Mes podcasts préférés

J’aime tellement, tellement les podcasts ! De loin, je les préfère à la télé. En plus, Contrairement à la télé que je n’ai pas vraiment le temps d’écouter (exception faite pour certaines émissions que j’enregistre parce que je ne veux absolument pas les manquer – hello, Brooklyn 99, Last Man on Earth, SNL…), les podcasts me suivent partout. Ils m’accompagnent en auto lorsque je fais les allers-retours maison-école-bureau-école-maison quotidiens. Ils me tiennent compagnie pendant que je grignote mon lunch certains midis. Je les écoute en avion, en marchant, en faisant du ménage (ça passe tellement plus vite !), dans l’autobus – j’ai toujours, toujours mes écouteurs sur moi. Ça me permet de convertir les tâches et temps perdus en véritables moments pour moi, et, selon ce que j’écoute, j’ai l’impression de retomber dans un roman, dans une histoire, dans un sujet qui me donne envie d’en savoir plus, et même parfois, de retrouver des amis. Je n’ai qu’une règle: ne jamais rien googler avant d’avoir écouté l’épisode en entier. Comme ça, je peux me faire les images que je veux, pendant que j’écoute, je préfère ça. C’est davantage comme un voyage imaginaire. Et aussi, comme souvent je suis au volant, c’est une question de sécurité.

Trouver des podcasts à son goût n’est pas facile. Il y en a tellement ! Voici donc mes préférés, dans l’espoir que vous aussi partagiez ceux que vous aimez :

Mystery Show : Le podcast, qui m’a rendue accro aux autres podcasts ! Plein de poésie, on y résout des mystères aussi anodins que sympathiques, sans avoir recours à l’internet. Un jeune garçon trouve un objet merveilleux dans la rue : d’où vient il ? Le club video du coin a-t-il disparu en une nuit, vraiment, sans prévenir personne ? Quel est ce mystérieux dessin, sur une boîte à lunch des années 80 ? Starlee, l’animatrice a une jolie voix et un enthousiasme contagieux, le ton est bon et surtout, surtout, c’est bien écrit. J’ai appris plein de choses et, au fil des épisodes plein de suspense, on s’attache, on s’émeut et notre cœur se gonfle de joie. Ce podcast est comme un baume au cœur : juste de savoir qu’il existe, j’en suis heureuse. J’espère tellement qu’il y aura une autre saison !

Reply All : C’est un miracle que j’aie découvert Reply All, car je n’aurais jamais été spontanément attirée vers le sujet. Mais comme je cherchais un podcast à écouter après Mystery Show (produit par Gimlet Media), j’ai testé Reply All sans trop m’informer, puisque lui aussi était produit par Gimlet. Comme je suis contente ! Ici, Alex et PJ parlent de sujets qui touchent de près ou de loin l’internet. Mais attention, ce n’est pas une émission pour apprendre à coder ou pirater : aucune connaissance technologique requise pour aimer. Je me suis attachée à Alex et PJ et à leur dynamique rigolote, et j’adore leurs excellentes collaboratrices Sruthi Pinnamaneni et Phia Bennin. J’ai même fait découvrir Reply All à Papa Ours, avec qui j’enfile plein d’épisodes en auto quand on fait de la longue route. Par quels épisodes commencer ? On the Inside, Zardulu, Shipped to Timbuktu, @isis, Long Distance et Skip Tracer.

Serial : Beaucoup connaissent Serial, moi-même ayant découvert ce podcast après tout le monde il me semble. Peu importe, c’est excellent. Ici, la journaliste Sarah Koenig s’affaire à percer deux affaires : d’abord, le meurtre d’une jeune adolescente américaine dans la saison un, puis, dans la seconde saison, la désertion/l’enlèvement de Bowe Bergdahl, ce soldat américain qui a quitté son poste, dans l’est de l’Afghanistan pour disparaître (puis être secouru). C’est bien écrit, tellement, qu’on a l’impression d’écouter un roman audio. Les épisodes sont dynamiques, plein de suspense, mais aussi plein d’informations : on peut approfondir en consultant les cartes, documents, photos, disponibles pour chaque épisode sur le site de Serial. Je ne pense pas que j’aurais eu une aussi bonne compréhension des enjeux de la guerre en Afghanistan si je n’avais pas écouté Serial, qui m’a ensuite donné envie de lire davantage les journaux, puis Outside the Wire (sur ma liste…)… Complètement immersif: quand on commence Serial, c’est vraiment difficile de s’arrêter.

WTF with Marc Maron: C’est mon mari qui écoute ce podcast et, finalement, j’y ai pris goût. Marc Maron est un excellent intervieweur et il n’hésite pas à se rendre vulnérable pour que ses invités se dévoilent aussi. Marc Maron l’admet : il est anxieux, sensible, parfois déprimé et, ses entrevues dans son garage, c’est un peu sa thérapie. Il veut savoir comment les autres font, comment il se sentent, comment ils vivent les choses. Cela lui permet d’aller au fond et donne au final, des entrevues qui font du bien à écouter (certaines plus que d’autres). Mon entrevue préférée parmi celles que j’ai écoutées est celle avec Barack Obama. Celle avec James Franco, en revanche, était insupportable.

