Je suis d’humeur…suédoise

D'humeur suédoiseAlors voilà, c’est dit: ces jours-ci je me sens d’humeur suédoise. Le temps froid qui revient? L’anticipation des premières neiges? Un peu de tout ça mais en fait, je crois que j’ai toujours adoré tout ce qui est nordique. Toujours! Montrez-moi des tresses, un lit-armoire avec des coeurs peints, des trémaäääs et des plaines enneigées parsemées de toits colorés…Je fonds. Un petit cahier avec des rennes dessus? Des bottes chaudes? Le soin hydratant des belles de Suède? Oh my…just too much pour moi. Je suis suédoise dans l’âme…comme ma maman d’ailleurs. C’est familial je crois.

C’est pourquoi, quand j’ai lu le spécial “beauté-Suéde” dans Town & Country (je crois bien que c’était dans T&C mais je n’arrive pas à retrouver l’article), j’ai littéralement sorti mon cahier avec des rennes dessus pour commencer une petite liste spécial-Suède en vue de mon éventuel (et lointain voyage). Qu’importe, ça fait du bien de rêver!

Rose Otto

Photo Credit: Estelle & Thild

D’abord, la petite marque qui me fait totalement envie: Estelle & Thild! J’adore le nom (Thild, c’est trop beau!), le visuel lumineux et épuré et surtout la philosophie de la marque. Et puis, tous les avis que j’ai lus ont eu tôt fait de me convaincre. La critique est unanime. Ce qui me fait le plus envie: la gamme Rose Otto (l’huile! la crème!) et aussi, le baume à lèvres teinté Raspberry Beige ( ou encore mieux, ce kit). À noter pour celles qui sont en France, la marque est maintenant disponible Au Bon Marché. Chanceuses!

Estelle & Thild

Photo Credit: Estelle & Thild

Il y a aussi, le baume Hudsalva, qui est, paraît-il le baume à lèvres original über-authentique en Suède. À l’origine créé pour prévenir les ampoules sur les pieds des soldats, on leurs donnait également instruction qu’en situation désespérée, le baume pouvait être utilisé comme huile pour faire cuire leur nourriture ou même faire une bougie. On dit que c’est un super baume pour protéger du froid, mais attention pour celles qui ont des allergies aux noix: il contient de l’huile d’arachides.

Hudsalva

Photo Credit: Hudsalva

Il y a aussi…Lilla Bruket, une petite marque qui nous vient d’un village de surf (oui oui) des côtes de Suède! Tout est bio, a l’air délicieux et pour ma part, c’est le gommage corporel au géranium qui me fait particulièrement envie. J’adore le géranium!

Lilla Bruket

Photo Credit: Lilla Bruket

Aussi, je suis totalement d’humeur “maquillage suédois” aussi ces jours-ci: j’obsède sur le blush 7-8 de Hakansson Beauty qui a l’air trop parfait. J’ai d’ailleurs lu (dans mon magazine que je ne trouve pas) que le petit truc “suédois” pour le teint éclatant nordique c’était d’appliquer quelques petites gouttes d’huile hydratante sur le haut des pommettes par-dessus le blush…Oui, ça affecte un peu la tenue mais le rendu vaut le coup. Pour les yeux, un peu d’ombre claire suffit et du mascara sur la pointe des cils uniquement. J’ai aussi envie d’un léger hâle d’hiver (c’est suédois, non?) et pour ça, le courriel d’Etiket tombait à point ce matin: le nouvel auto-bronzant de Pro-Derm Voile d’été, (bien que canadien et non suédois) a l’air juste génial pour les mois froids! On le dit vraiment sans odeur car sans DHA.

Hankasson

Photo Credit: Eleven.se

Photo Credit: Etiket

Photo Credit: Etiket

 

Parlant d’huile hydratante suédoise: j’en suis à mon troisième flacon d’huile Precious Oil M. Picaut! Troisième!! Cette huile incomparable c’est mon doudou, ma couverture de sécurité, mon baume à tout faire, surtout l’hiver.

M. Picaut

Photo credit: M. Picaut

Il y a aussi la jolie marque éco-luxe Björk&Berries qui a des jolis emballages qui me donnent vraiment envie de tester…

Photo Credit: Eleven.se

Photo Credit: Eleven.se

Tout ça c’est sans oublier la marque Face Stockholm dont je vous parlais hier (ce blush teinte Körsbar! Le blush crème teinte Stockholm! Le Nektar teinte Körsbars Blomma! (décidément, il semble que j’aime le Körsbar)), les savons Victoria que j’affectionne, la prise d’omégas 3 (à défaut de vivre dans un petit village de pêcheurs, je fais ce que je peux), des gros foulards, des cheveux tous doux (grâce à Rahua!), des roulés à la cannelle (je cherche d’ailleurs la recette parfaite pour ce weekend) et en fait, tout le site Eleven.se pour ces petites marques suédoises qui font voyager.

Photo Credit: Face Stockholm

Photo Credit: Face Stockholm

 

 

Photo Credit: Face Stockholm

Photo Credit: Face Stockholm

Voilà, aucun doute, je suis d’humeur suédoise! Vous avez testé certaines de ces marques? Sinon, vous êtes d’humeur quoi géographiquement parlant?

Le lipstick de Carolyn Bessette Kennedy

Face Stockholm Cranberry VeilCe n’est que très récemment que je me suis vraiment penchée sur le style de Carolyn Bessette Kennedy (je viens de trouver cette page Pinterest qui le résume bien). Je me rappelais vaguement d’elle pour l’avoir vue plus jeune sur les couvertures de magazines à potins, à la caisse du Ice Cream Parlor à Old Orchard mais je n’avais jamais été intriguée: c’était vraiment une dame et moi, j’étais en shorts de jeans et kangourou. Je me rappelle juste que quand son avion s’était écrasé, j’avais eu peine à le croire. Elle était trop belle pour mourir même si, je le savais, ça ne voulait absolument rien dire.

Mais en vieillissant, Carolyn et moi nous sommes recroisées dans des livres et magazines et là, je me suis sentie interpellée. Oui, son style a un je-ne-sais quoi très années 90 mais…il y a un élément tout de même intemporel à son look très pur, angélique-rock. Comme une acceptation choc. Comme une confrontation chic. CBK est une contradiction. Et de plus en plus, pour moi, une inspiration.

CBK lipstick

J’ai donc vite eu envie de copier son maquillage ultra-sobre (mais adapté aux textures modernes…ça manque parfois de luminosité!). Alors bien sûre, je me suis mise en tête de trouver sa teinte exacte de rouge à lèvres fétiche: un genre de rouge bordeaux bien confituré.

