Huile et une Nuit

Boucle d’Or adore les huiles, elle en a testé toutes sortes, pour le visage, les cheveux, les cuticules, le bain, (et aussi la vinaigrette)… Pour redonner éclat et confort à la peau sèche qui tiraille rien ne vaut une huile.  Car c’est bien connu, si la peau déshydratée a besoin d’eau, la peau sèche, elle, a besoin d’huile.

Quelques jours avant Noël, j’ai reçu mon paquet de ma correspondante beauté qui contenait, entre autres merveilles, la Precious Oil de M Picaut Swedish Skincare*, une marque suédoise dont j’avais entendu parler grâce à Mathilde.  C’est une petite marque niche comme je les aime, dont les ingrédients sont écrits partiellement en langue étrangère (vous savez combien j’aime ça!), fondée par la belle suédoise Mette Picaut au visage d’ange et à la conscience verte.

Mes achats de Noël terminés à la course, les cadeaux enveloppés, les sessions de biscuits de Noël et maison en pain d’épice accomplies avec les petits, la frénésie des party déjà commencée, c’est donc le teint bien gris et terne et un brin désespérée que j’ai ouvert ma belle bouteille de Precious Oil, tard le 22 décembre. La Precious Oil est en fait un sérum anti-âge dont l’ingrédient phare, l’huile d’argousier (écologique), est reconnu pour ses vertus cicatrisantes, anti-radicalaires, anti-oxydantes, lissantes et apaisantes, sans oublier son grand pouvoir émollient.  Côté ingrédients, la Precious Oil contient également des peptides, de l’huile de jojoba écologique ainsi que de l’huile de noyau d’abricot écologique.

Suivant les instructions (en anglais), j’en applique quelques gouttes sur mon visage et mon décolleté. L’odeur est neutre, l’huile ne sent rien de particulier (contrairement à la Olio Lusso de Rodin qui, elle, est excessivement parfumée et dont je vous reparlerai un de ces jours).  Elle a effectivement une couleur “précieuse”; on dirait de l’or liquide.  Sur la peau, c’est assez étonnant, elle pénètre immédiatement. Ma peau semble la boire d’un trait; j’en applique donc quelques gouttes à nouveau pour être certaine d’en avoir mis suffisamment. Puis, je vais au lit, complètement crevée.

Au matin, je me réveille en sursaut; mon réveil n’a pas sonné, je vais être en retard pour mon rendez vous pour ma mise en pli. Alors, dans la hâte, j’ai fait un truc qui ne m’est jamais, jamais arrivé: j’ai oublié de me maquiller (moi qui était maquillée pour mon accouchement à 4 heures du matin- un beau no-makeup look qui m’a pris tout de même 10 minutes à réaliser et m’a attiré le compliment d’une infirmière). C’est à peine si je me suis regardée dans le miroir en me brossant les dents. En arrivant au Local B (à lire ce blogue on va croire que j’y vis…ce qui est loin d’être le cas), essoufflée et 5 minutes en retard, on m’arrête.  “Attends là, tu as fait quoi à ta peau?” Un attroupement se forme; trois magnifiques filles s’approchent et scrutent mes pores de près (léger stress). “Non, mais, ta peau… elle est… parfaite.” Et là, j’ai arrêté de respirer tant j’ai été foudroyée de bonheur. Je suis allée me voir dans le miroir et, bien que ma peau n’eût été parfaite, ma peau était resplendissante.  Lisse, lisse lisse, rebondie, les joues rosées, les cernes atténués, les pores et les taches presque invisibles.  Je me rapprochais considérablement de mon modèle peau parfaite (Cate Blanchett dans les pubs SK-II, si vous voulez tout savoir). Inspirée, j’ai d’abord pensé “C’est la magie de Noël!” Puis, reconnaissante, je me suis rappelée mon huile précieuse.

Voilà maintenant deux mois fermes que je l’utilise tous les soirs et je vois une différence marquée sur ma peau. J’en applique quelques gouttes avant d’appliquer le Skin Perfect Moisturizer de la marque, que j’adore aussi. D’habitude, chaque hiver, je fais une crise de peau sèche irritée que je dois soigner à l’onguent d’hydrocortisone, ce qui n’a pas été le cas cette année.  Avec cette huile ma peau est vraiment à son meilleur. Il est vrai qu’elle est chère mais il en faut si peu que ma bouteille me durera longtemps, je considère donc que c’est un investissement qui en vaut la peine.  Le seul point faible du produit? Le compte-gouttes qui ne fonctionne pas vraiment. Je ne sais pas encore si j’utiliserai ma Precious Oil dans les mois plus chauds, cela reste à évaluer, mais pour l’instant, j’ai été tellement éblouie des résultats spectaculaires obtenus après une seule nuit d’utilisation que je suis complètement accro. Cette huile est devenue mon petit rituel plaisir du soir.

Enfin, pour finir, une mention sur le caractère écologique du produit. Boucle d’Or n’est pas bio.  Elle utilise ce qui lui plaît, ce qui fonctionne bien, que ça soit bio ou non, toxique ou non. Allez maman, je plaisante! (Pas tant que ça, en fait).  Mais pour la première fois de ma vie, j’utilise un produit de soin pour mon visage qui est à la fois vert et performant (à titre comparatif, c’est mille fois mieux que la ligne de soins certifiée Ecocert que Stella McCartney avait lancée il y a quelques années).  Je dois dire que ça me donne drôlement le goût de découvrir davantage de produits naturels, bons pour moi et pour la planète. Entre nous, quand j’applique mon huile, je me fais un petit sourire.  Vous savez ce sourire que l’on déteste toutes: le sourire de la fille qui non seulement a une belle peau mais qui est également éco-responsable. Le sourire de la fille qui cuisine avec ses enfants une sauce tomates bio en robe de lin ancienne blanche et repassée, utilisant avec bonheur son blender Vitamix.  Une fille blonde, mince, à la peau parfaite, hyper verte, qui fait du yoga à tout moment…ça vous rappelle quelqu’un?  Alors, juste pour être certaine de ne pas devenir cette fille trop énervante et parfaite, je sors mon top-coat qui sent le vernis à plancher.

*(Disponible sur SLOWFASHIONhouse.com, livraison partout dans le monde, et aussi sur eleven.se)

Boucle d’Or est Joe-lie

Boucle d’Or vous présente aujourd’hui une marque canadienne qui est (du moins pour l’instant) uniquement disponible au Canada.  Je sais que plusieurs d’entre vous sont de l’autre côté de l’Atlantique, mais je me suis dit que ça pourrait vous faire rêver en ce petit mardi matin de découvrir cette belle marque à mini prix. Et qui sait, peut être planifiez-vous un voyage ou connaissez vous quelqu’un ici qui pourrait vous préparer un petit paquet…

Il s’agit de la marque Joe Fresh Beauty, le segment cosmétique de la belle marque de vêtements Joe Fresh, disponible dans les boutiques éponymes et dans les supermarchés Loblaws. J’aime ces produits de qualité, qui n’irritent ni les peaux sensibles ni les yeux et dont les emballages sont simples et chic.  Au delà des excellents basiques de maquillage proposés, Joe Fresh adapte sa ligne chaque saison afin de refléter les tendances saisonnières. On peut vraiment dire que les produits, les teintes et les textures sont à l’image de ce qui se fait chez les grandes marques.  Résultat? Ça donne drôlement le goût d’aller faire son épicerie!  Surtout que les prix sont plus que raisonnables (à une exception près, tout est à moins de 10$CAN), ce qui en fait un achat zéro culpabilité.

J’avais déjà essayé et aimé plusieurs produits de la marque (la Teinture à Joues et la Teinture à Lèvres, notamment), c’est pourquoi je me suis laissée tenter à nouveau la semaine dernière. J’en ai aussi profité pour acheter quelques produits Joe Fresh pour les faire découvrir à Mathilde, ma correspondante beauté, peut être qu’elle vous en reparlera, qui sait. De mon côté, je vous présente mon dernier craquage beauté: le Fard à Joues poudre teinte “Rose” (6$CAN) et le Baume Teinté pour les Lèvres teinte “Tulipe” (8$CAN), lesquels j’ai ajoutés à mon panier d’épicerie, parmi le lait, le sac d’oranges et le bouillon de poulet, tels des denrées essentielles.

Alors voici ce que j’en ai pensé: Le blush poudre est pigmenté juste ce qu’il faut, sa belle teinte rose pivoine réveille le visage et ses très subtils pigments irisés le rendent très naturel en apparence.  Pour le prix, on ne peut pas faire mieux. Pour ce qui est du baume teinté, j’adore sa couleur un brin électrique qui donne du pep au visage.  Par contre, en toute honnêteté, je ne le trouve pas spécialement hydratant (vraiment moins performant sur cet aspect que les Lip Butters de Revlon) et sa tenue n’est pas géniale.  Mais je l’aime, je l’utilise et je le réapplique (souvent!) pour sa belle teinte semi-transparente sans brillants qui me fait rêver au printemps.  Si pour les grands soirs je resterai fidèle à mon rouge à lèvre Chanel ou Dior du moment, ce petit “glacé” à lèvres est adéquat pour le jour, pour ces applications éclair et ces moments où on ne veut surtout pas avoir l’air d’en avoir trop fait.

Voyez par vous même:

1- Ci-dessus, Boucle d’Or, avec une BB crème et du cache-cernes (beaucoup!), avant la transformation Joe Fresh.  Elle a dormi 5 heures, Bébé Ours s’est réveillé 3 fois et Petite Ourse est venue dormir dans son lit à un certain moment. Elle rêve au café au lait qu’elle s’achètera chez Starbucks lors de la promenade.

2- Ci-dessus, Boucle d’Or applique le blush Rose sur le bombé des pommettes puis remonte le long de l’os pour fondre la couleur et donner de la définition au visage. (Oui, oui, c’est bien un panier de linge à plier derrière mon épaule! J’ai le sens des priorités, moi.)

3- Boucle d’Or applique le baume teinté à même le tube, en repassant plusieurs fois sur les lèvres pour en intensifier la couleur.

Résultat final: Mille fois mieux! Des joues rosées de fille qui a dormi 10 heures et des lèvres lisses à l’apparence de sécheresse atténuée. Le tout, pour 14$. Boucle d’Or est prête à commencer sa journée du bon pied. Direction Starbucks.

Doigts de dame

Vous le savez, vous commencez à me connaître: Boucle d’Or et journalisme d’enquête ne font qu’un. Allez, je plaisante. Cela dit, il reste que j’ai un petit faible pour les études comparatives, que ce soit pour les baumes à lèvres, gloss roses ballet, ou encore les sandwich grilled cheese, je suis toujours partante pour tester.

C’est dans cet esprit d’analyse empirique que nous discuterons aujourd’hui d’un sujet qui me tient à coeur: de l’importance des huiles à cuticules (ou petites peaux du pourtour de l’ongle). Vous l’aurez sans doute remarqué dans les photos; Boucle d’Or a un réel problème de cuticules, ça se voit de loin.  Elles sont sèchent, pèlent, craquent…Ça n’est pas joli et surtout, c’est inconfortable. Juste l’idée de plonger ma main dans mon sac pour y chercher mes clés me fait grincer des dents.  Évidemment, avec trois bains par jour (un pour moi et un pour chacun de mes oursons), vaisselle, lavage de mains fréquents et gel antibactérien quand j’arrive à la garderie, ça n’est rien pour aider la situation. Denise, la perle rare des esthéticiennes (je vous en reparlerai), me coache et me motive constamment à m’hydrater le pourtour de l’ongle, ce que je fais autant que je peux, mais je l’avoue, il y a des moments où je n’y pense pas ou encore, où je n’ai simplement pas l’énergie pour aller chercher mon tube.

Mais, c’est primordial.  La santé de l’ongle est tributaire de la santé des cuticules. Rien de moins. Et puis, le plus beau vernis du monde ne peut camoufler des cuticules à vif. Comme dirait la mère de mon amie: “c’est pas féminin“. Donc, désormais mon modus operandi consiste à laisser une huile à cuticules aux lieux stratégiques de station assise (table de nuit, bureau et devant la télé) et mon mantra est celui de la marque Nike: Just Do It! Allez, on ne se pose pas de question, on s’hydrate, on masse un instant, on passe à autre chose.

