Le Maestro des sourcils

Eye and Brow Maestro Armani Je sais, je sais, je vais encore vous parler d’un produit grand luxe, d’un produit cher. Mais attendez ! Ce produit, je voulais vous en parler parce qu’il sait tout faire…Oui, il s’agit du nouveau Eye and Brow Maestro de Giorgio Armani. Cela faisait un petit moment que je l’attendais : j’avais sérieusement besoin d’un nouveau gel à sourcil. Et le Eye and Brow Maestro, justement, il est idéal sur les sourcils. Appliqué avec un pinceau biseau ultra-fin en faisant de petits petits traits tout mini, il est quasi-invisible (vraiment naturel!), ultra-sophistiqué, il fait de super sourcils à la Megan Fox, grave. Et surtout, il maintient tout bien en place. Pas comme une cire grasse qui fond vers midi en une marre brillante de cire à sourcils sur le bas-front, noooon. Le Eye and Brow Maestro a du corps, de la tenue: c’est véritablement une texture gel qui sèche.   Bref, sur les sourcils, c’est super. Mais il est également génial utilisé en…liner. Avec le même pinceau-biseau ultra-fin, le produit glisse le long des cils et fait un trait tout chic longue tenue, c’est un parfait eye-liner. Je l’ai d’ailleurs porté le soir de mon anniversaire et j’ai adoré le look yeux de chats frais (pas vieux liner tout sec, comme ça m’est déjà arrivé avec d’autre produits). On dit qu’on peut aussi s’amuser avec le produit pour faire un effet regard charbonneux (“smoky“), je suis portée à croire que c’est vrai mais n’étant pas une grande experte en matière de regards ultra-enfumés, je n’ai pas essayé. Toutefois, on dit que l’on peut aussi l’utiliser… dans les cheveux (pour camoufler la repousse ou le petit cheveu gris!) Ça je l’ai testé dans les cheveux de ma maman et nous avons trouvé le résultat vraiment très, très convaincant ! Appliqué avec un pinceau à ombre à paupières, puis, peigné, on n’y voyait que du feu et ma maman l’a vite mis sur sa liste. Enfin, je ne crois pas avoir la bonne teinte pour cet usage (alors je n’ai pas testé) mais il semblerait que le Eye and Brow Maestro peut aussi être utilisé pour sculpter le visage. Dans le petit film la maquilleuse Linda Cantello explique que le produit peut même être utilisé sous la lèvre inférieure pour donner du pulpeux aux lèvres. L’effet est très convaincant!

Donc oui, c’est un produit cher (autour de 40$, vendu chez La Baie Centre-Ville et Holt Renfrew) mais comme il peut faire le travail de quatre produits, je suis tout de même portée à le recommander. Et puis, est-ce que je vous ai dit qu’il faisait des sourcils à la Megan Fox?

P.S . En ce qui me concerne j’ai la teinte Wedge Wood (que j’utilise pour les sourcils et en liner) mais il y a tout plein de teintes!

Empruntés à ma maman

Produits de mamanQuand je vais dormir chez ma maman, j’en profite toujours pour aller fouiner un peu dans sa salle de bain. Qu’est-ce que j’y trouve?…

-D’abord, il y a ces produits vieux comme le monde que l’on avait achetés ensemble genre, dans une pharmacie aux États Unis il y a 10 ans …: « Euh, maman ! Il te reste de la crème de Burlington ? Mais, ça ne doit plus être bon, ça… » Ce à quoi elle me répond: «Oui, je sais, mais je l’utilise sur mes pieds…Elle sent encore bon. Et puis, ça me rappelle nos vacances…Tu te rappelles? »

-Ensuite, il y a ces produits sortis de nulle part qu’elle a acheté sans moi (grave erreur). «Euh, maman…Dis-moi, depuis quand tu mets du gloss-miroir-ultra-collant-effet-vinyl d’une marque élaborée par une tatoueuse? » « Ah, oui, je suis contente que tu m’en parles: je suis super déçue ! J’avais demandé à la vendeuse chez Sephora un rouge à lèvres longue tenue et elle m’a conseillée ce gloss hydratant fondant liquide applicateur-biseau et…Et en plus, il n’est pas longue tenue du tout! » Vous voyez le genre.