Et après maintes recherches, j’ai trouvé! Il s’agit de la teinte Cranberry Veil de la marque suédoise FACE STOCKHOLM, une merveille qui a vite intégré le rang de ces tubes polyvalents pour ces jours où rien ne va.

Dans un petit tube tout simple, vraiment très chic avec sa ligne noire se cache le trick pour vraiment se sentir belle-intemporelle à la Carolyn. Un rouge un peu translucide, vraiment santé qui ne saurait mieux porter son nom: une vraie teinte de canneberges. Côté texture, on est très près du Black Cherry de Clinique, un genre de baume teinté dont l’intensité est vraiment modulable: du voile teinté qui peut passer du très translucide-frais pour le ski au vrai rouge à lèvres pour la soirée charity. Comme une version nineties du Medieval de Lipstick Queen (ici); un rouge à lèvre juste hot qui aurait pu être porté par Cindy Crawford.

Swatch Cranberry Veil

C’est un petit tube ultra-polyvalent, très seyant, que je m’imagine hyper flatteur tant sur les brunettes que les blondes, sur les peaux de lait qu’avec un teint plus mat de vacances; bref, c’est un rouge naturel qui brille par sa sobriété, un peu comme Carolyn. Beau avec un manteau de fourrure comme avec un imper jaune de pêcheur.

Enfin, fan comme je suis de tout ce qui est nordique, la marque Face Stockholm a eu vite fait de me conquérir et de me donner envie de tout essayer  (un produit qui s’appelle krämögonskugga? j’ai des palpitations juste au nom!). Je vous reparle d’ailleurs de mon obsession nordique très vite.

Vous avez des envies maquillages un peu années ’90 aussi où je suis la seule à vivre dans le passé (et à écouter encore des vieux épisodes de Seinfeld)?

Comment

Réflexion

“Maman, quand tu vas être morte, qui va avoir ton iPhone?” -Petite Ourse

Cette question, posée dans l’auto un jour de pluie m’a donné le frisson. J’en ai tout de suite voulu à Apple de s’immiscer dans nos vies au point où des enfants de 4 ans se soucient désormais de la planification successorale de leurs parents.

Silence.

Mais Petite Ourse s’est faite insistante: “Quand tu vas être morte, je n’aurai plus de maman?” 

Moi- “En fait, je serai toujours là dans ton coeur mais je serai loin-loin-loin. Mais tu seras grande et tu n’auras plus besoin de maman. Peut être que toi aussi tu seras alors une maman…

En disant ces mots, j’ai pensé à ma propre maman à moi qui en plus d’être ma stratège d’organisation, ma conseillère, ma partenaire de magasinage préférée, ma cheerleader, mon modèle d’inspiration, est mon amie aussi. Mais surtout, même en grande fille que je suis, j’ai encore besoin de ma mère à moi, que ce soit pour avoir une deuxième opinion sur une paire de bottes, pour faire de la sauce à spaghetti ou pour juste pour me faire rire… On a toujours besoin d’une mère…Mes propos n’étaient donc pas exacts du tout…

Silence.

Petite Ourse, au bord des larmes -“Mais c’est pas juste, moi, j’aurai toujours besoin d’une maman. Toi, tu es une maman et tu as grand-maman quand même.

Moi – “Oui, Petite Ourse, tu as raison. On a toujours besoin d’une maman et je serai là.

Petite Ourse -“Mais si tu es morte, tu seras plus là, hein? Tu seras loin-loin-loin?

Moi – “Oui, mais malgré tout je serai là et je t’aimerai toujours. Je serai juste loin. Tu comprends?

Petite Ourse – “Oui, je comprends. Mais maman, quand tu seras morte, qu’est-ce que tu vas faire avec ton iPhone?

Silence. Je n’en reviens pas! Encore le iPhone!

-“Tu vas l’apporter avec toi ton iPhone?

-“Non, Petite Ourse, je n’en n’aurai pas besoin“, j’ai dit.

-“Mais Maman, si tu n’as pas ton iPhone, comment tu vas faire pour me parler quand tu seras morte loin-loin-loin?

Comment expliquer la mort à un enfant de quatre ans? Je ne sais pas.

Entre les deux oreilles: ma routine de soins capillaires

CheveuxL’automne, mes cheveux ont toujours mauvaise mine: d’abord, ils se remettent des vacances d’été (aspect terne, couleur jaune canard, pointes fourchues), ensuite, il fait pluvieux-humide (bonjour les frisottis et la tête pyramidale) et on commence à mettre des foulards et du chauffage ( cheveux – antennes de martien à cause de l’électrostatique). Bref, pas génial!

Cette année toutefois il me semble que mes cheveux sont plus brillants et plus coopérants. Il faut dire que j’ai une super routine capillaire:

Cette année, histoire d’éviter d’avoir des cheveux de paille au retour des vacances, j’ai utilisé le Masque Réparateur de René Furterer. Je l’ai d’abord utilisé en vacances, appliqué après les baignades dans la piscine et la mer, en masque-soin assise au soleil, mais aussi, depuis, en cure post-été: je viens d’ailleurs à peine de terminer mon tube. Crémeux-fouetté et délicatement parfumé, nul besoin d’en utiliser une grande quantité, il a joué une grande part dans la réhabilitation de mon cheveu post-vacances, aucun doute. Il faut d’ailleurs que je pense à en racheter avant de retourner au soleil…

Il y a aussi le produit qui a sauvé mon cuir chevelu: le Shampoing Sensinol de Ducray (je suis une grande fan de Ducray…Vous vous rappelez mon amour pour la Crème Ictyane?). Fini les démangeaisons, l’inconfort, la sensation de brûlure et de picotement dans le fond de la tête…Ce shampoing a éteint le feu qui brûlait ma peau (c’était très inconfortable et même hyper déconcentrant- je ne savais plus quoi faire pour l’apaiser) et, qui plus est, n’a pas affecté ma coloration. Enfin, mes cheveux sont doux, brillants et faciles à coiffer comme tout- bref, c’est une merveille que je ne saurais trop recommander aux cuirs chevelus/peaux sensibles. Maintenant que mon problème s’est résorbé, je l’utilise un shampoing sur deux et j’alterne avec…

Rahua! Vous êtes beaucoup à m’en avoir parlé, il fallait que j’essaie mais chaque fois, le prix me faisait grincer des dents. Finalement, je me suis rappelée que comme je ne lave mes cheveux pas très souvent (aux 7 jours environ tant ils sont secs), un flacon me durerait une éternité. Surtout que les avis que j’ai lus sont plus que convaincants: cette marque fait des miracles, change des vies, ressuscite les cheveux morts, bref…cette marque a été élevée au rang de saint parmi les soins. 100% naturelle avec un bon pourcentage d’ingrédients organiques, Rahua contient des huiles utilisées depuis des siècles par les tribus aborigènes de la forêt amazonienne, secrets de leur chevelure épaisse et brillante. Bon. Toute une légende. Mais dans les faits, les huiles aborigènes ancestrales, ça donne quoi?

