C’est parti!

C'est parti!Helloooooo! Ça fait trop longtemps, non? C’est parce que…je suis en vacances! Yes! Après deux jours de road trip (à travers la Pennsylvanie, l’état de New York, le Maryland, la Virginie, la Caroline du Nord, la Caroline du Sud, la Georgie, la Floride…) avec la famille ours et le chien incontinent et aussi tout plein de miettes de biscuits dans l’auto, nous voici loin très loin, way down South, où il fait mille degrés à l’ombre d’un palmier, bref, tout est parfait. Nous avons vu des dauphins, un lamantin, des lézards, des pélicans! Il fait soleil et l’eau est chaude. (Ah oui, et aussi, il y a eu un petit pépin avec internet, donc, mes excuses mais je n’avais accès à rien.)

Qu’à cela ne tienne! Me revoici avec un petit article sur mes “essentiels soins” de voyage. Bon, je vous préviens, moi et voyager léger ça ne va pas vraiment ensemble hein. Je suis  du genre scout-toujours-prête (y compris pour une séance d’aromathérapie sur la route ou un masque-éclat en paddleboard) vanity complet et routine compliquée à l’appui, c’est moi, même en vacances. C’est que, pour moi,  la routine beauté complexe fait partie intégrante de mon rituel vacances. Pour une fois que j’ai plus de temps! En plus, faire un masque pour moi, c’est limite faire la sieste: farniente. Je suis comme ça, je trouve ça reposant. Vous comprendrez donc que, pour moi, laisser ma brosse Clarisonic à la maison le temps de trois petites semaines, c’est juste si ça me cause de l’anxiété de séparation.

Bon, plongeons donc dans ma trousse! Je vais commencer par les produits de démaquillage! D’abord, après avoir lu sur Oh My Cream Magazine que le double nettoyage était LA meilleure manière de débarrasser la peau des produits solaires, je m’y suis mise aussi, surtout que Dermalogica propose des formats voyages parfaits. Je commence donc avec l’huile démaquillante Pre-Cleanse (j’adore! ma peau semble tellement en forme après!) qui se transforme en lait au contact de l’eau, puis, je fais suivre du Special Cleansing Gel, très bien aussi. Pour les yeux, je passe un petit coton imbibé d’Eau micellaire Bioderma, puis, je vaporise un peu de Maya Water (aux baies de goji!).

Avant le dodo, j’applique un peu de Sérum stimulant intensif Un Été à Hossegor d’Odacité, très efficace pour combattre les taches et prévenir/corriger le vieillissement (rappelez-vous, je vous avais parlé d’Odacité ici). La créatrice d’Odacité a d’ailleurs créé ce sérum pour sa maman, et lui a donné le nom de la ville où elles passaient leurs étés ensemble: j’adore. Mais ce que j’aime surtout, c’est l’éclat que l’huile de graine de carottes et de bleuets donnent à la peau et le fait que ce sérum estompe bel et bien les taches sans agresser la peau. Enfin, si je sens encore ma peau un peu serrée ou sèche en raison des éléments, j’applique aussi un peu de baume Skin Relief de CV Skin Labs, ça calme tout et on se sent tout de suite plus confortable. C’est aussi mon baume à lèvres!

Le matin, après avoir nettoyé ma peau à la Maya Water, j’applique quelques gouttes de sérum C E Ferulic de Skinceuticals. Ce sérum, recommandé par Sacha, ma gourou belle peau chez Victoria Park, contient de la vitamine C L-Ascorbique, de grade médical. Une fois appliqué, ce sérum offre une photoprotection huit fois supérieure à celle de la peau nue, qui dure jusqu’à 72 heures et ce, même si on lave ou frotte la peau. Mais surtout, il neutralise les radicaux libres des rayons UVA, UVB et infrarouges A, protège de la pollution, et repulpe et lisse la peau. On dit donc de ce sérum que c’est un complément essentiel à la protection solaire aussi, comme je suis sujette aux taches pigmentaires, je ne prends aucune chance. Le gros plus? L’éclat immédiat de la vitamine C, qui est indéniable (à preuve), mais aussi, le simple fait que depuis que je l’utilise, j’aime mieux ma peau avec que sans (elle a l’air plus fraîche!).

Au rayon des masques, j’ai été raisonnable: un seul m’accompagne! Mais attention, ce masque sais tout faire et surtout, il est vraiment très apaisant, ce qui est idéal quand on est en vacances! Il s’agit du Calendula Hydrating and Toning Mask de John Master Organics, une merveille qui est d’ailleurs parmi les meilleurs vendeurs de la marque. Autant il est apaisant au contact, la pose est également vraiment relaxante (rien ne tiraille, super combo, parfait devant la télé de fin de soirée). Et au rinçage? La peau est rebondie, rayonnante et sans rougeurs. Bref: c’est le best of everything. 

Enfin, il y a ma sublime et complètement mythique huile multi-usage Melchior et Balthazar. Dès que je me douche après la plage, je m’en enduis de la tête aux pieds, en passant par le visage et même jusqu’à la pointe des cheveux. Mes cheveux sont tout dorés, bien brillants, lustrés et sans frisottis, ma peau, elle, est sublimée, douce comme du satin et belle comme jamais. Cette huile d’argan vraiment inodore, soulignons-le, est devenue un vrai incontournable de vacances.

