La Nuit

Nuit 1947 DiorUne petite photo pour vous montrer mon nouveau vernis favori: Nuit 1947 de Dior (issu de la Collection Rouge de Dior laquelle est disponible pour le moment uniquement chez Holts et Pharmaprix). Il s’agit d’un pourpre-sanguin à peine irisé, so chic sur des ongles courts et encore plus sublime avec un manteau de laine. Sobre et edgy à la fois, c’est le vernis qui va avec tout. Du cool en flacon. Quand à la photo? Oui, elle a l’air bien night-life-glam comme ça, mais en réalité, il était 20h30 et je sortais de chez LaBaie où je venais de m’acheter des bas collants ventre-plat. Et puis, derrière moi, il y a toute une terrasse qui me regarde prendre cette photo, le regard inquiet pour ma santé mentale. Comme quoi, le bon vernis, ça donne une certaine assurance, tout de même!

Vous, votre vernis du moment? Ou votre petite touche cool, c’est quoi?

Logistique d’une relaxation

Relax, baby!

Dans une vieille boîte de carton, mes essentiels détente…à portée de main!

Bon, je sais, je ne suis pas vraiment the référence anti-stress (écris-je en mordillant mes lèvres) mais…j’y travaille. Pour régler le stress, l’anxiété et les petits soucis, rien ne vaut une bonne routine relaxante avant d’aller au lit. Bon, cela étant dit, la relaxation, surtout avant le dodo, c’est toute une logistique! Parce que une fois les pieds crémés, on ne veut pas avoir à se relever pour aller voir si on a bien éteint le four. Et une fois que les cuticules sont hydratées, on ne veut pas soudainement avoir à mettre le système d’alarme (quoique, en même temps, ça permet une hydratation expresse des mains le matin en sortant de la maison- je l’ai testé!). Nooon, il y a un ordre à respecter pour la relaxation pré-dodo. Une organisation. Voici la mienne, avec au passage la présentation de certains produits adaptés et favoris.

D’abord, la tisane. Je ne sais pas mais boire un breuvage chaud avant le dodo, ça me détend terriblement. Et puis, boire une tisane dans le bain c’est encore mieux! C’est comme la version spa-santé du cocktail dans la piscine. J’adore. Parmi mes cocktails de prédilection il y a le « À la rescousse de Maman » de David’s Tea et aussi, la tisane du sommeil de Provence d’Antan.

Roques O'Neil Detox Himalayan Salts

Crédit photo: Roques O’Neil Thérapie

Ensuite, on se détend mieux quand on est propre. Il importera à chacune de déterminer si le bain ou la douche lui convient davantage (perso, je souscris totalement à la philosophie japonaise à l’effet de laquelle  “la douche prépare à l’action et le bain à la relaxation” (je paraphrase) c’est pourquoi, moi, je préfère le bain). Parmi les avantages du bain, il y a celui de pouvoir y diluer des huiles essentielles et des sels, notamment. Ces jours-ci j’utilise le mélange Anti-Stress de Divine Essence qui sent assez citronné (bof, il est bien mais sans plus). Mais…sur ma liste il y a les huiles de bain de l’expert autrichien Kneipp (qui sont utilisées dans la célèbre et austère clinique santé Mayr, en Autriche (vue dans Vogue!) et les sels himalayens (Roques O’Neil Therapie Himalayan Detox Salts, pour le nom exact!) qui, dit-on, vous endorment quasiment sur le champ. Et puis, j’aime bien l’idée de prendre mon bain en rêvant à l’Himalaya! Alors, dans le bain, on barbotte, on ferme les yeux. Mais surtout, pas de masque ou de rasage ou de gommage, rien. On ne fait rien. On prend des grandes respirations en essayant de ne penser à rien. Comme au yoga (c’est à peu près tout ce que j’ai retenu de mes 4 cours, d’ailleurs, il faut vraiment que j’y retourne!), quand l’esprit se met à vagabonder, on se recentre sur la respiration. Encore et toujours.

Sinon, pour les jours où j’ai trop la flemme de prendre un bain intégral, le bain de pieds est une excellente alternative! Dans un fond de bain, je fait couler un peu d’eau chaude et j’y dissous un peu de poudre Gehwol à bain de pieds. Divin! On lit un roman en même temps et puis après, les pieds sont hyper détendus et tous doux! Mais bon, le sel de mer fait aussi totalement l’affaire!

Ghewol

Crédit photo: Gehwol Canada

Une fois bien épongée, à la sortie du bain, on se crème, en prenant soin d’avoir son pyjama à proximité (pour ne pas avoir froid). Pour cette étape, personnellement, mon chouchou à vie a été la crème Concentré de Lait de l’Occitane, mais comme elle coûte vraiment la peau des fesses, je me tourne vers d’autres options plus abordables. Cliniderm, Avène, Avril et  l’huile de coco bio Adara (je met le flacon dans mon bain le temps de mon trempage comme ça, le produit a le temps de se liquéfier). Je compte aussi essayer le lait d’Uriage une fois que j’aurai terminé ces flacons.

Bon, une fois en pyjama, bien au chaud, on applique une huile aur le visage (ou un soin adapté mais personnellement, je trouve les huiles délassantes). J’adore la gestuelle de l’huile De Mamiel (bien parfumée, on la met dans ses mains avant de l’appliquer et on prend de grandes respirations, d’ailleurs, je commence l’huile d’automne ce soir!) mais, peu importe le produit, je trouve important de bien masser le produit sur le visage pour activer l’éclat. J’ai aussi lu que d’exercer une bonne pression entre les sourcils (sur notre «3ème oeil») serait hyper bénéfique pour activer la circulation sanguine (et donc, stimuler l’éclat, oh, oh!). Comme c’est un geste vraiment relaxant (on dirait que tous les noeuds se dénouent), je l’ai adopté dans ma routine du soir. Parmi mes huiles spécifiques de nuit, je vous ai présentée mon huile Aurélia qui sent bon la rose et la lavande. Il y a aussi mon Essence Prodigieuse Sanoflore (j’arrive au bout du flacon), que j’ai beaucoup aimée… Et puis, récente découverte, l’huile Mun Skin No. 1 Akrani qui contient de l’huile de figue de barbarie et a de grands pouvoirs hydratants. Je vous en reparlerai davantage une fois que je l’aurai utilisée à plus long terme. Enfin, pour celles qui veulent économiser ou ont la peau hyper-sensibilisée, l’huile d’églantier bio est toujours une excellente option.

Mun Skin No. 1 Akrani

Crédit photo: Mun Skin

Une fois hydratée de la tête aux pieds, je vous suggère de faire la dernière ronde nocturne: pipi, ronde de sécurité (alarme activée, four éteint, sonnerie de cellulaire fermée, bougies parfumées éteintes, portes barrées, etc…), dernier bisous aux petits endormis s’il y a lieu. On s’assoit sur le côté du lit et, on met son appareil dentaire (avant de se crémer les doigts- je l’ai appris à mes dépends!). On se crème les pieds (tellement relaxant!) en se massant bien la voûte plantaire malmenée. J’adore la crème Laufwunder Callus Cream qui, à elle seule si elle est appliquée tous les soirs, fait les pieds super doux et ce, sans pédicure. J’applique mon baume à lèvres (ces jours-ci c’est l’onguent Bariéderm d’Uriage, qui en fait, en une crème pour les fissures mais qui est juste excellente en baume de nuit), un petit spray relaxant ou une touche de baume de nuit (Badger Night Night ou Sleep Balm) puis, huile à cuticules (Vapor Organics) et crème à mains (Crema per el Mani de Santa Maria Novella– la crème de la crème). Grande respiration. Ahhhh, so détendue. Alors, on se glisse dans les draps frais en fermant les yeux et…AAHHHHH! Mais qu’est-ce que c’est que ça???! Mais, pourquoi il est là ce cochon en plastique? Qu’il est laid en plus! Alors, voilà, je vous recommande aussi de bien inspecter votre lit avant de vous y glisser pour éviter de vous coucher sur des petites voitures ou un pot de colle mal fermé, histoire de bien préserver votre état de détente.

Cochon de plastique

Bonne relaxation!

 

Un gros merci!

merci!Un mini article pour dire un ÉNORME merci à vous toutes qui avez mis tant de coeur dans vos recommandations pour mon amie A-M! Elle a été hyper touchée de vos réponses et surtout, ça l’a bien aidé dans sa petite liste de préparatifs! Voici d’ailleurs son commentaire de remerciement pour celles qui ne l’auraient pas vu:

Merci mille fois à vous toutes pour vos mots d’encouragement et vos précieux conseils! J’apprécie du fond du cœur.
J’ai noté vos suggestions et je compte certes vous donner les détails à mon retour par l’intermédiaire de chère Boucle d’or adorée!
Xx A-M

Et puis…suite à vos suggestions, j’ai contacté les marques qui semblaient le plus adaptée à une expédition sur l’Everest et…vous savez quoi? Elles ont généreusement fait parvenir à mon amie A-M tous les produits que vous suggériez! Amazing, non? Un énorme merci donc à Cliniderm, Klorane et à Avène qui ont tout de suite été enthousiastes à l’idée d’aider A-M dans ses préparatifs. Ces marques ont fait preuve d’une générosité immédiate, sincère et totalement féérique, comme si vraiment, les astres s’étaient alignés pour que A-M aie la peau bien hydratée. La preuve qu’un geste généreux comme celui d’A-M est souvent contagieux. Merci, merci, merci!