Suspense…

Alors…Très honnêtement? Je n’en crois pas mes yeux. Ça dépasse l’entendement, tout ce que j’ai essayé dans le passé (c’est-à-dire, des tonnes de choses) et tout ce que je croyais possible. Je ne RECONNAIS pas mes cheveux. Ils sont si doux, si brillants. Pour la première fois, j’ai des cheveux légers, glissants et soyeux, qui tombent en cascade brillante quand je passe la main dedans. Et ça dure entre les shampoings. Je n’aurais jamais cru que j’aurais un tel coup de coeur pour un shampoing et revitalisant mais voilà, je suis complètement raide accro à ces produits!

Aussi, depuis mi-août, quand mon horaire le permet, j’essaie aussi de faire une huile pré-shampoing que je laisse poser 10 minutes minimum. J’utilise pour ce faire l’Huile Secret de Beauté de Leonor Greyl (anciennement connue sous le nom d’Huile de Palme) que je lisse sur mes longueurs et laisse poser en chignon ou tresse désinvolte avant de laver mes cheveux. Le but : avoir des cheveux plus forts, bien en santé pour encourager la pousse et limiter la casse. Et ça marche. Mais il reste que cette huile multi-usage m’a néanmoins un peu déçue : je n’aime pas du tout son parfum trop sucré, presque amer (je crois que je n’aime pas le parfum du yucca). Je dois bien être la seule au monde, cette huile est adorée notamment et spécifiquement pour son parfum…Enfin. Par contre, comme la composition est assez impeccable, que ce produit a fait ses preuves auprès des Rapunzel de ce monde et que je vois des résultats au niveau de la pousse de mes cheveux je l’utilise avec plaisir en huile à rincer. À noter toutefois, ce produit est commercialisé comme étant multi-usage et peut donc aussi être utilisé en huile sublimante pour le corps, pourvu que le parfum nous plaise.

Enfin, avant de sécher mes cheveux, j’applique un peu de Shine On de John Master Organic, un produit bio qui fait les cheveux tous doux, non-collants et très brillants, mais surtout, qui fait durer la mise en pli encore plus longtemps.

Voilà pour ma routine de soins capillaires d’automne. Il y a aussi mon Rêverie de Garrett Markenson que j’applique les matins de frisottis et enfin, ma taie d’oreiller en soie dont je vous avais parlée ici. Beaucoup de belles découvertes pour moi et, enfin, une routine qui plaît autant à mes cheveux qu’à mon cuir chevelu capricieux! Le bonheur!

Vous, votre routine capillaire d’automne?

Sagesse dans le Stress

Petits contesC’est ma mère qui m’a fait découvrir ce livre et, dès que j’ai lu le résumé à l’endos, mon coeur s’est mis à battre plus vite:

“Ce livre n’est pas fait pour être lu mais pour être fréquenté comme un ami proche, secret. Vous pouvez lui demander de vous nourrir, il vous nourrira, de vous éclairer, il vous éclairera, de jouer, il jouera avec vous le jeu le plus mystérieux du monde, celui du hasard qui n’existe pas.

Ouvrez-le, simplement, par curiosité. Quelqu’un est là qui vous parle. Il ne vous dit pas seulement quelque chose de plus ou moins intéressant, non. Il répond à une question que vous n’avez même pas formulée à voix haute. Il y répond à sa manière, qui peut être déconcertante. Mais ne grimacez pas. Ce qui vous est dit là s’avère toujours étrangement sensé.

Car les contes sont des vieillards immémoriaux et bienveillants. Ils savent tout de la musique du coeur du monde. Allez les voir. Ils répondent toujours à nos questions pour peu qu’ils soient interrogés avec cette lumière simple dont ils sont eux-mêmes pétris, et que l’on appelle l’innocence.

Henri Gougaud

Oui, c’est un petit livre de contes anciens, de fables et de vérités toutes simples. Chaque conte a quelques pages à peine, parfois une seule. À lire avant de se coucher, même crevée, dans le métro quand la journée nous pèse, mais aussi à avoir dans son sac à main quand on s’apprête à affronter une épreuve. Un bijou de livre pour les journées grises d’automne et pour nous encourager à devenir de meilleures personnes, plus sages, plus douces, plus gracieuses mais surtout, plus humaines. Un petit livre pour nous ramener à l’important ces jours où on ne sait plus où donner de la tête. Vraiment, Boucle d’Or est sous le charme!

Petits Contes de sagesse pour temps turbulents, Henri Gougaud, Albin Michel, 2013

Ma pause-dîner avec Tata Harper

Tata & me

Se faire vaporiser le visage d’Essence Florale par Tata Harper herself? Je rêve!

Devinez quoi? J’ai récemment rencontré Tata Harper pour vrai! Vous savez, cette grande prêteresse du soin bio établie au Vermont dont je vous ai déjà parlé ici, celle qui règne sur le jardin des merveilles avec ses flacons verts et jaunes précieux? Elle était de passage à la boutique Etiket (ma caverne d’Ali Baba à moi!) à l’occasion du lancement de sa dernière gamme de soins (The Supernaturals) et, je ne pouvais absolument pas manquer cela! Comme je ne peux pas m’absenter du bureau pour aller parler onguents et petits pots (I wish), j’ai pris ma pause lunch plus tard ce jour-là et j’ai foncé à l’autre bout de la ville pour aller au moins juste la rencontrer. Je suis arrivée sous la pluie, une moitié de carotte encore dans la bouche (j’ai mangé mon lunch dans l’auto), complètement essoufflée mais just so happy! L’image-type de la groupie sautillante qui n’arrive pas à y croire. Oh my God, Oh my God: j’allais rencontrer Tata Harper!!!!!!!!…..!!!!! Hiiiiiii!

Etiket

Tata Harper était bien là, installée dans le douillet décor de la boutique mais j’ai bien failli ne pas la reconnaître…Elle portait un leggings de cuirette et un coton ouaté à paillettes. Ça m’a fait un choc. Je suis bête: je m’attendais à quoi? À ce qu’elle porte une chemise de chanvre et une couronne de fleurs? Une chemise à carreaux et un chapeau d’agriculteur? Secrètement, oui. Mais finalement, de voir Tata comme ça, en fille normale au look urbain et même ultra-glam, c’est hyper rassurant. J’ai eu tout à coup l’impression que sa belle peau (sa peau est juste démente…tellement parfaite!) était à la portée de toutes- pas juste celles qui habitent dans des vastes plaines fleuries.

