Grand Soir

Grand SoirÇa a commencé avec le courriel de l’une d’entre vous samedi dernier, qui me disait qu’elle avait un grand souper et voulait connaître mes petites techniques beauté pour les grands soirs. Ça m’a fait réaliser que…finalement, je ne parle pas souvent de mes looks plus habillés ou de mes looks de sortie; je parle surtout de looks de bureau, de looks pour quand on est en retard, de looks pour quand on va à Disney World… Bref, que du super utile pour une chic soirée en ville.

Comme Papa Ours et moi avons une soirée samedi, je me suis dit que vous pourriez m’accompagner dans mon maquillage et la petite préparation! Et aussi comme ça, je compte sur vous pour des conseils de dernière minute (hé hé).

Alors, d’abord, parlons préparation préalable! Mes vêtements sont propres et sans plis. Mes bottes sont propres, nettoyées du calcium et protégées. Mes cheveux sont frais colorés (merci Karine!). Et aussi, Denise a fait mon vernis (le Dark Dahlia (un noir-pourpre) dans Shellac, histoire que ça dure jusqu’à samedi!).

Inutile de vous dire que je me suis hydratée la peau religieusement toute la semaine : en fait, je m’hydrate religieusement depuis que je suis née, grand soir ou pas. Oui, je compte bien faire une petite exfoliation en douceur (Antonia Burrell Luminous Skin) et un masque éclat (le Problem Solver de May Lindstroml’avant-veille et aussi, un masque hydratant la veille (le masque Hydratant Apaisant d’Avène), histoire d’avoir le teint au top samedi!

Plus globalement parlant, il faut aussi que je vous dise : j’ai aussi…une vision. 100% chic sleek. Un peu Angelina dans Mr. et Ms. Smith. Pas de jupe tutu pastelle ce weekend, nooooon. C’est l’hiver, il fait sombre. Et j’ai envie de coolitude un peu dark pour faire changement. Un rien destroy-espion. Du mystère… (dis-je en chuchotant)…

Bon, tout de même, on se calme avec la coolitude destroy parce que ma robe (marine) est tout de même classique comme tout (c’est celle-ci). Mais je compte la porter avec des collants opaques noirs, des cuissardes BCBGMAXAZRIA et mon sac 2.55 de Chanel. Ah oui, et mon vernis Dark Dahlia hyper glossy!

Zarita Dress Diane Von Furstenberg                       Zarita Dress de dos (noir)

Pour les cheveux, rien de spécial…Une mise en plis bien bouncy avec des boucles lâches, comme la plupart du temps. Juste avant de partir, je zapperai frisottis et cheveux cassés avec un peu de spray L’Oréal Professionnel Anti-Frizz, vaporisé le long de la séparation, que j’étendrai du plat des mains en lissant vers le bas. C’est mon petit truc infaillible pour avoir une bonne tenue et éviter l’électricité statique inévitable de l’hiver.

Pour les boucles d’oreilles, je ne sais pas : je n’ai pas encore décidé. Je sens que ce sera une décision de dernière minute, selon ce qui « illumine le regard » le plus. Et bien sûr, j’attends vos suggestions!

Ensuite, le plus important : le maquillage de samedi! Les Grands Soirs sont souvent l’occasion pour moi de m’amuser côté maquillage et aussi, de mettre un peu de côté mon stress pour les ingrédients et de juste profiter des produits que j’aime sans culpabilité.

D’abord, la base. Comme les pro, je vais « presser » une huile sur mon visage avant tout, en faisant un léger massage histoire de réveiller l’éclat. Mon huile de prédilection? La Precious Oil de M. Picaut, qui est vraiment inégalée en la matière et surtout, ne sent rien (personne ne souhaite donner des becs à des joues lavande-patchouli, personne!). Ensuite, hop, une petite noisette de crème Anti-Rougeurs Fort d’Avène, histoire que le maquillage s’applique facilement.  Cette crème est une excellente base de maquillage car elle n’est pas trop grasse et ne peluche pas.

En ce qui concerne la base cosmétique, j’utilise en ce moment (pour les grands soirs) la base Dream Skin de Dior qui fait une peau simplement divine. Ça lisse, ça repulpe, ça corrige les zones d’ombres…oui, il porte vraiment bien son nom. Pour le fond de teint, je mélange (un pour un) le fond de teint Dior Capture Totale Serum de Teint (teinte 30, pour faire mon astuce anti-gel) et la base Dior Glow Maximizer qui est nacrée et fait une vraie peau parfaite comme dans les pub Dior Snow que j’aime tant! Un peu de cache-cernes Bobbi Brown (toujours mon truc anti-yeux de panda) en touche finale et voilà : une bonne base de teint comme un beau canevas!

Ensuite, pour les joues : une touche de Blush Lip2Cheek Smile, de RMS sur les pommettes donne la juste dose de rose et aussi (toujours) un peu d’enlumineur Living Luminizer RMS le long de l’os des joues pour accrocher la lumière. Enfin, histoire de ne pas luire et d’avoir des pores invisibles, fluff, un petit nuage de non-poudre Un-powder de RMS, un autre incontournable pour moi.

C’est au niveau des yeux que je compte assombrir mon look sommes toutes, assez santé. Sur la paupière mobile, je fondrai mon nouveau favori : le fard crème Solar de RMS. C’est un fard bronze-ardoise (pas du tout comme sur la photo de la marque), facile à appliquer, qui donne un super effet yeux-glossy-sexy. Et il est inratable! On l’applique au doigt ou au pinceau, on fond un peu et voilà : plus la soirée avance plus le fard semble prendre vie, avoir un peu de vécu et faire le regard perçant. Et, contrairement aux fards poudre asséchants, le fard crème donne un vrai coup de jeune au visage, c’est étonnant. Deux bonnes couches de mascara sur mes cils bien fournis (merci Mise-en-Cils!) et voilà, il ne me reste plus qu’à définir mes sourcils avec la poudre à sourcils Cool Brown du Local B (recommandée par Pascale, la fée du sourcil de tout Montréal).

Enfin, vite, je trace l’arc de cupidon avec mon crayon de Megan Fox (no 12 d’Armani!) et slick, j’applique le nouveau rouge à lèvres shimmer Lip Colour de Bobbi Brown. La teinte? Ballerina Shimmer (12). Oui, je sais, c’est pas très destroy-chic comme nom mais… je suis comme je suis et il me faut bien ma petite touche rose poudré. Et oui, pour celles que ça intéresse (Irène!), je confirme : c’est LA teinte de ballerine la plus parfaite que j’aie jamais essayée!

Vite, vite, il est moins une (Papa Ours a déjà appelé le taxi!) alors, je passe à la touche finale : je glisse rouge à lèvres et gloss (lequel choisir? La teinte Insolence (57) de Chanel Extrait de Gloss, oui, je crois que ce sera celui-là) dans le sac, miroir de poche, téléphone, cartes, argent, mini brosse à dents et mini vaporisateur de parfum… Pshiit, un petit nuage de parfum sur moi en sortant (Lann-Aël de Lostmarc’h!), manteau, foulard et gants et voilà : en route vers le restaurant!

Bonne fin de semaine à toutes! Vous, dites-moi tout de vos looks des grands soirs! Et de la préparation! Et de vos produits chouchous pour y arriver!

P.S. Je sais, j’ai pris un retard énorme dans mes réponses aux commentaires…C’est très occupé au travail ces jours-ci. Je vous remercie toutefois de vos beaux commentaires qui me font sourire et m’inspirent. Je répondrai très bientôt aussi à celles qui m’ont posées des questions. À bientôt!

Truc de maquillage antigel

Antigel

Les bonnes idées sont souvent le résultat de l’erreur et du hasard. Je le confirme avec ma récente découverte beauté qu’il me fait trop plaisir de partager!

Cela fait plus d’une semaine que je ne sais plus comment me maquiller pour camoufler mes rougeurs du teint dues au froid. Je quitte la maison, teint tout beau, tout blanc, tout calme. Inspiration reine des neiges/pub Dior Snow 2014 (googlez-le, c’est sublime!). J’arrive dans l’auto: le froid a eu raison de mon éclat: plaques rouges autour du nez, sur le nez, yeux brillants. Bref, la reine des neiges a l’air d’avoir pleuré/mal dormi même si elle a la grande forme.

Mais l’autre matin, alors que je n’étais pas tout à fait réveillée, j’ai appliqué un échantillon de fond de teint nettement trop foncé. Dans le genre, ma teinte plus 2. Résultat? Un teint de latte, bien beige, que j’ai dû fondre dans mon cou pour qu’il n’y aie pas de démarcation (j’étais trop en retard pour tout recommencer). Dans le spectrum des teints, j’étais à l’opposé de mon teint d’hiver habituel plus Marie-Antoinnette que pub Michel Kors…Alors, histoire de me sentir tout de même moi-même j’ai rosi mes pommettes avec mon Lip2Cheek teinte Smile de RMS et j’ai ajouté une pointe de Living Luminizer RMS sur le haut de l’os et go, je suis sortie dans le froid.