-Et enfin, il y a ces produits que j’adore, qui font partie du plaisir de se faire belle chez elle. C’est de ceux là que je veux vous parler aujourd’hui !

D’abord, les poudres pour le corps. C’est une tradition familiale de mère en fille : on aime toutes les poudres pour le corps! Ma grand-maman affectionnait la Youth Dew d’Estée Lauder et la Blue Grass d’Elizabeth Arden (et aussi, celle de Santa Maria Novella, plus tard), moi j’aime aussi celle de Santa Maria Novella et celle de la Société Parisienne de Savons et, ma maman, quant à elle, aime bien les poudres italiennes, comme la Borotalco ou encore, celle-ci de Spuma di Sciampania. En fait, ma maman adore tout de Spuma du Sciampania, du savon à linge au savon à plancher, qu’elle achète chez Milano sur St-Laurent. Cette poudre, malheureusement, n’y est pas vendue mais on l’a commandée sur Beauty Habit et son parfum de savon est à tomber.

Ensuite, des eaux qui sentent bon! Ma maman en a une vraie collection ! L’été, quand il fait chaud, j’aime bien lui emprunter l’Eau Universelle de l’Occitane, qui sent bon le frais et me fait penser au Château de ma mère de Pagnol, avec un canal barré à clé et des fontaines secrètes. Idem pour l’Eau des Minimes, du Couvent des Minimes, qui sent le frais propre et citronné, le sol sec et les herbes dans le vent chaud. Pour ma maman et moi, je crois que ces eaux évoquent le voyage que nous avions fait ensemble, dans le sud de la France, magique. Il y a aussi le parfum Amazing Grace, de Philosophy (maintenant vendu chez La Baie Centre-Ville!) qui, avec le temps, est devenu le parfum un peu signature de ma maman, enveloppant comme une couverte chaude, rassurant. Juste le sentir me fait sentir que tout est bien dans le monde. Et enfin, la dernière addition de ma maman à sa collection : le parfum Hélène de Rancé, un parfum créé par François Rancé, dont la famille désservait l’aristocratie napoléonienne en matière de parfums. Il y a donc des parfums pour célébrer Eugénie, Hélène, Joséphine, Elise, Laeticia… Le parfum Hélène est un peu chaud, un peu gourmand, il est ultra-élégant et aussi, doux comme tout. J’aime! Quand j’étais petite, ma maman avait des eaux de Le Jardin Retrouvé ou encore, de E. Coudray…Ça vous dit quelque chose? Qu’est-ce que je donnerais pour pouvoir ressentir ces eaux-là aujourd’hui! Je crois que ce serait une pure bouffée d’enfance!

Et enfin, je ne sais pas comment c’est possible mais il reste à ma maman un tube de notre chère crème corps Dexeryl, cette merveille des merveilles qui a tout des soins grand luxe sauf le prix. Disponible en France en pharmacie, dans ma famille, quand on en a un tube, on le cache et on l’utilise avec parcimonie. Heureusement, ma maman m’en prête volontiers et, pendant que je me crème les mollets, on planifie des manières de s’en procurer, ambiance, manigances de contrebande…ou grand voyage en Provence. We’ll see! Ah, ça fait du bien de rêver.

Voilà pour les produits que j’aime bien emprunter à ma maman ! Sans pour autant faire circuler le tube de mascara (pas une bonne idée), vous partagez des produits avec ceux que vous aimez?

The Good Wipe

Lingettes Jean D'Estrée

Les lingettes et moi ça ne remonte pas vraiment à longtemps. En fait, elles m’ont toujours apparues comme la solution démaquillage de la paresseuse. En effet, qui, mais qui dans ce monde ne préfèrerait pas un démaquillage en bonne et due forme, en quatre étapes, voire cinq ou six, avec une huile, un lait, une brosse qui vibre et de l’eau thermale en spray, des cotons japonais et un petit massage par effleurage symétrique? QUI?? Mais oui, je me posais vraiment la question. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, hein ? D’autant plus que mes expériences en matière de lingettes n’ont jamais été ultra-concluantes. D’abord, il en faut combien de lingettes pour arriver à bout d’un maquillage no-makeup ? Plus qu’une, toujours. Et puis, certaines moussaient trop, d’autres étaient rugueuses, déchiraient, peluchaient, étaient trop sèches, trop minces…Bref, la lingette démaquillante, très peu pour moi.