L’alchimie du futur

Lotus WeiL’herboristerie chinoise. Totalement en haut de la liste des domaines d’étude qui m’intéressent! Mais bon, au quotidien, la réalité c’est que c’est la dernière de mes priorités, un peu comme prendre un cours de tricot-machine ou de dentelle au fuseau…aussi intéressant que cela pourrait être (maman, please, arrête de m’envoyer la liste des cours offert au Centre des textiles contemporains! Ça a l’air trop génial!). Il faut être réaliste! Après une journée au bureau, le souper, le bain, un peu de lavage et quelques petits bonheurs, aies-je vraiment le temps ou l’énergie pour expérimenter avec des herbes et racines dans des bocaux? Mais il reste que l’herboristerie chinoise, je ne sais pas mais…ça sonne authentique. Ancestral. Mais aussi, efficace. Et puis, finalement, contrairement au tricot-machine, j’ai réussi à intégrer l’herboristerie chinoise dans ma vie quotidienne. Et tout ça grâce à Lotus Wei… Venez, je vais vous raconter!

Ça a commencé quand j’ai terminé mon Rescue Remedy de Bach. J’ai eu envie de changer de produit mais surtout, de ne rien prendre à l’interne. Ayant lu une bonne quantité d’avis positifs sur la marque américaine Lotus Wei qui prône la paix intérieure comme agent de transformation dans le monde (j’adore!), j’ai commandé le petit kit d’essai des vaporisateurs Energy Mists en format mini. Et? Et j’ai tout de suite adoré.

D’abord, je vous parle de Lotus Wei. La philosophie de la fondatrice Katie Hess (elle est alchimiste! Trop romantique!) n’a rien de nouveau: des remèdes à base de plantes qui agissent comme un diapason pour nous aider à éliminer les fausses-notes de notre santé et bien être. Un accordeur, si l’on veut, pour l’instrument qu’est notre corps qui joue parfois en sourdine et aussi parfois complètement faux. À travers des parfums, des essences de plantes, des sérums, des vaporisations et aussi (oui, oui) des applications, Lotus Wei ( Wei signifie “action de transformation” en mandarin), elle nous propose donc d’accorder notre corps, afin qu’il raisonne juste et en version symphonique.

Donc, en ce qui me concerne, j’ai choisi les Energy Mist. Il s’agit de liquide à base d’eau dans lequel a été dilué des huiles essentielles de plantes et de fleurs (et aussi auquel on a donné des vibrations de cristaux je crois), à vaporiser sur soi (personellement, je l’utilise dans mon visage comme je le ferais avec une eau thermale), sur ses épaules, ses vêtements ou ses draps. Dans mon petit kit d’initiation il y a donc le vapo Infinite Love (“Amour infini”-traduction libre) (pour en finir avec être dur avec soi-même, pour être moins irritable et avoir davantage de compassion),  le vapo Inner Peace (“Paix intérieure”) (fini l’anxiété et le stress), le vapo Inspired Action (“Action inspirée”) (pour accroître la motivation et la concentration), le Joy Juice (“Joie”) (pour renouer avec notre enfant intérieur, pour alléger le sentiment de lourdeur qui vient avec les grosses responsabilités), le Pure Energy (“Énergie Pure”) (qui donne de l’énergie, renforce le système immunitaire et préserve de l’usure et lassitude de la routine) et Quiet Mind (“Esprit serein”)(qui donne de la concentration, aide à mieux dormir et calme le bourdonnement du cerveau en overdrive). Bref, il y a un remède à tous les maux!

Et, j’en ai pensé quoi? Aies-je constaté une action transformative? Hmmm, difficile à dire. En fait, je ne sais pas si c’est le vapo lui-même ou l’effet que je m’attends à avoir de lui mais je constate un effet, oui, c’est indéniable. Et puis, c’est tellement agréable à utiliser que je suis vite devenue accro. Tous les jours je pars avec mes six mini-flacons dans mon sac à main et je me sens prête à affronter tous les aléas du monde moderne. Mes chouchous? Le Infinite Love (qui sent très subtilement la rose), véritable concentré miracle pour les mamans impatientes et fatiguées. Un petit spray et je me sens tout à coup devenir zen et gracieuse dans mon rôle de mère. Plus à l’écoute, moins usée, moins “allez, mets ton pyjama ou sinon!”, juste pleine de compassion pour l’humain au sens large. Mais attention, impossible de lire le journal ou d’écouter les nouvelles après: je me sens trop sensible (pourquoi on ne peut pas tous bien s’entendre? Pourquoi? Votre maman elle pense quoi de toutes ces bombes, hein?) Et puis, j’adore aussi le Quiet Mind (avant le dodo, tous les soirs!) et le Inner Peace, qui m’aide à me concentrer et à m’atteler à la tâche qui m’attend, une chose à la fois.

Forte de mon expérience positive Lotus Wei, j’ai maintenant très envie de me laisser tenter par les sérums qui sont sont en fait des huiles parfumées et s’utilisent de mille manières. Et puis, éventuellement je compte m’acheter les gros formats de mists pour les transvaser dans mes minis flacons, so pratiques…Et voilà, je suis fière de pouvoir dire que j’ai maintenant intégré l’herboristerie chinoise version 2.0 à mon quotidien. Prochaine étape: le cours de dentelle au fuseau! Just kidding! (J’adorerais mais ça n’est pas pour tout de suite!).

C’est le temps du Plan!

Bonheur(Préambule: Vous connaissez toutes le concept du Plan je crois! Pour celles qui ne connaissent pas, je vous invitent à consulter l’Historique des Plans (ici et ici). Le Plan a été repris et connait des échos un peu partout dans le monde mais en fait, l’idée est vieille comme le monde: se réinventer un peu de temps en temps. Tout en restant soi-même, cela va de soi.)

Mercredi midi. Je suis devant mon ordinateur portable. J’ai une heure pour rédiger mon article sur le Plan. Je mange ma salade en même temps, écouteurs sur les oreilles, porte de bureau fermée. Je sors mes notes de ma rencontre de vendredi dernier avec mon amie V. Elle est venue souper chez moi, on a couché les oursons, puis, on a mangé une petite pizza-salade, de la Maison des Pâtes Fraîches entourées de découpes de magazines, de produits et de crayons et cahiers. C’était le temps de faire le Plan. Un super Plan! À moi maintenant de vous le raconter. Je sors donc mon cahier, histoire de ne rien oublier. Il est écrit:

  • Maestro foundation = toxique
  • Au début c’était génial…mais après…
  • L’horreur;
  • Tout est spécial;
  • Bonheurs locaux;
  • Cuir;
  • Découvertes;
  • Vestiges d’une civilization passée.

Ouais. J’ai comme un petit blanc de mémoire. Il me manque le lien… Vestiges d’une civilisation passée?? C’est un Plan ou le journal intime d’un archéologue? Hmmmm.

Allez, venez avec moi, on va repasser toute la soirée au peigne fin.

Moi: Bonsoir V! Tu sais comment ça marche. On va parler de notre Plan et moi, je vais prendre quelques notes de parcours, ça te va?

V: Ça me va! Allez, je commence. D’abord, je tiens à dire que je suis vraiment contente que ce soit l’automne. L’automne, c’est le moment de toutes les possibilités.

M: Tellement! Trop vrai!

V: Donc, je disais. C’est le moment pour profiter de ce que la vie nous offre. Récolter. Récolter des bonheurs locaux. Vivre simplement. Mais surtout, s’accepter comme on est.

M: J’adore le “récolter des bonheurs locaux”. Genre, aller lire au parc. Aller se promener dans son quartier. Se satisfaire de ce que l’on a…Tout en réfléchissant à ce que l’on peut améliorer…

V: Cela va de soi! D’ailleurs, parlant de choses que l’on peut améliorer…Ma peau. Le fond de teint Maestro d’Armani s’est révélé hyper toxique pour elle. Au début, je n’y croyais pas tant ma peau était sublime mais, au bout d’une semaine, ma peau s’est vengée! L’horreur! C’est à cause de tout ce silicone!

M: Ouiiii, c’est si important de lire la liste des ingrédients. D’ailleurs, ça fait partie de mon Plan de mieux m’informer sur ce que je mange, ce que je mets sur ma peau, ce que j’utilise pour nettoyer la maison (ou pire…ce qui est utilisé pour le nettoyage à sec!). Sans être pour autant transformée par ma lecture de No more Dirty Looks, je suis vigilante. Ça fait partie de mon Plan!

V: Oh oui, une vie moins toxique!

M: Ce que j’ai préféré dans No More Dirty Looks c’est le chapitre de la fin sur le Lifestyle, un genre de manuel de la santé basique (sommeil, exercice, nutrition, etc…) qui nous rappelle à l’ordre! Je veux intégrer ça dans mon Plan. Dormir plus surtout.

V: Oui, ça me fait penser aux Iles de la Madeleine. Une vie pure, près de la mer. On lit, on mange du poisson frais, on respire l’air salin et on fait des siestes…

Iles de la Madeleine

Credit photo: Iles de la Madeleine.com

M:…et on porte genre, la chemise blanche bien repassée (mais pas nettoyée à sec, hein!) et un jeans bleu foncé…

V: On a les cheveux dans le vent…

M: Oui, mais moi, je suis dans un autre vibe aussi…

V: Allez, raconte.