Et il faisait froid! Un froid qui donne mal aux mains en 30 secondes, qui draîne la batterie d’IPhone, un froid qui fait que même la voix de mon GPS semblait enrhumée. Mais vous savez quoi? Mon teint lui, était parfait. Bien neutre. Bien beige. Un peu chaud, comme un teint d’hiver à peine bronzé, comme un teint de suédoise qui revient du ski. J’ai adoré! Le rose était aux bonnes places (sur mes joues uniquement), mon regard semblait plus clair, plus vif et surtout, je n’avais plus l’air d’avoir le nez gelé.

Alors voilà! Depuis, je me maquille en jouant avec les mélanges et en ressortant mes fonds de teint de vacances. Oui, il faut bien fondre et bien étendre (idéalement sur une crème anti-rougeurs en base…moi, j’aime celle-ci, d’Avène) mais croyez-moi, votre teint unifié un rien bronzé ne gagnera qu’en éclat sous le soleil froid.

Vous avez d’autres petits trucs maquillage anti-rougeurs pour les grands froids?

Inavouable, le parfum

parfumC’est une histoire d’amour à l’envers. D’habitude, je tombe amoureuse d’un parfum comme on aime une histoire, comme on lit un roman. Comme un rêve… D’abord, j’aime le nom. Le visuel, ce qu’il évoque, sa description. L’image qu’il renvoie ou l’aura que j’imagine qu’il me donnera… Je serai étincelante… Gracieuse. Je porterai des teintes claires. Le soleil brillera dans mes cheveux. Je courrai dans les rues vides, avec des chaussures magnifiques qui claquent. Clac-clac-clac. Je serai ailleurs. En voyage, loin, sur une plage avec la famille Ours. Je porterai des motifs éclatant! Et des bijoux turquoises. On s’amusera au bord d’une piscine… Ou je serai une belle des glaces. Les flocons s’accrocheront à mes cils…Oh, je serai une ballerine, en cache-coeur tout doux, j’appliquerai un blush rose sorbet, devant de grands miroirs…des miroirs comme ceux de l’ancienne salle de bain au 9è du Centre Eaton…Ou..Je me sentirai forte, charmante, mes enfants me diront que je sens bon…Je chasserai les papillons! Je serai mystérieuse. À Salzbourg, dans les montagnes… Bref, pour moi, le parfum c’est souvent une question de poésie, d’histoire rêveuse et aussi, of course, d’odeur et de souvenirs.

Bien sûr, je rêve de trouver LE parfum parfait, celui qui semble n’appartenir qu’à moi, tellement que je peux quasiment signer mes chèques avec un petit pshiit. Mais bon, comme je n’ai pas encore trouvé celui-là, entre temps, je me parfume de d’autres découvertes sublimes, qui sentent hyper bon. On en reparlera, d’ailleurs de mon parfum de rêves.

Il ne m’est jamais arrivée de choisir un parfum à l’odorat uniquement. Je ne suis jamais entrée dans un grand magasin, senti des flacons puis, choisi. Jamais. Non, il me faut aussi le joli flacon, la petite boucle, un nom féérique, une histoire et une lignée (s’il a été aimé par Grace Kelly ou une autre grande dame, encore mieux!). Voilà pourquoi je ne porterai jamais un parfum qui s’appelle Fleur de Squelette, Jour de Zombie ou Muguet Déchet…Pas plus que Amour Arsenic, Le Jardin de mon Comptable ou même le très anti-controverse Moyen-Moyen. Même si c’était LE parfum qui m’allait. Même si c’était le sillage le plus splendide au monde. Non! Ces noms n’évoquent rien pour moi. C’est trop nul. J’aurais trop honte le jour où l’on me demanderait le nom de mon parfum.

Mais ici, j’ai vécu l’inverse. J’ai reçu un échantillon et il a bien failli aller tout droit aux poubelles. Nudité Intense. Rien que le nom. Écrit avec un genre d’écriture graffiti… Je n’ai rien contre la nudité…mais intense? C’est maladroit comme nom, c’est usé, c’est mal ajusté, comme une ado mal à l’aise qui remonte constamment son top strapless

Mais j’ai lu la description, tout de même. “Une odeur légère et diaphane de peau nue, surtout appréciée dans les étreintes. Éphémère, telle une brise délicate…Nuances légères d’une pluie délicate et pure, avec la senteur unique d’une fleur qui bourgeonne. Une enveloppe de fraîcheur irrésistible et invisible dont votre peau s’imprégnera avec intensité.

Bon, à part l’over-utilisation du mot “délicate”, il y avait tout de même de mes mots-clés chouchous. “Propre”, “Frais”, “Pur”…Alors, je l’ai senti. Et mon coeur a fait un bond. Un peu comme Juliette has a Gun, not a perfume, mais en version moins ambrette, c’est davantage une essence fantôme qu’un parfum. C’est une odeur de peau, de lait et de soleil. Ça me fait penser au parfum d’Hanae Mori mais en version plume, mille fois plus effacée. Rien de tropical, rien de vanillé, ça sent plutôt le linge propre qui est encore chaud, la peau d’été, un peu crémée, un rien de fleur sur un coussin de musc bien moelleux. C’est un parfum intemporel, un parfum de peau, tout secret, sans saisons, ni attaches-mode. Un parfum pour câliner son bébé, pour sentir bon pour soi sans alerter personne, un parfum que l’on porte comme une belle lingerie sous son chandail de laine, un parfum que l’on garde près de soi comme un pendentif précieux qui pend au creux du décolleté, sous la robe. Bref, on est à milles lieues de la nudité intense et vulgaire écrite en graffiti sur un mur (ou un flacon), par une ado mal dans sa peau. Non, on est dans l’amour discret et le bonheur tout doux. On est dans la beauté élégante de celle qui sait et n’a rien besoin d’afficher. Dans la douceur de celle qui choisit qui pourra la respirer.

Enfin, il ne fait aucun doute pour moi que tout ce qui concerne ce parfum a été très mal choisi : du nom au concept, au visuel et même au conditionnement (une huile-roller, c’est assez high school comme expérience malgré tout). Mais peu importe, pour une fois j’ai choisi un parfum pour les bonnes raisons : il sent bon, il sent moi mais en mieux. Tout délicat, tout doux, je ne peux me retenir de prendre de grandes inspirations quand je mets mon foulard qui en est un peu imprégné. C’est un parfum sublime, soyeux, qui fait sentir belle et semble opérer de manière quasi-subliminale. Bref, je l’adore! (Mais je garde son tube bien caché).

Ainsi, si on se croise dans la rue et que vous me demandez mon parfum (il faudrait que vous ayez un super odorat, tout de même car il est vraiment discret), sachez qu’il est entièrement possible que je rougisse et…parte en courant sans répondre. Nudité Intense. Pfff. J’aurais mieux aimé Féérie Vidanges-Camélias. Au moins ça aurait eu le mérite d’être original.

P.S. Nudité Intense est disponible chez Murale, Nordstrom et aussi, sur Beauty Habit.

P.P.S. Vous, vous avez des produits de beauté inavouables? Un produit que vous aimez mais qui vous inspire un peu la honte?

(Irréa)liste de mes envies

IrréaOn a toutes une petite liste d’envies mode ou beauté, ou même une liste pas si petite que ça. Moi, j’ai deux listes. (Hé hé, ça vous étonne?)  D’abord, j’ai une liste « réaliste » (ci-après, ma “réa-Liste”). Sur la réa-Liste il y a des produits et envies plus raisonnables, des produits que je pourrais me procurer, à court ou moyen terme et moyennant un effort raisonnable. Il va de soi que le critère d’appréciation de l’effort en question est « la femme normale raisonnable » (celle qui se contente de ce qui est disponible dans son quartier) et non la coquette prête à tout pour le nouveau fond de teint Shu Uemura (y compris faire un stage au Japon). À titre d’exemple, sur ma réa-Liste il y a présentement un rouge à lèvres Chanel (je vous en reparle!), une huile pour les cuticules du Dr. Haushka et…un autre rouge à lèvres Chanel (mais celui-ci est super différent du premier alors, c’est tout à fait justifié.). Bon. Oui, c’est beaucoup mais techniquement, une petite expédition-poussette au Centre-Ville et un chocolat chaud pour tout le monde et tout peut être réglé.

Mais…J’ai aussi, une liste un peu rêvasseuse, improbable. Une liste « internationale » qui, elle, nécessiterait des voyages, des contacts, des agents-passeurs aux frontières, des codes secrets, des frais de douanes inquiétants, des déguisements (toujours) et des expéditions en train dans des wagons lugubres qui craquent au moindre tournant. En buvant un thé fort. Dans un verre de métal brossé…En jouant aux cartes, l’air sombre, la main sur mon sac de trésors (des produits de beauté rares provenant de contrées lointaines). Bon, j’exagère mais vous avez tout compris : c’est une liste d’envies compliquée et intercontinentale qui, pour le moment, est aussi peu probable que mon chien incontinent qui me demande s’il peut aller faire pipi. Of course, c’est de mon Irréa-Liste dont je veux parler aujourd’hui (sinon, quel intérêt?).