Si je sors, je m’enduis de lotion Prtty PeauShun (teinte dark), une lotion aux reflets dorés mais sans pigments visibles, que je suis vraiment contente d’avoir achetée! La peau semble lustrée, dorée, mais on ne voit vraiment pas de brillants. Seul bémol? Elle est un rien collante. Enfin, au rayon des produits un peu disparates, il y a aussi une mini brosse Widu, un scellant à rallonges de cils Mise-en-Cils (un must pour les protéger de l’humidité et de la crème solaire), mon déo Soapwalla, un gel douche Caudalie Pêche de Vigne (prendre une douche parfumée après la mer, c’est un grand plaisir de la vie), le parfum Beach de Bobbi Brown qui sent l’été et toujours, mon essentiel bonnet de douche Hello Kitty!

Ah oui, et pour les soins solaires visage j’applique le Anthélios Ultra-fluide (cette fois, je me suis trompée et j’ai pris le non-teinté, oups), la poudre ColorScience Sunforgettable et aussi, le gloss protecteur SPF 35 ColorScience (teinte Clear) qui est tout aussi géniallissime!

Voilà pour mes essentiels de vacances! Vous me dites ce qu’il y a/avait/aura dans votre trousse de vacances, que vous soyez minimaliste ou non? Au plaisir de vous lire!

See you soon,

Goldilocks in Florida!

D’un weekend à l’autre

Summer campC’est l’été et je ne vis que pour les fins de semaine. Pour partir et vivre en totale ambiance summer camp. Sauter dans le lac, observer des papillons, vivre sans internet because il n’y a pas d’internet là-bas, lire sur un quai et cuisiner des recettes d’été…rien ne vaut une fin de semaine en pleine nature pour remettre les idées en place et les priorités en perspective.

Le petit moins? Les sacs à faire et défaire chaque weekend et les essentiels que l’on oublie à force de les transférer d’un sac à l’autre. Ma solution? Un petit kit spécial chalet qui reste au fond de mon sac avec tous mes incontournables spécifiques beauté de camp d’été. Voici, voici ce qu’il contient:

Camp kit

D’abord, j’ai un nouveau coup de coeur bouteille d’eau. Et on sait toutes que l’eau c’est la solution #1 belle peau. J’adore toujours autant ma bouteille BKR (vue ici) mais celle-ci, la Klean Kanteen (teinte Pink Anemone), est en acier inoxydable plus résistante et mieux adapté à ma vie mouvementée. Ce que j’adore? Le bouchon en caoutchouc qui fait qu’elle ne fuit jamais, même à l’envers, à côté du MacBookAir, avec des dossiers (quoique, j’évite tout de même hein: ne jouons pas avec le feu). Mes oursons ont aussi les mini formats, pratiques pour boire beaucoup quand il fait chaud mais aussi, pour ne pas faire de dégâts dans l’auto.

Ensuite, une protection solaire visage: la Anthélios Minérale Teintée de La Roche-Posay (vue ici) est mon choix du moment, satisfaisante comme tout, excellent rapport qualité-prix.  Pour les retouches sur le quai ou en bateau, vive le pinceau SunForgettable de ColourScience, tellement pratique car on peut aisément l’appliquer à l’aveugle, no mirror necessary. Ce produit est mon grand coup de coeur de l’été, c’est mon essentiel de scout, mon plan B, mon filet de sécurité solaire. L’autobus tarde à arriver? Hop, de la poudre solaire. Pas de table à l’ombre? No worries. La météo a changé et j’ai envie d’en profiter? La poudre SunForgettable est là pour moi, invisible mais protectrice. Je viens d’ailleurs d’aller me procurer une recharge chez Victoria Park.

Kit 2

Si j’expérimente avec tout plein d’autre déodorants ces jours-ci (juste pour voir), pour l’instant, rien ne vaut celui de Soapwalla Kitchen (vu ici), et ce, surtout en milieu sauvage. En effet, non seulement il est absolument impeccable côté protection, mais au surplus, son parfum hyper neutre n’attire pas les moustiques. Et moustiques il y a, croyez-moi.

D’ailleurs, pour protéger la famille Ours des moustiques, nous utilisons le Anti-Bug Balm de Badger. Oui, il sent vraiment fort la citronnelle (“Ça sent Beurk!” dixit Bébé Ours), mais ce produit offre une protection assez efficace et naturelle contre les bibittes. Mais bon, comme ça n’est pas parfait, l’an prochain je compte bien essayer l’huile hydratante insectifuge Patio Oil de Jao ou encore, le Manitoba Mist, deux options naturelles qui récoltent tous les honneurs.

Pour les petites écorchures et égratignures j’ai aussi avec moi le First Aid Salve de MJ Herbals, une gelée antiseptique et antibactérienne cicatrisante et sans pétrole qui sent bon les herbes. Je l’utilise aussi sur mes lèvres et cuticules, c’est un super produit multi-usage, un peu comme la Waxelene (mais en version un peu parfumée). Et enfin, j’ai toujours avec moi l’huile De Mamiel Altitude Oil, une vraie merveille qui sent la forêt (merci l’huile de pin) avec laquelle je parfume mon oreiller histoire de bien dormir et de me sentir revigorée. Après plus d’un an d’utilisation assidue, je confirme: cette huile n’a pas son pareil pour désembrumer les esprits et nous faire sentir bien, juste vraiment très, très bien.