Histoire de se motiver un peu, je vous présente les huiles et crèmes à cuticules que j’ai testées dans la recherche d’une solution à mon problème.

1- Boots Original Beauty Formula-Rose Cuticle Oil

J’ai d’abord craqué pour les emballages très drugstore-du-début-du-siècle de cette ligne de la célèbre marque de pharmacie britannique Boots qui existe depuis 1849.  Cette huile fait partie de la réédition de certains produits formulés selon les recettes originales de la marque, d’où le nom nom Boots Original Formula. Il s’agit d’une huile très légèrement parfumée à la rose dans un joli flacon compte-gouttes. Elle contient de l’huile de jojoba, de l’huile de maïs, de l’huile de noyau d’abricot ainsi que des huiles de rose et de géranium. On l’annonce comme non-grasse mais c’est justement là que réside le problème pour moi: elle ne m’hydrate pas suffisamment.  Je finirai mon flacon simplement pour le plaisir romantique de m’appliquer une huile à cuticules victorienne (quand je termine mon point de croix par exemple), puis je transviderai un autre produit dans ma belle petite bouteille. (Achetée chez Target aux États Unis)

2-CND Solar Oil

Cette huile, c’est mon huile à cuticules de prédilection, sur la recommandation de mon esthéticienne Denise qui l’utilise lors de ses manucures.  C’est d’ailleurs comme ça que je l’ai découverte.  Elle sent bon les amandes et elle existe en mini format (comme sur la photo), idéal pour les voyages.  Plébiscitée par les médias, la Solar Oil a gagné plusieurs prix.  Il fallait s’y attendre; gorgée d’huile de jojoba et de vitamine E, elle pénètre la peau profondément et rend les ongles rosés de santé tant elle hydrate bien.  C’est la seule huile qui me donne un résultat visible (et un soulagement) dès la première utilisation. Elle agit tant sur mes cuticules que sur mes ongles.  Un must!  (Disponible en salons au Québec (je l’achète au Local B) et sur Creative Paris en France).

3-CND-Cuticle Eraser (AHA Cuticle Treatment)

Il ne s’agit pas d’une huile à cuticules au sens propre du terme mais bien d’un traitement complémentaire pour soigner ces petites peaux à problèmes, à utiliser avec une bonne huile.  C’est encore une fois Denise qui me l’a fait découvrir en m’offrant un échantillon. Il m’a fallu une seule utilisation pour devenir accro: ce traitement fait des doigts de folie! Il s’agit d’un traitement à la texture crémeuse dont le tube à embout pointu permet une application ciblée.  On l’applique sur le pourtour de l’ongle et on masse brièvement.  La peau boit immédiatement le produit et il ne reste pas de film gras sur les doigts.  Les actifs rénovants (Acides Alpha-Hydroxy) micro-exfolient les peaux sèches tout en hydratant l’ongle et la peau. La peau ainsi débarrassée de ses cellules mortes absorbera ensuite l’huile appliquée dont l’effet sera spectaculairement augmenté. Seul bémol: son odeur qui sent un peu les bonbons sûrs ou les vitamines croquables pour enfants. Peu importe.  On passe vite par dessus lorsqu’on voit les résultats. (Disponible en salons au Québec (je le fais commander au Local B) et sur Creative Paris en France).

4-Essie-The Cuticle Pen

Un super cadeau de ma maman dans mon bas de Noël! Ce crayon est idéal pour le sac à main, pour les applications on-the-go! Son huile hypoallergène sent bon l’abricot (le parfum est très discret, tout de même) et est vite absorbée.  Le hic: la petite quantité du tube pour le prix (autour de 15$ pour 0.06 oz).

5-OPI Avoplex – Cuticle Oil to go

Ce tube à embout pinceau contient une version gel de l’huile pour cuticules Avoplex, riche en huile d’avocat et en antioxydant pour une application zéro-dégâts. J’adore ce petit tube qui hydrate bien et s’emporte partout.  Par contre, je suis un peu moins fan de son odeur et du fait qu’il faut vraiment prendre le temps de bien masser pour faire pénétrer le produit.  Ce n’est pas du tout le genre de produit que l’on peut appliquer avant de feuilleter son dossier d’originaux papier au risque de laisser des empreintes grasses partout…Mon petit truc: laisser mon tube dans ma poche de manteau et en appliquer avant de mettre mes mitaines pour aller dehors!

6- Dior-Crème Abricot pour les ongles

Il s’agit d’un produit mythique de la marque, un grand classique, un culte. Recette inchangée depuis 1963. La Crème Abricot Dior est aux soins pour cuticules ce que les foulards Hermès sont aux carrés de soie, ce que les Ray-Bans sont aux lunettes de soleil. Bref, on ne la présente plus, sa réputation la précède. Sauf que moi je ne l’aime pas du tout. Il s’agit d’une gelée ultra-collante (qui ressemble à celle d’un gloss MAC) qui, nous dit-on, hydrate la peau et favorise la pousse de l’ongle. Oui, elle hydrate.  Je n’ai toutefois rien remarqué de spectaculaire. Son ingrédient principal est la lanoline, mais personnellement, vu la couleur (orange style Bain Antoine, on le voit sur mon contenant tout sale de la photo), je préfère utiliser de la lanoline pure pour hydrater mes cuticules (j’utilise les tubes de crème à la lanoline de marques Purelan, Medela ou Lansinoh destinées à l’allaitement). Je ne suis pas convaincue de l’odeur non plus qui me rappelle vaguement celle de l’autobronzant.  Mais je ne m’en cache pas, j’adore le chic petit contenant blanc sur ma table de nuit! En fait, cette crème est vraiment juste trop orange et collante à mon goût. Elle laisse des traces partout. Pour celles qui aiment se réveiller dans un lit qui a tout d’une oeuvre de peinture tactile…

Autres mentions: Enfin, j’ai toujours rêvé d’essayer la Crème à Mains Karité de l’Occitane mais je n’ai jamais réussi à me l’acheter.  Je sais, je sais, elle est adorée cette crème et s’est méritée plusieurs prix; elle est partout. Mais à chaque fois que j’arrivais à la caisse, je me sentais trop coupable pour passer à acte (à cause de son prix- 30$ pour 150 ml). Mon amie A-M me l’a offert hier comme cadeau d’hôtesse et, si je vous en parle aujourd’hui, c’est qu’elle m’a immédiatement fait des mains de reine, pénétrant rapidement, adoucissant mes cuticules, lissant mes ongles et apportant confort immédiat à mes mains malmenées qui sont aujourd’hui douces comme jamais. Elle a eu autant d’impact sur mes cuticules qu’une huile spécifiquement vendue à cette fin.  Je dois admettre qu’aujourd’hui, 30$ me semble peu cher payé pour un tel baume magique! Et surtout, que je n’hésiterai plus jamais au comptoir l’Occitane à m’acheter cette crème.

Et puis, il y a l’huile qui est toujours sur ma liste, celle que j’ai hâte de tester: la Handbag Holiday Cuticle Oil de Butter London…Si la nailista aux mains de princesse de Pshiiit trouve ses résultats “probants”, aucun doute, Boucle d’Or l’adoptera aussi!

Voilà pour mon tour d’horizon des huiles à cuticles. Et maintenant, allez vous hydrater les mains.  Just Do It!

Boucle d’Or dit merci!

Cette dernière semaine a été un peu magique pour la montréalaise Boucle d’Or…Son blog s’est fait connaître d’un seul coup de l’autre côté de l’Atlantique grâce à cette très généreuse mention de sa correspondante beauté, la belle Mathilde du blog La Vie en Blonde.  Merci Mathilde, je te suis sincèrement reconnaissante!

Vous avez été nombreuses à affluer suite à cette mention et à laisser vos mots d’encouragement comme des belles traces dans la neige.  Merci, vos touchants commentaires sont allés droit au coeur de Boucle d’Or.

Merci également à la charmante Jess du blog cuisine montréalais Bread and Molasses qui répond à toutes les interrogations blogging de Boucle d’Or et la supporte dans cette aventure depuis la toute première journée à titre blogging mentor. Et puis un dernier merci à tous ceux qui m’ont aidée et motivée à me lancer (vous savez qui vous êtes!).

On se retrouve lundi pour une discussion sur les huiles pour cuticles pour se faire des doigts de fée et ce, même sans vernis.

Bonne fin de semaine,

Votre amie Boucle d’Or

Fini les pointes fourchues!

Vous avez dû déjà entendre parler de Jennifer Aniston qui est si révulsée par les pointes de cheveux fourchues qu’elle a toujours des ciseaux de coiffeur dans le coffre à gants de sa voiture pour couper les indésirables à tout moment dans sa journée (ah, les stars!). Bon, alors Jennifer Aniston, si tu lis ce billet, range tes ciseaux et prends note!
L’été dernier, Karine, ma coiffeuse adorée, m’a accueillie toute excitée: “Regarde, c’est nouveau! Ce produit fait des miracles, tu vas voir.” Le hic, c’est que ledit produit miracle (qu’elle m’a fait essayé et que j’ai adoré, bien sûr) n’était pas encore disponible pour la vente.  Soupir de déception. Je l’ai attendu ce produit, je l’ai désiré.  Je demandais de ses nouvelles à chaque rendez-vous et on hochait la tête tristement au Local B en me disant “non, toujours pas.”
Mais, tout vient à point à qui sait attendre car ce produit, il vient d’arriver et il me fait des cheveux doux comme ceux d’une nouvelle poupée! Tellement que Papa Ours, sceptique, trouve que “c’est presque trop doux” (n’importe quoi!).
Ce soin sauveur de la chevelure est le Miracle Filler-Soin Combleur Miracle Perfect 4 Platinum de Pureology.  Il s’agit d’un spray à la texture aqueuse à appliquer sur les cheveux humides pour un effet comblement cosmétique.  En gros, il égalise la porosité du cheveu pour un effet “fraîchement coupé”.  Ou, comme le dit si bien Pureology:” Miracle Filler comble les failles de la cuticle des cheveux fragiles et poreux, laissant les cheveux décolorés ou méchés doux et brillants“.  Fini les cheveux cassés, les pointes abîmées, les cheveux rêches de vieille poupée Barbie.
Depuis que je l’ai, je ne peux m’en passer! Il facilite mon coiffage et comme il a très peu d’effet de matière, je l’utilise avant mes soins Phyto pour lisser mes cheveux.  Mes cheveux sont hyper doux, brillants comme tout et pas gras du tout.  J’ai vraiment toujours l’impression d’avoir fait rafraîchir ma coupe.  C’est donc le produit idéal pour celles qui font pousser leurs cheveux et veulent les couper le moins possible.  Karine m’a bien mise en garde toutefois que ce produit était davantage un “produit cosmétique” qu’un “soin” et qu’il ne remplaçait ni les traitements ni les coupes régulières, etc, etc…Mais bon, je vais être honnête, c’est à peine si j’ai entendu ses recommandations, occupée comme j’étais à toucher mes cheveux si soyeux, telle une ado narcissique.
Si le Miracle Filler est destiné aux blondes car l’extrême porosité est souvent la résultante d’un décolorant ou super éclaircissement, Pureology n’a pas oublié les autres couleurs de cheveux avec son équivalent pour les non-blondes, le Antifade Complex, Traitement Correcteur Pointes Abîmées.  Il protège la couleur tout en réparant les pointes et offre une haute protection contre les appareils chauffants. Bien que je n’aie pas testé ce dernier (je suis trop accro à mon Miracle Filler!), Karine me dit qu’il est très aimé.
Voilà, ce sont mes recommandations cheveux soyeux pour aujourd’hui.  J’ai également bien hâte d’essayer le soin Phyto Secret de Nuit duquel j’entends tant de bien.  À votre tour maintenant de me parler de votre produit chouchou pour des cheveux tout doux!
* La gagnante du concours Reine des Neiges est Alexandra.  Alexandra, Boucle d’Or te contactera sous peu afin d’obtenir tes coordonnées postales pour te faire parvenir le bijou.  Merci à toutes de votre participation!

