La beauté du Yukon

Welcome to la yourte

La vue de la yourte

Vous vous rappelez de ma soeur, (mon Goglu) adoré? L’été dernier, elle est allée au Yukon, avec sa petite famille. Territoire hyper sauvage et paysages qui donnent le vertige, c’est un coin où tout le monde a un chien (pour avertir de la présence d’ours) et où le visuel est vraiment digne d’un film d’aventure.
Of course, il fallait que je fasse une petite entrevue avec ma soeur sur la beauté au Yukon, histoire de tout vous raconter et surtout, de vous montrer.
Oh hello

Oh, hello!

Sortir de la yourte

La vue de la yourte

-Qu’est-ce qui t’a le plus impressionnée au Yukon?
Les vastes étendues de nature où rien n’a été touché sont partout. Tout, tout, tout est sauvage. Et la gentillesse des gens au Yukon est étonnante: on sent que le temps n’a pas le même sens qu’en ville. Les gens prennent le temps de dire bonjour, de s’intéresser, ils demandent à connaître un peu de ton histoire, à savoir pourquoi tu es là. Il y a un réel intérêt pour les inconnus de passage, comme si, le seul fait de se retrouver dans ce lieu retiré nous donnait quelque chose en commun. Ils ont un peu raison.
North
Toundra

La toundra

-Quels produits de beauté t’ont suivis?
Mon nettoyant, avec lequel je me lave le visage le soir pour me démaquiller et mon sérum Le Body Shop que j’applique le soir sur une peau propre. Le matin, je m’aspergeait d’eau froide (et elle est très froide, brrrr!) et je me maquillais légèrement pour rester le plus naturelle possible. Sinon, un maquillage plus soutenu aurait trop détonné avec ce genre d’environnement.
Come with me to Yukon

Yukon essentials – dans des baies d’églantier

-Des constats beauté lors de ce voyage? 
Oui, là bas, j’ai remarqué que les gens sont plus naturels dans leur manière de s’arranger. Rares sont les masques de maquillage, mais toujours j’ai senti beaucoup de chaleur. La plupart des gens misent sur un look plein-air: des joues hâlées par le soleil, les cheveux attachés (à cause du vent) et un mode de vie actif. Beaucoup de choses sont dites avec le regard. J’ai souvent senti sur moi des regards bienveillants qui me réchauffaient le coeur. J’ai aussi eu des moments où je me suis sentie un peu superficielle avec mon mascara et ma timidité urbaine. Là-bas les coeurs sont grands ouverts.
Tabasco

“Let’s call you Tabasco”

Montagnes

Bienvenue à Carcross, Yukon

-Parles-moi de tes découvertes beauté? 

Ouiiiiii! Alors, j’ai découvert Aroma Borealis, un petit magasin sur la rue principale à Whitehorse qui propose des produits naturels et préparations maison. La propriétaire a écrit des livres sur les herbes boréales et je plonge régulièrement dedans (The Boreal Herbal: Wild Food and Medicine Plants of the North). J’adore sa vision de la nature! Et je t’ai acheté un savon de mousse de lichen et de la tisane!

 

Souvenirs du Yukon

Souvenirs beauté rapportés par ma soeur: de la tisane de baies d’églantiers (excellente pour le teint!), du sirop de baies d’églantiers fait par ma soeur, du savon de baies de genèvre et mousse de lichen (so exfoliant!)

Et j’ai aussi adoré le magasin général de la rue principale de Carcross qui propose un vrai bric-à-brac, y compris des produits de beauté sur des tablettes pleines de boîtes vintage. Totalement ton genre.
Yukon beauty General store
-Des souvenirs en vrac? Qu’est-ce que tu rapportes dans ton coeur et ta valise?
J’ai cueilli plein de baies d’églantier le dernier jour, que j’ai rapportées à Montréal (dans l’avion) pour faire du sirop. J’avais une vraie récolte dans mes sacs! Sur la crème glacée c’est dément mais là-bas on recommande d’en prendre une cuillerée tous les matins puisque c’est plein de vitamines. Pour une partie du voyage nous avons dormi dans une yourte magnifique (Travelling Light Yukon) et c’était aménagé comme dans la vraie histoire de Boucle d’Or. Les déjeuners dans la maison principale étaient juste parfaits. Ça fait réaliser qu’on n’a pas besoin de grand chose.
Yourte outside

Welcome to la yourte

Yourte magnifiqueCome inside

Yourte vanity

Vanity nordique de rêve

YourteYum breakfast

J’ai appris à être patiente, à faire de la route longtemps pour aller au bord d’une rivière, pour juste lancer des cailloux. J’ai marché beaucoup, j’ai vu des aigles voler en cercle et aussi, j’ai vu briller plein, plein d’étoiles et d’aurores boréales, j’ai eu peur de milles ours que j’imaginais au tournant des sentiers, j’ai juste été dans le moment, sans avoir trop conscience de rien d’autre, ce qui est toujours énorme. Un chien venait immanquablement à notre rencontre partout où l’on était, et on leur donnait des noms inventés: Tabasco, Grosse Guimauve, Banjo…
Un autre chien

“Nous t’appellerons Grosse Guimauve parce que…Parce que.”

Tabasco

Et toi tu seras Tabasco!

Je me suis nourrie de beaux paysages, de gentillesse sans double-sens et de tisanes d’herbes locales. Et j’ai eu froid, froid, froid: d’ailleurs, il a neigé au mois d’août:
De la neige en août

De la neige au mois d’août!

Et tu as vu un ours? 
Non…mais mon mari oui! L’ours a mangé son lunch! Sinon, j’ai souvent entendu japper les chiens du coin, ce qui nous fait dire que les ours n’étaient jamais loin.

Big in Japan


Big in Japan - the perfect blushDepuis toujours, je suis mystifiée par le je-ne-sais-quoi des mannequins J.Crew. Elles sont belles en ce qu’elles ont l’air reposées, super brillantes, pleines de personnalité et vraiment cool, mais surtout, elles ont l’air de s’amuser. Je voudrais totalement être leurs amies. Jenna Lyons a parfaitement articulé ce que j’aimais sans arriver à mettre le doigt dessus quand elle dit: “There has to be something that’s a bit undone” (pour que ce soit sexy). Et je suis totalement d’accord.

Capture d’écran 2016-05-13 à 22.56.07

Le sexy à la J. Crew: beaucoup de naturel et plein de couleurs (Crédit photo J. Crew)

Capture d’écran 2016-05-13 à 22.56.25

“…a little bit undone”. (le chic un peu défait). J’adore. (Crédit photo: J. Crew)

Alors quand Jenna Lyons donne LE secret du blush utilisé lors des photoshoots J.Crew, elle a toute mon attention. Et même si ce précieux produit n’est disponible qu’au Japon, je ne laisserai pas ce genre de détail m’arrêter. Il s’agit du Canmake Cheek Cream et, dans les mots de Jenna, c’est un trésor. Littéralement, elle dit: “It’s a treasure“. Et oui, j’ai totalement arrêté de respirer en lisant cela.

Capture d’écran 2016-05-13 à 22.59.36

Un éclat brillant…(Crédit photo: J. Crew)

The glow J.Crew

…avec un rouge à lèvres de pin-up. (Crédit photo: J.Crew)

Comme mon amie A-M partait faire du ski au Japon, je lui ai demandée de m’en rapporter un, if possible. Et comme je n’étais pas certaine du numéro de la teinte du blush dans la photo de Jenna (que j’ai indiquée par une flèche sur la photo textée à mon amie A-M), elle est revenue avec…4 blush! 四!!!

Canmake Cream Cheek

Canmake cream cheek (dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant à midi): teinte CL01, 14, 13 et 05.

Et, c’est vrai: ces blush sont de véritables merveilles. Ils restent lustrés sans être collants, font des joues glowy qui durent toutes la journée et on peut en mettre un petit rien sur les lèvres, sous le baume. Jamais plaqués, poudreux, ils ne mettent pas en relief les irrégularités de la peau et au contraire, semblent lisser. Mini-boîtiers de plastique légers, on dirait du maquillage d’enfant pour jouer à la princesse. J’utilise les miens pour les jours où j’ai envie de beauté hyper naturelle au bureau, pour ces samedis matins de t-shirt froissés et jeans ou pour aller faire du sport. C’est totalement le genre de produit bonne-mine qui donne un petit coup de fouet au teint quand on est fatiguée et qu’on n’a envie de rien. Ce qui est encore mieux: l’utiliser avec un fard illuminateur (hello RMS Living Luminizer) et un rouge à lèvres super pop.

Canmake Cheek Cream

Canmake Cream Cheek (de gauche à droite): 05, CL01, 14 et 13.

Parmi tous mes blush Canmake, mon favori est justement la teinte hyper vitaminée CL01, qui, j’en suis quasi-certaine, est la teinte chouchou de Jenna Lyons aussi. (On devrait totalement être amies). C’est un vrai rouge-rose de pomme de tire, de blush de fille dans une pub de Coca-Cola des années 50, une vraie teinte de punch aux fruits sans fruits dedans, complètement magique. C’est le blush parfait pour un look un rien sexy mais totalement undone. Exactement comme j’aime.

What’s up Wanderlust

thumb_IMG_6244_1024 Ah, Wanderlust: c’était comment? Par ces jours encore trop froids (sérieusement, le printemps, il est où? Je porte encore des bas collants!! Uncool.)  retournons sous le soleil du mois d’août, pour mon topo sur cet événement que j’ai adoré! (Pour celles qui ne sont pas familières avec Wanderlust, il s’agit d’un festival nomade yoga-plein-air-musique-bien-être, qui célèbre la pleine conscience et la joie. Papa Ours dit que c’est “un festival de hippie” mais noooon- c’est parce qu’il n’y est jamais allé. (Vous pouvez lire ce que j’en ai dit ici, ici et ici).

thumb_IMG_6279_1024 C’était donc la seconde année que j’assistais à Wanderlust Tremblant, à Mont-Tremblant (évitons la confusion). L’an dernier j’y étais allée pour une seule journée avec mon amie A-M, qui cette année n’a pu m’accompagner car elle faisait du ski en Argentine. Cette année j’avais décidé d’y aller deux jours tant j’avais adoré mon expérience de l’année précédente et ce, même si je serais seule. Mais, ma soeur, en voyant mon article pré-inscription, m’a vite téléphonée pour me dire qu’elle viendrait avec moi. Hiiiiii, SO fun!

Vite, la préparation. Nous avons décidé qu’il nous fallait des COURONNES DE FLEURS! Et un bon lunch maison (c’est à dire, commandé à un resto de Montréal). Nous nous sommes inscrites en ligne. Ma soeur s’était d’abord inscrite sous son vrai nom, puis, quand je lui ai fait remarquer que son nom serait visible à tous sur le site web, elle a décidé d’en changer pour un nom “plus créatif”. Elle a brainstormé pendant 15 minutes au téléphone (“Oh oui, je vais être…Yogi Migratoire! Oh non, Yogi Dans le Désert! Oh non, je vais être…“). Vous savez, ma soeur a un vrai don pour donner des noms, elle avait même donné un prénom à son store de fenêtre quand on partageait la même chambre (PlasticoMagie, no less). Quand elle a eu finalement choisi le nom le plus farfelu/gênant du monde, je lui ai fait remarquer qu’elle devrait aussi se présenter à chaque entrée de cours sous ce nom à un humain qui prendrait sa présence. Oups. Révision du nom- on recommence le tout le processus pour trouver le Faux Nom Normal mais Spécial Parfait qui fait quand même naturel.

thumb_IMG_6266_1024

Nous avons ensuite choisi nos activités: un cours de méditation et beaucoup de cours de yoga. Nous voulions aussi des temps libres pour se promener sur le site (et oui, magasiner- les shorts de yoga qu’on y vend y sont top et font un derrière parfait!).

La veille de Wanderlust, en partant vers le Nord, nous sommes arrêtées au resto Aux Vivres prendre des bols Dragon pour notre “lunch maison” et nous nous sommes couchées tôt, au chalet, pour être bien reposées et partir avec le soleil levant le lendemain. Mais comme j’ai supplié ma soeur d’essayer mon nettoyant, mon masque, mon exfoliant, ma crème contour des yeux, mon sérum, ma crème de nuit et mon baume à lèvres et de me donner toutes ses impressions sur chaque produit, il était passé minuit quand on s’est endormies.

Le matin, avec l’aube, nous avons mis nos leggings et créé un maquillage léger et glowy (“blissed out yogi” était mon thème personnel) sur une bonne couche d’écran solaire et hop: en route pour Tremblant.

En passant, je vous signale que ma soeur a davantage de rouges à lèvres que moi dans son sac! Photo à l’appui:

Les rouges à lèvres de ma soeur - tous dans son sac!

Les rouges à lèvres de ma soeur – tous dans son sac!

Ah oui et en chemin nous avons croisé… un renard!! Ce qui, bien entendu nous avons interprété comme un signe non-équivoque que le renard était notre animal totem.

Un renard croise notre chemin!

Un renard croise notre chemin! Are you my totem animal?

À Wanderlust nous étions trop excitée (presque trop pour faire du yoga). Le site était magnifique, le concept beaucoup plus raffiné que l’année précédente. Il y avait davantage de tentes, plus d’indications, une carte détaillée du site, un magazine Wanderlust nous était remis…Bref, nous étions hyper bien accueillies.

Nous avons débuté notre cours de yoga du matin (hanches et torsions) sous le soleil. Le soleil dans les yeux, au coeur des montagnes, chaque mouvement nous semblait important. Et quand nos regards se croisaient à l’envers, on souriait; faire du yoga avec sa soeur c’est juste top, surtout hanches et torsions parce qu’on se met dans de drôles de positions.

thumb_IMG_6276_1024

Ma soeur trouve la parfaite roche plate pour faire un pique-nique.

Nous avons ensuite décidé de prendre le téléphérique pour aller dîner en montagne. Nous avons marché longtemps, en flip-flops, sous le soleil pour trouver le petit coin parfait. Toutefois, une fois assises sur notre parfaite grosse roche plate au bord d’un ruisseau étincelant nous avons constaté que…nous n’avions pas d’ustensiles! Nous avons bien entendu interprété cela comme un message non-équivoque de l’univers nous disant de revenir à nos sources et de manger nos carottes et betteraves râpées pleines de vinaigrette avec nos mains. No probem. Bon, nous n’avions pas de serviettes de table non plus. Ce que nous avons compris comme un signe évident qu’il vaut mieux ne pas faire de pique-nique en montagne. Je me sentais tout de même vraiment hippie quand des randonneurs nous croisaient et nous regardaient manger notre pique-nique avec nos mains.

The perfect lunch!

The perfect lunch!

En après-midi nous avons fait du yoga sous le soleil, en musique, nous avons flâné au petit marché (mention spéciale à ma super nouvelle camisole “Hanging’ with my omies” achetée chez Inner Fire), nous avons chanté le OM collectif en vague dans les montagnes, nous avons suivi le trop génial cours de méditation de Lyne St-Roch (qui est si sympathique!), sans oublier notre cours de yoga dans le noir, sous les blacklights, vêtues de blanc sur les beats d’un dj. So fun!

Wanderlust, the book

Wanderlust, the book

N’oublions pas que nous avons pris le temps de feuilleter le livre Wanderlust (trop génial) dans l’herbe, en se promettant de le lire un peu toute l’année pour “rester dans l’esprit d’ici”. Nous avons fait des bracelets dans la grande tente en écoutant DJ Drez et nous sommes reparties heureuses, sereines, pleines d’amour et de paix et d’équanimité (c’est tellement l’important l’équanimité). Nous nous sommes jurées de revenir tous les ans, en petit rendez-vous entre soeurs, et de brainstormer dès maintenant à nos faux-noms pour l’an prochain.

thumb_IMG_6321_1024

Le lendemain, je suis retournée à l’événement, seule. Ça m’a permis de constater combien l’événement est aussi bien pour les personnes qui y vont seules qu’entre amies.

J’ai eu un coup de coeur énorme pour le cours de yoga avec Amanda Giacomini et son mari, DJ MC Yogi, un duo ensoleillant! Le cours a commencé par un conte bouddhiste raconté par Amanda, puis, des enchaînements de yoga, de la danse, le tout sur les beats mi-reggae, mi-hypnotiques de DJ Drez et de MC Yogi. C’était très différent, magique, j’aurais aimé que ma soeur puisse vivre ça! (cliquer ici pour avoir une idée de l’ambiance).

thumb_IMG_6317_1024

Le canard que j’ai croisé …

Je me suis ensuite promenée toute seule et j’ai croisé…un canard. Et j’ai perçu cela comme un signe absolument non-équivoque de l’univers qui me disait que le canard était aussi mon animal totem.

thumb_IMG_6375_1024

Mon cours avec Dharma m’a fait beaucoup réfléchir. Et puis, en fin de journée, je me suis retrouvée au beach party de clôture de Wanderlust, un cours de yoga/danse sur la plage, où la bonne humeur était à l’honneur et où, face au lac et sous le soleil, j’ai senti que mon énergie avait exponentiellement augmenté au cours du weekend. J’ai dansé sous le soleil comme jamais (Peace Sign, Give Love, Dancing in the Sun– autant de chansons de MC Yogi qui me remettent dans le moment que j’ai téléchargées à mon retour)! J’ai sautillé, fait le pont, le cobra, le guerrier, j’ai fermé les yeux et j’ai vraiment oublié qui j’étais, ce que je faisais, si ma ponytail était frizzy (elle l’était) et j’ai oublié d’être peut être gênée à l’idée que quelqu’un pouvait me regarder danser. Ce genre de trucs ne m’arrive jamais à moi. Si c’est ça être hippie, c’est assez cool! (Mais ça n’est PAS un festival de hippies!)

thumb_IMG_6383_1024

Puis, dernières respirations sur mon tapis de yoga, les yeux fermés. Quand je les ai ouverts il y avait ce message d’intention sur mon tapis (chacun en avait un différent): Prendre le temps de savourer mon café. Et comme je n’y arrive toujours pas (je fais milles autres trucs en même temps), je me dis que je n’ai absolument pas d’autre choix que de retourner à Wanderlust cette année (pour 4 jours!), on est d’accord? Ma couronne de fleurs est déjà prête! D’ailleurs, les inscriptions ont déjà commencé

P.S. Autres petites notes essentielles: Ci-dessous, ma soeur vous envoie sa recette de craquelins-maison, la parfaite collation que nous avons grignotée au cours de notre journée à Wanderlust! N’attendez pas pour l’essayer, tout le monde adore!
biscuits 'WANDERLUST'Et voici mon lineup beauté pour la réalisation de mon maquillage de yogi comblée:

thumb_IMG_6331_1024

Gauche à droite: Un stylo-feutre liner pour rehausser mes freckles (marque inconnue, mais meilleur équivalent ici)/Glossier Perfecting Skin Tint (medium)/Charlotte Tilbury Cheek to Chic Blush (Love Glow), IT Cosmetics Vanity Lipflush (je ne recommande pas: je préfère de loin le Lip Glow de Dior), Glossier Coconut Balm Dotcom (baume à lèvres et éclat général).

Une lecture pour voyager beauté

IMG_0057J’ai reçu pour Noël le livre de Charlotte Cho, la fondatrice de la e-boutique de produits de beauté coréens Soko Glam – et je l’ai lu d’un trait. “The Little Book of Skincare” est un manuel de beauté hyper complet qui fait voyager: d’abord, à travers le voyage personnel de Charlotte Cho, coréenne-américaine, qui a grandi en Californie avec le balayage et le bronzage qui va avec. Puis, en Corée, lorsque Charlotte ira y faire un stage et découvrira les arcanes de la beauté, les rituels et produits de soins de ce pays qui accorde une très grande importance aux soins de la peau, à un teint zéro-défaut et à l’épiderme bien rebondi. (Cet article vous éclairera davantage sur l’importance accordée à l’épiderme en Corée).

IMG_0049

J’ai tellement appris en lisant ce livre qui est une vraie bible d’information! Les produits-phares, les textures, les marques, la culture, les rituels (double-nettoyage quelqu’un?) et les routines; tout y est. Ce livre est comme un visa d’entrée dans l’univers coloré et adorable des produits de beauté coréens qui en soi, constituent un monde aussi exotique que cryptique, même pour la beautysta avertie.

D’abord, ce livre donne envie de prendre soin de soi: c’est écrit simplement et même les plus novices s’y retrouveront. On commence par la base mais, même si on connait les bases, on lit quand même et ça semble tout nouveau, vu d’une autre perspective. Ça fait du bien. Ensuite, j’ai appris plein de petits trucs pour me rapprocher de ces idéaux de peau éclatante tant convoités par les coréennes, des trucs que je n’avais jamais entendus auparavant. Du fard illuminateur sous les yeux (oui-oui; c’est magique- on a l’air d’un bébé qui a bien dormi!), un humidificateur de bureau (pas encore eu l’audace d’essayer mais ça ne saurait tarder) et l’importance de s’exfolier le corps à fond (je rêve d’aller dans un spa coréen où, il parait, l’exfoliation fait monter les larmes aux yeux tant elle est intense mais après, on se sent vraiment chenille-sortie-de-sa-chrysalide). Enfin, c’est une lecture complètement immersion sur les valeurs et rites de beauté de ce pays, riche d’anecdotes personnelles et de petites capsules d’information. Le ton est bon, rien de trop sérieux, rien de prétentieux mais on sent tout même l’expertise et l’expérience qui appuie l’ouvrage. Ça donne même envie d’écouter des soap opéra coréens, ne serait-ce que pour l’inspiration maquillage qui crée de vrais vents de folie magasinage (le rouge à lèvres Rouge Pur Couture YSL No. 52 a été en rupture de stock longtemps après que la vedette de My Love from another star l’aie porté dans un épisode).

IMG_0062-2

Bien sûr que ça donne envie d’aller magasiner des cushion-compact, laits solaires et masques de tissus et d’aller faire un tour sur Soko Glam Toutefois, en lisant je n’ai vraiment pas eu l’impression que l’auteur écrit dans une perspective de vendre les produits de sa boutique: il s’agit d’un véritable ouvrage de référence. (De toute façon, on trouve de plus en plus de ces produits facilement, même chez Sephora). Enfin, il y aussi des notes sur où magasiner en Corée et aussi, sur où aller prendre un café et une pâtisserie à Séoul…Ça donne juste tellement envie d’aller en Corée!

Enfin, autre détail à ne pas négliger; ce livre donne faim! Les descriptions des mets coréens de l’auteur donnent envie d’aller boire un thé, de mangers des nouilles, d’aller au petit resto coréen du coin. D’ailleurs, en finissant le livre, ma première remarque à Papa Ours a été: “Il faut que tu lises mon livre The Little Book of Skincare! Ça donne plein d’information sur les mets coréens!“. Ce à quoi il a répondu en riant: “…ça ou je pourrais aussi lire un livre sur la gastronomie coréenne.“. Touché. Alors soyons clairs: The Little Book of Skincare parle avant tout de soins, de maquillage et de beauté à la coréenne et c’est précisément ce qui me plaît. J’adore quand la beauté me fait voyager!

P.S. Autre détail à ne pas négliger: les petits dessins du livre sont adorables, juste parfaits.

Mes produits pour penser à Paris

Paris, toujours

Paris, c’est une ville que j’aime d’amour, depuis que je suis petite, même si je n’y suis pas allée autant que j’aimerais. Sur plusieurs photos de classe primaire  je porte d’ailleurs une épinglette “J’❤ Paris” au col de ma robe. Longtemps, j’ai rêvé de cette ville sublimée par Francis Lemarque dans la chanson qui jouait dans l’auto en vacances. Et les miniatures de “Cuir de Russie” de Chanel, comme les blush Bourjois, me faisaient sentir plus près encore de cette ville qui a tout de magique.

Cette semaine, j’ai le coeur gros. Aussi, histoire de me sentir encore plus proche de cette ville que j’aime tant, je fais exprès d’utiliser quelques produits très Paris. Utiliser des produits qui me font penser à Paris, c’est un peu ma séance de recueillement quotidienne. En silence, je pense aux victimes, à leur famille et proches et je me concentre très fort pour envoyer de l’amour. Voici ces quelques produits qui évoquent pour moi Paris et font partie de ce petit rituel:

  • La poudre Caron (ici en poudrier à picots format voyage avec la mini- houppe en duvet de cygne): mythique, cette poudre sent bon la rose et le temps suspendu. Il n’en n’existe pas de plus fine, de plus translucide, de plus lumineuse. Et la houppe en duvet de cygne? Elle compte à mon sens pour le trois-quart de la poésie de la poudre en tant que telle.
  • Le blush Guerlain Rose aux Joues, teinte Morning Rose: soyeux, délicat, presque victorien dans son éclat fleuri, cette merveille sent bon la violette et donne vraiment bonne mine.
  • Le rouge à lèvres Diorific Mat, teinte 750, Fabuleuse: Vous savez combien j’aime les rouges à lèvres mats de Dior, à la fois hydratants, lumineux et veloutés. Le Fabuleuse est ce rouge-rouge classique, essentiel.
  • La crème Effadiane des Laboratoires Sinclair Pharma: une crème que j’aime beaucoup quand ma peau commence à tirailler, à manquer d’éclat ou encore, à être affectée par le temps plus froid. Pour les peaux sèches à très sèches, en pharmacie (en France mais malheureusement, pas ici).
  • La crème Sleep and Peel des Laboratoires Filorga: Ma crème de nuit ces jours-ci pour exfolier ma peau doucement et révéler un teint plus clair et bien hydraté. Filorga est maintenant disponible chez Pharmaprix.
  • Le parfum Jour d’Hermès Absolu, d’Hermes: Ce parfum, voilà plus d’un an que je le porte et je n’arrive pas à en changer. Et quand je vois mes oursons dormir en cajolant mon foulard ou chemisier de la journée je me dis que, finalement, c’est certain que je ne changerai surtout pas et que c’est très bien comme ça.

Prochain arrêt: Wanderlust Tremblant

Hike

Vous vous en souvenez: j’avais adoré mon expérience à Wanderlust Tremblant l’été dernier, ce super festival bien-être qui a lieu dans les Laurentides, à Mont Tremblant. Je renouvelle donc l’expérience cette année avec bonheur! Je viens d’ailleurs de choisir tous mes cours: méditation du matin et marche en montagne, cours de yoga divers et même…cours de yoga néon (dans une atmosphère black lights avec musique!). Mais non, je n’ai pas opté pour la course en montagne “Bienvenue aux Enfers!”…

Les festivals Wanderlust se disent être des “festivals de la vie”. Si ça vous semble trop chakras, auras et encens détrompez vous: c’est un festival rassembleur qui mise sur le bien -être et le bonheur. Leur mission: créer un environnement qui permet de voyager, pratiquer le yoga, écouter de la musique, bien manger, être vert, apprécier l’art et créer une communauté qui vit dans la pleine conscience. Plus concrètement? On s’y sent comme une enfant en colonie de vacances, avec même des cours de hula hoop! Enfin, cette vidéo décrit mieux que moi Wanderlust (et me donne très hâte à l’édition de cette année!):

Comme vous savez, il existe tout plein de festivals Wanderlust dans le monde (dont un au Vermont qui me tente beaucoup, moi qui adore le Vermont!). Il y en a à Hawaï, dans les Rocheuses, en Californie, et ce, tout au long de l’année. Je nous compte tellement chanceux que, non seulement Wanderlust se pose à Mont-Tremblant tout près de chez nous l’espace d’un weekend, mais surtout que ce festival coïncide avec la fin du mois d’août. C’est le moment idéal pour “retrouver son nord intérieur”, pour se recentrer avant la rentrée et refaire ses énergies pour repartir en beauté, forte et les joues roses de bonheur. J’avais absolument adoré ce festival qui se déroulait sous les premières lumières de l’automne, dans l’air pur de la montagne: flâner vers la tente pour y aller voir les spectacles d’accro yoga, boire un thé glacé après une randonnée, le cours de yoga suspendu…On n’a d’ailleurs pas besoin d’être accro du yoga, du sport ou de la méditation pour profiter de Wanderlust, ni même d’être en grande forme (j’en suis la preuve!): il suffit d’avoir envie de se retrouver un peu, de se ménager une parenthèse santé/beauté intérieure, de se permettre de recharger ses batteries autrement pour vraiment tirer profit de cette belle fin de semaine. Il y règne une ambiance cool, sereine où tous sont les bienvenue, mais aussi, où on vous laisse tranquille si vous avez envie de vous retrouver avec vous même un peu. Enfin, tout cela pour vous dire que j’y serai! Il reste d’ailleurs des places pour celles qui, comme moi, auraient laissé leur inscription à la dernière minute…c’est par ici!

P.S. Wanderlust Tremblant: 20-23 août 2015, Mont-Tremblant, Qc.

Mes essentiels de vacances

Trousse LL.BeanMe voici en vacances! Aussi, vous excuserez ce silence des dernières semaines: les  jours qui ont menés à mes vacances auront été un véritable marathon. Vous savez ce que c’est: on essaie de tout terminer et au bureau et à la maison. Et finalement on se dit “allez, je lâche prise: qu’est-ce qui peut arriver?“. Et puis en route vers la frontière on se rappelle les serviettes mouillées dans la laveuse et… Mais bon, ouf, là, tout va bien.

Au cours des prochains jours je vous parlerai de mes essentiels de vacances. Un beau bric-à-brac de ce qui enjolive mes deux semaines de repos, des lectures aux produits de soin. Je commence aujourd’hui avec une belle découverte de cette année pour moi: la trousse de toilette à accrocher L.L.Bean, fabriquée au Vermont.

Bon, avant toute chose, je tiens à préciser que je ne me suis jamais rangée dans le camp de la fonctionnalité. Jamais. Je me suis toujours imaginée voyageant (en talons hauts) avec un vanity-valisette, genre, le truc à poignée dans lequel on range des flacons de parfums rares dans leur formats pleine grandeur. De manière plus réaliste, j’adorais aussi le principe des étuis assortis H. Bendel (vous vous en souvenez?). Mais un malheureux incident de flacon d’Élixir de Beauté Caudalie suintant a fait déteindre toutes les rayures de mon étui grand format sous le plastique pour un douteux résultat “tie-dye” brun sale. Depuis, je m’étais résolue à utiliser des sacs Ziplock grands formats qui, bien que pas chic du tout, avaient l’avantage de protéger la petite robe Lilly Pulitzer du shampoing violet. Enfin, avec les oursons et la sagesse de l’expérience, je me rends compte que le vanity à poignée et les talons, bien que j’aime bien l’idée, ça ne colle aucunement à ma réalité.

Ainsi ce printemps j’ai craqué pour…le vanity L.L. Bean. Je sais, c’est pas chic. C’est même zéro poésie de la vie. Mais c’est tellement pratique que j’assume. Dans un drôle de format rappelant les boîtes à lunch (oui, oui), plein de pochettes ne demandent qu’à être remplies d’échantillons La Roche-Posay, d’huile démaquillante DHC, de masques hydratants Sisley, de petits cotons Shiseido, de crèmes de nuit Effadiane, de crème de jour Glossier, de lotion post-piqûres-de-moustiques et de lait après-soleil. Des pochettes cachées accueillent appareil dentaire, brosse à dent et soie, médicaments et pansements. Des pochettes à filet attendent limes, brosses, pierre-ponce et bonnet de douche, et, comble du merveilleux, un petit miroir détachable nous permet d’aller s’épiler les sourcils là où la lumière est optimale et ce, même si cet espace béni de luminosité est entre deux sapins. En toile facilement lavable et hyper résistante, équipée d’un cintre pour pouvoir s’accrocher n’importe où, cette trousse m’a réconciliée avec le côté pratique des choses. J’ai pris le modèle noir, que j’ai fait broder à mes initiales (en rose). Bon, ça n’est pas le chic vanity à poignée mais, vraiment, je suis comblée!

P.S. J’ai longuement hésité côté taille, hésitant entre le format large (“amplement assez grand, voyons!” selon ma mère) et le format familial. J’ai pris le large, finalement. C’est un beau format, parfait…pour les longues fins de semaines. Mais bon, je ne voyage pas spécialement léger. Alors, en attendant de m’offrir le format familial, je transporte toujours mon shampoing violet et les crèmes solaires…dans un Ziplock!

Cours de Calligraphie

Surratt Autographique Liner Chat Noir

J’ai toujours eu de la difficulté avec l’eyeliner, avec ce trait de crayon graphique qui fait des yeux de biche et donne l’illusion d’une frange de cils interminable. Je me trouve tout plein d’excuses (« mes yeux sont asymétriques-il y a un réel challenge de ce côté là, sérieusement, il faut voir pour comprendre… » / « J’ai bu un café spécialement fort, ça se sent totalement dans ma tenue de pinceau »/«vous avez senti ce mini-tremblement de terre? Merci pour ce trait raté, plaques tectoniques. » etc.). Tout de même, mon manque de compétence de ce côté est l’excuse idéale pour rechercher mieux en matière d’outil pour arriver au résultat tant recherché (c’est à dire un mix des yeux d’Alexa Chung/Anna Karina et surtout, le fameux « feline flick » (l’œil félin) de Charlotte Tilbury.

Parmi mes récentes découvertes qui me facilitent les matins et me rapprochent de mes idéaux de grands yeux de poupée je vous présente de stylo Autographique Liner de Suratt  (teinte Chat Noir). L’une de vous m’en avais parlé (merci I. !), et surtout, m’avait mise en garde contre l’impossibilité globale de mettre la main dessus. Ce stylo, depuis son lancement, est en rupture de stock partout, il y a des listes d’attente, les tablettes sont vides chez Sephora (US) et Barneys, bref, c’est ce stylo est d’une rareté jamais vue en matière d’eyeliner qui ne fait qu’alimenter encore davantage son statut de produit culte.

Mais qu’a-t-il donc de si spécial, ce stylo? D’abord, ça n’est pas un stylo mais plutôt, pourrait-on dire, une plume. L’Autographique Liner contient de l’encre liquide. Une vraie cartouche d’encre noire opaque, impénétrable comme un ciel sans lune ni étoiles, noire de noire, comme le fond d’un encrier. Mais ensuite, contrairement aux autres eyeliner qui ont une pointe de feutre, ce stylo a un vrai pinceau de poils fins, comme un pinceau de calligraphie japonaise. Il se trouve donc à être un ingénieux hybride de l’eye-liner classique avec pinceau (souvent utilisé avec de l’eyeliner gel (en pot) ou un fard noir en poudre mouillé), et du pratique stylo feutre qui voyage si bien dans la trousse de maquillage. Enfin, dernier avantage : la cartouche d’encre est remplaçable et se vend à l’unité. Comment on dit « bonheur total » en japonais ?

Considérant son statut culte vous comprendrez que je ne me faisait pas trop d’illusions quand, il y a quelques semaines, j’ai demandé au comptoir Surratt chez Barneys s’il leur restait de ce fameux eyeliner. Mais vous savez quoi, il en restait un ! Un seul, qui m’attendait ! Ma bonne étoile de l’eyeliner veillait sur moi.

Et depuis ? Depuis, c’est clair, je ne suis pas devenue Alexa Chung. Mais j’arrive drôlement plus facilement à me tracer des yeux de poupée. Ce qui change absolument tout ? Contrairement aux stylos-feutres d’eyeliner qui accrochent le long des cils et font la ligne inégale, le pinceau glisse comme de la soie. Aussi, la forme du pinceau permet un tracé fin comme un fil ou plus épais selon les envies, et est nettement plus facile à manipuler que la forme classique de pinceau d’eyeliner (comme celui de Bobbi Brown, par exemple). Et la tenue? Impeccable du matin à la nuit noire, noire, noire et même, j’en suis sûre, jusqu’aux aurores (mais ça, je n’ai pas testé). Ma conclusion: si, par chance, vous croisez un stylo Autographique Liner de Surratt à vendre, ne vous posez pas de questions: foncez-vous ne le regretterez pas! (Et remerciez votre bonne étoile de l’eye-liner pour ce coup de chance!).

Enfin, je vous laisse avec cette photo prise à la boutique BirchBox, à New York, qui explique en quatre étapes comment réussir son tracé d’eye-liner de manière assez inratable. Ça et le Surratt ensemble c’est totalement le coup de pouce dont j’avais besoin pour réussir le tracé félin.

Eyeliner 4 étapes

Vous, vous arrivez à faire le tracé d’eyeliner graphique ? Quels produits utilisez-vous pour y arriver? Des petits trucs ? Des conseils ? Votre mantra ? Dites-moi tout !

Mes achats aux États-Unis, partie 2

US2Me revoici pour vous présenter le second volet de mes achats américains! D’abord, j’achète toujours, toujours un énorme paquet d’élastiques à cheveux noirs Ouchless de Goody. Le prix ici (moins de 4$, de mémoire) ne se compare même pas avec celui de Montréal (plus de 8$, de mémoire). Ces élastiques, que je partage avec Petite Ourse, sont parfaits pour les cheveux hyper épais. À noter, ils existent aussi en version plus fine. Je les achète en pharmacie ou chez Wal-Mart.

Raphaële, Juliette (et beaucoup d’autres d’entre vous, j’en suis certaine) l’aurez reconnue: j’ai pu mettre la main sur un flacon de Luna Sleeping Oil de Sunday Riley, la petite huile bleue plébiscitée par la blogosphère qui promet un nouveau départ dans la vie, épidermiquement parlant. Je vous en reparlerai, c’est promis! En attendant, après une seule nuit, je peux déjà vous dire que c’est dément. Je l’ai achetée chez Sephora.

Je vous en parlais il y a longtemps, il est toujours aussi excellent: le nettoyant en gel Purpose. Sans huile, neutre, tout doux, adoré d’Ivanka Trump (le petit détail qui convainc encore plus que le niveau de PH, avouez…), ce petit flacon est une merveille et ne coûte presque rien (moins de 6$). Je l’ai acheté chez Publix (à l’épicerie) mais vous le trouverez aussi en pharmacie.

Mieux que le Sèche Vite (il sent moins fort et ne rétrécit pas sur l’ongle), le vernis de finition Out The Door d’INM est une vraie merveille. Moins de 5$! Je l’ai pris chez Publix (à l’épicerie). Revlon vintage ad La mythique teinte de rouge à lèvres Revlon Cherries in the Snow (celle portée par les coquettes de 1953…et d’aujourd’hui) est davantage un rose-rouge qu’un rouge pur. C’est un rouge à lèvres qui a un petit côté vintage mais dans une teinte qui aujourd’hui, est résolument moderne. Comme certaines autres teintes de Revlon, elle est non-vendue au Canada. Et à 4,57$US chez Wal-Mart, on ne peut résister! Également sur mon radar, les autres teintes vintage de Revlon: Love that Red (lancée en 1951), Certainly Red (1951- ce fût une année riche en grands crus de rouges à lèvres) et Fire and Ice (1952). N’oublions pas non plus les vernis: la teinte Raven Red, sur les ongles des belles (mais sous les gants) dès 1945, et la teinte Cherries in the Snow, lancée en 1953, pour avoir des ongles parfaitement coordonnés pour aller boire un milkshake au drugstore.

Petite note au passage: les étampes aux États-Unis sont vraiment moins chères qu’au Canada! Mais surtout, la sélection est plus vaste! Celle-ci, à motif de lapin curieux, nous permettra de confectionner de jolies cartes de Pâques. My God, j’adore les papeteries presque autant que les pharmacies! (Chez Paper Source)

Mentionnons aussi que chez Whole Foods j’ai trouvé de la Waxelene en pot, en tube, mais aussi…en sympathique format “tube de baume à lèvres”. À 3,99$US, c’est un souvenir de voyage idéal à rapporter! (Chez Whole Foods, dans le panier à côté de la caisse).