DeMamiel

D’abord, sur mon Irréa-Liste il y a…La nouvelle ligne de produits De Mamiel, Botaniques. Annee De Mamiel a eu envie de créer une ligne de soin qui offrirait à ses clientes l’ « énergie guérisseuse » et les « propriétés embellissantes pour l’épiderme » que celles-ci retrouvaient dans sa cabine de soin (pour laquelle la liste d’attente est close, pour le moment). C’est donc une manière pour nous d’enfin pouvoir vivre en quelques sortes, le soin du visage dont tout le monde parle. Tous les avis que j’ai lus, d’ailleurs, n’ont que des éloges à formuler sur la ligne Botaniques. Ces produits, en plus d’être très purs et efficaces, agissent en complémentarité avec les huiles des saisons d’Annee De Mamiel. Oui, ils sont artisanaux, fabriqués en petites quantité, avec un amour et une passion évidente. Mais ils sont également très avancés scientifiquement, formulés avec un savoir qui est fruit de longues études : probiotiques, peptides, mélanges complexes d’huiles essentielles et d’essences de fleurs, poudres de minéraux… Annee De Mamiel persiste et signe avec ses doigts de fée et une ligne comme il n’y avait qu’elle pour créer. Les produits qui me font le plus envie? Le Restorative Cleansing Balm, un baume de nettoyage soyeux et réchauffant, qui contient du miel Manuka, des huiles Kukui, Calendula et Moringa (avis à l’une d’entre vous (Juliette!) qui adooore le Moringa Cleansing Balm d’Emma Hardie) qui nettoient en profondeur. Il y a aussi le Rosey Lip Balm (il me faut toujours le baume à lèvres, toujours!) qui contient de l’huile d’églantier et aussi, tout un mélanges de produits de la rose (il a l’air génial!).  Et enfin, le Dewy Facial Mist, un pshit à vaporiser qui calme les esprits et oui, fait le teint radieux et éclatant. Il y a également le Cleanse & Exfoliate, une poudre à humidifier qui se transforme en crème gommante visage et fait, dit-on, le teint parfait. Enfin, avis aux femmes enceintes : il y a aussi une huile visage spécial maternité!

Ying Yu Jade Roller

Sur mon Irréa-liste beauté il y a aussi…Le Jade Roller de Ying Yu! Qu’est-ce? Un bâton avec un petit rouleau de jade à rouler sur le visage pour en redessiner le contour, activer la circulation et, en somme agir en genre de massage bienfaisant. Les critiques sont unanimes : on devient vite complètement accro à ce petit rouleau que l’on conseille même de garder au frigo! J’imagine trop la tête de Papa Ours en me voyant passer un rouleau de jade sur mon visage. Chaque soir. (Roulement de yeux mais sourire attendri).

Sleep-In Rollers

Enfin, sur mon irréa-Liste, il y a…Les Sleep-In Rollers! Il s’agit de rouleaux en mousse tout confort qui font une super mise en pli durant la nuit, sans fer ni chaleur qui abîme. À moi les boucles parfaites au réveil! Quant à la tête de Papa Ours quand j’aurai mes rouleaux sur la tête et que je passerai le rouleau de jade sur mon visage, je préfère ne pas trop y penser pour le moment.

DermaFlannel

Enfin, il y a aussi la débarbouillette exfoliante Dermaflannel de Bravura London qui, possède un tissage spécial qui lustre et lisse la peau sans produit. Éco, efficace et parfaite pour le voyage, je vous invite à lire cet avis.

Cherubin

Capture d’écran 2014-01-23 à 13.10.13

Hitachi hada

Voilà pour mon irréa-Liste du moment! Bon, il y a aussi les huiles à cuticules Uka, les produits Détaille (l’eau de toilette Chérubin!) et l’intrigante machine Hitachi Hada Crie mais…ça, c’est encore moins réaliste! Allez, dites-moi tout de votre liste de rêveuse, de votre liste où tout est permis! Car j’ai comme l’impression que certaines d’entre vous se rangent davantage du côté de la « Coquette prête à tout » que de celui de la « femme raisonnable » qui achète tous ses produits au Pharmaprix au coin de la rue. J’ai tort?

Froid et moi

FroidComment on se crème quand il fait -24 en plein soleil? SANS le vent? Dans une plaine enneigée où soufflent des rafales qui soulèvent une poudre de neige fine qui pince la peau? Bon, je sais, ça n’est pas mon lot quotidien ce genre de balades en plaines enneigées mais, sinon, comment habille-t-on notre peau alors que même notre manteau ne semble pas assez chaud? Et que, je ne sais pas, l’on doive marcher jusqu’au métro?

Voyez ci-après, mes crèmes protectrices et salvatrices du moment.

Froid

D’abord, le Baume Egyptian Magic! Il n’y a pas à dire, c’est vraiment devenu l’un de mes incontournables. Il sait tout faire! Il calme la peau échauffée! Il protège des éléments! Je l’utilise aussi sur mes lèvres et cuticules dès que j’entre dans la maison mais c’est surtout sur le visage que j’observe ses prodiges. Il va de soi que sous le maquillage, c’est probablement la pire base de teint possible (bonjour le manque de tenue!), mais aucun doute, si j’avais à me promener dans la plaine enneigée visage nu sans témoins, ce serait mon produit fétiche. C’est donc le produit idéal pour le ski et les balades, mais surtout, pour se démaquiller quand la peau a été trop exposée au froid craquant ou encore, pour aller dormir la peau bien confo par nuit de moins-trente-sous-zéro. (Parlant de moins trente, cette nuit on annonce -34!).

Il y a aussi le Sérum Apaisant Hydratant d’Avène, de même que le Masque Apaisant Hydratant Avène de la même marque. Pourquoi j’en parle dans le même souffle? Parce que, depuis que les utilise en tandem, ma vie a changé! D’abord, dès que je ressens le moindre tiraillement, j’applique le sérum sur ma peau parfaitement démaquillée, puis, je tartine mon visage en entier avec le masque hydratant en couche épaisse. J’entends presque ma peau gazouiller de bonheur! Elle reprend vie. Exit l’inconfort! Autant j’ai toujours aimé le masque Avène dans le passé (au point de le racheter plusieurs fois), autant le fait d’ajouter le sérum au préalable élève ce masque à un niveau rarement rencontré dans ma vie de masque-holique qui a vu neiger. La peau se repulpe, se libère de ses écailles desquamantes, elle rosit aux bons endroits… Que du bonheur! Bref, ce duo je le garde sous la main : il me suit au ski, comme dans l’avion, pour toujours revenir dans ma salle de bain.

Pour les mains et les plaques vraiment asséchées, mon nouvel ami c’est la crème Bariéderm d’Uriage, qui a des propriétés isolantes et réparatrices. Elle aide mes petites crevasses sur mes mains, elle protège le visage des oursons, elle isole mes plaques de peau sèche sur mes avants-bras…Non, ça n’est pas la crème la plus glamour qui soit  (elle colle même un peu) mais justement, je l’aime pour son côté un peu médical, inodore et sans surprises. Ce tube livre la marchandise coup sur coup, de manière infaillible.

Et enfin, mon dernier amour, le baume The Blue Cocoon de ma marraine beauté, May Lindstrom. Un baume câlin et enveloppant, qui sent bon le Earl Grey (je trouve) et le jardin d’hiver, un baume bleu givre comme une fenêtre glacée illuminée par un ciel de plomb…Je prélève un petit pois de ce baume précieux qui fond comme par magie entre les doigts et je le masse le soir sur ma peau bien propre. L’effet d’apaisement sur la peau est immédiat. Les propriétés anti-inflammatoires , nourissante et apaisantes, conjuguées à la douce sensation de chaleur enveloppante qui calme et reconstitue en font mon baume de prédilection contre la détresse hivernale. Je respire profondément (ce baume a des propriétés anti-anxiété). Et oui, c’est instantané : je me sens bien. D’ailleurs, le texte de la marque ne dit-il pas (traduction libre) : « Tranquilité…Calme profond. Le résultat : un teint qui est apaisé et un esprit qui est clair. » Je ne saurais mieux dire.

Parlez-moi de vos soins incontournables anti-éléments du moment? Il fait comment chez vous? Comment prenez-vous soin de votre peau, par cette météo?

Le chemin le plus fleuri (les élixirs d’Alexis)

Alexis Smart

Image tirée du livre “Mon Herbier” de Marthe Séguin-Fontes (1984)

Toujours dans l’optique de bien commencer la nouvelle année (ouaip, je vais en parler jusqu’en février), je vous présente aujourd’hui les élixirs de fleurs d’Alexis Smart. Parce que oui, si vendredi dernier on a fait le tour de mon prequel au Plan (un pré-Plan, si l’on veut, une esquisse, une vision…) en parlant de petits détails (dont certains superficiels), il n’en demeure pas moins que ce que nous souhaite toutes pour la nouvelle année c’est d’être bien, d’être épanouies. Avant les cheveux brillants, le teint temple-de-la-renommée, avant les cils longs et le parfum qui devrait porter notre nom tant il est nous colle à la peau. Et pour cela, Alexis Smart et ses élixirs de fleurs, c’est la personne toute indiquée pour nous aider à nous faire fleurir de l’intérieur.