Boucle d’Or boude: le Temptu!

On entend beaucoup parler du maquillage à l’aérographe (“airbrush“) Temptu (prononcer “Tempt-you“) depuis 2010 qui soit-disant, permet de se faire un teint de star à domicile avec une machine qui pshiite finement fond de teint, blush, illuminateur, fard bronzant et même auto-bronzant.  Pour ma part, j’ai vu cette machine en vrai pour la première fois à la semaine de la mode à New York en septembre 2010.  Dans les coulisses, elle était très populaire auprès des maquilleurs et les mannequins qui défilaient devant moi avaient une peau au grain si fin, à l’éclat si parfait, aux pores si invisibles que tout de suite j’ai commencé à obséder.  Il me fallait ce Temptu! Le hic: elle n’est pas donnée cette machine (225$US)!  Mais peut-on mettre un prix sur un teint parfait de mannequin photoshoppé? Un mois plus tard, à ma plus grande joie, je recevais cette machine pour mon anniversaire.

Mais Boucle d’Or a vite été désenchantée. Récit d’une déception:

L’équipement:  La machine opère avec des capsules de maquillage (dites “Air Pod“) que l’on clippe à la machine airbrush.  Ces capsules sont vendues séparément et sont chères (55$US pour le fond de teint, 30$US pour le blush et 35$US pour l’illuminateur).  Autre déception, elles ne contiennent pas beaucoup de produit (pour moi, environ un mois et demi d’utilisations quotidiennes) et le choix de couleur est sérieusement limité.  J’avais la teinte de fond de teint 002 Ivory mais la correspondance avec ma peau n’était pas exacte. Les autres teintes ne convenaient pas non plus. Côté blush, j’avais Sheer Berry, un rose un peu trop vieillot, faute d’une couleur plus adaptée à mes goûts et à mon teint. Bref une couleur que je n’aurais jamais porté si javais eu un blush normal. Enfin, j’avais l’illuminateur teinte Champagne, qui elle, était correcte mais beaucoup trop subtile à mon goût.

La machine:  Un autre point négatif, la machine fait un véritable bruit de fournaise.  Un vrombissement subtil, certes, mais assez pour réveiller petite ourse qui a le sommeil léger. Alors je devais maintenant me maquiller avec petite ourse à côté de moi, dans sa chaise haute dans la salle de bain, qui mangeait une toast. Moins relax. De plus, la machine doit être branchée, comme mon fer plat, mon fer à friser, mon séchoir, ma Clarisonic, ma brosse à dents…ma salle de bain commençait à avoir l’air d’une centrale électrique!  Enfin, la machine est assez encombrante et fragile (le moindre coup peut bloquer le tube de l’aérographe en créant une bulle d’air, c’est pourquoi, “il faut acheter l’étui jet-set“, m’a-t-on dit chez Sephora.  De mon côté, je ne l’ai pas acheté, sachant que je ne voyagerais pas avec mon Temptu (eh non, pas de Temptu au chalet pour Boucle d’Or!).

L’application et le rendu final: Quand j’ai eu ma machine, j’étais excitée comme une puce et je voulais l’essayer sur tout le monde.  Ma belle-maman et ma belle soeur se sont prêtées au jeu et ont beaucoup aimé.  Sur elles le résultat était sublime, un peu comme ces mannequins que j’avais vues à New York.  Mais sur moi…Le désastre. Je pensais que que faisais tout bien puis je m’examinais à la lumière du jour dans le stationnement du bureau pour constater que j’étais complètement rayée, comme un zèbre couleur chair.  Et ça n’est pas parce que je manque de dextérité… Je n’ai aucun problème à graver une citrouille avec un motif feuille de vigne à l’Halloween comme Martha Stewart, à faire des petites rosettes en glaçage sur des cupcakes, à me faire un trait d’eyeliner yeux de chats parfaits. Alors pourquoi, mais pourquoi ne suis-je point capable d’utiliser sur moi-même cette machine que l’on nous présente comme facile et au résultat parfait à tout coup? En fait, l’application est très, très difficile: on nous dit de maintenir 4 à 6 pouces de distance entre le visage et la poire aérographe, puis, d’appuyer sur le bouton de la poire en faisant des mouvements circulaires continus.  Assez tricky. Comme on ne ressent qu’un jet d’air frais sur la peau, il est quasi impossible d’appliquer le tout uniformément.  La couvrance est si légère qu’il faut beaucoup de produit (c’est long!).  On repasse plusieurs fois avec nos “mouvements circulaires” en ne voyant pas de réelle différence sur nos imperfections. L’illuminateur, lui, n’illumine pas suffisament.  Et enfin, comme on brille (non, on luit) de partout après l’application, on doit poudrer beaucoup (donc camoufler tout notre beau travail airbrush).  Résultat: on a finalement un maquillage tout bête, comme d’habitude, sauf que notre fond de teint n’est pas bien appliqué en dessous de la poudre. Finalement, comble de la déception, rien ne tient, le maquillage “fond” progressivement au cours de la journée.  Ce qui fait qu’on entame le 5 à 7 avec un visage gras et défait, comme si on sortait d’un cours de yoga chaud, le look zen en moins.

Enfin, comme la machine est encombrante, on doit tout de même s’équipper en maquillage traditionnel pour les voyages et les retouches.  Conclusion: on doit avoir deux kits maquillage.  Si on fait le calcul, pour avoir un teint moins que bien, c’est vraiment nul.

Pour finir, je dirais que c’est surtout vite devenu déprimant de devoir acheter toujours la même marque et de se priver des nouvelles collections qui elles, suivent les tendances et les saisons.  Quand mes amies parlaient nouveautés maquillage, j’étais complètement out: “le nouveau fond de teint Chanel? Moi, non, j’utilise le Temptu. Oui, je suis un martien.” Fin de la discussion. Fini les beaux poudriers, les palettes illuminatrices embossées de motifs fleuris, les nouveaux petits blush qui remontent le moral.  Lire les pages beauté des magazines était devenu pure torture car je voulais essayer les nouveaux produits mais j’étais otage de mon Temptu. Et puis mon maquillage était devenu… technologique. C’est là que j’ai réalisé à quel point il y a une dimension poétique essentielle au maquillage. Un petit rituel. Clic clac, on ouvre les boîtes, ftuff, un coup de pinceau, mmm, une poudre qui sent bon et évoque des souvenirs.  On se sent belle.  La journée commence bien.  Mais c’était fini tout ça. Plus de plaisir des sens, pas de joie à l’application.  Me maquiller était devenu aussi sympathique que de trier mes courriels en arrivant au bureau. Bof. Une case à cocher dans ma liste de tâches.

Enfin, j’ai vu récemment que Sephora ne tenait plus cette machine et je dois dire que cela ne m’étonne pas. Boucle d’Or y a d’ailleurs rapporté la sienne et obtenu un remboursement complet (merci Sephora!) La morale de cette histoire? Un (beau) teint c’est bien.  Mais un beau teint et un beau moment le matin, c’est encore mieux! Ça m’apprendra à tout vouloir tester…

P.S. La gagnante du concours Reine des Neiges sera annoncée demain vendredi!

Des lèvres couleur purée de pêches

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais lorsque j’arrive devant le présentoir des rouges à lèvres je fonce direct sur les teintes roses, roses, roses. C’est le pilote-automatique en moi qui s’enclenche, je ne peux m’en empêcher. Mais, en regardant la finale de la série Chuck que Papa Ours et moi adorions, j’ai eu une révélation. Alors, parenthèse: j’ai toujours adoré le maquillage de la sublime copine de Chuck, la blonde espionne Sarah Walker (jouée par Yvonne Strahovski), mais, quand j’essayais de le recréer, il y avait un certain détail qui m’échappait. Jusqu’à ce fameux jour d’illumination: ses lèvres n’étaient pas roses… mais pêches! Oh… mais ça change tout!  Des lèvres couleur pêche ça donne de l’éclat et ça donne la pêche! Et avec des cils épais et bien noirs c’est plus vivant qu’une lèvre nude mais tout aussi chic!

Alors, d’abord je vous présente les produits utilisés pour y arriver.  Sur la lèvre entière, le Mango Crush de Stila*, un stylo de gel teinté (avec applicateur pinceau) pour les lèvres et joues.  La texture, bien que moins longue-tenue que le Benetint de Benefit, est un brin plus soyeuse.  La couleur est à peine (vraiment à peine) irisée et la couleur est celle d’un beau coucher de soleil. Celles qui n’ont pas accès à la marque Stila pourront toutefois se rabattre sur le Cha Cha Tint de Benefit, assez similaire.  Mais je dois dire que j’aime beaucoup ce stylo et qu’il m’a donné envie de découvrir les autres teintes que propose la marque (un rose par exemple, je dis ça comme ça, hein).  Ensuite, il y a mon crayon contour chouchou, le no. 12 de Giorgio Armani que j’utilise avec tout, puis le crayon Cupidon de Guerlain, que j’adore également.  Et enfin, pour ajouter de la brillance en finition ultime, le Gloss pour les lèvres à divine brillance au Maracuja de Tarte (teinte Tipsy)*.  Je l’aime bien ce gloss.  Il est un brin mentholé, bien hydratant et pas trop collant. Et j’adore son tube tout fleuri et son applicateur pinceau!

(Pour fins d’études plus approfondies, ci-haut, à la lumière du jour il y a de bas en haut, le Mango Crush de Stila, le crayon 12 Giorgio Armani, le crayon Guerlain Cupidon, puis, tout en haut, le Gloss Tarte teinte Tipsy)

Étape 1- D’abord, j’applique le Mango Crush de Stila sur toutes les lèvres

Étape 2- Ensuite, je trace un léger contour avec le crayon no. 12 de Giorgio Armani.  Attention, il faut bien estomper au doigt pour ne pas avoir une bouche de clown!

Étape 3-  J’applique le crayon Cupidon de Guerlain dans l’arc de Cupidon, juste au dessus de la lèvre supérieure, dans le petit creux.

(Voyez comme ça ajoute de la lumière et donne un léger volume!)

Étape 4- J’applique une touche de gloss au centre de la lèvre inférieure uniquement, pour donner un effet hydraté et une subtile illusion de volume.

Résultat final – Une bouche couleur pêche comme on aime! C’est tout doux et facile à réaliser.

Depuis que j’ai découvert les lèvres couleur pêche, non seulement je suis accro, mais je remarque que beaucoup de célébrités et mannequins que je trouvais belles se maquillent souvent ainsi.  Je ne peux juste pas croire que je viens de m’en rendre compte!

Enfin, c’est plutôt réjouissant de voir que la vie nous réserve encore de belles surprises côté couleurs de rouge à lèvres, n’est-ce-pas?

*(exclusivement chez Sephora)


Concours Reine des Neiges

Aujourd’hui, en ce petit matin bien froid à Montréal, Boucle d’Or vous propose son premier concours!

Je ne sais pas si vous le savez, mais j’adore les bijoux et j’ai un faible particulier pour ceux de ma joaillière chouchou, Marianne Cantin.  J’avais trop hâte de vous parler de mes derniers coups de coeur, un pendentif cygne et un pendentif branche de cèdre lesquels me sont attirés une myriade de compliments de mes amies et même de diverses éditrices de mode…Ils sont simplement parfaits pour ces mois de froid et de givre, pour jouer les reines des neiges, tant avec un chandail en cachemire qu’avec des tenues plus habillées. J’adore aussi les mélanger avec d’autres bijoux, d’autres chaînes, des perles et jouer avec les longueurs…

Artiste qui gagne à être connue, Marianne Cantin crée puis fabrique tous ses bijoux à la main, du sketch initial à la finition ultime.  Elle a fait l’École de Joaillerie et même gagné plusieurs prix.  J’adore ses collections qui sont comme des songes, remplis de poésie et de rêve.  Il y a de ces matins où c’est juste ce qu’il me faut pour redonner féérie à mon existence, pour redonner magie à mon look. Bref, j’adore!