M: Je me sens un peu…teen angst. D’ailleurs, j’ai changé ma sonnerie d’Iphone pour “I fought the Law and the Law won” de The Clash pour être un peu rebelle! Il ne faudrait pas que ça sonne au Palais de Justice! Je me sens d’humeur adolescente! Allez, je t’explique. Tu te rappelles quand on était ado. Tout ce qui nous importait, c’est qu’on soit ensemble. Genre, il y avait une fête. Les questions n’étaient pas: “C’est où? Qu’est-ce qu’on mange, Il y a du stationnement? Qui y sera? Je mets quoi? etc…” C’était plutôt: “Tu y vas toi? Moi aussi!! Ohmondieu ça va être GÉNIAL!!!” La simplicité! Notre bonheur était contenu dans nos relations. Je m’ennuie de ça. Et d’écouter la chanson Ruby Soho

V: Ouiiii, la simplicité de quand on était jeunes. On avait un sac à dos, notre walk-man, on prenait l’autobus en rêvassant… Aller manger une pizza chez Gigi’s au coin de la rue était so fun! Ça suffit le blazé de maintenant!

M: Exactement!! Je ne dis pas que je veux nécessairement aller chez Gigi’s mais, je veux apprécier ce que j’ai, je veux me contenter de peu, de moins. J’ai envie de porter des jeans avec un t-shirt élimé de Weezer. J’ai envie de feuilles lignées et de lire les classiques. Genre, Hiroshima mon Amour, L’Énéide et Le Sous-Sol …De prendre l’autobus de la ligne 211 Bord du Lac…

V: Aller à la bibliothèque!! C’est génial d’aller à la bibliothèque! En plus, ça coûte rien et puis, ça sent bon les livres…Avoir un regard neuf sur le monde. De la fraîcheur. Exaltation…Tout est spécial!

M: (Ton sérieux) Bon, cela étant dit. J’ai envie aussi de nouveaux vêtements, tout de même. Des bottes de moto pour aller avec mon vibe d’ado des années 90 mais aussi, de belles bottes bien chic pour le bureau (comme celles de Tory Burch). Et des robes! Des jupes! J’adore trop cette jupe du Club Monaco. Ça et la robe Valentino RED que j’ai vue en vacances chez Saks, celle avec la boucle.

Valentino RED

Credit photo: Saks.com

V : De mon côté j’ai envie d’une mode très « back-to-school » : du tartan, du tweed, un cardigan un peu collégien et un sac de cuir naturel…

M : Ooooh! Parlant de cuir : tu as vu les nouvelles pub Kate Spade pour le Beau Bag? D’abord, j’adooore ce sac. Mais aussi, j’adore TOUT du look (à part que la mannequin aurait dû être en talons)! Je veux être cette fille! Je veux une jupe noire comme elle, un brushing rebondi-négligé comme elle et un manteau rouge qui a du swing comme elle. Et un Beau Bag, naturellement. Mais regarde cette pub!

Kate Spade Beau Bag

Crédit photo: Kate Spade

V : Ça me fait penser à Martine, les livres pour enfant. Tellement inspirant aussi. Elle est tellement parfaite, Martine. Elle recrée le jardin botanique dans sa cour (avec un étang pour y mettre des poissons) toute seule en trois semaines avec un râteau et quelques semis!

M : Parlant de se contenter de peu, j’ai aussi très envie du School Boy Blazer de J.Crew, de petites camisoles laine-coton Aubade (à porter sous une veste tricotée), celles avec la dentelle mais qui tiennent au chaud. Genre, lingerie et laine. Ah oui, et des beaux bas collants. Les bas collants beaux et de qualité c’est le secret de l’élégance en hiver je trouve.

J.Crew School Boy Blazer

Crédit photo: J.Crew

: Avec les petites laines fines, il faut des leggings bien confo. Ceux de Lululemon sont incomparables, à porter avec des tops doudous-chic. Comme cette veste de VINCE

Vince vest

Crédit photo: Vince

M : On va prendre des vitamines, on sera en pleine forme, on sera positives…

V : Ouiiiiii, on sera rayonnantes! On va RÉPANDRE LA JOIE! On sera un rayon de soleil!

M : Oui, mais on restera naturelles et on vivra malgré tout nos émotions sainement. Et on aura un blush/un baume à lèvres rose-sérénité parfait. J’ai testé le nouveau Lip2Cheek teinte Demure de RMS et il est parfait! J’en veux un pot! Ça et un chignon un peu défait c’est un super look tout prêt! La recette de la jeunesse!

Lip2Cheek Demure RMS

Crédit photo: Spirit Beauty Lounge

V : Ah oui, et on mangera un l’arc-en-ciel à chaque repas, genre, de toutes les couleurs dans notre assiette. Un festin pour le corps et les yeux.

M : Totalement! Nourrissons notre âme! Ça paraîtra sur notre peau en plus. Je veux passer à l’huile d’automne De Mamiel! Je veux un teint vraiment zéro défaut que je vais porter avec la nouvelle collection Rouge Dior. So chic! Ce sera parfait pour mon look de pub Kate Spade. Mais avec des talons, hein!

De Mamiel

Crédit photo: De Mamiel

V : Parlant d’état d’esprit, moi, je me sens très…hippie. Ce qui m’amène à dire…rétro…ce qui me fait penser à disco

M : Disco?? Tu veux vraiment que j’écrive ça : «disco »? Je ne me sens pas disco DU TOUT! C’est quoi le fil conducteur dans tout ça?

V : (Elle réfléchit, puis, le plus sérieusement du monde) Hmmm… je dirais, le brun. Des teintes riches de marron, de caramel, de chameau et de chocolat….Le Far West, le Sud des États Unis. Southern Hospitality!… On invite les gens à venir prendre du sweet tea…Mais aussi, on porte des bottes style Durango le weekend…avec des jeans et de la poudre bronzante…

M : Mouais. Pas sûre. Je me sens plutôt très Kate. Kate Moss, Kate Upton, Kate Middleton… Un mélange des trois…Et Caroline Bessett Kennedy, pour le rouge à lèvres rouge!

V: Et moi, je veux m’inspirer de Jennifer Lawrence! Et porter des bijoux anciens! Au fait, est-ce que c’est vraiment la chanson Good de Better than Ezra qui joue? Pour vrai? Oh my God! Retour au secondaire!!

M: Ouiiii, trop cool, non? Bon, alors, voilà, je crois que  ça boucle notre super Plan de la rentrée. J’ai tout noté. Tout est très clair. Point par point. Merci chère amie.

Bon, et les vestiges de la civilisation ancienne dans tout ça? C’est en écrivant un courriel à V. qu’elle m’a éclairée sur le cheminement de notre pensée…voici  sa réponse à mon courriel :

_________________________________________________________________________

De: M

Objet: Les minutes de notre dernière rencontre

Hey V! Je ne comprends plus mes notes! J’ai :

  • Maestro foundation = toxique
  • Au début c’était génial…mais après…
  • L’horreur;
  • Tout est spécial;
  • Bonheurs locaux;
  • Cuir;
  • Découvertes;
  • Vestiges d’une civilization passée?????????????

Help me!

_________________________________________________________________________

De: V

Objet: Super Secrétaire corporative tu es!

Les vestiges d’une autre civilisation c’était quand on parlait de passer plus de temps dehors, de communier avec/ d’explorer la nature, d’être plus proche de ses racines. Évidemment, quand on est en forêt,  il est tout à fait possible de tomber sur des vestiges d’anciennes civilisations, genre statues, temples et autre. C’est super inspirant ça, ça motive! (Bon, je ne suis jamais vraiment tombée sur un vestige en me promenant en forêt jusqu’à maintenant, mais l’idée est là. Ça relève du possible.) En fait, maintenant que j’y pense, ça me rappelle un peu Ernest Shackleton. On avait parlé de lui et d’explorateurs je crois, non? Bref, je pense que l’idée, c’est de profiter des espaces verts, de continuer à s’émerveiller, de sortir de la routine et de surmonter toute cette anxiété autour de la routine travail/obligations/perfection et tout. Donc s’évader. Ou qqch du genre. Et puis, oui, je confirme, malheureusement, le fond de teint Maestro est toxique. C’est vraiment une relation amour/haine pour moi. Comme si j’étais tombée pour un bad boy qui est tellement beau sur le coup, mais tellement wrong pour moi. Je le sais, mais c’est dur d’arrêter (dit la fille qui porte ledit fond de teint toxique en ce moment, parce que je l’aiiiiiiiime!)

Bon, je te laisse avec mes mots clés, au cas où tu ne les aurais pas tous notés :

  • Sourire, dormir
  • Lever du soleil, coucher du soleil, lune, océan, vagues
  • Paix, tranquillité, simplicité, exaltation, équilibre, harmonie
  • Yoga, natation, capoeira, jogging, push-ups, danse, gym, plongée
  • Kate Moss dans les années 90 (oui, oui, je sais, elle était un peu en mode désastre mais elle est quand même super jolie, et c’était une ado alors ça marche pour ton look « teen angst »…C’est parfait pour toi qui écoute du Blink 182 en allant travailler au bureau!!)
  • Jennifer Lawrence (pour moi)
  • Roquette
  • Le nord, la nature, les ancêtres…
  • Cabine de paquebot, lambris blancs, villa bord de mer, teepee.

Une chance que je suis là, hein?

_______________________________________________________________________

Voilà pour notre Plan qui, je l’admets, est tellement tout-fou-fou que je suis moi-même un peu perdue. Mais inspirée, ça, je le suis! Et je sais que j’aime la pub Kate Spade et puis, j’ai déjà téléchargé la chanson Ruby Soho. Voilà, c’est déjà un bon début, non?

Et vous, votre Plan? Dites-moi tout!

Un gâteau choco comme dans le sud des États Unis!

Coca Cola Cake Cet été, en vacances, j’ai goûté au meilleur gâteau au chocolat à vie. À vie, rien de moins. En fait, il s’agissait de Coca Cola Cake! D’abord, surtout, il ne faut pas se laisser intimider par le nom! Ça ne goûte pas du tout le Coke! C’est une recette très populaire dans les états du sud et qui origine de la Georgie. Bien sûr, à mon retour, une semaine plus tard, après avoir cherché et épluché des recettes, je recréais le fameux gâteau au chalet. Le résultat? On m’a confirmé que c’était effectivement le meilleur gâteau au chocolat. The best! You’ll see!