D’abord, qu’est-ce qu’un élixir de fleurs? Il s’agit d’infusions de fleurs qui répondent à certaines problématiques émotionnelles ou mentales qui affectent notre bien-être. Les plus célèbres sont sans aucun doute les élixirs de Bach, élaborées par le médecin et bactériologue britannique Dr. Edward Bach. Sans parfum, ni arôme, les élixirs de fleurs sont à prendre oralement, quatre mini gouttes sous la langue. Davantage médecine préventive que remède en soi, le concept des élixirs de fleurs repose sur la prémisse qu’une fois que l’équilibre émotif est atteint, alors le corps ne réagira plus de manière physique aux facteurs de stress. Ainsi, les migraines pourront s’estomper. Le mal de dos aussi. Ou encore, la nausée…Mais ce qui est certain, c’est que l’on se sentira bien.

Les fleurs qui servent aux élixirs proviennent de la campagne anglaise, pour la plupart. Les fleurs sont cueillies lorsqu’elles sont en pleine floraison, à l’état sauvage. Une fois l’infusion préparée (sous le soleil, dans un petit ruisseau), l’essence de fleur est conservée dans un brandy organique.

Qu’est-ce qui m’a attirée dans les élixirs d’Alexis Smart (à part les flacons de verre bleu-encre trop apothicaire/remède victorien comme j’aime)? D’abord, j’ai lu les témoignages sur sa page web. Des témoignages étincelants! Les clients sont sincèrement reconnaissants d’avoir eu son aide. Ils semblent vraiment se sentir mieux, avoir davantage de projets, être plus concentrés, avoir moins d’anxiété, avoir retrouvé un équilibre… Équilibre. N’est-ce pas là ce que l’on recherche toutes?

Mais il y a aussi la personne d’Alexis. Une jolie blonde, lumineuse, authentique, qui s’intéresse aux remèdes ancestraux, à des méthodes de guérison alternatives. C’est intéressant et c’est plein de poésie aussi.

Ce qu’il y a d’autant plus sympathique avec Alexis c’est qu’elle formule ses propres mélanges, qu’elle a ses recettes propres. Il suffit de cibler la problématique qui nous affecte le plus, puis, de regarder plus précisément quel mélange nous conviendra. Il y a des mélanges qui adressent la confiance en soi, l’anxiété, mais aussi la concentration et le coeur… Il y a même une formule beauté/confiance en soi (Beauty Formula No. 8!). Alexis est également disponible pour nous conseiller par courriel. C’est ce qu’elle a fait pour moi: je lui ai exposée ce sur quoi j’aimerais travailler et elle m’a conseillée un remède pour l’immédiat, puis, un second flacon à prendre par la suite, quand le premier sera terminé. En effet, exception faite du remède pour les grands moments de stress ou de choc (First Aid Kit, qui correspond au “Rescue Remedy” de Bach), il est déconseillé de prendre plus d’un remède à la fois. Mon Goglu aussi tente l’expérience avec un élixir qui répond à ses besoins à elle; nous avons hâte de vous en reparler à plus long terme!

Pour le moment, j’ai une nette impression d’y voir plus clair, d’être plus concentrée dans ce que je dois faire pour atteindre l’équilibre que je recherche. En somme, ça fonctionne, aucun doute. Je me suis demandée un moment si ça pouvait être psychologique, mais finalement, mon Goglu (qui n’a pas encore commencé son traitement) m’a fait rire en s’exclamant:  « Mais voyons, peu importe!! Si ça fonctionne, que demander de plus? » Et elle a raison. Est-ce que c’est le petit rappel, quatre fois par jour, quand je prends mes gouttes, qui me ramène à mon objectif d’équilibre et agit en mantra? Ou est-ce que ce sont les fleurs comme telles? Ou  peut être est-ce un mélange des deux? Est-ce que le chemin emprunté importe si l’on fait bon voyage et arrive à destination? Tout ce que je sais c’est que finalement, les élixirs d’Alexis Smart m’auront aidée à arriver là je voulais en venir. Tout ce que je sais, c’est qu’Alexis Smart m’aura accompagnée dans ma quête de l’équilibre, en prenant le chemin le plus poétique, le plus charmant et le plus fleuri. Et ça, j’adore!

P.S. À noter : les élixirs d’Alexis Smart sont disponibles sur sa e-boutique. Alexis Smart fait aussi des consultations personnalisées pour formuler des mélanges sur mesure, par Skype, par téléphone ou en personne (si vous êtes en Californie!). Pour celles qui ont des questions, il y a une foire aux questions bien détaillée.

Vous avez essayé les élixirs de fleurs? Qu’est ce qui fonctionne bien? Vous connaissiez les élixirs d’Alexis Smart?

De bonnes idées pour commencer la nouvelle année

Bonnes idéesEn attendant le Plan de début d’année en bonne et due forme (V. et moi on se voit bientôt pour en parler), voici quelques petites idées que j’ai adoptées, histoire de bien commencer la nouvelle année.

D’abord, les bandes blanchissantes pour les dents Whitestrips de Crest! Je vous en ai déjà parlé, ça n’est pas nouveau. Comme je compte sourire, rire et bien m’amuser en 2014, c’est le moment de m’assurer que mon sourire sera blanc-blanc-blanc. Attention : je ne fais que trois traitements trois jours consécutifs, puis, je conserve le reste des bandes dans la boîte pour le reste de l’année, en coup d’éclat.

Des compléments alimentaires pour la beauté!  À cet égard, l’Amérique a tout à envier à l’Europe côté sélection, vraiment…Pour ma part, j’ai teste les capsules Nutricap, qui bénéficient aux cheveux et aux ongles, je vous dirai. Je rêve toutefois d’essayer les capsules de la marque Imedeen (c’est génial dit-on).

On va dehors! Allez, on s’équipe pour aller dehors malgré le froid. Je crois qu’il n’y a rien au monde qui remette plus les choses en perspective qu’une promenade surtout si l’air est un peu saisissant et le sol crisse sous nos pas. Que celles qui se sentent la forme pour courir s’en donnent à coeur joie. Mais pour les autres, pas de culpabilité. Que ce soit de marcher pour aller chez Sephora, pour aller à la garderie, pour aller skier, aller jouer dehors avec les petits ou même juste de profiter de la petite marche vers le dépanneur quand on va acheter du lait, profitons de l’air frais, aussi froid soit-il. Pour y arriver, une seule solution : s’habiller convenablement. Un polar, des mitaines, une tuque et un gros foulard; les bonnes pièces font toutes la différence. Mes incontournables à moi? Les combines Helly Hansen (motifs scandinaves, yeah!!) et mon polar Lululemon so génial! (Bon, le mien ne semble plus y être mais les gilets ils sont tous trop beau).

On se fait des « soins maison » qui ne coûtent rien! Je sais, sur mon blog je parle souvent de produits hyper compliqués à se procurer dans le style expédition à dos de mule dans la steppe en Mongolie, création d’une adresse postale en République du Congo, cours de hongrois, puis récupération des produits au postkontor à Uppsala avec une fausse identité et voilà : à nous les pores invisibles!! Mais il reste que, si l’on revient aux sources (et j’adoooore revenir aux sources quand je ne suis pas dispo pour aller au postkontor!), tout cela, c’est de l’extra. On peut très bien se faire un super soin du visage avec de l’eau bouillante (bain de vapeur) et son nettoyant visage habituel, que l’on laisse poser en masque. Même avec un bon savon, ça fonctionne. Je lisais que c’est d’ailleurs ce qu’a fait Sunday Riley herself aux mannequins lors du défilé Stella McCartney (avec le Ceramic Slip Cleanser). À condition de s’hydrater convenablement après le rinçage, c’est un soin facile et efficace qui ne demande presque rien. Et pour celles qui ont milles produits (et rêvent d’une routine toute simple) : pourquoi ne pas essayer ce soin malgré tout? On se sent toute minimaliste, épurée, lavée de l’overdose cosmétique déferlante. Comme en cure dans un monastère. C’est tout à fait relaxant. Et rassurant de se rappeler que finalement, on a besoin de peu pour être heureux.

On s’hydrate de l’intérieur! Oui, je sais, ça semble si cliché. Mais à ce sujet, un récent courriel de mon amie V. me vient à l’esprit. « Hey mon amie! Je ne sais pas ce qui se passe : j’ai le teint gris et brouillé. As-tu des suggestions de produits? » Une minute après, pendant que j’étais en train de rédiger une prescription exfoliant-masque-soin, ping, un autre courriel. « Hey mon amie! Oublie mon précédent courriel. Je viens de me rappeler que je n’ai pas bu une goutte d’eau en 4 jours, chameau que je suis. Mon Dieu, comme j’aime les solutions toutes simples! Vive la vie! Que cela nous serve de leçon! ». Donc, morale de cette histoire : ne soyons pas chameau , buvons de l’eau, consciemment et consciencieusement chaque jour. Ça change tout, les études et témoignages le prouvent! Ensuite, histoire de pimenter un peu notre consommation, il y a toujours les infusions. Celle qui m’accompagne en ce début d’année? Le Skin Detox de Yogi Tea (qui propose même une pose de yoga pour un « teint éclatant » (bon, ça, je ne l’ai pas essayée)). Pour celles qui n’auraient pas accès à ce thé mais chercheraient dans leur contrée un équivalent, je vous donne la liste des principaux ingrédients : thé vert bio, pétales de rose, honeybush et fleur d’hibiscus…

On commence l’année avec quelque chose de neuf et d’inspirant! Un nouveau rouge à lèvres, une belle barrette, un blush…Pensez à qui vous voulez être en 2014, quelle histoire vous souhaitez raconter puis, achetez une petite pièce qui agira comme tremplin pour vous propulser dans votre inspiration. En ce qui me concerne, je suis totalement en mode ranch/époque victorienne alors, je pense que je recherche… un parfum (n’essayez pas de comprendre).

