Doigts de dame

Vous le savez, vous commencez à me connaître: Boucle d’Or et journalisme d’enquête ne font qu’un. Allez, je plaisante. Cela dit, il reste que j’ai un petit faible pour les études comparatives, que ce soit pour les baumes à lèvres, gloss roses ballet, ou encore les sandwich grilled cheese, je suis toujours partante pour tester.

C’est dans cet esprit d’analyse empirique que nous discuterons aujourd’hui d’un sujet qui me tient à coeur: de l’importance des huiles à cuticules (ou petites peaux du pourtour de l’ongle). Vous l’aurez sans doute remarqué dans les photos; Boucle d’Or a un réel problème de cuticules, ça se voit de loin.  Elles sont sèchent, pèlent, craquent…Ça n’est pas joli et surtout, c’est inconfortable. Juste l’idée de plonger ma main dans mon sac pour y chercher mes clés me fait grincer des dents.  Évidemment, avec trois bains par jour (un pour moi et un pour chacun de mes oursons), vaisselle, lavage de mains fréquents et gel antibactérien quand j’arrive à la garderie, ça n’est rien pour aider la situation. Denise, la perle rare des esthéticiennes (je vous en reparlerai), me coache et me motive constamment à m’hydrater le pourtour de l’ongle, ce que je fais autant que je peux, mais je l’avoue, il y a des moments où je n’y pense pas ou encore, où je n’ai simplement pas l’énergie pour aller chercher mon tube.

Mais, c’est primordial.  La santé de l’ongle est tributaire de la santé des cuticules. Rien de moins. Et puis, le plus beau vernis du monde ne peut camoufler des cuticules à vif. Comme dirait la mère de mon amie: “c’est pas féminin“. Donc, désormais mon modus operandi consiste à laisser une huile à cuticules aux lieux stratégiques de station assise (table de nuit, bureau et devant la télé) et mon mantra est celui de la marque Nike: Just Do It! Allez, on ne se pose pas de question, on s’hydrate, on masse un instant, on passe à autre chose.

Histoire de se motiver un peu, je vous présente les huiles et crèmes à cuticules que j’ai testées dans la recherche d’une solution à mon problème.

1- Boots Original Beauty Formula-Rose Cuticle Oil

J’ai d’abord craqué pour les emballages très drugstore-du-début-du-siècle de cette ligne de la célèbre marque de pharmacie britannique Boots qui existe depuis 1849.  Cette huile fait partie de la réédition de certains produits formulés selon les recettes originales de la marque, d’où le nom nom Boots Original Formula. Il s’agit d’une huile très légèrement parfumée à la rose dans un joli flacon compte-gouttes. Elle contient de l’huile de jojoba, de l’huile de maïs, de l’huile de noyau d’abricot ainsi que des huiles de rose et de géranium. On l’annonce comme non-grasse mais c’est justement là que réside le problème pour moi: elle ne m’hydrate pas suffisamment.  Je finirai mon flacon simplement pour le plaisir romantique de m’appliquer une huile à cuticules victorienne (quand je termine mon point de croix par exemple), puis je transviderai un autre produit dans ma belle petite bouteille. (Achetée chez Target aux États Unis)

2-CND Solar Oil

Cette huile, c’est mon huile à cuticules de prédilection, sur la recommandation de mon esthéticienne Denise qui l’utilise lors de ses manucures.  C’est d’ailleurs comme ça que je l’ai découverte.  Elle sent bon les amandes et elle existe en mini format (comme sur la photo), idéal pour les voyages.  Plébiscitée par les médias, la Solar Oil a gagné plusieurs prix.  Il fallait s’y attendre; gorgée d’huile de jojoba et de vitamine E, elle pénètre la peau profondément et rend les ongles rosés de santé tant elle hydrate bien.  C’est la seule huile qui me donne un résultat visible (et un soulagement) dès la première utilisation. Elle agit tant sur mes cuticules que sur mes ongles.  Un must!  (Disponible en salons au Québec (je l’achète au Local B) et sur Creative Paris en France).

3-CND-Cuticle Eraser (AHA Cuticle Treatment)

Il ne s’agit pas d’une huile à cuticules au sens propre du terme mais bien d’un traitement complémentaire pour soigner ces petites peaux à problèmes, à utiliser avec une bonne huile.  C’est encore une fois Denise qui me l’a fait découvrir en m’offrant un échantillon. Il m’a fallu une seule utilisation pour devenir accro: ce traitement fait des doigts de folie! Il s’agit d’un traitement à la texture crémeuse dont le tube à embout pointu permet une application ciblée.  On l’applique sur le pourtour de l’ongle et on masse brièvement.  La peau boit immédiatement le produit et il ne reste pas de film gras sur les doigts.  Les actifs rénovants (Acides Alpha-Hydroxy) micro-exfolient les peaux sèches tout en hydratant l’ongle et la peau. La peau ainsi débarrassée de ses cellules mortes absorbera ensuite l’huile appliquée dont l’effet sera spectaculairement augmenté. Seul bémol: son odeur qui sent un peu les bonbons sûrs ou les vitamines croquables pour enfants. Peu importe.  On passe vite par dessus lorsqu’on voit les résultats. (Disponible en salons au Québec (je le fais commander au Local B) et sur Creative Paris en France).

