Les bons mix

MIx and MatchJ’aime mélanger mes produits, jouer avec, essayer des mix et trouver des associations qui, à priori ne semblent pas évidentes mais, qui au final créent des partenariats gagnants. Voici mes derniers mélanges à succès qui sont devenus de vraies petites recettes que je reformule à chaque matin :

Le fond de teint Dior Nude Air + le stylo Magic Lumi de l’Oréal : Avec ma nouvelle perle des fonds de teint qui crée un effet léger-peau-nue-teint parfait (je vous en avais parlé ici), j’avais envie d’un cache-cernes qui soit lumineux et éclaircissant pour la zone du regard. Ainsi, après avoir visionné la vidéo de Lisa Eldridge sur le cache-cernes, j’ai décidé d’arrêter mon choix sur un stylo semblable à celui qu’elle utilise. Je me réjouis d’avoir fait ce saut : avec un fond de teint aussi nature, ce stylo illumine sans ajouter d’effet de matière pour me permettre de maintenir un rendu ultra-naturel. Le Magic Lumi dure toute la journée, illumine bien la zone regard et ne file pas dans les petites ridules. Je l’utilise parfois aussi autour de la bouche pour un teint encore plus éclatant et encore une fois, le stylo n’a rien d’alourdissant.

Le Filmstars on the Go de Charlotte Tilburyle fard à paupières Kitten de Stila : Tout l’hiver j’ai porté mon Filmstars on the Go, teinte All About Eve (qui semble être en rupture de stock partout!). J’avais toujours ce compact avec moi, comme un doudou belle peau, comme une solution garantie éclat. Ce produit est sublime, miraculeux. Facile d’utilisation, on l’applique en deux temps, trois mouvement. Hop, un peu de fard à paupières au doigt, hop, un peu de blush et de rose sur les lèvres…(Attention, il faut mettre une base de fard à paupières!). Maintenant arrivée au printemps, je l’aime toujours autant (surtout pour son facteur vitesse d’application), mais j’avais envie d’un peu plus de fraîcheur, d’encore plus de lumière…Une petite touche de fard à paupières Kitten de Stila sur les paupières est juste ce qu’il fallait, idem sur le haut des joues…c’est juste la petite touche de lumière nacrée qu’il me fallait pour rehausser mon look et le faire cheminer vers le printemps.

Le Rouge à lèvres Nude Kate de Charlotte Tilbury + le gloss SuperOrgasm de Nars: Vous vous rappelez combien j’aime le rouge à lèvres Nude Kate de Charlotte Tilbury ? (Voir ici)…Alors ces jours-ci, j’aime bien le laquer de gloss Nars teinte Super Orgasm, pour lui donner de la dimension, de la brillance, et oui, une petite touche rosée. Le rendu est plus frais, je trouve, un rien plus pétale et plus fragile. J’en ai vraiment pour mon argent avec ce gloss de Nars : la teinte est chic portée seule mais le produit me sert aussi de pivot pour transformer mes autres produits à lèvres…Teinte flatteuse, texture agréable, mini, mini éclats irisés (juste comme il faut)…J’adore ce gloss !

Parlons recettes, parlons mélanges : quels produits sont bien à mélanger ? Parlez-moi de vos mix et match favoris !

La pommade de l’arrière grand-maman de Marie-Antoinette (et de Sienna Miller aussi)

Pommade DivineDur, dur de faire plus ancestral que la Pommade Divine, une recette thérapeutique déjà adorée de l’arrière grand-maman de Marie-Antoinette, la Princesse Elizabeth-Charlotte de Bavière. Déjà, dans ses lettres, elle raconte avec humour et enthousiasme que la Pommade Divine aurait cicatrisé la coupure qu’elle a eu à la fesse droite après qu’elle se fût assise sur sa montre (!). Quand j’ai entendu parler de cette pommade, mentionnée avec enthousiasme par cette coquette visionnaire qui “bloguait beauté” avant son temps par l’entremise de lettres et missives, il fallait juste que je l’essaie. Surtout que la Pommade Divine, telle que commercialisée aujourd’hui par une compagnie anglaise, existe depuis 1800 et compte des fans partout dans le monde. Aimée des nanny anglaises comme des top-modèles, des soldats blessés de la guerre civile américaine, des célébrités comme des mamans, la Pommade Divine figure parmi les meilleurs vendeurs de Cult Beauty en quasi-permanence. Tenant sa notoriété d’un solide bouche à oreille, son aura d’efficacité précède l’ouverture même du pot, au joli couvercle gravé d’une scène de “maman soignante”. Bref, j’adorais tout avant même de dévisser le couvercle, des images de moi en Mary Poppins bienveillante et tablier blanc, un pot de Pommade Divine à la main, se bousculant dans ma tête.