Le phare de l'île de Captiva, en Floride

Le phare de l’île de Sanibel, en Floride

Je vous laisse donc ma recette:

Gâteau choco-Coca-Cola de Goldilocks*

Ingrédients

Pour le gâteau

  • 2 tasses de sucre
  • 2 tasses de farine tout usage
  • 1 tasse de Coca-Cola
  • 1 ½ tasse de guimauves miniatures
  • ½ tasse de beurre
  • ½ tasse d’huile végétale
  • 3 cuil. à table (ou soupe) de cacao en poudre
  • 1 cuil. à thé (ou café) de bicarbonate de soude
  • ½ tasse de lait de beurre
  • 2 oeufs
  • 1 cuil. à thé (ou café) de vanille

Pour le glaçage:

  • ½ tasse de beurre
  • 3 cuil. à table (ou soupe) de cacao
  • 6 cuilé à table ou soupe de Coca-Cola
  • Un sac de sucre à glacer (la recette stipule 16 onces mais on n’utilise pas tout! C’est un peu difficile de prévoir la quantité car on voit à la texture…)
  • 1 cuil. à thé de vanille
  1. Préchauffer le four à 350°.
  2. Dans un saladier, mélanger le sucre et la farine.
  3. Ajouter les guimauves…
  4. Sur le feu, dans un chaudron, mélanger le beurre, l’huile, le cacao et le Coke. Porter à ébullition en mélangeant bien.
  5. Ajouter le mélange chaud aux ingrédients secs. Bien mélanger.
  6. Dissoudre le bicarbonate de soude dans le lait de beurre, puis, ajouter à la pâte avec les oeufs et l’extrait de vanille…
  7. Verser le mélange dans un moule carré préalablement bien graissé (environ 9 par 13 pouces).
  8. Enfourner 40 minutes. Glacer immédiatement à la sortie du four.
  9. Pour faire le glaçage, combiner le beurre, le cacao et le Coca Cola dans une petite casserole. Porter à ébullition puis, ajouter du sucre en poudre une cuillère à la fois, jusqu’à temps que le glaçage soit crémeux. À noter, il est normal que le glaçage demeure malgré tout assez liquide. Ajouter la vanille et hop! étendre sur le gâteau chaud. Attendre que le gâteau refroidisse pour couper et servir. Yum!
Sanibel

Sanibel Island

Cette recette de gâteau toute simple à réaliser ravira même les plus nordiques chocophiles! J’imagine très bien servir ce gâteau pour les anniversaires, pour les ventes de charité, mais aussi, pour les grands après un bon repas…Que les choses soient claires; ça ne goûte pas du tout, du tout le Coca-Cola! Nooooon, le résultat est plutôt un dessert moelleux ambiance Autant en emporte le vent, à déguster sur la véranda en jupe ample de coton en lisant Hemingway. Enjoy y’all!

*(adaptée de celle sur le site de Coca-Cola Company)

Des nouveaux amis

Nouveaux amis La rentrée c’est aussi…l’occasion de se faire de nouveaux amis! Venez, je vais vous présenter les miens!

Nettoyant doux pour le corps NutriComfort de Cliniderm: J’ai eu la chance de tester ce produit en avant-première et oh! c’est une merveille (avec le baume corporel du prochain paragraphe). À eux seuls ces produits devraient nous donner hâte à novembre, date de leur disponibilité. Il s’agit en fait d’un nettoyant lacté hyper liquide et non moussant idéal pour les peaux atopiques. On ne fait pas plus doux, on ne fait pas plus adapté aux peaux sensibles. Rasage, nettoyage des zones délicates, peaux irrités, eczéma, peaux de crocro et oursons tout barbouillés, ce nettoyant fait tout et parfaitement. Bien d’ici et à bon prix, j’aime Cliniderm! D’ailleurs, en passant, c’était ma marque de choix quand j’étais étudiante au Barreau.

Baume apaisant pour le corps NutriConfort de Cliniderm: C’est LE produit qui a tout changé pour moi. Depuis mai, j’ai une plaque de peau sèche sur le biceps gauche (je sais, c’est précis). Rien de très grave mais c’est tout sec et rien n’en vient à bout. La peau est blanche et j’ai bronzé tout autour, en motif de vache… Pas très chic. Mon dermatologue m’avait prescrit une crème à la cortisone dans un petit pot mais… tout le contenu a coulé dans le fond de mon sac à main (oh non, le Chloé! Ne vous inquiétez pas, je l’ai bien nettoyé). Enfin, tout cela pour dire que c’est le Baume NutriConfort qui, en une seule nuit, a tout rétabli, comme de la magie! Je me tartine des pieds à la tête chaque soir après le bain. Non, ça n’est pas grand luxe côté parfum ou texture mais, quel confort! Ma peau est super protégée, bien hydratée (sans que j’aie pour autant l’horrible sentiment de m’habiller collante) et surtout, elle ne démange pas. Je l’ai donc adoptée d’ores et déjà pour l’hiver, histoire de rester bien dans ma peau. Comme je vous disais, ce baume sort en novembre, juste à temps pour les temps froids.

Crème Cicalfate d’Avène, version Mains (“Crème réparatrice isolante”): Pour une fille comme moi qui fait la vie dure à ses mains et qui a la peau plus sèche que sèche (toujours un peu sableuses et rouges et ça va en empirant au fil de l’hiver), cette crème est mon salut! Véritable crème barrière mais zéro sensation collante, elle sublime mes mains et leur confère un “toucher velours apaisant” (cette expression est de moi!). Mais surtout, cette crème ne fait pas que protéger: elle hydrate aussi en grand, de sorte que je l’utilise de jour comme de nuit! Un seul produit qui fait tout: j’adore!

Les produits Uriage: Grande nouvelles pour les Canadiennes! Je retiens mon souffle! Je sautille! J’organise un bal masqué! (Mais non…) Les produits Uriage que j’aime tant, que j’ai tant vantés sont arrivés au pays! Merci à l’une d’entre vous, d’ailleurs, pour le petit courriel (Brigitte!). Découverts grâce à mon amie Marie H. dont la dermato en avait recommandé l’utilisation, puis, testés et adorés par moi…cette marque m’obsédait! J’en voulais plus! Alors, quelle joie de voir que l’Eau Thermale que j’aime tant et certains autres produits de la marque sont désormais disponibles chez Jean Coutu et Pharmaprix! Il y a du Aquaprécis (gamme hydratante), du Hyséac (gamme pour les peaux à imperfections) et des super coffrets découvertes et aussi, semble-t-il, les vendeuses ont reçu instruction d’être “généreuses sur les échantillons” pour faire connaître la marque. On aime ça! Of course, j’attends avec impatience la gamme Isofill (une merveille, n’est-ce pas Marie H.?), la ligne pour bébé (oh, la première senteur!) et le baume à lèvres! Je ne sais pas ce que le Canada recevra mais je souhaite vivement que TOUTE la ligne devienne dispo sans attendre! Uriage, tu m’entends?

Blush Bobbi Brown (Teinte Pink Coral 8) – Collection Rich Chocolate– Tellement pretty! Je vous en reparlerai davantage en détails car j’en ai loooooong à dire sur le sujet mais c’est mon blush joues-de-promenades pour l’automne. Il est parfait! Oui, il y a des petites particules irisées mais je vous promets que c’est du plus bel effet. Vous verrez!

Pink Coral

Dior Air Flash CC Primer (teinte 001)- Base éclat correction couleur: Encore un super produit de la part de Dior! Il s’agit d’une base de teint correctrice invisible qui fait un teint éclatant et unifié avant même le fond de teint. Un teint vraiment radieux, hyper rosé et en santé, une peau défatiguée et toute regonflée, sans zones d’ombre, pores ou imperfections. Un teint de Lac des Cygnes! Je ne peux plus m’en passer! Un petit pshiit le matin sous le fond de teint et…voilà: teint parfait jusqu’au bain du soir! À noter, il m’arrive également de porter le Airflash CC Primer seul, les fins de semaines, pour une peau un peu mieux que la réalité sans avoir l’air nécessairement maquillée…

Voilà pour mes nouveaux amis de la rentrée qui devraient faire un bout de chemin avec moi cette année! Vous, vous avez aussi de nouveaux amis? Vous me les présentez aussi?

Le sommet du monde pour les petits du monde

Top of the worldVous vous souvenez de mon amie A-M? Ma précieuse amie de toujours, mon mentor de l’organisation, ma marraine du bon sens et des bons conseils? Mon amie A-M fait partie de ces filles ultra-généreuses qui, quand elles sont dans votre vie, sont là pour vrai. Elle est là en présence, en pensée, en action et aussi en projets. C’est vrai pour sa vie, c’est vrai pour son travail. Pédiatre du développement et comportement à l’Hôpital de Montréal pour enfants, c’est le médecin que toutes les mères aimeraient avoir pour leur enfant. Elle explique bien. Elle prend en charge. Mais surtout, elle prend à coeur. Tout cela avec toute la délicatesse du monde, sans jamais se substituer à l’autorité parentale et en aidant tout doucement et naturellement la famille à aider elle-aussi son enfant.