Vous, quels sont vos produits chéris de fin de semaine? Vous profitez des weekend comment?

Peau de miel

Miel

“And remember: beeeeee yourself!”

–Le génie dans Aladdin de Disney (déguisé en abeille)

C’est la catastrophe : les abeilles ne vont pas bien; nous vivons l’effondrement des colonies d’abeilles. Voici donc un petit article pour leur faire honneur et pour leur dire merci pour tout leur travail : voici mes produits de beauté Made in Beeland préférés. (Avis aux abeilles toutefois : une expression plus concrète de ma gratitude vous attend dans ma cour où j’ai planté un mix apetissant de fleurs sauvages en vrac. Je vous attend.)

D’abord, il y a le Honey Mud de May Lindstrom dont je vous ai souvent parlé; une soie nettoyante câline qui peut à la fois servir de nettoyant douceur, à la fois de masque éclat. Un régal pour la peau et sur le bout de langue (j’ai goûté, ça sent tellement bon!) ce produit polyvalent semble réveiller ma peau quand elle est en mode paresse et faire remonter le rosé vers la surface. Douceur inouïe (on a l’impression de se laver le visage avec un dessert fouetté) mais éclat garanti : the Honey Mud est travaillant comme une abeille, doux comme une fleur. Je l’utilise davantage en masque (pour économiser le produit car je l’aime beaucoup), à raison d’une à deux fois par semaine.

Ensuite, revoici mon substitut pour la gelée de pétrole, le produit que toute la famille utilise: j’ai nommé la Waxelene (plus amplement décrit ici). À base de cire d’abeille ce produit à la texture lisse vient à bout des pires plaques de peaux sèches, des lèvres gercées et des talons malmenés comme des sourcils rebelles. Prix vraiment correct, texture non-granuleuse, un rien collante mais non coulante (bref, juste comme j’aime), composition absolument impec et plusieurs formats disponibles – je ne saurais trop recommander la Waxelene. C’est le seul et unique substitut qui peut remplacer (et surpasser de milles lieues) la gelée de pétrole conventionnelle…sans pétrole. Merci les abeilles.

Voici un grand nouveau qui me faisait envie depuis longtemps : le masque Aura Manuka d’Antipodes, cette belle marque de Nouvelle Zélande maintenant disponible chez Crèmes Etc. Ce masque a un statut déjà culte; il est partout depuis un bon moment et, vous le comprendrez, la masqueholique en moi mourrait envie de l’essayer. Ultra-équilibrant, c’est un masque qui, je pense, saura plaire aux peaux mixtes. D’abord, il calme tout, les rougeurs comme les petites imperfections. Toutefois, il faut le préciser : le Aura Manuka n’est pas asséchant du tout, au contraire, je le trouve même très hydratant, sans être gras. En plus, le parfum de vanille-mandarine « rebalance notre aura ». Et qui n’a pas besoin de rebalancer son aura, hein? Texture crème, ingrédients antibactériens (merci, miel manuka, remède belle-peau des Maoris, mmm!), j’aime que ce masque, une fois appliqué, permette de vaquer à des occupations semi-sociales. En effet, pas de masque opaque avec le Aura Manuka, pas de masque de boue noire qui sèche en masque de Batman, non: le Aura Manuka s’apparente en texture au Baume Beauté Éclair de Clarins, clair comme un hydratant. Idéal pour un coup d’éclat (je le fais même le matin), idéal en masque hebdomadaire, cette merveille permet de sortir les poubelles, d’aller chercher le journal ou même d’aller consoler bébé dans son lit sans provoquer l’hystérie. To the BatBaby!

Petite note pour celles qui ont envie d’un masque de miel manuka mais n’ont pas accès aux masques précités, on peut très bien se faire notre propre masque avec un pot de miel, façon Winnie The Pooh. Pour ce faire, il suffit de se procurer un pot de miel manuka dont j’ai explicité les vertus ici (disponible en boutique d’aliments naturels) et de bien se tartiner le visage et le décolleté. On marque une pause et puis hop, on rince (en portant une attention particulière aux sourcils et à la racine des cheveux). Vous verrez: votre peau vous dira merci et votre compte bancaire aussi.

Enfin, histoire d’avoir les lèvres sucrées au miel également, il y a, bien sûr, le Baume Rêve de Miel de Nuxe (longtemps un chouchou), mais aussi, le Lip Shimmer Burts Bees (j’aime la teinte Peony, très naturelle). Enfin, je vous nomme à tout hasard un petit tube absolument miraculeux mais impossible à trouver (je l’ai acheté dans une mini boutique in Florida), le Oh la Zum! de Indigo Wild, un baume à lèvres miel-vanille absolument divin. Si jamais vous le croisez, ne vous posez pas de questions et faites-en des stocks! Vous ne le regretterez pas, c’est promis.