4-Essie-The Cuticle Pen

Un super cadeau de ma maman dans mon bas de Noël! Ce crayon est idéal pour le sac à main, pour les applications on-the-go! Son huile hypoallergène sent bon l’abricot (le parfum est très discret, tout de même) et est vite absorbée.  Le hic: la petite quantité du tube pour le prix (autour de 15$ pour 0.06 oz).

5-OPI Avoplex – Cuticle Oil to go

Ce tube à embout pinceau contient une version gel de l’huile pour cuticules Avoplex, riche en huile d’avocat et en antioxydant pour une application zéro-dégâts. J’adore ce petit tube qui hydrate bien et s’emporte partout.  Par contre, je suis un peu moins fan de son odeur et du fait qu’il faut vraiment prendre le temps de bien masser pour faire pénétrer le produit.  Ce n’est pas du tout le genre de produit que l’on peut appliquer avant de feuilleter son dossier d’originaux papier au risque de laisser des empreintes grasses partout…Mon petit truc: laisser mon tube dans ma poche de manteau et en appliquer avant de mettre mes mitaines pour aller dehors!

6- Dior-Crème Abricot pour les ongles

Il s’agit d’un produit mythique de la marque, un grand classique, un culte. Recette inchangée depuis 1963. La Crème Abricot Dior est aux soins pour cuticules ce que les foulards Hermès sont aux carrés de soie, ce que les Ray-Bans sont aux lunettes de soleil. Bref, on ne la présente plus, sa réputation la précède. Sauf que moi je ne l’aime pas du tout. Il s’agit d’une gelée ultra-collante (qui ressemble à celle d’un gloss MAC) qui, nous dit-on, hydrate la peau et favorise la pousse de l’ongle. Oui, elle hydrate.  Je n’ai toutefois rien remarqué de spectaculaire. Son ingrédient principal est la lanoline, mais personnellement, vu la couleur (orange style Bain Antoine, on le voit sur mon contenant tout sale de la photo), je préfère utiliser de la lanoline pure pour hydrater mes cuticules (j’utilise les tubes de crème à la lanoline de marques Purelan, Medela ou Lansinoh destinées à l’allaitement). Je ne suis pas convaincue de l’odeur non plus qui me rappelle vaguement celle de l’autobronzant.  Mais je ne m’en cache pas, j’adore le chic petit contenant blanc sur ma table de nuit! En fait, cette crème est vraiment juste trop orange et collante à mon goût. Elle laisse des traces partout. Pour celles qui aiment se réveiller dans un lit qui a tout d’une oeuvre de peinture tactile…

Autres mentions: Enfin, j’ai toujours rêvé d’essayer la Crème à Mains Karité de l’Occitane mais je n’ai jamais réussi à me l’acheter.  Je sais, je sais, elle est adorée cette crème et s’est méritée plusieurs prix; elle est partout. Mais à chaque fois que j’arrivais à la caisse, je me sentais trop coupable pour passer à acte (à cause de son prix- 30$ pour 150 ml). Mon amie A-M me l’a offert hier comme cadeau d’hôtesse et, si je vous en parle aujourd’hui, c’est qu’elle m’a immédiatement fait des mains de reine, pénétrant rapidement, adoucissant mes cuticules, lissant mes ongles et apportant confort immédiat à mes mains malmenées qui sont aujourd’hui douces comme jamais. Elle a eu autant d’impact sur mes cuticules qu’une huile spécifiquement vendue à cette fin.  Je dois admettre qu’aujourd’hui, 30$ me semble peu cher payé pour un tel baume magique! Et surtout, que je n’hésiterai plus jamais au comptoir l’Occitane à m’acheter cette crème.

Et puis, il y a l’huile qui est toujours sur ma liste, celle que j’ai hâte de tester: la Handbag Holiday Cuticle Oil de Butter London…Si la nailista aux mains de princesse de Pshiiit trouve ses résultats “probants”, aucun doute, Boucle d’Or l’adoptera aussi!

Voilà pour mon tour d’horizon des huiles à cuticles. Et maintenant, allez vous hydrater les mains.  Just Do It!

3 thoughts on “Doigts de dame

  1. Ho tu sais, je crois qu’on connait toutes ce petit problème.
    Pour ma part je ne savais pas trop quoi acheter comme huile, j’utilisais simplement une crème hydratante que je massais jusqu’à pénétration, mais ton article m’a bien aidé!
    Bisous

  2. Vous n’avez pas mentionné la crème “Huit heures” d’Élisabeth Arden. Ça a été mon remède miracle pendant de nombreuses années avant d’aller au lit. Mais, il faut mettre des gants de coton si on ne veut pas que ce soit ta taie d’oreiller qui absorbe le produit. D’ailleurs, je me demande si cette crème existe toujours.

    • Bonjour Mooseàlèvres: Oui, elle existe toujours la fameuse Crème de Huit Heures. J’y reviendrai dans un billet bientôt, c’était le baume chouchou de ma grand-maman qui avait une peau à rendre jalouses les autres grand-mamans. À bientôt!

Comments are closed.