On essaie d’être un peu plus soignée au quotidien! Petite brosse et peigne, mini crème à mains, brosse à dents de voyage et mini-parfum pour le sac…allez, le pas allègre, le sourire aux lèvres et le regard au loin : 2014 nous appartient!

J’adorerais savoir ce que vous ferez pour bien commencer la nouvelle année, ça me donne toujours plein d’idées!!

Blanc comme neige (le soin post-imperfection)

CelsusJe ne sais pas ce qui est pire: l’imperfection en tant que telle ou sa trace, qui cicatrise souvent mal et laisse une ombre sur son passage. Cicalfate d’Avène, Cicaplast, Cicaplast Baume…j’ai tout essayé pour encourager une réhabilitation rapide, invisible et surtout, sans lendemain de veille. Ma dernière découverte en la matière: la crème Celsus BioIntelligence Scar Cream. Cette petite merveille compte 22 ingrédients actifs sur son équipe, elle hydrate, affine la texture de la peau et empêche le durcissement cicatriciel. Elle aide visiblement à la cicatrisation des plaies et à l’estompe de cicatrices plus anciennes. Naturelle, non-comédogène, on peut l’utiliser sur les petits, sur les grands, sur le visage, sur les cicatrices fraîches ou plus installées, même sur les vergetures. Les témoignages sont tous très convaincants et, après avoir testé, je le comprends: cette crème est le soin rêvé pour vite retrouver son teint de neige après la tempête. La texture est tellement fine et non grasse que je l’applique même sous le maquillage! En fait, comme le tube n’est pas trop gros, il serait même judicieux d’en avoir un dans son sac à main…Enfin, bref, c’est une merveille!

Vous, comment vous faites pour vite effacer les marques des petits boutons?

P.S. Pour celles en Europe, je vois que ce site propose une solution d’envoi pour l’Europe.

Au temps du mois de May

May Lindstrom

« C’était au temps, du moi de May

En montant la rivière,

C’était au temps, du mois de May

Que les filles sont belles au gué »

-Chanson ancienne

Je vous l’avais promis depuis un bon moment et je sais que vous aussi l’attendiez avec impatience : mon entrevue avec May Lindstrom, ma marraine beauté, la bonne fée de la beauté qui fait du bien. May s’est montrée généreuse comme ça n’est pas possible et je lui suis infiniment reconnaissante d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, même celles sur le contenu de son sac et le ménage de sa maison. Comme avec ses rituels, le temps s’arrête, tic-toc. C’est la magie de May sauf qu’avec elle, on reste belle même après minuit. Mais surtout, on se sent bien aussi.

May Lindstrom

Boucle d’Or: Dis-moi, May, as-tu un mantra?

May: “Sois présente maintenant,  dans le moment” (“Be here now”) (Note de Boucle d’Or: Ouiiiii, on a le même mantra!) Je dois répéter ce mantra souvent, être dans le moment constitue l’un de mes plus grands défis dans la vie. Je crois aussi que c’est l’une des choses les plus importantes que nous puissions faire consciemment.

Il se passe un truc. Un événement impromptu…Une force majeure. Le stress monte. Comment gères-tu cette émotion? Des conseils?

Respirer. Faire un effort conscient pour ralentir et me rapprocher de mes émotions. Ensuite, je dresse un Plan d’action et je le mets à exécution. Est-ce que je peux résoudre le problème maintenant? Si oui, je me lance à fond, je m’engage et je résous le problème. Sinon, si le problème est hors de mon contrôle, alors je m’efforce de lâcher prise. “Let go”. Parfois, il faut même le dire à voix haute. Let go. Let go. Grande respiration.

Sous réserves de tes produits, parle-moi de certains de tes chouchous soins…

La Bella Figura

J’aime La Bella Figura Bio Active Healing Masque et aussi le Purifying Masque. J’aime aussi The Body Deli Blueberry Fusion Scrub et l’hydratant Creme de la Rose. Il y a aussi le baume à lèvres Kari Gran Lip Whip à la cannelle. Je suis vraiment très difficile car j’ai une peau hautement réactive et sensible. Je fais rarement des infidélités à ma propre ligne mais quand c’est le cas, voilà de belles gâteries.

The Body Deli

Quels sont tes produits de maquillage préférés?

Les blush crème Kjaer Weis: Je suis en amour avec l’emballage à la fois fin et massif et surtout, j’adore les formules des produits. Je superpose les teintes Desired Glow et Lovely pour un éclat qui me donne l’air (et me fait sentir) trop bien et aussi, un peu coquine.

Il y a aussi, bien sûr le RMS Living Luminizer : Sans conteste le meilleur produit pour apporter de la lumière et de l’éclat au teint. Pour quand on souhaite avoir l’air « illuminée de l’intérieur » ou encore, pour donner l’illusion d’avoir eu une bonne nuit (ou vie entière!) de sommeil, ce produit est un incontournable.

Of course, il y a aussi le RMS Un Cover-Up : Une petite touche de ce camoufleur crémeux et la rougeur de mon teint disparaît. Ce produit uniformise le teint parfaitement tout en donnant l’illusion et le sentiment que c’est notre peau, à son meilleur.

Le Revolution Organics Freedom Glow Beauty Balm : J’ai ce produit dans la teinte “Blushed” et JE L’ADORE (Note: les majuscules sont de May).  Une magnifique dose de couleur pour les lèvres et les joues!

Revolution Organics

W3LL People Nudist Colorbalm Stick teinte Poppy: C’est comme si un rouge à lèvres et un baume avaient eu un mignon bébé. Je garde ce tube dans ma poche pour réappliquer une touche de couleur quand je suis en déplacement.

W3ll People Nudist Balm

Ilia Lipstick Crayon teinte Karma Chameleon : Je viens de craquer pour ce crayon et je l’aime beaucoup! Il s’agit d’une teinte corail sublime – pleine d’entrain, d’éclat et de bonne humeur. Mais surtout, c’est une teinte vraiment seyante. Le crayon s’auto-aiguise pour révéler davantage de produit, comme ça, pas besoin d’aiguisoir. (Note de Boucle d’Or : je suis bête…j’ai aiguisé le mien.)

Ilia Karma Kameleon

Qu’est-ce qui t’inspire? Une image, un livre, un morceau de dentelle…? Anything?

Tellement, tellement de choses! Ma belle petite fille qui est encore bébé et mon mari. Les boîtes de fruits et légumes frais qui arrivent à ma porte des fermes locales et que je fais livrer deux fois par semaine. Cuisiner, en général – voilà un autre de mes grands amours. Du soleil et de la saleté être couverte des deux. Des parfums, des couleurs, des textures. Les bruits de la vie…

Comment fais-tu pour organiser tes produits de beauté?

Je mets tout dans des boîtes-cadeau May Lindstrom Skin! Elles sont belles, résistantes et parfaites pour tout bien organiser, des produits de soin au maquillage, en passant par les lettres d’amour.

Boîtes cadeau May Lindstrom Skin

Tu es tellement gracieuse. Et sincère. As-tu des petits conseils pour demeurer généreuse et pleine de sympathie dans un monde qui peut parfois paraître faux ou fâché?

D’abord, merci beaucoup. Je crois qu’il est important de se rappeler que nous avons toutes nos propres petites batailles, qui sont invisibles pour les autres. La compassion  et la sympathie pour notre voisin est vitale tant pour notre survie que pour notre bonheur. Radoucissions-nous envers ceux qui, clairement, ont mal. Même s’ils le montrent par la colère, la frustration ou des actions qui ne sont pas authentiques. Ça n’est pas à nous de juger les autres et où ils en sont dans leur voyage.

LE produit de beauté que tu rêves d’essayer?

Celui que je n’ai pas encore créé! Comme je formule tous mes produits moi-même, je suis constamment inspirée à pousser mes propres limites et créer des soins qui sont de vraies gâteries exceptionnelles. Je m’efforce de créer des formules qui sont toutes plus efficaces et excitantes les unes que les autres. Quand je suis dans le studio et qu’il y a un déclic dans un projet sur lequel je travaille, c’est un sentiment magnifique. Découvrir de nouveaux ingrédients, explorer de nouvelles couleurs et textures avec ce que la nature a de meilleur à offrir…c’est fascinant.

Quel conseil donnerais-tu à celles qui souhaitent faire la transition vers un mode de vie plus naturel, point de vue beauté?

Commencez avec quelque chose qui vous rend enthousiaste. Y-a-t-il une huile de soin que vous mourrez d’essayer? Un shampoing qui vous fait de l’œil et pour lequel les avis sont unanimes? Une huile pour le corps complètement luxe? Commencez avec ce qui vous fait sentir vraiment, vraiment bien et heureuse. À plus long terme, vous pourrez ensuite faire la transition, en remplaçant graduellement vos produits synthétiques pour un équivalent naturel, bien meilleur. Oui, c’est un processus d’essais et d’erreur alors soyez indulgente envers vous-même. Mais surtout, il faut voir ça un peu comme une chasse au trésor alors amusez-vous!

