Toutes au caviar (le temps d’une soirée)

Boucle d’Or n’est pas “nail art” du tout. Autant j’admire le travail des pshiiteuses et co., autant je me tourne invariablement vers mes vernis rassurants et tout-terrains, qui laisseront toute la place à mes tenues. Par contre, j’adore, mais j’adore vraiment le bricolage. Le bricolage messy-messy, avec de la gouache, des brillants, un projet mixed-media qui nous absorbe à cent pour cent. Ça vient de ma mère je pense, qui n’avait peur de rien pour encourager la créativité et proposait à ma soeur et moi de râper des crayons de cire avec une râpe à fromage, par un petit mardi soir après sa journée de travail, pour les mettre entre deux feuilles de papier ciré, les repasser au fer et voilà les filles: des vitraux! Je crois que c’est pour cela que j’ai craqué pour le kit Caviar Manicure de Ciaté*, lors de ma dernière visite chez Sephora. Oui, c’est un peu too much, mais le temps d’une soirée, avec une jolie robe noire et zéro accessoires, je pense que ça pourrait être juste la petite touche qu’il faut, la petite touche magique qui est le point de départ des conversations et d’une belle complicité entre amies.

Pour les teintes, la marque en propose trois, vendues en kit: noir (comme moi), crème et perle et rose et confettis bonbons. Chez Sephora j’ai vu que le kit perle était le meilleur vendeur, ce qui m’étonne car je trouve le kit noir mille fois plus chic et passe-partout, comme une nuit étoilée au bout des ongles. J’ai trouvé le rendu du kit perle très correcteur à dactylo alors que celui du kit rose était, quant à lui, vraiment très “cupcake“. Par contre, plus jeune, je crois qu’il aurait vraiment fait mon bonheur…

Le kit Caviar en question comprend deux flacons, (un flacon de vernis et un contenant les petites billes de “caviar”), ainsi qu’un petit entonnoir. Il suffit d’appliquer le vernis sur un ongle, puis, immédiatement après, de saupoudrer les perles de caviar sur l’ongle. Quelques minutes après, on appuie sur les perles pour qu’elles adhèrent bien, puis, une fois que rien ne bouge plus (et c’est mon initiative), on applique un top coat pour prolonger la durée de vie de notre manucure. Pour ma part, j’opte toujours pour mon INM Out the Door chéri mais n’importe quelle couche de finition fera l’affaire. Par contre, je vous recommande d’utiliser une fin de flacon que vous réserverez désormais à cette fin car il se peut fort bien que des petites billes se retrouvent dedans. Enfin, une fois l’opération terminée sur les dix doigts, on remet les petites billes dans le flacon, au moyen de l’entonnoir, de sorte qu’il y a très peu de perte.

Non, ça n’est pas une manucure longue tenue: le rendu final dure environ deux à trois jours; ensuite, les petites perles commencent à tomber (mais vos ongles demeurent vernis, au moins) et vous en retrouverez un peu partout…Dans votre lit, dans votre bain, dans votre gruau du matin…Eh non, je confirme, ça negoute pas le caviar! Je vous suggère donc plutôt de tenter le look le temps d’une soirée, puis, de retirer le tout avant de vous coucher. Oui, ça peut sembler bien fastidieux pour une simple manucure. Mais là est justement la distinction: vos ongles ainsi vernis et “perlés” sont élevé au rang d’un véritable accessoire. Et puis, pour les bricolage-junkies qui ont fait les vitraux mardi soir, voici un sympathique petit projet qui vous occupera les mains et l’esprit en ce petit vendredi soir, juste à temps pour vos sorties de la fin de semaine.

(*Disponible uniquement chez Sephora)


Fraxel Dazzle

Je vous en parle souvent, mon problème de peau numéro un, mon ennemi juré dans la vie, point de vue épidermique bien sûr, ce sont mes taches pigmentaires qui sont sorties à la suite de mes grossesses…Mon dermatologue que j’adore et qui me suit depuis longtemps m’avait parlé de différentes options qui s’offraient à moi, dont la lumière intense pulsée (“IPL”) que j’avais déjà essayée et bien aimée, mais surtout du nouveau laser hyper performant, le Fraxel. Ce laser est très aimé avec des résultats à couper le souffle après une seule séance, par contre, il faut prévoir une semaine de convalescence. Comme j’étais en mode recherche d’emploi et entrevues, je ne voulais pas prendre de chances au cas ou une belle opportunité de rencontre professionnelle se présenterait (“Bonjour, c’est moi, la candidate de vos rêves et au fait, j’ai des croûtes brunes en motif de Batsignal sur le visage“). Aussi, quand j’ai accepté l’offre d’emploi et que j’ai su que j’allais officiellement retourner travailler, je me suis empressée de prendre rendez-vous pour le Fraxel afin de pouvoir commencer mon emploi avec, je l’espérais, un teint plus que parfait.

Mais qu’est-ce que le Fraxel? Il s’agit d’un micro laser qui est “roulé” sur l’épiderme et perce celui-ci (de manière microscopique) pour pénétrer le derme. Ceci stimule le processus de cicatrisation naturel de l’organisme qui tente alors de “réparer” les tissus en produisant davantage de collagène. Ainsi, une fois la cicatrisation initiale complétée, si on peut déjà constater les résultats, la qualité de la peau continue à s’améliorer au cours des six mois subséquents et on se trouve en fait à “rajeunir”, à avoir arrêté puis, retourné le temps en quelque sorte. Oui, c’est cela donc, voyez comme je m’exprime comme un médecin. Ce traitement est spécialement indiqué dans les cas de taches pigmentaires, de rides et ridules mais aussi de cicatrices d’acné ou juste pour rajeunir l’apparence générale de la peau. C’est le remède de choix pour une peau plus jeune, plus rayonnante, d’ailleurs, c’est le laser chouchou des stars hollywoodiennes.

Après avoir rencontré mon médecin, j’ai pris rendez-vous au Medispa Victoria Park, qu’il recommande. D’abord, il faut que je vous le dise, j’adore cet endroit depuis son ouverture il y a de cela environ trois ans: ce spa est magnifique, j’y déménagerais volontiers et tout le personnel y est vraiment adorable. En plus, la boutique offre tout plein de marques que l’on ne trouve pas ailleurs: Skinceuticals, Glam Glow, G.M Collin…Et il y a un gym et un petit café santé.

J’y ai rencontré Sacha, la technicienne qui allait faire mon traitement. Si j’avais quelconque appréhension, Sacha les a vite dissipées par sa voix douce, son souci de répondre à toutes mes questions et sa diligence dans son traitement de mon dossier. Et puis…autre facteur convaincant: sa peau! Sacha a la plus parfaite peau que j’aie jamais vu. Une vraie peau de Cate Blanchett, absolument aucun pore visible, aucune ride, pas de cernes et surtout, pas l’ombre d’une tache à l’horizon. Juste la regarder me donnait envie de me prendre en main et de faire le nécessaire pour me débarrasser de mes taches une bonne fois pour toute. Alors, je me suis abandonnée en toute confiance à ses bons soins et son laser magique.

En ce qui concerne le facteur douleur, il est à noter que la technicienne nous gèle le visage avec une crème durant 45 minutes au préalable alors lors du traitement, je n’ai vraiment rien senti. Quand je suis sortie de la cabine, ma peau semblait simplement un peu trop bronzée, rien de trop gênant. J’ai alors suivi à la lettre les recommandations de Sacha (zéro exposition solaire, compresses d’eau froide, sommeil en position assise la première nuit et applications des produits Skinceuticals de mon “kit de convalescence” (dont je vous parlerai bientôt dans le cadre de ma routine beauté)) dans les jours qui ont suivi. Le lendemain du traitement ma peau était couverte de petites croûtes, grosses comme des têtes d’épingles et ma peau avait une texture “velcro”. En temps normal, j’aurais sans doute paniqué mais Sacha m’avait vraiment bien expliqué toutes les étapes de ma cicatrisation. J’ai continué avec ma routine beauté “Victoria Park“, Sacha faisant le suivi régulièrement avec moi par téléphone pour m’encourager. Et puis, le quatrième jour, comme par enchantement, la peau a commencé à peler pour révéler une nouvelle peau plus lisse, plus rebondie et plus parfaite. Ma peau tiraillait certes, elle était sèche, mais je pouvais facilement la maquiller et rien n’y paraissait. Elle était plus rosée, comme “repulpée” de l’intérieur.

Et surtout: mes taches s’étaient pour la plupart estompées. Certaines avaient complètement disparu alors que d’autres étaient remontées “à la surface” comme si elles allaient disparaître lors d’une bonne exfoliation.

Le verdict, trois semaines après mon traitement? Ma peau est dramatiquement plus belle à la suite de ce traitement initial mais surtout, je vois une différence positive et cumulative au fil des jours. On m’a fait tout plein de compliments sur la texture et mon grain de peau et je reprends goût à me maquiller le teint en transparence. Non, côté taches ça n’est pas encore parfait mais j’ai vu une telle amélioration que je suis vraiment convertie au Fraxel et compte refaire un traitement dès que j’aurai une petite fenêtre de journées de congé pour améliorer encore l’uniformité de mon teint et aussi maintenir les progrès réalisés.

Pour ce qui est des tarifs, je vous conseille vivement d’aller consulter: comme le Fraxel est vraiment un outil de précision, la technicienne peut traiter des zones localisées, selon vos besoins et cela fait varier les prix. Et puis, ça vous donnera l’occasion d’admirer le magnifique spa Victoria Park et la boutique. Et qui sait, on se croisera peut être dans la salle d’attente: je serai celle dans la salle d’attente qui sautille d’excitation à la vue de la peau de Sacha, la technicienne et qui rêve tout haut: “oui, un jour, moi aussi j’aurai cette peau là et ici, c’est possible.”

Sweet Tarte

Boucle d’Or a un faible pour les joues roses de fille amoureuse, d’ingénue à la Dangerous Liaisons, de poupée aux joues rosies par l’émotion. À cet égard, ma référence est, comme la plupart des filles d’ailleurs, Carrie lorsqu’elle est à Paris dans la dernière saison de Sex and the City et qu’elle se meurt d’amour pour Petrovski. Pour ma part, ça n’est pas l’émotion de fille in love qui manque mais le stress, le manque de sommeil et le temps gris ont raison de mon teint qui finalement, est gris lui aussi. J’ai essayé toutes sortes de produits, de poudres, de fards, de bâtons, de crèmes, de rouge à lèvres estompés sur les joues… J’ai aimé plusieurs de ces résultats, certes, mais mon produit auquel je reviens toujours (surtout l’été) est le Cheek Stain de Tarte*, dans la teinte True Love, une belle teinte melon d’eau facile à porter, qui me vaut invariablement tout plein de compliments. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette “teinture à joues” n’accentue pas les défauts comme certains produits similaires qui accrochent et magnifient la moindre imperfection. Non, ici, ça n’est pas le cas – au contraire, la gelée laisse sur la peau un lustre qui sublime l’épiderme mais reste naturel. Avec les beaux jours, c’est mon produit facile du matin que je traîne avec moi dans le sac à main comme dans le sac de plage: absolument inratable, c’est le seul produit qu’il me faut pour avoir un look adorable. Il tient bien et il faut très peu de produit (sinon, attention, ça colle!) pour avoir un joli teint de valentine.

Démonstration en photos

1- J’applique le produit à même le bâton (ci-haut)… sur le haut de la pommette (voir ci-dessous);

2-J’estompe au doigt en étirant vers la tempe…

And voilà! Des joues comme j’aime: fraîches et pimpantes comme celles d’une jeune fille qui a les émotions à fleur de peau, des papillons dans l’estomac et qui soupire à son balcon.

Bien sûr, si vous avez des petits trucs pour des joues d’amour, allez, confiez-vous!

 

*(Disponible chez Sephora)

Lite-Brite – mes vernis pop favoris!

Il y a de cela peu de temps, l’une d’entre vous m’avait demandée de vous parler de mes teintes de vernis préférées. Dans mon classique esprit d’exhaustivité, j’ai donc préparé un article en plusieurs volets sur le sujet, divisé selon les teintes, par codes de couleurs, avec un fichier Excel, et…Non, c’est une blague, bien sûr; je suis nulle avec Excel. Mais oui, donc, un article en plusieurs volet selon les familles de teintes.

Parce que sérieusement, comme j’ai beaucoup de teintes chouchou, j’ai dû diviser par catégories. Aujourd’hui, je vous présente mes teintes de l’été, mes teintes vitaminée! Lorsqu’il fait beau, Boucle d’Or a un faible pour les teintes de un peu pop, vraiment ensoleillées. Des teintes qui sont un accessoire en soi, des teintes semelles de Miu Miu (rose flash), des teintes robe Acne (corail pop), des teintes Jem et les Hologrammes (rose neon). Oui, tout ça est un peu années 80 et maillot Body Glove (ah, le maillot avec un zip!) mais avec les bons accessoires, ça peut être magnifique. Et puis, des ongles bien colorés, ça met de bonne humeur, ça donne envie de prendre soin de ses mains et ses pieds. D’ailleurs, j’ai déjà lu quelque part qu’il est impossible de passer une mauvaise journée quand on a de beaux ongles colorés et qu’on porte une jolie robe. Et je suis bien d’accord.

