Alpenglow

 

-Faina, the girl whispered.

-What’s that, child?

-My name, it’s Faina.

-What does it mean? Mabel asked.

The girl bit her lower lip, and frowned.

-You must see it, to know.

(…)

-That’s what my name means, Faina said, still pointing.
-Mountain?
-No. That light. Papa named me for the color on the snow when the sun turns.
-Alpenglow, Mabel whispered.

The Snow Child, Eowyn Ivey

 

Tout a commencé avec le livre The Snow Child (traduit en français: “La Fille de l’Hiver“), de l’Alaskaine Eowyn Ivey. On y parle de l’Alpenglow. Je ne connaissais pas ce phénomène atmosphérique/optique par lequel, une bande rose-rouge apparaît à l’horizon ou sur les montagnes, du côté opposé du soleil.  Et c’est devenu mon obsession teint du moment: des joues rosées santé, lumineuses comme dans la lumière d’un soleil couchant (idéalement dans l’ombre des montagnes de l’Alaska).

Crédit photo: Ron Niebrugge

À l’ère du contouring et des ombres qui sculptent-sculptent-sculptent les os pour nous faire un visage taillé-taillé-taillé comme un diamant mais souvent plus gris, plus sombre, totalement dans l’ombre, je me rebellent en recherchant de la douceur, de la rondeur et du rebondi et surtout, de la couleur lumineuse. Je me positionne plein soleil et j’accepte mes joues bien rondes.

Alpenglow est un concept abstrait, très loin du maquillage. C’est une poésie de montagne qui conjure des rêves de promenades et de voyages, d’air qui claque les joues et de foulards à motifs de flocons, tricotés maison. Ces jours-ci, c’est ce qui m’inspire. Des joues roses-rouges lumineuses, jumelées à un chandail de laine pâle un peu ouateux c’est un look tout doux, bonne mine, adapté aux températures plus fraîches. Sans compter que c’est facile, rapide et ça n’a pas l’air ridicule avec une tenue plus douillette.

Crédit photo: Stefano De Rosa

C’est un maquillage qui s’articule principalement autour du blush et des fards lumineux. Pour le créer, je préfère les textures crème qui se superposent facilement, se fondent à la peau et qui ont d’emblée une certaine luminosité. Parmi les blushs, je reviens sans cesse et toujours au fard Convertible Colour de Stila, teinte Lillium. C’est mon grand préféré, un rose-beige naturel, facile à travailler, il peut avoir un fini ultra-chic porté avec un maquillage plus étoffé, comme il peut être cozy-confo le samedi en habit de jogging. À appliquer sur les pommettes en remontant vers les tempes, au doigt. J’adore aussi le Crème Fresh Tint for Lips and Cheeks de Le Métier de Beauté, teinte Poppy– très semblable au blush Stila, il est encore plus fondant, plus lustré et plus rosé. Une petite merveille pour quand on a envie d’un vrai soleil couchant sur les joues. Enfin, les blush Glossier inspirés du ciel, les Cloud Paints, sont aussi parmi mes préférés- je mélange sur le dos de ma main les teintes Beam et Puff, que j’étale au doigt sur les pommettes. Les tubes, tout petits, se glissent bien dans la trousse de maquillage pour les retouches en cours de journée.

Enfin, touche essentielle pour avoir un teint vraiment baigné de lumière alpine: le fard illuminateur posé sur le haut des joues et des sourcils, et aussi sur l’arc de cupidon. Mon grand préféré est celui de Charlotte Tilbury, le Beauty Light Wand teinte Spotlight qui maintient son fini lustré toute la journée et dont la teinte n’est ni dorée ni bleutée. Par contre, je trouve qu’il y a très peu de produit dans le flacon pour le prix. Une option plus raisonnable est le bâton Haloscope teinte Quartz de Glossier, dont je ne me lasse pas. Autre option, plus dispendieuse et totalement luxe: le Skin Fetish 003 Nude Shiny Stick de Pat Mc Grath Labs, qui, avec ses deux embouts (un fard illuminateur irisé, un bâton de baume) permettent de jouer sur la brillance et le lustre à l’infini.

Enfin, comme mon obsession Alpenglow/beauté scandinave/fille du froid ne semble pas aller nulle part, j’ai l’oeil sur ce nouveau blush/illuminateur de la marque Kosås, teinte Longitude Zero. La marque décrit ce duo de poudre pressée comme: The new rouge duo. An iconic pink rose through the lens of the cool, moody northern light. A modern wind-kissed flush.

Mon coeur saute littéralement un bond.