Privilège rare, Marianne m’a fait visiter son atelier et ensemble, nous avons choisi un petit bijou pour les lectrices de Boucle d’Or et les Trois Gloss, soit, ce magnifique pendentif petite feuille, en argent sterling (voir ci-dessous).  Son atelier est comme une véritable caverne d’Ali Baba, d’ailleurs juste d’y penser j’en ai le coeur qui palpite! Pour voir toutes ses collections, c’est par ici!  Pour gagner le pendentif, il suffit de laisser un petit commentaire ci-après. Nous vous expédierons le bijou où que vous soyez!

* À noter: ce concours prendra fin le 23 février à 19 heures HNE.

Soirée des Masques

En ce petit lundi, parlons masques.  Car au-delà des soins en instituts qui demandent une certaine organisation (transport, gardienne, budget…) les masques à effectuer à la maison sont efficaces, faciles et financièrement accessibles.  On peut s’improviser une soirée des masques n’importe quand, en faisant presque n’importe quoi (par exemple: répondre à ses courriels en se faisant un masque éclat, plier du linge en se faisant un masque d’argile, regarder la télé avec chéri tout en profitant des bienfaits d’un masque hydratant). Oui, à quelques exceptions près, le masque de beauté se conjugue à presque toutes les activités.  Bien sûr, il est agréable et recommandé de profiter de la pose du masque pour faire soi-même une pause, mais parfois, et Boucle d’Or en sait quelque chose, ça n’est tout simplement pas possible. Mais, peu importe que les conditions de détente soient ou non réunies, les masques font toujours du bien, ne serait-ce qu’au teint. Allez, venez, je vais vous présenter mes masques:

1- SNAP- Exfoliant Facial Pierre Ponce Peau nette

Pas vraiment un masque mais plutôt un exfoliant bon marché (moins de 10$) que j’adore. Anecdote: j’aime le savon à main SNAP (le savon des garagistes qui est vendu en contenant style “tupperware” chez Canadian Tire) depuis que je suis toute petite.  En authentique mini-coquette de 4 ans, j’étais revenue de la garderie en parlant à ma mère d’un savon avec “du sable dedans qui rend la peau douce-douce et enlève la gouache et il y en a à la garderie, est-ce qu’on peut aller en acheter?“. L’exfoliant SNAP est bien loin du savon des garagistes, il sent bon l’arbre à thé et les particules de pierre ponce sont hyper fines.  Tout de même, il grattouille bien et me fait le teint rose. C’est le préambule parfait pour enlever les peaux mortes, donner de l’éclat et augmenter les effets du masque qui s’ensuivra.  Une à deux fois par semaine, peaux très sensibles s’abstenir.

2- Queen Helene- Mint Julep Mask

Un grand classique américain depuis 75 ans, c’est le masque le plus vendu aux États-Unis!  À moins de 5$ pour le gros tube, il méritait d’être essayé.  En fait c’est un masque d’argile qui sent la menthe.  Il fait la peau mate et nette et en ce sens, il est assez asséchant.  Idéal donc pour les peaux plus grasses et/ou  jeunes. J’ai souvent lu que des éditrices beauté utilisaient ce masque en remède miracle pour assécher leurs petits boutons la nuit.  Bien que je n’aie jamais testé cette utilisation spécifique, je trouve ce masque correct pour le prix. Idéal pour des soirées spa entre amies ou pour les jeunes filles qui aiment se faire des masques à leur pyjama party.  C’est LE masque classique qui fait le visage vert, à utiliser idéalement avec bigoudis et tranches de concombres sur les yeux pour l’expérience totale.

3- REN- Glycolactic- Masque Peeling Peau Neuve

Découvert l’été dernier aux États Unis, je suis fan de ce masque désormais disponible chez Sephora au Canada. On applique la gelée orange sur la peau, puis on laisse poser durant 10 minutes. La légère sensation de picotement est normale, donc ne pas s’alarmer de l’inconfort passager.  Puis on utilise le carré de mousseline REN inclus pour retirer la gelée en rinçant bien.  La peau est toute chaude, rayonnante.  Attention, il n’est pas donné (66$!) et vous serez vite accro. Produit culte donc, à effectuer une fois semaine.  À noter, il fait un peu penser au ExfoliKate de Kate Sommerville (un autre exfoliant que j’adore)*, mais sans les petits grains et sans la forte odeur épicée.

4- Boscia- Masque Noir Teint Lumineux

OK, alors, je vous recommande vraiment de prévenir votre entourage lorsque vous vous faites ce masque, c’est vraiment un look masque de fer qui peut donner des crises cardiaques, et ce, même si vous êtes en train de plier du linge! Il s’agit d’une pâte élastique noire à la texture vinyle que l’on applique uniformément sur le visage. On attend que le masque soit bien sec, environ 20 minutes, puis, on le fait peler, en le décollant des bords extérieurs.  Il laisse des petits résidus noirs autour du nez et de la bouche alors je rince le visage à l’eau chaude et je frotte avec un gant de toilette là où c’est nécessaire. Ce masque rend ma peau rose, lisse et pimpante, je l’adore pour ses bienfaits incontestablement visibles.  Par contre, il est aussi assez cher (55$)*, et il demande un peu de pratique: si on en applique en couche trop mince, le masque se déchire et on ne peut pas le peler, s’il est trop épais, il ne sèche pas, donc on ne peut pas le peler non plus. Aussi, faites attention à ne pas en avoir dans les cheveux ou les sourcils…ça colle!

5- Lise Watier- Skin Destress- Masque Hydratation

J’ai reçu ce masque en cadeau de Noël de ma mère et je suis absolument conquise. Pour ces jours ou la peau est fatiguée ou échauffée par les éléments, je l’applique en couche épaisse durant mon bain ou pour lire. Je le laisse poser dix minutes, puis je retire l’excédent avec un coton.  Un bon point? Je n’ai pas l’air de porter un masque mais plutôt de m’être mis une bonne crème alors je n’effraie personne dans mon entourage.  Si je suis particulièrement fatiguée ou que ma peau tiraille, je l’applique en crème de nuit.  Au réveil, ma peau est douce et réhydratée.  Je ne connaissais pas bien les produits Lise Watier, je l’admets, j’avais un blocage.  J’ai toujours pensé que la marque s’adressait à des madames trop maquillées, genre pub pour le Collège de Secrétariat Moderne ou qui portaient des manteaux en fausse fourrure mauve.  À tort, je sais.  Il m’aura fallu ce coup de coeur majeur pour réaliser qu’il serait vraiment temps que j’essaie d’autres produits de cette marque reconnue mondialement et bien de chez nous. Ce masque, il me suit partout.  Je me tartine avec 2 à 3 fois semaine.  L’essayer, c’est l’adopter. Point final.

Alors, voilà pour mes masques du moment! Boucle d’Or vous laisse, elle doit aller rincer son masque…et aller mettre son manteau de fausse fourrure mauve.

D’ailleurs, si vous avez des recommandations de produits Lise Watier à me faire, j’adorerais savoir quels produits vous utilisez!

* (Disponibles exclusivement chez Sephora)

Angelina Ballerina- Comment se faire un chignon de ballerine en photos

La ballerine est pour Boucle d’Or une source d’inspiration quasi inépuisable! Chignons soignés, bandeaux roses pâles, tulle, satin, tout a commencé avec Martine Petit Rat de l’Opéra, mon livre de prédilection quand j’étais petite!

Du haut de mes 6 ans, déjà je demandais à ma mère exaspérée de me faire “une queue en boule” pour aller à l’école (faute de connaître les termes de coiffure exacts).

Avec les années, je me suis pratiquée pour devenir une véritable pro du gros chignon à la Carrie Bradshaw; je le réalise en 2 minutes montre en main! Bien haut sur la tête, défait juste ce qu’il faut, j’aime ne pas mettre de spray pour qu’il n’ait pas trop l’air formel (sinon ça fait vite J.LO).  Il accompagne robes cocktails comme tailleurs à la perfection et constitue le bon plan idéal pour quand la mise en pli est défraîchie.

Pour le réaliser, je vous recommande fortement de bien vous équiper.  L’item le plus essentiel, pour donner du volume au chignon est le beignet (genre d’anneau en crêpon). Le mien m’a été rapporté de France (où ce genre d’accessoires est plus répandu) mais le Bun Maker de Conair (3.99$) est disponible dans les pharmacies aux États Unis ainsi que sur www.simplyhairaccessories.com. Ensuite, les épingles à chignon: elles doivent être épaisses et résistantes pour tenir toute la journée, de même que légèrement recourbées pour éviter les maux de tête. En authentique wannabe-ballerine que je suis, je m’approvisionne chez Rossetti rue St-Denis, ma boutique préférée pour les accessoires de danse (www.rossettidemontreal.ca).  Ces épingles, de la marque Bun Head, sont assez chères (8.95$ pour 12 épingles) mais elles durent des années et sont de loin les meilleures que j’aie pu tester. Elles existent en noir, brun et blond (ici en blond) et dans les tailles 2″, 2.5″ et 3″. De mon côté, vu ma longueur et mon épaisseur, j’utilise les plus longues mais à chacune de trouver la longueur qui lui conviendra.  La spirale à chignon de la marque Goody, elle, se trouve dans les pharmacies Jean Coutu et sert à fixer le tout.

(ci-haut, dans le sens des aiguilles d’une montre): un beignet à chignon, une brosse pour démêler, une broche bijou, des épingles à chignon, une spirale à chignon, un gros élastique)

Mode d’emploi en photos:

Étape 1: On démêle bien les cheveux

Étape 2: On rassemble les cheveux en queue de cheval bien haute, qu’on attache avec un gros élastique.

Étape 3: On place les cheveux dans le trou du beignet qu’on dispose le plus près possible de la tête.

Étape 4: On étale une partie des cheveux sur le devant du beignet.  On fixe avec des épingles sous le beignet

Étape 5: On continue le même geste tout autour du beignet, en étalant les cheveux sur le beignet et en épinglant en dessous.

Étape 6: On s’assure que tout le beignet est caché par les cheveux et on solidifie le tout avec la spirale ou d’autres épingles.  On glisse les pointes de cheveux qui dépassent sous le chignon pour les cacher.

Étape 7: On orne d’un petit bijou (ici une broche antique) ou d’une belle barrette si on en a envie! Une boucle en ruban gros grain est aussi très jolie.

Alors vous voilà transformée en la première danseuse d’un ballet russe! Et n’oubliez pas: practice makes perfect alors ne vous découragez pas si ça n’est pas parfait du premier coup…

Votre amie Boucle d’Or demeure disponible pour répondre à vos questions sur le sujet du jour, alors n’hésitez-pas.  Oh la la…je sens qu’il y aura beaucoup de filles aux chignons de ballerine dans les rues de Montréal ce weekend!

As goth as it gets

Pour ces journées moyennes et où le vernis rouge cerise semble décalé par rapport à mon humeur, je me tourne invariablement vers la couleur Lincoln Park After Dark d’OPI, un bel aubergine si foncé qu’il paraît noir, parfait sur les ongles courts (sur les ongles longs, ça fait sérieusement peur). Ici, je le porte dans sa version gel, c’est à dire un vernis “cuit” sur l’ongle par une professionnelle qui sure 2 semaines sans s’écailler.  Cette teinte est (heureusement) moins gothique qu’un vrai noir mais a davantage de brillance qu’un noir-brun (comme le Rouge Noir de Chanel par exemple).  Autre point positif: il va avec tout et est ultra-chic dans toutes les circonstances.   Et puis, juste regarder mes ongles fraîchement vernis me redonne le sourire!

La morale: ne sous-estimez jamais l’impact d’une belle manucure sur les humeurs.  Les psychologues devraient se pencher là-dessus, tiens!

Sense and Sensibility

Je vous avais promis de vous en parler dès que j’aurais mis la main dessus, le blush Rosy Glow de Dior (teinte Pétale), issu de la collection Garden Party, un blush poudre rosé qui s’adapte à l’humidité de la peau de chacune pour créer une teinte rose bonne mine sur mesure. Oh, comme j’ai eu raison d’attendre! Entre mon nouveau blush et moi, c’est l’amour!

