbi Brown

Crédit: Bobbi Brown

D’abord, ce qu’il y a de bien avec un oeil charbonneux c’est que ça camoufle drôlement bien la fatigue – donc c’est tout indiqué pour moi en ce moment! Genre, ces ombres autour de mes yeux? Mais, c’est voulu (à dire en roulant les yeux (charbonneux), cela va sans dire). Mais en même temps, c’est d’un chic fou, un peu désorganisé et imparfait…mystérieux comme tout. Comme porter un dessous de dentelle couleur d’encre sous une blouse blanche. Un peu indécent, mais en même temps, what’s not to love?

Donc, quand j’ai lu que Bobbi Brown herself avait utilisé les teintes Violet Plum et Bark des Long Wear Cream Shadow Sticks sur sa nouvelle égérie, Katie Holmes, je me suis empressée de tester…il me fallait le même look!

J’applique donc la teinte Violet Plum sur l’ensemble de la paupière mobile en estompant au pinceau (j’utilise celui de la palette Naked d’Urban Decay), puis, j’applique une peu de la teinte Bark (avec un pinceau plus fin) le long des cils supérieurs (coin externe)… Je n’en n’applique pas sous l’oeil car je n’ai pas des grands yeux…Mais oh, même sans base, sans poudre, ces fards tiennent jusqu’à la fin de la nuit, jusqu’à l’infini en conservant un rendu toujours ultra-frais, à l’épreuve de la chaleur et de l’émotion. Trop, trop parfait pour l’été! Je suis absolument conquise…j’adore ce genre de solutions rapides et bien pensées pour la femme moderne (pour les non-Victoria de ce monde).

Mon smokyEnfin, ce duo de teintes est parfait pour mettre en valeur le doré de mes yeux…Sans parler du fait que l’on peut jouer sans fin sur les degrés d’estompe, sur l’intensité de la matière…Et puis, c’est absolument IN-RA-TA-BLE (un peu comme la recette de gâteau à l’orange de ma maman, d’ailleurs, tiens, il faut que je vous donne la recette! Ce sera parfait puisqu’elle la fait à Noël!).

Je suis la seule à avoir des envies beauté anachroniques?

P.S. La teinte Bark étant en rupture de stock chez Holts, j’ai supplié (larme à l’oeil et tout) la conseillère de m’en préparer un pour que je puisse tester le total look… Il va de soi que j’ai laissé mon nom pour que l’on m’avertisse dès que le produit sera à nouveau disponible… J’adore!

Pretty Patineuse

PatinageOui, je sais, on a toutes terriblement hâte au printemps. On en rêve. On veut du corail et des petites jupes. On veut se promener sans bottes ni gants. Mais dans un esprit que je veux carpe diem au possible j’ai décidé de profiter des joies du moment présent, de me délecter de l’hiver. Cette semaine, je vous présenterai donc des articles en lien avec l’hiver, des idées pour le maintenant. En effet, à force de voir des articles sur les looks de printemps qui font rêver (mais ont l’air totalement incongrus avec la pelle et le foulard), moi je dis, pourquoi ne pas rêver de cils très longs sous un ciel de plomb et de joues à croquer sous les flocons. C’est l’hiver, profitons-en.

Mon inspiration du moment: la jolie patineuse. En fait, je sais que vous n’êtes pas dupes: la patineuse est un peu la ballerine de l’hiver… C’est donc une variation un peu plus glacée du look de la danseuse, où les superpositions de lainages fins sont à l’honneur et où le maquillage bonne mine est éclatant sous le soleil blanc.

Voici donc mes indispensables pour parfaire mon look du moment: le look de jolie patineuse!

Come skating!

À noter d’abord, le maquillage de la belle patineuse n’est pas à réserver pour les après-midi de patinage à Central Park ou au Parc Lafontaine. Nooooon. C’est un maquillage idéal pour les mois plus froids, pour le bureau comme pour le resto, car en fait c’est un maquillage qui se marie bien aux accessoires de l’hiver. Les lainages, les foulards, les cols roulés…autant de pièces qui gagnent à être jumelées à un maquillage qui évoque aussi le fait qu’il fait frisquet dehors. Mais surtout, quand il fait froid, je préfère toujours me ranger du côté d’un maquillage qui sera sublimé par les éléments et non affecté par le froid et le vent. Je m’explique: quand il fait froid, la peau rougit dès que l’on va dehors. Il y a des maquillages qui accentuent malheureusement cette réalité, comme de la poudre bronzante partout sur le visage, comme de l’ombre à paupière rosée ou givrée, comme du rouge à lèvres très rouge . Il vaut mieux jouer sur la lumière et notre teint pâle d’hiver et justement, nous accommoder des pommettes roses mordues par le froid.