Parce que comme toujours, comme avec le sublime The Snow Child, comme avec l’Alpenglow, pour moi, la beauté commence souvent avec les mots.

Je ne saurais trop vous recommander la lecture de ce livre qui donne des frissons mais aussi envie de froid et de flocons.

Si vous avez des recommandations de produits de beauté reine des sommets/fée des flocons/beauté nordique- pensez à moi et laissez-les dans les commentaires.

P.S. J’ai trouvé cette jolie animation qui donne envie de lire encore plus le livre- au cas où je ne vous aurais pas convaincue…

 

P.S.2 Cet étui à poudre pour le visage Paul and Joe m’inspire aussi terriblement- merci à l’une d’entre vous (FrenchPapilles!) qui l’a gentiment porté à mon attention:

Big in Japan


Big in Japan - the perfect blushDepuis toujours, je suis mystifiée par le je-ne-sais-quoi des mannequins J.Crew. Elles sont belles en ce qu’elles ont l’air reposées, super brillantes, pleines de personnalité et vraiment cool, mais surtout, elles ont l’air de s’amuser. Je voudrais totalement être leurs amies. Jenna Lyons a parfaitement articulé ce que j’aimais sans arriver à mettre le doigt dessus quand elle dit: “There has to be something that’s a bit undone” (pour que ce soit sexy). Et je suis totalement d’accord.

Capture d’écran 2016-05-13 à 22.56.07

Le sexy à la J. Crew: beaucoup de naturel et plein de couleurs (Crédit photo J. Crew)

Capture d’écran 2016-05-13 à 22.56.25

“…a little bit undone”. (le chic un peu défait). J’adore. (Crédit photo: J. Crew)

Alors quand Jenna Lyons donne LE secret du blush utilisé lors des photoshoots J.Crew, elle a toute mon attention. Et même si ce précieux produit n’est disponible qu’au Japon, je ne laisserai pas ce genre de détail m’arrêter. Il s’agit du Canmake Cheek Cream et, dans les mots de Jenna, c’est un trésor. Littéralement, elle dit: “It’s a treasure“. Et oui, j’ai totalement arrêté de respirer en lisant cela.

Capture d’écran 2016-05-13 à 22.59.36

Un éclat brillant…(Crédit photo: J. Crew)

The glow J.Crew

…avec un rouge à lèvres de pin-up. (Crédit photo: J.Crew)

Comme mon amie A-M partait faire du ski au Japon, je lui ai demandée de m’en rapporter un, if possible. Et comme je n’étais pas certaine du numéro de la teinte du blush dans la photo de Jenna (que j’ai indiquée par une flèche sur la photo textée à mon amie A-M), elle est revenue avec…4 blush! 四!!!

Canmake Cream Cheek

Canmake cream cheek (dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant à midi): teinte CL01, 14, 13 et 05.

Et, c’est vrai: ces blush sont de véritables merveilles. Ils restent lustrés sans être collants, font des joues glowy qui durent toutes la journée et on peut en mettre un petit rien sur les lèvres, sous le baume. Jamais plaqués, poudreux, ils ne mettent pas en relief les irrégularités de la peau et au contraire, semblent lisser. Mini-boîtiers de plastique légers, on dirait du maquillage d’enfant pour jouer à la princesse. J’utilise les miens pour les jours où j’ai envie de beauté hyper naturelle au bureau, pour ces samedis matins de t-shirt froissés et jeans ou pour aller faire du sport. C’est totalement le genre de produit bonne-mine qui donne un petit coup de fouet au teint quand on est fatiguée et qu’on n’a envie de rien. Ce qui est encore mieux: l’utiliser avec un fard illuminateur (hello RMS Living Luminizer) et un rouge à lèvres super pop.

Canmake Cheek Cream

Canmake Cream Cheek (de gauche à droite): 05, CL01, 14 et 13.

Parmi tous mes blush Canmake, mon favori est justement la teinte hyper vitaminée CL01, qui, j’en suis quasi-certaine, est la teinte chouchou de Jenna Lyons aussi. (On devrait totalement être amies). C’est un vrai rouge-rose de pomme de tire, de blush de fille dans une pub de Coca-Cola des années 50, une vraie teinte de punch aux fruits sans fruits dedans, complètement magique. C’est le blush parfait pour un look un rien sexy mais totalement undone. Exactement comme j’aime.