Mais qu’est-ce que la Pommade Divine? Il s’agit d’un remède soignant ancestral à base de lanoline, (vous savez combien j’aime la lanoline, mon ingrédient chouchou!) formulé avec des ingrédients à 97% d’origine naturelle. Onguent aromatique accélérateur de réparation épidermique, le baume peut être utilisé pour les abrasions, les ecchymoses, les piqûres, les coupures et les gerçures. On dit que son usage minimise les risques de cicatrices. On peut l’utiliser sur les lèvres, les pieds, les cuticules, les petits boutons, pour protéger la peau et calmer les irritation (notamment sur les bébés et enfants), et son usage est aussi préconisé pour les peaux atteintes d’eczéma, de psoriasis ou de dermatite. Sans huile minérale, silicones, parabens, colorants ou parfums synthétiques, le produit est réputé pour ses grands actifs naturels anti-inflammatoires et antiseptiques.

Et moi, j’en pense quoi? D’abord, j’adore le parfum du produit: un mélange réchauffant de benjoin, de cannelle, de muscade et de clou de girofle, un parfum qui transporte et rassure, comme un chai. Mais surtout, la préparation est très apaisante, hyper hydratante et, étonnamment, calme effectivement aussi les petits boutons. Sur les lèvres avant le dodo: on se réveille avec une bouche douce et hydratée. Sur le visage en masque ou en soin du soir: la peau est toute lisse et hydratée au réveil. En fait, si vous aimez la Crème de Huit Heures d’Elizabeth Arden, cette crème est pour vous. Cette crème a aussi fait le plus grand bien à mes mains et cuticules, par contre, pour l’eczéma de Petite Ourse, elle ne tolérait pas l’odeur alors nous avons dû rincer ses pattes (elle a le museau sensible). En tout et pour tout, je confirme: la Pommade Divine porte bien son nom. J’adore cet onguent de toujours comme d’ailleurs l’arrière grand-maman de Marie-Antoinette, Alexa Chung, la Duchesse du Devonshire, la maquilleuse Jemma Kidd, Sienna Miller et (j’en suis certaine) Mary Poppins…Aussi, chaque fois que j’ouvre le pot, je me sens en bonne compagnie!

Vous avez essayée la Pommade Divine? Vous la connaissez?

Mes achats aux États-Unis (suite et fin)

Achats USAMe voici de retour depuis une semaine même si on dirait plutôt que je suis revenue il y en a cinq. Comme le temps passe vite! Avant de vous faire un petit aperçu plus détaillé de ma nouvelle pommade hyper ancestrale (indice: la grand-maman de Marie-Antoinnette l’adorait déjà), voici un dernier petit article sur mes achats américains. Bon, ces achats-ci sont différents de ceux précédemment exposés (ici et ici) car ce sont ceux que je fais en ligne avant mon départ et que je fais livrer à mon lieu de vacances. La logistique n’est pas énorme pour peu que l’on reste plus ou moins à la même place un petit moment mais elle permet souvent d’avoir accès à des marques nouvelles, rares et différentes sans payer des frais de douanes et d’expédition décourageants. Autre avantage? Cela allège l’horaire des vacances: imaginez la joie de la famille quand vous annoncerez qu’il n’est plus nécessaire de faire deux heures de route pour aller chez ChiChi La Crème, mignonne petite boutique confidentielle qui tient (semblerait-il) une mythique crème népalaise adorée des femmes sherpa pour protéger du froid, et aussi des thés de ballerines, juste au nord de la pittoresque ville fantôme de Nowhere. Yeah!! Tout le monde y gagne! Et puis, enfin, cela va de soi: un petit paquet quand on arrive, ça commence drôlement bien les vacances! (En plus, ça enlève aussi de la pression puisque l’on a exactement ce que l’on veut, dès le jour 1, sans avoir à faire plein de boutiques pour le petit “lipstick nude-pêche-rosé texture satin comme la fille dans cette découpe de magazine-là”.)

