Le Clean-Up

B-O bio

I saw the sign

I, I gotta new life
You would hardly recognize me I’m so glad
How could a person like me care for you?
(Why?)Why do I bother
When you’re not the one for me
Ooooo, is enough, enough?

I saw the sign and it opened up my eyes
I saw the sign
Life is demanding without understanding
I saw the sign and it opened up my eyes
I saw the sign
No one’s gonna drag you up to get into the light where you belong…
But where do you belong?

Under the clean moon
For so many years I’ve wondered who you are
How could a person like you bring me joy?
Under the pale moon
Where I see a lot of stars
Ooooo Is enough, enough

I saw the sign and it opened up my eyes
I saw the sign
Life is demanding without understanding
I saw the si-ign and it opened up my eyes
I saw the sign
No one’s gonna drag you up to get into the light where you belong…
But where do you belong?
Oh! Oh, oh, oh

I saw the sign and it opened up my mind!
And I am happy now living without you
I’ve left you, oh-oh-OH!
I saw the sign and it opened up my eyes I saw the sign
No one’s gonna drag you up to get into the light where you belong

(I saw the sign – I saw the si-i-ign) I saw the sign!
(I saw the sign – I saw the si-ig-i-ign)
(I saw the sign – I saw the si-ign) I saw the sign!

And it opened up my eyes, I saw the sign! (sign, sign, sign)

 

-Ace of Base

Histoire d’agrémenter mon mois de novembre, je me suis fixé un défi. Vous êtes prêtes? J’ai quelque chose d’ÉNORME à vous annoncer! J’ai même un peu peur de vos réactions… Boucle d’Or passe au vert l’espace d’un mois! Ouiiiiii! Venez, je vais tout vous raconter de A à Z. D’abord, mon cheminement mental. Mon plan cartésien. Mes analyses. Et mes coups de coeur. Oh, j’ai plein de choses à vous dire!

Cela faisait un moment que ça me chicotait. Depuis l’été en fait. Je pensais à tous ces produits chimiques dans les produits de beauté, à cette notion de cobaye (suis-je une cobaye du monde de la beauté?) et surtout, quels seront les prix à payer, par moi, les autres, la planète. Puis, cet été, j’ai lu No More Dirty Looks de Siobban O’Connor et Alexandra Spunt (dont je vous parlais ici). Ça n’a pas changé ma vie, ça m’a juste ouvert un peu l’esprit. Dans son livre, les auteurs racontent comment, quand elle a mis leur routine beauté au vert, leur peau, cheveux et santé ne s’en sont mieux portés. Intéressant… Mais bon, j’ai continué ma vie avec ma panoplie de produits, certains plus verts que d’autres, en essayant tout de même de faire des choix plus sains quand j’achetais de nouveaux produits. Certes, il y avait une part de curiosité mais aussi, je m’en rendais à peine compte, un réel dégoût naissait en moi en lisant les listes d’ingrédients chimiques et parfois même, inflammables (inquiétant!!). Bon, ensuite j’ai fait deux pneumonies coups sur coup (rien à voir avec les produits de beauté mais la maladie invite toujours au repli et à la réflexion en nous ramenant à l’essentiel n’est-ce pas?), puis, il y a eu la saga je-t’aime-moi-non-plus entre V. et le Maestro…J’ai ensuite rencontré Tata Harper (sa peau!)…Sans oublier que de manière plus générale je me suis émerveillée sur la condition humaine (n’est-ce pas un miracle: la vie? Je sais: ça fait bête. Mais c’est vrai. Il faut la protéger!) Puis, enfin, j’ai essayé Rahua et mes cheveux ont été transformés dès le premier shampoing. Bref, l’univers me parlait, les signes étaient là, à moi de les interpréter. I saw the sign, quoi.

Ça semble tout simple, hein?