Revenons donc à la peau de Tata Harper. Si j’avais eu quelconque doute quant à l’efficacité de ses produits (cela dit, pour avoir testé, je n’en n’ai absolument AUCUN), tout cela aurait été dissipé en voyant la peau de Tata. Un grain serré, un éclat rosé, pores invisibles…La poster-child pour le bio, pour les grandes respirations, pour le plein-air. Une peau d’ange avec zéro maquillage apparent (elle avait maquillé ses yeux mais son teint semblait vraiment tout nu). Bref, j’étais vraiment convaincue. Mais je me suis secouée: j’avais des questions à lui poser!

Je lui ai d’abord demandé une question égoïste: si j’avais à m’acheter un seul (“just one!“) de ses produits, quel serait celui qu’elle recommanderait à une fille un peu fatiguée au teint gris asphalte? Sa réponse est venue sans attendre, comme une exclamation: “This one!“. Elle parlait bien sûr de son masque régénérant (Resurfacing Mask) qui donne un éclat souverain à tous les teints. “Même aux peaux les plus sensibles?” Oui, même aux peaux les plus sensibles. D’ailleurs, pour la première utilisation, elle suggère même de le laisser poser toute la nuit (j’ai essayé, c’est effectivement magique). Ou sinon, elle le recommande également avant une soirée mais aussi en faisant du sport, du yoga et en prenant son bain. En effet: la chaleur amplifie l’efficacité du soin.

Resurfacing Mask

Et, Tata, quel est son produit préféré à elle? Sans hésiter, le Sérum Regénérant (Rejuvenating Serum) qui constitue une excellente base de teint (très aimée des maquilleurs, il aide à la tenue du maquillage) et a littéralement toutes les vertus. En plus, il sent juste trop bon la nature. (Tata m’en a d’ailleurs massé une goutte sur le dessus de la main et de retour au bureau j’ai passé mon après-midi à caresser ma main (so soft!) et à la sentir (mmmm!)).  Il ne se passe pas une seule journée depuis que Tata aie créé ce sérum sans qu’elle ne l’applique et, selon ses dires il a complètement transformé sa peau. Un soin de collagène qui ralentit le vieillissement et donne de l’éclat, cette merveille figure en effet parmi les meilleurs vendeurs de la marque. Et bien sûr, il y a l’Eau Florale Hydratante (Hydrating Foral Essence) qui regonfle littéralement la peau (gorgé d’acide hyaluronique, zéro huile, zéro alcool, bio à 92% et naturel à 100%) et permet de d’hydrater l’épiderme tout au long de la journée, même quand on est maquillée (plutôt que d’appliquer une crème sur son maquillage, ce qui en fait, est impossible…j’ai déjà essayé). C’est le petit truc anti-âge/éclat par excellence et à voir la peau de Tata, je le crois. Cette bruine c’est du bonbon! Vous vous souvenez combien je l’avais adorée avant de casser mon flacon?

Rejuvenating Serum

Une autre question: la protection solaire. Comme les produits de Tata Harper ne contiennent pas de facteur de protection solaire, que suggère-t-elle? Quelle est la meilleure manière de protéger sa peau sans jeter les bienfaits de ses soins à l’eau? D’abord, selon Tata, rien ne vaut une protection physique comme un chapeau (ha, ha, je savais bien qu’elle portait parfois un chapeau!). Mais aussi, mieux vaut rester dans le bio. Tata aime les écrans de Vivesana qui font vraiment office d’écran de type parasol.

Floral Hydrating Essence

D’autres conseils pour avoir une belle peau? Tata réitère qu’elle voit une énorme différence sur son teint quand elle ne boit pas ses huit verres d’eau quotidiens. Sans oublier que le teint se porte mieux quand on a une vie équilibrée, qu’on utilise des produits actifs (et non-toxiques, cela va de soi) et qu’on fait des traitements de gommage hebdomadaires pour enlever les cellules mortes…

Enfin, le temps passait et comme Cendrillon, je regardais l’heure, anxieuse: il fallait que je me dépêche de retourner au bureau. Alors j’ai posé mon ultime question à la belle Tata Harper: si je ne pouvais planter qu’une seule chose dans mon jardin, une seule, que me recommanderais-tu pour avoir une belle peau? Tata a réfléchi un peu puis a conclu : « de la bourrache ». Après l’avoir cueillie et fait sécher, la tête en bas, en remplir un pot Masson, bien serré en compactant bien la bourrache (utiliser feuilles, tiges et fleurs, même les graines). Couvrir le tout d’huile de jojoba (que Tata Harper prononce à l’espagnole « hro-hro-ba », j’adore!) qui convient à la majorité des types de peau. On referme le bocal, bien serré, et on met le pot à macérer sur le rebord d’une fenêtre, au soleil. Deux semaines plus tard, on passe au tamis en pressant bien les plantes et on verse notre huile dans un joli flacon. Et voilà, on a une « fabulous body oil », comme le dit Tata, c’est à dire un macérat huileux de bourrache aux vertus regénérantes et restructurantes. Cette véritable merveille fera la peau du corps douce mais aussi servira d’huile à cuticules et d’huile à cheveux.

Anti-Stress

J’ai remercié Tata et j’ai quitté Etiket avec une main qui sentait bon le Rejuvenating Serum Tata Harper, un visage bien hydraté à l’Essence Florale et surtout, le sentiment d’être riche des conseils obtenus lors de cette rencontre so inspirante. Et aussi, oui, bon, je l’avoue, avec la certitude que je reviendrais très vite acheter le Sérum et le Masque, et aussi, le traitement Aromatic Anti-Stress (il est sur ma liste depuis plus d’un an, souvenez-vous!). Parce que moi aussi je veux être une belle au glow bio en leggings de cuirette comme Tata. Le comble du cool, quoi!

Bella pochette

PochetteMon nouveau sac à main a une pochette…à rouges à lèvres! Enfin, pas spécifiquement à rouges à lèvres mais c’est l’usage que j’ai décidé d’en faire histoire d’être mieux organisée. Sac à main lumineux et organisé, j’arrive!

Comme j’ai toujours plusieurs rouges à lèvres/baumes/gloss avec moi et que j’aime bien en changer au fil de la journée (selon mes réunions, mes humeurs, mes activités, mon inspiration du moment, les coordonnées géographiques, les us et coutumes du quartier où je me trouve, selon la position du soleil dans le ciel, selon la direction du vent…bref, j’en change constamment!) ma pochette me permet de bien voir ma sélection et d’y avoir accès vite-vite sans farfouiller dans le fond. Une vraie bénédiction pour un caméléon du lipstick comme moi!

