Prochain arrêt: Wanderlust Tremblant

Hike

Vous vous en souvenez: j’avais adoré mon expérience à Wanderlust Tremblant l’été dernier, ce super festival bien-être qui a lieu dans les Laurentides, à Mont Tremblant. Je renouvelle donc l’expérience cette année avec bonheur! Je viens d’ailleurs de choisir tous mes cours: méditation du matin et marche en montagne, cours de yoga divers et même…cours de yoga néon (dans une atmosphère black lights avec musique!). Mais non, je n’ai pas opté pour la course en montagne “Bienvenue aux Enfers!”…

Les festivals Wanderlust se disent être des “festivals de la vie”. Si ça vous semble trop chakras, auras et encens détrompez vous: c’est un festival rassembleur qui mise sur le bien -être et le bonheur. Leur mission: créer un environnement qui permet de voyager, pratiquer le yoga, écouter de la musique, bien manger, être vert, apprécier l’art et créer une communauté qui vit dans la pleine conscience. Plus concrètement? On s’y sent comme une enfant en colonie de vacances, avec même des cours de hula hoop! Enfin, cette vidéo décrit mieux que moi Wanderlust (et me donne très hâte à l’édition de cette année!):

Comme vous savez, il existe tout plein de festivals Wanderlust dans le monde (dont un au Vermont qui me tente beaucoup, moi qui adore le Vermont!). Il y en a à Hawaï, dans les Rocheuses, en Californie, et ce, tout au long de l’année. Je nous compte tellement chanceux que, non seulement Wanderlust se pose à Mont-Tremblant tout près de chez nous l’espace d’un weekend, mais surtout que ce festival coïncide avec la fin du mois d’août. C’est le moment idéal pour “retrouver son nord intérieur”, pour se recentrer avant la rentrée et refaire ses énergies pour repartir en beauté, forte et les joues roses de bonheur. J’avais absolument adoré ce festival qui se déroulait sous les premières lumières de l’automne, dans l’air pur de la montagne: flâner vers la tente pour y aller voir les spectacles d’accro yoga, boire un thé glacé après une randonnée, le cours de yoga suspendu…On n’a d’ailleurs pas besoin d’être accro du yoga, du sport ou de la méditation pour profiter de Wanderlust, ni même d’être en grande forme (j’en suis la preuve!): il suffit d’avoir envie de se retrouver un peu, de se ménager une parenthèse santé/beauté intérieure, de se permettre de recharger ses batteries autrement pour vraiment tirer profit de cette belle fin de semaine. Il y règne une ambiance cool, sereine où tous sont les bienvenue, mais aussi, où on vous laisse tranquille si vous avez envie de vous retrouver avec vous même un peu. Enfin, tout cela pour vous dire que j’y serai! Il reste d’ailleurs des places pour celles qui, comme moi, auraient laissé leur inscription à la dernière minute…c’est par ici!

P.S. Wanderlust Tremblant: 20-23 août 2015, Mont-Tremblant, Qc.

Les couleurs de l’été

Les couleurs de l'été

C’est en prenant la photo pour cet article que je me suis rendue compte que, tout de même, mon été se déroule sous le signe du rose-corail. Moi qui avait l’impression de “varier” mes maquillages chaque jour en choisissant tel blush ou tel rouge à lèvres, je me rends compte que les variations étaient tout de même assez subtiles…

D’abord, cela fait un bon moment que je voulais vous parler du Crème Fresh Tint for Lip and Cheek de la marque Le Métier de Beauté: mon produit chouchou pour faire des joues rosées lustrées dans un esprit ultra-hydraté. Bien que le produit ne soit pas idéal sur les lèvres (il file dans les craques et souligne la sécheresse), je lui pardonne car c’est sur les joues qu’il marque des points. Bien souvent le matin, quand j’ai envie d’éclat et de joues pétales, j’hésite, je regarde toutes mes options puis, inévitablement, c’est sur le Crème Fresh que je me rabats. J’ai la teinte Poppy, qui se trouve être le juste et idéal mélange de rose, de corail et de pêche, sans brillants ni sans pigments irisés. J’adore. Une copine me l’a rapporté de New York mais autrement, on peut commander Le Métier de Beauté de Neiman Marcus ou de Net-à-Porter.