Non, attendez, il y avait d’autres variables. Comme la variable “Souvenirs”. C’est le truc qui rend mes choix beauté si difficiles. Tous ces souvenirs rattachés à la beauté plus conventionnelle. Ma grand-mère a toujours utilisé la Crème de Huit Heures d’Elizabeth Arden, du coup, juste son parfum me ramène à elle… Puis, il y a les poudres Caron qui me lient d’une certaine manière aux coquettes du siècle passé…Les bisous parfumés des rouges à lèvres Bourjois que ma maman déposait sur nos joues…Les poudriers brillants qui font clac, les crèmes mythiques, les pubs glossy avec des égéries convaincantes… Comment rompre avec la tradition sans jeter nos souvenirs aux poubelles? Sans compter la petite voix dans ma tête qui se demande si je ne me trouve pas à faire une croix sur le progrès en quelque sorte. Genre, pourquoi ne pas revenir à l’ère pré-pasteurisation tant qu’à y être? Me promener en calèche? Me baigner en robe et culottes à frisons? Manger des racines et écrire mes articles sur des parois de cavernes? Les produits verts d’aujourd’hui reflètent-t-ils réellement les avancées technologiques de manière comparable aux produits plus conventionnels qui, je l’imagine, ont toute une équipe de recherche et développement? Mais justement, cette équipe en recherche et développement: elle m’offre les dernières avancées scientifiques ou simplement le produit moyen qui sera bon vendeur? Oui, labyrinthe dans ma tête, limite, dialogues parano-conspirationiste. Je m’effraie moi-même. Et puis, mes produits conventionnels, je les aime. Je les utilise depuis longtemps et je m’en porte très bien, merci. Je ne pourrai jamais faire une croix définitive sur les rouges à lèvres Chanel ou les blush Dior. Jamais.

Alors, j’ai dis Stop! Puisque je ne suis pas prête à renoncer à tout jamais à mes produits de beauté conventionnels, pourquoi ne pas simplement prendre une pause? L’idée n’est pas de les jeter carrément mais bien d’adopter des produits plus sains pour le quotidien. Je vais commencer avec ça, tiens. Et voir comment je peux m’arranger avec ce qui existe de clean niveau composition. Avec ce que j’ai déjà. Je suis curieuse aussi de voir si j’aimerai mon reflet dans le miroir, si je m’en porterai mieux et surtout, à plus long terme, de voir les découvertes et nouveaux favoris avec lesquels je pourrai créer de nouveaux souvenirs beauté, pour moi, mes enfants et arrière-petits-enfants.

Alors, comment j’ai fait? J’ai pris un gros contenant de plastique et j’y ai mis tous les produits de beauté dont la composition était un peu douteuse. J’ai rangé le contenant derrière mes gilets, dans ma messy garde-robe.  Le grand clean-up! Mes tiroirs sont quasiment vides! Et là, voici mon défi: pour un mois, je dois m’accommoder des produits que j’ai mais qui sont bien sains et voir comment je m’en porte. Il y a, of course, quelques exceptions: si j’ai une grande sortie, libre à moi d’aller piger dans mon “ancienne vie”. Les autres exceptions: les vernis et les rouges à lèvres Rouge de Dior. Just because, tout de même, je veux survivre. Mais sinon, c’est vert ou rien. Surtout pour le quotidien. Que ce soit au niveau des crèmes, soins cheveux, soins visages et maquillage. Go green or go home. Me reconnaitra-t-on? M’aimerais-je? Serai-je plus sereine? Mais surtout: une fois le mois écoulé, aurais-je oublié mon contenant derrière mes gilets ou l’ouvrirais-je telle une zombie assoiffée de gloss? À voir, à voir. Je vous raconterai.