À noter, ma pochette n’exclut en rien le fait que j’aie également une vraie trousse à maquillage dans mon sac (ça n’est pas mutuellement exclusif voyons!). En fait, rien n’a véritablement changé si ce n’est que je suis (un peu) mieux organisée!

Dans ma pochette il y a donc…

Pochette 2

Le gloss Elixir de Gloss de Chanel, teinte Réflection, qui fait véritablement office de remontant! Mais noooon, je ne le bois pas : je veux dire que c’est un rose bien pimpant, tout coquet et guilleret comme un oeillet.

Il y a aussi le Baume Lèvres Cold Cream Avène qui fait des miracles pour soulager la sécheresse sévère des lèvres et l’échauffement. Sans oublier que je suis folle de son parfum « de crème » qui sent le bébé et le savon (le « cold cream » en fait, n’ayons pas peur des mots). J’adore!

Sous mon rouge à lèvres, toutefois, je préfère appliquer le baume en bâton Uriage qui laisse un film plus fin et permet une application immédiate de la couleur.

Il me faut aussi un vrai rouge-rouge classique pour ces moments où je déambule dans la rue pleine de mystère à la Natalie Portman. Je parle bien sûr du Rouge de Dior teinte 999 dont je vous ai parlé ici… C’est un rouge à lèvres, une oeuvre d’art, un accessoire : bref, c’est Dior!

Il va de soi que j’ai toujours sur moi mon crayon à lèvres Armani teinte 12 (celui de Megan Fox) pour, de minima, définir un peu l’arc de Cupidon. Ça change tout.

Ah oui, il y a aussi le gloss Bobbi Brown teinte Pink Beige, très passe-partout (the nude-rosé sans pigments irrisés). Et aussi mon Tongue Tickles de Rouge Bunny Rouge qui est très hydratant mais reste subtil comparé à mon gloss Chanel. Chacun a son occasion, son mood, son code vestimentaire : somme toute ils sont très différents… (Je justifie pourquoi j’ai deux produits à lèvres dans des teintes assez semblables…vous aviez remarqué?)

Au rayon des produits « autres » il y a mon nouvel amour : le vaporisateur assainissant Clean Well qui est bio et sans alcool. Il contient de l’huile d’origan et de l’huile de coco, a un fini non gras et non asséchant. Mais surtout : il ne m’irrite pas la peau et tue 99% des germes et c’est le plus important.

J’ai aussi un mini-vaporisateur Clinique dans lequel j’ai transvasé de l’Eau de rose Santa Maria Novella, incomparable. Je l’utilise pour rafraîchir mon maquillage et me réveiller un peu tout au long de la journée. En plus, c’est bon pour l’éclat alors…!

Enfin, il y a mon poudrier Bobbi Brown (poudre fond de teint) que j’ai hâte de terminer car la teinte est vraiment un peu trop foncée…Ma clé USB Birks en argent qui me fait sentir comme une espionne tant elle est chic! Et puis, mon miroir de sac Paul & Joe que ma maman m’a offert à Noël l’an dernier!

Voilà pour ma pochette beauté si bien organisée! En espérant que mon comptable ne lise pas cet article et s’attende à la même organisation pour mes papiers d’impôt…

Gouttelettes d’Or

Gouttes d'orQuand je repense à mes années d’université où je cassais mon cochon pour aller m’acheter une crème Vichy, je me dis que pour le prix, j’aurais vraiment pu faire mieux. Les huiles pures, bio, pressées à froid sont de puissants sérums qui coûtent moins cher que la dernière sensation marketing/gros pot de verre et qui contiennent moins d’agents de remplissage…Résultat: elles sont donc plus performantes. Même si j’ai maintenant des vrais sérums et crèmes de grande fille qui sentent bon et me donnent un vrai plaisir à l’utilisation, j’aime bien me tourner vers des huiles pures quand 1) je n’ai envie de rien ou, 2) ma peau est de mauvais poil ou 3) j’ai envie de simplicité plus que d’habitude (notez: j’ai toujours envie de simplicité et ce, malgré le fait que ça ne se reflète nullement sur ma coiffeuse ou dans le contenu de mon sac à main qui contient d’ailleurs en ce moment même…un sifflet pour faire des bruits d’oiseaux et une agraffeuse de bureau (why?)) 4) je me sens d’humeur “druide” ou 5) j’ai envie de “booster” mon soin, ma crème ou même, une autre huile pour qu’elle réponde encore plus à mes besoins épidermiques. C’est donc dire: j’utilise presque toujours de l’huile pure, d’une manière ou d’une autre.

Oui, j’adore ces huiles précieuses, ces gouttes d’or que j’utilise de mille manières dans un total esprit d’apothicaire (qui fait ses propres recettes secrètes en chantant des chants grégoriens). Vraiment, je suis persuadée que toutes les peaux peuvent trouver l’huile qui leur est adaptée, qui fera leur bonheur à prix raisonnable pour de la vraie qualité…Voici donc les miennes!

D’abord, ma préférée: l’huile d’églantier. Adaptée à toutes les peaux, elle est spécialement indiquée pour les peaux plus matures ou en manque d’éclat. Ultra-cicatrisante, elle m’aide  dans ma lutte contre les taches et fait le teint clair. Peu importe ce que je mets sur ma peau le soir, j’ajoute maintenant toujours quelques gouttes de cette huile (2-3 gouttes) qui semble tout calmer. De l’or pur. Ça n’est pas pour rien que Miranda Kerr et Rose Byrne y sont fidèles…

Mon huile d’été, mon huile pour les jours plus gras, pour les jours de tempête: l’huile de camélia, la merveille des peaux mixtes. Ultra-légère et non-comédogène, elle aide à combattre la sécheresse tout en gardant la peau saine. Riche en vitamine A, B et E et en divers acides gras, elle est rapidement absorbée (idéale donc sous le maquillage) par la peau. Cette huile calme littéralement tous les feux, toutes les explosions, toutes les irritations. Je l’applique notamment sur mes mains sous ma crème à main avant le dodo, sur mes plaques de peau sèche sur mes bras et j’en ajoute quelques gouttes à mon soin quand je sens ma peau plus échauffée ou plus fragile. Sans oublier que je l’utilise aussi en masque: j’en applique une couche épaisse sur mon visage quand je suis dans le bain et la vapeur de l’eau chaude l’aide à bien pénétrer. Au saut du bain, hop, j’éponge et tout va mieux, éclat en prime.

L’huile de coco: je vous en ai parlé ici…de ma recette pour une peau ultra-douce. J’utilise également cette huile en versant une petite quantité dans mon bain et aussi, en me faisant un masque capillaire pré-shampoing que je laisse poser avec un sac de plastique sur la tête attaché en élégant turban en faisant une chic tresse lâche très Diane Kruger. Ô vision poétique.