Dans sa pratique de tous les jours, mon amie A-M évalue, diagnostique et suit des enfants présentant divers troubles de développement. Il peut s’agir de retards moteurs, de troubles au niveau du langage, d’autisme ou de troubles envahissants du développement (“TED”). Il y a aussi les troubles de déficit de l’attention, les difficultés d’apprentissage et  l’ensemble des troubles qui découlent de l’alcoolisation foetale (“ETCAF”)… Les parents qui arrivent devant mon amie sont souvent épuisés et à bout de ressources mais toujours, toujours déterminés et courageux. D’où l’idée de créer une bibliothèque d’information pour répondre aux interrogations de ces parents, une bibliothèque de ressources familiales pour l’Hôpital de Montréal pour enfants. Aider les parents à aider leurs enfants.

Afin d’obtenir les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet, mon amie A-M partira donc très bientôt en expédition pour…le Camp de Base de L’Everest! Oui, oui. Le sommet du monde à l’autre bout du monde! Tout ça, pour aider les enfants qu’elle soigne tous les jours, dans sa propre ville. Voilà déjà depuis un long moment qu’elle s’entraîne en vue de cette périlleuse ascension (non, non, elle et moi, on ne s’entraîne pas ensemble, une chance pour elle!) et qu’elle prépare son départ. Son expédition durera du 2 au 18 novembre et il va de soi que j’aurai chaque minute une bonne pensée pour elle (avec la musique de Hans Zimmer du film K2 en tête, yeah!). Je suis trop pleine d’admiration! Son objectif personnel? Amasser 5000$ pour la cause. Je vous mets donc le lien (ici) et vous encourage à donner généreusement pour l’aider à atteindre son objectif.

Mais comme je sais qu’il est parfois impossible de donner financièrement malgré que le coeur le souhaiterait sincèrement, je sollicite aujourd’hui votre aide différemment. Il y a en effet une autre manière d’aider mon amie A-M!

Mon amie sera en expédition dans les montagnes longtemps. Un énorme sac à dos, certes, mais de la place uniquement pour le strict minimum vital. Vent glacial, soleil blanc, froid cristallin…autant d’impondérables auxquels sa peau sera soumise pendant une bonne quinzaine. Déjà que mon amie a la peau hyper-sensible (elle réagit à tout ce qui est parfumé) avec un peu de dermatite péri-orale, il faut donc trouver LA formule adaptée. Nous faisons donc appel à vous aujourd’hui: quels produits lui suggérez vous pour bien protéger sa peau du froid, du soleil et du vent? Idéalement pas une routine en douze étapes avec une Clarisonic, un pshiit d’eau thermale et une mousseline de bambou (hé, hé, vous comprenez maintenant pourquoi je fais appel à vous? Je ne suis d’AUCUNE utilité!) mais bien LE produit qui fait tout bien quand on est coupé du monde. Et puis, elle est également à la recherche de LA petite lingette (sans eau) pour se nettoyer le visage et aussi, DU miracle power-baume à lèvres. Nous attendons donc vos suggestions en grand nombre! Je réitère donc, mon amie A-M a la peau très sensible, en fait, mixte à tendance grasse mais laquelle sera soumise à des éléments sans précédents. Et bien sûr, peu importe si la crème laisse un petit résidu blanchâtre: si elle est efficace, on veut le savoir!

Kayakistes, exploratrices, voyageuses, campeuses, escaladeuses, premières de cordées comme coquettes de villes et belles des champs: que suggérez-vous à mon amie A-M en terme de produits? Nous avons besoin de vous!

Voici, au passage je vous laisse la page de mon amie (venez, c’est par ici): n’hésitez-pas à aller lui laisser un petit mot d’encouragement! Comme ça, vous aurez toutes un peu aidé ces enfants et leurs parents. Comme ça, nous serons tous un peu avec A-M quand elle aura le souffle court mais maintiendra le cap sur l’Everest sous le firmament.

Bonne chance chère amie! Nous sommes avec toi de tout coeur!

Comme un courant d’air

IMG_6016Vous me connaissez, j’adore quand ça sent le frais, quand ça sent le propre. Je me parfume dès que je sors du bain tous les soirs, avant d’aller dormir, mais aussi, à mon réveil même en pleine forêt au chalet et aussi, après un bain de mer.

Parmi mes plus récentes découvertes en matière de senteurs légères, rêveuses et un peu floues, il y a donc…

L’Eau de Cologne 4711 de la maison allemande Mäurer & Wirtz

Mon oeil a tout de suite été attiré par le joli flacon et l’étiquette so Sissi Reine d’Autriche/Tintin et le Sceptre d’Ottokar puis, en m’informant, j’ai appris que cette eau était complètement culte. En effet, les gens vienne de loin pour se la procurer chez Ogilvy’s, dans la section officine de l’entrée. Pour les hommes (elle est réputés avoir été portée par John F. Kennedy) et femmes, cette eau de toilette convient à tous et devient toute vaporeuse sur la peau, comme si l’odeur nous appartenait. Recette tenue secrète depuis plus de 200 ans, on dit également de cette eau qu’elle a un “effet bienfaisant sur le corps, l’âme et l’esprit.” Cette eau très verte sent le jardin, le savon et aussi, les souvenirs de l’heure du bain, quand on est petite et qu’on doit se coucher en même temps que le soleil, alors que le ciel est encore tout mauve. Le petit plus? Le prix qui, si ma mémoire est bonne, tourne autour de 27$. De mon côté, je l’utilise non seulement sur moi (c’est l’odeur idéale pour faire du sport!) mais aussi, pour se délasser après une longue journée, sur mes draps et enfin, pour parfumer un peu les vêtements des oursons.

Kai

Je n’ai reçu qu’un mini échantillon de l’huile parfumée Kaï (qui existe maintenant en vraie version parfum!) et aucun doute, elle est sur ma liste de produits à commander d’urgence. Ce parfum tout doux, très blanc et lumineux a atteint dans certains cercles d’initiées un statut quasi-mythique. Il s’agit d’un mélange totalement hypnotique de gardenia et autres fleurs blanches dont, à mon avis, un peu de muguet, du lilas et un zeste de printemps. Mais il n’en demeure pas moins que je suis persuadée que l’on peut le porter à l’année! Ça sent la paix, les ciels bleus, le bébé endormi et la fenêtre ouverte. Puis, au fil de la journée, tout devient plus abstrait, comme un jardin impressionniste. Et, au final il ne reste qu’une délicate odeur de traînée céleste et de lumière blanche qui donne envie de prendre des grandes inspirations, encore et encore tellement ça sent bon. Je me suis longtemps demandée à quoi j’associais cette odeur et finalement, ma réponse : la sérénité. La paix intérieure. La beauté pure. (Suis-je influencée par le slogan de la marque: « Breathe, Life, Flow »? Hmmm, peut être, je suis un brin influençable, j’en conviens. ) J’adore aussi que la ligne soit déclinée en littéralement tout (quoique, hello, il manque une poudre pour le corps!). Et puis, il s’agit d’une marque sans sulphates, parabenes, phtalates, phosphate…Enfin, aucun doute, je souscris à l’opinion très répandue selon laquelle cette fragrance devrait être une substance contrôlée tant elle peut faire des ravages. Je ne fais que me parfumer le cou et les poignets et en moins d’une heure, tout mon entourage m’a dit que je sentais bon, que mes enfants sentent bon, que mon manteau au vestiaire sent bon, que… Tout cela, en restant subtil, délicat et effacé. La féminité parfaite retrouvée.

La Cour en septembre

PalaisNon, non, je ne vous parlerai pas de mon jardin cet automne, mais bien de mon look de la semaine dernière quand j’ai dû aller devant la Cour, au palais de justice de Montréal. La cour, c’est chose rare pour moi; je suis le plus souvent, derrière un ordinateur. Alors, of course, la veille j’ai eu un petit moment de stress lié au look: “mais qu’est-ce que je vais mettre?” et, “dans quoi je vais mettre mes dossiers?” et aussi “quel maquillage serait le plus approprié pour représenter la dignité de la profession?“… Genre, le questionnement d’une avocate hors de son élément. Un bref brainstorm plus tard, j’avais agencé un look tout noir mais rassurant comme une armure et un maquillage chic mais facile à réaliser quand on est sur le pilote automatique. Voici voici, je vous présente mon petit look very black, tout simple, réalisé avec les moyens à ma disposition (en tenant compte de l’humidité accablante de ce jour-là!), parfait pour aller à la cour durant les mois d’automne! Entre autres.

D’abord, la petite robe. Encore une petite robe JACOB! Je sais, je deviens obsédée! Je n’arrête pas d’y retourner (il y a une boutique à deux pas de chez moi) et je trouve toujours de jolies tenues bien coupées dans des matières de qualité. Mais surtout, à bon prix. Comme je vous l’expliquais récemment, j’ai longtemps boudé JACOB mais j’y retourne depuis cet été car la direction artistique semble vraiment avoir changé. Quel bonheur de bien s’habiller à bon prix! Et puis, il y a une nouvelle collection de tenues confo-chic (la collection JERSEY et oh…, je veux tout! J’adore le chic-douillet.) Donc, je disais…Ah oui, ma petite robe JACOB issue de la collection CHIC. Telle que vous la voyez sur la photo, ma robe (celle-ci) a passé à la machine à laver TOUT l’été. Et elle est restée bien noire, bien nette. C’est totalement ma robe de travail favorite pour quand je doute/suis fatiguée/ne sais pas trop quoi porter. Ici, je l’ai agencée à mon blazer BCBGMAXAZRIA (disons qu’il est “vintage” car il ne date pas d’hier) que j’aime beaucoup quand il fait chaud car la matière respire bien.