Enfin, dernières trouvailles amusantes et raisonnables: un tube de NYX butter gloss teinte Vanilla Cream Pie (eh oui, je n’ai pu résister, après ma révélation d’hier!), deux tubes de Baby Lips Maybelline (version Crystal Pink et version édition limitée 175 Petal Rebel) et une ombre à paupières Milani, teinte 16, Bella Champagne). Je sais, je sais, les Baby Lips sont disponibles à Montréal, mais ici, ils sont 2,47$ et après avoir lu cet article d’Into the Gloss, j’ai eu envie de les essayer aussi. Pour ce qui est du fard à paupières Milani, la teinte est drôlement semblable au Kitten de Stila, mais en un rien plus mat et moins onctueux (un peu moins bien, donc, mais correct).

Voilà donc pour mes petits achats de voyage, partie 2! À bientôt pour de nouvelles trouvailles, sans doute! Allez, je retourne sous le soleil!

En temps réel: mes achats aux États-Unis

US achats

On me demande souvent ce que je rapporte des États-Unis. C’est une excellente question! Bien que jadis j’aie écrit de mega articles détaillés sur le sujet (voir ici et ici), ces jours-ci, je n’y arrive tout simplement pas par manque de temps. Ce que je vous propose plutôt, bien humblement? De vous expliquer mes petits achats très brièvement, au fur et à mesure que mes vacances avancent. Car oui… je suis en vacances au soleil!

Alors, d’ores et déjà j’ai craqué chez Ulta pour ce très chic pinceau à blush Real Techniques à fini or rose. Tout doux, c’est le format parfait pour mettre un peu de couleur aux pommettes et leur faire un peu de rebondi. Je sens déjà que ce pinceau sera mon favori.

J’ai aussi pris chez Ulta un (non, en fait deux) brillants à lèvres onctueux de la marque NYX, teinte Crème Brûlée. Difficile de faire mieux pour 4,99$: c’est le parfait petit tube de gloss crème nu-rosé. Comme je n’étais pas certaine si NYX était vendue à Montréal, je n’ai pas pris de chance! Je compte aller refaire un petit tour histoire de jeter un dernier coup d’oeil aux autres teintes.

Je prends toujours aussi des faux-cils medium de la marque Ardell, car ils sont considérablement moins chers qu’au Canada, même avec le taux de change. Un bon basique à avoir chez soi pour les grands soir et qui ne pèse rien à rapporter dans sa valise. (Chez Ulta ou en pharmacie).

Toujours sur ma liste également: les rubans Fashion Tape de la marque Hollywood Secrets. Je ne peux pas vous dire combien de fois ce ruban à textile, collant des deux côtés, m’a sauvé de l’embarras: ourlet décousu, chemisier qui ouvre trop, robe cache-coeur qui a besoin de rester bien en place, le Fashion Tape est un essentiel! (Chez Ulta et dans les pharmacies CVS).

Enfin, voilà des années que je rapporte la fameuse lotion pour le corps de la marque Skin Trip de Mountain Ocean: une lotion qui fait la peau soyeuse comme c’est pas possible et qui sent très, très légèrement la noix de coco. Moi qui normalement déteste cette odeur très “salon de bronzage”, cette lotion m’a fait réaliser que le coco, version pure, sentait très bon. Comme une brise d’été. C’est donc un pur bonheur de se tartiner un peu après le soleil et de continuer ce rituel une fois revenue à la maison histoire de sentir les vacances. À titre indicatif: j’ai convertie tellement de femmes de mon entourage (même celles aux peaux ultra-sensibles) à cette crème que maintenant, on me fait plein de commandes dès que je vais aux États-Unis. Un flacon pour mon Goglu, deux pour mes amies, un pour moi… Je suis même prête à avancer que si vous achetez ce flacon, vous l’adorerez aussi! Faites-moi confiance! Je l’achète chez Whole Foods.

À très vite avec (sans doute) d’autres petits achats! Et bien sûr, si vous avez des recommandations à me faire, faites moi signe!

Blanc d’antan

Pommade virginale de BulyC’est vous qui m’en avez parlé en premier, vous qui connaissez ma sensibilité pour les recettes de beauté ancestrales, mythiques, ces secrets de beauté chuchotés de mères en filles, ces enseignes confidentielles dont la visite tient autant du pèlerinage que du magasinage.  Autant j’aime le maquillage et les soins, autant c’est l’histoire derrière le produit qui vient le plus souvent me chercher. Encore et toujours, c’est le sentiment de tenir un produit immuable, éprouvé au fil du temps, qui me rassure. Je me sens ainsi bien entourée – entourée de toute une communauté de coquettes d’ici et d’ailleurs qui ont aimé le même produit durant tout plein d’années et qui me refilent maintenant le petit pot en me faisant un clin d’oeil. Buly, c’est un peu cela. Bon, je  n’ai jamais mis les pieds dans leur officine à Paris. Ça a l’air juste trop magique. Il y a des bocaux contenant des poudres de plantes rares de partout dans le monde, des flacons d’huiles précieuses et de senteurs venues de loin qui chuchotent la promesse d’un teint frais et d’un sillage exotique. Rien que l’histoire de l’Officine fait rêver: “Depuis la fin du XVIIIe siècle et installé rue Saint-Honoré, à Paris, en 1803, le célèbre « Bully », qui portait alors une double consonne à son nom, se fit connaître par ses parfums et ses vinaigres de toilette. Au tournant du XIXe siècle, les parfumeurs demeuraient les héritiers des maîtres-artisans de l’Ancien-Régime et les gardiens de leurs secrets de fabrication. (…) Le « Vinaigre de Bully », lotion aromatique brevetée pour la toilette et la conservation du teint, gagna une grande réputation dans toute l’Europe. Ce classique des soins de beauté offrit à l’officine une notoriété sans précédent pendant plus d’une centaine d’années. (…) Tout au long du siècle d’or de la beauté qui vit l’invention des premières formules de la cosmétique et de la parfumerie moderne, l’officine s’imposa comme une référence. L’Officine universelle Buly renait aujourd’hui à Paris, rue Bonaparte, dans le sixième arrondissement, avec une nouvelle orthographe.” Au delà de l’histoire, il y a aussi chaque détail parfait de la boutique: de la calligraphie aux flacons de verre avec de jolies étiquettes anciennes (l’Eau Superfine! Le Lait Nettoyant!), les descriptifs (à titre d’exemple, lisons celui du parfum Lichen d’Écosse: “L’odeur des pierres dressées d’Hyperborée fleuries de l’écume rousse des lichens. Viridité de la fourrure d’herbes froides sur le dos des collines. Les mousses glacées de rosée, les pollens collés au ventre de l’aube sèchent au vent salé des Hébrides.” Trop beau.), les dessins du site web comme un herbier ancien…Sans oublier leur Comptoir des secrets qui tient des accessoires de beauté rares de partout dans le monde (peignes japonais, brosses en racines de vétiver, lanières et gants de crin et ingrédients bruts méconnus/quasi-mythologiques). Bref, tout est parfait et l’endroit me fait vraiment rêver: Buly, ça serait limite une destination de voyage en soi! En ce qui me concerne, n’ai pas testé quelconque vinaigre de toilette (il ne semble pas être commercialisé- ce que retrouve hyper dommage!) mais plutôt leur très aimée Pommade virginale, gentiment rapportée par l’une d’entre vous. Il s’agit d’un soin de base, tout doux, à l’eau de tilleul et l’huile d’amande douce, que l’on peut utiliser seul ou encore mélangé à quelques gouttes d’huile naturelles (également vendues chez Buly) pour une formule “sur mesure”. Pour ma part, j’utilise cette crème en version “nature”, c’est-à-dire, seule. Sous le maquillage, il s’agit d’une excellente base. Le soir avant de dormir, le parfum frais et propre me berce vers une nuit réparatrice. Sérieusement le parfum de cette crème est juste sublime! J’imaginais une crème plus solide un peu comme de la Cold Cream, ce qui aurait été idéal pour l’hiver. Il n’en n’est rien. La texture du produit évoque plutôt celle d’une lotion légèrement épaissie, ce qui fait qu’à mon sens on pourrait aisément l’utiliser durant toutes les saisons. Elle a toutefois un excellent pouvoir d’hydratation. Ma peau aime cette crème toute simple qui fait un teint bien clair, hydrate et regonfle en toute simplicité. Merci donc, coquettes du siècle dernier pour ce tube qui fait rêver. Je vous refile maintenant le tuyau à vous, par l’entremise de la blogosphère: vous, coquettes d’ailleurs et de loin, et je vous fait à mon tour un clin d’oeil. P.S. J’ai également testé la poudre de pétales de roses, que j’utilise en exfoliant et masque éclat et honnêtement, c’est dément! Et aussi, si vous passez par la boutique, n’oubliez pas de demander si vous pourriez avoir un catalogue: c’est un vrai trésor. Papier épais, écriture ancienne: ce petit cahier a tout d’un grimoire d’apothicaire et il énumère les propriétés de plantes et produits avec de jolies gravures d’inspiration ancienne. Bref, c’est ma lecture de chevet.

En 2015 je prends soin de ma peau

Crème Cera di CupraQuand on m’a demandée, en vacances, ma résolution pour 2015, c’est sorti tout seul: “je vais bien prendre soin de ma peau!” Juste voir le visage des gens autour de moi me faisait sourire intérieurement. Ils se demandaient si c’était pour vrai, si moi, la fille qui a une routine de soin digne d’une cérémonie de thé à la japonaise, moi, la fille dont le protocole épidermique est plus blindé que le Pentagone, si moi, j’allais en faire encore plus pour chouchouter ma peau. (L’inquiétude se lisait sur mon entourage, inutile de vous le dire). Bien sûr que c’est une blague! Prendre soin de ma peau ça ne prend pas de volonté du tout. C’est limite machinal: une seconde nature. La clé, toutefois, réside dans le plaisir qu’on y trouve et dans les résultats qui nous motivent à continuer. Sinon, on se demande vite pourquoi on fait tout ça (le classique pourquoi? de la philosophie épidermaliste, c’est bien connu). En ce qui me concerne, j’ai un nouvel allié qui m’accompagne dans ma routine beauté et m’évite ce genre de questionnements aliénants.

J’ai découvert cette crème, la Cera di Cupra, grâce à l’une d’entre vous (merci I.!) qui a gentiment portée à mon attention cet article. Le lendemain, j’étais déjà à la recherche de cette crème, la crème des jolies filles italiennes et de leur grand-mères et de leurs amies pas italiennes et de… Bref, d’une crème complètement culte dans certains cercles d’initiées. Il me la fallait! Coups de téléphone, recherche internet, j’y mets de l’énergie et ça porte fruit! Le lendemain soir, je me tartinais le visage d’une noisette de crème fondue entre deux doigts: un film assez gras qui sent trop bon la poudre et les tiroirs de robes de nuits. Ça sent le bébé, la crème quintessentielle, le classique, ça sent comme une cousine exotique de la Nivéa. Et le lendemain: la peau est douce, rebondie, regonflée: le rose aux joues est au rendez-vous, le maquillage devient minimal. J’adore, mais j’adore cette crème! Bon, à noter: mentionnons que c’est une crème qui vise davantage les peaux sèches ou encore, que c’est une crème qui protège bien les peaux des conditions extrêmes. Je l’utilise tous les soirs, après la lotion P50 de Biologique Recherche (on en a débattu ici), ou encore, le Tonique au Lotus et à la Fleur d’oranger de Paï (une merveille!). Je compte aussi l’utiliser pour le ski ou encore, dans les grands froids (comme aujourd’hui en fait- j’aurais dû y penser!). En tout état de cause, ma peau est à son meilleur ces jours-ci: de sorte que certains se demanderont si vraiment, ma résolution est de me mettre à bichonner ma peau pour changer. (Mais noooon.)

Alors, note de première importance: pour celles qui sont à Montréal, on peut se procurer cette crème pour environ 17.00$ (de mémoire) chez Milano (l’épicerie italienne sur St-Laurent). Mais attention! Il faut demander à voir Josie car cette crème n’est pas sur les tablettes (je sais, c’est plein de suspense, n’est-ce pas?). Je vous conseille de téléphoner à Josie avant pour vérifier son horaire (ou encore, lui parler pour vous assurer des stocks- j’ai pris les deux derniers tubes il y a deux semaines). Vous voyez comme je ne baisse jamais les bras: je nous ai trouvé un contact à Montréal pour de la crème Cera di Cupra!

P.S. Il est beau mon nouveau pyjama, non?

Des ânes sous le sapin

Crédit photo: la maman de Boucle d'Or

Crédit photo: la maman de Boucle d’Or

Cela fait des siècles que je veux vous en parler mais n’en n’ai pas eu la chance…Je me suis donc dit que cet article pourrait tomber juste à point pour celles qui cherchent de jolies petites idées de cadeaux de Noël: les savons de l’Asinerie Les Ânes en Culotte de Sainte-Anne-de-la-Rochelle dans les Cantons de l’Est!

Ma maman a eu la chance de passer par là cet été et elle m’a pris quelques savons (vous savez combien j’aime les pains de savon!). Il s’agit de savons artisanaux, fabriqués entièrement à la main par des maîtres savonniers et ce, exclusivement pour les Ânes en culottes. Au niveau de la composition, tout est naturel:  lait d’ânesse, huile d’olive, de coco biologique, cire d’abeille, beurre de karité et huiles essentielles. L’expérience savonnage est très agréable: les parfums sont doux, la mousse onctueuse et les savons ne fondent pas trop vite. En ce qui me concerne, j’utilise présentement L’Hiver de Cadichon (qui sent l’eucalyptus et la menthe et décongestionne) et je conserve précieusement le Jardin de Cadichon pour le printemps… Mais il y a tout plein de parfums: Les Mémoires de Cadichon, l’Ânon Cadichon, Cadichon et Bergamote, l’Été de Cadichon…Il y a même un savon détoxifiant pour les peaux acnéiques, au charbon, le Bouc’Âne!

Crédit photo: la maman de Boucle d'Or

Crédit photo: la maman de Boucle d’Or

Enfin, ce qui me fait fondre complètement? Les jolis dessins vintage sur les emballages, un peu à la “Martine” qui donnent envie de littéralement collectionner tous les savons du mignon Cadichon. Je constate aussi que sur le site de l’Asinerie on propose des laits pour le corps lesquels j’ai, of course, immédiatement ajoutés à ma liste de Noël…Il y a même des ânes à vendre! Des mignons, câlins petits et grands ânes! (Le petit Nougat, fils de Praline, Ciboulette, la maman âne enceinte…tous trop beaux!) Un âne sous le sapin,  ce serait trop parfait, non?

P.S. Il est possible de visiter l’Asinerie Les Ânes en Culottes! Je compte d’ailleurs aller y faire un tour cet été avec les oursons! En attendant, pour celles qui peuvent se rendre dans les Marchés de Noël des Canton-de-l’Est (horaire ici), les Ânes en culotte y seront aussi pour y proposer leurs produits!

Retrouver son nord intérieur: Wanderlust Tremblant

W7Je vous en avais parlé dès mon inscription: j’avais trop hâte à Wanderlust Tremblant! Alors…c’était comment? Quelle belle journée! Mon amie A-M et moi, de bon matin samedi le 23 août, nous étions sur le site de Wanderlust, vêtues de l’uniforme non-officiel (mais omniprésent) de l’événement: c’est à dire en leggings noir Lululemon. (Sérieusement, TOUTES les filles étaient en leggings noir Lulu.) Peu importe…premier arrêt: le cours d’OMGYM, du yoga suspendu. Qu’est-ce que le OMGYM? Un cours de yoga où l’on est retenu par du tissu de parachute et même où l’on est carrément suspendu à l’envers, c’est un yoga qui étire tout en douceur, un yoga qui joue avec les sens de l’orientation et de la perspective, mais surtout, un yoga qui oxygène et régénère l’esprit. Comme après un head-stand, comme quand tout le sang va à la tête…même principe. Après avoir la tête en bas quelques minutes on voit clair comme tout, et on a aussi l’impression d’avoir grandi de quelques centimètres!! Oui, j’ai totalement envie d’investir dans une structure OMGYM, de l’installer dans mon salon, ne serait-ce que pour la trop relaxante position “cocon”.

Hike

Le paysage du Passion Hike, la randonnée de Jessica Humphries

Second arrêt: la marche en montagne Passion Hike avec Jessica Humphries, qui…allait au collège avec moi (on était dans le même groupe d’orientation en forêt! On avait fait la randonnée ensemble dans les Adirondacks!). D’abord, c’était un plaisir de la retrouver, c’était aussi super inspirant de voir qu’elle fait un travail qui la passionne depuis toujours. Au fil de la randonnée, Jessica nous invitait tantôt à la réflexion, à des exercices de conversation mais aussi, à méditer en silence près des chutes d’eau, pour nous aider à nous rapprocher de nos passions. J’ai également appris que Jessica conseille sur la mise en forme dans le plaisir (cours de raquette! course en forêt!) et qu’elle élabore des plans de mise en forme, en intégrant des notions de plein air. Elle conseille également à Tremblant sur les randonnées à faire dans le coin, je pense d’ailleurs à la contacter pour nous aider à planifier une petite randonnée familiale. Enfin, motivante et enthousiaste comme elle est, je suis certaine que Jessica serait l’alliée idéale d’une remise en forme véritable. J’y pense… W3 Petite pause lunch ensuite, A-M et moi avons mangé une salade dans le village piétonnier avant que j’accompagne A-M à son cours de Yoga sur Paddleboard (Pop Yoga SUP avec Marie-Ève Bertrand). Je croyais que j’y étais inscrite aussi, mais de tout évidence, je n’avais pas bien complété le processus d’inscription en ligne (ça m’apprendra à m’inscrire à un cours de yoga en faisant du lavage en appliquant mon tonique visage en parlant à A-M au téléphone.) Déception donc, à ce niveau puisque le cours était complet-mais je me suis vite réjouie de pouvoir profiter de ce petit moment pour me promener sur le site, explorer, profiter des spectacles et aller boire un thé glacé David’s Tea. En me  promenant, j’ai eu un coup de coeur énorme pour le spectacle de HANNAH (à écouter ici), une productrice musicale pleine de talent qui chante et joue du violon. À noter, elle a d’ailleurs partagé la scène dans le passé avec des géants de la musique: les Rolling Stones, Kanye, Moby…Sa musique est totalement hypnotique, une musique pour être bien, respirer, une musique de nymphe dans la forêt…J’ai adoré, c’était magique. Je suis également restée longtemps à regarder le cours de yoga sur musique Meghan Currie, une prof pleine de fous rire, d’énergie et d’étincelles qui donnait son cours en plein air, sur la Place St-Bernard. La prochaine fois, c’est décidé, je m’inscris à son cours! Juste à regarder, j’étais conquise et pleine de bonne humeur.

W8

Atelier pour enfants de bricolage avec granola

Je n’ai pas vu le temps passer: vite, j’ai retrouvé A-M devant la petite chapelle pour un cours du Consciousness Explorers Club, un duo canadien dynamique qui encourage, initie et fait connaitre la méditation (l’un d’eux donne notamment des cours à l’équipe de Google entre autres, l’autre est médecin urgentologue). En fait, ça n’était qu’une conférence pré-pré-initiation, très en surface, mais j’aimé leur manière de présenter la méditation, très simplement, de manière accessible. Comme un moyen pour retrouver le silence dans notre cerveau et faire taire ces bruits sourds qu’on ne remarque même plus, un peu comme celui du frigo dans la cuisine.

W5

Le d’Om

A-M et moi, le visage plein de soleil, sommes ensuite allées nous promener vers le D’Om, la magnifique yourte (vraiment, c’était magique, je veux habiter dans une yourte). Oui, on y vendait des vêtements Lululemon (quoi d’autre!), mais aussi, des petits accessoires Wanderlust. Il y avait une station pour faire des bijoux de perles, des tapis et fauteuils pour prendre le thé, des yogi-accrobates qui faisaient des présentations. Au centre, dans un gros arbre, le DJ était à l’honneur, entouré d’une centaine de lanternes. Coup de chance, nous sommes arrivées juste à temps pour voir le spectacle de Quixotic, absolument dément!

W2

Dans le D’Om- Quixotic

A-M et moi étions ensuite inscrite à un cours de cuisine végétarienne. C’est le seul cours qui nous a déçu: la professeure ne donnait pas vraiment un cours de cuisine mais bien un cours magistral sur les bienfaits du végétarisme. Et…il nous semblait qu’elle lisait d’un livre. Comme le ton était monotone et comme nous venions de renouer avec l’importance de “suivre nos passions” (merci Passion Hike), nous avons quitté avant la fin pour aller faire un peu de magasinage.

W6

Leggings Inner Fire. Regardez ma photo: on dirait que des leggings ont des pieds!

Bracelets Pura Vida (il y avait même un bracelet “Wanderlust”), Thés David’s Tea, station pour enfants de bricolage avec granola (so mignon!!), carillon géant qui résonnait dans la montagne et eau de coco… il y avait de quoi s’amuser! Nous avons aussi découvert les leggings de yoga de la marque de Vancouver Inner Fire, absolument magnifiques avec leur motifs de forêt boréale ou encore, de ciel étoilé. Idem pour les super mignons tops aux messages comme “I came for the Vinyasa” ou “Chillin’ with my Omies“. Le paradis de la yogi branchée, quoi. A-M et moi avons ensuite été prendre une petite collation de tire d’érable sur neige, avant d’aller discuter dans un pré, en attendant le souper et le spectacle de soirée.

W9

Comptoir de perles

En gros, ce fût une journée parfaite, ressourçante, qui met le rose aux joues et donne milles idées et bons plans. On en ressort avec un sentiment de force, de bonne humeur, la conviction que l’équilibre est là, en nous, et qu’il suffit de s’écouter un peu.

Wanderlust 1

Capteur de rêves coloré- love!

Les petits moins: je trouve que c’est le genre d’événement qui gagnerait à être exclusif à ses participants et fermé au public, ce qui n’était pas le cas: les yogis en luon côtoyaient les touristes avec appareil photo. J’aurais également adoré qu’il y aie des stations de nourriture végé, voire, des camions de bouffe de rue (camion La Panthère Verte, où étais-tu?) au lieu de devoir apporter son lunch ou d’être contraint de se tourner vers les restos du Village. Enfin, une station de tresses françaises (du type Assembly LA) pour calmer les crinières au vent aurait été, à mon sens, plus utile que le comptoir de dessins au henné et m’aurait comblée. W4 Mais, au final, j’ai absolument adoré mon expérience Wanderlust. Même les plus novices ou wannabe yogi comme moi s’y sentiront les bienvenues, tout comme les avancées et professeurs de yoga qui y reçoivent des formations également. Et puis, le visuel de l’événement était vraiment très léché: tout était charmant, jolies nappes, tables décorées de bocaux remplis de bouquets de fleurs sauvages, jeux de Jenga géants…Seul constat: une journée c’est beaucoup trop court. J’aurais voulu faire plus de cours, essayer le parkour, le hula hoop avec Shakti Sunfire, faire un cours avec Shiva Rea…Il y avait tellement d’activités tentantes! Wanderlust, on en ressort plus recentrée, pleine de bonnes résolutions, légère comme une enfant, mais surtout mieux équipée pour replonger dans le quotidien. C’est l’escapade idéale au moment de la rentrée d’ailleurs, pour réfléchir à un Plan, pour repenser un peu son chemin et se refaire des énergies. Je surveille d’ailleurs les autres événements Wanderlust: celui du Vermont (vous savez combien j’aime le Vermont! Je pourrais même y porter un blush Tata Harper!!) me tente bien, ou, en rêvant totalement, celui de Whistler dans les Rocheuses…

Wanderlust essentiels

Mes essentiels beauté Wanderlust

P.S. Ah oui, j’oubliais: mes essentiels Wanderlust: des lingettes pour bébé (pour nettoyer les mains pleines de terre, après le cours de yoga), du gel aseptisant, une crème hydratante lumineuse Jouer Luminizing Moisture Tint, parfaite), un blush “éclat intérieur” (Dr. Perricone No-Blush Blush), le Lip Sugar Tulip de Fresh pour des lèvres un peu pop rosées mais hydratées, de la poudre protection solaire, du déo Soapwalla et des barrettes ou un bandeau (la brise des montagnes qui souffle dans la frange est trrrès distrayante quand on essaie de penser à rien). Enfin, mon sac Go-Lightly était parfait pour me promener sur le site, les mains libres.

Charmée d’avance: les Volumizing Cheek and Lip Tint de Tata Harper

Tata Harper Cheek Tints

Crédit photo: Tata Harper.com

Quand j’ai vu le courriel annonçant le lancement des Volumizing Cheek and Lip Tints Tata Harper hier, j’ai retenu mon souffle. Trois petits pots, trois teintes douces comme tout pour faire des joues de poupée de la manière la plus naturelle possible. Les teintes sont tellement parfaites que l’on croirait à des pétales écrasés mis en pots pour apporter le jardin à nos joues. C’est romantique. C’est charmant. Ça me fait rêver de la campagne du Vermont l’automne, des Bean Boots aux pieds, un gros foulard autour du cou. Bref, ça fait rêver.

Ces petits pots 100% naturels et non toxiques allient pigments naturels et technologie anti-vieillissement dans une formule qui, semblerait-il, est aussi bonne que belle. La marque dit que les Tints sont facile à fondre dans la peau, qu’ils rehaussent subtilement le volume des joues, minimisent les ridules et donne un bel éclat naturel longue tenue. Et of course, on peut aussi les utiliser sur les lèvres…

Je les ai essayés? Pas encore: pour l’instant ils ne sont disponibles que sur Tata Harper.com. Je compte craquer? Hmmm, je ne sais pas car en vacances je me suis achetée un autre produit un peu semblable vraiment génial (je vous en reparle cette semaine)…Mais, qu’est-ce que je dis: il y a fort à parier que je vais craquer pour ces petits pots colorés. En attendant, la première qui teste avise les autres, compris?

P.S. Pour mes articles antérieurs sur Tata Harper (y compris mon entrevue avec elle), c’est ici et ici!

The Bear necessities

Bare necessities

Look for the bare necessities
The simple bare necessities
Forget about your worries and your strife
I mean the bare necessities
That’s why a bear can rest at ease
With just the bare necessities of life

-L’Ours Baloo dans le livre de la jungle, version Disney

Voici un article qui ne sera sans doute pas de la plus grande utilité à toutes dans le très immédiat (à moins que vous veniez à Disney aussi ou encore, aux glissades d’eau ou à la Ronde) mais je me dis qu’au pire il pourra peut être servir de référence future ou même être transposé dans le contexte de d’autres sorties avec des enfants! Car oui, la famille ours part maintenant quelques jours à Disney! Voici donc les petits essentiels du sac de jour (sac à dos cette fois!) à ne pas oublier, histoire que les oursons soient heureux et que tout aille pour le mieux!

-Une petite trousse de premiers soins. Celle-ci est de la marque me 4 kids mais j’y ai rajouté des pansements de super-héros/Docteur La Peluche/Cars un tube de polysporin, etc. Oui, à Disney il y a une infirmerie, mais…quand on a attendu 20 minutes devant la grotte d’Arielle, on ne cède pas sa place pour une égratignure au genou, ça non.

-Des bracelets d’identité. Bon l’idéal c’est de toujours tenir la main (n’est-ce pas les oursons?) mais en tant que maman inquiète, un bracelet d’identité, ça me rassure drôlement. L’an dernier j’avais fabriqué moi-même mes bracelets avec des papiers de couleur plastifiés, une brocheuse et du ruban gros grain et le résultat était comment dire… moyen. Le ruban s’est effiloché (il y en avait partout!) et l’encre a coulé au premier lavage de mains. Le look aussi était very festif (Bébé Ours avait les sourcils froncés chaque fois qu’il regardait son poignet). Cette année, je m’y suis prise d’avance et j’ai commandé ceux-ci de la marque ID on me. Comme une montre qui s’ouvre pour découvrir un papier plastifié, on peut y inscrire le nom des parents, les numéros de portables/allergies de même que la langue parlée de l’enfant. À noter, oui, j’ai dû payer des frais de douane mais autrement, le service la marque était impeccable. Mais bon, ça n’empêche pas qu’on va toujours se TENIR LA MAIN.

-Des lingettes humides et du gel aseptisant. Aucune explication nécessaire.

-Un brumisateur d’eau, pour se rafraîchir. Bon, ok, c’est surtout pour moi.

-Des petites bouteilles d’eau, à remplir avec beaucoup de glaçons et un peu d’eau. J’adore les bouteilles Kid Kanteen qui ne coulent pas!

-Des lunettes de soleil pour chaque enfant, un chapeau par enfant et aussi, un kit de vêtements de rechange par enfant: du t-shirt au short, en passant par la culotte et les chaussettes. Advenant un pipi/dégât popsicle/un manège qui “éclabousse juste trrrro“, hop, on fait un switcheroo et on met les vêtements mouillés dans le ziplock, ni vu, ni connu et on continue.

-De la crème solaire, en crème ET en bâton, pour la retouche rapide du visage, c’est bien pratique.

-Des t-shirts “familiaux”. Bon, c’est LOIN d’être une nécessité, je sais. Et puis, c’est plus ou moins fashion. Mais, attendez. L’an dernier, j’ai constaté que plein de familles le faisaient et j’ai trouvé ça sympathique, très, esprit d’équipe. D’abord, avec une couleur éclatante (Berry Brite pour nous!), on sera facile à repérer. Ensuite, avec une petite photo familiale sur la manche, les oursons adorent. Ça fera de drôles de photos en plus. Et puis, oui, je sais, ça fait touriste. Mais en même temps, à Disney, la seule manière d’avoir l’air d’être “local” c’est d’être carrément habillé en Buzz L’Éclair, Raiponce, Minnie Mouse ou Olaf (l’adorable bonhomme de neige de La Reine des Neiges).  Car au risque de surprendre d’autres touristes de Disney World: “Me? No, believe it or not, I don’t live here.” Touriste je suis, et j’assume.

-L’appareil photo. Batterie chargée, carte mémoire vide, recharge dans le sac…Tout est prêt pour une journée magique.

P.S. J’ai oublié quelque chose? Surtout, faites-moi signe! Quelles sont vos nécessités pour les sorties en famille?

C’est parti!

C'est parti!Helloooooo! Ça fait trop longtemps, non? C’est parce que…je suis en vacances! Yes! Après deux jours de road trip (à travers la Pennsylvanie, l’état de New York, le Maryland, la Virginie, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, la Georgie, la Floride…) avec la famille ours et le chien incontinent et aussi tout plein de miettes de biscuits dans l’auto, nous voici loin très loin, way down South, où il fait mille degrés à l’ombre d’un palmier, bref, tout est parfait. Nous avons vu des dauphins, un lamantin, des lézards, des pélicans! Il fait soleil et l’eau est chaude. (Ah oui, et aussi, il y a eu un petit pépin avec internet, donc, mes excuses mais je n’avais accès à rien.)

Qu’à cela ne tienne! Me revoici avec un petit article sur mes “essentiels soins” de voyage. Bon, je vous préviens, moi et voyager léger ça ne va pas vraiment ensemble hein. Je suis  du genre scout-toujours-prête (y compris pour une séance d’aromathérapie sur la route ou un masque-éclat en paddleboard) vanity complet et routine compliquée à l’appui, c’est moi, même en vacances. C’est que, pour moi,  la routine beauté complexe fait partie intégrante de mon rituel vacances. Pour une fois que j’ai plus de temps! En plus, faire un masque pour moi, c’est limite faire la sieste: farniente. Je suis comme ça, je trouve ça reposant. Vous comprendrez donc que, pour moi, laisser ma brosse Clarisonic à la maison le temps de trois petites semaines, c’est juste si ça me cause de l’anxiété de séparation.

Bon, plongeons donc dans ma trousse! Je vais commencer par les produits de démaquillage! D’abord, après avoir lu sur Oh My Cream Magazine que le double nettoyage était LA meilleure manière de débarrasser la peau des produits solaires, je m’y suis mise aussi, surtout que Dermalogica propose des formats voyages parfaits. Je commence donc avec l’huile démaquillante Pre-Cleanse (j’adore! ma peau semble tellement en forme après!) qui se transforme en lait au contact de l’eau, puis, je fais suivre du Special Cleansing Gel, très bien aussi. Pour les yeux, je passe un petit coton imbibé d’Eau micellaire Bioderma, puis, je vaporise un peu de Maya Water (aux baies de goji!).

Avant le dodo, j’applique un peu de Sérum stimulant intensif Un Été à Hossegor d’Odacité, très efficace pour combattre les taches et prévenir/corriger le vieillissement (rappelez-vous, je vous avais parlé d’Odacité ici). La créatrice d’Odacité a d’ailleurs créé ce sérum pour sa maman, et lui a donné le nom de la ville où elles passaient leurs étés ensemble: j’adore. Mais ce que j’aime surtout, c’est l’éclat que l’huile de graine de carottes et de bleuets donnent à la peau et le fait que ce sérum estompe bel et bien les taches sans agresser la peau. Enfin, si je sens encore ma peau un peu serrée ou sèche en raison des éléments, j’applique aussi un peu de baume Skin Relief de CV Skin Labs, ça calme tout et on se sent tout de suite plus confortable. C’est aussi mon baume à lèvres!

Le matin, après avoir nettoyé ma peau à la Maya Water, j’applique quelques gouttes de sérum C E Ferulic de Skinceuticals. Ce sérum, recommandé par Sacha, ma gourou belle peau chez Victoria Park, contient de la vitamine C L-Ascorbique, de grade médical. Une fois appliqué, ce sérum offre une photoprotection huit fois supérieure à celle de la peau nue, qui dure jusqu’à 72 heures et ce, même si on lave ou frotte la peau. Mais surtout, il neutralise les radicaux libres des rayons UVA, UVB et infrarouges A, protège de la pollution, et repulpe et lisse la peau. On dit donc de ce sérum que c’est un complément essentiel à la protection solaire aussi, comme je suis sujette aux taches pigmentaires, je ne prends aucune chance. Le gros plus? L’éclat immédiat de la vitamine C, qui est indéniable (à preuve), mais aussi, le simple fait que depuis que je l’utilise, j’aime mieux ma peau avec que sans (elle a l’air plus fraîche!).

Au rayon des masques, j’ai été raisonnable: un seul m’accompagne! Mais attention, ce masque sais tout faire et surtout, il est vraiment très apaisant, ce qui est idéal quand on est en vacances! Il s’agit du Calendula Hydrating and Toning Mask de John Master Organics, une merveille qui est d’ailleurs parmi les meilleurs vendeurs de la marque. Autant il est apaisant au contact, la pose est également vraiment relaxante (rien ne tiraille, super combo, parfait devant la télé de fin de soirée). Et au rinçage? La peau est rebondie, rayonnante et sans rougeurs. Bref: c’est le best of everything. 

Enfin, il y a ma sublime et complètement mythique huile multi-usage Melchior et Balthazar. Dès que je me douche après la plage, je m’en enduis de la tête aux pieds, en passant par le visage et même jusqu’à la pointe des cheveux. Mes cheveux sont tout dorés, bien brillants, lustrés et sans frisottis, ma peau, elle, est sublimée, douce comme du satin et belle comme jamais. Cette huile d’argan vraiment inodore, soulignons-le, est devenue un vrai incontournable de vacances.

Si je sors, je m’enduis de lotion Prtty PeauShun (teinte dark), une lotion aux reflets dorés mais sans pigments visibles, que je suis vraiment contente d’avoir achetée! La peau semble lustrée, dorée, mais on ne voit vraiment pas de brillants. Seul bémol? Elle est un rien collante. Enfin, au rayon des produits un peu disparates, il y a aussi une mini brosse Widu, un scellant à rallonges de cils Mise-en-Cils (un must pour les protéger de l’humidité et de la crème solaire), mon déo Soapwalla, un gel douche Caudalie Pêche de Vigne (prendre une douche parfumée après la mer, c’est un grand plaisir de la vie), le parfum Beach de Bobbi Brown qui sent l’été et toujours, mon essentiel bonnet de douche Hello Kitty!

Ah oui, et pour les soins solaires visage j’applique le Anthélios Ultra-fluide (cette fois, je me suis trompée et j’ai pris le non-teinté, oups), la poudre ColorScience Sunforgettable et aussi, le gloss protecteur SPF 35 ColorScience (teinte Clear) qui est tout aussi géniallissime!

Voilà pour mes essentiels de vacances! Vous me dites ce qu’il y a/avait/aura dans votre trousse de vacances, que vous soyez minimaliste ou non? Au plaisir de vous lire!

See you soon,

Goldilocks in Florida!

D’un weekend à l’autre

Summer campC’est l’été et je ne vis que pour les fins de semaine. Pour partir et vivre en totale ambiance summer camp. Sauter dans le lac, observer des papillons, vivre sans internet because il n’y a pas d’internet là-bas, lire sur un quai et cuisiner des recettes d’été…rien ne vaut une fin de semaine en pleine nature pour remettre les idées en place et les priorités en perspective.

Le petit moins? Les sacs à faire et défaire chaque weekend et les essentiels que l’on oublie à force de les transférer d’un sac à l’autre. Ma solution? Un petit kit spécial chalet qui reste au fond de mon sac avec tous mes incontournables spécifiques beauté de camp d’été. Voici, voici ce qu’il contient:

Camp kit

D’abord, j’ai un nouveau coup de coeur bouteille d’eau. Et on sait toutes que l’eau c’est la solution #1 belle peau. J’adore toujours autant ma bouteille BKR (vue ici) mais celle-ci, la Klean Kanteen (teinte Pink Anemone), est en acier inoxydable plus résistante et mieux adapté à ma vie mouvementée. Ce que j’adore? Le bouchon en caoutchouc qui fait qu’elle ne fuit jamais, même à l’envers, à côté du MacBookAir, avec des dossiers (quoique, j’évite tout de même hein: ne jouons pas avec le feu). Mes oursons ont aussi les mini formats, pratiques pour boire beaucoup quand il fait chaud mais aussi, pour ne pas faire de dégâts dans l’auto.

Ensuite, une protection solaire visage: la Anthélios Minérale Teintée de La Roche-Posay (vue ici) est mon choix du moment, satisfaisante comme tout, excellent rapport qualité-prix.  Pour les retouches sur le quai ou en bateau, vive le pinceau SunForgettable de ColourScience, tellement pratique car on peut aisément l’appliquer à l’aveugle, no mirror necessary. Ce produit est mon grand coup de coeur de l’été, c’est mon essentiel de scout, mon plan B, mon filet de sécurité solaire. L’autobus tarde à arriver? Hop, de la poudre solaire. Pas de table à l’ombre? No worries. La météo a changé et j’ai envie d’en profiter? La poudre SunForgettable est là pour moi, invisible mais protectrice. Je viens d’ailleurs d’aller me procurer une recharge chez Victoria Park.

Kit 2

Si j’expérimente avec tout plein d’autre déodorants ces jours-ci (juste pour voir), pour l’instant, rien ne vaut celui de Soapwalla Kitchen (vu ici), et ce, surtout en milieu sauvage. En effet, non seulement il est absolument impeccable côté protection, mais au surplus, son parfum hyper neutre n’attire pas les moustiques. Et moustiques il y a, croyez-moi.

D’ailleurs, pour protéger la famille Ours des moustiques, nous utilisons le Anti-Bug Balm de Badger. Oui, il sent vraiment fort la citronnelle (“Ça sent Beurk!” dixit Bébé Ours), mais ce produit offre une protection assez efficace et naturelle contre les bibittes. Mais bon, comme ça n’est pas parfait, l’an prochain je compte bien essayer l’huile hydratante insectifuge Patio Oil de Jao ou encore, le Manitoba Mist, deux options naturelles qui récoltent tous les honneurs.