Flocons, mitaines et joues roses

Kjaer WeisJe suis obsédée par mon blush Kjaer Weis. Je l’aime d’amour. Pour la première fois de ma vie, je me dis que je n’ai besoin de rien d’autre pour me sentir belle. Rien. Je pourrais avoir que ça et genre, une miche de pain rassis dans mon baluchon sur le chemin de la vie et hop, les fleurs se retourneraient sur mon passage. (Bon, ça et quelques autres petites nécessités comme de la pâte à dents, du savon, une pince à épiler, du cache-cernes, du parfum, un gloss, un masque, une pierre-ponce, de l’huile à cuticules, un foulard, une Clarisonic, un couteau-suisse…enfin, bref, le minimum vital pour survivre en forêt)…Donc, oui, c’est dire : ce blush comble littéralement tous mes besoins beauté. Et puis, je n’aurais su rêver de meilleur produit pour recréer mon look favori de l’hiver: la trilogie classique flocons-mitaines-joues-roses (oui, oui, j’ai même un t-shirt avec ça d’écrit dessus!)…parfait avec mon baluchon sur le chemin de la vie!

J’ai fait la découverte de la marque Kjaer Weis grâce à May Lindstrom qui les affectionne également (mon article sur ses autres chouchous arrive bien vite, vous êtes d’ailleurs plusieurs à m’avoir écrit que vous trépigniez d’impatience!) et, of course, comme elle ne m’en disait que du bien…je me suis laissée tenter. Et oh, comme je suis contente.

Création de Kristen Kjaer Weis, une maquilleuse danoise (oui, je suis toujours d’humeur scandinave) établie à New York, cette marque rencontre tous les critères au niveau des cosmétiques sécuritaires, naturels et certifiés biologiques (plus de 95% des ingrédients de ses produits sont d’origine biologique). Qualité incomparable, boîtiers de métal lourds et chics (mais rechargeables!), textures fondantes et teintes ultra glam : aucun doute, on est dans le grand luxe. Parfait donc pour nos listes de Noël ou comme cadeau de soi à soi, pour briller en beauté sous le sapin…

Pour mon premier achat j’ai choisi la teinte Lovely, un rose laiteux hyper naturel. Ce qui m’a frappé d’abord en ouvrant mon blush, c’est la luminosité du produit. On le sent aqueux, diaphane, fondant, gélifié…C’est assez étonnant. Sous le doigt, c’est tout doux, lustré, non-gras, glissant et facile à appliquer. Pas de marques de doigts, pas de joues collantes, pas de couleur plaquée : juste des joues santé et hydratée, qui prennent un véritable coup de jeune. Et la tenue? Rien à redire : appliqué le matin il dure toute la journée en s’estompant tranquillement (ce qui est joli aussi). Mais oui, j’imagine qu’on aurait envie d’en réappliquer une petite touche avant une soirée, par plaisir, pour le joli boîtier et surtout, pour le facteur beauté fraîche immédiat. Juste l’appliquer, je me sens revenir d’une promenade, je me sens toute Angéline des Neiges (j’adore ce livre!), je me sens reculer le temps. L’effet « fraîcheur » est tellement plus grand qu’avec un blush poudre, ça n’a pas de sens! Sans parler du facteur confort: cette texture doudoune tombe à point pour cajoler ma peau sèche de l’hiver. D’ailleurs, la fille chez Pharmaprix m’a lâché un : « Your skin looks amazing today » le premier jour où je l’ai porté. Mon coeur s’est gonflé de joie, j’ai souri et j’ai serré mon blush Kjaer Weis dans ma poche. Amazing. Elle a dit amazing. Tusind tak Kjaer Weis! (« Mille mercis Kjaer Weis! »)

Enfin bref, en totale évangéliste beauté que je suis, je parle de mon nouveau blush à tout le monde, je répands la bonne nouvelle et j’essaie d’y convertir tous mes proches (Maman! Goglu!), c’est limite si je n’essaie pas de maquiller des étrangères dans le métro. Ce blush, c’est de l’éclat pur pour l’hiver, du rayonnement sous le soleil blanc. Prochain achat : la teinte Blossoming (un rose-corail) et Desired Glow (une touche de hâle), pour m’amuser à faire des mélanges et aussi, pour commencer l’année en beauté…Oh, oh, avec ces lourds boîtiers en métal, je sens que mon baluchon va vite peser une tonne…

Avez-vous essayé ces blush? Vos touches blush-éclat pour le mois plus froids, quels sont-ils?

P.S. La liste des points de vente de la marque Kjaer Weis est disponible iciD’emblée, je remarque que Eco Diva Beauty livre à l’international.