Comme le style au bureau est assez conservateur, je réserve ces teintes flashy pour les fins de semaines en ce qui concerne mes mains ou encore, pour mes orteils. J’adore m’amuser avec des teintes plus audacieuses sur les orteils, c’est un plaisir d’été et puis, ça fait de beaux pieds. D’ailleurs, j’ai vu que Essie s’était associée aux tongs Tkees (que j’adore) pour sortir une collection matchy-matchy de tongs et vernis assortis. Quelle bonne idée! J’espère les trouver ici, à Montréal.

Mes trois vernis favoris de l’été: (de gauche à droite sur la photo) le fameux Riviera de Dior (du chic à la puissance 1000, on m’arrête dans la rue pour me demander la couleur de mon vernis), le 178 Cosmo de Dior (comment résister à un nom pareil, un vrai rose cocktail, très Carrie, very pin-up) et enfin le Camera d’Essie, un rose néon (pas du tout corail malgré la description du site) qui me donne envie d’écouter la chanson de Ghostbusters et de faire The Loco-Motion.

Et vous, vos vernis pop de l’été qui vous donnent le goût de danser?

Keep gøøgling, my süpermodel friend! (Belle en photo)

À moins de s’appeler Miranda Kerr, Karli Kloss ou Coco Rochas, il est assez difficile de s’aimer en photo. À défaut d’être parfaite en tout temps, d’avoir vraiment confiance en soi ou encore de ne se laisser photographier que sous des éclairages de pro, par Mario Testino himself, ventilateur devant et photoshop après…la plupart des vraies filles grincent un peu des dents en se voyant en photos, moi la première.

Mais il existe plein de petits trucs pour paraître à son meilleur et finalement, s’aimer un peu sur ces clichés que l’on laisse pour la postérité… que ce soit pour notre photo de permis de conduire, les souvenirs d’un souper en amies, la photo de graduation, les photos de mariage, les premiers clichés maman-bébé ou les photos de votre dernier voyage, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté pour aimer se remémorer ces beaux moments en images.

Si vous êtes mannequin, cet article vous sera inutile : je ne parle pas ici de l’élaboration d’un porte-folio mais simplement des photos des vraies filles, dans la vraie vie dans des vraies circonstances. Donc, non, si vous cherchiez ici des conseils pour avoir l’air euphorique en mini-jupe sautillant dans de la neige avec seulement une chapka sur la tête et un bébé tigre stratégiquement placé dans les bras…keep gøøgling my süpermodel friend!

Avant la photo : ces petits plus qui aident

-On évite la crème solaire (ou même le fond de teint avec SPF) qui crée un éclat blanchâtre peu flatteur sous les flashs. Je ne vous recommande pas de vous absenir de la crème solaire en tout temps au cas où vous vous feriez photographier, par contre pour les grandes occasions, exceptionnellement, je vous recommande d’éviter, surtout si c’est le soir et que vous êtes à l’intérieur;

-Un peu de blush rosé sur les pommettes: toujours flatteur;

-On évite les coiffures trop léchées sur le dessus de la tête qui, surtout si on est blonde, peuvent nous faire paraître chauve. Il est toujours joli de ramener quelques mèches devant, sous les oreilles.

-Prenons soin de bien estomper notre maquillage. On a toutes vu ces photos de Nicole Kidman avec de la poudre et du cache-cerne visibles. Oui, dans la vie ça arrive parfois, et  à toutes les filles, même. Toutefois, il n’est nul besoin de préserver une preuve matérielle du fait que l’on s’est maquillée à la course le matin même.

-Le rouge à lèvre fait toute la différence. Dans ma famille, c’était devenu une  blague récurrente : dès qu’on sortait l’appareil photo, on allait toutes se mettre du rouge à lèvres au point ou une année, mon grand-père en avait mis aussi pour nous faire rire. Mais sans blague, ça change tout.

-Du mascara sur la frange de cils supérieure fait l’œil plus blanc et plus grand;

-Un collier de perles ou, à défaut, des boucles d’oreilles en perles illuminent le teint et font également paraître le blanc des yeux plus blancs, je vous en avais déjà parlé;

-Cela va de soi mais tout de même: vérifions que nous n’avons rien entre les dents;

-Choisissons des vêtements aux coupes flatteuses, qui définissent la taille. Les coupes simples et classiques aux motifs pas trop compliqués rendent toujours mieux en photos que les pièces plus “directionnelles”: oui, la petite robe classique aux manches 3/4 risque de mieux photographier que la jupe asymétrique en motif chevron. Et aussi, nos enfants risquent de moins se moquer de nous dans 15 ans.

La photo

-Un sourire, un vrai, qui plisse les yeux et montre un peu les dents, illumine tout le visage et c’est souvent ce qui fait les meilleures photos.

-Pour éviter le double-menton, pensons à coller notre langue sur le palais. Faites le test devant le miroir: le résultat est bluffant!

-Dégageons notre visage: trop de mèches ou de franges qui retombent sur les yeux peuvent créer des jeux d’ombres qui accentuent cernes et poches;

-Plaçons-nous un rien de profil, tant pour le visage que pour le corps, pour un effet amincissant;

-Il vaut aussi mieux poser son verre, posez son sac à mains, son téléphone et avaler la bouchée que l’on a dans la bouche.

-Dégageons nos bras: s’ils appuient sur notre corps, ils paraîtront plus massifs. C’est pour ça d’ailleurs que l’on voit tant de célébrités poser la main sur la hanche, façon Nicole Richie. À cette option, que je trouve peu naturelle et un peu “The Price is Right“, je propose plutôt l’alternative plus humble de tenir ses deux mains devant, à la hauteur du nombril, les coudes pliés. C’est encore plus joli si on tient une jolie pochette de soirée…

D’autres petits trucs pour des circonstances particulières:

-Avant bébé: autant que possible, faites vous faire les ongles quelques jours avant la naissance anticipée. D’abord, cela fera un bien fou à votre moral et à vos mains enflées, mais aussi, vous serez bien contente d’avoir de jolies mains car celles-ci seront dans tous les clichés dès l’arrivée de bébé.

-Après bébé: le bébé est votre meilleur accessoire! Mettez le sur vous, dans vos bras ou dans un porte-bébé: il camoufle ainsi votre petit ventre de nouvelle maman et votre tenue un peu pyjama-esque. Baissez les yeux et regardez votre petit ange avec amour: on ne voit plus vos cernes, ni vos yeux rougis par le manque de sommeil. On ne voit que vous deux, votre lien très fort et c’est tout ce qui compte.

-À votre mariage: faites tout plein de photos avec le voile. Oui, il tire et donne un peu mal à la tête mais c’est vraiment la seule occasion de votre vie où vous le porterez. En rétrospective, il me semble que j’aurais dû garder le mien plus longtemps…

-Faites usage de votre entourage: des escaliers (on s’assoie sur une marche: very Gossip Girl, saison 1), un petit sapin (on se met à côté, very Émilie et le petit sapin), chéri (on lui tient la main…)…Autant d’éléments qui feront de la photo un moment, et non une pose.

Et enfin, évitez…

-Évitez à tout prix les bouches “becs de canards” ou faux bisous qui ne mettent pas vraiment en valeur et ne dupent personne: eh non, on n’a pas les lèvres d’Angelina Jolie mais on assume!

-Évitez les pieds retournés vers l’intérieur (trop street style), les signes de peace (trop Woodstock), les signes de rock n’ roll, les signes Wu-Tang Clan, enfin bref, les signes, tous les signes. Ils sont trop associés à un moment précis dans le temps et ne vieilliront pas bien. Un peu comme ce tattoo “LOL” que la fille dans l’autobus a sur le haut de la poitrine. Juste pas une bonne idée.

Couronne de fleurs- Tuto vidéo

Il y a de ces trucs, dans la vie, qu’il faut savoir faire même si, a priori ça ne semble pas d’une utilité incontestable. Parmi ceux-ci, il y a: faire un tour de magie, chanter bonne fête dans une langue étrangère, faire la roue, faire une bouture avec une simple feuille de violette africaine et un bâton de popsicle (oui oui, je sais faire ça moi, hé hé) et…faire une couronne de fleurs. Parce que c’est juste LA chose  faire quand on arrive nez à nez avec un champs de fleurs sauvages. C’est un petit moment magique, un geste répétitif de dimanche qui fait rêver. Sans compter qu’après, ça fait des photos magnifiques, tout  fait réminiscences du mariage de Kate Moss.

J’ai appris à faire des couronnes de fleurs par mon livre L’Almanach de Pomme, un livre que j’avais quand j’étais enfant et qui m’a donné la piqûre du jardinage très jeune, tout comme l’autre livre de la même auteur, Christina Bjork, Pomme et ses plantations. Je ne crois plus ces livres disponibles mais si vous tombez dessus dans une librairie de livres usagés, n’hésitez-pas. Ils sont une merveilleuse manière de s’initier à la botanique et d’avoir le goût de la nature, que l’on ait 8 ou 60 ans. Sans compter que les images sont jolies comme tout. Enfin, un petit truc : n’utilisez pas des fleurs qui sont dans l’eau depuis un moment car la tige deviendra molle et la couronne ne tiendra pas bien. Non, pour ce petit projet il faut des fleurs fraîches, un après-midi ensoleillé et aussi, de préférence, un pique-nique!

*La musique est “To the dancers in the rain” d’Émilie Simon, mon vernis est la teinte Fiji d’Essie et oui, je porte la tresse Pinterest!

Le Switch

Arrêter l’eau. Cette tendance dermatologique a beaucoup fait parler d’elle récemment, catalysée notamment par les articles de Garance Doré sur le sujet (ici et ici) puis, par des adeptes de Joëlle Ciocco, la facialiste des célébrités en France. Moi qui découvre toujours tout après tout le monde (d’habitude j’attends que la tendance fasse ses preuves, du coup, je viens de comprendre que Facebook était là pour rester…), là pour une fois, je me suis dit, allez, j’essaie pendant qu’il est temps et que c’est un truc important. Allez, Boucle d’Or ne manquera pas le bateau pour une fois!

Donc, au début, je n’y comprenais rien : je me disais «mais comment peut-on se laver sans eau?». Je googlais des trucs improbables du style: “comment se laver le visage sans eau?” et je tombais sur des sites de survie en forêt (parce que quand on est perdu en forêt, on a internet, mais oh, que c’est bien pensé). Alors, bon j’ai fait enquête et j’ai finalement compris : il s’agit en fait de se nettoyer le visage avec un démaquillant en crème, que l’on retire avec un coton imbibé d’une eau florale ou solution micellaire. On repasse un coton imbibé sur le visage jusqu’à temps qu’il ne reste plus rien sur la peau, que le coton reste blanc comme neige. Et vous savez quoi?  Depuis une semaine que j’utilise cette technique et ma peau jubile. Oui, elle resplendit, elle est rebondie, elle est complètement allumée de l’intérieur. Mes ridules, mes rougeurs et mes taches s’estompent, j’ai les joues roses et pas zéro bouton à l’horizon. Un truc de fou, un tour de magie, un vrai conte de fée. Mais pourquoi on ne m’a pas parlé de cette technique oh, je ne sais pas, il y a de ça, disons…15 ans? Pourquoi?

D’abord, il semble que cette histoire de lait démaquillant soit un peu culturelle. Sur le continent américain, il semble y avoir un véritable engouement pour les produits moussants, que l’on rince à grande eau telle comme une jeune loutre enthousiaste. D’ailleurs, le choix des laits démaquillants me semble nettement plus limité ici qu’en Europe… Peu importe, on peut néanmoins trouver facilement en pharmacie tout ce qui faut pour faire le switch à bon prix, ce switch qui fera le bonheur de votre peau et par conséquent, le vôtre.

Pour ma part, pour le moment, j’ai opté pour le Gentle Cleanser de Skinceuticals (acheté en institut, chez Victoria Park, lors de mon traitement Fraxel, dont je vous reparle bien vite), que j’aime pour sa grande douceur. Je le retire ensuite avec mes incomparables cotons Shiseido, lesquels j’imbibe de Nettoyant Micellaire NeoStrata (sans alcool), que je préfère mille fois à la Créaline Bioderma. Je parfais ensuite mon rituel peau parfaite avec un pshiit d’Eau de raisin bio Caudalie.

Enfin, je confirme, ce démaquillage n’est pas vraiment plus laborieux que celui que l’on fait avec un nettoyant moussant (et il ne met pas d’eau partout sur le plancher). C’est vite devenu un petit rituel apaisant, empreint d’une certaine qualité méditative auquel j’ai hâte tous les jours. Et puis, ma peau est tellement, tellement contente que moi aussi je le suis.