Et, pour l’instant, j’en pense quoi? En fait, je me porte plutôt bien! En plus d’écouter du Ace of Base (ça fait trop sourire! Vive les 90’s!), mes cheveux continuent à me couper le souffle tant ils sont soyeux et attirent les compliments soudainement. Je m’accommode très bien de mes quelques éléments de maquillage Vapour Organics, RMS Beauty, de mes baumes Badger, Burt’s Bees, Tata Harper et d’un sublime soin traitant teinté La Mav. J’ai aussi mon déo Soapwalla, des produits Aurélia, d’huiles diversesM. Picaut, de Mamiel, de mon exfoliant Antonia Burrell et ma crème Coola. Mais surtout, je me sens libérée, légère d’avoir moins, de vivre une vie un peu plus simple. Comme un nouveau départ. J’espère aussi que cette voie sera celle d’une certaine acceptation de soi (exit la quête de la perfection, un teint santé et un sens de l’humour, c’est déjà beaucoup!) et qu’elle aura un peu un effet domino dans ma vie: un effet équilibrant, apaisant, m’entraînant vers une vie plus saine (plus de sommeil, plus de moment présent, de l’exercice, des grandes respirations). Sans compter que ce sera pour moi l’occasion de nouvelles explorations, de la découvertes de nouveaux filons et chouchous. Je n’en n’ai aucun doute! D’ailleurs, je vous parle très vite d’une marque qui a changé ma vie, rien de moins (je vous prépare un super topo!).

Tout cela c’est sans compter que l’offre de produits bio et glamour, hyper-performants et joliment emballés s’est multipliée de manière exponentielle au cours des dernières années. C’est une initiative que je choisis d’applaudir par mes choix, en l’encourageant avec mes achats.

Et pour mon blogue, ça donnera quoi? N’ayant jamais été puriste dans l’âme, je doute de pouvoir renoncer à 100% à mes produits de beauté chargés de souvenirs tant personnels que multi-générationnels. Mais l’idée est que, pour mon quotidien, je vais rechercher des produits plus verts, plus éco-responsables et sans produits chimiques. Je me mets donc en quête d’une beauté plus sereine, plus sage. Un équivalent-beauté de la quête de Siddhartha…Vous viendrez avec moi?

18 thoughts on “Le Clean-Up

  1. Super initiative Boucle d’Or ! Ca me motive, ca m’inspire. C’est vrai que quand on fait la liste de toutes les choses qu’on utilise au quotidien ( produits ménagers, cosmétiques, mobilier ….) qui ne sont pas hyper clean ca fait peur !
    Ici on prépare la chambre de bébé en ce moment, et après avoir peint les murs à la chaux, on cherche un lit à barreaux en bois massif non traité …. un calvaire! D’ailleurs si quelqu’un passe par là et a des idées….
    Bref, vivre dans une maison saine, manger sain, oui alors pourquoi pas n’utiliser que des produitscosmétique plus sains…. je te suis.

    Belle journée !

  2. Bien sûr on te suit ! D’ailleurs, moi, j’ai adopté la poudre un-cover de RMS (j’adorais déjà l’enlumineur) et aussi l’huile Aurélia. Depuis que je m’asperge deux fois par jour de serozinc, ma peau me le rend bien, ça a peut-être à voir aussi avec la crème hydratante antipodes ?

    Bref, je ne suis pas encore passée totalement au vert mais c’est vrai que de plus en plus, je fais la part belle aux produits clean. D’ailleurs, je suis rentrée de New York avec deux flacons de shampoing Rahua…je te dis très vite ce que je pense.

    rendez-vous dans un mois donc ! des bisous

    PS : mais quelle est cette marque secrète qui a changé ta vie ?

  3. Bonjour Boucle d’Or,

    Cela fait un moment que je ne poste plus de commentaires mais je lis toujours ton blog avec autant de plaisir!