Combo d’été pour emporter…à la plage, comme au bureau

Lip Pen

De gauche à droite: Coppacabana, Gaïa, Carioca

Parmi mes produits chouchous Dior pour l’été, issus de la collection Bird of Paradise, il y a ces gros crayons, les Jelly Lip Pens qui sont pour moi, sans conteste, le produit phare de la collection qui s’affiche toute en bronzette et turquoise.

Ces gros stylos, dont on tourne l’embout pour révéler une mine texture gel, déposent sur les lèvres un voile de brillance très subtilement irrisé, un peu style sirène. Plus chic que chic- c’est comme si le soleil brillait toujours et juste pour nos lèvres; comme si notre bouche s’affichait toujours en reflets. Pour des lèvres non-collantes, sublimes, très estivales, ce stylo est mon incontournable absolu, pour la plage, le party en terrasse ou le bureau. Ma teinte de prédilection, d’ailleurs, (et contre toute attente), est le nude-doré Coppacabana, qui me fait une bouche nude-fraîche d’été, loin du look “bouche d’asphalte” que j’obtiens d’habitude avec un rouge à lèvres nude mat. Et of course, j’adore le rose plus bonbon, le Gaïa, qui donne juste un éclat immense au visage et se conjugue à merveille aux peaux hâlées et aux tresses défaites, version St-Barth. Oui, comme toujours, Dior fait dans le chic, Dior fait dans le rêve.

Dior Nude Tan Paradise Duo

Diorskin Nude Tan Paradise Duo 001 Pink Glow

Enfin, j’ai sauté de joie quand j’ai vu qu’il y avait du nouveau dans la collection Diorskin Nude Tan Paradise Duo: un joli duo de poudre bronzante/blush, à mélanger ou isoler lors de l’application. Déjà que la poudre Nude Tan m’avait conquise au plus haut point; j’aime l’idée de pouvoir appliquer une petite touche rose santé sur la saillie de la pommette sans trimballer trois poudriers au chalet (bon, mais en même temps, je le fais quand même; je suis comme je suis). Inutile de vous le dire: le Paradise Duo avec mon Jelly Lip Pen, c’est mon combo de l’été. J’ai la teinte 01, Pink Glow, qui fait vraiment on-ne-peut-plus-frais avec mon blond. J’adore. À noter toutefois, j’ai hésité longtemps avec la 02, Coral Glow

Vous avez vu ces nouveautés chez Dior? Vous, votre combo de l’été lèvres-joues?

Bonne St-Jean-Baptiste lundi! Québécoises, profitez bien de cette longue fin de semaine!

Orpheline d’un printemps (le blush du découragement)

Orpheline Blush

Ah que l’hiver tarde à passer

Quand on le passe à la fenêtre

Avec de “si” et des “peut-être”

Et des “vaut mieux pas y penser”

(…)

Ah que le jour tarde à venir

Quand on se lève avec l’étoile

Et on a beau lever la toile

La nuit s’étire à n’plus finir

-Gilles Vigneault (Ah Que L’hiver)

Je vous l’ai dit que j’avais hâte au printemps? Mais vraiment, totalement super hâte? Genre que ma semaine “Gloire à l’Hiver” s’était terminée il y a, oh, je ne sais pas, plus d’un mois. À peu près entre le moment où notre souffleuse a rendu l’âme et le moment où les collections de printemps sont sorties en magasin? Oui, voilà un mois que je rêve de tulipes et de beaux jours, de soleil, de cardigan corail, de robes verre d’eau, de sandales et de manteaux fins. Du sorbet de chez Léo le Glacier (framboise-thym!), des promenades impromptues avec les Ours (sans milles épaisseurs vestimentaires) et bien sûr, les bourgeons dans les arbres. Ah, comme j’ai hâte au printemps!

Mais…regardez mes photos de ce matin: celles qui sont à Montréal vous le diront, il a encore neigé. Juste quand on pensait que c’était terminé.

C'est l'hiver

Le signe qui témoigne le plus de mon découragement face au printemps qui tarde: le fait que je change constamment de blush. Tous les deux jours, j’essaie de nouvelles combinaisons, je mélange et j’estompe…Je tourne en rond. Je cherche, j’expérimente. Je veux de l’éclat vitaminé, des joues de poupée, des joues à l’éclat oxygéné. Oui, je veux ce petit look inimitable de bonne mine de printemps. Puisque le printemps ne vient pas, moi je viendrai à lui; voilà.