Et vous, le switch, vous le faites quand? De grâce, n’attendez pas 15 ans.

Boucle d’Or retourne au travail

Ça y est! Boucle d’Or retourne au travail! Je vous avais parlé un peu de ma grande déception quand mon poste a été aboli… C’est donc avec beaucoup de bonheur que je vous annonce aujourd’hui que je me suis trouvé un autre emploi. Bien sûr, cela signifie également un changement de rythme pour mon blogue adoré (et pour moi-même: je me lève à 5h30…), mes plages de disponibilités n’étant plus nécessairement les même qu’avant. Aussi, ne vous étonnez pas s’il vous semble que je tarde à répondre à vos commentaires ou si vous trouvez mes articles un rien plus courts… Soyez assurés que mon blogue demeure une énorme joie pour moi et que j’y consacre mes temps libres, mes pauses de dîner et mes fins de semaine…Enfin, ce retour au travail m’inspire une multitude de sujets d’articles (le teint qui fond sous les néons, le vernis parfait pour la salle de conférence, une routine beauté simplifiée…) alors finalement, je n’ai que des bonnes nouvelles à vous annoncer!

Un retour au travail comme un nouveau travail, ou même un lundi matin, ça se prépare un peu comme une rentrée des classes. Nouveaux crayons, vêtements choisis et repassés soigneusement, chaussures cirées, bas collants neufs, lunch santé fait la veille qui nous attend dans un petit sac dans le frigo…Et puis, il y a tous ces « extras » d’adulte : mise en pli, café dans la cafetière (on n’a qu’à appuyer sur le bouton le matin), manucure, ménage du contenu du sac à main (eh oui, encore et toujours) et… préparer son « look du jour ».  C’est d’ailleurs de ça dont je vous parle aujourd’hui : de mes produits pour le grand jour, pour ce look de jeune professionnelle en santé et vive d’esprit.  Histoire de me remettre dans le bain de la pratique du droit, je vous explique mon maquillage comme je rédigerais un contrat.

Inventaire des pièces:

Attendus & Préambules – Attendu que Boucle d’Or sera stressée, attendu qu’il fait vraiment très chaud à l’extérieur, attendu que Boucle d’Or veut un teint impeccable en toute circonstance, alors, il est convenu de ce qui suit :  BeneFit The Pore-fessionnal sera appliqué sur tout le visage à titre de base de teint.

En effet, j’ai reçu récemment un échantillon de la base The Pore-fesionnal de Benefit. D’abord, son nom mignon en fait le compagnon idéal de ma réinsertion professionnelle (oui, même ce genre de considération m’importe… “To leave no stone unturned” dit le proverbe gravé sur le mur de la bibliothèque de la fac de droit de l’Université McGill, n’est-ce pas?), ensuite, il est vraiment génial.  À moi le teint parfait à durée déterminée (toute la journée) qui tient et reste mat.

Assurance – Boucle d’Or s’engage par la présente à maintenir en tout temps pertinent une assurance teint zéro défaut, lumineux et transparent. Oui, bon, c’est une obligation de moyens et non de résultat mais je vous assure que je déploie tous les moyens à ma disposition pour y arriver. Je termine présentement mon tube de Crème Hydratante teintée Laura Mercierque j’aime bien. Je compte toutefois passer à la Soin hydratant teinté pure radiance de NARS dès que je l’aurai terminé: ma consoeur française Marie en est fan et ça m’a convaincu puisqu’on a vraiment les même goûts!

Cas de défaut – Advenant l’éventualité où un ou des défauts, selon le cas, seraient constatés par la soussignée (inévitable) ou une tierce partie, le cache-cernes Clé de Peau sera appliqué sur ladite imperfection, puis fondu au doigt.

Oui, je vous avais parlé de ce cache-cernes miracle ici. Je vous confirme aujourd’hui que quatre (4) mois plus tard, il rencontre toujours ma satisfaction et, qui plus est, il est absolument inusable. Du sommeil en tube.

Sûreté – Une poudre libre sera appliquée sur l’ensemble du visage, en guise de sûreté.

Voici mon poudrier de voyage pour ma poudre libre Caron (il contient une mini houppette en duvet de cygne de la même marque) que je recharge moi-même. Ce geste de recharge est à la fois écologique et classique, une parenthèse dans ma vie mouvementée. Un peu comme celui de mon ancien mentor qui changeait la cartouche de sa plume Waterman avant de réviser un gros contrat, qu’il gribouillait de son encre mauve ou de mon grand-père qui remplissait son briquet avant de sortir. Cette poudre est si fine que je l’applique partout pour préserver un teint frais – elle est vraiment invisible et sent la coquette, la vraie. Et puis, quand j’arrête de la porter un moment puis que je m’y remets, Papa Ours me demande toujours si j’ai changé quelque chose. C’est vraiment le seul argument dont j’ai besoin pour me justifier cette extravagance.

Altérations, Additions et Améliorations – La soussignée appliquera un blush rosé sur ses pommettes, lequel sera sujet aux émotions et fluctuations de température de la journée et, sous réserve de force majeure, devra être retouché en tout temps pertinent. Un fard à paupière neutre (appliquée sur une base de fard) unifiera l’ensemble de la paupière, une teinte plus foncée creusera cette dernière, puis, deux bonnes couches de mascara viendront éveiller le regard juste à temps pour l’inspection et la vérification diligente.

Oubliez le blush brun pour “sculpter” vos joues à la Angelina Jolie. Oui, c’est plus hard, ça vous donne du mordant quand “avec égard”, vous exprimez que vous ne souscrivez pas à l’opinion de votre confrère en complet 13 pièces. Mais ce que tout le bureau veut savoir c’est si vous êtes en pleine forme, d’attaque pour le prochain projet. Le blush rosé lumineux Dandelion de Benefit est mon petit coup de pouce pour des joues moins anémiques.

Pour les yeux, mon Primer Potion d’Urban Decay* (ça n’est plus un secret, j’ai les paupières grasses) est un incontournable absolu de tous les jours. Pour mon grand retour au travail j’ai choisi le trio d’ombres Smashbox Eyelight, teinte Beam (offert par mon amie A-M pour mon anniversaire il y a un an et demi, depuis, ce trio semble malheureusement discontinué), puis, le mascara Volume Glamour Max de Bourjois, qui a une grosse brosse comme j’aime et me fait des cils bien épais et denses. Je travaille ensuite mes sourcils avec le crayon et la brosse du stylo Universal Brow Power de IT Cosmetics, une marque que je viens de découvrir et que j’adore. Je ne me sens jamais bien compétente en quoi que ce soit si j’ai les sourcils en bataille, cette étape est donc essentielle pour moi.

Dispositions finales – La soussignée appliquera un rouge à lèvres longue tenue dans une teinte neutre et en aucun cas ne devra se soustraire à son obligation de soigner ses lèvres et d’en optimiser l’hydratation. Concurremment à ladite hydratation, la soussignée affichera des mains impeccables aux ongles brillants, sublimés par un vernis de teinte chic et discrète.

Grâce à vous, j’ai récemment découvert le Rouge Pur Couture d’Yves St-Laurent (ma mère et ma soeur aussi s’y sont converties), que j’adore dans la très classe teinte Beige Aquarelle. Je superpose dessus mon nouveau et adoré Lip Slip de Sara Happ. Vous savez, quand on se réveille le matin et qu’on a hâte de mettre sa nouvelle robe? J’ai ce sentiment, mais pour un baume à lèvres. Dingue mais vrai. Enfin, sur mes ongles, j’adore la teinte Prelude to a Kiss de Deborah Lippman, un petit rose laiteux qui me fait des ongles de fille intelligente.

Interprétation – Dans le doute, le maquillage ci-haut décrit devra être interprété de la manière suivante pour en assurer la correcte application: un peu Pepper Pots dans Iron Man pour sa sobriété, un peu Elle Woods dans Legally Blonde pour sa bonne mine et son enthousiasme et une touche d’Ivanka Trump dans The Apprentice pour sa classe et son assurance.

Elle Woods

Pepper Pots


Ivanka Trump

Dépenses d’opération – Je vous fais grâce de ce que ça me coûte en maquillage…

Délai de rigueur – Nonobstant le rendu final très étoffé, le maquillage ci-haut décrit se réalise en Quinze (15) minutes top chrono, sous réserve du vernis, lequel est à appliquer la veille, cela va sans dire.

Juridiction – Et voilà, vous voilà belle peu importe votre emploi, peu importe la juridiction: du parquet de Paris au district judiciaire de St-François, de Montréal à New York, en passant par Oslo et Nouméa, un maquillage discret et santé qui laisse toute la place aux bonnes idées et initiatives est toujours de rigueur dans les contextes professionnels.

Signature – (s) Boucle d’Or

Annexes – Allez, souhaitez-moi bonne chance!

 

* Disponible chez Sephora

Lingerie à lèvres

Ces jours-ci je n’ai qu’une obsession: un teint parfait, un oeil de chat et une bouche comme un jupon: soyeuse et un peu lustrée. Pour le teint (im)parfait et le liner, je reviendrai sur le sujet un autre jour. Non, aujourd’hui, c’est de mes produits à lèvres dont je veux vous parler. D’abord, je tiens à le préciser: il me faut de l’hydratation. Je n’ai pas envie d’un simple gloss. J’ai envie de douceur, de cocooning, de soin mais aussi, d’une bouche à la Kate Moss qui va prendre le thé, c’est à dire naturellement en beauté. Comme on le serait en camisole Vannina Vesperini teinte crème, avec un cardigan d’homme en cachemire par dessus, les cheveux vaporeux, à lire un roman un dimanche matin ensoleillé (j’ai une image là, en tête…) dans un grand lit d’hotel. Je vous présente donc mon top trois de ma lingerie à lèvres, qui me rapproche dudit idéal de flâneuse en camisole dans un décor camaïeu de beiges. Voici donc:

Love Balm – Jurlique: Un baume transparent, véritable soin multi-usage fondant, qui sent bon la tangerine et hydrate vraiment bien malgré sa texture assez légère. Il me fait des lèvres soignées, pas trop brillantes et douces comme tout. À noter, je l’utilise également sur mes cuticules au cours de la journée. Love the Love Balm!

The Lip Slip – Sara Happ: OMG, I die!, comme le dirait Rachel Zoe (qui est d’ailleurs fan, tout comme Gwyneth et Reese, pour ne nommer qu’elles). C’est LE baume que je cherchais, LE vrai, LE bon. Vous savez, comme dans les grandes histoires d’amour du style “on s’est reconnu, on a tout de suite su“, c’est le sentiment que j’ai eu quand j’ai essayé cette merveille. Le Lip Slip se traduit littéralement comme “jupon à lèvres” et c’est vraiment ça: des lèvres d’une douceur inouïe, confortables, qui sentent bon comme des sachets de lingerie délicatement parfumés. Et surtout, qui me donnent des airs de mannequin le weekend. Oui, oui. Même mon t-shirt Forever XXI prend des airs de Fillipa K. avec ce baume. C’est fou. Les mots me manquent. Tout y est: texture non-collante qui reste en place, emballage craquant (j’adore les rubans gros grain) et qualité exceptionnelle. Je serais prête à renoncer à tous mes baumes à lèvres pour celui-ci. Vraiment. J’en applique le soir, le matin, la nuit, 70 fois par jour, par pur plaisir. Certes, je suis accro mais j’assume. Ce produit est la huitième merveille du monde. Je vous reparlerai bientôt aussi du Lip Scrub et de Lip Slip Gloss. (À noter: je l’achète chez Murale mais je vois que le site B Glowing livre partout dans le monde!)

Lip Maximizer -Dior : Un classique, qui ne me quitte plus depuis des années car il n’a absolument pas d’équivalent. Pour des lèvres pulpeuses, une belle brillance et ce délicieux petit coup de fouet vanille-menthe, c’est le produit que je n’hésite jamais à acheter. Je fais d’ailleurs toujours des réserves de ce produit dans les boutiques hors-taxes des aéroports, tout comme mon Lip Glow, d’ailleurs. Je porte mon Lip Maximizer seul pour des lèvres nude à la Charlize Theron, sur mon Lip Glow pour en rehausser la couleur et la brillance et aussi, en traitement avant une soirée (en couche épaisse) ou en traitement de nuit quand je me sens les lèvres dégonflées. D’ailleurs, j’adore aussi la Crème de Rose de la marque, qui est elle, un véritable soin, mais comme j’ai terminé mon pot, elle n’est pas sur la photo. Dès que mon budget beauté me le permettra, je le rachèterai sans hésiter toutefois, cette Crème de Rose est également exceptionnelle.

Alors voilà pour mes produits de soins à lèvres teinte lingerie. Bien sûr, je suis toute ouïe à vos recommendations.