Mais cet été, avant mes vacances, alors que j’élaborais mon petit kit beauté pour le road trip familial, je me suis dit que des lingettes, ce serait trop pratique. Je me disais : tiens je pourrai me démaquiller dans l’auto, à une station-service, dans un McDo, dans la petite chambre de bain d’hotel, à genre, Wilson, North Carolina, sans sortir mon démaquillant 57 étapes à minuit le soir. Ce serait trop parfait ! Mais il me faudrait la bonne lingette.

C’est donc une conseillère chez Jean Coutu (mon petit Jean Coutu chéri, au 501 Mont-Royal Est) qui a su bien m’aiguiller : « Ohhhh, il vous faut les lingettes Jean D’Estrée. » Moi qui n’avais jamais essayé quoi que ce soit de cette marque, j’ai sourcillé. Hmmm. Mais la conseillère m’a convaincue : « Vous verrez, elles sont épaisses, elles sont performantes, elles sont vraiment luxueuses et en plus, elles sont en solde : deux paquets pour le prix d’un. » Alors va pour les Jean D’Estrée.

Et qu’est-ce que ça dit ? En effet, elles sont vraiment épaisses et douces comme tout. Elles sentent bon le lait démaquillant floral (mais semblent imbibées de solution micellaire), elles ne laissent pas la peau grasse, ni décapée. Mais surtout, surtout : on n’a besoin que d’une lingette pour tout le visage, pour tout le démaquillage. Hop, on passe la lingette partout une fois. Puis on la retourne et on peaufine le démaquillage avec l’autre côté. Fini, terminé! Plus de mascara, plus de fard irisé longue tenue. Alors oui, je suis retournée chez Jean Coutu, guetter les soldes sur les lingettes Jean D’Estrée. Bien que leur prix soit déjà raisonnable (moins de 20$), quand c’est deux pour un c’est encore mieux. Je ne m’en cache pas : j’adore ces petites lingettes ! Pas que je sois devenue de celles qui sautent le démaquillage en soixante étapes, nooooon. J’aime les routines compliquées ! Paresseuse du démaquillage, je ne suis pas! Mais bon, il y a tout de même des soirs où je suis bien contente de pouvoir aller vite-vite me coucher tout en étant tout de même trrrès bien démaquillée. Bonne nuit les amies !

P.S. Petite précision: autant j’adore ces lingettes, autant je ne recommanderais peut être pas comme solution quotidiennes (pas économique, ni très écologique et puis, un vrai bon démaquillant c’est trop un énorme plaisir de la vie, non ?). C’est tout de même hyper pratique : pour ces soirs où l’on est trop crevée, pour les nouvelles mamans, les grandes voyageuses (pas de danger que ça coule), ou même pour peaufiner le démaquillage après un gel nettoyant (ça m’arrive de faire cela aussi et je ne rince même pas après avoir passé la lingette Jean D’Estrée)…ces lingettes sont trop parfaites !

Vous avez des bonnes lingettes préférées ou, comme moi, vous préférez un démaquillage comme un rituel ancien, avec des codes, des cotons et plein de flacons ?