Encore l'hiver

Ma dernière découverte: le blush Original Skin de Rouge Bunny Rouge, teinte Orpheline. Une texture si fine, si veloutée, qu’on a l’impression qu’il s’agit d’une texture crème-à-poudre. Fondant, luxueux, duveteux: c’est un vrai blush super plush qui donne un look très Sex and the City au visage. Orpheline est une teinte de fraise très franche qui donne véritablement un éclat hyper radieux. Même si la peau, en contraste, peut sembler un peu pâle, le rendu “joues roses à croquer” confèrent au teint l’incandescence laiteuse que j’imagine propre à d’Alice au Pays des Merveilles. Rien de moins.

More blush Orpheline

J’applique ce blush avec mon nouveau pinceau, un génial pinceau à blush (le SB2008) de Look Plus Cosmetics, ma marque fétiche de pinceaux qui a vraiment tout ce qui faut à bon prix! Ce pinceau assure une application parfaite à chaque fois et me permet de bien concentrer la couleur sur la saillie de la pommette puisqu’il est de la taille idéale. Je me rends compte que j’ai longtemps utilisé à tort des pinceaux à blush trop gros qui mettaient de la couleur partout. J’ai fait ça, oh, je ne sais pas, 15 ans de ma vie. Mais maintenant, c’est fini: j’ai le bon pinceau pour le blush qui pop.

Blush Orpheline

Enfin, dernier détail de mon blush qui me séduit: le nom écrit en russe sous le boîtier. Mon premier produit de beauté écrit en russe…Конечно я люблю…

Orpheline


Blush en rotation, envie de jus de fruits et de textures sorbet (pour les soins du visage et les desserts), des piles de magazines feuilletés, déchirés et marqués de post-its et une obsession sans fond pour les fleuris à motifs “herbier” aucun doute, je trépigne, je soupire. Boucle d’Or a trop hâte au printemps.

Vous, il fait quel temps chez vous? Quel est LE produit qui vous permet de patienter?

Des joues de poupée

GermaineLes joues de poupée: voilà un maquillage que j’adore. Plus encore que le rouge à lèvres, j’aime le blush. Enfin, disons qu’ils sont tous deux ex aequo dans mon coeur- impossible de choisir. Mais il reste que s’il est une certitude pour moi dans la vie, c’est que j’aime le blush.

Le bon blush est plein de sous-entendus parce qu’il imite l’émotion ou feint l’action. Un léger retard, la course à la sortie du métro, un cours de yoga chaud, un compliment qui va droit au coeur, l’excitation des premiers flocons… Avec le bon blush, on ne sait pas trop mais on sent qu’il s’est passé un truc. Et moi, j’aime les histoires. Réelles ou inventées.

Alors, j’essaie toujours que mon blush raconte quelque chose. C’est le minimum à demander à son blush, non?

02

Mon dernier conte de fée en la matière? Le Creamy Cheek Powder de Paul & Joe, teinte 02. Il s’agit d’un rose-doré parfait, crémeux à souhait, qui fait de vraies joues de poupée. Je l’applique au doigt sur mon fond de teint (le Coup d’Éclat d’Yves St-Laurent (je termine mon échantillon de luxe, stress!) est parfait, puisqu’il n’est pas trop épais), de la pommette à la tempe, en le fondant bien comme il faut. Ce que je préfère: ce blush tient vraiment toute la journée mais demeure un blush crémeux, qui donne un aspect ultra-hydraté, un peu flou-féérique (rien de moins!). Et le boîtier me fait rêver.

Poudrier

Tous les matins, j’applique mon blush et je retiens mon souffle. Mon visage s’illumine d’un coup, mes joues deviennent rebondies et lustrées, comme les joues d’une poupée. Je deviens une poupée de porcelaine, qui attend sa petite fille, le matin de Noël, sous le sapin. La magie opère. Ce sera une belle journée.

Poupée-blush

Enfin, pour celles qui comme moi, aiment les histoires: la poupée sur la photo est la poupée de ma Grand-maman (quand elle était petite). Toute sa jeunesse, elle l’a appelée Germaine, croyant que c’était vraiment son nom. Puis, elle a appris l’anglais et elle a compris que sur la fesse de la poupée il était plutôt écrit “Made in Germany“. Peu importe. Germaine a gardé son nom.

Et vous, votre blush, il raconte quelle histoire aujourd’hui?

P.S. Joyeux anniversaire Goglu de mon Coeur! Je t’aime!