Si le fard peut paraître un peu mat et rose froid (teinte bleutée) dans son écrin, sur les joues, il se réchauffe rapidement pour se transformer en la plus élégante couleur de pétales de roses. Dior nous dit: “Grâce à la technologie Fresh Color Reveal qui réagit à l’humidité de la peau, le rose monte graduellement, comme une émotion“, et c’est exactement cela. Je cherche depuis quelques jours comment vous décrire le look final que me donne ce blush et j’ai finalement trouvé aujourd’hui: il fait des joues victoriennes! Vous vous rappelez Lady Marianne Dashwood (jouée par Kate Winslet) dans le film Sense and Sensibility? Ses petites pommettes de jeune fille sensible dans la campagne anglaise chargée de rosée? Alors vous aurez une idée du look romantique que confère ce blush.

Le Rosy Glow est vendu dans le poudrier compact signature des items de la collection Diorskin: d’un côté la poudre embossée du logo Dior, de l’autre un petit pinceau. La poudre est fine, parfumée d’un (très) discret parfum de roses et bien pigmentée.  Il en faut à peine et à ce titre, j’estime que mon blush me durera très longtemps. Bien que le pinceau dans le boîtier ne soit pas de mauvaise qualité, j’utilise un pinceau à blush MAC pour appliquer le produit, lequel je fonds uniquement sur les pommettes.  Le voile de couleur se dépose en transparence et on peut parvenir à un look ultra-naturel comme un à look très maquillé. L’hiver étant dans son mois le plus sombre, ma peau est, quant à elle, à son plus pâle et je dois dire que ce blush semble mettre ma pâleur en valeur en conférant une certaine émotivité à mon visage. Toutefois, j’imagine que ce fard pourrait me donner des joues de Charlie’s Angels avec un teint un peu hâlé en vacances, du style la fille en super forme (un autre look que j’adore!), j’ai donc bien hâte de tester sous le soleil. D’une manière ou d’une autre, je préfère le naturel alors je garde le geste léger et le reste de mon maquillage frais.

Pour compléter mon look de Lady Marianne, je me fais une paupière “émotive” avec l’ombre à paupière Kitten de Stila, un champagne irisé (mais sans paillettes) que j’applique également sur l’os en haut de mes joues pour éclairer mon visage.  J’applique ensuite plusieurs couches de mascara; le nouveau mascara Diorshow New Look en noir est ma dernière découverte, il me fait des cils lourds de mystère. Je complète le tout avec une teinte rosée sur les lèvres (pour l’instant je suis fidèle à mon Lip Glow de Dior mais les produits pour les lèvres de la collection Garden Party me font sérieusement de l’oeil).  Et voilà, le look le plus fleuri du printemps est chez Dior cette saison et il fait sérieusement rêver en attendant les beaux jours…

De la douceur au menu

En cette journée de St-Valentin, je ne vous entretiendrai pas d’huiles à massage ni d’épilation. Non, je profite plutôt de l’occasion pour vous rappeler qu’il est parfois important d’être douce avec soi-même et de prendre du temps pour soi.  De toute façon, la St-Valentin tombe cette année un mardi, alors, si vous êtes comme moi, vous remettrez votre petite célébration romantique à samedi car les soirs de semaine sont, comment dire… intenses.  (La fin de semaine prochaine, Papa Ours et moi allons cuisiner le spaghetti au homard du restaurant Joe Beef! Je vous en donnerai des nouvelles…) En attendant, je partage avec vous une petite routine à se rappeler les semaines où on est fatiguées, les semaines où on s’en demande trop.  Bien sûr, il appartiendra à chacune de trouver la formule me-time qui fait son bonheur… Mais ma recette est un bon début.

Boucle d’Or est elle-même une championne de la multi-tâche: ramasser les jouets, en faisant des muffins, en travaillant, en faisant sécher son vernis à ongles, en buvant un café, pendant que le linge est dans la laveuse et qu’elle est au téléphone avec sa mère… C’est un classique pour moi.  Mais si on prenait le temps? Je vous mets au défi de vous asseoir et de boire un café. Et de juste boire un café. Pas de rédaction de listes de choses à faire, pas de lecture du journal, pas de vidage de lave-vaisselle ou de rédaction de courriels. Vous verrez, cela n’est pas si facile que ça…

C’est pourquoi je vous présente ma petite routine réconfort, une petite pause où ne ferez que prendre soin de vous.  Pas de multi-tâche, une chose à la fois.

Quand les enfants sont couchés ou que je peux raisonnablement prendre le temps, je me fais couler un bain bien chaud.  J’ajoute une tasse de sel de mer à l’eau, c’est une solution économique qui donne tout de suite des allures de spa à la soirée et qui aide à la détente des muscles. Puis, pour parfumer la salle de bain, j’ajoute à l’eau du bain moussant.   J’aime le Bain Moussant Extra Doux du Petit Marseillais, parfum “Lait“, qui sent bon le petit bébé.

Pendant que le bain coule, je m’adonne au “dry brushing“, une technique popularisée par Madonna, qui fait une peau de reine.  Avec une brosse de bain à poils durs, je m’exfolie le corps à sec par mouvements circulaires, du bas vers le haut.  Ça active la circulation sanguine, enlève les peaux sèches et énergise le corps et l’esprit. Puis, immersion dans le bain, pour y barbotter un minimum de 20 minutes. J’en profite pour appliquer un masque hydratant sur mon visage, à défaut de quoi, une épaisse couche de crème hydratante fait parfaitement l’affaire.  L’humidité de la salle de bain aidant, les effets du masque ou de la crème sont décuplés.

À la sortie du bain, on se tartine intégralement d’une crème ou d’une huile pour le corps, en insistant sur les pieds, genoux et coudes qui ont tendance à s’assécher. Je suis fan du Baume Gourmand Corps de Caudalie, qui pénètre rapidement tout en lissant les rugosités et en laissant un délicat voile de douceur parfumée sur la peau.  Et puis il sent juste trop, trop bon, comme tous les produits de la ligne, d’ailleurs.  Puis on se parfume, j’insiste, même si on va juste se coucher.

Ensuite, en peignoir, on prend le temps de polir nos ongles avec un polissoir, puis on les laque de la couleur de notre choix en attendant qu’ils soient vraiment secs pour passer à l’étape suivante. Pendant le séchage, pourquoi ne pas en profiter pour fermer les yeux et respirer profondément…

On enfile ensuite un pyjama de coton que l’on aura préalablement repassé, puis, on se glisse dans son lit, une tisane (pour le teint?) sur la table de nuit.  J’aime parfumer mes draps, je conserve donc à cette fin tout fond de bouteille de parfum que je diluerai ensuite avec de l’eau pour me faire une eau de linge maison à vaporiser.

Avant d’éteindre, on s’accorde une vraie lecture, dans un livre ou une revue et non sur le web en utilisant un Ipad ou un portable. Le dernier numéro de Bazaar, un recueil de nouvelles de Stefan Zweig (Le Joueur d’échecs!), ou un grand classique que j’aime revisiter régulièrement, Belle du Seigneur d’Albert Cohen.

Puis on éteint pas trop tard, pour se réveiller avec le teint frais, les ongles impeccables et surtout, une énergie nouvelle. Et le goût de boire son café. En faisant rien d’autre.

Laque(red)

(de gauche à droite: Crayon Lèvres Chanel (Carmin), Rouge Allure Chanel (09 Lover), Gloss Lèvres Scintillantes Glossimer Chanel (106), Rouge d’Armani (401), Revlon Colourburst Lip Butter (Cherry Tart)

Chaque femme devrait avoir dans son répertoire beauté un rouge à lèvres rouge qui lui va. Ça rehausse les tenues, ça donne confiance et c’est aussi, dans mon esprit romantique, la couleur idéale pour faire de l’équitation (bien que je n’aie pas testé car je ne fais pas d’équitation).

Un vrai rouge à lèvres rouge demande de l’attention, demande du temps, appelle à la retouche (fréquente), à défaut de quoi on a vite l’air de Courtney Love.  Ce n’est pas comme un gloss qu’on applique à la va-vite en sortant du métro dans le reflet d’une vitrine.  Non, on l’applique en prenant son temps.

En cette veille de St-Valentin, je vous présente mon arsenal de rouges: fatals, classiques, timides, il y a en pour tous les goûts, toutes les humeurs et toutes les bouches.

À noter, avant d’appliquer un rouge à lèvres rouge, je recommande fortement l’exfoliation des lèvres pour enlever les petites peaux mortes et faire des lèvres douces.  Mon truc qui ne coûte rien et que j’utilise depuis des années: je dépose un peu de sucre sur mes doigts humides, puis je frotte mes lèvres avec des mouvements circulaires.  Ensuite, j’applique un baume à lèvres en bâton que je laisse pénétrer le temps de travailler mon teint et d’appliquer mon mascara. Les lèvres sont alors fins prêtes à être sublimées par cet accessoire mythique: le red lipstick.

Donc, mes recommandations:

Rouge Allure Chanel, teinte 09- Lover

Mon plus classique, mon préféré, mon rouge à lèvres Chanel. Juste l’appliquer me fait sentir comme Estella Warren dans les pubs de Chanel No. 5. Pour l’ouvrir, on clique sur le bout du tube, détail de l’emballage chic et pratique en ce sens que votre rouge à lèvres ne risque pas de s’ouvrir dans votre sac. Sa couvrance est parfaite, sa texture satinée. Le rouge est profond, hypnotique, un vrai rouge de Marilyn. Fatal à souhait, ce rouge à lèvres est parfait tant pour séduire chéri au resto que pour les missions d’espionnage. Je l’utilise avec le Crayon Lèvres Chanel teinte Carmin (que j’applique sur toutes mes lèvres pour prolonger la tenue du rouge à lèvres), puis je dépose une goutte de Gloss Lèvres Scintillantes Glossimer teinte 106 au centre de la lèvre inférieure pour donner une illusion de volume à la Jessica Rabbit.  D’un chic inouï mais déconseillé pour la petite réunion du lundi matin.

Rouge D’Armani, teinte 401

Le nouveau rouge à lèvres longue tenue qui a séduit la blogosphère beauté entière. Il est sur toutes les lèvres, littéralement.  C’est un rouge un peu rétro, dont la couleur à peine orangée et la texture mi-mate nous renvoie à la belle et froide Betty Draper dans la série Mad Men. Ce rouge à lèvres offre une couvrance impeccable qui sublime vraiment les lèvres. Les imperfections (ridules, peaux sèches) semblent disparaître pour ne révéler qu’une bouche lisse et flamboyante, comme une Ferrari. Encore une fois, rien à redire sur l’emballage de qualité: j’adore le petit clic aimanté du capuchon qui se referme. Je l’applique avec le Crayon Lèvres Soyeux d’Armani, teinte 12, un nude que, semble-t-il Megan Fox, l’égérie de la marque, porte en tout temps et avec tous les rouges à lèvres, peu importe la teinte.  Pour l’avoir essayé, je le crois, le rendu final est très Megan Fox.

Revlon Colourburst Lip Butter, teinte Cherry Tart

J’adore les Lip Butter de Revlon, vous le saviez déjà, celui-ci c’est mon rouge pour les jours où je n’ose pas ou encore, pour les jours où je n’aurai ni le temps ni l’énergie de retoucher mon maquillage fréquemment. C’est aussi le rouge idéal pour les occasions où un vrai rouge serait trop-trop mais pour ces matins où l’on a tout de même besoin du petit coup de pouce de cette couleur bonne mine.  C’est mon rouge corporatif, 100% office-friendly. Il s’applique comme un baume, à même le tube et sans crayon, et dépose sur les lèvres son voile de couleur hydratant.  Subtilement colorées d’une teinte gourmande et lustrée, les lèvres, réconfortées par les agents émollients, prennent des allures de pommes de tire. Yum!

Alors, rouge semelle de Louboutin, rouge pavot, rouge Merlot, rouge Elmo,… votre rouge à lèvres rouge, c’est lequel, vous le portez où et comment?