L’Action de Grâce chez ma maman

Thanksgiving (Un petit article que j’ai écrit la semaine dernière mais que je n’ai pas eu le temps de publier. Le voici avec une semaine de retard. Mes excuses!) Me revoici après un bon petit moment et je m’en excuse. Comme plusieurs d’entre vous vous en êtes doutées, j’ai eu des problèmes techniques. Mais me revoici donc avec mon ordi qui, je l’espère est en pleine forme! Alors, je disais…C’était l’Action de Grâce et, pour l’occasion, nous sommes allés passer la fin de semaine chez ma maman, dans le vieux village de Pointe-Claire. C’est toujours un bonheur que de retourner un peu dans sa maison d’enfance, non? Et aussi de prendre un vrai bon moment avec sa maman…Comme toujours on avait beaucoup d’activités au programme…Comme par exemple: Jeu des 4 jeux Jouer à des jeux de société avec les oursons. Petite Ourse apprend à perdre, Bébé Ours à jeter le dé sans le lancer loin-loin-loin… À chacun son défi! Ce jeu, je l’avais quand j’étais petite et, d’après ce que je constate, c’est encore un favori auprès des petits. Qui se rappelle des 4 Premiers jeux? Recettes Faire des photocopies de toutes les recettes de mon enfance, de ces recettes familiales et patrimoniales. Du Plum Pudding de mon Grand-Papa au Pain de Pique-Nique de ma maman, gâteaux d’anniversaires, gâteau renversé aux ananas, biscuits de Pâques et autres recettes découpées dans le journal…Je promets d’en partager avec vous, promis! Lire des livres de recettes, marquer les recettes inspirantes et aussi, cuisiner un peu. Nous avons très envie d’essayer la recette de pâtes à la courge et aux pignons de Nigella Lawson (livre Kitchen), entre autres… Compote Faire de la compote de pommes avec toutes les pommes que les oursons ont été cueillir. J’en ai des pots et des pots! Avec un peu de cannelle, sur du pain, ou encore, mélangée à du yogourt…Yum! (Admirez le bonhomme vert derrière: c’est notre premier essai de “peinture gonflable”…Recette à venir également!) Remèdes Aller magasiner des remèdes contre l’hiver… Une amie de ma mère recommande de prendre de l’huile de pépins de pamplemousse (attention, c’est hyper amer et je fais une grimace dynamique à chaque fois) pour prévenir le rhume, nous avons donc décidé d’essayer cette année. Au programme également: du Bio-K (yogourt very probiotique.) Ma pharmacienne le conseille à chaque changement de saisons pour booster le système immunitaire. J’en ai profité aussi pour prendre un vaporisateur pour la gorge (Echinaforce, à prendre aux premiers symptômes de maux de gorge), et aussi, du VegaOne, un réhydratant intensif pour après le sport ou encore, quand on est justement déshydraté. Comme des écureuils qui ont fait leurs provisions, nous voilà prêtes pour l’hiver! Bord du lac Il faisait un temps magnifique alors nous en avons profité à fond! Nous sommes également allées magasiner dans le village en faisant un petit arrêt chez Hatley (une marque canadienne dont j’aime les vêtements pour petits). J’ai eu un coup de coeur pour ces sous-vêtements de ski (ou ceux-ci) en micro-polar pour les petits… Eau chaude Nous avons aussi flâné sur internet tard le soir en googlant des têtes de lit vintage (pour ma maman), des chemises à carreaux (pour moi) et des draps monogrammés (pour nous tous)…Nous avons bu de l’eau chaude (notre signature drink; c’est bon pour le teint!). Nous avons flâné sur Barbour (ah, le plein-air à l’anglaise!), The Company Store (pour les draps monogrammés) et Brooks Brothers (on aime la collection Red Fleece!) Puis, ma maman m’a convaincue de rester debout pour aller voir Anne Dorval “perdre ses pinces à cheveux” sur On n’est pas couchés…Bien fatiguée mais surtout bien comme tout, je me suis couchée très tard, après avoir mangé une petite soupe en pouffant de rire et de fatigue avec ma maman au milieu de la nuit dans la cuisine. Bon, le réveil par Petite Ourse, très tôt, me demandant “des pastels gras pour dessiner une bernache du Canada pour la fête de l’Action de Grâce” a été un peu difficile mais sinon, la fin de semaine aura été parfaite. Seul constat; j’ai manqué un peu de temps-j’aurais bien aimé épiler un peu les sourcils de ma maman. Allez, on remet cela. Vous, vous avez passé une belle fin de semaine?

Boucle d’Or boude: l’Huile de Douche Amande l’Occitane

Boucle d'Or boude

Quand je vois qu’une marque lance la version Éco-recharge d’un produit de beauté, je me pose de sérieuses questions. Sérieuses.