Comment je fais? Si je vais en vacances chez quelqu’un, je fais livrer tout simplement à l’adresse de mes hôtes. Petite précaution: je préviens mon destinataire (en l’occurrence, souvent mon beau-papa ou ma belle-maman) et je mets leurs noms à titre de destinataires. Ainsi, dans l’éventualité où mes hôtes devraient aller chercher le paquet à la poste, il leur suffirait de montrer leur pièce d’identité (et non la mienne, ce qui pourrait s’avérer compliqué). À cause de ce manège, plusieurs e-boutiques de beauté semblent penser que mes beaux-parents sont des consommateurs avertis de produits de beauté avec un penchant marqué pour les baumes à lèvres et soins éclat, certaines marques leur envoyant même des catalogues de produits de beauté! Ça nous fait bien rigoler.

Si je vais dans un hôtel, je communique toujours avec l’hôtel à l’avance, pour savoir comment m’y prendre et je conclue toujours l’appel téléphonique en disant d’un ton affirmé “et merci de mettre une note à cet effet dans mon dossier“. C’est très Éloïse comme processus. Je communique aussi avec la boutique de laquelle je commande pour leur demander d’inscrire dans l’adresse d’expédition “Guest of the (…) (nom de l’hôtel)  between (…)(dates)”. J’essaie de bien synchroniser les choses, quitte à ce que le paquet arrive un peu avant moi. Le paquet m’attend ensuite soit à la réception soit au “centre d’affaires” de l’hôtel, selon. À noter, certains hôtels chargent des frais (tout de même raisonnables) pour réceptionner un paquet. Bon, j’ai l’air d’une pro comme cela mais je n’ai fait cela qu’une fois dans ma vie. Et ce fût un succès, disons-le! Enfin, pour celles qui partent faire du backpacking ou du camping, je ne saurais comment m’y prendre…De toute manière je crois que vous ne voudrez pas vous alourdir d’un gros flacon de verre Sunday Riley ou d’une palette fragile: mieux vaudra attendre le retour. Oui, c’est plus sage. Ah oui, autre petite note: certaines compagnies n’acceptent que des cartes de crédit américaines quand on expédie aux États Unis (oui Sephora, je parle de toi). À moins d’effectivement avoir une carte de crédit US, rien à faire alors, on oublie ou on va en boutique.

Et, enfin, la grande question: quand je commande en ligne, je commande quoi? À ce jour dans ma vie (lire: au fil des ans et pas d’un seul coup), j’ai commandé ainsi des produits Vapour Organics, RMS, des produits Paul & Joe et Rouge Bunny Rouge de Beauty Habit…En fait, j’ai commandé de tout et de rien chez Beauty Habit! J’adore Beauty Habit! J’ai commandé le parfum Leila Lou, de l’encens Juniper Ridge, des bracelets Pura Vida, ma bouteille d’eau BKR…  N’oublions pas Jouercosmetics.com, une charmante compagnie américaine non-vendue ici dont les produits de maquillage s’emboîtent comme des legos. Le rêve absolu de la fille organisée! J’ai ainsi pu tester l’enlumineur et le cheek tint qui sont absolument cultes (avec raison!). Ils figurent souvent dans les favoris d‘Into The Gloss. Idem pour la poudre bronzante qui est très aimée (mais qui malheureusement sur moi virait un peu orange). Notons aussi leur sublime rouge à lèvres nude-rosé-pêche satin parfait, la teinte Meredith! Et le Luminizing Cheek Tint, absolument sublime (mais qui est un peu collant au toucher, mentionnons-le). Quoi d’autre…? Je commande aussi les produits de Charlotte Tilbury, naturellement! Et tout récemment, les produits Glossier. Sur ma liste pour la prochaine fois? Certains basiques de Le Métier de Beauté, que l’on peut semblerait-il commander auprès de Neiman Marcus! Voili voilà! Vous, vous avez des astuces logistiques pour sauver la douane et les frais de port? Vous commandez quoi quand vous allez en vacances?

Mes achats aux États-Unis, partie 2

US2Me revoici pour vous présenter le second volet de mes achats américains! D’abord, j’achète toujours, toujours un énorme paquet d’élastiques à cheveux noirs Ouchless de Goody. Le prix ici (moins de 4$, de mémoire) ne se compare même pas avec celui de Montréal (plus de 8$, de mémoire). Ces élastiques, que je partage avec Petite Ourse, sont parfaits pour les cheveux hyper épais. À noter, ils existent aussi en version plus fine. Je les achète en pharmacie ou chez Wal-Mart.