Bee chic

Au rayon des bijoux je ne peux passer sous silence la collection Bee Chic de Birks lancée cet été pour venir en aide à nos amies les abeilles : un pendentif à alvéole avec une mini “abeille” (une petite citrine) qui flotte sur la chaîne. Tout simplement parfait; c’est juste le « bijou de peau » comme j’aime, un rien abstrait, le bijou qui s’harmonise avec tout et qu’on n’enlève jamais. Un pourcentage des ventes est versé au Honey Bee Research Centre de l’Université de Guelph, qui cherche à améliorer la santé des abeilles et prévenir le dépérissement de leurs colonies.  Et pour celles qui ne l’ont pas vues, je vous invite à aller voir la magnifique ruche urbaine imaginée par l’artiste Laurent Lamarche, au magasin du Square Phillips qui me fait penser à une oeuvre Escher en 3D mais en version Litebrite. Ah oui, et je veux aussi installer une ruche urbaine sur ma terrasse…

Enfin, je vous laisse avec une petite phrase que j’aime bien et motive à être sympa : «On attrape davantage de mouches avec du miel que du vinaigre ». À nous le charme ensoleillé, donc, auquel tous se colleront.

Blue Crush

ScrubFreshRien de plus frustrant que de passer une soirée à se faire un vernis parfait pour se rendre compte le lendemain vers midi que nos ongles sont déjà tout écaillés. Autant sur les autres filles j’aime le petit côté rockstar qu’un vernis imparfait peut conférer (une aura de coolitude sombre, un peu au même titre que les bas résille déchirés), autant sur moi je suis incapable d’assumer. Sur moi, des ongles écaillés, ça me stresse, ça m’angoisse, ça me donne des frissons. Et puis, je me demande ce sera quoi la prochaine étape: les bas résille déchirés, justement? La coolitude sombre sur moi, ça ne marche tout simplement pas.

Comment je gère? D’abord, j’ai toujours des lingettes de dissolvant dans mon étui à maquillage. Je préfère de loin être carrément nue de l’ongle que partiellement habillée. Et aussi, je prends le temps de faire une bonne préparation de l’ongle pré-manucure afin d’assurer une meilleure longévité au vernis. J’ai récemment découvert la solution ScrubFresh de CND, un petit liquide bleu à appliquer sur les ongles propres pré-vernis. Il s’agit d’une solution nettoyante et désinfectante qui assèche la plaque de l’ongle pour permettre une meilleure adhérence . C’est l’étape ultime avant l’application de la couche de base ou de la couleur: huile naturelle, résidus de savon ou d’hydratant, particules issues du limage, tout disparaît… Moi qui ai toujours utilisé de l’alcool à friction pour cette étape je note une belle différence sur la tenue de mon vernis depuis que j’ai fait le saut vers le ScrubFresh. À moi la brillance miroir. À moi le vernis parfait plus longtemps. (Eh non, les bas résille déchirés c’est pas pour maintenant.)

P.S Le ScrubFresh est un produit professionnel, aussi, pour se le procurer il suffit de demander aux esthéticiennes qui utilisent les produits de la marque CND (Shellac ou Vinylux). Pour ma part, je m’approvisionne auprès de Denise, mon esthéticienne, au Local B. À noter aussi il faut très, très peu de produit alors un flacon durera très, très longtemps, contrairement à du dissolvant.

Soleil urbain

Soleil urbainSouvent, quand les magazines parlent de beauté d’été ils parlent de belle peau en maillot, de cheveux défaits dans le vent, de maquillage à l’épreuve du paddleboard. Mais on ne parle pas de la chaleur dans le métro, du fond de teint qui fond avant même que l’on soit rendue au coin de la rue ou du coup de soleil que l’on attrape le midi en terrasse. Et puis, tous ces casse-têtes : comment appliquer de la crème solaire quand on est maquillée pour la journée? Comment matifier sans ajouter trop de matière? Comment avoir bonne mine alors que même boire une limonade est trop énergivore? C’est bête: on nous parle du vanity parfait pour Ibiza alors que la plupart d’entre nous sont au bureau, maquillées plus ou moins comme d’habitude, un petit cardigan sans le sac à main. Mais il y a moyen de se mettre en mode estival en ville, d’apporter un peu d’été avec nous dans notre cubicule. Accueillons donc mes essentiels estivals pour le soleil urbain, testés et approuvés au bureau, dans le métro, au parc, à l’épicerie, chez le coiffeur, dans des taxis sans air climatisé, au pique-nique de fin d’année de la garderie, dans la maison et même sous la pluie. Non, Ibiza this is not. Mais mon vanity est tout aussi fun!

Le petit plus ensoleillé dont je ne suis pas prête de me désenchanter? Le Addition-Éclat de Clarins (je vous en avais parlé ici), que je mélange à ma crème de jour tous les matins. Après tout, c’est l’été et j’ai envie d’un éclat de vacances, très chic avec la chemise blanche. Je ne saurais assez vous recommander l’achat de ce produit : j’y ai converti tant de femmes de mon entourage que je ne compte même plus! Je devrais être porte-parole pour ce produit, sérieusement.

Ensuite, la protection solaire. Comme j’ai eu de la difficulté à trouver de la protection solaire bio et teintée récemment (Coola était en rupture de stock), je me suis rabattue sur la Anthélios teintée de la Roche Posay. Rien à redire, si ce n’est qu’une petite précision. La marque la dit « Ultra-fluide » et, en effet, oui, fluide elle est. On aurait même pu parler de super-ultra-totalement-fluide-coulante-qui-file-entre-les-doigts-fluide. En ce qui me concerne, je préfère les textures un peu plus satinées, un rien plus siliconées. Mais bon, je suis certaine que les peaux plus grasses, elles, aimeront la texture Ultra-fluide (oui, disons-le) et non grasse de cet excellent basique.