Pour les petites écorchures et égratignures j’ai aussi avec moi le First Aid Salve de MJ Herbals, une gelée antiseptique et antibactérienne cicatrisante et sans pétrole qui sent bon les herbes. Je l’utilise aussi sur mes lèvres et cuticules, c’est un super produit multi-usage, un peu comme la Waxelene (mais en version un peu parfumée). Et enfin, j’ai toujours avec moi l’huile De Mamiel Altitude Oil, une vraie merveille qui sent la forêt (merci l’huile de pin) avec laquelle je parfume mon oreiller histoire de bien dormir et de me sentir revigorée. Après plus d’un an d’utilisation assidue, je confirme: cette huile n’a pas son pareil pour désembrumer les esprits et nous faire sentir bien, juste vraiment très, très bien.

Vous, quels sont vos produits chéris de fin de semaine? Vous profitez des weekend comment?

Passeport éclat: Boucle d’Or s’inscrit à Wanderlust Tremblant

Wanderlust 2014Ça y est! Je viens de m’inscrire au très attendu festival Wanderlust, qui aura lieu du 21 au 24 août à Mont Tremblant. Car oui, si des éditions du festival Wanderlust avaient déjà lieu à Stratton au Vermont, à Aspen au Colorado, à Whistler dans les Rocheuses et à Oahu à Hawaii, une édition Wanderlust a aussi lieu à Mont Tremblant en version nature-nordique. J’ai trop hâte! Au menu : des séances de yoga en plein air, sur la montagne ou à fleur d’eau, des cours de cuisine végé, des conférences données par des invités issus diverses sphères mais unis par leur quête d’harmonie (gérants d’entreprises vertes, yogis, auteurs, spécialistes du bien être…), des concerts et spectacles en pleine nature et des repas santé cuisinés avec des produits locaux. Ne serait-ce que pour son village piétonnier, lové au creux de la montagne, le village de Mont Tremblant était déjà un attrait en soi. Mais la promesse de pouvoir y faire des randonnées pédestres méditatives, à l’aube et au coucher du soleil ou encore, d’y découvrir la faune et la flore, de faire des excursions sur des ponts suspendus aux arbres, de pratiquer le yoga sur un paddleboard au milieu d’un lac ou de manière très collective sous le soleil du matin, ça m’enthousiasme au plus haut point! Je me sens d’ores et déjà très inspirée et, je ne crois pas qu’il y ait meilleur moyen de faire une petite pause avant d’attaquer septembre et la rentrée.

Ali Kaukas

Crédit photo: AliKaukas (via Wanderlust)

Mon amie A-M (grande adepte du yoga, grande aventurière!) m’accompagnera pour me guider dans cette aventure, pour éponger mon front quand je serai à bout de souffle et surtout pour le facteur complicité! On va tout vous raconter! Que ce soit sur les produits qui iront dans notre sac de sport à notre expérience globale Wanderlust Tremblant, Boucle d’Or vous racontera tout, depuis son legging Lululemon et ses soixante barrettes (cheveux frisés naturels obligent)! Ah oui, autre détail que j’adore : Wanderlust est très familial dans son offre. En effet, il propose un super programme Wanderkind, où je compte inscrire Petite Ourse… Cela nous permettra de faire du yoga ensemble avec des cours adaptés comme le cours Conseil d’un arbre qui nous apprendra à bien nous enraciner “pour grandir vers le ciel”.

Crédit photo: Wanderkind

Crédit photo: Wanderlust

Crédit photo: Connie @ Grisley Images via Wanderlust

Crédit photo: Connie @ Grisley Images via Wanderlust

D’ailleurs, avis à celles qui sont intéressées par ce festival, il reste des billets mais les activités se remplissent vite! Au plaisir de vous y croiser peut être…si jamais vous croisez une blonde essoufflée avec soixante barrettes, venez donc me dire bonjour!

Connie @ Grisley Images via Wanderlust

Connie @ Grisley Images via Wanderlust

Marathon d’éclat, 4è volet: le trésor des rois mages

Melchior & Balthazar

“L’eau qui stagne immobile et sans vie devient saumâtre et boueuse. Au contraire, l’eau vive et chantante reste pure et limpide. Ainsi, l’âme de l’homme sédentaire est un vase où fermentent des griefs indéfiniment remâchés. De celle du voyageur jaillissent en flots purs des idées neuves et des actions imprévues.”

-Gaspard, Melchior & Balthazar, Michel Tournier

Vous vous souvenez de mon article sur l’huile d’argan? Je vous parlais de l’huile de Kahina Giving Beauty, que j’avais adorée et qui n’avait rien à voir avec l’huile d’argan telle que je la connaissais? Alors, devinez-quoi? Il y a des rebondissements dans cette affaire!

Dans le cadre de cet article, vous aviez été plusieurs à communiquer avec moi pour me parler de l’Huile de Melchior & Balthazar, de l’huile d’argan bio et extra vierge pressée à froid, certifiée Ecocert. Vous m’en avez vanté les mérites, vous l’avez louangée. Alors, je m’étais mise à en rêver. Et comme dans une certaine histoire, j’étais partie à sa recherche, pleine d’espoir et guidée par son éclat.

D’abord, le nom du produit. (Vous savez combien ça compte pour moi!) Melchior et Balthazar : c’est l’histoire qui vient à notre rencontre, vêtue d’une robe brodée de fils d’or, éclatante de mystique. Des images de ciel étoilé, de comètes qui guident, de voyages dans le désert et de bras chargés de trésors. Melchior et Balthazar : l’écho d’une certitude, la foi en quelque chose de mystérieux, la conviction que des réponses se trouvent quelque part (mais où?) et qu’il s’agit de marcher pour les trouver. J’adore. Quand on pense que la marque a été crée par deux frères voyageurs qui, confiants que la beauté était partout, ont eu envie de partir pour découvrir, s’imprégner et redonner aux communautés, la marque porte bien son nom.

Pour l’instant, Melchior & Balthazar ne compte qu’un seul produit à son actif : l’huile d’argan. Mais les fondateurs de la marque, grands voyageurs, ont, semblent-il, tout plein de projets dans le collimateur. Le mandat qu’ils se sont donnée? Nous faire découvrir, au fil de leurs voyages, les secrets de beauté des contrées lointaines, les trésors des coins les plus reculés du monde, dans le respect de la nature et des populations locales. À l’ère du web et de la mondialisation où tout est disponible en trois clics, cette idée d’un genre de carnet de voyage beauté, avec des propositions de qualité éprouvées et personnelles, a, je trouve, beaucoup de sens. Mais, attention, au-delà du concept, du nom et du joli flacon (conditionné avec un vaporisateur, yay!): Melchior & Balthazar nous prouve que le génie est bien, lui, dans la bouteille.

Autant j’avais trouvée l’huile d’argan de Kahina Giving Beauty brillante, autant celle de Melchior & Balthazar prend des airs de comète de Halley à côté. Tout a, encore une fois, changé. Cette huile, est une merveille,  cette huile est un trésor : de l’éclat, pour les mains, le corps, les cheveux et même les ongles -les rois mages nous offrent un véritable produit multi-usage qui est vraiment quasi inodore (un parfum un rien ensoleillé) et fait une peau de rêve avec une petite touche dorée. Pour moi, cette huile c’est LE must éclat des vacances et, en m’informant, j’ai cru comprendre que c’était aussi devenu l’incontournable d’initiées dans les plus hautes instances de la beauté. Ça ne m’étonne pas.

Pourquoi je l’aime autant? D’abord, la qualité du produit est exceptionnelle. L’huile est fine et fluide, elle pénètre instantanément et fait une peau divine. Sur le visage, en soin, c’est comme si j’avais très légèrement doré de la peau (alors que l’huile n’a absolument aucun pigments irisés), alors que l’épiderme du corps, un rien lustré, est totalement sublimé et que les jambes paraissent plus longues. Et aussi, il faut le mentionner: l’huile ne sent vraiment presque rien. RIEN. Idéale, donc, pour se parfumer comme on aime ou juste, se coucher bien hydratée dans nos draps qui sentent bon l’assouplissant. Je l’utilise aussi dans mes cheveux pour les coiffer (tous les matins) et aussi le soir avant de les attacher en chignon lâche. Le résultat n’est ni gras, ni poisseux; que de la brillance douce et lumineuse. Je vous dirai si je constate un effet à plus long terme point de vue hydratation du cheveu. Enfin, avant le dodo, j’en applique quelques gouttes sur mes cuticules, ce qui aide, j’en ai l’impression (mais bon, les cuticules et moi, ça a toujours été une histoire difficile). Oui, j’ai lu que la marque encourageait les bains d’huile pour les cuticules plusieurs fois par semaine mais j’aime vraiment trop cette huile pour la passer en bains de cuticules. Le prix de l’huile est certes élevé, mais comme les comparables dans le domaine sont, comment dire, justement incomparables en terme de qualité, je rachèterais celle de Melchior & Balthazar sans hésiter. Surtout que le produit, disons-le, est vraiment polyvalent. Je n’apporte que cela au chalet le weekend, avec un produit solaire et un nettoyant : c’est parfait, ce produit sait tout faire, pour toute la famille.

Mes recherches sur l’huile d’argan m’ont aidée à comprendre les différences de qualité entre les divers produits de l’offre. En fait, la plupart des manufacturiers prennent les noix d’argan digérées et éliminées par les chèvres, car il ne reste alors qu’une coquille à briser (l’enveloppe extérieure ayant été éliminée par la chèvre). L’odeur vient de là, une sorte d’odeur animale, une odeur de ferme. Certaines marques font alors passer leur huile par un processus de désodorisation par la chaleur, épaississant ainsi l’huile et lui faisant perdre beaucoup de ses bienfaits originels alors que malgré tout, une légère odeur de chèvre perdure. Chez Melchior & Balthazar, il n’y a rien de tout cela, seulement un double travail de décorticage et de concassage, fait à la main, sans extraction chimique.  L’huile de Melchior & Balthazar n’est soumise à aucun processus de désodorisation, à aucune chaleur. L’huile est donc extraite à froid, à la main, par une coopérative de femmes rémunérées de manière équitable. C’est l’ensemble de ces facteurs qui, à mon sens expliquent la qualité du produit, mais aussi justifient son prix.

Avec l’été qui arrive, beaucoup d’entre nous recherchons le produit éclat pour se tartiner de la tête aux pieds, après une journée au soleil ou encore, avant de sortir en petite robe dans la nuit. Cette huile est parfaite pour cela, pour le confort et pour l’éclat. Tartinons-nous puis hop, sortons pour suivre notre bonne étoile, confiante qu’elle nous mènera à bon port. Comme Melchior et Balthazar…

Inutile de vous le dire, j’ai hâte de connaître les prochaines destinations voyage de la marque, de même que de connaître les prochains trésors qui seront proposés… Ah oui, et j’aimerais bien que cette huile devienne disponible partout au Canada, histoire que l’éclat soit toujours à portée de main…

Petit update: Bonne nouvelle! La marque m’informe qu’elle prend en charge les frais d’expédition pour le Canada afin de rendre le produit plus facile d’accès!

Le Baume d’Aiguebelle

Baume d'AiguebelleVous connaissiez déjà mon amour exalté pour les produits de Santa Maria Novella, fabriqués selon des recettes traditionnelles vieilles de plus de 400 ans… Aussi, il n’était pas étonnant que dès que j’entende parler du Baume d’Aiguebelle, ce dernier rejoigne de suite ma liste de produits à essayer. Baume bien-être formulé à base de cire d’abeilles et d’huiles essentielles, recette artisanale fabriquée par des moines cisterciens à l’Abbaye de Notre-Dame d’Aiguebelle, en Provence, on dit que cet onguent miraculeux favorise la santé respiratoire, assouplit les articulations et procure un sentiment de bien-être à la fois clair et vaporeux. Huiles essentielles de thym, d’eucalyptus, de sauge, de lavandin, de pin, de genièvre et de géranium entrent dans la composition de ce produit à la fois culte et clandestin parmi les initiés. En effet, une simple noisette massée sur les mains ou le plexus solaire rendrait calme comme un lac* et donnerait aux pèlerins le sentiment sacré d’être arrivés à bon port avant même la prière. En ce qui me concerne, le Baume d’Aiguebelle me serait utile avant de dormir, pour me réchauffer du froid de février, me recentrer sur l’important et me faire rêver de voyages et de pèlerinages beauté. Parlant de produits de beauté monastiques il y a aussi l’Eau d’Émeraude des soeurs bénédictines de Notre-Dame du Calvaire qui est dit-on « miraculeuse » et aussi, bien sûr, la Crème de nuit des sœurs bénédictines de l’Abbaye Chantelle Bousy la Forêt.

Vous connaissiez le Baume D’Aiguebelle? (Vous habiteriez pas tout près par hasard?)

*(j’adore trop cette expression dans le livre La Liste de Mes Envies de Grégoire Delacourt).

(Irréa)liste de mes envies

IrréaOn a toutes une petite liste d’envies mode ou beauté, ou même une liste pas si petite que ça. Moi, j’ai deux listes. (Hé hé, ça vous étonne?)  D’abord, j’ai une liste « réaliste » (ci-après, ma “réa-Liste”). Sur la réa-Liste il y a des produits et envies plus raisonnables, des produits que je pourrais me procurer, à court ou moyen terme et moyennant un effort raisonnable. Il va de soi que le critère d’appréciation de l’effort en question est « la femme normale raisonnable » (celle qui se contente de ce qui est disponible dans son quartier) et non la coquette prête à tout pour le nouveau fond de teint Shu Uemura (y compris faire un stage au Japon). À titre d’exemple, sur ma réa-Liste il y a présentement un rouge à lèvres Chanel (je vous en reparle!), une huile pour les cuticules du Dr. Haushka et…un autre rouge à lèvres Chanel (mais celui-ci est super différent du premier alors, c’est tout à fait justifié.). Bon. Oui, c’est beaucoup mais techniquement, une petite expédition-poussette au Centre-Ville et un chocolat chaud pour tout le monde et tout peut être réglé.

Mais…J’ai aussi, une liste un peu rêvasseuse, improbable. Une liste « internationale » qui, elle, nécessiterait des voyages, des contacts, des agents-passeurs aux frontières, des codes secrets, des frais de douanes inquiétants, des déguisements (toujours) et des expéditions en train dans des wagons lugubres qui craquent au moindre tournant. En buvant un thé fort. Dans un verre de métal brossé…En jouant aux cartes, l’air sombre, la main sur mon sac de trésors (des produits de beauté rares provenant de contrées lointaines). Bon, j’exagère mais vous avez tout compris : c’est une liste d’envies compliquée et intercontinentale qui, pour le moment, est aussi peu probable que mon chien incontinent qui me demande s’il peut aller faire pipi. Of course, c’est de mon Irréa-Liste dont je veux parler aujourd’hui (sinon, quel intérêt?).

DeMamiel

D’abord, sur mon Irréa-Liste il y a…La nouvelle ligne de produits De Mamiel, Botaniques. Annee De Mamiel a eu envie de créer une ligne de soin qui offrirait à ses clientes l’ « énergie guérisseuse » et les « propriétés embellissantes pour l’épiderme » que celles-ci retrouvaient dans sa cabine de soin (pour laquelle la liste d’attente est close, pour le moment). C’est donc une manière pour nous d’enfin pouvoir vivre en quelques sortes, le soin du visage dont tout le monde parle. Tous les avis que j’ai lus, d’ailleurs, n’ont que des éloges à formuler sur la ligne Botaniques. Ces produits, en plus d’être très purs et efficaces, agissent en complémentarité avec les huiles des saisons d’Annee De Mamiel. Oui, ils sont artisanaux, fabriqués en petites quantité, avec un amour et une passion évidente. Mais ils sont également très avancés scientifiquement, formulés avec un savoir qui est fruit de longues études : probiotiques, peptides, mélanges complexes d’huiles essentielles et d’essences de fleurs, poudres de minéraux… Annee De Mamiel persiste et signe avec ses doigts de fée et une ligne comme il n’y avait qu’elle pour créer. Les produits qui me font le plus envie? Le Restorative Cleansing Balm, un baume de nettoyage soyeux et réchauffant, qui contient du miel Manuka, des huiles Kukui, Calendula et Moringa (avis à l’une d’entre vous (Juliette!) qui adooore le Moringa Cleansing Balm d’Emma Hardie) qui nettoient en profondeur. Il y a aussi le Rosey Lip Balm (il me faut toujours le baume à lèvres, toujours!) qui contient de l’huile d’églantier et aussi, tout un mélanges de produits de la rose (il a l’air génial!).  Et enfin, le Dewy Facial Mist, un pshit à vaporiser qui calme les esprits et oui, fait le teint radieux et éclatant. Il y a également le Cleanse & Exfoliate, une poudre à humidifier qui se transforme en crème gommante visage et fait, dit-on, le teint parfait. Enfin, avis aux femmes enceintes : il y a aussi une huile visage spécial maternité!

Ying Yu Jade Roller

Sur mon Irréa-liste beauté il y a aussi…Le Jade Roller de Ying Yu! Qu’est-ce? Un bâton avec un petit rouleau de jade à rouler sur le visage pour en redessiner le contour, activer la circulation et, en somme agir en genre de massage bienfaisant. Les critiques sont unanimes : on devient vite complètement accro à ce petit rouleau que l’on conseille même de garder au frigo! J’imagine trop la tête de Papa Ours en me voyant passer un rouleau de jade sur mon visage. Chaque soir. (Roulement de yeux mais sourire attendri).

Sleep-In Rollers

Enfin, sur mon irréa-Liste, il y a…Les Sleep-In Rollers! Il s’agit de rouleaux en mousse tout confort qui font une super mise en pli durant la nuit, sans fer ni chaleur qui abîme. À moi les boucles parfaites au réveil! Quant à la tête de Papa Ours quand j’aurai mes rouleaux sur la tête et que je passerai le rouleau de jade sur mon visage, je préfère ne pas trop y penser pour le moment.

DermaFlannel

Enfin, il y a aussi la débarbouillette exfoliante Dermaflannel de Bravura London qui, possède un tissage spécial qui lustre et lisse la peau sans produit. Éco, efficace et parfaite pour le voyage, je vous invite à lire cet avis.

Cherubin

Capture d’écran 2014-01-23 à 13.10.13

Hitachi hada

Voilà pour mon irréa-Liste du moment! Bon, il y a aussi les huiles à cuticules Uka, les produits Détaille (l’eau de toilette Chérubin!) et l’intrigante machine Hitachi Hada Crie mais…ça, c’est encore moins réaliste! Allez, dites-moi tout de votre liste de rêveuse, de votre liste où tout est permis! Car j’ai comme l’impression que certaines d’entre vous se rangent davantage du côté de la « Coquette prête à tout » que de celui de la « femme raisonnable » qui achète tous ses produits au Pharmaprix au coin de la rue. J’ai tort?

So Hemingway

Hemingway

Crédit photo: Vogue

Côté maquillage, ces jours-ci, j’ai été très inspirée par un magnifique photoshoot paru dans Vogue il y a quelques temps. On y voit Dree Hemingway recréant la vie (imaginée) de son arrière-grand-père, Ernest Hemingway. Lunettes yeux de chat, boucles parfaites et peau rayonnante, sous les palmiers, tout est parfait, hyper floridien. Je me suis donc amusée à recréer un look semblable le temps de mes vacances mais en version plus ensoleillée, dans des teintes corail. Au final, j’aime tellement que je compte bien continuer à le porter (en version lipstick rouge) une fois revenue à Montréal, avec mon rouge 999 de Dior, semblable au rouge à lèvres des photos de Dree.

En fait, le look est tout simple et résulte de la combinaison peau subtilement-hâlée-éclatante et rouge à lèvres mi-mat. Peu de maquillage sur les yeux, pas de blush et encore moins d’eyeliner : c’est un look facile pour sortir en coup de vent et aller prendre l’air frais à Key West comme à Québec.

Hemingway

Mon allié teint doré-hydraté-éclatant? Mon nouveau trésor : le Buriti Bronzer de RMS. Vous savez combien j’adore mon Living Luminizer, n’est-ce pas? Ce fard illuminateur hydratant qui figurait dans dans mon Palmares 2013? Alors, le Buriti Bronzer est son nouveau petit frère! (J’ai peine à contenir mon excitation et empêcher mes mains de trembler de bonheur!) Même texture et même rendu délicat complètement luxe (pas de pigments visibles, de brillants ou de paillettes), mais dans une version dorée-bronzée absolument magnifique. Le Buriti Bronzer tient son nom de l’huile de buriti sauvage qui entre dans sa composition et qui, selon les dires de la marque, contient un très haut pourcentage de vitamine A et de béta-carotène. Mais le plus beau? C’est l’éclat qu’il procure. C’est comme si on se regardait dans un miroir avec un filtre de vacances. Comme si le soleil nous suivait partout. Je l’applique sur le haut des os des joues et en petites touches sur l’arête du nez et voilà, c’est tout ce qu’il faut pour un teint des cités d’Or.

Pour les lèvres, comme je porte beaucoup de rouge-rouge l’hiver à la maison (c’est réconfortant, je trouve, au même titre qu’un lait chaud, un bon roman ou une couverture de laine La Baie, oui oui), j’ai opté plutôt pour une chic teinte corail: le gros crayon Ilia, teinte Karma Kameleon. Je n’ai pas le mérite de l’avoir découvert toute seule, c’est May Lindstrom qui m’en a parlé et elle a raison : il n’y a pas mieux pour réveiller le sourire et donner bonne mine. D’ailleurs, petite note en passant, ce crayon rend magnifiquement en photo! Toutes mes photos de vacances où je le porte, il n’y a pas à dire : j’ai l’air en pleine forme! Texture assez longue tenue (toutefois, petite note pour ma mère qui adore les longues tenues : ça reste un rouge à lèvres, pas un tatouage), il laisse sur les lèvres une jolie teinte à l’estompe. Pas excessivement hydratant mais très confortable, ce crayon fait des lèvres résolument modernes, mais avec ce je ne sais quoi de petite poésie rétro. Comme des lèvres de velours. Enfin, ce qui ne gâche rien : Ilia est une super marque fondée par une Canadienne (d’ailleurs, j’ai adoré tout ce que j’ai essayé), non-toxique, gorgé d’ingrédients bioactifs et résolument sans compromis. Je vous reparle d’ailleurs très vite de mes dernières trouvailles Ilia, c’est promis.

À très vite, de retour dans le froid saisissant!

L’Appel de la Montagne

photo 1-3Je ne sais pas si c’est parce que mon amie A-M est justement en train de monter vers le Camp de base de l’Everest (après Namche, elle est arrivée à Tyangboche!), mais mes fins de semaine s’inscrivent récemment sous le signe de la montagne, et ce, même quand je reste en ville.

D’abord, il y a tout Roots qui revient en force avec des pièces hyper confo, genre, chalet-chic/héritage canadien. J’ai fait tout plein de trouvailles dont, ici mes préférées: la chemise de flanelle (la mienne est rouge), les leggings de molleton et le Cardigan Cabane en molleton. Ah oui, et les Jambières Cabane sont hyper pratiques avec des leggings. Même les cotons ouatés classiques avec le castor ont la côte ces jours-ci. Sans parler du blouson de cuir issu de la collaboration Smythe par Roots. Ohhhh, j’aime!

Bijou baiesToujours pour mon petit look “montagne”, j’adore mon collier Délicieuse de ma joaillière préférée et désormais amie. Étonnamment, ce collier s’harmonise avec tout. Les teintes des baies semblent en effet sublimer le rose des lèvres, le noir des pupilles et de manière globale faire paraître la peau plus blanche, plus unifiée. C’est LE collier qu’aurait porté Blanche Neige, cela ne fait aucun doute.  Sans compter que c’est la petite touche automnale, parfaite.

Into Thin AirJe sais, c’est un livre qui est sorti il y a un bon moment, mais…je viens tout juste de le lire. En deux jours! Quel récit enlevant! D’abord, j’ai appris plein de choses sur l’Everest: sur les Sherpa, sur la pollution des flans de la montagne, sur les entreprises qui guident les alpinistes, sur les rigueurs de la montée…Paru en version éditoriale pour le magazine Outside au départ, l’auteur a eu envie de tout raconter, sans laisser rien de côté cette fois. Avec une plume magnifique qui ne freine pas l’aventure, ce livre invite au voyage. J’ai passé des heures après à googler des photos de Hillary Step, Khumbu Icefall et à lire sur les crampons et les expéditions. Bref, j’ai adoré ce livre!

Bare nailsVoilà quelques fins de semaine que je fais ça: j’enlève mon vernis le jeudi ou vendredi soir, puis, après une mini-manucure maison (ou je repousse les cuticules après le bain), je polis simplement mes ongles au polissoir. Celui sur la photo est de Quo et il me satisfait mais bon, toutes les marques s’équivalent, à ma connaissance. Un peu de polissage (pas trop pour ne pas amincir l’ongle) suffit pour donner à l’ongle un fini lustré qui brille par sa sobriété. J’en profite ensuite pour bien hydrater mes cuticules et mains et surtout, oublier un peu mes mains jusqu’à dimanche soir. Je peux donc cuisiner, bricoler, faire du ménage sans stress de voir mes ongles s’écailler, et par la même occasion, me réhabituer au look de mes ongles tous nus. Je sais, ce paragraphe n’a rien à voir avec la montagne.

EverestEnfin, je vous laisse avec une petite photo prise et envoyée par mon amie A-M: c’est l’Everest que l’on voit au loin, le sommet avec les petits nuages agglutinés autour du sommet. Magnifique, non? Bonne fin de semaine à toutes!

Je suis d’humeur…suédoise

D'humeur suédoiseAlors voilà, c’est dit: ces jours-ci je me sens d’humeur suédoise. Le temps froid qui revient? L’anticipation des premières neiges? Un peu de tout ça mais en fait, je crois que j’ai toujours adoré tout ce qui est nordique. Toujours! Montrez-moi des tresses, un lit-armoire avec des coeurs peints, des trémaäääs et des plaines enneigées parsemées de toits colorés…Je fonds. Un petit cahier avec des rennes dessus? Des bottes chaudes? Le soin hydratant des belles de Suède? Oh my…just too much pour moi. Je suis suédoise dans l’âme…comme ma maman d’ailleurs. C’est familial je crois.

C’est pourquoi, quand j’ai lu le spécial “beauté-Suéde” dans Town & Country (je crois bien que c’était dans T&C mais je n’arrive pas à retrouver l’article), j’ai littéralement sorti mon cahier avec des rennes dessus pour commencer une petite liste spécial-Suède en vue de mon éventuel (et lointain voyage). Qu’importe, ça fait du bien de rêver!

Rose Otto

Photo Credit: Estelle & Thild

D’abord, la petite marque qui me fait totalement envie: Estelle & Thild! J’adore le nom (Thild, c’est trop beau!), le visuel lumineux et épuré et surtout la philosophie de la marque. Et puis, tous les avis que j’ai lus ont eu tôt fait de me convaincre. La critique est unanime. Ce qui me fait le plus envie: la gamme Rose Otto (l’huile! la crème!) et aussi, le baume à lèvres teinté Raspberry Beige ( ou encore mieux, ce kit). À noter pour celles qui sont en France, la marque est maintenant disponible Au Bon Marché. Chanceuses!

Estelle & Thild

Photo Credit: Estelle & Thild

Il y a aussi, le baume Hudsalva, qui est, paraît-il le baume à lèvres original über-authentique en Suède. À l’origine créé pour prévenir les ampoules sur les pieds des soldats, on leurs donnait également instruction qu’en situation désespérée, le baume pouvait être utilisé comme huile pour faire cuire leur nourriture ou même faire une bougie. On dit que c’est un super baume pour protéger du froid, mais attention pour celles qui ont des allergies aux noix: il contient de l’huile d’arachides.

Hudsalva

Photo Credit: Hudsalva

Il y a aussi…Lilla Bruket, une petite marque qui nous vient d’un village de surf (oui oui) des côtes de Suède! Tout est bio, a l’air délicieux et pour ma part, c’est le gommage corporel au géranium qui me fait particulièrement envie. J’adore le géranium!

Lilla Bruket

Photo Credit: Lilla Bruket

Aussi, je suis totalement d’humeur “maquillage suédois” aussi ces jours-ci: j’obsède sur le blush 7-8 de Hakansson Beauty qui a l’air trop parfait. J’ai d’ailleurs lu (dans mon magazine que je ne trouve pas) que le petit truc “suédois” pour le teint éclatant nordique c’était d’appliquer quelques petites gouttes d’huile hydratante sur le haut des pommettes par-dessus le blush…Oui, ça affecte un peu la tenue mais le rendu vaut le coup. Pour les yeux, un peu d’ombre claire suffit et du mascara sur la pointe des cils uniquement. J’ai aussi envie d’un léger hâle d’hiver (c’est suédois, non?) et pour ça, le courriel d’Etiket tombait à point ce matin: le nouvel auto-bronzant de Pro-Derm Voile d’été, (bien que canadien et non suédois) a l’air juste génial pour les mois froids! On le dit vraiment sans odeur car sans DHA.

Hankasson

Photo Credit: Eleven.se

Photo Credit: Etiket

Photo Credit: Etiket

 

Parlant d’huile hydratante suédoise: j’en suis à mon troisième flacon d’huile Precious Oil M. Picaut! Troisième!! Cette huile incomparable c’est mon doudou, ma couverture de sécurité, mon baume à tout faire, surtout l’hiver.

M. Picaut

Photo credit: M. Picaut

Il y a aussi la jolie marque éco-luxe Björk&Berries qui a des jolis emballages qui me donnent vraiment envie de tester…

Photo Credit: Eleven.se

Photo Credit: Eleven.se

Tout ça c’est sans oublier la marque Face Stockholm dont je vous parlais hier (ce blush teinte Körsbar! Le blush crème teinte Stockholm! Le Nektar teinte Körsbars Blomma! (décidément, il semble que j’aime le Körsbar)), les savons Victoria que j’affectionne, la prise d’omégas 3 (à défaut de vivre dans un petit village de pêcheurs, je fais ce que je peux), des gros foulards, des cheveux tous doux (grâce à Rahua!), des roulés à la cannelle (je cherche d’ailleurs la recette parfaite pour ce weekend) et en fait, tout le site Eleven.se pour ces petites marques suédoises qui font voyager.

Photo Credit: Face Stockholm

Photo Credit: Face Stockholm

 

 

Photo Credit: Face Stockholm

Photo Credit: Face Stockholm

Voilà, aucun doute, je suis d’humeur suédoise! Vous avez testé certaines de ces marques? Sinon, vous êtes d’humeur quoi géographiquement parlant?

Un gros merci!

merci!Un mini article pour dire un ÉNORME merci à vous toutes qui avez mis tant de coeur dans vos recommandations pour mon amie A-M! Elle a été hyper touchée de vos réponses et surtout, ça l’a bien aidé dans sa petite liste de préparatifs! Voici d’ailleurs son commentaire de remerciement pour celles qui ne l’auraient pas vu:

Merci mille fois à vous toutes pour vos mots d’encouragement et vos précieux conseils! J’apprécie du fond du cœur.
J’ai noté vos suggestions et je compte certes vous donner les détails à mon retour par l’intermédiaire de chère Boucle d’or adorée!
Xx A-M

Et puis…suite à vos suggestions, j’ai contacté les marques qui semblaient le plus adaptée à une expédition sur l’Everest et…vous savez quoi? Elles ont généreusement fait parvenir à mon amie A-M tous les produits que vous suggériez! Amazing, non? Un énorme merci donc à Cliniderm, Klorane et à Avène qui ont tout de suite été enthousiastes à l’idée d’aider A-M dans ses préparatifs. Ces marques ont fait preuve d’une générosité immédiate, sincère et totalement féérique, comme si vraiment, les astres s’étaient alignés pour que A-M aie la peau bien hydratée. La preuve qu’un geste généreux comme celui d’A-M est souvent contagieux. Merci, merci, merci!

Oh my! Ma routine de soins so chic

Routine Oh my CreamJe vous en avais glissé un mot: depuis un bon moment, j’ai une routine de soins plus chic que chic, une routine so French, une routine-gâterie. Mais surtout, une routine qui me vaut une peau best of comme le dirait l’une d’entre vous (Raphaële!).

Je vous en ai parlé souvent, je suis complètement obsédée avec la boutique en-ligne Oh my Cream. Bien sûr, c’est aussi une vraie boutique physique mais bon, c’est à Paris alors pour le moment, c’est sur ma liste d’endroits à visiter absolument. Avec la maison de Dostoïevsky, Versailles et la Laponie… Une boutique de rêves pour moi! Que de l’ultra-pointu, que des secrets d’initiées. Des produits rares et exotiques que je n’ai jamais vu (crème Antipodes…je pense à toi!). Enfin, enfin: un lieu de rencontre et de découverte pour les vraies de vraies coquettes mais aussi un endroit pour celles qui s’y connaissent moins et ont envie de se faire vraiment bien conseiller, bien écouter. C’est totalement le genre de boutique que j’aurais aimé avoir eu l’idée d’ouvrir. Bon, mais en même temps, je suis trop contente que quelqu’un d’autre l’aie fait car comme ça, je peux en profiter plus à fond. J’ai, of course, le total sentiment que la fondatrice de la boutique est mon âme-soeur, genre, ma soeur cosmique de la beauté (bien que je ne la connaisse absolument pas). J’aime ses choix, le visuel de la boutique en ligne (oh, ce petit rose-poudré), les vanity OMC (on en reparlera, j’ai trop hâte!) et bien sûr, le magazine OMC que je dévore comme si c’était un roman policier. Et puis, toutes les filles qui travaillent là sont tellement gentilles (je rêve d’aller prendre le thé avec elles!), tellement attentionnées…tellement pro-de-la-beauté. Sérieusement, je leur ai envoyé ô-combien de courriels (du style à la fin c’était simplement: “Hello; encore moi, votre nouvelle amie qui vous écrit toutes les 30 secondes. Eh oui, encore une petite question existentielle…etc...”) Et vous savez quoi? Elles prennent mon épiderme PLUS au sérieux que moi. Une prise en charge totale. On cherche des solutions ensemble. De par delà les continents et océans. Trop magique! Conclusion: à défaut de pouvoir passer à la boutique rue de Tournon, je me suis laissée tentée par la boutique en ligne. Le résultat: j’ai adopté une totale routine Oh my Cream. See below!

Alors, mon épiderme signé Oh my Cream, il dit quoi?

Suspense, hein?

Alors, il faut que je vous dise: ma peau a retrouvé sa forme olympique! Ma peau me semble défroissée, éclatante et son grain fin-fin-fin; une peau aux ridules et traces de fatigue estompées. Un teint clair comme un ciel d’aube, comme la belle au bois dormant qui se réveille. Mais surtout, ce sont mes taches que j’ai oubliées. Jour après jour, elles m’ont semblé s’effacer…Enfin, je crois que le témoignage le plus criant que j’aime ma peau ces jours-ci se manifeste dans ma quasi-absence de maquillage. J’y vois là, pour la première fois, la preuve tangible que quand on investit dans des soins vraiment adaptés, on pourra ensuite économiser sur le maquillage…Yay!

Mais plus concrètement, ma routine, c’est quoi?

Le soir

D’abord, tout commence avec le Lait Onctueux Capital de Joëlle Ciocco, un concentré démaquillant. Si, au départ, j’était vraiment réticente à payer autant pour un démaquillant, me voilà totalement convertie à celui-ci. Peau rebondie, claire, pure…Mais surtout, soignée. Car oui, j’insiste, c’est un soin. Et puis, comme je l’ai dit à ma mère, en sautillant, toute excitée: “C’est du Joëlle Ciocco, tu te rends compte??” (Elle m’a répondu, pince-sans-rire: “Tu plaisantes? Quelle coïcidence;  justement, ma bonne amie Joëlle est venue souper hier.” De toute évidence, ma mère ne mesure pas QUI est Joëlle Ciocco: la marraine-la-fée qui soigne l’épiderme des stars qui ont accès à tout, mais n’ont choisi qu’elle.) C’est totalement mythique pour moi de me démaquiller avec son lait. Sans parler de sa texture fouettée qui, avec l’action massage, fait littéralement fondre toute la saleté et le maquillage pour donner un éclat sans pareil. Et puis, que dire de son parfum fleuri tout doux de fleurs d’oranger? Le bonheur! Je stresse totalement à la simple idée de terminer mon flacon (qui, je tiens à le mentionner, dure longtemps, thank goodness!). J’utilise donc le Lait Onctueux Capital tous les soirs, mais, deux fois par semaine je l’associe à ma brosse Clarisonic (brosse pour peau délicate), histoire de nettoyer en profondeur.

J’applique ensuite la Lotion lactée Joëlle Ciocco, qui, elle aussi sent le paradis en flacon. À quoi ça sert? D’abord, ça parfait le démaquillage sans assécher la peau, ça oxygène l’épiderme mais surtout, ça apaise d’ores et déjà les sensibilités. Le résultat? La peau est claire et soignée, jamais rouge ou irritée comme ça peut être le cas après un démaquillage (surtout à l’eau).
 
Et après? J’applique la crème Alpha H Liquid Gold Rejuvenating Cream, une merveille que je rêvais de tester depuis longtemps. Toute indiquée pour les peaux en manque d’éclat, pour les peaux aux prise avec de l’hyperpigmentation, cette crème est pour moi. Oui, ça picote un peu, on sent l’éclat qui s’active, on sent que les cellules mortes s’envoleront avec la nuit. Et au matin? On n’en revient pas : les joues sont rosées, les ombres estompées, le canvas semble plus net et retendu. Mais surtout, on a l’impression que la toile a été changée.  
Oh my Cream Routine
Le matin
En ce qui concerne la routine du matin, je commence avec une brume de Sérozinc de la Roche-Posay (pour me réveiller), que je fais suivre de la Lotion lactée Joëlle Ciocco.
 
Avant d’appliquer une noisette de ma Crème Liquid Gold Alpha H, j’applique quelques gouttes de sérum Liquid Gold Vitamine C d’Alpha H, un concentré antioxydant qui préserve mon teint des attaques urbaines tout en effaçant les taches. Et comme il contient de l’acide hyaluronique, à moi la peau hydratée et repulpée! Enfin, comme chaque matin depuis que je l’ai découverte, j’applique ma crème solaire Coola Matte Tint, en parasol ultime.
Soins ciblés
 
Au niveau des soins spéciaux, deux ou trois fois semaines (ou quand j’en ai trop envie car c’est une joie immense), j’utilise le Miracle Cleanser d’Aurélia Probiotiques et sa petite mousseline de bambou antibactérienne, dont je vous ai parlé brièvement ici. Non seulement je sens ma peau vraiment purifiée après (et ça se voit), mais surtout, j’ai encore une fois l’impression d’un soin purifiant très apaisant. Et que dire de son parfum un peu mentholé qui évoque pour moi l’adolescence et les premiers achats de pharmacie comme la Cold Cream de Pond’s? J’aime quand on retrouve ses souvenirs dans les pots mais j’aime encore plus quand le résultat est lui, tout nouveau, tout pro. Et, c’est totalement le cas ici, avec cette merveille bio.
 
Enfin, parlant de merveille, le chouchou incontestable de ma routine beauté s’est révélé être…l’Huile Cell Night Repair d’Aurélia qui fait un teint de fée. Je l’applique 2-3 fois semaines (après mon nettoyant Aurélia) et il n’y a rien de mieux pour calmer, satiner et sublimer mon épiderme autrement très sollicité. Et aussi, disons-le, il n’y a rien de mieux pour sombrer dans les bras de Morphée (“mélange de senteurs incroyablement relaxant“- je valide!).
 
Enfin, mon traitement-choc: le Liquid Gold Smoothing and Perfecting Masque d’Alpha-H qui sent bon la lavande. Je l’applique une seule fois semaine et le laisse poser une dizaine de minutes (pas plus). Ultra-ultra performant (il s’agit du produit le plus concentré de la gamme Alpha H avec15% d’acide glycolique) pour exfolier et révéler un teint clair, il est aussi (et cela est extrêmement rare de voir une telle combinaison), très hydratant. Peau claire donc, mais repulpée, exfoliée, sans être agressée. La ligne est toujours fine entre ces enjeux et ce masque se révèle être un funambule professionnel.
 