Ton parfum?

L’Huile Corps The Good Stuff: c’est le parfum le plus sensuel et délicieux au monde! Je l’utilise de la tête aux pieds (même dans mes cheveux) et elle laisse sur moi le plus doux et le plus tendre des sillages. Outre mesure, je travaille constamment dans mon studio à créer des parfums pour moi et pour des clients. Un jour je les mettrai peut être au monde officiellement!

The Good Stuff

Dis-moi, qu’est-ce qu’il y a dans ton sac à main?

Je partage mon sac à main avec ma petite fille d’amour alors il y a un peu de tout! Des couches de tissus, des lingettes, des collations saines pour nous deux et nos bouteilles d’eau en verre. Il y a aussi des livres et un jouet ou deux pour Thalia, un peu d’argent et mes cartes de crédit. Ah oui, mon IPhone…Et le Concentré de Baume de Beauté Blue Cocoon qui, en plus d’être génial pour le teint, a des propriétés anti-inflammatoires ce qui fait que je le garde sous la main pour les petites brûlures, coupures et éraflures, et même, pour les petits boutons insidieux. J’ai au moins un produit à lèvres. Et des élastiques à cheveux.

The Blue Cocoon

Quelles herbes et plantes recommanderais-tu de planter dans son jardin et pourquoi?

Beaucoup, beaucoup de verdure: il n’y en a jamais assez! Toutes sortes de laitues, du chou frisé (« kale »), des bettes à cardes et de la roquette. Pour les herbes, du persil, du thym, de l’origan, du romarin, de la sauge, de la ciboulette et de la coriandre…À vous de voir selon vos goûts et ce qui vous inspirera à cuisiner!

Ton thé ou ta tisane de prédilection?

Du thé vert genmaicha avec des grains de riz brun grillés ou encore, des fleurs de camomille si j’ai besoin de me calmer. J’ajoute toujours du miel brut…

Est-ce qu’il arrive que ta maison soit en désordre ou désorganisée? Est-ce qu’il arrive que tu doutes ou te sentes inadéquate? Comment arrives-tu à mettre ces sentiments négatifs de côté ou encore, à prendre le dessus sur le chaos général de la vie?

Ma maison est constamment en état de désarroi (sourire). Entre la gestion du studio May Lindstrom Skin qui se fait à partir de la maison justement et, avec ma petite fille qui semble avoir pour unique mission dans la vie de semer le désordre, j’entretiens très peu d’espoir quant à mon « espace de vie » de rêve zen et épuré. Je suis une femme qui, figurativement parlant, a un grand jardin à entretenir. J’ai souvent oui, l’impression de ne pas être à la hauteur, en tant que parent, en tant qu’épouse, en tant qu’amie et aussi, dans mon entreprise. Il est tellement difficile de faire tout parfaitement et je suis une perfectionniste absolue. J’essaie d’être douce envers moi-même, plus indulgente. J’ai le droit d’être humaine comme tout le monde, je sais. Mais j’ai beaucoup de difficulté à mettre en pratique envers moi-même la même compassion que je m’efforce à avoir envers autrui.

Un énorme merci à May pour cette entrevue autant généreuse que rafraichissante et qui tombe à point pour bien commencer la nouvelle année!

(*À noter, les photos de cet article ne sont pas de moi)

Hello Cupcake! (Force majeure)

Toronto 5hAMJe sais, ça fait un petit moment qu’on ne s’est pas parlées mais vous savez, j’ai une excellente excuse! Oui, oui. Allez, lisez-moi.

Vous vous rappelez mes péripéties de l’an dernier? Celles de la tempête de neige entre Noël et le jour de l’an? Alors, cette année, je croyais totalement avoir échappé à ce genre de concours de circonstances aussi rocambolesque qu’essoufflant. Je me disais, c’est le genre de situation extrême qui arrive une fois dans une vie, comme une éclipse ou la rencontre d’un ours. Mais non. Je m’apprêtais à revivre une force majeure. Le genre de situation où l’on est à 100 000 kilomètres de la fille qu’on aimerait être. Ce genre de situation où l’on a l’impression d’être une caricature de la fille désorganisée, mal coiffée et mère indigne. Ce genre de situation où l’on se retrouve à un aéroport lointain, en plein hiver, en ballerines. Avec de la ficelle à rôti et une lavette à carafe à portée de main, mais plus aucune couches (bravo à moi).

D’abord, ma dernière journée en Floride. Il faisait beau. J’avais un peu les bleus de revenir vers le froid. Forte de (l’une de mes) ma résolution de “profiter du moment” (“be in the Now“), je suis restée dans l’eau jusqu’à la dernière seconde. Pas de mise en pli, pas même de shampoing. De toute façon, je prendrai une bonne douche de retour à la maison, je me suis dit. Je fêterais mon retour avec mes produits chéris, dans ma salle de bain à moi. Qu’importe si mon avion devait atterrir vers 1 h30 du matin, une bonne douche me ferait du bien.

Idem pour les bagages, je les ai préparés un peu à la hâte. Craignant d’être en surplus de poids pour les bagages en soute (oui, j’ai fait quelques petits achats!), j’ai eu la super idée de mettre tout ce qui est lourd dans les bagages à main. Gé-nial. Ce qui fait que, dans mon bagage à main, entre autres choses j’avais de la ficelle à rôti (un rouleau complet! Je sais, ça fait bizarre mais elle est est super belle. Elle est bicolore! Imaginez toutes les utilisations possibles!), des cartes de voeux écrit “Hello Cupcake!“, une spatule (très fine, pour décoller les biscuits, c’est idéal!), un ensemble de draps pour Petite Ourse (que Papa Ours a gentiment pris dans son bagage à main), des crayons de couleur en bois (pour mes moments inspirés) et le roman policier que je venais de terminer (bonjour l’intrigue).

Alors nous sommes partis pour l’aéroport, tout le monde était en forme (trop même en ce qui concerne les oursons qui essayaient de se peser sur le pèse-bagage et faisaient des clins d’oeil aux agents d’aéroport). Direction Montréal! Yesss. Here we come!

Le voyage en avion s’est bien passé. Mes cheveux avaient séchés à l’air libre, pleins de sel, ils étaient devenus croustillants comme du poulet frit. Frottant mes yeux de fatigue j’ai découvert que j’avais encore plein de sable dans les sourcils. Et un rapide coup d’oeil à mon miroir de poche m’a confirmé que le look voyage de nuit après une journée au soleil, c’est moyen en terme d’éclat du teint. Un combo rouge-cerné. Surtout que j’avais aussi un peu de crayon vert sur le côté de la bouche (projet de dessin avec Petite Ourse). Et des miettes de biscuits sur le gilet (merci Bébé Ours). Peu importe, l’avion avait amorcé sa descente vers l’aéroport de Dorval, ouf, nous étions presque rentrés. Ma mission jusque là: surtout, ne rencontrer personne que je connais. Je me croisais les doigts.

Un message a retentit dans l’avion: “En raison du froid, l’avion est détourné vers Toronto.” Quoi? Toronto? Bon, je me suis dit, on arrivera à Toronto, puis, on repartira vers Montréal tout de suite. Ma douche sera reportée d’une heure, au plus. Une heure dans une vie, c’est quoi? Il était 1h30 du matin. Les oursons venaient de s’endormir. J’ai pris une grande respiration et j’ai vu que Papa Ours faisait de même.

Une fois à Toronto, les oursons (bien grognons d’avoir été réveillés) et moi, avons dû attendre la poussette à la sortie de l’avion pendant que Papa Ours allait aux informations. Une poussette qui a mise près de 30 minutes à venir car la porte de l’avion était gelée. Le froid nous a enveloppé, peu à peu. J’ai grincé des dents en pensant que nous n’avions pas nos manteaux et j’ai enveloppé les oursons dans leurs doudous. Dur retour.

En entrant dans l’aéroport de Toronto, nous avons vu que non seulement nous avion été détourné à Toronto, mais que 163 vols l’avaient été aussi. Plus d’hôtel. Files devant le comptoir Air Canada, files devant l’unique Starbucks. L’aéroport de Dorval était fermé. Il faudrait attendre. “How long?”. Personne de savait.

Nous avons sorti l’ensemble de draps de Petite Ourse et, sur le plancher de l’aéroport, nous avons fait un lit aux oursons pour qu’ils dorment, le temps que la nuit passe et que nous trouvions une solution.

Et là, bien sûr, en allant chercher du lait, je suis tombée nez à nez avec cette fille trop belle avec qui j’avais déjà travaillé il y a mille ans. Cheveux lisses et brillants, fraîchement maquillée, manteau d’hiver sur le dos et bottes Sorel aux pieds (alors que je m’étais résolue à mettre des chaussettes de laine dans mes ballerines Pretty Ballerina (ne me jugez pas, la situation était extrême!)), jeans bien coupés et pas de miettes, de sable ou de marqueur nulle part sur elle. Ahhhhh, great!! “How are you???” Pendant qu’elle me parlait, je n’avais qu’une envie: fondre, disparaître et aussi, lui parler par télépathie et lui dire que d’habitude, je n’ai pas les cheveux crousti-poulet. Soupir.