    Cet article me parle énormément, car voilà plusieurs mois que j’ai arrêté tous les produits chimiques. Cela m’a dérangée de savoir que les huiles minérales étouffaient notre peau et pouvaient causer des problèmes dermatologiques, de savoir que le sodium laureth sulfate était un détergent pour les sols (Mes pauvres cheveux!)… Je suis donc passée au “vert” total et mes cheveux, ma peau ne s’en portent que bien. Au niveau de mes cheveux, j’ai vu une nette amélioration: ils sont devenus plus brillants et moins cassés. Pour ma peau, elle me parait moins abîmée. Je ne l’hydrate qu’à l’huile végétale de rose musquée. Elle permet de soulager ma peau devenue réactive et de la rendre plus éclatante. Passer au “vert” est une des meilleures décisions que l’on puisse prendre pour notre santé. Chaque jour, j’essaie de convaincre mon entourage de passer à des produits plus sains. Je cherche au fond à les protéger, il ne faut pas se leurrer, le danger est tout de même là. Et puis, les produits bio peuvent être tout aussi glamour que les grandes marques comme Chanel, Dior… Je pense à Tata Harper par exemple. Bref, j’ai trouvé ton article super intéressant, vraiment j’ai adoré le lire!

    Grâce à toi, je découvre des marques “vertes” que je ne connaissais pas.

    Au plaisir de lire ton blog!

  4. En parlant de clean-up, moi j’ai eu des envies très radicales pendant mes quelques jours de vacances de la semaine dernière.
    En regardant la peau des hommes autour de moi, celle de mon papa et celle de mon chéri notamment, je me suis dit : “mais comment on-t-il une si jolie peau et un teint “stable”, qui change peu au fil des saisons ?,”…. je n’ai jamais vu mon père mettre autre chose sur sa peau que de la mousse à raser et de la crème solaire l’été, et pareil pour mon homme, point de crème, ni de produits autres que la mousse à raser…
    Tu vois où je veux en venir : j’ai donc été fort tentée d’appliquer à mon tour quotidiennement une bonne dose de mousse à raser sur le bas du visage !
    Plus sérieusement je me demande si ce n’est pas la multitude crèmes, poudres, sérum et autres toniques qui abime ma peau à la longue… je rêve de ne rien mettre sur ma peau le matin, RIEN. Même si le plaisir du choix du tube et de l’espoir qu’il contient me manquerait, l’ivresse de la quête du produit miracle me quitte peu à peu…
    Je suis plusieurs fois sortie “nue” ( du visage hein !) pendant les vacances et j’avoue que si j’évitais à tout prix les miroirs les 2 premiers jours, je me suis ré-habituée à mon “vrai” visage et le maquillage ne m’a pas manqué tant que ça. Je crois que je vais essayer de refaire des sorties fugitives sans maquillage, le week-end notamment pour me désintoxiquer un peu, prendre un peu de distance et habituer ma peau à se débrouiller avec ses ressources internes.
    Je ne me vois pas encore me passer d’hydratation et hors de question de ne pas me protéger du soleil mais pour le reste, je vais faire un clean-up quantitatif au moins !
    ,

  5. Bonjour boucle d’or,

    Je viens de découvrir ton blog, un peu par ” hasard”, au détour d’une recherche sur le net à propos du talc santa maria novella pour être précise ^_^.
    Je suis tombée par bonheur sur un des tes articles, et j’épluche ton blog depuis quelques soirées… C’est un vrai plaisir de te lire et je me retrouve beaucoup dans ton cheminement cosmetique…
    Nous partageons d’ailleurs une passion commune pour le lip glow de dior… Un signe qui ne trompe pas. ^_^.
    Je vis de l’autre coté de l’atlantique, dans le nord de la france et certaines marques sont difficiles à trouver par ici. ( j’ai d’ailleur trouvé tres amusant ton post sur les produits a ramener de france : je n’aurai jamais parier sur le liniment oleo calcaire! ou l’hexomedine!)
    En fin de compte cette envie de ” green ” parait logique dans la continuité de ton blog, car au fur et a mesure de ma lecture j’ai remarqué que tu te tournais de plus en plus vers des produits bio..ou naturels.
    J’ai, moi aussi, depuis quelques mois,eu cette prise de conscience, et une envie de vie plus saine, et je me suis tournee ( pour le plus grand malheur de mon banquier )vers le magasin OMC … C’est comme ça que je me suis rendu compte que les produits sains/ bio/ naturels peuvent etre glamour, procurer un vrai plaisir et surtout etre redoutablement efficaces. Malheureusement tout cela a un prix. J’ai donc fait le choix de consommer moins mais de consommer mieux, sans renoncer completement a mes produits fétiches surtout au niveau du maquillage! ( le lip glow: no way! Ainsi que ma collec de rouges dior ysl armani.. Impossible de les jeter!) . Je peux d’ores et deja te dire que je ne regrette pas ce choix! ma peau n’a jamais ete au belle! ( jai adopté une routine 100% aurelia probiotic, avec un peu de tata harper ( l’eau florale) . Mon prochain achat sera les shampoing rahua et ton avis me conforte dans ce choix.
    Bref, tu as conquis une nouvelle lectrice de l’autre coté de l’ocean.
    Au plaisir de te lire,