Voilà pour ma petite routine beauté Oh my Cream! Bien sûr, il y a aussi un baume à lèvres (Sara Happ, comme toujours…d’ailleurs, il est vendu sur Oh My Cream), un soin contour des yeux (Simple le jour, Macérat de Kamouraska la nuit), et de l’Hexomédine suivi du Terminator 10 (acheté aux États Unis) quand j’ai une petite imperfection.

Enfin, quand toute excitée j’ai dit à Oh my Cream que je comptais faire un article sur ma petite routine signée on m’a généreusement proposé d’offrir un code promotionnel exclusif à mes lectrices. Il suffit donc d’entrer le code WIACCZ pour avoir droit à 15€ offerts pour toute commande supérieure ou égale à 90€. Il suffit d’inscrire ce code promotionnel sur le site Oh My Cream au moment de la validation du panier*. À noter, ce code est valable jusqu’au 15 octobre 2013 inclusivement. N’hésitez pas à faire appel à l’expertise de l’équipe (que dis-je, de mes soeurs cosmiques!) pour exposer d’abord vos problématiques beauté. Il suffit d’envoyer un petit courriel à contact@ohmycream.com et Juliette, Marion ou Fleur se feront une joie de vous répondre. À noter pour celles qui, comme moi, êtes de l’autre côté de l’océan, Oh my Cream livre partout dans le monde (les frais de port sont à la charge du client et varient en fonction du lieu d’expédition.) Pour la France, les frais de port sont gratuits au delà de 60€ d’achat.

Comme toujours, j’ai soif de tout connaître de vos soins du moment. Vous, votre routine beauté, vous la partagez?

* À noter, ce code est valide uniquement dans la boutique en ligne et non dans la boutique rue de Tournon.

Mon vanity des vacances

Vanity

Après quelques jours passés à Disney World, la famille ours se repose depuis un petit moment au calme, sur la côte ouest de la Floride. De la chaleur, des baignades, du soleil et du repos,  de la lecture, du cocooning en plein-air, des ballades de vélo et avec le chien; voilà le programme. Quel bonheur de faire un truc aussi aléatoire et non-nécessaire que…de regarder à la télé un documentaire sur le naufrage du Titanic par un après-midi pluvieux! Voici voici donc, mon vanity des vacances! Je me trouvais totalement minimaliste quand je suis partie mais, une fois le séjour à Disney passé, j’ai vécu assez naturellement et minimalement. En somme, comme d’habitude, j’ai emporté trop de choses!

D’abord, les soins solaires. Toujours fidèle à la gamme bio Coola, cette fois j’avais passé une petite commande Crèmes Etc. pile en prévision de mes vacances. La Crème Matte pour le visage (au concombre), la crème parfum Plumeria pour le corps (pas sur la photo car il n’en reste plus, snif) et le spray Pina Colada pour le corps. Pour mes oursons, c’était le Mineral Baby. De toutes ces crèmes Coola qui ne m’ont pas déçues, c’est celle mate pour le visage et celle pour le corps Plumeria que j’ai préférées (la famille ours aussi). Plumeria, c’est un parfum de ciel de mer, d’air fleuri, un parfum de vacances absolument inégalé. Moi qui avait commandé en hésitant pour “faire un essai”, voilà, je ne commanderai plus que ça!

Pour les soins, j’ai été ultra-minimaliste: deux produits ultra-performants mais réconfortants qui font partie d’une oh-so-géniale routine de soins plus élaborée et pointue qui fait le bonheur de ma peau depuis un moment (suspense intenable, je sais, je vous en reparle au retour des vacances!). Donc, au programme, mon nettoyant Aurelia Probiotics Miracle Cleanser qui en plus d’être bio, fait une peau étincelante de propreté, en douceur (d’ailleurs, Into the gloss l’a aimé aussi). Je l’applique, je masse, je rince à l’eau en utilisant la mousseline de bambou anti-bactérienne…effet fraîcheur, peau rebondie et éclatante. En guise d’hydratant, toujours dans la même marque, j’applique soir et matin quelques gouttes d’Huile de Nuit Cell Repair qui fleure bon le neroli, la rose et la lavande. Véritable merveille en flacon, cette huile donne un véritable coup fouet à ma peau autrement beaucoup sollicitée et malmenée- un vrai baume éclat qui, dit-on, est un soin complet en un flacon. C’est également totalement mon opinion.

Rayon maquillage, j’ai emporté mon correcteur Bobbi Brown (polyvalent car je l’utilise sous les yeux et pour camoufler les imperfections). Pour les yeux, le fard Beach Bronze de Bobbi Brown (porté à Disney uniquement), la poudre Beige de Chanel, le fard crème à joues Dior Bikini pour les pommettes et la poudre fond de teint Bobbi Brown également. J’avais aussi mon mascara Mise-en-Cils (également somme toute assez inutile), le gloss Bellini de Bobbi Brown (so chic, so easy) et ma brosse à dents clandestine (dont je vous ai parlée ici). Pour mes ongles, j’avais pris la couche de finition Vinylux et le vernis teinte Tropix. Enfin, inspirée par le vanity de Fleur, j’ai succombé au baume à lèvres rosé de Tata Harper, le Be Adored (acheté chez Etiket, pour celles au Canada). Je vous en reparle davantage bien vite mais autant vous dire tout de suite que je l’adore!

Enfin, en guise de parfum, j’avais pris avec moi l’Eau Délice de Dior que finalement, je n’ai pas porté tant que ça. Autant j’adore son parfum à l’application, il me semble qu’après évaporation je trouve cette eau un peu entêtante. Mais bon, c’est peut être circonstanciel (j’ai envie de simplicité, je sais, quoi de neuf, hein?) ou à cause de la chaleur… Quoiqu’il en soit, je retenterai l’expérience à mon retour à Montréal…Peut être qu’avec une mise en pli et des talons, ça collera mieux…

Absents de la photo: les soins à cheveux (qui se mériteront un article) et aussi, mon savon (celui-ci tout doux au lait d’ânesse, une merveille), rapporté par ma maman et son amie J. d’une petite escapade à la boutique de Québec. Tellement doux, tellement neutre qu’il convient à tous les usages et à toute la famille (même le lavage des cheveux des oursons).

Enfin, vous l’aurez remarqué, je n’ai pas emporté de soin hydratant pour le corps. Ça prend de la place et puis, je me connais: je savais que j’aurais la flemme de me crémer… J’ai donc fait confiance à la vie et je me suis dit que si besoin criant de crème-corps se manifestait soudainement, je saurais alors bien trouver crème à mon épiderme dans les boutiques du coin. J’ai vu juste: voilà plus d’une semaine que je ne m’hydrate pas le corps (vive les vacances!) et ça me rassure de voir que je me porte plutôt bien malgré tout.

Vanity 2Voilà donc pour mon vanity des vacances! Je me régale de vos commentaires, comme toujours, même si je réponds moins assidûment à chacune, vacances obligent. D’ailleurs, j’adorerais connaître votre destination vacances et le contenu de votre vanity! À très vite!

Cendrillon & moi

Comme BelleToujours en vacances, je poursuis dans ma lancée de “looks hyper basiques et essentiels pour la vie de tous les jours” en vous montrant mon look…pour aller souper avec Cendrillon, son prince et les méchantes belles-soeurs! Je sais, c’est super utile en ce mardi matin.

D’abord, pour la robe, je me suis inspirée d’une autre princesse: de Belle dans la Belle et la Bête. La robe jaune s’est donc imposée comme une évidence, of course. J’aime beaucoup les robes jaunes, soit dit en passant. Pour moi, la robe jaune est un peu la petite robe noire de l’été. Celle-ci vient de chez Zara (Collection Trafaluc, environ 59$, de mémoire) et j’adore la forme de sa jupe ample, un peu style new look. Tongs GAP, pendentif et bracelets d’argent, boucles d’oreilles de perles et sac Chloé (modèle Paraty)…Il faisait tellement chaud mes amies; j’avais envie de garder mon look tout simple.

Belle

Pour le maquillage, je n’ai fait que rafraîchir mon maquillage du jour: un peu de spray d’eau de roses, un peu de poudre Bobbi Brown… J’ai appliqué sur l’ensemble de la paupière mobile mon fard à paupières préféré de l’été, le fard longue tenue Bobbi Brown, teinte Beach Bronze (le bronze parfait qui fait des yeux de chats et donne l’illusion que les yeux bruns sont plus pâles, sont presque caramels). Une autre petite couche de mascara…Sur mes lèvres, gloss Bellini de Bobbi Brown et voilà, j’étais prête en moins de deux, sans même avoir reçu l’aide d’une bonne fée!

En espérant que vous passez toutes un magnifique été!

Minnie & me

MInnie Je vous l’avais promis: mon look de ma journée à Disney! Car, s’il y a un truc de super utile dans la vie, c’est de savoir comment s’habiller pour rencontrer Minnie Mouse, non?

Blagues à part, j’avais un peu planifié mon look pour ma journée à Disney malgré tout. Pourquoi? Parce que je me doutais que l’on prendrait mille photos et aussi, qu’il ferait hyper chaud. Bien sûr, j’avais aussi googlé le look de Gisele à Disney (minishorts/t-shirt blanc/grand chapeau) histoire de m’inspirer un peu…Mais finalement, je n’ai retenu que…le grand chapeau. Non, une robe, quand il fait chaud, c’est mieux. Une robe de coton, à larges bretelles, une robe pas trop collante, avec laquelle on peut porter le bon soutien-gorge. Ça semble simple, mais croyez-moi, j’ai cherché longtemps. Et finalement, j’ai trouvé mon modèle idéal chez Urban Outfitters (à 39.00$). C’est la petite robe d’été idéale. J’ai choisie la mienne en rouge (Minnie oblige) mais il y avait tout plein d’autres teintes.

Dans mes pieds, j’ai opté pour mes tongs nude de chez Gap et un grand chapeau de paille tout mou. Deux bracelets d’argent Tiffany’s au bras, des lunettes de soleil Tiffany’s et…voilà, le minimum pour braver la foule, le manège Dumbo, les mains post-popsicle (vraiment Gisèle, comment tu fais avec un t-shirt BLANC?) et être tout de même un peu chic en photos.

Sac à main

Pour le sac à main, j’avais mon adoré sac de toile Lululemon (Sand to savasana), tellement pratique. Il a absolument mille poches (y compris une poche pour les trucs mouillés, la bouteille d’eau, le téléphone)…une merveille. Le petit plus? Sa courroie extra-large est assez longue pour que l’on puisse accrocher le sac sur une poussette double. Résultat? J’avais les mains libres pour serrer dans mes bras Winnie The Pooh et Tigrou! Wouhou!

Pour le maquillage, j’avais gardé le look simple (oursons impatients oblige). Mon cache-cernes Bobbi Brown, mon nouveau et adoré blush crème Color Flash Dior (teinte Bikini, je vous en reparle très vite), un peu de mascara (Mise-en-Cils) et un peu de poudre fond de teint Bobbi Brown pour fixer le tout. Sur mes lèvres, une touche de Lip Glow Dior le matin avant de partir, mais au fil de la journée, je n’ai fait que protéger mes lèvres avec mon baume à lèvres/protection solaire Coola (le chouchou de Megan Fox, pour celles que ça interpelle). Et voilà! Un maquillage facile, subtil et à l’épreuve de tout.

Enfin, comme on dit ici: “Have a magical day!”  (Je trouve cette salutation tellement réjouissante que j’ai envie de l’adopter dans la vie de tous les jours!)

Boucle d’Or est en vacances!

VacancesÇa y est! Boucle d’Or est en vacances! Deux mille cinq cent kilomètres de voiture avec la famille ours (et notre chien incontinent mais adorable) plus tard (!), nous voici dans le sud! Of course, nous étions en banlieue de Montréal quand Petite Ourse a demandé si on “approchait des palmiers” mais sinon, le voyage s’est très bien passé et les oursons semblent aimer voyager!

J’ai prévu de vous tenir bien informées de sujet de première importance malgré tout. Par exemple, “Mes essentiels beauté road trip“, “Mon look pour rencontrer Minnie Mouse” et le classique “Mon vanity des vacances” qui pour une fois, est complètement spartiate dans sa simplicité! À venir donc très vite…En attendant, je profite de la chaleur enveloppante (40 degrés), de cette pause en famille et…du château de Cendrillon! À très vite! Bibbidi bobbidi boo!

Gloria

Angels of Florence

Depuis le temps que j’en rêvais, j’ai enfin le bonheur de me parfumer avec un parfum Santa Maria Novella, la marque d’apothicaire à son plus authentique.

Autant je voulais un parfum Santa Maria Novella depuis des siècles, autant je n’osais pas craquer sur internet sans avoir préalablement senti les parfums dans les lourds flacons de verre reconnaissables entre mille. Je voulais tous les sentir. Je voulais avoir le privilège de choisir et d’être choisie. Car oui, en éternelle romantique que je suis, je me dis qu’un parfum issu de la mythique maison Santa Maria Novella aux recettes secrètes ne se choisit pas…Non, un peu comme la baguette magique dans Harry Potter, je me dis que c’est le parfum qui nous choisit. Deux destins qui se croisent; des astres qui s’alignent. Rien de moins.

Le parfum qui m’a choisi c’est Angels of Florence, un parfum assez moderne, zéro-controverse (parfois on a envie de zéro-controverse), qui sent bon les agrumes, mais aussi le soleil et les fleurs d’été et qui, en s’évaporant, laisse une odeur crémeuse de jardin des délices (mais pas très sucrée, je tiens à le préciser). Un parfum qui me fait rêver de villages d’Italie en escaliers, sous le soleil du matin. Mais, malgré son côté solaire, radieux, Angels of Florence est résolument un parfum de ciel changeant, de sablier qui se retourne, d’univers en mouvement (image d’un dessin antique style Leonard Da Vinci!), de perspectives et de silences. Un parfum pour lever les yeux vers un ciel profond, aux étoiles de feuilles d’or, sous une nef pleine d’écho. Pour contempler l’absolu et s’oindre d’un peu de la beauté du cosmos.

En passant, je suis convaincue qu’il y a tous plein de passages secrets sous l’officine Santa Maria Novella et aussi, des grimoires en code et des chaudrons médiévaux et des portes qui s’ouvrent seulement si on répond bien à une énigme et… Ouais, dans ma tête, Santa Maria Novella c’est mi-jardin secret, mi-Da Vinci Code, mi-Harry Potter et plus encore! Ça tient du rêve et c’est très bien comme ça.

P.S. La maison a créé ce parfum, pour célébrer les “anges de la boue” qui ont accouru de partout dans le monde, pour sauver le patrimoine florentin des inondations de 1966.

Favoris de pharmacie

Pharmacie
Autant j’aime les petites marques niches et shhhh-secrète, j’adore aussi les classiques de pharmacie. J’ai plusieurs essentiels (tous pays confondus, ha ha) et j’ai envie de vous les faire découvrir aujourd’hui.

(Canada) D’abord, la marque NeoStrata mais plus particulièrement, le Sérum Hydra-Infusion 24h de la marque qui fait une peau toute gorgée d’eau, rebondie et éclatante! Adapté à toutes les peaux, c’est mon remède rapide pour mettre un terme à la déshydratation illico. Formulations de pointe, prix raisonnables, effets qui ne se font pas attendre, vraiment, dans le doute, avec NeoStrata on ne se trompe pas.

(Canada et Royaume Uni) Découverte toute récente, grâce à l’une d’entre vous (Andrea!), le Revitalizing Kind to Eyes Roller de Simple. Andrea me l’a offert le mardi soir (car ce produit était parmi ses favoris) et le lendemain, je m’en achetais un second tube pour ma trousse de maquillage et réappliquer au cours de la journée. Un soin pour le contour de l’oeil tout frais, que j’applique autant sous que sur le maquillage et qui lisse et retend la peau pour un effet sieste immédiat. Je me transforme peu à peu en panda inversé, yay!

IMG_7609(Canada) La crème à mains Glysomed qui, dans son petit tube vert est loin d’être glamour mais qui fait des merveilles pour les mains et pieds désséchés par les éléments. Le petit plus? Les minis tubes dans la section voyage que l’on peut laisser traîner dans le fond de son sac à main. Idéal.

(France) Le Serozinc de la Roche-Posay. En fait, il s’agit d’un soluté de sulfate de zinc (ah, voilà, tout est dit) et donc aux propriétés assainissantes et anti-irritations. Feu du rasoir, hyper-sensibilités, rougeurs et imperfection, j’ai l’impression que ce pshiit vient à bout de tout et je suis en mode stress prévisionnel car le produit n’est pas disponible ici. Comment ferais-je? À voir, à voir, mais en attendant, j’en suis vraiment ravie.

(Amérique) Vous le savez, j’aime les bandes à dents blanchissantes White Strips de Crest. En cure d’une semaine deux fois par année et parfois une bande ici ou là avant une fête, une vacance ou un événement, je surveille ces bandes à la pharmacie et dès qu’elles sont en solde, j’en profite.

IMG_7613

(Canada, France et Royaume Unis) Parmi mes autres essentiels de pharmacie il y a ce classique rendu célèbre par les mannequins et maquilleurs qui revenaient de Paris: la solution micellaire Créaline Bioderma. En fait, en France on l’appelle la Créaline alors qu’ici, on dit simplement l’Eau Micellaire Bioderma. Peu importe le nom, dès que je finis un flacon, j’en rachète un autre. Idéale pour parfaire le démaquillage (surtout sous les yeux) et corriger un trait de liner ou une bavure de fard, cette solution est pour moi un incontournable, sur un coton, sur de la gaze, sur un coton-tige, tous les jours, l’Eau Bioderma est avec moi.

(Canada et États-Unis) Parmi les rouges à lèvres de pharmacie, mes préférés sont les Revlon sans contredit. Tenue, teintes (surtout dans les rouges) et parfum un peu plein de souvenirs, les rouges Revlon pourraient avoir l’air d’un grand rouge de grand magasin alors qu’en réalité, on l’a déniché à 7.99$ chez Pharmaprix. J’aime aller aux États-Unis et faire le plein de rouges à lèvres Revlon car il y a tout plein de jolies teintes qui ne sont pas vendues ici, dont le fameux et mythique Cherries in the Snow. Parmi d’autres favoris, il y a le joli Kiss me Coral et la teinte Wine with everything, tellement chic.

IMG_7621

(Canada et Etats Unis, au meilleur de ma connaissance) Au rayon des accessoires à cheveux, je prends toujours mes mini-élastiques transparents (que j’utilise aussi pour les tresses de Petite Ourse, idéals car anti-dérapants, je préfère nettement ceux de la marque Goody), des bobby-pins or de toutes les tailles (préférence pour la marque Goody) et, mon nouvel amour, le pic à chignon de la marque Stylize, chez Pharmaprix (dans une boîte mauve). Depuis que je l’ai découvert, j’ai toujours ce gros pic double dans mon étui : un outil pratique en plastique noir que je pique dans mes cheveux (et cache avec quelques mèches) pour le parfait chignon défait à la catalogue de J.Crew (je croyais être la seule à adorer les chignons J.Crew, je vois maintenant que ça n’est pas le cas).

(Canada et États-Unis) J’adore mais j’adore ma crème pour les jambes teintée Sally Hansen (dont je vous avais plus amplement parlée ici). J’y ai rendu accro presque toutes les femmes de mon entourage et je l’applique moi-même tous les matins de ce monde où je suis en jupe. D’ailleurs, pour reprendre les mots de mon amie K. : « Tous les matins, j’applique ma crème Sally Hansen et je me dis : « Aïe Aïe Aïe, je plains les femmes qui doivent s’en passer. » Voilà, je ne saurais mieux dire.

(Royaume-Unis) Voilà, c’est fait, je peux cocher un truc de plus sur ma liste de produits à essayer avant de mourir (quoi, je suis la seule à avoir cette liste?). Le Rosy Lips de Vaseline, j’en rêvais, ça n’avait pas de sens. Alors, la trop gentille Andrea m’en a rapporté de Londres et…c’est tout ce que j’espérais et plus encore. D’abord, l’élément culturel. Soooo british! Ça sent…l’Angleterre. Dans un petit pot en métal, un baume rosé parfait qui fait des lèvres glossy-santé. Ça sent la rose. Ça hydrate. Ça fait des lèvres à croquer…Andrea me racontait qu’elle a déjà eu une mini-crise d’anxiété dans un aéroport quand elle s’est rendue compte qu’elle n’avait pas son Rosy Lips. Et moi, je souscris à son opinion: it’s that awesome!

IMG_7617

(Canada et, au meilleur de ma connaissance, France et Royaume Uni) Le soin Effaclar H, de la Roche-Posay. Vous savez ce moment où suite à une phase où la peau était un peu plus grasse/hormonale, on a usé/abusé des soins asséchants? Le Effaclar H rétablit l’équilibre en une nuit. En fait, il s’agit d’un soin compensateur d’hydratation adapté aux peaux grasses et à problème sensibilisées par les soins asséchants. Une merveille. Je l’utilise même en masque éclat la nuit, en couche épaisse, pour une peau parfaite (mais non-grasse) au réveil. À noter, j’adore aussi le nettoyant moussant apaisant de la même gamme, le Effaclar H (comme un nuage!) et encore et toujours, on ne peut pas se tromper avec le Soin Derm AHA qui semble par contre lui, non-commercialisé en France. Quant au Cicaplast Baume B5, lui, n’est pas commercialisé au Québec, quelle tristesse.

(Canada et États-Unis) Les petits blush Cheekers de Cover Girl. Pour ces moments où j’ai envie de valeur sûres ou où je me sens inspirée par mes souvenirs des pubs CoverGirl de mes années Seventeen (celles avec Nicky et Krissy Taylor et Christie Brinkley et que je découpais et conservais dans un classeur Hello Kitty), ces petits blush sont parfaits. J’aime la teinte 105 Rose de Soie (qui fait des joues d’automne).

(France) Pour les petits boutons, rien de vaut de la solution Hexomédine, que l’on tapotte sur l’indésirable avec un coton-tige. Et puis, ô, merveille des merveilles, l’acide salicylique en poudre pur (découvert grâce à l’une d’entre vous, Juliette!). Pour ces jours où la peau est grasse ou congestionnée, on en ajoute simplement une petite pincée à notre nettoyant. Ça picote un peu mais après le rinçage…bonjour la peau saine! À noter, quand on demande au pharmacien, il faut dire ces mots spécifiquement: “Bonjour, je voudrais de l’acide salicylique pur en poudre, pour des préparations magistrales.” C’est très important car sinon, il vous donnera de l’aspirine.

(Partout…)…du gel assainissant pour les mains Purell! J’ai toujours du Purell avec moi. Toujours. Et je me Purell-ise toujours les mains avant de toucher à mon visage, c’est devenu un petit rituel.

(Canada et Etats Unis) C’est un concept un peu plus Anglo-Saxon, j’imagine, cette idée de vendre tout et n’importe quoi à la pharmacie. Comme par exemple…des magazines! Mon dernier achat magazine très très inspirant que je compte conserver dans mes archives : le Châtelaine du mois d’août 2013 avec Gwyneth en couverture pour le spécial nutrition. De belles recettes, des bons petits trucs et des témoignages inspirants, ce magazine est sur ma table de chevet ces jours-ci.

Enfin, voilà pour mes produits favoris de la pharmacie. Sans oublier le mascara Voluminous de L’Oréal, le pot d’hydratant corporel Cetaphil, la crème Glaxal Base et le dentifrice Tom of Maine. Il y a aussi les vernis Essie, les limes à ongles Revlon (surtout les minis à motifs de pingouins), les pansements anti-ampoules Band-Aid, les rasoirs Venus de Gilette, les produits SNAP (ici et ici) et le gel anti-cuticules Cuticle Remover de Sally Hansen pour des ongles bien nets.

Mon rêve? C’est qu’on se retrouve toutes à une pharmacie près de chez vous pour que vous me fassiez découvrir vos essentiels pharmacie à vous. (Oui, bon, pas hyper réaliste.) En attendant…vous me dites?

Comme les Islandaises

BioeffectIl faut que je vous parle d’un produit tout simplement miraculeux, un sérum qui, de bouche à oreille, s’est retrouvé dans la salle de bain de 20% des Islandaises en un rien de temps.

Il s’agit du sérum créé par un laboratoire d’Islande, le Bioeffect EGF, surnommé le “sérum du futur” car il contient pour la première fois un activateur cellulaire issu des plantes. Cet activateur cellulaire encourage donc la peau à se soigner et à se réparer d’elle-même, ce qui, au final, a un impact majeur sur la santé de la peau et son éclat. Attendez, “impact majeur” n’est pas le bon mot, non…Ce sérum, le temps d’un échantillon, a changé ma peau. Littéralement.

Mas qu’y a t-il donc dans ce concentré belle peau à composition naturelle issue de production écologique? En fait, il n’y a que 9 ingrédients (tous énumérés ici). Chouchou confidentiel des célébrités (Martha Stewart, Marion Cotillard, Kelly Preston et Uma Thurman l’adorent!), aucun doute, le Bioeffect sera bientôt partout, croyez-moi! Dans une fiole de verre à compte-goutte, un sérum translucide soyeux (limite un peu crémeux, si bien que je me passe d’hydratant ensuite) ultra- agréable à appliquer et qui laisse immédiatement la peau nette. Je l’applique avant d’aller dormir, seul, et au matin, quel bonheur de voir ma peau transformée, rebondie et éclatante. En fait, je n’en crois pas vraiment mes yeux. Fini les rougeurs, la déshydratation, les pores apparents, les ridules sur le côté de la bouche. En plus, depuis que l’utilise, je n’ai pas eu aucun petit bouton et ce, malgré la météo digne de la mousson. Je me passe aisément de maquillage de fond si j’en ai envie, ma peau est confortable, comme soignée, réhabilitée.  Au matin, bien que j’aie un peu l’impression d’un film gras sur le visage, un petit pshhiit d’eau thermale révèle jour après jour une peau qui me rapproche davantage de mes idéaux (impossibles). Je suis complètement sautillante de fébrilité à l’idée de l’existence de ce produit tout plein de promesses belle peau. Sérieusement, je me couche le soir presque fébrile à l’idée de ma peau du matin…Ça ensoleille totalement mes nuits trop courtes!

Pour le jour, j’utilise un mini échantillon de BioEffect Daytime, la version crème du produit. Je l’aime bien (en fait, c’est vraiment une excellente base pour le maquillage et j’aime l’idée d’avoir le complément au sérum) mais les résultats me semblent moins marqués qu’avec le sérum qui lui, tient tout simplement du prodige.

Numériser 131960004 - copie

Une carte postale de l’Islande où ma maman est déjà allée…Je rêve moi aussi d’y faire un petit voyage.

Enfin, oui ces produits sont très chers mais comme quelques gouttes suffisent et que l’on peut aisément se passer d’hydratant après le sérum ça peut valoir le coup… Surtout si l’on sait que pour une fois, le produit livrera les résultats. De mon côté, j’utilise mon petit échantillon depuis un bon moment mais c’est avec certitude que je compte m’offrir le plein format cet automne, histoire de bien commencer la rentrée.

Au Québec ces produits sont disponibles chez Victoria Park (à la petite boutique que j’adore) et en France, c’est la trop, trop parfaite boutique (et e-boutique) Oh my Cream! qui les tient. Je vous reparle d’ailleurs très vite de Oh my Cream! qui me fait rêver très fort d’un petit voyage à Paris, juste pour aller faire y flâner (et y magasiner, of course!). En attendant, je me régale de toute la littérature pointue et bien écrite du site, un genre d’Into the Gloss français vraiment classe, bien informé et chic comme tout. Oh my…

Les essentiels du chalet

Chapeau

Comme je reviens d’une longue fin de semaine au chalet où je me suis bien reposée (mais que je n’ai même pas encore défait les sacs!), je vous propose de vous présenter en photos quelques essentiels pour une vacance réussie dans une petite maison au fond des bois.

D’abord, tel que ci-haut: un chapeau! Ma préférence va à un chapeau à larges rebords en tissu mou: un vrai chapeau de pêche qui protège bien le teint de porcelaine et le blond  du soleil mais saura se fondre dans le décor (ça n’est pas le moment pour le chapeau noir dramatique à la Audrey Hepburn et puis, les fedora partent au vent). Ce chapeau est tellement anti-glamour qu’il est limite cool: je l’emprunte à mon beau-papa. Mention spéciale pour la petite touche fashion qu’il a lui-même ajoutée: quelques mouches à pêche bien colorées… Je lui ai demandé une création signée similaire pour mon anniversaire, inutile de vous le dire.

SoinsDu côté des soins, encore et toujours des soins solaires Coola. Je sais, j’en parle souvent mais pour moi, ça tient de la révélation! J’adore le baume à lèvres, qui, soit-dit en passant, est le chouchou de Megan Fox. Sinon, pour le maquillage, je garde l’ensemble simple: une touche de BB Creme Diorskin Nude de Dior (pour un effet pour nue), et les pommettes rehaussées du fard crème Pot Rouge teinte Pale Pink de Bobbi Brown (pour un effet plein air). Sur mes lèvres, un peu de Gel Per-fekt (Paramount Pink) et bien sûr, j’ai toujours la crème Afterbite Kids pour apaiser instantanément les piqûres de moustiques-essentiel. Enfin, il paraît que le vinaigre est également très efficace pour cet usage (quoique je n’aie pas encore testé).

LectureDe la lecture constructive! J’adore lire au chalet! J’en profite pour faire le plein de magazines et aussi, dévorer un bon roman. En ce moment, c’est L’Homme Blanc, de Perrine Leblanc, qui me garde dans l’esprit russe, parfait avec ma tresse de matrioshka!  Et puis, vous vous rappelez de Mosha? C’est avec ravissement que je découvre qu’elle est parmi les canadiennes les plus fashion du spécial Flare Icons. What fun!

Un feuIl faut aussi bien sûr, apporter des guimauves, du bon chocolat et des biscuits graham, histoire de faire de vrais s’mores sur un feu de camp, comme les scouts! Voici comment faire!

JeuQuel bonheur que de jouer à des jeux de société en buvant son café le matin. Un chouchou d’enfance pour moi: le Pick-Up Sticks.

BijouxEnfin, j’adore m’amuser à porter des bijoux plus hippy quand je suis en forêt…Ici, bracelet amérindien vintage de Kahnawake (acheté par mon grand-papa pour ma maman), et bracelet-bandeau fleur en cuir Marianne Cantin (quoique je ne le trouve pas sur son site…).

Voilà pour mes essentiels du chalet! Je vous reviens bien vite avec un vrai article, promis, promis!

Plaisirs de chalet

Popsicles

Des popsicles maison! La prochaine fois j’essaie la recette de Gwyneth Paltrow avec du lait de coco, des fruits et du sirop d’érable.

Souvenirs d'enfance

Même les lits des enfants ont leurs petits animaux

Soins de chalet

Des soins bien-être dont je vous reparle davantage très bientôt. De gauche à droite, le baume corporel en barre Coola, le Miracle Cleanser Nettoyant d’Aurelia Probiotics, des patchs pour les yeux au concombre (en forme de concombre, so fun!) de Purederm et l’huile De-Stress de 21 Drops.

Lunch

Lunch tout frais: tarte aux tomates et gruyère et Pimms Cup, à boire dans un pot de style Mason ou Ball.

La forêt

Serviettes

Des serviettes à protection UV, pour les enfants (Pottery Barn).

American Beauty

American Beauty

Non, je ne parle pas ici de produits nécessairement américains mais plutôt, des produits que j’ai remarqué qui étaient populaires à Las Vegas; de ces petits tubes qui nous aident à avoir ce petit look ensoleillé à l’américaine, cet air de vacances.

D’abord, les produits Coola! Je sais, j’y reviens encore mais j’ai remarqué avec bonheur que cette ligne de soins solaires bio est vendue partout ici…même à côté des bouteilles d’eau à la boutique de la piscine. Cette ligne gagne en popularité et je m’en réjouis au plus haut point. La résistance à l’eau est vraiment extrême et après deux journées bien crémée sous le soleil du désert c’est juste si j’ai simplement l’air oxygénée. Efficacité redoutable, donc.

Ici, le look qui a la cote c’est bien sûr, une belle mine abricotée et des lèvres rosées en douceur. Mes alliés: encore et toujours la poudre Belle-Mine de Chanel (qui nous garde loin du look cheap plaqué-bronzé-orange) et que j’applique avec mon coloré et trop beau pinceau Dior à poils rose (collection de cet été Bird of Paradise). So very Vegas! Et puis, il y a cette très belle découverte: le gel à lèvres Perfekt teinte Paramount qui fait des lèvres hyper lisses sans être trop lustrées; un bisou rosé tout doux très Hollywood. Parmi les meilleurs vendeurs de la boutique de l’hôtel, aucun doute: ce petit tube pratique semble être sur toutes les lèvres.

Autre découverte sympathique comme tout qui fonctionne à merveille: les masques en sachet Maskeraide aux petits dessins naïfs qui adressent diverses problématiques bien spécifiques comme le vieillissement (“I don’t wanna grow up“), le manque de sommeil (“All nighter“), l’envie de se dorlotter (“Beauty Restore“) et le coup d’éclat avant un événement (“Party Prep“).  J’ai essayé un soir dans ma chambre et ma peau était rebondie comme tout!

Sur les ongles, trois lettres à retenir: “P.Y.T. (Pretty Young Thing)” de Deborah Lippmann– un rose corail sorbet absolument parfait qui semble faire l’unanimité ici. À la boutique de l’hôtel, les flacons de cette teinte étaient placés à côté de la caisse, ça vous donne une idée.

DLippmann PYT

Enfin, sandales TKees, robe soleil et lunettes de soleil…Je n’ai qu’un seul regret: j’aurais dû apporter un chapeau. Le soleil est fort et je n’ai pas l’habitude!

P.S. Quand je prenais mes photos (très tôt le matin), la sauveteur est venue me voir, intriguée. Je lui ai expliqué que ça pouvait sembler bizarre, mon photoshoot de baumes à lèvres au bord d’une piscine, mais que bon, c’était “for my blog“. Elle m’a fait un sourire: “Trust me, that’s not weird. And I’ve seen weird. This is Vegas after all…” Ah, bon, ça me rassure alors!

Welcome to fabulous Las Vegas! (Les Soins)

Vegas SoinsBoucle d’Or est en vacances! Ouiiiiiii, une longue fin de semaine sous le soleil désertique du Nevada, à Las Vegas!  Un weekend d’amoureux avec mon Papa Ours adoré!

Cette fois, je vous écris enfin arrivée et je peux le confirmer: j’ai réussi l’exploit de voyager léger. Je sais, j’en suis moi-même toute renversée! Est-ce que c’était parce que ma garde-robe était tellement sans dessus-dessous que j’étais découragée à la simple idée d’ouvrir la porte (et que tout s’effondre sur moi)? Est-ce que c’est parce que j’ai re-visionné mon petit-documentaire choc sur mon over-packing et enregistré tous vos judicieux conseils? Ou est-ce juste une envie d’être bien organisée et de vivre simplement? Hmmm, un mélange de tout ça sans doute. Enfin, je crois avoir assez bien réussi et je vous écris vraiment très fière de moi. Il n’en demeure pas moins que j’ai apporté tout ce que j’ai de brillant (shorts à paillettes! Robe porte-feuille dorée en lurex! (je vous assure, elle est magnifique même si décrite comme ça, ça craint), chaussures plus hautes que hautes ultra-strappy!), j’ai vraiment pris mes tenues les plus fun et glam.

Vegas

Mais c’est surtout au rayon des produits de beauté que je suis le plus contente de moi. Là, pour la première fois de ma vie, j’ai vraiment excellé! Je me suis limitée, j’ai choisi judicieusement  et surtout, j’ai beaucoup transvasé. Parce que, mine de rien, les petits pots de verre de fard à paupières Bobbi Brown pèsent une tonne…Et aussi parce que oui, je compte faire quelques petits achats là-bas (ômondieu, il y a une boutique géniale qui s’appelle Skin 6/2 dans mon hôtel; que des petites marques niches!) Cette fois, j’ai acheté des petits contenants de voyage chez Pharmaprix (ceux de la marque Quo) et aussi, j’ai prélevé un peu des produit crémeux-solides (comme pour lesdits fards à paupières Bobbi Brown) que j’ai mis dans du papier ciré alimentaire et plié pour bien préserver le produit. C’est un petit truc génial qui ne coûte rien, ne pèse rien et, quand on dose parfaitement pour la durée du voyage, on n’a rien à rapporter. Mine de rien, c’est de cette façon qu’Estée Lauder herself envoyait ses échantillons à ses clientes dans ses débuts. Si ça fonctionnait pour Estée…il va de soi que c’est parfait pour moi!

Produits d'hotel

Vegas by night

Alors, voici voici ce qu’il y a dans ma trousse Henri Bendel cette fois (d’ailleurs, il y a un Henri Bendel à Vegas, ô joie!).

D’abord, commençons par les soins! J’ai transvasé un peu de nettoyant Purpose dans un contenant (eh oui, je suis momentanément retournée à l’eau, par paresse et aussi par désorientation. Allez, on s’en reparle). Par contre, histoire d’apaiser ma peau, de l’hydrater et aussi, de me rafraîchir durant la journée sous le soleil ou au bord de la piscine, j’ai pris mon mini-brumisateur d’Eau Thermale Avène. Ça, c’était non-négociable. Pour ma crème de soir et de jour, j’ai emporté des échantillons de Crème de la Mer Soft Cream (qui est vraiment géniale, rien à voir avec la crème originale que je n’avais pas trop aimée) et aussi un échantillon de crème contour des yeux The Rejuvenating Eye Cream de La Mer également. J’ai aussi transvasé dans un petit pot un peu d’Eau Démaquillante Uriage et j’ai pris des cotons Shiseido et des cotons tiges. J’utilise cette eau démaquillante (qui sent trop, trop bon les fleurs) pour peaufiner le démaquillage de mes yeux et aussi, pour corriger ma ligne de liner s’il y a catastrophe, avec un coton tige. Pour mon corps, j’ai un mini savon Roger Gallet à la rose (mais l’hôtel m’a surpris agréablement avec sa sélection C.O Bigelow alors je ne l’ouvrirai pas), la nouvelle Huile Vichy Nutriextra qui est mon nouveau chouchou soin corps (elle fait la peau douce comme ça n’est pas possible, ne contient pas de silicones et sent juste trop bon…Une merveille!) et un mini-atomisateur de parfum qui contient un peu de mon parfum Lann-Ael Lostmarc’h (l’odeur se marie vraiment bien au parfum de l’huile Nutriextra). J’ai aussi mon écran solaire visage bio Matte Tint Coola (dont je ne peux me passer) et ma crème solaire corps à la Mangue de Coola également, mon déo, mon Baume du dodo Miss Ferling pour mes lèvres et un mini-tube de Crème à mains au karité l’Occitane. Enfin,  rayon coup d’éclat, j’ai deux masque de la marque coréenne Leaders (le Vita Bright et le Mela-Tox). Ces masques font un vrai malheur; ils partent comme de vrais petits pains chauds chez C&C Cosmetics. Il ne restait presque rien de l’énorme commande qu’ils venaient de recevoir lorsque je suis passée. Enfin, j’ai aussi trois ampoules Coup d’Éclat pour mes pré-soirées, histoire d’afficher un teint vraiment parfait!

Voilà pour les soins apportés! Qu’en dites-vous? Pas si mal, n’est-ce pas? Allez, je vous reviens très vite. Les vacances m’attendent et le soleil aussi! À très vite!