Boucle d’Or est Joe-lie

Boucle d’Or vous présente aujourd’hui une marque canadienne qui est (du moins pour l’instant) uniquement disponible au Canada.  Je sais que plusieurs d’entre vous sont de l’autre côté de l’Atlantique, mais je me suis dit que ça pourrait vous faire rêver en ce petit mardi matin de découvrir cette belle marque à mini prix. Et qui sait, peut être planifiez-vous un voyage ou connaissez vous quelqu’un ici qui pourrait vous préparer un petit paquet…

Il s’agit de la marque Joe Fresh Beauty, le segment cosmétique de la belle marque de vêtements Joe Fresh, disponible dans les boutiques éponymes et dans les supermarchés Loblaws. J’aime ces produits de qualité, qui n’irritent ni les peaux sensibles ni les yeux et dont les emballages sont simples et chic.  Au delà des excellents basiques de maquillage proposés, Joe Fresh adapte sa ligne chaque saison afin de refléter les tendances saisonnières. On peut vraiment dire que les produits, les teintes et les textures sont à l’image de ce qui se fait chez les grandes marques.  Résultat? Ça donne drôlement le goût d’aller faire son épicerie!  Surtout que les prix sont plus que raisonnables (à une exception près, tout est à moins de 10$CAN), ce qui en fait un achat zéro culpabilité.

J’avais déjà essayé et aimé plusieurs produits de la marque (la Teinture à Joues et la Teinture à Lèvres, notamment), c’est pourquoi je me suis laissée tenter à nouveau la semaine dernière. J’en ai aussi profité pour acheter quelques produits Joe Fresh pour les faire découvrir à Mathilde, ma correspondante beauté, peut être qu’elle vous en reparlera, qui sait. De mon côté, je vous présente mon dernier craquage beauté: le Fard à Joues poudre teinte “Rose” (6$CAN) et le Baume Teinté pour les Lèvres teinte “Tulipe” (8$CAN), lesquels j’ai ajoutés à mon panier d’épicerie, parmi le lait, le sac d’oranges et le bouillon de poulet, tels des denrées essentielles.

Alors voici ce que j’en ai pensé: Le blush poudre est pigmenté juste ce qu’il faut, sa belle teinte rose pivoine réveille le visage et ses très subtils pigments irisés le rendent très naturel en apparence.  Pour le prix, on ne peut pas faire mieux. Pour ce qui est du baume teinté, j’adore sa couleur un brin électrique qui donne du pep au visage.  Par contre, en toute honnêteté, je ne le trouve pas spécialement hydratant (vraiment moins performant sur cet aspect que les Lip Butters de Revlon) et sa tenue n’est pas géniale.  Mais je l’aime, je l’utilise et je le réapplique (souvent!) pour sa belle teinte semi-transparente sans brillants qui me fait rêver au printemps.  Si pour les grands soirs je resterai fidèle à mon rouge à lèvre Chanel ou Dior du moment, ce petit “glacé” à lèvres est adéquat pour le jour, pour ces applications éclair et ces moments où on ne veut surtout pas avoir l’air d’en avoir trop fait.

Voyez par vous même:

1- Ci-dessus, Boucle d’Or, avec une BB crème et du cache-cernes (beaucoup!), avant la transformation Joe Fresh.  Elle a dormi 5 heures, Bébé Ours s’est réveillé 3 fois et Petite Ourse est venue dormir dans son lit à un certain moment. Elle rêve au café au lait qu’elle s’achètera chez Starbucks lors de la promenade.

2- Ci-dessus, Boucle d’Or applique le blush Rose sur le bombé des pommettes puis remonte le long de l’os pour fondre la couleur et donner de la définition au visage. (Oui, oui, c’est bien un panier de linge à plier derrière mon épaule! J’ai le sens des priorités, moi.)

3- Boucle d’Or applique le baume teinté à même le tube, en repassant plusieurs fois sur les lèvres pour en intensifier la couleur.

Résultat final: Mille fois mieux! Des joues rosées de fille qui a dormi 10 heures et des lèvres lisses à l’apparence de sécheresse atténuée. Le tout, pour 14$. Boucle d’Or est prête à commencer sa journée du bon pied. Direction Starbucks.

Sense and Sensibility

Je vous avais promis de vous en parler dès que j’aurais mis la main dessus, le blush Rosy Glow de Dior (teinte Pétale), issu de la collection Garden Party, un blush poudre rosé qui s’adapte à l’humidité de la peau de chacune pour créer une teinte rose bonne mine sur mesure. Oh, comme j’ai eu raison d’attendre! Entre mon nouveau blush et moi, c’est l’amour!