Pour le teint, après l’avoir testé en version échantillon, j’ai craqué pour le fond de teint Joli Teint de Guerlain. Très près d’une BB cream en texture, cette merveille fait une peau vraiment parfaite, parfaitement éclatante, mais surtout, un teint chaud un peu hâlé qui tient. Sous le soleil, avec l’humidité : rien ne bouge avec le Joli Teint, il ne nécessite pas vraiment de poudre pour bien tenir et je me passe même de cache-cernes (je sais : moi-raton-laveur se passe de cache-cernes!! C’est génial!). Enfin, comme il a vraiment un rendu et une texture seconde peau, c’est le produit tout indiqué pour ces jours où l’on n’a pas vraiment envie de se maquiller pour vrai.

Puisque le Joli Teint est censé travailler main dans la main avec la poudre Terracota de Guerlain, j’ai ressorti la mienne pour voir si le partenariat était vraiment à la hauteur de la promesse de la marque. Mon verdict? C’est le duo rêvé du moment : moi qui, depuis longtemps aimait bien cette poudre bronzante (j’ai la teinte 02 Blondes de la gamme Light Sheer), elle a pris les devants comme grand chouchou du moment. Et au cas où vous vous posiez la question : oui, le rendu est très, très semblable à la pub mettant en vedette Natalia Vodianova. Pour une fois, on ne peut pas parler de fausse présentation.

Sur le haut de l’os de mes joues, j’applique une pointe d’enlumineur Bobbi Brown Shimmer Brick teinte Pink Quartz. Je l’ai ressorti en lisant qu’Olivia Palermo en était fan. En effet, après ma phase Kate Bosworth, j’entre dans une phase Olivia Palermo de mon existence (version blonde hein), un peu comme Picasso a eu sa période rose ou sa période bleue. Je vous en reparlerai (d’Olivia, pas de Picasso)! Enfin, j’avais oublié combien ce fard fait du beau travail pour sculpter les joues et accrocher la lumière! La meilleure partie? Il est encore plus joli sur les paupières, qu’il rend comme lumineuses-transparentes, comme celles d’une sylphide. En plus, quel bonheur d’avoir un tel produit multi-usage sous la main, qui s’applique en moins de 20 secondes! Parfait pour ces jours chauds et humides! Parfait pour le sac quand on fait plein d’arrêts (maison, gym, chalet, zoo, piscine, etc.)!

Sur les ongles, depuis le début de l’été je suis obsédée avec le vernis Dior teinte Aventure, un rouge-orangé ultra-chic mais moderne-choc qui contraste bien avec la peau hâlée. Je le porte autant sur les mains que les pieds et on me fait tout plein de compliments.

Et puis, pour vraiment sentir la plage, je me vaporise du parfum Beach de Bobbi Brown qui sent… la crème solaire Coppertone. Vraiment, c’est un concentré de Coppertone. Ça sent les vacances, la plage, les cours de natation, la peau bien chaude, ensoleillée, le camp de vacances et les ballades en vélo. Ça sent le bonheur et le soleil. C’est mon parfum de l’été.

Sunforgettable

Ahh oui, j’oubliais : pour les petites retouches de milieu de journée, sur le maquillage, je ne me passe plus de la protection solaire en poudre Colorescience Sunforgettable SPF 50! En rupture de stock constamment (je l’achète chez Victoria Park), cette merveille s’applique sur le maquillage, par petits mouvements de style « Nike Swoosh » (c’est-à-dire en traçant le crochet du logo Nike). Cette poudre à pinceau intégré, rechargeable dépose un voile presque translucide de protection solaire sur le visage qui, ni vu ni connu, matifie  tout en faisant écran. Et puis, contrairement à la poudre Peter Thomas Roth semblable (que j’avais boudée ici) celle-ci n’a causée aucune réaction, aucune imperfection. À nous le lunch en terrasse, donc!

Vous, vous êtes en ville ces jours-ci? Quels produits vous aident à rêver à l’été? Et à rester fraîche quand il fait 40 degrés? … À moins que…vous soyez à Ibiza??? Si c’est le cas je veux tout savoir aussi, question de rêver un peu!

Encore une (irréa)Liste

listeL’été c’est le temps pour prendre son temps, pour rêvasser et aussi, pour se faire une liste inspirée des vacances et de la nature, aussi inaccessible soit-elle. Une liste pour être la fille en chemise blanche, avec des cheveux de plage (fous juste assez, mais pas trop), les lèvres la teinte perfect pink, la peau qui sent la corde à linge. La fille qui lit Limonov mais aussi, des trucs denses mais avec une attitude hyper nonchalante, du style, “Ah, je lis Wittgenstein? Tiens, je n’avais même pas remarqué. D’ailleurs, ça se lit tout seul…” Je ne sais pas pour vous, mais c’est bête: j’ai parfois l’impression que je suis à un mascara près de lire Wittgenstein. Que je suis à un rouge à lèvres d’être la fille qui cuisine des trucs élaborés la semaine, genre croûte de pizza à la farine de kamut aérienne. J’ai l’impression que je suis à un cache-cernes près d’être la fille qui se lève d’un bond, l’esprit clair, inspirée par l’aube et ses possibilités.