Raphaële, Juliette (et beaucoup d’autres d’entre vous, j’en suis certaine) l’aurez reconnue: j’ai pu mettre la main sur un flacon de Luna Sleeping Oil de Sunday Riley, la petite huile bleue plébiscitée par la blogosphère qui promet un nouveau départ dans la vie, épidermiquement parlant. Je vous en reparlerai, c’est promis! En attendant, après une seule nuit, je peux déjà vous dire que c’est dément. Je l’ai achetée chez Sephora.

Je vous en parlais il y a longtemps, il est toujours aussi excellent: le nettoyant en gel Purpose. Sans huile, neutre, tout doux, adoré d’Ivanka Trump (le petit détail qui convainc encore plus que le niveau de PH, avouez…), ce petit flacon est une merveille et ne coûte presque rien (moins de 6$). Je l’ai acheté chez Publix (à l’épicerie) mais vous le trouverez aussi en pharmacie.

Mieux que le Sèche Vite (il sent moins fort et ne rétrécit pas sur l’ongle), le vernis de finition Out The Door d’INM est une vraie merveille. Moins de 5$! Je l’ai pris chez Publix (à l’épicerie). Revlon vintage ad La mythique teinte de rouge à lèvres Revlon Cherries in the Snow (celle portée par les coquettes de 1953…et d’aujourd’hui) est davantage un rose-rouge qu’un rouge pur. C’est un rouge à lèvres qui a un petit côté vintage mais dans une teinte qui aujourd’hui, est résolument moderne. Comme certaines autres teintes de Revlon, elle est non-vendue au Canada. Et à 4,57$US chez Wal-Mart, on ne peut résister! Également sur mon radar, les autres teintes vintage de Revlon: Love that Red (lancée en 1951), Certainly Red (1951- ce fût une année riche en grands crus de rouges à lèvres) et Fire and Ice (1952). N’oublions pas non plus les vernis: la teinte Raven Red, sur les ongles des belles (mais sous les gants) dès 1945, et la teinte Cherries in the Snow, lancée en 1953, pour avoir des ongles parfaitement coordonnés pour aller boire un milkshake au drugstore.

Petite note au passage: les étampes aux États-Unis sont vraiment moins chères qu’au Canada! Mais surtout, la sélection est plus vaste! Celle-ci, à motif de lapin curieux, nous permettra de confectionner de jolies cartes de Pâques. My God, j’adore les papeteries presque autant que les pharmacies! (Chez Paper Source)

Mentionnons aussi que chez Whole Foods j’ai trouvé de la Waxelene en pot, en tube, mais aussi…en sympathique format “tube de baume à lèvres”. À 3,99$US, c’est un souvenir de voyage idéal à rapporter! (Chez Whole Foods, dans le panier à côté de la caisse).

Enfin, dernières trouvailles amusantes et raisonnables: un tube de NYX butter gloss teinte Vanilla Cream Pie (eh oui, je n’ai pu résister, après ma révélation d’hier!), deux tubes de Baby Lips Maybelline (version Crystal Pink et version édition limitée 175 Petal Rebel) et une ombre à paupières Milani, teinte 16, Bella Champagne). Je sais, je sais, les Baby Lips sont disponibles à Montréal, mais ici, ils sont 2,47$ et après avoir lu cet article d’Into the Gloss, j’ai eu envie de les essayer aussi. Pour ce qui est du fard à paupières Milani, la teinte est drôlement semblable au Kitten de Stila, mais en un rien plus mat et moins onctueux (un peu moins bien, donc, mais correct).

Voilà donc pour mes petits achats de voyage, partie 2! À bientôt pour de nouvelles trouvailles, sans doute! Allez, je retourne sous le soleil!

En temps réel: mes achats aux États-Unis

US achats

On me demande souvent ce que je rapporte des États-Unis. C’est une excellente question! Bien que jadis j’aie écrit de mega articles détaillés sur le sujet (voir ici et ici), ces jours-ci, je n’y arrive tout simplement pas par manque de temps. Ce que je vous propose plutôt, bien humblement? De vous expliquer mes petits achats très brièvement, au fur et à mesure que mes vacances avancent. Car oui… je suis en vacances au soleil!

Alors, d’ores et déjà j’ai craqué chez Ulta pour ce très chic pinceau à blush Real Techniques à fini or rose. Tout doux, c’est le format parfait pour mettre un peu de couleur aux pommettes et leur faire un peu de rebondi. Je sens déjà que ce pinceau sera mon favori.