Si le fard peut paraître un peu mat et rose froid (teinte bleutée) dans son écrin, sur les joues, il se réchauffe rapidement pour se transformer en la plus élégante couleur de pétales de roses. Dior nous dit: “Grâce à la technologie Fresh Color Reveal qui réagit à l’humidité de la peau, le rose monte graduellement, comme une émotion“, et c’est exactement cela. Je cherche depuis quelques jours comment vous décrire le look final que me donne ce blush et j’ai finalement trouvé aujourd’hui: il fait des joues victoriennes! Vous vous rappelez Lady Marianne Dashwood (jouée par Kate Winslet) dans le film Sense and Sensibility? Ses petites pommettes de jeune fille sensible dans la campagne anglaise chargée de rosée? Alors vous aurez une idée du look romantique que confère ce blush.

Le Rosy Glow est vendu dans le poudrier compact signature des items de la collection Diorskin: d’un côté la poudre embossée du logo Dior, de l’autre un petit pinceau. La poudre est fine, parfumée d’un (très) discret parfum de roses et bien pigmentée.  Il en faut à peine et à ce titre, j’estime que mon blush me durera très longtemps. Bien que le pinceau dans le boîtier ne soit pas de mauvaise qualité, j’utilise un pinceau à blush MAC pour appliquer le produit, lequel je fonds uniquement sur les pommettes.  Le voile de couleur se dépose en transparence et on peut parvenir à un look ultra-naturel comme un à look très maquillé. L’hiver étant dans son mois le plus sombre, ma peau est, quant à elle, à son plus pâle et je dois dire que ce blush semble mettre ma pâleur en valeur en conférant une certaine émotivité à mon visage. Toutefois, j’imagine que ce fard pourrait me donner des joues de Charlie’s Angels avec un teint un peu hâlé en vacances, du style la fille en super forme (un autre look que j’adore!), j’ai donc bien hâte de tester sous le soleil. D’une manière ou d’une autre, je préfère le naturel alors je garde le geste léger et le reste de mon maquillage frais.

Pour compléter mon look de Lady Marianne, je me fais une paupière “émotive” avec l’ombre à paupière Kitten de Stila, un champagne irisé (mais sans paillettes) que j’applique également sur l’os en haut de mes joues pour éclairer mon visage.  J’applique ensuite plusieurs couches de mascara; le nouveau mascara Diorshow New Look en noir est ma dernière découverte, il me fait des cils lourds de mystère. Je complète le tout avec une teinte rosée sur les lèvres (pour l’instant je suis fidèle à mon Lip Glow de Dior mais les produits pour les lèvres de la collection Garden Party me font sérieusement de l’oeil).  Et voilà, le look le plus fleuri du printemps est chez Dior cette saison et il fait sérieusement rêver en attendant les beaux jours…

Y’a d’la joie!

Impossible de ne pas parler de Bourjois, cette mythique marque qui est sans doute l’une de mes préférées et qui est désormais disponible au Canada depuis quelques années, à ma plus grande joie.

Bourjois fait partie de mes premiers souvenirs de coquette. Ma tante revenait de Paris et avait fait découvrir les rouges à lèvres “brillants” (lire “irisés”, c’était les années 80, quand même!) et les blushs (les fameuses petites boîtes rondes qui ressemblent à des macarons Ladurée) à ma mère et ma grand-mère. Elles étaient sous le charme. Ça faisait rêver. Ma mère en mettait à ma soeur et à moi pour nous amuser durant les vacances et je me rappelle de l’odeur, spécifiquement. Comme un poudré délicieux. Ça sentait les voyages et le loin-loin-loin.

Les années ont passé et je suppliais maintenant mes amies voyageuses ou une amie de ma mère (merci Isabelle!) de m’envoyer tel ou tel produit Bourjois que j’avais vu dans une revue française (leurs pubs sont toujours assez iconiques). Quand je recevais mon paquet j’ouvrais la petite boîte ronde et j’inspirais à fond. Hmmm…So French. So chic. Un monde de possibilité dans la tête, je m’imaginais en trench avec une robe en vichy et des ballerines Repetto aux pieds, marchant rue de Pontoise par un beau jour de printemps, allant acheter poireaux et yaourts. Rien que ça.