Vous êtes aussi comme ça? En gros, je suis à quelques produits près d’une meilleure version de moi-même! Ma liste d’envie est donc très virtueuse: elle représente le dépassement, l’amélioration de soi, cette fille parfaite qui me regarde et me fait signe de la suivre vers un demain plus brillant. Mais bon, je ne suis pas dupe. On ne devient pas plus sympathique avec un nouveau lipstick, no way. Enfin, c’est quand même bon de rêver.

Encore une (irréa)Liste d’envies, donc.

Pour être la fille qui dort plus et mieux, et se réveille avec un teint éclatant, il me faudrait…

Crédit photo: Sephora.com

Crédit photo: Sephora.com

D’abord, tout en haut de ma liste il y a…Le Good Genes Treatment de Sunday Riley. Il a suffi de la mise-en-garde de Ruth de A Model Recommends Attention, cet article va créer des besoins ») pour que tout de suite ma curiosité soit piquée. (Comme si je n’avais pas assez de besoins comme ça!). Ce sérum, genre d’agent exfoliant surpuissant qui travaille la nuit, fait une peau de rêve et révèle, semblerait-il un teint vraiment éclatant. D’ailleurs, Ruth compare l’éclat de la peau post-sérum à une session d’électrochocs suivie d’un bain de glace…Ça me fait à la fois peur et m’attire terriblement. Avec mes petites taches de grossesses qui refont surface avec la chaleur j’ai le pressentiment que ce serum serait la solution peau parfaite alors, inutile de vous le dire, il figure en tête de liste!

Pour être la fille motivée à aller courir à 5h du matin, au Parc Lafontaine, il me faudrait…

Credit photo: Prtty Peauchun

Credit photo: Prtty Peauchun

La crème corps teintée Skin Tight de Prtty Peaushun! Ça faisait longtemps que j’avais l’œil dessus et puis hop, j’ai vu que même Goop en a parlé il y a quelques semaines. Résultat : là, c’est décidé il me la faut d’urgence! Composition plus-que-parfaite, il s’agit en fait d’une lotion teintée (mais pas auto-bronzante) qui gomme les défauts et « raffermit». Résultat : la blogosphère verte (et moins verte) est folle de l’éclat sublime qu’elle confère aux peaux les plus insécures et les maquilleurs ne jurent que par ce tube-gourde. J’adorerais utiliser cette lotion en lieu et place de mon vaporisateur jambes parfaites Sally Hansen (très efficace tout de même) pour camoufler mes piqûres de moustiques/éraflures/veines apparentes et faire des jambes longues et parfaites naturellement.

Pour être la fille très pure, toute simple, qui lave son linge à l’eau de pluie et a une peau parfaite naturellement il me faudrait:

Crédit photo: Clementine Fields

Crédit photo: Clementine Fields

Des produits CV SkinLabs! J’avais reçu un échantillon du Restorative Skin Balm et, comme ça avait été le grand amour, je m’étais dit que je le rachèterais. Je pense d’ailleurs que ce serait la crème idéale à utiliser après le sérum de feu et de glace Sunday Riley (précité) car justement, je l’avais trouvé totalement apaisant. Un vrai efface-rougeurs! J’ai aussi très envie d’essayer leur hydratant de même que leur Rescue & Relief Spray. En gros, j’ai eu un énorme coup de coeur pour la marque, malgré les emballages digne de produits d’entretient ménager.

Pour être la fille radieuse et toujours de bonne humeur qui s’exclame “Oh, mais tu en as du talent, toi!“quand elle découvre que Bébé Ours a créé une oeuvre encre-et-étampes-sur-divan-blanc…: 

Crédit photo: Studio78 Paris

Crédit photo: Studio78 Paris

Il me faudrait le maquillage de la marque française et bio Studio 78 Paris (ici pour le site français, ici pour commander depuis l’Amérique)! D’abord, à priori et sans même avoir essayé quoi que ce soit, j’adore tout. (Bravo l’esprit critique) À commencer par ce petite texte de présentation de la marque:

L’histoire commence à Paris dans un studio de make-up, le n°78. Une naissance. Celle de Mademoiselle M. – « Comme elle est jolie… Comme elle chic. Peignons-lui un sourire ! », s’exclament les pinceaux du studio. – « NOOON. J’ai des allergies ! » s’exclame Mademoiselle M. – « Des allergies ? Au sourire ? » – « Non. Au maquillage. », répond-t-elle. « Il me faut du bio. De l’écolo-chic. Je suis née pour l’inventer. J’ai le concept, la vision. Ce sera une gamme de make-up pour femmes allergiques, à l’air chic. »

Du maquillage beau, bon, bio (Ecocert), donc, mais aussi des teintes qui ont l’air charmantes, des produits qui font rêver. À commencer par les blushs, intitulés “On se promène” alors que les teintes spécifient le lieux (“Sur la plage”, “Dans les champs”, Dans les Bois“), les poudres bronzantes “On s’évade” ( teintes “Sur le sable Blanc”, “Sur le sable du désert“), les produits à lèvres “On s’aime” (teintes “Un peu”, “Beaucoup“, …) et aussi les “On se marie“… Bref, tout est bien pensé, tout fait rêver de collines enneigées, de ciels clairs et de teints encore plus clairs. Hop, sur ma liste!

Pour être la fille toujours prête (un pique-nique? une épidémie? un party?)…

Crédit photo: Crèmes Etc.

Crédit photo: Crèmes Etc.