Casefile : A priori non plus, je n’aurais jamais pensé aimer ce podcast puisque qu’il traite de true crime, de vrais crimes. Moi qui déteste marcher seule le soir, ai peur de tout et ferme les yeux lors des scènes violentes au cinéma, n’aime pas le sang, ni la violence, ni les sujets dark, je me surprends moi-même. Mais il y a une nette différence entre du visuel et de l’audio, à preuve : j’aime Casefile. L’animateur y raconte des crimes, certains anciens, certains récents, beaucoup australiens (mais pas tous) et nous présente le processus d’enquête, puis, le processus judiciaire. Pourquoi j’aime ? D’abord, l’animateur (anonyme) au sympathique accent australien n’est jamais trop graphique. Tout est bien écrit, bien ficelé et il met toujours l’accent sur les victimes d’abord, et ensuite, sur les détectives, les secouristes et les forces de l’ordre, mais jamais trop sur les criminels, de sorte que le crime n’est pas valorisé, excusé ou glorifié. Il présente les faits, il raconte, il nous fait voyager dans l’espace et dans le temps. Et comme il y a beaucoup, beaucoup d’épisodes, on a vraiment quelque chose de substantiel à se mettre sous la dent (je ne les ai pas encore tous écoutés !). Petite note : les épisodes sont précédés d’une mise en garde, de sorte que l’on sait plus ou moins de quel genre de crime l’épisode traitera. Ceci permet donc de faire le tri : je suis sensible et connais ma limite et je n’écoute donc pas les épisodes qui, d’emblée me rendront fragile.

S*Town : Ohhhhh, comme j’ai aimé S*Town ! C’est LE podcast qui m’a tenu au chaud cet automne, un petit bijou, aussi sombre que brillant. Un labyrinthe en roseraie au creux de l’Alabama, un trésor caché, des horloges, des trailer-parks, de l’alcool fort et des tatous, une histoire vraie, pleine de mystère, d’ultra-bizarre, de tristesse, de beauté mais aussi de lumière qui traite d’amitié, d’incompréhension, de solitude et de tant d’autres choses. Touchant, S*Town me hante encore.

Fat Mascara : Un vrai podcast beauté! Mon podcast plus léger, pour parler de beauté, papoter de n’importe quoi et rigoler avec Jess et Jenn, comme si on était de vieilles amies et que j’étais aux première loges pour leurs rencontres avec des grands noms de la beauté: Alicia Yoon, Rose-Marie Swift, Jane Larkworthy, Charlotte Tilbury et Deborah Lippmann. C’est d’ailleurs ici qu’Emily Weiss a révélé que Glossier lancerait son parfum (et un produit à yeux, qui, si je me fie à mes recherches au registre américain des marques de commerce, s’appellera LidStar– quelle détective-beauté je fais !).

La Poudre : “Lauren Bastide reçoit dans une chambre d’hôtel une femme inspirante, artiste, activiste, politique pour une conversation intime et profonde sur son enfance, sa carrière et ses combats.” J’ai fait découvrir ce podcast à ma maman qui maintenant, l’aime autant que moi. Lauren Bastide a un don pour créer des entrevues aussi enveloppantes qu’enrichissantes avec des femmes brillantes (Rebecca Zlotowski, Garance Doré, Sophie Fontanel, pour n’en nommer que quelques-unes). Lauren va au fond des choses, elle ne cache pas ses insécurités à elle, elle essaie de comprendre, vraiment, ce que les femmes devant elle disent et, à force de questions, on a l’impression de cerner son invitée, le message, le parcours, et surtout, d’avoir nous aussi, fait une rencontre merveilleuse. Mention spéciale aussi pour les recommandations de lecture de La Poudre, La Poudre Lit.

Voilà pour mes podcasts préférés, ceux en tête de liste. Il y en a plusieurs que je découvre doucement, comme Found et This American Life mais je ne suis pas encore certaine que ce soit pour moi. Il y a aussi les classiques TED talks, Stuff you missed in history class, et les podcasts pour apprendre une nouvelle langue. Souvent, avec les podcasts, il faut se lancer et il faut donner une chance. Trouver un bon podcast, comme trouver un bon livre, c’est trouver quelque chose qui nous parle à nous. Ça n’est pas facile mais quand on trouve, c’est une grande joie. C’est un peu comme retrouver ses lunettes dans la mer : mettre la main sur ce petit quelque chose de flou, de personnel, qui nous aidera à voir plus clair parmi l’immensité changeante et bouillonnante.

Si vous avez des podcasts à me proposer (surtout en français, j’en cherche!), je serais trop contente que vous me guidiez aussi…

4 thoughts on “Mes podcasts préférés

  1. Chère Boucle d’or, toujours un plaisir de te lire! Merci beaucoup pour tous ces conseils! Il y a un podcast que j’aime beaucoup en ce moment. Il s’agit de Chiffon… il traite de la mode de façon originale… Valerie Tribes interroge des personnes célèbres ou inconnues, elle s’intéresse à la sociologie de la mode. J’espere qu’il te plaira!

    • Bonjour Mini Plume! Oh, merci pour cette recommendation que je ne connaissais pas! Je sens que cela m’intéressera! Merci! Moi aussi c’est un plaisir de vous retrouver!

  2. Surchargée de travail et fatiguée, je n’avais pas eu le temps de revenir sur ton blog depuis un très long moment. Mais quel ravissement de trouver un article pile dans mes envies de découverte !
    J’écoute peu de podcasts, mais si je ne devais qu’en citer un : 2 heures de perdues. Un groupe de pote parle de film de façon humoristique. Ils ne sont absolument pas cinéphiles et j’ai l’impression à chaque écoute de me retrouver entre potes à discuter cinéma. Les films sont assez variés passant du nanar au blockbuster.

    Merci pour ton article et ton partage ! Je pense trouver mon bonheur 🙂

    • Bonjour mariethellus! Je sens que ça va me plaire car moi non plus je ne suis pas cinéphile! Merci beaucoup pour cette recommendation! Et, essaie de te reposer un peu. Un podcast c’est d’ailleurs parfait pour ça! 😉

Leave a Reply