Y’a d’la joie!

Impossible de ne pas parler de Bourjois, cette mythique marque qui est sans doute l’une de mes préférées et qui est désormais disponible au Canada depuis quelques années, à ma plus grande joie.

Bourjois fait partie de mes premiers souvenirs de coquette. Ma tante revenait de Paris et avait fait découvrir les rouges à lèvres “brillants” (lire “irisés”, c’était les années 80, quand même!) et les blushs (les fameuses petites boîtes rondes qui ressemblent à des macarons Ladurée) à ma mère et ma grand-mère. Elles étaient sous le charme. Ça faisait rêver. Ma mère en mettait à ma soeur et à moi pour nous amuser durant les vacances et je me rappelle de l’odeur, spécifiquement. Comme un poudré délicieux. Ça sentait les voyages et le loin-loin-loin.

Les années ont passé et je suppliais maintenant mes amies voyageuses ou une amie de ma mère (merci Isabelle!) de m’envoyer tel ou tel produit Bourjois que j’avais vu dans une revue française (leurs pubs sont toujours assez iconiques). Quand je recevais mon paquet j’ouvrais la petite boîte ronde et j’inspirais à fond. Hmmm…So French. So chic. Un monde de possibilité dans la tête, je m’imaginais en trench avec une robe en vichy et des ballerines Repetto aux pieds, marchant rue de Pontoise par un beau jour de printemps, allant acheter poireaux et yaourts. Rien que ça.

Puis, Bourjois est arrivé dans certains Pharmaprix et a commencé à faire vraiment partie de mon quotidien.  Au delà de mon attachement sentimental, c’est là que j’ai compris que ce qui fait que cette belle marque perdure depuis 150 ans, c’est la qualité de ses produits avant tout.  Voici donc les items que je vous conseille pour découvrir la marque:

1-Petite Boîte Ronde Blush

Légendaires, ces blush ont un parfum distinctif de riz sucré et de rose poudrée, le parfum d’une époque révolue où les femmes avaient des ombrelles pour se promener au parc. La texture des blush est non sans rappeler celle des blush Chanel, soyeuse, fine et légère. Le rendu est, quant à lui, bien pigmenté.  La petite boîte ronde est parfaite pour le sac: équipée d’un petit miroir dans le couvercle et d’un mini pinceau lové sur le blush (lequel n’est pas idéal mais peut dépanner en cas de retouches). La technologie du fard cuit fait que le produit est très peu volatile, le fard Bourjois dure donc longtemps, longtemps.  Une fois posé sur les joues, il est difficile de trouver blush plus doux, plus romantique, plus lumineux. Les couleurs que je préfère sont le 34-Rose d’Or, le 16-Rose coup de foudre et le 48-Cendre de Roses Brunes. Enfin, depuis un an environ, la marque propose un fard enlumineur que j’aime beaucoup, la Touche Illuminatrice 97-Rose essentiel, que je pose sur le haut de l’os des joues.

2-Le fond de teint Healthy Mix Serum

Je vous en avais parlé ici mais je tiens à le souligner, ce fond de teint, c’est vraiment une cure de vitamines pour le teint. Sa tenue est excellente et sa couvrance naturelle. Je l’ai adopté pour les jours de grise mine. Juste l’utiliser me donne envie de manger des fruits et de me fabriquer une passe à cheveux avec des baies comme dans la pub (voir ci-dessous…J’adore cette passe à cheveux! ). La teinte 51-Vanille clair me convient parfaitement.

3-Gloss Rose Exclusif & Gloss Effet 3D

Je vous ai parlé du Gloss Rose Exclusif que j’adore ici, mais je vous dirais que j’aime bien tous leurs produits à lèvres. Les couleurs du Gloss Effet 3D sont telles que chacune trouvera la teinte qui lui va (parmi les teintes translucides, nude, paillettées…) et j’adore l’applicateur-pinceau qui permet une application d’une précision quasi-chirurgicale. Enfin, l’utilisation devient un véritable plaisir grâce à la texture sirupeuse du produit qui donne un fini lèvres sérieusement pulpeuses. Enfin, ce qui ne gâche rien, l’emballage est élégant comme tout dans le sac à main.

4- Petite Boîte Ronde Ombre à paupières 

Même principe que les blush, version ombre à paupières, avec cette fois un petit applicateur éponge. Superbe rendu, excellente tenue, choix de couleur extra. Il y a vraiment de quoi s’amuser, surtout lorsqu’on sait que Bourjois lance de nouvelles teintes à chaque saison pour refléter les tendances du moment. De mon côté, j’ai un faible pour la teinte 14-Gris délicat, le 25 (envoyé de France, un superbe gris perle pailletté qui faisait partie de la collection Ballerine du printemps dernier) et le 90-Blanc Diaphane (à utiliser dans le coin interne de l’oeil pour apporter de la lumière). Les ombres peuvent être utilisées à sec ou avec un applicateur mouillé, pour plus d’intensité.

5- Le Crayon Effet Smoky

Ce crayon, je l’ai toujours avec moi.  Je l’ai en noir mais je l’aimerais en gris aussi. Il permet de se faire des yeux estompés comme on le voit sur les mannequins, moi qui ai toujours eu de la difficulté avec ce maquillage. La texture du crayon est élastique et se travaille hyper facilement grâce à l’embout éponge intégré.  En 30 secondes, on floute les lignes, on se fait des yeux de Kate Moss, on a un regard profond. On passe du bureau au club, de la réunion au rendez-vous. Un must pour toutes celles qui n’ont pas apprivoisé le maquillage yeux de chat. Existe en marron, vert profond, mauve foncé, gris et noir.

À découvrir aussi chez Bourjois; le royal vernis So Laque! Ultra Shine, teinte Rose Lounge que la Princesse Kate Middleton portait à son mariage, les nombreux mascaras et les rouges à lèvres Sweet Kiss.

Enfin, avant de vous déplacer dans un Pharmaprix, je vous conseille de vérifier la disponibilité de la marque sur le site de Bourjois Canada pour éviter les déceptions. En effet, la marque n’est pas disponible dans chaque Pharmaprix mais le site a un engin de recherche qui vous permettra de localiser un point de vente près de chez vous au moyen de votre code postal.  Alors à défaut de pouvoir aller vous acheter yaourts et poireaux en ballerines, rue de Pontoise, vous aurez tout de même un petit quelque chose d’oh-so-French à vous mettre sous la dent.

High School Revival

La semaine dernière en lisant Teen Vogue, j’ai été foudroyée par un éclair d’inspiration en voyant ces photos d’Elle Fanning, la nouvelle coqueluche d’Hollywood (qui a 13 ans).  (Alors, parenthèse tout de suite:  oui, je lis Teen Vogue, ça garde jeune, c’est dynamique et les items présentés sont plus abordables.  Mais je lis aussi le vrai Vogue hein (US, France..), et aussi Town & Country, Bazaar, In Style, Allure, Vanity Fair, Elle (US, UK, France, Québec et Canada), Glamour (US, UK et France), Fashion, Flare et Loulou, et aussi des vrais livres… Mais enfin, je ne dit pas “lire des magazines”  mais bien “faire des études de marché pour mon blog“. Nuance importante, tout de même.)

Donc, je lisais Teen Vogue et, mon coeur a arrêté de battre en voyant ces photos d’Elle Fanning. La séparation sur le côté! Je l’avais oubliée celle-là. J’imagine que j’étais trop occupée à vouloir copier les looks des mannequins Victoria’s Secret ou des filles de la Fashion Week avec la séparation au milieu, comme toutes les autres filles d’ailleurs. La séparation sur le côté, je n’y avais pas touché depuis que je me suis fait enlevé mon appareil dentaire et que je ne porte plus de Kickers avec un t-shirt Weezer. Alors j’ai fait ce que j’aurais fait alors: un collage! Puis je l’ai accroché dans mon casier. (Non, je blague. Mais je me suis vraiment fait un collage). Il y tellement d’inspiration sur mon collage…par où commencer? (Dans le sens des aiguilles d’une montre)

1- La petite barrette

On lisse la frange sur le côté et on fixe avec une belle petite barrette juste au-dessus de l’oreille. Aussi simple que ça. Mes adresses pour de belles barrettes: H&M, Forever XXI, Oink-Oink, Claire’s (qui revient en force (yay!). Quand on était au secondaire, ma soeur et moi on y passait des heures…).

2- La passe à cheveux mince ou le bandeau strassé

Très Louis Vuitton Printemps/Été 2012, ce petit bandeau aux échos de diadème est parfait pour une sortie ou pour rehausser une tenue autrement noire. Associé à des cheveux un brin bouffants mi-remontés c’est même un peu Brigitte Bardot. Je conseille un pshit de shampoing sec pour arriver à ce genre de texture.

3- Les cheveux lisses lisses lisses

On sèche les cheveux au séchoir, puis on lisse au fer plat.  On peut s’aider de produits lissants tel que vu ici. Mais en somme, c’est vraiment la séparation qui change tout.  Le look est moins sévère et beaucoup plus jeune que lorsqu’on a les cheveux lissés au fer plat mais séparés au centre.  Le petit détail à noter: on recourbe les pointes vers l’intérieur au fer plat pour adoucir encore davantage le rendu final.

4- Le gros noeud de pin-up

Parfait pour la plage, pour les fins de semaine avec un jeans ou même une petite jupe! On peut utiliser un carré de soie plié et noué ou encore un gros ruban.  On peut même trouver dans les boutiques d’accessoires des bandeaux à nouer armés d’un fil de fer, parfait pour ce genre de coiffures.

Alors, Karine, si tu lis ce blog, tu peux être certaine que la prochaine fois que tu vas me voir j’aurai une séparation sur le côté et que je viendrai à notre rendez-vous avec mon collage pour que nous l’analysions plus en détail ensemble! Pour un changement de look qui ne coûte rien et donne instantanément un air plus jeune, rien de tel qu’une raie de cheveux qui commence au milieu d’un sourcil. Vous vous sentirez rajeunir, garanti!

Allez, xoxo votre BFF, Boucle d’Or

Rosinette

Février pour moi rime avec ciel gris et un teint encore plus gris. Histoire de voir la vie un peu en rose, quoi de mieux que d’habiller un peu notre visage de cette couleur universellement réjouissante et seyante?

D’ailleurs, on voit un peu partout des blush et des gloss qui font une couleur rose dite “sur mesure” en s’adaptant au PH de la peau. Un peu l’équivalent de la mood ring du maquillage, en somme. Dior, Smashbox, Clarins, Bourjois, Stila, l’Oreal (en Europe uniquement), il semble que toutes les marques s’y mettent. Mais que penser de ces produits?

Les lèvres roses et les joues de petite fille, c’est un peu le look infaillible de Boucle d’Or pour ces matins où elle ne veut pas trop se remettre en question. Mais…trop de hot pink sur une avocate blonde ça fait vite Legally Blonde! Alors, bien sûr, j’ai testé pour trouver le bon produit. Si j’ai été déçue par certains j’en ai adopté d’autres. Compte rendu:

1-Le blush Instant Blush Magic Colour de Clarins

Ce blush crème faisait partie d’une collection limitée, acheté en Septembre 2010, il semble ne plus être disponible. De toute façon, vu la grosseur du pot, j’en ai pour la prochaine décennie. Un tout petit peu suffit. Parmi les blush crème du genre, c’est le meilleur que j’ai essayé, de loin préférable au O-Glow de Smashbox qui fait ressortir la moindre rougeur et imperfection du teint et est trop “glissant”. Le blush Clarins, lui, fait de belles joues de matryoshka, parfait pour faire de la marche en montagne avec un gros foulard.