Voilà pour ma pluie d’or, pour ma richesse en flacon, plus pure que pure! Prochain achat: l’huile de tamanu qui dit-on, est spécialement indiquée pour les peaux abîmées par le soleil et marquées de taches…Je vous en donnerai des nouvelles, c’est promis!

Mon Action de grâce

Action de grâce

Ouf! Me voici me voili après une semaine juste intense au travail* puis, un départ en coup de vent pour aller fêter l’Action de grâce au fond d’une forêt de sapins avec une dinde, des canneberges, un peu de raclage de feuilles et juste du bonheur.

Bien que c’est sans doute loin du concept original de l’Action de grâce ou même de celle que fêtée par Champlain et les autochtones, je me suis amusée à faire une liste des dix produits pour lesquels je suis reconnaissante. Les dix produits que je suis contente d’avoir dans ma vie et qui méritent un “MERCI!” bien senti.

Vous pardonnerez la photo plus que moyenne: les journées raccourcissent et ça paraît! (De gauche à droite ci-haut).

La Crème Solaire Matte Tint Coola! Elle ne se présente plus, j’en ai assez parlé je crois (ici et ici, entre autres). Bio, soyeuse, longue tenue, c’est la base de teint idéale et la protection parfaite. Je ne saurais envisager une journée sans. Never! Je la commande de Crèmes Etc.: à coup de trois boîtes. Ma mère est aussi devenue accro.

L’éponge Beauty Blender! Petite éponge en forme d’oeuf, rien ne se compare à elle pour ce qui est de l’application de la poudre fond de teint ou du blush crème. Le produit se fond dans la peau, on ne voit plus rien, fusion totale. J’avais un peu grincé des dents au moment de l’achat (28$ de mémoire) mais voilà, cela fait près de 3 ans que je l’ai et je l’utilise quotidiennement. Un excellent investissement, donc! À noter, à l’achat je recommande de longuement la rincer avant de l’utiliser la première fois car elle est très, très colorée. La teinture avait dégorgé près de cinq minutes! Je rêve d’une version nature d’ailleurs.

Le rouge à lèvres Rouge Bunny Rouge teinte Tongue Tickles. Je constate que je ne vous en avais jamais parlé et j’ai peine à y croire. Il est toujours dans mon sac et, dès que je l’applique, je m’exclame: “Ouaip, j’adore ce rouge à lèvres!“, toute excitée. Ce qui me vaut un petit roulement de yeux de Papa Ours au volant, qui me trouve bien dynamique en ce mardi matin 7h30. Ne jamais surestimer le pouvoir du rouge à lèvres parfait. Jamais!

La Lotion Lactée Joëlle Ciocco! Je suis conquise par son parfum de fleur d’oranger, par la gestuelle apaisante du coton imbibé qui effleure la peau et surtout, le fait que depuis que je l’utilise, je vois une réelle différence sur mes petites rougeurs. À moi une peau de lait au réveil. Pour celles qui veulent en savoir plus, je vous en avais parlé davantage ici.

La Un-Powder de RMS Beauty! Telle que vue ici, cette poudre ultra-fine fait un teint de bébé qui dure toute la journée. Juste de m’imaginer vivre dans la non-présence de ce non-produit, j’angoisse pour vrai. C’est dire.

Les vernis Vinylux de CND! Ces vernis ont un peu changé ma vie, je vous en ai déjà parlé. Ils durent une semaine, ni plus ni moins! Même avec la vaisselle, le clavier, le triage des clous et vis dans le garage, le banc d’enfant impossible à déclipper dans l’auto…Tout! Et puis, les teintes sont juste trop tentantes: des bordeaux, des rouges chauds et bien sûr, les petits roses doux crémeux comme tout. Le plus? Pas besoin d’une couche de base, mais attention, il faut utiliser la couche de finition adaptée de la gamme Vinylux. J’achète mes flacons au Local B.

Le Bariéderm d’Uriage! Depuis qu’Uriage est disponible en pharmacies au Québec, je ne cesse de me trouver de nouveaux chouchous parmi cette marque! Le Bariéderme est un superbe onguent granuleux anti-glamour qui ressucite mes mains, mes cuticules, ma peau sèche en plaque et surtout, mes lèvres. J’en applique une couche épaisse sur mes lèvres avant le dodo et au matin, oh! mes lèvres sont hydratées, toutes douces et rosées! J’en ai même un mini pot dans mon sac à main!

Le Problem Solver de May Lindstrom Skin! Vous vous souvenez de l’éclat incontestable post-Glam-Glow? Alors, sachez que ça ne se compare même pas avec les résultats de ce masque! Le Problem Solver est une masque à mélanger soi-même qui fait une peau complètement divine, translucide en 45 minutes de traitement. Bio, pure et pleine de poésie, n’ayez crainte, je vous prépare très vite un article sur cette marque coup de coeur nature plus grand que nature!

Les bâtons d’encens Juniper Ridge! Je vous en avais parlé ici. J’aime toujours autant ces bâtons d’encens qui sentent bon la forêt et le feu de camp!

Le crayon à lèvres soyeux Armani no. 12! C’est THE crayon à lèvres de Megan Fox. Ça dit tout, non? Je le porte tous les jours. Tous les jours.

Voilà en cette Action de grâce, je suis particulièrement reconnaissante pour ces dix produits! Et vous, lesquels méritent un gros merci?

* Parlant de merci…Un énorme merci pour vos commentaires, mots d’encouragements et compréhension la semaine dernière. J’ai pris un léger retard sur le blogue mais je compte bien me rattraper. Et comme toujours, c’est un réel plaisir de vous retrouver!

Rouge: le chiffre chanceux

Rouge 999Vous savez combien je l’attendais, je le cherchais partout, bavais dessus en lisant les revues, rêvais d’oufits tout simples (jeans et chandail de laine douce, oversize) agrémentés de ce rouge que j’appréhendais parfait: le Rouge 999 de Dior. J’ai écrit à la marque, croisé mes doigts en allant chez Pharmaprix, attendu, espéré et voilà il est arrivé et je ne suis pas déçue!

Un vrai rouge à lèvres crémeux et hydratant (avec le trop chic tube motif cannelage signature à Dior) dans la mythique teinte Rouge 999 de Dior, un rouge d’héroïnes de film et de danseuses de claquettes, un rouge-de-rouge brillant et assez mythique pour chanter « happy birthday » au président. La teinte est absolument parfaite : elle fait les dents blanches et les lèvres pulpeuses, elle réchauffe le teint et donne un éclat de fée du papier glacé. Vraiment, la perfection faite lipstick. Totalement dans la veine de Kate Upton sur la couverture de Vanity Fair, peau de lait et bouche de baies : le vrai rouge hollywoodien. Aucun doute : 999 est le chiffre chanceux ce celles qui croient en tout et attendent l’impossible de leur journée comme de leur rouge à lèvres.