Pour le teint, j’apprécie toujours autant la légèreté unifiante de mon Perfecting Skin Tint Glossier. Rapide, imperceptible et surtout, texture non-étouffante et non-coulante quand il fait chaud, ce petit flacon garantit un teint naturel sous tous les éclairages. Je viens d’ailleurs de me procurer la teinte Medium qui met davantage en valeur les couleurs que j’ai prises cet été. J’applique aussi un peu de poudre fond de teint Clinique Perfectly Real sur le front et autour du nez pour calmer la brillance et estomper les rougeurs. Cette poudre est une révélation pour moi: petit prix, facilement accessible et rendu vraiment naturel, elle ne reste pas “en surface” mais se fond véritablement de sorte qu’elle est absolument invisible tout en donnant l’illusion d’un teint parfait. Je la garde également dans mon sac/premier tiroir de bureau au cas où j’aurais besoin d’estomper la brillance en milieu de journée et sa petite éponge cachée rend les retouches aisées.

Pour les yeux, j’adore les nouveaux fards à paupières Charlotte Tilbury Eyes to Mesmerize.  Celle-ci est la première teinte que j’ai achetée (je vous en présenterai d’autres sous peu): Bette, un doré-cuivré qui fait ressortir l’ambré de mes yeux et est très chic avec une peau légèrement hâlée. La texture fouettée est vraiment magique et rend l’application absolument inratable…Et puis, notons que le produit ne s’installe pas dans les plis des paupières et reste bien en place toute la journée (oui, il est longue-tenue!). Ce que je préfère de ce type de produits pour les yeux avec pigments irisés? Leurs reflets accrochent la lumière et font en sorte de créer un résultat sophistiqué avec un seul produit, en quelques secondes. Parfait pour les matins pressés…

Enfin, parlons rouges à lèvres: mon nouveau rouge à lèvres chouchou s’appelle Colour Core Lipstick de la marque Le Métier de Beauté, teinte Marrakech. Irrisée, mi-rose, mi-pêche, mi-dorée, il s’agit en fait d’une “teinture à lèvres” veloutée et hydratante (elle contient même de la lanoline et vous savez combien j’aime la lanoline!) qui fait les dents blanches, donne l’illusion de lèvres pulpeuses et donne incroyablement bonne mine. Vous savez ce rouge à lèvres qui est beau avec une robe comme avec un t-shirt de sport, qui n’est jamais too-much, jamais plaqué, qui est juste incroyablement lumineux? C’est lui, c’est Marrakech. Je l’ai commandée de Neiman Marcus et depuis que je l’ai, j’ai reçu messages textes et demandes d’amies et d’amies d’amies me demandant le nom de mon rouge à lèvres…Je suis heureuse de répandre la bonne nouvelle mais me désole de son manque de disponibilité (Neiman Marcus uniquement à ce que je vois)… J’ai même entendu dire qu’il serait discontinué par une vendeuse chez Bergdorf (Omigod!). Inutile de vous le dire, à la première occasion, je repasse une commande de réserve car mon Marrakech est sans doute le plus sollicité de tous mes rouges à lèvres. Petite note: il est sublime avec le crayon Lip Cheat Pillow Talk de Charlotte Tilbury et avec le Crème Fresh teinte Poppy c’est le mix idéal grand-éclat.