Le Charme: le temps

Boucle d’Or n’est pas un exemple à suivre pour le temps. Je le pense élastique, je veux tout faire, je me couche à des heures impossibles, les mains pleines de colle parce que j’ai entamé un projet de bricolage (absolument pas essentiel) à 1 heure du matin…Je suis vraiment hyper occupée et pourtant, aux entretiens d’embauche, quand on me demande “...et, dites-moi, que faites vous de votre temps libre?” c’est toujours le néant total. Quel temps? Pourtant, je regarde à peine la télé, je ne suis pas le genre à relaxer avec des tranches de concombres sur les yeux en écoutant des livres audio ou du Zamphir et malgré tout, l’organisation de ma maison n’a rien d’un magazine Martha Stewart. Alors, où est le problème? D’ailleurs, c’est toujours un mystère pour moi. Si certaines rêvent d’espionner dans d’autres maisons pour voir comment se passe ceci ou cela, moi, c’est uniquement la gestion du temps qui m’intrigue. D’ailleurs, j’ai toujours plein de questions de logistique à poser à mes amies du style: “et ton souper, tu le fais quand?“, “et tu vas au yoga quand, la nuit?“, “et le ménage du linge trop petit des enfants, tu le fais quand, et les bagages, et ton couscous congelé?, etc, etc…” En fait, je veux être rassurée, me faire dire que personne n’est parfait, qu’on ne peut pas tout faire. Oui, N. repasse même ses débarbouillettes de bébé, par contre, chez elle, on mange du tout-prêt plusieurs fois semaine. En fait, comme disent les anglais: “something’s got to give“… Alors, le petit cours d’aujourd’hui est pour tout indiqué pour moi. Mais j’ai un sentiment que je ne suis pas la seule à m’en demander beaucoup. Allez mesdames, sortez vos crayons, la leçon va commencer et vous feriez bien d’écouter…

“Comment trouver le temps de tout faire, ou presque

Il semble peu probable qu’on puisse trouver le temps de faire absolument tout ce qu’on veut. Mais un nombre étonnant de jeunes filles semblent réussir à accomplir énormément de choses dans une seule journée. Elles n’ont jamais l’air fatigué, sont toujours bien coiffées et habillées; elles mènent une vie pleine et heureuse sas effort apparents, calmement et économiquement. Arrangez votre journée pour réussir à avoir le temps:

  • d’être toujours impeccable;
  • de bien accomplir votre travail au bureau;
  • de manger tranquillement;
  • de lire et d’apprendre quelque chose de nouveau chaque jour;
  • de vous distraire et de vous détendre;
  • de dormir suffisamment.

Comment simplifier votre vie? Passez en revue vos activités quotidiennes. Que faites-vous? Comment le faites-vous? Quelle économie de temps pouvez-vous réaliser?

Que désirez-vous faire?

Souvent, nous voulons faire trop de choses. La seule solution est d’éliminer le plus possible celles qui sont inutiles. Quantité de gens perdent plus de temps qu’ils ne pensent à regarder des émissions de télévision médiocres ou à lire de la mauvaise littérature.

Certaines jeunes filles ne savent pas jouir de la vie. Nicole, qui faisait un voyage organisé dans l’Ouest, étonnait constamment ses compagnes. Chaque fois qu’elles revenaient d’une excursion, Nicole leur annonçait fièrement: “Je suis contente de moi, je viens de me laver les cheveux“, ou “de terminer mon petit lavage“. Les Montagnes Rocheuses, le lac Louise, Banff, rien ne lui paraissait assez important pour bouleverser sa petite vie. Les autres étaient peut être poussiéreuses en rentrant chez elles, mais elles avaient vu et fait tellement de choses durant ces merveilleuses vacances.

Chacun doit décider ce qui, pour lui, compte le plus. Si c’est la propreté, alors soyez immaculée et jouissez-en; mais soyez certaine que c’est là le but de votre vie. À notre avis, chercher à se cultiver, à se créer une belle situation, à se préparer au mariage ou à aider les déshérités est une ambition plus louable.

Débarrassez-vous des petites corvées le plus rapidement possible

Comme vous devez vous nourrir, vivre dans un endroit ordonné et être présentable, vous devez accomplir certaines corvées. Faites-les au fur et à mesure; elles vous paraîtront moins pénibles et vous aideront à gagner du temps.

Simplifiez votre existence

(…) Il est plus facile de se débarrasser d’objets inutiles lorsqu’on sait qu’ils peuvent servir à quelqu’un d’autre. (…) De nombreux organismes de charité sont enchantés de ramasser vos vieilles choses. Un bon principe à suivre: se débarrasser de tout ce que l’on n’a pas utilisé depuis trois ans.

Ne vous surchargez pas de trop d’activités

Certaines personnes, au lieu de suivre deux cours en suivent quatre, se croient obligées d’accepter toutes les invitations et de ne jamais refuser leur aide à une oeuvre. Être active est une bonne chose mais il ne faut pas exagérer, car alors on ne vient à bout de rien. Consacrez votre temps à un nombre limité d’activités, si vous voulez en retirer de la satisfaction. Un groupe de jeunes filles citadines a établi la règle suivant pour sa semaine:

  • un cours du soir
  • un travail bénévole
  • une soirée d’entretien du linge
  • une soirée de repos

Simplifiez votre travail

Quand vous êtes pressée, le temps est précieux; ne courez pas d’un magasin à l’autre pour comparer les prix et les qualités avant de choisir un cadeau. Il faut savoir parfois renoncer à une bonne affaire ou à l’objet idéal.

Employez le plus possible des articles faciles à entretenir; des tissus qui n’exigent aucun repassage et sont traités contre les taches par exemple. Choisissez des chaussures foncées plutôt que blanches; n’achetez pas de vêtements en tissus délicats; évitez les garnitures trop fragiles.

Ne remettez pas à plus tard…

En rentrant fatiguée, vous êtes tentée de jeter votre manteau, votre sac et vos gants sur la chaise la plus proche et, en vous changeant, de tout laisser sur votre lit. Quand, finalement vous êtes prête à vous détendre, vous vous voyez obligée de tout ramasser alors qu’il aurait été si simple de ranger vos choses en les retirant.”

*(Extrait du livre Charme: Cours de Personnalité Féminine, Helen Whitcomb, Rosalind Lang, Mc Graw-Hill, 1968, Canada, p. 362-365)

Pop goes the world!

Le look du jour pour Boucle d’Or: le vernis Dior teinte Calypso et le Dior Addict Ultra-Gloss Glow teinte 854. Pour une version douce du rouge pop iconique, j’ai craqué pour ce duo grand luxe. Ce gloss, que vous dire: toutes mes amies qui le voient dans ma trousse veulent l’essayer puis, me demandent de leur écrire la référence: il est parfait. N’est-ce pas V., M., A., A-M? Sirupeux, non-collant, lumineux…Avec ma chemise blanche et ma jupe crayon, c’est Marilyn juste ce qu’il faut, sans en faire trop. Et vous, votre duo gloss-vernis du jour?

La Tresse “Pinterest”-Tuto Vidéo

S’il y a un truc que j’adore regarder sur Pinterest, c’est les tresses! Je m’y perds complètement, j’oublie le temps, j’oublie qu’il est tard, j’oublie tout…Aussi, quand j’ai vu celle-ci, je me suis mise à obséder sérieusement sur comment la recréer…J’y suis parvenue et en fait, c’est assez simple, même si en partie 1 de mon vidéo ça n’est pas très réussi, un peu fou-fou. La partie 2 est beaucoup plus claire alors gardez espoir en visionnant le tout. Au fait, sur la photo, je n’ai pas des mèches ombre rose à la Diana Agron, je pense que c’est le reflet de la chaise… Avis à ma coiffeuse Karine qui lit ce blogue, donc (pour ne pas qu’elle pense que j’expérimente avec les colorations maison punky quand elle a le dos tourné).

Côté matériel, vous aurez besoin d’une brosse et d’épingles à cheveux, c’est tout. Aussi, petite note, il est vraiment essentiel de bien démêler les cheveux pour cette coiffure, comme pour la plupart des tresses d’ailleurs.

Ensuite, pour la séquence, c’est tout simple:

1-On divise les cheveux en deux brins;

2- On twiste deux fois pour commencer;

3-On passe une mèche entre les deux brins, on la laisse tomber;

4- On twiste;

5-On passe une mèche entre les deux brins, on la laisse tomber;

6-On twiste.

7-Je vous conseille de répéter le tout au moins quatre fois pour un joli effet (ce que je n’ai pas fait dans la vidéo partie 1).

8-On termine avec plusieurs twists;

9-On fixe avec une épingle.

Et surtout, n’hésitez pas à communiquer avec moi pour toute question. Comme vous constaterez, en partie 1 Boucle d’Or fait toujours dans les tutos “expérimentals”, cheveux au vent et pelouse pas tondue dans l’arrière plan comme remarquait mère (je suis dans son jardin). Enfin, j’adore le résultat de la tresse qui met vraiment en valeur les reflets dans les cheveux. Je me vois déjà, en jeans et top vaporeux, un petit rien Nicole Richie, aller me promener cet été, avec ma tresse Pinterest. Et vous, vous me direz quand vous l’aurez réussie.

Petite note: En attendant mon petit dessin, voici une autre photo de ma tresse, pour vous aider à comprendre le principe des “twist”:

NOTE 2: Et voilà le petit dessin qui illustre tous les “twist” de cette tresse! N’hésitez pas si vous avez des questions!

 

*La chanson est “Alfie” de Lily Allen

Yu-be Tube

Aujourd’hui, je vous parle d’un autre produit culte japonais (après Shiseido, en plus hier j’ai mangé des sushi…décidément, je suis dans une phase…Demain ça sera quoi, je vous montrerai peut-être ma dernière pièce de théatre Nô, qui sait?). Il s’agit de la Crème Yu-Be, la crème médicamenteuse qui dit-on, est la plus vendue au Japon (et qui est distribuée chez Sephora aux États Unis).

Cette crème Yu-Be, est un onguent multi-usages à base de lanoline (oui, comme la crème de Huit Heures, comme la plupart des baumes d’allaitements, si pratiques et oh combien efficaces), créée il y plus de 50 ans par une pharmacien, auquel sont ajoutées diverses vitamines (B12, E). Et ça donne quoi? Une crème à la texture unique, un peu mate, un brin cireuse, qui sent le Tiger Balm (very camphre, zero glamour), ne goûte pas bon (oui, j’ai goûté), mais que la peau boit d’un trait pour être aussitôt apaisée. Et ça marche? Sur les lèvres, les pieds, les mains, sur mes plaques de peau sèche dans le visage ou sur la peau échauffée par le vent et le soleil, sur toute la famille, c’est miraculeux. Vraiment.

Ma soeur et moi on rêve d’essayer le Foaming Skin Polish de la marque. Et moi aussi, les chaussettes hydratantes… Vous me connaissez: je ne sais pas résister à une chaussette hydratante. Je suis comme ça.

Enfin, voilà pour la recommandation du jour! Votre amie, Boucle d’Or さん

Shiseido mon amour

Boucle d’Or est un peu romantique pour tout ce qui est flacon. Elle les imagine sur sa coiffeuse, dans son plateau d’argent, dans sa salle de bain. Elle les regarde, les ouvre, les admire, imagine d’autres femmes des générations précédentes poser les même gestes, parce que tout ça fait aussi partie du plaisir de la coquetterie.

La semaine dernière, quand j’ai croisé ce flacon, au comptoir Shiseido, j’ai arrêté de respirer net: c’est une fiole de beauté de princesse qui se pomponne avant de se coucher dans son lit de voiles, de Victorienne éperdue d’amour devant son psyché, de voyageuse qui transporte ce précieux élixir dans ses malles, à dos d’éléphant. Un flacon contenant le secret de beauté des reines et des belles des contrées lointaines, se pomponnant sous le Soleil Levant. On m’a expliqué qu’il s’agissait de la réédition du flacon original de l’Essence Revitalisante (autrefois appelée Eudermine et surnommée l'”Eau Rouge de Shiseido”), pour fêter les 140 ans de la marque. Plus récemment, c’est Serge Lutens qui avait réimaginé le flacon, mais je dois dire que le vintage me touche beaucoup plus.