J’aurais envie d’essayer l’aseptisant à mains de la marque Jao : complètement naturel, il contient de l’alcool éthylique qui est moins asséchant pour la peau. Et puis, tant qu’à passer une petite commande sur Crèmes Etc (que j’adore). je prendrais aussi l’huile anti-moustiques de la même marque (la Patio Oil qui, dit-on, est une merveille) et aussi, un tube de Goé Oil pour mes vacances, que j’avais adorée (voir cet article d’il y a mille ans).

Pour être la fille aux joues de poupée et lèvres roses veloutées, je crois qu’il me faudrait:

Crédit Photo: Lipstick Queen

Crédit Photo: Lipstick Queen

Le nouveau petit compact Oxymoron de Lipstick Queen, le Open Secret. J’adore la texture de ces fards mi-mats victoriens en texture mais art deco en emballage. Je vous en avais parlé ici, (dans cet autre article également vintage de moi-même) les Oxymoron font des totales lèvres et joues à la Jane Austen. Seul reproche? Depuis le lancement, avec toutes les teintes neutres disponibles , je trouvais qu’il manquait sérieusement de teinte ensoleillées, de roses pétillants, plus enthousiastes et plein de bonne humeur. La fondatrice Poppy King a, de toute évidence, lu dans mes pensées en proposant ce rose-corail rayonnant, qui promet lèvres et joues rosées totale texture pétale.

Il me faudrait quelques pièces vestimentaires, just because. 

Crédit photo: Party Skirts

Crédit photo: Party Skirts

Je suis tombée raide dingue en amour avec la collection de jupes PS Edition de Party Skirts, à pois ou rayée marine, en version mini et midi mais aussi la teinte rose ballet très Grace Kelly (comment choisir?)! Comme les fondatrices de la marque, moi aussi je compte porter la mini avec des chaussures Keds blanches (que je viens d’acheter). Pour mes looks de weekends, j’adorerais un t-shirt Wildfox tout doux, mais également un t-shirt Weezer vintage (rarissime mais je ne désespère pas), que je porterais avec des shorts de denim et un sac Chanel.

Pour être être une fille bien à l’ordre et bien organisée. Et ne plus jamais m’exclamer: “Ah oui, justement, mes essuie-glaces vont mieux soudainement. J’allais vous appeler- quelle coïncidence!” quand le garage appelle pour demander si j’ai oublié le rendez-vous.

Crédit photo: Lilly Pulitzer

Crédit photo: Lilly Pulitzer

Je rêve d’un agenda Lilly Pulitzer pour organiser ma rentrée, bien complet avec des autocollants festifs (absolument essentiel, les autocollants festifs!). Ces agendas août 2014 à décembre 2015, bien colorés en teintes de vacances, tout plein d’aquarelles très Lilly et de petites pensées sympathiques ambiance sorority girl sont en rupture de stock à chaque année. Cette année, je compte m’y prendre d’avance puisqu’ils viennent d’être mis en marché (et en plus, oh, il y a une promotion où la marque offre des stylos imprimés festifs. Essentiels, les stylos imprimés festifs!) Voilà, je confirme : je crois bien craquer pour l’imprimé Trippin’ and Sippin’. Voilà pour mon (Irréa) Liste du moment! Vous me dites la vôtre? Vous rêvez de quoi en ce moment?

P.S. Clementine Fields (que j’adore!) propose aux lectrices de Boucle d’Or un rabais exclusif! Avec le code BOUCLE, obtenez 10% lors de tout achat sur le site, et ce, jusqu’à mercredi le 9 juillet à minuit (HNE). Ils ont CVSkinlabs, Ilia, les parfums Roots Rose Radish, le maquillage Studio 78…Yay!

Le jardin des sirènes

Ylang ylang & Grapefruit

Crédit photo: Roots Radish Rose

Depuis que j’ai vu (et senti!) les parfums de Roots Rose Radish, je m’étais promis de vous en parler. J’adore ces parfums solides coulés dans des coquillages nacrés, de vrais de vrais accessoires de sirènes…Il s’agit de parfums bios, formulés à la main en Nouvelle Angleterre en petite quantité par la créatrice (également cultivatrice, herboriste et sage-femme) très éco-consciente dans sa production. Je vous encourage à aller voir les magnifiques photos de son atelier ici! Les huiles sont, autant que possible distillées à la main, les récoltes proviennent de fermes locales et les pratiques de la marque incluent, autant que faire se peut, la cueillette sauvage dans des environnements auto-régénératifs…D’un romantisme fou! Car oui, Roots Rose Radish souhaite que ses produits soient non seulement bons pour notre santé à nous mais également pour celle de la planète… Bref, cette marque a tout bon côté éthique et composition mais il faut aussi le souligner : les parfums sentent super bon!

Mon chouchou à moi? Le petit dernier, le Ylang-Ylang & Grapefruit (Ylang-Ylang-Pamplemousse), tout pétillant pour l’été, frais comme un jus en terrasse. Mais celles qui préfèrent les parfums plus chauds ne seront pas en reste : Rose Frankincense & Patchouli est sulfureux, le Vetiver & Lemongrass quant à lui, sent le jardin, sans parler du Jasmine & Clary Sage et du Cedarwood Myrrh & Clove…Autant de petits trésors à la tenue vraiment raisonnable et qui, avouons-le, sont juste trop chics sur le vanity des vacances.