Puis, Bourjois est arrivé dans certains Pharmaprix et a commencé à faire vraiment partie de mon quotidien.  Au delà de mon attachement sentimental, c’est là que j’ai compris que ce qui fait que cette belle marque perdure depuis 150 ans, c’est la qualité de ses produits avant tout.  Voici donc les items que je vous conseille pour découvrir la marque:

1-Petite Boîte Ronde Blush

Légendaires, ces blush ont un parfum distinctif de riz sucré et de rose poudrée, le parfum d’une époque révolue où les femmes avaient des ombrelles pour se promener au parc. La texture des blush est non sans rappeler celle des blush Chanel, soyeuse, fine et légère. Le rendu est, quant à lui, bien pigmenté.  La petite boîte ronde est parfaite pour le sac: équipée d’un petit miroir dans le couvercle et d’un mini pinceau lové sur le blush (lequel n’est pas idéal mais peut dépanner en cas de retouches). La technologie du fard cuit fait que le produit est très peu volatile, le fard Bourjois dure donc longtemps, longtemps.  Une fois posé sur les joues, il est difficile de trouver blush plus doux, plus romantique, plus lumineux. Les couleurs que je préfère sont le 34-Rose d’Or, le 16-Rose coup de foudre et le 48-Cendre de Roses Brunes. Enfin, depuis un an environ, la marque propose un fard enlumineur que j’aime beaucoup, la Touche Illuminatrice 97-Rose essentiel, que je pose sur le haut de l’os des joues.

2-Le fond de teint Healthy Mix Serum

Je vous en avais parlé ici mais je tiens à le souligner, ce fond de teint, c’est vraiment une cure de vitamines pour le teint. Sa tenue est excellente et sa couvrance naturelle. Je l’ai adopté pour les jours de grise mine. Juste l’utiliser me donne envie de manger des fruits et de me fabriquer une passe à cheveux avec des baies comme dans la pub (voir ci-dessous…J’adore cette passe à cheveux! ). La teinte 51-Vanille clair me convient parfaitement.

3-Gloss Rose Exclusif & Gloss Effet 3D

Je vous ai parlé du Gloss Rose Exclusif que j’adore ici, mais je vous dirais que j’aime bien tous leurs produits à lèvres. Les couleurs du Gloss Effet 3D sont telles que chacune trouvera la teinte qui lui va (parmi les teintes translucides, nude, paillettées…) et j’adore l’applicateur-pinceau qui permet une application d’une précision quasi-chirurgicale. Enfin, l’utilisation devient un véritable plaisir grâce à la texture sirupeuse du produit qui donne un fini lèvres sérieusement pulpeuses. Enfin, ce qui ne gâche rien, l’emballage est élégant comme tout dans le sac à main.

4- Petite Boîte Ronde Ombre à paupières 

Même principe que les blush, version ombre à paupières, avec cette fois un petit applicateur éponge. Superbe rendu, excellente tenue, choix de couleur extra. Il y a vraiment de quoi s’amuser, surtout lorsqu’on sait que Bourjois lance de nouvelles teintes à chaque saison pour refléter les tendances du moment. De mon côté, j’ai un faible pour la teinte 14-Gris délicat, le 25 (envoyé de France, un superbe gris perle pailletté qui faisait partie de la collection Ballerine du printemps dernier) et le 90-Blanc Diaphane (à utiliser dans le coin interne de l’oeil pour apporter de la lumière). Les ombres peuvent être utilisées à sec ou avec un applicateur mouillé, pour plus d’intensité.

5- Le Crayon Effet Smoky

Ce crayon, je l’ai toujours avec moi.  Je l’ai en noir mais je l’aimerais en gris aussi. Il permet de se faire des yeux estompés comme on le voit sur les mannequins, moi qui ai toujours eu de la difficulté avec ce maquillage. La texture du crayon est élastique et se travaille hyper facilement grâce à l’embout éponge intégré.  En 30 secondes, on floute les lignes, on se fait des yeux de Kate Moss, on a un regard profond. On passe du bureau au club, de la réunion au rendez-vous. Un must pour toutes celles qui n’ont pas apprivoisé le maquillage yeux de chat. Existe en marron, vert profond, mauve foncé, gris et noir.

À découvrir aussi chez Bourjois; le royal vernis So Laque! Ultra Shine, teinte Rose Lounge que la Princesse Kate Middleton portait à son mariage, les nombreux mascaras et les rouges à lèvres Sweet Kiss.

Enfin, avant de vous déplacer dans un Pharmaprix, je vous conseille de vérifier la disponibilité de la marque sur le site de Bourjois Canada pour éviter les déceptions. En effet, la marque n’est pas disponible dans chaque Pharmaprix mais le site a un engin de recherche qui vous permettra de localiser un point de vente près de chez vous au moyen de votre code postal.  Alors à défaut de pouvoir aller vous acheter yaourts et poireaux en ballerines, rue de Pontoise, vous aurez tout de même un petit quelque chose d’oh-so-French à vous mettre sous la dent.