Le flacon Eudermine (désormais “Essence Revitalisante”) imaginé par Serge Lutens

De retour chez moi, je me suis empressée d’aller à l’information: Shiseido étant une marque que je ne connais pas très bien. Et, plus j’en lisais, plus je me demandais comment j’avais fait pour vivre jusqu’à ce jour sans ce produit tout à fait légendaire. Cette lotion adoucissante optimise et maintient l’hydratation de la peau et convient à tous les épidermes, peu importe le climat. Toutes les critiques l’encensent, sur Sephora.com elle a 5 étoiles sur 5 et puis (avec des commentaires pas possibles du style: “my boyfriend asked me what I did to my skin because he tought it looked fantastic when I told him it was this product, he insisted: no, seriously, your skin looks amazing!“…vous voyez le genre), elle existe depuis 1897, c’est un vrai produit culte. Beaucoup plus performante qu’un tonique, c’est davantage une essence de soin, en plus d’être un pur plaisir. On doit l’utiliser après le nettoyage, matin et soir, en imbibant un coton (les cotons Shiseido sont une vraie merveille; un petit coussin duveteux comme un nuage). D’ailleurs, au comptoir Shiseido chez La Baie au Fairview Pointe-Claire (là où j’ai achetée la mienne), la vraiment très sympathique et sincère Johane offre une jolie boîte remplie des cotons à l’achat de l’Eudermine. J’y ai  adoré mon expérience-client sans prétention et ma maman aussi, je tiens à le souligner.

Enfin, je vous tiendrai informée sur les effets à plus long terme sur mon teint mais après quelques jours d’utilisation, je n’ai qu’un verdict: cette eau rouge est mon nouvel amour. Ma peau est confortable, rosée, rebondie, les pores moins visibles. Et puis…moi aussi on m’a demandé si j’avais changé quelque chose à ma routine beauté (je vous assure), alors c’est dire si je suis conquise!

Oui, cette eau n’est pas donnée (78$) mais j’utlise encore la jolie bouteille d’eau de rose de ma grand-mère que je remplis moi-même, comme elle le faisait. Alors je me dis qu’en plus de l’élixir teint éclatant qu’il contient, ce joli flacon est aussi une belle occasion de poursuivre la tradition du petit rituel de remplissage transmis de mère en fille et même de grand-mère à petite-fille. Oui je sais, des excuses tout cela. Mais qu’importe: je suis vraiment heureuse de mon achat.

Chez Shiseido, vous avez d’autres recommandations à me faire?

Les produits à rapporter d’un voyage au Québec: Vendus ici!/Sold here! (partie 3)

Enfin, voici la dernière partie de ma trilogie des produits à rapporter d’un voyage au Québec. Aujourd’hui sont mis à l’honneur les produits non-canadiens que mes amies d’Europe me demandent souvent et qui sont, heureusement pour nous, vendus ici.

(de gauche à droite sur la photo)

Hydrasense Mouche bébé: Non, ça ne concerne pas tout le monde, en fait, juste les mamans de petits qui ne savent pas encore se moucher. Si je l’ai mis ici c’est que j’emporte le mien partout depuis que j’en ai désespérément cherché un sans succès aux États Unis avec un Bébé Ours bien congestionné dans mon porte-bébé. Depuis, comme je ne sais pas dans quel pays il est vendu (je n’aurais jamais pensé que c’était non-disponible aux États-Unis), j’emporte le mien partout. Très recommandé par les pédiatres, ce petit appareil évite bien des voyages à l’hôpital. Disponible en pharmacie.

Burt’s Bees: Une gamme naturelle bien aimée. Pour ma part, j’aime surtout (et presque uniquement) les produits Baby Bee (le lait corps et le Buttermilk Bath Soak, plus spécifiquement). Disponible en pharmacie.

Fresh: Disponible chez Sephora j’adore le Rose Face Mask, le Sugar Face Polish, comme vous le savez. Mais aussi le Lip Sugar Rosé et le nouveau Lip Sugar Coral. Et enfin, je rêve d’essayer d’autres produits de cette marque qui ne m’a jamais déçue. Disponible chez Sephora exclusivement.

CLEAN: Un produit lancé par Fusion Brands Inc. (les Lip Fusion, c’est eux mais je n’aime pas trop), ce parfum est né du besoin personnel de la jolie fondatrice de la marque, Randi Shinder, de sentir le propre, le savon. C’est très réussi et maintenant, les parfums CLEAN sont déclinés en versions Shower Fresh, Skin, Ultimate, Warm Cotton, etc…Pour ma part, j’aime le classique. Disponible chez Sephora et Ogilvy’s.

Aveeno Baby: Je vous avais parlé de combien j’aime l’odeur du Nettoyant et Shampoing 2 en 1 ici. Disponible en pharmacie et grandes surfaces.

Johnson&Johnson: Des excellents produits pour petits et aussi pour plus grandes. Je vous conseille l’Huile pour Bébé (dont je vous ai parlée ici), le nettoyant Head to Toe (flacon jaune, plus doux que doux), et le Creamy Baby Wash (flacon rose, pour l’odeur). Enfin, la Creamy Lotion est également un incontournable, tout comme la poudre pour bébé (idéale l’été dans les chaussures pour avoir les pieds au sec). À noter, j’utilise aussi le Bain moussant Soothing Vapor (flacon vert) quand la famille est grippée et nous sommes toujours impressionnés de constater combien on se sent mieux après. Disponible en pharmacie et grande surface.

Maybelline New York: Oui, en Europe, il y a Gemey-Maybelline, mais il semblerait que tous les produits de Maybelline ne soient pas disponibles. C’est le cas pour les Dream Bouncy Blush, qui ont fait beaucoup jaser cette année, en raison de leur texture un peu irréelle, comme élastique. Sur les joues? Le rendu est tout doux, comme dans un rêve. Enfin, j’aime aussi les nouveaux baumes clairs et teintés de la marque, les Baby Lips. Disponible en pharmacie.

Hello Kitty: Je vous ai parlé des produits Hello Kitty ici, qui m’ont vraiment étonnés. Le petit Apple Balm ne prend pas de place dans les valises, coûte 12$ et fait des lèvres yummy-yummy. Disponible exclusivement chez Sephora.

Beauty Blender: Utilisée par les plus grands maquilleurs, l’éponge rose fluo en forme de goutte d’eau est très convoitée et parfois difficile à trouver. Idéale pour le fond de teint, le cache-cerne et le blush crème, elle fond la matière dans le teint comme ça n’est pas possible. Malgré son prix, je vous la recommande. Disponible chez Sephora et Ogilvy’s.

Revlon: J’aime beaucoup plusieurs produits de la marque qui, semble-t-il n’est pas entièrement distribuée ou parfois difficilement accessible en Europe. Revlon pour les Lip Butters, les petits outils (la pince à épiler avec une lumière LED intégrée est géniale pour les filles obsédées par le sourcil comme moi) et la mythique teinte Cherries In the Snow (vernis et rouge à lèvres) que l’on ne trouve pas partout. Disponible en pharmacie.

Stila: Je vous parle souvent de Stila car c’est une marque que j’aime bien (mais que j’aimais encore plus quand elle appartenait à Jeanine Lobell, les produits étaient étaient plus classes et les emballages plus verts, mais bon). Chez Stila il y a la fameuse teinte de fard à paupières champagne lumineuse (Kitten), mais aussi les teintures Crush (j’adore le Mango Crush et le Yumberry Crush) et les Smudge Pots (en eyeliner, teinte Black, en base d’ombre ou illuminateur, la teinte Kitten). Et enfin, le mythique fard Convertible Color, que j’aime en Petunia et Lillium) et le Lip Glaze teinte Grapefruit. Disponible chez Sephora et Murale.

Pureology Perfect4Platinum: Vous vous souvenez, je vous avais parlé ici de combien ce produit fait des miracles. Plusieurs d’entre vous en France m’avaient demandé de m’informer de sa disponibilité en France mais mes courriels à la marque sont demeurés sans réponse. Vous êtes blonde? Ne prenez pas de chance: rapportez-vous ce produit. Disponible en salon (je l’achète au Local B).

Essie: Les vernis Essie sont maintenant disponibles en France mais les nouvelles collections sortent d’abord ici, avis à celles qui aiment impressionner leurs amies avec la dernière teinte de vernis. Et puis, à noter: ici les pinceaux sont beaucoup plus fins que ceux de leur compatriotes européens, pour une application de précision. Disponible chez Trade Secrets (pour la gamme complète) et en pharmacie pour une sélection restreinte.

Aquaphor: Ce baume, il fait tout, j’en ai toujours un tube avec moi. Pour des lèvres échauffées, une peau irritée, un petit bobo, des pommettes lumineuses et même les changements de couches de Bébé Ours, Aquaphor est mon essentiel. Disponible en pharmacie.

Pearl Drops Whitening Tooth Polish: C’est mon secret dents blanches et bouche fraîche, depuis très longtemps. Disponible en pharmacie.

CoverGirl: Le mascara Lash Blast Fusion ne se présente plus (sur la photo, en emballage édition limitée pour les Jeux Olympiques), ainsi que les feutres à lèvres Outlast. Pour ma part, j’aime les Gloss WetSlicks teintes Patently Pink et Tutu. Enfin, dans les rouges à lèvres, j’ai la teinte Temptress, que j’aime bien en vacances, bien blonde avec des joues un peu bronzées. Disponible en pharmacie.

Tarte: Chez Tarte, il y a bien sûr les fameux Cheeks Stains, de gros tubes qui déposent sur les joues une gelée colorée, toute en transparence. Spécialement pratiques l’été, toutes les teintes sont jolies mais j’ai un faible pour Flushed, Tickled et Tipsy. Les blush Amazonian Clay (teinte Exposed, teinte Amused, teinte Dollface), qui durent vraiment 12 heures, ainsi que le Mineral Powder Bronzer (teinte Park Avenue Princess). Exclusivement chez Sephora.

Physicians’ Formula: Une super marque de pharmacie, surtout pour les blush et poudres bronzantes! J’aime la poudre Translucent Happy Booster, qui est un genre de dupe des Météorites de Guerlain (sans la délicieuse odeur, oui, mais pour un tiers du prix et un emballage plus…portatif). Le blush Happy Booster (le collant avec la teinte est décollé) me fait aussi de jolies joues de fille heureuse. La marque est bien connue pour ses poudres bronzantes qui conviennent même aux peaux les plus claires. Disponible dans certaines pharmacies.

Mais ça n’est pas tout: Je vous recommande aussi la Crème Regenerist Night Recovery d’Olay pour la nuit et la crème Total Effects, pour le jour (en pharmacie), la Clarisonic, les élastiques et bobby pins Goody (dont les fameuses épingles spéciales vues ici et ici, en pharmacie), les bandes blanchissantes pour les dents Crest White Strips Advanced Seal, le déodorant Tom of Maine (très efficace, sans sels d’aluminium), les gouttes Visine pour les yeux et les produits de bain Aveeno (collectivement, en pharmacie). Sans oublier les produits suivants:

-l’exfoliant ExfoliKate, de Kate Somerville (chez Sephora);

-les blush All-in-One de The Balm: j’aime particulièrement Frat Boy et Down Boy. Sans oublier le classique Hot Mama (dans certains Jean Coutu, notamment au 501 Mont-Royal Est).

Origins: j’adore le masque Drink Up Intensive (un masque à laisser poser toute la nuit) et le gel Peace of Mind que j’applique sur mes tempes, mes poignets et dans mon cou dans les moments de stress ou avant de me coucher. Je rêve du Mega-Bright. Oui, vraiment, j’en rêve, j’en rêve, j’en rêve. Très aimée aussi (mais pas encore testée: le Vitazing (A Model recommends aime beaucoup mais je ne l’ai pas essayé) et la Collection A Perfect World. Petite anecdote: ma soeur et moi rapportions des États Unis le Pinch Your Cheeks, avant que la marque arrive au Canada. C’est la première teinture à joues que nous avons utilisée. Disponible chez La Baie.

Deborah Lippmann: La manucure des célébrités américaines a une ligne de vernis: la teinte Sarah Smile (créée avec Sarah Jessica Parker), la teinte Supermodel (avec Dree Hemingway) et la teinte Tiny Dancer sont mes préférées. Il y a aussi le très connu Au Naturel (un peu trop beige pour moi). Par contre, je rêve du coffret sorti à l’occasion du lancement du film Snow White and the Huntsmen. (Chex Holt Renfrew, entre autres)

Jurlique: Une marque qui vient d’arriver en partie chez Sephora Centre-Ville (au moment de ma visite, ils ne semblaient pas tout avoir). Je n’ai testé que le Love Balm, par contre, sur ma liste, il y a: le Fruit Enzyme Exfoliator, le Rosewater Balancing Mist et les produits de la gamme Herbal Recovery. (Chez Sephora Centre-Ville)

Dr. Dennis Gross Skincare: Pionnier dans les “peels“, le masque Alpha-Beta Peel reste pour moi LA référence. On dit beaucoup de bien également de son sérum de Vitamine D active, le Active Vitamin D Serum-Oil. Disponible exclusivement chez Sephora.

-Bath & Body Works: Une boutique où l’on peut vraiment s’amuser à sentir les savons petits-prix, les bougies parfumées et les produits de bain. À noter, on peut y acheter les baumes à lèvres de la marque C.O Bigelow, ainsi que la gamme de soins visage Wexler. Ma mère et moi avions été conquises par le sérum rose à la texture agréable.