J’ai aussi pris chez Ulta un (non, en fait deux) brillants à lèvres onctueux de la marque NYX, teinte Crème Brûlée. Difficile de faire mieux pour 4,99$: c’est le parfait petit tube de gloss crème nu-rosé. Comme je n’étais pas certaine si NYX était vendue à Montréal, je n’ai pas pris de chance! Je compte aller refaire un petit tour histoire de jeter un dernier coup d’oeil aux autres teintes.

Je prends toujours aussi des faux-cils medium de la marque Ardell, car ils sont considérablement moins chers qu’au Canada, même avec le taux de change. Un bon basique à avoir chez soi pour les grands soir et qui ne pèse rien à rapporter dans sa valise. (Chez Ulta ou en pharmacie).

Toujours sur ma liste également: les rubans Fashion Tape de la marque Hollywood Secrets. Je ne peux pas vous dire combien de fois ce ruban à textile, collant des deux côtés, m’a sauvé de l’embarras: ourlet décousu, chemisier qui ouvre trop, robe cache-coeur qui a besoin de rester bien en place, le Fashion Tape est un essentiel! (Chez Ulta et dans les pharmacies CVS).

Enfin, voilà des années que je rapporte la fameuse lotion pour le corps de la marque Skin Trip de Mountain Ocean: une lotion qui fait la peau soyeuse comme c’est pas possible et qui sent très, très légèrement la noix de coco. Moi qui normalement déteste cette odeur très “salon de bronzage”, cette lotion m’a fait réaliser que le coco, version pure, sentait très bon. Comme une brise d’été. C’est donc un pur bonheur de se tartiner un peu après le soleil et de continuer ce rituel une fois revenue à la maison histoire de sentir les vacances. À titre indicatif: j’ai convertie tellement de femmes de mon entourage (même celles aux peaux ultra-sensibles) à cette crème que maintenant, on me fait plein de commandes dès que je vais aux États-Unis. Un flacon pour mon Goglu, deux pour mes amies, un pour moi… Je suis même prête à avancer que si vous achetez ce flacon, vous l’adorerez aussi! Faites-moi confiance! Je l’achète chez Whole Foods.

À très vite avec (sans doute) d’autres petits achats! Et bien sûr, si vous avez des recommandations à me faire, faites moi signe!

De l’air!

Nude AirJe ne sais pas comment Dior s’y prend, fond de teint parlant- chaque fois que j’en adore un, la marque en sort un encore mieux! Les mots me manquent pour vous décrire mon amour pour le sérum de teint Air Nude de Dior– le graal du teint mat, net, clair et parfait sans effet de matière.

Dans un massif flacon de verre avec un bouchon compte-gouttes, il y a une huile teintée sublimante que l’on applique et qui fond dans la peau. On s’attend à peu de couvrance mais on s’étonne – les imperfections disparaissent et pour peu que l’on en applique une goutte sur les lèvres on pourrait ensuite se demander ensuite où est notre bouche. Oui, ce fond de teint magique est couvrant, ce fond de teint en sérum est, étonnant : mat tout en étant très lumineux. Invisible tout en étant sublimant. La tenue est excellente, les teintes ne tournent pas et demeurent fidèles au fil de la journée: le teint est frais et velouté. Rien ne file, rien ne bouge, les compliments viennent et on a un véritable sentiment de peau nue. On se sent être cette fille au teint de porcelaine, parfait et perlé, sous un ciel clair avec des nuages qui défilent vite. On se sent belle et lumineuse, forte et conquérante, le vent dans les cheveux. À nous l’air frais.

Routine de soins du moment

Routine de soins d'hiverCela fait une éternité que je ne vous ai pas présentée ma routine de soins, non ? Beaucoup de choses ont changées depuis la dernière routine présentée (cela doit bien faire près d’un an, non ?), à commencer par ma peau. Toujours bien sèche, elle est toutefois moins rouge, moins sensible. Les taches sont estompées, à force de produits adaptés (merci à la ligne PowerBright de Dermalogica !), mais des ombres demeurent, comme des fantômes qui seront prêts à ressurgir à la moindre exposition solaire. Et il y a aussi des mini-ridules… Âge ou déshydratation ? Je ne sais pas et je n’en fais pas de cas. Je me dis que la vie est un cadeau et que justement, les rides, c’est juste l’emballage qui s’est à peine chiffonné. Je me suis toujours promis de ne pas stresser avec cela mais de plutôt rechercher les solutions adaptées pour être bien dans ma peau. Voici les miennes, ci-dessous : c’est ma routine du moment, choisie autant pour les résultats qu’elle procure à ma peau que pour le plaisir du rituel chaque jour, dans ma vie bien occupée.