Histoire d’égayer un peu ma tenue sobrement j’ai choisi des chaussures peep-toe en satin perlées ardoise et noires (BCBGMAXAZRIA) et j’ai pris mon sac Chloé (Paraty) que je n’avais pas encore vidé au retour de mes vacances (ce qui explique pourquoi j’ai trouvé un petit Thomas le Train en cherchant un crayon, le matin même). Sous ma robe, bien caché, un pendentif Tiffany’s porte-bonheur (avec des photos de la famille ours dedans) dans un esprit gri-gri de la femme moderne (n’importe quoi). Et finalement, mes dossiers, je les ai mis dans mon fidèle sac Lululemon. Oui, je sais, c’est un peu sport pour l’occasion mais au final, c’était vraiment parfait. J’ai ainsi pu aussi y glisser mes ballerines (Pretty Ballerina), mon ordinateur (dans la pochette du sac matelassée prévue à cette fin, j’adore!), mon lunch (y compris mon Thermos!), mon parapluie, un imper plié et un magazine! Vous en conviendrez que cela n’aurait pas tenu dans une simple serviette, non?

Maquillage cour

Côté coiffure et maquillage, j’ai joué la carte de la coquette effacée. Mes cheveux (pas fraîchement lavés car je préparais mon dossier) ont été lissés grossièrement et tirés en queue de cheval un peu basse. J’ai ensuite enroulé une mèche autour de l’élastique pour cacher celui-ci, truc que j’ai appris très jeune en observant la coiffure de ma Barbie! Sur des ongles bien soignés et limés courts, j’ai appliqué le vernis Vinylux teinte Wildfire (dont je vous ai parlé ici). Idem pour les orteils.

Après avoir unifié mon teint avec un restant de fond de teint Ko Gen Doh, j’ai appliqué un peu de Un-Cover de RMS sous mes yeux de panda et sur mes taches post-vacances, puis, le blush Courtisan de Vapour Organics, sur le haut de la pommette en remontant vers les tempes. Un fluff de non-poudre RMS plus tard, j’ai ajouté une pointe d’enlumineur Bobbi Brown (Pink Quartz) sur le haut de l’os de la joue, mais vraiment à peine car je ne voulais pas avoir l’air d’être en sueur. J’ai peigné mes sourcils et je les ai un peu aidé avec un crayon MAC (teinte Fling) puis, pour mes yeux, j’ai réalisé le maquillage de base des yeux conseillé par Bobbi Brown dans son livre (teintes de fard Bone et Taupe et eyeliner gel noir). Une fine couche de mascara plus tard ( “pas trop épais, tout de même”; c’est la voix de ma mère dans ma tête…), j’avais l’air bien réveillée, davantage d’attaque. Et enfin, après avoir appliqué mon liner à la Megan Fox, j’ai dégainé mon rouge à lèvres Boots No. 7 Sheer Temptation Lipstick (teinte Entice). Oh, joy! Ce rouge à lèvres est totalement ma teinte favorite absolue du moment (je sais, je dis ça tout le temps), un rose-nude un peu mauve ultra-seyant  parfait pour les journées qui raccourcissent. On me fait mille compliments quand je le porte et (stress!), je ne réussis pas encore à le trouver au Canada. C’est ma consoeur et amie Andrea qui me l’a rapporté de Londres et depuis, il ne me quitte plus. Je me sens toute londonienne à le porter, du style, look-at-me, je suis une barrister et je travaille au 10 Upper Bank Street à Canary Wharf (un énorme building qui peut se suffire à lui-même advenant la fin du monde!) et, of course, je porte un costume de tweed Henry Rose..Enfin, avis à celles qui se cherchent LA teinte de rouge à lèvres idéale pour s’acquitter de leurs charges professionnelles avec aplomb cet automne; ce rouge à lèvres (ou une teinte semblable) est pour vous!

Voilà pour mon look d’avocate devant la Cour en ce mois de septembre! Rien de super parfait, mais tout de même la preuve que l’on peut souvent s’arranger avec ce que l’on a dans sa garde-robe et dans son tiroir de maquillage! Et que le sac de yoga peut totalement faire office de fantastique porte-document!

Une bouffée d’air frais

Vapour BeautyCet été, en vacances, j’ai lu le déprimant (mais nécessaire) No More Dirty Looks (de Siobhan O’Connor et Alexandra Spunt, qui ont aussi un blogue, ici), un livre à la fois éclairant et inquiétant sur les ingrédients à surveiller dans les produits de beauté.

Non, je n’ai pas fait le total saut vers le bio, tout nettoyé mes fonds de tiroirs (ça, c’est un sujet pour un autre jour: mon débat intérieur) mais tout de même, je suis drôlement plus sensible à ce que je mets sur ma peau.

Le timing était donc tout indiqué pour que je teste les produits de Vapour Beauty, une marque so chic, so glam et née dans les altitudes du Nouveau-Mexique (là, c’est sûr, je rêve d’aller au Nouveau Mexique!). Plébiscitée par les stars (Olivia Wilde, Jessica Biel, Jessica Alba, Gwyneth Paltrow…), adorée par celles qui ont testé tous les produits verts, aimée par les peoples et la planète…j’avais envie de comprendre l’engouement. Mais aussi, j’avais envie d’air frais.

Car c’est véritablement ce que Vapour apporte: de la fraîcheur toute glam pour les peaux les plus éco-conscientes. Il s’agit en fait de pigments minéraux suspendus dans des bases biologiques certifiées. Voilà, rien de plus. Même pas d’eau pour ne pas abuser de cette ressource précieuse de l’écosystème du désert du Nouveau Mexique! Et pour une fois, pas de rouge à lèvres dans genre, trois choix de couleurs (dont deux rouges brique) comme c’est souvent le cas avec le bio. Non, ici, que du beau, du glowy, du simple et du trendy. Et mille choix quant aux textures, aux finis, aux tenues. Bref, on est à des années-lumières du maquillage bio-rétro-déprimant comme on le voit trop souvent.

Donc, parmi mes petits achats (achetés sur le site de la marque lors de la promotion anniversaire): (de gauche à droite sur la photo ci-haut)) le blush en crème Aura Multi-Use Blush Classic (teinte Courtisan), le Aura Multi-Use Blush Radiant (teinte Starlet), le fond de teint Mini Atmosphere Foundation, le Stratus Instant Skin Perfector, le Replenish Cuticle Oil et le gloss Elixir Plumping Lip Gloss (teinte Honor).

Swatches Vapour Beauty

De gauche à droite: Aura Blush (Courtisan), Aura Blush Radiant (Starlet), Fond de teint Atmosphère Luminous (teinte 120), Base Stratus, Elixir Plumping Gloss (Honor)

De tous ces produits, sans conteste, mon coup de coeur est le bâton de blush Courtisan (qui est le produit-phare de la marque, avec son fond de teint et la base Stratus). C’est le plus beau blush crème que je n’aie jamais utilisé! Fondant et longue tenue, pratique et chic, bien toléré par la peau, zéro pigments irisés…Ce blush est une comète brillante dans le ciel sombre des blush crèmes souvent moyens, apparents et granuleux. Et puis, que dire de la teinte on ne peut plus romantique…C’est le petit rose-promenade-campagne-anglaise parfait! Un vrai rose de rougissement de compliment. Et…sur les lèvres, Courtisan est juste…soupir, trop, trop parfait. Seule petite déception: l’odeur un peu patchouli-citron du produit (why? why? J’ai écrit à la marque mes vues sur le sujet!) mais sinon, le produit est tellement excellent que l’on s’habitue vite au parfum qui ne perdure pas passé l’application.

Courtisan

Crédit photo: Photo tirée du site Vapour Beauty

Mon autre coup de coeur: l’huile à cuticules! Vous me connaissez, je suis une fervente adepte de l’hydratation de cuticules (et j’en ai bien besoin)! Et puis, la photo avant-après et les avis sur le site a eu vite fait de me convaincre… Alors oui, je confirme, c’est une merveille! Mes cuticules n’ont jamais été aussi belles (au point où j’ai envoyé une photo de mes cuticules lisses et hydratées à mon esthéticienne adorée Denise!). Parfum subtil de citron, joli petit flacon, j’applique cette huile à mon bureau et aussi, avant le dodo.

Enfin, le fond de teint est lui-aussi, très bien (je garde le petit bâton pratique pour les retouches dans mon sac à main et l’utilise en cache-cernes, camoufleur, fond de teint, bref, pour tout!). Pour la base Stratus, je ne sais pas, je ne suis pas entièrement convaincue car j’ai un peu le sentiment que ça plaque…Je compte lui redonner une autre chance bien vite, un fois que ma peau sera moins déshydratée. En ce qui concerne le gloss, bien qu’il soit hyper joli (cette teinte! So lovely!), je ne le trouve pas assez hydratant/collant à mon goût (j’aime quand ça colle comme de la lanoline!) et il sent un peu les fruits, ce que je trouve dommage (je n’aime pas les parfums sucrés pour les produits à lèvres, ça me donne mal au coeur). Par contre, j’aime aussi beaucoup le blush Starlet (la parfaite teinte ski-à-Gstaad!) et, le vernis (cadeau avec achat) Virtue, un rose ballet très Ballet Slippers d’Essie.

Enfin, je me réjouis d’utiliser chaque matin cette jolie marque toute pure qui vient de loin, qui me fait rêver de montagnes, de cactus, de désert et de joues parfaitement rosées. Aucun doute, pour moi, l’inspiration est une composante du produit lui-même, au même titre qu’un ingrédient. Et c’est toujours une joie infinie quand le rêve rencontre la qualité dans un blush où une huile à cuticules.  Oui, Vapeur rime avec bonheur.

Vous connaissiez cette marque de maquillage bio? Et aussi, je me demandais, vous avez fait le saut vers le bio pour le maquillage? Et puis, (dernière question, promis!), vous avez d’autres marques de maquillage bio à me recommander?