On me demande aussi souvent le nettoyant Cetaphil (quoique je ne l’aime pas particulièrement), les faux-cils Ardell, le durcisseur à ongles Diamond Strength ainsi que tous les petits outils de manucure Sally Hansen (le tout, en pharmacie). Il y a aussi le Derm AHA de la Roche -Posay: certaines de vous l’ont trouvé en France, d’autre non. Le site web de la marque ne l’affiche pas pour ce pays non plus…mystérieux tout cela. Enfin, à vous rapporter absolument, tout comme le Lip Medex de Blistex qui est venu à bout des petites coupures persistantes que j’avais dans la commissure des lèvres au bout de quelques heures seulement; un miracle! Sans oublier, les bonbons M&Ms, les biscuits Oreo, les Reese, le beurre d’arachide (mon préféré est celui de Nuts to You, une compagnie de l’Ontario), le Jell-O à la framboise (pour faire ma recette de gâteau rose), le sirop de maïs (pour faire la recette de caramel de ma grand-mère) et les agendas Mom Agenda (je vous conseille de vous rapporter ce produit car mes courriels à la marque concernant la disponibilité à l’international sont restés sans réponse. Chez Ogilvy’s, donc, dans la section Essence du Papier). Pour les mamans, il y a aussi les merveilleux biberons Dr. Brown, pour éviter bien des maux de ventres à vos petits (chez Babies r’ Us). Sans oublier le magazine New Beauty et la revue Town & Country (Maison de la Presse), deux autres de mes lectures chouchou…

Bon, je pense que ça y est! Alors voilà donc qui conclut ma série de trois articles sur les produits à rapporter du Québec! Bien sûr, ma liste ne saurait prétendre à l’exhaustivité et j’ai sûrement oublié bien des petites choses. N’hésitez pas à venir la compléter par vos commentaires afin qu’elle évolue avec les nouveautés et puisse nous servir de guide à toutes.

Et enfin, bon voyage chères amies!


We’ll always have Paris

Paris d’Yves St-Laurent, c’était mon premier “vrai” parfum. À l’heure où mes amies portaient White Musk de The Body Shop et CK Escape, ma famille m’avait offert ce parfum “de grande fille”, à moi qui rêvait d’aller à Paris depuis toujours. Oui, c’était peut-être un brin “opulent” pour une très jeune fille, mais je le portais fièrement à l’école et après mon bain. Sans compter que je l’utilisais aussi pour parfumer les messages colorés que j’échangeais avec mes amies à la piscine le soir, dans une enveloppe faite maison avec la page de la pub déchirée dans une revue de ma mère (le comble du chic quand on a 13 ans). Vous vous rappelez de l’image, c’était celle-là:

Puis, j’ai grandis, j’ai porté White Musk moi aussi pour faire comme les autres, puis Sunflowers D’Élizabeth Arden, puis, une dizaine d’autre. Mais l’autre jour, j’ai eu envie de sentir à nouveau mon premier parfum. Et là, tous plein de tiroirs se sont ouverts dans ma mémoire: la difficulté de mes devoirs de maths, mes profs, ma chemise J.Crew que ma mère m’avait donnée à Noël, ma poudre Cover Girl (de la mauvaise teinte mais qu’importe, j’étais trop timide pour me maquiller), mon coffre à crayon que j’avais cousu avec ma grand-mère dans sa cave et mes soirées à écrire et dessiner dans mon journal intime.

Alors, quand j’ai lu qu’Yves St-Laurent lançait une édition limitée, plus légère, plus aérienne de mon premier parfum, le “Premières Roses”, j’ai succombé. C’est un petit pshiit joyeux qui sent pour moi ma jeunesse, la cocon familial et tous les printemps à venir. Si je porte toujours mon Clean quand je sors du bain, au réveil je me réjouis de savoir que Paris m’attend, dans ma salle de bain, avec encore plein de printemps.

Et vous, votre premier parfum?

Les produits à rapporter du Canada: d’un océan à l’autre (partie 2)

Faisant suite à mon article sur les produits à rapporter du Québec, voici la deuxième partie de ce triptyque: les produits canadiens à rapporter chez soi lors d’un voyage au pays du castor.

Joe Fresh Beauty: Une petite marque mini-prix comme j’aime, vous vous souvenez, je vous en avais parlé ici: qualité de produit, sobriété de l’emballage et grande accessibilité. Pouvoir s’acheter un blush crème à l’épicerie entre la rangée des couches et celle des produits laitiers? Le bonheur! Chez Joe Fresh, j’aime particulièrement les blush crème, justement, les teintures à joues et lèvres (genre de The Multiple de Nars) et l’illuminateur en même format. La marque propose aussi de jolis vernis, des blush, des ombres à paupières et aussi des produits à lèvres (dont des feutres que ma mère aime bien)… N’oubliez pas de jeter aussi un coup d’oeil aux vêtements, je fais souvent de belles trouvailles, surtout pour les petits. Et puis, la qualité du coton est vraiment étonnante. Disponibles chez Loblaws, Maxi et dans les boutiques Joe Fresh.

SNAP: Un classique pour moi depuis que je suis toute petite, je vous en avais déjà parlé de ce fameux savon qui fait des miracles. Pour le prix, difficile de faire mieux. Disponible en pharmacie.

Green Beaver: Bon, je ne reviendrai pas sur cette belle marque que j’adore mais comme elle n’est pas Québécoise mais bien Ontarienne, elle aurait donc dû faire partie de l’article d’aujourd’hui et non de la Partie 1.

MAC Cosmetics: Oui, cette marque est disponible partout dans le monde mais elle est née en Ontario. Et puis, les Européennes me disent souvent que les produits de la marque sont nettement moins chers ici, c’est pourquoi je vous recommande de faire des réserves…D’ailleurs, ici, MAC est partout, dans tous les sacs, sur toutes les lèvres; aucun doute les générations de celles de moins de 40 ans sont résolument MAC. Chez MAC, j’adore les SunTints (qui viennent de sortir), les blush (Teinte Prism, Teinte Bone Beige (pour sculpter le visage), Teinte Well-Dressed), les blush Crème (Teintes Something Special, So Sweet, So Easy et Lady Blush). Il y a aussi le Mineralize Skin Finish qui fait une peau de Dita Von Teese dans sa perfection, la poudre Prep+Prime et surtout les faux-cils (les numéros 7 ont longtemps été mon essentiel de tous les jours et les numéros 6 mon petit plus pour les grand soirs). Et enfin, j’adore les lingettes démaquillantes (qui sentent tellement, tellement bon), mais aussi le baume à lèvres hydratant en tube. Sans oublier les pinceaux, les ombres à paupières et les crayons à sourcils…Ah oui, et la Strobe Cream! Et puis, même s’ils sont asséchants, les Lip Glass n’ont pas vraiment d’équivalents côté brillance…Vous comprenez pourquoi, dans le doute, une carte cadeau de chez MAC fait mon bonheur à coup sûr pour mon anniversaire?

Cover Fx- Une excellente marque pour tout ce qui est produits pour le teint. Vous vous souvenez, je vous avais parlé de la poudre

Une débarbouillette en coton, tricottée à la main à Terre-Neuve– Oui, je vous en reparle car l’effet sur l’éclat de mon teint a vraiment été bluffant. Tout doux pour ma peau sensible, tout joli à côté de mon lavabo, je rêve de n’avoir que ces débarbouillettes poétiques dans ma salle de bain. Disponible sur Pretty.ca

Beauty So Clean– Une marque de produits nettoyants et aseptisants pour les cosmétiques qui existe depuis un moment mais pour laquelle je n’ai eu un coup de coeur que tout récemment et dont je vous reparlerai bientôt davantage. C’est une initiative que l’on se doit d’applaudir, vraiment. En effet, il s’agit de la seule marque d’aseptisant à cosmétiques (approuvée par Santé Canada) qui détruit les bactéries sur la surface des cosmétiques sans jamais en altérer la composition, la couleur, la texture et les propriétés. Comment ça fonctionne? J’utilise le petit vaporisateur pour vaporiser la surface des mes poudriers et les petites lingettes humides pour mes gloss, crayons et rouges à lèvres. C’est un petit geste qui s’impose après un rhume, une irritation, une conjonctivite (plutôt que tout jeter), mais aussi à faire souvent par simple souci d’hygiène: notre maquillage peut devenir un vrai nid à bactéries. À noter: la marque propose également un nettoyant à pinceaux. Disponible en pharmacies et chez La Baie.

Pandora’s Makeup Box:  Je viens de découvrir cette marque et le gloss, Pandora’s Lips,  je l’ai reçu en cadeau. En fait, pour tout dire, au début, il ne me disait rien ce petit tube. Par contre, instantanément, une fois sur mes lèvres, la texture collante juste assez pour rester en place et la jolie teinte m’ont conquise. Le petit plus? Le petit parfum très léger mentholé qui fait la bouche fraîche. J’ai la teinte Happy et c’est vraiment cela: une teinte pour être de bonne humeur, avoir bonne mine et passer une belle journée.

Cargo– Il s’agit d’une autre marque canadienne chez qui j’apprécie surtout les blush bien pigmentés. Mon favori: la parfaite teinte rose Catalina pour des joues très Reese Witherspoon.

Cake– J’aime les produits exfoliants au sucre de cette marque canadienne qui a commencé…dans une cuisine! Mon chouchou pour le corps: l’exfoliant pour le corps Milk Made, au lait entier et sucre blanc. Sur ma liste: le Milk Made Hand and Cuticle Buffer qui fait beaucoup jaser ainsi que la mousse pour le corps non-parfumée Un-Sweet. À noter: la  majorité des produits est formulée sans parabens avec des ingrédients naturels… Disponible en ligne, chez Murale et La Baie.

Quo– Il s’agit d’une marque de Pharmaprix/Shoppers’ Drug Mart chez qui je n’ai pas vraiment de coup de coeur, hormis les pinceaux, qui sont de qualité surprenante.

Flare Magazine: Je lis Flare religieusement pour tout ce qui est mode (j’aime la plume de la belle Mosha Lundström-Halbert) et j’attends toujours avec impatience leur hors-série Beauté. C’est un très beau magazine, bien édité avec de jolies pages au design impeccable. Il me le faut, tous les mois, c’est comme ça.

Algonquin Tea & Co: Des thés tout à fait délicieux formulés à partir de plantes indigènes canadiennes (même parfois cueillies en canoe!), selon des recettes amérindiennes traditionnelles (et des totems). Organique et éthiques, la marque propose également des retraites sur leur site. Mes favoris? Le Peace Tea et le Lucid Dreams. Disponible en ligne, dans certaines épiceries (plus rare tout de même) et chez Ecollegey.

B. Kamins– Je rêve d’essayer davantage de produits de cette marque dont on dit le plus grand bien: des produits pharmaceutiques de la plus haute qualité associés au complexe Bio-Maple. Ce complexe exclusif à B. Kamins, élaboré à partir de la sève d’érable du Canada, a des propriété hautement hydratantes, anti-oxydantes et qui favorisent le renouvellement cellulaire. Cette marque est devenue complètement culte en un rien de temps. En fait, c’est un peu notre Caudalie à nous, les Canadiens. Disponible Chez Murale et sur leur boutique virtuelle.

La Compagnie de la Baie d’Hudson (La Baie): C’est mon grand magasin favori (surtout la succursale du Centre-Vile de Montréal et celle de Toronto), pour la beauté, la mode et aussi, le resto du septième étage qui est comme une cafétéria d’employés mais où on a la paix pour prendre un café. Beaucoup de belles marques sont chez La Baie et ce magasin fait véritablement partie de notre histoire. En fait, il s’agit de la plus vieille personne morale d’Amérique du Nord! Fondée à Londres en 1670 pour faire la traite des fourrures à la Baie d’Hudson, elle a joué un rôle important dans la colonisation du Canada. Mais bon, assez d’histoire. Si je vous en parle c’est que vous devez absolument vous rapporter un souvenir à l’effigie de la célèbre marque de commerce (les rayures de couleurs), qui propose des produits vraiment sympathiques. Oui, il y la fameuse couverture à rayures que toutes les familles canadiennes ont sûrement, mais aussi, des chandails, des foulards de soie, des sacs, des chapeaux et des mitaines.

Et puis…je vous en reparlerai bientôt mais c’est La Baie qui habille la délégation canadienne lors des Jeux de Londres et c’est vraiment très réussi. Inspiré du plein air et des grands espaces, on a un feeling très “summer camp“, un brin scout quand on regarde tout ça. J’adore les écussons (“badges“) à coudre sur les sacs ou les gilets.

Lululemon Athletica– Une marque de vêtements de yoga, fondée à Vancouver, idéale pour faire, guess what, du yoga (je n’en fais pas), du sport (je n’en fais pas), ou juste être confo (j’y excelle). Coupe impeccable, matériaux hauts de gamme- vous n’aurez jamais eu un “hoodie” (chandail zippé à capuchon) ou legging qui vous va aussi bien. Les pantalons de yoga font un super derrière (et ont tous une mini-pochette dans le dos pour la clé de maison et les cartes). C’est simple, je rentre chez moi et j’enfile mon Lulu. Disponible dans les boutiques Lululemon et en ligne.