Le matin, souvent à la course, en buvant un café : toujours un pshiit d’eau thermale Uriage pour bien commencer la journée et débarrasser la peau de la crème de la veille. J’applique ensuite un peu de liquide Ceramidin de Dr. Jart, un super sérum qui fait barrière protectrice pour les peaux sensibles et booste l’hydratation. S’ensuit ma super crème Multi-Active Jour de Clarins (“crème lissante rides précoces”), qui sent bon et fait la peau ultra veloutée et bien rebondie. J’aime beaucoup cette crème qui a un petit effet coup d’éclat immédiat. Enfin, étape importante, je termine avec la lotion solaire Anthelios ultra-fluide, pour protéger ma peau du soleil d’hiver. Ma peau est maintenant prête pour le maquillage, que j’applique idéalement une quinzaine de minutes plus tard (pour laisser le temps à ma peau de se réveiller comme il faut et aussi, me laisser le temps d’aller déjeuner).

Le soir, ma bulle de bonheur : Je commence par bien nettoyer mon visage, en massant l’huile Beauté Divine de Corpa Fleura. Je savonne ensuite mon visage avec le gel moussant Atoderm de Bioderma, que j’adore et dont le prix est assez raisonnable (à la pharmacie, il arrive qu’il y aie un ÉNORME flacon pour 19,99$ – lorsque ça arrive, je fonce). J’utilise aussi un échantillon de pain de savon Phelityl Cleansing Bar de Erno Lazlo reçu il y a un bon moment (il ne fond pas, c’est un vrai savon magique !). J’ai demandé plusieurs échantillons de cette marque et j’ai été absolument ravie de ce que j’ai eu la chance d’essayer, surtout le Active Phelityl (un super baume éclat!) et le Timeless Skin serum.

Vient ensuite mon étape favorite, celle de passer un coton de lotion P50 de Biologique Recherche sur mon visage. Ça picote, ça colle un peu, ça sent un peu bizarre, mais mon teint est mille fois plus clair depuis que j’utilise cette merveille qui fait le grain de peau tout fin et les joues lumineuses. Cette lotion fait un vrai teint de perle : lisse et opalescent. Je passe ensuite à la case hydratation : soit la crème Cera de la Cupra (lire mon compte-rendu complet ici – j’adore cette crème !) ou encore la Pommade Virginale de Buly, selon mon envie du moment (suis-je d’humeur italienne vintage ou coquette du siècle dernier, c’est LA question…). J’applique aussi une crème contour des yeux avant d’aller dormir, souvent un échantillon (je trouve les crèmes pour les yeux tellement, tellement chères pour la quantité.)

Enfin, ma routine de soins serait vraiment bien monotone sans mes masques et autres soins coup d’éclat : c’est ce que je préfère, c’est comme une petite fête pour ma peau. Avant de sortir au resto ou si je me sens spécialement fatiguée, c’est le Baume Beauté Éclair de Clarins, encore et toujours. Deux fois par semaine je m’exfolie également avec l’exfoliant microdermique et masque facial Brand New Day de One Love Organics (chez Crèmes Etc., ma boutique beauté bio chouchou). Cette poudre sent le smoothie à la papaye, devient toute soyeuse au contact de l’eau, mais les enzymes ainsi activées grignotent les peaux mortes et font un teint d’enfer. Une vraie main de fer dans un gant de velours! Souvent, je le laisse poser en masque pour profiter encore davantage de son effet peau de bébé. Parmi les autres masques que j’affectionne, je suis une convertie au Signature Mineral Mask de MV Organics (bonjour le teint net!) et j’ai été plus qu’impressionnée par le GlamGlow ThirstyMud (vous vous rappelez, j’avais adoré la version originale et la version blanche), mais le ThirstyMud, qui est la déclinaison hydratante du Glam Glow est ma version préférée à ce jour! J’économise présentement pour le plein format de ce masque qui fait un éclat pas possible.

Voilà pour ma routine de soins du moment, ma routine d’hiver. Je compte poursuivre ainsi au cours du mois de mars et terminer mes pots et flacons avant d’adapter certains produits pour les beaux jours qui reviendront. Je vous tiens informée, c’est promis ! Vous, dites-moi tout de votre routine de soins ! Soins du matin-coup d’éclat et soir: je veux tout savoir!