2-Le baume Lip Glow Colour Reviver Balm de Dior

Ce baume, je ne peux pas vivre sans. Depuis son lancement, en mai 2009, j’en ai toujours un sur moi. Je l’ai racheté au moins 5 ou 6 fois. Personnellement, si on me lançait un ultimatum du genre: “Tu n’as droit qu’à un seul produit à lèvres pour le reste de tes jours, pense vite!”, c’est sans hésitation que je choisirais le Lip Glow. Il hydrate bien, confère aux lèvres une petite teinte rose bébé translucide laquelle on peut intensifier en appliquant plus de baume. Il sent un peu la menthe vanillée et il ne colle pas. Il ne laisse pas de traces sur les joues des enfants lorsqu’on les embrasse et on peut l’appliquer sans miroir aisément sans risques de se faire une bouche de clown. Papa Ours, qui n’aime pas quand je porte du gloss aime bien ce baume qui permet les bisous. Le pigment est vraiment un beau rose naturel, sans brillants ni paillettes. Il est magnifique avec un maquillage yeux “smoky” pour sortir, tout comme il est parfait avec rien du tout pour aller cueillir des pommes. Au travail, je laisse le mien à côté de mon clavier. Quand mon patron annonce une petite réunion surprise, hop, un peu de baume et j’ai tout de suite l’air plus soigné, genre la fille qui a un rouge à lèvre à la tenue irréprochable. À noter, il est si tout-terrain que je l’avais avec moi à l’hôpital pour la naissance de Petit Ours (j’avais aussi mon fer à friser mais ça c’est une autre histoire!).  Sur les photos, j’ai vraiment bonne mine. Je le recommande aussi aux mariées, parfait pour ce premier baiser en tant que mari et femme! Pas de danger de tacher la robe blanche ni les joues de chéri. De plus, sa teinte est le parfait petit rose romantique.

3- Rose Exclusif de Bourjois

Ooooh! Mon dernier coup de coeur! Il était disponible en Europe depuis un bon moment mais j’hésitais à demander de me le faire envoyer par des amies. Quelle erreur! Je l’ai acheté la semaine dernière chez Pharmaprix qui vient de le recevoir et c’est mon nouveau gloss préféré. On m’arrête dans la rue pour me demander la question que j’aime: “Excuse-moi, c’est quoi ton gloss?” Je vous avais déjà parlé de mon amour pour Bourjois ici et ce gloss me confirme à quel point c’est l’une de mes marques chouchou.  Emballage, application, tenue, tout est parfait. On l’applique avec le pinceau intégré qui permet une application ultra-précise et le gloss se transforme petit à petit en un beau rose bonbon. Sa texture est vraiment celle d’un brillant à lèvres.  Il fait des lèvres pulpeuses et brillantes et en ce sens il est plus “habillé” que le Lip Glow. S’il est moins parfait pour aller cueillir des pommes il est ô combien plus chic avec une petit robe noire! Sa tenue est spectaculaire et quand il s’estompe, il laisse sur les lèvres sa magnifique teinte rosée, comme une teinture à lèvres. Il est comparable au O-Gloss de Smashbox mais je préfère mille fois sa texture, son rendu et son applicateur précis. Depuis que ce gloss a intégré ma trousse maquillage il fait partie de mes top 3 absolus!

Enfin, celui que je veux tester d’urgence: le blush Rosy Glow de Dior, un blush poudre s’apparentant au Custom Colour de Stila (mais en mieux), promettant des joues roses santé (“rose à joue rehausseur de bonne mine” selon la marque). Sephora l’avait reçu mais pas encore sorti des caisses la fin de semaine dernière lors de ma visite de routine donc je n’ai pas pu l’essayer. Mais avec son élégant boîtier et la belle qualité dont Dior a fait preuve avec le Lip Glow, ça promet.  Si les photos du produit glanées sur le web me font craindre que le produit soit un peu trop mat, je pense que jumelé au fantastique enlumineur Watt’s Up de Benefit, ça pourrait faire un teint de rêve. Je vous raconterai tout lorsque je l’aurai testé, promis.

Alors vous, vos produits pour voir la vie en rose sans avoir l’air de Malibu Barbie?

Qui prend soin des boucles de Boucle d’Or?

Ne prend pas soin des cheveux de Boucle d’Or qui veut.  En effet, bien qu’elle était déjà ma coiffeuse depuis plusieurs années, Karine m’a confirmé que j’avais fait le bon choix en sauvant des flammes les tubes de ma coloration lors de l’incendie qui a ravagé le Local B rue St-Denis en juin 2010.  Elle m’a dit: “je ne savais pas quand et où nous aurions remis sur pied un salon mais je me suis dit qu’au moins, comme ça, je pourrais assurer ta blondeur dans l’interim.” Dévouée vous dites? Il n’y a pas de mots pour décrire ce sens du service à la clientèle. Voici donc la belle Karine:

Karine du Local B (désormais relocalisé sur la rue Bernard) c’est LA responsable de mes Boucles et de mon Or.  Elle est mon coach capillaire (“ne te décourages pas, ils poussent tes cheveux“), ma magicienne, celle qui fait sortir le génie blondeur de la bouteille de coloration. Elle est belle et elle est sympathique. Il y a des jours où j’arrive avec une pile de revues et elle respecte ma bulle et mon silence.  D’autres fois on jase et on potine tellement qu’elle doit arrêter le séchoir pour qu’on aie le temps de tout se dire.  J’écoute ses précieux conseils et, ce qui est rarissime chez un coiffeur, elle écoute mes demandes à moi. Pas de stress au rinçage ou lorsqu’elle sort les ciseaux. Pas de coups de tête créatifs de sa part, pas de crisettes ou d’envolées d’artiste qui finissent en coupe Longueuil et en larmes.  Juste des cheveux magnifiques. Toujours, de fois en fois. Depuis que je la connais, mes cheveux n’ont jamais été aussi heureux. Alors je partage aujourd’hui la recette des boucles d’or de Boucles d’Or.

L’Or

Bien que la formule de la couleur de Boucles d’Or soit top secrète, voici ce que je peux vous dire: je suis assez foncée de nature donc le défi est de trouver le parfait équilibre entre un blond doré (chaud) et un blond cendré (froid).  Je retouche ma racine aux 6 semaines environ. Au 12 semaines, Karine ajoute quelques mèches champagnes pour aller chercher davantage de lumière et “créer de l’effervescence dans le cheveu” comme elle le dit si bien (j’adore lorsqu’elle utilise ce genre d’expressions techniques!). Les produits de coloration utilisés sont ceux de la gamme Majiblond de l’Oréal, lesquels sont rincés après un long temps de pause (35-40 minutes). Au lavabo, Karine applique parfois un soin nuanceur (“gloss“) sans ammoniaque pour contrôler le pigment final.  J’adore. Le gloss gaine le cheveux, l’habille d’une belle brillance et est tout indiqué pour celles qui ont le cheveu fin car il peut sembler ajouter de l’épaisseur.

Enfin, pour réhabiliter mon cheveu décoloré, Karine recommande le nouveau traitement professionnel Fusio-Dose de Kérastase, une petite merveille révolutionnaire qui allie pour la première fois protéines (action anti-cassure) et hydratation (brillance et souplesse). J’ai testé et j’ai été conquise. À faire lorsque l’on a besoin de résultats immédiats côté texture.

Pour ce qui est du shampoing, Karine utilise le Pureology Perfect 4 Platinum dont la teinte violacée parfaite rehausse la blondeur.  Je l’utilise d’ailleurs à la maison sur sa recommandation. Pour finir, elle applique un masque, soit le Masquintense ou le Chroma Riche de Kerastase.  Bien que je ne les utilise pas à la maison car leur prix est exorbitant, je vois toujours une belle différence sur mes cheveux.

Bien sûr, un processus d’éclaircissement n’est jamais sans danger mais je suis la preuve vivante que si la couleur est bien dosée et appliquée par une pro (Karine ne repasse jamais sur une mèche déjà blonde), on peut avoir des cheveux décolorés en santé.

Les Boucles

Pour préserver ma longueur, Karine me coupe les cheveux aux changements de saison. Elle est à l’aise avec la coupe à sec et sur cheveux mouillés et respecte toujours scrupuleusement mon désir “d’en enlever le moins possible.”

Avant de faire ma mise en pli, Karine applique quelques gouttes d’Essence Emolliente Luminescente Chroma Riche de Kerastase sur mes longueurs.  Puis elle sèche au séchoir en étirant ma racine et en bouclant les longueurs avec sa brosse ronde en céramique (taille moyenne).  Elle repasse ensuite sur mes boucles avec son fer plat pour les définir. Enfin, elle termine le tout avec un nuage de fixatif Pureology Colour Stylist pour assurer tenue et contrôle des frisottis.

Et voilà, c’est terminé.  Je repars toujours du salon avec un sentiment magique, comme si tout était possible.  Je suis de bonne humeur, vivifiée par ma rencontre avec Karine, par mes cheveux tous doux et le délicieux café au lait du Local B.

Enfin, je tiens à le préciser, pour y avoir traîné mes deux enfants de moins de 3 ans mille fois, le Local B accueille les petits de manière vraiment exceptionnelle.

Et vous, vos bonnes adresses cheveux?

Blanche Neige et les soins anti-taches

À la demande générale, parlons aujourd’hui des taches pigmentaires. On rêve toutes d’un teint parfaitement unifié à la Cate Blanchett dans les pubs de SK-II. Malheureusement les années qui passent, le soleil, les hormones de grossesse et les petits boutons laissent leurs traces. C’est un sujet que je connais bien puisque j’ai fait un masque de grossesse (“mélasma” dans le langage médical) à ma 1ère grossesse.  Mon visage s’est constellé de petites taches brunes formant un élégant motif de raton laveur (seul mon contour des yeux a été épargné). Pas du tout le look de nouvelle maman rayonnante (comme dans les pubs de savon Ivory) que j’espérais. Papa Ours disait qu’il ne remarquait rien (impossible!) mais moi, ça me fatiguait.  Les taches, comme les boutons, ça mine le moral car on doit se maquiller plus pour camoufler.

Toutefois, grâce à une routine soin anti-taches plus étanche que la sécurité au Pentagone, je peux aujourd’hui considérer cela chose du passé et me passer de fond de teint.  Ayant testé une myriade de produits dépigmentants, blanchissants et resurfaçants sur prescription ou non, hauts de gamme ou grandes surfaces, voici ce que j’ai préféré, toutes catégories confondues:

Derm AHA-La Roche-Posay -Serum resurfaçant intensif-Il s’agit d’un soin que j’adore.  Je le rachète toujours lorsque je termine un flacon, ma soeur est elle-aussi devenue accro sur ma recommandation.  Je l’applique le soir avant ma crème et la nuit, les actifs rénovants (Acide glycolique-APF-Acide anisique) affinent mon grain de peau et grignotent mes petites taches. Les imperfections se font plus rares, les taches s’estompent et le teint gagne en fraîcheur. À noter, j’ai été plus impressionnée par l’effet sur mes taches de ce produit que celui des soins Mela-D de la même marque qui lui, cible spécifiquement les taches brunes.

Comfort Peel- LIERAC-Anti-rides lissant- Crème rénovatrice effet nouvelle peau-  Il y a de ces phrases dans la vie qui m’interpellent personnellement. Parmi celles-ci: “Recette de caramel inratable” et “Effet nouvelle peau” sont de celles qui me font sursauter et sautiller de joie.  Mon amie V. l’a comprise et m’a offert cette crème pour Noël. Depuis que je l’ai reçue, impossible de m’en passer même une nuit, coup de coeur total, j’ai envie de tout essayer dans la marque. Les actifs de cette crème sont les Hydroxy-Acides nouvelle génération dosés à 5 % conjugués à de l’urée, un hydratant apaisant éprouvé. C’est donc tout en douceur et sans agression aucune que ma peau retrouve sa luminosité.  Donc pas de rougeurs, moins de ridules et moins de taches. Le bonheur.

Pommade Avibon, Vitamine A – Sanofi Aventis- (envoyée de France)- Je recommande cette crème aux peaux plus sèches ou matures et non sujettes à imperfections car l’ingrédient actif (Vitamine A synthétique) est sous forme huileuse dans une base de lanoline.  Conséquemment c’est hyper hydratant. Découverte grâce au blog de Gwyneth Paltrow, mon amie m’a rapporté 2 tubes de cette crème que je me devais de tester absolument.  J’ai vu une différence marquée sur mes taches et ma mère à qui j’ai donné un tube aussi. Le feeling est un peu gras sur l’oreiller mais au réveil on a la peau bien fraîche. La texture est non sans rappeler celle de la Crème de 8 heures d’Élizabeth Arden mais son parfum floral est mille fois plus agréable. À se faire rapporter de France.