Finalement, nous sommes restés longtemps, longtemps dans cet aéroport. Les oursons ont dormi souvent sur l’ensemble de draps (félicitations à nous, quelle bonne idée de l’avoir à portée de main!), j’ai failli relire mon roman policier tant le temps a passé lentement (et ce, même si je savais qui était le meurtrier) et j’ai même manqué de couches pour Bébé Ours. Chaque fois que j’ouvrais mon bagage à main ma jolie ficelle à rôti me souriait et ma brosse à dents et mon blush brillaient par leur absence. Hello Cupcake.

La prochaine fois, promis, j’emporte les manteaux de toute la famille, des brosses à dents, des coussins et surtout, je rince mes cheveux avant de partir. Et si N., tu me lis, sache que vraiment, d’habitude, je n’ai pas les cheveux crousti-poulet. Ni une spatule à biscuits dans mon sac à main.

C’est un plaisir de vous retrouver! C’est un plaisir d’être rentrée chez moi. Et oui, mes produits chéris et moi avons vraiment fait la fête dans la douche au retour!

So Hemingway

Hemingway

Crédit photo: Vogue

Côté maquillage, ces jours-ci, j’ai été très inspirée par un magnifique photoshoot paru dans Vogue il y a quelques temps. On y voit Dree Hemingway recréant la vie (imaginée) de son arrière-grand-père, Ernest Hemingway. Lunettes yeux de chat, boucles parfaites et peau rayonnante, sous les palmiers, tout est parfait, hyper floridien. Je me suis donc amusée à recréer un look semblable le temps de mes vacances mais en version plus ensoleillée, dans des teintes corail. Au final, j’aime tellement que je compte bien continuer à le porter (en version lipstick rouge) une fois revenue à Montréal, avec mon rouge 999 de Dior, semblable au rouge à lèvres des photos de Dree.

En fait, le look est tout simple et résulte de la combinaison peau subtilement-hâlée-éclatante et rouge à lèvres mi-mat. Peu de maquillage sur les yeux, pas de blush et encore moins d’eyeliner : c’est un look facile pour sortir en coup de vent et aller prendre l’air frais à Key West comme à Québec.

Hemingway

Mon allié teint doré-hydraté-éclatant? Mon nouveau trésor : le Buriti Bronzer de RMS. Vous savez combien j’adore mon Living Luminizer, n’est-ce pas? Ce fard illuminateur hydratant qui figurait dans dans mon Palmares 2013? Alors, le Buriti Bronzer est son nouveau petit frère! (J’ai peine à contenir mon excitation et empêcher mes mains de trembler de bonheur!) Même texture et même rendu délicat complètement luxe (pas de pigments visibles, de brillants ou de paillettes), mais dans une version dorée-bronzée absolument magnifique. Le Buriti Bronzer tient son nom de l’huile de buriti sauvage qui entre dans sa composition et qui, selon les dires de la marque, contient un très haut pourcentage de vitamine A et de béta-carotène. Mais le plus beau? C’est l’éclat qu’il procure. C’est comme si on se regardait dans un miroir avec un filtre de vacances. Comme si le soleil nous suivait partout. Je l’applique sur le haut des os des joues et en petites touches sur l’arête du nez et voilà, c’est tout ce qu’il faut pour un teint des cités d’Or.

Pour les lèvres, comme je porte beaucoup de rouge-rouge l’hiver à la maison (c’est réconfortant, je trouve, au même titre qu’un lait chaud, un bon roman ou une couverture de laine La Baie, oui oui), j’ai opté plutôt pour une chic teinte corail: le gros crayon Ilia, teinte Karma Kameleon. Je n’ai pas le mérite de l’avoir découvert toute seule, c’est May Lindstrom qui m’en a parlé et elle a raison : il n’y a pas mieux pour réveiller le sourire et donner bonne mine. D’ailleurs, petite note en passant, ce crayon rend magnifiquement en photo! Toutes mes photos de vacances où je le porte, il n’y a pas à dire : j’ai l’air en pleine forme! Texture assez longue tenue (toutefois, petite note pour ma mère qui adore les longues tenues : ça reste un rouge à lèvres, pas un tatouage), il laisse sur les lèvres une jolie teinte à l’estompe. Pas excessivement hydratant mais très confortable, ce crayon fait des lèvres résolument modernes, mais avec ce je ne sais quoi de petite poésie rétro. Comme des lèvres de velours. Enfin, ce qui ne gâche rien : Ilia est une super marque fondée par une Canadienne (d’ailleurs, j’ai adoré tout ce que j’ai essayé), non-toxique, gorgé d’ingrédients bioactifs et résolument sans compromis. Je vous reparle d’ailleurs très vite de mes dernières trouvailles Ilia, c’est promis.

À très vite, de retour dans le froid saisissant!

Bob l’Éponge

ÉpongeBob l’Éponge a élu domicile dans ma salle de bain. Enfin! Une vraie éponge naturelle (cultivée de manière équitable), depuis le temps que j’en rêvais. Ma maman en avait une quand j’étais petite et, j’avais totalement oublié combien c’est génial. D’abord: ça fait monter la moindre petite goutte de savon en genre de crème moussée-fouettée savonneuse. Ensuite, contrairement aux “loofas” en filets qui deviennent de vrais nids à bactérie (et que l’on conseille de remplacer toutes les 6 semaines), les éponges naturelles ont des propriétés anti-bactériennes naturelles. Mais le meilleur? Elles peuvent nous accompagner près de 10 ans si on en prend bien soin! Mais surtout, c’est beau, c’est doux, ça nettoie bien et aussi, oui, je me sens comme la petite sirène quand je prends mon bain.

P.S. Ouiiiii, je suis en vacances au soleil! À très vite!

Boucle d’Or vous souhaite Bonne Année! (Palmarès beauté 2013)

AwardD’abord, tous mes meilleurs voeux pour la nouvelle année! Que cette année qui arrive vous soit douce, pleine de paix, qu’elle sente bon et surtout, qu’elle vous apporte santé et bonheur! En plus de tous ces grands classiques des voeux (que je vous souhaite, cela va de soi), je vous souhaite aussi que…2014 soit l’année du teint “best of” niveau éclat (pour reprendre l’expression de l’une d’entre vous (Raphaele!)), que ce soit l’année où l’on apprenne à appliquer notre vernis parfaitement (même dans une voiture en mouvement!), que ce soit l’année où l’on trouve (enfin!) notre parfum et notre teinte de rouge à lèvre signature qui nous va comme un gant. Je nous souhaite que ce soit l’année où tout sera parfaitement rangé (mais où on n’aura pas l’impression de passer notre temps à ranger justement), que ce soit l’année où on vivra simplement, comme dans nos Plans (genre, nettoyant pur et bassine de porcelaine blanche pleine d’eau de torrent au milieu de la forêt- voilà le démaquillage!). Mais surtout, je nous souhaite aussi que 2014 soit l’année où l’on apprendra à décrocher un peu. Que 2014 soit l’année où l’on cessera de se comparer, où l’on sera un peu indulgente envers soit-même, où l’on aura plein de projets et de rêves à réaliser. Enfin, le plus important: je nous souhaite une année d‘équilibre. L’équilibre. É-QUI-LI-BRE. Ahhhh, je sens que ce sera totalement mon mantra pour 2014! En effet, conjuguer tous les impératifs de nos vies relève souvent d’un gros défi. Genre, Astérix et les 12 travaux. Enfin, je me souhaite aussi vivement d’avoir davantage de temps pour venir vous écrire, entre le travail, la famille, les ateliers de bricolage, la cuisine et co: le temps m’a manqué récemment et j’ai hâte de reprendre le rythme et de vous retrouver!

Bon, maintenant, passons aux choses sérieuses! 2013 est terminé, le moment est donc vraiment parfait pour tout débroussailler et vous parler de ces produits qui ont véritablement marqués mon année. J’en ai essayé tout plein, j’en ai aimé beaucoup, je vous en ai parlé, j’en ai aussi détesté encore davantage (et souvent, j’étais trop morte de rage pour vous en parler), mais il y a véritablement une poignée de petits pots, découverts en 2013, qui me suivront en 2014. Les voici.

Les produits May Lindstrom

May Lindstrom

Ma nouvelle obsession: les produits de ma marraine beauté verte, la fée du teint éclatant en harmonie avec la nature, axée sur les rituels, j’ai nommé la belle May Lindstrom. Tout, tout, tout, j’adore tout de sa ligne qui me donne des résultats comme jamais. Le masque Problem Solver, l’argile nettoyante Clean Dirt, le sérum Youth Dew; autant d’incontournables de ma routine beauté dont je ne saurais plus me passer. Ingrédients précieux et actifs, mélanges improbables et délicieux: les produits de May sont comme des recettes belle-peau toujours réussies qui font que tout le monde autour de soi essaie d’en percer le secret et de connaître la recette. Je viens d’ailleurs d’adopter ses deux petits nouveaux: la soie nettoyante câline Honey Mud et le concentré de baume de beauté Blue Cocoon, de pures merveilles dont je vous reparle très bientôt.