    Louise

  6. Hello Boucle d’Or !

    Bien sûr que nous viendrons avec toi, je trouve cette idée super, et super inspirante de manière générale. Et puis, ça me parle, car j’essaye de faire ce clean-up au niveau des produits de soins (pas du maquillage, je n’y arrive pas encore !!) depuis le début de l’année.
    Très franchement, j’ai vu un changement sur mes cheveux moi aussi (mais nous n’avons pas du tout les mêmes cheveux : les miens sont blonds naturels, ultra-fins et très peu épais, très raides, donc je ne sais ps si tu as les mêmes effets que moi) et sur la peau de mon visage (plus douce surtout). Ce qui change beaucoup, c’est que ma peau hyper-sensible, voire intolérante, supporte mieux certains produits : j’ai l’impression qu’elle respire mieux et elle rougit moins souvent qu’avant. Mais je dois avouer que pour l’hydratation, ça n’a rien changé (mais là non plus, nous n’avons pas la même peau : la mienne est plutôt normale). En tout cas, très clairement, j’essaye de limiter au maximum les produits contenant des silicones, des colorants, des parfums chimiques, des détergents et j’essaye de privilégier les produits plus “écolo-friendly”, donc je te suis à fond et je te trouve très courageuse d’essayer également ce clean-up sur les produits de maquillage !

    Bises !

  7. wow super! moi mon blog a passé au vert a partir du moment où j’ai changé de cap pour mes cosmétiques. Si tu veux faire de la lecture vraiment très intéressante. the green beauty guide de julie Gabriel. Elle a son blog et son site internet. Sinon des blog vert OBT, no more dirty look, sugarpuffish, beautybybritanie etc.. 🙂

  8. Bonjour Boucle D’Or! Comme tu es inspirante aujourd’hui! J’ai bien hate de suivre le développement de ce cheminement et j’ai deja hate au prochain article.

    De mon coté, pour plus de naturel, je me tourne vers mon shampooing The Body Shop, mon nettoyant et mon masque préféré de Lush, ma BB creme qui, elle aussi, est un produit de Body Shop absolument extraordinaire, mon huile pour la peau De Mamiel et, quand mes cheveux ont besoin d’un peu plus de soin, l’extraordinaire masque au henné de Lush. Bref, beaucoup de produits Lush.

  9. ABSOLUMENT ! Je suis déjà dans ce virage depuis le début de l’été et ce n’est pas facile (enfin ca l’était pas plus avant…toujours a la recherche de l’excellence 🙂 ) Mais définitivement, mes cheveux s’en porte mieux et ma peaux aussi. Mais le plus important c’est moi qui se sent mieux, vers un but plus concret que juste faire du recyclage…mais toujours en s’amusant ! mais je vais lire tes billets avec encore plus de plaisir sachant que les produits me convienne encore plus, SUPER IDEE !