Alors, je n’ai pas pu résister non plus : il me faillait le vernis assorti aussi…Voilà mon petit combo parfait pour les soirées, les soupers, le bureau (les jours où je me sens brave uniquement) sans oublier que…c’est la teinte parfaite aussi pour aller voir le Canadien de Montréal (je sais; j’ai testé!). À porter donc avec un t-shirt tout simple, des jeans skinny foncé,  un joli chemisier bien pressé, un blazer noir bien coupé ou encore, une petite jupe qui a du corps, dans le style poupée. So Dior. J’adore.

P.S. Malheureusement, comme j’ai un gros dossier cette semaine, ma présence risque de se faire plus rare et mes retours et commentaires, plus espacés. Il faut ce qu’il faut: je dois préparer cet énorme projet. Je m’en excuse et surtout,  je vous le promets; c’est passager.

Over-crémée: des signes

CrèmesMe crémer a toujours été plus qu’une simple étape dans ma routine d’hygiène: c’est un rituel, un passe-temps, limite, mon work-out.

Puis, un matin, je me suis demandée si je me crémais trop. Car voyez-vous, il y a des signes qui ne trompent pas. Par exemple:

  • Quand il suffit de mettre son pyjama de la veille pour avoir une peau hyper-satinée, ambiance chaussette hydratante;
  • Quand, dès que l’on pose le pied dans le bain, un film huileux se forme sur la surface de l’eau et…Oh, c’est super glissant!
  • Quand notre chien (incontinent) nous lèche le mollet alors que son bol d’eau est vide. Et qu’après, il a l’air de ne plus avoir soif.
  • Quand notre portable nous glisse des mains dès qu’on l’attrape, style pêche au saumon sauvage à mains nues;
  • Quand tous les documents du bureau portent nos empreintes digitales en huile à cuticules;
  • Quand on échappe un morceau de biscuit sur notre buste et que, ni vu, ni connu, on le mange. Pouah! Ça goûte la crème!
  • Quand on va à la banque et que, Petite Ourse très fort demande: “Tu sors des sous pour m’acheter une surprise?“(Toute la banque se retourne, sourire attendri.) Et que nous on répond, sur un ton de mère hyper-économe genre, la frugalité incarnée:  “Nooooon, je sors des sous pour des choses beaucoup plus importantes de la vie.” Alors, elle nous dit: “Ah, tu sors des sous pour t’acheter de la crème alors?
  • Quand au yoga chaud, tout à coup, tout le local sent le lait de corps Avène;
  • Quand on est malade et que la gravité de la situation se mesure avec le manque de motivation à l’hydratation. Oubliez la fièvre, le thermomètre, les frissons…”Vous vous rendez compte, ça fait une semaine que je ne me suis pas crémée…ET JE M’EN FOUS! C’est grave docteur?”

Alors voilà, depuis ce constat, qu’est-ce qui a changé? Rien! Avec le froid qui arrive, pas question que j’aie une peau qui démange ou floconne. Noooon: je veux une peau confo, une peau de soie même par temps froid.

Parlant de peau de soie, d’ailleurs, j’ai trouvé LA combinaison absolument parfaite: la recette pour la peau la plus douce du monde: on applique de la nuque aux pieds de l’huile de coco bio (j’utilise celle-ci) puis, on applique par-dessus la crème corps Xémose d’Uriage. Oui, c’est un peu (beaucoup) gras mais au réveil, vous n’en reviendrez pas. C’est promis! À vous la peau la plus douce du monde!

Suis-je la seule à qui la vie a donné des signes que peut être, il y a over-crémage? Des signes, des indices, comme je ne sais pas, un doigt qui glisse sur le clavier et appuie sur “Publier cet article” avant même que l’on aie terminé de l’écr

Sur la pointe des pieds

Angelina BallerinaVous le savez, j’adore l’automne, c’est ma saison préférée! Le frais, les foulards, les soins cocons, l’envie d’hiberner un peu, les courgettes, les cardigans…L’automne, c’est magique, c’est totalement ma saison.

Mais…

Mais il fallait ABSOLUMENT que je vous en parle: hier, j’ai lu un truc qui m’a fait rêver à autre chose. À janvier, disons.

Je lisais La Presse, en diagonale (ô, femme d’enjeux que je suis, je suis au fait de ce qui se passe dans le monde!). Donc, oui, je lisais l’article qui annonçait que Lily Collins devenait l’égérie de Lancôme (comme je disais, je suis au fait de ce qui se passe dans le monde) et…une phrase a littéralement fait une arabesque sur la page:

“L’actrice apparaîtra dans la campagne de la collection maquillage du printemps “French Ballerine” de la maison Lancôme en janvier prochain.”

Ômondieu. Mes deux inspirations premières dans la vie. Réunies ensemble dans un mariage glorieux de tulle et de lumière. C’est trop beau. J’ai l’impression que l’univers est hyper à l’écoute de moi! Ce qui fait dire à Papa Ours si c’est effectivement le cas, je devrais mettre mon don à profit en rêvant de choses plus “utiles” qu’une collection-maquillage-danse-en-France…

Lilly Collins

Crédit photo: via La Presse (BARWERD VAN DER PLAS)

Je me prends à rêver de teintes poudrées et de rouges à lèvres framboise fini velours, d’une marche au bord de la Seine, en ballerines, un gloss Lancôme (teinte chaussons de pointes) dans la poche de mon manteau Cacharel…So French, so perfect, ça mérite une pirouette! Le bonheur.

Voilà, c’est dit. Autant j’adore l’automne et je compte bien en profiter, voilà que je regarde déjà fébrilement vers janvier, sur la pointe des pieds. (En demi-pointes de satin, cela va sans dire!).

Vous en savez plus sur cette collection?

 

Les couleurs de l’automne

Couleurs

Un écureuil de branche en branche, saute et puis rebondit

Une jolie feuille verte, un peu fâchée

lui dit : “T´es pas dégourdi!”

Tu ne vois pas qu´tu m´as froissée et demain c´est samedi

Je voulais être la plus belle car j´veux danser

au bal jusqu´à minuit

Elle est froissée, lui est vexé, arrive le samedi

La feuille est toute contrariée : “J´peux plus danser…

ma robe est défraîchie”

Mais l´écureuil de branche en branche sauta et rebondit

“Petite feuille, le sais-tu? Ta robe d´or

est encore plus jolie!”