Crédit photo: Roots Radish Rose

Crédit photo: Roots Radish Rose

Cette marque funambule marche sur un fil, entre simplicité naturelle et grand luxe et nous, les sirènes en dessous, on attrape les coquillages qui tombent sur son passage : de vrais trésors au sillage tout doux qui colle à la peau. Attention, marins et poissons, vous aurez été prévenus.

P.S. La marque propose aussi une belle sélection d’autres produits qui font envie, comme le baume à lèvres à la rose ou encore, l’huile pour le visage…Les avis sont assez unanimes d’ailleurs: Roots Rose Radish est, selon mes prédictions, une belle marque artisanale dont l’aura brillante annonce un futur étincelant.

Boucle d’Or boude: la fraîcheur de la ferme

Boucle d'Or boudeCela faisait longtemps que je voulais partager ma déception des produits de beauté Farm House Fresh avec vous. Cette marque, j’en avais rêvé sans véritablement faire de recherche, j’avais été vendue au nom et au concept. D’abord, certains produits sont classés “Favoris d’Oprah”, ensuite, tout me faisait rêver: de l’emballage un peu maison à l’aura très ferme du Texas des petits pots- à se demander si les produits contiennent du moonshine ou de l’eau parfumée, des lemon squares ou des pains de savon. Bref, j’avais tout simplement cherché les points de vente, pour me rendre compte qu’il y en avait un tout près de la maison où nous passions nos dernières vacances. Pas une petite boutique n’importe quoi, une grange ou un comptoir de vente de garage, non: la boutique du spa du Ritz, signe annonciateur de la qualité de la marque, j’en avais le pressentiment. En gros, tout augurait bien pour Farm House Fresh: du concept, aux petits noms (Ohhh, la crème à mains Fluffy Bunny! (traduction: lapin tout doux) Oh, l’exfoliant Smooth as a duck’s butt” (traduction: “Doux comme le derrière d’un canard”)”, je m’imaginais, déjà belle du Sud des États Unis, joues rosées et peau douce, assise sur la galerie, buvant un sweet tea, parlant avec un accent à la Scarlett O’Hara et écossant des petits pois. J’anticipais déjà que j’adorerais et que je vous ferais un super article. D’ailleurs, il faudrait que j’aille dans une ferme faire mes photos. Ou simplement que je trouve des lapins et des canards. Ouiiiii. Des lapins. Préférablement, des lapins à oreilles molles, c’est encore plus câlin! (J’adore les lapins à oreilles molles!)

Aussi, un midi, alors que les petits et Papa Ours faisaient la sieste sur la plage, hop, je prends le board walk et je me faufile à la boutique du Ritz, les pieds encore plein de sable. Ouf, il y a les produits Farm House Fresh à la boutique! Bon, pas grand chose, hein. En fait, il ne reste presque rien. Mais c’est bon signe: c’est populaire! Je choisis rapidement l’huile pour le corps, la Agave Nectar Ageless Body Oil, laquelle j’estime sera parfaite pour donner un éclat à mon bronzage dans ma robe soleil, pour me réhydrater après une journée de plage.

Farm House Fresh

Le soir, en sortant de la douche, je sors ma petite boîte de mon sac de plage et commence à me tartiner. Je suis tout de suite saisie à la gorge par le parfum du produit, une odeur hyper artificielle de plasticine/jouet en caoutchouc. Je continue à appliquer le produit, mais non, aucun doute: je sens la version cheap d’un bébé Corolle. Ma peau, quant à elle est loin d’être douce, non, elle est si collante que le produit, une fois appliqué, ne permet aucun massage. Une vague sensation de peau échauffée gagne mon épiderme, puis, ça me gratte, rien n’est confortable. Non, ça n’évoque rien de la ferme si ce n’est que les démangeaisons des hautes herbes et l’envie intense de prendre une douche parce que la peau colle-colle-colle.

Ce produit, j’ai essayé de le passer de tout plein de manières, histoire de ne pas le gaspiller. J’en ai mis sur mes jambes seulement (ça chauffe), j’en ai mis dans l’eau de mon bain (bof, ça ne fait que graisser le bain), j’en ai mis sur mes cuticules (yuck, l’odeur de jouets du Dollorama!)… J’ai décidé de m’en défaire, mais avant, je tenais à vous en parler. Non, il ne mérite pas un mignon lapin à oreilles molles. Si je me penche sur les ingrédients qu’il contient, certes, c’est écrit 96% naturel, mais je constate son deuxième ingrédient (donc, celui qui figure en deuxième plus grande quantité) est PEG-20 Glyceryl Triisostearate, pour être suivi de près par Sorbeth-30 Tetraoleate, puis, du parfum. Je ne suis pas une puriste/pro quant aux ingrédients, non. Mais quant une marque nous vend une image de produits faits main à la ferme, du style, à même la récolte, je m’attends à une liste d’ingrédients beaucoup plus pure, beaucoup plus proche de la nature. Je ne peux pas écosser mes pois avec mon accent de Scarlett O’Hara si je porte une huile corps collante PEG-20 qui sent la Play-Doh, no way, cowboy! En gros, je ne retournerai plus à la ferme. Sauf, vous l’avez compris, pour aller flatter un lapin à oreilles molles. Un vrai.

Vous avez essayé les produits Farm House Fresh? Y-a-il un produit qui vous a amèrement déçu récemment?