  10. Je suis à fond dans ce mode de pensée et je suis à fond dans les produits safe, sains, bon pour la peau, les cheveux, les enfants,les animaux, l’environnement!
    Je suis déjà passée au bio/naturel pour beaucoup, mais pas encore pour les vernis et les rouges à lèvres, j’y vais petit à petit =$

  11. Ok go go go…je te suis moi aussi. Le virage a déjà commencé ici, lentement mais sûrement et je n’y vois que du positif. Mais moi aussi il y a des petites choses que je conserve, oui certains RAL que j’adore, j’ai de grosses interrogations sur le mascara, j’ai comme l’impression que c’est le coupable au niveau de ma perte de cils…..là cette semaine je transite au niveau shampoing et soins cheveux. Je me pose également des questions à propos de la coloration de mes cheveux…bien que ma coiffeuse fait mes teintures avec la teinture Inoa de L’Oreal, ayant pas mal de cheveux gris depuis très longtemps, j’ai envie parfois de laisser mes cheveux naturels….a suivre tout ça……
    Merci Boucle D’Or pour cette iniative.

  12. Pour moi cela fait des années que je suis au bio depuis 2005 suite a un reportage sur les cosmétiques. je suis passée a la poudre rms depuis que je l’ai lu sur ton site.
    mais je n’arrive pas a trouver un bon fond de teint mais aussi un blusch si tu as des idées je suis preneuse. j’attends tes test.
    merci a toi et goody goody pour ce nouveau virage

  13. Ahhh! voila qui me parle vraiment! je n’en peux plus de voir tous ces ingrédients sur mes produits de beauté! Merci tu sera mon éclaireure dans cette aventure virage vert!
    Aussi, je veux juste te dire que même si je n’écris pas aussi souvent de commentaire, je te lis toujours avec autant d’intérêt!
    Merci d’être so inspirante!

  14. Salut
    je suis très contente de cette virée au vert. J’ai commencé la mienne il y a plus de deux ans, notamment pour les cheveux mais aussi pour les crèmes visage. Mes cheveux bouclés me remercient : ils sont plus disciplinés et plus doux. Je ne me fais jamais manquer des huiles végétales comme la Coco, Amande Douce, Rose Musquée. Pour le maquillage j’ai encore plein de produits “chimiques” mais je ne veux pas tout jeter, quel gaspillage! Par contre j’ai très envie d’essayer certaines marques telles que (par ex.) Rms beauty, ou Coola, ou ajouter d’autres baumes Burt’s Bees et Badger à ma collection…Je suis très curieuse de voir tes découvertes…ma wishlist s’allonge à chaque fois que j’ouvre ton blog! c’est vrai que ces dernières années la marketing de ces produit et de plus en plus captivant. Et toi, tu es spécialement douée pour dénicher des pépites!

  15. La lecture de ce post me fait tellement plaisir ! Je lis ton blog depuis longtemps et certains posts sont de vraies références (se protéger du froid, etc…). Pour le bio, je suis moi même à plus de 60 % de cosmétiques bio dont certains très bon marché (j’ai beaucoup utilisé sisley ..alors forcément, tout est moins cher maintenant). Parmi les bios pas chers que j’adore: weleda (shampoing et huiles), sanoflore, cattier …..
    Le seul problème reste les colorations des cheveux en bio, j’ai essayé des produits naturels à base de végétaux…mais les résultats sont moyens…finalement, l’idéal serait d’arrêter tout ça….
    Je me réjouis donc de te lire sur le sujet dans les prochaines semaines !

  16. Bonjour à toutes! Oh, comme je suis contente d’avoir de la compagnie dans mon expédition! On s’aidera ensemble, on apprendra ensemble, on deviendra des belles naturelles ensemble! Merci pour votre soutien! Je vais revenir davantage sur vos commentaires très vite c’est promis!

  17. Hello boucle d’or, je suis ravie quand à cette décision puisque pour ma part, je veux moins de produits chimiques dans ma vie et rester tout de même coquette parce que c’est aussi un vrai plaisir de prendre soin de soi; je viens d’ailleurs de commander chez Melvita, bazar bio et je compte tester rahua bientôt, dès que j’aurais fini tous mes shampoings parce que , çà aussi cela fait partie de mes résolutions, maintenant je n’achète pas , tant que je n’ai pas terminé mes flacons et autres!
    belle journée !

Comments are closed.