Échec total: la simplicité en voyage

valiseCette vidéo était remplie de promesses. J’étais bien résolue. J’allais vous inspirer en vous montrant comment bien planifier ce que l’on apporte pour une semaine de vacances dans le sud. Le minimum vital. La pureté minimaliste d’une valise bien pensée aux pièces choisies mais pleines de charme. Genre, la grande voyageuse du monde. Je nous indique le droit chemin de l’organisation on-the-go. Pfff.

Finalement…c’est un joyeux n’importe quoi. Échec total. La parade de cinq cardigans et genre 40 jupes. Le hic c’est que j’avais totalement oublié que j’avais laissé des petits trucs d’été là-bas (oh, presque rien, des pantalons cargo en satin noir, 2 camisoles, des chaussures, une tunique, de quoi faire de l’aquarelle et des bulles de savon…pour vrai). Ensuite, j’avais peur qu’il fasse “frais” (c’est la Floride mais…qui sait). Mais surtout, je voulais avoir “des options” (comme je dis…qui sait. Peut être aurais-je SOUDAINEMENT envie de pantalons cargo en satin noir. Je ME DOIS de parer à cette éventualité). Bien sûr, il y a plein de choses que je n’ai pas porté (comme les pantalons cargo en satin noir, of course)…Et il y a aussi ces pièces que je n’ai pas mises dans la vidéo comme mes shorts de denim coupés (des daisy dukes!), deux autres paires de tongs, des pantoufles, un cardi-wrap, des chaussettes épaisses (pas une blague) et ma pochette de soirée en cuir vernis Louis Vuitton ivoire. Tel que vous le constaterez, il y a des moments où j’accélère même la vidéo (on ne voit que brièvement ma géniale tunique fleurie qui vient du Portugal, cadeau de Belle-Maman Ourse) et ma jupe de denim (elle non plus, pas portée)…mais je ne voulais pas trop vous endormir…tout de même!

Enfin, mon seul bon petit truc me vient de ma maman: comme vous le constaterez dans la vidéo, je mets toute ma lingerie dans une pochette de tissu. Comme ça, si la valise s’ouvre malencontreusement dans l’avion ou à l’aéroport, “au, moins, il n’y aura pas des culottes partout” (les mots exacts de ma maman).

pochette

Sans oublier bien sûr, tout le reste, c’est à dire, mon fer à cheveux, mes produits de toilette, mon bonnet de douche Hello Kitty, des magazines, un roman, mon ordi, alouette. Donc oui, c’est nul. Mais au moins, la prochaine fois, je pourrai regarder cette vidéo pour me rappeler quoi NE PAS apporter. J’apprends, j’apprends… Donc, note à moi-même pour le futur (au cas où j’aurais une petite hésitation): Oublie tes pantalons cargo de satin noir.

P.S. La chanson (en acadien) est 9-Piece Luggage Set de Radio Radio. Une chanson que mon Beau-frère associe affectueusement à moi. I wonder why…

P.P.S. Que celles qui sont bien organisées en bagages interviennent. Donnez-moi vos conseils. Vous faites comment? Quelles sont les pièces polyvalentes? Des trucs? Un secret bien gardé? Un pouvoir magique? Please?? Help!

Du bio sous le soleil

Soleil bioDurant mes vacances, mes ours et moi nous sommes attelés à la tâche et avons testé des soins solaires bio. Comme vous le savez, je suis une grande inquiète de la vie qui se méfie de sa bouteille d’eau, du soleil et de l’eau du robinet…il est donc naturel que je veuille bien me protéger des rayons, naturellement (surtout quand on lit un article comme ceci, qui donne froid dans le dos). En matière de protection solaire, j’adhère à l’idée que “a good offense is the best defense”. Voici donc, mes armes belle peau et bio…

Donc, (de gauche à droite sur la photo) j’ai testé les produits Coola, le soin solaire familial Badger et le soin solaire Dr. Robin. Et j’ai préféré quoi? De loin, mais de loin, les soins Coola! Une merveille! Un rêve! Une fois que l’on a essayé, on ne pourra plus revenir en arrière, d’ailleurs, mes amies de Crèmes Etc. (les pros du bio) m’avaient mise en garde. Voilà, c’est terminé: j’ai vendu ma peau et celle de mes ours à Coola et nous nous en portons on ne peut mieux.

D’abord, ce que j’adore de Coola, c’est avant tout le produit pour le visage Unscented Matte Tint FPS 30, pour le visage. Comme une BB crème lissante (teintée à peine, juste pour dire qu’elle ne donne pas l’air d’un fantôme) qui fait une peau de rêve. Douce, soyeuse, non-grasse, recommandée pour les peaux normales ou mixtes: on peut se maquiller impeccablement dessus. Même les hommes l’adoreront. On peut la réappliquer facilement. Jamais blanchâtre, jamais fausse: c’est notre peau en mieux et c’est vraiment cela car cette crème va au delà de la simple protection en soignant véritablement grâce à son cocktail d’ingrédients bonne mine.  En plus, comme il s’agit d’une protection minérale, il n’est pas nécessaire d’attendre 30 minutes avant d’aller dehors. Le bonheur! Dès que j’aurai terminé ma crème Anthélios Roche-Posay, j’adopterai cette crème Coola, pour la ville comme les vacances. Coola foreva, yeah!

Pour le corps, c’est la lotion Coola Sport Mango Fresh ou rien. À l’épreuve de l’eau (80 minutes), hypoallergène, bio, sans parabènes ni nano-particules (comme tous les soins solaires Coola, d’ailleurs), je n’ai jamais eu la peau aussi belle sous le soleil, aussi hydratée. Texture complètement fondante, facile à étendre, membres lustrés…c’est ma crème parfaite pour le corps. Sans parler de son parfum: elle sent les vacances. Un vrai parfum solaire de plage. Jamais entêtant, jamais trop sucré: c’est le luxe exotique de s’étendre sur une serviette épaisse, au chaud, sous le soleil, un foulard Pucci dans les cheveux (ma vision idéale de mon moi-de-plage). Et, après la journée sous le soleil: c’est juste si on n’a pas envie de se retartiner de Coola après la douche tellement cette crème est divine! Bref, j’adore tout Coola, le nec plus ultra en soin solaire bio écolo.

Sinon, la Crème Badger Broad Spectrum FPS 34 était correcte comme tout, mais sans plus. Un peu collante, plus difficile à étendre, elle reste assez blanche et ne sent rien. Notre peau se portait bien après la plage mais personnellement, j’avais hâte de me rincer.

Et enfin, la Dr. Robin s’est révélée, elle, une vraie catastrophe: imaginez Bébé Ours couvert de l’équivalent d’un masque de zinc…mais sec. Des flocons de crème blanche,  impossibles à enlever sans savon. De la glue qui tache les vêtements. Et s’écaille au vent. Bref, une déception des plus totales qui m’a étonnée, puisque j’aime tant le soin hydratant de la marque.

Voilà pour notre compte-rendu des soins solaires bio, à mes ours et moi…Sans oublier Belle-maman Ours qui a essayé de faire partir les taches de la Crème Dr. Robin sur nouveau le coton ouaté Lacoste de Petite Ourse…sans succès.

Nous voilà revenus à Montréal, la routine a repris. Je suis pleine d’énergie, d’inspiration, motivée comme tout (j’ai lu Self magazine dans le métro, celui avec Gwyneth en couverture, ah, ah!) et j’ai même envie de me mettre au sport (n’importe quoi, c’est Self magazine qui parle). Sinon, plus réalistement j’ai envie de limer mes ongles en amande…c’est si délicat. Allez, je vous laisse avec les mots du célèbre joueur de hockey Wayne Gretzky (je suis une mine de proverbe aujourd’hui), histoire de me motiver à me mettre au sport  limer mes ongles en amande: “You miss 100% of the shots you don’t take.” Merci Wayne.

Bon, parlez-moi de vos soins solaires, histoire de prolonger un peu mes vacances…

En vrac: plaisirs de vacances

Panier de plageUne ballade en vélo pour aller à la plage avec Papa Ours. Dans mon panier: sandales, magazine, crème solaire bio (ici, celle du Dr. Robin, mais ça n’est pas ma favorite; je vous en reparlerai bientôt) et le  SunTint MAC (édition limitée de l’été dernier).
Après midiAu bord de la piscine, une pile de magazines, de la tisane d’hibiscus (soooo good pour le teint, version chaude ou glacée et ultra-délicieuse de surcroît), du chocolat mexicain très noir (Taza) et l’huile pour le corps Caudalie (qui sent un peu trop fort à mon goût mais sous le soleil, c’est parfait. En plus, elle hydrate à merveille et le flacon mini est idéal pour les vacances).OrangerUn petit oranger vient d’être planté, il y aura des oranges en novembre!Beach makeupMes essentiels beauté pour la plage (sans la crème solaire, bien sûr), un spray “beach waves”, une huile cheveux (dont je vous reparle très vite), mon Tarte Cheek Stain teinte Awakening, la poudre bronzante Dior, ma poudre Beige Chanel et la BB Cream Clinique.

À très vite!

Mon sac à main à l’aéroport

Snapshot: sac à main à l'aéroportUn mini-mini article puisque j’ai pris la ferme décision de me reposer cette semaine. Et aussi c’est parce que ma maman surveille affectueusement les heures d’envoi de mes courriels et co. (“Bonjour ma belle. Je suis contente que tu m’aies écrit pour me dire que vous étiez bien arrivés. Profites de ton séjour là-bas pour te coucher plus tôt et faire de bonnes nuits…Car je note que tu as envoyé ce message à une heure du matin…”).

Donc, je voulais juste vous montrer mon sac à main à l’aéroport. Un modèle de simplicité. Presque rien. Je voyage les mains dans les poche. Avec un baluchon, en sifflotant. Là où le vent m’amène. Ou, là où mon coutelas me pointe (je suis la seule à me souvenir de Rahan?). Donc, non, je n’ai pas voyagé super léger. Comme prévu. Mais en même temps, je crois que le sac à main bien plein, c’est inévitable pour les mamans. Bon, les 7 magazines, ça l’est moins, j’en conviens mais j’adore la sélection de magazines dans les aéroports. Donc, il y avait, 7 magazines, des livres pour Bébé Ours, une mini couverture en mousseline pour Bébé Ours (celle-ci: j’adore cette marque), des mouchoirs, mon ordinateur, mon porte-monnaie, mon mini agenda, du gel purifiant, un assortiment de médicaments d’urgence pour la famille, de la gomme, un stylo anti-taches, un top de coton de rechange (au cas où les oursons seraient malades sur moi ou advenant dégât extrême), lunettes de soleil, un sachet de tisane éclat pour l’avion, des stylos et bien sûr, mini trousse de maquillage sans gel ni liquides. Donc, que des poudres et mini formats. Ma sélection pour avoir bonne mine dans l’avion: mon Shimmer Brick Bobbi Brown, mon Lip Glow Dior et aussi, mon baume à lèvres Aerin. Ah oui, et ma poudre Sensai!

Voilà, vous savez tout de mon sac d’avion. Et sur ce, je vais vite me coucher tôt…Promis maman!

Let the sunshine in

VacancesÇa y est! Boucle d’Or part demain en vacances! Au soleil! Cette fois, j’essaie une nouvelle technique de préparation de bagages: Presque Rien. Oui, simplicité. Légèreté. Esprit île déserte. Deux poudres bronzantes. Un maillot. Enfin, trois. Un pyjama…Bon, c’est encore totalement embryonnaire comme projet, j’en conviens. Je suis en stade d'”incubation” de l’idée du bagage épuré et si ça se trouve, je vous écrirai cette semaine vêtue de poudre bronzante et de mon unique pyjama.

En attendant d’aller préparer son non-bagage, Boucle d’Or vous dit à très bientôt! Que le soleil soit avec nous!

Réchauffant et féérique

Lann-Ael Lostmarc'h

Vous vous souvenez, je vous ai glissé un mot sur mon nouveau parfum, une merveille câline et tout à fait irrésistible? Un vrai parfum d’hiver, tout doux, duveteux comme une ville blanche et juste féérique comme une forêt enneigée?

Il s’agit de Lann-Ael de la marque bretonne Lostmarc’h: mon dernier coup de coeur en matière de parfums.

Dans un flacon tout simple, au motif de dentelle, un jus doré absolument enchanteur, qui m’a conquise de même que toutes celles à qui j’ai fait sentir mon poignet au cours du dernier mois. C’est un parfum qui sent bon le sablé sans vraiment sentir la vanille, qui sent la peau sucrée, poudrée et laiteuse et très légèrement les pommes mais qui demeure très, très abstrait, et tout doux, aérien, léger comme tout. C’est un pique-nique dans les nuages, un bol de céréales chaudes, du savon, du lait chaud et le bonheur d’un gâteau des anges tout en un. Jamais entêtant, jamais trop gourmand, Papa Ours, dès la première fois où il l’a senti a décidé que ce serait mon parfum pour toujours. Rien que ça.

Après avoir lu sur le sujet, j’ai vu que certaines attribuent le côté envoûtant du parfum à un sort magique inspiré des légendes où les mortels ayant goûté le repas des fées n’ont jamais pu supporter à nouveau le goût de la nourriture humaine. Il est vrai que cette idée colle bien à ce parfum tout à fait charmant: une fois que l’on y a goûté, on ne peut l’oublier et le reste semble un peu fade.

À titre indicatif, l’odeur est non sans rappeler le parfum avec le papillon de Hanae Mori, mais en version très douce, sans agressivité ou amertume qui pique. Juste de la plume, de la dentelle, des moments de bonheur derrière une fenêtre enneigée, vêtue de laines fines dans des teintes d’aquarelle. C’est un parfum pur comme un grand verre de lait, l’idée que je me fais du parfum de l’oeuvre de Degas ou de la steppe de Laponie sous la neige. J’imagine des filles angéliques mais un peu dark et fortes le porter pour l’élément de contradiction, des filles aux jupons de dentelle et hauts de tulle. Mais aussi des filles qui lèvent la tête vers le ciel plein de flocons en souriant et marchent d’un pas résolu vers leur bonheur malgré la tempête. Bref, j’adore.

Eau de l'Hermine

Mais…ça n’est pas tout…Au moment où j’ai commandé mon parfum j’ai demandé un échantillon de l’Eau de l’Hermine, un autre parfum de la marque (qui a aussi créé l’Eau du Dimanche, qui elle, est trop unisexe pour moi). Et vous savez quoi? J’ai aussi eu un coup de coeur pour l’Eau de l’Hermine, un parfum également doux mais qui tend vers la fraîcheur, empreint de verdure, de propreté étincelante et adoucie de musc. Ce parfum me fait penser à un jardin oublié et secret derrière un château français, à une écharpe de vent dans le cou et à la promesse des rues vides tôt le matin. En Bretagne, l’Hermine est révérée depuis toujours comme un animal noble et pur et c’est véritablement l’aura qui se dégage de ce parfum: noblesse et pureté. Un parfum pour après le bain, un parfum pour bien commencer la journée, pour le chic minimaliste de ce t-shirt blanc et du trench, pour aller lire le journal au café du coin. Un parfum que je commanderai assurément éventuellement. En plus, vous vous imaginez bien, un autre point majeur m’a séduit… Vous pouvez deviner ce que c’est? Allez, je vous mets au défi… Quel est le dernier point qui m’a conquis selon vous?

P.S: À titre indicatif, j’ai acheté le mien sur Beauty Habit

Coquettes Sans Frontières: Myanmar


Mon amie M. est récemment allée au Myanmar, un doux voyage sous ombrelle qui lui a fait beaucoup de bien:

“Me voilà donc rentrée d’un grand et beau voyage, le genre de voyage qui assagit et fait grandir. Le genre de voyage dont on sort également apaisée.

Les Birmans sont un peuple incroyable, d’une gentillesse et d’une générosité sans pareil.

J’ai découvert qu’en 2012, il existait encore des  personnes obligées de fabriquer leur shampoing avant de se laver les cheveux. Les Birmanes font ainsi bouillir des noix d’acacias qu’elles mélangent avec de l’écorce de camomille préalablement pilonné…comme tu t’en doutes, le temps s’écoule autrement là-bas et le rythme de vie des Birmans est bien différent du nôtre.

Le principal produit de beauté est le tanaka. C’est une sorte de poudre jaune que tu obtiens après avoir pressé l’écorce de l’arbre Muraya (ou Limonia Assidimia) contre un pilon. Ensuite, tu humidifies avec de l’eau et tu appliques cela sur le visage. Cela protège du soleil et a apparemment des vertus apaisantes et cicatrisantes, en plus d’aider à effacer les cicatrices d’acné et de traiter les mycoses. Tous les enfants en sont recouverts ainsi que les femmes pour qui cela constitue l’essentiel du maquillage. Les femmes birmanes sont magnifiques avec leurs cheveux noirs lustrés, leur teint éclatant et leurs traits fins. N’ayant pas accès aux luxes de beauté de la société occidentale, elles sont près de la nature et fabriquent leurs produits au moyen de recettes ancestrales….”

Un autre point qui a touché mon amie? Les Birmanes adorent le parfum.

Adorent.

Pour eux, ces jus évoquent l’idée de sophistication et de raffinement du monde occidental, côtoyé durant la période de colonisation britannique.

D’ailleurs, dès qu’elles apprenaient que mon amie était française, les Birmanes allaient à sa rencontre pour lui demander gentiment de bien vouloir leur laisser un parfum. Comme mon amie n’avait apporté qu’un mini échantillon de parfum avec elle, elle s’est dit, “il faut absolument que je fasse un colis à mon retour.” Puis, l’idée a germé en elle et, à son retour elle m’a proposé de faire un appel à tous aux coquettes et généreuses lectrices de Boucle d’Or et les 3 Gloss.

De mon côté, j’ai été tout de suite touchée par l’idée de mon amie parce que, en tant que coquette choyée de la vie, je ne fabrique pas mon shampoing moi-même avant d’aller travailler. Mais surtout, je sais ce que c’est que de rêver à un produit non disponible ou hors de ma portée. De l’imaginer. De caresser ce petit rêve en apparence si futile mais qui fait partie de ces petites joies qui ensoleillent le quotidien. La crème du matin qui sent bon. Le blush parfait. Le parfum envoyé par une amie.

Alors, voici donc: Coquettes Sans Frontières- Myanmar!

L’idée? Créer un Noël magique, un peu fou et inespéré, une délicate attention pour nos cousines coquettes en Birmanie.

Comment? En leur envoyant des échantillons de parfums ou des parfums (neufs ou encore des flacons que nous n’utilisons plus).

Comment cela fonctionne? Il suffit d’envoyer vos échantillons ou flacons de parfums au point de chute le plus près de chez vous, avant le 30 novembre. Il y a deux points de chute: un en Europe, et un en Amérique. Mon amie M. et moi se chargerons d’expédier le tout au Myanmar.

Voici donc les points de chute:

En Europe:

Maître Marie Peyréga

106 rue La Boétie

75008 Paris FRANCE

En Amérique:

Coquettes sans Frontières

1065, Avenue Dawson

Dorval (Québec)

H9S1X9

CANADA

(pour ce qui est de l’Amérique, veuillez vous assurer que le paquet ne dépasse pas 1 pouce et demi d’épaisseur par 6 pouces de largeur (afin que le facteur puisse l’insérer dans la fente postale)).

Nous attendons donc vos petits paquets en grand nombre! N’hésitez-pas à joindre à votre envoi petit message, carte, dessin ou pensée. Nous ferons ensuite un joli paquet cadeau qui partira loin-loin-loin. De par-delà les montagnes, les mers et les ciels étoilés. Par train, par avion par bateau, de main en main. Pour enfin être ouvert et parfumer d’autres coquettes en Birmanie, par un matin de Noël enchanté.

*Il va de soi qu’il s’agit de la première mission de Coquettes Sans Frontières. Aidez-nous à en faire un succès! Boucle d’Or compte sur nous!

Un trésor venu de loin

Hier soir, en revenant du bureau, une surprise m’attendait à la maison: un paquet de merveilles de mon amie de longue date et collègue avocate en France, M.

Pour mon anniversaire, mon amie a rassemblé tout plein de produits de beauté qui me faisaient rêver, mais aussi, d’autres que je ne connaissais pas (elle s’y connaît en beauté, M!): l’Eau démaquillante Uriage, le Serum Isofill Uriage (recommandé par sa dermatologue, vous savez combien j’aime les dermatos des autres) et la Crème Lavante au Citron de Christophe Robin. Enfin, deux petites boîtes mystérieuses: des pains de savon fins de la Société Parisienne de Savons, dont les emballages art déco me rappellent vaguement ceux de la marque italienne Valobra, mais dont les parfums sont infiniment plus enveloppants. J’adore, mais j’adore les savons en pain: mousse plus riche, parfum souvent complexe, emballages de papier plissé en soleil…Quel plaisir à utiliser! J’ai reçu le Greco Deco et le Savonia qui sentent bon comme ça n’est pas possible. Ça sent le voyage au long cours sur un paquebot dans les îles grecques, les jupons de coton qui sèchent dehors l’été, le jardin de ma mère le matin, mais aussi une valise que j’ouvre à Paris. Juste ça.

Pour l’instant, je n’ai rien déballé, je regarde mes petits produits sur ma coiffeuse, comme des promesses de moments tout doux, à moi et à venir. Comme des souvenirs du futur. J’adore tout. Je suis comblée.

Je pense à mon amie très loin qui est allée magasiner pour moi, en pensant à ce que j’aime, mais aussi à mes besoins capillaires et épidermiques. À cette même amie qui m’envoie des idées de bricolage pour mes petits ours (ses enfants ont le même âge que les miens), avec qui je partage conseils juridiques, sa recette de soupe aux carottes (la meilleure au monde!), des photos de nos nouvelles bottes et les histoires toutes simples qui font la vie.

Oui, vous avez tout compris, mon trésor très loin, c’est mon amie.

Je vous reviens très vite pour vous parler de mes nouveaux produits. En attendant, je vais aller flâner sur le site de La Société Parisienne de Savons, tiens.

Un énorme merci à mon amie M. pour ce magnifique et très touchant cadeau d’anniversaire!

Le Jardin des Merveilles

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais j’adore le Vermont. Aussi, si je ne connaissais les produits Tata Harper que de nom, quand j’ai su qu’ils étaient fabriqués dans une ferme laitière convertie en laboratoire et fabrique, tout près de Middlebury dans le Vermont, avec des ingrédients du jardin de Tata herself…Il fallait absolument que j’en sache plus. Et, plus j’en ai appris, plus j’étais fascinée. Par sa passion, par sa conviction mais aussi par son idée romantique de la beauté et son style de vie qui semble si sain. Tata cite souvent sa maman en disant “la beauté est un style de vie et non une corvée” et je ne peux que souscrire à cette vision englobante de la beauté et de la coquetterie. En fait, je trouve sa marque tellement inspirante qu’elle me donne vraiment envie d’être une meilleure version de moi-même: j’ai envie de bien m’alimenter, d’aller faire du canot, de mettre un chapeau de paille et de jardiner loin des écrans et des magasins…Mais qui est Tata Harper? C’est une (très, très belle) jeune femme (à la beauté naturelle comme j’en rêve) qui, après avoir vu son beau-père lutter contre un cancer, s’est questionnée sur les produits chimiques de notre vie quotidienne et plus précisément, de nos produits de soin. Après maintes années de recherches et d’études, elle a créé sa propre ligne de produits, qu’elle fabrique dans la ferme qu’elle partage avec son mari, leurs trois enfants et des animaux trouvés qu’elle a soignés. (J’adore.) Certains ingrédients sont importés de loin (Afrique, forêt tropicale…), alors que d’autres proviennent du magnifique jardin de sa ferme de 12,000 acres. Tous les produits de sa gamme sont 100% naturels, non-toxiques et organiques, sans produits chimiques de synthèse et ont des vertus aromathérapeutiques. Tata Harper encourage d’ailleurs les consommateurs à s’informer auprès de la base de donnée Skin Deep, un chien de garde qui répertorie les ingrédients toxiques ou “à risque” dans les produits de beauté. Les huiles essentielles utilsées par la marque sont les meilleures sur le marché, dit-on. La marque est écologique à toutes les étapes de la fabrication du produit (pas de “greenwashing“), même la ferme fonctionne à l’électricité du Vermont, laquelle est produite par…des vaches! Les très chic et luxueux emballages sont recyclables et fabriqués de matières recyclées et la marque vise la carbo-neutralité. Oui, on est dans l’écologique de luxe, aucun doute: cette marque est d’ailleurs la marque chouchou de Gwyneth Paltrow et de Julianne Moore, on ne s’en étonne pas. Mais c’est maintenant…la mienne aussi.

J’ai donc succombé d’abord au produit phare de la marque: La Floral Hydrating Water.  Un petit pshit léger, gorgé d’acide hyaluronique de qualité médicale et de vitamine C anti-oxydante et sans alcool, à appliquer comme premier geste le matin et dernier geste le soir. Il sent bon, bon, bon (mais rien d’entêtant) et me fait un teint de folie. Je m’étais dit: “Allez, tu l’essaies juste une fois puis, tu termine ton flacon de lotion en cours...”, sauf que je suis complètement accro à mon eau Tata Harper. J’ai eu aussi la chance d’avoir tout plein d’échantillons ce qui m’a permis de tester plusieurs produits à court terme. Récit.Le Rejuvenating Serum: il s’agit d’un sérum anti-âge riche en collagène à appliquer sous le soin, avant la nuit, pour des joues rosées et rebondies au réveil. Il sent bon (absolument indescriptible), comme la Floral Hydrating Water mais en plus soutenu et la peau l’absorbe d’un trait. Au matin, quel bonheur de se trouver le teint clair comme si on avait pris l’air la veille. Vraiment, complètement hallucinant. À noter, ce sérum a gagné une myriade de prix et récompenses et c’était vraiment mérité, je le confirme.Resurfacing Mask: La très critique masquoholique en moi a adoré – un masque dont la texture est semblable à celle d’un sérum tenseur ou d’un masque à peler très fin qui contient de l’argile rose, des extraits de betterave (pour l’hydratation) mais aussi des enzymes de pomme grenade (pour l’exfoliation) et du saule blanc (pour contrer la rougeur). On l’applique et on laisse poser 20 minutes. Puis, on rince et…on ne peut qu’aimer.Replenishing Nutrient Oil: On dit de cette huile que c’est la multivitamine quotidienne de la peau – protection ultime contre les éléments, on l’applique après tout, tout, tout (c’est à dire l’eau, le sérum et la crème), pour un éclat marqué et cette petite touche lumineuse sur le haut des pommettes.Rebuilding Moisturizer: Encore un produit au parfum divin de champs et d’air pur, j’ai apprécié cet hydratant pour sa texture soyeuse et non-grasse, qui, force est d’admettre, est sans doute la meilleure crème que j’aie jamais eu la chance d’essayer de toute ma vie. Résultats vraiment très marqués dès le premier jour: la peau semble respirer et dire merci. Vraiment.Enfin, à la boutique où j’ai découvert ces produits (lors de mon voyage à Toronto, je vous en reparlerai), j’ai pu essayer un autre produit de la marque que je n’aurais jamais cru qui pourrait me plaire. J’ai été raisonnable sur le coup, j’ai résisté l’achat, mais depuis, il hante mes nuit et je regrette vivement de ne pas l’avoir acheté: le Stress Treatment, un flacon à bille contenant une huile parfumée (aux huiles essentielles ) à garder sur soi et rouler dans le creux de ses mains dans les moments d’angoisse. On respire cinq fois et… on se calme. La préposée de la boutique me l’a fait essayer dans la boutique et j’ai vraiment ressenti un délassement général intense, comme une bouffée de calme m’envahir. Et puis, ça sentait tellement, tellement bon. Depuis, j’y pense souvent et je cherche des équivalents ça et là mais en vain…

Bon, mais le hic dans tout ça, le (petit) nuage qui plane près de ce merveilleux jardin? Le hic pour moi, c’est le prix. C’est vraiment très cher- entre 45$ et 150$ environ. De magnifiques produits que je compte bien m’offrir lors d’une occasion spéciale, mais qui malgré tout, restent bien dispendieux pour la vie de tous les jours. Entre les achats de la rentrée, le phare avant de l’auto à changer, l’envie d’un nouveau manteau et aussi…la vie en général. Par contre, sur le blog de Tata Harper on prend le temps d’adresser pourquoi les prix sont ce qu’ils sont (formulations exclusives, aucun agent de “remplissage” (“filler”) mais plutôt que des agents actifs, produits frais, processus de fabrication écologique, etc.), ce que j’ai apprécié et m’a vraiment éclairé et fait aimer encore plus les produits.Mais bon, en attendant mon anniversaire ou une petite visite à la ferme de Tata Harper au Vermont, je me contente d’utiliser avec parcimonie mon eau hydratante en rêvant à ce mode de vie plus pur, plus doux. Une ambiance de vacances tous les jours de l’année, du grand air pour toute la famille, oui, un mini-cheval, mais aussi cette acceptation de soi qui ne vient souvent qu’avec la réalisation personnelle. Parce que vous savez, je pense que c’est aussi ça le secret du teint absolument parfait de Tata Harper; elle s’investit dans un projet qui lui tient à coeur. Et ça je trouve ça tellement, tellement beau.

*Les photos (sauf celles de la Floral Hydrating Water, qui sont de moi) proviennent de Vanity Fair et du site de Tata Harper, qui a aussi un blogue que j’adore). 

** Petite mise-à-jour: En terminant mon article mon flacon m’a glissé des mains pour se fracasser sur le plancher. Ô tristesse. Bon, un petit voyage au Vermont s’impose.

Mon macérat de Kamouraska

Il y a de ces heureux hasards dans la vie. Aussi, quand mon trop charmant beau-frère A., est récemment tombé en panne avec sa Westphalia à Kamouraska, il en a profité pour rapporter à ma soeur et moi un vrai trésor de cette ville du bas St-Laurent: un macérat huileux (le “Pattes d’Oies”) à appliquer sur le contour de l’oeil. Il a déniché cette merveille au Quai des Bulles, une petite boutique beauté qui travaille avec, entre autres, des ingrédients régionaux comme des algues de la Gaspésie, de l’huile essentielle de cèdre ou de sapin du coin et même de la cire d’abeille de la région. Cette entreprise d’ici, qui a vitrine dans une belle maison canadienne, respecte la biodiversité, prépare des produits naturels sans pesticides et encourage le respect des travailleurs et producteurs locaux. Une bulle de bonheur, quoi.

Mais qu’est-ce qu’un macérat? D’après le Quai des Bulles:

Un savoir retrouvé
Le macérat est composé de différentes parties de plantes médicinales fraîches ou séchées, parfois moulues. On immerge ces plantes dans un médium (eau, alcool, vinaigre, glycérine, huile) afin d’en extraire les ingrédients actifs. Ce médium liquide est appelé solvant. Le macérât huileux consiste à faire macérer ces végétaux pendant une période allant de 4 à 8 semaines dans une huile facilement absorbable par la peau. À la fin de sa cure, le macérât atteint le maximum de son efficacité. Il est ensuite filtré à plusieurs reprises et des huiles essentielles sont ajoutées afin d’en augmenter le pouvoir curatif. Fidèles à nous-mêmes, nous avons opté pour l’huile de son de riz !

Mon beau-frère A. m’a donc offert le Macérat Pattes d’Oies, qui agit durant le sommeil pour atténuer les signes de l’âge du contour de l’oeil. Il contient de l’huile de son de riz première pression (antioxydant puissant reconnu pour sa valorisation de la jeunesse cellulaire), des algues rouges (un agent repulpant, regénérant et reminéralisant), du thé vert, de la bourrache, du millepertuis, de la camomille, de l’artichaut (vivifiant et tonifiant pour la peau) et huile essentielle de bois de rose (anti-tache et anti-imperfections).

…Et qu’en est-il?

Voilà donc maintenant plusieurs semaines que j’applique mon macérat huileux religieusement tous les soirs en le faisant pénétrer avec les doigts et me voilà conquise au plus haut point: les ridules sont visiblement atténuées et mes cernes moins visibles. J’apprécie la texture pas grasse du tout du produit (qui ne huile ni ma frange, ni ma taie d’oreiller), la très subtile fragrance qui me rappelle vaguement les agrumes et surtout, mon contour de l’oeil tout illuminé, comme “repassé” au réveil. Et enfin, j’apprécie que ce produit soit entièrement naturel: je me prends d’ailleurs récemment à avoir envie de verdir (et surtout de simplifier) ma trousse.

Alors si jamais votre Westphalia tombe en panne dans le bout de Kamouraska, voyez donc le bon côté de la chose: profitez-en pour aller faire un petit saut au Quai des Bulles et jeter un coup d’oeil aux macérats, aux masques, aux laits de bain (le bain à l’égalantine!) et aux brumes. Sinon, il y a toujours la boutique en ligne…

Suis-je la seule à avoir été conquise par un produit de beauté de fabrication artisanale?

Greetings from Toronto: ma trousse de toilette

Carte Postale circa 1954. Credit: Canadian Culture Thing

Boucle d’Or vous avait promis un article sur sa trousse de toilette et de maquillage lors de son escapade à Toronto: le voici!

Alors que d’habitude je n’emporte avec moi que les formats réguliers de mes produits de peur de manquer de mon démaquillant préféré (vous vous imaginez le drame!), pour la première fois, j’ai fait confiance à la vie. Oui, oui. Donc, en adulte responsable, en véritable scout de la trousse, j’ai transvidé mes chouchous absolus dans des minis contenants vides et emporté les échantillons accumulés au cours de la dernière année. Au diable la routine de soins bien établie, carpe diem durant les vacances, c’était pour ma peau aussi.

Alors voici donc le contenu de mes trousses, un peu bric-à-brac, en liste un peu style n’importe quoi. C’est les vacances hein.

Les Soins

(de gauche à droite)

Secret de Nuit Phyto (transvidé): J’arrive à la fin de mon flacon (très lourd), j’ai donc vidé les quelques gouttes qui me restaient dans ce petit pot…J’ai été plus que satisfaite de ce soin qui me fait les cheveux vraiment très doux au réveil et qui maintient ma mise en plis. Vais-je le racheter? Entre nous, c’est déjà fait.

Sara Happ Lip Polish et Lip Slip (format régulier): Ça vous étonne? Pour des bisous plus doux que doux: essentiel.

-Crème Solaire La Roche Posay FPS 45 (mini format): appliquée tous les jours sous ma BB Cream. Un classique rassurant pour la parano des rayons UV que je suis.

-Lait Collosol (transvidé): J’utilise ce lait parfumé à la fleur d’oranger en tonique, mais également en lait fraîcheur, dans le cou, derrière les oreilles et sur le décolleté avant de ma coucher. Idéal quand il fait trop chaud pour se parfumer.

-Huile M. Picaut (transvidé): Il ne me faut que quelques gouttes de cette huile miraculeuse que j’applique en guise de soin soit seul ou sous ma crème, selon le degré de sècheresse. Idéale d’ailleurs avant, durant et après un vol.
-Eudermine de Shiseido (transvidé): Une fois la peau bien propre, j’applique quelques gouttes de cette lotion japonaise en guise de sérum. Je crois bien y être convertie pour la vie.
-Eau Thermale Vichy (mini format, reçu lors d’une prime pour les soins solaires): J’ai emporté cette eau thermale en raison de son petit format en me disant “de l’eau, c’est de l’eau.” Grave erreur. D’abord, les gouttes sont beaucoup, beaucoup trop fines, je dois pshitter une heure durant juste pour me réveiller. Mais surtout, le spectre du jet est si large que je dois quasiment me mettre un bonnet de bain et peux ensuite laver mon miroir à l’eau thermale (qui y a atterri de manière collatérale). Nul. Enfin, je trouve l’eau thermale d’Avène beaucoup plus active pour traiter mes rougeurs.
-Eau de Toilette Yves St-Laurent Paris Premières Roses (transvidé);
-Lait Démaquillant Hydrabio Bioderma (format régulier): en fait, malgré tout, je ne suis pas vraiment prête à manquer de mon démaquillant chouchou, j’ai donc apporté le plein format, just in case;
-Mini savon Roger & Gallet à la rose: pour la douche et le lavage de main, je me méfie généralement des savons d’hôtels. Finalement, je n’ai pas utilisé celui-ci car mon hôtel offrait les produits Malin + Goetz (j’ai beaucoup aimé le gel douche à la bergamote) mais mon petit savon a néanmoins parfumé mes vêtements dans ma valise.
-Crème à main Karité L’Occitane (mini-format): La reine des crèmes à mains. Il me la faut, partout et tout le temps. Complètement inégalée.
-Crème Super Lisseur Rides Yeux Sephora (pour la nuit) et Roll-On Yeux Défatiguant Sephora (pour le jour): mon duo de choc around the clock. Efficace et raisonnable.
-Baby Balm de Badger: Un soin multi-usage tout doux de cette marque que j’adore (je vous en reparlerai davantage bientôt), que j’utilise de mille manières: fondu dans les mains, ce baume devient ma crème corporelle (aucun risque de couler dans la valise, contrairement à une lotion ou une huile, ce format est donc à privilégier pour le voyage), sur le haut des pommettes, il accroche la lumière, mais aussi, en baume à lèvres, en crème à mains et en pommade à cheveux.
Et enfin… des échantillons. Du Fresh, Ole Henriksen, Clé de Peau, 3 Lab, Nuxe, Clarins, Aesop, Shiseido
Le maquillage

(de gauche à droite)

-La poudre BB d’Annabelle: une super surprise. On la dit trop nacrée un peu partout sur internet, pourtant, appliquée avec mon éponge Beauty Blender, le rendu est éclatant et naturel. Un achat que je ne regrette absolument pas.

-Le Prime Pot de Stila (Taffy): pour des yeux reposés;

-Le fard Kitten de Stila (ces jours-ci, je l’utilise surtout en point de lumière sur le haut de l’os de la joue, pour un effet des plus lumineux, tout naturel).

Palette Naked II d’Urban Decay, ainsi que le Primer Potion Original d’Urban Decay;

Blush Dior 849 Terre de Sienne: mon blush absolu du moment, mais aussi, mon blush de demain et sûrement aussi celui de l’an prochain, je le sens. Ce blush me suit partout, il est simplement magnifique.

-Mascara translucide Great Lash de Maybelline: pour fixer mes sourcils un peu punky.

Rouge Coco (teinte Mademoiselle) de Chanel: je viens de le redécouvrir grâce à l’une d’entre vous. Et c’est le bonheur;

-Palette bronzante lumineuse Santorini de Korres: Pour un teint baigné d’une lumière digne du film Le Grand Bleu (les scènes à Santorini, bien sûr), je ne pense pas qu’il existe meilleur produit. Seul hic: le boîtier qui ne “clique” pas et s’ouvre parfois dans ma trousse. Mais c’est le prix à payer pour avoir l’éclat d’une monégasque en vacances, non?

Lip Glow de Dior, Lip Slip Gloss Sara Happ;

Crayon à sourcils de MAC (teinte Stud): pour me faire des taches de rousseur;

-Crayon Perfect Slim L’Oreal (noir): envoyé par une amie de France, j’adore ce liner pour faire le tracé yeux de chats.

Cache-cernes Clé de Peau;

BB Cream Dr.Jart;

Mascara Prestige My Blackest Lashes;

Poudre à sourcils Golden Brown Local B;

Soin à ongles Rejuvacote, Vernis Prelude to a Kiss de Deborah Lippmann et Vernis de finition INM Out the Door.

Billie Hallam, Miss Toronto 1937, portant l’uniforme de baseball des Toronto Maple Leaf (Credit: Canadian Culture Thing)

Voilà donc pour le contenu de mes trousses qui m’ont accompagnées à Toronto lors de ma petite escapade de trois jours. Bien sûr, je vous reviendrai sous peu pour vous parler davantage des produits que je vous présente ici pour la première fois. Mais en attendant, Boucle d’Or est encore en vacances. D’ailleurs, il  a une terrasse, des popsicle et des petits ours qui m’attendent avec un projet de Lego…Alors je vous reviens très bientôt!