Vinoperfect-Masque Révélateur d’éclat- Caudalie- J’ai un faible pour cette belle marque française qui puise ses ingrédients actifs dans la nature et plus spécifiquement, le raisin (nous en reparlerons bientôt de ce grand coup de coeur). L’odeur de tous ses produits (Eau de beauté! Crème mains et ongles! Crème sorbet désaltérante! Baume gourmand corps! Eaux fraîches!) est à tomber et ses produits qui sont entièrement naturels, sont ultra-efficaces. C’est encore le cas de ce masque que j’utilise une ou deux fois par semaine.  Voici ce qu’en dit la marque: “Stabilisée et titrée, la Viniférine, extraite de la sève des sarments de vigne, corrige les taches existantes, prévient leur apparition et redonne éclat et luminosité au teint“.  Rien à redire, c’est vraiment cela. Et avec son pratique applicateur-pinceau intégré, ce masque est vraiment un de ceux que je préfère. Pour tous les types de peaux, disponible dans certains Jean Coutu (notamment sur le Plateau Mont-Royal), et chez Ogilvy’s.

Enfin, à noter, rien ne sert de traiter les taches si on ne protègera pas sa peau du soleil. Ma devise personnelle à cet égard: “si je n’ai pas besoin d’une lampe de poche pour voir quelque chose j’ai besoin d’une crème solaire SPF élevé“. Je vous l’avais dit que mon régime anti-taches était spartiate.

Et vous, vos solutions anti-taches?

Boucle d’Or vous dit à lundi!

Aside

Voilà qui conclut la première semaine de ce nouveau blog. Merci pour vos encouragements et votre enthousiasme!

Boucle d’Or vous retrouve lundi pour une discussion sérieuse sur les soins anti-taches. Bonne fin de semaine!

Superbowl Superbelles

Comme vous le savez, c’est le Superbowl ce weekend.  Je me suis dit que c’était donc l’occasion parfaite de faire un billet “Spécial Football”.  J’ai eu la chance d’aller voir un match de football américain aux États-Unis récemment et j’ai vraiment adoré.  L’ambiance est démente, complètement à la fête! Bien sûr, les cheerleaders ajoutent un je-ne-sais-quoi de too-much, mais au delà de leur pom-poms, je me suis dit que l’on pouvait définitivement s’en inspirer, point de vue beauté. Voici mes notes…

Mettons la petite jupe et la personnalité de bimbo de côté, il y a des matins où l’on devrait toutes être un peu plus cheerleader côté look.  Toutes. Que l’on travaille dans un bureau, une école ou un hôpital, avoir le regard brillant, le teint frais et un beau sourire, ça va à toute les femmes, peu importe l’âge ou les circonstances. Donc analyse du cheerleader-look en cinq temps:

1.  Le teint

Avoir un beau teint, ça donne l’air jeune, ça donne l’air reposé.  Lorsque ma peau a besoin d’un petit coup de pouce, je me tourne vers le fond de teint Healthy Mix Serum de Bourjois. Sa texture gel est divine et il a un effet “booster d’éclat”.  La marque Bourjois est désormais disponible au Canada dans certains Pharmaprix, ce qui fait vraiment mon bonheur car avant je demandais à une amie de me l’envoyer de France. J’adore Bourjois! J’applique ensuite mon Anti-cerne pinceau Touche Healthy Mix sous les yeux, puis je fixe l’ensemble avec un peu de Fond de teint bonne mine Healthy Mix en poudre. Et voilà, le teint frais d’une fille qui a bien dormi et qui fait du sport en plein air!

2.  Le hâle subtil

Sur l’os en haut des pommettes (le “cheekbone“), j’applique le blush Tarte Amazonian Clay (tenue 12h) teinte “Exposed” (disponible chez Sephora). C’est vraiment un nude pour les joues qui donne bonne mine, comme si on avait à peine pris du soleil. La parfaite couleur pour les jours où l’on hésite côté couleur de blush. (Le genre de truc qui m’arrive souvent).

3.  Le regard pétillant

Pour une paupière aux reflets champagne et une tenue infaillible, la base de fard à paupières Primer Potion de Urban Decay, teinte Sin est votre meilleur allié (Sephora).  C’est tout ce dont vous avez besoin, avec deux bonnes couches de mascara sur des cils que vous aurez recourbés.  De ce côté, je craque complètement pour le nouveau Lash Perfection de Cover Girl, qui fait des cils longs, épais et séparés juste comme on veut.

4.  Les lèvres à croquer et le sourire éblouissant

Les nouveaux Lip Butters de Revlon sont vraiment une merveille à découvrir. Mini-prix, superbes couleurs, leur rendu est teinté juste à souhait en nous laissant avec une véritable sensation d’hydratation. Pour des lèvres qui ont du mordant mais qui ne volent pas la vedette, optez pour la teinte “Berry Smoothie”, un joli rose framboise qui devrait aller à toutes.

Pour ce qui est des dents blanches, j’ai tout essayé, les bandes, le système GOSMILE, le nouveau système GLO (un genre de dentier lumineux qui me faisait un sourire bleu radioactif pendant la pose au point que si je le portais en allaitant mon bébé ours arrêtait de boire et riait aux éclats) et finalement, c’est vraiment le brossage de dents avec le Lustre-dent Blanchissant de Pearl Drops qui fait la plus grande différence. Ça tombe bien, à moins de 10$, c’est le moins cher (disponible en pharmacies).

5.  La “ponytail” sautillante

Une belle grosse couette, qui remonte les cheveux et dégage le visage, il n’y a rien de mieux pour “lifter” les traits. On opte pour un élastique coloré à noeud (Sephora) ou une boucle en ruban gros grain, pour le total look cheerleader. Pour le bureau ou la sortie, on peut simplement enrouler une mèche autour de l’élastique pour cacher ce dernier, mèche que l’on fixe avec une bobby pin. Pour celles qui ont les cheveux fins, j’ai trouvé en pharmacie aux État-Unis un petit kit Perfect Pony de Conair. Il s’agit d’un gadget de caoutchouc que l’on insère dans la queue de cheval pour avoir une ponytail plus épaisse. Mon amie et moi l’avons testé et, wow, c’est vraiment top! La couette de Quinn dans la série Glee est donc désormais à la portée de toutes!

Enfin, pour celles qui vont à une fête de Superbowl et souhaitent afficher les couleurs de leur équipe de prédilection, je recommande le vernis “Lollipop” (un franc rouge carmin) pour les fans des Patriots. Pour celles qui sont pro-Giants, optez plutôt pour la teinte “Midnight Cami” (un marine-asphalte irisé).  Tous deux d’ Essie.

Belles jusqu’au bout des ongles. Touchdown.

 

Cup o’ Glow

J’en ai beaucoup parlé autour de moi, mes amies, ma coiffeuse, ma manucure, ma correspondante beauté, toutes y sont maintenant accro: le thé qui donne de l’éclat au teint et met le rose aux joues tout en prévenant les petits boutons! Il s’agit de la tisane The Glow-La Rayonnante de David’s Tea.

Absolument délicieux, il fleure bon la rose, la cannelle et les petits fruits acidulés. Une fois infusé, son jus rose et réconfortant est un régal pour le teint et l’âme. Il contient des feuilles d’orties toutes indiquées pour la prévention de l’acné et du rooibos, reconnu pour ses vertus anti-oxydantes.

Quand j’ai des invités, j’aime bien en offir après le repas.  Ça fait toujours jaser, les hommes rigolent, puis tous se laissent tenter. Et finalement, la conclusion est toujours la même: “en tout cas, je ne sais pas si ça marche mais il est super bon ce thé.”

Et ça marche? Absolument. J’en bois tous les soirs depuis le mois de juin mais j’ai vu une différence après quelques jours seulement.  Mon teint de maman en manque de sommeil était moins brouillé, mes joues plus roses. Désormais, ça fait partie de mon rituel beauté, le soir, quand les petits ours dorment, Papa Ours et moi on écoute nos séries télé pendant que je sirote une grosse tasse de “La Rayonnante”.  Avec un petit biscuit, c’est le bonheur. Et le bonheur, c’est bien connu, il n’y a rien de mieux pour l’éclat du teint!

Enfin, pour celles de vous qui sont vraiment pressées d’avoir un teint lumineux, il y a la nouvelle collection Naturally de MAC, qui rehausse la beauté naturelle pour un look plein air santé. Sont offerts blush, poudres illuminatrices, gloss, rouges à lèvres, ombres à paupières et crayons yeux, pour un rendu candide et frais.  J’ai moi-même succombé à la poudre Mineralize Skinfinish nuance Blonde (comment Boucle d’Or aurait-elle pu résister avec un nom pareil!) et au gloss Lipglass teinte Fresh Air. Ce sont mes deux gros coups de coeur du moment! J’utilise la poudre Blonde, un camaïeu de roses irisés, sur le haut des pommettes et le gloss vient d’entrer dans mon temple de la renommée des gloss roses ballet. Dommage que ça soit une édition limitée…

À votre tour de partager vos secrets éclat du teint, je suis trop curieuse!

Le meilleur baume à lèvres au monde (coûte moins de 5$)

Celles qui me connaissent savent que les baumes à lèvres occupent une très grande place dans ma vie et mes tiroirs.  Ma vie est une étude comparative des baumes à lèvres de ce monde. J’en ai un dans chaque poche. Un numéro de téléphone à noter? Oups, pas de crayon mais j’ai un baume à lèvre dans mon sac. Ou 7. C’est d’ailleurs LE souvenir de voyage à me rapporter, oubliez le chocolat suisse ou le foulard en laine néo-zélandaise authentique, rapportez-moi plutôt un baume à lèvres local, de préférence, écrit dans une langue que je ne comprends pas (il est donc entièrement possible que je me sois déjà tartinée les lèvres avec un cirage à chaussure suédois ou un crayon pastel gras japonais, qui sait…). Donc, c’est dire si je m’y connais en baumes à lèvres. Je suis LA référence. J’ai tout essayé. Enfin, je croyais…

Avant Noël je suis tombée sur ce petit tube, chez Thuy, sur la rue Bernard: Green Beaver Après-ski Ultra Moisturizing Boreal Lip Balm. Hmmm…Une petit marque canadienne bio qui utilise des produits locaux (thé du Labrador apaisant) conjugués à des grands classiques (beurre de karité), ça m’inspire. Ça me porte à croire que mes besoins de lèvres locales asséchées par les durs hivers locaux seront compris. Le prix? Moins de 5$. Alors je lui ai donné une chance à ce tube.

Depuis, je ne saurais m’en passer. Il est inodore et ne goûte rien (je déteste les baumes qui goûtent quoi que ce soit, ça me donne mal au coeur, ça fait fille de secondaire 2), son petit tube est sobre et hygiénique. Enfin, côté hydratation, c’est vraiment là où j’ai été impressionnée. Je me tartine les lèvres avant de me mettre au lit et me réveille les lèvres soyeuses et encore humides de baume.  Il ne colle pas, ne laisse pas de fini blanc, n’est pas “cireux” comme les autres baumes naturels que j’ai testé et procure un réel soulagement immédiat aux lèvres échauffées. De plus, il est sans gluten pour celles que ça intéresse et sans pétrole. J’en ai offert un à ma mère et ma soeur pour Noël et elles me sont vite revenues avec plein de questions: “tu l’as pris où?” “Green Beaver, ils ont d’autres produits?“.  Pour répondre, on peut trouver ce baume dans les boutiques d’aliments naturels (Rachelle-Bery, Thuy, pour n’en nommer que deux ) et oui, ils ont tout plein d’autres produits dans cette ligne, lesquels j’ai très hâte de tester, of course.

Avec son petit prix et son maxi-effet, il n’y a vraiment plus d’excuses pour avoir mal aux lèvres cet hiver.

Et vous, vos tubes de l’hiver?