Manitobah Mukluks– Encore une fois, pas très original mais, mes bottes Mukluks sont tellement confortables, il fallait que je vous en parle! Idéales pour l’automne, quand ça se refroidit. Et puis, avec des skinny, une veste de chasseur et un énorme foulard, ça a un petit charme très chalet (me manque plus que mes écussons La Baie). Petit détail amusant: mes Mukluks font de moi une intrépide fille de la forêt: elles sont si silencieuses que je suis persuadée que je pourrais m’approcher d’un orignal et lui faire un câlin à son insu!

Alors, il y a aussi sûr, les produits de l’érable (du sucre d’érable râpé sur des fraises l’été: mmm!), le vin de glace et les manteaux bien chauds d’ici … Les grands espaces, le ciel partout, les game de hockey et un pays qui touche à deux océans et a deux langues…Welcome/ bienvenue au Canada!

Boucle d’Or boude: Ça m’énerve!

Vous savez, mon petit article sur le Charme où je vous exposais que mon livre de personnalité féminine nous conseillait essentiellement d’être positive (“ne critiquez pas, même en pensée“) peu importe les circonstances? Que quand quelque chose ou quelqu’un nous irrite, mieux vaut leur renvoyer tout cela sereinement, du genre “avec un petit plus de lumière?” Alors, voyez comme je suis moi-même mes propres conseils; aujourd’hui je partage ces petites choses qui m’énervent, m’énervent, m’énervent dans le domaine de la beauté! Les voici:

Les préposés, dans l’allée centrale d’un grand magasin, qui s’avancent vers vous, une bouteille de parfum à la main en disant quelque chose comme “Le nouveau parfum “Plasticomagie” de Poussin Sapin? C’est tout doux, très frais, si sensuel, whatever…”  C’est limite film de zombie. Et puis, il y a en tellement! Et ils vaporisent  un peu partout, le regard vide, sans conviction et vous assailllent au moindre coin de comptoir. Et surtout, aucune excuse n’est valable pour les éviter. Quand je leur dis: “merci, votre collègue vient de me mettre du parfum, là, il y a deux minutes“, ils me répondent “pas de problème, je vais en mettre un peu ici, sur votre main, sur votre manche, dans la saignée du coude, sur votre épaule, sous votre bras, derrière votre genou, etc…” Alors du coup, c’est bête, j’ai arrêté de m’arrêter sentir les parfums dans les magasins. Je les magazine sur internet où je lis leur description et j’essaie me représenter l’odeur. L’heure est grave, non?

Aller à un comptoir de cosmétiques dans un grand magasin dans un but précis (par exemple: j’ai besoin de fond de teint), communiquer ce besoin à la vendeuse clairement (“bonjour, j’ai besoin de fond de teint“) et me faire dire quelque chose comme: “vous savez madame, ça ne me sert à rien de vous vendre du fond de teint, il faut d’abord que l’on traite votre peau“, pour me faire ensuite proposer un sérum, une crème de jour, de nuit et… pas de fond de teint. Parce que je dois commencer par traiter ma peau, oui.

Prise deux, me voilà résolue, spécifique dans ma demande. Donc, je vais à un comptoir de cosmétiques et je dis “bonjour, j’aimerais acheter le fond de teint X“. Puis, la conseillère examine mes pores, l’oeil inquiet, pour conclure,” vous savez, ce fond de teint, il est pour les peaux sèches, mais vous vous avez la peau grasse (ton dégoûté) alors, je vous vendrais plutôt celui là.” Ah, oui, comme ça, à l’oeil nu, en 5 secondes, sous des néons de centre d’achat, vous avez analysé et compris ma peau. Qui suis-je donc, moi, qui vis avec mon épiderme depuis plus de 30 ans, pour savoir si j’ai la peau sèche? Vous ne voudriez pas aussi me lire les lignes de la main?

Aller à un comptoir de cosmétiques et vivre le scénario suivant:

-(Moi, optimiste):”Bonjour, Avez-vous reçu le nouveau gloss teinte X?

-(Conseillère, sur un ton qui-sait-tout) “Ah, non, madame, ce gloss n’existe pas.

-(Moi, humblement) “En fait, je l’ai vu dans une revue.”

-(Elle, ton d’enquête): “Ah oui? Quelle revue?

-(Moi)”Vogue US“.

-(Elle): “Ah, et c’est une revue américaine?

-(Moi):”Euh…Oui…

– (Elle, illuminée, visage de celle qui vient de déchiffrer un hiéroglyphe) “Ah, je comprends. Vous savez madame, il arrive qu’il y a des produits qui sont vendus uniquement aux États Unis…

Really? Bon, oui, en fait, ma question était: “Ce produit, disponible aux États Unis, sera-t-il disponible ici?” Mais, what can I say? I give up!

Ou encore, me faire mettre de la pression par une conseillère pour acheter un produit qui est trop cher et, quand je dis que mon budget ne me permet pas un tel achat, elle me dit (regard horrifié appuyé): “mais vous savez madame, c’est votre contour des yeux” Alors oui, vous avez raison, c’est mon contour des yeux. Mais j’ai aussi un visage, un corps, des dents, des ongles… Mais surtout, des enfants, une voiture, une hypothèque, une vie, des rêves…Et surtout, oui, oui (regard appuyé), un sens aiguisé de la perpective!

Me faire spontanément donner une présentation sur les bienfaits de telle ou telle crème dans un magasin pour ensuite apprendre que le pot coûte 145$. Quand je dis que je ne peux pas me permettre un tel achat, un voile d’incompréhension obscurcit le visage de la conseillère qui me dit: “mais vous savez, c’est vraiment un produit de qualité“. Oui, je veux bien. Vive la qualité, je suis pro-qualité. Mais dites moi, avant de travailler ici et d’avoir votre rabais d’employée, vous l’utilisiez cette crème de qualité?

Me faire demander par une conseillère qui essaie de me vendre ses produits souvent de qualité moyenne: “mais au fait, vous utilisez quoi sur votre visage?”. J’ai toujours envie de répondre un truc incongru du style “du beurre d’arachide, de la graisse à serrure, de l’eau de pluie que je fais bouillir par pleine lune…“. En fait, je devrais dire la vérité: “j’ai une routine beauté étudiée et éclectique, fruit de recherche empirique et d’essais sur ma personne; ladite routine est composée à la fois de produits du terroir et de cosmétiques étrangers.”  Mais je trouve ça un brin…intense. Alors je fais la paresseuse et je me contente plutôt de ne nommer qu’une marque chère et un peu niche, comme “Skinceuticals” ou “Skyn Iceland“, ou même “Crème de la Mer” (pas niche du tout, juste chère). Et souvent, après un moment de réflexion, la conseillère conclut “bon, je connais pas, mais vous savez, vous seriez beaucoup mieux avec la crème Avon…

Entrer me réfugier dans un centre d’achat, par pluie battante, hors d’haleine, dégoulinante, Bébé Ours hurlant dans la poussette et me faire demander par une jeune personne à un kiosque: “je peux vous poser une question?” Oui, allez -y. Je m’imagine qu’on va me demander s’il y a officiellement un ouragan ou une panne de métro. “Vos cheveux, vous les avez déjà lissés au fer?” Vraiment? Vous allez essayer de me vendre un fer plat, maintenant? Est-ce que vous trouvez que j’ai l’air réceptive? Et au fait, mes cheveux étaient lisses comme des baguettes quand je suis sortie de chez moi ce matin!

Les préposées à des kiosques dans les allées centrales de centre d’achat qui vous accostent (souvent sur votre demie-heure de lunch, quand le temps est bien compté) avec une crème à mains. Et ils vous la massent sur le dessus de la main pour “la faire bien pénétrer, c’est important“. Et puis, qui vous disent fièrement “vous voyez?“, comme si vous vous seriez débiles de ne pas plier devant une telle évidence. Et bien, non, justement, je ne vois pas! C’est de la crème à mains et maintenant je n’ai même plus le temps de prendre un café! De la graisse à serrure “que l’on fait bien pénétrer, vous voyez, c’est important“, aurait peut être même le même résultat!

Enfin, les démonstrations complexes du style: “vous voyez, ce crayon à l’encre BIC? Je me barbouille généreusement la main, comme ceci, puis, j’humidifie mon coton de lotion tonique, comme cela, oui. Et puis, je frotte. Je frotte. Et, là, (regard malicieux de magicien), regardez! Wow, incroyable, l’encre est presque toute partie.” Parce que oui, merci, pour la recommandation: la prochaine fois où j’aurai envie de me crayonner le visage avec un BIC, je saurai qu’il existe une lotion tonique toxique pour me débarbouiller d’encre et “peaufiner mon nettoyage”.

Mais bon, pour chaque conseillère qui met la pression, qui me dit qu’il est normal de ne pas nourrir sa famille pour se payer la dernière crème de folie, il y en a souvent dix qui me font elle-même un échantillon (voire même avec le contenant lavé qui contenait la vinaigrette de leur salade parce que la marque n’a pas de contenants), qui me proposent des alternatives adaptées à mon budget et qui me font un clin d’oeil quand je dis que je reviendrai un autre jour, acheter les autres produits proposés. Et vous savez quoi, c’est toujours vers celles-là que je reviens, quand j’ai besoin de conseils, de suggestions ou d’une alternative à mon eau de pluie bouillie par pleine lune.

Et vous, qu’est ce qui vous énerve? Allez, on défoule!

Des masques et moi

Boucle d’Or adore les masques. En fait, je suis même un peu “masqu-oholique”! Fatiguée? Un masque (éclat) ! Stressée? Un masque (purifiant)! Je veux fêter ça? Un masque (hydratant)! Du travail? Un masque (éclaircissant) pendant que je suis à l’ordi! Je vais vers mon tiroir à masques comme certains vont vers le mini-bar: je sais que la solution m’attend dans le flacon. Pour tous les maux, de la grise mine aux bleus du dimanches, la solution pour moi passe presque toujours par un masque (brun) et un teint rosé.

Si je me contente très souvent de masques assez bon marchés (j’adore par exemple le Snap, les masques St-Yves (depuis que ma soeur et moi on a 12 ans, c’est notre marque de masques), le masque de Cattier mais aussi, le Destress de Lise Watier, le masque hydratant d’Avène et le purifiant de Ducray), j’ai craqué depuis peu pour deux masques de luxe (c’est à dire, à plus de 50$) et il fallait absolument que je vous en parle.

Il s’agit de deux masques de la marque Fresh*: le Masque de Vie à la Rose (“Rose Face Mask”), dont je vous ai déjà parlé brièvement, et le Masque Doux Polissant au Sucre (“Sugar face Polish“). Ces deux masques tiennent de la magie en pot, du miracle sous forme de gommage. Ils me font le teint transparent de Cate Blanchett et la joue rebondie de Natalia Vodianova (sans maquillage, juste hydratée) en dix minutes chacun. Allez venez, je vous parle de mes masques!

D’abord, le Sugar Face Polish (à droite sur la photo ci-haut): C’est le masque que je fais en premier, pour débarrasser la peau de ses cellules mortes. Il s’agit d’une crème brune granuleuse qui sent bon le sucre brun et le citron. Je l’applique en exerçant des mouvements circulaires sur le visage, puis, je le laisse poser dix minutes. Ce masque contient des fraises, dont la vitamine C est reconnue pour ses vertus exfoliantes et éclat, en plus de diverses huiles et cires. Au rinçage, véritable moment de plaisir: le sucre fond et révèle une peau est douce, oxygénée, éclatante. On sortirait comme ça, sans maquillage tant le teint est à son meilleur (c’est d’ailleurs pourquoi je fais désormais ce masque avant une sortie). Je l’utilise deux fois semaines. Et j’aime le faire suivre de…

…mon Rose Face Mask! Pour un éclat qui fait fait croire à des vacances ou une nuit de sommeil de Belle au Bois Dormant, c’est le produit qu’il vous faut. Ce masque, je le voulais depuis des lustres. Toujours rebutée par son prix, je n’osais pas. Par contre, en manque d’éclat (et petite déprime), j’avais spontanément craqué pour le masque de la gamme Éclat Originel de Chanel, puis pour le masque hydratant de Dior, et puis pour le masque Vinoperfect de Caudalie, pour n’en nommer que trois (parmi une trentaine). Autant de masques qui ont fait mon bonheur, mais qui ne se comparent, malheureusement pour eux, en rien au fameux Rose Face Mask. Côté texture, on dirait vraiment une confiture de roses avec des pétales concassés au mortier, façon vieil apothicaire qui recréée la recette de son grimoire ancestral, style Les Visiteurs. Le parfum en est un de roses, bien sûr, mais assez fort, tout de même, il faut le souligner. Peu importe, on passe vite outre, puisque le teint devient vite lui aussi rosé comme tout. Ce masque fait tout: il hydrate, apaise mon épiderme sensible, lisse mes ridules et rosit mes joues. C’est un véritable coup d’éclat, que j’utilise au minimum deux fois semaines mais aussi quand j’ai besoin d’un petit remontant.