Mais en attendant, dites-moi, vous, vous êtes allées où en vacances et surtout, vous avez emporté quoi?

Boucle d’Or à Toronto

BALADE A TORONTO

Aujourd’hui la fumée d’incendie a jauni le ciel et rougi le soleil

Les étoiles du nord nous rappellent la mort et tu m’appelles encore

Tu dormais sur le banc tandis que je conduisais et j’espère ne jamais arriver

Regarde! Les étoiles!

Tant qu’il y aura des étoiles sur le bord de la route nous devrons nous arrêter

Tant qu’il y aura des rivières nous pourrons nous baigner

Et tant qu’il y aura le feu nous irons peu a peu, été comme hiver

Vagabond, millionnaire, amoureux, zilliardaire

Vagabond, millionnaire, amoureux

Le temps passe et un jour on est vieux et puis seul et rien ne reste plus que la fierté d’avoir aimé correctement

Ou la honte ou les tourments de ne pas avoir compris à temps, attend j’ai quelque chose à te dire

Tant qu’il y aura des étoiles sur le bord de la route nous pourrons nous arrêter

Tant qu’il y aura des rivières nous pourrons nous baigner

Et que plus jamais rien ne redoute d’autres destins que celui du doute

Jamais je n’oublierai les étoiles sur la route de Toronto

Et ce jour sur cette plage du lac Ontario

Millionnaire, amoureux, zilliardaire

Vagabond, millionnaire, amoureux

(Jean Leloup)

Ça y est! Boucle d’Or est en vacances pour quelques jours dès ce soir!

Pour la première fois depuis la naissance de Bébé Ours, Papa Ours et moi irons en vacances d’amoureux. Nous avons choisi comme destination Toronto puisque nous ne voulions pas partir trop longtemps et surtout, j’avais très envie de connaître celle belle ville que j’ai souvent visitée à la hâte pour le travail mais jamais vraiment pris le temps d’explorer. C’est donc une véritable petite vacance de “grande” qui m’attend, une vacance d’amoureux avec Papa Ours, une vacance où je compte bien me lever tard, magasiner tranquillement, aller au resto et au musée, flâner dans la rue et dire: “tiens, une terrasse…on prend un verre?“, style Carpe Diem exposant mille, car j’ai du rattrapage à faire côté farniente…

Il semble y avoir un certain intérêt pour mes “outfits” (Laura!). Je vous ai donc préparé un petit article sans prétention sur ce que j’emporterai dans ma valise, en terme de vêtements. Comme j’ai eu Bébé Ours il y a un an (et que l’année précédente j’étais enceinte), j’ai acheté très peu de vêtements au cours des deux dernières années. Les photos n’ont donc pour unique but que de vous inspirer car je doute fort que vous trouviez encore en boutiques les même pièces (si c’est le cas, elles devraient être bien soldées)… Enfin, si vous avez des questions n’hésitez pas! Un article subséquent sur mes produits de toilette et mon maquillage suivra (je vous préviens, beaucoup d’échantillons et de tubes à finir, histoire de faire place aux nouveautés de l’automne…)

Alors, d’abord, statistiquement parlant:

-Je pars 3 jours;

-Je compte aller dans de very chics restos tous les soirs;

-Le jour, je veux être fonctionnelle et confortable. Mais aussi ultra chic. Comme une Kate Middleton en un peu plus edgy et sans les chapeaux. Mais juste un peu plus edgy, pas trop. Je compte aussi profiter à fond du fait que je serai sans les enfants: tenues blanches, talons très hauts et tops en soie…Je compte porter en tout temps toutes ces pièces magnifiques mais aussi un peu impossibles que je garde habituellement pour les grands jours;

-On annonce du temps frais mais en même temps, les prévisions sont assez changeantes. Donc, je veux être prête à tout, comme une scout. Mais je veux aussi voyager léger, comme une voyageuse avertie et minimaliste (du style, je me contente d’un t-shirt blanc et d’un lacet en guise de ceinture…). Enfin, voyez le résultat de mon minimalisme:

Pour l’avion:

-Des jeans skinny bleus foncés (GAP), avec un t-shirt blanc tout doux (Zara), un blazer (BCBG Max Azria) et des ballerines en cuir vernis (Zara);

-J’ai toujours dans mon kit d’avion des vrais chaussons de ballerines. Plus confortables que des vraies chaussures dans l’avion, ça ne prend pas de place dans le sac et pardonne davantage l’enflure des pieds si typique des voyages aériens… En plus une fois à destination, on est heureux de s’en servir en guise de pantoufles. J’achète mes chaussons chez Rossetti, rue St-Denis. Un autre essentiel de mon kit: des chaussettes en laine fine et un foulard large en maille que l’on peut enrouler en foulard, utiliser en couverture ou même en boule comme oreiller.

-Mon autre essentiel: le “Best Dressed Issue” de Vanity Fair, que je compte acheter à l’aéroport pour dévorer dans l’avion.

Pour le jour:

Premier jour:

-Mes jeans, un foulard Hermes en guise de top (noué avec la clip Hermes) et mes ballerines Zara;

Petite note: j’apporte toujours en voyage un carré de soie qui ne prend pas de place dans la valise…En top, dans les cheveux, en ceinture…Les manières de le porter sont multiples et égaient toujours les tenues. Aussi, un jour je vous montrerai comment réaliser le même top avec un foulard carré (n’importe lequel, voire même une couverture de bébé) et deux élastiques à cheveux: tout aussi chic! Oui, je suis une vraie scout dans l’âme.

Deuxième jour:

Jupe à bandes (BCBG Max Azria), Marinière (Banana Republic) et ballerines Zara.

Troisième jour:

-Short en paillettes BCBG Max Azria, top en maille Patterson J. Kincaid, collection Bambi Disney et ballerines Zara.

Enfin, pour le jour, j’ai aussi…

-Un cardigan noir Le Bon Marché, une marinière J. Crew plus épaisse (pour les journées fraîches), une robe en jersey noire H&M qui ne se froisse pas et un t-shirt noir Old Navy. J’ai aussi une jupe rouge en stretch rayée (chic sportif, très Ô Canada), et un petit haut à col dentelle en coton blanc. Enfin, un jeans gris pâle Joe’s et un haut Lauren Conrad pour Khols à jolis motifs d’oiseaux.

Enfin, pour les soirs… Ma partie favorite!

Premier soir:

Une robe (Betsey Johnson) qui ne prend pas de place dans la valise comme dit ma mère: c’est une vraie robe de bal, une robe d’Alice au Pays des Merveilles, pour prendre le thé avec le Lapin de Mars. Une robe froufroutante, qui, jumelée à des talons noirs très hauts (Christian Louboutin), évoque Carrie dans son petit côté over-the-top. Pour vous donner une idée, la dernière fois où j’ai porté cette robe (à mon anniversaire), un serveur m’a demandé si je sortais de l’opéra. J’ai dit, naturelle: “Mais oui, exactement!” et j’ai filé dans la direction opposée avant qu’on me pose des questions plus spécifiques. Mais bon, j’assume.
Deuxième soir: Encore du blanc…Comme vous pouvez le constater, j’en profite quand je n’ai pas de petites mains pleines de ketchup autour de moi. Une robe Runway de Max Azria et des chaussures Manolo Blahnik corail en satin.
Enfin, j’apporte aussi: une pochette pour le soir, un pyjama chic (Laurence Tavernier), un pantalon en coton (Forever XXI), une camisole en coton (H&M), un mini-parapluie, des tongs Havaïnas, le nécessaire en soutiens-gorges et petites culottes et un bandeau Lululemon (le petit nouveau avec la boucle).
Boucle d’Or vous revient très bientôt de Toronto! Kisses, ladies!

Ma cérémonie d’ouverture olympique

Cet article, je voulais le faire pour la cérémonie d’ouverture des Jeux: rassembler en un événement ces produits qui sont un peu les porte-drapeaux des nations. Non que ces produits soient toujours et nécessairement mes coups de coeurs ou encore ce qui se fait de meilleur, mais en fait, il s’agit des produits auxquels on pense souvent quand on pense à ce pays. Bien sûr, je ne saurais prétendre à connaître le produit phare de chaque pays et je ne ferai pas ici le tour de tous les pays participants aux Jeux Olympiques. Non, disons que je garde cela pour mon doctorat éventuel…N’est-ce pas?

Alors, la flamme est allumée, nous voilà rassemblées…Que les jeux commencent!

Allemagne: Alors les produits pour les pieds Gehwol défilent avec leurs tubes blancs et leur logo d’épines de sapin. Vous le savez, je considère cette marque comme assez inégalée en terme de soins pour les pieds…D’ailleurs, c’est ce que mon esthéticienne Denise utilise également sur ses clientes ravies, sans oublier ma maman, mon amie AM et mon amie M…. tant de femmes dans ma vie sont des inconditionnelles de cette crème qu’elle a une réelle chance sur le podium. Personnellement, j’aime particulièrement la crème Blue (l’été, elle est rafraîchissante) et la Red (pour l’hiver, qui réchauffe). Mon facteur coup de coeur: l’odeur de sève de pin qui délasse sans jamais entêter…

France: Alors, c’est au tour des eaux thermales françaises de défiler en grand nombre. Avène, Uriage et Vichy pour ne nommer que ces reines de l’eau…Oui, je suis convaincue que la France a développé une expertise dans ce domaine et ce, pour deux raisons. La première: la présence de ces sources d’eaux thermales en territoire français, qui soignent et réhabilitent, une véritable richesse nationale à mon sens. La seconde: la tendance très culturelle à se démaquiller sans eau avec un démaquillant laiteux et un pshit d’eau thermale (par opposition aux Amériques où le nettoyage à grande éclaboussures et au gel à rincer est la norme). En somme, il semble que ce soit la formule gagnante belle peau et que la France ait tout compris.

Suède: Déjà habillée d’or, l’Huile Précieuse M. Picaut est destinée à de grandes choses, je le sens. Comme vous le savez, j’ai eu le coup de coeur pour ce produit qui me laisse bouche bée devant ses exploits et surtout, qui me fait une peau de mannequin suédoise (enfin presque).

Japon: Les yeux grands et brillants, les stars du Japon défilent maintenant. Le recourbe-cils Shu Uemura et le Mascara Fairy Drops performent invariablement, d’une fois à l’autre. Avis à toutes: ce duo japonais, en synchronisé, fait des cils très longs, bien étoffés et surtout, avec une courbure qui résiste à tout, même aux sauts (de joie), aux plongeons (d’amour) et aux flips (de frustration).

Italie: L’Italie s’avance vers nous, dans un nuage de poudre parfumée. Oui, il semble que ce pays soit vraiment inégalé dans ce domaine: je constate que toutes mes poudres corporelles sont italiennes! D’abord, ma préférée et la mythique poudre de la parfumerie de Florence, Santa Maria Novella (qui existe depuis 1612 et que j’aime particulièrement dans la fragrance Melograno (Pomme grenade) (qui, soit dit en passant, est le parfum de Vesper Lynd dans le film James Bond Casino Royale)), mais aussi, à mini-prix, le Borotalco, que j’achète chez Milano dans la Petite Italie et qui sent également très frais. Vraiment, ces stars italiennes résistent à tout, l’humidité, l’émotion, la pression: jamais une goutte de sueur…Impressionnant.

États-Unis: Alors, c’est au tour des États Unis d’arriver, en très grand nombre, toute la gamme des produits Johnson’s & Johnson’s y est, avec ses produits pour bébé, qui font l’envie de beaucoup de nations. L’huile pour bébé, la lotion, le shampoing sans larmes, l’huile version gel, l’huile version crème…Autant de célébrités qui trouveront des admirateurs chez les tous jeunes…et les moins jeunes. Connus partout dans le monde, reconnus pour leur grande accessibilité et excellente tolérance, aucun doute, ces produits pour petits sont des grands.

Corée: Et voilà, rouge tomate, le Tomatox Tony Moly de Corée, qui fait le teint blanc et lumineux est parmi nous! Niveau performance, ce masque est autant, sinon plus fort que les produits de la gamme SK-II, dont a mascotte de l’équipe est la célèbre Cate Blanchett!

Finlande: Et maintenant, toute vêtue d’orangé, l’équipe finlandaise Lumène défile, le teint frais, la joue rosie, l’épiderme lisse. Ces experts du triathlon (hydratation, action anti-âge, éclat), ne reculent devant rien et sont même partis à la conquête de l’Amérique (les produits sont désormais commercialisés aux États Unis, à très bon prix).

Burkina Faso: Mondialement reconnue, l’équipe du Burkina Faso entre en liesse! Et il a de quoi: les produits à base de beurre de karité de commerce équitable, comme ceux-ci de la marque Delapointeappuient le CECI et l’EUMC. Ces organismes permettent aux femmes rurales de l’Afrique de l’Ouest de gagner leur vie en perpétuant une tradition ancestrale: la fabrication artisanale du beurre de karité par pilonnage et barattage des amandes, que ce soit manuellement ou par pression de moulins. Riche en vitamines A, D, F et K, le beurre de karité excelle à tous les niveaux: pour l’hydratation de la peau et des lèvres, pour nourrir les cheveux, protéger la peau des bébés et aider à la cicatrisation. Utilisé en massage, il soulage même les douleurs musculaires! Sans oublier qu’il est idéal pour prévenir les vergetures sur les bedaines des femmes enceintes. Enfin, cet or blanc, pourvu qu’il soit commercialisé équitablement, rassemble les peuples et encourage la coopération internationale. Tout le monde y gagne.

Maroc: L’or du Maroc défile à son tour: l’Huile d’Argan est là! Le corps lisse, le muscle tonique (pas une vergeture à l’horizon avec cette championne), le cheveux vif, la peau rebondie; ses rivales frémissent. Oui, on aimerait toutes être un peu dans la peau de cette belle dorée.

United Kingdom: Butter London, est là, sous les drapeaux et les couronnes britanniques. Résolument anglaise dans son genre, cette belle marque que j’affectionne pour ses soins surtout récolte des notes parfaites: il n’y a pas à dire…Impeccable jusqu’au bout des ongles. Go UK, go!

Alors, voilà qui clos notre cérémonie… Bien sûr, tant d’autres pays qui me font rêver ont défilé…Autant de nations à découvrir que de petits pots à ouvrir et essayer…

D’ailleurs, appel à toutes: Belgique, Russie, Nouvelle-Calédonie, Qatar, Pologne…je sais que vous êtes là! Alors, si je venais chez vous, vous me présenteriez quel athlète de la beauté?

Qui a dit que la beauté ne rapprochait pas les peuples? Les Jeux sont ouverts!

Ma thèse de maîtrise: Les produits à rapporter de France

Boucle d’Or aime la France! Ça a commencé toute petite cette histoire d’amour et ça n’a jamais cessé. Pour ma première “recherche” (d’une page) en deuxième année du primaire, alors que certains avaient choisi comme sujet l’ours polaire ou le hockey, j’avais choisi comme sujet La France, rien de moins, au grand désespoir de mon père qui appréhendait l’exercice de synthèse (mais en même temps qui était bien fier et aussi  tout content de me parler du livre qu’il venait de lire sur le bi-centennaire de la révolution française)…Ma maman, elle, m’avait aidé à coudre une jolie cocarde en ruban gros grain tricolore (vous voyez, mon amour des rubans gros grain a commencé jeune), pour décorer mon travail. Autant vous dire, j’avais eu une super note!

Aujourd’hui, je me propose une différente “recherche” qui ne tiendra pas en une page: je vais vous présenter les produits que je rapporte ou demande à mes amies voyageuses de me rapporter de France. Les produits de beauté français (vu d’un point de vue québécois), c’est un peu ma passion, mon domaine d’expertise, mon champ de pratique, je pourrais bien en faire une thèse de maîtrise. Comme toujours, en aucun cas cette liste ne prétendrait à l’exhaustivité ou encore, limitée aux frontières terrestres. Il s’agit d’un simple guide de référence et surtout, d’une liste de magasinage qui attend mon prochain voyage…Enfin, je nous suggère de la rendre évolutive en venant la compléter dans les commentaires. À noter, par souci de synthèse, ma liste sera davantage une liste qu’une description en détail de chacun des produits, par contre, n’hésitez pas à me laisser vos questions.
Alors…Enfants de la Patrie…
Ce que j’aime rapporter de France (dis comme ça, on dirait que j’y vais tous les 4 jours alors qu’en fait, j’y suis allée 4 fois dans toute ma vie):
-Les gouttes bleues pour les yeux Innoxa: Je sais, ça n’est pas très bon pour les yeux, mais il reste qu’avant une soirée, de temps en temps, il n’y a rien de tel pour avoir le blanc des yeux bien blanc et l’oeil brillant (en pharmacie);
-Lait Crème Concentré Embryolisse: Un classique qui ne se présente plus, en crème hydratante, en lait démaquillant, Scarlett Johannsson en est fan, toutes les top-modèles aussi et Boucle d’Or de même. En plus, il sent super bon. (en pharmacie)
-Les produits Garancia: J’adore le Pshit Magique Nouvelle Peau (dont je vous reparlerai bientôt), du coup, j’ai ajouté le démaquillant En deux coups de Baguette Magique à ma liste.
-Poudre T. Leclerc libre, teinte Banane: cette poudre donne un éclat sans nom, surtout le soir. Entre celle-ci et celle de Caron, mon coeur balance…Théoriquement, je prendrais les deux. Mathématiquement aussi.
Poudre Caron, libre translucide et houppette en duvet de cygne: une autre merveille absolue qui sent bon la rose et fait un teint tout en transparence, jamais plâtré comme un mime…Inimitable, aérienne, invisible, assainissante…J’adore le boîtier doré à picots qui est rechargeable et à l’épreuve des dégâts, dans le sac de voyage. Oui, elle est chère mais elle dure une éternité car il en faut très, très peu. La mienne date de 2006, ça vous donne une idée! Si on amortit les coûts de manière mensuelle, non, quotidienne, on obtient… allez, je vous laisse faire le calcul, nulle comme je suis en maths.
Génie sans frotter et Eau Écarlate: C’est mon amie M-C qui m’a fait découvrir cette merveille, idéale pour détacher les vêtements des petits. Ici, le produits qui s’en rapproche le plus est le Spray n’ Wash (mais moins performant). Oui, on peut trouver Génie Sans Frotter à Épicerie Van Houtte sur Laurier mais il est beaucoup plus cher qu’en France, vous vous en doutez. Dans la même veine, l’Eau Écarlate, détache tout: rien ne lui résiste!
Certains produits Bourjois: Oui, la marque Bourjois est disponible ici, par contre, pas certaines teintes de blush, comme le Rose Frisson, Rose Pompon et Rose Coup de Foudre: toutes mes teintes favorites en somme. Sans oublier que les blush au design éphémère (comme ceux de la collection Bourjois aime Paris!) ne sont pas non plus commercialisés ici, idem pour les produits pour le teint Flower Perfection qui me tentent beaucoup et la Poudre Healthy Balance qui devrait arriver en septembre au Canada. Sans oublier les Ombres Light (je veux la teinte 01 et la 03) et les géniaux Vernis 1 seconde, dont la texture gel est vraiment hallucinante. Le Dissolvant Miraculeux me fait rêver (oui, je rêve d’un dissolvant), comme tous les produits de soin pour le corps (les gels douche surtout!).
-Pommade Avibon: Je vous avais déjà parlé de cette gelée au parfum floral qui fait des miracles sur les taches pigmentaires ici. Avibon a tout bon, donc. (en pharmacie)
-Dermophile Indien, baume à lèvres; Un petit baume à lèvres classique que j’aime toujours, pour son petit effet un peu mat. Je l’avais quand j’étais plus jeune alors il y a peut-être une part de nostalgie dans tout ça, enfin: il me faut un Dermophile Indien.
-Biafine: Un onguent essentiel pour toutes les irritations cutanée et surtout, pour les brûlures et aider à la cicatrisation. (en pharmacie)
-Hexomédine: Il s’agit d’une solution anti-sceptique qui n’a pas son pareil pour assécher et assainir les petits boutons. Je l’applique avec un coton-tige sur l’indésirable plusieurs fois par jour et…magie! Idéal sous le maquillage car sans effet de matière.
-Eau de toilette Tartine et Chocolat: Le parfum d’enfance de toute la France. Non commercialisé ici, ma maman me l’avait rapporté d’un voyage à Paris. Je me rappelle encore le bruit très distinct du bouchon quand il touche la bouteille, l’odeur singulière et fraîche comme un jupon en coton blanc, mon papa qui préparait mon chocolat chaud dans la cuisine avant l’école…Je rêve de sentir ce parfum à nouveau pour réveiller mes souvenirs d’enfance.
-Savon Cadum et talc: J’aime cette marque qui a accompagné les bébés de toutes les générations et qui ne coûte pas la peau des fesses.
-Mascara Lash Queen Helena Rubinstein: J’ai reçu le mascara Lash Queen de la marque de la part d’une amie et je l’adore. Alors, je rêve bien sûr d’essayer le fond de teint Power Cell, qui, dit-on, est miraculeux.
-Mitosyl: Pour les fesses irritées des petits ours, il n’y a rien de mieux que cette crème enrichie d’huile de poisson.
-Dexeryl Crème pour le corps et Lait Garnier: Je vous avais parlé de ces deux produits pour le corps que j’adore ici.
-ArnicStick: Ma belle soeur A. a de ces bâtons et je trouve ça juste trop pratique pour le sac à main. L’arnica a une réelle action anti-contusion et anti-ecchymose en cas de coup, de chute ou de choc. Maladroite comme je suis, avec mon taux de plaquettes dans le tapis (je fais des bleus à rien), c’est essentiel, donc. Sans oublier les petits ours…surtout Bébé Ours, qui vient d’apprendre à marcher.
-Le Collosol: Une récente découverte pour moi que cette merveille qui sent bon la fleur d’oranger. Il est d’ailleurs recommandé par Joëlle Ciocco, dit-on. Je l’utilise en tonique et pour la toilette de mes petits ours. Peau rebondie, rosée et délicatement parfumée: ce Collosol fait désormais partie de mes incontournables. (en pharmacie)
-PAYOT: Si cette marque est vendue ici, je ne l’ai jamais vue…L’Hydra24 Masque a sauvé ma peau cet hiver. Je rêve d’essayer aussi la Pâte Grise
-Crêpons à cheveux en tous genre: Il y a tellement plus de choix en France pour ce genre de produits. Beignes à chignons, crêpons à French Twist… Je fais des réserves à chaque fois et je les utilise ensuite comme ceci ou cela… J’aime aussi acheter les élastiques à crochets…
-Durcisseurs à ongles Hérôme: J’ai le durcisseur fort “sensitive” à capuchon bleu et j’en suis absolument, mais absolument enchantée – les résultats vont bien au delà de mes attentes qui étaient déjà bien hautes du fait que Pshiit (aux ongles parfaits) a dit, et je cite: “La base Hérôme m’a littéralement sauvée“. Ce durcisseur, existe aussi en version “extra-forte” à utiliser en cure, que je rêve d’utiliser, tout comme le durcisseur doux version “blanche”.
– Baume du Jardinier, Couvent des Minimes: Parlant de Pshiit, grâce à elle, j’ai désormais ajouté cette crème à mains sur ma liste… D’ailleurs, le Baume du Sourire de la même marque est très bien aussi.
-D-Lab: Je rêve de faire une cure du complément alimentaire Booster Divin qui promet une belle peau, des cheveux épais et brillants et des ongles durs à couper un diamant.  Oui, bon, j’exagère pour couper le diamant mais il reste que cette belle marque ne récolte que des éloges au niveau de son efficacité.
-Parfum Prodigieux de Nuxe: Une formidable odeur de peau ensoleillée: c’est l’odeur de l’Huile Prodigieuse version parfum, qui ne sera malheureusement pas commercialisé ici, du moins, pour le moment. Si ce parfum est un peu plus fort que j’espérais, il n’en demeure pas moins que je le porte, très légèrement vaporisé, le temps de la belle saison. Puis, je le ressortirai avec bonheur l’été prochain car c’est vraiment du soleil en bouteille.
-Le Liniment Oleo-calcaire: Je viens de découvrir grâce à mon amie avocate M. ce produit vraiment génial pour avoir des jambes de satin, entre autres utilisations (enlever le feu du rasage, nettoyer les fesses des petits ours, en après-soleil, pour calmer les irritations…). Il s’agit en fait d’une préparation d’huile d’olive et de chaux qui fait de véritables miracles. Je ne comprends pas pourquoi un tel produit ne se trouve pas ici…
-SAMPAR, Glamour Shot Yeux: Ce petit tube vient tout effacer en 1 minutes chrono: cernes, rides, poches…Avec lui, mon contour de l’oeil est en meilleur état et mon cache-cerne a meilleure tenue.
-Les produits Saforelle: Il s’agit d’une marque d’hygiène intime qui propose une crème apaisante vraiment géniale pour la peau échauffée et irritée, peu importe la zone du corps. Quand tout pique, chauffe et démange et qu’on ne sait plus quoi faire, moi je dis Saforelle peut sauver la situation. Les autres produits de la marque sont également très bien.
Et il y a encore…les produits Le Petit Marseillais, qui, bien que partiellement disponibles ici, sont vraiment très chers (les huiles et l’eau énergisante, tous deux non-commercialisés ici, me tentent énormément), le lait HydraBio de Bioderma, beaucoup plus cher ici également, et le très grand choix d’eaux thermales (celle d’Uriage me tente)…Sans oublier la marque UNE beauté, dont j’adore le blush Grand Air pour des joues digne d’une promenade d’automne, les Boules QUIÈS (des bouchons pour les oreilles très confortables et efficaces), une brosse à dent française et de la soie dentaire Parogencyl (c’est tellement plus exotique de faire sa toilette dentaire avec des produits d’un autre continent, je trouve!).
Les produits que je n’ai pas encore eu la chance d’essayer mais qui me font rêver…
-Tout, tout, tout Sanoflore!: J’ai récemment découvert cette marque grâce à vous (et mon Goglu aussi, qui m’a envoyé un message texte “Mais c’est quoi Sanoflore?“. J’ai fait mes recherches et voilà, je veux tout. Les photos du site sont magnifiques (ces champs! ces jardins! ce bébé!), les flacons et le concept empreints d’une poésie à laquelle je ne peux être insensible. Je rêve donc d’un flacon d’Eau de Rose bio ancienne, que j’ai vue sur les photos des coulisses de défilés et qui promet un teint de rose…
Mais aussi, de l’Huile des Délices, de la ligne Maman Bébé Bio, dont les photos me donnent envie d’être rousse:
Sans oublier la nouvelle Essence Merveilleuse et la Crème des Saisons… Ah oui, et un baume à lèvres, pour mon étude comparative!
-BB cream Erborian: J’ai beaucoup entendu parler de cette BB Cream qui trône bien en haut du panthéon des BB Creams… J’ai vu tout plein de photos, j’ai lu mille avis et là, il ne me reste plus qu’à l’essayer. Je trépigne!
-Les produits Aesop: Oui, certains des produits Aesop sont disponibles à Montréal, chez WANT, à Westmount. Par contre, pas le Sérum à la graine de persil qui fait une belle peau à Timai, ni la Crème à la noix de camélia que mon amie M. adore.
-Le coton hydrophile et les boules d’ouates de couleur: Le coton hydrophile, inconnu ici, est utilisé en France pour nettoyer les fesses des bébés et mille autres utilisations. En fait, c’est un peu comme du coton en vrac ou en carré et c’est idéal pour la toilette du visage. Quant aux boules d’ouates colorées, c’est pour le simple plaisir des yeux, à mettre dans un bocal en verre dans la salle de bain, comme des guimauves.
-Le Cicaplast Baume de La Roche-Posay: Étant déjà accro au Cicaplast, que j’applique parfois le soir en soin de nuit réparateur, je suis séduite par l’idée de ce baume qui dit réparer encore plus intensément…
-Crème Avene Pediatryl (pour les petits ours et ma peau sensible): Vous le savez, j’adore les soins pour bébés en général pour leur parfum tout doux et leur haute tolérance. Il va donc sans dire que la gamme pour bébé d’Avène m’intéresse…
-Concentré d’Eau de Bonpoint: Autrefois vendus chez Ogilvy’s par Danielle du Comptoir Annick Goutal, les produits de la ligne Bonpoint ne sont guère plus disponibles à Montréal. Je rêve donc du Concentré de ce parfum, qui a une meilleure tenue que l’Eau de Toilette (sans alcool) et aussi, de l’Huile parfumée.
-Crème Matriciane Bioderma, crème Isofill d’Uriage:
J’ai entendu le plus grand bien de ces crèmes qui ont été recommandées à mes amies par leur dermatologue…
-Oxelio-topique: Un onguent ultra-vitaminé bien visqueux dont je vous reparlerai bientôt, recommandé par la célèbre facialiste des stars, Joëlle Ciocco. À défaut de pouvoir confier mon visage à ses doigts de fée, j’adopte ici et là les produits que j’ai ouïe-dire qu’elle recommande à ses clientes, selon ce que je trouve sur Google. En somme, c’est tout à fait personnalisé comme programme de soins. Il n’en demeure pas moins que j’aime cette crème.
Mais il y a aussi, le Lait Démaquillant Mixa, l’Élixir de la Mariée de la Sultane de Saba, et, catégorie soins pour les cheveux, la Crème Lavante au Citron et le Soin Nuanceur Blond Pur de Christophe Robin
Les produits de la marque Détaille: Après la mort de ma grand-maman, en vidant sa pharmacie, j’ai trouvé un joli flacon de cette marque: le Baume Automobile. Quelques clics plus tard, je me pâmais devant les préparations de beauté de cette marque vieille de plus d’une siècle, que ma coquette de grand-maman avait découvert avant moi. C’est d’ailleurs l’un des avantages de la coquetterie – on peut partir à la rencontre de quelqu’un qui n’est plus là, en posant les mêmes gestes, en humant la même odeur, en se tartinant de la même crème… Ce que je compte bien faire éventuellement en m’achetant des produits Détaille. Disponible en ligne et à la boutique du 10, rue St-Lazare (Paris).
Le Salon Pascal Weber, rue Frédéric Sauton: Je suis déjà allée me faire colorer et coiffer à ce salon où j’avais été séduite par Danièle et Emmanuelle… Mes cheveux étaient magnifiques et j’avais passé un très, très beau moment en leur compagnie. Elles sont sincères, elles sont drôles et j’avais été vraiment touchées par leur accessibilité. Par contre, je ne connais pas les prix car c’était un cadeau de fête d’un membre de ma famille.
Parlant de personnes sympathiques en France (je sais, c’est n’importe quoi cette thèse): la très jolie pharmacienne de la Pharmacie du Pin, à Bormes-les-Mimosas avait été spécialement sympathique et avait partagé (vous savez combien j’aime les filles qui partagent) le secret de ses très longs cils. Alors, si vous êtes dans le coin (oh la la, chanceuse!), n’hésitez-pas à faire un saut dans cette pharmacie. Par contre, le choix beauté était plus grand à la Pharmacie de la Poste, au Lavandou. Sinon, à Paris, il y a bien sûr la mythique pharmacie Rue du Four
Enfin, dans les catégories, “autres achats”, un peu en vrac, il y a…les boîtes de rangement Muji, le thé Mariage et Frères (pourquoi pas le Breakfast in Paris? Sinon, je viens de découvrir le Marco Polo…mmm!). Je rêve aussi d’un miroir de sac Paul & Joe, assez grand pour permettre de voir le visage en entier mais mince comme tout (so art deco, so chic!), d’un camélia Chanel acheté dans la boutique rue Cambon et aussi, d’un bracelet en émail Hermes, le comble de l’élégance à la française. Il y a les ballerines Repetto, tout plein de trouvailles à faire au Monoprix rayon vêtements (j’ai plein de belles pièces), les vêtements Et Vous (j’ai une jupe en satin rose froufroutante magnifique), Maje, Cacharel et aussi, il y a un petit magasin de chaussures rue des Saint-Pères où j’avais déniché des talons Chloé du tonnerre pour trois fois rien. Ne pas oublier les bons basiques de chez Petit Bateau, la vraie lingerie (pour porter un peu style dessus-dessous, avec du cachemire), les chemises de nuit anciennes que l’on trouve au marché (brodées aux initiales de nos grand-mères) et, les jolis crayons pour nous motiver à retourner au travail après le voyage (il y a plein de belles plumes à bon prix).
Enfin, promenez-vous, profitez, mangez plein de yogourt (indescriptible combien le yogourt français est meilleur qu’ici), imaginez-vous en pub de Miss Dior Chérie, portez des lunettes de soleil yeux de chat (oui, comme dans la pub), mangez un sandwich (indescriptible combien le sandwich…non, je m’emporte. Un sandwich, c’est toujours super bon, partout dans le monde).
En conclusion; enfin, si oui, un gel douche français me fait rêver, il va sans dire que c’est immensément plus que cela qui m’interpelle. C’est une façon pour moi de m’approprier ce mythique chic français, de voyager en restant dans ma salle de bain, mais surtout, c’est  une solution temporaire…C’est en intérim, c’est en attendant mon voyage, mon vrai. Mon voyage à moi où j’irai moi-même essayer des rouges à lèvres sur le dos de ma main au Monoprix, acheter mon gel douche français, puis, aller boire un café à une terrasse en lisant Catherine Certitude.
Alors mon Diplôme ès Produits de Beauté français, vous me le donnez?

Color me pretty, Color me happy

Mon amie V. est récemment allée aux Etats-Unis alors j’en ai profité pour lui demander de me rapporter des gros crayons Just Bitten Kissable Baume colorant, de Revlon, lesquels ne sont pas encore arrivés ici. Mais ça ne saurait tarder, j’en suis sûre.Oui, ça ressemble un peu aux crayons Clinique, mais ceux-ci sont moins chers et un peu plus diaphanes. Pour ce qui est du facteur baume, ça ne se compare pas aux Lip Butters, bien sûr, mais ça n’est pas si mal. V. m’a rapporté les teintes (de gauche à droite sur la photo ci-dessous) Dévotion, Charme et Valentine. Si je les aime bien tous, mon nouveau chouchou est la teinte Charme, un joli pêche coquillage tout à fait teinte de jupon, pour des lèvres un peu années soixante. J’ajoute de l’eyeliner bien noir et un bandeau, pour un petit look plein de poésie.

Enfin, je vous laisse admirer la jolie couleur toute douce sur mes lèvres et je vais me coucher car demain, je dois faire une grosse présentation et je suis un brin, comment dire…stressée. Moi, dont la voix s’enroue à la simple idée de dire “Bonjour, je suis la maman de Petite Ourse” dans le cercle des mamans au cours de gymnastique, moi qui préfère toujours écrire à dire, je vais devoir passer par dessus ma timidité.

Je compte sur mon petit look rempli de poésie pour me donner un peu plus confiance en moi…Vernis Sarah Smile de Deborah Lippmann, Crayon Charme Just Bitten de Revlon et Blush Rose Pompon de Bourjois. Color me confident!

Couronne de fleurs- Tuto vidéo

Il y a de ces trucs, dans la vie, qu’il faut savoir faire même si, a priori ça ne semble pas d’une utilité incontestable. Parmi ceux-ci, il y a: faire un tour de magie, chanter bonne fête dans une langue étrangère, faire la roue, faire une bouture avec une simple feuille de violette africaine et un bâton de popsicle (oui oui, je sais faire ça moi, hé hé) et…faire une couronne de fleurs. Parce que c’est juste LA chose  faire quand on arrive nez à nez avec un champs de fleurs sauvages. C’est un petit moment magique, un geste répétitif de dimanche qui fait rêver. Sans compter qu’après, ça fait des photos magnifiques, tout  fait réminiscences du mariage de Kate Moss.

J’ai appris à faire des couronnes de fleurs par mon livre L’Almanach de Pomme, un livre que j’avais quand j’étais enfant et qui m’a donné la piqûre du jardinage très jeune, tout comme l’autre livre de la même auteur, Christina Bjork, Pomme et ses plantations. Je ne crois plus ces livres disponibles mais si vous tombez dessus dans une librairie de livres usagés, n’hésitez-pas. Ils sont une merveilleuse manière de s’initier à la botanique et d’avoir le goût de la nature, que l’on ait 8 ou 60 ans. Sans compter que les images sont jolies comme tout. Enfin, un petit truc : n’utilisez pas des fleurs qui sont dans l’eau depuis un moment car la tige deviendra molle et la couronne ne tiendra pas bien. Non, pour ce petit projet il faut des fleurs fraîches, un après-midi ensoleillé et aussi, de préférence, un pique-nique!

*La musique est “To the dancers in the rain” d’Émilie Simon, mon vernis est la teinte Fiji d’Essie et oui, je porte la tresse Pinterest!

Yu-be Tube

Aujourd’hui, je vous parle d’un autre produit culte japonais (après Shiseido, en plus hier j’ai mangé des sushi…décidément, je suis dans une phase…Demain ça sera quoi, je vous montrerai peut-être ma dernière pièce de théatre Nô, qui sait?). Il s’agit de la Crème Yu-Be, la crème médicamenteuse qui dit-on, est la plus vendue au Japon (et qui est distribuée chez Sephora aux États Unis).

Cette crème Yu-Be, est un onguent multi-usages à base de lanoline (oui, comme la crème de Huit Heures, comme la plupart des baumes d’allaitements, si pratiques et oh combien efficaces), créée il y plus de 50 ans par une pharmacien, auquel sont ajoutées diverses vitamines (B12, E). Et ça donne quoi? Une crème à la texture unique, un peu mate, un brin cireuse, qui sent le Tiger Balm (very camphre, zero glamour), ne goûte pas bon (oui, j’ai goûté), mais que la peau boit d’un trait pour être aussitôt apaisée. Et ça marche? Sur les lèvres, les pieds, les mains, sur mes plaques de peau sèche dans le visage ou sur la peau échauffée par le vent et le soleil, sur toute la famille, c’est miraculeux. Vraiment.

Ma soeur et moi on rêve d’essayer le Foaming Skin Polish de la marque. Et moi aussi, les chaussettes hydratantes… Vous me connaissez: je ne sais pas résister à une chaussette hydratante. Je suis comme ça.

Enfin, voilà pour la recommandation du jour! Votre amie, Boucle d’Or さん

Les produits à rapporter d’un voyage au Québec: Vendus ici!/Sold here! (partie 3)

Enfin, voici la dernière partie de ma trilogie des produits à rapporter d’un voyage au Québec. Aujourd’hui sont mis à l’honneur les produits non-canadiens que mes amies d’Europe me demandent souvent et qui sont, heureusement pour nous, vendus ici.

(de gauche à droite sur la photo)

Hydrasense Mouche bébé: Non, ça ne concerne pas tout le monde, en fait, juste les mamans de petits qui ne savent pas encore se moucher. Si je l’ai mis ici c’est que j’emporte le mien partout depuis que j’en ai désespérément cherché un sans succès aux États Unis avec un Bébé Ours bien congestionné dans mon porte-bébé. Depuis, comme je ne sais pas dans quel pays il est vendu (je n’aurais jamais pensé que c’était non-disponible aux États-Unis), j’emporte le mien partout. Très recommandé par les pédiatres, ce petit appareil évite bien des voyages à l’hôpital. Disponible en pharmacie.

Burt’s Bees: Une gamme naturelle bien aimée. Pour ma part, j’aime surtout (et presque uniquement) les produits Baby Bee (le lait corps et le Buttermilk Bath Soak, plus spécifiquement). Disponible en pharmacie.

Fresh: Disponible chez Sephora j’adore le Rose Face Mask, le Sugar Face Polish, comme vous le savez. Mais aussi le Lip Sugar Rosé et le nouveau Lip Sugar Coral. Et enfin, je rêve d’essayer d’autres produits de cette marque qui ne m’a jamais déçue. Disponible chez Sephora exclusivement.