P.S. Pour celles en Amérique, on peut commander directement du site Vapour Beauty. Ils ont élaboré tout un super système pour vous conseiller sur la bonne teinte de fond de teint!

P.S. Pour celles en Europe, je vois que Content tient la marque!

Le temps des pommes

Temps des pommesCette fin de semaine, ça sentait le frais, ça sentait le début de l’automne, mais surtout, ça sentait les pommes! Comme il faisait beau dimanche, j’en ai profité pour aller au verger Labonté avec la famille! Ça m’a totalement inspiré, ce look “belle du verger”…Du rouge aux ongles, des lèvres à croquer et ma petite crème “peau parfaite en pique-nique”, j’ai eu envie de partager le fruit de mon auto-cuillette beauté…

Pomme en coeur

D’abord, ma petite crème Steam Cream…Oui, c’est exact, je suis toujours accro à cette crème de vapeur d’eau. Vous vous en souvenez, je vous en avais parlé cet hiver? Alors, c’est la petite crème parfaite (je la commande ici) sous le maquillage, une crème simple qui rend ma peau hydratée et rebondie mais aussi une crème idéale pour ces soirs ou matins où, il nous semble que l’on a envie de rien (et notre peau non plus d’ailleurs). Pour celles qui aiment Hope in a Jar de Philosophy, cette crème a un parfum assez semblable mais une texture infiniment plus nuage. Où s’insère-t-elle dans ma routine beauté? En fait, cette crème est un peu mon plan B, mon filet de sûreté pour ces jours où je suis obsédée par mon idéal de simplicité. Mains, corps, ongles, visage…Cette crème soigne tout aussi, j’en ai toujours un (joli) pot sur ma coiffeuse.

Pommes

Paula Red, McIntosh, Délicieuse ou HoneyCrisp (ma pomme préférée au monde!), autant de teintes de rouges qui ne se comparent même pas à mon Lip Shine RMS teinte Sacred. Chouchou de Miranda Kerr, je compte bien vous en reparler. C’est le rouge le plus gourmand et le plus chic que je n’aie jamais essayé.

Pommes

Sur mes ongles depuis le retour de vacances: la teinte Wildfire dans la collection Vinylux de CND (une fois que l’on essaie Vinylux, on ne peut plus retourner en arrière!). Un vrai rouge de rouge ultra-miroir qui, sur des ongles courts, est du plus chic effet. Parfait avec des mains plus pâles pour des mains de Blanche-Neige moderne.

Bébé Ours auto-cuillette de cailloux

Enfin, la récolte a été excellente! Of course, si j’avais écouté Bébé Ours, nous n’aurions ramassé que des cailloux dans le stationnement (il a fallu un bon moment pour le convaincre que nous étions plutôt là pour ramasser des pommes!). Et maintenant que j’ai autant de pommes, c’est certain, plus le choix: je vais devoir trouver une bonne recette de gelée! D’ailleurs, j’ai pu constater que ma maman avait une bonne avance sur moi côté confitures-maison aux mélanges gourmands (baies de sureau, prunes et noix, pamplemousse-poires…pour ne nommer que ceux-là!)! D’ailleurs, si vous avez des idées de recettes à faire avec genre, 3 livres de pommes (et une livre de cailloux!), je suis preneuse!

Confitures de ma maman

Ça commence à sentir un peu l’automne chez vous? Quels sont les fruits ou légumes qui sont de saison?

Citrouilles et maïs

Oh my! Ma routine de soins so chic

Routine Oh my CreamJe vous en avais glissé un mot: depuis un bon moment, j’ai une routine de soins plus chic que chic, une routine so French, une routine-gâterie. Mais surtout, une routine qui me vaut une peau best of comme le dirait l’une d’entre vous (Raphaële!).

Je vous en ai parlé souvent, je suis complètement obsédée avec la boutique en-ligne Oh my Cream. Bien sûr, c’est aussi une vraie boutique physique mais bon, c’est à Paris alors pour le moment, c’est sur ma liste d’endroits à visiter absolument. Avec la maison de Dostoïevsky, Versailles et la Laponie… Une boutique de rêves pour moi! Que de l’ultra-pointu, que des secrets d’initiées. Des produits rares et exotiques que je n’ai jamais vu (crème Antipodes…je pense à toi!). Enfin, enfin: un lieu de rencontre et de découverte pour les vraies de vraies coquettes mais aussi un endroit pour celles qui s’y connaissent moins et ont envie de se faire vraiment bien conseiller, bien écouter. C’est totalement le genre de boutique que j’aurais aimé avoir eu l’idée d’ouvrir. Bon, mais en même temps, je suis trop contente que quelqu’un d’autre l’aie fait car comme ça, je peux en profiter plus à fond. J’ai, of course, le total sentiment que la fondatrice de la boutique est mon âme-soeur, genre, ma soeur cosmique de la beauté (bien que je ne la connaisse absolument pas). J’aime ses choix, le visuel de la boutique en ligne (oh, ce petit rose-poudré), les vanity OMC (on en reparlera, j’ai trop hâte!) et bien sûr, le magazine OMC que je dévore comme si c’était un roman policier. Et puis, toutes les filles qui travaillent là sont tellement gentilles (je rêve d’aller prendre le thé avec elles!), tellement attentionnées…tellement pro-de-la-beauté. Sérieusement, je leur ai envoyé ô-combien de courriels (du style à la fin c’était simplement: “Hello; encore moi, votre nouvelle amie qui vous écrit toutes les 30 secondes. Eh oui, encore une petite question existentielle…etc...”) Et vous savez quoi? Elles prennent mon épiderme PLUS au sérieux que moi. Une prise en charge totale. On cherche des solutions ensemble. De par delà les continents et océans. Trop magique! Conclusion: à défaut de pouvoir passer à la boutique rue de Tournon, je me suis laissée tentée par la boutique en ligne. Le résultat: j’ai adopté une totale routine Oh my Cream. See below!

Alors, mon épiderme signé Oh my Cream, il dit quoi?

Suspense, hein?

Alors, il faut que je vous dise: ma peau a retrouvé sa forme olympique! Ma peau me semble défroissée, éclatante et son grain fin-fin-fin; une peau aux ridules et traces de fatigue estompées. Un teint clair comme un ciel d’aube, comme la belle au bois dormant qui se réveille. Mais surtout, ce sont mes taches que j’ai oubliées. Jour après jour, elles m’ont semblé s’effacer…Enfin, je crois que le témoignage le plus criant que j’aime ma peau ces jours-ci se manifeste dans ma quasi-absence de maquillage. J’y vois là, pour la première fois, la preuve tangible que quand on investit dans des soins vraiment adaptés, on pourra ensuite économiser sur le maquillage…Yay!

Mais plus concrètement, ma routine, c’est quoi?

Le soir

D’abord, tout commence avec le Lait Onctueux Capital de Joëlle Ciocco, un concentré démaquillant. Si, au départ, j’était vraiment réticente à payer autant pour un démaquillant, me voilà totalement convertie à celui-ci. Peau rebondie, claire, pure…Mais surtout, soignée. Car oui, j’insiste, c’est un soin. Et puis, comme je l’ai dit à ma mère, en sautillant, toute excitée: “C’est du Joëlle Ciocco, tu te rends compte??” (Elle m’a répondu, pince-sans-rire: “Tu plaisantes? Quelle coïcidence;  justement, ma bonne amie Joëlle est venue souper hier.” De toute évidence, ma mère ne mesure pas QUI est Joëlle Ciocco: la marraine-la-fée qui soigne l’épiderme des stars qui ont accès à tout, mais n’ont choisi qu’elle.) C’est totalement mythique pour moi de me démaquiller avec son lait. Sans parler de sa texture fouettée qui, avec l’action massage, fait littéralement fondre toute la saleté et le maquillage pour donner un éclat sans pareil. Et puis, que dire de son parfum fleuri tout doux de fleurs d’oranger? Le bonheur! Je stresse totalement à la simple idée de terminer mon flacon (qui, je tiens à le mentionner, dure longtemps, thank goodness!). J’utilise donc le Lait Onctueux Capital tous les soirs, mais, deux fois par semaine je l’associe à ma brosse Clarisonic (brosse pour peau délicate), histoire de nettoyer en profondeur.

J’applique ensuite la Lotion lactée Joëlle Ciocco, qui, elle aussi sent le paradis en flacon. À quoi ça sert? D’abord, ça parfait le démaquillage sans assécher la peau, ça oxygène l’épiderme mais surtout, ça apaise d’ores et déjà les sensibilités. Le résultat? La peau est claire et soignée, jamais rouge ou irritée comme ça peut être le cas après un démaquillage (surtout à l’eau).
 
Et après? J’applique la crème Alpha H Liquid Gold Rejuvenating Cream, une merveille que je rêvais de tester depuis longtemps. Toute indiquée pour les peaux en manque d’éclat, pour les peaux aux prise avec de l’hyperpigmentation, cette crème est pour moi. Oui, ça picote un peu, on sent l’éclat qui s’active, on sent que les cellules mortes s’envoleront avec la nuit. Et au matin? On n’en revient pas : les joues sont rosées, les ombres estompées, le canvas semble plus net et retendu. Mais surtout, on a l’impression que la toile a été changée.  
Oh my Cream Routine
Le matin
En ce qui concerne la routine du matin, je commence avec une brume de Sérozinc de la Roche-Posay (pour me réveiller), que je fais suivre de la Lotion lactée Joëlle Ciocco.
 