Enfin, avec ces deux masques, ma peau est fraîche et éclatante et moi, je suis moins portée à la cacher sous une couche de BB Crème ou de fond de teint. Je n’ai plus qu’une envie: la mettre de l’avant avec un beau rouge à lèvres cerise et un teint nu, à la Kate Bosworth:

Photo telle que vue sur le site de Loulou Magazine, (Photo: PR Photos/David Gabber)

Bien sûr, en bonne masqu-oholique que je suis, il m’en faut toujours plus! Forte de ma bienheureuse expérience des masques Fresh, j’économise donc pour le Black Tea Instant Perfecting Mask de la marque qui promet une peau parfaitement hydratée…Et vous, vous avez une dépendance à des produits de beauté? (svp, dites moi que je ne suis pas la seule!)

*(Disponibles en exclusivité chez Sephora)

Les produits de beauté à rapporter du Québec (Partie 1)

Plusieurs d’entre vous m’avez demandé d’écrire un article sur les produits de beauté à rapporter du Québec (Marie, Solenn…), le voici enfin! J’ai regroupé mes produits préférés en trois catégories: les produits 100% québécois (faits ici ou encore des marques établies ici), les produits canadiens (partie 2, à venir bientôt) et ensuite les autres produits (souvent américains) qui sont disponibles ici et qui, selon mon expérience, sont très aimés des voyageuses coquettes de passage (partie 3). J’y ai ajouté d’autres petites choses, mes coups de coeur à moi, que je rapporterais aussi si je venais de loin et qui me font aimer le Québec.

From Québec avec amour

Green Beaver: Une marque verte, Ecocert et sans gluten que j’adore, surtout pour sa gamme d’hiver et son fameux baume à lèvres que j’ai couronné comme le meilleur au monde (rien de moins). Vraiment, je n’ai jamais été déçue par le castor vert! (Dans les magasins d’aliments naturels comme Rachel Béry, Aliments Papillons (à Pointe-Claire), Ki et Thuy). Bon, je viens de me rendre compte que cette marque vient d’Ontario mais trop tard, ma photo est prise…Ça commence bien!

Druide: Une autre marque de produits écologiques et biologiques québécois, que j’affectionne pour ses produits de qualité à prix très raisonnables. J’aime particulièrement l’Huile Protectrice pour Bébé, qui sent divinement bon, et le Baume Protecteur Bébé, un baume multi-usage qui vient à bout des peaux les plus sèches et fragiles. (Dans les magasins d’aliments naturels comme Rachel Béry, Ki et Thuy).

Lise Watier: Une marque que je connaissais mal jusqu’à tout récemment et c’est malheureux car la qualité des produits est excellente. Un snobisme mal fondé de ma part, alors que Lise Watier a tout bon. Son Masque Destress, dont je vous avais parlé ici, m’a donné le goût d’en connaître davantage, puis, après avoir parlé à plusieurs d’entre vous, j’ai été conquise par la Palette Correctrice Portefolio (vraiment inégalée, elle doit être dans le sac de toutes les Québécoises cette palette), la Crème Age Control Supreme (au thé du Labrador: pas testée par moi personellement mais on me dit qu’elle fait des miracles) et aussi, le Rouge Gourmand dans la mythique teinte Sucre d’orge. Sans oublier le très connu Parfum Neiges et toutes ses déclinaisons (bien que je ne porte pas ce parfum, il faut le reconnaître, il est très aimé). Le produit que je n’ai pas encore testé mais qui me fait trépigner d’excitation? Contre toute attente c’est le Duo Shadow & Glitter Fard à paupières et paillettes (teintes Smoky Purple ou Golden Taupe): dans le couvercle, une base collante à appliquer sur la paupière, sur laquelle on vient ensuite apposer la poudre très irisée avec le pinceau en silicone de la marque. Moi qui ne suis pas très “paillettes” sur les yeux d’habitude, je dois admettre que le rendu n’est pas “rave” du tout, ni années 80, mais plutôt yeux de chats à la Olivia Wilde. Pour une soirée ou une aura de mystère, j’adore! (Dans les pharmacies et chez La Baie)

Le fameux Portefolio de Lise Watier

Marcelle: Nous sommes bien chanceuses, nous les Québécoises d’avoir droit à cette belle marque abordable qui mise davantage sur la qualité des produits que sur les emballages et les égéries venues de loin. Chez Marcelle j’aime la Crème Hydratante Essentielle et la Poudre Blush Multi-Couleurs (et aussi le Cube 3D, qui est malheureusement une édition limitée). J’aime aussi la BB Crème mais comme je vous avais dit, je déplore son manque de protection solaire. J’adorais la gamme Climatik qui protégeait des éléments (le baume à lèvres et la crème à FPS) mais on m’informe que cette ligne a été discontinuée. Dommage… À noter aussi que les démaquillants pour les yeux Marcelle sont les plus vendus au Canada. (En pharmacie)

La palette lumineuse Multicouleurs de Marcelle

Annabelle: Chez Annabelle (un segment plus “jeune” du groupe Marcelle), dont la nouvelle égérie est nulle autre que Marie-Mai, je ne saurais trop insister sur le nouveau Mascara Le Big Show, mon nouveau mascara chouchou! L’essayer c’est l’adopter! Mini-prix pour des cils bien étoffés. (En pharmacie)

Vetvik: Je suis complètement obsédée par la marque Vetvik depuis que j’ai croisé Randi Vetvik, la présidente de la marque au Local B: longs cheveux blonds, teint transparent, visage d’ange, tout ce que j’aime… je n’avais qu’une question: “qui est-elle?“. Karine a répondu à toutes mes questions (j’étais trop timide pour aller me présenter). Au retour chez moi, je google la marque et là, c’est l’amour. Depuis tant d’années je cherchais un sac pour le travail (pour mon ordi, mon Ipad, mes mémos, mes livres…), à la fois fonctionnel et directionnel, côté mode. Cette marque est une réponse à mes prières secrètes, au besoin silencieux de toutes ces belles femmes qui ont un tailleur couture, des Brian Atwood aux pieds mais qui traînent un horrible sac Targus, mortes de honte, faute d’options fashion pour leur matériel de travail. Je rêve d’un sac Brasilia et d’une pochette London.

La pochette London de Vetvik

Enfin, à lire l’histoire de l’éblouissante Randi et à voir son impressionnant curriculum d’études, un de mes mantras (une phrase du film Legally Blonde) m’est venu en tête: “Always believe in a woman with a Harvard Law Degree and a French manicure“. Comme quoi être intelligente c’est bien mais intelligente et jolie, c’est extra.  Les sacs Vetvik peuvent être commandés sur le site de la marque, lequel indique également les points de vente.

Le Brasilia de Vetvik

Reversa: Une marque québécoise bien connue pour son expertise sur le photo-vieillissement et pionnière dans l’utilisation de l’acide glycolique à libération controllée. Et puis, qui ne se rappelle pas ses pubs avec les dalmatiens aux taches disparues? Mes coups de coeurs de la marque? Les soins anti-taches de nuit, que j’utilise en cure une ou deux fois par année pour des résultats étonnants. (En pharmacie)

Cliniderm: J’adore cette marque qui a développé une expertise en produits non-irritants. Quand je manque de mon fameux Purpose, je me tourne invariablement vers le Nettoyant Doux de la marque (lequel est mille fois meilleur que Cetaphil et Spectrogel). J’aime également la Crème apaisante. Les emballages ne sont pas très glamour, certes, mais les prix sont honnêtes et les résultats sont au rendez-vous. (En pharmacie.)

NeoStrata: J’adore le nouveau Nettoyant Micellaire de la marque qui ne contient pas d’alcool mais de l’extrait de concombre et fait capituler même le rouge à lèvres le plus tenace (avis à toi maman, qui utilise des produits vraiment indélébiles!). Les Crèmes adoucissantes (qui exfolient avec différents degrés d’acide glycolique) et la Solution Peeling Peau Neuve sont également d’autres incontournables de ma salle de bain sur lesquels je reviendrai bientôt. (En pharmacie)

Marianne Cantin, joaillière: Ma joaillière chouchou chez qui je dépenserais absolument tous mes sous si j’étais un peu moins raisonnable. Je vous en avais parlé un peu ici. Bonne nouvelle: ses créations sont maintenant disponibles au Local B et bien sûr, dans sa e-boutique.

La bague Thé aux Fleurs de Marianne Cantin, joaillière. Je la veux!

Elle Québec, Clin d’Oeil et Loulou MagazineDes magazines bien de chez nous, bien écrits et aux articles d’actualité. Quand je voyage, je lis toujours des magazines “locaux”, cela fait partie de ma manière de visiter les lieux. Et puis, c’est génial pour les recommandations resto et sortie. J’apprécie particulièrement Clin d’oeil pour son expertise en beauté alors que je me tourne davantage vers Elle Québec pour tout ce qui est mode. Enfin, j’aime Loulou pour son petit côté “guide magasinage”. Et puis, sa Directrice du contenu multi-plateforme (Julia Cyboran) est tellement sympathique; on ne peut qu’aimer. En fait, à choisir entre tous ces magazines, je prends les trois.

Jouviance: La marque de soins élaborée par le très célèbre dermatologue du gratin québécois, Dr. Sylvestre. Sa Crème Antiâge Rajeunissante est vite devenue mythique, je ne l’ai testée que par échantillon mais je rêve de me l’acheter. En revanche, j’ai testé le Nettoyant Ecopurifiant, (découvert grâce à la journaliste beauté Dali Sanschagrin dans son livre De toute beauté!) et il est, je confirme, également une merveille! (En pharmacie)

Bleu Lavande: J’aime l’huile essentielle de cette marque qui cultive la lavande en Estrie et la gamme Petit Ange que j’utilise avec mes petits ours. Je suis peut être un peu conquise d’avance parce que j’y suis allée avec ma maman et Petite Ourse (le site est absolument magnifique et la limonade y est délicieuse), mais peu importe, pour un bain relaxant, il n’y a rien de mieux. (La Baie, certaines boutiques Bleu Lavande et e-boutique)

Ferme de l’âne du St-LaurentEncore une belle découverte que je dois à la journaliste beauté Dali Sanschagrin: les savons au lait d’ânesse biologique de Port-au-Persil, dans Charlevoix! En fait, le lait d’ânesse est très apaisant, doux et neutre. Ce savon est venu à bout de mon eczéma et des croûtes de lait de Petite Ourse. Avis à celles qui ont une peau plus que sensible, donc: c’est le produit qu’il vous faut! Je l’utilise pour mon visage, le rasage du bikini et toutes les zones sensibles. Je suis dois d’ailleurs me réapprovisionner bientôt sur la boutique virtuelle de la marque mais je rêve d’y aller en personne. La marque propose aussi une ligne de soins (que je n’ai jamais testée) et on peut aussi acheter… des ânes! Ah, le rêve!

David’s Tea: Mon essentielle tisane éclat du teint: The Glow/La Rayonnante qui est un véritable délice, à rapporter en quantités industrielles! (Boutiques David’s Tea et e-boutique)

Fairmount Bagels: Les meilleurs bagels à Montréal, à manger tout chauds avec du fromage à la crème. Mmm!

Blank: Des t-shirts “fièrement gossés au Québec” comme le dit la marque. Enfin, au delà du petit slogan accrocheur, vous savez ces t-shirts blancs basiques parfaits à la coupe digne d’une photo de Garance Doré? C’est ceux-là qu’il vous faut.

Boulangerie Pagé (7, avenue de L’Église, à St-Sauveur)Pour les beignes au levain (“sourdough“) et les biscuits main à la mélasse. Des souvenirs d’enfance pour beaucoup de Québécois, je pense. Ça fond dans la bouche. Ça goûte les vacances. À essayer absolument.

Et puis, il y a aussi, les épices à steak Schwartz (“Montreal Steak Spices“), l’incomparable masque Trilogy de la marque IDC et les trop confortables pantoufles Garneau. Il y a aussi les bottes Sorel et Pajar et les manteaux d’hiver en général pour celles que ça pourrait intéresser. Sans oublier les souvenirs de longues promenades dans les rues très animées de Montréal, rouler vers le nord très tôt le matin en écoutant Radio-Canada et en buvant un bon café dans un Thermos, le souvenir d’être allée prendre une bière d’ici à une terrasse ensoleillée avec des amies (comme au Réservoir, à Montréal), des ballades en forêt, un livre ou un disque de Fred Pellerin, une partie de pêche et aussi, (il le faut bien), aller manger une poutine à La Banquise tard dans la nuit.

Alors voilà qui conclut cette partie 1 des produits à rapporter du Québec. À tantôt pour les parties 2 et 3!