CLEAN: Un produit lancé par Fusion Brands Inc. (les Lip Fusion, c’est eux mais je n’aime pas trop), ce parfum est né du besoin personnel de la jolie fondatrice de la marque, Randi Shinder, de sentir le propre, le savon. C’est très réussi et maintenant, les parfums CLEAN sont déclinés en versions Shower Fresh, Skin, Ultimate, Warm Cotton, etc…Pour ma part, j’aime le classique. Disponible chez Sephora et Ogilvy’s.

Aveeno Baby: Je vous avais parlé de combien j’aime l’odeur du Nettoyant et Shampoing 2 en 1 ici. Disponible en pharmacie et grandes surfaces.

Johnson&Johnson: Des excellents produits pour petits et aussi pour plus grandes. Je vous conseille l’Huile pour Bébé (dont je vous ai parlée ici), le nettoyant Head to Toe (flacon jaune, plus doux que doux), et le Creamy Baby Wash (flacon rose, pour l’odeur). Enfin, la Creamy Lotion est également un incontournable, tout comme la poudre pour bébé (idéale l’été dans les chaussures pour avoir les pieds au sec). À noter, j’utilise aussi le Bain moussant Soothing Vapor (flacon vert) quand la famille est grippée et nous sommes toujours impressionnés de constater combien on se sent mieux après. Disponible en pharmacie et grande surface.

Maybelline New York: Oui, en Europe, il y a Gemey-Maybelline, mais il semblerait que tous les produits de Maybelline ne soient pas disponibles. C’est le cas pour les Dream Bouncy Blush, qui ont fait beaucoup jaser cette année, en raison de leur texture un peu irréelle, comme élastique. Sur les joues? Le rendu est tout doux, comme dans un rêve. Enfin, j’aime aussi les nouveaux baumes clairs et teintés de la marque, les Baby Lips. Disponible en pharmacie.

Hello Kitty: Je vous ai parlé des produits Hello Kitty ici, qui m’ont vraiment étonnés. Le petit Apple Balm ne prend pas de place dans les valises, coûte 12$ et fait des lèvres yummy-yummy. Disponible exclusivement chez Sephora.

Beauty Blender: Utilisée par les plus grands maquilleurs, l’éponge rose fluo en forme de goutte d’eau est très convoitée et parfois difficile à trouver. Idéale pour le fond de teint, le cache-cerne et le blush crème, elle fond la matière dans le teint comme ça n’est pas possible. Malgré son prix, je vous la recommande. Disponible chez Sephora et Ogilvy’s.

Revlon: J’aime beaucoup plusieurs produits de la marque qui, semble-t-il n’est pas entièrement distribuée ou parfois difficilement accessible en Europe. Revlon pour les Lip Butters, les petits outils (la pince à épiler avec une lumière LED intégrée est géniale pour les filles obsédées par le sourcil comme moi) et la mythique teinte Cherries In the Snow (vernis et rouge à lèvres) que l’on ne trouve pas partout. Disponible en pharmacie.

Stila: Je vous parle souvent de Stila car c’est une marque que j’aime bien (mais que j’aimais encore plus quand elle appartenait à Jeanine Lobell, les produits étaient étaient plus classes et les emballages plus verts, mais bon). Chez Stila il y a la fameuse teinte de fard à paupières champagne lumineuse (Kitten), mais aussi les teintures Crush (j’adore le Mango Crush et le Yumberry Crush) et les Smudge Pots (en eyeliner, teinte Black, en base d’ombre ou illuminateur, la teinte Kitten). Et enfin, le mythique fard Convertible Color, que j’aime en Petunia et Lillium) et le Lip Glaze teinte Grapefruit. Disponible chez Sephora et Murale.

Pureology Perfect4Platinum: Vous vous souvenez, je vous avais parlé ici de combien ce produit fait des miracles. Plusieurs d’entre vous en France m’avaient demandé de m’informer de sa disponibilité en France mais mes courriels à la marque sont demeurés sans réponse. Vous êtes blonde? Ne prenez pas de chance: rapportez-vous ce produit. Disponible en salon (je l’achète au Local B).

Essie: Les vernis Essie sont maintenant disponibles en France mais les nouvelles collections sortent d’abord ici, avis à celles qui aiment impressionner leurs amies avec la dernière teinte de vernis. Et puis, à noter: ici les pinceaux sont beaucoup plus fins que ceux de leur compatriotes européens, pour une application de précision. Disponible chez Trade Secrets (pour la gamme complète) et en pharmacie pour une sélection restreinte.

Aquaphor: Ce baume, il fait tout, j’en ai toujours un tube avec moi. Pour des lèvres échauffées, une peau irritée, un petit bobo, des pommettes lumineuses et même les changements de couches de Bébé Ours, Aquaphor est mon essentiel. Disponible en pharmacie.

Pearl Drops Whitening Tooth Polish: C’est mon secret dents blanches et bouche fraîche, depuis très longtemps. Disponible en pharmacie.

CoverGirl: Le mascara Lash Blast Fusion ne se présente plus (sur la photo, en emballage édition limitée pour les Jeux Olympiques), ainsi que les feutres à lèvres Outlast. Pour ma part, j’aime les Gloss WetSlicks teintes Patently Pink et Tutu. Enfin, dans les rouges à lèvres, j’ai la teinte Temptress, que j’aime bien en vacances, bien blonde avec des joues un peu bronzées. Disponible en pharmacie.

Tarte: Chez Tarte, il y a bien sûr les fameux Cheeks Stains, de gros tubes qui déposent sur les joues une gelée colorée, toute en transparence. Spécialement pratiques l’été, toutes les teintes sont jolies mais j’ai un faible pour Flushed, Tickled et Tipsy. Les blush Amazonian Clay (teinte Exposed, teinte Amused, teinte Dollface), qui durent vraiment 12 heures, ainsi que le Mineral Powder Bronzer (teinte Park Avenue Princess). Exclusivement chez Sephora.

Physicians’ Formula: Une super marque de pharmacie, surtout pour les blush et poudres bronzantes! J’aime la poudre Translucent Happy Booster, qui est un genre de dupe des Météorites de Guerlain (sans la délicieuse odeur, oui, mais pour un tiers du prix et un emballage plus…portatif). Le blush Happy Booster (le collant avec la teinte est décollé) me fait aussi de jolies joues de fille heureuse. La marque est bien connue pour ses poudres bronzantes qui conviennent même aux peaux les plus claires. Disponible dans certaines pharmacies.

Mais ça n’est pas tout: Je vous recommande aussi la Crème Regenerist Night Recovery d’Olay pour la nuit et la crème Total Effects, pour le jour (en pharmacie), la Clarisonic, les élastiques et bobby pins Goody (dont les fameuses épingles spéciales vues ici et ici, en pharmacie), les bandes blanchissantes pour les dents Crest White Strips Advanced Seal, le déodorant Tom of Maine (très efficace, sans sels d’aluminium), les gouttes Visine pour les yeux et les produits de bain Aveeno (collectivement, en pharmacie). Sans oublier les produits suivants:

-l’exfoliant ExfoliKate, de Kate Somerville (chez Sephora);

-les blush All-in-One de The Balm: j’aime particulièrement Frat Boy et Down Boy. Sans oublier le classique Hot Mama (dans certains Jean Coutu, notamment au 501 Mont-Royal Est).

Origins: j’adore le masque Drink Up Intensive (un masque à laisser poser toute la nuit) et le gel Peace of Mind que j’applique sur mes tempes, mes poignets et dans mon cou dans les moments de stress ou avant de me coucher. Je rêve du Mega-Bright. Oui, vraiment, j’en rêve, j’en rêve, j’en rêve. Très aimée aussi (mais pas encore testée: le Vitazing (A Model recommends aime beaucoup mais je ne l’ai pas essayé) et la Collection A Perfect World. Petite anecdote: ma soeur et moi rapportions des États Unis le Pinch Your Cheeks, avant que la marque arrive au Canada. C’est la première teinture à joues que nous avons utilisée. Disponible chez La Baie.

Deborah Lippmann: La manucure des célébrités américaines a une ligne de vernis: la teinte Sarah Smile (créée avec Sarah Jessica Parker), la teinte Supermodel (avec Dree Hemingway) et la teinte Tiny Dancer sont mes préférées. Il y a aussi le très connu Au Naturel (un peu trop beige pour moi). Par contre, je rêve du coffret sorti à l’occasion du lancement du film Snow White and the Huntsmen. (Chex Holt Renfrew, entre autres)

Jurlique: Une marque qui vient d’arriver en partie chez Sephora Centre-Ville (au moment de ma visite, ils ne semblaient pas tout avoir). Je n’ai testé que le Love Balm, par contre, sur ma liste, il y a: le Fruit Enzyme Exfoliator, le Rosewater Balancing Mist et les produits de la gamme Herbal Recovery. (Chez Sephora Centre-Ville)

Dr. Dennis Gross Skincare: Pionnier dans les “peels“, le masque Alpha-Beta Peel reste pour moi LA référence. On dit beaucoup de bien également de son sérum de Vitamine D active, le Active Vitamin D Serum-Oil. Disponible exclusivement chez Sephora.

-Bath & Body Works: Une boutique où l’on peut vraiment s’amuser à sentir les savons petits-prix, les bougies parfumées et les produits de bain. À noter, on peut y acheter les baumes à lèvres de la marque C.O Bigelow, ainsi que la gamme de soins visage Wexler. Ma mère et moi avions été conquises par le sérum rose à la texture agréable.

On me demande aussi souvent le nettoyant Cetaphil (quoique je ne l’aime pas particulièrement), les faux-cils Ardell, le durcisseur à ongles Diamond Strength ainsi que tous les petits outils de manucure Sally Hansen (le tout, en pharmacie). Il y a aussi le Derm AHA de la Roche -Posay: certaines de vous l’ont trouvé en France, d’autre non. Le site web de la marque ne l’affiche pas pour ce pays non plus…mystérieux tout cela. Enfin, à vous rapporter absolument, tout comme le Lip Medex de Blistex qui est venu à bout des petites coupures persistantes que j’avais dans la commissure des lèvres au bout de quelques heures seulement; un miracle! Sans oublier, les bonbons M&Ms, les biscuits Oreo, les Reese, le beurre d’arachide (mon préféré est celui de Nuts to You, une compagnie de l’Ontario), le Jell-O à la framboise (pour faire ma recette de gâteau rose), le sirop de maïs (pour faire la recette de caramel de ma grand-mère) et les agendas Mom Agenda (je vous conseille de vous rapporter ce produit car mes courriels à la marque concernant la disponibilité à l’international sont restés sans réponse. Chez Ogilvy’s, donc, dans la section Essence du Papier). Pour les mamans, il y a aussi les merveilleux biberons Dr. Brown, pour éviter bien des maux de ventres à vos petits (chez Babies r’ Us). Sans oublier le magazine New Beauty et la revue Town & Country (Maison de la Presse), deux autres de mes lectures chouchou…

Bon, je pense que ça y est! Alors voilà donc qui conclut ma série de trois articles sur les produits à rapporter du Québec! Bien sûr, ma liste ne saurait prétendre à l’exhaustivité et j’ai sûrement oublié bien des petites choses. N’hésitez pas à venir la compléter par vos commentaires afin qu’elle évolue avec les nouveautés et puisse nous servir de guide à toutes.

Et enfin, bon voyage chères amies!


Les produits à rapporter du Canada: d’un océan à l’autre (partie 2)

Faisant suite à mon article sur les produits à rapporter du Québec, voici la deuxième partie de ce triptyque: les produits canadiens à rapporter chez soi lors d’un voyage au pays du castor.

Joe Fresh Beauty: Une petite marque mini-prix comme j’aime, vous vous souvenez, je vous en avais parlé ici: qualité de produit, sobriété de l’emballage et grande accessibilité. Pouvoir s’acheter un blush crème à l’épicerie entre la rangée des couches et celle des produits laitiers? Le bonheur! Chez Joe Fresh, j’aime particulièrement les blush crème, justement, les teintures à joues et lèvres (genre de The Multiple de Nars) et l’illuminateur en même format. La marque propose aussi de jolis vernis, des blush, des ombres à paupières et aussi des produits à lèvres (dont des feutres que ma mère aime bien)… N’oubliez pas de jeter aussi un coup d’oeil aux vêtements, je fais souvent de belles trouvailles, surtout pour les petits. Et puis, la qualité du coton est vraiment étonnante. Disponibles chez Loblaws, Maxi et dans les boutiques Joe Fresh.

SNAP: Un classique pour moi depuis que je suis toute petite, je vous en avais déjà parlé de ce fameux savon qui fait des miracles. Pour le prix, difficile de faire mieux. Disponible en pharmacie.

Green Beaver: Bon, je ne reviendrai pas sur cette belle marque que j’adore mais comme elle n’est pas Québécoise mais bien Ontarienne, elle aurait donc dû faire partie de l’article d’aujourd’hui et non de la Partie 1.

MAC Cosmetics: Oui, cette marque est disponible partout dans le monde mais elle est née en Ontario. Et puis, les Européennes me disent souvent que les produits de la marque sont nettement moins chers ici, c’est pourquoi je vous recommande de faire des réserves…D’ailleurs, ici, MAC est partout, dans tous les sacs, sur toutes les lèvres; aucun doute les générations de celles de moins de 40 ans sont résolument MAC. Chez MAC, j’adore les SunTints (qui viennent de sortir), les blush (Teinte Prism, Teinte Bone Beige (pour sculpter le visage), Teinte Well-Dressed), les blush Crème (Teintes Something Special, So Sweet, So Easy et Lady Blush). Il y a aussi le Mineralize Skin Finish qui fait une peau de Dita Von Teese dans sa perfection, la poudre Prep+Prime et surtout les faux-cils (les numéros 7 ont longtemps été mon essentiel de tous les jours et les numéros 6 mon petit plus pour les grand soirs). Et enfin, j’adore les lingettes démaquillantes (qui sentent tellement, tellement bon), mais aussi le baume à lèvres hydratant en tube. Sans oublier les pinceaux, les ombres à paupières et les crayons à sourcils…Ah oui, et la Strobe Cream! Et puis, même s’ils sont asséchants, les Lip Glass n’ont pas vraiment d’équivalents côté brillance…Vous comprenez pourquoi, dans le doute, une carte cadeau de chez MAC fait mon bonheur à coup sûr pour mon anniversaire?

Cover Fx- Une excellente marque pour tout ce qui est produits pour le teint. Vous vous souvenez, je vous avais parlé de la poudre

Une débarbouillette en coton, tricottée à la main à Terre-Neuve– Oui, je vous en reparle car l’effet sur l’éclat de mon teint a vraiment été bluffant. Tout doux pour ma peau sensible, tout joli à côté de mon lavabo, je rêve de n’avoir que ces débarbouillettes poétiques dans ma salle de bain. Disponible sur Pretty.ca

Beauty So Clean– Une marque de produits nettoyants et aseptisants pour les cosmétiques qui existe depuis un moment mais pour laquelle je n’ai eu un coup de coeur que tout récemment et dont je vous reparlerai bientôt davantage. C’est une initiative que l’on se doit d’applaudir, vraiment. En effet, il s’agit de la seule marque d’aseptisant à cosmétiques (approuvée par Santé Canada) qui détruit les bactéries sur la surface des cosmétiques sans jamais en altérer la composition, la couleur, la texture et les propriétés. Comment ça fonctionne? J’utilise le petit vaporisateur pour vaporiser la surface des mes poudriers et les petites lingettes humides pour mes gloss, crayons et rouges à lèvres. C’est un petit geste qui s’impose après un rhume, une irritation, une conjonctivite (plutôt que tout jeter), mais aussi à faire souvent par simple souci d’hygiène: notre maquillage peut devenir un vrai nid à bactéries. À noter: la marque propose également un nettoyant à pinceaux. Disponible en pharmacies et chez La Baie.

Pandora’s Makeup Box:  Je viens de découvrir cette marque et le gloss, Pandora’s Lips,  je l’ai reçu en cadeau. En fait, pour tout dire, au début, il ne me disait rien ce petit tube. Par contre, instantanément, une fois sur mes lèvres, la texture collante juste assez pour rester en place et la jolie teinte m’ont conquise. Le petit plus? Le petit parfum très léger mentholé qui fait la bouche fraîche. J’ai la teinte Happy et c’est vraiment cela: une teinte pour être de bonne humeur, avoir bonne mine et passer une belle journée.

Cargo– Il s’agit d’une autre marque canadienne chez qui j’apprécie surtout les blush bien pigmentés. Mon favori: la parfaite teinte rose Catalina pour des joues très Reese Witherspoon.

Cake– J’aime les produits exfoliants au sucre de cette marque canadienne qui a commencé…dans une cuisine! Mon chouchou pour le corps: l’exfoliant pour le corps Milk Made, au lait entier et sucre blanc. Sur ma liste: le Milk Made Hand and Cuticle Buffer qui fait beaucoup jaser ainsi que la mousse pour le corps non-parfumée Un-Sweet. À noter: la  majorité des produits est formulée sans parabens avec des ingrédients naturels… Disponible en ligne, chez Murale et La Baie.

Quo– Il s’agit d’une marque de Pharmaprix/Shoppers’ Drug Mart chez qui je n’ai pas vraiment de coup de coeur, hormis les pinceaux, qui sont de qualité surprenante.

Flare Magazine: Je lis Flare religieusement pour tout ce qui est mode (j’aime la plume de la belle Mosha Lundström-Halbert) et j’attends toujours avec impatience leur hors-série Beauté. C’est un très beau magazine, bien édité avec de jolies pages au design impeccable. Il me le faut, tous les mois, c’est comme ça.

Algonquin Tea & Co: Des thés tout à fait délicieux formulés à partir de plantes indigènes canadiennes (même parfois cueillies en canoe!), selon des recettes amérindiennes traditionnelles (et des totems). Organique et éthiques, la marque propose également des retraites sur leur site. Mes favoris? Le Peace Tea et le Lucid Dreams. Disponible en ligne, dans certaines épiceries (plus rare tout de même) et chez Ecollegey.

B. Kamins– Je rêve d’essayer davantage de produits de cette marque dont on dit le plus grand bien: des produits pharmaceutiques de la plus haute qualité associés au complexe Bio-Maple. Ce complexe exclusif à B. Kamins, élaboré à partir de la sève d’érable du Canada, a des propriété hautement hydratantes, anti-oxydantes et qui favorisent le renouvellement cellulaire. Cette marque est devenue complètement culte en un rien de temps. En fait, c’est un peu notre Caudalie à nous, les Canadiens. Disponible Chez Murale et sur leur boutique virtuelle.

La Compagnie de la Baie d’Hudson (La Baie): C’est mon grand magasin favori (surtout la succursale du Centre-Vile de Montréal et celle de Toronto), pour la beauté, la mode et aussi, le resto du septième étage qui est comme une cafétéria d’employés mais où on a la paix pour prendre un café. Beaucoup de belles marques sont chez La Baie et ce magasin fait véritablement partie de notre histoire. En fait, il s’agit de la plus vieille personne morale d’Amérique du Nord! Fondée à Londres en 1670 pour faire la traite des fourrures à la Baie d’Hudson, elle a joué un rôle important dans la colonisation du Canada. Mais bon, assez d’histoire. Si je vous en parle c’est que vous devez absolument vous rapporter un souvenir à l’effigie de la célèbre marque de commerce (les rayures de couleurs), qui propose des produits vraiment sympathiques. Oui, il y la fameuse couverture à rayures que toutes les familles canadiennes ont sûrement, mais aussi, des chandails, des foulards de soie, des sacs, des chapeaux et des mitaines.

Et puis…je vous en reparlerai bientôt mais c’est La Baie qui habille la délégation canadienne lors des Jeux de Londres et c’est vraiment très réussi. Inspiré du plein air et des grands espaces, on a un feeling très “summer camp“, un brin scout quand on regarde tout ça. J’adore les écussons (“badges“) à coudre sur les sacs ou les gilets.

Lululemon Athletica– Une marque de vêtements de yoga, fondée à Vancouver, idéale pour faire, guess what, du yoga (je n’en fais pas), du sport (je n’en fais pas), ou juste être confo (j’y excelle). Coupe impeccable, matériaux hauts de gamme- vous n’aurez jamais eu un “hoodie” (chandail zippé à capuchon) ou legging qui vous va aussi bien. Les pantalons de yoga font un super derrière (et ont tous une mini-pochette dans le dos pour la clé de maison et les cartes). C’est simple, je rentre chez moi et j’enfile mon Lulu. Disponible dans les boutiques Lululemon et en ligne.

Manitobah Mukluks– Encore une fois, pas très original mais, mes bottes Mukluks sont tellement confortables, il fallait que je vous en parle! Idéales pour l’automne, quand ça se refroidit. Et puis, avec des skinny, une veste de chasseur et un énorme foulard, ça a un petit charme très chalet (me manque plus que mes écussons La Baie). Petit détail amusant: mes Mukluks font de moi une intrépide fille de la forêt: elles sont si silencieuses que je suis persuadée que je pourrais m’approcher d’un orignal et lui faire un câlin à son insu!

Alors, il y a aussi sûr, les produits de l’érable (du sucre d’érable râpé sur des fraises l’été: mmm!), le vin de glace et les manteaux bien chauds d’ici … Les grands espaces, le ciel partout, les game de hockey et un pays qui touche à deux océans et a deux langues…Welcome/ bienvenue au Canada!

Les produits de beauté à rapporter du Québec (Partie 1)

Plusieurs d’entre vous m’avez demandé d’écrire un article sur les produits de beauté à rapporter du Québec (Marie, Solenn…), le voici enfin! J’ai regroupé mes produits préférés en trois catégories: les produits 100% québécois (faits ici ou encore des marques établies ici), les produits canadiens (partie 2, à venir bientôt) et ensuite les autres produits (souvent américains) qui sont disponibles ici et qui, selon mon expérience, sont très aimés des voyageuses coquettes de passage (partie 3). J’y ai ajouté d’autres petites choses, mes coups de coeur à moi, que je rapporterais aussi si je venais de loin et qui me font aimer le Québec.

From Québec avec amour

Green Beaver: Une marque verte, Ecocert et sans gluten que j’adore, surtout pour sa gamme d’hiver et son fameux baume à lèvres que j’ai couronné comme le meilleur au monde (rien de moins). Vraiment, je n’ai jamais été déçue par le castor vert! (Dans les magasins d’aliments naturels comme Rachel Béry, Aliments Papillons (à Pointe-Claire), Ki et Thuy). Bon, je viens de me rendre compte que cette marque vient d’Ontario mais trop tard, ma photo est prise…Ça commence bien!

Druide: Une autre marque de produits écologiques et biologiques québécois, que j’affectionne pour ses produits de qualité à prix très raisonnables. J’aime particulièrement l’Huile Protectrice pour Bébé, qui sent divinement bon, et le Baume Protecteur Bébé, un baume multi-usage qui vient à bout des peaux les plus sèches et fragiles. (Dans les magasins d’aliments naturels comme Rachel Béry, Ki et Thuy).

Lise Watier: Une marque que je connaissais mal jusqu’à tout récemment et c’est malheureux car la qualité des produits est excellente. Un snobisme mal fondé de ma part, alors que Lise Watier a tout bon. Son Masque Destress, dont je vous avais parlé ici, m’a donné le goût d’en connaître davantage, puis, après avoir parlé à plusieurs d’entre vous, j’ai été conquise par la Palette Correctrice Portefolio (vraiment inégalée, elle doit être dans le sac de toutes les Québécoises cette palette), la Crème Age Control Supreme (au thé du Labrador: pas testée par moi personellement mais on me dit qu’elle fait des miracles) et aussi, le Rouge Gourmand dans la mythique teinte Sucre d’orge. Sans oublier le très connu Parfum Neiges et toutes ses déclinaisons (bien que je ne porte pas ce parfum, il faut le reconnaître, il est très aimé). Le produit que je n’ai pas encore testé mais qui me fait trépigner d’excitation? Contre toute attente c’est le Duo Shadow & Glitter Fard à paupières et paillettes (teintes Smoky Purple ou Golden Taupe): dans le couvercle, une base collante à appliquer sur la paupière, sur laquelle on vient ensuite apposer la poudre très irisée avec le pinceau en silicone de la marque. Moi qui ne suis pas très “paillettes” sur les yeux d’habitude, je dois admettre que le rendu n’est pas “rave” du tout, ni années 80, mais plutôt yeux de chats à la Olivia Wilde. Pour une soirée ou une aura de mystère, j’adore! (Dans les pharmacies et chez La Baie)

Le fameux Portefolio de Lise Watier

Marcelle: Nous sommes bien chanceuses, nous les Québécoises d’avoir droit à cette belle marque abordable qui mise davantage sur la qualité des produits que sur les emballages et les égéries venues de loin. Chez Marcelle j’aime la Crème Hydratante Essentielle et la Poudre Blush Multi-Couleurs (et aussi le Cube 3D, qui est malheureusement une édition limitée). J’aime aussi la BB Crème mais comme je vous avais dit, je déplore son manque de protection solaire. J’adorais la gamme Climatik qui protégeait des éléments (le baume à lèvres et la crème à FPS) mais on m’informe que cette ligne a été discontinuée. Dommage… À noter aussi que les démaquillants pour les yeux Marcelle sont les plus vendus au Canada. (En pharmacie)

La palette lumineuse Multicouleurs de Marcelle

Annabelle: Chez Annabelle (un segment plus “jeune” du groupe Marcelle), dont la nouvelle égérie est nulle autre que Marie-Mai, je ne saurais trop insister sur le nouveau Mascara Le Big Show, mon nouveau mascara chouchou! L’essayer c’est l’adopter! Mini-prix pour des cils bien étoffés. (En pharmacie)

Vetvik: Je suis complètement obsédée par la marque Vetvik depuis que j’ai croisé Randi Vetvik, la présidente de la marque au Local B: longs cheveux blonds, teint transparent, visage d’ange, tout ce que j’aime… je n’avais qu’une question: “qui est-elle?“. Karine a répondu à toutes mes questions (j’étais trop timide pour aller me présenter). Au retour chez moi, je google la marque et là, c’est l’amour. Depuis tant d’années je cherchais un sac pour le travail (pour mon ordi, mon Ipad, mes mémos, mes livres…), à la fois fonctionnel et directionnel, côté mode. Cette marque est une réponse à mes prières secrètes, au besoin silencieux de toutes ces belles femmes qui ont un tailleur couture, des Brian Atwood aux pieds mais qui traînent un horrible sac Targus, mortes de honte, faute d’options fashion pour leur matériel de travail. Je rêve d’un sac Brasilia et d’une pochette London.

La pochette London de Vetvik

Enfin, à lire l’histoire de l’éblouissante Randi et à voir son impressionnant curriculum d’études, un de mes mantras (une phrase du film Legally Blonde) m’est venu en tête: “Always believe in a woman with a Harvard Law Degree and a French manicure“. Comme quoi être intelligente c’est bien mais intelligente et jolie, c’est extra.  Les sacs Vetvik peuvent être commandés sur le site de la marque, lequel indique également les points de vente.

Le Brasilia de Vetvik

Reversa: Une marque québécoise bien connue pour son expertise sur le photo-vieillissement et pionnière dans l’utilisation de l’acide glycolique à libération controllée. Et puis, qui ne se rappelle pas ses pubs avec les dalmatiens aux taches disparues? Mes coups de coeurs de la marque? Les soins anti-taches de nuit, que j’utilise en cure une ou deux fois par année pour des résultats étonnants. (En pharmacie)

Cliniderm: J’adore cette marque qui a développé une expertise en produits non-irritants. Quand je manque de mon fameux Purpose, je me tourne invariablement vers le Nettoyant Doux de la marque (lequel est mille fois meilleur que Cetaphil et Spectrogel). J’aime également la Crème apaisante. Les emballages ne sont pas très glamour, certes, mais les prix sont honnêtes et les résultats sont au rendez-vous. (En pharmacie.)

NeoStrata: J’adore le nouveau Nettoyant Micellaire de la marque qui ne contient pas d’alcool mais de l’extrait de concombre et fait capituler même le rouge à lèvres le plus tenace (avis à toi maman, qui utilise des produits vraiment indélébiles!). Les Crèmes adoucissantes (qui exfolient avec différents degrés d’acide glycolique) et la Solution Peeling Peau Neuve sont également d’autres incontournables de ma salle de bain sur lesquels je reviendrai bientôt. (En pharmacie)

Marianne Cantin, joaillière: Ma joaillière chouchou chez qui je dépenserais absolument tous mes sous si j’étais un peu moins raisonnable. Je vous en avais parlé un peu ici. Bonne nouvelle: ses créations sont maintenant disponibles au Local B et bien sûr, dans sa e-boutique.

La bague Thé aux Fleurs de Marianne Cantin, joaillière. Je la veux!

Elle Québec, Clin d’Oeil et Loulou MagazineDes magazines bien de chez nous, bien écrits et aux articles d’actualité. Quand je voyage, je lis toujours des magazines “locaux”, cela fait partie de ma manière de visiter les lieux. Et puis, c’est génial pour les recommandations resto et sortie. J’apprécie particulièrement Clin d’oeil pour son expertise en beauté alors que je me tourne davantage vers Elle Québec pour tout ce qui est mode. Enfin, j’aime Loulou pour son petit côté “guide magasinage”. Et puis, sa Directrice du contenu multi-plateforme (Julia Cyboran) est tellement sympathique; on ne peut qu’aimer. En fait, à choisir entre tous ces magazines, je prends les trois.

Jouviance: La marque de soins élaborée par le très célèbre dermatologue du gratin québécois, Dr. Sylvestre. Sa Crème Antiâge Rajeunissante est vite devenue mythique, je ne l’ai testée que par échantillon mais je rêve de me l’acheter. En revanche, j’ai testé le Nettoyant Ecopurifiant, (découvert grâce à la journaliste beauté Dali Sanschagrin dans son livre De toute beauté!) et il est, je confirme, également une merveille! (En pharmacie)

Bleu Lavande: J’aime l’huile essentielle de cette marque qui cultive la lavande en Estrie et la gamme Petit Ange que j’utilise avec mes petits ours. Je suis peut être un peu conquise d’avance parce que j’y suis allée avec ma maman et Petite Ourse (le site est absolument magnifique et la limonade y est délicieuse), mais peu importe, pour un bain relaxant, il n’y a rien de mieux. (La Baie, certaines boutiques Bleu Lavande et e-boutique)

Ferme de l’âne du St-LaurentEncore une belle découverte que je dois à la journaliste beauté Dali Sanschagrin: les savons au lait d’ânesse biologique de Port-au-Persil, dans Charlevoix! En fait, le lait d’ânesse est très apaisant, doux et neutre. Ce savon est venu à bout de mon eczéma et des croûtes de lait de Petite Ourse. Avis à celles qui ont une peau plus que sensible, donc: c’est le produit qu’il vous faut! Je l’utilise pour mon visage, le rasage du bikini et toutes les zones sensibles. Je suis dois d’ailleurs me réapprovisionner bientôt sur la boutique virtuelle de la marque mais je rêve d’y aller en personne. La marque propose aussi une ligne de soins (que je n’ai jamais testée) et on peut aussi acheter… des ânes! Ah, le rêve!

David’s Tea: Mon essentielle tisane éclat du teint: The Glow/La Rayonnante qui est un véritable délice, à rapporter en quantités industrielles! (Boutiques David’s Tea et e-boutique)

Fairmount Bagels: Les meilleurs bagels à Montréal, à manger tout chauds avec du fromage à la crème. Mmm!

Blank: Des t-shirts “fièrement gossés au Québec” comme le dit la marque. Enfin, au delà du petit slogan accrocheur, vous savez ces t-shirts blancs basiques parfaits à la coupe digne d’une photo de Garance Doré? C’est ceux-là qu’il vous faut.

Boulangerie Pagé (7, avenue de L’Église, à St-Sauveur)Pour les beignes au levain (“sourdough“) et les biscuits main à la mélasse. Des souvenirs d’enfance pour beaucoup de Québécois, je pense. Ça fond dans la bouche. Ça goûte les vacances. À essayer absolument.

Et puis, il y a aussi, les épices à steak Schwartz (“Montreal Steak Spices“), l’incomparable masque Trilogy de la marque IDC et les trop confortables pantoufles Garneau. Il y a aussi les bottes Sorel et Pajar et les manteaux d’hiver en général pour celles que ça pourrait intéresser. Sans oublier les souvenirs de longues promenades dans les rues très animées de Montréal, rouler vers le nord très tôt le matin en écoutant Radio-Canada et en buvant un bon café dans un Thermos, le souvenir d’être allée prendre une bière d’ici à une terrasse ensoleillée avec des amies (comme au Réservoir, à Montréal), des ballades en forêt, un livre ou un disque de Fred Pellerin, une partie de pêche et aussi, (il le faut bien), aller manger une poutine à La Banquise tard dans la nuit.

Alors voilà qui conclut cette partie 1 des produits à rapporter du Québec. À tantôt pour les parties 2 et 3!

Souvenirs du Maroc

Non, non, je ne reviens pas d’un voyage au Maroc! C’est mon amie Jess, la blogueuse aux belles boucles brunes du trop yummy blog cuisine montréalais Bread and Molasses (sa recette de tarte feuilletée au gruyère et tomates!, sa recette de salade de pois sugar snap au sumac!, sa recette de biscuits pattes d’ours!) qui y est allée. Elle est revenue les bras chargés de cadeaux merveilleux, autant de trésors lointains et exotiques qui embellissent mon quotidien et l’heure du bain. C’est très généreusement qu’elle a accepté de partager ses photos avec nous, ainsi que ses impressions sur la beauté des femmes au Maroc.

D’abord, j’aimerais vous parler des petits produits que Jess m’a rapportés: du savon noir à la fleur d’oranger, un baume à lèvres à l’huile d’argan et au beurre de karité ainsi qu’un produit très spécial, un rouge à lèvres un peu translucide à base de coquelicots.

Le rendu du rouge aux coquelicots

Le savon noir, cette recette marocaine ancestrale, c’est la première fois que j’essaie et j’adore! Il s’agit en fait d’une pâte lisse très épaisse, visqueuse et mielleuse, que l’on applique sur la peau légèrement humide du corps. On laisse poser quelques minutes, puis, on se frictionne avec un gant de kessa (gant à texture granuleuse). Ce gommage énergique déloge les cellules mortes, enlève les impuretés et active la circulation sanguine. On fait suivre d’un bon rinçage qui révèle alors une peau dont la douceur est à couper le souffle. Ma peau n’a jamais été aussi lisse, aussi satinée. Sans compter que je me sens toute légère après, car tout le monde sait qu’un gommage corporel peut faire perdre 5 livres! La peau boit littéralement l’hydratant (pour ma part, j’opte pour l’Huile Prodigieuse de Nuxe) que l’on applique ensuite. Et puis, quand vient la nuit et qu’on ferme les yeux, on dort d’un sommeil de mille et une nuits, comme si on avait de fait de l’exercice ou du plein air…ce qui me porte à croire que les bienfaits de ce soin vont largement au-delà du polissage de surface. J’ai donc adopté ce gommage corporel avec bonheur, il est idéal pour les beaux jours, pour avoir une peau lumineuse et douce en petite robe ou en maillot. À faire une fois semaine. À noter: j’ai trouvé mon gant de kessa (très semblable à un gant Renaissance, je dois dire) chez Rachel Beri. Il est de la marque Naturelle d’Orient, qui y vend également un savon noir à l’eucalyptus, lequel je n’ai jamais testé.

Connaissant ma passion pour les baumes à lèvres, Jess m’a également rapporté un Baume à lèvres à l’huile d’argan et au beurre de karité, fabriqué par un groupe de femmes et certifié Ecocert d’après l’étiquette. C’est un baume tout soyeux qui hydrate merveilleusement bien les lèvres et le nez. Le petit détail que j’adore? La mention “disponible à 100 km entre Marrakech et Ouarzanate“. On ne fait pas plus pittoresque.

Et enfin, mon produit favori: le rouge à lèvres fait à base de coquelicots. Ce rouge à lèvres, il est merveilleux, c’est un peu mon Graal du lipstick, je le sauve en cas de feu! Oui, bon, j’exagère, mais en fait, il ne ressemble à rien que j’aie vu à ce jour…et je m’y connais en rouges à lèvres! Il s’agit d’un tube en plastique aux petits accents dorés, sans aucune mention et qui contient un rouge à lèvres mi-transparent, couleur rouge semelle de Louboutin.  Celui-ci dépose sur les lèvres un voile de couleur diaphane parfait qui rosit, s’intensifie (et semble donc réagir au ph de la peau) et dure 24 heures. Les lèvres sont satinées, hydratées. Il n’y a pas de goût, pas de parfum, il est parfait. À l’estompe, au fil de la journée, il reste sur les lèvres un teinture, un voile de couleur rouge-rose pavot, sans aucun effet de matière. Si je vais un jour au Maroc, c’est sans hésiter que je me rapporte tout plein de ces petits tubes (Jess me dit qu’il y en avait de toutes les couleurs, même des mauves et des verts… mais la couleur du rouge à lèvres était plus ou moins toujours la même), lequel a été acheté dans un souk à Marrakech, vendant surtout des produits de beauté. Oh, comme j’aurais aimé y être!

Un comptoir de cosmétiques au Souk à Marrakech

La beauté des femmes au Maroc, Jess la décrirait comme mystérieuse. Empreinte d’humilité, de discrétion, cette beauté était indéniable, inscrite en filigrane et toute en douceur, une coquetterie jamais aggressive ou in-your-face, juste de la coquetterie chic et ensoleillée, qui rehausse et met en valeur. Lors de cours de cuisine avec des femmes marocaines, Jess a eu l’occasion de parler beauté et d’en apprendre davantage sur les recettes et ressources naturelles: le henne et le rhassoul pour les cheveux, le coquelicot pour les lèvres, le khol pour les yeux et l’huile d’argan pour tout (cheveux et peau). Ce qui a également impressionné mon amie, notamment parce qu’on ne le fait pas du tout ici, ce sont les dessins au henne sur les mains des femmes. Quel charmant rituel de beauté! Les femmes se font peindre les mains pour les jours de fête ou simplement quand elles se sentent heureuses et ont envie de se faire belles. Ensuite, elles montrent le tout à leurs cousines, belle-soeurs, mères et amies. Un peu comme je fais quand je reviens de ma pose de vernis avec la dernière teinte du moment, en somme…

Bien sûr, les produits de grandes marques sont également disponibles au Maroc; ça n’est pas tout le monde qui utilise le petit tube aux coquelicots. C’est une question de pouvoir d’achat et de traditions. D’ailleurs, comme le dit Jess: qui peut résister à un beau rouge à lèvres Chanel ou à la dernière crème Lancôme technologie anti-âge? Oui, je me le demande. Les Marocaines, comme toutes les femmes n’y sont pas insensibles.

Souk à Marrakech

Enfin, j’ai demandé à Jess ses recommandations sur les produits à rapporter du Maroc… Il y a bien sûr la mythique et essentielle huile d’argan, sous réserve d’une mise en garde: attention aux fausses. Il y a aussi le henne et le rhassoul, pour celles que ça intéresse. Sans compter les jolies lampes en cuivre travaillé, les coussins, le cuir, les couvertures et les… tapis! Enfin, de mon côté, je rêve aussi de petits chaussons en satin paillettés, comme ceux de Carrie dans le second film de Sex and the City…Et d’un fard à lèvres dans un pot en terre cuite, le Aker Fassi! Vivement un petit voyage au Maroc!

Un énorme merci à Jess (mon amie avec qui j’entretiens une relation essentiellement épistolaire) pour ces souvenirs de voyage, ceux qui sont dans ma salle de bain et ceux que je m’imagine, grâce à ses anecdotes et ses magnifiques photos. Merci beaucoup!