Les soins solaires Coola

Coola

Je sais, les soins solaires Coola, je vous l’ai répété mille fois: j’adore, j’adore, j’adore, surtout le Matte Tint pour le visage (idéal en base de teint, tous les jours) et la crème pour le corps parfum Plumeria (qui “sent le ciel” comme le disent toutes celles qui l’adoptent). Toute ma famille est en mode Coola, toute l’année, et, à voir le site de Crèmes Etc. qui affiche souvent rupture de stocks, je crois bien que nous ne sommes pas seuls!

L’encens Juniper Ridge

Encens

Cette année fût celle où j’ai (re)découvert l’encens, loin de tout l’encens que j’avais connu (et pas aimé) à ce jour. Un encens de forêt, précieux; un trésor d’écorces, de sèves et de résines, qui fait voyager, qui sent le feu de camps, comme si on était en expédition dans les montagnes de l’ouest. Ça sent bon, ça détend, ça m’aide à faire le vide durant mon bain; je viens d’ailleurs de m’en commander pour bien commencer la nouvelle année.

Le livre No More Dirty Looks, de Siobhan O’Connor et Alexandra Spunt

No more dirty looks

Je vous en ai parlé ici: j’avais pris le pari de nettoyer mes tiroirs pour au moins un mois, de purifier ma routine beauté. À ce jour, je ne suis toujours pas allée puiser dans mon contenant de produits “d’avant”. Manque de temps? Un peu…Mais surtout pas de manque du tout. Je n’ai manqué de rien durant ce mois et rien ne m’a spécialement manqué. Cette envie de nettoyer mes tiroirs de produits moins naturels m’est venue après la lecture de ce livre, un genre de lecture-choc qui m’apparaît toutefois comme nécessaire, surtout de ce côté de l’océan où la législation pour les ingrédients des produits de beauté n’est certainement pas ce qu’elle devrait être. Idéal pour les novices comme moi, qui, même si elles ne sentent pas nécessairement prêtes à faire le grand saut vers le naturel, souhaitent néanmoins en connaître davantage sur les ingrédients à éviter. Ce livre, je déplore qu’il ne soit pas (à ma connaissance) encore traduit. Je le fais lire à toutes celles que j’aime.

Les soins à cheveux Rahua

Rahua

Je vous en ai parlé davantage ici: ces soins à cheveux j’y suis vite devenue accro. Cheveux soyeux, brillants, zéro électricité statique… Non, il est vrai que le shampoing et le revitalisant ne moussent pas et ont une drôle d’odeur vaguement “menthe-herbes-rocaille” mais bon, comme le parfum ne perdure pas et que j’aime le résultat, croyez-moi, je passe outre.

La poudre Un-Powder de RMS et le Living Luminizer de RMS

RMS Living Luminizer

Vus ici (en ce qui concerne la poudre) et pour le Living Luminizer (un fard illuminateur trop génial), je crois bien en avoir parlé mille fois. Incomparables. Inégalés. Deux alliés teint parfait/éclat de fée dont je ne peux absolument plus me passer!

Les blush crème Kjaer Weis

Kjaer Weis

Mes petits nouveaux! Les teintes Lovely, Sun-Touched, Desired Glow, Blossoming… Je suis tellement chamboulée par ces blush que je ne porte presque plus que ça. Les teintes peuvent avoir l’air un peu moyennes dans les boîtiers mais sur la peau, la surprise est toujours des plus agréables. Ils donnent un éclat de rêve, comme inné, comme si une ampoule s’allumait sous notre peau. Composition impeccable, design d’enfer, rendu du tonnerre, boîtiers rechargeables…Kjaer Weis a tout bon! Sur ma liste en 2014: essayer leurs nouveaux fonds de teint!

Le déodorant Soapwalla

Soapwalla

Tel que vous le savez, 2013 a été l’année où j’ai réapprivoisé mes aisselles! Eh oui. Ça a commencé avec un pot de déo Soapwalla (vu ici), naturel, à appliquer du bout des doigts. Et depuis, plusieurs pots plus tard, je me tiens toujours loin des bâtons plein d’aluminium (et je sens toujours bon! Yesssss!)

Le baume Egyptian Magic

Egyptian Magic

J’adore ce baume du pharaon qui sait tout faire. Ma belle-maman vient d’ailleurs de m’en offrir deux pots pour Noël, à ma plus grande joie! Jambes, visage, cuticules, talons, cheveux, lèvres, soins aux petits…Toutes les femmes de mon entourage qui l’ont essayé l’ont adopté! Toutes! (Et avec toutes nous avons ri du contenant zéro-glamour un peu louche).

La poudre Beige de Chanel

Beige

Je sais, je sais. Cette poudre n’est peut être pas parfaite au niveau de la composition mais comme elle a fait un énorme bout de chemin avec moi au courant de l’année (mon boîtier est presque terminé), je me disais qu’elle méritait sa place ici. Entre poudre bronzante et poudre teintée, c’est véritablement une poudre belle-mine, jamais orange, jamais brune, elle fait un teint de belle à la peau matte, en vacances, soooo Gisèle (qui est d’ailleurs l’égérie du produit). Ce que je préfère? La texture fraîche sans effet de matière qui se fond à la peau.

La teinte Rouge 999 de Dior, en vernis et en rouge à lèvres

Dior Rouge 999

Les rouges parfait-parfait-parfait. Pour la bouche et les ongles. De nouveaux classiques qui attirent tous les compliments. Un rouge qui ne fait ni vieillot, ni madame. Juste du frais, du cool, du chic et du Dior. Que demander de plus? Mon it-rouge.

Les vernis Vinylux de CND

Vinylux

Ces vernis sont ma nouvelle coqueluche. Entre les vernis gel et les vernis conventionnels, on est dans la nouvelle génération, dans le futur du vernis (je dis ça avec ma voix de robot). Non mais pour vrai: ces vernis ont une tenue à tout casser. Pas de couche de base. Une couche de finition désignée. Des teintes de rêve. Un pinceau parfait (pas de pinceau trop large ici, no way).Mais surtout, surtout, une tenue irréprochable anti-éclat, une texture enveloppante qui protège et fait des ongles durs et brillants. Mon souhait pour 2014? Que les nouvelles teintes de la collection The Intimates de Shellac CND voient le jour en version Vinylux! (Je porte d’ailleurs Bare Chemise en ce moment). À noter, je les achète de mon esthéticienne Denise au Local B.

L’huile Cell Repair Night Oil d’Aurélia Probiotic Skincare

Huile Aurelia

Cette huile, je vous en avais parlé ici: elle sent bon, mais bon, ça n’a pas de sens. Elle répare, elle soigne, elle invite au sommeil et fait le teint éclatant en réparant les dégâts du jour sur son passage. Un gros flacon style “apothicaire”, une étiquette rose poudrée, des résultas qui se voient sur mon visage (et aucune trace de gras sur mon oreiller). Aucun doute: Aurélia is awesome! D’ailleurs, je suis la seule à regarder les petites vidéo du site web de la marque comme si c’était de grands films?

Le beurre de noix de coco Artisana

ArtisanaTous les matins, je commence ma journée avec une cuillerée de ce beurre de noix de coco (qui contient à la fois de la chair et de l’huile de coco). D’abord, c’est délicieux, mais ensuite, c’est tout plein de lipides aux propriétés antivirales, antimicrobiennes et antifongiques. On peut aussi l’étendre sur ses toasts ou l’utiliser en trempette à fruits…Parfait pour renforcer son système immunitaire, surtout pour les mois d’hiver. Pour ma part, il m’arrive souvent aussi d’en diluer une cuillère dans de l’eau chaude le soir: non seulement c’est légèrement sucré et apaisant, mais l’odeur de coco sent totalement les vacances. Je l’achète chez Rachel Bery.

Ah oui, et…quelques démaquillants en vrac, à mentionner…Le Lait Capital Onctueux de Joëlle Ciocco, qui est vraiment incomparable. Il y a aussi la crème nettoyante miracle (Miracle Cleanserd’Aurélia Probiotics et enfin, le Fleur de Lait Démaquillante de Sanoflore (love, love!) qui se classe vraiment parmi les grands démaquillants de ce monde!

Sanoflore

Voilà pour ma remise de prix! Bien sûr, il y a eu aussi les Shimmer Brick de Bobbi Brown, mon vieil ami le Lip Glow de Dior, le Shine On de John Master Organic, mon mascara Mise-en-Cils que je rachète systématiquement, mon savon Vellutina de Santa Maria Novella (qui, je confirme, dure une éternité!), le blush Vapour, plein de produits Rouge Bunny Rouge, mon baume à lèvres Kari Gran Lip Whip, mes huiles saisonnières De Mamiel, et mon rouge à lèvres Médiéval de Lipstick Queen. Autant de tubes, de petits pots, de bonheurs, de matins qui ont bien commencé grâce à ces produits, de soirées où je me suis sentie belle et bien et de bains bienfaisants qui ont lavé mes stress quotidiens! Au plaisir de vous retrouver en 2014, donc, qui devrait être riche en découvertes, en astuces, en papotages réconfortants et en soins enveloppants! Bonne année et bonne résolutions!

Allez, je vous laisse, je vais aller consoler le pot de crème qui pleure en mauvais perdant. J’adorerais connaître vos grands crus de l’année, vos découvertes, vous produits chouchous! Allez, dites-moi tout!

* Aucune des photos de produits n’est de moi, comme vous vous en doutez.