Il faut aussi que je vous mentionne deux autres rouges à lèvres qui me plaisent bien aussi: le Nippon Pink (A35) Cremesheen de MAC et le Melon Pop (05) de Clinique dans sa gamme Clinique Pop (que j’adore!), deux autres tubes qui ne quittent plus ma trousse non plus…au cas où j’aurais envie de changer, comme vous pourrez le constater:

Couleurs de l'été swatches

(De gauche à droite: Crème Fresh Poppy (Le Métier de Beauté), Colour Core lipstick Marrakech (Le Metier de Beauté), Clinique Pop Melon pop lipstick (Clinique), Nippon Cremesheen (MAC)

Que dire? J’aime la subtilité…

Mes essentiels de vacances

Trousse LL.BeanMe voici en vacances! Aussi, vous excuserez ce silence des dernières semaines: les  jours qui ont menés à mes vacances auront été un véritable marathon. Vous savez ce que c’est: on essaie de tout terminer et au bureau et à la maison. Et finalement on se dit “allez, je lâche prise: qu’est-ce qui peut arriver?“. Et puis en route vers la frontière on se rappelle les serviettes mouillées dans la laveuse et… Mais bon, ouf, là, tout va bien.

Au cours des prochains jours je vous parlerai de mes essentiels de vacances. Un beau bric-à-brac de ce qui enjolive mes deux semaines de repos, des lectures aux produits de soin. Je commence aujourd’hui avec une belle découverte de cette année pour moi: la trousse de toilette à accrocher L.L.Bean, fabriquée au Vermont.

Bon, avant toute chose, je tiens à préciser que je ne me suis jamais rangée dans le camp de la fonctionnalité. Jamais. Je me suis toujours imaginée voyageant (en talons hauts) avec un vanity-valisette, genre, le truc à poignée dans lequel on range des flacons de parfums rares dans leur formats pleine grandeur. De manière plus réaliste, j’adorais aussi le principe des étuis assortis H. Bendel (vous vous en souvenez?). Mais un malheureux incident de flacon d’Élixir de Beauté Caudalie suintant a fait déteindre toutes les rayures de mon étui grand format sous le plastique pour un douteux résultat “tie-dye” brun sale. Depuis, je m’étais résolue à utiliser des sacs Ziplock grands formats qui, bien que pas chic du tout, avaient l’avantage de protéger la petite robe Lilly Pulitzer du shampoing violet. Enfin, avec les oursons et la sagesse de l’expérience, je me rends compte que le vanity à poignée et les talons, bien que j’aime bien l’idée, ça ne colle aucunement à ma réalité.

Ainsi ce printemps j’ai craqué pour…le vanity L.L. Bean. Je sais, c’est pas chic. C’est même zéro poésie de la vie. Mais c’est tellement pratique que j’assume. Dans un drôle de format rappelant les boîtes à lunch (oui, oui), plein de pochettes ne demandent qu’à être remplies d’échantillons La Roche-Posay, d’huile démaquillante DHC, de masques hydratants Sisley, de petits cotons Shiseido, de crèmes de nuit Effadiane, de crème de jour Glossier, de lotion post-piqûres-de-moustiques et de lait après-soleil. Des pochettes cachées accueillent appareil dentaire, brosse à dent et soie, médicaments et pansements. Des pochettes à filet attendent limes, brosses, pierre-ponce et bonnet de douche, et, comble du merveilleux, un petit miroir détachable nous permet d’aller s’épiler les sourcils là où la lumière est optimale et ce, même si cet espace béni de luminosité est entre deux sapins. En toile facilement lavable et hyper résistante, équipée d’un cintre pour pouvoir s’accrocher n’importe où, cette trousse m’a réconciliée avec le côté pratique des choses. J’ai pris le modèle noir, que j’ai fait broder à mes initiales (en rose). Bon, ça n’est pas le chic vanity à poignée mais, vraiment, je suis comblée!

P.S. J’ai longuement hésité côté taille, hésitant entre le format large (“amplement assez grand, voyons!” selon ma mère) et le format familial. J’ai pris le large, finalement. C’est un beau format, parfait…pour les longues fins de semaines. Mais bon, je ne voyage pas spécialement léger. Alors, en attendant de m’offrir le format familial, je transporte toujours mon shampoing violet et les crèmes solaires…dans un Ziplock!