La jolie feuille a tant dansé, a tant tourbillonné

N´a pas vu la fin de l´été, toute étonnée, l´automne est arrivé!

N´a pas vu la fin de l´été, toute étonnée, l´automne est arrivé!*

*La feuille et l’écureuil (Henri Dès), une chanson de mon enfance que l’on peut écouter ici.

Je ne vous dis même pas combien c’était beau la fin de semaine dernière dans le nord! Les montagnes étaient comme une tapisserie byzantine : parsemées de feuilles d’or et complètement célestes sous le vent qui les faisait miroiter.

Feuilles

L’occasion était trop belle, donc, il fallait que je vous montre mon look maquillage de ces jours-ci, un vrai maquillage d’automne pour marcher dans les feuilles et accueillir les premiers frissons d’octobre dans l’éclat et la bonne humeur.

Depuis que j’ai trouvé cette formule maquillage (bon, je sais, cela ne fait que quatre jours  mais on ne compte pas quand on est heureuse, n’est-ce pas?), je n’en déroge plus. J’ai l’impression que mon look colle parfaitement à la saison, à mon humeur, à mes vêtements…C’est ma petite formule toute prête pour être prête en moins de deux! Bien sûr, je continue d’expérimenter avec mon rouge à lèvres, mon eyeliner, mon vernis… Mais ma sortie de secours, c’est ce look. Pour ces jours où je manque d’inspiration, de temps, d’énergie ou simplement, pour ces jours où je veux être certaine d’être à mon meilleur…je me tourne invariablement vers mes alliés ci-dessous…

D’abord, une fois mon teint unifié avec mon génial fond de teint Bobbi Brown Luminous Moisturizing Foundation (je vous en reparle bien vite mais je suis extrêmement satisfaite!), j’applique un peu de Un-Cover de RMS sous mes yeux (pour faire fuir mon panda). J’applique ensuite un petit fluff de Un-powder de RMS, une merveille sans laquelle je ne pourrai plus jamais envisager de me pomponner. Never!

Sur mes joues, je vous parle de ma dernière découverte : le Diorblush teinte Brown Milly (disponible chez Pharmaprix et Holts pour le moment puis, partout ailleurs en octobre). Moi qui suis toujours attirée vers des vrais roses, ce blush est la dernière teinte que j’aurais imaginée aimer. Un genre de vieux-rose-pantoufle. Mais sur les joues…révélation! Mon visage tout entier se trouve illuminé et j’ai ce teint que j’ai toujours recherché : un éclat qui semble venir de l’intérieur comme si j’étais coquine, en santé et que je revenais d’une promenade dans le sous-bois (la trilogie du teint éclatant). Vous savez comment on dit toujours que la meilleure teinte de blush est celle qui se rapproche de notre rougissement naturel? Alors, voilà, j’ai la confirmation que je rougis dans une teinte vieux-rose-pantoufle et ça ne me dérange pas le moins du monde.

Couleurs

Sur mes paupières, j’applique le fard mi-crème, mi-poudre de Dior Fusion Mono teinte Millénium, un fard ardoise scintillant tout translucide qui fait des paupières d’ange tant le rendu est subtil. S’ensuivent deux bonnes couches de mascara en insistant sur les cils du coin externe histoire d’avoir vraiment des yeux de chat.

Ces jours-ci je me parfume avec un petit échantillon de Peony & Blush Suede de Jo Malone (tranduction libre: pivoines et suède rose poudré= c’est pour moi!). Frais et pétillant comme une bulle de champagne, je résiste mais la tentation de l’acheter est grande. (J’attends de sentir le Iris Prima de Penhaligons pour me décider!)

Couleurs

Et, enfin, enfin, ma nouvelle merveille, mon grand amour : l’Extrait de gloss de Chanel teinte Réflexion. Un vrai rose pimpant qui fait les dents blanches, la bouche en coeur, qui protège du vent et me met de bonne humeur.

Blush vieux-rose-pantoufles, paupières d’ange, parfum champagne dans le jardin et bouche en coeur : autant de mots-clés pour un maquillage d’automne parfait pour une fille rêveuse. Feuilles en robes d’or, bal d’automne dans les arbres et de gros foulard doudou dans le soir qui tombe…bienvenue à octobre.

Vous, votre maquillage d’automne? Et, encore plus important : quels sont vos mots-clés?

Petit lunch santé: salade quinoa-edamame

saladeEn début de semaine, j’aime bien préparer un potage ou une soupe santé que je pourrai emporter comme lunch du lundi au vendredi (en variant les accompagnements, comme une pomme, un concombre tranché, des betteraves ou des tomates cerises- j’adooooore les légumes!). Voici donc ma salade de la semaine; un véritable délice qui a tout bon!

Il s’agit d’une salade quinoa-edamame* que je considère un peu comme un “taboulé japonisant” (pfff, je m’invente vraiment n’importe quoi!). Forte teneur en fibres (en plus, le quinoa contient des protéines), plus les vertus anti-inflammatoires de l’edamame; il y a de quoi se régaler sans culpabilité!

Ingrédients:

 

  • 2 tasses et demie de bouillon de légumes (ou d’eau);
  • 1 tasse et demie de quinoa bien rincé;
  • 1 cuil. à table de gingembre frais râpé;
  • 1 tasse de fève edamame fraîches ou décongelées;
  • 1 poivron rouge haché;
  • 2 échalotes hachées;
  • 2 cuil. à table de menthe fraîche ciselée;
  • 2 cuil. à table de coriandre fraîche ciselée (ou de persil);
  • 2 cuil. à table d’huile d’olive;
  • 2 cuil. à table de jus de lime fraîchement pressé;
  • 1 cuil. à table de zeste de lime;
  • Une pincée de fleur de sel.

– Sur le rond, porter à ébullition l’eau ou le bouillon, additionné d’une pincée de sel;

-Ajouter le quinoa, baisser le feu (à doux), couvrir et laisser mijoter 15 à 20 minutes (ou jusqu’à temps que l’eau soit absorbée);

-Retirer du feu, ajouter le gingembre et le sel en faisant gonfler le quinoa avec une fourchette;

-Mettre au frigo pour faire refroidir;

-Une fois que le quinoa n’est plus chaud, ajouter les fèves edamame, le poivron, les échalotes, la menthe, la coriandre, l’huile d’olive, le jus de lime et le zeste de lime. Bien mélanger;

-Assaisonner de sel et de jus de lime au goût.

Voilà! C’est prêt! À déguster au retour du bureau quand on n’a pas envie de cuisiner ou encore, à emporter dans sa boîte à lunch pour un lunch express-santé! Bon appétit!

* Recette adaptée de la recette tirée du spécial Beauté de In Style