Je me demande: “Hmmm…Il y a des consommatrices qui aiment ce produit à un point tel qu’elles se disent“:

-“Oh, j’adore ce produit mais j’en utilise tellement (il est tellement génial!) que je suis inquiète de tous les contenants vides que je laisse derrière. C’est un vrai problème. Je recycle, certes, mais ça n’est pas suffisant…J’en consomme tellement, de cette merveille. Je crains qu’une petite île de contenants de plastiques ne soit en train de se créer dans le Pacifique, à cause de moi…La marque DOIT faire quelque chose pour protéger l’environnement de ma consommation d’huile de douche. Il le FAUT.

Puis, je me dis: cette consommatrice, elle n’est pas seule! Il y a tout un marché de filles qui pensent comme elle. Au point où la marque, craignant que les ventes ne freinent à cause de cette préoccupation collective se doit de répondre à leur besoin, en leur disant: “Mais, pas de soucis: nous sommes à l’écoute, de vous et de l’environnement! À preuve: nous avons lancé des contenants que vous pourrez re-remplir de notre produit-culte en version Éco-Recharge, que, de toute évidence, vous consommez aussi vite qu’une pinte de lait“…

Alors oui, je suis dupe: quand je vois des Éco-Recharges, je me dis que les gens aiment, beaucoup, beaucoup.

Huile douche

C’est ce qui est arrivé avec l’Huile de Douche l’Occitane. Déjà, j’avais adorée le Concentré de Lait, une merveille… Puis, j’ai lu les avis sur l‘Huile de Douche, sur le site de la marque, (de vraies lettres d’amour…). Et, aussi, je me suis laissée convaincre par la vendeuse qui me disait que très vite, je serais de retour pour la recharge écologique, moi-aussi…Ah, l’Éco-Recharge! L’argument convaincant! Tout de suite, je me suis dit que cette géniale huile de douche aurait pu être un vrai problème pour l’environnement si ce n’avait été de l’Éco-Recharge. L’environnement aurait pu être victime du succès d’une huile de douche…Vous vous imaginez!!

Alors j’ai craqué.

Erreur. Cette huile, je ne l’aime pas du tout.

D’abord et surtout, cette huile, en ce qui me concerne, est occlusive. Elle semble boucher les pores de mes mollets, de mes genoux… Moi qui ai d’habitude une peau de crocro…Je déteste encore plus avoir des petits boutons sur les jambes, vous vous imaginez bien.

Ensuite, je n’aime pas son fini gras, pas soyeux du tout, qui perdure après le bain ou la douche. J’ai peur de tacher mon nouveau pyjama, c’est gras sous les ongles, c’est gras partout.

Et puis enfin, cette huile n’est pas écologique du tout: elle ne mousse pas, il en faut une tonne pour se laver tout le corps, et puis justement, je ne me sens pas “lavée” après, juste graissée. Son parfum est moins doux que le Concentré de Lait, trop sucré à mon goût…Pour une huile à utiliser dans le bain ou la douche, je préfère de beaucoup l’huile de camélia, d’amandes (pure, sans nom) ou même, l’huile d’olive fruitée (toutes ont un parfum plus neutre). Mon portefeuille préfère aussi, soit dit-en passant.

Enfin, j’ai maintenant un flacon plein d’une huile de douche que je n’aime pas…Je la recycle comment? Il y a une Éco-recharge pour ça?

Vous avez essayé cette huile de douche? Je suis la seule qui a été déçue?

J’y arrive presque!

Twist me pretty

Crédit Photo: Twist Me Pretty.com

J’obsède sérieusement sur cette coiffure aperçue sur Twist Me Pretty.com. C’est trop, trop beau. Je sens que ça pourrait totalement devenir ma coiffure signature, pour sortir comme au bureau. Je me pratique régulièrement, je fais des recherches sur des sites de noeuds (ouais, ça existe!!) et je sens que j’y suis presque…mais il y a une manoeuvre que je n’arrive pas à compléter, vers la fin. Et ça me fait tellement enrager. Mais bon, je ne désespère pas et dès que j’y arriverai, je vous raconterai! Abby de Twist Me Pretty semble dire que cette coiffure demande un peu de pratique justement mais qu’une fois qu’on a saisi, on peut la réaliser les yeux fermés!

Si, parmi vous, il y a en qui ont réussi cette coiffure noeud celtes, please: dénouez ce mystère pour moi! Bonne fin de semaine à toutes!