Avant d’appliquer une noisette de ma Crème Liquid Gold Alpha H, j’applique quelques gouttes de sérum Liquid Gold Vitamine C d’Alpha H, un concentré antioxydant qui préserve mon teint des attaques urbaines tout en effaçant les taches. Et comme il contient de l’acide hyaluronique, à moi la peau hydratée et repulpée! Enfin, comme chaque matin depuis que je l’ai découverte, j’applique ma crème solaire Coola Matte Tint, en parasol ultime.
Soins ciblés
 
Au niveau des soins spéciaux, deux ou trois fois semaines (ou quand j’en ai trop envie car c’est une joie immense), j’utilise le Miracle Cleanser d’Aurélia Probiotiques et sa petite mousseline de bambou antibactérienne, dont je vous ai parlé brièvement ici. Non seulement je sens ma peau vraiment purifiée après (et ça se voit), mais surtout, j’ai encore une fois l’impression d’un soin purifiant très apaisant. Et que dire de son parfum un peu mentholé qui évoque pour moi l’adolescence et les premiers achats de pharmacie comme la Cold Cream de Pond’s? J’aime quand on retrouve ses souvenirs dans les pots mais j’aime encore plus quand le résultat est lui, tout nouveau, tout pro. Et, c’est totalement le cas ici, avec cette merveille bio.
 
Enfin, parlant de merveille, le chouchou incontestable de ma routine beauté s’est révélé être…l’Huile Cell Night Repair d’Aurélia qui fait un teint de fée. Je l’applique 2-3 fois semaines (après mon nettoyant Aurélia) et il n’y a rien de mieux pour calmer, satiner et sublimer mon épiderme autrement très sollicité. Et aussi, disons-le, il n’y a rien de mieux pour sombrer dans les bras de Morphée (“mélange de senteurs incroyablement relaxant“- je valide!).
 
Enfin, mon traitement-choc: le Liquid Gold Smoothing and Perfecting Masque d’Alpha-H qui sent bon la lavande. Je l’applique une seule fois semaine et le laisse poser une dizaine de minutes (pas plus). Ultra-ultra performant (il s’agit du produit le plus concentré de la gamme Alpha H avec15% d’acide glycolique) pour exfolier et révéler un teint clair, il est aussi (et cela est extrêmement rare de voir une telle combinaison), très hydratant. Peau claire donc, mais repulpée, exfoliée, sans être agressée. La ligne est toujours fine entre ces enjeux et ce masque se révèle être un funambule professionnel.
 
Voilà pour ma petite routine beauté Oh my Cream! Bien sûr, il y a aussi un baume à lèvres (Sara Happ, comme toujours…d’ailleurs, il est vendu sur Oh My Cream), un soin contour des yeux (Simple le jour, Macérat de Kamouraska la nuit), et de l’Hexomédine suivi du Terminator 10 (acheté aux États Unis) quand j’ai une petite imperfection.

Enfin, quand toute excitée j’ai dit à Oh my Cream que je comptais faire un article sur ma petite routine signée on m’a généreusement proposé d’offrir un code promotionnel exclusif à mes lectrices. Il suffit donc d’entrer le code WIACCZ pour avoir droit à 15€ offerts pour toute commande supérieure ou égale à 90€. Il suffit d’inscrire ce code promotionnel sur le site Oh My Cream au moment de la validation du panier*. À noter, ce code est valable jusqu’au 15 octobre 2013 inclusivement. N’hésitez pas à faire appel à l’expertise de l’équipe (que dis-je, de mes soeurs cosmiques!) pour exposer d’abord vos problématiques beauté. Il suffit d’envoyer un petit courriel à contact@ohmycream.com et Juliette, Marion ou Fleur se feront une joie de vous répondre. À noter pour celles qui, comme moi, êtes de l’autre côté de l’océan, Oh my Cream livre partout dans le monde (les frais de port sont à la charge du client et varient en fonction du lieu d’expédition.) Pour la France, les frais de port sont gratuits au delà de 60€ d’achat.

Comme toujours, j’ai soif de tout connaître de vos soins du moment. Vous, votre routine beauté, vous la partagez?

* À noter, ce code est valide uniquement dans la boutique en ligne et non dans la boutique rue de Tournon.

Mélange du randonneur

Juniper RidgeJe n’aime pas l’odeur de encens. Vraiment, je n’aime pas ça du tout. Ça me rappelle trop les boutiques de la rue Mont-Royal (juste à l’est de St-Laurent) qui mettent des bâtons devant leur boutiques. Comme si l’odeur de l’encens allait tout à coup nous donner envie de nous acheter un tam-tam, là, maintenant. Pfff, vraiment, j’ai horreur de l’encens (et absolument pas besoin d’un tam-tam).

Pour parfumer ma maison, je m’en suis toujours remise aux bougies parfumées (celles de l’Artisan Parfumeur (quand j’ai le bonheur d’en recevoir en cadeau) comme celles de chez Bath and Body Works). J’aime aussi les sent-bon à brancher (comme celui de Fruits & Passion, à la Tulipe qui sent trop bon!).

Puis, un jour où j’avais soif de simplicité et de me laver le visage en pleine forêt avec une bassine de porcelaine et une mousseline de bambou (oui, bon, je suis un peu tous les jours comme ça), je suis tombée par hasard sur les produits de la marque Juniper Ridge et là, j’ai arrêté de respirer.

Juniper Ridge, c’est quoi? C’est d’abord et avant tout, une randonnée, une “trail” qui existe vraiment. La marque californienne, elle, a été créée par un randonneur et backpacker qui en avait assez des fragrances chimiques. Il a eu envie de permettre au monde entier de sentir la nature telle qu’il la sentait lui, au gré de ses promenades. Une clairière humide après la pluie. Un feu de camp dans le désert Mojave. Les gros conifères ancestraux dans l’air frais de l’hiver qui commence. Autant de randonnées qui deviennent pour nous réalité grâce à ses produits. Zéro parfums chimiques donc, mais aussi une éthique corporative transparente (les numéros de récolte sont même inscrits sur les flacons) qui redonne aux groupes de protection de l’environnement. Mais surtout, ce qui en fait une marque à connaître absolument, c’est qu’aux dires de la marque, il s’agit de la seule compagnie au monde (!) qui produit des fragrances à base de plante à 100%. Intéressant, donc. Ça et en ce qui me concerne, j’adoooore le petit esprit savon-couteau-suisse-de-la-douche qui se dégage de la marque et me fait rêver de hiking, de canot et de portage. So very plein-air!

Pour ma part, j’ai craqué pour…l’encens. Je sais, c’est totalement contre-nature pour moi. N’ayant d’ailleurs pas de brûleur à encens, je le fais brûler dans une soucoupe de porcelaine vintage à motif fleuri. Drôle de mix, je sais. Surtout que cet encens, c’est de l’encens…de feu de camp. “Campfire incense“. C’est d’ailleurs cette petite note du créateur de la marque qui m’a convaincue:

Note from creator: “The incense aisles of most organic food stores and fancy hippy boutiques are full of disgustingly sweet-smelling incenses with names like “Egyptian Musk” and “Personal Awakening.” I’m sure this type of incense seemed really exciting 30 years ago when it was exotic and new and something your parents had never heard of, but did you really ever like the way it smelled? Cheap, perfume oil-based incense has driven the commercialization of the incense industry over the past half century, and although perfume oils have made strange scents like tangerine and bubble gum possible, they have also made incense into a perfumey mockery of what it should be. Incense has been around since the dawn of human culture, and it has always been about burning real plant material – resins, leaves and wood. For those of you who don’t like incense because you associate it with patchouli parties and chanting Krishnas, but find the smell of sitting around a campfire enjoyable and relaxing, these incenses are for you.”

 

De l’encens qui sent bon la forêt, les vacances, les camps d’été, les nuits étoilées et les joues chaudes devant le feu? Je suis pour. Et pour avoir essayé l’encens Juniper Ridge, je dis même: c’est tout simplement magique! Moi qui avais horreur de l’encens, je n’avais absolument aucune idée qu’il me deviendrait bientôt impossible d’envisager mon bain du soir sans mon bâton d’encens. J’ai choisi le parfum “Douglas Fir”, qui porte le nom de l’arbre grand-père qui devient énorme et est associé à la côte ouest. Mais j’aurais pu choisir n’importe quel autre parfum, n’importe quelle autre randonnée. Pour tous les encens la marque dit simplement “Encens pour ceux qui aiment s’assoir autour d’un feu de camp. Allez-y maintenant“. Et c’est vraiment cela. Tous les soirs, petit rituel, pendant que mon bain coule j’allume un bâton d’encens. Juste le geste, annonciateur d’une paix égoïste, me détend. Puis, je me glisse dans mon bain chaud, dans le noir. Parfois je me fais un masque, parfois non. Je ferme les yeux, je respire à fond. Et ça sent le loin, les arbres creux, les sommets et le sol tout sec qui sonne sourd sous mes pas. Pur bonheur. Et puis, j’aime savoir que cet encens au parfum tout doux est pur-pur-pur et donc, 100% approuvé pour ma petite famille, le chien et le hérisson.

Je suis loin d’avoir terminé de découvrir les produits de cette marque qui m’enchante et me fait voyager (je vais voir les photos du site au moins une fois par semaine et je rêve maintenant d’un petit voyage dans cette partie sauvage de la Californie)…Je crois bien d’ailleurs me laisser tenter par l’encens Death Valley, le Sweetgrass et le Siskiyou. Et puis, il y a aussi les Trail Crew Soaps, l’encens sauvage, les pains de savon (comme une douche en forêt à ce qu’il paraît!) et le Backpacker’s Cologne qui m’intrigue et ooohhh, vous avez entendu le hibou? Bonne randonnée!

P.S. J’ai commandé mon encens Juniper Ridge de chez Beauty Habit.