Petit Ours deviendra grand

Non, je ne fais pas référence à mes petits ours à moi mais bien à mon dernier coup de coeur en matière de nettoyant visage: le Fantastic Face Wash d’Ursa Major, une petite marque verte qui a tout pour aller rejoindre les grandes.

Alors, d’abord, je tiens à le préciser: je n’utilise jamais de produits pour hommes. Pourquoi? Parce que je suis beaucoup trop sensible aux petits détails girly: un joli ruban, le flacon qui fera chic à côté du bain, le parfum floral de la mousse… Aussi, quand j’ai appris que ce nettoyant visage conçu pour les hommes était adoré des femmes, je dois l’admettre: ma curiosité était piquée, certes, mais la barre restait haute.

Mais je l’admets, j’ai ensuite appris que cette marque naturelle nous venait de Stowe dans le Vermont, qui est un endroit que j’adore. D’abord, parce que je suis une inconditionnelle du film La Mélodie du Bonheur (quand mon père m’a dit qu’il était allé en Autriche ma première question a été “est-ce que tu es allé à Salzbourg… en vieux chiffons?” (avec la voix du Capitaine Von Trapp, cela va sans dire)-celles (comme ma soeur) qui ont vu le film en version française sauront de quoi je parle). Oui, parce que quand la famille Von Trapp s’est exilée aux États Unis, elle a élu domicile à Stowe et y a établi une auberge aux accents autrichiens (le Trapp Family Lodge), au sommet d’une montagne. La vue y est à couper le souffle! L’auberge est entourée de magnifiques jardins et potagers un peu sauvages comme j’aime et que l’on peut visiter. Sans compter que c’est aussi là que sont enterrés les membres de la famille Von Trapp. On peut donc se recueillir sur la tombe de Maria, avis à celles que ça intéresse. Et puis, il y a aussi à proximité la fabrique de crème glacée Ben & Jerry’s qui est une sortie sympathique en famille! Et enfin, que dire des paysages du Vermont, des ciels étoilés (d’ailleurs, c’est de là que vient le nom Ursa Major: c’est le nom latin de la Grande Ourse), de l’esthétique un peu Americana, un peu Camp de Scout des villages du coin qui hébergent une importante communauté artistique…Juste d’y penser j’ai envie de porter une chemise à carreaux, de faire du canoe et de boire un chocolat chaud avec des guimauves dedans…Donc, fin de la parenthèse: j’adore Stowe et le Vermont, voilà, c’est dit.

Mais, au delà de tout ça, ce nettoyant, il est dément. Il me donne une peau éclatante comme je ne croyais pas que c’était possible de la part d’un produit que l’on rince. En fait, il s’agit d’un gel translucide que l’on applique avec les mains sur le visage humide. On masse durant 30 à 60 secondes, selon le degré d’exfoliation (chimique, pas mécanique car le produit est lisse) désiré. Puis, on rince à grande eau. Et là…on n’a jamais eu la peau aussi douce. La peau est rosée et rebondie, comme toute neuve, on se sent le visage chaud, propre et apaisé, comme après une belle journée dehors. Ce nettoyant, c’est plus qu’un nettoyant, en fait, je dirais que c’est davantage un traitement de nettoyage, un peu comme le produit culte du même nom d’Eve Lom, sauf qu’il est nettement supérieur au niveau des résultats. D’ailleurs, les deux produit ont un parfum similaire (sauf que je préfère de loin celui d’Ursa Major qui sent vraiment le cèdre, la lime et la menthe). Naturel à 99.5%, bio à 51%, le prix est raisonnable, la philosophie de la marque fait rêver: elle encourage des petits producteurs propriétaires qui pratiquent l’agriculture durable. En fait, depuis que je l’ai, ce nettoyant, c’est mon nouveau chouchou, le produit qui me donne hâte à ma routine du soir. J’utilise toujours mon Purpose pour le démaquillage, puis, je me nettoie une seconde fois avec mon Ursa Major, avec ma Clarisonic. Enfin, les résultats sont là: soir après soir, ma peau est de plus en plus belle, plus saine, on dirait que j’ai besoin de moins en faire après mon nettoyage. Et puis, j’allais oublier: Papa Ours l’adore aussi. Je n’ai qu’une envie: essayer le baume visage et le tonique, acclamés des médias.

Je prédis de grandes choses à cette belle marque dont le succès semble véritablement écrit dans le ciel étoilé du Vermont. En attendant, ma peau et moi, ça nous fait bien plaisir de l’encourager dans son ascension…Mes joues rosées-rebondies en témoignent!

*Petite note: la marque a une e-boutique et expédie partout dans le monde. Pour les commandes à l’extérieur des États Unis, Ursa Major assume 25% des frais d’expédition. Pour celles qui sont à Montréal, la marque est disponible chez Want Apothecary, à Westmount, tout comme Aesop, d’ailleurs!

100% Pretty

En beauté, je ne suis pas aussi verte que j’aimerais. J’ai essayé plusieurs fois de me lancer, pleine de bonnes intentions. Mais j’ai été vite rebutée par les odeurs (un mix de temple de méditation et bouquet de fleurs séchées: glam!), les points de vente (un petit magasin qui vend de la viande de grison bio à côté de mon futur gloss…j’aime ma planète mais non merci), le manque de choix de teintes et aussi, je l’admets, les cadeaux avec achats (du yogourt probiotique en cadeau? Hmmm…ça me fait juste rêver davantage à la prime Clinique). Mais, heureusement, petit à petit, j’ai été charmée par des produits naturels vraiment efficaces, glamour et agréables. La Precious Oil M. Picaut, les produits Green Beaver, les produits Caudalie, ceux de Mountain Ocean, Clark’s Botanicals, Weleda et Ren sont de ceux-là. Et puis, j’ai découvert Pretty et le coup de foudre a été total.

Mais qu’est-ce que Pretty? Pretty, c’est un comptoir beauté canadien et une e-boutique, spécialisés en produits “clean and green“.  Leur comptoir est situé dans une mignonne petite boutique à Toronto, Coal Miner’s Daughter, qui tient des vêtements et bijoux canadiens; si vous passez dans le coin, il faut absolument y aller! La propriétaire du comptoir beauté et maman de ce beau projet, Andrea Victory-Lacasse, est une vraie pro de la beauté éco-responsable. Elle offre des produits vraiment très niches et plein de charme, mais qui se révèlent absolument géniaux. Comme ma fameuse débarbouillette tricottée à la main à Terre-Neuve qui me fait un teint éclatant comme c’est pas possible. (Petite note: la femme (une blogueuse-tricot) qui tricote ces débarbouillettes a même tricoté la très jolie robe de mariée de la fondatrice, Andrea! )

Aujourd’hui, c’est toute excitée que je vous présente mes plus récentes découvertes dénichées sur Pretty.ca!

Goé Oil

Ok, ce produit, c’est de la folie. Il s’agit d’un genre de baume huileux qui est en fait un mélange de 28 herbes, fruits, fleurs et beurres. Il est très, très légèrement parfumé au Monoï de Tahiti et peut être appliqué sur tout le corps et même dans les cheveux.  Il fait la peau douce comme c’est pas possible. Pas possible je vous dis! Je ne m’en passe plus. End of story.

Baume à lèvres Hurraw! au Thé Earl Grey

Moi, résister à un nouveau baume à lèvres? Mais attendez, je m’y connais en baumes. Toutefois, je suis la première à admettre que j’ai été surprise de voir à quel point j’ai été conquise par celui-ci. Ce baume, il est tout naturel, végétalien (“vegan“), fabriqué avec des ingrédients organiques, crus, et issus de commerce équitable. Toutes les huiles sont pressées à froid et les baumes sont versés dans les tubes à la main. À la main! Ce baume est tout soyeux, pas granuleux du tout (j’en ai connu des baumes à lèvres naturels granuleux!), pas cireux (hello Burt’s Bees!), il a une excellente tenue et hydrate comme si sa vie en dépendait. C’est le parfait baume pour faire des bisous, pour faire du sport, comme base de rouge à lèvres…mais aussi, pour les hommes. J’adore aussi le petit tube ovale bien pensé qui est discret dans la poche du jeans skinny. Et puis, que dire de son parfum: moi qui déteste tout ce qui a une saveur, je suis devenue complètement accro à ce baume qui a l’odeur très subtile mais complexe d’une réconfortante tasse de thé anglais. Je n’ai qu’une envie: tester toutes les saveurs, mais surtout, celui à la Cerise Noire qui a une subtile teinte rouge.

Les produits de maquillage de la marque RMS Beauty

Cette marque est une véritable découverte pour moi, une révélation. Plus que ça: trois de leurs produits sont maintenant devenus ma recette teint radieux. La marque est en fait une marque de maquillage qui vend des soins pigmentés par des minéraux. Et le résultat est là.  Ma peau est en forme, pimpante et moi aussi j’ai cet éclat de fille en santé. Et ça perdure même après le démaquillage. Et puis, j’adore le petit côté facile, peinture à doigts des produits crémeux-fondants: on ne peut pas se tromper!  Voyez le résultat:

D’abord, le Lip2Cheek teinte Smile: Mon indispensable! Une crème rose-corail que j’applique sur mes joues et mes lèvres. Si, dans la vie, j’ai souvent j’ai remarqué que les blush crèmes faisaient ressortir toutes les imperfections de ma peau, celui-ci, au contraire, la sublime et la fait sembler parfaite. Sur mes lèvres, c’est une base de couleur qui me donne bonne mine et me fait les dents blanches. Tellement pratique, tellement joli.

RMS Beauty Lip2Cheek (teinte Smile)

Le Living Luminizer: Oh la la-je ne pensais pas que c’était possible mais voilà, c’est dit: mon Watt’s Up de Benefit est au fond de mon tiroir depuis que j’ai cette crème magique. Pour des joues de mannequin suédoise qui revient d’une promenade dans la toundra… Cet enlumineur a d’ailleurs gagné un prix de la beauté ELLE. Enfin, à moi le teint über-éclatant des mannequins de la campagne GAP Be Bright!

Le Lip Shine, teinte Bloom: un gloss/baume teinté dans la parfaite couleur “mes lèvres en mieux.” Texture et tenue irréprochable. Je l’applique sur mon Lip2Cheek, pour une brillance pulpeuse.

Alors voilà pour mes plus récentes découvertes. D’autres produits de Pretty me tentent sérieusement: les vernis à ongles SCOTCH (qui renforcent l’ongle, en plus d’être non-toxiques et d’avoir un super choix de teintes), le Lotus Wei Joy Mist pour le teint, et les produits de la marque Ilia Beauty.

Ah, la la, dur, dur d’être verte. Mais bon, tout ça, ça reste moins cher qu’une Prius

Pretty.ca assure la livraison partout dans le monde! Et puis, sa fondatrice a un super blogue beauté naturelle, que j’adore: I feel Pretty.

Double article: Les produits à rapporter des États-Unis (quand on habite en France)

Aujourd’hui, un article très attendu: quels produits de beauté rapporter d’un voyage aux États-Unis! Mon beau-frère A. me taquine souvent que la chanson “9 Piece Luggage Set” du groupe des Maritimes, Radio Radio lui fait penser à moi (allez l’écouter, vous comprendrez (ne vous étonnez pas, ils chantent en acadien)) et quand je vois tous les produits avec lesquels je pars et reviens je me dis qu’il n’a peut être pas tort. Enfin, il me fait plaisir de partager avec vous ce que j’aime rapporter dans mon “9 Piece Luggage Set“! Vous avez été nombreuses à me demander mes recommandations, les voici enfin dans un article dyptique: un billet pour la France et un billet pour le Canada (pour le Canada, voir l’article ci-dessous). Bien sûr, je suis consciente que certaines d’entre vous habitez ailleurs que dans ces deux pays mais malheureusement, c’est le mieux que je puisse faire pour rester suffisamment spécifique. Toutefois, n’hésitez pas à me faire parvenir vos questions, il me fera plaisir d’y répondre au mieux de ma connaissance. Où que vous soyez, n’hésitez-pas à lire mes deux articles, j’élabore parfois davantage sur un produit dans un article, ce qui peut aider à clarifier les choses.

Côté organisation, je vous conseille de maintenir une petite liste en tout temps, ce que je fais dans mon agenda, tant pour la France que pour les États-Unis.  Quand je lis ou j’entends parler d’un produit non disponible chez moi, je l’ajoute à ma petite liste. De cette manière, je suis toujours bien préparée lorsque je pars ou lorsqu’une amie part en voyage et me propose de me rapporter quelque chose.

Le Corps

Vous le savez, j’adore les produits pour bébé que j’utilise tant pour moi que sur mes Petits Ours. Voici donc mes recommandations:

Johnson’s Baby Creamy Baby Oil: Une merveille totale que je viens de découvrir, je regrette de ne pas m’en être rapporté davantage de tubes. Ma peau n’a jamais, jamais été aussi douce. Le crème sent super bon, ne colle pas et pénètre rapidement. Papa Ours lui-même n’en revenait pas de la douceur de ma peau. Mini prix*. Dans les pharmacies et grandes surfaces.

Aveeno Baby Wash & Shampoo Lightly Scented: Je vous en avait parlé ici. Mini-prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Johnson’s Baby Oil: Un grand classique indispensable pour adoucir la peau. Mini-prix. Pharmacies et grandes surfaces. Les autres bons produits de la marque: la Baby Lotion (bouteille rose) et la Baby Cologne (honnêtement, si vous la trouvez, ne vous posez pas de question, achetez-la. Je ne l’ai vue qu’une seule fois dans ma vie, elle est absolument introuvable. Pour 2.89$, on sent le petit bébé savonné comme on aime. Magique!).

Aquaphor Healing Ointment Baby: Une gelée hydratante à tout faire que j’adore. Pour les cuticules, les lèvres, la peau sèche…Mais aussi sur les pommettes pour créer un point de lumière à la Carrie Bradshaw SATC Saison 5. Tous les maquilleurs ont ce baume dans leur trousse à la New York Fashion Week, je vous le confirme. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Le Visage:

Purpose Gentle Cleansing Wash, Johnson & Johnson: Je vous en avais déjà parlé. Le meilleur nettoyant au monde. J’y suis accro depuis plusieurs années. J’en ai rapporté huit bouteilles de mon dernier voyage, je ne plaisante même pas. Je ne veux absolument pas me retrouver sans. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Baume à lèvres Neosporin Lip Health, FPS 20: Vous connaissez mon obsession du baume à lèvres en général. J’ai donné une chance à celui-ci après avoir lu que Rachel Zoe, styliste des stars hollywoodiennes ne voyageait jamais sans son tube de Neosporin. Le verdict? Je suis fan. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Produits de le marque finlandaise Lumene: Une marque que j’adore, disponible aux Etats Unis originalement en raison d’une entente avec les pharmacies CVS. Mais on la retrouve aussi désormais chez Wal-Mart, Target, Ulta et Walgreen’s. Les crèmes sont performantes, sentent hyper bon et les prix ne dépassent pas 20$. À essayer: le Bright Skin Radiance Nectar, le Energy Cocktail Intensive Care (en cure), le Arctic Aqua 2 in 1 Skin-Perfecting Moisture Booster, le Vitamin C+ Nourishing Night Care (ma mère y est accro), le Vitamin C+ Pure Radiance Beauty Drops (chouchou des médias) et le Pure Radiance Day Cream FPS 15 (en mini-format sur la photo).

Baumes à lèvres EOS, Evolution of Smooth: Des petits baumes à lèvres ludiques dans des emballages comme des cocos de Pâques, qui font les lèvres douces. Parfaits sous le rouge à lèvre car pas trop gras. Mini-prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Rose Face Mask, Fresh: Un masque frais qui ressemble à une confiture à la rose côté texture, avec des pétales écrasés. On l’applique, on laisse poser 10 minutes, puis, on a la peau hydratée, éclatante, rebondie et douce. C’est mon dernier bébé côté masque et je l’aime d’amour. Chez Sephora. Les autres produits de la marque à rapporter: le Lip Sugar Rosé (décrit plus en détails, ci-après), le nouveau Lip Sugar Coral (qui est sur ma liste), le Brown Sugar Body Polish (qui est sur ma liste également mais jamais essayé car cher mais on dit qu’il est dément) et le Soy Face Cleanser.

24 hour Pimple Punisher Kate Somerville: Un ingénieux stylo à doubles embouts, pour traiter les imperfections, le jour (de manière imperceptible sous le maquillage, avec un gel) et le soir (de manière imperceptible aussi mais plus intensément, cette fois avec une argile purifiante). J’aime aussi le ExfoliKate, l’exfoliant signature de cette esthéticienne de Californie qui l’a rendu célèbre (autrefois appelé “Kate in a Jar“) et son ErradiKate (un soin asséchant anti-imperfections) est également très apprécié (mais jamais testé par moi). Chez Sephora.

Le Maquillage:

Poudres Powder Fx et Setting Fx de Cover Fx: Je reviendrai sur la poudre Powder Fx de Cover Fx (cette belle marque canadienne) bientôt car c’est MA poudre. J’en ai essayé toutes sortes dans ma vie et c’est celle qui détrône toutes les autres, de loin. Fine, invisible en plein jour, longue tenue, couvrante juste ce qu’il faut et offerte dans tant de teintes qu’on trouve vraiment la bonne (j’ai la teinte E20 (pour quand je suis pâle comme Marie-Antoinnette), la E40 (pour quand je suis normale, côté teint) et la E60 (pour quand j’ai mis mon Lisse-Minute Autobronzant de Clarins), ça vous donne une idée… Je ne saurais trop vous la recommander. La Setting Fx, elle, sert à fixer l’ensemble du maquillage. Excellente, également. Chez Sephora.

Le Crayon Khôl Chanel, teinte Clair: On me dit que cette teinte est introuvable en France, tout comme, je confirme, au Canada. C’est le beige parfait pour éclairer la muqueuse interne de l’oeil. Dans les grands magasins comme Saks, Neiman Marcus, Bloomingdales…

Mango Crush Cheek and Lip Stain de Stila: Vu ici. J’adore aussi le Yum Berry Crush (joli rose poudré). Chez Sephora. Les autres produits de Stila à rapporter: le fameux fard Kitten (version fard à paupière et ombre crème) et les Convertible Colors (blush crème) (ma teinte favorite du printemps est le très joli “Petunia“. Sinon, le “Lillium” est un classique de toutes les saisons.)

12 hour Amazonian Clay Blush de Tarte: La teinte “Exposed“, un blush que j’adore, le neutre parfait. J’aime aussi la teinte “Amused“, pour l’été. Chez Sephora. Ne passez pas non plus à côté des gros bâtons Cheek Stain qui font la renommée de la marque. Sans oublier les gloss Marakuja. Et passez aussi voir le tout nouveau kit: “Gifts from the Lipstick Tree, Achiote Colour Collection” qui me fait tellement envie.

Mascara Lash Blast fusion, CoverGirl: Un excellent mascara, à mini-prix. En pharmacies et grandes surfaces.

Faux-cils Ardell: Faciles à trouver et pas chers. Pharmacies et grandes surfaces.

Dream Bouncy Blush, Maybelline: des petits blush crèmes rebondis qui fond la joue douce et rose. Mon coup de coeur de l’année, à ce jour. J’aime les teintes 05 Fresh Pink et 15 Rose Petal. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces. À rapporter aussi: les baumes Baby Lips (en versions claires et teintées)

L’éponge Beauty Blender: Si vous la trouvez, achetez-là, elle se fait hyper rare. En grand magasin?

Lip Sugar Rosé, Fresh: Un petit baume rosé et merveilleux, que j’ai hâte de tester dans sa nouvelle version corail. Sephora.

Oxymoron, Lipstick Queen: Un produit exceptionnel, qui est très difficile à décrire. Comme un gloss mat, qui fait des lèvres romantiques et victoriennes, rosies tout en restant neutres. Parfait pour les mariées. La teinte “Minor Crisis” est celle que je préfère. Chez Space NK, Space NK @ Bloomingdales, Barneys et autres petites boutiques.

Produits Physicians’ Formula: Une excellente marque de maquillage, abordable. Leurs blush et poudres camouflantes et bronzantes sont très aimées. Pharmacies et grandes surfaces.

Apple Balm, Hello Kitty: Un petit pot de baume à lèvres qui sent bon mon enfance et me fait des lèvres à croquer qui me rajeunissent. La teinte “Apple” est celle que j’aime. Sephora.

Divers

Polissoir et Crème de Polissage, Winning Nails: Une crème à appliquer sur le polissoir que l’on frote ensuite sur les ongles pour des ongles naturels hyper roses, lisses et brillants. Tellement chic, quand on a envie de faire une pause vernis. Mini-prix. Sally’s Beauty Supplies.

Gouttes Rohto, Redness Relief: Pour des yeux clairs. Jessica Simpson est fan. En pharmacie.

Miracle Filler Treatment, Perfect 4 Platinum, Pureology: Je vous en avais parlé ici. La marque ne m’a pas confirmé si le produit était disponible en France. Je conseille aux blondes de se le rapporter, au cas où. En salons et dans certaines pharmacies.

Nail Magic Nail Hardener (durcisseur à ongles): Depuis que j’ai ce produit, moi qui ai les ongles mous et cassants, j’ai des mains de reine! Je suis tellement impressionnée que je regrette de n’en n’avoir qu’une bouteille. Ce produit fait ses preuves depuis plus de 50 ans et vous garantit des ongles parfaits. Sally’s Beauty Supplies et pharmacies Rite-Aid.

Top Coat Out the Door, d’INM: Selon moi, la meilleure couche de finition en ce monde. Elle fait des ongles brillants qui ne s’écaillent pas pour plusieurs jours, elle ne fait pas “rétrécir” le vernis sur l’ongle et ne sent pas la peinture toxique. Pour ma part, je le préfère de loin au Sèche-Vite, dont l’odeur me donne mal à la tête et me rend nerveuse pour les Petits Ours. En plus, il est moins cher. En pharmacies et grandes surfaces.

Hand Lotion EOS Evolution of Smooth: Un petit tube, parfait pour le sac, ici en parfum “Fleur de baies” qui fait des mains tellement douces qu’on ne peut arrêter de les toucher. On peut résumer ses activités immédiatement tant elle est non-grasse. Pharmacies et grandes surfaces.

Emergen-C, Vitamin C: Pas juste une vitamine C en poudre à dissoudre dans de l’eau mais un véritable cocktail de vitamines et minéraux qui donne un coup de fouet et agit en véritable casse-grippe aux premiers symptômes. J’en ai toujours un sachet avec moi. Bien que vendue au Canada, ici elle est trois fois le prix. En pharmacies et grandes surfaces.

Sans oublier…

Alors, je n’ai pas tout photographié mais il y a aussi:

-la brosse Clarisonic (Sephora, Ulta et Saks, entre autres). Pensez à acheter les rechanges de têtes de brosses;

-les accessoires et trousses chez Henri Bendel;

-les élastiques à cheveux Goody;

-les parfums Clean (Sephora);

-le maquillage Neutrogena et Sula (pharmacies et Ulta pour Neutrogena et Ulta uniquement pour Sula);

-les baumes Lip Butters de Revlon, en toutes les couleurs possibles (pharmacies);

-l’exfoliant SNAP et le masque Mint Julep (pharmacies):

Et puis, petite parenthèse: si vous allez à New York, allez souper bien tard à la Brasserie La Esquina (réservations requises). So much fun! 

Bon voyage et n’oubliez pas votre “9 piece luggage set” pour tout rapporter!

(*À noter: par “mini-prix” j’entends moins de 10$US)

Double article: Les produits à rapporter des États-Unis (quand on habite au Canada)

Aujourd’hui, un article très attendu: quels produits de beauté rapporter d’un voyage aux États-Unis! Mon beau-frère A. me taquine souvent que la chanson “9 Piece Luggage Set” du groupe des Maritimes, Radio Radio lui fait penser à moi (allez l’écouter, vous comprendrez (ne vous étonnez pas, ils chantent en acadien)) et quand je vois tous les produits avec lesquels je pars et reviens je me dis qu’il n’a peut être pas tort. Enfin, il me fait plaisir de partager avec vous ce que j’aime rapporter dans mon “9 Piece Luggage Set“! Vous avez été nombreuses à me demander mes recommandations, les voici enfin dans un article dyptique: un billet pour la France et un billet pour le Canada (pour la France, voir l’article ci-dessus). Bien sûr, je suis consciente que certaines d’entre vous habitez ailleurs que dans ces deux pays mais malheureusement, c’est le mieux que je puisse faire pour rester suffisamment spécifique. Toutefois, n’hésitez pas à me faire parvenir vos questions, il me fera plaisir d’y répondre au mieux de ma connaissance. Où que vous soyez, n’hésitez-pas à lire mes deux articles, j’élabore parfois davantage sur un produit dans un article, ce qui peut aider à clarifier les choses.

Côté organisation, je vous conseille de maintenir une petite liste en tout temps, ce que je fais dans mon agenda, tant pour la France que pour les États-Unis.  Quand je lis ou j’entends parler d’un produit non disponible chez moi, je l’ajoute à ma petite liste. De cette manière, je suis toujours bien préparée lorsque je pars ou lorsqu’une amie part en voyage et me propose de me rapporter quelque chose.

Le Corps

Voici donc mes recommandations:

Johnson’s Baby Cologne: Honnêtement, si vous la trouvez, ne vous posez pas de question, achetez-la. Je ne l’ai vue qu’une seule fois dans ma vie, elle est absolument introuvable. Pour 2.89$, on sent le petit bébé savonné comme on aime. Magique!

Skin Trip Coconut de Mountain Ocean: Depuis que j’ai vu la bouteille dans la salle de bain de Daphne, j’obsédais sérieusement. Je l’ai trouvée chez Whole Foods, une épicerie d’aliments naturels. Elle fait la peau tellement douce et satinée, c’est à peine croyable. Et surtout, elle sent divinement bon. Moi qui ne suis pas habituellement fan de l’odeur du coconut (ça me fait penser au salon de bronzage et aux filles oranges), ici, ça n’a rien à voir et je succombe. 11$US, Whole Foods.

Johnson’s Baby Creamy Baby Oil: Une merveille totale que je viens de découvrir, je regrette de ne pas m’en être rapporté davantage de tubes. Ma peau n’a jamais, jamais été aussi douce. Le crème sent super bon, ne colle pas et pénètre rapidement. Papa Ours lui-même n’en revenait pas de la douceur de ma peau. Mini prix*. Dans les pharmacies et grandes surfaces.

Le Visage:

Purpose Gentle Cleansing Wash, Johnson & Johnson: Je vous en avais déjà parlé. Le meilleur nettoyant au monde. J’y suis accro depuis plusieurs années. J’en ai rapporté huit bouteilles de mon dernier voyage, je ne plaisante même pas. Je ne veux absolument pas me retrouver sans. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Baume à lèvres Neosporin Lip Health, FPS 20: Vous connaissez mon obsession du baume à lèvres en général. J’ai donné une chance à celui-ci après avoir lu que Rachel Zoe, styliste des stars hollywoodiennes ne voyageait jamais sans son tube de Neosporin. Le verdict? Je suis fan. Mini prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Produits de le marque finlandaise Lumene: Une marque que j’adore, disponible aux Etats Unis originalement en raison d’une entente avec les pharmacies CVS. Mais on la retrouve aussi désormais chez Wal-Mart, Target, Ulta et Walgreen’s. Les crèmes sont performantes, sentent hyper bon et les prix ne dépassent pas 20$. À essayer: le Bright Skin Radiance Nectar, le Energy Cocktail Intensive Care (en cure), le Arctic Aqua 2 in 1 Skin-Perfecting Moisture Booster, le Vitamin C+ Nourishing Night Care (ma mère y est accro), le Vitamin C+ Pure Radiance Beauty Drops (chouchou des médias) et le Pure Radiance Day Cream FPS 15 (en mini-format sur la photo).

Rose Face Mask, Fresh: Un masque frais qui ressemble à une confiture à la rose côté texture, avec des pétales écrasés. On l’applique, on laisse poser 10 minutes, puis, on a la peau hydratée, éclatante, rebondie et douce. C’est mon dernier bébé côté masque et je l’aime d’amour. Nous avons la marque Fresh chez Sephora ici, mais pas toute la gamme. Ce masque n’est donc pas disponible ici, malheureusement. Chez Sephora.

24 hour Pimple Punisher Kate Somerville: Un ingénieux stylo à doubles embouts, pour traiter les imperfections, le jour (de manière imperceptible sous le maquillage, avec un gel) et le soir (de manière imperceptible aussi mais plus intensément, cette fois avec une argile purifiante). J’aime aussi le ExfoliKate, l’exfoliant signature de cette esthéticienne de Californie qui l’a rendu célèbre (autrefois appelé “Kate in a Jar“) et son ErradiKate (un soin asséchant anti-imperfections) est également très apprécié (mais jamais testé par moi). Chez Sephora.

Le Maquillage:

BB Cream Dr. Jart Premium: Ma BB cream du moment, avec celle de Boscia, lesquelles je vous avais présentées ici.

Parfum Amazing Grace de Philosophy: On ne trouve plus Philosophy au Québec, malheureusement, alors je fais des stocks. Dommage, c’est une marque que j’aime beaucoup. Celui-ci est le parfum de ma mère, lequel je porte avant de me coucher pour m’envelopper d’une odeur réconfortante.

Le Crayon Khôl Chanel, teinte Clair: On me dit que cette teinte est introuvable en France, tout comme, je confirme, au Canada. C’est le beige parfait pour éclairer la muqueuse interne de l’oeil. Dans les grands magasins comme Saks, Neiman Marcus, Bloomingdales…

Polissoir et Crème de Polissage, Winning Nails: Une crème à appliquer sur le polissoir que l’on frote ensuite sur les ongles pour des ongles naturels hyper roses, lisses et brillants. Tellement chic, quand on a envie de faire une pause vernis. Mini-prix. Sally’s Beauty Supplies.

Healthy Skin Custom Glow, blush & bronzer, Neutrogena: un beau duo blush et poudre bronzante style Nars Laguna/Orgasm, pour une fraction du prix. Ici, en Posie Glow. Mini-prix. Pharmacies, Ulta et grandes surfaces.

Natural Blush Sula: J’adore cette teinte “Almost Famous” qui me fait un teint de sportive (ce que je suis loin d’être). Mini-prix. Ulta.

Nail Magic Nail Hardener (durcisseur à ongles): Depuis que j’ai ce produit, moi qui ai les ongles mous et cassants, j’ai des mains de reine! Je suis tellement impressionnée que je regrette de n’en n’avoir qu’une bouteille. Ce produit fait ses preuves depuis plus de 50 ans et vous garantit des ongles parfaits. Sally’s Beauty Supplies et pharmacies Rite-Aid.

Oxymoron, Lipstick Queen: Un produit exceptionnel, qui est très difficile à décrire. Comme un gloss mat, qui fait des lèvres romantiques et victoriennes, rosies tout en restant neutres. Parfait pour les mariées. La teinte “Minor Crisis” est celle que je préfère. Chez Space NK, Space NK @ Bloomingdales, Barneys et autres petites boutiques.

Top Coat Out the Door, d’INM: Selon moi, la meilleure couche de finition en ce monde. Elle fait des ongles brillants qui ne s’écaillent pas pour plusieurs jours, elle ne fait pas “rétrécir” le vernis sur l’ongle et ne sent pas la peinture toxique. Pour ma part, je le préfère de loin au Sèche-Vite, dont l’odeur me donne mal à la tête et me rend nerveuse pour les Petits Ours. En plus, il est moins cher. En pharmacies et grandes surfaces.

Divers

Gouttes Rohto, Redness Relief: Pour des yeux clairs. Jessica Simpson est fan. En pharmacie.

Baumes à lèvres EOS, Evolution of Smooth: Des petits baumes à lèvres ludiques dans des emballages comme des cocos de Pâques, qui font les lèvres douces. Parfaits sous le rouge à lèvre car pas trop gras. Mini-prix. Pharmacies et grandes surfaces.

Bun Maker kit, Conair: Un kit avec beignet pour réaliser le fameux chignon de ballerine. Seul bémol: le beignet du kit est brun foncé. Par contre, on peut trouver des beignets blonds et noirs vendus séparément chez Sally’s Beauty Supplies. Le kit Conair, lui, est disponible chez Ulta, Wal-Mart et en pharmacies.

Hand Food hand cream, Soap & Glory: Je n’ai pas encore testé mais mon amie J. y est accro et m’a demandé de lui en rapporter deux tubes. Selon elle, il s’agit de la meilleure crème à main et elle n’a pas réussi à la trouver au Canada (ici nous avons la “Hand Shakes” de Soap & Glory). Sephora.

Hand Lotion EOS Evolution of Smooth: Un petit tube, parfait pour le sac, ici en parfum “Fleur de baies” qui fait des mains tellement douces qu’on ne peut arrêter de les toucher. On peut résumer ses activités immédiatement tant elle est non-grasse. Pharmacies et grandes surfaces.

Emergen-C, Vitamin C: Pas juste une vitamine C en poudre à dissoudre dans de l’eau mais un véritable cocktail de vitamines et minéraux qui donne un coup de fouet et agit en véritable casse-grippe aux premiers symptômes. J’en ai toujours un sachet avec moi. Bien que vendue au Canada, ici elle est trois fois le prix. En pharmacies et grandes surfaces.

Sans oublier…

Alors, je n’ai pas tout photographié mais il y a aussi:

-les accessoires et trousses chez Henri Bendel;

-les vernis Essie (il y a des teintes qu’on ne peut pas trouver ici (Ulta);

-Le masque Mint Julep (pharmacies):

-Les produits de Santa Maria Novella, chez Lafco, à New York;

-Le maquillage Dolce & Gabanna (grands magasins);

Et puis, petite parenthèse: si vous allez à New York, allez souper bien tard à la Brasserie La Esquina (réservations requises). So much fun! 

Bon voyage et n’oubliez pas votre “9 piece luggage set” pour tout rapporter!

(*À noter: par “mini-prix” j’entends moins de 10$US)

Dans le sac de plage de Boucle d’Or

Ahhh, le contenu du sac de plage…Juste ressortir mes produits pleins de sable des dernières vacances me fait rêver. Ça n’est pas pour rien que l’odeur de la crème solaire a un effet relaxant sur tant de personnes; ça sent le soleil, la farniente, le bonheur. Aujourd’hui je partage avec vous les produits de beauté que j’ai emportés avec moi à la plage lors de cette dernière escapade.

D’abord, mon sac de plage. J’utilise un sac Boat and Tote Extra-large monogrammé de chez L.L. Bean depuis des années, que j’adore. Pas cher, mais classe comme tout, c’est un classique “que toutes les femmes devraient avoir” comme l’a dit Michael Kors lui-même dans une entrevue que j’avais lue il y a de cela quelques années (je me rappelle m’être alors félicitée d’un sourire philosophique d’en avoir déjà un et d’avoir dépensé mon argent aussi judicieusement). Ce sac est parfait pour les serviettes, revues, roman, appareil photo, collations, bouteilles d’eau, quelques jouets et mon petit kit beauté. Ça peut sembler bizarre, mais j’adore L.L. Bean! On peut commander en ligne même à l’international mais je vais souvent en vacances dans le Maine près du magasin de Freeport alors j’aime bien y faire une petite escale! C’était parmi les premiers magasins à être ouverts 24h/24h, 7 jours sur 7 (je ne sais pas trop pourquoi en fait; qui a besoin d’une canne à pêche à 4 heures du matin la veille de Noël?).  Mais mon aventureuse grand-mère avait voulu vérifier tout ça et s’y était rendue au milieu de la nuit “pour voir si c’était vrai”. Elle en avait conclu que c’était bien agréable de magasiner à trois heures du matin!

Pour ce qui est de mon petit kit beauté, c’est le strict minimum pour se protéger du soleil tout en étant belle sur les photos de vacances. De gauche à droite:

Lotion Ultra-Fluide Anthelios, FPS 60, La Roche-Posay

Pour le visage, rien de tel pour ne pas avoir l’air trop luisante ou “crémée”. Idéal sous le maquillage à la ville, comme à la plage ou la montagne, c’est vraiment ma crème solaire préférée pour le visage. Elle n’obstrue pas les pores, elle est parfaite pour les peaux sensibles, elle ne m’a jamais laissée tomber. Bref, je la recommande à toutes mes amies qui sont à la recherche d’une bonne protection solaire pour leur visage.

Crème Coppertone Waterbabies, FPS 50

Pour le corps, je ne suis moins difficile; pourvu que la crème offre une protection à indice élevé et à large spectre… Celle-ci, je la choisi à cause de son odeur classique de vacances et d’étés d’enfance à la piscine, pour son prix qui ne fait pas grincer des dents et pour son respect des épidermes délicats des petits comme des grands. Elle pénètre rapidement, ne colle pas et un seul tube convient à toute la famille. À noter: c’est la crème solaire la plus recommandée par les pédiatres aux États-Unis.

Surf Baby Sun Tints, MAC, FPS 20, Teinte Full of Grace (édition 2011)

J’ai découvert les Sun Tints de MAC l’été dernier et celui-ci est dans ma trousse de vacances depuis. Vous ne trouverez pas cette couleur exacte car elle faisait partie de la collection de l’été dernier mais je vous en parle simplement pour que vous soyez, comme moi, à l’affût des Sun Tints que MAC sortira cet été. Voyez comme ils ont l’air beaux; j’ai tellement, tellement hâte! (Plusieurs items de la collection me font de l’oeil, d’ailleurs…) Ce que j’aime de ces baumes à lèvres teintés, c’est d’abord leur texture gel non collante, très loin du Lip Glass de MAC. Il donnent aux lèvres une couleur juteuse translucide qui protège du soleil et hydrate véritablement. Il ne faut pas s’attendre à une grosse dose de couleur, juste à une belle brillance hydratante. C’est mon produit de prédilection pour les lèvres l’été! Mon amie A-M qui l’a essayé en vacances a elle aussi été immédiatement conquise.

Water Babies, Sunblock Stick FPS 30, Coppertone

Un gros bâton de crème non-parfumée cette fois, pour les lèvres, les pommettes, les oreilles, les zones sensibles et le bout du nez.  J’aime qu’il est mat et qu’il ne laisse pas de résidus blancs.

Poudre couleur éclat bonne mine naturelle, Diorskin NudeTan, Dior, teinte 002 Sunlight

Une petite merveille que j’ai pu tester en avant première et dont je vous reparlerai bien vite. La plus jolie et naturelle poudre bronzante que j’aie essayée à ce jour! Elle fait une peau de star, dorée, lissée, comme si on venait de descendre d’un yacht à Miami. Sans parler de son écrin (au motif de cannage signature à Dior) qui pèse une tonne mais est si chic qu’on s’en fout. Vous n’avez pas fini d’en entendre parler…

Voile Protecteur Solaire Kerastase

Karine m’a recommandée ce produit il y a de cela plusieurs années et je l’applique religieusement sur mes cheveux depuis lorsque je m’expose au soleil. (Petite note: quand Karine (qui a risqué sa vie pour mon blond, je vous le rappelle) recommande un soin, on l’écoute, croyez-moi. Elle sait de quoi elle parle et elle est contre la consommation inutile, ce qui est extrêmement rare dans le monde de la coiffure. Je parle d’expérience, hein… ) Il sent bon, me fait des cheveux brillants de surfeuse et surtout, il préserve l’intégrité de mon blond des effets jaunissants du soleil. Ce produit n’existe plus mais semble avoir été remplacé par l’Huile Céleste Soleil de Kerastase qui est un “soin miroitant protecteur pour cheveux photo-exposés.  Nourrit, protège et lustre la fibre pour une brillance étincelante. Contient de fines paillettes dorées.” Hmmm… Cette Huile Céleste me fait vraiment rêver, je sens que je succomberai dès que je terminerai ma bouteille de Voile Protecteur.

Et vous, qu’est-ce qu’il y a dans votre sac de plage?