Voici donc les produits que j’utilise pour arriver à mon look de patineuse…

Patineuse makeupD’abord, il faut bien s’hydrater, ça, tout le monde le sait. On en a parlé ici et ici, c’est une question à la fois de confort mais aussi pour éviter que le maquillage ne craque. Une récente découverte: la Steam Cream, une crème très pure (obtenue par un procédé de vapeur d’eau) qui a gagné plein prix et est utilisée derrière les défilés. Elle sent bon la lavande et le propre. Sa texture et son parfum est non sans rappeler la crème Hope in a Jar de Philosophy, seulement, je préfère de loin la Steam Cream qui est plus hydratante et davantage multi-usage (et bien sûr, j’adore aussi tous les jolis petits pots et poèmes). La Steam Cream est décidément vite devenue l’un de mes essentiels beauté!

Ensuite, (pas sur la photo), n’oublions pas la protection solaire. Je sais, il fait froid mais le soleil frappe toujours fort et les rayons se réfléchissent sur la neige. La crème solaire l’hiver est aussi essentielle que la crème hydratante, c’est mon avis.

Après avoir travaillé le teint (j’utilise toujours mon fond de teint Touche Éclat YSL et mon cache-cernes Clé de Peau), j’applique le Shimmer Brick de Bobbi Brown, teinte Rose, sur mes pommettes en remontant un peu vers les cheveux. C’est le blush le plus rosé-doux-lumineux-au-monde qui soit. Jamais granuleux, toujours naturel, ce produit est mon nouvel amour pour des joues plus-que-parfaites, pour un teint de fée quasi-irréel tant il est éclatant. Sérieusement, depuis que j’ai cette poudre, je reçois, genre trois compliments par jour du style: “Your skin looks amazing today.” Je sais. Ça tient de la magie. Thank you Bobbi.

Pour rehausser encore davantage l’aspect lumineux de mon visage, j’applique la géniale poudre champagne DiorSKin Nude Shimmer teinte 001 (une exclusivité Holt Renfrew) sur l’os des pommettes avec le petit applicateur éponge bien pensé. Les particules irisées sont si fines que le résultat en est toujours un de reflet discret ultra-élégant et non de maquillage “brillant”.

Patineuse

Vu que mes joues sont bien lumineuses, je joue la carte du mat pour les yeux: sur ma base de fard à paupières, j’applique la palette Urban Decay Basics* (exclusivement chez Sephora) qui contient des fards mats. Plus spécifiquement, j’applique la teinte W.O.S sur l’ensemble de la paupière puis, je définis le creux de la paupière et le coin externe avec la teinte Faint. Deux bonnes couches de mascara s’imposent ensuite, cela va de soi.

Enfin, sur mes lèvres, j’applique en base la teinture à lèvres Yum Berry Crush de Stila, un rosé bien mat et longue tenue, que je sublime ensuite du gloss Pink Oyster de Bobbi Brown, un rose givré romantique parfait pour l’hiver. Sur mes ongles, vernis Prelude to a Kiss de Deborah Lippmann, and voilà, je suis prête pour mes pirouettes!

Lips Patineuse

Swatches Patineuse

De gauche à droite: Palette Shimmer Brick Rose Bobbi Brown, DiorSkin Nude Shimmer 001, Yum Berry Crush Stila, Gloss Pink Oyster Bobbi Brown

Enfin, côté look, l’idée est d’être bien au chaud dans des matières douces et câlines, le tout, dans des teintes froides d’hiver…Rose chaton, Winter white, Crème vanille, Bleu glacé et gris minou, oui au blanc autour du visage, que ce soit un col sur dimensionné, un foulard ou un châle bien enroulé. J’aime bien les looks monochrome intégral, très Michael Kors (par exemple, un pantalon crème et un col roulé de la même teinte). Des boucles d’oreilles en petit brillants, des caches-oreilles (sur la photo, mes caches-oreilles Burberry) et des gants de laine (sur la photo, mes gants Chanel), autant de petits détails qui donnent le ton.Patins

Sans oublier, les petites touches de fourrures, qui évoquent le luxe et les promenades en calèche, que ce soit le manchon, les mitaines… ou des pompons de poil pour attacher les cheveux (je sais, c’est limite cliché mais sur une jolie queue de cheval, j’adore- j’en ai des blancs et des noirs).

Pour celles qui iront patiner pour vrai, j’adore l’idée de replier les chaussettes duveteuses sur les patins pour des pieds au chaud et un look old-school (voir photo ci-dessus), mais aussi, des leggings noirs avec des jambières de danse. Enfin, à défaut de porter une jupette qui a du swing je vous recommande un chandail de laine un peu long, qui couvre les fesses et saura donner du mouvement à vos arabesques.

Bon petit lundi d’hiver!

Patin au Parc LafontaineP.S. Comme vous pouvez le constater, Boucle d’Or est maintenant sur Facebook! Je ne m’y connais pas trop mais il semblerait que c’est tout simple et je vais vite apprendre (let’s hope!). En attendant, je vous invite à “Aimer” ma page. Pourquoi? Je n’en suis pas encore bien sûre…À bientôt, Votre amie (Facebook), Boucle d’Or

P.P.S: Vous avez d’autres idées pour un look de belle patineuse?